AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Jeu 4 Sep 2008 - 20:14

Dragan était partit durant quelques jours, cinq a vrai dire, et a son retour il avait annoncé a sa femme qui devrait partir en direction de Kirgan. Bien sur Révérie n’était pas véritablement enchantée de se retrouver prés de nain. Ça avait un petit quelque chose de dérangeant sur lequel elle ne mettait pas le doigt. Quoi qu’il en soit, Révérie avait du se faire a l’idée et n’avait même pas protestée.

La voila d’ailleurs qui doucement, prenait ses vêtements, préparant la lourde male de bois et de cuirà recevoir des vêtements masculin. Elle pliait avec soin les vêtements de son mari, ayant refusée qu’une servante le fasse à sa place. « Plus habituée » une vielle femme aux airs froid avait’ elle lancée quand a couper toute tentative de la marquise pour se rendre utile. Mais bien sur, la marquise n’était pas une de ses jeunes femmes, à peine mariée et mère, totalement débordée par leurs devoirs de femme et de mère. Non, Révérie savait comment s’arranger de tout depuis le mois et demi ou elle était devenue mère.

A cette heure, ses deux anges, Lomion et Valamel, dormaient a poing fermé, la porte menant de la chambre du couple a celle des deux petits étaient fermée, pour ne pas réveiller les petits alors qu’ils dormaient si bien. Surtout que de les voir dormir si bien était rare… d’ici une trentaine d’année ils n’auront plus besoin de dormir, seul une méditation légère comme celle de leur père leurs suffira à se reposer. Alors qu’elle, jamais elle ne pourra profiter de la sorte de ses nuits et de se réveiller comme une fleur le teint frais. Ho elle n’en souffrait pas, elle était seulement un peu jalouse de voir son époux s’éveiller et l’observer une partie de la nuit en caressant ses cheveux alors qu’elle, était a peine capable de supporter ses nuits dictée par l’estomac de leurs deux enfants.

Elle n’en portait plus aucune trace de fatigue, elle avait trouvée la parade adéquate, une sieste l’après midi et une nuit agrémentée de traitée. Dragan en était un pilier fondamental puisque c’était lui qui lui ramenait la plupart du temps un des deux bambins pour que la jeune et jolie marquise lui donne le sein. Voila la vie simple et heureuse dont beaucoup rêve mais peu profite comme Révérie en profitait. Doucement elle soupira, observant une veste qu’elle avait trouvée dans l’armoire de son tendre amour. C’était une veste simple, d’azure et de broderie argent mais qui pour la jeune femme avait une signification bien spécial.

C’est de cet habit qu’elle avait connue Dragan prés du lac. Il était si beau, fier et plein d’arogance. Maintenant il avait un toute autre visage avec sa compagne, mais en présence de gens extérieur il retrouvait cette apparence froide, bien que cette carapace se soit trouvée diminuée en ses défenses pas son amour pour Révérie. Elle-même semblait ne jamais avoir été capable d’exprimer autant d’émotion. Doucement elle prit l’étoffe et la serra contre son cœur, passant ensuite doucement le tissu sur sa joue, un sourire étrange sur le bord de ses lèvres.

Il n’avait pas entendu Dragan, elle ne l’avait pas vu, ses sens s’étaient endormit depuis qu’elle résidait au palais…
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Ven 5 Sep 2008 - 12:26

Dragan avait répondu bien vite à l'appel d'Anàrion et Illydril. Les revoir était toujours synonyme de joie, même si devoir se rendre à Alëandir sans Rév et ses enfants était un déchirement jusque là inconnu. Mais il était homme de devoir et d'honneur et Rév l'avait bien comprit en l'encourageant à partir et les laisser.

Il avait bien fait de l'écouter. Outre de revoir ses amis si chers à son coeur, il avait put assister à la demande d'alliance des nains avec les elfes. Il ne doutait pas que la même demande avait été faite envers les humains. Enfin, cette reunion tant attendue allait avoir lieue, suite au couronnement du nouveau roi nain. Dragan était heureux que le futur roi Garmin a eu l'idée de faire bouger les choses, de sortir les autres peuples du marasme dans lequel ils étaient englués.

Surtout les humains... Ils n'avaient essuyé que des revers de fortune... Dragan avait apprit que le Comte d'Ydril avait été enlevé, la ville saccagée et plus grave encore : les princesses royales, le sjumelles d'Uluant, étaient mortes entre les mains des drows. Inutile de dire que quand il était rentré, il s'était empressé d'aller serrer ses enfants contre son coeur et de chercher refuge et amour auprès de son épouse.

Personne n'était plus en sécurité nulle part... Il compatissait à la peine d'Ultuant, ne sachant lui-même pas comment il réagirait si on lui arrachait ses enfants ou sa femme... ou même les trois en même temps. Révérie était un soutien sans faille, une oreilel attentive. Elle le rassurait, lui permettait de rebondir suite à une baisse de moral.

Par les dieux, comme il l'aimait...

Aussi avait-il prit la décision de l'emmener avec lui à Kirgan. De même que Lomion et Valamel. Mieux valait les avoir près de lui, que de les confier à la garde de quelqu'un d'autre.

Il entra dans la chambre à pas feutrés... comme un elfe digne de ce nom, sans un bruit. Il fut surpris de voir Rév serrer quelque chose contre elle, puis sourit en voyant ce que c'était. Une vague de souvenirs remonta à la surface de sa mémoire, alors qu'il s'approchait et l'enlaçait par derrière, posant ses mains sur ses poignets repliés contre sa poitrine. Son menton posé sur l'épaule de la jeune femme, il murmura :

- "Cela fera bientôt un an... Que le temps passe vite en ta compagnie!"

Il y avait de l'amour et de la joie dans sa voix. Puis, une de ses mains lâche le poignet de révérie et frôla le tissu qu'elle tenait dans la main.

- "Je pensais ne plus l'avoir cette veste. Tu fais les fonds de placard?"
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Lun 8 Sep 2008 - 13:30

Il était entré dans la chambre comme un félin, sans bruit et sans s’annoncer, comme jadis il l’avait fait dans son cœur. Il put la voir dans une position qui aurait sans doute été délicate s’ils n’avaient pas été mariés. Dans ses bras sa veste, la toute première veste qu’elle avait vu sur lui et surtout, celle qu’elle avait enlevée de ses doigts agile cette première nuit a l’auberge.

Elle ne sursauta pas quand doucement, le torse de son époux se colla a son dos, et que ses bras mais fin passèrent autour de ses épaules. Il l’étreignit de manière protectrice, comme il le faisait assez souvent pour le plus grand plaisir de sa compagne. Il l’emprisonnait dans un cocon de tendresse et d’amour infini. Puis il se pencha un peu, posant son menton sur l’épaule de sa mie, sa moitié, murmurant de sa voix chantante quelques mots.

« Oui… un an, un an de bonheur et d’amour en ta compagnie. »

Il lâcha sa prise pour toucher le tissus, observant sans doute amusé l’étoffe et ses propos s’ajoutèrent a son impression première. Oui, il était amusé de la voir ressortir cette veste. Il avouait sa surprise d’avoir encore en sa procession cette veste et demanda amusé si elle avait été faire les font de tiroir. Oui, elle avait explorée comme jamais l’armoire de son époux, retrouvant des tuniques qu’elle l’avais vu portée et d’autre magnifique mais a l’air si solennelle que jamais elle ne voulait qu’il les porte.

« Je l’ai retrouvée prés que tes habit d’été, je me suis sentit toute ému de revoir ce vêtement. Pourquoi l’as-tu enfouit si loin ? »


Doucement elle tourna son visage pour pouvoir croiser son regard et n’y résistant pas elle déposa ses lèvres contre les siennes alors que sa main à présent libre vint se perdre dans ses cheveux, décoiffant avec toute l’habilitée d’une voleuse, les cheveux de son époux, enlevant un des liens de cuir qui vint s’enrouler autour de ses doigts mutins.

« Dragan… porte la à nouveau s’il te plait. Juste aujourd’hui, je sais qu’elle n’est pas aussi reluisante que tous tes autres habits, même plutôt simple, mais tu es si beau ainsi. Presque autant que quand tu es nue. »

Elle poussa un petit rire amusée et amoureux.

« Dit moi oui, s’il te plait… »

Elle se retourna doucement, pour lui faire face et planter son regard si pur dans le sien si glacial et pourtant si chaleureux. Ho oui, ses yeux démontraient tous ses sentiments comme un livre ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Mar 9 Sep 2008 - 11:23

[Je crois que je suis encore plus amoureux si c'est possible, tu embellis avec le temps ]

- "Et ça ne fait que commencer mon amour... J'espère que tu ne t'en lasseras jamais..."

Après tout, Révérie avait été élevée par des moines, elle était disciple du dieu de la guerre... Cette paix, cette sérénité, ne finiraient-elles pas par l'ennuyer, la lasser? Secrètement, il avait un peu peur de cela, peur que le temps use leur amour et leur passion, peur qu'il ne satisfasse plus sa fougueuse épouse. C'était idiot, elle lui avait donné deux beaux enfants et semblait toujours amoureuse, mais qu'est-ce qu'était une année dans la vie éternelle des elfes? Lui, cette vie lui convenait parfaitement, il aimait cette stabilité, ce refuge. Mais Révérie et lui n'avaient pas le même caractère...

- "A vrai dire, ce n'est pas moi qui range mon armoire Rév. Et personne d'autre que toi et moi ne connait l'importance symbolique de ce vêtement si banal."

Elle tourna la tête vers lui et leurs lèvres se rencontrèrent alors qu'elle prenait un malin plaisir à le décoiffer, comme toujours. Cela fit naitre un sourire amusé sur ses lèvres alors qu'il gloussait.

- "Je me demande si cette manie d'anéantir toute tentative de coiffure chez moi te passera un jour... J'espère que non."

Elle lui demanda alors de porter cette vieille tunique, simple, certes, mais de bonne facture encore. Il lui lança un regard surpris, alors qu'elle le suppliait. Il sourit de nouveau et la âcha, prenant la tunique dans ses mains.

- "En vérité, je n'ai pas vraiment eu l'occasion de remettre de tels vêtements depuis notre mariage... Mes repsponsabilités m'ont retenu ici et empêché de me promener librement dans la forêt comme je le faisais jadis."

C'était vrai que cette année était passé aussi vite que l'éclair, qu'il avait perdu ce qui faisait de lui un gamin à peine sorti de l'adolescente et gagné en maturité auprès de Rév et de ses enfants en se responsabilisant. Finies les escapades durant des journées entières un peu n'importe où avec Laurëa. Il en avait prit son parti. Il avait gagné tellement de choses, il ne pouvait pas tout avoir.

Avec un sourire accroché au coin des lèvres, il commença à délacer sa riche tunique couleur crème, non sans jeter un regard à Révérie qui ne manquait pas de le dévorer du regard.

- "On est bien d'accord, si je retire ma chemise, c'est pour mettre cette tunique, pas pour retirer tout le reste?"

Cela sonnait plus comme une invitation à le faire... Leurs moments d'intimité étaient trop rares...
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Mar 9 Sep 2008 - 13:39

[« Ce n’est pas le temps qui m’embellit mais l’amour que tu me porte chaque que jour. » avait envie de sortir un phrase du genre.]

S’en lasser, peu de chance, oui elle était quelqu’un qui supportait mal d’être enfermer mais ici c’était différent. Depuis qu’elle était l’épouse du marquis elle était libre de sa journée et la passait avec les bébés dehors, sous l’ombre d’un arbre. Les petit bien emmitouflée dans des vêtements de laine et au damne de son époux, d’une peau de bête. De chèvre pour être plus précise, ce que les petits adoraient. Glissant leurs doigts dans les poils doux et agréable et restant ainsi au chaud.

Mais elle faisait tout de même très attention a ne point les sortir trop longtemps ou lorsque le froid était trop mordant. Elle prenait soin de ses fils et en cela, le palais était le meilleur endroit. Dans quelques années qui sais, elle pourrait surement partir vagabonder dehors avec ses fils pour leurs faires découvrir la végétation et la vie au dehors et d’ici la, Dragan arriverait certainement a bien mieux gérer les choses et a se voir accorder du temps libre non ?

Elle changea de pensée quand il lui avoua que ce n’était pas lui qui rangeait sa penderie. C’est vrai qu’il avait des serviteurs pour presque tout, même les enfants auraient normalement du avoir des serviteurs et des nourrissent touts dévoué a leurs bien être. Mais la jeune marquise avait été clair la dessus, c’étaient leurs enfants et ils auraient l’amour et l’attention de leurs parents ainsi que le lait de leurs mère et non celui d’une inconnue.

« Je sais amour je sais… mais je trouve déplorable qu’on l’ait relégué a une place inconfortable alors que j’y tiens tellement. »

Elle défie un lien dans ses cheveux et il s’en amusa comme souvent. Au début il avait soupiré, avait même lutté un peu mais depuis le temps, il s’était résigné à se laisser faire et s’en réjouissait même lorsque d’aventure elle le faisait. Il lui avouait même qu’il espérait la voir toujours agir ainsi… c’était long ça toujours. Très long… mais se temps elle le passerait volontiers avec son amour.

« Aucune chance pour que cela me passe, j’aime bien trop te décoiffer et te rendre moins parfait… »

Elle lui tira la langue alors qu’il prenait l’habit et le regardait d’un air un peu surpris. Oui il avait des centaines de tuniques toute plus riches et belles les unes que les autres, et celle qu’elle voulait le voir portée était si modeste… il y avait de quoi surprendre.

« Tu retrouveras le temps amour… j’en suis sur. Et puis, maintenant moi aussi je suis occupée toute la journée avec nos deux fils. Ils me font tourner en bourrique à demander de quoi manger aussi souvent. Deux gloutons… mais deux amour.»

Elle s’était résignée a bien des choses, mais avec plaisir. Elle ne courrait plus les chemins, elle préférait son rôle de femme. Elle reprenait l’entrainement, mais ne se battait plus vraiment. En échange elle avait gagné de l’amour beaucoup d’amour et toute ses craintes que la grossesse avait éveillée était partie en fumée durant la première semaine ou ses deux fils avaient vu le jour. Il agrémenta ses pensées de paroles qui la firent sourire et pire, la fit doucement glousser.

« Moi ? Comme si une jeune femme de bonne famille comme moi pouvais avoir se genre d’idée en tête ! Je suis chaste et prude voyons… vous le savez bien mon époux. »

Doucement elle s’approcha, glissant ses doigts sur la chemise pour l’aider à la défaire tout en caressant sa peau. Hum, cette peau dorée par le soleil et a la teinte si… Elle frissonna, bien malgré elle et reprit doucement.

« Désires-tu me voir avec mon armure si tu porte toi cette tunique ? »

Elle semblait espiègle et amusée.

« Si c’est le cas il faudra que tu m’aide à me dévêtir pour la porter… »

Ça une invitation ? … Non … voyons, ce n’est pas son genre…
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Mar 9 Sep 2008 - 14:15

[Je suis sous le charme un peu plus chaque jour xD]

- "Je veillerai à ce qu'elle occupe la place d'honneur qui lui revient de droit alors."

Mi sérieux, mi moqueur, il était ravi de la voir accorder autant d'importance à un petit détail qui aurait pu paraître aussi insignifiant. La terrible hybride moine guerrière s'était muée en une magnifique métisse amoureuse et aimée... En une maman attentive. Elle avait enu à élever leurs enfants elle-même, à les nourrir, les habiller, s'occuper d'eux à toute heure du jour et de la nuit. Pas de nourrices, pas de servantes, juste une maman et ses enfants. Comme n'importe quelle femme du peuple sans ressources et sans responsabilités. Dragan n'avait même pas tiqué de cette demande, il la connaissait bien et s'en était douté. Si Serindë avait protesté, Laurelin et Lalaith avaient approuvé. Et encore, Révérie avait de la chance, les Tirils n'étaient pas la famille la plus guindée niveau tradition.

Il éclata de rire quand elle lui répliqua qu'elle aimait bien le rendre moins parfait en le décoiffant. Taquin, il ne put retenir une petite moquerie légère, mais non dénuée de vérité :

- "Tout ça pour que les femmes ne me regardent plus! Ce que tu peux être possessive!"

Evidemment qu'elle l'était! Comme lui était jaloux des autres hommes qui la regardaient avec envie! Il suffisait qu'il repense à Eldis pour se sentir honteux de ette bouffée incontrôlable et irrationnelle de jalousie. Mais l'amour n'était pas raison, n'est-ce pas? Cela dit, depuis qu'il était marié et père de famille, force était de constater que les femmes ne papillonnaient plus des paupières à chaque fois qu'elles le voyaient passer. Il était définitivement hors d'atteinte pour elles.

- "Tu ne peux t'en prendre qu'à toi, ils ont davantage ton appétit que le mien!"

Et encore une petite taquinerie. cependant, une questione demeurait : comme leur mère, auraient-ils une propention à aimer la viande saignante? Il espérait que non, ne serait-ce que pour leur intégration. Révérie était toujours regardée bizarrement avec sa viande sanglante.

- "Oh pardonnez-moi cette incorrection Dame mon épouse, vous êtes l'innocence même..."

Bien sur, il suffisait de repenser à leur première nuit dans une auberge ou à cette façon qu'elle avait de le regarder... D'ailleurs, alors qu'elle lui retirait sa chemise, il repensa à son "innocence"... Il savait déjà comment tout cela allait finir et il s'en réjouissait. Sonr egard brilla d'une lueur de désir quand elle parla de mettre son armure. mais pour tempérer son ardeur, il lança, moqueur :

- "Tu crois que tu rentres encore dedans?"

Cependant, il ne se fit pas prier et torse nu, il s'approcha de sa trop belle épouse et commença à retirer ses vêtements du haut, non sans embrasser son épaule dénudée avec tendresse.

- "Il n'y a qu'un moyen de répondre à ma question je crois..."

Mais pas sur qu'il parviennent à aller jusqu'à se rhabiller...
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Mar 9 Sep 2008 - 14:50

Elle sourit aux mots qu’il prononça a propos de la veste. Oui, il en prendrait soin et veillerait à ce que cette étoffe soit traitée avec amour. Révérie imaginait déjà la tête des servantes quand il demanderait à ce qu’elle soit traitée avec plus d’attention que ses habits bien plus beau ou riche. Puis il éclata de rire quand elle lui répliqua qu’elle le rendait ainsi moins parfait et la piqua au vif en lui avouant que c’était pour qu’il plaise moins et la traita même de possessive.

« Oui je suis possessif, mais moi je te trouve plus sensuel et séduisant quand tes cheveux sont totalement libre. »


Une image lui revint soudainement a l’esprit et la fit frissonner. Dragan penché sur elle, son corps au dessus du sien, ses cheveux argent collant un peu a son front alors qu’il l’aimait avec passion. Hum… sentir ses mains dans ses cheveux, voila bien quelque chose qui avait le don d’aiguiser ses sens.

« Et puis je ne suis pas vraiment possessive… j’arrive encore a relacer l’étreinte de mes bras pour te laisser te rendre dans ton bureau et traiter les affaires du pays. »

Il lui lança ensuite de petite attaque, de plus en plus espiègle lui arrachant une moue boudeuse et a moitié amusée.

« Tu veux dire que je suis une ogresse ? Je ne me voyais pas manger autant pourtant. »

Ha oui, la viande rouge, certain s’y était habituer, d’autre non. Dragan lui en était au point ou il avait envie d’elle des qu’elle mangeait, quoi que se fusse. De toute façon, qui aurait pu ne pas avoir d’idée plus qu’indécente en la voyant manger comme elle le fait si bien ? Personne n’est ce pas.

« Tu en doute ? … j’ai pourtant bel et bien retrouvé mon ventre plat et mes hanches n’on pas profitée de ma grossesse outre mesure. La seule chose qui me gêne un peu serait peut être ma poitrine… »

Sa poitrine s’était développée un peu plus et alourdit peu à peu, la complexant un peu mais Dragan avait vite repoussé se complexe. Il s’en était même jouer de la voir si sensible et troublé. Pendant se temps elle avait défait le vêtement de son époux passant sa main sur son torse nue et frémissante de voir sa peau et de pouvoir la toucher alors que jusqu’as présent, peu de moment c’était offert a se genre de chose.

Repoussant la Chemise totalement, elle la fit glisser le long des bras de Dragan qui une fois cela fait, ne se fit pas prier pour aller a l’assaut de la fine tunique de Révérie, une veste verte sombre, bordée d’argent, a col haut et juste ouvert un peu sur sa poitrine pour afficher un décolleté plutôt agréable. Le bras était un pantalon simple mais agréable et elle avait aussi de fine botte. Déboutonnant le haut, il dévoila ses épaules et sa gorge… embrassant sa peau tout en repoussant le dessus tout comme l’habit.

« Dragan… »

Sa voix fut un murmure et la seule réponse que son esprit fut capable d’émettre a cet instant. Elle glissa doucement ses mains dans ses cheveux et défie un second lien.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Mar 9 Sep 2008 - 21:10

- "Hum, je ressemble à un sauvage surtout..."

Bon quand même pas, mais disons qu'il faisait mmois soigné quand ses cheveux étaient laissés libres et sans soin spécifiques. Dragan n'était pas spécialement du genre à passer des heures evant un miroir, mais il aait prit l'habitude de bien présenter en toutes circonstances. Son éducation voulait ça. Et ce n'était pas étonnant quand on savait que c'était Serindë qui lui avait tout apprit.

Il eut un petit rire amusé quand elle répliqua qu'elle n'était pas possessive puisqu'elle arrivait encore à le laisser partir sans le suivre partout.

- "Comme si je reçevais des jolies filles dans mon bureau. Tu ne prends pas un grand risque va!"

Cependant, il lui caressa doucement la joue et murmura :

- "Comme si tu avais besoin de craindre les charmes d'une autre femme... Tu sais bien que je ne vois que toi."

Il la charriait sur son appétit... Dragan mangeait bien, mais pas du tout de la même façon que Révérie, si bien qu'on pouvait penser qu'il mangeait moins qu'elle. Et il la taquina sur sa silhouette, alors qu'elle avait retrouvé son physique de jeune filles à quelques exceptions prêt. Dont sa poitrine, déjà généreuse pour une elfe qui s'était encore développée. Avec un sourire en coin, il lui répliqua :

- "Moi, elle ne me gène pas..."

Il devait bien être le seul elfe dans ce cas. Il devait être un elfe dénaturé, impossible autrement... D'ailleurs, il suffit que Rév touche sa peau pour qu'il ai immédiatement envie d'elle et renonce à toute raison. Il la voulait, tout simplement. Il ne se fit pas prier pour dénuder doucement la buste de sa compagne en embrassant sa peau laiteuse et douce avec ardeur. Il l'entendit murmurer son prénom, d'une voix déjà rendue hachée par le désir montant.

- "Hum... Oui?"

Un sourire malin recourbait ses lèvres alors qu'il partait à l'assaut de sa gorge, puis de sa poitrine généreuse. Ses mains frolèrent ses courbes adorables et finirent par se retrouver à délacer le pantalon de la jeune hybride, comme s'il ne faisait que la découvrir alors qu'il la connaissait déjà par coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Mar 9 Sep 2008 - 21:37

/!\ attention aux yeux prude et chaste :p passez votre chemins les enfants/!\

Il la rassura pour la énième fois qu’il ne voyait qu’elle et qu’aucune autre femme ne comptait a ses yeux. Ça elle le savait et le pire, c’était la fierté qu’elle en éprouverait. Etre si différente et pourtant capable d’attiser autant le désir de son mari. Le comblé malgré la frustration de ne pouvoir l’aimer n’ importe où n’importe quand… et le plus agréable pour elle, c’était son affection pour sa poitrine opulente et généreuse. Un elfe normale aurait été prit de dégout et aurait cherché a occulté cette partie de son corps.

Mais pas Dragan, non lui aimait en jouer, la caresser ou même la dévorer. Malicieux petit noble qui n’avaient rien de l’elfe prude et que les plaisirs charnel n’intéressaient pas. Ho oui il les attendait et les réclamait avec ardeur. Et a cet instant la c’était un de ses moments ou le corps de l’elfe réclamait celui de se divine compagne. Doucement Révérie fermait les yeux, laissant les lèvres de son époux sur sa gorge, laissant son visage se redresser alors que sa tête tombe doucement en arrière, ses cheveux courant dans son dos.

Il répondit a son prénom d’un air un peu détaché qui fit sourire Révérie qui redressa son visage pour plonger son regard dans celui de Dragan. Il avait ses lèvres sur un de ses seins et levait le regard vers elle. Cette vision lui fit mordiller sa lèvre inférieure alors qu’elle rougissait un peu. D’une voix un peu tremblante et bien moins sur que ce qu’elle n’aurait du être elle tenta d’expliquer un point de vue ma fois intéressant…

« Dragan… Je, je croyais que tu voulais me déshabiller pour que je puisse mettre mon armure… et que tu… Tu ne désirais pas te dévêtir. »

Elle hoqueta alors qu’elle sentait ses dents pincer doucement son sein et gémit. De ses mains il délassait les liens de son pantalon sans la moindre hésitation. Il avait cette façon de caresser son corps pour en découvrir chaque forme, chaque courbe… pourtant ses mains avaient vagabondé des centaines de fois sur son corps et elle ne doutait pas qu’il aurait été capable de la dessiner les yeux fermé s’il avait su manier un crayon ou un pinceau. Elle glissait encore ses doigts dans ses cheveux, un nouveau ruban de cuir tombant au sol alors qu’elle se penchait pour poser ses lèvres son front et ses cheveux.

« Mon amour… si tu continue ainsi il vas falloir que je te déshabille aussi… »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Mer 10 Sep 2008 - 9:57

Sans doute que jamais Dragan n'aurait aimé Révérie s'il n'avait déjà été quelque peu attiré par les plaisirs charnel du temps où il était célibataire. Les elfes n'étaient pas réputés pour être des cavaleurs, mais Dragan avait bien profité de ce côté là, charmant à tour de bras les jeunes filles et tirant beaucoup de plaisirs de relations simples et sans histoires. Dés le départ, il n'était pas tout à fait conforme à l'idée que l'on se faisait des elfes frigides et froids.

De son père, il avait apprit la tolérance et l'ouverture d'esprit. Et même s'il n'acceuillerait sans doute jamais à bras ouvert un drow au premier coup d'oeil, il était assez intelligent pour juger la personne et non la race. De même, le physique de Révérie ne le rebutait pas... Parce que tous les goûts étaient dans la nature et parce que le corps de Révérie répondait parfaitement à ses propres désirs. Une exception dans la masse de la généralité.

Et si les elfes étaient effarés de la poitrine opulente de Rév, Dragan, lui, l'adorait... Parce qu'elle était le résultat d'une grossesse merveilleuse aboutissant à la naissance d'enfants chéris. Parce qu'il était toujours ému de la voir allaiter leurs enfants avec amour. Parce qu'il ne se basait pas sur ce qu'il voyait mais sur ce que cela lui inspirait.

Et là, elle lui inspirait un désir dévorant, comme le soir de leur rencontre, à l'auberge. Elle avait un pouvoir terrible sur lui.

Aussi, l'esprit embrumé par le désir, il répondit distraitement à l'appellation de son prénom, déjà occupé à imaginer la suite des évènements. Il ne cessa pas son exploration pour autant, mais riva son regard de glace à ce lui de son épouse, comme pour la défier de vouloir l'arrêter alors qu'il la faisait déjà frémir de plaisir.

- "Mais je te déshabille pour ça... Je pense juste que tu ne remettras pas ton armure aussitôt..."

Un souffle, une voix rauque... Il retourna à son exploration, mordilla la pointe d'un sein dressé de désir, arrachant au passage un petit hoquet à sa compagne. Elle enfouissait sa main dans ses cheveux d'argent, caressante, et il frémit quand elle parla de le déshabiller...

- "Je crois que cela va être nécessaire en effet..."

Avec un sourire, il l'embrassa et la poussa doucement vers le lit, à côté de la malle ouverte, prête à être remplie pour le voyage qui les attendait jusque Kirgan.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Mer 10 Sep 2008 - 10:41

Les mots qu’il prononça sur ses intentions lui offrirent un frisson qui mourut au creux de sa nuque. Sa voix était déjà bel et bien assombrie par le désir et elle ne s’y trompait pas. Cette voix grave avait le don de la rendre brulante, plus encore que ses caresse, que se soit celle de ses mains ou de ses lèvres. Quoi qu’elle se trompe en réalité et il le lui rappelle en mordillant sa poitrine. Non, ses lèvres lui font plus d’effet que sa voix nul doute…

Il répondit à sa demande de le dévêtir tout simplement par un oui. Nul doute qu’il avait tout aussi envie d’elle, qu’elle de lui. Il se redressa et l’embrassa tout en la poussant lentement vers le lit. Tant pis pour la malle, elle serait remplie plus tard… bien plus tard. Elle se laissa aller jusqu’au lit et s’arrêta en sentant le tissus des draps contre ses mollets. Passant ses doigts sur le torse de son amour et suivant le chemin des dames pour descendre sur son objectif.

« Tu es incorrigible mon amour… »

Murmura-t-elle alors que sa main caressait une forme dure, qu’elle connaissait si bien, au travers de l’étoffe. Se savoir désirer et se sentir désirer son deux choses très différentes sachez le et le simple fait de caresser de ses doigts sa virilité, malgré le tissus qui lui interdit le contacte de sa peau, lui offrait un plaisir des plus grands. Le simple fait de le voir se troubler, sentir sa respiration flanchant, perdre son rythme et ses yeux à demi clos emplie de désir, la rendait totalement ivre de son corps. Un fin sourire s’afficha sur ses lèvres, offrant une petite expression maligne à son visage.

« Hum… comment ouvre t’on cela… ha oui… ici… »

Elle le taquinait, le faisait languir, appuyant légèrement sa paume sur ce qui faisait de lui un homme alors que ses doigts délaissaient les liens du pantalon. Son autre main elle, caressait sans honte le bord du pantalon, ses doigts agiles s’amusant à glisser sur son bas ventre, entre le tissu et sa peau et frôler quelque chose de parfaitement reconnaissable de la sorte. Elle fini par ouvrir réellement le pantalon et glisser sa main a l’intérieur pour prendre a pleine main le fruit tant convoité.

« Seigneur Dragan… quelque chose me dit que vous avez terriblement envie de moi… »

Elle se faisait espiègle à nouveau et le taquinait ouvertement, tant qu’elle le pouvait encore. Leurs complicités étaient un point important après tout, jusque dans leur façon de s’aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Jeu 11 Sep 2008 - 9:55

- "C'est pour cela que tu m'aimes... non?"

Sa voix mourut sur le dernier mot alors que les doigts baladeurs de la jeune femme veaient caresser ce qui faisait de lui un homme... Un homme emplit de désirs en plus! Elle n'avait même pas besoin de le toucher pour que son corps réagisse et le trahisse. Mais avec cette petite caresse anodine... Son regard de glace semblait s'assombrir, alors que sa respiration se fisait plus rapide et hachée. Il semblait toujours calme, mais pourtant troublé. Avec elle, il ne savait pas tricher. Il ne pouvait pas tricher.

- "Oh tu n'as pas déjà oublié comment on fait quand même? Ca ne fait pas si longtemps..."

Sa voix diminua progressivement en un murmure alors qu'elle se faisait joueuse et adorable bourreau. Il prit une petite inspiratiojn qui se bloqua dans sa gorge quand la petite coquine eut pasé le barrière du tissu pour entrer directement en contact, peau contre peau. Et un petit gémissement s'échappa de ses lèvres alors qu'il fermait les yeux. D'une voix embrumée par le désir et devenue un peu rauque, il répondit à sa provocation :

- "Dame Aglarer, votre perspicacité m'étonnera toujours."

Avec un sourire malicieux, il repoussa Révérie sur le lit et l'accompagna dans le mouvement ses bras venant amortir sa chute à quelques centimètres du corps de son épouse.

- "J'ai toujours envie de toi, vile tentatrice..."

Il dévora sa gorge de baisers brulants alors que sa main s'amusait à tracer un sillon sur le ventre plat de Révérie, jusqu'à aller délacer à son tour le pantalon qui l'empêchait de rejoindre l'intimité humide et Révérie. Seulement, la jeune femme n'était pas inactive et mettait à mal sa volonté alors que ses caresses faisaient affluer tout son sang dans une partie précise de son anatomie.

- "J'ai envie de toi comme au premier jour... Comme au premier soir."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Jeu 11 Sep 2008 - 19:16

Alors qu’elle le torturait, le faisant patienter tout en cherchant faussement comment ouvrir le pantalon qui la retenait de pouvoir sentir contre sa paume toute son envie, il murmura quelques mots amusé et osa lui dire que cela ne faisait pas si longtemps. D’une voix féline elle lui assura pourtant le contraire.

« Ho si bien sur que si cela fait aussi longtemps… un seul jour sans pouvoir m’enivrer de ton corps est pour moi plus long qu’une éternité. »

Ha voila, elle fini par réussir son entreprise et a jouer de ses doigts sur son bas ventre, déjà aussi dur que le bois. Elle jouait de sa caresse, lui arrachant un gémissement alors qu’un sourire satisfait se glissait sur ses lèvres. Elle le regardait, il était si beau les yeux clos, ses lèvres entrouvertes alors qu’il cherchait a lui répondre. Sa voix était sombre, grave et masculine et surtout, voila d’un désir qui ne trompait pas. D’ailleurs il avait répondu de manière tout aussi taquine que la question qui avait été posée.

Mais il n’était pas homme a se laisser faire bien longtemps et doucement il la poussa sur le lit, elle s’amusa à se laisser tomber, ses cheveux coulant comme un flot neigeux sur les draps alors qu’il tombait lui aussi sur les draps au dessus d’elle. Il avait amortit la chute de ses bras et se retrouvait en position bel et bien dominatrice. Il avoua son envie de façon simple, non détournée et elle répondit.

« Je le sais amour, je le sais si bien et sache le, j’ai envie de toi chaque fois que tu me désir sans même avoir besoin de mots pour le savoir. Et pour ta gouverne, je ne suis pas une tentatrice… je suis juste assez sensuel pour éveiller ton imagination a des jeux plutôt charnel.»

Il la dévorait, l’embrassant, elle se cambrait bien sur, glissant une main dans ses cheveux et caressant ses derniers, l’autre s’enfouissant dans le pantalon pour ne pas laisser son amour en reste et surtout le décontenancer dans ses actes. Doucement elle jouait du bout de ses doigts sur son membre masculin, d’un vas et viens ou simplement d’un effleurement mutin la ou elle le savait sensible.

Il en avait même du mal a enlever les liens de son vêtement et se retint difficilement de rire. Son rire fut totalement mit a mal par les mots qu’il prononça et doucement elle passa ses doigts sur la joue de son amant, alors qu’elle cessait de le faire chavirer pour planter son regard dans le sien.

« Notre flamme est un brasier ardent donc étincelle crépite et meurt… mais le brasier lui, a jamais vivre car il est le fruit d’un amour voulue par les dieux. »

La barde avait refait surface durant quelques secondes et elle sourit doucement rougissant.

« Comme au premier jour mon amour, je n’ai jamais pu te désirer autrement car cette fougue est le torrent qui nous porte. Ho Dragan… comble nous comme jadis tu le fis dans cette auberge. Sois a la fois cette homme doux et craintif de prendre la fleur de sa belle mais aussi l’amant qui su la faire devenir tigresse. »


Ces deux la étaient plutôt éloquent sur leurs envies, contrairement aux elfes en général. Pendant qu’elle avait parlée il avait achevé de dénouer le fil de cuir et s’il glissait sa main vers son bas ventre, il la sentirait terriblement prête à le recevoir. Ho Révérie tenait de la drow sur bien des points et surtout su ça, a croire que son corps était fait pour l’amour plus que pour la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Sam 13 Sep 2008 - 14:09

- "Tu es indécemment sensuelle amour et je suis complêtement envouté et à ta merci..."

Oh que oui, cela frôlait l'irrationalité. Un mot d'elle, un geste et il s'enflammait, comme un drow en rut. Il avait toujours été assez bouillant, mais avait toujours su se retenir et faire l'impassible, mais avec Rév, impossible. Impensable même. C'en était indécent. Il suffisait qu'il la regarde manger pour que son sang déserte son visage et se concentre sur une partie plus intime. Il suffisait qu'il la voit rouler des hanches pour que son esprit s'emballe. Chaque geste de révérie était sensualité. Il n'y avait guère que quand elle endossait son rôle de mère qu'il avait du répit. Et encore.

Elle le rendait incapable de réflechir et de se concentrer. Présentement, elle avait la main taquineuse et cela lui faisait perdre tous ses moyens, si bien qu'il devait batailler et réunir des lambeaux de conscience et d'agilité pour venir à bout de ce maudit vêtement!

Elle lui susurra alors des paroles douces et lyriques qui le firent rire. Un petit rire teinté de tendresse et d'admiration :

- "Tiens, cela faisait bien longtemps que je n'avais fais l'amour à la barde..."

La Marquise, la femme, la mère oui, la barde, moins souvent. La moine, sans doute jamais. Elle l'implora alors de la faire sienne comme lors du premier soir. Il eut un petit sourire en coin et descendit sa main vers l'entrejambe humide de la jeune femme, avec douceur.

- "Tes désirs sont des ordres..."

En effet, il sentit qu'il n'avait même pas besoin de la préparer, tellement elle était déjà ouverte à lui et prête à le recevoir. Cela le fit doucement sourire.

- "Quelque chose me dit que vous êtes moins angoissée que lors de notre première rencontre dame mon épouse..."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Dim 14 Sep 2008 - 20:15

Elle souffla un rire amusée, il n’avait pas fait depuis longtemps l’amour a la barde. Celle qui lui murmurait des mots doux, en vers ou alexandrin, au creux de l’oreille. Oui la barde était bien trop effacée depuis qu’elle devait vivre comme une marquise, tout comme la moine. Pourtant les deux aspects de la jeune femme n’avait aucunement disparue. Elle s’entrainait autant a l’art du combat qu’as laissé ses doigts glisser sur les cordes d’une lyre.

Souvent, oui bien plus souvent depuis la naissance des deux enfants, on pouvait entendre le son de son instrument, accompagné sa voix de Crystal, aussi pure et limpide qu’une eau clair en plein milieu de l’hiver. Les deux poupons, tout jeune encore, aimait a entendre leurs mère, chanter une douce complainte elfique ou humaine. Parlant d’amour, de renaissance, de printemps ou même d’hiver. Toute chanson étant un tant soit peu douce finissait par trouver un air de berceuse dans la voix de l’exquise barde.

Mais revenons-en à notre couple si complice. Elle le supplier de la faire sienne comme au premier jour et cette demande si innocente et touchante charma une fois de plus son mari. Son sourire se dessina et elle s’en mordilla la lèvre inférieur alors qu’il laissa sa main glisser sur son ventre a nouveau plat, jusqu’as un endroit… plus intime. Il était le seul à avoir pénétré son corps et le seul a l’avoir jamais aimer de la sorte.

A peine glissa-t-il ses doigts, qu’il arracha un gémissement à sa compagne, elle se cambra un peu, posant sa main libre sur son poignet. Othar tout puissant, combien dire qu’elle avait envie de lui paraissait face comparé à ce qu’elle ressentait ! Mais une fois de plus il se joua d’elle, ne faisant qu’attiser son envie et son désir par ses quelques mots.

« Je n’ai jamais été angoissée mon amour… aurais tu oublié que c’est moi qui t’ai presque supplié de me prendre et de me faire tienne quand tes derniers lambeau de raison te criait de ne pas céder ? Que prendre la virginité d’une femme était mal ?»

Elle se rapprocha et d’une voix sensuelle et brulante murmura.

« Aurait tu oublier combien j’avais aimé me sentir au dessus de toi, remuant doucement mes hanches contre ton ventre. Je me souviens aussi de ce que j’ai fais dans cet arbre, juste avant la séparation de quelques jours qui préparai notre mariage. Te souviens-tu de ce que j’ai osé touchée et goutée de mes lèvres ? »

Elle lâcha le poignet pour venir porter ses doigts à ses lèvres avec une moue particulièrement espiègle.


Dernière édition par Révérie le Dim 21 Sep 2008 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Ven 19 Sep 2008 - 16:19

La barde ressurgissait un peu plus souvent ces derniers temps, comme si la naissance des jumeaux avait réveillé cette partie d'elle momentanément endormie. Et il ne se lassait pas de l'entendre chanter pour eux de sa voix cristalline et pure. Laurelin chantait aussi très bien, avec cette note immaculée réservée aux elfes, mais Rév avait un petit quelque chose de différent et de pourtant magnifique, une petite imperfection qui laissait la part belle à l'émotion et ne rendait son art que plus beau encore.

Mais l'heure n'était plus à l'art et l'émotion lyrique, mais à une toute autre forme d'émotion : le désir pur, la danse de deux corps fous amoureux. Sa main qui caresse le corps frémissant et offert, qui s'aventure dans le paradis, alors qu'un gémissement s'échappe des lèvres de sa compagne, alors qu'elle pose sa main sur le poignet comme pour l'arrêter alors qu'elle meurt d'envie qu'il continue à la torturer ainsi.

- "Oui, et je pense toujours que c'est mal... Par les dieux Rév, heureusement que nous étions amoureux et pas simplamenet attirés l'un par l'autre, car nous aurions été mariés pour notre bêtise et malheureux... Bien que j'en doute. A tes côtés, personne ne peut être malheureux et j'aurais appris à t'aimer rapidement si je n'avais pas déjà été frappé de folie par Arcamenel. Tous les gens qui s'approchent de toi tombent sous ton charme Rév, tu es faite pour être aimée et aimer."

Elle se fit féline et aguicheuse et il se sentit trembler de délire alors que ses paroles recelaient mille promesses d'un plaisir sans faille sous ses caresses audacieuses. N'importe quel elfe coincé aurait trouvé ces pratiques choquantes, mais Dragan ne pouvait que gfrémir d'envie en se rappelant cette fameuse nuit dans l'arbre.

- "Je ne vois pas de quoi tu parles, j'ai besoin que tu me rafraichisses la mémoire..."

Un grand sourire se dessina sur se slèvres alors que son regard brillait d'excitation. Cela faisait un moment qu'ils n'avaient pas partagé un tel moment d'intimité complice et ils en profitaient honteusement...
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Lun 22 Sep 2008 - 17:29

Révérie était amusée de le voir ainsi murmurer des mots qu’il pensait bien sur mais qui bien vite tombait dans un dénouement bien plus heureux que sa voix au début légèrement triste ne pouvait le laisser entendre.

« Mal mal... je trouvais plutôt ça bien moi. »

Un air taquin et amusée, voila qu’elle détournait les mots pour les rendre plus attrayant. Elle glissa sa main libre dans ses cheveux argent. Il était beau, si beau avec ses yeux de glace et sa peau dorée par le soleil d’été ? Ho bien sur nous étions en hiver, mais peu importe, son teint ne changeait presque jamais. Elle ne releva pas ses dires sur le fait qu’elle aurait fini par le conquérir tôt ou tard et que le malheur ne pouvait se transformer qu’en bonheur a ses cotées. Nul besoin d’en rajouter, tout était dit et Révérie préféra le silence de leurs regards à toute autre forme de dialogue.

Mais voila qu’il la défie de ses mots, qu’il fait ce qu’elle avait fait avec lui dans la chambre de l’épine d’or. Il lui avoue ne pas se souvenir, et bien soit, elle allait réveiller sa mémoire à tel point qu’il ne pourrait plus poser ses yeux sur ses lèvres sans rougir. Elle murmura d’une voix sensuelle et ampli d’un désir que nul autre que Dragan ne pouvait entendre ou même imaginer de la part de la ravissante Marquise.

« Tu veux me défier, sache le alors… tu vas perdre. »

Elle le repousse, inversant la position, le chevauchant à présent. Ho la voila la divine Amazone, dominante et sensuel à la fois, son amante. Elle était appuyée sur ses bras, dévoilant ses muscles dessinée, si peu apparent quand elle ne forçait, oui, une musculature sèche mais bel et bien présente et pourtant fine. Elle se penche, mordillant sa gorge, son épaule, son torse. Sa langue se fait taquine, ses lèvres caresse qui n’en fini pas. Elle glisse, elle dessine cette route conduisant a son nombril, humidifiant de sa langue le chemin des dames, mais a présent, il n’y as plus qu’une seule et unique femme l’explorer.

« Dragan… Tu ne t’en souviens toujours pas ? Non ? Alors… »


Puis la, elle s’amuse, s’abord du bout de sa langue, appuyant sur les zones ou la respiration de Dragan se coupait, s’affolait. Puis, une fois qu’elle l’eu fait suffisamment languir a son gout, elle prit en bouche sa masculinité, caressant de ses mains ce que ses lèvres ne pouvaient pas dévorer. Elle le dévore, doucement, prenant son temps pour mettre les nerfs du pauvre elfe à fleur de peau. Puis elle appuie sa caresse, elle suçote même, amusée de l’entendre gémir. Pauvre Dragan, il n’aurait pas du l’enhardir de la sorte, voila qu’il en paie le prix, prix plutôt agréable a subir que celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Mer 24 Sep 2008 - 12:03

Il esquissa un sourire quand elle joua sur les mots.

- "Oui, c'était même très bien."

Elle avait un don incroyable pour le faire sourire et lui faire tout oublier, surtout ses soucis ou ses remords. Elle avait cette faculté précieuse d'être sa confidente, sa meilleure amie, sa douce amante. Avec elle, il n'y avait plus de soucis. Elle était un îlot de paix dans une mer déchainée, son havre de paix. Elle s'amusa avec ses cheveux, geste terriblement familier et rassurant. il avaut beau râler à chaque fois qu'elle le faisait et le décoiffait, il adorait cela pour sa symbolique.

Il fit l'amnésique concernant les plaisirs qu'elle lui avait offert par le passé, ne pouvant pourtant s'empêcher de frémir d'excitation à l'idée qu'elle recommence juste pour relever le défi implicitement lancé. beaucoup d'elfes auraient pu trouver cela dégoutant. Dragan connaissait pas mal de demoiselles qui avaient des idées bien arrêtées sur la chose et ne concevaient pas que l'acte d'amour puisse commencer par des caresses audacieuses. Heureusement, rév n'avait pas cette conception de la chose et elle le surprenait agréablement bien souvent... Toujours même.

- "Tu crois?" Je demande à voir..."

Dans le même temps, Rév le repoussa, se fit amazone dominatrice. Il caressa ses bras fins et musclés, musculature sèche et nerveuse à peine entamée par sa récente grossesse. Elle commença à l'embrasser, taquine, avant de descendre avec une lenteur insupportable jusqu'à son bas ventre. Il était raide de désir et son cerveau anticipait déjà la prochaine étape avec un plaisir inégalé. La voix un peu fêlée par le tourbillon d'émotion qui l'ajoutaient, il se contenta de souffler à sa question :

- "Non..."

Et là, ce fut le début de la fin de sa conscience. Il n'était plus que simple jouet sous la coupe de sa femme qui en jouait avec délectation. Oh elle savait interpréter les réactions de son époux et jouer de son désir comme on joue d'un instrument. Caresses du bout des doigts, caresses de la langue, rien n'était trop beau et l'elfe se tordait de plaisir sous la férule de sa compagne, alors que des gémissements lui échappaient malgré lui.

- "Je... je crois que... que ça co... commence à me revenir..."

Son souffle était haché, entrecoupé de râles extatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Jeu 25 Sep 2008 - 10:49

Révérie prenait un plaisir rare à sentir les muscles du ventre de son amant se contracter sous ses doigts, l’une de ses mains ayant trouvé refuge ici. Il se cambrait, ondulait à peine, visiblement proie à des plaisirs qu’il appréciait pleinement. Ho comme elle se jouait de lui, de son plaisir, le faisant monter puis descendre… et à nouveau monter. Il crispait même des mains sur es draps, cherchant sans doute un peu de calme dans son souffle si perturbé.

Mais voila, a force de jouer de lui il semblait bien incapable de parler autrement que d’une voix sombre et sensuelle, entrecoupé de hoquet ou de plainte. Il arriva tout de même à articuler, bien que difficilement, quelques mots. Elle relâcha la prise de ses lèvres et sourit doucement, amusée au plus haut point.

« Hum… je crois bien qu’il n’y as pas que ça qui vient. »

Elle observa son corps, contracté et pourtant décontracté, son visage sensuel et ses joues légèrement rosée. Qu’il était beau son divin compagnon, son époux amoureux et son amant d’une vie. Une petite moue boudeuse et elle donna un grand coup de langue sur sa virilité avant de remonter doucement, parsemant son torse de baiser brulant.

« Mais je n’ai pas envie de te voir abréger notre moment de tendresse parce que je me serait montrée trop joueuse et puis… tu as une promesse à tenir. Ne devais tu pas m’aimer comme durant notre première nuit ensemble ? »

Taquine, coquine, amusée et espiègle. Vile tentatrice, divine déesse devenue femme pour combler les bras et le cœur du jeune noble. Puis, rougissant un peu, elle s’approcha de son oreille, murmurant sensuellement.

« Hum… Dragan, joue-toi de moi le temps que le brasier qui brule ton ventre s’apaiser assez pour m’aimer. »

Facile à dire, surtout quand juste après vous avez cette fameuse demoiselle qui suçote le bord de l’oreille, le lèche lentement ou pire… le mordille en soufflant de fin gémissement.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Ven 26 Sep 2008 - 17:04

Dans son esprit embrumé par le plaisir, il comprit que Révérie avait tout à fait perçu son trouble et son émoi et qu'elle ne désirait pas que ce moment s'achève par son seul plaisir égoïste du à une trop grande stimulation.

- "Tu me fais un effet fou... Comme si tu ne le savais pas..."

Sa voix s'acheva dans un soupir alors qu'elle achevait ses divines caresses pour remonter lentement le long de son ventre aux muscles contractés. Une étincelle s'alluma dans son regard obscurcit de désir alors qu'elle lui rappelait ses paroles... L'honorer comme lors de leur première nuit. Un fin sourire recourba le coin de sa bouche. Seulement, elle semblait avoir du mal à lâcher le morceau et à le laisser prendre les commandes.

- "Rév, tu es intenable."

Il se mit à rire et la prit entre ses bras pour rouler vivement sur le côté et se retrouver de nouveau au dessus d'elle, une cascade d'argent coula vers la jeune fille, caressant ses courbes sensuelles.

- "Maintenant, c'est l'heure de la vengeance..."

Il se mit à sucoter doucement un téton érigé de désir. Son autre main titillait l'autre avec adresse. Il la voulait vibrante, il la voulait offerte, il la voulait aussi folle de désir que lui juste avant. Il l'était toujours, mais il n'était plus passif. Et puis, forçément, sa main quitta sa poitrine et descendit lentement vers son intimité, ses doigts courant avec légèreté sur son corps, l'effleurant à peine. Ils atteignirent enfin leur but et s'engouffrèrent dans la moiteur d'un écrin convoité. Ils s'activèrent alors à la faire gémir, en caressant le bouton de son désir, gonflé déjà. Et puis, sa bouche suivit le parcous de ses mains et sa langue se retrouve bientôt à combler les désirs de la jeune femme avec une lenteur appliquée et une adresse calculée.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Sam 27 Sep 2008 - 20:01

Pour l’effet fou elle voulait bien le croire, vu ce qu’elle avait touchée et goutée nul doute ne pouvait subsister. Il murmura ensuite entre amusé et résigné quelques mots. Bien sur qu’elle était intenable ! Surtout avec lui, elle n’avait jamais assez de tendresse ou d’amour de sa part. Il la serra dans ses bras, roulant sur eux même pour la retrouver à nouveau allongé, ses cheveux blancs étalé sur les draps. Mais cette fois si, ses cheveux aussi cascadait et tombait en un flot d’argent sur son corps. Glissant ses mains dans les divins fils d’argent elle sourit.

Il lui avoua ses projets du moment et se mit en devoir de les appliquer. Il savait que depuis la naissance des petits, sa poitrine était sensible, beaucoup trop d’ailleurs et il s’en joua, arrachant une mélodie agréable des lèvres de sa compagne qui remonta une de ses mains a ses lèvres pour doucement ce contenir. L’autre gardait sa place dans les cheveux d’argent. Il avait cette expérience et cette folie du corps de sa compagne que peu d’elfe pouvait avoir. Il dévorait, caressait, touchait, mordillait… Habile amant qu’il était il savait que faire pour la rendre folle et il le fit.

Il glissa avec une lenteur insoutenable sa main vers son intimité, coulissant à peine sur son ventre, comme des ailes de papillon ou une fine brise. Puis, il explora son corps, trempé de désir, elle le voulait et il pouvait sentir qu’il ne la laissait en aucun cas indifférente. Elle se cambra doucement, gémissant a peine alors qu’elle se retenait, gardant sa main sur ses lèvres, ses yeux mit clos.

Mais soudain, elle sentit quelque chose qu’elle savait bien trop espiègle pour ne plus faire de bruit une fois son mouvement de descente commencé. Sa main glissa sur sa joue alors que lentement, ses lèvres quittaient sa poitrine pour d’autre lèvre. Et quand il l’embrassa de sa langue en son intimité, elle poussa un gémissement qui s’approcha d’un cri de plaisir… Douce plainte chantante et sensuel qu’il lui arrachait.

Sa respiration se perdait, elle devenait haletante, irrégulière… entre gémissement, cri et hoquet elle ne savait plus ou donner de la tête et était tout connement incapable de parler. Ses jambes, plié a demi étaient tremblante. Ses deux main au niveau de son visage, serrait les draps alors qu’elle se cambrait et d’instinct ondulait à peine son bassin. Brulante, oui elle l’était… D’une voix suppliante et brisée elle tenta de lui avouer toute son envie.

« Dra….d… Melindo… je… je ne… »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Mar 30 Sep 2008 - 10:57

Il était évidement que si Dragan avait trouvé Révérie, était tombé amoureux d'elle et était chaque jour fou de désir, c'était aussi parce qu'il était un elfe quelque peu dénaturé dans sa façon de voir les choses. Il n'était pas aussi coincé que les elfes pour tout ce qui touchait à l'amour et au désir. Certes, comme les autres, il savait dissimuler ses émotions et rester indéchiffrable si l'envie l'en prenait. Mais dans l'intimité de leur chambre, avec la tendre moitié de son âme, il n'avait rien à cacher. Déjà, que Dragan ai été un coureur de jupons était peu commun...

Mais bien loin de lui étaient ces réflexions stériles alors qu'il tentait de mettre le feu à Révérie. Et force était de constater qu'il y arrivait plutôt bien. Il connaissait chaque parcelle de son corps, chaque zone. Il savait exactement où aller pour la faire frémir. Comme elle savait pertinamment quoi faire pour le rendre fou. Aussi commenca-t-il par une lente torture en s'emparant de sa poitrine pleine et lourde, indécente pour les elfes, irrésistible pour lui, surtout quand une petite bouche avide faisait la même chose que faisait en ce moment leur père.

La tension dans son bas ventre était toujours là, mais rendue moins insupportable par l'action. Oh non, il n'abrégerait pas ce moment par simple envie de satisfaire son bon plaisir. C'était donnant donnant et chacun prenait un malin plaisir à faire gémir l'autre sous de savantes caresses et de brûlants baisers.

Il quitta la poitrine bien sur, pour aller se perdre dans son intimité déjà moite. Il n'avait même pas besoin de la préparer, elle était totalement offerte à lui. Mais pas encore non, pas encore... Encore un peu de patience, encore un peu de torture. Elle ondulait, comme s'il était déjà en elle. Et quand sa voix brisée d'émotion s'éleva, il releva doucement le regard vers elle, mi espiègle, mi embrumé.

- "Tu ne veux pas?"

Question purement malicieuse, simplement pour la frustrer et voir dans son regard qu'elle ne voulait que cela. Il embrassa son nombril, puis ses seins, son cou et enfin, s'empara de nouveau de sa bouche. Et puis, avec une lenteur calculée, il pénétra en elle, commençant doucement à se mouvoir. Mais la douceur se fit moins présente au fur et à mesure que son désir le poignardait. Il accéléra la cadence, il se fit plus passionné, haletant, dévorant encore malgré tout la gorge de sa bien aimée. Il sentit soudain la vague familière de la libération et de l'extase le submerger alors qu'il se raidissait au dessus d'elle. Décidément, ils avaient une drôle de façon de préparer leurs valises... Il finit par souffler, à bout de souffle, mais avec cette note d'espièglerie familière :

- "Heureusement que nous nous y sommes prit à l'avance..."

Il était toujours en elle, son front posé contre celui de son épouse. Il était comblé.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Jeu 9 Oct 2008 - 12:15

Il la provoqua par des mots simples alors qu’il avait totalement fait bouillir son sang. Elle tourna un regard presque suppliant vers lui qui l’amusa sans l’ombre d’un doute. Elle ne tenta aucune réponse verbale, ne sachant que trop que sa capacité à construire une phrase correcte était presque nulle a cet instant. Remontant avec une lenteur qui mit à rude épreuve le peu de raison de la jeune femme, il accorda finalement l’ivresse à son corps tout comme au sien. Elle gémit, entourant de ses bras son cou. L’acte fut doux, puis plus… fougueux, jusqu’à les conduire a l’extase. Elle n’avait retenu que peu de ses gémissements et le dernier fut presque crié contre son épaule.

Allongée, les yeux clos, elle reprenait son souffle, sentant son amant encore au dessus d’elle, front contre front. Ses paupières telles deux roses s’épanouirent pour dévoiler les deux perles blanches ou pétillaient l’amusement et l’amour. Dragan lança une vérité des plus intéressante et en fit même doucement pouffer de rire se femme. Oui, ils avaient bien fait de s’y prendre tôt, en cas inverse, les valises n’auraient jamais été faites par la jeune femme, mais par les domestiques. Reprenant doucement son souffle avant de répondre, sa poitrine se souleva encore un temps de manière rapide et difficilement régulière.

« Oui… va savoir pourquoi… toute activité avec toi quand nous sommes seuls, a tendance a dériver… Je crois que nous sommes totalement intenables et irresponsables Dragan… du moins sur ce genre de petite incartade tout à fait pardonnable pour un jeune couple.»


Elle soufflait les mots, avec le même amusement que son époux. Elle le serra dans ses bras, profitant de le sentir contre elle encore quelques minutes. Alors elle se mit doucement a réfléchir, Dragan ne devait pas être venu pour l’aider aux valises et encore moins pour jouer de son instrument préféré. Remuant doucement le bout du nez, elle lui demanda un peu gênée d’avoir sans doute perturbé les projets de son époux bien souvent occupé la journée.

« Mais dit moi Dragan… Comment se fait t’il que tu viennes m’empêcher de préparer nos affaires ? Ai-je encore perturbé ton emploi du temps ? huhu… »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Jeu 9 Oct 2008 - 14:15

Après l'extase, il fallait revenir à la réalité. Délicieuses volutes de plénitude qui disparaissaient en fins lambeaux alors que l'esprit embrumé réintégrait peu à peu le corps comblé, tremblant et luisant d'une fine pellicule de sueur. Il la fit rire de sa petite remarque anodine et il se fendit lui aussi d'un sourire, plongeant dans le lac épuré et glacial des yeux clairs de son épouse.

- "Je le crois aussi... Et je n'ai même pas envie d'y remédier..."

Il embrassa les lèvres pulpeuses de révérie avant d'effleurer de ses lèvres sa gorge offerte. Ce n'étaient que des petits gestes d'attention, de tendresse et d'amour, pas des préliminaires pour repartir dans l'ivresse des sens. pas si tôt, il fallait laisser à leurs corps le temps de récupérer.

- "De toutes façons, ton père nous a déjà catalogués comme hum... qu'est-ce qu'il a dit déjà? Ah oui, comme des personnes irrévérencieuses envers les règles."

Il eut un sourire carnassier. Il la serra contre lui, avant de lui demander ce qu'il était venu faire exactement. Il soupira et roula sur le côté, venant ainsi ceuillir révérie qui venait s'y réfugier.

- "Je ne peux plus bouleverser mon emploi du temps pour venir te voir maintenant?"

Nouveau sourire alors qu'il caressait doucement sa peau.

- "Le voyage jusqu'à Kirgan est long Rév. Et les routes peu sûres... je voulais parler avec toi de ce voyage."

Tous les deux savaient ce qui était arrivé aux princesses de Diantra, sur les routes, bien protégées... Elles avaient été enlevées par les drows, violées et tuées. Depuis, Dragan était tiraillé entre l'envie d'avoir Rév et leurs enfants à proximité ou bien de les laisser à Ardamir, loin de lui. Quel choix était le plus judicieux?

- "Je ne t'ai jamais mise en cage et je ne le ferais jamais. Mais par les temps qui courent, voyager est dangereux. Et quand je vois ce que je risque de perdre en te perdant ou en les perdant..."

Il ne termina pas sa phrase. Ces derniers temps, il était plus volontiers d'humeur mélancolique. Ces instants de pur bonheur, il les savourait et les chérissait. Et si jamais le bonheur venait à disparaître brutalement... Il ne s'en remettrait pas. Il avait un désagréable sentiment de danger... Comme si quelque chose allait arriver, mais sans savoir quand, où, quoi et comment... Il mettait cela sur le compte de son imagination et des récents évènements.

- "Pardon, je n'ai pas à obscurcir nos moments d'intimité par mes angoisses sans fondement. Oublie ce que je viens de dire."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   Jeu 9 Oct 2008 - 15:57

Elle l’écoutait parlé avec adoration, trouvant une douceur dans ses baisers se faisant réconfortante. Sa tendresse donnée et offerte n’était pas toujours les prémices d’enivrement. Bien au contraire, il était doux et aimant plus que de raison et c’est aussi pour cela que Révérie était une épouse comblé. Il parla de Rima, arrachant un sourire a sa douce.

« Oui c’est bien ça lumière de ma vie. Mais peu importe, j’aime être indisciplinée et dissipée avec le protocole. »

Il se détacha de sa compagne, tendant son bras pour inviter la belle à venir prendre place au creux de son bras. Chose qu’elle fit a demi, préférant poser sa main sur ton torse et son menton sur cette fameuse main. Allongée ainsi sur le ventre, elle releva de manière un peu enfantine ses longues jambes effilée. Elle écoutait son amour tout en ne le quittant pas du regard. Qui aurait pu imaginer qu’il y a quelques mois, elle avait un ventre et des hanches si rondes qu’elle en était grosse ?

Personne… son corps n’en avait gardé aucune séquelle ou presque. Bien sur elle en avait, elle n’était pas parfaite, mais ses dernières était presque imperceptible. Elle avait hydraté sa peau pendant toute sa grossesse, prévenant ainsi les vergetures, et même ensuite. Elle avait aussi perdu le poids prit avec une facilitée déconcertante et retrouvé un beau début de musculature. Son sang drow et elfique avait vraiment prit le meilleur partit de chaque coté… sauf pour le soleil et sa manie de manger sa viande sanguinolente.

« Tu as le droit de changer ton emploie du temps mais tu le sais bien, je te sais occuper, surtout en se moment. Alors ?»

Amusée elle lui tira finalement sans mal les vers du nez. Le sujet était Kirgan, Dragan avait peur pour sa sécurité a elle et plus encore celle des enfants. Doucement elle le laissa finir avant d’hocher négativement la tête en soupirant.

« Non Dragan, bien au contraire, perturbe-moi de tes craintes, pour que je puisse les effacer et les dissiper. »

D’un air plus sérieux et dur elle reprit la parole.

« Je ne suis pas sans défense et sache le, en escarmouche mon art du combat me favorise a bien d’autre. Sur un champ de bataille je suis presque inutile. »

Elle gloussa doucement et soupira.

« Et puis, si jamais je sent nos enfant en danger, crois moi que mon sang drows et plus encore mon sang de mère bouillonnerons et il ne fera pas bon être un adversaire face à la gardienne du savoir d’Othar. Je ne devrais pas te le dire, mais gardienne du savoir… ce n’est pas une archiviste comme certain se plaisent à le croire. Le savoir du dieu de la guerre se résume à un nombre impressionnant de style et d’art de combat à main nue ou au bâton. Pour le bâton j’ai abandonné, je ne suis pas doué. »

Elle déposa un baiser doux sur ses lèvres et le rassura finalement.

« N’oublie pas qu’avant d’être noble ou barde, je suis une moine guerrière, et pas des moindres. Il n’y as donc pas a avoir peur pour ma vie… donner la vie a nos enfants a été mille fois plus terrible pour moi que de me battre conte cent hommes. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Chambre De Dragan et Rév] N'oublions rien...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: