AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Salle de détente] Le temps des retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2317
Âge : 32
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: [Salle de détente] Le temps des retrouvailles   Sam 23 Aoû 2008 - 16:43

*Ardamir !*

Jamais encore Eldis n’avait pu contempler de ses yeux les beautés de la cité sylvestre. S’il avait été impressionné par Alëandir, là il était subjugué. La capitale elfe était faite de pierres, là, les maisons étaient faites autour des arbres, des passerelles reliant les différents quartiers et zones de la majestueuse cité. Lui qui avait toujours vécu dans une maison au sol, l’idée de vivre dans une de ces maisons le grisait.

*Qui sait ? Un jour peut-être.*

Tout en contemplant les beautés de la cité, Eldis se mit en quête de trouver la demeure de Dragan et Révérie. Etant donné leur rang, ils devaient vivre dans un manoir ou un palais, mais l’elfe humain n’étant pas coutumier des privilèges de l’aristocratie il ne pouvait en être sûr. Heureusement pour lui, il y avait des elfes au sol qui se promenaient, il allait pouvoir se renseigner. Alors qu’il s’approchait d’un couple d’hommes, ces derniers le regardèrent méfiant. Il fallait dire qu’Eldis avait de quoi faire peur. Il portait une chemise et un pantalon bouffants noirs, des bottes usés de la même couleur et une besace marron. Des vêtements étranges pour un elfe, voire plutôt un demi-elfe. Ses vêtements semblaient sales, comme s’il les portait depuis des semaines sans se changer. Il n’y avait bien qu’un demi-elfe pour porter de tels vêtements aussi longtemps. Et puis, il avait un visage fatigué, des cernes profonds marquant ses yeux, preuve du manque de sommeil. C’était sans doute à cause de l’enfant qu’il portait dans les bras, une enfant hors du commun, la peau marron et des cheveux sombres et bouclés. Qui était-ce et d’où venait-il ? Voila ce que se demandaient ces hommes. Mais ils s’arrêtèrent quand l’étranger leur parla dans leur langue.


« Je vous prie de bien vouloir m’excuser messires, mais je cherche la demeure du Marquis Tiril s’il vous plait ? »

Les hommes dévisagèrent l’inconnu, puis finalement lu indiquèrent comment rejoindre le palais. Eldis les salua et partit dans la direction indiquée.

Il avait bien remarqué le regard dégoûté de ceux qui l’avaient renseigné. Il ne s’attendait pas à de meilleure réaction de leur part. Il portait des vêtements des hommes noirs des Royaumes de l’Ouest, ses anciens habits n’ayant pas supportés les combats. Il était fatigué au point qu’il devait avoir une mine à faire peur, et par-dessus-tout il avait dans les bras une fille humaine à la couleur de peau inconnue. Encore heureux qu’il ait confié ses armes au Médiateur Divin, sinon les hommes ne lui auraient certainement pas parlé.

Après avoir marché plusieurs minutes dans la cité tout en l’admirant, Eldis arriva enfin devant le palais et ses yeux s’agrandirent devant le spectacle qui se présentait à lui. Le palais était dressé dans un chêne millénaire, et semblait briller de mille feux. L’écuyer resta un moment interdit devant ce spectacle avant de marcher vers l’escalier qui y menait, tout en gardant les yeux rivés sur le palais.

Au bas des marches se tenait des gardes qui lui bloquèrent le passage tandis qu’il approchait.


« -Halte ! Veuillez décliner notre identité et ce que vous venez faire au palais.
-Je me nomme Eldis Gil-Assan. Je suis un ami du Marquis Tiril et de son épouse.
-Vraiment ? »


L’homme le dévisagea des pieds à la tête avant de répliquer.

« -Je doute que le marquis ait d’aussi mauvaises fréquentations.
-Pouvez-vous l’avertir, lui ou sa femme que je suis ici, s’il vous plait ?
-Très bien je vais voir s’il veut bien vous recevoir.
-Merci. »


Eldis se mit donc à faire les cent pas en attendant que le garde revienne. Pendant qu’il attendait, il ne cessait de penser qu’il allait revoir Révérie. Toutes ses pensées étaient focalisée là-dessus, et il n’arrêtait pas de se demander ce qu’il allait ressentir en la revoyant. Et puis, il y avait aussi Dragan auprès de qui il avait une dette de vie. Ce dernier lui avait sauvé la vie, et il lui avait juré de venir un jour payer sa dette. N’empêche, le destin était assez drôle. Qui aurait cru que Révérie et Dragan, deux personnes qu’il avait rencontré bien trop brièvement à son goût, se rencontreraient à leur tour, et finiraient par se marier ?

Le garde revint, et lui demanda de le suivre. Eldis monta l’escalier à la suite de son guide et pénétra dans le palais. Marchant à travers les couloirs, il admirait l’architecture du palais, tout en attirant des regards pour le moins dégoûtés voire hostiles. Malheureusement il n’avait plus aucun autre habit, et malheureusement pas le temps de s’en acheter d’autres. Revoir ses amis dans une tenue pareille lui faisait honte, mais il n’avait pas le choix. Arrivés devant une porte, le garde l’ouvrit et annonça :

« Mon seigneur, ma dame, Eldis Gil-Assan. »

Il se déporta pour laisser entrer l’elfe humain, dont le cœur battant si fort qu’il avait l’impression qu’il allait jaillir de sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle de détente] Le temps des retrouvailles   Mer 27 Aoû 2008 - 16:34

Révérie portait une robe de toute beauté, mais n’ayant pas les atouts pour la cours mais mettant en valeur de corps divin de la métisse. Ho elle avait changée, son ventre bien qu’as nouveau plat, n’avait pas encore retrouvé sa fermeté et sa musculature. Ses hanches avait encore un peu les traces de la grossesse et sa poitrine était alourdit par l’allaitement. Pourtant, malgré cela, Révérie restait une femme divine aux yeux de certains.

La robe du jour donc, bien trop courte au gout des nobles dames, arrivait a ses cuisses, laissant visible ses longues jambes, qui s’enroulait si bien autour de la taille de Dragan. Le tissus d’une couleur blanche pur et argent, était léger, si léger qu’il virevoltait au moindre de ses mouvements. Sur ses hanches, le tissu était serré, mettant en valeur sa taille à nouveau fine et pire, sa poitrine ronde et volumineuse. Ses épaules dénudé, ses bras nue, elle avait l’air si simple qu’on eu pu la prendre pour une simple femme du peuple… si bien sur la robe n’avait pas été aussi joliment tissée et de facture aussi bonne

A ses chevilles des rubans, blanc, retenant de fin soulier à son pied. Des souliers au bout pointu, et sur lesquelles était sertie de petite gemme bleuté et des motifs elfique argent brodé. La richesse de ses souliers contrastait avec la simplicité de ses vêtements, offrant une vision plus rêveuse. Ses cheveux avait été natté de dixènes de fine natte, tombant sur ses épaules et dans son dos de manière étrange.

Dans ses bras, un enfant tout de vert vêtue, gazouillait joyeusement. Il avait les traits de son père, mais quelque chose en lui, ne trompait pas sur l’origine de sa mère. Passant ses mains devant ses yeux, il bailla, enfonçant presque son point si minuscule dans sa bouche. Doucement a mère passa ses doigts fin et long sur sa tempe, repoussant le duvet blanchâtre qui lui couvrait le dessus du crane.

« Lomion… ton poing ne se mange pas voyons. »

Comme si il avait entendu la vois d’une déesse même, il relava les yeux vers sa mère, la regardant avant de bailler et de poser sa main sur le sein de sa mère.

« Non Lomion… tu a suffisamment manger… regarde, ton frère est bien moins glouton que toi. »

Elle releva son regard d’un blanc pure, posant ses yeux sur la présence masculine a ses cotées. Un homme de haute stature comparée à elle si fine et petite. Cet homme, un elfe aux cheveux d’argent, nouer par de fin lien de cuir, la peau mate et le regard bleu glace, avant dans ses bras le même enfant, vêtu lui de bleu. Il dormait à moitié se petit ange…

Mais un serviteur fit irruption, un garde surement, s’attirant bien malgrés lui les foudres de la Marquise. Soupirant de voir Valamiel éveillé, elle entendit a peine celui qu’il leurs présentait et portant Lomion contre son épaule, caressant son dos doucement, elle dit simplement.

« Faite entrez voyons, maintenant que vous l’avez réveillé… »

Un soupir se fit entendre, mais s’évanouie tout de suite en voyant Eldis. Son Eldis ! Un sourire naquit, illuminant son visage qui pourtant était encore méchamment marqué par la fatigue.

« Eldis ! Eldis ‘est bien toi ? quel joie de te voir mon frère ! »


Oui, son amour pour lui était celui d’une sœur et elle s’approcha de lui, le regardant en faisant la moue.

« Tu es dans un état effroyable et pitoyable… ha… ou as-tu encore été fourré ton nez mon ami ? »

Puis elle se stoppa net, amusée de ce qu’elle voyait. Un drôle d’enfant que voila.

« Tiens, Dragan, mon tendre Melindo… regarde ce qu’Eldis nous apporte. Haha… avoue, tu étais jaloux ! »

Doucement elle se tourna, cherchant la main de Dragan pour glisser la sienne a son contacte.

« Dragan, je te laisse faire les présentations… je sais que tu en meurs d’envie. »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Salle de détente] Le temps des retrouvailles   Mer 27 Aoû 2008 - 17:07

Charmant tableau que voilà, petit moment de bonheur comme il y en avait souvent ces derniers temps. Révérie était définitivement hors de danger. En quelques semaines, elle avait retrouvé son physique, même si ses muscles étaient moins fermes qu'auparavant. Mais cela reviendrait, il fallait laisser le temps au temps. Elle était radieuse, bien que fatiguée. Les petits se réveillaient un peu moins souvent, mais nourrir deux enfants, prenait le double de temps, et cela s'était révélé épuisant pour une jeune maman qui était habituée à dormir des heures comme un loir. Evidemment, cela perturbait aussi les habitudes nocturnes de Dragan, mais dans une moindre mesure. Il arrivait toujours à grapiller du repos à droite et à gauche. Il faisait l'effort de se lever la nuit pour amener l'enfant directement à sa mère qui parfois, ouvrait à peine les yeux tellement elle était fatiguée. De ce fait, il avait vite apprit à changer les langes pour laisser révérie récupérer, même si elle s'en chargeait tout de même dés que possible, malgré les protestations de son mari.

Nouveau changement de train de vie aussi, niveau relations intimes... La première fois qu'il avait enfin pu caliner Révérie et entreprendre de l'honorer de nouveau après de longues semaines d'abstinence, il avait été interrompu par les pleurs de Valamel. Ils s'étaient regardés et Dragan avait pesté, énormément frustré de ne pas pouvoir aller jusqu'au bout. Révérie n'avait pas été plus heureuse... Ils étaient ravis d'être parents, mais quelques fois, ils regrettaient de ne plus pouvoir être simplement amants. Heureusement, avec le temps, ils avaient réussi à trouver comment faire pour ne pas être interrompus, mais cela ne marchait pas toujours.

Quoiqu'il en soit, ils étaient réunis tous les quatres. Rév, comme à son habitude, était vêtue simplement, bien loin des robes des dames nobles. Elle était à croquer dans sa simplicité. Dragan était un peu plus formel : bottes, pantalon fin, tunique d'argent brocardés d'entrelacements recherchés. Quelques mèches étaient natées. Il était habillé selon son rang.

Il avait Valamiel dans les bras, qui commençait à s'endormir après la tétée... Jusqu'à ce que des coups soient frappé à la porte, le faisant sursauter et ouvrir les yeux. Des yeux bleus, pailletés d'ambre, trahissant le peu de sang drow qui coulait dans ses veines. Révérie semblait contrariée alors qu'elle disait à l'importun de faire entrer le visiteur.

Mais son visage s'illumina quand elle vit qui c'était et de nouveau, la jalousie s'empara de Dragan, sans raison, mais désagréable. Cependant, elle l'appela mon frère et cela l'apaisa. Il était stupide d'être jaloux... Elle se leva et alla à sa rencontre spontanément alors que Dragan se levait lentement, plus réservé et détaillant Eldis du regard. Il n'avait guère changé, sauf qu'il paraissait plus vieux, plus sûr de lui... Ses oreilles étaient enfin effilées comme il en avait toujours rêvé et surtout il était d'une saleté repoussante. Cela fit sourire Dragan alors qu'il repensait à leur première rencontre, Eldis ayant été attaqué et étant couvert de sang et de saleté.

Il s'approcha alors que Rév parlait de l'étrange paquet dans ses bras.

- "Comme si tu n'aurais pas été jalouse si tu avais appris qu'une amie à toi m'avait tourné autour et que je l'aimais encore tendrement!"

C'était facile de se moquer... Lui, il n'avait gardé aucun contact avec ses conquêtes. Cela valait mieux d'ailleurs, il devinait Rév capable du pire. Il écarquilla les yeux de surprise en voyant l'enfant noir dans les bras d'Eldis. Drow? il releva les yeux vers Eldis, de l'incompréhension sur le visage. Pourtant, ses bonnes manières eurent raison de son aversion naturelle pour les drows, ainsi que les exemples d'Arakmorach et de Révérie. Il se permit un sourire chaleureux et reprit d'une voix amicale :

- "Décidément, tu ne sauras jamais comment te rendre présentable."

Cela était de l'humour, une gentille moquerie. Il n'était pas aussi expansif que Rév même s'il avait bien évolué de ce côté là. Mais il ne fallait pas lui demander de se jeter au cou d'Eldis. Eldis qui avait fricotté avec celle qui était maintenant sa femme et la mère de ses enfants.

- "Sois le bienvenue chez nous Eldis, il me semble que tu as énormément de choses à nous raconter... dragonnier."

Il jeta un regard éloquent sur ses oreilles, sur le bébé noir dans ses bras et enfin sur ses vêtements.

- "Tu veux peut-être te mettre à l'aise avant que nous entamions une discussion qui risque fort de durer des heures? Non pas que ton parfum me dérange, note bien."

Il lui parlait avec ce mélange d'humour et de nonchalance qu'il arborait en présence de ses amis. Bien loin du marquis officiel et arrogant qu'il pouvait être... qu'il avait été lorsqu'Eldis s'était réveillé, soigné, soumis à la suspicion et à la curiosité de Dragan... qui s'étaient vite envolés pour laisser place à une relation amicale, bien que trop courte.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2317
Âge : 32
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle de détente] Le temps des retrouvailles   Mer 27 Aoû 2008 - 19:50

Ce moment il l’avait craint et espéré en même temps. Revoir celle qu’il avait aimé autrefois, mariée et mère avec un ami à lui… Comme il l’avait compris, le destin, ou les Dieux étaient si étranges, s’amusant à jouer avec leurs petites poupées, à les torturer, les malmener… Pendant un temps il leur en avait voulu, à Arcamanel en particulier, lui qui avait été si cruel envers le pauvre être qu’il était. Mais la sagesse l’avait emportée depuis, et maintenant il était serein, bien que craintif quand à l’issu de ces retrouvailles tant attendues.

Lorsqu’on l’annonça, il entra, doucement, un pas devant l’autre et finalement il fut dans la pièce, et découvrit une scène des plus touchantes, mais qui empreint son cœur de nostalgie, une voix, une vision qui murmurait « si seulement… » Des visions, des envies, cette partie de lui en vint à lui demander, et lui montrer ce qu’aurait été sa vie s’il avait été à la place de Dragan. Mais contrairement à ses craintes, nulle jalousie ne lui vint, et très bientôt cette voix disparue, et plus jamais elle ne reviendrait, Eldis le savait. Il avait passé cette épreuve, et s’en retrouvait plus détendu et calme que jamais. Devant lui, Dragan et Révérie étaient assis, leurs enfants, des jumeaux, dans les bras. Ils tenaient de Dragan, c’était indéniable, mais il y avait aussi une part de leur mère en eux.

La surprise se peint sur le visage de la belle métis, puis la joie de revoir son ami, son double et en même temps son opposé, son frère comme elle le nommait… Oui, lui aussi le ressentait. Plus que les liens du sang, ils étaient liés par un amour fraternel que rien ni personne ne pourrait désormais briser. Eldis sourit à ses amis.


« Moi aussi je suis content de te revoir Rév, ou dois-je t’appeler Aglarer ? J’ai cru comprendre que c’était ton vrai prénom… ma sœur. »

La jeune marquise s’avança vers lui avant de faire une moue de dégoût en regardant son allure. Un sourire navré marqua les traits du draconien, avant qu’un petit rire gêné ne sorte de sa bouche.

« Désolé, je dois avoir une tête à faire peur je sais. Mais ce n’est pas seulement du aux ennuis, comme tu sembles si bien le penser. »

En disant cela il regarda sa fille qui dormait toujours à poings fermés. Révérie et Dragan remarquèrent son mouvement, ce qui stoppa la marquise dans son mouvement pour sauter au cou de son ami. Pour eux, c’était sûr qu’il devait être étrange, étant donné qu’il n’y avait pas de représentant des hommes noirs en Miradelphia. Elle était la première.

Révérie taquina Dragan sur le fait qu’il était jaloux, et sa réponse était on ne peu plus normale. Eldis lui-même l’avait été, même si la situation était légèrement différente. Le draconien ne dit rien, jusqu’à la pique que Dragan lui lança dans un sourire. Eldis rit doucement avant de répondre.


« On dirait oui, mais crois-moi l’idée de venir me présenter à vous ainsi n’est pas de mon initiative. Un malheureux concours de circonstances a fait que j’ai du venir vous voir moins présentable que je ne l’aurais voulu. Mais crois-moi, d’habitude je suis beaucoup plus soigné. »

Alors que Dragan et Révérie lui parlait, ils ne firent aucune mention au fait que ses oreilles soient devenus aussi effilées que celles d’un elfe, ni que sa musculature avait changée. Ils ne mentionnèrent pas non plus le fait que ses yeux commençaient doucement à se colorer de rouge, mais c’était à peine visible, et d’ailleurs, le draconien l’ignorait. S’il l’apprenait, il comprendrait bien ce que son destin lui réservait.

Le fait qu’ils n’aient pas mentionnés son état trouva une réponse très vite, lorsque le marquis l’appela « Dragonnier ». Ainsi donc ils savaient, probablement grâce à Rima-Marcil. Il n’avait pas tenu sa langue, mais après tout il ne lui avait pas dit ne rien révéler, juste de ne pas dire qu’il était au fort. En le quittant, il avait du tout raconter à sa fille et son gendre, sans doute pour leur donner des nouvelles de lui.

Lâchant un soupir, il répondit en regardant Révérie:


« J’imagine que c’est ton père qui vous a dit que j’étais devenu un draconien ? »

Captant le regard de Dragan, Eldis rajouta :

« Oui, j’en ai des choses à raconter, et vous aussi je pense, même si j’en ai appris la plupart de la père de Rima-Marcil. »

La remarque de Dragan amusa Eldis au plus haut point.


« Oui j’aimerais bien. J’ai honte de me présenter ainsi, crois-moi, et j’aimerais beaucoup être plus présentable pour fêter nos retrouvailles. Après tout, c’est la première fois que je me retrouve dans le palais d’un marquis, il faut que je sache faire bonne mesure. Mais avant tout, je ne vais pas faire comme Dragan et manquer à mon devoir de vous présenter quelqu’un. »

Une petite plaisanterie pour signaler à son ami qu’il ne lui avait pas fait l’honneur de lui présenter ses fils, bien qu’il ne s’en offusquait pas. Tant de questions devaient tourner dans sa tête. Eldis dévoila un peu plus son enfant, retirant un pan de la couverture pour que le marquis et sa femme puissent l’admirer.

« Dragan, Révérie, je vous présente Melesiel, ma fille. »
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle de détente] Le temps des retrouvailles   Mar 9 Sep 2008 - 14:18

Ils se traitaient comme frère et sœur, et en rien comme deux anciens amours ou amant, chose qu’ils n’avaient pas été et Dragan étaient le mieux placé pour le savoir. N’avait’ il pas volé sa virginité dans une auberge, un soir ? Prenant la parole Révérie prenait son rôle de maitresse de maison à cœur.

« Ne t’en fait pas de ça Eldis, quelque soit ton état ta présence nous fait plaisir. Tu sais que j’étais inquiète pour toi ? Rima m’as conté tes aventures et tu as risqué ta vie. Fait un peu attention a toi petit frère, sinon il faudra que j’aille te sauver et c’est Dragan qui fera grise mine de devoir me laisser l’abandonner pour te ramener par la peau des fesses. »

La voila qui de sœur deviens mère, et pourtant c’est encore différent. La suite fut politesse et joie de se retrouver jusqu’as se que la conversation tourne et dévie sur le père de Révérie, Rima. Eldis demandait si c’était lui qui avait vendu la mèche et la seule réponse possible était oui.

« Oui, il nous a tout raconté ou presque. Pour toi comme pour ma sœur… Merci Eldis de ta loyauté Envers moi. Si tu avais parlé… qui sais ce qu’elle aurait fait à moi, mes bébés ou a Dragan. Pour cela je te suis redevable a jamais. »

D’un air amusé Révérie agrémenta les paroles d’Eldis.

« Il est toujours impolie, on s’y fait à la longue tu verra… hihi »

Puis Eldis leurs présenta le bébé a la peau sombre, étrange petite fille que voila. Doucement elle approcha ses doigts de sa joue sombre et caressa avec tout l’amour d’une mère. La peau si pale et maladive de Révérie avait quelque chose d’anormale comparé a la peau sombre de l’enfant, celle bronzée de Dragan ou celle halée d’Eldis. Elle semblait si pale et elle s’en rendit compte mais ne s’en trouva nullement gênée. Elle avait l’habitude après tout.

« Ta fille est adorable Eldis…»

Elle ne fit aucune allusion au manque de ressemblance entre l’enfant et son père et elle se doutait bien qu’il ne l’était pas biologiquement. Pour la mère non plus, pas de question, si elle n’était pas avec lui, peu de chance qu’elle soit encore de se monde. Elle n’avait aucune curiositée déplacée et moins encore l’envie ou le besoin de savoir, elle se contenta donc de présenter a Eldis ses fils.

« Voila nous fils, Lomion et Valamel, des jumeaux bien sur. »

Les petites avaient un petit quelque chose d’étrange mais difficile de mettre le doigt dessus. Leurs cheveux était blanc ou argenté, difficile a dire, leurs peau d’une couleur neutre, tout ce qu’il y as de plus normale… non ce qui faisait étrange c’était les yeux du petit Lomion qui venait de s’ouvrir pour babiller quelques sont en tendant les bras et en cherchant a attraper les cheveux de sa mère. Ils étaient bleu si bleu et pure mais, pailleté d’or, comme si une fée avait trouvé glorieux de laisser quelques pincé de sa poudre naitre dans le regard du bébé.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Salle de détente] Le temps des retrouvailles   Mer 10 Sep 2008 - 10:15

Dragan était plus réservé que Révérie et parlait donc un peu moins. Il n'avait pas les mêmes rapports avec Eldis qu'elle. Après tout, il n'avait fait que sauver la vie d'Eldis à un moment critique de son existence et au vu de ce qu'il était devenu aujourd'hui, il avait bien fait d'être placé sur sa route par le Destin. Quant à Rév, elle avait entretenu une relation plus ambigue avec l'humain... Plus intime aussi.

Dragan avait taquiné Eldis sur sa tenue et si Rév passait l'éponge, l'elfe, lui, s'amusait de cet état et en jouait, alors que l'humain s'en défendait.

- "Je ne crois rien, je constate juste que cela fait deux fois que je te vois, deux fois que tu es dans un état déplorable."

Dragan avait laissé sous entendre qu'ils savaient ce qu'était devenu Eldis et celui-ci soupira, concluant que c'était Rima-Marcil qui avait vendu la mèche. Révérie confirma. Après tout ce n'était pa sun secret et Rima avait parlé d'Eldis quand celui-ci était partit du Fort. Révérie le remercia de sa loyauté et le jeune marquis acquiesça, soudain sérieux. Quand il lui avait sauvé la vie, Eldis lui avait demandé comment payer sa dette. Il avait la réponse :

- "Ta dette envers moi est payée Eldis. Largement. Tu as sauvegardé ce que j'avais de plus cher et cela vaut plus que ma vie."

Cependant, son air grace s'envola quand Eldis lui fit remarquer qu'il était malpoli au point d'oublier de présenter ses enfants.

- "Oh désolé, ça se voit moins que Rév, mais je si tout ému et chamboulé de te revoir que j'en oublie la plus élémentaire des politesses."

Il y avait un brin de moquerie dans sa voix, comme souvent quand il palait avec légèreté. Cependant, Révérie ne le loupa pas. Il leva les yeux au ciel, faussement exaspéré. Elle devait faire allusion à leur première rencotnre où il s'était montré légèrement... froid.

- "Dans 100 ans, elle m'en parlera encore!"

Il dévoila alors le bébé qu'il tenait dans les bras et Dragan put admirer les traits de la petite. Une peau noire, mais absolument rien d'eflqieu dans son visage. On aurait dit un bébé humain, mais à la peau sombre. Très étrange. Mais l'enfant était en effet, adorable. Dragan retroussa les lèvres en un sourire moqueur à l'intention d'Eldis :

- "Et plus présentable que son père."

Révérie ne posa pas de questions sur l'enfant et Dragan fit de même. Eldis leur dirait tout en temps voulu... ou pas. Elle caressa la joue de l'enfant, comme s'il eut été le sien. Puis, la belle hybride fit la présentation de leurs jumeaux et Dragan ponctua :

- "De ce côté là, nous sommes bien des elfes... Des prénoms plein de signification..."

Autant pour les jumeaux que pour Melesiel. Un des enfants ouvrit d'ailleurs ses magnifiques yeux bleus pailletés d'or, seul signe pour le moment de quart de sang drow qui coulait dans ses veines. Plus tard, ils dépasseraient leur père d'une tête et seraient surement bien plus larges que lui. Comme Eldis d'ailleurs. Il se retint de faire une remarque à ce sujet, sur un ton humoristique. Appaemment, le lien avec le dragon le changeait... Mais jusqu'à quel point?

- "De quel malheureux concours de circonstances parlais-tu toute à l'heure? Rien de grave j'espère?"
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2317
Âge : 32
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle de détente] Le temps des retrouvailles   Ven 12 Sep 2008 - 21:48

Bien qu’Eldis ne ressente plus rien pour Révérie, il n’en restait pas moins qu’elle occupait une place importante dans son cœur. Tous deux étaient comme les reflets d’un miroir, chacun trouvant son jumeau et en même temps contraire en l’autre. Rév, une immortelle, avait été élevée par les humains, tandis qu’Eldis, lui mortel, avait été élevé par les elfes. Elle avait souffert de voir ses pères mourir devant ses yeux, lui de se voir mourir devant les yeux de ses parents. Tous deux s’étaient retrouvés plongés dans le monde de leurs origines, mais contrairement à lui, elle s’en était mieux sortit. Elle avait retrouvé son père, un héros dont les histoires avaient bercés l’enfance de l’elfe humain, elle avait trouvé quelqu’un avec qui partager l’éternité, et qui lui avait donné deux superbes fils. Lui, avait mis plus de temps à accepter sa condition, et quand enfin il fut en paix sa condition changea. D’humain il devint draconien, avec son lot de changements et de soucis. Mais après un temps, il finit par l’accepter elle aussi. Désormais, il était plus proche de son peuple d’adoption qu’avant, ressemblant plus à un demi-elfe qu’autre chose.

Aussi, en revoyant Révérie, il s’était demandé ce qu’elle deviendrait pour lui. Une amie ? Un ancien amour ? Non, elle devint plus que cela. Elle devint sa sœur. Petit à petit, Eldis était en train de se former une famille à travers tout Miradelphia. Morgane avait été la première à devenir sa sœur, et voila que maintenant Rév le devenait aussi. Et bien sûr, il y avait Melesiel qui était devenu sa fille. Les liens du cœur sont plus forts que ceux du sang.


« Très bien en en ce cas je te fais la promesse solennelle de paraître présentable la prochaine fois que je viendrais chez toi. Je ne voudrais pas que tu crois que je m’habille toujours aussi salement. Et puis ne t’en fais pas Rév, je sais très bien prendre soin de moi maintenant. J’ai un ami qui a pris soin de m’entraîner afin que je puisse me débrouiller seul, sans que l’on vienne constamment me sauver. Il commençait à se lasser de ce rôle je crois. »


Et puis à dire vrai, Hélios en avait assez de le voir aussi fluet malingre, aussi avait-elle décidé d’en faire « un homme ». Sa musculature avait considérablement changée depuis sa dernière rencontre avec Rév ou Dragan, étant plus étoffé au niveau des bras et des épaules qu’autrefois. Il commençait à « ressembler à quelque chose » pour reprendre les termes du chevalier.

Révérie lui avoua donc que c’était bien Rima qui avait parlé, à propos de son dragon et… de sa sœur. Eldis s’en était douté mais n’en avait jamais eu confirmation. Div’Argh était la sœur jumelle de la métis, ce qui expliquait son lien télépathique avec elle, et aussi sa ressemblance malgré la différence de couleur de peau. Dragan lui rappela alors la dette qu’il avait envers lui, lui disant que désormais elle était payée, ayant protégé ce qu’il avait de plus précieux au monde.


« Il n’est nul besoin de me remercier. Ce que j’ai fait, je le referai mille fois s’il le fallait, j’endurerai de nouveau ces souffrances et ces épreuves si cela vous permettait d’avoir la vie sauve. Même si ma dette est payée envers toi Dragan, saches que je serais toujours prêt à vous aider, toi, Rév et vos enfants. Vous pourrez toujours compter sur moi. Vous êtes mes amis après tout. Voire ma famille. »

*Si vous voulez de moi bien sûr*

Rév et Eldis se considéraient comme frère et sœur, mais Dragan n’était pas aussi proche de lui. Leur rencontre avait été courte, autant avec la marquise que son mari, mais ce qu’il avait vécu avec chacun les avaient unis à jamais. C’était amusant de les voir se chamailler tous les deux, avec autant d’espièglerie et d’amour. Connaîtrait-il ce genre de relation lui aussi ?

« Je me rappelle de son impolitesse ne t’en fais pas. Quand il m’a sauvé la vie, la première chose dont il s’est enquit c’était d’où venait mes armes au lieu de s’enquérir de ma santé. Il a pas arrêté de me questionner et ne m’a laissé tranquille que quand j’eu répondu à toutes ses questions. Un vrai bourreau ! »

Non mais ça lui apprendra à se moquer de lui. Un petit rire accompagna la plainte de Dragan.

« M’est avis que même dans mille ans elle te le rappellera. A moins que tu ne te décides à changer d’attitude. »

Eldis leur révéla alors l’étrange enfant qu’il avait dans ses bras. Ils étaient surpris de voir une enfant si différente, et beaucoup de questions devaient traverser leurs esprits, mais aucun d’entre eux n’en formula. Ils attendaient que tout vienne de lui. Rév la trouvait adorable, tandis que Dragan lui lançait de nouveau une pique. Décidemment, il ne l’avait pas connut comme ça.

« J’imagine que moi aussi dans cent ans j’en entendrais encore parler ? »

Il en parlait comme si c’était la plus naturelle des choses, comme si dans cent ans il serait encore en vie. Même si Rima leur avait parlé de son lien avec Cundu, il ignorait que son lien lui donnait une plus longue longévité, aussi les deux époux l’ignoraient aussi. Pensaient-ils qu’il plaisantait ou qu’il serait vraiment encore en vie dans cent ans ?

Ils lui présentèrent leurs enfants, des jumeaux bien sûr. Ils étaient mignons tout plein, avec des yeux uniques, d’un bleu opalescent et pailleté d’or. Avec deux parents comme eux, ils ne pouvaient être comme tous les autres enfants, c’était certain.

Pour toute réponse à Dragan sur le prénom de leurs enfants, Eldis lui offrit un sourire tandis qu’il regardait sa fille dormir. Oui, sur ce point ils étaient bien elfes tous les trois.


« Disons que cela a à voir avec le Père Almàrean, qui vous passe le bonjour soit dit en passant. Si vous le voulez bien nous en discuterons plus tard, lorsque je serais plus présentable. Mon histoire est un peu longue, et je n’aimerai pas vous imposer trop longtemps l’état horrible dans lequel je suis. »
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle de détente] Le temps des retrouvailles   Jeu 9 Oct 2008 - 12:48

Eldis parla de Dragan, de son impolitesse lors de leur rencontre et gloussa doucement en écoutant son ami. Nul doute qu’Eldis disait vrai, ce genre de réaction était tout à fait digne de son Dragan. D’une voix terriblement amusée et espiègle, elle murmura entre deux rires à demi cachés.

« C’est du Dragan tout craché ça… Ha pauvre Eldis, les elfes ne sont plus ce qu’ils étaient. Dans les légendes on les dit avenant et courtois… exemple de politesse et de délicatesse. Mais je crois que notre Dragan en a oublié une bonne partie.»

A nouveau, elle rit doucement, posant sa main fine et meurtrie en son dos devant ses lèvres. De toute évidence, l’humain pouvait voir qu’elle n’avait pas le moins du monde renier son culte et sa dévotion a l’art du combat a main nue. Elle glissa un regard amoureux a son époux et déposa un baiser léger sur ses lèvres comme pour se faire pardonner de sa façon de le taquiner.

« Mille ans ? Tu es gentil… même dans un million d’années je te le rappellerai ! Tu n’as qu’un défaut, autant que j’en use et abuse, sinon tu vas te croire parfait, chose que tu es presque bien sur. »

Puis le bébé fut présenté, et les jumeaux de même. Voila trois beaux bébés et les deux hommes firent remarquer que les trois petits avaient des noms lourds de signification. L’enfant de l’amour, l’enfant du couchant et le joyau de l’amour… Tous trois étaient vernis de ce coté-la, nul ne douterait que les parents avaient de profond sentiments pour ces trois bambins. Puis Eldis sembla être surtout enclin a un bon bain et a un repas chaud avant de raconter ses mésaventures. Révérie dit donc d’une voix maternelle.

« En ce cas, nous allons te faire préparer une chambre, un repas chaud et un bon bain… tu en as besoin. Ensuite nous nous retrouverons dans le petit salon, avec un peu de chance, nos deux petits monstres auront un peu de sommeil à rattraper… bien que je n’y crois que peu. De ton coté, Mélésiel pourra sagement dormir… nous lui ferons préparer un petit lit hihi…»


Elle soupira doucement avant de reprendre.

« Cela vous convient messieurs ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Salle de détente] Le temps des retrouvailles   Jeu 9 Oct 2008 - 15:02

Dragan remercia Eldis d'avoir enduré torture et coups pour sauvegardé l'intégrité de Révérie. Evidemment, il ne fit que répondre avec modestie que cela était tout naturel, mais la fin de son petit discours fit sourire chaleureusement l'elfe qui acquiesça doucement, comme répondant tacitement qu'il faisait bien évidemment partie de la famille et que si Eldis était prêt à les aider dés que possible, la réciproque était également vraie. Mamheureusement, Dragan ne pouvait le faire comprendre que d'un regard ou d'un sourire, trop peu habitué aux effusions sentimentales avec qui que ce soit d'autre que Révérie. Mais après tout, Eldis avait été élevé par les elfes, il savait décoder les attitudes et les expressions, non?

Ils parlèrent alors de l'incilité de Dragan et surtout sa propension à la méfiance. Il prit un air hautain quand Révérie s'amusa à l'enfoncer davantage. Bon en fait son air hautain ressemblait aussi à un air boudeur, mais passons.

- "Non, ce sont les légendes qui sont fausses, enjolivées par les bardes à l'esprit trop lyrique."

Il lui lança un coup d'oeil espiègle. Et toc! ils étaient vraiment des gamins tous les deux. Des gamins complices, amoureux et fusionnels. A nouveau, Eldis lui lança une petite pique sur son attitude et à nouveau Révérie renchérit, non sans l'embrasser en passant pour démentir ses propos.

- "Hum tu sais, j'avais déjà fort à faire entre toi et ton père, mais si maintenant Eldis s'y met, je suis fichu. C'est une coalition contre mon humble personne trop parfaite pour les jaloux que vous êtes."

Il avait dit cela d'un ton faussement dramatique et arrogant, avant de sourire de nouveau. Dragan n'avait pu s'empêcher de taquiner à nouveau Eldis et celui-ci s'en lamenta faussement sous le regard féroce de l'elfe qui réncherit :

- "Bien sûr! Chacun sa croix à porter!"

Il mit une petite tape amicale dans le dos d'Eldis, se faisant doucement moins distant. Il parla alors de se rendre présentable et Révérie donna quelques consignes faisant sourire Dragan en coin, jusqu'à ce qu'elle demande si tout cela leur convenait. Il s'approcha d'elle et l'enlaça doucement par derrière en murmurant à son oreille :

- "C'est parfait. T'ai-je déjà dit que je t'adorais en maîtresse de maison?"

Dragan embrassa le cou de son épouse, avant de la relâcher et d'aller donner ses consignes aux domestiques postés dans le couloir. il entraina ensuite Eldis à sa suite, laissant Melesiel avec Révérie et les jumeaux. Il le conduisit jusqu'à ses appartements ou des serviteurs étaient en train de remplir la baignoire. Là, ils parlèrent un peu, avant que Dragan ne le laisse se reposer et se laver.

[Je pense que tu pourras embrayer sur la suite dans le petit salon Eldis =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Salle de détente] Le temps des retrouvailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Salle de détente] Le temps des retrouvailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle de détente] Le temps des retrouvailles
» Dans la salle de détente.
» 01.02/08.L.Repaire des Morlocks - Salle de détente
» Le temps des retrouvailles
» Fashion Week... Où comment passer du bon temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: