Partagez
 

 Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco]

Aller en bas 
AuteurMessage
Milynéa Lythandas
Sang-mêlé
Milynéa Lythandas

Nombre de messages : 108
Âge : 179
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  125
Niveau Magique : Arcaniste.
Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] Empty
MessageSujet: Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco]   Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] I_icon_minitimeJeu 16 Jan 2020 - 14:51

Second jour de la troisième ennéade de Bàrkios, An 17


La moitié de la journée s’était écoulée quand la galeasse personnelle de la Princesse Marchande, la Dame Blanche, pénétra dans le port royal. Le bâtiment, de construction récente, était un riche et beau navire qu’on imagine bien être le vaisseau amiral d’une riche compagnie marchande, mais qui n’en oublie pas que sa fonction première et de transporter et de protéger ses précieux passagers, que ce soit à travers le contingent armé à son bord autant que par les châteaux et scorpions à la proue et à la poupe qui le rende relativement indépendant d’une escorte et renvoie davantage l’idée d’un vaisseau de guerre plutôt que marchand.
Les quartiers personnels de la Princesse-Marchande, dans une opulence raisonnée – comprendre qu’il ne sert à rien d’en faire un petit palais flottant si la moindre agitation en mer fout tout en l’air, il faut en convenir, très joli, donc, mais pratique – a des airs de petite suite dans son palais, avec couchage et salon pour recevoir les quelques passagers privilégiés conviés à bord.

Quelques jours auparavant, encore en mer, un oiseau avait été envoyé pour avertir Diantra, sa Couronne et plus particulièrement l’encore actuel régent, Francesco, de l’arrivée imminente de la marchande à Port Royal afin de s’épargner une trop grande surprise d’une part, et écourter au plus le délai entre son arrivée à bon port et son accueil en bonne et due forme.

A quai, c’est au milieu d’un pont encore en effervescence – qui s’emploie à ne surtout pas bousculer la marchande - que progresse Milynéa pour s’installer contre le bastingage pour observer l’activité du port. Bien moindre que celle de la fourmilière qui s’agite et anime le véritable cœur du Joyau de l’Est, Port Royal lui parait presque reposante en comparaison, et nettement moins agréable à l’œil. C’est un souffle totalement étranger qui a édifié cet endroit, au contraire de certains autres ports dont les racines pharétane, cousines des vaanies, sont encore visible dans les plus vieux quartiers, et bien souvent dans les ports, développés en premier.

Son œil accroche quelques instants l’éclat doré de la dräke qui l’accompagne, seule présence habituelle à ses côtés cette fois-ci. Pour quelques motifs – dont celui d’éviter d’affoler des humains qui peuvent se montrer chatouilleux sur ces questions -, elle avait laissé son précieux hybride, un brin trop ressemblant aux eldéens, sinon dans sa couleur de peau, là-bas, à Thaar, pour y préférer une escorte plus… humaine – qui le parait, en tout cas. Dans le même esprit, sa tenue – pratique plus qu’esthétique tant qu’elle est en mer - quoiqu’indubitablement thaarie, s’inspirait et reprenait certains codes vestimentaires diantrais, un savant mélange dont elle était particulièrement fière.

Combien de temps avant que ne se présente son comité d’accueil ? L’actuel régent seul le sait.
Revenir en haut Aller en bas
Francesco di Castigliani
Humain
Francesco di Castigliani

Nombre de messages : 242
Âge : 219
Date d'inscription : 04/05/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 52 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco]   Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] I_icon_minitimeVen 17 Jan 2020 - 10:16

Ce fut incontestablement sans l'ombre d'un regret qu'il avait délaissé Diantra et son Palais des Dômes pour gagner Port-Royal. Ici même l'odeur y était bien plus agréable et plus iodée. Elle lui rappelait son ancienne vie ; celle-là même qu'il avait quitté pour obéir à celui qui n'était aujourd'hui qu'un gisant dans la crypte de Sainte-Deina. La vue y était aussi plus belle, et de loin. A perte de vue s'étendait l'Olienne que l'on savait presque infinie. Des voiliers, caravelles et autres galéasses allaient et venaient dans le port marchant jouxtant l'arsenal de guerre. Icelui n'en était pas pour autant dépourvu d'activité. Il suffisait, pour le constater, d'observer les marins s’affairant à l'entretien des vaisseaux royaux ; tandis que d'autres manœuvraient déjà en mer pour s'assurer de la bonne flottaison avant une longue mission. Tout cela l'enthousiasmait au plus haut point. Mais une autre chose, bien plus réjouissante encore, l'attendait.
   Une galéasse en provenance de la cité marchande lui avait été signalé dès les premières matines. Elle avait longé les côtes langecines, mervalloises et scylléennes et n'était donc plus une nouvelle pour personne. C'était bel et bien pour les passagers qu'elle contenait que cette galéasse avait provoqué un tel branle-bas sur le quai où des escortes royales l'amèneraient pour qu'elle amarre. L'opération s'effectua d'ailleurs sans encombre, aussi doucement que sûrement. Lui attendait en belle tenue aux côtés de son Vice-Amiral, Piezzare de Montecale, et d'autres capitaines de l'amirauté dont faisaient parties ses deux fils aînés.
   Francesco jeta un œil à sa dextre et à sa senestre pour s'assurer de l'irréprochabilité de ses hommes avant de reporter son regard sur le pont de la Galéasse ; de laquelle voyait-on déjà ses passagers thaaris attendre que le navire accoste enfin. Son cœur se serra un bref instant lorsqu'il chercha parmi ces gens une femme en particulier.
   – A vos rangs, fixe ! ordonna à haute voix le sire de Montecale pour que tous les hommes de l'Amirauté se raidissent.  
   Les marins thaaris sortirent la planche permettant aux passagers de mettre pied à terre. C'est à instant qu'il revit celle qu'il était venu chercher. Toujours aussi belle et envoutante ; toujours aussi inhabituelle pour ses yeux d'homme. Elle descendit en sa direction, accompagnée de ses hommes et femmes de compagnie avec une grâce qu'il lui connaissait.
   – Princesse Milynéa Lythandas, dit-il respectueusement avant de la saluer comme l'exigeait le protocole. J'espère que vous avez fait bon voyage, reprit-il. C'est un plaisir de vous revoir depuis toutes ses années et de constater que le temps n'a point eu d'emprise sur vous, contrairement à moi.
   La formule relevait de la politesse la plus élémentaire, mais n'en était pas pour autant dénuée d'une véritable sincérité. Il n'avait pas oublié à qui le Roi devait le maintien de Nelen dans son giron. Même si l'Archipel avait ce jourd'hui était provisoirement laissée aux dragons, comme beaucoup continuaient de l'espérer; Il n'avait sut oublier que la  princesse marchande avait œuvré bien plus que d'autres habitants du Royaume à la paix et à la stabilité. Quant à savoir s'il pouvait la considérer comme une alliée. Inutile de rappeler pour quelles raisons les princes marchands donnaient leur amitié.

Revenir en haut Aller en bas
Milynéa Lythandas
Sang-mêlé
Milynéa Lythandas

Nombre de messages : 108
Âge : 179
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  125
Niveau Magique : Arcaniste.
Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco]   Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] I_icon_minitimeVen 17 Jan 2020 - 14:32


Un tel accueil surprend et impressionne certains des invités de la Princesse-Marchande, issue de sa clientèle, conviés pour ce voyage par celle-ci et ayant leur propre affaire à conclure avec des partenaires péninsulaires, c’est la première fois qu’il assiste à un tel cérémonial.

Nullement impressionnée mais satisfaite, Milynéa descendit à terre, souriante et chaleureuse contrairement à l’ordinaire. A sa suite immédiate, le capitaine de son escorte, pour ce voyage, en belle tenue bien qu’évidemment armé. L’homme n’a guère qu’une trentaine d’année, ou le parait, quelques indices suggérant un métissage bien moins frappant que sa maitresse, comme la Princesse, mais bien que solennel, son attitude trahit une certaine arrogance, un brin querelleur, et pour cause, c’est probablement l’une des plus fines lames de Thaar. Il salue respectueusement celui qu’il identifie comme son homologue avant de se ranger légèrement en retrait de la marchande.

Du petit groupe qui les suit immédiatement, seuls saute particulièrement aux yeux cinq joyeux lurons, trois hommes et deux femmes, également fortement métissés mais quoiqu’élégant, leurs tenues est bigarrés. Des artistes. Fermant la marche, le reste de la petite escorte – l’essentiel de ses hommes restant à Thaar – tout aussi bien apprêté, quoique plus relâchés que les soldats de l’amirauté. Ses quelques invités assistent à cet accueil depuis le pont, leurs propres affaires les attendent.

« La maturité possède un charme qu’aucun de ces jeunes hommes tout juste sortis de l’enfance ne possède. » Minaude-t-elle.

Du moins, le dit-on… Mais elle n’était guère attirée, elle-même, que par ses semblables, ceux qui partagent un semblable métissage et ne souffrent pas plus qu’elle que les années passent. Toutefois, elle avait vécu l’équivalent d’une vie humaine dans le corps d’une enfant, traitée comme tel alors qu’elle était plus mature, expérimentée et âgée que ses interlocuteurs, la maturité, mine de rien, apporte un crédit à son discours... chez les humains.

« Le plaisir est partagé, Messire Di Castigliani… Je peux vous appeler Franscesco ? Question purement rhétorique.  Ces dernières années n’ont effectivement pas offert tant d’opportunité, surtout depuis qu’ils sont réapparus. » Nelen constituait la base de la relation de travail qu’ils entretenaient quelques années plus tôt, la rupture totale avec l’archipel, rendue inaccessible – tout du moins, personne ne s’y rendit plus, officiellement, et personne n’en revint – après la réapparition de dragons, avait rendu inutile un tel travail et depuis que la Principauté avait détourné ses voies maritimes et conseillés au Royaume d’en faire autant, nul motif ne s’était plus présenté, jusqu’à ces dernières ennéades.

« J’aurais voulu répondre plus tôt à votre invitation mais des affaires urgentes ne pouvaient attendre et… il est des informations qu’on ne confie pas à n’importe quel oiseau ou messager, n’est-ce pas ? Une expression entendue dans le regard, elle est certaine qu’il comprend. Mais nous aurons tout lieu d’en parler plus tard. Comment allez-vous, Franscesco ? Et comment va le roi ? »

En disant cela, elle rompit avec le formalisme pour se saisir du bras de l’amiral et l’inviter à se mettre en marche pour poursuivre, sans un regard pour la garde, son capitaine se tenant derrière, à une distance convenable. Nul doute qu’il ne tarderait pas à reprendre les rênes et à la guider pour la suite de ce qu’il avait probablement préparé.
Revenir en haut Aller en bas
Francesco di Castigliani
Humain
Francesco di Castigliani

Nombre de messages : 242
Âge : 219
Date d'inscription : 04/05/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 52 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco]   Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] I_icon_minitimeSam 18 Jan 2020 - 10:00

Que ne fut pas son plaisir que celui d'entendre de nouveau la voix de cette princesse thaarie. Il se revit quelques années en arrière être celui qui débarquait à la cité marchande pour y rencontrer l'un de ses princes. Milynéa avait été la seule à le recevoir, avec respect et un certain égard que d'autres lui auraient certainement refusés. De là, une entente était née. Il espérait ce jourd'hui que les restes de cette amitié aient pu persister et les mène au renouement d'un dialogue. Du temps s'était pourtant écoulé depuis la fameuse délégation thaarie venue les alerter de ne point tenter de représailles armés à l'encontre des dragons. Il la soupçonnait d'ailleurs d'avoir été l'instigatrice d'une telle alerte. Toujours est il que l'Amiral s'était fait un fervent défenseur du point de vu estreventin pour empêcher certains va-t-en-guerre de l'entourage du défunt régent à obtenir gain de cause.  
   Depuis ce jour, nulle nouvelle ne leur était parvenue, laissant croire à un ternissement des relations entre la cité Royale et la cité marchande. Sa lettre envoyée pour s'enquérir de nouvelles concernant Sol'Dorn et la menace puysarde avait eu l'intérêt de relancer les communications. Quant aux excuses de la princesse vis-à-vis de l'absence de réponse immédiate, Francesco n'eut point besoin de la pardonner.
   Comment allait-il à présent ? Si elle avait su, sa question n'aurait guère été posée assurément. Pour cela non plus, il ne pouvait lui en vouloir.
   – Je me porte aussi bien que je pourrais l'espérer, répondit-il pour ne pas s'étaler sur le sujet privé. Quant au Roi, Princesse Milynéa, il se porte également de la meilleure des façons. Notre suzerain est à présent un jeune homme fort bien intelligent et aux mots courtois. Il s'apprête bientôt à siéger au futur concile qui réunira les Pairs de notre Royaume afin que l'un d'entre eux devienne son Protecteur. Chose, qui comme vous le savez sans-doute, m'a incombé suite à la mort du Sire Aymeric de Brochant.
   Ils avaient pris la direction du Logis de l'Amirauté et était suivi d'une part par ses officiers et de l'autre par la compagnie de la thaarie. Le bâtiment n'avait rien des somptueux palais estreventins, pour sûr. Il relevait d'une simplicité architecturale que l'on devinait volontaire et pratique. Le lieu n'était après tout guère prévu pour les belles cérémonies, mais uniquement pour les choses de la guerre en lien avec la mer. Cette rusticité perceptible par l'absence de fioritures sculpturales ne cachait pas moins quelques éléments de décoration qu'une habituée des belles choses aurait tôt fait de remarquer.
   – C'est en cette qualité-là, qui m'est encore échue pour quelques jours, que nous pourrons nous entretenir à titre officiel, expliqua-t-il. Pour la suite, Princesse Milynéa, je préfère vous avertir que mon successeur sera libre de me remplacer si tels sont ses désirs. Je ne serai alors pour vous qu'un conseiller et un guide, si vous le souhaitez, pour vous entretenir avec sa Majesté Bohémond et ses potentiels futurs conseillers.
   Il était parfaitement lucide et réaliste en ce point. La future élection des Pairs ne l'avait guère intéressé, se sachant déjà hors de la course par sa propre volonté. Il savait aussi que la péninsule était pourvue d'autres marins aussi expérimentés que lui et n'ayant pas la perte d'un Archipel tel que Nelen pour assombrir leurs états de service.
   – Je vous propose, Altesse, de vous reposer dans le Logis de l'Amirauté avant de m'accompagner à Diantra dès lors que vous et vos gens seraient remis de votre voyage. Cela vous sied-il ?

Revenir en haut Aller en bas
Milynéa Lythandas
Sang-mêlé
Milynéa Lythandas

Nombre de messages : 108
Âge : 179
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  125
Niveau Magique : Arcaniste.
Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco]   Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] I_icon_minitimeMar 28 Jan 2020 - 7:22

Ainsi, le temps qui revient à Francesco arrive à son terme ? Cela lui évoque quelques rapports de l’un de ses propres conseillers, mais d’autres sujets plus brûlant, plus immédiat et proche avait occupé le devant de la scène. Il avait fallu mettre en branle de nombreux processus avant de se mettre en route pour que là-bas, à l’Est, les choses puissent se faire sans que sa présence soit absolument nécessaire, sinon au moment opportun. D’ici là, elle aurait tout loisir de préparer la suite probable des évènements ici, à Diantra. Milynéa toutefois comprend surtout que, sauf à rencontrer le futur régent, elle ne peut espérer obtenir de Francesco qu’une vague idée des intentions et des positions de Diantra dans les futures relations avec la Principauté autant que vis-à-vis de l’avancée eldéenne et de la prise récente de Sol’Dorn. Non que ça l’empêche d’en profiter, évidemment, ni d’envisager de rencontrer ce jeune roi dont l’existence est des plus troubles depuis le jour de sa naissance.

« Je comprends bien, n’ayez crainte, ça n’est pas la première, ni la dernière fois que cela arrive… Il en est de même pour moi, si bien que demain, le Conseil peut me préférer l’un de mes pairs pour le représenter et je ne serai dès lors plus que la Marchande Lythandas lors de mes visites. »

Elle n’est d’ailleurs pas là en mission officielle mais pour raison privée, bien que d’intérêt général. Une telle perspective n’est pas si sombre pour elle-même quand bien même elle se méfie de ses pairs et de leur capacité à s’oublier eux-même ne serait-ce que quelques heures pour penser, véritablement, pour l’intégralité de la Principauté.

« Jusqu’à ce jour, et au-delà, je serai plus qu’enchantée de vous avoir pour guide et conseiller. »

C’est flatterie mais pas seulement. L’homme avait été un partenaire de travail satisfaisant lorsque les questions de Nelen se sont posés, lorsqu’il fallut réparer les élans guerriers de l’Armateur Savarius, il est même possible qu’il fut une voix non négligeable lorsqu’à travers elle, le Conseil de Thaar suggéra à Diantra de ne pas provoquer les dragons de l’archipel, d’en détourner les routes commerciales.
Dans la mesure du possible, il fallait s’assurer qu’il demeure une voix auprès de la Couronne, c’est tout du moins ce qu’elle pense.

« Et il me plairait de rencontrer le jeune roi pour lui offrir quelques présents en main propre, si la chose est possible. »

Elle n’est évidemment pas venue les mains vides, outre les artistes dont elle entendait offrir la performance à quelques banquets ou occasions… Ça n’était pas seulement pour Francesco qu’elle s’était déplacé, une partie sur du plus long terme se jouait pour peu que l’issue à l’Est soit favorable.
Quand Francesco lui présente ce qu’il envisage, elle se contente d’abord d’acquiescer.

« Cela me convient parfaitement. Mes gens assureront le divertissement ce soir. »

C’était une évidence, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Francesco di Castigliani
Humain
Francesco di Castigliani

Nombre de messages : 242
Âge : 219
Date d'inscription : 04/05/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 52 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco]   Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] I_icon_minitimeMer 29 Jan 2020 - 9:25

Ce n’est que  suite à l’annonciation du programme que l’Amiral prit congés de la thaarie afin de la laisser, elle et sa suite, prendre possession de ses quartiers et opérer un brin de repos. De son côté, l’homme consciencieux  qu’il était s’évertua autant au  four qu’au moulin pour  que la première soirée offerte aux invités soit à la hauteur de ses exigences. Nulle orgie démesurée, ni nulle ripaille outrancière  y seraieny pourtant orchestrées. Il voulut que la chose soit à son image, sobre et intimiste, sans non plus verser dans le monacal. Adoncques retrouva-t-il gaiement la Princesse Milynéa et son entourage à la nuit tombée, s’attendant déjà à être diverti  par eux. C’eut  été la promesse faite avant qu’ils ne se quittent quelque temps plus tôt, alors l’excitation de découvrir de quoi il en serait ne l’avait guère quitté depuis.
   Lui et la dame se retrouvèrent attablés l’un à côté de l’autre et suffisamment isolés du  reste des convives pour savourer quelques futures messes basses. A côté, le Vice-Amiral, capitaines et autres boscos s’étaient mélangés aux nouveaux venus, ne trahissant point leur réputation de marins non ignorants et apeurés par l’étranger. Bien-sûr, cela valait pour les méridionaux plus  que pour les hommes originaires du Septentrion. Car dès lors que l’on franchissait le Médian, les mentalités à l’égard des autres races peuplant le vaste monde berçaient dans une méfiance pluri-séculaire attisée par des siècles d’isolement se traduisant par une affligeante ignorance.
   -Quels sont les maux qui  accablent vos contrées, Princesse Milynéa ? s’enquit-il  après avoir échangé quelques énièmes banalités. Nous n’avons reçus ici que  quelques bribes d’informations éparses et variées, parfois contradictoires. Toutes faisaient néanmoins du même mal rongeant de nouveau l’Ithri’Vaan après des années de silence.
   Il échangea faussement quelques  sourires à des capitaines levant leurs verres en sa direction. Mais  au-delà des apparences, le temps n’était  point propice aux réjouissances. Combien d’entre eux seraient amenés dans les prochains mois ou prochaines années à sillonner l’Olienne pour y débusquer des vaisseaux s’en venant du Puy. Il exprima ainsi à la dame un regard compatissant tout en sachant parfaitement qu’il ne résoudrait point la situation en un claquement soudain de doigt.
   -Qu’elle est la situation en votre cité, ma Dame ? Se prépare-t-elle à la guerre tout comme semble le faire celle de Naelis ? Nos inquiétudes sont grandes vous concernant, avoua-t-il sans détours. Car nous savons l’appétence qu’elle pourrait représenter pour l’ennemi s’en venant du Puy. D’autant qu’elle y recueille de nombreux alliés, n’est-il pas ?  

Revenir en haut Aller en bas
Milynéa Lythandas
Sang-mêlé
Milynéa Lythandas

Nombre de messages : 108
Âge : 179
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  125
Niveau Magique : Arcaniste.
Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco]   Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] I_icon_minitimeMar 4 Fév 2020 - 19:26


La soirée venue, la Princesse Marchande et ses hommes se mêlent naturellement à leurs hôtes, les hommes s’attablant ça et là, seul son capitaine restant non loin de Milynéa non sans s’attabler auprès de l’un de ceux qu’il identifie comme son égal, tout au moins d’un point de vue hiérarchique. Elle a choisi, pour cette soirée, une robe directement inspirée de celle que porte les femmes de la Cité Blanche, mettant en avant le caractère exotique de son sang-mêlé. Ca n’est qu’après de courts échanges de mondanités et banalités que l’Amiral entre dans le vif du sujet… Le Puy donc, et la posture de la Principauté dans cette histoire. Elle prend le prétexte de l’entrée en scène de ces gens pour repousser un peu sa réponse. Comme elle, ils ont choisi des tenues bien davantage inspirées par les elfes, mettant en valeur et affirmant ce qu’ils partagent avec eux plus que le peu qu’ils ont en commun avec les humains. Elle est une étrangère, à bien des égards, comme eux, et rien ne permet de le cacher alors autant le mettre en avant et jouer le dépaysement. Quelques instants plus tard retentissent les premières notes, luths, flutes et tambourins accompagnant quelques voix d’une clarté et d’une puissance harmonieuse. Aussi exotique qu’ils paraissent, c’est d’abord avec des compositions et des chants populaires et entraînant chez les marins péninsulaires qu’ils entament leur prestation, de quoi détendre l’atmosphère.

C’est seulement assuré du couvert de la musique qu’elle se décide à répondre.

« En ce qui nous concerne, les choses ne sont pas aussi simples et nos relations avec les drows sont bien plus ambigus que pour vous autres, qu’ils soient eldéens ou doeben. Est-ce qu’un péninsulaire était capable de saisir la nuance de la même façon qu’un vaanie ? Est-ce que cette nuance avait encore un sens aujourd’hui ? Le Conseil est partagé et ceux qui prônent la neutralité et la maintien d’un climat favorable au commerce avec eux restent jusqu’à présent majoritaire, mais à la lumière de nouveaux évènements, que ce soit les conditions de reconquête de Sol’Dorn ou l’élection surprenante d’une des nôtres, la Princesse Marchande Al’Serat de la Corporation d’Argent comme Reine d’Elda, la tendance peut évoluer. » Quelque chose dans son expression, dans son regard, dans sa manière de l’exprimer veut souligner ce dernier point.

Il n’est pas question de trop en dire, moins encore d’inviter les péninsulaires au probable purge que nécessitera la Principauté. La Dame Blanche se méfie presque autant, lorsqu’il est question de guerre, de Diantra que du Puy d’Elda. Des années plus tôt, alors même qu’elle acceptait de soutenir une prétendante à Soltariel contre Kahina d’Ys, elle avait naturellement évoqué des dispositions pour écarter les prétentions de ces humains sur les richesses et sur les terres vaanies. Demain, si vainqueur, il est plus que probable qu’ils en aient de nouvelles, ces seigneurs, chacun d’entre eux pour désirer s’emparer d’une part et aussi sûrement qu’avec les eldéens, et de plusieurs façons, l’Ithri’Vaan se retrouvera mise à sac.
Dès lors, il fallait choisir le moindre mal et ne pas lui faciliter la tâche.

« Bien sûr, certains s’y préparent déjà officieusement, mais sans le soutien du Conseil, sans l’appui de la Principauté, difficile de mettre en branle les forces nécessaires pour faire face à un tel adversaire. »

Mais il y a de la confiance, une assurance qui en dit long sur la position de la Dame Blanche dans cette histoire. Depuis le départ, elle est une des plus prudente, le fer de lance de la volonté de ne pas aider les eldéens à mettre en place le siège, à ne pas ravitailler cette armée en campagne, à demeurer parfaitement neutre. Si elle a échoué à convaincre, alors, elle n’a jamais rendu les armes et c’est désormais officieusement, auprès des elfes, auprès des hommes, qu’elle prépare la guerre à venir…

« Dites-moi, bien que je comprenne que vous ne puissiez rien affirmer… Quel est l’avis et la posture de la Couronne face aux troubles qui secouent l’Est ? »

Il est évident qu’elle en viendrait à le sonder, pour établir un diagnostic et poser les bases d’une négociation lorsqu’il sera permis de sortir des ombres et d’agir au nom de la Principauté elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco]   Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles en eaux troubles [Fransceco]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Terres royales :: Domaine de Caïssa :: Port-Royal-
Sauter vers: