Partagez
 

 [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.

Aller en bas 
AuteurMessage
Haldin Barbedrue
Nain
Haldin Barbedrue

Nombre de messages : 188
Âge : 228
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 228 ans en l'An 18 • XVI
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeSam 18 Jan 2020 - 13:01





PNJ:
 

17ème année • XIe Cycle
Quatrième énneade | Barkios d'automne

Au lendemain d'une découverte historique, alors que Thanor brillait par son effervescence et que la ville plus excitée que jamais attestait de la fierté dawi, le Haut-Conseil fut appelé à se réunir.

J'arrivai avant mes homologues, bien décidé à m'asseoir et à méditer, afin s'il était possible, de me calmer. Depuis la veille en effet mon cœur battant la chamade ne me laissait point de répit, et ce n'est que très légèrement que je me reposai cette nuit-là. A mon réveil, très tôt déjà je donnai mes directives afin de préparer la salle dans laquelle siégeait régulièrement le conseil thanorite, afin que nos invités d'honneur se sentissent agréablement à leurs aises dans la majestueuse salle.

Alors que mon palpitant retrouvait à peine un rythme plus soutenu, j'entendis des bruits de pas approcher. Un Tête-de-fer.

« Salutations frère dawi. Attendons ensemble le reste du Conseil et bien évidemment, nos deux honorables invités... Hmm... Et d'ailleurs, comment se porte ton géniteur, le Grommtrommi Torvald ? Comment a-t-il accueilli la nouvelle de cette incroyable découverte ?
Ma foi fort bien, Athbor ! Mais il est très fatigué... Je doute qu'il puisse se déplacer jusqu'à la sépulture... Du moins pas avant que ses rhumatismes ne l'épargnent quelque peu...
Alors nous l'y mènerons assis, vo...
Bien le bonjour fiers dawis ! J'ai rappliqué aussi vite que possible ; mon galioth mettra quelques jours à s'en remettre. Maître éleveur, pardonneras tu cet affront fait à ma monture ?
Ahhh ma chère Valya... Approche, prends place, sœur... Quelle joie de voir que le messager a su être aussi rapide que toi ! Aucune crainte, je ne te l'aurais point donné si j'avais eu des doutes concernant sa forme et sa force... Mais dis-moi, comment se porte le village des Brisefoudre, j'ai cru comprendre qu'un événement fortuit s'y était déroulé ?
A merveille, à merveille mon ami ! Il se trouve qu'un Brynvalk échoué se serait retrouvé coincé non loin du village avant-hier matin, affaibli par le courant et par l'eau douce. Balarika et les siens ont demandé de l'aide à l'une de mes patrouilles... Alors que moi-même je patrouillais ailleurs, puis ne voyant plus revenir Kazadar, je me suis retrouvé impliquée dans l'improbable sauvetage du reptile, raison pour laquelle je n'ai pu arriver plus tôt... Nous avons réussi hier à le mener au large sain et sauf... Ahhh... Tout est bien qui finit bien n'est-ce-pas...?
Indubitablement ! Sais-tu que les signes ne trompent guère Valya...
J'en suis persuadée, Athbor !
Bien. Bref... Es-tu au couran...
Passons aux choses sérieuses : oui ! Malgré l'imprécision de ton message, je me doutais de quelque chose de très important... Puis en arrivant en ville, le doute c'est dissipé... Effectivement les gens ne parlent que de ça ! Le tombeau d'un descendant des Tharkan... Voire de Tharkan lui-même ! Le clan des Œil-de-cuivre ! C'est... C'est incroyable... J'aimerai m'y rendre au plus vite afin de me recueillir...
Certainement ! Je suppose que le Gazanundi de Lante ton homologue guerrier sera ravi de t'y conduire à la fin de ce Conseil... Ah... Ils s'en viennent d'ailleurs, n'entendez-vous pas le martèlement de leurs pas ? A n'en point douter, s'en venaient mon ami Barbe-de-fer ainsi que le vieux et pas moins gros Veinebronze, car Harald et Hardrek ne pouvaient pas à eux seuls être responsables de tout ce boucan. »





Revenir en haut Aller en bas
Glumtol Barbe-de-fer
Nain
Glumtol Barbe-de-fer

Nombre de messages : 14
Âge : 22
Date d'inscription : 19/12/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 147
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeSam 18 Jan 2020 - 22:08

Glumtol arriva de son pas lourd et avec un porte document débordant de feuille diverse concernant les grandes voies et toutes les activités minières de la cité à la salle du conseil, en entrent avec harald et Hardrek et Veinebronze, il se rendit directement voir son ami Athbor et lui murmura à l'oreille "j'ai prévu une petite surprise mon ami" et il s'en allât saluer les autres membres.

"Valya ! Te voilà de retour ! La cité va perdre de son calme avec toi dans ses murs ! Tu prévoit de casser encore des renifloir ! Mon frère ? Oui il va bien toujours à son poste comme tu le sais, il a d'ailleurs hâte de t'affronter à nouveau et espère te battre !"

Glumtol aimait beaucoup Valya, elle n'était pas une naine très commode certes mais elle avait du talent et son frère lui devait beaucoup car sans elle jamais il ne serait devenu capitaine, n'y même la moitié du combattant qu'il était.

"Tête en fer ! Cela faisait longtemps, au moins depuis hier ! Alors pas trop mal au crâne ? Et dit moi sûr qu'elle expérience étrange et dangereuse tu travail ? Un traisseuse de barbe mécanique, tu va révolutionner le brassage de la bière ?"

Glumtol aimait charrier tête en fer, il était un nain très intelligent et doté de peu d'humour ce qui amusait encore plus Glumtol.

Glumtol allât ensuite s'asseoir dans son siège, siège qui d'ailleurs avait du être agrandi pour accueillir son imposant postérieur, une fois installé Glumtol attendit que la séance commence
Revenir en haut Aller en bas
Harald Barbe-Sanglante
Nain
Harald Barbe-Sanglante

Nombre de messages : 113
Âge : 25
Date d'inscription : 06/03/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  167ans (An 17:XI)
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeDim 19 Jan 2020 - 13:35

Quelle époque mes aïeux, quelle époque ! Quelle félicitée baigne aujourd’hui les Nains du Zagazorn ! Quel cadeau des divinités, coup de pouce du destin ! Un adage dit que lorsqu’un porte un genou à terre, tout ce qu’il y a de plus difficile maintenant, c’est de se redresser. Mais lorsqu’on est enfin redressé, on peut porter le regard plus haut que le ciel et le soleil encore. Tout effort amène un réconfort. Les Nains subirent la pire torture et les pires horreurs après le Voile, et ils déployèrent des efforts titanesques pour creuser les monts, réparer les pleines, construire des murs de défense, promouvoir la natalité, renforcer ce sentiment de nationalisme, et aujourd’hui… Aujourd’hui, ils sont fiers, ils sont fort, et l’avenir est plus radieux que jamais !

Harald avait passé une partie de la journée à étudier le tombeau des descendants de Tharkan. Sans oser risquer un pied à l’intérieur, de peur de ne pas respecter le repos du guerrier, il fut témoin des élucubrations et des paroles toutes plus abracadabrantes les unes que les autres, mais toutes emplies de fierté et de courage, et de bonheur. Durant la journée, des ingénieurs et architectes se déplacèrent pour analyser la structure. Où les éboulis appuyaient-ils le plus ? De quoi était faite la roche alentour, et celle du tombeau ? Où étaient les points à renforcer ? Comment dégager les lieux suffisamment pour que des Dawis puissent se recueillir devant le tombeau, sans pour autant perturber le repos du guerrier enterré là ? Quid de la porte ? En refaire une ? En bois ? En armature d’acier ? En pierre ? En marbre ? Quid des runes ? Les étudier pour les rénover ? Appeler des runistes pour en apposer d’autres afin que le voyageur puisse lire de loin qui est enterré là ? Et, enfin… Quid de la sépulture en elle-même ? Oh, le caractère ancien, rouillé, effrité n’en est que plus honorifique encore, car ces aspects demeurent les ultimes témoignages du caractère cycléen de l’endroit. Mais qui dit renforcement de la porte et de la structure, dit, besoin de main d’œuvre à l’intérieur, et cela était impensable en l’état. On rechercha alors un prêtre d’Heidum, afin d’obtenir des réponses. Espérons qu’elles ne tardent pas trop.

Le reste de la journée fut, comme qui dirait… léger. Après tant d’émotions, il fut bien difficile pour tout le monde de descendre de leurs petits nuages, y compris pour Harald. Le fier guerrier essayait d’imaginer quelles batailles eurent été gagnées grâce à cette hache sur le gisant. Quelles guerres furent vécues par le cognard enterré là ? Quels actes héroïques, quels personnages illustres aurait-il rencontré ? Tant de questions qui ne trouveraient pas encore de réponses, mais qui inspiraient le guerrier.

Thanor était depuis lors, en pleine effervescence. Toute la ville semblait se mouvoir d’un seul et même élan. On oeuvrait deux fois plus, on buvait tout autant. Déjà, des hordes de pèlerins s’étaient présentés jusque devant le tombeau pour attester de cette découverte, et la ville rayonnait alors une fierté toute retrouvée. Une séance du Haut Conseil fut donc demandée, dés le lendemain de la découverte. Le soir, un banquet fut de nouveau organisé, et s’il était moins chargé que celui de la veille encore, il n’en fut pas moins Glutolesque. Cependant, Harald avait prit soin de moins boire, mais la journée lui avait ouvert un appétit aussi grand que le plus grand des Monts du Septentrion.

Aussi se présenta-t-il à l’heure au conseil, vêtu de son armure de plate d’un noir de jais aux formes géométriques gravées de couleur carmin, et à la jupette de plate couleur or. Ses bruits de pas étaient si lourd qu’il en faisait trembler la pierre. Il s’installa alors à la place qui était réservée aux invités du conseil, et déposa son heaume face à lui, tout en portant son ventre légèrement en avant, celui étant bien plein. La cacophonie ambiante, faite de paroles échangées et de rires assurés, lui tapait un peu sur le crâne : finalement, ces quelques bières étaient peut être plus nombreuses que prévu… Aussi fit-il seulement un grand geste de la main à l’intention de tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Hardrek Poing-de-Fer
Nain
Hardrek Poing-de-Fer

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~250 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeLun 20 Jan 2020 - 16:30

Si l'excitation due à l'incroyable découverte du tombeau antique n'était pas retombée, Hardrek s'était depuis plongé dans les problèmes plus terre-à-terre de la politique à Thanor, sujets qu'il ne fallait pas non plus négliger et qui justifiaient sa venue à intervalles réguliers dans la cité côtière. Contrairement à l'époque de Garmin, lorsque Kirgan phagocytait l'immense majorité de la population dawi, le nouveau suzerain se retrouvait face à des cités ayant un temps goûté à leur indépendance et dont il devait sans cesse veiller à assurer une bonne collaboration. Pour les dawis de Thanor, Lante ou Almis paraissaient bien loin et le contraire se révélait tout aussi vrai. Seule demeurait l'autorité du trône de Kirgan pour souder cet ensemble comme le mortier permet à un mur de devenir inébranlable.

Après avoir salué chacun des conseillers présents, le suzerain alla s'asseoir et attendit qu'Athbor ouvre officiellement la séance. Lui comme Harald étant des invités, ils ne participeraient aux débats que s'ils estimaient cela nécessaire ou si une question leur était directement posée. Les grandes lignes de la politique édictée par le trône n'ayant pas changé depuis sa dernière venue à un conseil, Hardrek ne refit pas cette fois-ci un discours introductif, mais son regard d'acier scrutait attentivement les participants et nulle doute que ses oreilles resteraient bien attentives à tout ce qui se dirait ce jour-là.


(post cours, désolé je manque de temps)
Revenir en haut Aller en bas
Haldin Barbedrue
Nain
Haldin Barbedrue

Nombre de messages : 188
Âge : 228
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 228 ans en l'An 18 • XVI
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeJeu 23 Jan 2020 - 14:14





Quel honneur de vivre un tel solennel instant, ouvrant en ce jour autour de la table de Granite, un Haut-Conseil en présence d'éminents invités. Habituellement à qui incombait la tâche de présider une séance n'avait pour nous que peu d'importance étant donné nôtre symbiose en ce qui concernait le travail que nous faisions au sein même du conseil, de Thanor, et du Zagazorn. Seulement en ce jour disais-je tantôt, un tel honneur déversait en moi tel un cours d'eau vivant les séquelles d'un orage, et je flottais dans ce même rapide comme si l'on m'avait prescrit quelque substance étrange. Probablement l'endorphine que mon corps libérait ; j'étais pourtant loin de m'en douter malgré que j'en ressentisse les effets ma foi fort bénéfiques. J'y allais donc franchement, avec l'identique joyeuse énergie que je fournissais lors de chantiers ou de gestion de crise entre autres.

« Dawis, je vous souhaite la bienvenue en ce lieu décisionnaire. Nous honorant non seulement par sa présence et sa participation aux récentes, ébouriffantes découvertes, le Grand-Roi et – subsidiairement le Gazanundi de Lante – nous honorent aussi par leur présence aujourd'hui, scellant nôtre cité aux autres, et par conséquent au grand royaume qu'est le Zagazorn. »

La salle du Haut-Conseil Thanorien démontrait à elle seule la grandeur dawie. C'est en effet sous de hautes voûtes que la salle accueillait avec distinction différentes roches magmatiques, sculptées, taillées, façonnées. Plusieurs lueurs provoquées participaient à donner une atmosphère des plus cérémonieuses. Je m'en délectai avec passion, comme une source d'inspiration bienvenue, avant de poursuivre.

« Nous commencerons aujourd'hui je le crois par le plus pressant sujet – avant d'enchaîner sur la poursuite du chantier concernant les Grandes Voies –, c'est que nous avions fort récemment entretenu un conseil d'autonomne, et ne voulions supposai-je embarrasser nos invités de marque par des sujets disons internes. La découverte d'un hypogée datant de temps immémoriaux – bien que nous ne sachions précisément de quand s'agit encore cette construction – est sinon un stimulant, un signe de bon augure, du moins j'ose l'espérer. Cette exceptionnelle séance étant ouverte, la parole appartient à qui voudra s'en saisir.

Comme une analogie un peu plus jeune de feu Morek Tête-de-fer, membre de l'ingénieux clan d'ingénieurs et haut conseiller de Thanor, le dawi débuta ainsi. « Ahum, oui, dit-il en observant l'assemblée, puis à l'adresse du roi un rapide « Gromrik », afin sans doute que ce dernier approuve la prise de parole. Nos meilleurs éléments sont sur le terrain, ip, auquel je me rendrai ultérieurement afin d'informer des décisions que nous aurons pu prendre en ce Conseil. La zone semble bientôt, ahum oui, entièrement sécurisée si ce n'est le pan relatif à la porte qui risque de poser problème. Selon mes frères ingénieurs, l'édifice mortuaire daterait bien de plusieurs cycles, or sans l'approfondissement de professionnels – runistes et historiens – nous ne pouvons encore déterminer précisément de quel âge il s'agit et accessoirement de quel descendant il est question. La date de son ensevelissement quant à elle reste indéterminée également, mais il y a fort à parier que la sépulture ai été un lieu d'indubitable puissance culturelle, tout comme elle l'est aujourd'hui après sa redécouverte. Le tombeau serait potentiellement un fort symbole de ce qu'étaient les Grandes Voies autrefois... le sera-t-il désormais de nouveau ?»

Après avoir exposé de façon mathématique les différentes failles possibles et les façons d'y remédier, puis le côté organisationnel et relatif aux techniques et à la matière, le Tête-de-fer avala une chopine d'eau afin d'hydrater son gosier.

« Très bien Tête-de-fer, les points soulevés sont de la plus haute importance, gardons les à l'esprit le temps de continuer nôtre approche. »

Valya Brise-Étoile que sa rougeoyante chevelure rappelait tant son caractère ardent prit la parole après que je la lui donnai volontier.

« Il s'agit de savoir quelle ampleur le lieu peut prendre et/ou quelle ampleur devons-nous lui accorder. Une telle décision relève de nous tous. Si les ingénieurs ne décèlent aucune faiblesse dans l'édifice, et s'il est possible d'une quelconque façon, je recommanderais de dégager un assez grand volume de caillasse autour, en effet la sépulture d'un descendant de Tharkan datant de tant cycles remontant presque à l'édification de nôtre première cité, risque de devenir un lieu de pèlerinage à n'en point douter. Ip, nous savons tous que cette découverte atti...
Neh, impossible Première Hache... Deux pans de murs dégagés fragilisent déjà suffisamment la structure, et nous ne savons pas ce qui se cache derrière... Bien-sûr, il est possible de réaliser de tels travaux, comme je le disais, or cela reste empreint de risques considérables... Comme je le disais tantôt la consolidation reste essentielle et elle ne saurait tarder si vous approuvez le projet de mes nains. Aussi, le tunnel creusé sur ces deux flancs dégagés peut probablement faire office d'antichambre... Les seules solutions à mes yeux sont une gestion responsable de la capacité du tunnel en amont, et ainsi que le proposait nôtre Grand-Roi, un autel et son épitaphe à l'orée du vestibule... »

L'ancien Veinzedebronze prit également la parole en confirmant l'impression de l'ingénieur tout en précisant qu'une telle sépulture relevait beaucoup trop du sacro-saint pour que l'on banalise sa visite. Les voyageurs viendraient se recueillir depuis la galerie extérieure uniquement, et ce n'est qu'ultérieurement que l'on autoriserait les nains à pénétrer plus avant afin d'apercevoir le gisant du légendaire héro nain. Lorsque je demandai aux membres restant de prendre la parole s'ils en ressentaient l'envie, Glumtol signifia d'un geste de la tête son assentiment concernant ce qui avait été dit par les différents membres du conseil et mit sur la table les possibilités concernant la porte de la fameuse grotte tombale. Les regards se tournèrent vers les deux autres dawis présents, qui vraisemblablement avaient eux aussi beaucoup à dire. Nous en étions qu'aux balbutiements, mais je faisais beaucoup trop confiance à ma race pour douter d'un dénouement autre que fort louable.



Revenir en haut Aller en bas
Glumtol Barbe-de-fer
Nain
Glumtol Barbe-de-fer

Nombre de messages : 14
Âge : 22
Date d'inscription : 19/12/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 147
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeLun 27 Jan 2020 - 21:55

Glumtol posât ses lunettes sur son nez et tous en écoutant d'une oreilles se mis à fouiller dans tous ses papiers pour y retrouver les bons document.

HA ! Les voilà, ses notes personnelles sur ce qu'il devait dire et le document officiel sur l'avancement des chantiers et les prévisions pour les dix prochaines annéades.

Il s'éclaircit la voix et commençât à donner le premier document pour qu'il passe de mains en mains que chacun puisse le lire : voici le compte rendu des travaux des grandes voies, j'ai la grande joie de vous annoncer que nous somme en avance de 318 mètres par rapport aux prévisions de base.

J'ai aussi demandé une étude géologique poussé des alentours du tombeau bien sur sans déranger le défunt d'une quelconque façon ! Et j'aurais un rapport détaillé dans deux ou trois annéades.

Il fit passer une deuxième feuille : Voici le document des coûts de ce chantier, bien sur tous ici nous savons que les sommes investit son colossal et pourtant de nouveau fonds vont devoir être débloqué pour les raisons que je vais vous cité de suite.

Il fit passer une troisième feuille : Nous rencontrons plusieurs problèmes, notamment dans le tunnel en lui-même, nous somme arrivé dans un zone de roche friable et le tunnel est presque cinq fois plus endommagé que sur les secteurs d'avant, ce qui a entrainé une hausse des accident et une hausse des blessés.

Et bien sur tous les clans qui fournissent les ouvriers exigent que les soins soit payé par nous ce que j'ai bien entendu accepté.


Il marquât une courte pause et voyant que personne ne se sentait de dire quoi que ce soit reprit : J'ai donc du recruter des ouvriers pour remplacer les blessés et en recruter en plus pour donner un coup de pogne a sécurisé plus efficacement le tunnel afin de diminuer les accidents.

Il y à aussi eu plusieurs accidents avec les convois charger d'apporter les pierres d'œuvre ce qui à entrainer la destruction de plusieurs chariots, et pour finir une inondation dans une des carrières à ralentir la production et même si cette partie de touche personnellement mes gars on besoin d'un coup de pogne pour rattraper le retard.


Bon c'est tout pour ma parti si vous avez des questions hésité pas.

Il s'installât ensuite plus confortablement dans son siège et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Harald Barbe-Sanglante
Nain
Harald Barbe-Sanglante

Nombre de messages : 113
Âge : 25
Date d'inscription : 06/03/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  167ans (An 17:XI)
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeMar 28 Jan 2020 - 9:57

C’était la première fois qu’il se rendait au cœur de la salle du Haut Conseil de Thanor, pour siéger à une séance à laquelle il était un invité de marque. Moins que le Roi, mais invité tout de même. S’il n’avait pas vocation à obtenir une voix plus importante que quiconque, il aurait tout de même l’occasion de s’exprimer, ne serait-ce que grâce au fait que le tunnel était également en chantier du côté de Lante, pour une accélération des travaux. L’Architecte en chef était d’ailleurs présent, et bien qu’il soit apparemment légèrement endormi – dans le sens où il travaillait énormément depuis des mois – il était sensible aux informations données ici. Harald prit la parole d’abord, pour réagir à propos de l’illustre tombeau découvert.
- Frères et sœurs Dawis, tout d’abord, merci de me permettre d’siéger autour d’cette illustre table. Par Ikthor, c’t’un honneur ! C’te découverte d’un antique tombeau est une bénédiction des divinités faite au Zagazorn, alors qu’nous sommes r’devenus une nation forte, après l’affreuse Ire d’Mogar. C’t’un signe qu’on n’peut délaisser, et c’t’un message fort qu’not’ nation doit saisir, dans un cri d’ralliement, d’fierté, d’honneur ! C’tombeau doit être restitué aux Dawis, renforcé et être un endroit d’pél’rinage. Faut renforcer la structure, et dégager des ch’mins afin qu’la place n’manque pas. Je propose aussi d’chercher dans les temples d’ma cité, les conseils d’un prêtre d’Heidum, afin qu’le gardien nous dise qui s’rait ensevelit là, et si la Braise du Dawi est passée sous son œil avisé ! Ainsi, nous s’ront certains, Ip !

Sa diatribe terminée, Harald se replaça correctement sur son fauteuil, manifestant ainsi la fin de son intervention, et indiqua d’un geste de la main, la parole donnée à l’architecte de Lante :
- Frères et sœurs, je suis moi aussi ravi de vous dire que, à l’instar de nos frères de Thanor, nous sommes en avance de 473 mètres sur les distances prévues. Nous essuyons cependant quelques revers, lorsqu’une galerie s’est en partie effondrée et que nos mineurs et ingénieurs durent creuser les gravas pour secourir les Dawis prisonnier de l’autre côté de l’éboulis. Ce fâcheux évènement n’a fait heureusement qu’un seul blessé, que nos runistes ont su prendre en charge efficacement, gloire soit rendu à Yaron. Cependant, je ne pouvais laisser continuer le chantier plus avant, et la consolidation de la galerie principale nous a demandé presque trois ennéades, retardant ainsi nos délais. Fort heureusement, le bois du Lörn est d’une qualité extrêmement satisfaisante, et nos étais et nos renforts, sont d’une efficacité remarquable. Nous aimerions néanmoins solliciter l’aide de Thanor, afin de réutiliser les éboulis et déchets rocheux afin d’en faire le mortier de roc qui servirait à remplacer les étais de bois. Rien n’est plus efficace que le roc pour supporter une telle structure. Notre problème majeur demeure l’aération des conduits, le sol des plaines n’étant pas des plus stables, et nécessitant des études géologiques plus poussées, ce qui risque de ralentir les travaux pour les prochaines ennéades. Mais nous sommes confiants, et pensons allégrement pouvoir terminer ce chantier et ouvrir l’Ungordrinin durant la dix-neuvième année de ce cycle ! Assurément !
Revenir en haut Aller en bas
Hardrek Poing-de-Fer
Nain
Hardrek Poing-de-Fer

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~250 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeMer 29 Jan 2020 - 10:33


Hardrek avait approuvé du chef aux discours évoquant la découverte de la tombe quelques jours auparavant, ainsi qu'aux précautions nécessaires pour que ce monument remontant aux premiers Cycles du monde soit préservé des dégradations qu'un passage important aurait engendré. Ainsi que cela avait été proposé la tombe en elle-même ne serait pas directement accessible aux pèlerins, à tout le moins tant que les prêtres d'Heidum n'aurait pas pu s'y rendre pour leur en apprendre plus sur le repos qu'il importait de laisser au défunt. Un autel à proximité permettrait cependant aux dawis qui emprunteraient le tunnel de venir chercher force et courage dans les actes héroïques de cet illustre ancêtre. Ainsi le Zagazorn reliait son grand projet à son antique passé, tirant un pont entre ses origines et son avenir. Sans être philosophe, Hardrek trouvait que cela ressemblait à un signe favorable du destin.

Vint ensuite la question des Grandes Voies en elles-mêmes, chaque responsable de chantier faisant état de l'avancement et des difficultés rencontrées. Les délais annoncés et l'ouverture officielle en l'an 19 paraissaient toujours tenables, preuve que les dawis se trouvaient aptes à déplacer des montagnes lorsque cela en valait la peine. Le suzerain ne pouvait que se féliciter de voir Lante et Thanor rivaliser d'ingéniosité pour avancer aussi vite que possible à la rencontre de l'autre, alors que ces deux cités s'étaient souvent regardées avec une certaine méfiance par le passé. Une fois l'Ungordrinin ouverte, elles seraient liées telles deux sœurs et cela constituerait une étape forte dans la reconstruction d'un Zagazorn uni. Les plaies du Voile demeuraient vivaces mais chaque réalisation comme celle-ci atténuait quelque peu la douleur causée par la trahison de Mogar.


Je me réjouis de vous entendre car ce chantier me tient profondément à coeur et je tiens à tous vous remercier des efforts titanesques que vous mettez en oeuvre pour voir renaître cette antique route entre Lante et Thanor. Grâce à elle, les afflux de marchandises et les échanges de population donneront à ces belles cités une richesse, un regain de vie, une ouverture que nous pouvions craindre d'avoir perdus durant la MaleNuit.

Quelle tristesse que Morek ne soit pas là en ce jour pour voir l'accomplissement de son rêve. L'ingénieur aurait surement beaucoup grommelé et asséné force de chiffres pour cacher son émotion, mais ce succès se trouvait aussi le sien par delà la tombe. Chassant ces pensées nostalgiques, Hardrek revint au présent.

Ma présence à Thanor ainsi que celle du Gazanundi vont permettre de nouveaux projets. Je compte rester un peu en ville et en profiter pour participer aux festivités scellant plusieurs Pactes de Fidélité entre rutars, cela afin de rappeler à tous l'importance de la famille et des enfants à l'heure où notre race doit se régénérer. Par ailleurs, je compte sur mon vieil ami Harald ainsi que sur vous tous pour promouvoir des échanges entre Lante et Thanor, pour inciter vos gnutrommis qui ont l'aventure dans le sang à voyager et aller fonder de robustes souches, à apporter un renouveau générationnel et un croisement entre les clans.

Ce sujet de la fertilité, Hardrek ne manquait pas de le ressasser à ses interlocuteurs quasiment à chaque prise de parole, tant le génocide subit moins de vingt ans auparavant se devait d'être résorbé. Or les dawis n'étant pas prolifiques comme ces lapins d'umgis, seule une action de longue haleine permettrait de rehausser le nombre de barbes dans le Zagazorn. Que cela soit en terme d'occupation géographique, de commerces ou d'armées, il leur fallait des pisse-lait afin d'espérer construire un avenir plus radieux. Si le discours prononcé en ce jour ne variait jusque-là guère à ce niveau de celui tenu sept ans plus tôt dans cette même salle, la suite par contre serait nouvelle.

Frères et sœurs, il est un autre sujet dont je souhaite vous entretenir. Ce que je vais vous dire doit rester secret aussi longtemps que possible, choisissez attentivement ceux à qui vous en parlerez.

Se levant, le Gormrik marcha jusqu'à un mur sur lequel s'étalait une grande carte du Zagazorn. Son doigt épais se posa à plusieurs endroits alors qu'il énonçait les lieux.

Les Hautes Terres... la facade Ouest du Kirgion... le Nord de l'Almion... le Nivor... tout le pan Est de la vallée de la Nérania... ces zones faisaient autrefois partie du Grand Royaume de Garmin et sont désormais aux mains des sauvageons, des engeances, des berserkers, des clans grobis n'ayant pas fui au Sud.

Le suzerain revint vers la table et dévisagea un à un tous les participants.

Les mânes de tous nos frères et sœurs tombés durant la MaleNuit ne reposeront pas en paix tant que cela perdurera. Le Zagazorn est Un, le Zagazorn ne se divise pas ! Nos terres vont des grandes forêts au Sud et aussi loin que nous pouvons marcher au Nord ! Nos terres vont de l'Eris à la mer Nordique ! Et Ikthor m'en soit témoin, je ne me résoudrai pas à les abandonner !

Hardrek se rassit et sa voix baissa d'un ton.

La frontière Sud est sécurisée et Miradelphia est devenue plus calme que ces dernières décennies. La Péninsule n'a pas subi de révolte nobiliaire depuis la chute de Rochenoire, les drows ont du abandonner Yutar qui leur servait de tête de pont vers l'Anaëh, seule l'Ithri'Vaan demeure un marmite bouillonnante où il faut éviter de trop mettre le doigt. Cette situation nous permet de demeurer à l'écart des autres races pour nous concentrer sur nos terres. Voilà pourquoi j'ai décidé d'ouvrir une campagne militaire destinée à la reconquête des zones perdues durant le Voile.

Un instant de silence.

Dans quelques ennéades se tiendra à Kirgan un conseil de guerre au cours duquel j'attends vos propositions pour des plans de campagnes dans le Nord. Il n'est pas possible de lancer des offensives sur tous les secteurs à la fois car cela disperserait trop les troupes dont nous pouvons disposer, je compte donc sur nos stratèges pour identifier le meilleur axe d'attaque. Cette reconquête durera des années et ne pourra se faire que région par région, j'ignore même si j'en verrai la fin mais Yaron nous a appris la valeur de la patience et nous devrons savoir l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Glumtol Barbe-de-fer
Nain
Glumtol Barbe-de-fer

Nombre de messages : 14
Âge : 22
Date d'inscription : 19/12/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 147
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeVen 31 Jan 2020 - 12:37

À l'annonce du roi Glumtol lançât un regard tous autours de lui, le roi parlait d'une guerre ? Il voulait déclencher une guerre dans le Nord ? Ce n'était pas possible, il ne pouvait pas faire ça pas après avoir prôner si longtemps le reconstruction et le repeuplement le royaume. Et si jamais s'était vraiment le cas Glumtol ne pouvait pas se taire.

"Mon roi mais vous parlez de guerre ? Vous voulez déclencher une guerre dans le Nord ?" Il se tut un instant comme s’il avait reçu un violent coup et qu'il reprenait ses esprits.

"Mais pourquoi ? Pourquoi déclencher une guerre dans notre royaume ? Rien ne nous menace au Nord, nous sommes à l'abri derrière nos murailles, nos troupes tiennent l'ennemi en respect et celui si ne montre pas de signe de vouloir une guerre.

Alors pourquoi mon roi oui pourquoi faire une guerre de plus alors que notre peuple se reconstruit doucement ? Je suis désolé pour les morts mais je ne pense pas qu'une nouvelle guerre et donc de nouvelle victimes soit la chose qu'il faille pour les apaiser"

Il regardât tous les membres présents" Je demande un vote du haut conseil pour savoir si oui ou non nous voulons que notre cité entre en guerre"
Revenir en haut Aller en bas
Haldin Barbedrue
Nain
Haldin Barbedrue

Nombre de messages : 188
Âge : 228
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 228 ans en l'An 18 • XVI
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeVen 31 Jan 2020 - 14:02






C'est que Glumtol n'avait au fond peut-être pas tort. L'idée d'une campagne martiale alors que tout tendait à se stabiliser dans nôtre royaume, n'était probablement pas la meilleure des choses à envisager en ce onzième cycle, alors que la paix relative caressait à peine nos espoirs de renouveau. La redécouverte d'un tombeau appartenant à un illustre guerrier descendant d'une légendaire lignée ne devait pas forcément nous renvoyer en arrière, puisant ce courage dawi dans de hautes inestimable personnalités. Un peuple guerrier, certes, mais également bâtisseur...

Pour autant, j'acceptais la politique de Hardrek avec un énorme respect et ce depuis nombre d'années, étudiant et louant pour cela tout ce qu'il avait fait pour le Zagazorn, et la splendeur escomptée non seulement par lui mais à travers lui semblait prometteuse. Plus que prometteuse. Je n'en verrai probablement pas le bout de toute cette lente reconstruction qui d'ailleurs n'était plus du léchage de plaie fort heureusement... Quant à mon petit bout d'choux lui pourrait sans doute se targuer d'habiter un Zagazorn puissant... En effet la vie commençait à prendre d'autant plus d'importance à mes yeux que j'avais failli pleurer quelques instants plus tôt en entendant les débuts du discours royal... J'étais un sentimental à vrai dire – la faute de mon fol oncle Haldin –, et si je savais hacher menu la racaille, plus rien à Thanor ne m'en donnait présentement l'occasion... Pis, je ne pensais pas les menaces sauvageonnes et sporadiques sur quelques flancs escarpés, digne d'approfondissement. Du moins pour l'instant. Ce qu'il fallait, c'était bel et bien repeupler nôtre royaume, le rebâtir également, avant d'envoyer nos cognards prendre le risque de rejoindre beaucoup trop tôt les Halles, alors que justement, la marmite bouillante se situait au Sud, non pas au Nord. Nous devions apprendre de nos erreurs. Apprendre à changer.

J'essayai de peser le pour et le contre encore quelques instants tandis que l'intervention de mon ami Glumtol persistait par le froid qu'elle avait sur la table laissé choir, et c'est enfin que je décidai avec autant de surprise que de courage face à cet acte, d'encourager son avis fort audacieux. Sacré Barbe-de-fer !

« Ip ! Sauf vôtre respect, Grand-Roi, je demande également un vote du Conseil Thanorien, remettant en question vôtre campagne menée dans le Nord, ce qui pourrait signifier le bénéfice à Thanor d'une clause de non-participation. Thanor n'est pas une force militaire. Laissons-la prospérer et apporter son aide au reste des projets dawis, au reste du Zagazorn, comme elle le fait si bien. Je ne cautionnerai pas la mort de dawis, alors que vous-même parliez tantôt de repeuplement. »

Je laissai aux autres nains présents le loisir de s'exprimer, tout en me retenant de ne surtout pas me dérober devant le Gromanrik, soutenant pour cela son dur regard de fer. Je restais fier et courageux aucun doute là dessus, intérieurement, pourtant, la pétoche menaçait de me faire perdre d'une minute à l'autre, conscience...





Revenir en haut Aller en bas
Harald Barbe-Sanglante
Nain
Harald Barbe-Sanglante

Nombre de messages : 113
Âge : 25
Date d'inscription : 06/03/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  167ans (An 17:XI)
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeDim 2 Fév 2020 - 17:05

Le conseil était à la fois intéressant, et en même temps, d’une base assez commune aux interlocutions royales qu’Hardrek n’hésitait pas à réaliser dés qu’il le devait, dés qu’il le fallait. La natalité, le besoin d’obtenir de nouveaux êtres pour repeupler le Zagazorn. Les édits et ordres royaux allaient tous dans ce sens depuis l’Althinkalan, et le Roi profitait de cet instant, de ce conseil, pour réaffirmer la volonté Royale de voir grandir la population, et de la voir s’expandre aux quatre coins du Zagazorn, là où elle repeuplerait les zones perdues, les endroits abandonnés, les lieux délabrés.

La suite des évènements, en revanche, fut tout à fait troublante. Sans que personne n’y soit préparé, le Grand Roi, en demandant la prudence et le secret, indique devant le conseil sa volonté d’entamer une série d’offensives militaires ayant pour but de reprendre et de pacifier le Septentrion ainsi que les alentours du Kirgion, et ce, jusqu’à Almis. Le guerrier Barbe-Sanglante fut tout à fait saisi et transit du discours royal, lequel était, comme à son habitude, tout à fait puissant et impressionnant. Le vieux militaire, ancien Roi de Lante, ancien général du Kirgion, possédait – et depuis plusieurs années – tous les atouts nécessaires pour faire un bon Roi, un bon chef et un bon diplomate. Des qualités importantes et utiles, qui expliquent pourquoi, aujourd’hui, le Zagazorn s’était relevé des affres du Voile et pourquoi il était prêt à reprendre ce qui lui appartenait de droit : les territoires perdus lors de la Malenuit. Harald ne rêvait lui aussi que d’une chose : d’un Zagazorn riche et puissant, qu’aucune nation ne saurait intimider.

Seulement voilà. Thanor ne semblait pas apprécier cette idée, et remettait en question le bienfondé de ce projet militaire. D’une politique de repeuplement, l’on parlait maintenant d’une campagne militaire qui s’étalerait sans doute sur plusieurs mois, voir plusieurs années, laquelle serait aussi ardue que mortelle, scellant la mort de nombreux cognards alors que les ordres royaux sont de favoriser la vie et le repeuplement. Cette contradiction, et ce clash des arguments, faisait naître une sorte de frénésie électrique ainsi qu’une tension légèrement palpable. Si Thanor était toute entière contre cette idée de guerre, la position du Roi serait quelque affaiblie, et il aurait donc à composer avec une importante cité qui, ouvertement, ne soutiendrait ni activement ni passivement, cette campagne militaire du Nord.

Harald, lui, s’était renfoncé dans sa chaise et croisait ses bras, grognant quelque peu, son regard perdu au milieu de cette table de marbre. Le cliquetis des plaques de son armure était caractéristique de ses mouvements de bras et d’épaules, alors qu’il semblait se renfrogner. Le fait que Glumtol, et Athbor, soient tous les deux derrière cette demande de vote, et donc, contre cette campagne, était un mauvais présage quant à la suite de ces discussions, et sans doute le Roi le sentait-il. S’il n’était pas question de remettre son autorité en doute, loin de là, ces discussions et ces désaccords pourraient fragiliser sa position. Et alors, toute la responsabilité de cette campagne retomberait sur les épaules – solides soit dit en passant – du Gazanundi lui-même, qui devrait alors fournir la campagne en cognards, en armes en munitions et aussi en intendance. Chose impossible en l’état, étant donné le besoin constant de l’Ungordrinin en poilus, et le contingent militaire nécessaire à l’Hunzrung-Langk pour maintenir la sécurité au Sud, les ressources de Lante ne seraient pas suffisantes pour satisfaire à l’organisation de cette campagne, et celles d’Almis et de Kirgan réunies ne pourraient que très légèrement combler le manque, de manière insuffisante cela dit. Sans l’apport militaire, et surtout économique et logistique de Thanor, une telle campagne serait tuée dans l’œuf. Harald tenta tout de même sa chance, croyant en le bienfondé de la compagne du Roi.
- Les frères et sœurs Dawis ! Ne voyez-vous donc pas qu’il est temps pour le Zagazorn de reprendre ce qui lui a été cruellement enlevé, la même nuit où, nous tous, nous avons perdu tant des nôtres. Pensez aux innombrables mines, aux filons d’or, d’argent, de fer, d’acier et de mogarium qui nous attendent, et qui attendent d’inonder nos marché pour que nos forgerons et nos marchands puissent les vendre et forger, armer nos soldats et nous faire gagner en puissance. Jamais aucun changement ni aucune avancée ne s’est faite sans prendre de risques. A l’instar du Dawi qui repose depuis des cycles et des cycles dans se tombeau redécouvert, nous devons faire face aux dangers et relever les défis de notre temps. Les territoires perdus nous appartiennent, vous appartiennent. Et nous devrons nous battre pour cela.

Il n’était pas habitué à faire de longs discours. Ni même à discourir tout court. En général, ses propos se limitent à des cris et des râles avant de mener les cognards à la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1484
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeLun 3 Fév 2020 - 21:14


A l'annonce du Grand-Roi, barbes comme tresse avaient frémi. C'était là un projet d'envergure, dont le goût ne serait pas négligeable, tant pour Thanor même que pour le Zagazorn entier, quand bien même il était porté par la voix du premier Grand-Roi depuis le Voile. Les esprits étaient partagés entre les espoirs d'une gloire retrouvée, et la réalité économique et matérielle. Cela fut on ne peut plus rappelé par leurs 'jeunes' confrères, exprimant leurs réticences pour un tel projet, et les membres du Haut-Conseil écoutèrent avec gravité.

Ce fut d'abord le maître ingénieur qui prit la parole :

"J'entend tout à fait les bienfaits de ce projet, Ô Grand-Roi, et confrère Gazanundi. Cependant, comme l'ont soulevé maîtres Barde-de-fer et Barbedrue, qu'en est-il de ses conséquences, et de notre capacité à le mener à bien ? Des terrains ardus, pentus, difficiles d'accès, aux mains des créatures depuis des décennies... Les pertes seraient conséquentes, pour les leurs reprendre, alors même que nous avons besoin de nains, ici, afin de mener à bien les Grands Travaux - eux aussi garantiront un commerce plus sécurisé, sous terre -. Les mires du Tête-de-fer étincelèrent à la mention du projet qui occupait tant Thanor comme sa soeur de l'Est. Ces terres nous appartenaient autrefois, et nous étions bien plus nombreux pour tenir nos ennemis en respect. Un projet d'une telle envergure me semble précipité. Peut-être se pencher sur les cartes des terres prises, afin d'en viser des points clés ? Cela serait moins coûteux.

- Foutaises. se fit entendre Valya, bien connu pour son tempérament de feu. Cela ne nous a pas arrêté jusque-là. Par delà le mur, la situation semble apaisée, et nous venons de découvrir le tombeau d'un ancêtre. Par Ikthor, quel autre signe attendre pour la reconquête si ce n'est celle-la ? Notre Grand-Roi l'a lui-même dit : nul ne sait combien de temps cela prendra, mais notre détermination nous permettra d'en venir à bout ! Quelle cité serait Thanor si elle ne prenait pas part à pareille reconquête ?

Se lissant la barbe, le vénérable Veinedebronze avait prêté l'oreille à l'avis de ses confrères. Alors que certaines têtes se tournaient vers lui, peut-être lui vit-on une goutte de sueur se perdre dans l’entrelacs de pilosité fournie. Il n'en prit pas moins la parole à son tour.

"Ip ! C'la n'est pas un projet de moindre envergure, pour sûr, et mes Ancêtres savent comme voir le Zagazorn reconquis m'est cher. Cependant... Le geste sur la barbe se fit plus appuyé. Peut-être le souvenir de la honte de son prédécesseur reviendrait à certains, tandis que l'ancien lui, y pensait tout à fait. Pourtant... Du haut de son grand âge, il ne souhaitait pas mettre en péril ce que les siens luttaient pour reconstruire, déjà. Je rejoins l'avis de mes confrères : c'bien trop tôt, nous v'nons à peine de finir l'Hunzrung-Langk, les Grandes Voies n'sont point finies... Des projets d'plus p'tites envergures m'semblent recommandables."

Des hochements de têtes saluèrent cet avis, quand bien même un peu de tension se faisait sentir dans l'air. Un tel désaccord, en présence du Grand-Roi, n'était pas commun. Graves, les barbes et la tresse se tournèrent vers le Grand-Roi. Le Haut-Conseil avait fait connaître son avis : qu'en penserait le Grand-Roi ?

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Hardrek Poing-de-Fer
Nain
Hardrek Poing-de-Fer

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~250 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeMar 4 Fév 2020 - 10:37


Hardrek avait écouté en silence les différentes interventions mais l'arc de ses sourcils qui se raidissait lentement laissait assez peu de doutes quant à ses sentiments profonds. Le suzerain n'appréciait que fort modérément ce qu'il se passait tout en attendant patiemment de voir comment chacun se positionnait. Lante par la voix de son Gazanundi se plaçait en faveur de la campagne ; alors que le Haut-Conseil de Thanor se voyait plus divisés : deux voix ouvertement contre, une voix favorable, et deux voix qui conseillaient prudemment un report jusqu'à des temps plus favorables. La majorité demeurait cependant du côté du non, mais ce qui avait le plus agacé Hardrek venait de la présentation qu'en faisait Glumtol. Ce fut donc vers le dawi obèse que les pupilles glaciales du roi se tournèrent en priorité.

Rien ne nous menace au Nord, dites-vous ? Sans doute tenez-vous pour rien la présence du dragon, des berserkers ou des engeances ? Et je ne parle même pas des sauvageons que chaque année passée hors du royaume rendra plus réticents à y retourner un jour. Considérez-vous, Haut-Conseiller Barbe-de-Fer, que le nord du Zagazorn est en sécurité ? Oubliez-vous qu'Almis et Molgrunn ne sont reliées au reste du royaume que par d'étroites routes à la merci d'un coup de main audacieux ? Êtes-vous prêt à prendre le risque de voir perdre ces deux joyaux car nous aurions omis de renforcer notre présence dans la région ? Vous le pouvez car la responsabilité ne vous en incomberait pas, mais en tant que Gormrik je n'ai pas cette facilité.

Après cette sévère remontrance, Hardrek reprit plus calmement et cette fois à destination de tous les participants :

J'entends l'avis du Haut-Conseil mais ma détermination reste et demeure intacte. Cependant...

Un instant de silence car ce "cependant" pouvait peser lourd dans la balance et dans la politique du Zagazorn durant les années à venir. Si l'avis du Haut-Conseil ne faisait donc pas fléchir le trône, tous devaient se demander ce que Hardrek allait expliquer puisqu'il y avait un bémol désormais dans sa détermination.

Cependant je ne resterai pas sourd à vos remarques. Il est parfaitement exact que nous ne sommes pas en mesure d'entamer une guerre à grande échelle et que la priorité doit demeurer sur les efforts de reconstruction ainsi que sur une politique nataliste forte. Cela doit nous amener à ne pas se lancer dans l'inconnu sans une préparation adéquate.

Le roi reconnaissait ainsi que la reconquête du Nord ne devait pas se faire au détriment des autres projets déjà lancés. Il s'agissait d'une concession dont il entreprit dans la foulée d'expliciter la portée exacte.

En préalable à l'ouverture d'une campagne dans le nord, je prévois de faire mener une inspection approfondie de nos positions actuelles, de Molgrunn à Almis et jusqu'aux portes du Nivor, en passant par le Kirgion et le Kadrinin. Une telle inspection doit permettre d'identifier les points faibles de notre frontière, les meilleurs axes d'offensives tant sous l'angle militaire qu'économique, ainsi que de prendre contact avec les clans sauvageons de ces régions car je garde espoir d'en voir certains revenir pacifiquement parmi nous. Sur la base du rapport final de cette inspection, il sera possible de mesurer pleinement les risques et les gains d'engager une campagne. Alors seulement j'en acterai les contours et les limites.

Ainsi donc il ne s'agissait pas de foncer hache en main et en beuglant mais de commencer par analyser la situation avec la rigueur nécessaire. Une telle inspection allait prendre plusieurs ennéades pour être correctement faite et demander maintes compétences complémentaires. En effet il ne fallait pas bâcler le travail car le roi indiquait clairement que sa décision finale dépendrait du contenu de ce fameux rapport. Cela allait également faire peser une lourde responsabilité sur celui ou ceux qui seraient chargés de le réaliser, mais n'était-ce pas exactement le rôle des conseillers au service du trône ? Informer et conseiller le monarque, guider ses décisions par des avis éclairés et justifiés, voilà ce à quoi s'engageaient les dawis recherchant des postes à responsabilité dans leurs cités.

Le Gazanundi de Lante est pleinement qualifié pour participer à une telle inspection car ses compétences militaires ont été maintes fois prouvées. Toutefois je suis persuadé qu'il importe d'y impliquer également Thanor en la personne d'un Haut-Conseiller non militaire, qui complétera l'angle diplomatique et économique de cette inspection. Glumtol, vous me paraissez un excellent choix pour accompagner Harald. Votre opposition à toute campagne dans le nord sera également un gage pour nous de ne pas s'engager par excès d'optimiste, et sur place vous pourrez vous rendre compte directement des dangers encourus ou des opportunités à saisir.

Autrement dit : si une future campagne échoue, ce sera aussi de votre faute car vous n'aurez pas correctement fait votre travail. Si l'obèse Haut-Conseiller qui menait l'opposition espérait pouvoir rester éloigné de toute cette histoire et se contenter de jouer les oiseaux de mauvais augure bien au chaud dans ses pénates, c'était raté. Certes rien n'interdisait à Glumtol de refuser cet honneur en arguant d'autres urgences à gérer, mais alors il risquait de devenir celui qui s'occupait plus de ses banquets que de l'avenir du royaume.

Parfois il est prudent de ne pas parler le premier.


Dernière édition par Hardrek Poing-de-Fer le Dim 9 Fév 2020 - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Glumtol Barbe-de-fer
Nain
Glumtol Barbe-de-fer

Nombre de messages : 14
Âge : 22
Date d'inscription : 19/12/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 147
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeMar 4 Fév 2020 - 18:29

Glumtol était scié à la base, la réponse du roi à son encontre était d'une froide colère qu'il prit le temps de savoir quoi répondre, mais à peine commençait t'il à trouver une idée que le roi l'assommât de nouveau en lui demandant de mener lui-même l'inspection du point de vue économique et logistique de cette campagne ?!

Lui, pour donner son aval sur un aussi grand projet ? Glumtol mis du temps à comprendre, il se faisait réprimander pour ensuite se voir honoré d'une telle responsabilité ? Et b bien lui qui n'avait jamais voyager, entre son séjour chez les Umgis et maintenant cette prospection dans le Nord il allait être servit !

Et puis bon avec Harald comme compagnon de voyage il ne craignait pas grand-chose mais dans le doute il demanderait quand même quelques leçons à Harald et prendrait avec lui son vieux Grundgrung, bien qu'il est plus confiance en ses poings cette bonne vieille arme serait sans aucun doute utile.

D'ailleurs il se ferait peu être fabriqué un bout d'armure, en maille et en cuir renforcé il demanderait conseil pour ce point aussi. Il lui faudrait d'ailleurs son porte document, et de l'encre pour pouvoir prendre des notes et dessiner des schémas.

"Gormrik je suis honoré de votre proposition et l'accepte, aussitôt mon voyage dans le Sud terminé je rejoindrais Harald à Lante et nous partirons pour le Nord. Je vous jure que je ne vous décevrais pas, et ne lancerais notre peuple dans cette expédition que si elle est viable sur les tous les points que vous m'avez demandé d'expertiser.

Pour ce qui est des affaires interne concernant ma fonction plusieurs membres de mon clan seront chargé de continué à superviser les chantiers, et pour ce qui est de ma voix au sein du haut conseil je donne ma procuration à mon ami Athbor qui à toute ma confiance. Ainsi j'ai parlé"
Revenir en haut Aller en bas
Haldin Barbedrue
Nain
Haldin Barbedrue

Nombre de messages : 188
Âge : 228
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 228 ans en l'An 18 • XVI
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeMer 5 Fév 2020 - 11:13







Moi que la guerre avait par trop refroidi. Que la guerre avait par trop endolori. Moi que la guerre mesquine, pourtant nécessaire, avait martyrisé, décidant pour ce faire d'un à un éliminer chacun des miens, chacun de mes proches à l'instar de centaines de dawis tombés. Et si j'avais été emmené à penser de la sorte, c'est que par tous les Dieux je jurais, sauf par celui qui jadis fût le Père, Roi de la... Guerre. Je l'avais grossièrement en travers de la gorge, j'aspirais à beaucoup plus d'honneur, de vraie grandeur... Je voulais reconstruction, il m'était de ce fait inconcevable de croire en ce qui ralentissait mon peuple.

Le dernier à avoir été subtilisé par la perfide guerre que je n'avais plus envie de prôner – quoique dans mes veines coulait cette foi martiale tant inhérente à mon peuple enfant de guerre –, était ce bon vieux Haldin que je regrettais autant que je le haïssais. Il était le dernier d'une longue série, fort heureusement lui n'avait pas encore trépassé, mais il était Ongaraz Royal, alors comment ne pas involontairement en vouloir au Grand-Roi alors que l'oncle qui m'avait été arraché guerroierait bien assez tôt avec lui plus au Nord !? Comment !

Il est une chose que je ne m'étais jamais avoué, l'absence de mon oncle, si elle me rendait aussi rancunier envers lui et sa cause, c'est qu'elle ne reflétait que trop bien mes lacunes, et mes faiblesses. J'avais encore besoin de lui, de son savoir, de son expérience, afin de mener à bien mon devoir, comme une solide béquille sur qui compter. C'est que tout semblait aller pour le mieux – c'était probablement le cas – or je ne pouvais m'y résoudre, j'étais trop perfectionniste et tout autant ancré dans le réel pour prétendre croire qu'une campagne ne nous amoindrirait certainement pas. Elle nous amoindrirait. Cependant il le fallait, j'en étais que trop conscient, récupérer ce qui autrefois n'était qu'Un.

Je ravalais ma rancœur tandis que le Gazanundi de Lante s'exprimait ainsi que chaque membre du conseil, déposant le bilan sur la table, ni plus ni moins, trois points de vue différents. Le Grand-Roi saurait certainement trancher, ce que je me dis lorsque j'osai un regard vers ses sourcils arqués annonçant une colère latente.

La colère resta cependant contenue lorsque je le vis s'adresser à Glumtol, non sans parfois vriller sur moi un regard qui m'incluait dans son désarroi quant à lui moins réprimé. Il expliqua l'importance de cette mesure de reconquête du territoire dawi en quelques faits bien réels loin de ressasser une grandeur révolue. De l'inaction il y avait fort à perdre.

Au suzerain de faire savoir au conseil qu'il a le droit de calibrer la décision officielle, non sans avoir par la suite, une fois son autorité assise, explorer les raisons profondes d'une telle opposition vécue. Lorsqu'enfin pour conclure la preuve de son inébranlable détermination le Roi demanda en la personne de Glumtol un gage quant à l'implication de Thanor dans cette étude de campagne, je restai un instant pantois ne m'attendant pas à une telle décision de la part de Hardrek que je savais pourtant magnanime. La surprise évaporée, je pris la décision de suivre mon ami dans ce qui tanguait entre correction et tolérance. C'était surtout une chance. Je leur fis savoir.

« Si vous le permettez, je m'engage également à suivre le Gazanundi, sur le terrain, me rendre compte des dangers que nous encourons. »

Peu bavard et encore tout penaud, en somme je sursoyais ma conjecture. Qu'en était-il du reste du Conseil ? Puis verrait-il d'un bon œil mon départ ?

C'est d'une poigne de fer qu'étaient gérés les déboires du Zagazorn. Et d'une obédience légendaire non pas aveugle, que nous suivions un judicieux suzerain.



Revenir en haut Aller en bas
Harald Barbe-Sanglante
Nain
Harald Barbe-Sanglante

Nombre de messages : 113
Âge : 25
Date d'inscription : 06/03/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  167ans (An 17:XI)
Niveau Magique : Non-Initié.
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitimeMer 5 Fév 2020 - 14:38

La faciès du roi s’affaissait à mesure que les prises de positions s’étiolaient. Pour ou contre, qu’importe le message exprimé, le Roi, visiblement courroucé de voir tant de discussions face à cette volonté monarchique de reprendre ce qui appartenait de droit à l’entièreté du Zagazorn, se renfrognait encore et encore, analysant, réfléchissant. Harald, qui connaissait Hardrek depuis plus d’un siècle, et qui l’avait suivi directement ou indirectement lorsqu’il commandait les forces de Kirgan, lorsqu’il régnait sur Lante, ou, maintenant, en tant que Roi, pouvait presque parier sur la suite des évènements. Il s’attendait à une réaction vigoureuse et une diatribe si puissante que les poils des barbes en seraient soufflés et arrachés. Et l’avenir allait lui donner raison, à certains détails près. Si, effectivement, le Roi démontra de manière fort habile sa position de chef et de monarque, les propos et arguments furent recueillis par ses oreilles et assimilés sans difficultés. Il tenait à se projet, et il composerait avec les arguments et les craintes. Cela, personne, et Glumtol le premier, ne l’avait vu venir.

Cependant l’annonce du Roi de la nomination d’Harald en tant que chef de guerre et responsable de la planification de la campagne, et de la prise de renseignements, fit s’abattre sur ses épaisses épaules une large chappe de plomb aux reliefs ô combien aiguisés. Un subtil frisson parcourut alors son échine, créant un rictus nerveux de l’épaule et des bras comme pour le combattre malgré lui, avant de redevenir parfaitement stoïque. Réfléchissant, mesurant, analysant, craignant, espérant, il laissa Glumtol parler le premier, puisque si lui aussi avait été nommé, il s’agissait plus d’un geste politique que d’un réel choix tactique. Fort heureusement, Glumtol parvint à faire face, et sa réaction était toute à son honneur. Le regardant de ses profondes mires, Harald lui offrit un signe de tête entendu. C’était maintenant à lui de prendre la parole, après qu’Athbor eut signifié son envie de rejoindre le duo. Son aide serait sans doute la bienvenue, étant donné son lignage. Descendant d’Haldin, d’une certaine manière, fier représentant de l’illustre clan Barbedrue, Athbor aurait sans aucun doute un rôle crucial à jouer, bien qu’il ne puisse le mesurer pour le moment. Harald se leva :
- Gormrik. Commença-t-il, inclinant le buste et le visage en signe de respect. J’accepte l’honneur que vous me faite, de mener les inspections militaire du Septentrion, de la Nérania et de l’entrée du Nivor. Par ma Braise-Vie, je jure de faire tout mon possible pour que cette campagne puisse se réaliser sous les meilleurs hospices, afin de sauvegarder le plus de Dawis, et de reprendre ce qui nous a été si cruellement arraché. Commandez, et j’exécuterais.

Il se courbe de nouveau, autant que son épaisse armure de plate lui permettait, et reprit sa place dans le confortable fauteuil, attendant la suite des réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. Empty
MessageSujet: Re: [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.   [Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer. I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Haut-Conseil] • J'en accepte l'augure et j'ose l'espérer.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ZAGAZORN :: Terres d'Arkan :: Thanor (Cité)-
Sauter vers: