AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)   Jeu 26 Juin 2008 - 19:52

[Suite de Demande d'aide]

Une poignée d'heures s'étaient écoulées depuis que Dragan avait laissé Almàrean dans le jardin. Il avait cherché Révérie et l'avait trouvée alanguie dans une des nombreuses pièces du palais. Mais elle n'était pas seule. Elle était allongée, la tête posée sur les genoux de Rima-Marcil. Elle mangeait des bonbons à la fraise, trempés dans du sirop, alors que son père, de sa voix de ténor, lui racontait une histoire parlant de guerres. Il soupira devant ce charmant tableau, s'adossant un moment contre le chambranle de la porte, alors que ni l'un, ni l'autre ne faisait attention à lui.

Quand enfin, ils daignèrent le regarder, il avait les bras croisés et un sourire ironique aux lèvres.

- "Je vois qu'il y en a qui ont la belle vie quand d'autres passent l'après midi à écouter les citoyens se plaindre."

Il regarda Rima-Marcil et arqua un sourcil :

- "Déjà revenu?"

Cela tombait très bien finalement. puis, il délaissa sa position et se rapprocha des deux elfes pour s'abaisser et baiser les lèvres sucrées de Rév.

- "Hum..."

Il se passa une langue gourmande sur les lèvres, le regard pétillant de malice.

- "Tu pourrais m'en laisser un peu, égoïste."

Sans lui demander son avis, il prit un des bonbons et s'en délecta, avant de s'asseoir à son tour.

- "Rima, tu tombes à pic, j'avais besoin de toi."

Il leur raconta alors sa rencontre et sa discussion avec le Médiateur Divin.

- "La décision d'y envoyer des troupes ne m'appartient pas... C'est plus de ton ressort. Je l'ai invité à diner et à rester dormir cette nuit... j'espère ne pas lui avoir donné trop d'espoir..."

Il haussa les épaules et profita des quelques heures qui le séparaient du diner avec sa femme et son beau-père.

Le soir venu, ils allèrent tous les trois dans la grande salle où était dressée la table assez imposante. Dragan avait fait mander le Prêtre et ils se retrouvèrent tous là bas à l'heure du diner.

- "Père Almàrean, laissez-moi vous présenter mon épouse, Aglarer."

Il tenait la main de Rév dans la sienne, amoureux comme au premier jour. Puis, il continua :

- "Et un invité surprise qui, j'en suis certain, vous réjouira : Rima Marcil Eregcul, Marquis de l'Epine Dorée et Commandant des Armées du Sud, le père d'Aglarer."
Revenir en haut Aller en bas
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 05/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)   Ven 27 Juin 2008 - 15:34

L’un des avantages lorsque l’on est commandant, c’est qu’il est plus facile de prendre des jours de congés, surtout lorsque l’on en a pas pris pendant des mois. Depuis qu’il était redevenu commandant, Fine-Lame n’avait du prendre en tout et pour tout qu’une semaine de repos en tout, et ce depuis l’hiver dernier. Autant dire que cela n’est pas énorme. Aussi avait-il décidé qu’il était temps de prendre un peu de repos, surtout après les mois éprouvants qu’il avait vécu. Il était donc passé voir sa fille et son gendre en Ardamir, leur apportant des nouvelles du fort et d’autres plus inattendues, avant de se rendre chez lui, à l’épine dorée. Il y était resté quelques jours avant de recevoir une lettre de sa fille lui demandant de revenir le voir tant il lui manquait. Le marquis s’était exécuté en revenant la voir avec une petite surprise : des bonbons à la fraise trempés dans du sirop.

A peine était-il arrivé qu’il lui avait offert et qu’elle avait posé sa tête sur ses genoux et mis la boite de bonbon sur son ventre rond, s’installant au mieux pour qu’il lui raconte des histoires de guerres et de batailles. Malgré ce qu’on pouvait voir d’elle, malgré son caractère fort, le fait qu’elle soit mariée et enceinte, elle restait somme toute une enfant, une enfant qui réclamait l’attention de son père, ce qu’il était heureux de lui donner. Des récits de batailles et de guerres il en connaissait plein, mais elle voulait plus que cela, des histoires où les sentiments et la tragédie étaient mêlés aux champs de batailles. Il lui conta donc la plus belle histoire qu’il connaissait, car l’ayant vécue en partie : il lui conta la dernière bataille d’Endacalë Eregcül, son père. Il lui conta sa bravoure, son courage, sa force et sa mort au champ d’honneur. Il lui narra ce triste jour qui avait marqué la mort du plus grand commandant de l’armée elfe, et l’avènement du nouveau.

Alors qu’il allait lui raconter une autre histoire, ils tournèrent la tête simultanément vers la porte où se tenait Dragan qui les observait les bras croisés.

« Dis donc, j’ai bien le droit d’avoir un peu de repos et de profiter de ma fille non ? »

Son gendre s’avança vers eux, embrassa fille et lui vola un bonbon avant de se tourner vers lui. Il lui raconta alors son entrevue avec Almàrean.


« Je crains malheureusement qu’il ne se voit déçu. Pour envoyer des troupes en dehors des terres elfes il faut demander à la famille royale, autrement dit à Anàrion et Illydril étant donné que la reine n’est plus en état de gouverner. C’est à eux seuls que revient la décision de permettre ou non l’envoie de troupes vers son île. Je ne peux malheureusement rien faire. A moins que… »

Le marquis s’arrêta, réfléchissant une seconde avant de reprendre la parole.

« Il y a peut-être une solution, mais je préfère en parler ce soir. Je ne peux rien faire, mais je connais au moins quelques personnes qui pourraient peut-être l’aider. Ce sera à voir s’ils acceptent, et si lui-même veut bien de cette aide hors du commun. »

Avec un sourire énigmatique il conclut là sa réflexion ne disant plus rien avant la rencontre avec le Médiateur Divin.

Quelques heures plus tard, tous trois se dirigèrent vers le salon où Dragan leur présenta le père Almàrean. Fine-Lame lui serra la main avant de parler.


« Bien le bonjour à vous mon père. C’est un honneur et un privilège de pouvoir vous rencontrer, même si j’aurais aimé que ce soit en d’autres circonstances. »
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)   Ven 27 Juin 2008 - 20:20

Révérie avait eu la joie, oui la joie immense de revoir une nouvelle fois son père faire une visite surprise en Ardamir. Forcément ça en éveillait des questions, mais il n’y avait rien d’inquiétant pouvant présager le moindre souci. Non, c’était simplement l’amour d’un père pour sa fille. D’ailleurs il lui avait rapporté la spécialité de l’épine d’or, des bonbons à la fraise et au sirop. D’ailleurs la jolie Révérie s’en goinfrait joyeusement, glissant ses doigts dans la boite en métal pour glisser ensuite la friandise entre ses lèvres et s’en délecter. Inutile de préciser que ses doigts et ses lèvres, en plus d’être humides étaient collants et sucrés. Pourtant quand Dragan arriva et s’approcha, il l’embrassa en poussant un soupir de plaisir et en léchant ses lèvres. Une moue boudeuse naquit et elle murmura faussement contrariée.

« Tu me pique mes bonbons ! Tu abuse… en plus Ada allait me raconter une autre histoire. Sa voix calme le bébé. »

Car oui, en plus d’être un fin conteur il avait des dons pour calmer l’enfant qui prenait une place de plus en plus importante dans son ventre. Bon, Dragan avait un don aussi pour ça, quand le soir il caressait son ventre en murmurant des mots doux a sa femme et son fils. Mais la c’était une fois de plus différant. Révérie tenait a ce que Rima en profite car voila, il était seul et sa fille avait bel et bien vue qu’il était mordu des enfants.

Pourtant aucune femme n’avait encore trouvée sa place auprès de lui. Finalement, son père était surement quelqu’un de très seul. Enfin bref, les deux hommes parlaient de quelque chose d’intéressant, une guerre. Hum, c’est Othar qui devait être content. Un fin sourire mystérieux aux lèvres, Révérie ne dit rien, ne se faisant pas remarquer en prenant le temps de papoter et de plaisanter avec eux jusqu’au diné.

Quand le diner arriva, c’est vêtu d’une belle robe blanche et brodée de bleu. Une robe tres simple, mais mise en valeur par quelques bijoux. Sa peau blanche, mise en valeur par la soie bleu si légère mise au dessus et enfin, son ventre rond, formant une bosse fortement visible. S’approchant doucement, elle s’inclina de l’hybride, le regardant avec un air noble et différent de ce que Rima avait l’habitude de voir en privé.

« Bonsoir messire, merci d’avoir accepté d’être notre se soir et j’espère avoir plaisir à parler avec vous. Je suis enchantée de vous rencontrer père Almàrean.»

Elle glissait en direction de sa place, bien sur Dragan tira la chaise et l remit alors que sa compagne s’assaillait.

« Désolée si ce que je vais vous avouer vous choque mais…Vous avez un physique surprenant. Je n’ai jamais vue de personne comme vous avant. Je suis curieuse de savoir a quoi ressemble votre lieux de vie.»
Revenir en haut Aller en bas
Almárean
Hybride
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1955
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)   Sam 28 Juin 2008 - 17:20

Le Marquis partit donc rejoindre sa femme, à sa sortie il appela un valet et lui donna des instructions comme attendre qu’Almárean sorte du jardin pour l’emmener à ses appartements ou il dormirait le soir même après le diner qui allait avoir lieu dans quelques heures avec ses deux hôtes. Il était intrigué par la femme du Marquis, cette personne devait être assez spéciale car les dieux s’étaient intéressés à elle. Mais il se poserait ses questions lors du repas du soir, pour le moment, il étant temps de se détendre et se laisser aller. C’est ainsi que le religieux s’assit en tailleur sur l’herbe fraiche, fermant les yeux. C’était un moment de totale osmose ou son esprit vagabondait de branches en branches, porté par le vent, un moment ou l’esprit était séparé du corps et ou l’on se sentait aussi libre que l’air. Il resta dans cet état pendant quelques minutes puis il revint à la réalité, ouvrant les yeux tout en se relevant. Il appela ensuite le valet qui le mena directement dans ses appartements étaient préparé des vêtements propres et bien plié ainsi qu’un petit coin d’eau ou il pourrait s’il le souhaiter se purifier le corps. C’est se qu’il fit, lavant ses cheveux qui en avaient bien besoin, il prit son temps car il restait encore une bonne heure avant qu’on vienne le chercher. Il s’habilla avec les vêtements qu’on lui avait proposé, un tissus assez fin, très agréable par ces petites chaleurs. Il marcha jusqu’au balcon pour profiter de couché de soleil, mais on frappa à sa porte, on demandait à se qu’il vienne dans la salle à manger, il demanda donc à la jeune elfe de l’y emmener et elle s’exécuta.

Il se retrouva donc dans cette grande salle ou une table avait été dressé, elle était assez grande, le Marquis avait il invité d’autre personne à la table ? Oui, il y avait quelqu’un en plus, un Elfe plutôt âgé, Almárean ne lui aurait pas donné d’âge mais à ces traits, l’ont pouvait voir que sa vie n’avait pas été de tout repos. A sa droite se trouvait une ravissante jeune femme, la femme du Marquis, une Hybride comme il l’avait dit, c’était exactement ce à quoi il aurait pensé si on ne lui avait pas dit. Elle avait la peau blanche tout comme ses cheveux. Bizarrement, elle ressemblait quelque peut à Almárean mais il oublia rapidement cette idée. L’on pouvait remarquer aussi le ventre bien rond de la femme qui attendait l’héritier du Marquis, le petit n’allait pas tarder et le peuple n’en sera que ravis. Et pour finir, il y avait le Marquis, tenant la main de sa femme, c’était un charmant tableau bien qu’il ne savait pas qui était ce mystérieux étranger. Mais encore une fois, le Marquis vint éclairer sa lanterne.
Il présenta d’abord sa femme sous le nom d’Aglarer et il enchaina en présentant son père, le Marquis de l’Epine dorée, Rima Marcil Eregcul qui n’était autre que le chef des armées du Sud, autrement dit à la frontière avec le pays Drow. Ce fut le premier à parler après le Marquis, il vint serrer la main d’Almárean tout en lui disant que c’était un honneur et un privilège de le rencontrer, mais que malheureusement les conditions n’étaient pas vraiment bonnes surtout à cause de la guerre qui s’annoncés.


« Le plaisir est partagé Marquis. D’après ce que je viens d’entendre, votre gendre vous a tout raconté ? Malheureusement, j’aurais préféré moi aussi vous rencontrer dans d’autres circonstances mais les Dieux peuvent être aussi capricieux que des bébés. »

La poignée de main fut forte mais l’on pouvait sentir le respect mutuel des deux hommes vis-à-vis de l’autre. Puis se fut au tour d’Aglarer de prendre la parole, elle s’approcha un petit peu et s’inclina légèrement, autant que son ventre bien rond le lui permettait en fin de compte. Elle le remercia d’avoir accepté de diner avec son mari et son père et elle se dit enchanté de le rencontrer. Jusqu’à maintenant, il ne s’était pas rendu compte qu’être le futur Médiateur était aussi populaire ici sur le continent, lui qui était habitué à vivre sur une petite île à l’abris des regards. Mais comme lui avait dit son père, il lui restait énormément de choses à savoir sur le monde et maintenant il le comprit très bien.
A son tour l’hybride s’inclina légèrement.


« Ce serait plutôt à moi de vous remercier de m’accueillir dans votre demeure Dame Aglarer, je suis honorer de passer ces quelques moments en votre présence et discuter avec vous serait un vrai plaisir car j’ai cru entendre que vous étiez une disciple d’Othar ? »

Il n’avait pas perdu une miette de son entretien avec le Marquis quelques heures plutôt et ça lui permettait de discuter de choses qu’il connaissait déjà. Finalement, les deux amoureux se dirigèrent vers leurs places, le mari reculant la chaise pour sa femme et la remettant en place quand celle-ci s’assaillait. Chacun s’assit à sa place, Le Marquis à droite de sa femme, son père à sa gauche et en face le Médiateur. Effectivement, c’était une table ronde, montrant qu’ils étaient tous égaux et cela fit plaisir à Almárean qui souriait sans aucunes raisons particulières. Apparemment, quelque chose trottait dans la tête de la Marquise et celle-ci ne pu s’empêcher de poser une question ou plutôt une remarque, disant qu’il avait un physique plutôt surprenant et qu’elle aimerait voir à quoi ressemble l’île Sanctuaire. A cette pensée, le visage du religieux s’assombrit, ses rêves revenant à la surface, les meurtres, les violes … De bien sombres actions conduites pour de l’argent, les hommes pouvaient se révéler cupide, très cupide.

« Cela ne me choque pas Dame Aglarer, vous n’êtes pas la première à me le dire, de plus, je pense que vous aussi vous avez eu des remarques de la sorte je présume. Mon lieu de vie ? Il est plutôt banale je dois l’avouer, des bâtiments qui n’égalent pas l’architecture de ces lieux magiques. »

C’était à moitié faux car la pseudo citée de l’île du sanctuaire était plutôt agréable à voir mais le temps avait ternie toute sa beauté pour le religieux qui n’avait que trop vu cet endroit. Il était bien heureux de voyager bien que les conditions n’étaient vraiment pas bonnes.

« Peu être qu’un jour vous pourriez venir visiter ma modeste île en compagnie de votre mari et de votre fils. »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)   Dim 29 Juin 2008 - 16:58

Comme il s'en doutait, Rima lui donna une réponse négative concernant l'envoi de troupes pour aider le prêtre. Il acquiesça sombrement, décu, mais conscient qu'il le savait dés le début et que son beau père n'y pouvait absolument rien... Il avait les poings liés, comme Dragan, par la décision d'Anàrion et Illydril.

Cependant, il éveilla son intêret en parlant de personnes susceptibles de l'aider. Mais qui? Il n'en savait absolument rien... Et le Marquis Senior avait le chic pour faire des mystères et faire languir son monde quand il le désirait. C'était désespérant.

Le soir vint bien vite et les présentations se firent. Dragan ne pouvait pas s'empêcher d'être ému quand il voyait le fin tissu tendu sur le ventre rond de Révérie. C'était complêtement stupide et irrationnel, mais c'était ainsi. Enceinte, elle était magnifique et épanouie, maintenant que la fatigue s'en était allée avec les nausées. Bien sûr, ses rondeurs gagnées par la gorssesse choquaient pas mal d'elfes habitués à ne grossir que très peu. Cependant de par sa nature d'hybride, elle s'arrondissait bien plus vite que le peuple de Dragan. Au moins, personne n'irait mettre en doute la conception du bébé pendant la nuit de noce ainsi. Et c'était parfait.

Rima prit d'abord la parole, puis Révérie qui réitéra l'invitation de Dragan, en bonne maîtresse de maison qu'elle était. Almàrean répondit courtoisement à Rima et Dragan intervint :

- "Oui, je lui ai touché deux mots de notre entretien, cependant, vous êtes plus à même que moi de plaider votre cause maintenant."

Puis, il répondit à Révérie, enchainant sur son appartenance au culte d'Othar. Dragan sourit. Le prêtre n'avait rien omit de leur entretien apparemment. Mais Rév était fière d'appartenir au dieu de la guerre et n'en faisait pas mystère.

Ils allèrent alors s'installer tranquillement, pouvant chacun se regarder grâce à la table ronde. Rév fit alors part de sa curiosité concernant le prêtre. A regarder plus attentivement Almàrean et la jeune hybride, on retrouvait des similitudes notables... Le prêtre serait-il hybride lui aussi? Elle lui demanda de lui parler de son île et il fit le modeste, vantant la beauté d'Ardamir.

- "Vous savez père Almàrean, Ardamir n'est pas la plus belle cité elfique qui existe... Disons qu'elles sont toutes magnifiques dans des styles assez différents. Mais l'architecture de votre île doit être influencée par le mélange des races non?"

Il se fendit d'un petit sourire quand Almàrean invita Révérie à visiter l'île quand l'enfant serait né. Il échangea un regard complice et amoureux avec elle, sous le regard du prêtre qui ne pouvait douter qu'Arcamenel était vraiment intervenu dans leurs vies. Cependant, son sourire se fana un peu quand il se rappela que l'île était en périls... Que resterait-il de sa beauté après les pillages et les meurtres?
Revenir en haut Aller en bas
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 05/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)   Dim 13 Juil 2008 - 7:46

Rima-Marcil détaillait son interlocuteur tandis que celui-ci lui répondait, apprenant ainsi à le connaître un peu mieux. Une peau légèrement foncée comme tannée par le soleil, des yeux bleus glacés qui, il s’en doutait, pouvaient se montrer tantôt doux, tantôt froids et inquisiteurs, et un gemme en forme de goutte d’eau incrustée sur son front, venait compléter le tableau. Il avait une musculature plus développée qu’un elfe normal, soit fortifiée par des exercices physiques comme lui, soit dû à son sang. Quelque chose le troublait chez le Médiateur Divin, comme s’il retrouvait quelque chose de familier chez lui. Etait-il entièrement elfe ? N’était-il pas un demi-elfe ? A voir la perfection de ses traits, si c’était le cas, l’un de ses parents n’était pas humain. Alors était il était un métis, fils d’un elfe et d’une drow, ou inversement ? Quoi qu’il en soit, cet homme promettait des surprises.

« Pour ce qui est des caprices des Dieux, croyez-moi je connais. Acamerel semble prendre un malin plaisir à jouer avec moi. »

L’image d’Hélios passa fugitivement dans son esprit, mais il ne tarda pas à la chasser. Ne pas y penser maintenant, il y avait plus grave. Après que les présentations furent faites, tout le monde s’installa à table, et Fine-Lame écouta le père Almárean proposer à Aglarer de lui faire visiter l’île, à elle et son enfant quand il serait né. Le marquis ne put s’empêcher de sourire, mais l’image de l’île ravagée lui revint en tête. Peut-être ne resterait-il à visiter si personne ne venait les sauver.

« Père Almárean, Dragan m’a effectivement posé votre problème, et je crains de n’avoir malheureusement que de mauvaises nouvelles. Pour pouvoir déplacer des troupes hors des territoires elfes, il me faut l’autorisation de la Reine, enfin en l’occurrence, du couple princier. Sans leur accord je suis pieds et poings liés. Et avec la guerre qui approche, je ne sais s’ils autoriseront une réduction de nos effectifs, craignant que nous n’ayons pas assez d’hommes le moment où elle éclatera. Je peux toujours faire une demande, mais qui sait quand la réponse nous parviendra, ni même si elle sera positive. »

Rima-Marcil doutait qu’on lui autorise à faire bouger ne serait-ce que quelques hommes pour aller sauver les habitants de l’île, et quand bien même on le lui autoriserait il serait trop tard. Il fallait cependant faire quelque chose, il ne pouvait rester là à ne rien faire, aussi décida-t-il d’exposer son idée qu’il n’avait pas voulu révéler plus tôt dans la journée.

« Toutefois, il se peut que j’ai une solution. Je ne peux vous envoyer de soldats, mais je peux vous envoyer des hommes extérieurs à l’armée. Ces personnes ne sont soumises à aucune autorité. Parmi mes connaissances, je ne connais pas d’anciens soldats assez nombreux pour vous venir en aide, mais je connais deux hommes qui à eux seuls pourraient faire la différence, si toutefois vous ne les craignaient pas. Ce sont des draconiens, des chevaliers liés à un dragon. J’ai fait leur connaissance il y a quelques mois, et je peux leur demander s’ils veulent bien vous aider. L’un d’entre eux se trouve dans les îles au loin, sur Meca, mais il y a un moyen de le contacter très rapidement. Si vous n’avez rien contre les dragons, alors je peux leur demander s’ils acceptent de venir sur votre île pour vous aider. Qu’en dites-vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)   Jeu 7 Aoû 2008 - 18:04

Le nom de son dieu la fit frissonner d’un plaisir qu’aucun ne pouvait comprendre, sauf peut être Rima. Sous le nom de son dieu se cachait beaucoup de chose, le sang, la guerre, la mort, le combat… tout ceux pour quoi Révérie avait été modelée, façonné par des artisan qui avait fait de la petite fille frêle et chétive, une guerrière, une arme vivant, capable de fendre la pierre et le fer a main nue.

« Oui, je suis une haute disciple d’Othar, une de ses enfants qu’il chéri avec toute l’attention d’un père. Je porte en moi toute sa sagesse et sa fougue mortelle au combat. Mais comme vous pouvez le voir, Dragan m’as rendu aussi féroce qu’un chaton dans les bras de son maitre. Mais tous le savent, ce n’est pas parce que le chat n’affiche pas ses griffes qu’il n’est pas apte a s’en servir. Bien sur avec la présence du nouveau né en mon sein je préfère me montrer plus docile et accepte tant bien que mal de ne plus soumettre mon corps a mes entrainement habituel. Une chance pour Dragan qui n’y aurait pas survécu, me voir faire des efforts alors que mon ventre s’arrondit lui ferait des cheveux blanc si il ne l’étaient pas déjà. Haha…»

Son rire clair éclatât avec tout l’amusement qu’elle avait a imaginer Dragan, frémissant craintif alors qu’elle fracassait ses mains, brisait ses os et mutilait sa chair à frapper sur la roche solide. Bien sur voila des années que cela n’avait pas eu cet effet sur elle, sa peau s’abimant des fois, mais les os ne rompant plus depuis bien longtemps. La conversation tournait aux formes de politesse extrême, elle préférait de son coté faire coulisser ses doigts sur son ventre, le tissant séparant hélas sa chair.

« Ho oui, bien souvent on m’a fait cette même remarque, surtout depuis que je me trouve en terre elfique, surtout depuis que je porte un enfant. »

Un enfant, cela avait un petit quelque chose qui sonnait de plus en plus faux dans l’esprit de la jolie métisse. Pourtant elle n’en faisait pas encore part a son époux, le doute était la mais lui avouer une tel nouvelle sans en être sur avait quelque chose de ridicule. La proposition de visiter l’ile la sortie de sa pensée chaotique pour laisser un sourire énigmatique glisser sur ses lèvres. Un de ses sourires étrange ou le font de sa pensée semble enfouit dans des abysses impalpable au commun des mortels.

« Notre fils… Oui, Dragan et moi pourrions bel et bien venir sur votre ile avec lui. Mais pas avant un certain temps, il faudra qu’il soit robuste pour supporter un voyage en mer. »

Elle suivit le regarde de son époux, glissant avec amour sur son regard, sa joue, ses lèvres. Elle du se mordre la lèvre inférieur pour ne point prendre avec l’avidité d’un nouveau née, possession des lèvres de son époux. Soupirant doucement en détournant son regard azuré de celui a la teinte de glace, elle regarda son père, écoutant et fronçant bien malgré elle un sourcil.

« Tu ne peux même pas prendre parti ?! Les elfes… pffff… »

Feignant la honte d’avoir de se sang avec une moue espiègle elle reprit.

« Père, est tu donc si coir pour envoyer a ta place deux inconnues ? Je te pensais plus brave et enclin a croiser le fer. »
Revenir en haut Aller en bas
Almárean
Hybride
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1955
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)   Ven 8 Aoû 2008 - 15:41

Quel spectacle réjouissant, Almárean avait atterrit chez des Elfes plus qu’accueillants et leur famille était des plus soudé. Le couple était définitivement lié par Arcamenel, ce dieu qui pouvait être à la fois généreux et maléfique. Depuis sa tendre enfance on lui avait dit de se méfier des dieux et en particulier de celui-ci, il devait le respecter plus que tous les autres car la mort n’était rien comparé aux supplices qu’il pouvait faire endurer. Les petits sourires amoureux et complices du couple faisait sourire le médiateur divin, connaitrait il un jour aussi pareille situation ? Arcamenel le lui permettrait ? Son père n’avait pas eu cette chance, il espérait qu’il n’en serait pas ainsi pour lui car l’exemple qu’il avait en face de lui lui donnait terriblement envie de trouver sa moitié, son amour avec qui il passerait le restant de sa vie. Comme disait le compte, ses contrées n’étaient pas les plus belles, chaque villes avaient leurs beautés et Almárean ne pouvait qu’imaginer les autres villes elfiques.

« Je n’en doute pas Marquis, un jour peu être aurais je le temps de visiter vos villes … Si les dieux me l’accordent […] Effectivement, mon île est plutôt … influencé par les différentes cultures qui s‘y trouvent … Mais au finale, ce mélange est plutôt agréable pour nos yeux. Mais je ne puis vous décrire pareille infrastructure tellement elles sont … Inhabituelles. »

Effectivement, les bâtiments de l’île Sanctuaire étaient plutôt étrange … Un mélange de culture entre les humains, les elfes ainsi qu’un peut de celle des Nains et des Drow. Le tout baignant dans une harmonie que seul cette île pouvait créer. Un élan de fierté traversa le Médiateur pour les constructions de ses frères et de ses sœurs. Mais que resterait il de cette beauté un fois que les pillages seront terminés ? Il allait falloir attendre son retour pour constater par lui-même le carnage.

Le marquis de l’Epine d’Orée fit sourit l’hybride, effectivement, d’après ce qu’il avait entendu, il en avait vu de toutes les couleurs. S’en suivit les explications … Le médiateur ne s’attendait pas a avoir une chance d’avoir un soutient de la par des Elfes, la guerre était proche mais les Dieux ne l’avait pas mené ici pour rien, et ce fut la seconde partie de son discours qui attira le plus l’attention d’Almárean. Deux Dragonniers ? Les dragons existaient donc … Il n’y avait jamais crut mais les dieux étaient capables de tout créer. Cette proposition était des plus intéressantes.

« Effectivement, vous ne pouvez vous permettre d’envoyer des troupes sur mon île en vu de la guerre qui est déjà à vos portes. Cela me chagrine mais je vous comprend parfaitement […] Pour ce qui est de cette aide extérieure, je dois dire que c’est une réelle surprise pour moi qui ne pensais pas que pareille créature puisse exister, le destin de mon île est surement entre leurs mains … Je ne puis qu’accepter cette proposition Marquis ! »

Une lueure d’espoir venait réchauffer le corps de cet être troublé par le sort de ses frères et ses sœurs. Dans un sens il s’en voulait de ne pas être resté avec eux pour souffrir ensemble mais les dieux en avaient voulu autrement et il avait une autre mission, sauver ses frères et ses sœurs. Mais pour le moment il allait diner avec cette famille si souder et il appréciait le moment présent. Aglarer était une jeune femme plutôt … étrange, elle était une haute disciple d’Othar, elle était donc une guerrière exceptionnelle et à présent, elle était aussi douce qu’une simple femme amoureuse et portant l’enfant de l’homme qu’elle aime. Ce Marquis devait être quelqu’un qui pouvait changer les gens. Il rigola à la plaisanterie de la jeune femme, elle avait aussi le sens de l’humour.

« L’amour change une personne, il est intéressant de voir les changements qu’il apporte. »

Les conversations allaient bon train, cela faisait plaisir à Almárean qui n’avait pas beaucoup discuté ces derniers temps, la compagnie de ces trois personnes étaient très plaisante.

« Les gens ne jugent que par le physique et c’est une bien belle erreur … L’ignorance est le pire des ennemies […] Ma proposition n’a pas de date limite et vu que nous avons encore de belles années devant nous, vous pourrez venir quand bon vous semblera … Si j’arrive à délivrer et à reconstruire l’île Sanctuaire. »

La réaction de Dame Aglarer fit rigoler le médiateur, cette femme était bien curieuse, elle faisait penser à une gamine qui venait de constater l’impuissance de son père. Avec un regard paternel il répondit.

« Il y a des batailles qu’un homme ne peut mener bien qu’il en ait envie … Mais je pense ne rien vous apprendre sur l’état des choses … »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)   Ven 8 Aoû 2008 - 16:52

Dragan lança un regard surpris à Rima Marcil alors qu'il proposait l'aide de deux dragonniers pour aider Almàrean. Ainsi donc, voilà ce qu'il avait en tête quand il lui avait soumis le problème! C'était assez bien vu... Ce n'était pas vraiment une aide du peuple elfique, mais l'aide de l'un d'entre eux, de façon personnelle, puisque le peuple ne pouvait se permettre de s'exposer au danger pour une île oubliée et lointaine... C'était triste, mais c'était ainsi.

Révérie raconta alors à Almàrean qu'elle était disciple du dieu de la guerre, avant de parler de son apparente innofensivité et de se moquer gentiment de son époux qui lui refusait tout exercice physique. Il fit la moue et répliqua :

- "Vas-y moque-toi."

Ses craintes étaient légitimes, non? C'était effarant de la voir s'entrainer avec son ventre rond... Il 'y avait bien qu'elle pour ne pas voir où était le problème.

- "De toutes façons, dans quelques mois, tu n'auras plus vraiment le courage de vouloir t'entrainer."

Elle n'aurait qu'une envie : rester tranquille et s'impatienter de la délivrance. Almàrean fit une réflexion sur les changemnt sapportés par l'amour et Dragan rajouta, pensif :

- "Je ne suis pas sûr que ce soit elle qui ai le plus changé..."

La venue du bébé les avait fait mûrir tous les deux rapidement et surtout, cela avait donné le sens des responsabilités au jeune comte insouciant, toujours pendu aux basques d'Anàrion. Il avait du renoncer à son indépendance de jeune célibataire convoité pour assumer son rôle de Marquis, de mari et bientôt de père. Il ne regrettait rien, évidemment.

Il revint à la conversation quand Révérie parla d'emmener leur fils quand il serait assez robuste pour supporter le voyage. Il la regarda alors, souriant avec complicité alors qu'il deviait son envie folle de l'embrasser. Il dissimula un rire, sous son sourire et posa discrètement une main sur la cuisse de Révérie, se voulant apaisant.

Cependant, elle s'attira un regard noir de Dragan quand elle parla des elfes, de façon désobligeante. Evidemment, son regard n'était que faussement noir tout comme la réflexion de Révérie n'était qu'une taquinerie. mais Almàrean le devança en prenant la parole et exprimant à peu de choses près ce que Dragan s'apprétait à dire. Il sourit à son tour, espiègle et lança au prêtre, comme sur le ton de la confidence :

- "L'impulsivité de la jeunesse, que voulez-vous..."

Il savait pertinamment que Révérie l'avait entendue et c'était justement le but.

- "Bien! Je suis tout de même heureux que vous n'ayez pas fait le chemin pour rien et que vous repartiez d'ici avec une promesse d'aide, bien qu'elle ne soit pas celle à laquelle vous vous attendiez... Et moi non plus, mon beau père a le chic pour faire des surprises."

Pas toujours bonnes d'ailleurs, mais cela était une autre histoire. Les plats passaient, s'enchainaient avec rapidité et fluidité grâce au ballet silencieux et gracieux des serviteurs. La soirée était on ne peut plus agréable et la compagnie d'Almaréan plaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 05/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)   Dim 17 Aoû 2008 - 20:49

L’image d’Aglarer en train de s’entraîner avec son ventre rond, et de Dragan paniqué tentant de l’arrêter, passa dans l’esprit de Rima-Marcil et le fit sourire. Il était convaincu lui aussi, qu’il n’y aurait pas survécu. D’ailleurs, le marquis se demandait s’il avait vu une seule fois sa femme s’entraîner ? Probablement pas sinon elle lui en aurait parlé, et lui aussi sans doute. Mais quand elle pourrait reprendre l’entraînement, là Dragan fera une drôle de tête à n’en pas douter. Voir sa femme si câline, si docile, détruire des planches et des pierres à mains nues, et ensuite prendre avec douceur et tendresse son enfant… Pourvu qu’il n’ait pas une attaque en voyant cela !

L’enfant… Ou plutôt les enfants. Apparemment ils ne l’avaient pas senti, mais Rima-Marcil avait perçu plus de membres que n’en pouvait porter un seul bébé. Et puis, il y avait le fait que Dragan et Aglarer aient tous deux eté des jumeaux. La probabilité qu’ils en aient était d’autant plus grande. Avaient-ils pensé à cela ? Sans doute pas.

La conversation tourna sur l’île en elle-même, de son architecture et du désir de chacun de s’y rendre. Il est vrai qu’il serait intéressant de visiter l’île. Si seulement il en avait la liberté….

Fine-Lame exposa alors son idée, celle de faire appel à deux dragonniers, ne pouvant lui-même envoyer un détachement sur l’île. Les joies de la hiérarchie militaire. D’ailleurs, sa fille se moqua de lui en regrettant qu’il ne puisse prendre parti. Elle le savait bien depuis le début, mais cette réaction montrait encore son caractère enfantin, malgré le fait qu’elle devienne bientôt mère.


« Hé oui, que veux-tu hinya, même moi je dois obéir à quelqu’un. Je ne peux pas faire tout ce que je veux, même si je le voulais. C’est regrettable parfois, comme maintenant, mais c’est ainsi. »

La pique qu’elle lui envoya n’atteignit pas le marquis, mais il prit un air faussement offensé.

« Je suis déçu. Je pensais que tu me connaissais mieux que ça, hinya. »

Puis il se tourna vers le père Almàrean et reprit plus sérieusement.

« Ce n’est pas moi qu’il faut remercier, mais les intéressés. Il vous faudra les rencontrer d’abord, et les convaincre des vous aider, ce dont je ne doute pas. L’un d’entre eux, Hélios, se trouve à Fort Ellyrion, je vous y conduirais si vous voulez. Mais le deuxième, Eldis Gil-Assan, lui a quitté le fort pour se rendre à Meca, la cité pirate. Il est partit à la recherche de lui-même. Je peux demander à Hélios d’aller le contacter, voire même d’aller le chercher si vous voulez. »

Rima-Marcil sourit quand Dragan révéla qu’il ignorait tout de l’aide que pouvait apporter le commandant. Il est vrai qu’il jouissait de faire languir son gendre et même sa fille, n’apportant la révélation qu’au moment qu’il avait choisit. C’était amusant de les voir trépigner d’impatience, réclamant qu’il révèle ce qu’il avait derrière la tête. Fine-Lame leva son verre pour porter un toast.

« Si je révélais tout de suite mes plans ou mes idées, je ne ferais pas long feu en tant que commandant. Et puis, j’adore te faire mariner. Sans rancune ?
Père Almàrean, je lève mon verre à la libération de votre île. J’espère pouvoir bientôt la fouler à vos cotés, ainsi que ceux de ma famille. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Salle à manger] Petit diner familial (ou presque...)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Petit repas familial = gros massacre [PV Helena et Sacha]
» Cuisine / Salle à manger / Salon
» La table de la salle à manger
» ? SUJET COMMUN : Repas de Début d'année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: