Partagez
 

 A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kalafein
Humain
Kalafein

Nombre de messages : 100
Âge : 28
Date d'inscription : 24/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Non-Initié
A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) Empty
MessageSujet: A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)   A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) I_icon_minitimeMar 19 Aoû 2008 - 21:55

Damps était partit à la découverte de l'île, aujourd'hui. Un lieu mystérieux qui n'attendait que d'être découvert par un colon sans scrupules dans son genre. Il n'avait cependant fait signe à aucun des guides qui proposaient leurs services. Non, il s'était débrouillé, avait fait son bout de chemin, avait vu des choses intéressantes, et était retourné sur ses pas pour revenir au village par la plage... L'eau n'était pas, et de loin, son élément. De voir les barques s'agiter doucement, de sentir les vapeurs excrémentielles se dégageant des déversoirs qui menaient les souillures de la plage jusqu'à la mer, de deviner ça et là certaines choses qu'il s'interdit de nommer flotter entre deux eaux, il se sentait de moins en moins prés d'aimer sa condition insulaire.

Il mit le pied sur la place du village avec un soupir de soulagement non feint. Enfin un espace suffisamment haut où l'on pouvait, avec un peu de volonté, oublier l'eau, lorsque celle-ci décontenancait. D'ailleurs, au vu du nombre de Silencieux qui se pressaient là dans le but de se rendre utile ou de mettre en place les derniers préparatifs de la réunion tant attendue de leur chef, il compris vite que ses pas l'avaient dirigé vers le lieu où, à Nelen, il était bon d'être vu.
Et reconnu.

"Ah, Damps ! Daneva va faire un discours !"
- "Oui, je suis au courant... J'ai besoin de me détendre un peu, ne m'attendez pas..."
"D'accord. A tout à l'heure, chef !"

Le jeune voleur au ton un peu bourru et maladroit manqua de bousculer un enfant de l'île alors qu'il partait à toute allure, laissant Damps se noyer dans une rivière de pensées un peu floue... Une brève introspection.

- "Chef..."

...Un signe du destin ? Savait-il à cet instant qu'il allait devenir le bras droit de Daneva ? Probablement pas, il s'en foutait, pour être honnête. Il espérait juste qu'elle mettrait les choses au clair avec ses hommes. Avec son homme, surtout. Il avait fait beaucoup de sacrifices personnels pour elle, au cours de ces derniers mois, la moindre des choses était de le remercier. Tôt ou tard, elle lui rendrait la monnaie de sa pièce, il en était persuadé, Daneva était une femme de parole.

Bien qu'il n'osait pas l'admettre, il n'aimait pas se sentir ainsi délaissé... Lui qui souffrait tellement de sa solitude, il ne se rattachait plus qu'à quelques personnes sur le camp, quelques personnes en qui il avait totallement confiance... dont Daneva, bien sûr. Il ne s'en fichait donc pas tant que ça, mais masquait ses appréhensions derrière un air serein. Il avait besoin d'un bon remontant, à l'heure actuelle. Son regard émeraude balaya les environs.

Malheureusement, il n'avait encore fait la connaissance d'aucune personne un tant soit peu féminine et n'avait, de fait, aucune valorisante compagnie à exhiber. Malheureusement ou heureusement. Parce que tout restait à faire et qu'il partait de neuf. Aucune rumeur à son sujet ne devait être arrivée jusqu'ici et il pouvait jouer au tendre jouvenceau autant qu'il le désirait. Il eut une petite grimace. Jouvenceau. La moue s'accompagna d'un froncement de nez. Non, décidément non. Il était Damps Kaleo, et ne pouvait plus prétendre à l'appellation de jouvenceau depuis plusieurs années déjà. Et cela ne lui manquait en aucune façon. Il adorait être l'officier libertin auquel s'offraient les plaisirs et n'aurait donné sa place pour rien au monde. Il adorait qu'on le sache et qu'on lui en reconnaisse le titre.

La devanture du Bar de Jill d'où un petit groupe sortait en riant l'attira comme un aimant. Un endroit chaud, sec et où l'on servait très certainement de délicieux alcools. Un endroit d'autant plus intéressant qu'il ne doutait pas y trouver l'agréable compagnie qui lui faisait défaut.

La porte s'ouvrit devant lui et un habitant de l'île récemment promu au rang de "valet" reçu le manteau qu'il lui lança. Il choisit une table libre d'où il pouvait observer l'assistance tout en étant sûr d'être vu. Un verre d'excellent Hypocras lui fut apporté à peine en eut-il exprimé le désir. Remède contre le moindre mal. Son regard tomba sur une jeune femme, seule, à une table voisine, qui savourait sa tasse de je-ne-sais-quoi d'un air gourmand (ou non, c'est juste qu'il aurait aimé s'en convaincre). De distrait son regard se fit intéressé. Il savait d'expérience que la gourmandise était toujours une bonne chose chez les femmes, puisqu'elle annonçait certaines prédispositions propres à ravir un jeune homme dans son genre. Il se leva et glissa avec légèreté vers elle.

- "Veuillez pardonner mon intrusion, mademoiselle, la compagnie me fait défaut... Puis-je me joindre à vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Sin
Sang-mêlé
Sin

Nombre de messages : 356
Âge : 36
Date d'inscription : 24/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) Empty
MessageSujet: Re: A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)   A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) I_icon_minitimeMer 20 Aoû 2008 - 9:55

Elle était revenue de l'éxpédition la veille, couverte de boue et trempée jusqu'aux os. Elle était venue faire son rapport seule, laissant Raynox se reposer de ses blessures. Son apparition toute crottée dans les appartements , désormais propres et rangés, de Sa Dame, laissa s'éffilocher un mince sourire sur le visage de cette dernière. Le leader des Silencieux n'avait pas bronché, assise confortablement derrière son bureau d'acajou, lorsque la Danseuse lui avait éxposer le fruit de leurs recherches. Sin crut même un moment que cette mission stupide n'était qu'une vaste blague, un prétexte de punition , au vu du désintérêt totale de sa supérieure pour son compte-rendu.

Elle se trompait.

Daneva s'était levée et lui avait éssuyé une tache de boue sur la joue toute en la regardant dans les yeux.


-Sin...Seras-tu toujours là quand j'en aurais besoin, quelque soit la mission que je t'impose ?

C'était donc un test de loyauté.

-Oui Ma Dame. Vous ordonnez , j'éxécute. Je vous appartiens à présent... à VOUS seule.

Daneva sembla sourire, de satisfaction peut-être...

-Demain je dois donner un discour, un discour important. J'aimerais que tu sois présente... à porté de ma voix., fit la jeune femme en rangeant son mouchoir taché.


Ainsi donc , Sin attendait,les heures s'égrainnant avec lenteur, l'esprit peupler de pensées nouvelles affollant sa percéption du monde.

Ses lames aiguisées brulaient d'en savoir plus et l'éxitation qui la gagnait et qui l'avait empêchée de dormir cette nuit continuait de lui bruler la cage thoracique comme un brasier mordant. Elle pensa à son Corbeau, son beau Corbeau. Peu importe l'aspect vain de cette mission dans les bois de Nelen, elle avait gagné un status d'élève-et bien plus- auprès de Raynox et la confiance sereine de Daneva. Le seule moyen qu'elle avait trouvé pour se calmer avait été d'écrire à Soledad, une de ces lettres qui n'arriverait sans doute jamais entre ses mains douces et chaudes, mais le simple fait de penser à sa gironde soeur ainée avait un effet apaisant sur la demi-drow.

Sirotant un whyski de bonne facture, elle s'était assise au milieu de la salle et presque instantanément les tables alentours s'étaient clairsemées. Sin avait cette réputation de plus en plus encrée de jeune femme froide, sanguinaire et... qui n'aimait pas être dérangée outre mesure. Toute adonnée à sa tranquilité, elle fut surprise qu'un importun ose s'approcher de son périmètre personnel
.

- Veuillez pardonner mon intrusion, mademoiselle, la compagnie me fait défaut... Puis-je me joindre à vous ?

Sin tourna lentement la tête vers l'inconnu à la voix aussi ambrée que le breuvage qui logeait dans son verre. Elle plissa les yeux et cru reconnaitre un des proches de Daneva, un homme de main qui lui avait sourit sur le bateau. N'était-il pas borgne au demeurant ?
Si cet homme était son supérieur et un des bras-droits de Daneva, alors elle ne devait pas se montrer impolie, si son ironie et son attitude taciturne habituelle pouvait le lui permettre.

Elle jeta un regard circulaire sur la grande salle qui fit ondoyer sa longue chevelure nacrée.


- Il semblerait que j'attire le vide. Si cela ne vous effraie pas...

Elle fit mine de ranger son nécéssaire à écriture dans sa besace tout en croisant les genoux puis s'empara de son verre dont elle fit tournoyer le liquide chaleureux à la lumière un moment avant de se tourner vers son "compagnon".Son visage lisse et la peau cuivrée mise en valeur dans un chemisier corseté du même crème que ses cheveux , soulignaient son regard dru. Elle avait les yeux aussi doré que le whyski qui s'agitait à la lueur des candélabres.


Dernière édition par Sin le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kalafein
Humain
Kalafein

Nombre de messages : 100
Âge : 28
Date d'inscription : 24/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Non-Initié
A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) Empty
MessageSujet: Re: A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)   A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) I_icon_minitimeMer 20 Aoû 2008 - 17:24

Elle attirait le vide. Caressant du regard les traits fins de la Silencieuse fraichement recrutée dans la Compagnie, Damps " l'importun " haussa les sourcils. Les paroles le firent sourire, assurément, car si une telle beauté n'attirait rien d'autre que le vide, c'est qu'elle se moquait de lui ou que le monde ne tournait pas rond. En même temps, peut-être que la fatigue faisait faire entendre des choses incongrues au futur bras droit de la guilde. En tout cas, il ne perdrait pas le nord devant l'amie de Raynox.

- "Je me contenterai d’apprécier votre présence à sa juste valeur."

Loin de lui l'idée de faire bonne figure ou quoi que ce soit, il disait juste ce qu'il pensait, avec de belles paroles certes mais sans moins de fermeté que s'il s'était addressé à un canidé de la pire des espèces. La belle n'avait pas l'air de mordre et d'après les dires de Daneva, elle était une fille respectable. Une péripatéticienne certes, mais une fille respectable, et la parole de la chef valait son pesant d'or aux yeux de Damps.

- "Bientot le fameux meeting.." fit-il plus pour lui-même que pour Sin, en pensant au discours qu'allait donner Dane.

Le jeune officier, amusé par l'ambiance et la diversité des "convives" autour d'eux termina son verre d' Hypocras et se laissa aller contre le dossier de velours de la chaise. Il s'étira un peu les jambes et accueillit avec un sourire le second verre qu'on vint lui porter. Le service était rapide, ce qui, pour Damps qui détestait attendre, était une chose fort appréciable.

Le garçon perdit un très court instant son regard vert, apparament guérit de sa vilaine blessure, dans les yeux de son interlocutrice, son regard erra lentement sur le visage doux et basané de la jeune femme, s'attardant sur les lèvres avant de descendre sur sa jolie gaine. Sa posture un peu alanguie laissait croire à un abandon mais les yeux rendus étincelants par l'alcool n'avaient rien perdu de leur acuité.

- "Alors, Sin, que pensez-vous de notre petite communauté ? Vous avez pris vos marques ? J’espère que vous ne regretterez pas votre choix et je suis intimement persuadé que la Compagnie n’aura jamais à déplorer votre présence en ses murs."

Il s'intéressait enfin sans détour, à la seule personne qui attirait ses yeux pour le moment. Il ne savait pas grand chose d'elle, et esperait pouvoir discuter pour en apprendre davantage. Dévisageant l’intriguante Sin, il se risqua à formuler une demande qui l’éclairerait sans doute plus, si elle était retenue.

- "A propos, d'où venez-vous ? A part votre nom, je ne connais rien de vous... "
Revenir en haut Aller en bas
Sin
Sang-mêlé
Sin

Nombre de messages : 356
Âge : 36
Date d'inscription : 24/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) Empty
MessageSujet: Re: A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)   A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) I_icon_minitimeMer 20 Aoû 2008 - 18:39

Sin observa sans ménagement le bellâtre. Grand, plutôt bien fait, mais avec ce charme vulgaire et bon marché des hommes qui connaissent leur atouts physiques et en abusent aupès de la pucelle éffarouchée. Leur suffisance les nourrit plus que le vin et la volaille grasse qu'ils embrochent sur leur sexe avec une facilité sans enjeu. Elle n'en était pas une d'une part et de l'autre, elle s'amusait souvent de ce genre de piétaille dont elle passait les attributs au le fil de ses deux lames.
Néanmoins cet énérgumène là semblait différent. Un homme choisi par Daneva ne pouvait qu'avoir de la valeur. Sa nouvelle maitresse ne saurait s'entourer de gars de peu de foi et de peu de ressources.

C'est donc avec interêt mais méfiance qu'elle détailla l'individu tout en sirotant le breuvage de feu qui lui enflammait la gorge avec déléctation et fit naitre une brusque envie de tetser son interlocuteur.


- Alors, Sin, que pensez-vous de notre petite communauté ? Vous avez pris vos marques ? J’espère que vous ne regretterez pas votre choix et je suis intimement persuadé que la Compagnie n’aura jamais à déplorer votre présence en ses murs.

La Danseuse afficha un demi-sourire des plus énigmatiques.

- Athmosphère moite, voleurs à la petite semaine,alcool de qualité moyenne, innactivité autant physique que cérébrale... Oui je prend les marques de mon ennui. Il me tarde que Ma Dame offre meilleur mission à mes lames. Et vous , vous plaisez ici ?

C'était un poil trop provocateur, elle le savait, mais l'intensité de son exitation pré-réunion n'avait d'égal que son besoin de décompresser. De glaciale, elle se composa une attitude plus affable, plus calculée, comme Charnelle le lui avait si bien enseigné.

- A propos, d'où venez-vous ? A part votre nom, je ne connais rien de vous...

Sin rit franchement, chose assez rare pour être notée et qui fit frêmire l'assistance qui tourna vers le couple des regards affolés. Elle était jolie lorsqu'elle riait, même si son sourire canassier tenait plus du chat ravi de jouer avec une souris que de l'éclat joyeux d'une jeune fille à qui on fait la cour.

- Quelle curieuse question pour quelqu'un dont je ne connais même pas le nom...

Elle marqua un temps amusée. Féline et racée , elle avait tout de l'attitude apprêtée de ses femmes de joie qui se savent fatales. Elle connaissait bien son métier, le petite pute.

- Je viens de Diantra, messire le bras-droit de Daneva...

Elle avala une petite gorgée du liquide ambré avec une sensualité à donner la trique à un mort. Puis elle plissa les yeux pour observer son interlocuteur et lui laisser méditer le sens général de sa phrase : Elle se considérait comme l'âme damnée de Daneva et ce n'est que parcequ'il était proche de Sa Dame que cette conversation était possible.
Revenir en haut Aller en bas
Kalafein
Humain
Kalafein

Nombre de messages : 100
Âge : 28
Date d'inscription : 24/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Non-Initié
A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) Empty
MessageSujet: Re: A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)   A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) I_icon_minitimeJeu 21 Aoû 2008 - 17:42

- "Je ne me suis pas encore vraiment attacher à l'île, et j'ai du laisser une bonne partie de moi de l'autre côté de la mer... Il me faudra sûrement un temps d'adaptation."

Il la regarda un instant avec défiance, répondant sans doute à son air provocant qui n'avait pas lieu d'être avec lui. Il n'était pas Raynox, ni même un quelconque pion de la Compagnie trop attaché à des valeurs futiles pour oser resister à une personne au caractère un peu poussé. Il ne s'était jamais laissé marcher dessus et comptait bien se faire respecter jusqu'à sa mort... Mais la situation, inédite en soit, avec le don de lui faire oublier le léger ennui qui l'avait saisit le matin même, alors qu'il sillonait les chemins de Nelen.

La conversation avec Sin n'ayant pas encore permis à son hôte de connaître son nom, l'assassin choisit de ne pas dissimuler son identité plus longtemps. La précaution aurait sans doute été inutile de toute manière, puisque quiconque ayant vécu quelques jours avec les Silencieux aurait été facilement apte à reconnaitre le fameux sous-chef de la Compagnie, même s'il était difficile d'en apprendre sur son compte. Cependant Sin ne semblait pas s'être vraiment integrer parmi les siens.

- "Je suis Damps Kaleo, de Diantra... Officier, conseiller, homme de main de Daneva." expliqua-t-il, une pointe de douceur se glissant dans sa voix. Son regard émeraude se masqua un instant de l'ombre de ses cils avant qu'il ne relève la tête, lentement.

- "Proche d'elle, tout comme vous, me semble t-il... "

Il prit une pause, attendant que Jill ait déposé sa commande en face de lui, avant de déclarer avec une fermeté non-feinte :

- "Bien entendu, je ne connais rien de votre relation avec Dane, mais soyez certaine que tout écart avec elle serait suicidaire. Et dieu sait qu'il vaut mieux m'avoir comme allié que comme adversaire..."

Il la dévisagea longuement avant de tourner les yeux vers la clientèle, intriguée sûrement par ce duo rare mais non moins charismatique. Et même si il n'y avait pas vraiment d'affinité générale à l'égard de Sin qui préferait l'enfermement à la rencontre, la sympathie pouvait naître par le biais l'acceptation de Damps, qui se voulait tolérant avec les esprits fermés dans son genre. Lui avait mit du temps aussi à se sociabiliser.

- "Mais loin de moi l'envie de plomber l'ambiance, ou de galvauder notre rencontre."

L'homme trempa les lèvres dans son verre, boire moins vite, ne pas s'enivrer totalement pour garder ce qui lui restait de contrôle et ne pas offrir l'image d'un saoulard. Que pouvait bien penser la jeune femme du garçon attablé face à lui ? Le voyait-elle comme un jeune noble aimant à jouer avec le feu sans être tout à fait prêt à s'y brûler ? Comme un naïf jouvenceau aux grands yeux purs profitant de son statut ? Avait-elle conscience de ce qu'il y avait de poison, de crocs et de griffes dissimulé sous la courtoisie et les manières policées ?

- "Sachez juste que si vous avez besoin de quelque chose, que ce soit d'ordre professionnel ou personnel, je suis disponible. Toujours à l'écoute... Quelque soit votre condition, votre passé, vos idéaux."

Il lui offrit un sourire charmeur qui contrastait lourdement avec les masques de faux semblant et les messes basses tout autour d'eux, qu'il ne pouvait en rien empêcher. Mais il se doutait que Sin n'était pas bien vue ici. Il finit sur un ton joueur,

- "Et s'il faut percer une carapace pour arriver jusqu'à la vraie Sin, je le ferais. J'aime savoir à qui j'ai à faire..."
Revenir en haut Aller en bas
Sin
Sang-mêlé
Sin

Nombre de messages : 356
Âge : 36
Date d'inscription : 24/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) Empty
MessageSujet: Re: A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)   A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) I_icon_minitimeJeu 21 Aoû 2008 - 18:45

Sin plissa les yeux d'avantage à la manière d'un félin guettant une proie intérréssante.
Avec cette façon instinctive qu'on le senfant de tester les limites des adultes, elle jaugeait son interlocuteur et la perméabilité de son orgueil. En générale, la plus parts des hommes avaient envie, soit de la sauter, soit de la tuer, parfois dans l'ordre inverse, parfois les deux en même temps. Elle avait appris à en prendre son parti.
A part Raynox et Daneva, et ce pour des raisons trés différentes, elle n'avait pas trouvé sur cette île une âme interressante à qui s'attacher le temps d'une conversation. La belle à la peau brune n'avait jamais eu le verbe facile et il s'avérait souvant coupant une fois franchi ses lèvres. Pourtant, pour celui qui savait y regarder à deux fois, et passer outre l'aspect brute de son débit sybillin, Sin méritait l'intérêt d'une joute verbale.

Ceci étant, la prostituée n'aimait pas les gens, et il le lui rendait bien. Et Sin ne s'aimait pas tout court ce qui rendait l'approche bien peu évidente pour le badaud curieux.

Pourtant "il" insistait.


-Je suis Damps Kaleo, de Diantra... Officier, conseiller, homme de main de Daneva, proche d'elle, tout comme vous, me semble t-il...

Le visage de Sin devint impénétrable. Hérmétique, elle posa son regard doré sur Damps, un regard à faire froid dans le dos tant on y lisait si peu d'intérêt pour la vie humaine. Connaitre un nom permet toujours d'obtenir un peu de pouvoir sur celui qui le porte.

-Je suis Sin tout court, de Diantra et nullepart, fille de rien, outils aiguisé au service de celle qui saura bien m'utiliser. Si Ma Dame me considère comme telle, j'en suis honorée.

Son respect et sa déférence pour la chef de file des Silencieux n'était pas feint. Damps put clairement en prendre la mesure à cet instant tout en se rendant compte d'une autre chose entre les lignes : Sin ,sous ces dehors fiers et farouches, n'était pas quelqu'un d'indépendant. Elle semblait s'être accrochée à Daneva comme un bateau à la lumière d'un phare dans la nuit.

Etrange état de fait.

Aussi , il ne put que constater la vive colère qui fit briller un instant les yeux de la Danseuse lorsqu'il la menaça sans autre forme de procès . Pire ! qu'il put sous-entendre une éventuelle trahison de sa part.


- Vous ne savez pas à qui vous vous adressez Damps Kaleo. Officier ou pas, je n'obéirais qu'à Daneva. Vous n'êtes qu'un homme...

L'instant de trouble passé, Sin commanda d'un geste impérieux un autre schotch.

-... Mais je concède que vous être un homme intriguant.

Sin esquissa un sourire amusé, grisée peut-être à l'idée que ce Damps pouvait être bien plus dangereux que son apparente nonchalance. C'était sans doute puéril, mais Sin aimait les gens forts, puissant et au caractère marqué. Une fascination qui l'avait conduite jusqu'ici. Un péché-mignon qui la perdrait.

-Et s'il faut percer une carapace pour arriver jusqu'à la vraie Sin, je le ferais. J'aime savoir à qui j'ai à faire...

Accoudée à la table, le menton prisonnier des ses doigts fins et gracieux, Sin observa un instant les yeux verts de son interlocuteur. Puis sans crier gare, elle posa brusquement son talon sur l'espace libre de chaise entre les deux cuisses du jeune homme, à quelque centimètre de ses précieux attributs.

- Qui veut cueillir une rose s'y pique... J'ai toujours préféré que des doigts ensanglantés viennent arracher ma "carapace" plutôt que ceux, patauds, d'un timoré...

Elle lui jeta un sourire carnassier sans l'ombre d'une ambiguité. Il voulait chercher ? Il trouverait, à ses risques et périls.

- Ma "carapace" vous attire-t-elle toujours autant,messire l'officier ?
Revenir en haut Aller en bas
Kalafein
Humain
Kalafein

Nombre de messages : 100
Âge : 28
Date d'inscription : 24/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Non-Initié
A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) Empty
MessageSujet: Re: A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)   A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) I_icon_minitimeJeu 21 Aoû 2008 - 20:03

Insaisissable, son interlocutrice demeurait délicieusement insaisissable. Aurait-elle appartenu à la famille royale qu’il aurait été impossible de la déterminer, son visage et sa voix n’exprimant qu’une indifférente froideur. Une expérience certaine à déjouer les pièges rhétoriques se masquait derrière ces airs de féline et ce visage insondable. Le temps avait enseigné à Damps que la patience était l’arme la plus précieuse dans le jeu du chat et de la souris. Et si le garçon persistait à boire avec un si grand entrain, il serait certainement plus aisé de l’amener à ôter sa belle cuirasse. L'alcool avait été la perte de bien des hommes, mais aussi l’occasion pour d’autres de soutirer des aveux ou d’arracher des promesses que seule la griserie de l’alcool aurait permise.

Il sourit ironiquement en l'entendant répondre à son avertissement, un ton au-dessus évidemment, lui prouvant qu'elle n'était qu'une femme soumise aux pulsions et qu'il pouvait avoir une emprise sur elle. C'était aussi simple que ça. Il ne savait pas à qui il s'adressait, certes, mais que dire dans le sens inverse... Damps Kaleo... Un simple nom d'usage. Elle en savait encore moins sur lui que lui en savait sur elle, il en était persuadé. Il n'était qu'un homme, oui. Et pour cause : Le danger ne venait que des hommes, Daneva étant la seule exception connue à ce jour. Du moins c'est ce qu'il pensait jusqu'à ce moment.

- "Intriguant, vous dites ? L'intrigue est semblale aux eaux qui bordent ces îles : d'une profondeur qu'elle garde secrète. Ce n’est toutefois qu’en y plongeant qu’il vous sera possible de le découvrir. À moins que vous ne vous satisfassiez d’observer l’onde de sa surface, sans oser vous y mouiller? demanda t-il, comme on lancerait un défi. Mais alors, qui sait, les trésors qui vous échapperaient ?"

Puis vint ce geste déplacé. Cette phrase à double sens. Ce changement radical dans l'attitude des deux protagonistes. Surtout dans celle de Damps, à vrai dire.

- "Moi, un timoré ?"

L'homme n'en croyait pas ses yeux. D'ailleurs, rares étaient les moments où la stupéfaction se lisait sur son visage, que la froideur ou la moquerie monopolisait. Après quelques longues secondes de silence, un rire salvateur le délivra de son mutisme. Quelques regards se tournèrent soudainement vers eux, mais l'officier avait insisté pour ne pas être dérangé. Il sourit en reposant son verre que pour une fois il n'avait pas encore vidé.

- "C'est bien la première fois qu'on me manque ainsi de respect."

Et sans nul doute la dernière. Il aurait mieux valut que le pied de la belle danseuse se trouve ailleurs. En une fraction de seconde, les cuisses du Silencieux bloquèrent le talon avec fermeté, tandis qu'un poignard aiguisé remontait le long de la jambe à qui il appartenait, pour venir effleurer dangereusement la cuisse de celle qui le prenait de haut. La voix curieusement douce de Damps revêtit des inflexions suaves tandis qu’il répliquait à l’épineuse question de la prostitué :

- "Elle m'attire bien plus, désormais."

Lui resister. C'était sans doute la chose la plus folle à faire, mais en même temps, la plus susceptible de lui plaire. Le pied immobilisé, l'arme dansant sur sa proie, Damps, malgré sa folle envie de continuer à ce petit jeu, n'avait pas l'intention de la blesser ou de se mettre lui-même en danger. Elle lui avait prouvé qu'elle n'avait pas peur de lui. Et qu'elle méritait amplement sa place parmi eux. Ainsi, il relacha son emprise, ses yeux s'ancrant dans les orbes dorées de la fille de joie.

- "J'admire votre courage. Sincèrement."

Il n'y avait plus de trace d'ironie dans les prunelles vertes de l'officier polyvalent. Non, une franchise dont il aimait faire preuve de temps en temps, même si un sarcasme était vite arriver. Mais il fit preuve de douceur, à nouveau.

- "Je trouverais fort dommage qu'une femme de votre qualité gâche sa vie en restant fermée aux autres..."
Revenir en haut Aller en bas
Sin
Sang-mêlé
Sin

Nombre de messages : 356
Âge : 36
Date d'inscription : 24/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) Empty
MessageSujet: Re: A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)   A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) I_icon_minitimeJeu 21 Aoû 2008 - 21:28

Elle avait piqué sa curiosité autant que son orgueil, elle le savait. Il était un homme après tout, esclave de sa fierté et de sa haute estime pour lui même comme n'importe quel mâle. Mais comme une petite fille ayant la perversité d'aimer être punie, elle ne cacha pas sa déléctation au contact froid de la lame sur sa peau. Sans quitter Damps des yeux, ses yeux dorés, animés d'un feu qui leur était propre, elle se laissa aller à un léger soupir suivi d'un sourire en coin.

-Elle m'attire bien plus, désormais.

Avant même qu'il ait fini sa phrase sur ses notes onctueuses de sa voix taillée dans le velour, elle s'était redressée de toute sa hauteur sur sa jambe valide, le genoux collé contre le torse de son officier. Avec une lenteur calculée , elle passa sa main sur celle qui tenait le stylet et infléchit à la lame une trajectoire particulière de son entre-cuisse jusqu'à son coeur, le tout sans cesser d'aggriper ses yeux de fournaise sur lui : des yeux d'un vide étrange et pourtant peuplés d'une lueur particulière, indéfinnissable.

Il relacha finalement son emprise. L'assemblée médusée observait le spectacle comme si il s'agissait de comédiens en pleine représentation dramatique.


- J'admire votre courage. Sincèrement.

Elle sourit et reposa son pied à terre tout en relachant la main du jeune homme. Emme resta debout un moment. Son sourire eut quelque chose de trés enfantin et l'espace d'un instant elle n'eut plus rien d'une femme sûre de ses charmes mais d'une gamine satisfaite de son coup. l'impression se dissipa aussi vite qu'elle apparut.

-Merci, messire mon officier, fit-elle avec une pointe de malice peu coutumière mais qui dénotait que Damps avait franchit un premier palier d'intimité avec la belle.

-Je trouverais fort dommage qu'une femme de votre qualité gâche sa vie en restant fermée aux autres...

Il avait l'air sincère.
Si , Sin avait eu un père digne de ce nom, il aurait sans doute fait le même genre de réflexion. Elle imagina Andreï la prenant dans ses bras le jour de sa naissance, jouant avec elle, l'embrassant avant d'aller se coucher... Elle se sentit quelque peu déstabilisée par le ton franc et amicale de Damps autant que par ces visions de bonheur jamais atteint. Personne ne s'était jamais inquiété de son bien être et encore moins un homme. Là encore l'instant de trouble fut fugitif, son visage se coulant à nouveau dans la rigidité d'une cire de cuivre.


-Je ne suis pas une femme de qualité... Je suis juste "Sin". La seule chose qu'on m'ait appris à ouvrir ce sont mes cuisses.

Elle avait dit sa sans la moindre émotion, sans le moindre regret, sans la moindre volonté de se faire plaindre. C'était juste un fait, pur et simple.
Elle baissa le regard vers son verre et repris place lentement dans son fauteuil. Le silence se fit pesant tandis que la Danseuse observait , absorbée, les reflets ocres de son breuvage à peine entamé. Puis comme une élève s'appliquant maladroitement à tirer parti de ses leçons, elle se tourna vers son compagnon de table et murmure
:

-Comment avez-vous rencontré Daneva ?
Revenir en haut Aller en bas
Kalafein
Humain
Kalafein

Nombre de messages : 100
Âge : 28
Date d'inscription : 24/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Non-Initié
A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) Empty
MessageSujet: Re: A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)   A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) I_icon_minitimeSam 23 Aoû 2008 - 18:27

Amusé par la comédie qui se jouait devant lui, Damps apprécia la vision de ce sourire presque enfantin de la belle, imitant à merveille l’humilité, mais ne s’y laissa pas tromper. Le ton malicieux qui s’ensuivit conforta cette pensée. S’ils n’avaient été en public, l'officier aurait assurément croqué cette bouche pour en essuyer toute effronterie. Délaissant momentanément le visage de Sin, son regard se posa sur la clientèle qui commencait à déserter le bar de Jill. Il ne vit pas le trouble qui saisait un court instant le visage de la danseuse, mais sa phrase on ne peut moins explicite l'interpella.

- "Et bien, vous au moins, vous êtes franche. Mais, entre nous, vous faites ça par besoin ou par pur plaisir ? On dirait que vous y avez été contraint, pourtant une femme fière et indépendante comme vous ne doit pas être du genre à se laisser dicter un chemin de conduite. Mais bon, peut-être que vous aimez ça..."

Ses lèvres se retroussèrent dans un sourire presque carnassier, allant de pair avec ces orbes émeraude qui le dévisageaient avec tant d’intensité. Lentement, il franchit la distance qui les séparait jusqu’alors, ses doigts glissant le long du bras allongé au-dessus de la table, pour finalement relever le menton de la jeune femme basanée, comme pour mieux admirer la grâce de ses traits.

- "Difficile pour mes yeux de se détacher de ce spectacle magnifique qu'est votre personne."

C'est sûrement l'alcool qui le faisait réagir ainsi, mais ça avait le mérite d'être franc et sans détour. Relâchant son étreinte, il l'observa encore quelques secondes avant de sortir de son gousset une sèche qu'il alluma sans plus attendre, laissant la conversation passer du coq à l'âne, Sin se questionnant à propos de sa rencontre avec Daneva. Après une grosse bouffée tirée de sa clope, il lui répondit non sans avoir lever les yeux au ciel pour se remémorer.

- "Dane... Notre rencontre était inévitable, puisque j'ai rejoint la Compagnie des Silencieux dont elle était déjà une des pionnières, à l'époque où celle-ci était en pleine reconstruction. Il faut dire que ce groupuscule m'a permit de sortir de certaines soirées terriblement assommantes où la seule distraction qui m'apparaissait possible était de sauter par la fenêtre."

Bien sûr, Damps avait eut une affinité toute particulière avec la Compagnie, puisque son père Ranael en avait fait partit, et son père avant lui, à l'époque du grand Derwin et de son apogée. Mais le jeune homme s'était construit indépendemment, par sa seule volonté et avait renié son nom pour ne pas qu'on le considère comme le "fils de".

- "On disait partout que tout ce qu'il y avait de têtes bien faites et d'esprits prompts au divertissement se retrouvait chez les Silencieux... En bon rôdeur, friand de vols et de meurtres, je me suis dit que le seul moyen de continuer à faire ce que j'aimais sans qu'on m'envoie dans derrière les barreaux était de m'enrôler dans cette compagnie..."

Le serveur revint et déposa silencieusement devant Damps les mets qu'il avait commandés. D'un battement de paupière, l'officier refusa le vin qu'on voulait lui servir. Il estimait avoir assez bu pour l'heure et ne comptait pas arriver totalement gris à la réunion de Daneva. Réunion qui, si l'on en jugeait par l'heure avancée et le peu de personnes qui restait dans la taverne, n'allait pas tarder à commencer. Il allait sûrement être en retard. Mais la ponctualité était la politesse des rois et il ne se sentait pas de leur en ravir le privilège.

- "Le discours ne va pas tarder. Je suis attendu, vous aussi, sans doutes."
Revenir en haut Aller en bas
Sin
Sang-mêlé
Sin

Nombre de messages : 356
Âge : 36
Date d'inscription : 24/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) Empty
MessageSujet: Re: A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)   A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) I_icon_minitimeDim 24 Aoû 2008 - 11:29

Sin observa longuement la fumée s'échappant de la bouche de Damps.

Drôle d'homme à la vérité. Il piquait agréablement sa curiosité avec ses manières doucereuses et son phrasé musicale. Pourtant son instint, presque animal, lui indiquait d'autres senteurs, d'autre mélodies, comme un chat ayant plusieurs vies.
Il ne fallait pas s'y tromper. Sous ses airs affables Damps Kaleo transpirait le carnivore. Un prédateur à l'esprit retors. C'était respectable à tous points de vue pour la jeune femme féline et racée qui ne connaissait que les lois du sangs...et du sexe.

Elle fut néanmoins sensible au léger changement de ton à l'évocation de Daneva. Pour lui ausis, cette femme faisait figure de pilier fascinnant. Bien qu'il fanfaronne sur son individualisme flegmatique et sa nonchalante indépendance, lui aussi était homme à suivre cette femme de manière dévouée et fidèle. Elle en était pratiquement sûre à présent : on ne pouvait pas suivre cette femme par calcul bien longtemps sans embraser une adhésion totale à son leadership.


- je vois... Ma Dame est une personne qui ira loin.

- Le discours ne va pas tarder. Je suis attendu, vous aussi, sans doutes.

- Oui, fit-elle simplement.

Il se levèrent tout deux, abandonnant leur table. Sin rajusta sa cape laiteuse sur ses épaules et remonta la capuche sur son visage une fois dehors. Elle regarda Damps un moment de ses yeux dorés perçants qui semblent vous mettre à nu.


- ... Je fais ça parcequ'il n'y a d'autres possibilités pour moi et pour le sang que j'abritte. C'est la seule voie que le destin m'a laisser embrasser. Mais ne vous méprennez pas, messire mon officier, j'aime le travail bien fait, quelqu'il soit.

La réponse s'était faite attendre, comme un écho lointain. Sin eut alors un geste étrange : elle prit la main droite de Damps qu'elle ouvrit doucement paume visible. Après l'avoir scruttée un moment comme pour lui lire les lignes de la mains, elle déposa ses lèvres sur la peau rendue caleuse par les armes en un étrange baiser. Puis elle referma sa grande main avec douceur avant d'enfin décrocher son regard de ses yeux verts.

- Pour Daneva...

Un pacte? une bénédiction ? un remerciement ? Il n'eut pas le temps de lui poser la question qu'elle ouvrait déjà la marche en direction des hauteurs de Nelen, sa silhouette fantomatique accrochant les rayons de lune. Là, dans un bureau obscur creusé dans la falaise, Daneva les attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) Empty
MessageSujet: Re: A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)   A quelques heures de la grande réunion (PV Sin) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quelques heures de la grande réunion (PV Sin)
» Carl Neill a raté sa sélection de quelques heures
» Grande réunion générale ! [HRP]
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Terres royales :: Domaine de Nelen-
Sauter vers: