AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Salle de bal 1 (festive et joyeuse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina de Solaria
Humain
avatar

Nombre de messages : 901
Âge : 32
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  30
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Jeu 4 Sep 2008 - 16:18

( HRP : ce poste a juste pour but de faire un descriptif des lieux. )

Salle de bal populaire


Musique d'ambiance 2

(description perdue suite à une erreur de manip, elle sera remise d'ici peu)
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Naessa Mélanoelle
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 285
Âge : 32
Date d'inscription : 24/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Sam 6 Sep 2008 - 16:18

Naessa se retrouvait avec un garde-du-corps attitré, ce qui ne lui plaisait pas beaucoup. Au moins, c'était une femme, même s'il s'agissait d'une humaine. Hrist... Etrange nom mais sans doute normal pour un humain. Naessa était habituée aux prénoms elfiques... Sous protection, elle décida néanmoins de recommencer à vivre. Pour retrouver le sourire, elle se forçait à sortir. Hrist était une brillante protectrice, les assassins avaient frappé trois ou quatre fois encore, mais la jeune femme leur avait fait comprendre que Naessa n'était plus une frêle enfant sans défense. Alors qu'elle se promenait au marché, essayant de trouver quelques graines pour le jardin d'Aerandir, elle repéra une annonce. Une fête était organisée au manoir des Soltariel. C'était à peine à quelques heures d'ici ! Naessa hésita un instant. Pouvait-elle y aller ? Sans doute ! Mais y aller seule ? Elle serra les poings : oui, elle pouvait le faire ! Elle ne devait pas passer son temps cachée dans son temple à attendre que la tempête passe ! Elle pouvait toujours essayer pour voir, en tout cas. Lorsqu'elle en parla à Hrist, cette dernière maugréa : les armes étaient interdites ! Et puis elle ne pourrait pas s'amuser, elle...

- Je te congédie juste pour cette soirée alors. Je veux y aller seule, mais... J'aimerai que tu m'escortes sur le trajet, au moins pour l'aller.

En tant que garde d'élite, Hrist ne put accepter cet arrangement, mais Naessa parvint à la convaincre d'attendre dehors. Elle pourrait tenir compagnie aux gardes, qui ne seraient pas mécontents de trouver une jolie femme avec eux pour les heures qu'ils avaient à passer debout... Naessa sourit lorsque Hrist protesta. Cette humaine, même si elle était bougonne, n'en était pas moins amusante. Naessa passa les quelques jours suivants à se préparer. Elle demanda bien évidemment la permission à Aerandir, qui ne put que l'encourager à sortir un peu.

Le matin de la fête, Naessa prit un soin tout particulier à s'habiller. Revêtant une robe blanche et or qui malheureusement ne mettait pas du tout sa faible poitrine en valeur, elle ne réalisait pas à quel point sa beauté elfique ressortait. La robe se composait d'un haut légèrement fleuri, agrémenté de voiles dorés. Un petit noeud rouge et or, auquel pendait un ruban couleur du soleil, était accroché à son col. Les manches, étroites sur les bras mais larges sur les avant-bras, tombaient en triangle sur ses hanches. Lacés dans le dos par un ruban couleur bouton d'or, son haut s'achevait en arc de cercle sous ses fesses, épousant les mouvements de la jupe avec ampleur. La jupe, de soie blanche, lui tombait jusqu'aux pieds. Elle était coupée en deux en son centre par une bande de tissu fleuri, semblable à celui de son corset. Enfin, attaché à son corset, se trouvaient divers voiles dorés qui épousaient sa silhouette frêle et gracieuse. A ses pieds brillaient les sandales d'argent qu'elle utilisait tout les jours. Elle n'avait pas eu le courage de prendre des chaussures plus adulte, elle redoutait de chuter et de se faire mal, comme ça lui arrivait si souvent.

Spoiler:
 

Naessa se coiffa ensuite, remontant complètement sa chevelure sur sa tête en un ensemble complexe et entremêlé de perles blanches, or et rouge, en harmonie avec sa tenue. Elle déposa une couronne de roses blanches, entrelâcée dans ses cheveux. Elle laissa quelques mèches bouclées encadrer son visage tandis que d'autres lui caressaient les omoplates.

Spoiler:
 

Lorsqu'elle eut fini sa coiffure, elle décida que tout était pour le mieux. Serrant contre elle le portrait médaillon dont elle ne se séparait jamais, elle quitta le temple en compagnie d'Hrist. Son garde-du-corps la fit monter sur un cheval et elles partirent en direction du manoir des Soltariel. Quelques heures de chevauchée plus tard, elles prirent une courte pose, ce qui permit à Naessa de refaire un peu sa tenue... Si elle avait su qu'il était si inconfortable de monter à cheval, elle aurait attendue pour se préparer ou elle aurait trouvé quelqu'un pour l'emmener en carosse... Parce-que là, ce n'était pas possible !

Enfin, elles arrivèrent au manoir, alors que la nuit d'automne tombait sur la plaine d'Atral. Un vallet vnt aider Naessa à descendre de cheval et la jeune fille rougit violemment à ce contact. Essayant de cacher son trouble, elle traversa l'allée éclairée du manoir, longeant les arbres. Elle atteignit les marches qu'elle monta lentement. Elle avait l'impression d'être dans un conte de fée, elle était une princesse... Une angoisse la saisit : pourvu que ce noble, De Sigvald, ne soit pas à la fête ! Elle n'avait même pas cherché à se renseigner... C'était dangereux... Hrist la suivait de près, vigilante et bougon, comme d'ordinaire. Lorsque Naessa arriva devant les gardes, ces derniers lui sourirent avec bienveillance et lui laissèrent le passage. Evidemment, on demanda à Hrist de déposer ses armes, ce à quoi elle répondit qu'elle préférait leur tenir compagnie. Naessa se retrouva donc seule dans le hall. Elle se dirigea vers la duchesse, qui accueillait les invités, et la salua cordialement en exécutant une petite révérance. Puis elle s'éloigna, se demandant où elle devait aller.

Chance ou malchance ? Elle ouvrit la porte du bal populaire. Aussitôt, l'ambiance la paralysa. Tous ces gens qui riaient et dansaient, tapaient dans leurs mains ou buveaient tout simplement... C'était une ambiance complètement étrangèrent à Naessa. Elle n'eut pas l'occasion de faire demi-tour. Un jeune homme la repéra aussitôt et l'attrapa par les mains, l'entraînant bien malgré elle dans une danse des plus rythmées.

* Au-secours ! *

Elle essaya de leur échapper mais plus elle voulait partir, plus elle se faisait remarquer et plus les danseurs voulaient la garder avec eux. Il n'y avait rien de méchant dans leurs gestes, mais Naessa était écarlate. Ce qui les faisait bien rire, d'ailleurs. Traînée de tous côtés, elle devint rapidement la cavalière dont il fallait se saisir et, peu à peu, Naessa commença à se prendre au jeu et à rire avec eux. Elle se sentit à l'aise lorsqu'elle comprit le fonctionnement de cette danse des plus étranges à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Unae Rhya de Serramire
Humain
avatar

Nombre de messages : 88
Âge : 25
Date d'inscription : 21/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Ven 12 Sep 2008 - 14:05

Unae n'avait pu lire l'invitation que très tard. Il avait, avant toute chose, dû répondre à une certaine Naessa, Prêtresse à Diantra, qui avait une faveur à lui demander. Puis il avait jeté un oeil au courrier venant du domaine de Soltariel. A peine était-il revenu au Temple, à Alëandir, depuis quelques jours, qu'il devait repartir à une fête! Apparemment, tous les plus grands nobles ainsi que les proches de la jeune Soltariel y seraient présents. Il se doutait donc qu'il devait prendre son invitation comme un grand honneur. Il venait tout juste de revenir? Eh bien, soit! Il repartirait le matin même, avant le lever du soleil.
Cette fois-ci, afin de ne pas être en retard, il demanda à l'un des Prêtres d'Arcamenel, possédant une monture, de l'y amener. Il accepta presque à contrecoeur; mais grâce à lui, Unae put arriver peu après le début des festivités. Il lui avait dit qu'il se débrouillerait pour le retour, comme il le faisait en temps normal.

La propriété était sublime, et Unae émit un petit sifflement en longeant l'allée remontant au manoir. La nuit était tombée, mais on pouvait aisément déceler les merveilles d'architecture que possédait l'imposante bâtisse. Elle lui rappelait vaguement Serramire. Le manoir semblait plus vaste, mais la même ambiance joyeuse et sereine se dégageait du lieu.
Il grimpa les marches; on l'informa que les armes étaient interdites à la fête. Il n'avait emporté, pour plus de discrétion, que son gantelet explosif. Après un instant d'hésitation - après tout, personne ne le remarquerait ! -, il choisit l'honnêteté et le confia à celui qui l'avait abordé.


- Faites-y attention, insista-t-il. Si les chocs sont trop intenses, ce petit gantelet est tout à fait capable de vous faire exploser avec lui.

Il était d'humeur taquine, ce soir. Il afficha un large sourire en voyant l'expression terrorisée du valet et pénétra dans la première salle de bal, dans laquelle la fête battait déjà son plein. Il entra en pleine lumière, laissant flotter derrière lui sa longue cape violette, sur laquelle se trouvait une représentation abstraite du héron, symbole des Serramire. Elle était fixée sur un long manteau blanc, s'arrêtant à ses chevilles, possédant des manches courtes, dont les coutures et contours étaient violets. A l'extrémité des manches, et cousus dans la doublure, deux gants violets sans doigts lui couvraient tout le bras. Il possédait également un pantalon de la même teinte immaculée que le manteau, et des souliers assortis, dont la couleur de la semelle était identique à celle de sa cape. C'était sa tenue consacrée aux événements importants. Il l'essayait tout juste, et eut vite fait de se dire que somme toute, ses habits de religieux étaient plus confortables, même s'ils n'étaient pas aussi élégants.

Il y avait beaucoup de bruit dans la vaste salle de danse. Il essaya tout d'abord de prendre ses repères et fit le tour de la piste de danse. Cependant, où qu'il passe, les regards de ceux qui le voyaient se faisaient insistants. Après un court moment de malaise, il comprit: tout était probablement en rapport avec l'anneau à gemme enchantée qu'il s'était offert, un peu plus tôt! Il le glissa furtivement dans sa poche; très vite, il passa plus inaperçu, et en profita pour partir en quête d'une cavalière.

Une jeune femme attira son attention. Elle était très élégante, et semblait légèrement malmenée par tous les danseurs qui se pressaient autour d'elle, lui demandant la faveur d'une danse. Elle avait cependant l'air de s'amuser, riant tout en dansant avec eux. Alors qu'Unae décidait de tenter sa chance avec elle, afin de faire sa connaissance - car il était volontairement plus philanthrope que séducteur -, celle-ci entreprit de s'éloigner, probablement pour se reposer un instant. Il alla dans le même sens qu'elle, et put bien vite l'aborder.


- Bonsoir, mademoiselle. Vous n'avez pas été trop malmenée, j'espère?


Il lui avait adressé la parole sans vraiment la regarder, d'un air totalement détaché. Puis il se tourna tout à fait vers elle.

- Je me nomme Unae Rhya de Serramire, lui dit-il, après une petite courbette. J'exerce la fonction de Grand Prêtre de l'église d'Arcamenel située dans la ville d'Alëandir. Je conçois qu'il vous paraît certainement grossier d'aborder une dame de cette manière; néanmoins, maintenant que vous connaissez mon identité, me ferez-vous l'honneur de me permettre d'apprendre la vôtre?

Il la regarda dans les yeux, en souriant. Elle avait l'air tout à fait sympathique, il ne pourrait qu'apprécier sa conversation avec elle!
Revenir en haut Aller en bas
Naessa Mélanoelle
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 285
Âge : 32
Date d'inscription : 24/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Ven 12 Sep 2008 - 17:05

[hrp : temple, pas église Razz]

Naessa ne se souvenait pas d'avoir autant ris dans sa vie, pas depuis la mort de son père en tout cas. Elle tournait, virait et se laissait transporter. Ses pieds suivaient un rythme qu'elle ne connaissait pas et qu'elle n'aurait jamais cru connaître. Ses cavaliers la faisaient sauter tandis que d'autres applaudissaient derrière eux. Elle était plus rayonnante que jamais. Et lorsque la musique se tut, elle prit un instant pour reprendre son souffle, repoussant gentiment les danseurs acharnés qui ne voulaient pas la laisser partir si facilement. Parvenant tant bien que mal à rejoindre le bord de la piste sans être trop bousculée, elle se ventila de sa main.

C'est alors qu'un homme un peu différent des autres l'aborda. La première chose que remarqua Naessa fut sa tenue. Une tenue réservée aux grand-prêtres d'Arcamenel... Elle était prêtresse depuis plus de vingt ans, comment aurait-elle pu ne pas la reconnaître ? Mais qui était cet homme ? Le grand-prêtre de Diantra ? Elle ne l'avait encore jamais rencontré... En tout cas, il était plutôt bien de sa personne. Grand, élancé, il avait un visage aux traits des plus agréables, même s'ils n'avaient pas la pureté des elfes. De longs cheveux noirs tombaient en cascade sur son dos, encadrant un teint pâle et des yeux gris. Naessa était encore trop stupéfaite de voir qu'il était grand-prêtre d'Arcamenel pour pouvoir réagir normalement.

- Bonsoir, mademoiselle. Vous n'avez pas été trop malmenée, j'espère?

La jeune fille retrouva ses esprits et lui adressa un gracieux sourire.

- Oh bonjour monsieur. Non ils m'ont simplement invité à danser, même si c'était un peu contre mon gré. Ca m'a fait du bien. Cela dit c'est la première fois que je me trouve aussi entourée d'humains...

Elle se mordit doucement la lèvre inférieure. Il ne fallait pas parler de haine ni de peur, pas dans une soirée où le but était de s'amuser. Elle leva les yeux vers lui et réalisa qu'il la regardait à peine. Il lui rappelait un peu Matas, le haut-prêtre d'Elenwë qu'elle avait eu le privilège de rencontrer. L'air aussi absent... Comme si ce qu'elle pouvait lui dire l'intéressait à peine. Au moins, Aérandir, le haut-prêtre d'Arcamenel, n'était pas ainsi. Naessa aimait écouter les gens mais elle appréciait que la réciproque soit vraie.

- Je me nomme Unae Rhya de Serramire. J'exerce la fonction de Grand Prêtre du temple d'Arcamenel située dans la ville d'Alëandir.

Naessa écarquilla les yeux, laissant la bouche légèrement ouverte sous l'effet de la surprise. C'était donc lui, le grand-prêtre à qui elle avait écrit ! Unae... Elle prit le temps de mieux le regarder. Il avait des traits gracieux et un visage plutôt efféminé, c'était sans doute pour cette raison qu'il avait été accepté chez les elfes. Il semblait aussi elfique qu'elle. Cette réflexion personnelle la fit légèrement sourire.

- Je conçois qu'il vous paraît certainement grossier d'aborder une dame de cette manière; néanmoins, maintenant que vous connaissez mon identité, me ferez-vous l'honneur de me permettre d'apprendre la vôtre?

Naessa baissa légèrement la tête pour cacher un rire très léger, puis elle attrapa les deux pans de sa robe et effectua une petite révérence.

- Enchantée grand-prêtre Unae. Je suis Naessa Mélanoëlle, prêtresse d'Arcamenel. Vous me voyez enchantée de faire enfin votre connaissance !

Elle se redressa, toujours souriante, le regard brillant. Elle était réellement ravie de le voir enfin. Il lui semblait déjà bien sympathique dans leurs lettres, mais en chaire et en os il était surtout intriguant. Ce regard étrange...

- Ainsi vous êtes venus à Diantra comme vous l'aviez dit ! Je regrette de ne pas vous avoir répondu plus tôt mais certains évènements m'ont contrainte à... m'isoler un peu.

Son regard se voila l'espace d'un instant. Elle prit sur elle-même pour retrouver le sourire.

- Comment se passe votre nouvelle fonction à Alëandir ? Comment va ma chère cité éternelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Unae Rhya de Serramire
Humain
avatar

Nombre de messages : 88
Âge : 25
Date d'inscription : 21/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Ven 12 Sep 2008 - 18:48

- Enchantée grand-prêtre Unae. Je suis Naessa Mélanoëlle, prêtresse
d'Arcamenel. Vous me voyez enchantée de faire enfin votre connaissance !


Unae faillit en perdre l'équilibre. Cette jeune femme avec laquelle il avait correspondu par courrier, qui souhaitait rallier Alëandir, c'était donc elle? Le hasard était décidément bien facétieux, ou peut-être Arcamenel les avait-il guidés l'un à l'autre!

- Ainsi vous êtes venu à Diantra comme vous l'aviez dit ! Je regrette de ne pas vous avoir répondu plus tôt mais certains événements m'ont contrainte à... m'isoler un peu. Comment se passe votre nouvelle fonction à Alëandir ? Comment va ma chère cité éternelle ?

Le Duc de Serramire éclata de rire.

- Vous apprendrez que je fais toujours ce que je dis. Même si ce n'est pas volontaire, comme ce soir! Je pensais aller vous visiter à Diantra même sitôt cette fête terminée, mais on dirait bien que je n'aurai nul besoin de me donner cette peine, maintenant que je puis mettre un si doux visage sur ce nom qui m'intrigait tant.

Il rajusta sa cape, grimaçant légèrement. Il n'était pas habitué à porter des habits neufs dès la première fête, et prenait généralement le temps de s'y habituer seul, un jour ou deux, avant de les mettre pour la première soirée. D'ailleurs, il n'était pas non plus habitué aux soirées si festives, malgré son titre. Il reprit son sourire avant d'ajouter:

- Concernant mon intégration, tout se déroule à merveille. C'est très aimable de votre part de vous en inquiéter. Et votre cité éternelle est... eh bien, toujours aussi cité et éternelle, d'après ce que je peux en dire. A croire que la durée du changement d'agencement chez les Elfes est tout aussi interminable que celle de leur vieillissement.

Il vrilla ses yeux dans les siens, sans agressivité; à cet instant, il avait un regard doux et franc. Il crut déceler un léger trouble dans celui de son interlocutrice; cependant, il ne l'attribua probablement pas à la bonne cause.

- Oh, veuillez me pardonner, je parle beaucoup trop, j'en suis conscient! Venons-en à votre cas: pensez-vous bientôt revenir à Alëandir? Ainsi, vous pourrez vous-même constater à quel point la cité est restée la même.
Revenir en haut Aller en bas
Naessa Mélanoelle
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 285
Âge : 32
Date d'inscription : 24/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Sam 13 Sep 2008 - 12:57

Naessa eut un petit rire très léger, enfantin, lorsqu'elle vit la surprise du grand-prêtre, qui sembla défaillir en apprenant son nom. Un peu comme elle un instant plus tôt. Pouvait-elle encore croire au hasard ? Non, elle ne le pouvait plus. Chaque rencontre ne pouvait pas être le fruit du hasard. Elle avait été la cible d'assassins, à chaque fois une rencontre fortuite lui avait sauvé la vie. Egarée dans les rues et l'esprit en lambeau, un haut-prêtre de la vie s'était porté à son secours. Blessée, presque mortellement, le haut-prêtre Aérandir lui-même avait pris soin de ses plaies tant physiques que morales. Naessa ne pouvait plus croire aux coïncidences, mais alors qui tirait les ficelles, sinon les dieux ? Et qui avait décidé que le grand-prêtre et la petite prêtresse se retrouveraient en d'étranges circonstances ? Arcamenel ? Naessa pâlit légèrement. Arcamenel était amour et haine. Lui avait-il envoyé un ami ou bien prévoyait-il encore de la faire souffrir ?

Naessa décida de laisser ces futiles questions de côté. Retrouvant le sourire, elle le questionna sur ses nouvelles fonctions et sur Alëandir. Elle avait tellement envie d'entendre parler de la cité des elfes ! Sa douce Alëandir qui lui manquait tant...

"Tu es ici chez toi...."

Tels avaient été les mots d'Aérandir. Elle avait encore le mal du pays mais ces paroles lui avaient fait chaud au coeur. Peut-être arriverait-elle un jour à accepter les humains pour ce qu'ils étaient... Sa question fit rire le grand-prêtre.

Je pensais aller vous visiter à Diantra même sitôt cette fête terminée, mais on dirait bien que je n'aurai nul besoin de me donner cette peine, maintenant que je puis mettre un si doux visage sur ce nom qui m'intrigait tant.

Naessa rougit légèrement du compliment et afficha un sourire un peu gêné. Unae réajusta sa cape en grimaçant, comme s'il ne se sentait pas à l'aise dans cette tenue. Naessa retint la main qui allait lui venir en aide. Il était grand-prêtre, elle lui devait le respect dû à son rang et, par conséquent, elle n'avait pas le droit de toucher ne serait-ce que son bras. Il lui sourit avant de reprendre :

- Concernant mon intégration, tout se déroule à merveille. C'est très aimable de votre part de vous en inquiéter. Et votre cité éternelle est... eh bien, toujours aussi cité et éternelle, d'après ce que je peux en dire. A croire que la durée du changement d'agencement chez les Elfes est tout aussi interminable que celle de leur vieillissement.

Naessa ferma les yeux un instant, revoyant la verdure de sa cité, les elfes si calmes qui s'y promenaient, certains le regard las de tant d'inactivités, d'autres rêveurs, d'autres plus rares le regard brillant d'excitation... A bien y réfléchir, tout y était calme, la vie d'y déroulait paisiblement mais... Peut-être y manquait-il quelque chose. Un peu d'animation ? Non. Naessa n'aimait pas ce genre de chose. A Diantra tout allait trop vite à son goût. Les humains ne prenaient le temps de rien. Elle pouvait comprendre Unae qui, visiblement, s'ennuyait un peu à Alëandir. Du moins, c'est ce qu'elle en déduisit de ses paroles. Il la regarda dans les yeux, l'air doux et franc.

Naessa frémit légèrement sous ce regard. Elle n'arriverait donc jamais à oublier sa peur des hommes ? Depuis qu'elle avait rayé Ceylan de sa vie, elle ne savait plus comment se comporter. Elle devait oublier mais elle ne le pourrait jamais.

- Oh, veuillez me pardonner, je parle beaucoup trop, j'en suis conscient!

Naessa secoua la tête en souriant.

- Ne vous inquiétez pas, j'aime quand je ne suis pas la seule à animer une conversation.

Elle posa son regard noisette sur le grand-prêtre et attendit qu'il poursuive.

- Venons-en à votre cas: pensez-vous bientôt revenir à Alëandir? Ainsi, vous pourrez vous-même constater à quel point la cité est restée la même.

Naessa ouvrit la bouche pour répondre, mais une image fugitive traversa son esprit et elle la referma. Puis elle secoua doucement la tête.

- Je crois que finalement je vais rester encore un peu ici. Alëandir me manque, certes, mais je n'y ai aucun ami. Ici, les humains vivent plus vite et se lient plus rapidement entre eux. J'ai créé des liens, je voudrai les préserver un moment.

Elle n'avait pas vraiment envie de parler de son étrange relation fraternelle avec Aérandir, ni de cette guérisseuse qu'elle avait croisé. Et puis elle avait toujours son problème de tentative d'assassinat à régler. Elle frissonna à cette pensée.

- Je ne sais plus si je vous l'avais dit, grand-prêtre, mais des gens en veulent à la vie. J'aimerai résoudre ce problème ici-même avant d'envisager mon départ. Cependant je suis certaine que le temple d'Arcamenel serait ravi de vous accueillir quelques jours. Je me ferai un plaisir de vous montrer le petit jardin que le haut-prêtre a confié à mes soins.

Elle sourit, révélant de petites dents blanches. Elle leva la main de quelques centimètres mais se ravisa. La musique entraînant l'enivrait, elle voulait danser mais jamais elle ne pourrait le proposer à un supérieur. Elle n'aurait pas cette audace...
Revenir en haut Aller en bas
Unae Rhya de Serramire
Humain
avatar

Nombre de messages : 88
Âge : 25
Date d'inscription : 21/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Lun 15 Sep 2008 - 12:57

- Oh, vous aussi, vous aimez jardiner?

Unae avait levé un sourcil en l'entendant mentionner le jardinet duquel elle disait s'occuper. Ce qu'elle avait dit sur le fait qu'on en voulait à sa vie ne semblait pas réellement le préoccuper directement; cependant, même s'il s'arrêtait sur ses paroles concernant le jardin, détail somme toute insignifiant, son esprit avait déjà analysé et assimilé l'information.

- A Alëandir, là où j'officiais avant ma promotion, je m'occupais souvent des fleurs du jardin. Leurs couleurs m'aveuglent, leur parfum m'enivre, et bien vite je puis oublier l'espace d'un instant la présence de toute réalité, confia-t-il d'un air rêveur, chuchotant presque.

Ses yeux se perdirent un instant dans le vague; il eut soudainement la vive impression qu'il allait s'endormir, une fois de plus - cela ne lui était pas arrivé depuis le début de l'après-midi -, mais rien ne se passa.


- Votre proposition est très généreuse, continua-t-il d'un ton plus audible. Je l'accepte volontiers, à la simple condition que je ne vous dérange pas. J'aimerais également que vous sachiez - sa voix se fit à nouveau plus basse - que vous pouvez compter sur mon aide si vous avez le moindre problème, quel qu'il soit. Mon corps frêle d'Humain dissimule plus de pouvoir que l'on peut le soupçonner, et il sera utilisé à bon escient s'il l'est pour vous éviter de perdre la vie, je vous l'assure.

Il se tourna légèrement vers la piste, se retrouvant presque de profil par rapport à son interlocutrice. Du coin de l'oeil, il la fixa. Se souvenait-elle de ce qu'il avait dit quelques instants plus tôt? Il faisait toujours ce qu'il déclarait. Et en prenant de tels engagements vis-à-vis d'elle, il savait qu'il les tiendrait. C'était bien plus qu'un sentiment passager de soudaine sympathie.
D'un ample mouvement, il dégrafa sa cape violette qui le gênait tant. Il la replia sur elle-même en grommelant faussement, sous le regard interrogateur de Naessa. Une fois cela fait, il se la passa autour de la taille et la noua par devant, se retrouvant alors avec une bande de tissu violet tombant de la taille à mi-cuisse, remontant complètement à l'avant. Unae ne perdait en rien de son élégance; cependant, lorsqu'il se considéra et vit à quel point le fait de nouer sa cape autour de soi était insolite, surtout de la part d'un noble, il éclata de rire.


- Bien! J'ai probablement l'air d'un véritable artiste de foire, mais au moins, je peux maintenant me mouvoir sans trop de problèmes. Autant en profiter, ne pensez-vous pas?

Il tendit sa main droite vers Naessa; les trois premiers doigts tendus, l'annulaire et l'auriculaire à demi repliés, et la main bien à l'horizontale en une invitation pour la jeune femme à y placer la sienne.

- J'espère que vous avez pu reprendre votre souffle, car j'ai bien l'intention d'obtenir de vous... que vous m'accordiez cette danse!
Revenir en haut Aller en bas
Naessa Mélanoelle
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 285
Âge : 32
Date d'inscription : 24/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Lun 15 Sep 2008 - 17:09

Naessa venait d'avouer les petits soucis qui la traquaient, même s'il ne s'agissait pas là des principaux. La réponse d'Unae fut pour le moins surprenante :

- Oh, vous aussi, vous aimez jardiner?

Elle se demanda un instant s'il avait bien entendu ce qu'elle lui avait dit. En général les humains réagissaient vite, mais le haut-prêtre de Neera avait eu une réaction similaire, voire même plus désintéressée encore. Au moins, ils ne s'attarderaient pas sur les sujets douloureux, c'était sans doute préférable et au fond, Naessa l'en remerciait. Elle était venue pour se détendre, pas pour parler de sujets douloureux.

- En fait je ne sais pas du tout jardiner, seulement j'aime beaucoup les fleurs et les entretenir m'occupe l'esprit. C'est une bonne chose. Et puis les elfes ont un certain savoir dans les plantes que j'ai développé à Alëandir.

Elle lui sourit gentiment, songeant aux roses du jardin, à la fontaine, aux sentiers parfumés... Elle aimait cet endroit plus que tout autre endroit à Diantra. A Alëandir, quand elle n'allait pas bien, elle s'enfermait dans sa chambre. Elle l'avait longtemps fait à Diantra également, surtout après l'attaque d'Ydril, mais le jardin lui faisait beaucoup de bien à chaque fois qu'elle y allait. C'était un appel à son sang elfique.

- A Alëandir, là où j'officiais avant ma promotion, je m'occupais souvent des fleurs du jardin. Leurs couleurs m'aveuglent, leur parfum m'enivre, et bien vite je puis oublier l'espace d'un instant la présence de toute réalité

Il semblait rêveur à ces paroles. Naessa l'observa un petit instant. C'était comme s'il avait lu ses pensées pour les traduire en paroles. C'était tout ce à quoi elle songeait lorsqu'elle parcourait les sentiers du jardin d'Aérandir. Elle lui proposa également de s'attarder un peu à Diantra. Elle avait proposé sans vraiment réfléchir, mais de toute façon il était temps qu'elle ailles parler au grand-prêtre de Diantra, un certain Méréwyïn. Elle ne l'avait toujours pas rencontré, c'était honteux. Unae accepta sa proposition avec plaisir et Naessa s'en montra ravie.

- J'aimerais également que vous sachiez que vous pouvez compter sur mon aide si vous avez le moindre problème, quel qu'il soit. Mon corps frêle d'Humain dissimule plus de pouvoir que l'on peut le soupçonner, et il sera utilisé à bon escient s'il l'est pour vous éviter de perdre la vie, je vous l'assure.

Naessa rougit légèrement. Ainsi il avait bien entendu ce qu'elle lui avait dit. Il était plein de délicatesse. Elle le gratifia d'un sourire et d'un hochement de tête pour tout remerciement. Elle ne savait trop que dire. Elle le regarda avec étonnement défaire sa cape et s'en faire une ceinture qu'il attacha sur le devant... Elle ne put contenir un petit rire, mais Unae eut un rire moins discret et bien plus agréable à l'oreille. Ce n'était pas très classique pour un grand-prêtre de traiter ainsi sa tenue de cérémonie, elle n'osait pas imaginer ce que l'ancienne grand-prêtresse aurait pensé de la scène. Oh elle aurait été furieuse, c'était certain ! Mais Naessa n'en était absolument pas gênée, bien au contraire. Les protocoles, la situation sociale... Tout ceci la mettait mal à l'aise. En le voyant si peu respectueux de sa tenue de parade, elle se sentit plus à son aise.

- Bien! J'ai probablement l'air d'un véritable artiste de foire, mais au moins, je peux maintenant me mouvoir sans trop de problèmes. Autant en profiter, ne pensez-vous pas ?

Il lui tendit la main droite et Naessa hésita un peu, écarlate. Danser avec un grand-prêtre dans une ambiance des plus détendues, était-ce une bonne chose ? Mais en quoi cela dérangeait-il puisque c'était lui qui l'avait invité ?

- J'espère que vous avez pu reprendre votre souffle, car j'ai bien l'intention d'obtenir de vous...

Obtenir d'elle ? Que voulait-il ? Elle commençait déjà à angoisser en se demandant ce qu'il voulait, s'attendant au pire. Non elle se faisait des idées...

- ...que vous m'accordiez cette danse !

Elle porta une main à son front, souriant de sa bêtise, puis elle posa sur le grand-prêtre un regard tout à fait amical, lui sourit en douceur et posa sa main sur la sienne, se laissant entraîner sur la piste où le rythme laissait les danseurs dans un état d'euphorie générale. Unae et Naessa entamèrent la danse, qui se partageaient volontiers avec les autres danseurs par moment, un mélange de populaire et de classique, de rire et d'arrosage à la bière. La jeune fille en oubliait ses problèmes. Elle sautait, tantôt soulevée par son cavalier, tantôt virevoltant à sa main. Son visage rayonnait et c'était chose rare pour Naessa. Elle en paraissait à la fois plus jeune et plus douce.
Revenir en haut Aller en bas
Eowyndil
Drow
avatar

Nombre de messages : 1100
Âge : 25
Date d'inscription : 01/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Ven 31 Oct 2008 - 0:45

Eowyndil fut entrainé dans une salle par Ambre ,il etait a peine egoutté de sa chute et laissait des gouttes d'eau autour de lui , le drow peut souriant rentat dans cette piece ceci lui rappela les tavernes ..tavernes qui contrairement au autes personne signifait pour Eowyndil une sorte de gepier ,instinctivement sa main se crispa puis se decrispa ,il n'etait pas en dangezr meme si ses souvenirs n'etait pas tres bons pour ce genre d'endroits , il regardat Ambre d'un regard inexpressif avec une certaine lueur de detresse .

je n'ai pas que des bons souvnirs de ce genres d'endroits , je m'excuse cela explique mon refexe ...

Eowyndil regardat tout ces gens ,ceux qui dansait ,ceux qui les regardait danser et surtout ceux qui etait afublé au bar en train de boire des litrons d'alcool et de se pochtronner . Les mains d'Eowyndil se remùirent a trembler comme tout a l"heure mais cette fois ci c'e n'etait pas physique ,l'anti douleur fonctionnait encore .


Eowyndil commencat a trebler de toutes part agités pas spasmes et de tic nerveux ,son cerveux cherchant ce qui faisait qu'il etait ubmergé par une sorte d'emotion enterré sous les années ,son esprif fouillat et trouva la reponse gravée dans sa memoire : le pot de promotion dans la compagnie delta !
c'etait si ..evident et surtout si eprouvant de se remeorer un de ses rares moments de bohneur . les tremblement est spasmes cesserent ,Eowyndil ne bougeat plus ,le regar Emplit d'une legere etincelle parlant dans un souffle a mi voix

-le pot de promotion ...




Revenir en haut Aller en bas
Ambre Soltariel
Humain
avatar

Nombre de messages : 1988
Âge : 32
Date d'inscription : 28/05/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Sam 1 Nov 2008 - 17:28

Apparemment la fête avait atteint son apogée, certaines personnes commençaient même à repartir. Ambre n'avait pas eu l'occasion de s'entretenir un peu avec le duc d'Erac, il était rapidement parti avec sa fiancée. Sans doute le passage de sa mère n'y avait-il pas été étranger. Elle conduisit Eowyndil jusqu'à la salle de bal festive, elle se disait qu'une ambiance de taverne lui irait sans doute mieux, qu'elle pourrait lui arracher au moins un sourire avant la fin de la soirée. De toute façon, elle ne pouvait pas le laisser repartir comme ça. Il avait fait tout ce chemin pour lui montrer qu'il était bien vivant, pour tenir sa promesse. Ils avaient eu des souffrances communes, une histoire commune... C'était étrange mais même s'il n'était pas le plus joyeux des compagnons, Ambre l'appréciait et tenait vraiment à ce qu'il se sente à l'aise. Chose qui était difficile car il n'y mettait pas vraiment du sien. Sans compter que les invités le voyaient comme un drow et non comme un soldat d'Alëandir.

L'ambiance était toujours au beau fixe dans cette salle de bal. Elle remarqua une petite prêtresse dansant avec un le grand-prêtre Unae. Elle esquissa un sourire. Ils étaient mignons tous les deux ! Mais ce n'était pas sa principale préoccupation. Du regard, elle remarqua aussi son cousin adoré, Terryl, qui dansait avec une servante, sur le rythme endiablés de la musique. Ambre ne put s'empêcher de porter son regard sur le bar. Une bière ou deux l'auraient bien détendue, mais il suffisait qu'un seul noble la surprenne et sa réputation serait salie à jamais. Quelle barbe d'être née noble ! Elle remarqua Eowyndil qui se crispa comme s'il était en danger.

*Allons-bon.*

Personne ne les avait vu entrer, personne ne faisait attention à eux. Les foules le rendaient vraiment nerveux ! Mais elle, c'était de se retrouver seule avec lui qui la dérangeait un peu. Peut-être pouvait-elle demander à Terryl de se joindre à eux ? Non, c'était une soirée pour que ses cousins s'amusent, elle ne devait rien lui demander de tel. Eowyndil posa sur Ambre un regard dans lequel brillait une lueur de détresse.

- je n'ai pas que des bons souvenirs de ce genres d'endroits , je m'excuse cela explique mon refexe ...

Ambre secoua la tête en souriant et étudia malgré elle son comportement. Elle vit ses mains se mettre à trembler... puis ce furent des spasmes entiers qui le secouèrent. Ambre lui attrapa le bras, inquiète, espérant l'empêcher de trembler. Aussi soudainement qu'ils avaient commencé, les spasmes cessèrent. Ambre retenait son souffle.

-le pot de promotion ...

Le pot de promotion ? Quel rapport avec la crise qu'il devait d'éviter ? Elle ne lisait pas dans ses pensées mais les méandres tortueuses de son esprit lui échappaient complètement. Elle poussa un soupir de lassitude, s'éloigna un instant et revint avec deux choppes de bière. Elle en tendit une à Eowyndil et vida la sienne d'une traite, sans se soucier des rumeurs qui pourraient courir sur elle par la suite. Elle s'était jurée de ne rien boire mais pour le coup, elle n'avait plus l'intention de jouer les duchesses modèles. C'était trop pénible.

- Allez, bois un coup et détends-toi ! Ca changera.
Revenir en haut Aller en bas
Eowyndil
Drow
avatar

Nombre de messages : 1100
Âge : 25
Date d'inscription : 01/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Dim 2 Nov 2008 - 0:34

Eowyndil pris la bierre que l'on lui tendit ,il regardat dans le fond de son verre comme si il pouvait y distinguer une quelconque forme , ou autre chose ,il ne bougea pas pendant un certain temps ,son esprit s'arrachant a son corps contre sa propre volontée , il revint a lui sans aucun sursaut unleger mouvement indiquait ce retour .

ne me fais pas boire du moins pas de trop je ne sais pas ce que je pourrais faire sous l'influence de l'acool .

Eowyndil avait parlé sans bouger regardant encore le fond de son verre ,il le vida d'une traite sans prevenir , puis lentement il le va le tete vers Ambre et dis:

allons nous asseoir ,parler et boire debout n'a jamais eter une situation enviable .

Eowyndil se dirigeat vers deux chaise libre il s'assit le torse contre le dossier ,cette maniere etait une vielle habitude chez un seulm type de personne ,les millitaires et les combatants celat laissait une epaisseur de bois entre soi meme et son interlocuteur ,bien qu'ici ce n'etait pas necessaie Eowyndil executait ses mouvements mecaniquement ,c'est a dire sans en prendre concience lui meme .
il croisat ses bras surs le dossier et y appuya sa tete , il etait assi en face d'Ambre .

je suppose qu'il va falloir trouver un sujet de conversation a moins que ne veuille que l'on se regarde j'us qua plus oif ou bien que tu ai l'intention de me faire boire ju's qua plus soif ..

Eowyndil avait parlé d'un ton ironique c'etait un effort tenté probablement en vain pour essayer de se decontracter .
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Soltariel
Humain
avatar

Nombre de messages : 1988
Âge : 32
Date d'inscription : 28/05/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Sam 8 Nov 2008 - 21:44

C'était pénible, Ambre ne pouvait pas le nier. Elle l'entraînait dans une salle festive, il boudait toujours, comme si aucun sourire ne pouvait jamais franchir le mur infranchissable de ses lèvres. Elle commençait à se lasser, ses efforts semblaient vains et pourtant elle faisait de son mieux. Elle le regarda admirer sa bière, plongé dans ses souvenirs, certainement douloureux. Elle préféra largement vider la sienne en admirant les danseurs. Elle sourit au comportement de Terryl, qui murmurait à sa jeune cavalière des mots qui la faisaient rougir jusqu'aux oreilles. Ambre l'observa un instant, souriant en coin. Son cousin avait perdu un peu de son charme après tant de temps d'emprisonnement, mais il avait conservé tout son charisme. Elle ne pouvait pas vraiment en dire autant depuis son passage chez les drows. Ambre laissa une pensée mélancolique la saisir. Qu'aurait-elle pu faire pour l'éviter ?

Eowyndil grogna encore contre sa bière, déclarant qu'il valait mieux ne pas le saouler. Elle préféra ne pas répondre. Si ça continuait ainsi... Oh oui, elle commençait à avoir une petite idée ! Mais elle hésitait encore à la mettre en pratique. Elle commençait plutôt à en avoir assez de son comportement défaitiste. Quoiqu'elle ferait, il râlerait toujours. Lorsqu'il partit s'asseoir, à califourchons sur une chaise, elle ne l'imita pas, se contentant de l'approcher un peu en s'adossant au mur. Oui, il leur fallait un sujet de conversation, mais quoi ? A part la guerre, qu'est-ce qui pouvait bien l'intéresser ?

- Comment en es-tu arrivé à trahir les tiens ?

C'était une question délicate mais après tout, le sujet était des plus intéressants. Elle pourrait peut-être ouvrir en parlant de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Eowyndil
Drow
avatar

Nombre de messages : 1100
Âge : 25
Date d'inscription : 01/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Sam 6 Déc 2008 - 22:10

Eowyndil sourrit de toutes ses dents ,avec en prime un air malsain qui voulait tout dire ou presque ,il laissat echapper quelques rires , un rire jaune , il prit un inspiration , repoussat une meche qui masquait son visage et le va la tete vers ambre , toujours avec ce sourrire malsain d'ivoire

C'est pas la bonne question ,cela ne veut pas dire qu'il ne faillait pas la poser au contraire mais qu'elle est mal dite , en verité la bonne question aurait eter :
pourquoi les miens m'on ils trahis ?
c'est une qestion interessante peut de gens s'interessent au motivations d'un drow renegat .

Eowyndil laissat sa phrase en suspens quelque temps puis enchainat sans laisser le temps a ambre de repliquer .

Au debut je n'ai pas compris pourquoi l'on m'avait abandonné dans ce coin paumé de la foret puis apres avec le temps et la logique j'en ai deduit un reponse qui me convenait , cela ne veut pas dire que c'est la verité vraie mais elle me plait c'est deja ceci ,enfin bref.

je pense que c'est a cause de mes différences , je ne suis aps comme les autres drows , j'aime lire ,lire beaucoup et m'instruire , la guerre c'est pour la vengance et c'est surtout tout ce qu'il me reste .

je disais , c'est a cause de mes différences , du fait que j'aime savoir et que je suis intellient ,tres intelligent mais j'evite d'en parler j'aime pas me vanter .

A cette epoque j'aimais pas me battre contrairement au autres et j'etait tout le temps en train de lire ,tout le monde me prenait pour un abruti et a la moindre occasion j'avais des crasses , mais je reussisait a me venger d'une maniere ou d'une autre .

j'ai jamais saisit les motivations de mes parents mais a mon avis ils devait avoir honte ou peur de moi en tout cas je ne saurais jamais la ou je les ait envoyés ils ne parlerons plus..

Mais a mon avis ils ne voulait pas que je survive , m'abandonner dnas le coin ou j'avais le plsu de chances de mourrir.. sa explique beaucoup de choses quand ils m'on vut arriver , surtout leur air effrayer .

Eowyndil sourrit une nouvelle fois de cet air malsain devoilant meme ses dents blanches comme de l'ivoire , regardant ambre qui avait un leger air surpris voir meme consterner .

Et oui je sais je suis un monstre mais ma soif de vengeance n'est pas epanchée je vais continuer ,parceuqe je dois peut etre le seul drow qui hait les drows , c'est pour ceci et d'autres raisons que j'ai rejoint les elfes les humains et maintenant leurs alliés les nains , je me battrais et mourrais a leurs cotés car meme si on me tolere tout juste on m'a deja mieux accepté que parmis les miens .






Revenir en haut Aller en bas
Ambre Soltariel
Humain
avatar

Nombre de messages : 1988
Âge : 32
Date d'inscription : 28/05/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Dim 7 Déc 2008 - 15:47

[hrp : dsl pour la rep, j'ai de plus en plus de mal à RP en ce moment. Quelques soucis persos :mrgreen:]

Eowyndil avait apparemment vidé tout ce qu'il avait sur le coeur, et il en avait paru terrifiant. Etrange comportement que celui d'un drow prêt à tout pour tuer les siens. Ambre regardait son verre, songeuse. Il n'avait pas eu un vie facile, il était pour ainsi dire prêt à mourir pour se venger. En ça, il était parfaitement drow. La joie de vivre ? A l'écouter parler, il n'avait jamais connu. C'était sans doute le plus triste, et elle n'arriverait pas à le changer, même avec toute ma bonne volontée du monde. Personne ne se souciait de ce qu'il pouvait devenir, sa vie importait peu aux yeux des elfes, pire encore aux yeux des drows... D'un certain côté, elle le plaignait. Elle ne pouvait pas non plus vanter son courage, celui de s'être rebellé contre les siens, puisqu'il n'avait pas vraiment choisi de le faire. Elle était un peu déçue, mais c'était sa vie, il n'y pouvait rien. Il n'avait pas choisi. Elle l'aimait bien, mais jamais ils ne pourraient être de vrais amis, elle le sentait. Eowyndil ne jurait plus que par la guerre, elle préférait jurer par la joie de vivre. Ambre voulait vivre et profiter de la vie, c'était une vraie fureur qui bouillonnait en elle. Après un instant de silence, elle posa les yeux sur lui, sans un seul sourire, plus sérieuse que jamais.

- Et tu penses que ton passé et ton désir de vengeance doivent te faire oublier le plus important ? Le fait que malgré tout ce qui t'est arrivé, tu es encore en vie ? Si tu étais un monstre, tu ne serais pas dans cette salle, à côté de moi. Tu serais déjà mort et ce ne serait pas la première fois que je tuerai du drow. Tu crois être là en tant que drow soldat ? Je t'ai invité en tant qu'ami.

Elle daigna enfin sourire, puis elle se redressa légèrement et lui tendit la main.

- Viens donc danser encore un peu, ici personne ne nous regardera de travers ! Après cette danse, il faudra que j'ailles m'occuper de mes invités. Alors profitons-en un peu !
Revenir en haut Aller en bas
Eowyndil
Drow
avatar

Nombre de messages : 1100
Âge : 25
Date d'inscription : 01/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   Jeu 25 Déc 2008 - 23:17

Eowyndil accepta la main d'ambre et se leva sans un bruit ,d'une maniere forcée pour paraitre elegant ou du moins moins rustre . a l'air il commencat an danser entrainant ambre ,pour une fois ce serait lui qui menerais la danse ,Eowyndil dansait d'un pas plus sur qu'avant , on aurait plus dire qu'il y prenait plaisir mais cela ne devait pas etre la cas pour un soldat n'ayat jamais frequenter beaucoup de monde et encore moins pendant les soirées .

-si tu savais comme je detesete avoir tord ...mais je suis forcé au fond de moi d'avouer que tu ne dois pas avoir tout a fait tord ,si tu n'etais pas une personne que j'estime je pesterais contre toi ..
il est vrai que j'ai tendance a broyer du noir facilement mais je refuse souvent de l'admetre et effectivement si je ne serais pas en vie je ne serais pas ici , je defederais pas une cause qui me semble juste ni ne viverais de grandes epopées sous la lumiere de la lune .
c'est n'est qu'une idée limitée des joies de la vie ..


Eowyndil se laissat porter par la danse , dans un etat de demi-torpeur ,probablement apr le doux parfum enivrant qui lui chatoillat les narines , parfum qui reussi a arracher un demi-sourrire au visage endormi du drow .

[h.j] un peut cours mais l'essentiel est la ..

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salle de bal 1 (festive et joyeuse)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle de bal 1 (festive et joyeuse)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle de bal 1 (festive et joyeuse)
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Soltariel :: Duché de Soltariel-
Sauter vers: