AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Noerphilien [Cartographe et ex-assassin en fuite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noerphilien
Elfe
avatar

Nombre de messages : 18
Âge : 22
Date d'inscription : 25/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Noerphilien [Cartographe et ex-assassin en fuite]   Mer 6 Aoû 2008 - 21:41

Nom : Médréon

Prénom : Noerphilien

Âge : L'âge peut causer un sentiment de peur, surtout lorsque l'on a la vie éternelle. L'âge est aussi représenté par le temps et cela nous aies incontrôlable aujourd'hui encore. L'apparence du jeune homme en âge humain est de dix-neuf ans. En multipliant donc l'âge par cinq, nous trouvons l'âge Elfique qui donne quatre-vingt-cinq ans...

Sexe : Généralement classé comme homme à tout faire, souvent au combat comme au foyer pour travailler. Il peut être faible ou fort, selon ce qu'il a envie d'être. Trop d'indices ont été donné pour trouver que Noerphilien était de sexe masculin...

Race : Un corps très minces, des formes très fines et un teint de peau pâle ? De plus, le détail qui fait reconnaître au premier coup d'oeil, des oreilles longues et pointues ? C'est un Elf sylvain évidement.

Particularités : Comparé à ses alliés, Noerphilien reste calme dans les situations et a un grand sang-froid. Il ne prévoit jamais de plan en avance ni de tactique et fonce tête baissée avec son improvisation dans les moments importants ou difficiles. Malgrès le poids de son arme, il agit rapidement et agilement...

Alignement : Il n'aime pas les nobles, les Elfs noirs et les lâches. A votre avis ? De quel camp est-il ? Si vous voulez une réponse, Noerphilien est avec le Bien, mais sans écouter les nobles.

Métier : Un métier qui pourrait vous donner envi de voir le monde et de le dessiner sur une carte de parchemins et d'être comme un arpenteur de nouveaux lieux ou de ruines engloutis pour le représenter sur des parchemins avec de l'encre. A quel métier cela vous fait-il penser ? Etant donné les indices révélés, Noerphilien est cartographe et voyage très souvent pour représenter de nouveaux lieux sur ses parchemins...

De plus, dans son histoire, il faisait de la catégorie de l'ombre, c'est-à-dire, les gens à tuer pour n'importe quelle raison, que ce soit la peur ou un objectif donné. Un métier qui permet de donner la mort sans être vu et silencieusement. Mais il a dû quitté ce métier pour enfin sortir de l'ombre... Noerphilien était donc un ancien assassin qui a abandonné ce métier pour la liberté de penser et d'agir par lui-même.

Classe d'arme : Portant une arme lourde qu'il manie de ses deux mains ou à une seule, il se situera en première ligne comme tous les combattants et sera le premier à combattre. A votre avis ? De quelle classe peut-il bien être ? Biensur, Noerphilien a pour classe d'être de corps à corps.

Equipement : Noerphilien se base à un équipement plutôt simpliste et surtout non couvert, très utile pour l'ennemi qui pourrait frapper dans les ouvertures telles que sur les jambes ou les poignets pour désarmer le jeune homme. L'habit qu'il porte fait de lui plutôt un élève sortant d'une academie, mais cela n'est pas le cas car chaque partie de ses vêtements sont faits de matières spéciales que seuls sa famille connaissait et que le jeune homme ne savait. Mais il ne faut pas vous faire d'illusions, ses vêtements n'ont aucunes particularités. Tout d'abords, tout cela se constitut d'un foulard bleue couleur de la mer, enroulé autour de son cou, dont les manches glissent sur son dos, arrivant ainsi jusqu'aux hanches à peu près. Ces manches sont découpés sur les bords de tels sortes que de fins rubans de soie s'enmêlent entre elles et se dispersent un peu partout, laissant à ce vêtement une indépendance sortant de l'ordinaire ou de l'habituel que l'on rencontre généralement. Autrement, le reste du foulard est constitué de laines ainsi que de tissus. Le vêtement du cou est très large, car il recouvre presque les épaules de Noerphilien et couvre tout le cou ainsi que la bouche, arrivant donc au nez. Le jeune homme donne ainsi un air plutôt froid et peu sociable et cela se certifie dans son caractère. Pour continuer, il a une cape longue, allant jusqu'aux chevilles et de couleur blanche, reflétant ainsi la couleur du Bien, ce qu'il suppose être. Cette cape et brodée de soie et très jolie, cependant elle est déchirée sur les bords avec quelques trous, montrant ainsi les Âges qu'elle a traversés. Cette cape lui avait été offerte par son père qui avait été aventurier dans sa vie et qui avait parcouru nombre de chemins. Pour en revenir au foulard, celui-ci lui a été offert par sa soeur, qui l'avait elle-même reçut d'une de ses amies nobles. Noerphilien porte sur son épaule gauche une épaulette étrange et plutôt d'une taille moyenne. Pour la décrire, on pourrait dire que celle-ci est blanche, elle a des petits piques un peu partout et de plus, elle possède trois longues épines pointues en pleins centres de la défense de l'épaule. Il avait eu cette étrange outil de combat dans son grenier, appartenant, à ce qu'on lui a dit, à son arrière grand-père qui l'avait lui-même forgé et qu'il n'en avait fait que peu durant sa carrière de forgeron. Pour continuer, le jeune homme porte une chemise à boutons, de couleur blanche elle aussi, sans manches, déchirée par ailleurs pour en faire une sans les manches. D'ailleurs, on voit les traces de ce qu'il avait fait autrefois. La chemise est de couleur blanche et est faite de laine et de soie et celle-ci rajoute une petite touche à son physique et ne se moule pas avec son corps. Ce vêtement est plutôt grand, plus grand que lui, car celle-ci arrive un petit peu plus loin que la ceinture. De plus, le jeune homme la laisse à l'air libre, histoire de garder un côté naturel et ouvert sans être à découvert non plus. Cette chemise n'a aucune particularité, car elle s'est fait coudre par un couturier de la ville, une personne migrant tous les deux mois, traversant ainsi nombres de paysages en vendant des vêtements de qualités différentes. Les boutons de cette chemise cassent un peu le jeune homme dans son ensemble de couleur vierge, car ceux-ci sont de couleur noirs très sombre. Rien à dire cependant de plus sur ceux-ci mise à part le fait que l'on voit des fils de couleur transparente attachant les trous de chacun. Pour en finir avec la partie haute, il porte quelques bandages transparents sur les avants-bras qui signifient qu'il a subi beaucoup de blessures autrefois, durant les périodes difficiles où il y avait une guerre insurmontable.


Passons maintenant à la partie basse du jeune homme qui est beaucoup plus réservé et peu visible car il pote une petite masse de vêtements pour cacher certaines parties de lui qui lui sont essentiel à préserver à n'importe quel prix. Il porte sous sa chemise une belle ceinture de cuir brodée d'un socle d'or, d'une valeur plutôt convenable, assez jolie mais invisible à cause de son vêtement par-dessus. Cette ceinture entoure bien sûr son pantalon, car sinon celui-ci glisserai. Cette ceinture lui a été offerte durant son enfance, un jour de pluie, lorsqu'il n'avait que des vêtements mouillés par cette eau venue du ciel. Le cuir de sa ceinture était de couleur plutôt foncé, entre le marron et le noir, en passant par une toute petite touche, vraiment très fine, d'orange. Le tout allait bien ensemble, mais personne ne pouvait profiter de regarder cela. Noerphilien porte sur lui un pantalon basique de l'époque, non sortant de l'ordinaire ou de l'habituel, celui-ci de couleur bleue, couleur de la mer et allant jusqu'aux chevilles, s'aboutissant donc près des chaussures. Ce pantalon ? Il l'avait depuis plusieurs années, c'est-à-dire dix ans, le portait sans cesse, car il lui avait été offert par son meilleur ami, aujourd'hui décédé durant la guerre. Ce pantalon symbolise pour Noerphilien l'amitié, un sentiment qu'il avait ressentit avec son meilleur ami. Pour finir sur ses vêtements, il porte des chaussures, rien de plus normale, de couleur noire sombre et il n'y a aucune histoire importante à raconter à ce sujet... Pour en venir aux détails, Noerphilien porte des gants en cuir avec de longues manches dégagées et non moulantes, de couleur noire elles aussi, ressemblant à celles des paysans. Celles-ci possèdent une étrange marque blanche qui devait surement signifier la signature de leur créateur, peut-être un grand artiste mondialement connu ce qui aurait étonné Noerphilien sur ce point. Le jeune homme, étant donné que cela est son métier, porte une sacoche plutôt visible d'une taille moyenne et de couleur blanche, contenant à l'intérieur de l'équipement nécessaire à sa survie ainsi qu'un encrier qu'il avait acheté lui-même, une plume qu'il avait arraché à un belle oiseau qu'il avait gardé et protéger jusqu'à ce que celui-ci s'en aille migrer ailleurs. Cette plume était de couleur blanche, comme la neige et allait bien avec le physique et l'apparence de Noerphilien. Pour continuer, il y avait nombre de parchemins vierges enroulés à l'intérieur et qui lui avait coûté une bonne petite fortune, d'un bois très léger et plutôt gracieux à frotter, qui plaisait énormément à la qualité de travail du jeune homme. Autrement, il n'y a qu'une corde pour certaines situations, une petite bourse pour contenir sa monnaie d'un tissu plutôt rugueux et de quelques couteaux de lancer au cas où mais celui-ci ne s'en servait pas la plupart du temps qu'à effacer l'encre qu'il mettait sur ses cartes comme-ci il gommait les détails faux ou peu importants. Il y a également à l'intérieur des crayons de papiers, des compas, une boussole pour se guider... Pour en finir avec son équipement, Noerphilien utilise qu'une seule arme dans son artillerie, celle étant sa seule arme, il la maitrise mieux que personne, dans le domaine de celle-ci. Une petite devinette pourrait vous donner la carrure de cette arme que le jeune homme avait chérie depuis longtemps et qui ne possédait qu'une seule lame, cependant très large et très longue. Evidement, comme vous l'auriez deviné, Noerphilien porte sur lui comme seule arme une épée assez lourde mais volumineuse que très moyennement et qu'il utilise de ses deux mains. Cette lame est d'une couleur sombre et différente des autres épées que le jeune homme avait pu rencontré jusqu'à présent. A première vue, on se serait trompé en disant que l'épée était fausse et faite de marbre, car la couleur sombre rend un effet de couleur très semblable aux escaliers peints en sombre et faits eux aussi de marbre. Mais c'est une vraie lame qui est attaché à cette arme de guerre encore intacte et non tachée de sang. Sur le dos de la lame de cette arme sortent des piques d'une taille très voyante, toutes pointues, et sont créés à partir de l'acier tranchant de la lame en général. La poigne elle aussi est assez sombre, presque de la même couleur que l'acier, mais cependant, différemment de toutes les poignes, les bords à part entre la lame et la poigne dont je ne connais malheureusement pas le nom, sont des sortes d'ailes sombres avec à la place de plume des pointes très longues. Pour en finir avec cette arme, Noerphilien l'a appellé: "roi des piques" car elle est presque, comme remarqué dans la description, remplis de pointes très longues, notamment sur le dos et sur au bout de la poigne... Pour en terminer définitivement avec l'équipement, je tenais à rajouter un détail important permettant une eventuelle petite défense au jeune homme. Il avait sur son bras gauche une sorte de gant métallique arrivant jusqu'au coude. On pourrait croire que son bras gauche est donc un bras en metal mais ce n'est qu'un trompe-l'oeil, car il a bien un avant-bras dessous ce gant...


Dernière édition par Noerphilien le Mer 6 Aoû 2008 - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noerphilien
Elfe
avatar

Nombre de messages : 18
Âge : 22
Date d'inscription : 25/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Noerphilien [Cartographe et ex-assassin en fuite]   Mer 6 Aoû 2008 - 21:43

Description physique : Noerphilien est plutôt grand pour son âge, il mesure plus précisément un mètre quatre-vingt-six et n'est que des plus maigres étant donné que les tous les Elfs le sont, il mesure alors vers les quarante kilos. Le jeune homme n'a pratiquement pas de muscles et reste donc dans la catégorie des Elfs convenables. Pourtant, il arrive à utiliser certaines armes lourdes avec un petit peut de difficultés mais il y parvient tout de même. Il n'a pratiquement pas un seul poil sur le torse, les bras ou bien les jambes et a un teint pâle, tout comme ses autres alliés Elfiques. Passons à son visage qu'il faut bien évidement décrire. Tout d'abords, Noerphilien a les cheveux très courts, mais arrivant tout de même jusqu'aux joues. Ses cheveux la sont faits en piques un peu partout, tout comme sa lame. A en croire que les piques sont pour lui une matière indispensable. Une mèche en forme de pique, seule, traverse le front du jeune homme et s'arrête près de l'oeil. Le tout de sa chevelure en pique est d'une couleur blanche comme la neige. Il avait peingés ses cheveux de cette façon depuis sa tendre enfance et n'avait jamais changé, car il aimait beaucoup cette coupe et les coupait lui-même, de peur de ne plus avoir une coiffure identique. Aujourd'hui il garde toujours cette chevelure et se fichera des préjugés ou des moqueries des personnes environnantes tels que "tête de piques" ou autres... Passons maintenant à son front dégagé... Pour le décrire, on ne voit aucune ride sur ce front pâle comme sa peau et celui-ci est plat comme un mur. Il n'est pas très haut ni trop bas, juste ce qu'il faut pour un Elf convenable. Quant à ses sourcils, ceux-ci sont de la couleur de ses cheveux, c'est-à-dire de couleur bleue avec une petite touche de violet. Ils ne sont pas épais et l'on a l'impression qu'ils sont peignés vers le bas, mais cela n'est pas le cas car Noerphilien les laisse comme ils sont. Le jeune homme a des oreilles plutôt longues, qui font environ quinze centimètres, ce qui peut paraître beaucoup pour un Elf et lui-même ne sait pas pourquoi il a cela. Surement une malformation différente tout comme certaines que peuvent avoir les humains. Ses oreilles là aussi étaient pâles, tout comme sa peau et étaient difficiles à remarquer dû à la chevelure du jeune homme car elle ne la dépassait que de peu. Pour en finir avec son sens auditoire, celles-ci sont comme tous les autres Elfs, triangulaires et en pointes, restant droites sans être pendu au bout. Noerphilien a le nez de sa mère, un nez très fin et très petit qu'on ne le ferait presque pas. C'est un nez plutôt creusé, mais comme on le voit à peine, même de profil, on ne saurait le dire. Les narines de celles-ci sont de même qualité que le nez lui-même, c'est-à-dire pratiquement invisibles sauf si on le regarde de bas, fines et petites tout comme son nez. Comme tous les Elfs bien évidemment, ses yeux ont une forme d'amande et lorsque l'on regarde à l'interieur, évidemment le contour est blanc, mais sa pupille est marron foncé, un peu comme la couleur du bois et à l'intérieur du brun fait une sphère tel une éclipse. Ses cils sont ceux des Elfs masculins, c'est-à-dire non volumineux et peu remarqués. Malgrès qu'on ne puisse voir ses lèvres dut à son foulard, celles-ci sont fines et de couleur beige et que l'on ne verra presque pas souvent. Celles-ci sont aussi fines que tout le reste du visage et peu étendu, ni grosses, ni larges, ce qui a de normal. Noerphilien a un menton léger et moyennement tiré vers l'avant et est en concordance avec le cou, ce qui ne fait pas étrange pour les personnes qui l'entourent. Ce menton à plutôt une forme d'ovale vers le bas mais n'ait pas visible dut à son foulard. Le jeune homme a cependant un long cou, mais que l'on ne voit point à cause du foulard, avec une peau dessus très maigres dont on voit les traits de l'intérieur. Pour en finir avec son visage, Noerphilien a des traits très fins et creusés allant avec son teint pâle, tout cela en harmonie, les deux ensembles. C'est donc ainsi que se présente la face du jeune homme...




La suite sont ses épaules. Celles-ci sont plutôt d'une forme d'ovale en y mettant ensemble et sont arrondis légèrement sur les bords. Comme cela est compris dans son équipement, Noerphilien ne porte pas d'armures d'épaules et son foulard remplace cela en occupant la moitié des deux épaules, en s'étalant dessus. Ces épaules ne sont pas très longues, ni trop courtes, juste ce qu'il faut, comme je dirai souvent. Pour continuer la déscription, il a de longs bras et cela se voit, qui lui arrive facilement aux genous par rapport à sa haute taille, et ceux-ci sont surtout plus longs sur les avants-bras. Pour être encore plus précis, ses bras ne sont pas musclés du tout, peut-être trop maigre au goût de l'oeil humain ou drow, mais cela ne dérange pas le jeune homme dans ses affaires. Pour lui, l'important est de se sentir bien dans sa peau et dans son physique. Sur ces bras, on voit un peu de sa masse osseuse dut au poids qu'il fait seulement et à la pauvre musculature qu'il a, mais cela, comme dit plus haut, ne le dérange pas. Ses mains sont plutôt douces et fines, de couleur pâle tout comme ses bras se rattachant ainsi au reste du corps, et aussi un peu collés à la masse osseuse qu'il y a dessous. Le reste de la déscription de ses doigts est équivalent à n'importe quel Elf de son âge et n'a aucun mérite à être décrit, si ce n'est que d'augmenter la déscription. Pour continuer avec le torse, on pourrait dire les même chose que les autres parties de son corps car tout est fait d'os et de peau, et il n'y a pas de muscles. Mais pour y décrire un peu plus, la masse osseuse est un peu visible sur son corps maigre, caché par ses vêtements non moulants, et un ventre fin et creusé pour le rendre moins lourd dans ses actions. Cela est surtout une question de principe pour le jeune homme pour que celui-ci ne soit pas affecté par les moqueries ou les rejets, et aussi pour être plus subtile en combat. Ses hanches aussi sont creusés et fines mais cela ne vaut pas la peine d'être décrit, étant donné qu'il y a ce qu'il faut principalement. Le jeune homme a des jambes longues, pas aussi longues qu'on pourrait penser de ses bras, mais tout de même longues. Celles-ci ne sont pas musclés mais arrivnet à tenir debout sans problème et à se déplacer avec agilité et facilité. Tout cela bien sur dans ses interrets personnels. La pilosité des jambes n'est que néant, c'est à dire qu'il n'en a pas. On pourrait surement observer ses jambes de plus près, on n'y verrait que du feu. Cependant, si l'on prennait une loupe, on verrai de petits poils fins, blonds, et qu'on ne verrait pratiquement pas. Mais personne n'allait aller au point de l'observer comme une découvrte scientifique, d'une part car le jeune homme n'avait rien d'interessant, et d'une autre car Noerphilien ne se laisserait jamais faire. Pour terminer, ses pieds n'ont plus ne mérites pas d'être décrites car à quoi bon décrire cette partie ? C'est donc la fin de la déscription physique du jeune homme...



Description morale : Les problèmes des personnes entourant le jeune homme ne l'intéresse guère. Ces soucis sont une priorité et il n'en parlera à personne jusqu'à ce qu'il parvienne à régler ces détails. Avec Noerphilien, un jour c'est noir, un jour c'est blanc. C'est-à-dire que le jeune homme a défois envie de rester seul ce qui arrive assez souvent et défois la compagnie lui remonte le morale et la cela arrive beaucoup moins souvent. Il est plutôt de nature calme et réfléchis et ne cherche pas la violence. Dès qu'un ennemi sortira son arme, il en fera de même, avant de pouvoir laisser à son adversaire une chance d'en finir avant même d'avoir commencé. Noerphilien aime découvrir de nouveaux paysages et les regarde d'une façon artistique, comme-ci la nature avait offert au monde ce paysage d'une splendeur magnifique. Le jeune homme est un peu rêveur et songeur et à tendance à beaucoup réfléchir. Il est souvent dans son petit monde dont lui seul connait la clé ainsi que l'entrée et le gardera bien au fond de lui. Noerphilien a un grand sang-froid dans les situations périlleuses et ne parle pratiquement jamais. Il est un peu froid car il ne parle pratiquement jamais ou alors pour dire quelques mots, sur un ton généralement peu convainquant et aimera agir en solitaire dans divers moments. Noerphilien fait tout cela pour ne pas voir périr ses amis dans les combats et c'est d'ailleurs pour cela que son sang-froid l'incitera à se battre seul. Pour lui, la vie des gens autour de lui valent plus que la sienne. Malgrès qu'il reste froid, l'amitié est le sentiment qu'il préfère le plus, celui dont le coeur est beaucoup moins brisé que l'amour, celui qui donne naissance à une force surprenante en groupe, permettant la survie de l'équipe.

Le jeune homme a une façon de voir le monde un peu différente de certaines personnes. Les guerres ne lui ont donné que peine et chagrin pour ses proches et celui-ci n'était encore jamais aller sur un champ de bataille et n'en savait donc rien sur ce que cela pouvait être terrible. Pour lui, les guerres ne sont que des batailles pour une vengeance ou pour avoir un trop grand pouvoir de conquête. Noerphilien n'aime pas vraiment chercher les ennuis, même si un drow s'approche de lui, mais le regardera avec méfiance et mépris, eux qui sont la cause de la mort de la plupart de ses proches. Il sourrira très souvent lorsqu'un ennemi aura sortit son arme tandis que le jeune homme bloquait le coup. Il est rieur pour les choses qui sont généralement droles et certains sentiments lui sont inconnus comme l'impuissance. Le jeune homme est cependant un peu intrépide lorsqu'il s'agit de passer devant et n'écoutera jamais ses supérieurs, car parler n'est que perte de temps. Pourtant, malgrès qu'il soit intrépide et qu'il agit en solitaire, il réfléchira quand même avant d'entrer en action, en étant pensif et en n'écoutant que lui-même et en observant l'environnement. Il a une logique qui le rend plus stratègique, car tout est prévu à l'avance dans ses combats. Les plans sont pour lui un avantage pour survivre, mais lorsque certains évènements arriveront précipitamment, il sera débrouillard et improvisera du mieux qu'il le pourra tout en pensant surtout à la survie des personnes qui l'entourent durant ces actions.


Noerphilien a un sens de l'honneur profond et voudra le respecter à n'importe quel prix. Tuer un ennemi lâchement ou en traître sera signe de faiblesse et de déshonneur, jouer avec les gens qui l'entourent serait traîtrise, fuir serait lâche de sa part et une grande faiblesse, etc. Tout cela, le jeune homme n'en veut pas pour garder son honneur et sa fidélité. Sa façon d'agir est la même que les grands généraux qui ont le sens de l'honneur et du devoir, c'est-à-dire d'entrer en premier dans le champ de bataille, ce qui veut dire que s'il en était forcé de combattre dans une guerre, il voudrait être dans les premiers rangs, pour donner ainsi à sa famille un peu d'honneur, comme ses ancêtres et sera l'un des derniers à fuir le combat, pour garder la dignité de sa famille. Cependant, Noerphilien n'apprécie nullement les nobles, eux qui se disent avoir le sens de l'honneur, mais qui n'ont que la langue plus aiguisée que leurs lames. Le jeune homme a tout fait pour avoir sur lui un sentiment de honte et aura su le préserver toute sa vie, du moins jusqu'à aujourd'hui. Noerphilien Préfère les compliments que les remarques déplacés. Malgrès qu'il n'écoute jamais ses supérieurs, il mettra son accord sur les plans d'assauts ou les actions de groupe, même s'il aime agir en solitaire. Les plans donnés par les autres ne seront cependant approuver par le jeune homme que dans les cas d'extrême urgence. Il ose défier l'autorité des gens et se fiche pas mal des titres qu'ils peuvent avoir. L'important pour lui c'est ce qu'ils valent sur le terrain, entre courageux et noble, ou lâche et fuyard.
Revenir en haut Aller en bas
Noerphilien
Elfe
avatar

Nombre de messages : 18
Âge : 22
Date d'inscription : 25/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Noerphilien [Cartographe et ex-assassin en fuite]   Mer 6 Aoû 2008 - 21:46

Histoire:

La naissance du nouveau cartographe...

-C'est un garçon ! Dit le médecin d'un volume d'exclamation.

Toute l'assemblée était heureuse de la naissance de cet Elf enfin arrivé dans le monde réel. C'était dans cette ville Elfique très réputé que les naissances de nouveaux nés étaient célébrés par des fêtes durant jusqu'au lever du soleil. Mais pour le moment, Noerphilien était né et criait comme un enfant capricieux. Le médecin confia à la mère l'enfant né et commençait déjà à ranger ses affaires. Il n'y avait qu'un seul médecin au village et il était très pressé, à cause de nombreuses visites qu'il devait passer. Il demanda ensuite ses affaires à la main, d'un ton calme et avec un large sourire aux lèvres, heureux de son travail :

-Comment allez-vous l'appeler ?

La jeune femme appela son compagnon qui vint à son chevet et parla avec lui quelques minutes, en se murmurant à l'oreille, pour que personne n'entende. Il y eut quelques débats dans l'assemblée qui se posaient des questions sur le prénom que le jeune couple allait choisir. C'est alors que la jeune femme regarda son enfant en le berçant avec de paroles douces. Elle avait un très grand sourire et tout le monde pouvait le voir et tout doucement, avec ses yeux pleins de remerciements, répondit au medecin :

-Noerphilien... Il s'appelle... Noerphilien...

Toute l'assemblée hurla le nom de Noerphilien et l'on pouvait l'entendre dans toute la ville. Ils avaient fait tout cela justement pour dire à tous, du lieu où ils étaient, qu'il y avait à présent un nouvel habitant. Durant la période des hurlements, le compagnon de la mère de l'enfant fit sortir à tour de rôle les gens, pour qu'ils se dirigent vers la fête improvisée par l'assemblée ainsi que par le jeune couple. Sortait tout d'abords le médecin qui repartit directement vers une maison située en face. Vint ensuite les nobles proches, la famille du couple et le reste des personnes, qui étaient des voisins ou des passants pour voir le nouveau venu. Lorsque tout le monde fut dehors, la jeune femme eut instinctivement son ventre habituel, très fin et mince et de profil très creusé et le jeune couple emboîta le pas à l'assemblée qui faisait une parade, comme ci cela avait été un mariage. Pourtant, ce n'avait été qu'une naissance...

Après une demie heure de défilé, tout le monde arriva à la place des fêtes et tout le monde se mit à danser, à manger des aliments disposant de très peu de graisses comme des fruits et les jeunes dansaient eux aussi suivient des adultes et des anciens. Il y avait une très grande ambiance et cela s'était fait entendre par ailleurs, car non loin de la forêt, une troupe d'Elfs noirs observaient, à l'abris des arbres de la nuit, la fête et se fixaient pour objectif de détruire la ville...


La noblesse ne sauve point la faiblesse...




Noerphilien avait maintenant onze ans d'apparence, ce qui voulait dire en âge Elfique cinquante-cinq ans et savait déjà manier une arme qu'était une épée qu'il tenait dans sa main gauche. Pourquoi la main gauche ? Car il était gaucher dans tout ce qu'il faisait. Il était un peu l'ainé de sa petite famille et n'avait qu'une petite soeur, à quelques années de près, qui était intelligente et séduisante. Malheureusement pour Noerphilien, il devait sans cesse être derrière elle, pour surveiller ses moindres faits et gestes. La jeune fille fréquentait des nobles proches de la famille que Noerphilien n'aimait pas vraiment, dû aux propos qu'ils donnaient sur les pauvres. Le jeune homme détestait les nobles, car ceux-ci se vantaient un peu trop à son goût alors qu'ils ne faisaient que rester chez eux dans leurs petites vies tranquilles et laissaient les personnes entourantes dans leurs problèmes. Généralement, il y avait nombre de nobles fuyards ou lâches et cela pouvait se confirmer en regardant bien le champ de bataille. Biensur que Noerphilien savait que certains nobles tels que les chevaliers dont il rêvait de faire partit autrefois, quand il était jeune et qu'il trouvait courageux et valeureux. Cependant, maintenant, il ne croyait plus aux nobles et se disait que se défendre devait se faire seul. Pour en revenir à l'histoire, la jeune fille devait aujourd'hui aller dans la forêt avec ses amies nobles, sans le jeune homme. C'est alors que commença un dialogue entre frères et soeurs :


"-Laisse-moi t'accompagner ! Dit Noerphilien.
-N'y compte surtout pas ! Tu commences à m'étouffer, répliqua la jeune fille.
-Je te rappelle qu'on ne peut faire confiance à des nobles...
-Pourquoi tu ne leur fais pas confiance ? Ils sont pourtant sincères et gentils...
-Tssss... Tu crois trop aux contes de fées... Dit froidement Noerphilien."

Puis vint quelques minutes de silence ou les deux enfants ne disaient pas un mot et réfléchissait sur le moyen de persuader l'autre. Noerphilien eut une idée de génie, mais avait simplement dit :

-Très bien... Je te laisse y aller... Mais s'il t'arrive quelque chose, tu ne viendras pas te plaindre.

La jeune fille leva son visage et montra un léger sourire en guise de remerciements de l'avoir laissé partir seule. Mais ce n'était qu'une entour-loupe du jeune homme qui s'apprêtait à la suivre en douce. C'était ingénieux surtout que sa soeur ne se doutait de rien. C'est alors que la matinée commença et les jeunes filles étaient parties dans la forêt et venait d'installer un pique-nique. Elles riaient toutes de choses de filles que les garçons ne pouvaient comprendre, malheureusement. Soudain, les feuillages des arbres bougèrent et les jeunes filles se turent pour écouter et regarder ce spectacle. Soudainement, une flèche sortit d'un arbre à une vitesse hallucinante et se planta dans la gorge de l'une des filles. Les autres, en voyant cela, se mirent à crier et à fuir. D'autres flèches partaient en tout sens et tuaient les jeunes personnes une par une. Du sang coulait à flot de partout et les jeunes filles hurlaient de plus en plus fort...


Noerphilien entendit les cris et commença à courir pour voir ce qu'il se passait. Il craignait le pire, mais se disait qu'il arriverait peut-être à temps pour les sauver. Cinq minutes plus tard, il arriva sur les lieux et vit une horreur devant ses yeux. Il y avait des cadavres de partout, des flèches plantées dans les coeurs ou dans les fronts. Les ennemis qui avaient faits cela devaient être vraiment précis et devaient avoir préparé le coup à l'avance pour pouvoir être aussi rapide et précis. Sa soeur était allongée au sol, la tête posée sur un arbre et avait une main sur le coeur. De plus, elle souriait...


Prit de rage, le jeune homme sortit son épée de son dos et se mit en garde, en serrant les dents et regardait un peu partout pour savoir quel ennemi il allait peut-être affronter. Il dit ensuite à voix haute :

-Montrez-vous ! Je sais que vous êtes encore la !

Soudain, un coup de vent frotta les arbres tout autour de lui et tout était en mouvement. Brusquement, un Elf noir apparut devant le jeune homme, armé de seulement deux épées et avait un sourire aux lèvres. Sur un réflexe de peur, Noerphilien bloqua la première tentative de l'ennemi qui allait assez vite dans ses mouvements, mais ce n'était surement pas son maximum. Il devait bien s'amuser avec le jeune homme qui avait la haine et qui ne contrôlait plus ses mouvements. Après s'être amusé à faire bouger Noerphilien qui était épuisé et à bout de force, celui-ci donna plusieurs coups extrêmement rapides qui l'envoya contre un arbre. A ce moment là, il semblait assommer...

Noerphilien se réveilla en sursaut durant la nuit. Ce n'avait été qu'un cauchemar, alors que cela avait été tellement vrai. En particulier les blessures qu'il avait subi sur ses bras non couverts ainsi que près du visage. Il examina ensuite ses parties là et n'en revenait pas : il était intacte. Serait-ce une vision qu'il avait eut ? Peut importe, le jeune homme se leva, maintenant qu'il était debout et marchait tranquillement dans la maison, tentant de trouver ses parents. Soudain, durant qu'il était dans le couloir, il eut un flash et examina ses vêtements. Il y avait des déchirures et des parties tranchées qui montrait que cela n'avait pas été qu'un simple cauchemar. De plus, Noerphilien avait ses chaussures aux pieds ce qui signifiait qu'on l'avait placé dans le lit sans même le mettre à l'aise. Inquiet, le jeune homme sortit de la maison en douceur.


Il aurait jamais dû sortir de la où il venait, car la ville était en feu, parmis les braises se trouvaient des gens qui hurlaient de douleur et fuyaient en tout sens. Personne ne se défendait, trop lâche pour faire cela. Pour tout avouer, Noerphilien avait affreusement peur qu'il lui arrive quelque chose mais s'il restait planté là, il allait finir comme les cadavres empalés sur le sol. Il prit une échelle non loin du lieu où il était et monta sur le toit rapidement. Après cela, sans se soucier si les ennemis allaient lui tirer dessus en le visant à l'aide de flèches, il scruta l'horizon pour repérer ses parents. Il était très inquiet et on le voyait bien sûr ses yeux. Malheureusement, Noerphilien ne les trouvait point et commençait à perdre espoir. Tous les nobles fuyaient en esquivant les flèches ou en les bloquant à l'aide de personnes entourantes. C'était horrible de voir ce spectacle. Tous ses pauvres gens massacrés... Soudainement, une flèche le rafla de peu, au niveau de la gorge, mais ne lui infligea aucune blessure. Sur la panique, le jeune homme faillit s'écrouler du toit, mais se redressa instinctivement, sur de ce qu'il allait faire. Noerphilien avait un sens de l'honneur profond et ne pouvait s'empêcher de combattre pour sauver ses proches malgrès qu'il n'y avait désormais que des cendres sur sa famille...
A peine eut-il dégainé son épée qu'une volée de flèches allait s'abattre sur le corps du jeune homme. Soudainement, un homme apparut d'un arbre à côté de la maison où il était et attrapa dans sa lancée Noerphilien et disparut soudainement avec la personne qu'il venait de sauver. Suite à cela, les flèches se plantèrent dans la maison et les Elfs noirs qui avaient attaqué la ville ne comprenait pas ce qu'il s'était produit sous leurs yeux...


Les meurtres de la libertée:




C'était le dernier passage de Noerphilien avant sa disparition jusqu'à ce jour. Après avoir été emmené par l'homme, il fut immédiatement utilisé pour apprendre à combattre. Il devint rapidement fort, en une dizaine d'années qui n'avaient pourtant donné que deux ans d'apparence. Il était maintenant un assassin confirmé et redoutable. Pourtant, il avait encore ses sentiments aux fonds de lui qu'il déchaînait à l'oeuvre où il avait pour objectif d'éliminer une personne. Le jeune homme avait maintenant des vêtements de base, c'est-à-dire un pantalon, une chemise, des gants de cuir ainsi qu'un grand gant métallique et une lourde épée qu'il tenait de ses deux mains. Au lieu de faire passer toutes les missions qu'il avait reussis, c'est-à-dire une vingtaine et en avait plus qu'assez maintenant de travailler sans liberté. Noerphilien voulait être libre à tout jamais, mais ses alliés rejetaient cette idée. Il était donc le seul à vouloir partir...


La dernière mission qu'il avait faite était la plus dure de toute sa carrière, car il fallait infiltrer un camp d'Elfs noirs, précisément ceux qui avaient attaqué sa ville autrefois. La rage incruster au fond de lui aurait bien voulu se déchainer mais son supérieur qui était aussi son meilleur ami lui donna des instructions tels que : "pas de gestes brusques !" ou bien : "reste tranquille et ne fait rien qui puisse anéantir l'assassinat !". Bref, des paroles de chef. Le jeune homme n'écoutait pratiquement pas et revoyait les images du passé ou sa ville brûlait de mille feux et ou les gens hurlaient de terreur. Mais il fallait passer ce moment la, car maintenant, le jeune homme avait appris à ne pas attaquer en premier lorsqu'il est a découvert et de ne se soucier de ses souvenirs personnels lorsqu'il s'agissait d'un assassinat. Pour le moment, le plan fonctionnait de A à Z et cela allait continuer dans la mission.


La première opération consistait à se placer de façon circulaire autour du camp, étant donné que celui-ci était en forme de cercle et d'infiltrer tout d'abords les rangs arrières. Noerphilien se plaçait dans ceux de devant et attendait les instructions pour avancer. Tout ce passait comme prévu, et il n'y avait aucun problème particulier ou partielle. C'était le but d'un assassin après tout... Vint le tour du jeune homme qui s'avanca, car le chef avait demandé à son équipe d'avancer. Pour le moment, tous les gardes des remparts ou des portes avaient été décimés par les rangs arrières. C'est alors que les rangs de devant firent de même et Noerphilien fut le dernier à monter sur le rempart et élimina deux Elfs noirs d'un trait avec sa lourde lame. La première phase était une réussite totale. Tous les assassins étaient désormais dispersés sur les remparts de bois et préparaient à attaquer les tentes ou vivaient les Elfs noirs restants. L'assaut fut dévastateur pour les ennemis qui ne comprennaient pas ce qui se passait et ne se doutait pas que leurs alliés mourraient à chaque seconde. En seulement deux minutes, tout le campement était décimé. Il restait cependant la dernière : celle du chef...

Le dernier obstacle était donc le chef de ces Elfs noirs qui s'apprêtaient à attaquer une autre ville, non loin du campement bien placé et c'était à Noerphilien de l'achever, car il fallait qu'il accomplisse sa vengeance. Le jeune homme entra donc par l'entrée, calme en ayant un sourire aux lèvres et tenait son épée d'une seule main, plus précisément la gauche et posait le bras sur son épaule droite, afin de ne pas s'épuiser. La lame glissait le long du dos et bougeait quelque peu dans les pas de Noerphilien. Le chef se retourna encore, car il n'était pas tout à fait endormis. Il se rappela alors du jour où il avait éliminé le jeune homme en l'envoyant dans un arbre et où il l'avait raté de sa flèche qui aurait dû toucher la gorge. Le bout de la lame du jeune homme touchait le sol et faisait rayer le parquet maintenant qui avait été recouvert de bois et de pierres et il avançait glorieusement vers son adversaire. Le dernier Elf noir sortit ses épées de son bureau et s'en arma afin de combattre son ennemi. Cependant, lorsqu'il se retourna pour voir ou s'était placé son adversaire, il n'y avait plus personne. Soudainement, une très grande lame entra par le dos et sortit par le ventre, le transperçant ainsi au plus profond que l'arme le pouvait. Noerphilien était de dos à l'ennemi, tenant l'épée de la main gauche, un genou à Terre... L'art de l'assassinat était d'infliger la mort à ses ennemis sans pitié. Il retira ensuite l'épée du corps de l'adversaire et disparut dans une flaque de sang... Noerphilien venait de partir, libre d'avoir fait ce qu'il avait à faire et pouvait désormais faire sa vie comme cela le chantait...

Comment trouves-tu le forum ? Le must !

Comment as-tu connu le forum ? Sur l'annuaire de forumactif...
Revenir en haut Aller en bas
Noerphilien
Elfe
avatar

Nombre de messages : 18
Âge : 22
Date d'inscription : 25/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Noerphilien [Cartographe et ex-assassin en fuite]   Jeu 7 Aoû 2008 - 19:29

Fiche terminé ! J'attends donc la validation de/des administrateurs du forum. J'espère que ma fiche ne vous aura causé aucuns soucis car je le regretterai... Je ne vous presse pas, c'est tout ce que je veux dire... Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Letha
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 8990
Âge : 22
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: Noerphilien [Cartographe et ex-assassin en fuite]   Jeu 7 Aoû 2008 - 20:28

Magna Carta le vava ?

Bon alors tout me semble bon: Je valide !

Like a Star @ heaven Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Like a Star @ heaven Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Like a Star @ heaven Le comptoir ~ Pour créer ton compte en banque et gérer l'argent que tu gagnes / que tu dépenses^^
Et enfin, si tu as des question, n'hésites surtout pas à demander de l'aide à un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.
⭐Un lien vers les avatars déjà utilisés , pour que vous puissez vous renseigner et ainsi en choisir un bien à vous Wink

Wouala ! Jolie fiche bien que boucoup trop longue à mon gout...
Revenir en haut Aller en bas
Noerphilien
Elfe
avatar

Nombre de messages : 18
Âge : 22
Date d'inscription : 25/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Noerphilien [Cartographe et ex-assassin en fuite]   Jeu 7 Aoû 2008 - 20:43

Merci de m'avoir vaildé rapidement. Je vais donc de ce pas créer mon inventaire ainsi que mon compte en banque. Je n'ais cependant pas interrêt à trainer ou a dormir car je veux rapidement RP moi lol...
Revenir en haut Aller en bas
Letha
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 8990
Âge : 22
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: Noerphilien [Cartographe et ex-assassin en fuite]   Jeu 7 Aoû 2008 - 20:44

J'avais oublier: Bievenu et bon rp =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noerphilien [Cartographe et ex-assassin en fuite]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noerphilien [Cartographe et ex-assassin en fuite]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noerphilien [Cartographe et ex-assassin en fuite]
» Assassin X
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Joran Dheis [Assassin]
» La fuite du tyran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Bibliothèque :: Tabularium :: Limbes-
Sauter vers: