Partagez
 

 Kerath et les enfants | A table !

Aller en bas 
AuteurMessage
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 218
Âge : 36
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  648 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Kerath et les enfants | A table ! Empty
MessageSujet: Kerath et les enfants | A table !   Kerath et les enfants | A table ! I_icon_minitimeMer 12 Fév 2020 - 0:32



Début 8ième ennéade de Barkios de l'an 17



Le Puy d'Elda.
Il y faisait sombre, mais pas autant que la noirceur de la roche. Il y faisait toujours chaud, jamais venteux. Sans jour, ni nuit, il était toujours vivant. Toujours bruissant. Comme un cœur qui bat.
Comme celui, bien plus modeste qui s'agitait dans la poitrine d'une prêtresse de Kiran.

Son galant avait proposé, comme ça. Et elle avait accepté.
Sur le coup, elle avait envoyé aux P'leik ses craintes sur ses visées de carrière. Aujourd'hui, elle avait peur de le regretter.

Ce n'est pas qu'elle n'avait pas envie, bien au contraire mais, c'était la première fois. C'était son premier repas de famille. En partie de sa famille à elle… mais pas complètement. Mais sa famille à lui. Elle le connaissait sur le bout des doigts. Sa fille, Shyn'taë aussi, mais… les autres ? Elle savait qu'il y avait un autre fils. Un vrai fils. Et d'après son amie, il était… une fouine.

Il sembla à la sombre qu'il y avait un caractère très officiel. Peut être qu'elle se faisait des idées. Mais sans se l'avouer, c'était très important pour elle.

C'était peu dire qu'elle avait le trac.
De quoi allait ils pouvoir parlé ? Comment devait elle s'habiller ? Et Kel'zo, sera t'il accepté ?
Comme une jeune drow, cela faisait plusieurs jours qu'elle se tracassait à ce sujet. Alors, elle avait fait des biscuits. Elle savait que son amant avait un sens du goût assez faible pour ne pas dire inexistant, mais elle avait travaillé leur texture. Elle avait fait un panachage avec des morceaux plus croustillants que d'autres. Elle avait prévu qu'elle pourrait refaire les meilleurs pour les offrir pour le mariage royal… Et sinon, elle avait fait des scénarios. Tous les uns plus catastrophiques que les autres.  

Et le moment fatidique arriva.

A présent, elle venait de passer l'entrée de la Chambre Magmatique, avec dans sa main, celle, plus petite de Kel'zo dont le regard était encore vissé sur ses chausses neuves et Varg qui les talonnait. Les gardes avait pris le temps necessaire pour étudier son laisser passé, juste assez pour ne pas agacer l'hôte du Karliik Glenn. Les Princes marchants allaient arriver, si ce n'était pas déjà le cas, et la surveillance s'était accrue.

La servante de la Dame de la Pestilence était toujours autant émerveillé par l'architecture unique du lieu. La roche avait été finement ouvragée pour en extraire les batiments. Certains était fait d'un seul bloc ou presque. Nulle part ailleurs, le plafond était aussi haut. Le regard n'était pas suffisant pour embrasser l'entièreté de la salle. Elle était imposante, magnifique et majestueuse.
Lentement, ils descendaient les marches. Tendant le bras, tout en étant accroupie, elle indiqua à son petit les Hauts Temples d'Uriz et de Teiweon. Mais lui ne voulait savoir qu'une seule chose : où se trouver la maison de son héro, de son père.

Après plusieurs tours et détours - c'était si simple et si plaisant de s'y perdre - ils arrivèrent enfin à la demeure de Sagar Ni'Styx.

Non sans crainte, elle confia aux esclaves son manteau de cérémonie et dévoila sa robe. Avec ses cordes de soie argentée, Na'ri s'était fait un corsage couvrant son cou jusqu'aux hanches. Des étoles bleues marines et noires y était entrelacées et se perdaient dans la soie d'araignée de sa jupe noire. Qu'en a son dos, nulle fibre ne le recouvrait, offrant sa peau nue aux regards jusqu'au creux des reins. Ses cheveux, ayant généreusement repoussé, étaient rassemblés dans un chignon lâche maintenu par deux piques en os, l'un évoquant un serpent et l'autre, un tibia. De sa fonction, elle n'avait conservé que son masque de cérémonie. L'étoffe semi transparente, laissait entrevoir un sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 469
Âge : 37
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Kerath et les enfants | A table ! Empty
MessageSujet: Re: Kerath et les enfants | A table !   Kerath et les enfants | A table ! I_icon_minitimeVen 14 Fév 2020 - 0:53



Aurait-elle du se sentir humiliée?
Se sentait-elle humiliée?
Cela lui plaisait-il?


Les pensées se bousculaient dans la tête de l'aspirante Shyn'tae alors que ses pieds chaussés de sandales de cuir glissaient de pavés en pavés sur le sol chaud de la chambre magmatique. Elle détestait porter des chaussures, mais pas assez pour négocier un point aussi trivial: Elle comptait bien s'en débarrasser sitôt qu'elle serait loin de la vue du C'nros et de L'Renor. D'ici là, mieux valait pour l'instant obéir et être parfaite.

Elle aurait du se sentir humiliée, car lorsqu'il était venu l'heure de répondre à l'invitation de son père, le Karliik Glenn Kerath Elghinn, général de toutes les armées drows, elle n'y était pas allée seule. Elle avait attendu sous l'entrée du C'nros à tenter de sympathiser avec un chaperon méfiant et pressé de se consacrer à une tâche plus gratifiante, le temps qu'un garde draconique au service du Karliik Glenn se présente pour prendre le relai et l'escorter au travers des profondeurs.

Au fond, on ne faisait que la protéger d'autrui autant que d'elle même.

C'était ridicule, humiliant. S'en fichait-elle, ou en tirait-elle malgré elle un coupable plaisir? Mieux valait ne pas trop creuser la question et se dire qu'elle était une sorte de prisonnière. Brièvement elle se demanda ce qu'il se passerait si elle se mettait à courir vers sa destination ou dans la direction opposée.

Plusieurs scenarios plausibles se déroulèrent aussitôt dans son esprit et la sombre décida que sa curiosité n'était pas assez forte pour qu'elle se risque à les verifier.

Tant qu'on lui permettait d'accéder à tous les ouvrages dont elle avait besoin, tant qu'on lui permettait d'apprendre, de s'entrainer, de se perfectionner, la situation lui convenait. Et c'était le cas. On distinguait sans peine sur sa peau un nombre certain d'ecchymoses et de coupures, sa lèvre avait du prendre un coup il n'y avait pas si longtemps et chaque muscle et os de son corps semblaient décidés à lui rappeler leur existence, mais vu qu'elle avait l'impression de progresser, cela lui convenait. Objectivement, elle se trouvait minable et n'atteindrait certainement jamais la capacité de concentration de ses collègues, mais dans ce contexte, elle se sentait plutôt satisfaite.

Le garde draconique n'avait pas ouvert la bouche durant tout le trajet, et laissa sa charge après l'avoir fait entrer dans la demeure.

Vêtue de son uniforme dépouillé d'aspirante du C'nros, Shyn'tae resta interdite devant l'intérieur de la belle demeure de fonction. Son père n'en aurait probablement pas choisi une telle que celle-ci. Elle se demanda ce qu'il en pensait. Elle tordit le cou et tourna sur elle-même pour observer les moindres détails de la pièce.

Seule concessions à la coquetterie, Sa chevelure neigeuse avait été relevée avec élégance. Retenue par une broche d'argent aux motifs représentant la foudre, elle dévoilait sa nuque fine. Le col large de son uniforme exposait comme un écrin la grande marque faite au fer rouge que portait habituellement les esclaves du C'nros. A sa cheville droite pendait un bracelet fait de flammes du même metal que la broche.
Revenir en haut Aller en bas
Kerath
Drow
Kerath

Nombre de messages : 207
Âge : 23
Date d'inscription : 14/03/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  636 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Kerath et les enfants | A table ! Empty
MessageSujet: Re: Kerath et les enfants | A table !   Kerath et les enfants | A table ! I_icon_minitimeVen 14 Fév 2020 - 2:34


Lorsque Kerath était rentré de Sol’Dorn, une fois de retour des Basses-Fausses, il avait trouvé son fils pour confirmer la chose suivant : s’il arrivait quelque chose à Kel’zo il l’en tiendrait pour responsable, que ce soit effectivement le cas ou non. Ce que Tewyn avait trouvé injuste, et, il fallait bien l’admettre, à juste titre, mais s’il était un membre de la Garde d’Ebène, ce ne serait donc pas grand-chose de protéger un enfant, après tout, la reine était l’avatar d’Uriz et pouvait bien se défendre seule ; le général en était convaincu, après tout il en avait été témoins, et ce plusieurs fois, il en avait même subis les conséquences à quelques reprises. Et puis ce n’était pas comme si le jeune drow était seul pour remplir cette lourde charge. Cet avertissement, que Kerath tiendrait Tewyn pour responsable de tout ce qui arrivait à son nouveau demi-frère avait été fait le lendemain de l’affranchissement de Kel’zo mais par courrier alors le général voulait être certain que son fils avait bel et bien reçu ladite lettre ; ce qui fut le cas, évidemment, mais mieux valait en être certain. Il fut ensuite invité à ce diner familial, à même titre que sa sœur, son frère et sa grand-mère sans oublier Na’ri, celle-ci étant d’ailleurs libre d’inviter également des membres de sa famille si elle le désirait.

Tout ce beau monde avait été invité dans les quartiers du Karliik Glenn, attenants au palais, lesdits quartiers étaient dignes de l’importance du grade, après tout pour un peuple si guerrier, le général en chef de toutes les forces armées ilythiiri se devaient d’avoir une habitation qui reflétait cette importance. Toutefois Kerath n’avait aucun goût pour le grandiose, le faste ou les spectaculaire que ses prédécesseurs avaient pu affectionner ce qui se voyait très bien dans le manque de décoration sur ses armes et armures mais surtout dans les quartiers qui lui étaient attribués. Ainsi les murs avaient été mis a nus, comme beaucoup de pièces d’ailleurs, dans l’optique de se débarrasser de tout ce qui n’était pas utile, d’une façon ou d’une autre, à Kerath. Sur les nombreuses pièces, une poignée seulement étaient utilisées tandis que la poussière s’accumulait dans les autres sans que le Karliik Glenn ne s’en inquiète. Les esclaves du palais s’étaient d’abord étonné lorsqu’il leur avait dit que ce n’était pas nécessaire de s’occuper desdites pièces car il ne comptait pas s’en servir mais ils ne posèrent aucune question, déjà parce qu’ils n’avaient pas à en poser, et surtout parce que ça allégeait leur charge de travail. Ainsi le salon dans lequel les invités furent accueillis n’avait en tout qu’une table centrale autour de laquelle se trouvaient quatre banquettes, quatre divans, et c’était tout. La grande pièce, ainsi dépouillée, semblait gigantesque et pour peu qu’un bruit un peu fort soit produit, ce dernier résonnait.

Cependant, pour l’occasion, ces cinq meubles étaient les plus confortables et les plus richement décorés qu’il avait pu trouver dans ses appartements. Il aurait certes pu rajouter d’autres choses, et il y avait pensé, mais si organiser et mettre en ordre une armée n’était pas un problème pour lui, force était de constater que faire de même pour une pièce représentait un défi. Le moins que l’on puisse dire était que Kerath n’était pas un décorateur d’intérieur. Enfin le général attendait, assit en face de son fils, que tout le monde arrive.

« Alors c’est vrai ce qui est arrivé à Shyn’tae ? » Demanda ce dernier, se déléctant de la réponse qu’il allait obtenir d’un père brutalement honnête. Il le savait, évidemment, les nouvelles vont vite comme on dit, mais c’était bien plus délicieux de l’entendre de la bouche de celui qui avait défendu la désormais aspirante du C’nros à son retour.

« Oui. » Répondit Kerath en attrapant un verre d’eau qu’un esclave tenait à sa disposition.

Tewyn en jubilait presque et n’arrivait pas à contenir un sourire suffisant. Au moins L’Renor sait comment traiter les déserteurs ; cela, bien que l’envie ne lui manquât pas, il ne le dirait pas devant son père, du moins pas avant d’être certain de pouvoir le battre ou de s’assurer de sa mort d’une quelconque manière. Ce qui risquait d’arriver dans peu de temps au vu des signes de faiblesse de Kerath, notamment parce qu’il s’associait avec une simple prêtresse au lieu de viser plus haut, à son niveau. Toutefois bien que la Ditronw Da're avait punis sévèrement Shyn’tae, elle ne le fit pas assez au goût du garde d’ébène qui ne voyait que la mort comme seule punition valable mais n’ayant eu aucun moyen d’influencer sur ce la prise de décision il s’en contenterait, pour le moment du moins. Avant qu’il n’ait pu poursuivre, les invités entrèrent dans la pièce. Ils furent donc conduits dans ce salon par un esclave à travers de longs couloirs dont on pouvait voir, par les marques sur les murs, qu’il y avait eu, pendant un certain temps, des tableaux ou des meubles là où il n’y avait désormais plus rien.


La dernière arrivée fut Shyn’tae Ni’Styx, marchant d’un pas décidé dans le couloir.

« Je me débrouille très bien toute seule, je n’ai pas besoin de guides, Sagar. » Dit-elle en entrant, sans hausser la voix malgré l’irritation audible dans sa voix.

Quant à la véracité de ce qu’elle venait de dire, l’intéressé en doutait fortement étant donné qu’elle n’était sortis des Basses-Fausses que depuis très peu de temps et qu’elle n’avait jamais mis les pieds dans les Profondeurs avant d’y emménager et ne parlons pas de la Chambre Magmatique.

« Et je peux me défendre toute seule, je n’ai pas besoin de gardes. »

Pour la première partie, son fils n’en doutait pas une seconde, après tout elle avait survécu longtemps dans un endroit tout particulièrement dangereux du Puy en étant asservie. Cependant, il doutait qu’elle n’ait pas besoin de gardes, ses voisins, des drow tout à fait respectables, voyant d’un assez mauvais œil l’installation d’une ancienne esclave, même si elle avait visiblement des liens étroits avec le Karliik Glenn. C’était mieux ainsi. Toutefois, malgré le reproche, il ne put s’empêcher de sourire, qu’elle lui dise était preuve d’une émancipation qu’il pensait venir plus tardivement. Alors certes elle s’arrêtait et fixait ses pieds devant la grosse majorité des eldéens qu’elle croisait, il en allait d’ailleurs de même pour les esclaves du palais, mais au moins lorsqu’elle n’était pas contente elle lui disait. Toutefois, voyant qu’elle n’était pas seule avec Sagar, les vieux réflexes reprient le dessus et elle baissa la tête, des mèches de cheveux blancs tombèrent alors pour cacher son visage ; elle présenta ses excuses aux gens présents d’une voix si basse qu’elle était à peine audible.

Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 469
Âge : 37
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Kerath et les enfants | A table ! Empty
MessageSujet: Re: Kerath et les enfants | A table !   Kerath et les enfants | A table ! I_icon_minitimeDim 16 Fév 2020 - 14:14



Quelques minutes auparavant...

Shyn'tae était arrivée la première, si on omettait bien sûr Kerath et Tewyn. Parcourir les couloirs vides de la demeure avait été une experience étrange.... La drow avait de plus en plus la sensation que son père aurait été bien mieux à camper dans une tente que dans ce manoir digne de son nouveau rang. Avant d'entrer, elle s'était arrêtée. Elle avait déjà hésité trop longtemps avant de partir, se demandant quelle serait sa tenue, si elle était trop apprêtée ou bien pas assez, si elle...

C'était un diner familial, pas un rendez-vous galant.

La fille de Kerath avait eu de nombreux rendez-vous galant... Cela faisait des siècles qu'elle n'était allée à un rendez-vous familial, c'était beaucoup plus effrayant que tout ce qu'elle avait vécu ces derniers temps. Elle allait faire une gaffe et tout gâcher, elle en était certaine.

Avant d'entrée elle avait une dernière fois vérifié son uniforme d'aspirante. Sobre et pratique, aux couleurs du C'nros, il prouvait avec humilité qu'elle appartenait à l'institution. La marque dans son cou forçait à se demander si cette appartenance n'était que métaphorique. Elle s'était rendue compte que la réponse à cette question l'indifférait.

Après une profonde inspiration -ce n'était pas un rendez-vous galant-, elle était entrée et, après un bref regard sur l'agencement étonnant des lieux, avait adressé un sourire franc à son père et à son frère. Les traits de l'Eldéenne étaient tirés par la fatigue de ceux qui sont très occupés à rattraper le temps perdu. L'air intimidé, elle sembla d'abord incapable de savoir quoi faire, sa tête vidée des mots qu'elle aurait voulu prononcer, puis finalement frappa son poing contre sa poitrine en un salut. Le salut provoqua un sourire moqueur sur les lèvres de Tewyn qui lança un regard à sa sœur qui ne contrastait en rien avec le reste.

« Je vois que la déserteuse n’a pas oublié comment on salue, y’a peut-être de l’espoir finalement. »

Le soupir de son père l’empêcha de poursuivre. Ignorant le papillonnement autant plaisant que dérangeant que des mots si bien choisis avaient fait naître dans son ventre, sa sœur se contenta d'un sourire sarcastique et prit la parole.

- C'est parce que j'ai une professeur très efficace. Bonjour Tewyn, Kerath... Merci de m'avoir invitée. Cela me fait vraiment plaisir. " Les mots portaient en eux de la sincèrité, mais elle réalisa soudain qu'elle avait oublié quelque chose d'important. "Pardon, je suis venue les mains vides... J'ai manqué de temps."

Ce dernier regarda la nouvelle venue, plus particulièrement ses mains vides avant d’hausser les épaules.

« C’est rien. Restes pas devant la porte, viens. Tu veux boire quelque chose ?»
" Oh, oui, merci. Précipitamment, sa fille avait fait repos, et s'avança jusqu'à la table, un peu gênée. "Que proposes-tu? "


Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 218
Âge : 36
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  648 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Kerath et les enfants | A table ! Empty
MessageSujet: Re: Kerath et les enfants | A table !   Kerath et les enfants | A table ! I_icon_minitimeDim 16 Fév 2020 - 14:21




Dans le hall Kel'zo avait montré les premiers signes d'impatience. Cela avait fait sourire la prêtresse, elle avait confié sa boîte de biscuits aux esclaves. Dans le couloir, ils avaient pu entendre les conversations qui filtraient de la pièce vers laquelle ils se dirigeaient... Mais plus ils avançaient, plus le garçon s'était cramponné à la main de la religieuse.
- Ne t'inquiètes pas, ils seront gentils avec toi car Sagar ne permettrait pas le contraire, tout comme Murrpau, Varg et moi. D'accord ?
Le petit avait hoché de la tête et en entendant son nom Varg avait relevé les oreilles. En entrant, Na'ri avait constaté avec étonnement que son invité n'était pas encore présent. Ensemble, ils saluèrent selon l'usage l'hôte de maison et ses invités.  
La prêtresse ne s'était pas encore assise qu'une drow d'un âge certain se présenta à l'entrée.

« Je me débrouille très bien toute seule, je n’ai pas besoin de guides, Sagar. Et je peux me défendre toute seule, je n’ai pas besoin de gardes. »

Les yeux de tous s'étaient tournés vers la nouvelle arrivante. Shyn'tae la jeune n'eut pas besoin d'entendre les présentations pour comprendre de qui il s'agissait. La drow se releva avec souplesse et s'inclina profondément devant son aînée. Elle savait peu de choses de sa grand mère, mais ce que son père en avait dit imposait le respect.

Kel'zo avait profité de son arrivée pour passer derrière son père et de se cacher dans ses jambes, Kerath s'étant levé en entendant son nom comme si c'était sa supérieure qui l'avait prononcé. Quant à Na'ri, elle émit un bruit de bouche et Varg se coucha presque aussitôt à ses pieds. La prêtresse garda son sourire et elle s'avança vers elle pour lui prendre les mains. L'identité de la nouvelle venue ne faisait que peu de doute pour elle aussi. La liberté était finalement une chose bien étrange à considérer. Shyn’tae Ni’Styx l’était, libre, mais encore fallait-il qu’elle l’intègre et bien malheureusement ça ne risquait pas de se faire facilement et encore moins rapidement. Lorsque la prêtresse attrapa ses mains son premier réflexe fut de reculer, elle ne méritait pas que la représentante d'une divinité la touche et encore moins pour un geste si tendre. Alors, la sombre servante des dieux n'insista pas, et se contenta de garder ses mains en coupe.

" Je suis heureuse de faire enfin votre connaissance. Et je tenais à vous remercier sincèrement, car votre sagesse m'a toujours aidé. " La sombre baissa la voix pour en être qu'un murmure. " Et merci d'avoir permis à Sagar d'être ce qu'il est aujourd'hui. "

La phrase poussa la vieille ilythiiri à relever légèrement la tête mais surtout ses yeux rouges pour voir celle qui lui avait dit ça. Un frisson lui parcourut la colonne en pensant que Sagar n'avait pas fait un secret de ses origines plus que modestes et elle s'en voulut. Elle imaginait volontiers que ç'avait grandement joué contre lui.

" Vous pouvez être fière de lui. Mais, je vous accapare, et vous prie de m'excuser. Je vous laisse à vos petits enfants. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Kerath et les enfants | A table ! Empty
MessageSujet: Re: Kerath et les enfants | A table !   Kerath et les enfants | A table ! I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Kerath et les enfants | A table !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Allons z'enfants [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda :: Chambre Magmatique-
Sauter vers: