Le Deal du moment : -21%
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
Voir le deal
77.89 €

 

 Auprès de mon arbre | Lareless

Aller en bas 
AuteurMessage
Lissesúrë Fanyendil
Elfe
Lissesúrë Fanyendil

Nombre de messages : 19
Âge : 36
Date d'inscription : 16/03/2020

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  617 ans
Niveau Magique : Maître.
Auprès de mon arbre | Lareless Empty
MessageSujet: Auprès de mon arbre | Lareless   Auprès de mon arbre | Lareless I_icon_minitimeSam 16 Mai 2020 - 15:10



Fin de la seconde ennéade de Vérimios ~ Hiver
17e année du XIe Cycle



Quatrième saison.

En ville ou en forêt, l'hiver était présent, même s'il n'était pas encore tout à fait blanc, même si la nuit ne s'était pas encore semi-présente, il n'y avait aucun doute possible. L'activité de la ville allait en déclinant. Celle qui fourmillait encore il y a peu, c'était transformée en un matou repus en quête d'un coin à côté de l'âtre. Les lumières aux fenêtres étaient autant d'yeux d'or dont la sagesse n'avait d'égale que la curiosité si propre aux félins domestiques.

Cela faisait quelque temps déjà que le mage tournait et retournait dans la fauconnerie. Mais pour une fois, s'occuper des volatiles ne l'avait pas apaisé. La lettre qu'il avait reçu l'avait enchanté, honoré même. Et pourtant, il ne savait pas comment faire. Alors, il tournait et retournait le problème dans sa tête. Ses pas se calquait sur les pensées.

Il n'avait pas crû que tout aille aussi vite.
Les arbres avaient mis des années à se développer. Il s'était enfin décidé en début du mois. Et voilà qu'à présent, il allait bientôt devoir s'agiter et travailler. La perspective l'enchantait, bien évidement mais c'était au prix de quelques sacrifices. Pour lui ce n'était pas un problème mais c'était pour ces deux autres personnes qu'il s'inquiétait. Cela lui semblait injuste qu'elles doivent pâtir d'un choix qu'il avait pris. Et pourtant, il ne voyait pas comment il aurait pu faire autrement…

Toujours bloqué à son point de départ, il regroupa ses affaires et s'en fut chez lui.

***

Il ne faisait pas beau. Mais dans cette après midi, il ne faisait pas mauvais non plus. C'est ainsi que les deux elfes s'étaient retrouvées dans le jardin.

Le jardin… ce n'était ni vraiment un jardin car toute les plantes qui s'y trouvaient étaient dans des pots adaptés à la croissance de chacune. Était-ce un hasard ou est-ce issu d'une volonté artistique mais les pots étaient ordonnés selon leurs tailles, donnant une impression que le jardin était à flan de colline.
Chaque arbre avait à son pied un épais matelas de feuilles mortes issues de la forêt. Le premier flocon, aussi magnifique d'éphémère était l'annonciateur d'un froid plus durable que les jeunes protégés pouvaient ne pas supporter.

Cinq grands pots avaient été sorti du lot pour les présenté à celle qui savait entendre. Le seul ayant encore de la verdure était un cyprès. Les autres, un pommier, un noyer et un saule pleureur se reposaient dans l'air frais.

La prêtresse de Tari,  Nyère Gu'Dineth, couverte de son éternel voile noir était assise sous établi, sur son tabouret. Elle avait accueillit la noss, une ennéade auparavant d'un signe de tête et depuis, elle n'avait pas prononcé plus de mots en son encontre. Elle n'était ni hostile, ni franchement accueillante. Mais intérieurement curieuse et intriguée. Alors elle observait. Elle ne quittait pas des yeux celle que son fils lui avait présenté.

C'était la première fois que Lissesúrë invitait une elfe de sexe féminin depuis qu'il avait emménagé à Quatrième saison. A aucun moment, il ne l'avait qualifié d'amie ou encore moins de compagne, mais pour celle qui avait vécu un cycle, celle qui l'avait porté, il y avait anguille sous roche. Ils étaient rentrés une nuit après une longue absence dans la journée. Ils étaient légèrement distants, comme si elle, la mère, était de trop dans ce couple.

Elle était étonné qu'il n'en ait jamais parlé. Elle aurait été persuadée qu'il n'aurait pas arrêté d'en parler, ou de créer des choses pour elle. Mais, non. Parmi les rares affaires que l'Ornedhelle montrait, il n'y avait aucune des créations en bois de son enfant. Finalement, il était aussi secret qu'elle alors que son visage tenait de son père.

Dans un demi-sourire, elle avait dû le voir autrement. Autrement que celui qu'elle avait tenu tendrement dans ses bras. Autrement que celui qui tout fier d'avoir trouver une plume, courrait sur les pavés pour la montrer. Autrement que comme un étudiant concentrait pendant des jours sur ce qui l'intéressait vraiment. Autrement que le mage artiste qui n'avait d'yeux que pour son art.

Visiblement, il avait finit par grandir. Il s'était trouvé être aussi un mâle. La mère avait oublié de le voir comme tel. Et durant cette ennéade, elle avait tenté de le voir non plus comme un enfant, mais comme un adulte à part entière. Ce n'était pas simple car son comportement n'aidait pas. Mais, pour la première fois depuis la mort de son époux, Nyère s'était projetée dans l'avenir : son cœur se gonflait d'aise à la possibilité de sentir à nouveau une petite main se refermer sur son indexe.

Mais parmi toute les elfes qui foulaient la terre sacrée d'Anaëh, pour quoi avait il choisi une noss ? Pourquoi elle ?

Elle voulait comprendre. Alors elle ne quittait pas des yeux l'elfe à moitié dénudée.

Revenir en haut Aller en bas
Lareless Phiren
Elfe
Lareless Phiren

Nombre de messages : 103
Âge : 41
Date d'inscription : 13/03/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  748
Niveau Magique : Maître.
Auprès de mon arbre | Lareless Empty
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre | Lareless   Auprès de mon arbre | Lareless I_icon_minitimeDim 17 Mai 2020 - 20:37

La demeure de l'elfe des nuages se situant a la périphérie de Quatre-Saisons, la druidesse s'épargne une partie de l'inconfort causé. Les végétaux en pots, exubérants, lui emplissent les oreilles. Aussi dans cette dernière ennéade alterne t'elle entre la forêt et es jardins, apparaissant et disparaissant aussi nonchalamment que si elle fréquenterait une clairière.

Lissesùrë parfois est là, parfois non. Parfois ils se parlent, parfois non, mais ce n'est jamais un silence inconfortable. Parfois elle trouve un endroit pour s'installer confortablement pendant des heures, contemplant d'un œil nonchalant, sinon ensommeillé ce dernier qui travaille, ou qui évolue parmis elles.

Nyère par contre est souvent là. Elle écoute les pies bavardes quand la prêtresse est là. Si elle semble lui accorder la même nonchalance qu'à Liss, rien n'est plus faux. Le cadeau est pour elle, il est important que l'arbre l'aime bien. Vital même. Elle n'imposerait pas à sa sœur végétale quelqu'un qu'elle détesterait.

La druidesse peut sembler amorphe, inactive, mais rien n'est moins faux. Les jardins de l'elfe blanc est une source de découverte inépuisable qu'elle ne se lasse pas de parcourir, caressant du doigt ce qui deviendra un arc ici… Il y en a plusieurs d'ailleurs. Il y a de jeunes pousses qui ronflent un peu, à l'aise sous leur épaisse couche protectrice. Elle leur parle beaucoup. Replace une branche inconfortable pour l'un, épaissis le tapis de feuille pour un minuscule frêne un peu frileux.

Qu'un elfe de pierre porte tant d'amour et d'attention à l'Oeuvre de Kyriä la réconcilie avec ces elfes. Il aime les arbres d'Amour, c'est évident.

En cet après-midi, elle est agenouillée devant Pommier, Noyer et Saule. Cyprès, un peu plus loin, attend patiemment son tour. La vitaliste murmure et caresse doucement les végétaux, pour s'assurer de leur bien-être et de leur caractère. Les trois sont particulièrement enthousiastes à l'idée de leur tâche à venir.

Lareless a cependant un doute, pour la première fois depuis qu'elle a été présentée, elle adresse la parole à la mère de Lissesùrë. Sa voix posée brisant le silence.

Heri Nyère, je te prie, puis je te demander un instant? J'aimerais ton avis, ca ne sera pas long.
Revenir en haut Aller en bas
Lissesúrë Fanyendil
Elfe
Lissesúrë Fanyendil

Nombre de messages : 19
Âge : 36
Date d'inscription : 16/03/2020

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  617 ans
Niveau Magique : Maître.
Auprès de mon arbre | Lareless Empty
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre | Lareless   Auprès de mon arbre | Lareless I_icon_minitimeMer 20 Mai 2020 - 16:38




Étonnée de la demande de la Noss, la prêtresse de Tari continua son observation. Elle ne voyait que le dos. Doucement les cheveux de bronze ondulaient dans le vents. Etrangement, le mouvement délicat évoquait à la Taledhelle une étendue d'herbes hautes dans le vent, ou plutôt un champ de céréales avant le fauchage. Ses cheveux étaient libres. Libres d'aller où ils voulaient, comme ils voulaient. Mais pour celle qui était de Quatrième Saison, ils ne racontaient rien. Rien de ce qu'elle connaissait, rien de ce qu'elle avait enseigner à son fils.

Ne devrait elle pas, au moins natter une mèche pour dire que son cœur n'était plus à prendre ? Quand serait il quand elle sera mariée ? Les laissera t'elle libre ? Elle-même sera-t-elle libre et laissera t'elle son mari et peut être ses enfants à son mari ? Non… Ce n'était pas possible… C'est au couple d'éduquer les enfants. Et… Son mari était Lissesúrë…
Non… Il était déjà incapable de s'occuper de ses repas… Alors s'occuper des enfants, seul, c'était au-delà de ce qu'elle, la mère pouvait imaginer. Si voir un petit, une tout petit était facile et lui éclairait le cœur, elle ne pouvait pas imaginer son fils, un bébé dans les bras.

Lentement, elle se leva et se déplia en se tenant au poteau de l'atelier. Les articulations de ses hanches craquèrent. Une fois qu'elle fut redressée, Nyère alla voir Lareless.

" Qu'y a-t-il ?" Sous son voile noir, les yeux clairs de l'elfe de pierre étaient durs.

Naturellement, elle laissa une distance assez équivoque entre elle et la végétaliste. C'est ainsi qu'elle se plaça naturellement à côté du Cyprès.
Revenir en haut Aller en bas
Lareless Phiren
Elfe
Lareless Phiren

Nombre de messages : 103
Âge : 41
Date d'inscription : 13/03/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  748
Niveau Magique : Maître.
Auprès de mon arbre | Lareless Empty
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre | Lareless   Auprès de mon arbre | Lareless I_icon_minitimeMer 20 Mai 2020 - 23:28

Les oreilles de Lareless frémissent avant de se redresser avec curiosité, l'oeil de mousse brillant évoquant un félin curieux.

Ne bouge plus je te prie...

Vivement la druidesse se relève et s'approche de cyprès et de la prêtresse de Tari, avant de tourner autour d'eux. Estoniel aimerait bien se frotter contre les jambes de l'elfe, mais il faut bien se tenir, elle est une prêtresse voilée tout de même.

Cyprès… Evidemment, ils sont tout les deux sous l'égide de Tari, c'est une affinité naturelle… Mais Pommier, Saule et Noyer ne doivent pas être négligés sous prétexte de ce qui est peut-être un hasard.

La voix de Lareless s'élève dans l'air tandis qu'elle évolue dans le jardin sans gêne, les breloque de la corne ceingnant sa hanche cliquetant doucement un air apaisant.

Cyprès  le messager, Saule triste, Pommier plein d'espoir et solide noyer… Tous chantent et murmurent, dis moi, heri Nyère… Vers quel arbre tes pas te portent naturellement quand tu as besoin de soutien et de réconfort? Pour ma part j'aime bien monter dans les ifs. Ils sont de vrais confidents, secrets et discrets… Lissesùrë aime les arbres, les chênes l'aiment particulièrement ainsi que les magnolias… Ils murmurent sur son passage de jolies choses.  

Elle marque une pause, rêveuse.

Dommage que ca soit l'hiver, j'aurais aimé savoir comment c'est, à la belle saison. Les arbres sont bien et heureux ici, ils acceptent leur sort.
Revenir en haut Aller en bas
Lissesúrë Fanyendil
Elfe
Lissesúrë Fanyendil

Nombre de messages : 19
Âge : 36
Date d'inscription : 16/03/2020

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  617 ans
Niveau Magique : Maître.
Auprès de mon arbre | Lareless Empty
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre | Lareless   Auprès de mon arbre | Lareless I_icon_minitimeJeu 21 Mai 2020 - 20:22




Raide, la mère ne bougea plus à l'injonction. Incrédule, elle attendait. La Noss allait d'arbres en arbres. Elle savait que justement, les sylvains étaient plus à même d'entendre et de comprendre la Symphonie. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'ils vivaient plus dans la forêt qu'en ville. Dans les reproches qu'elle avait compris était que la pierre dénaturait la Prime Œuvre.
La Symphonie était elle la même ici, dans ce jardin qu'en dehors, dans la forêt ?
Que pouvait raconter les arbres dans son jardin ?

Mais faire preuve de curiosité, c'était manqué de politesse. Si Lareless n'en avait pas parlé, c'est qu'elle ne le voulait pas.

Vers quel arbre tes pas te portent naturellement quand tu as besoin de soutien et de réconfort ?

La prêtresse écouta la confidence de l'étrangère et la pris comme telle. Elle réfléchit à la réponse qu'elle pouvait donner.

Mes pas me portent vers les pierres d'un temple.

La réponse était sans équivoque. Et elle était éclatante de sincérité. C'était une prêtresse, elle servait les Dieux et son peuple. Quand elle n'allait pas bien, maintenant que son tendre ami, son tendre époux n'était plus, c'était vers les Dieux qu'elle se confiait. Elle n'avait nulle envie d'ennuyer son fils avec ses états d'âmes. Son fils…

Je ne sais pas si Lissesúrë aime les arbres pour ce qu'ils sont ou pour ce qu'ils peuvent devenir sous ses mains.

Elle n'était jamais sûre de rien avec lui. Ce n'était pas une marque d'un manque de confiance, bien au contraire. Elle lui faisait confiance pour la surprendre. Il avait une âme d'artiste. Après tout, il ne voyait pas le monde comme les autres. Tout comme, elle ne savait toujours pas ce qu'il avait vu chez cette Ornedhelle ?

Revenir en haut Aller en bas
Lareless Phiren
Elfe
Lareless Phiren

Nombre de messages : 103
Âge : 41
Date d'inscription : 13/03/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  748
Niveau Magique : Maître.
Auprès de mon arbre | Lareless Empty
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre | Lareless   Auprès de mon arbre | Lareless I_icon_minitimeVen 22 Mai 2020 - 1:11

Lissesùrë, l'elfe des nuages… Elles l'aiment pour ce qu'il est et pour ce qu'il fait d'elles… Il ne les fait pas souffrir plus que nécessaire. C'est bien, très bien.

Le pas de la druidesse se fait plus gambadant. Joueur… Manifestement, la réponse de la prêtresse lui plait. L'oeil de mousse se fait curieux, passant sur le Voile de sa froide vis à vis. Les oreilles bien droites elle reprend.

Les pierres d'un temple. Dis moi, comment chantent t'elles? Sont t'elles douces ou rudes? Elles font aussi partie du cycle de l'oeuvre. Elles mangent de minuscules morceaux de pierres… désagrégés par le temps. En retour, quand elle meurt, elle nourrit le sol, habitat des pierres. Je n'ai pas encore compris su les arbres nourrissaient les pierres quand elles meurent. Par contre, j'ai vu souvent du bois pétrifié, ayant la texture de Rocher… Je crois qu'ils forment un tout et que parfois ils s'unissent.

Elle s'arrête, attristée soudain.

Voudrais tu t'approcher s'il te plait? A côté de Saule, ca serait parfait... Et si tu me racontais comment c'est, grandir parmis le chant des pierres?
Revenir en haut Aller en bas
Lissesúrë Fanyendil
Elfe
Lissesúrë Fanyendil

Nombre de messages : 19
Âge : 36
Date d'inscription : 16/03/2020

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  617 ans
Niveau Magique : Maître.
Auprès de mon arbre | Lareless Empty
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre | Lareless   Auprès de mon arbre | Lareless I_icon_minitimeSam 23 Mai 2020 - 15:45




Sous son voile, la prêtresse fusilla du regard la Noss. Elle oscillait. Elle ne savait pas si c'est de l'ironie ou si c'était sincère. Jouait elle ?

Les pierres étaient des pierres. Elles étaient faites de matière inertes, elles n'étaient pas vivantes. Et pourtant… Pourtant elles pouvaient contenir des minéraux nécessaires à la vie. Avec bien du temps, du vent, de l'eau, elles évoluaient. Certes jamais en grandissant, jamais en croissant, contrairement aux arbres mais elles changeaient. Si les arbres pouvaient se poser, si les arbres pouvaient pousser, c'est parce que les pierres étaient là, dessous, à tenir et retenir la terre. C'étaient les pierres qui façonnaient les paysages, c'était la natures des pierres qui sélectionnait les essences.
Les pierres chantent elles ?
En quoi le fait de chanter, et d'entendre les chants donner le droits de se comporter ainsi ? Si les Noss pouvaient vivre comme ils l'entendaient, si les Noss n'étaient pas juste de bons sauvages, c'était par ce que des elfes de Pierres avaient bâtit une nation.

Oui, elle mère était furieuse. Elle n'avait pas entendue, ni même écoutée la dernière phrase du monologue de son invitée. Cette phrase pourtant si grande de part sa volonté de vivre en paix et ensemble.

La Taledhelle avait envie d'être chez elle, seule. Seule avec sa peine. Seul avec sa résignation. Seule avec ses souvenirs. Seule avec son unique espoir. Mais le poids la culture, de la politesse, l'en empêchait. Elle se devait de maintenir un statut quo, une situation où tout devait être étouffé : ses pleurs, ses colères mais aussi ses joies. De peur de devoir se trahir, elle ne dit mot. Par contre, elle s'avança et se plaça à côté de l'arbre qui lui avait été désigné.

Dans son dos, une voix se fit entendre. Les lèvres s'étirèrent alors.

" Vous voilà enfin ! "

Lissesúrë souriait légèrement. Mais pas tout à fait franchement. Quelque chose s'emblait le préoccuper. Il avait une veste grise, comme le ciel, et seule une large ceinture bleue apportait une note de couleur. Dans sa coiffure, il n'y avait pas de tresses. Cela intrigua la mère. Il y avait juste des perles en bois dans lesquelles les mèches passaient et repassaient comme pour en faire un filet.

" De quoi parliez vous toutes les deux ?

- Du chant des Pierres.

- Oh… Les Pierres ne chantent jamais d'elle-même. "  

Le regard de glace se perdit un moment dans l'étendu du ciel. Le sujet était beau et passionnant. Là, il n'avait que des impressions. Des notes douces et d'autres tonitruantes.

Le chant des Pierres.

Revenir en haut Aller en bas
Lareless Phiren
Elfe
Lareless Phiren

Nombre de messages : 103
Âge : 41
Date d'inscription : 13/03/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  748
Niveau Magique : Maître.
Auprès de mon arbre | Lareless Empty
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre | Lareless   Auprès de mon arbre | Lareless I_icon_minitimeSam 23 Mai 2020 - 17:20



Lareless tourne la tête à l'arrivée de l'elfe blanc. Ses oreilles fines se couchent soudainement et son sourire s'évanouit.  

Nous reprendrons notre conversation plus tard, mesdames, dit-elle aux arbres, inconsciente du quiproquo que ses paroles pourront causer.

Pourquoi il est si terne l'elfe blanc? Laissant la mère, la végétaliste va rejoindre le mâle avant de tourner autour avec inquiétude, sans le toucher. on pourrait jurer la voir remuer un peu du nez, comme si elle humait quelque chose. Est-il malade? Lareless s'interroge: c'est vrai que ça ne fait pas longtemps qu'elle le connait. Peut-être ne s'habille t'il pas toujours de blanc éclatant avec des coiffures tarabiscotées. Comment pourrait-elle savoir?

Pourtant, il dégage une impression de tristesse chez cet individu.

Pourquoi es-tu si triste elfe gris? pourtant j'ai la réponse à ton questionnement!


Les breloques d'os à sa hanche cliquètent, interrogatives. Le masque d'os aux cornes brisées repose au sol, entre Saule et Pommier, appuyé sur le pot de Noyer. Alors ressemble t'elle à ce qu'elle est vraiment, une simple fille de Kyriä très légèrement vêtue en plein hiver, parlant à un elfe qui regarde le ciel.

Un pied au sol, une patte au sol... et c'est Estoniel aux cornes rompues, un peu à l'étroit dans ce jardin de ville, qui brave son inconfort pour se frotter en ronronnant sur Lissesùrë, essayant d'amener un sourire sur ce visage lointain. Elle ne réfléchit pas en cet instant précis, se contente d'être, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Lissesúrë Fanyendil
Elfe
Lissesúrë Fanyendil

Nombre de messages : 19
Âge : 36
Date d'inscription : 16/03/2020

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  617 ans
Niveau Magique : Maître.
Auprès de mon arbre | Lareless Empty
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre | Lareless   Auprès de mon arbre | Lareless I_icon_minitimeVen 29 Mai 2020 - 12:18




Les paroles de la Noss intrigua le sculpteur. Elle parlait d'elles, ou d'elles ? De la conversation avec sa mère ou de sa conversation avec les arbres ? En tout cas, il était certain qu'elle ne parlait pas d'ailes. Et cela, c'était bien dommage.

Il plongea son regard de glace dans le gris cendrée du ciel. Le ciel… il avait l'impression non pas de regarder les nuages doux, et cotonneux mais de faire face au plumage d'un héron. Le gris était uniforme et pourtant… pourtant il semblait que l'on devinait des stries. Le vent serait il en train de donner formes aux nuages ? Voulait il  évoquer des plumes ?

Le dos d'un héron ? Non. Les oiseaux n'était ni suffisamment grands pour accueillir une personne, si suffisamment forts pour les transporter. Et puis, les oiseaux n'étaient ils pas bien plus beaux quand ils sont libres ? Libre d'aller ça et là, libre de voler, libre d'aimer, libre de chanter.

Chanter… Les oreilles d'albâtres remuèrent légèrement les cheveux de neige. Il n'y avait pas de son. Pas de chant. Rien. Pas un bruit.

Il y avait juste sa mère qui s'était réfugiée sur sa poitrine. Jeter aurait été plus juste, mais l'esprit du mage avait l'inertie d'une plume tournoyante dans le vent quand il s'agissait de revenir sur la terre ferme. D'un bras, il l'enlaça tendrement, presque machinalement. A moitié cachée dans la manche grise, sa main recouvrit la noirceur de l'épaule maternelle. Doucement, il tapota. Le rythme était régulier et lent. La musique n'appartenait qu'à eux. C'était une chanson réconfortante. C'était une chanson de l'enfance, extraite du fond des âges. Elle était tellement usée qu'il n'y avait plus de paroles. Juste un air.

Un air qu'il se mit à fredonner, les yeux mi-clos.

Dans ses bras, la nis âgée se détendit petit à petit. La tendresse n'y était pas totalement étrangère, mais c'était surtout l'attitude du Léoménis curieux. Il n'avait pas attaqué. Il avait juste la truffe en l'air.

Le spectacle de la transformation avait laissé la vielle prêtresse sans voix. Elle savait que c'était possible. Elle en avait entendu parlé. Mais s'il y avait bien une chose qu'elle ne voulait pas voir cela aurait été ça… Elle ferma les yeux pour laver ses rétines. Petit à petit, elle se laissa porter par son petit qui faisait maintenant une très bonne tête de plus.

La chanson avait une fin. Comme tout les bonnes choses. Lissesúrë se détacha doucement et sourit tendrement à sa mère. En baisant le regard, il croisa celui de mousse du Léomenis. Progressivement, un sourire fleurit sur son visage.

" Lareless ! Venez voir ! C'est mon ami ! " S'enthousiasma t'il jusqu'à ce que sa mère encadra son visage de ses mains gantée.

" Lissesúrë, c'est elle.
Ha ? C'est une fille ? Comment tu le sais ?
Lissesúrë Fanyendil. Le Léomenis c'est Lareless Phiren. " soupira t'elle pour que son benêt de fils comprenne bien.

Le gourdiflot s'accroupit lentement pour se mettre à la hauteur du grand fauve. Se souvenant d'un détail, il chercha quelque chose dans sa large manche. En quelques instants, il sortit un petit paquet entouré d'une étoffe bleue. Il n'était pas très grand et plutôt épais.

" J'avais peur que vous ayez froid à être si peu couverte, alors je vous avais pris… ceci. Mais je vois que je m'étais fait des soucis pour rien… Il est vrai que la fourrure ça doit être plus chaud… "

Il avait quand même tendu son paquet vers la Sylvaine.

Revenir en haut Aller en bas
Lareless Phiren
Elfe
Lareless Phiren

Nombre de messages : 103
Âge : 41
Date d'inscription : 13/03/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  748
Niveau Magique : Maître.
Auprès de mon arbre | Lareless Empty
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre | Lareless   Auprès de mon arbre | Lareless I_icon_minitimeVen 29 Mai 2020 - 16:23

Le sourire qui s'épanouit sur le visage de Lissesûrë fait ronronner le félin. Il est tellement plus plaisant de le voir sourire!

" Lareless ! Venez voir ! C'est mon ami ! "

Estoniel se couche au sol avant de se tourner sur le dos, expirant à petits à coups par le museau, la figure à l'envers, ses babines découvrant des crocs impressionnants. Manifestement, il est amusé par la situation. Par chance, ses deux longues cornes brisées ne peuvent rien faire tomber dans le petit jardin.

Et Elles rient et chantent avec elle...

Ce qui change vite à voir l'expression de la prêtresse de Tari. Voyons, l'elfe des nuages ne l'A pas reconnue? D'un geste preste, le fauve reprend contact avec le sol de ses quatre pattes et se redresse pour être à la hauteur du mâle.

La glace rencontre la mousse... Curieux, Leomenis redresse une truffe frémissante, humant ce qui lui est présenté... De la nourriture?

" J'avais peur que vous ayez froid à être si peu couverte, alors je vous avais pris… ceci. Mais je vois que je m'étais fait des soucis pour rien… Il est vrai que la fourrure ça doit être plus chaud… "


Estoniel recule un peu...

Une patte au sol, un pied au sol.

Un... cadeau?

Et c'est Lareless qui s'avance, dans un cliquetis curieux des breloques de la corne brisée ceinte à sa hanche, et qui tend une main hésitante, comme si elle craignait que ca ne soit qu'une farce. on ne lui a pas fait de cadeaux depuis qu'elle est druidesse... Sa nature solitaire ne prêtant pas à ce genre de démonstration d'affection.

La main s'en empare avec une délicatesse et un respect infini, avant qu'elle ne ramène le colis contre elle.

Pour moi?

Dit elle en soulevant un regard incrédule, puis aussi ravi que celui d'un enfant. Le sourire qu'elle lui lance en ce moment est aussi éblouissant qu'un soleil d'été. Alors, c'est à son tour de se jeter innocemment au cou du sculpteur et de l'étreindre avec une reconnaissance certaine. Sans gêne pour sa semi nudité qui perturbe bien plus les elfes de pierre qu'elle-même. Après tout qu'y a t'il de plus naturel que de la peau?

Merci infiniement elfe des nuages!


Alors se met t'elle à déballer enfin le cadeau, une superbe veste bleue qu'elle enfile aussitôt. Alors se contemple t'elle un moment, une expression de pur ravissement sur le visage. Sans un mot, naturellement, elle enlève une des breloque d'os qu'elle porte, un simple rond d'un blanc pur de la taille d'environ 3 centimètres, enserrant une pierre de quartz qu'elle trouvait jolie, au bout d'un cordon de cuir brut.

Pour toi! C'est ma plus jolie, je l'ai faite moi même! Lui dit elle avec la même ingénuité qu'un enfant en lui tendant la breloque. .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Auprès de mon arbre | Lareless Empty
MessageSujet: Re: Auprès de mon arbre | Lareless   Auprès de mon arbre | Lareless I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Auprès de mon arbre | Lareless
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ANAËH :: Terres du Nord :: Terres de la Quatrième Saison :: Cité de Quatrième Saison-
Sauter vers: