AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Jeu 24 Avr 2008 - 10:10

La main sur son ventre la rendait un peu plus voyeuse. C’était devenu presque un tic pour elle, mais Dragan n’était pas en reste. Elle éluda en grande partie les dires sur son armure pour le moment et se concentra d’avantage sur son jeu. Ses doigts dans les cheveux de Dragan et puis finalement elle tira sur la lanière de cuir et acheva de la défaire pour ensuite la poser sur ses genoux et jouer avec la mèche défaite, caressant amoureusement.

Puis après explication Lalaith lui demanda tout naturellement ce qu’elle préférait. Aglarer ou Révérie ? Dur question que voila, elle ne savait pas trop, a vrai dire elle préférait que seul Dragan use de son prénom, celui que jadis Charles lui avait donné. C’était si doux et chaud quand il murmurait se prénom a son oreille. Bref, elle répondit donc.

« Je préfère que vous me nommiez Aglarer, il n’y as que Dragan qui a le droit de continuer à me nommer Révérie… c’est sous se prénom qu’il m’a rencontrée et c’est sous se prénom que je lui ai volée son cœur. Mais je me suis très bien faite à Aglarer. Et puis, cela évitera que trop de gens se pose la même question que vous. »

Mais alors la jeune femme ajouta une question qui mit mal à l’aise Révérie. Elle allait répondre quand de sa bouche ouverte, les paroles de Dragan s’élevaient au lieu des siennes. Se retournant surprise par son compagnon elle en resta coin, ses yeux légèrement surpris de le voir faire une telle révélation sans même prendre de gant.

Il avouait avoir mis enceinte Révérie et ajouta comme pour se donner bonne conscience que quand ils s’étaient rencontrés il ne connaissait pas son identité de marquise qu’elle n’avait pas encore acquise et pas plus que son âge. Ce qu’il avoua en plus et qui arracha un petit rire a la jolie métisse fut que même en sachant son âge, il n’aurait pas été sur de pouvoir lui résister. Souriant doucement elle déposa ses lèvres sur la joue de son amour et lui dit de manière taquine.

« C’est à cause de mon armure ! Comment aurais tu pus résister a cette magnifique armure… voyeur.»

Puis elle se tourna vers Lalaith et avec un sourire doux elle lui avoua.

« J’ai exactement quatre-vingt neuf années. Je sais que pour vous elfe cela fait jeune, mais n’oubliez pas que j’ai été élevée parmi les humains et depuis longtemps je suis adulte parmi eux. Je suis bien plus qu’une simple moine, je suis la gardienne du savoir de l’ordre du dieu Othar… Calimehtar comme le nomme les elfes. J’ai eu la permission de quitter mon monastère pour suivre les traces de mon vrai père et Dragan m’as aidé à faire la fin du chemin. Donc pour vous je ne suis peux être qu’une enfant, mais pour mon peuple d’adoption je suis considérée comme sage et ayant acquis par l’honneur et le mérite le droit d’être de ne plus être vue comme une simple enfant. »

D’une pierre deux coups, elle venait de révéler sa place au sein de son monastère et l’ordre qu’elle défendait. Bien que forte soit les chances pour que Dragan s’en soit douté bien avant.

« Et puis… cet enfant est un don précieux, né d’un amour pure entre deux êtres qui s’aiment pour ce qu’ils sont, non pas pour leurs titres ou leurs possessions. »

Glissant sa main sur celle de Dragan elle sourit. La femme apporta le verre de l’ait a la jeune femme qui s’en délecta doucement, laissant le liquide frai couler dans sa gorge comme le plus agréable des nectars. Le déposant ensuite elle passa félinement et sensuellement sa langue sur ses lèvres sans même s’en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1070
Âge : 816
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Jeu 24 Avr 2008 - 11:17

Une nouvelle fois le rire enfantin et chaleureux de Lalaith retentit.

« Oui, c’est vrai. Serindë a beau me le reprocher, elle n’est pas en reste quand il s’agit d’embêter les domestiques. »

En entendant son frère parler de l’armure de Révérie, elle montra une surprise et un intérêt certain.

« Plus de peau nue que… ah oui ? J’ai vraiment hâte de la voir en ce cas. »

Elle s’empressa d’ajouter :

« Simple curiosité. Ce n’est pas si indécent que ça quand même ? Et puis sinon, ça doit avoir un effet stratégique sur les ennemis. S’ils sont plus occupés à vous admirer qu’à se battre, cela vous donne un avantage sur eux ! »

A sa question de comment la nommer, Révérie lui dit qu’elle préférait qu’elle soit appelée Aglarer, préférant que seul Dragan use de son nom humain.

« Entendue Aglarer. »

Son frère la surprit ensuite en lui avouant la vérité. Elle se leva lentement, son verre à la main, la surprise peinte sur son visage.

« Dragan, attends. Tu es train de me dire que tu n’avais pas remarqué ? Toi plus que quiconque tu aurais du remarquer la jeunesse de ses traits, enfin. Je comprends mieux pourquoi Serindë était dans un tel état. »

Elle avala une nouvelle gorgée de vin avant de reprendre.

« Je comprends mieux le pourquoi de ce mariage précipité. Il ne faut pas qu’on découvre qu’elle est enceinte avant que vous ne soyez mariés. Ce serait une catastrophe. »

Lalaith se rassit dans son fauteuil, écoutant les révélations de Révérie.

« Je… je ne sais pas quoi dire. Pour vous peut-être que vous êtes adultes, mais pour nous, vous restez une adolescente. Votre mariage sera mal vu à cause de cela. Pis encore. Il se pourrait que beaucoup comprenne la raison de ce mariage connaissant la réputation de Dragan. Je vois bien que vous vous aimez tous deux, mais tous ne le verrons pas. Ils ne verront qu’un moyen pour Dragan de réparer ses fautes envers votre père et son honneur. Cet enfant est précieux oui, mais il va vous apporter des ennuis. Surtout lorsque tous verront qu’il est né en avance sur la date prévue. Vous ne ferez pas beaucoup de dupes. Il va vous falloir vous préparez à vivre des moments difficiles. Votre honneur va en prendre un coup. Et celui de votre père aussi, Aglarer. »


Elle posa son verre par terre, et plongea sa tête entre ses mains.

« Que va-t-on faire Dragan ? Je ne vois pas comment faire pour que tous ne comprennent pas. Surtout que connaissant la réputation du sens de l’honneur de voter père, il est inconcevable qu’il ait donné sa fille en mariage avant qu’elle ne soit majeure. Ils vont comprendre c’est certain. »

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Jeu 24 Avr 2008 - 20:17

Il jeta un regard en coin à Révérie, se demandant ce qu'elle allait répondre à sa soeur : Révérie, Aglarer? Il n'arrivait pas à s'habituer à la nommer Aglarer et il se trahissait souvent sans même y penser. Il ne fut pourtant pas surpris de sa réponse. Révérie n'était réservé que pour lui.

Lalaith avait posé une question embarassante, certes, mais Dragan avait répondu sans prendre de gants, sans enjoliver la vérité, annonçant simplement les faits à son ainée. Ils avaient toujours été si complices après tout! Il ne pouvait pas lui cacher cela. Pas plus qu'à Laurelin et Serindë le savait déjà.

Il s'attira donc un coup d'oeil étonné de Révérie, qui renchérit pourtant en expliquant qui elle avait été. Moine du Dieu de la Guerre? Il ne le savait pas, mais il ne s'était pas posé la question non plus. Cela ne l'étonnait guère finalement. Par contre, il se cabra quand sa soeur lui fit la remarque concernant les traits enfantins de Révérie. Il prit sur lui et souffla, mi moqueur, mi sérieux :

- "C'est à cause de l'armure... Et puis, quand je l'ai rencontrée, il y avait une dureté et un modrant chez elle qui la faisaient paraître plus âgée..."

Sans oublier ses formes, plus développées que n'importe quelle elfe adulte. Cependant, Lalaith enchainait les spéculations sur ce que les gens en diraient. Il prit une brusque inspiration, de nouveau énervé et cette fois contre sa soeur qui ne faisait que répéter ce qu'il savait déjà.

- "Tu ressembles à Serindë."

Incapable de tenir en place, il se releva et s'approcha de sa soeur.

- "Qu'est-ce que cela peut bien faire ce que les autres en penseront? Franchement, je m'en soucie comme de ma première chemise! Et puis, lâchez-moi avec cette histoire de mineure! Illydril est plus jeune que Révérie et va se marier dans quelques semaines également et personne n'en fait une montagne! Quand à la raison de ce mariage précipité, il est aisé d'en trouver une : il suffit de broder une histoire concernant la réinsertion du Marquis dans la société suite à son déshonneur. Des magouilles de politiciens, voilà ce que cela peut être. Unir la marquise de l'épne dorée, une enfant naturelle au Comte d'Ardamir, voilà) un moyen de redonner du prestige aux Eregcul et de légitimiser leur position. Et les Tirils gagnent une terre plus importante. C'est le premier prétexte qui me vient à l'esprit, mais je peux encore en trouver d'autres... Je supopose que l'évoir demander en mariage alors que j'ai faillit la perdre ne plaira qu'aux romantiques... On peut lancer des tas de rumeurs, libre au peuple de choisir celle qui lui plait. Et si la perte de mon honneur les séduit davantage, et bien tant mieux pour eux."

Il s'approcha de sa soeur, sa colère calmée et s'empara de ses mais qu'il embrassa avec tendresse :

- Lalaith, ne me dis pas ce que je sais déjà, n'énonce pas les évidences. Crois-tu que nous soyons assez naïfs pour ne pas avoir pensé à tout cela? Quelle autre solution vois-tu? Supprimer l'enfant et attendre quelques années? Bien sûr que non... J'ai besoin de ton soutien Lalaith, pas de tes récriminations. Ce qui est fait est fait."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Jeu 24 Avr 2008 - 20:54

Oui, le visage enfantin de la jeune femme se dévoilait à cause de l’influence de Dragan, de son amour pour elle et de celui qu’elle lui portait. Pourquoi se cacher et s’enfermer alors qu’il savait tout d’elle et qu’elle avait besoin de lui montrer chacun de ses sentiments ?! Alors il s’énerva, s’emportant quand aux dires de sa sœur.

Oui elle savait bien pour l’enfant mais d’un autre coté la jeune femme était au courant de sa grossesse bien avant. Cela leurs donnait du temps, beaucoup plus de temps que n’importe quel couple commettant la même incartade. Elle allait répondre quand Dragan s’en chargea, terriblement hors de lui. Il trouva toute les raisons et excuse du monde pour leur mariage. C’était presque surprenant de le voir s’emporter si facilement…

En parlant Dragan s’était levé et approché de sa sœur, délaissant Révérie un instant. Cela lui fit étrange de ne plus avoir sa chaleur pour elle, mais cela irait. Elle l’écoutait, remontant ses jambes pour poser ses bras et son menton sur ses genoux. Elle glissait son regard sur ses cheveux à demi défait et jouer avec le lien de cuir. Le caressant amoureusement, l’enroulant autour de son doigt jusqu’as ce que Dragan ne se calme et parle plus raisonnablement.

Puis il s’approcha de sa sœur et embrassa ses mains. Mais dans ses mots une phrase sembla retenir l’attention de Révérie qui redressa son visage, son regard inquiet et ses yeux rouge sang. Ses instincts ayant sursauté sous la pensée de supprimer l’enfant. Se recroquevillant s’avantage posant ses mains sur son ventre et faisant volontairement bouillir son sang drow pour sentir la présence du bébé. Oui elle le sentait, c’était léger mais il était la.

D’une voix à demi mourante elle murmura sans bouger ni chercher à se défaire de sa position protectrice.

« L’idée de tuer l’enfant que je porte est inacceptable… je préférerais encore retourner dans mon monastère et l’élever seule, plutôt que quiconque émette cette pensée. »

Révérie pris un regard dur et froid, regardant de manière effrayante Dragan. Elle se redressa, quittant sa position repliée et prenant son verre de lait le finit d’une traite. Elle aurait préférée du sang vue son état. Mais le lait frais eu pour effet de calmer son humeur et ses yeux redevinrent blanc. Elle reprit à l’attention de Lalaith cette fois.

« J’ai du sang drow, je suis enceinte à présent de deux semaine tout au plus. Je peux ressentir sa présence en moi et cela nous permet de jouir de temps. Un enfant née d’une métisse, quoi de surprenant a ce qu’il soit née un peu trop tôt ? Les métisses drow et elfe sont si rare que nul ne connais ce que notre corps est apte a supporter ou non. Pour tout vous dire même moi j’ignore beaucoup de chose sur moi-même. »

Doucement elle regarda Dragan, moins sauvage et plus craintive, s’attendant juste à ce qu’il lui dise qu’il ne comptait pas faire ce qu’il avait dit. D’une vois toujours aussi inquiète elle murmura.

« Tu ne pensais pas ce que tu as dit Dragan ? Tu… Dit moi juste que tu ne veux pas tuer l’enfant… Dit moi que tu ne regrette pas… je veux simplement être rassurée… Après je ne t’ennuierai plus… mais je… je ne…»

Elle sentait ses larmes lui monter aux yeux et elle les retint vaillamment en serrant les points. Sa main se crispant sur le tissu qui cachait son ventre plat et musclé. Depuis quand était t’elle si sensible ?! Depuis que sa moitié drow c’était manifestée. Elle se sentait fragile depuis cette mésaventure. Et puis, elle avait aussi peur, devenir mère, n’était pas quelque chose qu’on lui avait appris, alors si jamais Dragan le lui reprochait…
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1070
Âge : 816
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Ven 25 Avr 2008 - 8:12

Lalaith s’enfonça dans son siège, surprise et peinée devant la réaction virulente de son frère. Elle se détendit quand même un peu lorsqu’il vint embrasser affectueusement ses mains. Elle dégagea ses mains et vint les poser sur les joues de son frère, le fixant droit dans les yeux.

« Dragan, excuses-moi si mes paroles t’ont blessés. Ce n’est pas un reproche que je te faisais. C’est juste que je m’inquiète pour toi petit frère. Pour toi, pour Aglarer et votre enfant. C’est normal non ? Je suis heureuse pour toi, tu mérites ce bonheur qui t’arrive. Mais je n’ai pas envie de le voir détruit ou miné par ce que les autres diront, penseront ou feront s’ils découvrent la vérité. J’essaie de t’aider et de te protéger c’est tout, même si tu es plus apte à te défendre que moi sur certains sujets. Tu as beau être un adulte, tu resteras toujours mon petit frère, et je m’inquiéterais toujours pour toi. »

Parlant, elle dégagea les cheveux qui lui tombaient sur le visage et le cachaient à sa vue.

« Je serais toujours là pour toi, Dragan, tu le sais bien. Je vous apporterais mon aide à tous deux. »

Elle embrassa le front de son frère, comme une mère ferait pour rassurer son enfant. Cette scène, montrait Lalaith sous un autre jour : celle d’une adulte. En cet instant on ne voyait plus Lalaith l’insouciante, ou Lalaith l’aventurière, mais Lalaith la comtesse d’Ardamir, la grande sœur de Dragan, alors que son attitude tendait à prouver le contraire, faisant la plupart du temps, de Dragan l’adulte.

La jeune comtesse regarda Révérie et ouvrit de grands yeux effrayés en voyant les yeux rouges sang de la métisse. Elle resta muette, jusqu’à ce qu’elle se calme et que ses yeux redeviennent blancs.


« On… on ne tuera pas votre enfant Aglarer. Avoir la possibilité de donner la vie est un don précieux offert par Elenwë. Certaines mettent des décennies à être enceinte. Vous devez être bénie par Acamerel et Elenwë pour l’être si tôt, même si je ne comprends pas pourquoi les Dieux ont voulus de vous que vous donniez la vie alors que vous n’êtes même pas encore sortie de l’adolescence. Ils ont leurs raisons sans doute. »

Elle reprit doucement contenance, après la terreur que lui avait infligée la vue de ces yeux rouges. En un instant elle avait vu toute la folie Drow en eux. De plus savoir qu’elle était la gardienne du savoir du dieu de la guerre n’avait pas été pour la rassurer dans son état.

« Il est vrai qu’étant métisse, si l’enfant vient à naître plus tôt, on pourra dire que c’est du à votre double héritage. A ma connaissance, aucun enfant de métis n’est encore né, ou je n’en ai pas entendu parler. On pourra donc faire taire les soupçons avec ce prétexte si le besoin s’en fait sentir. »

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Ven 25 Avr 2008 - 20:03

Lalaith savait trouvé les mots justes pour apaiser le bouillonement de son âme. ses mains se posèrent naturellement sur ses joues, se saisissant de son visage. A voir leur comportement, on pouvait souvent penser, à tort, que c'était Lalaith la plus jeune. Pourtant, elle était bien son aînée, et cette manière de lui parler comme s'il était encore un petit garçon le rappelait bien. Elle avait prit un ton quasi maternel. Il sourit, répliquant avec amusement :

- "Alors même quand j'aurais l'âge du vieux Beren, tu continueras à ne me voir que comme ton petit frère?"

Il ferma un instant les yeux quand elle dégagea les mèches de son visage, lui rappelant furieusement un geste que faisait souvent sa jumelle pour apaiser le petit garçon turbulent qu'il était. Il lutta contre les souvenirs et rouvrit les yeux quand elle leur accorda son aide. Puis, elle lui baisa le front, le faisant rire par ce geste d'affection profonde. Ils evaient offrir un drôle de tableau à Révérie et elle devait découvrir Dragan sous un autre jour.

Mais la réaction de révérie rompit l'enchantement de cette petite scène de tendresse. Il lui lança un regard interloqué alors qu'elle parlait de l'enfant, revenant sur les paroles de Dragan. Trop estomaqué pour répondre quoique ce soit, il la dévisagea simplement, muet. Mais comment pouvait-elle parler ainsi et prendre ses paroles au premier degrès? Elle avança le fait que personne ne connaissait le temps de gestation d'une hybride, reprenant ainsi l'argument qu'il avait avancé face à Rima-marcil quelques jours plus tôt. La peur de lalaith ne lui avait pas échappé et il priait pour qu'elle la dépasse.

Mais alors les paroles de Révérie lui figèrent le sang dans les veines... Comment pouvait-elle seulement lui demander cela? Elle lui sembla terriblement fragile à ce moment là, comme une enfant perdue qui avait beaoin d'être réconfortée. Sa jeunesse était évidente maintenant... Mais pas près du lac. Pas dans l'auberge.

- "Rév..."

Il vint s'agenouiller près d'elle et la prit dans ses bras, murmurant d'une voix apaisante, comme celle qu'il pouvait utiliser pour calmer un cheval rétif et nerveux :

- "Je croyais que tu étais la plus belle chose qui me soit arrivée dans la vie, et j'avais à la fois tord et raison. Tu as réussit à faire encore mieux : tu m'as donné un enfant. Je ne pensais pas que mes paroles te bouleverseraient à ce point, je suis désolé. Evidemment que non je ne veux pas m'en débarasser! Comment peux-tu croire cela? C'est inacceptable comme tu dis!"

Il s'écarta légèrement et saisit le menton de Révérie entre ses doigts pour la forcer à le regarder :

- "Ecoute-moi bien : je suis fou de toi et ce, depuis le premier jour. Quoique les gens diront, je ne changerais pas d'avis et je ne te laisserais pas. Nous allons nous marier et nous allons élever cet enfant..."

Il se permit un sourire, et reprit, taquin :

- "Et nous lui donnerons des frères et soeurs."

Puis, il jeta un regard à Lalaith :

- "Tu t'imagines en tata gâteau?"
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Ven 25 Avr 2008 - 20:51

Dragan vint à elle, la prenant dans ses bras. A se moment plus aucune retenue, elle s’épancha et laissa couler ses larmes. Pas une seule fois elle n’avait émit ses craintes pour l’enfant. Pas une seule fois elle avait murmuré à Dragan qu’elle était morte de peur de donner la vie. Elle était forte pour beaucoup de chose, mais pas pour ça. Elle avait eu si peur. Elle n’était pas une noble, pas habituée aux paroles en l’air et elle devrait s’y faire elle le savait.

Alors qu’elle pleurait dans ses bras, il lui murmurait des mots doux, apaisant et cherchait a la calmer. Elle avait eu si peur ! Il lui démontrait une nouvelle fois tout son amour avec des mots touchant, venant droit du cœur. Puis il s’écarta, prenant son menton entre ses doigts, elle avait les yeux légèrement rougit, mettant encore plus en valeur ses prunelles blanche, su blanche que le bleu en avait disparue. Voila donc le regard qu’elle avait quand elle avait peur ? Elle l’écoutait encore, il la rassurait une nouvelle fois.

Puis il se fit d’humeur taquine, lui souriant et lui avouant qu’il n’était pas contre l’idée de lui faire des frères et sœurs. Elle sourit doucement, passant le revers de sa main sur ses joues, effaçant les larmes et souriant. De son coté Lalaith la rassura aussi, aucun mal ne sera fait a l’enfant. C’était tout ce que Révérie demandait. D’une voix a la fois émue et amoureuse elle murmura merci a Dragan, et se blottit a nouveau dans ses bras. Elle n’en avait pas honte d’être ainsi, mais des fois, elle se sentait si perdu…

Mais elle se sentait mieux, bien mieux. Une léger sourire et elle retrouva toute sa dignité a sa prestance. Ses yeux en amande se firent a nouveau prédateur et elle tourna ses yeux vers Lalaith. Se voyait t’elle en tata gâteau ? Question amusante. Mais la jolie Révérie avait quelque chose aussi à demander à Lalaith.

« Pardonnez moi Lalaith, je vous ai fait peur je l’ai bien vue. Je ne souhaitait pas vous faire peur

Doucement elle passa ses doigts dans les cheveux de Dragan en lui murmurant.

« Merci, je vais mieux. Relevons-nous, sinon les domestiques vont y aller en ragot et bavardage. »

Un sourire digne, noble mais sans en devenir hautain, un sourire de la Révérie qui avais séduit Dragan. Celle sur d’elle, pas cette enfant pleurnicharde qui venait de se dévoiler.
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1070
Âge : 816
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Sam 26 Avr 2008 - 9:44

Lalaith rit à la blague de son frère.

« Bien sûr ! Que tu ais l’âge de Beren ou plus, tu es et tu resteras à jamais mon petit frère. Mais peut-être que d’ici là tu auras appris la sagesse et je n’aurais plus à m’inquiéter pour toi. Comme ça tu ne m’auras plus sur ton dos. »

Le changement d’yeux de Révérie effraya la jeune elfe. Il y avait de la folie dansant dedans. De la folie et une envie de meurtre. Mais la métisse se calma, ses yeux redevenant blancs et Lalaith se sentit mieux. Dragan alla auprès d’elle, la prit dans ses bras et la rassura, apaisant ses craintes.

« Ce… ce n’est rien Aglarer. J’ai été surprise c’est tout. Ce sont vos yeux qui m’ont effrayés, pas vous. D’ailleurs, comment se fait-il qu’ils aient changés de couleur ? A cause de votre sang ? »


Elle n’avait pas mentionné le mot Drow, ne voulant pas blesser la métisse. Pour détendre l’atmosphère et changer de sujet, elle répondit à Dragan.

« Oh oui, je m’imagine bien tata. Mais, tu me connais, il ne faudra pas compte sur moi pour leurs enseigner leurs devoirs de nobles. Ca c’est plus dans les cordes de Laurelin et Serindë. Par contre tu peux compter sur moi pour leur enseigner tout ce que père nous a appris, et pour m’amuser avec eux. Tu crois qu’ils aimeront une tante comme moi ? »

Elle souriait de toutes ses dents, amusée à l’idée de parcourir la campagne, et de s’amuser avec les futurs enfants de Dragan.

Soudain dans le silence qui s’était installé, s’éleva un son, un son harmonieux et doux. Quelqu’un jouait de la harpe. Après la harpe vint une voix, pure, cristalline, chantant une ode à l’amour. Lalaith vit de l’intérêt et un sourire apparaître sur le visage de Révérie.


« C’est Laurelin. Elle adore chanter, c’est sa passion. Ca vous plaît ? »

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Dim 27 Avr 2008 - 17:46

Il ne savait pas lire dans les pensées, il ne pouvait pas savoir que la perspective d'être mère terrifait Révérie au delà de toute comparaison. Lui, il n'y pensait pas, il ne se posait pas de questions. SOn objectif premier était le mariage, ensuite, il aurait tout loisir de s'interroger sur ses capacités futures à élever un enfant. Mais il ne le portait pas cet enfant, sa place n'était pas celle de Révérie, leurs cas n'étaient pas comparables.

Après le réconfort des mots et de ses bras, il avait jué la carte de l'humour coquin pour la détendre et lui faire retrouver le sourire. Ils étaient si complices que cela marcha aussitôt. Elle sécha ses larmes et lui sourit. Le moment de peur et de doute était passé... momentanément.

Elle s'excusa alors auprès de Lalaith de l'avoir effrayée, ce à quoi sa soeur répondit assez diplomatiquement, il devait le reconnaître. Révérie décida alors de se lever, reprenant son allure digne et noble. Amusé, le jeune Comte fit de même et alla s'asseoir sur le canapé, en omettant pas de prendre son verre au passage.

Lalaith revint alors sur le sujet d'être tante, le prévenant qu'elle n'enseignerait pas la couture et autres travaux féminins.

- "Oh par les dieux Lalaith, tu vas me prendre mon boulot là! Qu'est-ce que tu veux que je lui apprennes après ça?"

Il sourit et reprit :

- "Je ne vois pas comment ils ne pourraient pas t'aimer. Sauf si tu les perds dans la forêt ou que tu les oublies quelque part, petite étourdie."

Il entendit alors la musique de Laurelin, suivie bientôt de sa voix. C'était toujours aussi beau, il n'y avait pas à tergiverser. Lalaith prit la parole et Dragan se rappela alors un détail. Il se tourna vers Révérie et prit un air contrit :

- "Tu te souviens le jour de notre rencontre, quand tu m'as demandé si je savais jouer d'un instrument et demandé que je te montre un jour? Et bien, définitivement, tu ne m'entendras jamais jouer, pas après que tu ai entendu Laurelin. Je perdrais toute crédibilité. Tu voulais un exemple du savoir faire elfique, tu l'as."

Il sourit à nouveau, le regard pétillant de malice alors que la scène associée à ses paroles lui revenait en mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Dim 27 Avr 2008 - 19:55

Révérie était revenue calme et avait pris place sur le divan au coté de Dragan. Quand on lui apprit que la mélodie et le chant était de la sœur de Dragan elle sentit son sang de barde bouillonner. Elle aurait donnée chère pour avoir sa lyre sur elle et jouer en chantant. Ou un clavecin, elle adorait jouer de cet instrument ! Bref, écoutant la music elle fermait les yeux, respirant amplement. A la question que lui avait pausée la plus jeune sœur la jeune femme répondit d’une voix rêveuse.

« Cela se ressent… et oui j’aime. Sa voix est différente de toute celle que j’ai entendue jusqu’avant… J‘en apprécie la teinte à la fois plus sombre et l’accent elfique qui s’en dégage. Je me sens indigne d’être barde à entendre une telle voix ! »

Révérie sourie à l’évocation des souvenirs de leur première rencontre. Oui elle s’en souvenait parfaitement de cette première fois ou elle voulait l’entendre jouer d’un instrument. Révérie murmura doucement.

« Il faut que je demande à Laurelin de chanter avec elle… Je souhaite au moins une fois pouvoir mêlée ma voix au teinte d’enfant a la sienne, si calme et posée. »

Doucement elle soupira en rougissant et pris une voix un peux gênée.

« Je suis désolée, la music me rend intenable… j’y pense, tu ne m’as jamais entendu chanter mon tendre amour. Je me trompe ?»

Doucement elle sourit en regardant la fenêtre, elle avait envie de l’ouvrir et de respirer, chanter pour levant et entendre sa voix se mêler a la sienne. Puis finalement n’y tenant plus elle enleva la fine veste sur ses épaules, dévoilant ses épaules et ses bras musclé finalement et sèchement et pris la main de Lalaith.

« M’accorderiez-vous cette danse jolie Lalaith ?! »

Au diable le protocole qui disait qu’il n’était pas convenable pour deux femmes de danser ensemble, au diable aussi ce qu’on dirait en voyant sa nuque dévoilée, brulé et mutilée en profondeur par le symbole de traitre du peuple drow.
Revenir en haut Aller en bas
Les soeurs Tiril
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3
Âge : 216
Date d'inscription : 26/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Lun 28 Avr 2008 - 9:31

Lalaith rigolait devant la mine déconfite de son frère. Il se plaignait de ne plus rien avoir à apprendre à ses enfants si Lalaith se chargeait de leur éducation. Elle n’aimait pas les travaux féminins, Dragan le savait. Tout ce qu’elle pouvait, et voudrait, leur enseigner c’était ce que leur avait appris leur père. Elle ne ferait pas d’eux des nobles sérieux et engoncés dans leur carcan hautain comme Serindë. En y repensant, leur sœur risquait de piquer de nouvelles crises avec ses neveux et nièces. Du moins Lalaith l’espérait. Cela ne lui plairait de les voir ressembler à Serindë, et à Dragan non plus d’ailleurs.

« Tu n’auras qu’à leur apprendre à courtiser les filles. Je suis sûre qu’il n’y a pas meilleur professeur que toi dans tout le royaume. Mais n’en fait pas des coureurs de jupons comme tu l’as été. Serindë ne s’en remettrait pas je pense. Mais sinon, rassures-toi, je ne vais pas tout leur enseigner. Je te laisserais quelques petites choses à leur apprendre. »

Elle lui fit un clin d’œil avant de se remettre à rire. Dragan lui répliqua qu’ils ne pourraient que l’aimer, à moins de les oublier dans un coin ou en forêt et Lalaith le va les yeux au ciel.

« Tu ne vas pas remettre ça sur le tapis, Dragan ! Je n’avais que 60 ans enfin. J’étais encore jeune et insouciante. Si vous voulez tout savoir Aglarer, il se trouve que j’ai oublié Dragan et sa jumelle en forêt. Je les avais emmenés en ballade et je suis tombé sur un garçon très mignon. Je l’ai suivit et je les ai oublié. Quand je m’en suis rendu compte, j’ai vite couru à la forêt et je les ai retrouvés. Ils ont eu une sacrée frousse, mais ils allaient bien. Père a piqué une de ses crises en l’apprenant. Mais je vous promets que je suis bien plus mâture et responsable qu’avant. »


Plus mâture et responsable ? Ce n’était pas vraiment les mots. Disons qu’elle était plus sérieuse, et savait désormais où étaient ses priorités. D’ailleurs, depuis ce jour, jamais plus elle n’avait oublié Dragan ou leur petite sœur quand ils se promenaient, mais son frère aimait bien la titiller là-dessus, lorsqu’il la jugeait trop insouciante.

La musique et le chant de Laurelin éveillèrent l’intérêt de sa future belle-sœur, qui exprima le vœu de pouvoir jouer et chanter avec elle. Lalaith ignorait qu’elle était barde. Elle la savait moine, mais barde…

Aglarer la prit par les mains de Lalaith qui se laissa faire et commença à danser avec elle. Elle riait tout en dansant, se moquant des convenances au moins autant que la fiancée de son frère. Elle s’amusait comme une folle. Aglarer et elle se ressemblaient beaucoup du point de vue du caractère. Elles se moquaient bien de ce que disaient ou pensaient les autres, et n’en faisaient qu’à leur tête. Elles pouvaient paraître si adultes et si enfants en même temps. C’était sans doute pour ça qu’elles s’entendaient si bien.

La danse s’arrêta en même temps que la musique. Lalaith souriait, et dit :


« Vous êtes une excellente danseuse Aglarer. Vous auriez des cours à donner à Dragan. »

Puis, la musique revient, un autre chant, plus joyeux celui-là.


« Vous voulez qu’on demande à Laurelin si vous pouvez chanter avec elle ? Ca lui ferait plaisir je pense d’avoir quelqu’un avec qui jouer et chanter. »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Lun 28 Avr 2008 - 19:45

Dragan jeta un coup d'oeil en coin à Révérie alors que Lalaith lui rétorquait qu'il pourrait oujours apprendre à ses fils à draguer les jeunes demoiselles. Il lança un regard noir à sa soeur, géné qu'elle aborde ce sujet dont il n'avait guère parlé avec Révérie. Elle avait entendu des rumeurs et sa réputation avait vite été dévoilée, mais ils n'en avaient jamais parlé.

- "Quoi? Il faut savoir charmer quand on est noble, c'est stratégique..."

Il eut un sourire ironique alors qu'elle racontait cette petite anecdote arrivée il y a de cela bien longtemps. Il n'était encore qu'un gamin, mais il s'en souviendrait toute sa vie. Abandonné dans les bois par sa grande soeur et obligé de jouer les sans peur pour rassurer sa jumelle. Cela les faisait rire maintenant, mais sur le coup, ils s'en étaient tirés avec une belle frayeur et un beau sermon pour Lalaith. Il émit un petit ricanement sarcastique quand elle promit qu'elle était plus mâture qu'avant.

- "Bien sûr."

Mais le sujet dévia très vite sur la musique. Un sujet qui passionait Révérie, Dragan le savait bien. Aussi se contenta-t-il de sourire en l'entendant s'emballer et en entraînant Lalaith avec elle dans une petite danse improvisée.

- "Ca fait longtemps que nous n'avons pas dansé ensemble Lalaith, tu ne dirais pas ça sinon... Allez, je te pardonne ton ignorance et je te réserverais même une danse à notre mariage."

Lalaith proposa alors à Révérie de chanter avec Laurelin. Dragan acquiesça :

- "Elle ne dira pas non et j'ai très envie de t'entendre chanter... Et puis, ce sera le moyen de faire connaissance. Laurelin est très réservée et discrète, mais il n'est pas difficile de gagner son coeur."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Lun 28 Avr 2008 - 21:21

Révérie fit une petite moue et regarda Dragan. Oui c’était un séducteur et elle le savait, c’est s’ailleurs un sourire serein et cependant légèrement triste qui naquis sur ses lèvres. Elle le savait, Dragan n’était qu’un coureur de jupon, il aimait les femmes… Mais alors devait’ elle s’inquiéter pour la fidélité de son compagnon ? Non, certainement pas. Elle avait confiance aveugle en lui et il l’aimait. Et de toute façon si il lui était infidèle il paierait le prix fort, a savoir perdre Révérie sans d’autre forme de procès.

Ensuite Révérie dansa donc avec Lalaith, sans la moindre gêne et la jeune femme n’était pas en reste. Les deux femmes riaient joyeusement alors que la fin de la music se faisait sentir et que le silence revint. Alors Lalaith lui avoua qu’elle était bonne danseuse et qu’elle pourrait donnée des cours a Dragan. Ho non, loin de la, ce qu’elle avait pu constatée entre les draps était que Dragan savait bouger, et en amour comme en danse il n’y avait pas beaucoup d’écart.

Bref, elle allait répondre a la question quand a son envie d’aller rejoindre Laurelin quand Dragan le fit a sa place. Il la connaissait trop, il savait exactement ce qu’elle pensait avant même qu’elle le pense ! Alors c’est d’une voix amusée qu’elle dit, tout en s’approchant de Dragan et en se penchant pour lui prendre les mains.

« Exactement ! Je veux chantée avec Laurélin, et tu rêve de m’entendre chantée. L’idée ne t’était pas venue avant mon amour ? »

Elle déposa ses lèvres sur les siennes de manière tout sauf chaste, mais elle n’aimait pas tenter de faire bonne figure alors qu’elle n’en pouvait plus de se refuser a l’embrasser. Puis s’écartant elle reprit.

« Allons-y tout les trois. »
Revenir en haut Aller en bas
Les soeurs Tiril
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3
Âge : 216
Date d'inscription : 26/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Jeu 1 Mai 2008 - 16:28

Lalaith détourna le regarda pendant que Révérie et Dragan échangeaient un baiser des plus passionné. Elle avait l’impression d’être une intruse et une voyeuse en leur présence. Puis, la métisse se détacha de Dragan, prête à rejoindre Laurelin. Lalaith partit devant, conduisant Révérie et Dragan à travers le palais jusqu’au salon. Elle ouvrit les portes, et ils pénétrèrent dans le salon en silence, ne voulant pas troubler la chanteuse. Le salon avait de grandes baies vitrées, donnant une vue imprenable sur la forêt et la contrée d’Ardamir. Près des fenêtres, était disposé un clavecin et une harpe, de laquelle jouait Laurelin, les yeux fermés, tout en chantant. Quand la musique s’arrêta, Laurelin ouvrit les yeux et se tourna vers les spectateurs.

«- Je ne vous avais pas entendus entrer.
-On fait attention à ne pas faire de bruit pour ne pas te déranger Laurelin.
-Merci, mais tu sais bien que ce n’est pas nécessaire, Lalaith. J’aime chanter, mais avoir un public est toujours agréable. Vous êtes venus pour m’entendre chanter ?
-Ca et pour te faire une demande.
-Ah oui ? Laquelle ?
-Aglarer est barde, et elle aimerait beaucoup chanter avec toi. »


Laurelin se tourna vers Révérie et lui sourit. Elle n’avait que rarement le plaisir de pouvoir chanter avec quelqu’un d’autre. Elle était la seule dans la famille à chanter, Lalaith préférant gambader dans la campagne et s’amuser à ridiculiser tous les garçons à l’épée et à l’arc, et Serindë préférait de loin s’occuper de régenter Ardamir. Il n’y avait que Dagan qui jouait un peu, mais il était toujours intimidé lorsqu’ils jouaient ensemble, se trouvant médiocre par rapport à elle.

« Vraiment vous êtes barde ? Et tu ne me l’avais pas dit Dragan ? Tu avais peur que je te la monopolise ? En tout cas, ce serait pour moi un plaisir que de chanter avec vous Aglarer. J’ai rarement le bonheur de pouvoir chanter avec quelqu’un. Vous avez une idée de ce que vous voulez chanter ? »

Puis elle se leva et invita Révérie à venir la rejoindre.

« Vous savez jouer d’un instrument ? Nous en avons quelques-uns ici. Peut-être trouverez-vous votre bonheur. »

Puis elle se tourna vers Dragan.

« Ca te dirait de nous accompagner Dragan ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Lun 5 Mai 2008 - 10:17

Dragan croisa le regard de sa fiancée et put presque y lire ses pensées. Il la connaissait assez maintenant pour savoir qu'une infidélité lui couterait très cher. Mais pour le moment, il n'avait absolument aucune intention d'aller voir ailleurs. Il était fou d'elle, il n'avait qu'elle à l'esprit. Elle avait réussit à contenter aussi bien son corps que son âme et son coeur, chose qu'aucune femme jusqu'ici n'était parvenu à faire. Et il doutait d'un jour trouver une autre femme qui en soit capable...

La petite séance de danse improvisée était terminée et maintenant, ce que Révérie voulait, c'était chanter avec Laurelin. Elle n'avait même pas besoin de le dire pour qu'il le sache, il pouvait le lire dans ses yeux brillants.

- "Si, j'y avais déjà songé, mais nous n'avons guère eu le temps pour que tu ravisses mes oreilles de tes talents."

Effectivement, entre ses devoirs, la maladie de Rév, sa succession, les fiançailles et le mariage, ils n'avaient guère eu le temps de découvrir leurs talents. Elle l'embrassa alors devant Lalaith qui ne devait plus savoir où se mettre, avant de se lever pour aller rejoindre la soeur musicienne.

Lalaith se remit à jouer les guides, alors que Dragan savait parfaitement où aller, mais cela l'amusait de la voir prendre ce rôle. Ils allaient pénétrer dans le salon, quand Dragan regarda Révérie et posa un index sur ses propres lèvres pour lui faire signe de ne pas faire de bruit, avec un petit sourire en coin. Ils pénétrèrent aisi dans la pièce tous les trois, sans bruit, pour surprendre la jolie elfe qui était trop absorbée par ce qu'elle faisait pour faire attention à eux.

Ce ne fut que quand elle eut terminé qu'elle les remarqua et ouvrit des yeux étonnés. Les deux soeurs eurent un bref échange durant lequel Lalaith exposa la requête de Révérie. Elle cosidéra alors la jeune Marquise en silence, avant d'accepter et de gronder son frère de ne pas lui avoir parlé des talents de Révérie.

- "Je voulais garder la surprise, c'est réussi non?"

Elle invita Réérie à choisir d'un instrument, avant de proposer à Dragan de les accompagner. Il prit un air hésitant :

- "Je ne sais pas... Je ne voudrais pas vous gâcher vos effets..."

Cependant, il sentit le regard insistant de Révérie et finit pas soupirer :

- "D'accord, après tout, j'avais promis de te montrer mes maigres talents dans ce domaine."

Il choisit alors un luth et se tint prêt à accompagner les deux charmantes demoiselles à ses côtés, sous l'oeil de Lalaith. Elle n'avait jamais prisé l'éducation musicale. Dragan non plus, même s'il aimait écouter les autres. Cependant, il avait assisté à tous les cours dispensés et contrairement à ce qu'il affirmait, il jouait assez bien. Moins que Laurelin et Révérie sans doute, mais il se débrouillait pour ne faire aucune faute d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Lun 5 Mai 2008 - 11:43

Pour avoir manqué de temps c’était hélas le cas. C’était l’un des premiers vrai moment de calme depuis qu’elle avait retrouvée son père. Et cela lui plaisait assez cette vie de noble oisive et détendu. Elle pourrait s’y faire même si bien sur elle ne serait jamais oisive ! C’était tout simplement impensable. Bref, mains dans la main Dragan et Révérie suivait leurs guide, matérialisée en la personne de Lalaith.

Le chemin se fit dans un presque silence jusqu’as arrivé a la porte. La Dragan lui fit signe de faire silence, arrachant un rire muet mais bel et bien amusé a la jeune femme. Le silence le plus grand se fit alors qu’ils passaient tout trois dans la salle de music et Révérie admira ni plus ni moins la sœur de Dragan. Elle avait la finesse, la fragilité et la féminité que jamais, selon elle, Révérie n’aurait.

Puis de la un moment de dialogue entre les deux sœurs, Lalaith exposant la requête de l’hybride a la belle harpiste. C’est avec joie qu’elle accepta, posant même la question du chant qu’elle désirait. La se fut une question plus ou moins difficile. Une chanson qu’elle préférait ? Il y en avait, mais peu de chantable devant des dames comme elles. Il restait des gens enfantin… mais peu de chance qu’elle les connaît.

Doucement ses doigts glissèrent sur le clavecin et finalement elle le délaissa pour une lyre simple, et surtout ses doigts bien plus habituée a en jouer. Sans la moindre peur ou le monde doute elle s’assise sur le rebord de la fenêtre comme si c’était normale. Regardant Laurelin elle murmura simple.

« Choisissez, je suivrais, je ne connais pas vraiment de chant elfe et les chants de certains nomades ne sont pas approprier a vos oreilles dame. »

Oui… rien de chaste et pure, trop de sous entendu et d’image. Mais le corps désirable de la femme n’en était que plus honoré dans les chansons.

« je joue de la lyre ou du clavecin… mais cela fait un certain temps que je n’ai pas eu le temps de toucher de tel instrument… »

Souriant à Dragan qui prenait une lyre, Révérie se faisait une véritable joie de l’entendre enfin jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Les soeurs Tiril
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3
Âge : 216
Date d'inscription : 26/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Lun 12 Mai 2008 - 10:21

Laurelin était radieuse. Avoir trouvée une compagne de chant la ravissait. Elle n’était pas la seule musicienne de la famille, Dragan s’y essayant un peu. Il n’osait pas trop jouer avec sa sœur, se trouvant médiocre par rapport à elle. Mais elle aimait jouer avec lui. C’était avec plaisir qu’elle voyait prendre le luth, tandis que Révérie lui laissait choisir un chant, ceux qu’elle connaissait n’étant pas des plus adaptés selon elle.

« Très bien. En ce cas, que diriez-vous de la ballade d’Ellianor ? »

Un choix qui n’était pas anodin. Elle racontait l’histoire d’une jeune elfe partie parcourir le monde, et qui au fil de ses pérégrinations rencontra un Drow dont elle tomba amoureuse. Mais ce dernier ne vivait que pour tuer, et ne se préoccupait pas de la belle elfe, si bien que cette dernière s’enfonça dans un chagrin tel que sa détresse émut le Sombre. Mais leur amour interdit fut découvert, et traqués, ils finirent par mourir dans les bras l’un de l’autre, unis pour l’éternité. Une belle chanson d’amour, tragique et triste. L’une de ses préférées.

« Je vais commencer, ensuite Dragan me suivra et ensuite vous Aglarer, cela vous va ? »

Laurelin s’installa à la harpe tandis que Révérie choisissait la lyre. La comtesse commença à jouer, parcourant de ses doigts les cordes de l’instrument, d’où sortait une mélodie joyeuse et pourtant dans laquelle se sentait toute la tragédie de l’Ellianor. Dragan et Révérie se mirent à jouer à leur tour, l’accompagnant de leurs instruments. Puis, Laurelin commença à chanter, de sa voix mélodieuse et charmeuse. Révérie ne tarda pas à la suivre, mais avec une voix jeune, une voix encore enfantine, mais dont la tessiture était magnifique. Le contraste des voix était saisissant mais étrangement en accord. C’était si beau ! Lalaith fermait les yeux, écoutant les deux femmes chanter. Ainsi elle voyait Ellianor à cheval, parcourant les terres de Miradelphia en quête d’aventures, elle la voyait pleurer lorsque son amour la rejeta, rire et sourire lorsqu’il revint près d’elle, elle les vit unis, serrés dans les bras l’un de l’autre dans une ultime étreinte que personne ne parvint à briser.

Alors que la musique s’arrêtait tout doucement, Lalaith ouvrit des yeux brillants, remplis d’émotions et d’admiration pour sa sœur et Révérie. Elle applaudit et se leva de sa chaise.

« C’était magnifique ! Vous avez une voix merveilleuse Aglarer. »


Laurelin se leva à son tour et alla prendre Révérie dans ses bras.

« Merci Aglarer. C’était superbe. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu la chance de chanter avec quelqu’un doté d’une voix aussi magnifique que la votre. »

Elle se tourna vers Dragan un sourire aux lèvres.

« Et toi, je ne veux plus t’entendre dire que tu n’es pas doué, où je te tire les oreilles, d’accord ? Tu as très bien joué Dragan. »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   Mar 13 Mai 2008 - 11:06

Dragan lança un regard en coin à Laurelin quand elle choisit la balade d'Ellianor. Jolie chanson oui, mais déprimante au possible. Surtout qu'elle vantait l'amour tragique... Pas très gaie comme histoire et Dragan espérait que ce n'était pas là un présage... Mais il n'y avait aucune raison que son amour pour Révérie se termine aussi mal. Rien ne les empêchait de s'unir, leur histoire n'était pas si compliquée...

Laurelin donna ses instructions et Dragan hocha la tête. Il jouerait, mais il ne chanterait pas. Il préérait, et de loin, écouter les deux elfes et leurs voix mélodieuses et cristallines que de les couvrir de sa voix grave.

Sa soeur commença à jouer de la harpe, en tirant des sonorités joyeuses et émouvantes. Dragan suivit, pinçant les cordes du luth et donnant un contrepoint plus grave. Enfin, ce fut à Révérie de venir rehausser le tout de délicatesse avec sa lyre.

Puis, les voix vinrent compléter les instruments. Dragan vit Lalaith fermer les yeux pour mieux savourer ce moment enchanteur. Quant à lui, il regardait ses doigts pincer les cordes et il essayait au mieux de souligner la beauté de ce choeur de femmes. Et quelle beauté! Leurx voix si différentes se mariaient à merveilles! Dans celle de Laurelin, il y avait la perfection elfique, la maturité aussi. Dans celle de Révérie, c'était l'émotion, la jeunesse...

Quand ils finirent la balade, Lalaith se leva et félicita les deux femmes. Dragan eut un petit sourire en coin, alors qu'il reposait délicatement le luth. Chacune se félicitait et il intervint dans cette cacophonie féminine :

- "Au moins, vous pouvez toujours vous reconvertir en ménestrelles et vous produire dans le Palais d'Alëandir..."

C'était un compliment... Cela sous entendait qu'elles avaient un talent tel qu'elles pouvaient se produire devant la famille royale... Et il était sincère! Il faudrait qu'Anàrion et Illydril les entendent chanter toutes les deux un jour... Il haussa les épaules quand Laurelin lui répliqua qu'elle ne voulait plus l'entendre dire qu'il était médiocre.

- "Je me débrouille... Et puis, je devais bien faire honneur à votre talent."

Il s'approcha d'ailleurs de Révérie et l'enlaca par derrière en murmurant à son oreille :

- "Je te savais barde, mais je n'aurais jamais imaginé que ta voix était une telle merveille."

Il la relâcha et vint embrasser Laurelin :

- "Merci."

Merci d'avoir chanté avec Révérie, merci de l'accepter et de ne pas la juger trop vite.
Il regarda ses deux soeurs, reconnaissant, avant se rejoindre sa soeur cadette et de souffler à Lalaith :

- "Serindë doit être en train de tyranniser les domestiques. Je pense que c'est le moment idéal pour retrouver tes vieilles fripes et aller gambader en forêt. Et si tu pouvais chasser et nous ramener du gibier ou quoque ce soit qui se mange pour ce soir et les jours à venir, je t'en serais reconnaissant."

Il pensait au bien être de Révérie et connaissait parfaitement son goût pour la viande rouge. Si Lalaith lui lança un regard surprit, elle n'ajouta rien, alors qu'il lui désignait discrètement Révérie, un sourire aux lèvres.

Il revint près de sa fiancée et s'empara de sa main.

- "Si ma Dame veut bien me suivre, je vais lui faire visiter son futur domaine."

Il lui baisa la main et l'entraîna hors de la pièce, non sans ajouter à l'adresse de ses soeurs :

- "A ce soir!"

Puis, il s'éclipsa avec sa jeune fiancée, décidé à lui montrer le palais, puis ses appartements...


[Finito pour moi xD]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Bureau] l'Ardamir où vivent les trois soeurs d'un fiancé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les trois soeurs sans visage ...
» Jamais deux sans trois... Choose your colors
» Les Trois Mousquetaires
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» 500 000 Haitiens vivent en République Dominicaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: