Partagez
 

 Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn]

Aller en bas 
AuteurMessage
Daphnée Astrann
En attente de validation..
Daphnée Astrann

Nombre de messages : 226
Âge : 211
Date d'inscription : 12/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] Empty
MessageSujet: Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn]   Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] I_icon_minitimeMar 17 Juin 2008 - 22:08

Prénom et Nom :
Imlyiahn Van’ Stelbrysh
Âge :
110 ans
Sexe :
Plaît-il ?
Race :
Demi-Drow
Particularité :
Une marque de naissance sous l’œil droit, preuve irréfutable de son appartenance à la lignée des Van’ Stelbrysh

Alignement :
Tueurs de l’Ombre
Métier :
Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn (Déesse de la Destruction)
Classe d'arme :
Corps à corps/A distance

Équipement :
Imlyiahn possède pour principale arme une épée à la lame étrangement pourpre, non pas parce qu’elle a trop fait couler de sang, mais simplement car elle a été forgée dans un métal particulier, à mi-chemin entre le rubis et le diamant, qui ne se trouve que dans certains recoins des profondeurs du Puy, et qui se transmettait de générations en générations dans la famille des Van’ Stelbrysh. L’arme est très longue, et particulièrement tranchante – gare à qui voudrait en tâter. Sa garde ciselée illustre bien la noblesse de sa provenance. La jeune femme cache aussi un poignard léger sous ses jupes, attaché à sa cuisse par un ruban de soie. Néanmoins, sa préférence va aux poisons, soigneusement dissimulés un peu partout sur elle – que ce soit en petits flacons cachés dans son décolleté ou en poudre dans son pendentif d’ambre.

Description physique :
Malgré son sang Drow, Imlyiahn aborde un physique plus proche de celui des humaines. Bien sûr, elle porte cette tâche de naissance, marque indéniable de son appartenance à cette noble et sombre race, ainsi que les cheveux blancs/argents caractéristiques, mais son allure et ses formes ne sont pas celles d’une Drow. Ses cheveux si clairs et brillants, aussi doux et soyeux que l’étoffe la plus précieuse, devraient contraster violemment avec une peau obscure, à tendance noirâtre, alors qu’elle aborde un teint pâle, presque laiteux, où saillent parfois de petits filets bleutés. Souvent pour cela on la regarde de travers. C’est une preuve voyante, irréfutable, qu’elle n’est pas une pure sang. Mais ce n’est pas la plus flagrante. Il en existe des tas d’autres.
Malgré ses robes de prêtresse – amples et floues – et ses nombreuses capes, la jeune femme ne peut cacher qu’elle n’a pas les mêmes formes que les Drows ordinaires. Sa poitrine, bien que non négligeable, est loin d’égaler celles des Elfes Noires et sa chute de reins se situe dans la limite inconfortable, « trop pour une humaine, et trop peu pour une Drow ». Et bien sûr, ce n’est pas tout. Ce serait bien trop facile. Non, il faut aussi que ses oreilles ne soient pas aussi pointues. Là encore, c’est « trop » et « pas assez ». Elles ne forment pas cette pointe longue et gracieuse qu’on trouve chez les Elfes mais un discret piqué, si court qu’il passerait presque inaperçu. Même ses yeux, d’un ambre profond et éclatant, ne sont pas des prunelles types. Où qu’elle passe, Imlyiahn sent sur elle peser le regard réprobateur, voire haineux, de ses congénères.
Mais elle n’est pas laide, aux yeux des Drows. Loin de là, même, malgré ses défauts. Elle possède aussi la taille svelte de cette race, les membres filiformes qui la caractérisent et surtout, cette bouche rouge et charnue, qui séduisent rapidement ses interlocuteurs. Une bouche délicieuse, telle deux pétales de rose échoués sur son visage de poupée humaine. S’il est une chose qui peut retenir l’attention chez elle, ce sont bien ces deux lèvres délicates et féroces, masquant avec voluptés deux rangés de dents semblables à des perles immaculées. Ces traits-là sont ceux d’une Drow. De même que son front est orné d’un diadème de fabrication Drow, serti de la même pierre pourpre que la lame de son épée.
Sa garde robe est essentiellement constituée de robes de prêtresse, noires ou blanches, dont la forme diffère assez peu. Généralement longues, ses robes se portent sans manches ou bretelles aucunes. La poitrine est serrée par la soie ou le satin, retenu entre les deux seins par une pierre d’onyx, aussi dorée que ses yeux. Une grande ceinture brodée vient retenir sa taille svelte pour terminer jusqu’aux chevilles par un long jupon flou et léger. Malgré qu’elle se refuse à l’avouer, ses goûts vestimentaires restent très humains. La jeune sang-mêlé ne porte que rarement des vêtements moulants, et se contente très bien de ses toilettes lors des combats.
Dotée de la vision exceptionnelle et de la rapidité des Drows, ses réflexes sont altérés par sa moitié humaine.
Description mentale :
Meurtrie jusqu’au plus profond de son âme par son métissage et un passé peu clément, Imlyiahn conserve au fond des yeux une mélancolie obscure, qu’elle voudrait cacher, sans y avoir aucune prise. Pourtant, si ce n’est cette faible, discrète, petite lueur, son visage est un masque parfait de nonchalance et d’impassibilité. Sans être glaciale, elle est légèrement froide et stoïque envers ses congénères. Si on lui adresse la parole – ce qui arrive rarement plus d’une fois par jour – elle a tendance à ne jamais regarder son interlocuteur dans les yeux, et à ne répondre que par monosyllabes. La jeune n’est effectivement pas du genre à faire avancer une conversation, ayant appris dès son plus jeune âge à se taire et à s’incliner devant ceux qu’elle considère comme supérieurs. Car, pour elle, les Drows de sang-pur lui sont largement supérieurs. Si un Drow lui donne un ordre, elle obéira immédiatement, peu importe la nature de celui-ci. Pourtant dotée d’une volonté de fer, et d’une fierté absolue, elle s’incline sans discuter devant eux, comme une âme soumise. Plus encore que le Dieu qu’elle vénère, Imlyiahn adule Tebryn – qui représente pour elle l’incarnation même de la perfection, puisqu’il occupe le plus haut niveau de la hiérarchie Drow, alors qu’elle fait partie des échelons les plus bas malgré son rang. Aussi, dans un but pathétique de lui être agréable alors qu’il n’a pas conscience de son existence, elle a développé une fidélité exacerbée à la race des Elfes noirs. Sans doute est-elle un peu masochiste, car elle souffre aussi – sans broncher – de la façon dont elle est traitée au sein de la « société » des Drow.
Néanmoins, dès qu’elle sort de la compagnie des Drows, la jeune métisse revient à son caractère d’origine : à savoir fière, froide, et parfaitement consciente de sa supériorité. Pourtant, sans doute en raison d’une séquelle de son passé, elle est douce et généreuse avec les enfants qui ont avec elle une certaine affinité.
Grande passionnée des poisons, elle mérite le titre de spécialiste dans ce domaine. Capable de créer, identifier ou neutraliser un poison en une vitesse impressionnante, elle joue généralement longtemps avec ces liquides mortels, et n’hésite pas à sacrifier quelques cobayes pour faire avancer ses recherches. La mort par poison la fascine toujours, et c’est avec délectation qu’elle contemple souvent de petits animaux agoniser lorsqu’elle leur injecte quelques gouttes du fluide de sa fabrication. Mais qui dit potion dit ingrédients et la plupart ne se trouvent pas en territoires Drows. Aussi, la petite Imlyiahn, si peu enjouée à l’idée de quitter les appartements où elle s’enferme, est-elle parfois forcée de quitter le volcan de Puy pour s’aventurer au-delà des frontières. Secrètement, elle adore ces petites escapades. Mais une Haute Prêtresse ne pouvant guère s’absenter bien longtemps, elle revient généralement au bout de quelques jours.

Comment trouves-tu le forum ? :
Très joli, et intéressant
Comment as-tu connu le forum ? :
Euh… Venezia il Serenissima


Dernière édition par Imlyiahn Van’ Stelbrysh le Mer 18 Juin 2008 - 13:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daphnée Astrann
En attente de validation..
Daphnée Astrann

Nombre de messages : 226
Âge : 211
Date d'inscription : 12/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] Empty
MessageSujet: Re: Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn]   Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] I_icon_minitimeMar 17 Juin 2008 - 22:09

Votre message, blablabla...

Histoire :
Née d’une union sacrilège entre un Drow et une humaine, elle porte toujours en elle et sur elle la marque indélébile d’une faute qui la rend coupable d’un crime qu’elle n’a pas commis, et d’une naissance qu’elle n’a pas choisie. Détestée des humains comme des Drows, elle s’est faite ballotter par les flots tumultueux de la Destinée, pour échouer du côté Drow, assignée à une place qu’elle n’aurait jamais imaginée. Certains vous raconteront peut-être son Histoire, si vous errez à travers les terres de Miradelphia. Laissons-leur le soin de vous la présenter.

« Tout commença avant même qu’elle n’existe, il y a aujourd’hui 111 ans de cela.
Une fille des rues, intrépide et joyeuse, du charmant nom d’Isabelle, s’aventura dans la sombre forêt d’Aduram avec un groupe d’amis. Le plus âgé d’entre eux n’avait que 17 ans, et tous étaient encore plongés dans l’innocence et la liberté de la jeunesse. Riant et chantant à tue-tête, ils décidèrent brusquement de jouer à cache-cache, à grands renforts de cris. Tous partirent se cacher dans les milles et uns recoins de la forêt. Désireuse de gagner, Isabelle partit loin, plus loin que les autres. Trop loin, sans doute. Il faisait noir par ici, et seules quelques tâches de soleil sur le sol lui permettaient de se repérer. Elle avançait en tâtonnant, toute fière de sa cachète, jusqu’à s’asseoir tranquillement au pied d’un énorme arbre. Là, elle attendit que les autres la trouvent. Elle attendit encore et encore. Jusqu’à ce que les tâches de soleil pâlissent assez pour devenir blanches et que la température chute. Furieuse, elle voulu se relever pour rentrer, lorsque la nuit elle-même sembla l’attraper pour la maintenir au sol. Puis deux yeux de chats, dorés comme le miel, se détachèrent de l’obscurité, encadrés de longs cheveux d’argents. Elle voulut hurler mais des lèvres glaciales vinrent clore ses lèvres d’un baiser tout aussi froid. Pourtant, il éveilla en elle une étrange sensation au creux des reins. La jeune fille sentit les mains de la créature – car il n’était pas humain, c’était une certitude – parcourir lentement son corps avant qu’une douleur foudroyante ne se fasse sentir entre ses cuisses écartées de force. Elle gémit malgré la main toujours placée devant sa bouche et voulu se dégager de l’emprise de celui qui meurtrissait ainsi les profondeurs de son corps, mais ne fit qu’accroître la douleur. Finalement, après ce qui lui avait paru une éternité de torture et de larmes, l’inconnu disparu, la laissant ici, seule et désemparée.
Elle ne fut retrouvée que deux jours après, amaigrie et toujours en état de choc… »
D’après Joras le Conteur, empoisonné

« Ainsi violée et humiliée, la mère – on ne s’accorde pas sur Isabelle ou Isabeau, mais disons Isabelle – voulu se débarrasser de l’enfant qu’elle portait dès le moment où elle fut certaine d’avoir le poids d’une vie dans ses entrailles. Mais, sans l’espoir d’une fausse couche, il était impossible de tuer le bébé avant sa naissance. Or, malgré toute sa haine, il est bien trop dur pour une mère de mettre fin aux jours de son enfant. Aussi décida-t-elle, le couteau à la main, les joues humides, que ce n’était pas la faute de cette pauvre âme innocente et qu’il lui faudrait la protéger de toutes ses forces du monde extérieur, d’ores et déjà trop dur et cruel pour elle. Isabelle prit son petit bout d’enfant dans ses bras et le berça en chantonnant doucement, la voix entrecoupée de sanglots. Elle ne savait pas encore comme elle pourrait l’appeler, mais ce serait un beau prénom, aussi suave que ces yeux de miel qui la fixaient en riant…
Finalement, ce fut ‘Imlyiahn’. »
Inconnu

« Ce ne fut qu’en voyant sa fille grandir qu’Isabelle comprit la nature de celui qui l’avait violée. Imlyiahn, déjà, était particulière – et particulièrement belle – mais ses oreilles avaient récemment commencé à pointer de manière elfique, alors que ses cheveux blonds, autant que ceux de sa mère, tiraient de plus en plus sur l’argent. Le regard des autres avait changé et les enfants étaient devenus distants. Plusieurs fois, déjà, la jeune fille était venue se réfugier dans les bras protecteurs de sa mère, en pleurant et rapportant des paroles qu’elle ne comprenait pas encore, mais qui sonnaient comme bien trop claires aux oreilles de sa mère. Isabelle comprenait qu’elle avait enfanté d’un monstre aux yeux du monde ; d’une paria. Une femme mi-humaine, mi-drow. Un soir, désemparée, elle pleura même avec sa fille, inquiète du sort que le destin pourrait réserver à celle-ci. Et les deux pleurèrent longtemps, ainsi enlacées.
Jusqu’à ce qu’Isabelle prenne conscience de la marque que sa progéniture portait sur la joue droite. »
Inconnu

« Personne ne sait exactement combien de temps après leur départ de Diantra Isabelle rendit l’âme, mais une chose est sûre, elle eut le temps de transmettre à sa fille le secret de ses origines et de la préparer à les affronter. Ainsi, Imlyiahn fut formée par des professeurs grassement payés au combat à l’épée – art dans lequel elle montrait des prédispositions remarquables – et à mains nues. Elle reçu quelques enseignements de magie mais ne la pratiquait pas. Chaque jour, ses précepteurs lui avaient la lourde tâche de lui faire entrer dans le crâne les notions de rapidité, stratégie, sagesse et endurance, à coup de poings et d’épée. Dans sa souffrance, elle découvrait des muscles dont elle n’aurait même pas soupçonné l’existence. Et les années passaient ainsi, confusément apparenté à une sorte de dressage. Mais chaque jour passé rapprochait aussi Isabelle de la mort et elle se hâtait toujours de laisser des instructions à sa fille. L’humaine mourut à l’âge de 90 ans, alors qu’Imlyiahn quittait l’île de Mira, où elles s’étaient réfugiées. La jeune métisse ne put jamais revoir sa mère, car le corps de celle-ci disparut.
Dorénavant, elle devrait suivre son propre chemin. Et son premier pas sur celui-ci se ferait au cœur du Puy d’Elda… »
D’après Dirl, assassiné

« Miradelphia entier le sait, les Drows sont une race difficile à émouvoir, et plus encore à effrayer. Et pourtant, alors que le fracas de la porte se refermant résonnait encore dans la grande pièce, un Drow en son temps respecté affichait un visage tétanisé. Il était grand et excessivement musclé au goût d’Imlyiahn, mais beau de visage, avec des cheveux d’argents et de fines prunelles dorées. Il arborait sur la joue droite une marque transmise de générations en générations dans sa famille. Devant lui se tenait une jeune femme calme, grande, bien que trop peu généreuse à son goût, mais belle de visage, avec des cheveux d’argents et de fines prunelles dorées. Elle arborait sur la joue droite une marque pâle… Seule différence entre eux deux, la couleur de peau, bien plus sombre chez le père. Imlyiahn arborait un air grave et sérieux, tandis que le visage de son vis-à-vis passait de terreur à colère.
- Qui es-tu donc ? Tonna-t-il d’une voix rocailleuse.
- Cela n’est donc pas assez flagrant ? Répondit la jeune fille en haussant un sourcil provocateur.
- Bâtarde ! Tu n’es sûrement pas ma fille ! Rugit-il en retour, se ruant sur elle avec une rapidité phénoménale.
Encore inexpérimentée, Imlyiahn n’eut pas le temps d’esquiver et sentit sur son cou gracile se refermer une poigne d’acier, qui la souleva de terre. Durant quelques instants, elle afficha encore ce petit sourire arrogant, mais ne tarda pas hoqueter de douleur alors que la main augmentait sa pression sur sa gorge. Des larmes brûlantes lui montèrent aux yeux alors qu’elle étouffait lentement et elle crut vraiment sa dernière heure arrivée lorsque le Drow la lâcha brutalement. Elle heurta le sol avec un bruit sourd, prise d’un violent tournis. A travers son malaise, elle entendait des éclats de voix et des gémissements. Puis deux longs doigts noirs s’emparèrent de son menton pour relever son visage rouge, tandis qu’une main gracieuse balayait d’un geste nonchalant les mèches blanches échouées sur son front. Imlyiahn distingua un visage féminin, ce qui la surprit, puis elle reçu une gifle magistrale – qui eut pour effet de lui remettre les idées en place. La Drow se pencha doucement vers elle.
- Alors, réveillée ? Lança une voix suave aux accents menaçants. Ne prends pas l’habitude de t’étourdir si vite. Tu commences dès demain. »
D’après le journal d’Iprynn, servante des Van’ Stelbrysh, poignardée

« Cela faisait déjà des mois et des mois qu’Imlyianh avait commencé son service auprès de la Haute Prêtresse de Teisyth Ozxrenn. Celle-ci l’avait fait instruire, étudier, combattre. Elle lui avait appris à se tenir, comment se comporter dans telles ou telles situations, ainsi que des sujets plus importants, tels que la hiérarchie Drow, le plan de la cité, la géographie et l’histoire du monde… Chaque détail paraissait de la plus haute importance, et devait être enseigné le plus rapidement possible. Et si la jeune femme ne comprenait pas la raison de cet formation abrupte, la Haute Prêtresse semblait savoir exactement ce qu’elle faisait. C’était une très belle Drow, à la poitrine plus que généreuse, la taille maigre et la peau ébène. Elle occupait une place importante au sein du gouvernement et partageait la couche du seigneur Van’ Stelbrysh, ce qui expliquait sa présence en sa demeure. Seulement – Imlyiahn ne l’apprendrait que plus tard – la prêtresse s’était révélée incapable d’accoucher. Cela n’avait pas dérangé le seigneur, qui possédait déjà un fil héritier, mais ennuyait sa maîtresse qui voulait une fille pour prendre sa succession. Succession qui devait se faire rapidement, car elle se savait malade. Cette jeune fille était donc arrivée au bon moment et elle s’était opposée à son massacre. Son seul problème – et non des moindres – était son métissage. Mais Lyliir savait que, si elle prononçait la succession elle-même, Imlyiahn ne pouvait qu’être acceptée. Voilà donc pourquoi elle avait pris cette renégate sous son aile. Et ce que la demi-drow apparentait confusément à de l’affection n’était en réalité que du profit. »
Inconnu

« J’ai estimé aujourd’hui qu’Imlyiahn en avait assez appris. Le poison fait lentement son effet en mon sein ; mon mal est de plus en plus grand et si je peux encore partager le lit d’un homme, je ne pourrai bientôt plus assurer les cérémonies. Je suis allée annoncer ma succession à notre seigneur il y a deux heures. Il n’a accepté que de mauvaise grâce, mais j’ai servi assez longtemps Teisyth Ozxrenn pour qu’il soit difficile de me refuser cette requête. Je sais que l’avenir du clergé est assuré de mon côté. Malgré son affreux métissage, cette gamine est plutôt douée et intéressée. Elle fera une bonne prêtresse. Et je pourrais me faire assassiner tranquillement. Mes ennemis sont bien trop nombreux pour que j’aie la chance de mourir en paix. C’est le prix à payer pour un pouvoir comme celui que je possède… »
Lyliir, Haute Prêtresse de Teisyth Ozxrenn, empoisonnée

Aujourd’hui encore, les conteurs sont nombreux à connaître cette histoire. Mais rares sont ceux assez fous pour la raconter, car il se pourrait que cette coupe qu’ils tiennent en main soit leur dernier verre de vin.


Dernière édition par Imlyiahn Van’ Stelbrysh le Mer 18 Juin 2008 - 16:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
Dragan

Nombre de messages : 3120
Âge : 34
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] Empty
MessageSujet: Re: Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn]   Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] I_icon_minitimeMer 18 Juin 2008 - 5:33

Je n'ai malheureusement pas le temps de lire ta fiche, mais je peux te dire qu'il y a déjà une Haute prêtresse de la déesse de la violence en la personne de Scarlett.
La Haute Prêtresse de la Déesse de la vengeance est prise aussi...

Voilà =)
Revenir en haut Aller en bas
Daphnée Astrann
En attente de validation..
Daphnée Astrann

Nombre de messages : 226
Âge : 211
Date d'inscription : 12/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] Empty
MessageSujet: Re: Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn]   Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] I_icon_minitimeMer 18 Juin 2008 - 13:33

Oops ! Autant pour moi ^^

Je vais de ce pas modifier pour la Déesse de la Destruction - si celle-ci n'est pas prise, évidemment. Auquel cas, merci de me le faire savoir xD En tout cas, je change mais, pour ma défense, c'était pas marquééé *fuit*

PS : On m'a dit qu'une demi-drow pouvait devenir Haute Prêtresse alors pas taper s'il vous plaît T^T
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
Dragan

Nombre de messages : 3120
Âge : 34
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] Empty
MessageSujet: Re: Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn]   Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] I_icon_minitimeMer 18 Juin 2008 - 15:22

Tout est bon, sauf un petit détail : les drows ne tombent pas malades. Donc faut trouver une autre raison à l'affaiblissement de la prêtresse... Un empoisonnement sans remèdes peut-être? A toi de voir, sinon, cette fiche est superbe!

Ah et en passant, si tu adulte Tebryn, et que tu viens de son forum, motive le à revenir faire un tour ici T_T
Revenir en haut Aller en bas
Daphnée Astrann
En attente de validation..
Daphnée Astrann

Nombre de messages : 226
Âge : 211
Date d'inscription : 12/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] Empty
MessageSujet: Re: Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn]   Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] I_icon_minitimeMer 18 Juin 2008 - 16:50

J'ai édité pour un poison ^p^

Pour ce qui est de Tebryn, je peux essayer Oo En espérant que j'me trompe pas de personne mais ça m'étonnerait ^^

Merci en tout cas =3
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
Dragan

Nombre de messages : 3120
Âge : 34
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] Empty
MessageSujet: Re: Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn]   Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] I_icon_minitimeMer 18 Juin 2008 - 19:21

C'est bon, je valide!

Viens jeter un coup d'oeil à ces liens :

star: Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Like a Star @ heaven Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Like a Star @ heaven Le comptoir ~ Pour créer ton compte en banque et gérer l'argent que tu gagnes / que tu dépenses^^
Et enfin, si tu as des question, n'hésites surtout pas à demander de l'aide à un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.
Like a Star @ heaven N'oublie pas de lire les règles sur la Magie, de choisir tes Sorts, de les réclamer dans la partie demande, et de les entreposer dans l'Inventaire !

Pour les sorts, sache que les prêtres n'ont pas encore leurs sorts propres Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] Empty
MessageSujet: Re: Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn]   Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Imlyiahn [Haute prêtresse de Teisyth Ozxrenn]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alyryne Naerth [Haute prêtresse d'Uriz/Calymentar]
» Dame Jamais (Haute prêtresse de Teiweon)
» Shyntlara Rilynt'tar Da'Ron de la Haute Prêtresse Dame Elvanshalee
» Elg'cahl Zaurahel, Haute-Prêtresse de Leetha Orbb'Tor
» Hithiel Isylindë - Haute-Prêtresse de Tari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Sang-mêlés-
Sauter vers: