Partagez
 

 [salle de bal aristochratique] Piste de danse

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ambre Soltariel
Humain
Ambre Soltariel

Nombre de messages : 1988
Âge : 34
Date d'inscription : 28/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeSam 6 Sep - 20:43

Piste de Danse


(créé afin de ne pas surcharger les discussions et les vrais danseurs :niark:. Ce plus comme apparemment la salle de bal romantique est la plus demandée, autant la couper un peu.)


Dernière édition par Ambre Soltariel le Dim 7 Sep - 1:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
Trystan de Diantra

Nombre de messages : 4737
Âge : 35
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeSam 6 Sep - 23:19

[-> Salle de bal aristocratique]

- "Lilianna qu'est-ce que tu fais?!"

Il n'avait pas le temps de réagir que déjà, il se retrouvait sur la piste de danse, pour son plus grand malheur. Il en était horrifié...

Il la soupçonnait d'avoir voulu détourner son attention du jeune homme qui avait invité Astéride. Ah elles pouvaient bien rire toutes les deux en disant qu'une danse n'était pas fiançailles ou mariage! Mais Lilianna et Trystan n'avaient-ils pas dansé trois ans plus tôt? Et aujoud'hui, où en étaient-ils hum? Alors, leurs commentaires sarcastiques, elles pouvaient les garder...

S'il avait encore eu ses yeux d'antan, il aurait assassiné le jeune impudent d'un regard glacial. En l'occurence, il s'était juste raidit alors que son visage se fermait complêtement. Lilianna avait su voir les signes avant coureur d'une réplique cinglante et épargner le cavalier en quête de demoiselle à faire danser.

Mais c'était sa soeur!

En plus, elle avait eu beau dire que tout allait bien et rire de sa coiffure, il devinait qu'elle mentait, Astéride n'était pas aussi futile. Mais elle ne voulait pas se confier à lui et il ne pouvait pas l'y obliger.

Résultat des courses, il se retrouvait comme un idiot sur la piste de danse, terriblement mal à l'aise de s'être fait avoir ainsi. Elle plaça les mains du jeune homme sur sa taille et les installa ainsi en position. Il voulut la relâcher mais elle retint ses bras.

- "Lilianna, non... Je ne peux pas danser."

Envolé le masque de froideur et de fierté, là, il était presque suppliant. En tout cas, Lilianna avait réussit son coup : il ne pensait plus à sa soeur et son cavalier, il pensait plutôt à la façon de se sortir de ce pétrin dignement. Il ne pouvait pas danser, il ne voyait pas où il allait ni où étaient les autres danseurs, sans compter qu'il y avait des déplacements et des pas un peu compliqués parfois. Il les connaissait par coeur, mais n'avait jamais expérimenté la danse en aveugle. Là, il était au bord de la panique.

Et pourtant, une petite voix douce lui susurra d'avoir confiance... De lâcher prise pour une fois.

D'avoir une confiance aveugle en Lilianna...

Combien de fois lui avait-il demandé de lui faire confiance? A chaque fois, elle avait accepté.

Il ferma les yeux et prit une ample inspiration, vaincu.

Ca allait être un désastre...

Il baissa la tête vers elle et murmura :

- "D'accord."

Et pourtant, il était tétanisé... Il espérait bien que personne ne les regardait, car alors ils auraient eu l'image d'un duc d'Erac qui doute de lui... Inédit.
Revenir en haut Aller en bas
Lilianna
Ancien
Ancien
Lilianna

Nombre de messages : 3343
Âge : 35
Date d'inscription : 18/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeDim 7 Sep - 0:12

[ > Salle de bal 2 anciennement salle de réception ]

Lilianna n'avait pas vraiment conscience qu'elle mettait à ce point son fiancé au supplice. Evidemment , elle savait qu'il n'aimerait pas ça parce qu'il n'y voyait rien , mais elle sut que c'était beaucoup pluq que cela lorsqu'elle vit son visage se décomposer. Elle ne revint pas en arrière pour autant , et ce pour plusieurs choses. D'abord , parce qu'elle ne voulait pas qu'il soit sans cesse en train de surveiller à sa manière les hommes qui approcheraient sa soeur. Ensuite , parce qu'il fallait bien qu'il s'amuse un peu. Et enfin , pour qu'il prenne vraiment conscience qu'être aveugle ne l'empêcherait jamais de vivre. C'était ça , son véritable but. Elle avait une influence sur lui , elle le savait et n'en abusait jamais. Mais cette fois , elle avait décidé de ne pas lui laisser le choix. Qu'il lui fasse confiance... Quand il le lui demandait , elle ne cherchait pas à comprendre. Il avait d'office sa confiance , il ne fallait même plus lui demander. Lilianna voulait inverser les rôles juste le temps d'une danse. Juste le temps de lui prouver à sa façon qu'elle serait toujours là pour lui , quoiqu'il arrive... Il le savait , mais elle avait besoin de lui prouver.

La jeune femme secoua machinalement la tête lorsqu'il lui dit ne pas pouvoir danser. Bien sûr que si , il pouvait danser... Il n'en avait peut-être tout simplement pas envie. A moins qu'il n'ait eu peur... Oui , c'était de la peur... Une sorte de peur mêlée à de la panique sans doute. Lilianna s'en voulut un instant de lui infliger cette... cette torture. Elle posa un regard infiniment doux sur lui. C'était vraiment nouveau de le voir ainsi sans masque , au milieu de tout ce monde. Il y avait des tas de gens qui les regardaient entre deux pas de danse. Lilianna fronça les sourcils. Maudite curiosité ! Quoiqu'ils étaient plantés au milieu de la piste , pas étonnant qu'ils soient regardés bizarrement. Elle soupira tout doucement.

« Tu croyais ne plus pouvoir chevaucher... Tu croyais ne jamais pouvoir tomber amoureux... Tu croyais ne jamais devoir faire la cour à une femme... S'il y a bien quelqu'un qui peut tout faire , c'est tout. Alors tu peux danser. »

Il avait une main sur sa taille , et l'autre dans celle de sa fiancée. Lilianna avait un sourire doux et infiniment tendre , qu'il ne voyait hélas pas. Mais si lui il ne le voyait pas , d'autres le voyait , et commencaient à douter que Lilianna ne soit qu'une simple cavalière... Finalement , il inspira à fond et accepta. Il avait cédé à sa fiancée. Lilianna avait beau être effacée et douce , elle savait user de sa douceur et de son amour pour le faire accepter quelques petites choses qui ne pourraient que lui être agréable. Et utile , parfois. Lilianna était consciente du fait que Trystan allait dépendre d'elle pendant quelle minutes. Et le Duc d'Erac ne dépendait de personne. De façon discrète , elle caressa son épaule. Puis , elle l'entraina dans la danse. D'abord doucement , puis un peu plus rapidement. Elle tournoyait , virevoletait avec légèreté sur l'air de violon.

Elle était concentrée et en même temps pas. Elle faisait attention aux pas de Trystan et serrait sa main de façon un peu excessive. La musique n'était ni trop lente , ni trop rapide. C'était juste comme il le fallait. Au bout d'une minute ou deux , elle lâcha :

« Alors , c'est si dûr que ça de me faire confiance ? »

C'était dit avec un ton mi sérieux et mi amusé... Sa robe voletait avec légèreté , comme ses cheveux , cascadant en boucles libres , à peine retenus par son serre tête couvert de soie violette. Ce n'était pas si terrible que cela...
Revenir en haut Aller en bas
http://x-ice-lands-x.skyrock.com/
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeDim 7 Sep - 11:39

Maintenant qu’il était près d’elle, Eldis trouvait la jeune femme encore plus fascinante que depuis sa position initiale. Elle était plus jeune que lui, cela se voyait, mais elle dégageait un petit quelque chose d’étrange et de terriblement attirant. Peut-être étaient-ce ces yeux noirs magnifiques, qui semblaient refléter une partie de son cœur. Alors qu’il l’avait invité à danser, la jeune femme n’avait pas dit un moment, se contentant de le regarder droit dans les yeux. Au début, Eldis se dit qu’il avait mal formulé sa demande, ou bien que la jeune femme le jugeait d’un rang trop inférieur à lui pour lui accorder cet honneur, mais en voyant ses yeux qui sondaient les siens il vit qu’il se trompait. Elle ne semblait ne pas savoir quoi dire, trop surprise ou fascinée par quelque chose. Ses yeux sans doute. Avait-elle vu le rouge qui commençait à petit à petit prendre le pas sur le bleu ? Croyait-elle qu’il avait du sang drow dans les veines ? Si c’était le cas, elle n’était nullement choquée ou apeurée, non, seulement fascinée.

Eldis commençait à se sentir mal à l’aise, attendant la réponse de celle qu’il espérait voir devenir sa cavalière. Derrière elle, le couple partit sur la piste de danse, l’homme - aveugle ? - entraîné par sa compagne. Pourquoi un tel départ précipité ? Quand ils furent loin, la jeune femme devant lui parla enfin, lui adressant un magnifique sourire teinté d’une pointe de malice, rehaussant la vie qu’il voyait dans ses yeux. Eldis lui adressa à son tour un sourire en coin, mélange d’ironie et de malice.


« Un cerbère dites-vous ? Diable, heureusement que sa fiancée est intervenue en ce cas, je vois mal comment j’aurais pu y survivre. Votre frère vous protège contre tous les hommes, ou seulement contre les inconnus ? »

De l’humour. Depuis combien de temps Eldis n’en avait-il pas fait ? Des mois. Depuis qu’il avait vu le vrai visage de l’humanité. Il avait vu des horreurs sans nom qui lui avait retiré toute joie, tout envie de voir le bon coté de la vie. Jusqu’à Melsiel. Sa fille lui avait réchauffé le cœur, lui ayant réappris à sourire et à apprécier la vie. La jeune femme avait beau être d’un rang supérieur au sien, son sourire et ses manières le mettaient en confiance, le rendant moins nerveux et plus enclin à être lui-même. Même plus, puisqu’elle lui avait fait retrouver son sens de l’humour.


« Tout le plaisir est pour moi, ma dame. »

Elle lui tendit la main, et Eldis la prit délicatement mais ne l’emmena pas tout de suite sur la piste de danse. Il manquait quelque chose.

« Avant tout, je crois qu’il serait plus convenable de me présenter. Je me nomme Eldis Gil-Assan, je suis un ami du baron Dilandro. Pourrais-je connaître le nom de celle qui me fait l’honneur d’être ma cavalière ? »

Puis il entraîna la jeune femme sur la piste de danse, et la prit doucement par la taille comme le lui avait appris Hélios. Il entama alors la danse, évoluant lentement avec sa cavalière, se concentrant sur ses pas pour ne pas faire d’erreur et ne pas écraser les pieds de la jeune femme. Il s’en sortait plutôt bien, laissant la musique le porter et prenant peu à peu confiance.

« Ma question va vous paraître étrange, mais comment me trouvez-vous comme danseur ? Je dois vous avouez que vous êtes la première femme avec qui je danse, et à dire vrai, avec qui j’ai envie de danser. J’espère ne pas être trop gauche, malgré le fait que je sois encore un novice. »

Il lui confiant ses craintes, voulant se dédouaner des erreurs qu’il commettait auprès d’elle. Il voulait lui faire bonne impression, à elle plus qu’à n’importe qu’elle autre fille, même s’il ne comprenait pas encore pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
Trystan de Diantra

Nombre de messages : 4737
Âge : 35
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeDim 7 Sep - 12:39

Elle avait toujours les mots pour lui remonter le moral et le pousser à se dépasser... C'était fou cette faculté naturelle... Effectivement, il suffisait qu'elle lui énumère tout ce qu'il ne pensait jamais faire et avait fait quand même pour qu'il se dire qu'à l'impossible nul n'est tenu... Et qu'il n'était pas arrivé où il en était en étant défaitiste et en reculant au premier obstacle venu.

Il sourit donc aux remarques de Lilianna, un peu soulagé et surtout, ayant retrouvé sa confiance en lui qui faisait sa force. Un brin charmeur, il lui lança :

- "Je t'ai déjà dis que tu étais incroyable?"

Hum, non, pas dans ses souvenirs. Il avait utilisé des tas de qualificatifs, mais pas incroyable. Il avait aussi hésité avec merveilleuse...

- "C'est vraiment pathétique Lila... Tu me fais faire ce que tu veux..."

Mais trève de bavardages, Lilianna était bien décidée à danser et elle se mit en route, entraînant doucement Trystan avec elle. Les premières secondes furent éproouvantes... Parce qu'il dut se concentrer pour calquer ses pas à celle de sa cavalière. Il devait écouter la musique, retrouver les pas qui concordaient et en plus, se laisser guider par Lilianna. Autant dire que les premiers moments furent difficiles. Il était aussi raide qu'un adolescent qui était à son premier cours de danse.

Mais il trouva la parade... Visualiser dans son esprit lui et sa compagne en train de danser, se voir faire les pas... Ses oreilles enregistraient la musique... Et puis le mécanisme mental disparut et il se laissa simplement emporté par la danse et Lilianna. Arrêter de réflechir pour une fois. Analyser risquait de lui faire perdre tous ses moyens. Autant laisser parler l'instinct et l'habitude.

Elle lui demanda alors si c'était si ficciles que cela de lui faire confiance. Un sourire amusé dansa sur ses lèvres :

- "Non, mais détends-toi, tu es en train de m'écraser la main Lila. Tu étais moins tendue la dernière fois."

Son sourire amusé se changea en un sourire franchement ravi alors qu'il évoquait leur précédente danse. Faute de pouvoir la voir ce soir, il se remémora cette soirée là... Elle, belle et pâle dans sa robe mauve, sa mère, invisible dans sa tenue noire... Ses boucles blondes savamments coiffées, sa peau de porcelaine, ses yeux violets, sa taille fine, sa poitrine avenante... Aucun détail ne lui avait échappé... Et serrée contre lui maintenant, il se rappelait les sensations éprouvées. Elle était à peine moins jeune, mais infiniment plus heureuse.

- "Mais tu es plus radieuse aujourd'hui."
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
Astéride de Valis

Nombre de messages : 2408
Âge : 32
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeDim 7 Sep - 13:57

-Oh, tout homme s'approchant ! Mon frère a une nette tendance a me surprotéger, comme si j'avais quelque chose a craindre de vous.

Répliqua-t-elle en riant légèrement. Oublier les centaines d'avertissements d'Incanus, oublier sa méfiance légendaire ! Ce soir, elle ne le savait pas, mais elle venait changer sa vie...Puis, le jeune homme se présenta.
Eldis Gil-Assan...Elle se répéta ce prénom une dizaine de fois, non pour le mémoriser, il était gravé, mais pour en apprécier la sonorité. Il se dit ami du Baron Dilandro et il fallut quelques secondes a la jeune femme pour mettre un visage sur ce nom.

-Le Baron Dilandro ? Oui, je ne le connais que de vue cependant. Un homme très énigmatique si vous voulez mon avis, nombre des chambrières du château se pameraient pour un sourire de lui.

Fit elle avec du rire dans la voix. Elle ne mentait pas et pourtant, ce n'était pas pour le temps que passait le Baron a la cour, il était même très rare de le voir. Astéride lui avait toujours trouvé un air hautain des plus réfrigérant, mais ne lui ayant pratiquement jamais adresser la parole, elle ne saurait juger avec précision et, a vrai dire, en cet instant, c'était le dernier de ces soucis. A son tour, elle se présenta :

-Je m'apelle Astéride d'Erac, le cerbère dont ma future belle soeur vous a éviter la morsure est mon frère, le Duc d'Erac. Je suis...Absolument ravie de vous rencontrer.

Oui, c'était cela, ravie, euphorique, envoutée...Bref, elle ne comprenait pas tout, mais elle n'était pas du genre a tergiverser sur ces états d'âme, elle verrait plus tard ! Pour le moment, il l'entrainait sur la piste et elle le suivait, flottant comme sur un nuage de ouate...La foule se confondait dans une sorte de flou gaussien et toute son attention était tournée sur son cavalier...La musique trouvait un écho dans son esprit des plus magique, c'était une sensation étrange et persistance que celle qui lui vrillait la poitrine...Il s'inquiéta de ses performances de danseurs et c'était émouvant.

-Certain professeur de danse devrait prendre exemple sur vous, pour un novice, vous vous en sortez très bien. Vous n'avez donc pas l'habitude de ce genre de soirée ?

Répondit elle tout en veillant a ne pas réduire la distance qui les séparait, malgré une envie cuisante, il fallait respecter les convenances...Mouais...

-Qui donc vous a entrainé parmi nous ?

Ajouta-t-elle avec une pointe de malice, autrement dit, qui l'avait trainé par la peau du cou a cette soirée pour son plus grand plaisir a elle...Elle attendait une réponse avec quelque chose d'avide, espérant ne pas l'entendre dire « c'est ma mie » ou autre chose du genre...Pourquoi cette idée la dérangeait ? Elle n'en savait rien, mais c'était primordiale. Elle en était là de ses pensées lorsque quelque chose lui frola les cheveux...Surprise, elle leva la tête et avisa deux volatiles virevoltant en l'air...

-Tiens...Quelqu'un a emmené ces drakes avec lui...Je les trouve magnifique, pas vous ? J'aurais aimé en avoir un mais...

Elle haussa une épaule, mais elle avait déjà un gros lézard...Cela dit, elle tut ce sujet.

*Ash, c'est vexant ce gros lézard ! Je ne suis pas gros, juste un peu enrobé ! *

Surtout...Retenir le fou rire qui lui montait aux lèvres ! C'était important, sinon, elle passerait pour folle !
Revenir en haut Aller en bas
Lilianna
Ancien
Ancien
Lilianna

Nombre de messages : 3343
Âge : 35
Date d'inscription : 18/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeDim 7 Sep - 17:05

Lilianna éclata d'un rire enjoué , lorsque Trystan lui dit qu'elle était incroyable , et qu'elle lui faisait faire n'importe quoi. Et il ne s'en rendait compte que maintenant ? Eh oui , sa fiancée savait y faire avec lui... Mais loin de la manipuler , elle savait simplement lui suggérer quelques petites choses. Libre à lui d'accepter ou pas. Et il acceptait toujours... C'était comme avoir une sorte de petit pouvoir... Et puis , ce n'était pas comme si ce genre de choses déplaisaient à Trystan. Cela devait le changer de sa mère , qui elle , n'avait pas ne influence positive... D'alleurs , la jeune femme se demandait bien quand elle aurait le "bonheur de rencontrer cette femme. Non pas qu'elle en ait envie , mais elle était quand même intriguée. Quelle genre de personne pouvait avoir autant de pouvoir sur Trystan ? Lui qui ne laissait personne lui conseiller ou lui ordonner de faire quelque chose... Mais bon , cette femme aurait certainement de quoi la déprimer , penser à elle alors qu'elle faisait danser son fils n'était absolument pas une bonne idée. De nouveau , Lilianna rit doucement.

« Hey... ! Ce n'est pas comme si je te forçais à quoi que ce soit ! Sauf maintenant , évidemment... Et non , tu ne m'avais jamais dit que j'étais incroyable... Tu m'as attribué bien des mots doux , mais pas celui là... Encore un à ajouter à ma liste ! »

Elle aimer à lui rappeler à quel point il était doux et aimant avec elle. Vivement qu'elle puisse de nouveau dormir dans ses bras... Elle eut un sourire en coin. Ils ne feraient certainement pas que dormir... Lilianna entraina alors Trystan avec elle , le faisant danser , le guidant dans ses pas. Et contrairement à ce qu'il semblait penser , il s'en sortait très , très bien. C'était facile en un sens , puisqu'il connaissait les pas par coeur. De temps à autre , un éclat de rire lui échappait. Trystan semblait de plus en plus à l'aise. Il souriait un peu plus à chaque seconde , sûr de lui au fur et à mesure. Mais , dommage , il se rendit compte qu'elle lui broyait la main. Elle desserravite les doigts , les joues rougissantes. Elle haussa un sourcil lorsqu'il évoqua "la dernière fois". Ca lui faisait plaisir qu'il s'en rappelle à ce point là. Et elle aussi , elle s'en rappelait. Même très bien.

Trystan l'avait invité à danser par principe , et parce qu'il la trouvait jolie. Aussi parce qu'il y avait été légèrement poussé... Décidément , on le forçait souvent à danser... Mais cette fois là , c'était bien mieux , déjà parce qu'ils se connaissaient beaucoup mieux qu'avant...

« Tu me trouves plus radieuse ? Mais c'est grâce à toi ça... Et puis , je ne suis pas juste radieuse. Je suis amoureuse. De toi. Et ça tu vois , ça change tout... C'est toi qui illumine mes jours et... Oh non , je ne suis pas du tout douée pour te faire de grandes déclarations... Je t'aurais bien embrassé , mais ici , c'est proscrit je crois... »

Les mots , ce n'était pas son fort. Elle préférait les actes , même si malheureusement avec tout ce monde , elle ne pouvait pas se jeter à son cou... Sur la piste de danse , elle aperçut Astéride et son cavalier. Enfin , elle semblait s'amuser. Lilianna reopsa ses yeux sur Trystan. Il souriait enfin. Et elle adorait le voir sourire ainsi. Le voir lui sourire à elle. Ca lui faisait son petit effet , la rendait plutôt fière. Lilianna serait indéfiniment fière d'avoir réussi à le séduire. Et oui , son esprit ressassait. Fierté , fierté et encore fierté. Et alors ? Elle avait cherché l'amour pendant vingt-quatre ans , pas étonnant que ce dernier soit omniprésent dans son esprit. Cette pensée la fit pouffer toute seule comme une idiote.

« Ca va aller ? Tu veux peut-être qu'on sorte un peu dans les jardins ? Ta torture a assez durée ou tu veux encore me faire danser ? »

Elle se rapprocha un peu plus de lui. Elle savait que ce n'était très malin de se serrer ainsi à lui. Beaucoup les regardaient danser. Que voulez vous , un Duc aveugle et sa fiancée au sourire resplendissant qui dansent , cela attire certains regards. Et puis tant pis... Leur fiançailles seraient annoncées bien assez tôt.


Dernière édition par Lilianna le Lun 8 Sep - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://x-ice-lands-x.skyrock.com/
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeDim 7 Sep - 19:52

Elle n’avait rien à craindre de lui ? Si elle savait. Mais à dire vrai, en cet instant et en cet endroit, il fallait avouer qu’elle n’avait vraiment rien à redouter de sa part. Eldis avait un fort respect pour la gente féminine, ne les considérant pas comme des êtres inférieurs comme le faisaient les humains. Elevé par les elfes, il avait acquis leur système de valeur, considérant les femmes comme son égal, voire en l’occasion sa supérieure. Mais pourtant elle le mettait en confiance, et toute différence de rang était oubliée. Tout était oublié même. Au loin les soucis, au loin les différences, au loin le protocole, rien d’autre ne comptait que ce moment avec cette intrigante et merveilleuse jeune femme.

Elle connaissait Hélios de vue, mais rien de plus. Sa réplique sur les chambrières fit sourire l’elfe humain, qui se retint de rire. Si elles savaient.


« Hélios m’avait dit qu’il était très apprécié de la gente féminine, mais je ne me rendais pas compte à quel point. Mais capturer son cœur semble impossible apparemment, sinon il serait marié depuis longtemps. »

Son cœur était déjà pris à la vérité, mais cela personne ne le savait. Voire même personne ne connaissait son secret, ce qui le rendait si énigmatique et attirant pour les femmes. S’ils savaient, cela en rendrait fou plus d’un, ou plutôt folle. Elles seraient au comble du désespoir.

La jeune femme se présenta, lui offrant son nom et son titre. Astéride, duchesse d’Erac. Elle était bel et bien d’un rang supérieur à lui, ce qui soit dit en passant n’était guère difficile. Hormis les gardes, ou les gardes du corps, il devait être le seul à ne pas avoir de rangs parmi les invités. Si elle savait cela, comment réagirait-elle ?


*Tu te poses trop de question Eldis ! Profites-en, tu lui plais ça se voit. Tu ne la reverras sans doute jamais, alors fais de cet instant un moment inoubliable.*

La sagesse du Cundu ne s’était peut-être pas envolée finalement. Une vision fugace lui vint et pendant une seconde il vit à travers les yeux de son dragon. Il était posé sur le lustre et l’observait en train de parler avec Astéride.

*Oublies tes questions Eldis, profites de l’instant présent. Pour une fois dans ta vie, ne gâches pas tout parce que tu t’inquiètes trop de l’avenir.*

La sagesse des dragons est célèbre, aussi tous ceux qui en bénéficiaient écoutaient leurs conseils, comme Eldis en cet instant. Pourquoi se préoccuper de demain, alors que cet instant magique ne durerait que cette soirée ? Après, ils devront s’en aller chacun dans leur monde respectif, même si lui ignorait encore quel serait son monde.

Oubliant toutes ces pensées, il adressa à Astéride son plus beau sourire.


« Il en est de même pour moi, belle Astéride. »

Il était sous son charme, séduit par ce quelque chose unique qui émanait d’elle et qu’il ne trouvait chez aucune autre femme. Il n’arrivait pas à mettre le doigt sur ce que c’était, mais ne voulait pas chercher à vrai dire. Il craignait qu’en le sachant cela brise la magie.

Tous deux dansaient sur la piste de danse, Eldis évoluant avec prudence, prenant garde à tous ses mouvements. Les compliments d’Astéride lui firent chaud au cœur, et il ne put retenir un petit rire gêné.


« Non, en effet je n’ai nullement l’habitude de ce genre de soirée. Pour tout vous dire, c’est même la première pour moi. »

Son sourire ne le quittait plus, il était tantôt discret, tantôt plus prononcé suivant que la jeune femme le regarde ou non droit dans les yeux. Comment de simples yeux pouvaient faire tant d’effets ?

Un petit rire nerveux sortit de sa bouche.


« J’ai l’air si perdu que cela ? C’est Hélios, enfin, le baron Dilandro qui m’a forcé à venir. Il avait quelques raisons pour cela, dont celle de me faire connaître ce genre de soirées. Je vis dans un milieu complètement différent. Non plus, un autre monde. Il voulait que je voie au moins une fois dans ma vie dans quel milieu il vit après avoir vécu dans le mien. L’idée ne me plaisait pas au départ, mais maintenant je ne regrette pas qu’il m’ait forcé la main. »

Oh non, il ne pouvait plus le regretter désormais. Il dansait avec une personne dont il appréciait la compagnie, et avec qui il se sentait tellement bien, même s’il ne connaissait rien d’elle. Curieusement ce qu’il ressentait pour elle lui rappelait Idrielle, à la différence près qu’Astéride n’avait pas de sang elfe dans les veines, cela se voyait. Et cela le rassurait d’ailleurs, de voir qu’il était enfin guéri de cette fâcheuse tendance à être attiré par tout ce qui ressemblait de près ou de loin à une elfe. Il avait enfin grandit, mûrit, à sa plus grande joie.

Un bolide bleu frôla la tête d’Astéride qui le va la tête en direction du plafond, remarquant alors Cundu et Uriel, en pleine course poursuite l’un de l’autre.


« Oui, ils sont magnifiques. Je me demande si la maîtresse de maison est au courant de leur présence. »

Oh non, elle n’était pas au courant, de cela Eldis était certain. Il n’avait pas repris Astéride lorsqu’elle les avait nommés Drakes, mieux valait lui laisser croire que c’en était. De plus elle avait l’air en extase devant eux, si elle apprenait que c’était de véritables dragons, qui savait comment elle réagirait.

Cundu et Uriel et se posèrent sur le lustre, l’un à coté de l’autre. Au moins ils allaient se calmer maintenant. Erreur. Un sentiment de faim saisit l’elfe humain qui comprit trop tard pourquoi ils s’étaient posés. Moins d’une seconde plus tard, les deux dragons fonçaient vers le buffet, prenaient un poulet dans leur gueule et se dissimulait sous la table pour le déguster en toute discrétion. Il tourna son regard vers Astéride, se demandant si la jeune femme avait suivit cela.


*-Cundu, qu'avais-je dit à propos de ne pas faire de bêtises ?
-On avait faim!*


Adieu la discrétion!
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Ambre Soltariel
Humain
Ambre Soltariel

Nombre de messages : 1988
Âge : 34
Date d'inscription : 28/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeDim 7 Sep - 20:01

Eldis je vais t'étriper Razz

{informations : deux drakes miniatures viennent de plonger vers le buffet et de repartir avec un poulet rôti. Ils se cachent sous la table pour le manger. Certains peuvent l'avoir vus mais pas tout le monde, merci de rester fair-play}
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
Astéride de Valis

Nombre de messages : 2408
Âge : 32
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeDim 7 Sep - 22:13

Diantre ! C'est qu'il la faisait rougir ! Des années que cela n'était pas arrivé ! Dissimulant son trouble dérrière un sourire juvénile et taquin en même temps, elle répondit :

-Aucuns regrets ? Vous m'en voyez ravie. Votre ami est sage, une qualité a rajouter au Baron. Et...Que pensez vous de notre monde ?

Questionna-t-elle, curieuse de tout savoir, de tout apprendre de lui. Une curiosité avide qu'elle ne s'expliquait pas, en même temps, elle n'avait pas envie de se l'expliquer. Pas maintenant. Après peut être, lorsqu'elle serait a l'abri de sa chambre, au creux de son lit et qu'elle garderait les yeux ouverts, obnibulée par cet instant. La question était d'importance quelque part, il n'était pas rare que les gens du peuple juge la noblesse futile et snobe...Parfois a raison, inutile de se voiler la face.

Le décor autour d'eux tournoyait au rythme de leur danse et c'était comme une mosaïque de couleur chatoyantes. Sans perdre de vue le manège des deux drake, Astéride écoutait Eldis parler, il avait un accent étrange et chantant, c'était ce qui l'avait marquée au premier abords.

-Non, je doute qu'Ambre soit au courant de ces deux piques assiettes...

Elle pouffa doucement lorsqu'elle les vit s'enfiler sous la table du buffet avec, pour tout butin, un poulet rôti. C'était Incanus qui allait faire la tête si ils mangeaient tout !

-Mais ils sont tellement adorables, je doute que notre hôtesse les chasse a coup de balais ! On les dit cousins des dragons, vous pensez que c'est vrai ? Après tout, les dragons ont disparu depuis des siècles.

Reprit elle, songeuse, tout en suivant des yeux les simagrés des deux reptiles avant de reposer son regard sur son cavalier. Elle ne l'avait pas remarqué, mais les iris saphir du jeune homme se teintaient de rouge, la lumière jetant des reflets carmins au fur et a mesure de leur pas. Elle se demanda un instant d'où cela venait...Ceci dit, son éducation l'empecha de poser clairement la question, aussi se garda-t-elle de tout commentaire, se contentant de se mordiller la lèvre inférieure. Elle devait bien avouer que loin de la térrifié, ce petit éclat ajoutait au charme déjà ravageur de son cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
Trystan de Diantra

Nombre de messages : 4737
Âge : 35
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeLun 8 Sep - 22:08

- "Hum.. Incroyable, merveilleuse, surprenante... Je continue?"

Il eut un petit rire taquin :

- "Non, je vais m'arrêter là, tu ne vas plus supporter tes petites chaussures si je te complimente trop."

Et ce serait dommage que sa charmante fiancée ai les chevilles qui enflent n'est-ce pas? Bien que cela ne soit pas prêt d'arriver. Lilianna n'était pas du genre à se rengorger de quoique ce soit. Tout juste éprouvait-elle une petite fierté de certaines choses, comme d'avoir réussi à mettre le grappin sur Trystan par exemple. De cela, elle ne se cachait pas.

- "Et tu as tort, tu me forces à faire des choses que je ne fais jamais... Pas forçément par la force, mais par la douceur et la persuasion. Imparable, surtout venant de toi."

Un sourire imperceptible recourba les coins de sa bouche quand elle se lança dans une déclaration d'amour qu'elle coupa nette en se rendant compte qu'elle s'enlisait dans ses paroles. Et quand elle parla de l'envie de l'embrasser.

- "Heureusement que ce ne sont pas les femmes qui courtisent, n'est-ce pas?"

Il sourait vraiment cette fois, pas juste un petit sourire en coin, mais un sourire sincère et heureux comme il en avait rarement. Elle finit par lui demander si ikl voulait sortir un peu et mettre fin à la torture.

- "En compagnie d'un aussi délicieux bourreau, je veux bien être torturé éternellement..."

Puis, il s'arrêta de danser et prit les mains de Lilianna dans les siennes, les portant à ses lèvres. Il répondit à sa dernière question :

- "Je veux t'embrasser."

Ce n'était pas raisonnable et ce n'était même pas bien vu en société... Mais ce ne serait qu'un chaste baiser entre un homme et sa promise... Et pour prouver aussi au monde qu'elle était l'élue. Ses mains lachèrent celles de Lilianna et comme toujours quand il allait l'embrasser, ses doigts effleurèrent son visage et soulignèrent sa bouche. Et bientôt ses lèvres entrèrent en contact avec celles de la jeune femme.

Qui a dit que Trystan d'Erac ne pouvait pas changer?

Si Astéride regardait vers eux, elle devait être étonnée, mais ravie... Ce qu'il ne savait pas c'est qu'une autre paire d'yeux risquait fort de voir la scène et que sa propriétaire serait tout sauf ravie de cette effusion sentimentale.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeLun 8 Sep - 22:52

En vivant depuis son enfance chez les elfes, Eldis avait appris à déchiffrer leurs expressions, à décrypter leur corps et leur visage afin de savoir dans quel état d’esprit ils étaient. Aussi déchiffrer les expressions des humains était tellement facile, même s’ils tentaient de les cacher. Il pouvait voir combien il la troublait, la faisant rougir jusqu’aux oreilles. Il adorait son sourire, cela le rendait heureux sans qu’il comprenne pourquoi. Il avait croisé nombre de femmes depuis qu’il était sur les routes, attirantes, sensuelles pour la plupart, mais aucune ne lui avait fait ressentir ce qu’il éprouvait pour Astéride. Si, une femme l’avait fait. Révérie. Pourtant cela avait mis quelques heures pour qu’il soit vraiment attiré par la métis, mais là avec Astéride, il s’était sentit attiré dès qu’il l’avait vu, et ce sentiment augmentait de minute en minute.

*Le cœur à ses raisons que la raison ignore*

Un proverbe humain à la sagesse immense. Ils avaient compris plus de choses que les elfes dans certains domaines, et pouvaient leur en apprendre si ces derniers étaient seulement enclins à accepter de recevoir des leçons d’êtres éphémères.

« Vous avez pu l’entendre et le voir je viens de la patrie des elfes, même si aussi curieux que cela puisse paraître, je n’en suis pas un. J’ai été élevé par eux en toute ignorance du monde des humains. Ce n’est qu’il y a peu que je l’ai découvert, et bien que je l’aie trouvé dur et horrible au départ, il a aussi de bons cotés. Et puis, voila que je découvre à présent le haut monde, celui de la noblesse, moi qui ne suit rien. Je ne me suis jamais mêlé de politique, mais je dois avouer que je suis étonné de voir un tel sens de la fête chez les personnes de haut rang. J’ai vraiment beaucoup de choses à apprendre encore je crois, seulement si j’ignore si j’en aurais l’occasion. »

Hélios pouvait lui apprendre des choses sur la noblesse humaine, et Rima sur la noblesse elfe, tout comme Révérie et Dragan, mais à quoi cela lui servirait ? Ce monde, il ne pourrait l’approcher à nouveau, lui n’était qu’un simple écuyer, et bien qu’il deviendra un jour chevalier, il ne serait jamais un noble, il n’aurait jamais de terre, ni de titre. Il resterait un simple humain adopté par les elfes. S’ils le gardaient malgré ses différences.

Les deux dragons étaient en train de se bâfrer comme des bienheureux avec le poulet dérobé, et Eldis pouvait sentir la faim disparaitre petit à petit. Au moins, la bonne nouvelle c’était qu’ils semblaient rassasiés, ils ne tenteraient pas de dérober autre chose. Du moins il l’espérait.


« Les drakes et les dragons doivent être liés d’une certaine façon. Deux espèces si semblables malgré la différence de taille se doivent d’être cousins. Mais quant au fait que les dragons ont disparus, permettez-moi d’en douter. Des rumeurs ont circulées il y a quelques mois sur un dragon noir se trouvant à Diantra. Et d’autres encore chez les elfes font état de dragons bleu et rouge. Il y a des histoires qui se racontent à leur sujet, mais je ne veux pas vous embêter avec cela. Après tout, qui sait quelle part de vérité on peut allouer à cela. »

Il en avait dit plus qu’il n’aurait du. Les rumeurs circulaient c’était vrai, et difficile de croire une chose pareille tout de même. Mais il prêtait l’oreille à ses rumeurs, pour se protéger et découvrir si d’autres dragonniers existaient, et où ils étaient. Surtout le dragon noir. Celui-là, mieux valait savoir où il était et se faire le plus discret possible avant qu’il ne vous trouve. Quoi qu’il en soit, il était imprudent et allait se griller auprès d’elle s’il continuait. Il oubliait toute prudence en sa présence, ce qui n’était pas une bonne chose.

*Fais attention où tu vas avoir des ennuis*

Il revint au présent et regarda de nouveau Astéride dont le regard avait changé. Il semblait… plus malicieux. Elle se mordillait la lèvre inférieure, ajoutant à son regard quelque chose comme de l’envie, ou quelque chose approchant. Non, plus, il se souvenait avoir vu ce regard quelque chez d’autres femmes. Ce n’était pas de l’envie, mais du désir. Et la jeune Astéride n’était pas la seule dans cet état-là. Eldis aussi en ressentait un peu à son égard, mais il savait le cacher aussi bien qu’un elfe. Il se retenait à vrai dire, réfrénant ses envies, les enfouissant pour ne pas se laisser tenter. Seulement, combien de temps cela durerait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Lilianna
Ancien
Ancien
Lilianna

Nombre de messages : 3343
Âge : 35
Date d'inscription : 18/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeLun 8 Sep - 23:08

Le rire de Trystan dit sourire Lilianna , et ses yeux violets se mirent à pétiller. Il ne riait pas souvent... Mais elle avait la nette impression qu'il riait de plus en plus... Et c'était un vrai rire , pas un rire moqueur , ou alors un rire moqueur avec une pointe de tendresse. C'était bien ce genre de choses là , qu'elle aimait. Elle adorait l'entendre rire , adorait le faire rire. Séparés , ils portaient des masques et restaient de marbre , restaient glacés. Tout les deux , c'était très différent. Ils riaient , souriaient , et de manière chaleureuse. Plus rien à voir avec deux glaçons.Ca faisait des miracles , l'amour , tout de même... Incroyable comme cela changeait tout. C'était idiot , mais Lilianna avait la sensation qu'elle ne pouvait cesser de sourire en sa présence. Son visage , ses traits , étaient fixés dans une expression de pure joie , de pur bonheur.

« Oh non , arrête , ces mots là me plaisent trop , et je veux qu'ils soient rares. Je ne veux pas m'y habituer. Je veux que tu continues de me surprendre à chaque instant. Et ne t'en fais pas , mes chevilles vont bien ! »

Oui , elle souhaitait être prise au dépourvu par ce genre de mots , même si Trystan semblait avoir de moins en moins de mal à les lui dire. Elle les disait peut-être plus souvent , mais toujours avec une certaine timidité. Elle rougissait presque toujours en lui murmurant ce genre de mots. Dommage qu'il ne puisse voir à quel point elle était sincère. Mais il le savait , c'était l'essentiel. Depuis que son fiancé l'avait supplié de lui pardonner sa lâcheté , lorsqu'il l'avait rejetté malgré ses sentiments , leur relation était basée sur la sincérité et la confiance. Et Lilianna avait une confiance aveugle en son fiancé. C'étaut même plus que de la confiance... En quelque sorte , bien que ce ne soit qu'officiellement le cas , elle lui appartenait. Comme une femme est à son mari. Sauf que c'était différent... Il ne lui imposait rien du tout. Il ne faisait qu'être là...

Une fois encore , il la fit rougir , en renchérissant sur le fait qu'elle lui faisait faire n'importe quoi en utilisant sa douceur naturelle. Mais de là à dire qu'elle était imparable , tout de même pas... Si ? A ce point là ? La jeune fiancée du Duc d'Erac devint aussi rouge qu'une pivoine. En plein milieu de la piste de danse , bien en vue... Discrétion assurée. Mais elle n'en avait cure. Elle n'arrivait vraiment pas à garder la tête froide avec lui dans les parages... Eh oui , heureusement que les femmes ne courtisaient pas. Même si certaines se débrouilleraient certainement très bien , voire mieux que certains hommes. Elle soupira tout bas.

« Si j'avais dû te courtiser , nous y serions encore... Tu t'es remarquablement bien débrouillé Trystan. J'en suis encore toute secouée. Surtout depuis notre petit tour dans le bassin près du saule pleureur... Merveilleuse soirée... »

Oh oui , soirée mythique... Elle faillit se remémorer encore la scène lorsqu'l lui avoua qu'elle était un délicieux bourreau. Lilianna se pinca les lèvres , au bord du fou rire. Non , cela ferait mauvais genre... Déjà qu'on voyait qu'is étaient proches , alors là... Mais ce qu'elle ne savait pas , c'est qu'ils allaient se montrer encore plus proches d'ici peu... Il cessa de danser , arrêtant de ce fait Lilianna. Il garda ses mains dans les siennes et les embrassa tendrement. Il voulait l'embrasser. Il allait l'embrasser.

« Tu... »

Elle n'eut guère le temps de placer un mot de plus , car déjà elle se retrouvait en train d'embrasser son fiancé. Devant tout le monde. Elle vira de nouveau à l'écarlate. Qui voyait la scène penserait certainement qu'elle été surprise de ce premier baiser. Illusion parfaite... Elle se détendit et ferma les yeux. Leurs doigts étaient croisés ensemble , et leurs mains étaient contre leurs deux poitrine. Ils étaient là , comme figés sur la piste de danse , s'attirant des regards tantôt outrés , tantôt amusés. Là , il s'aissait véritablement d'un mariage d'amour...

Et puis brusquemment...
Revenir en haut Aller en bas
http://x-ice-lands-x.skyrock.com/
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
Astéride de Valis

Nombre de messages : 2408
Âge : 32
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeLun 8 Sep - 23:51

Autant de questions sans réponses que celles qui dansaient dans son esprit. Etonnant d'ailleurs, elle qui savait toujours quoi faire, où aller, manier sa vie et là...Pouf, plus rien ! Elle dansait oui, ses pieds suivaient le rythme avec une habitude bien rodée, mais son attention était ailleurs...Sur cette bouche qui parlait, les lignes des lèvres qui s'incurvaient au fur et a mesure des mots...Diantre ! Mais elle en perdait le fil de la conversation !

-Ainsi donc est ce là la raison de votre accent si particulier ?

Mais cela n'expliquait pas l'éclat rouge des prunelles...

-Vous avez vécu chez les elfes ? J'avoue nourrir une grande curiosité pour ce peuple. Cela peut paraître très niais, mais je n'en ai jamais vu...Enfin si, une seule, Odillon était son prénom. Nous nous sommes rencontrées par hasard alors que je m'étais perdue dans Diantra. Une femme des plus interressante, même si j'ai du l'abreuver d'idioties comme de coutume !

Avoua-t-elle en riant légèrement. L'écouter émettre un jugement sur ce qu'elle était, et oui, de noble naissance, avait quelque chose d'étrange. Jusqu'ici, personne ne se permettait de juger la noblesse, ils étaient les nantis, les grands, ceux qui possède les autres, tout les pouvoirs. Une place enviée, certes, mais elle n'avait pas que des bons côtés.

-Le monde des hommes est effrayant, il suffit de porter son regard dans une simple ruelle pour s'en rendre compte.

Un fin sourire malicieux ombra ses lèvres lorsqu'il avoua sa surprise devant le sens de la fête des nobles et ce fut avec un ton entendu qu'elle répondit :

-Une fête ? Oui, par bien des côtés, cela dit...Ce genre de festivité sert surtout a assoir ses relations, nouer des amitiés qui un jour, peuvent servir...La noblesse est hypocrite, avide et ambitieuse, si vous regardez bien, vous découvrirez le ridicule de ce genre de soirée. Les dames rivalisent de parure toute plus voyante les unes que les autres, des plumes d'autruche teintée en rose aux collier si lourd qu'elles en marchent courbée, les hommes, eux, étalent sans une once de dignité leur richesse... heureusement, nous ne somme pas tous de ce bois là.

En parlant, elle avait une étrange image de Melisandre, l'archétype même de la noble futile et dévorée d'ambition...Tous n'étaient pas ainsi et heureusement ! Mais c'était l'exemple qu'elle avait eut durant toute sa jeunesse.

-A vrai dire, je ne goute pas particulièrement ces étalages de biens, mais, Ambre est une amie de la famille et je sais qu'elle est beaucoup plus simple que nombre de soit disante Duchesse.

Le craquement d'un os attira son attention, tandis qu'ils tournoyaient a quelques pas du buffet, elle pouvait voir deux queues couvertes d'écailles sortir du dessous de la nappe immaculée. Pas de doute, ils s'en donnaient a coeur joie ! Là dessus, il répondit a sa question, et la jeune femme dut se faire violence pour ne pas succomber a l'enchantement de cette voix particulière...

-Savez vous ce que j'ai lu dernièrement ?


Dans ses prunelles sombres s'alluma une lueur de rire retenu...

-Que..Bien que terrifiant, le Dragon noir seraitt aussi intelligent qu'un...Ver de terre...Méchant, oui, mais bête comme ces pieds ! J'avoue avoir été prise d'un fou rire en lisant cela...Et que le rouge avait une nette préférence pour les reptiles de son...sexe. Je ne sais pas si je dois accorder du crédit a ces dires, cela me paraît un peu gros, si vous voyez ce que je veux dire....Et, selon vous, ils n'auraient pas disparut ? Je ne sais pas si ces rumeurs sont fondées, tout de même, un dragon n'a pas la taille d'un petit lézard, il aurait forcément été vu.

Mouais...Il y avait comme une note peu convaincue dans sa voix...Après tout, Incanus, malgré sa taille, était demeurer invisible aux yeux des autres...Enfin, cela lui avait couter de sacrées migraines, mais toujours est il qu'elle avait réussit...Ceci dit, Vermiceau n'avait rien d'un dragon...N'est ce pas ?. La lueur taquine disparue pour laisser place a quelque chose de plus sérieux soudain.

-Vous ne m'embetez pas, rassurez vous, si cela était le cas, je vous le dirais. Je n'ai pas la langue dans ma poche et je fais le désespoir de mon frère pour cela. Je ne sais que ce que j'ai lu, et comme vous pouvez le constater...Cela s'arrête a un livre de conte désuet. De plus, si les elfes ont quelques doutes, il serait raisonnable de penser que...Rien n'est jamais définitif.

De plus, elle adorait l'entendre parler...Mais elle garda cela pour elle. Certaines choses devaient demeurées, secrète, du moins, le temps de les comprendre bien sur.

*Ash, j'ai faim..*

*Je sais bien, mais si tu pouvais attendre quelques...minutes *
*J'attend, j'attend...Dis moi...C'est moi où tu as l'air un peu...Perdue ? *
*Tu te fais des idées ! *
*Je ne crois pas non... *

Sans l'entendre réellement, Astéride savait qu'il riait dans sa barbe. Provoquant une nouvelle rougeur sur ces joues. Saleté de lézard !
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1384
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeMar 9 Sep - 1:01

L'effluve d'un parfum sensuel et agressif envahit le hall d'entrée. Un regard feu balaya les lieux avec un soupçon d'arrogance et de dédain. Par ma foi, le manoir laissait a désirer, elle préférait de loin le luxe du château d'Erac. Ceci dit, cette...Quel était son prénom déjà ? Ah oui, Ambre était Duchesse...Encore une opportuniste avec un manque de classe flagrant, si elle jugeait de l'intérieur de cette demeure. Un petit soupir souleva la poitrine de Melisandre d'Erac, Duchesse du même nom. Avait elle été invitée ? Bien sur que non et elle le rappela suavement à la maitresse des lieux, fagotée comme une chambrière...

-Ma chère...C'est un plaisir de vous voir. J'imagine aisément la surprise de ma visite, refermez la bouche voyons, cela vous donne l'air d'une truite.

Entama-t-elle en riant, sa bouche carmine cachée derrière un éventail de soie sortit tout droit des meilleures boutiques de la capitale.

-Remettez vous donc, je vous pardonne votre oubli bien sur, je ne saurais vous tenir rigueur de votre manque de délicatesse, votre récent mariage sans doute...Cela dit, ma présence est la preuve de ma générosité.

Melisandre souriait, oui, mais ses yeux demeuraient froid et dédaigneux. Elle n'avait que faire de cette petite Duchesse paysanne, non, ce qui l'interessait, c'était son fils. D'ailleurs où était il ? Melisandre gratifia la pseudo Duchesse d'un signe de tête, comme une Reine s'adressant a ces ouailles et bifurqua vers la salle de bal. Fulminant intérieurement, elle s'avança, droite et dédaigneuse, ignorant superbement les invités dont elle n'avait cure et chercha son fils du regard. Son fils et l'espèce de gourgandine lui servant de fiancée ! Comment avait il put !? Comment avait il osé ce fiancer sans même lui en parler ! A une fille dont le rang frôlait les pâquerettes tellement il était bas face au sien ! Il était hors de question que son précieux enfant ternisse ces espoirs en fricotant avec une femelle de basse extraction ! Melisandre se chargerait de remettre cette serve a sa place ! Elle n'était pas femme a laisser quoique ce soit se mettre en travers de sa route, encore moins une putain sans envergure ! Oh oui, Trystan ouvrirait très vite les yeux...Après tout...Elle l'avait elevé dans l'idée que rien n'était trop beau pour sa mère n'est ce pas ? Nul doute qu'elle arriverait sans mal a le détourner de cette petite oie. Après tout, une telle mésalliance ne pouvait être. Royale, elle traversa la salle de bal, ne jetant que des regards froids et hautains autour d'elle, ignorant superbement sa fille qui ne l'interressait guère, elle avisa soudainement la chevelure brune de son enfant et fonça droit sur lui. Dans ses bras, LA gourgandine pseudo fiancée...Parfait ! Mais...Il l'embrassait ! Là, devant tout le monde ! Et cette petite oie se laissait faire ! Quel manque de classe ! Cela conforta la Duchesse d'Erac dans son opinion...

-Trystan...Mon cher fils...Puis je savoir ce que fait cette petite grue pendue a ton cou ?

Susurra-t-elle suavement, de cette voix douce et acide en même temps, légèrement rocailleuse, un brin sensuel...Ces yeux, ces iris irradiaient d'une colère vipérine et vicieuse...L'orage était proche.

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
Trystan de Diantra

Nombre de messages : 4737
Âge : 35
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeMar 9 Sep - 16:48

- "Alors je ferais de ta vie une éternelle surprise Lila, si tel est ton souhait."

Pour elle, il ferait tout... Il le lui avait dit lors de sa demande en mariage et il était sincère. Il ne lui décrocherait pas la lune, car cela était impossible. Il n'était pas un poète grandiloquent, il connaissait ses limites, même s'il les repoussait sans cesse. Mais il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour qu'elle ne regrette jamais de lui avoir di oui.

Il se rengorgea d'un petit sourire quand elle le complimenta sur la façon dont il l'avait courtisé et surtout la nuit de sa demande en mariage. Oui, là, il avait fait très fort, il fallait bien le reconnaître, même si Astéride n'y était pas étrangère.

- "Inoubliable soirée oui... Surtout que nous devions avoir l'air fins, tout trempés... Tu es trop fougueuse Lila."

Il la taquinait gentiment, ne regrettant en rien cette fougue. Elle lui avait sauté au cou de façon impulsive, sans rien calculer, c'était cela sa force de séduction. Entre autres. Et cela était contagieux... Comment expliquer autrement qu'il se laisse aller à l'embrasser dans une salle bondée en présence de dizaines de témoins? Il n'y avait pas de réponse. Et c'était grisant de se laisser aller à l'inctinct.

Dommage que la réalité les rattrape aussi brutalement et les tire aussi violemment sur terre alors qu'ils étaient sur leur petit nuage. Trystan s'écarta brutalement de Lilianna, sans pour autant lui lâher les mains et une expression consternée se lut sur son visage alors qu'il prenait conscience de qui les avait interrompu...

Sa mère...

Mais bonté divine, que fichait-elle là? C'était une catastrophe... Mais aussi surprit et atterré soit-il, il se recomposa une expression soigneusement neutre et glaciale et se redressa de toute sanhauteur pour affronter son propre dragon. D'une voix qui charriait des glaçons il rétorqua :

- "Allons mère, ne me dites pas que vous êtes devenue aveugle vous aussi pour ne pas trouver la réponse à votre question?"

Il y avait de l'amertume dans sa voix. Trois années qu'il ne l'avait pas vu... Trois années où elle ne s'était guère préoccupée de son sort puisqu'il suivait le chemin qu'elle lui avait tracé. Pas un mot de réconfort pour son fils qui devenait aveugle, qui l'était désormais de façons irrémédiable. Non, il avait fallu une fiancée pour la faire sortir de sa retraite. Sarcastique, il reprit :

- "Je suis moi aussi, heureux de vous revoir."

Il n'avait jamais été très chaleureux avec sa mère, mais là, il frisait la rebellion. Il avait toujours la main de Lilianna dans la sienne.

- "Et je vous présente Lilianna de Christabel, ma fiancée, ne vous en déplaise!"

Pauvre Lilianna, il savait déjà qu'elle allait vivre un moment éprouvant. Mais il ne la laisserait pas affronter l'orage seule. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeMar 9 Sep - 18:35

Eldis ne se concentrait plus sur ses pas, il laissait ses pieds bouger tous seuls, portés par la musique une habitude qu’il commençait à acquérir. La danse était assez simple, et inconsciemment il savait où placer ses pieds, comment bouger. Il pouvait ainsi se concentrer totalement sur Astéride, sur ses paroles et son visage, occultant le monde entier pour n’avoir plus qu’elle devant lui. Pour lui, ils étaient seuls au monde.

« C’est pour cela que j’ai mon accent oui. J’ai appris à parler elfique avant tout. La langue humaine ne me fût enseigné que plus tard, et encore vous avez de la chance, il y a un an à peine je bredouillais chacun de mes mots tant je n’avais pas l’habitude de la parler. »

Elle n’était nullement étonné à ses dires de le voir avec des oreilles d’elfes après qu’il lui ait révélé ne pas en être un. Peut-être avait-elle déjà rencontré quelqu’un comme Isabaut, quelqu’un ayant des origines elfes mais n’en étant pas un. A moins qu’elle ne le prenne pour un demi-elfe. Devait-il le lui dire ? Elle poserait sans doute des questions sur ses oreilles après cela. Eldis rit doucement avant de répondre.

« Vous ne m’abreuvez pas d’idioties, Astéride. Bien au contraire. Et pour répondre à votre question, oui j’ai bien été élevé par les elfes. J’ai été recueillit par eux alors que je n’étais qu’un enfant que des brigands voulaient tuer. J’ai vécu toute ma vie chez eux, prenant leurs habitudes, apprenant leur respect pour la nature et la vie, devenant ainsi un elfe en mon cœur et mon âme, bien que je ne sois qu’un humain en extérieur. »

Avec un sourire mi-triste mi-enjoué il rajouta :

« Je suis un elfe humain. »

Il se mit à rire tout doucement, et se reprit.

« Si vous voulez, je vous apprendrez ce que vous voulez savoir à leur sujet. »

Les humains se rendaient compte eux aussi combien leur monde était effrayant, craignant les rues de leurs villes, veillant à ne pas se promener n’importe où de peur de se faire voler ou tuer. Même Astéride savait combien son monde était peu sûr. Certains s’y adaptaient, d’autres le fuyaient, d’autres encore tentaient de l’oublier, mais il était toujours présent et se rappelait bien trop vite à votre bon souvenir. Mais les hommes de Miradelphia, et même de Meca n’étaient rien face à ceux qu’il avait rencontré.

« Le monde des hommes est effrayant c’est vrai, mais ici il est encore supportable. J’ai été plus loin que beaucoup de personnes, et j’ai vu le fond du cœur de l’humanité. Les humains sont capables d’accomplir des choses merveilleuses mais aussi si horribles, ils sont capables du pire comme du meilleur, je ne l’ai que trop vu. »

Le sourire avait disparu quand il se souvint des horreurs qu’il avait vues dans les royaumes de l’Ouest. Mais très vite il chassa ces noires pensées et un sourire ironique revint étirer ses lèvres.

« Hypocrisie et manipulation ? Un bien drôle de monde que voila, et dont je suis heureux de ne pas faire partie. J’aurais trop peur de me faire manger. J’ai eu de la chance de trouver une personne aussi charmante et naturelle que vous, qui ne soit pas comme ces requins, si je puis m’exprimer ainsi. Mais dites-moi, comment faites-vous pour survivre dans un tel monde ? »


Croire qu’elle était fragile aurait été une erreur, Eldis le savait. Elle devait avoir un fort caractère pour pouvoir évoluer dans un tel monde et ne pas être détruite. En l’écoutant, il se demandait comment elle devait être dans la vie, si elle devait sans cesse jouer un personnage pour faire bonne figure, ou si elle était toujours aussi franche qu’elle était en sa compagnie.

« Elle se doit de briller afin d’être bien vue de toute la noblesse, c’est ça ? Se faire bien voir des plus puissants en leur offrant une fête qu’ils estiment digne de leur rang ? Si elle aussi simple que vous le dites, elle doit se faire un sang d’encre à l’idée que sa fête ne plaise pas à tous. »

Les elfes agissaient-ils aussi ainsi ? Rév devait-elle constamment avoir affaire à ce genre de choses ? A l’hypocrisie incessante ? La pauvre, comme il la plaignait si c’était le cas.

Il avait capté l’intérêt de la jeune femme en lui parlant des dragons. Apparemment le sujet la captivait et elle se mit à lui parler de ce qu’elle avait lu dans un livre. Eldis se retint de pouffer de rire en entendant les absurdités énoncés dans son livre. L’idée que Cundu puisse préférer les mâles le fit rire intérieurement, et il ne put retenir un petit rire. Ca avait plus fort que lui.


« Effectivement, imaginer un dragon avec une cervelle de moineau est des plus risibles. Et le fait que les dragons rouges préfèrent les membres de leur propre sexe… Comment auraient-ils pu se reproduire en ce cas ? Les dragons ont bel et bien existés il y des siècles, mais la vérité quant à leur sujet a sûrement du être oubliée depuis le temps. A la place, des romanciers racontent des histoires abracadabrantes sur eux afin d’alimenter la peur ou bien faire disparaitre la peur qu’inspire ces créatures légendaires. En tout cas, croyez-moi, ils existent bel et bien. Une chose est certaine parmi toutes les capacités qu’on leur attribue, ils ont des pouvoirs, aussi peut-être s’en servent-ils pour devenir invisible. Ou devenir aussi petit que des drakes qui sait ! »

Il avait rit en disant cela, ne voulant pas paraître trop sérieux afin de ne pas la mettre sur la vérité.

*Si ça continue ainsi je vais finir par tout lui dire. Et étrangement cela ne me gênerait pas.*

Mais il se retenait de tout lui dire, même si bientôt il ne pourrait plus trop lui cacher. Il avait livré trop d’indices et d’informations, révélé qu’il était humain, que les dragons pouvaient rapetisser et autres détails encore. Qu’allait être donc la prochaine chose qu’il lui révèlerait ?

Finalement il avait obtenu une réponse à sa question de tout à l’heure. Elle était toujours aussi naturelle et franche, ce qui devait en énerver plus d’un dans un monde où tout le monde était hypocrite. Rien que l’idée de la voir dire ses quatre vérités à un noble fit naitre un sourire malicieux sur ses lèvres.


« Allez savoir en effet. Qui sait, peut-être qu’un jour vous en rencontrerez un. »

Il lui fit un clin d’œil et tourna avec elle sur la piste de danse. C’était vraiment un moment magique. Si seulement il pouvait durer éternellement…

Quelque chose attira son attention. Un mouvement, non l’absence de mouvement. On ne dansait plus autour d’eux pourquoi ? Eldis s’arrêta et regarda autour de lui. Il vit alors le frère d’Astéride et sa fiancée en pleine discussion avec une femme âgée qui ne semblait pas ravie du tout. Que se passait-il ? Il se tourna vers sa cavalière et demanda dans l’espoir qu’elle puisse lui répondre :


« Astéride, qui est-ce ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Lilianna
Ancien
Ancien
Lilianna

Nombre de messages : 3343
Âge : 35
Date d'inscription : 18/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeMar 9 Sep - 18:56

Vraiment ? Elle était trop fougeuse ?

« Trop fougeuse ? Ou pas assez ? Je ne t'ai jamais entendu t'en plaindre , de toute façons ! »

Et puis brusquemment...

Ce n'était absolument pas décent de s'embrasser ainsi en public. Surtout parce qu'ils n'étaient pas mariés. Pour le coup , les nobles dans la salle n'avaient plus aucun doute. Si Trystan d'Erac épousait Lilianna de Christabel , c'était d'abord par amour. Les titres n'avaient absolument rien à voir là dedans. Ils n'étaient en quelque sorte que des cadeaux de mariage. D'ailleurs ! Quand ces deux là allaient-ils se marier ? Ce serait certainement grandiose ! Il suffisait de voir l'éclat d'or blanc au doigt de la jeune femme pour comprendre que rien n'était trop beau. C'était hors du commun , les mariages d'amour. Ils étaient en quelque sorte des bêtes de foires , et les époux étaient jalousés. Surtout que , avouons le , Trystan et Lilianna formaient un très beau couple , parfaitement assorti. Lui , le grand ténébreux à l'expression glacée , et elle , la demoiselle lumineuse et joyeuse , qui aurait fait fondre un iceberg. LE couple.

C'était du moins ce que pensaient certaines personnes. D'autres ne croyaient pas à ce mariage d'amour , parce que l'amour n'existait simplement pas. Seuls comptaient les titres , le pouvoir et l'argent. Mais pour tout dire , tous pouvaient bien dire ce qu'ils voulaient , ce n'étaient pas les deux fiancés qui allaient s'en formaliser. Ils n'avaient certes pas la tête à ça. Pour le moment , ils étaient dans leur petite bulle de bonheur. Et Ils ne le savaient pas encore , mais quelqu'un allait la faire éclater... Lilianna serra légèrement les mains de Trystan , dans les siennes. Elle se trouvait être l'heureuse victime d'un baiser. Un baiser plein à craquer de tendresse et de promesses. La promesse d'un avenir à deux , d'un bonheur permanent. Et puis là , ce fut comme si une épingle venait de faire éclater volontairement une bulle de savon. Catastrophe.

Comme si quelqu'un l'avait tiré en arrière , Trystan s'écarta d'elle , mettant fin au baiser. Lilianna eut un léger sursaut , entendant derrière elle une voix teinté de reproche et de dégoût. Vive , elle se retourna et... et son visage se décomposa. Elle connaissait cette femme , sans l'avoir jamais vu pour autant. Mélisandre , l'horrible Mélisandre , la mère de son fiancé. Que faisait-elle là ? Le teint de Lilianna avait viré au blanc , blanc comme si elle avait été malade , ou au bord de l'évanouissement. La jeune fiancée du Duc se tourna vers lui. Plus de sourire , plus de regard brillant malgré sa cécité. Juste une horrible expression gelée. Horreur et damnation. Cependant , Trystan se fit plus tranchant avec sa mère qu'il ne l'aurait cru. Il était même ironique. Lilianna elle , était statufiée. Aurait-elle croisé le regard d'une Gorgone qu'elle serait dans le même état. Et Trystan la présenta comme étant sa fiancée. Seigneur.

« Je... »

Statufiée et muette d'effroi. Elle sentait qu'elle allait passer un sale quart d'heure. Bien malgré elle , elle serra trop fort la main de Trystan , jusqu'à enfoncer ses ongles dans sa peau. Lorsqu'elle s'en rendit compte au bout de quelques secondes , elle lâcha soudain sa main , avant de la récupérer en hâte. La dernière chose dont elle avait envie , c'était d'affronter sa future belle mère toute seule. Elle regrettait de n'avoir put convaincre sa mère de venir. Elle n'aurait pas craché sur un peu de soutien. Lilianna chercha Astéride du regard , muette. Elle croisa son regard. il y avait dans le sien une nette angoisse... Mélisandre , ou l'art et la manière de gâcher une merveilleuse soirée en moins d'une minute. Lilianna inspira autant que possible et se prépara à encaisser les coups...
Revenir en haut Aller en bas
http://x-ice-lands-x.skyrock.com/
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1384
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeMar 9 Sep - 23:20

Toutes ces petites grues vétues de leur plus riches atours...C'était..Pitoyable, tout comme cette gourde dont son fils s'était entiché. Melisandre, se contenta d'écraser la soit disante fiancée d'un regard hautain. Les petits excès de rebellion de son fils ne la touchait guère. Il avait toujours été un peu fougueux, mais il savait toujours où s'arrêter...Du moins, elle savait le lui rappeller... Au besoin.

-Pas d'insolence avec moi, Trystan. Quoique je te reconnais bien là...

dit elle d'une voix claire et calme, un contraste flagrant avec le ton ironique de son fils...Son beau visage se fendit d'une sollicitude étrange, trop pour qu'elle en soit sincère...Levant une main fine, juste allourdie d'un gros diamant a l'annulaire, le Duchesse d'Erac adressa une caresse furtive sur la joue de Trystan.

-Tu me ressemble chaque jour de plus en plus, le sais tu ? Cela dit, il serait dommage que tu en oublie tes priorités...

La dessus, il lui présenta sa...petite catin. Melisandre fronça légèrement les sourcils...Christabel ? Peuh...Une lignée a peine sortie des bas fond de Diantra !

-Ta..Fiancée ? Tu m'en diras tant...

Laissa-t-elle tomber, dédaigneuse au possible.
La dite jeune fille tenta une phrase sans arriver a la dire et Melisandre ne la rata pas.

-Ne vous mêlez pas de cela, voulez vous ? C'est une affaire de famille, donc, je vous serez gré de garder le silence. Vous pensez y arriver ?

Une manière très simple de l'exclure, jamais cette petite bécasse ne ferait partit de la famille d'Erac, hors de question !

-Brave fille.

Soupirant légèrement, Melisandre déploya son éventail d'un coup sec et élégant du poignet, levant son regard sur le visage de son fils.

-De toutes les demoiselles de la cour, il a fallut que tu t'entiche d'une mijauré dont le père n'est même pas digne de cirer tes bottes. D'ailleurs...Que fais tu ici ? Ne devrais tu pas être auprès d'Ultuant ? Le soutenir dans son chagrin ?

Sous entendu, que fais tu là au lieu de profiter du chaos provoqué par la mort des princesses pour te saisir de ce qu'il te reviens de droit ?

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
Astéride de Valis

Nombre de messages : 2408
Âge : 32
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeMar 9 Sep - 23:59

-Elfe humain ? C'est une étrange expression, je trouve.

Répondit elle un peu pensive...A le regarder, et elle ne faisait que ça, il était clair qu'un peu de sang elfique devait couler dans ces veines...Les oreilles étaient peut être un peu moins grandes mais n'en était pas moins pointues...Soudain, elle sourit largement, contrebalançant le sourire mi figue mi raison qu'il lui avait adressé un peu plus tôt.

-Vous avez une chance incroyable en fait ! Beaucoup ne se contente que de ce que leur offre leur monde, vous, vous avez la richesse de deux univers différents. Oh, je ne nie pas que chacuns ont leur défaut, mais c'est une grande chance que d'avoir l'expérience de vies disparates. Cela enclin a plus de tolérance et, malheureusement, c'est ce dont nous manquons le plus. Je suis sure que je paraitrais gauche et maladroite en terre elfique, alors que vous, malgré votre éducation, vous etes..Enfin, paraissez à l'aise dans le notre.

Ajouta-t-elle avec taquinerie. Astéride avait bien remarqué le peu d'assurance qui émanait du jeune..Elfe humain, comme il se qualifiat lui même, mais tout cela avait disparut bien vite et, maintenant, il semblait être né dans le monde humain.

L'image qu'il lui donna soudain ce que qu'était réellement le monde lui donna un petit frisson, mais cela ne fit pas vaciller son sourire, ce fut à peine si il se teinta de sagesse.

-Il ne faut pas s'arrêter au pire, sinon, la vie serait d'une intolérante douleur. Tout n'est pas que noir ou blanc, je l'ai appris très tôt.

Auprès d'une mère aigrie et acide en fait, mais elle passa ce fait sous silence...

-Dites moi, vous avez fait d'un sacerdoce de me faire rougir ? Non parce que dans le cas là, faites attention a vos pieds, je peux être franche, certes, mais aussi d'une maladresse impayable lorsqu'on me destabilise !

Elle baissa d'un ton pour continuer, sa voix ne pouvait être percu que de son cavalier et son regard pétillait de rire contenu. Sans même s'en rendre compte, elle s'était même rapprochée de lui, brisant la sacro sainte distance bienséante.

-Je survis en mordant plus fort que les autres...En vérité, je fais peur et il n'est pas rare que l'on m'évite dans le but de s'épargner quelques piques...Ou alors, je deviens si pâle et fade que l'on m'oublie dans un coin, très pratique lorsque vous devez subir les lamentations d'une Comtesse desépérée par quelques rides !

Elle ponctuait ces dires d'un petit geste volontaire du menton, le visage complètement levé vers son cavalier. Son frère la verrait qu'il l'enfermerait aussi sec dans un dongeon et provoquerait Eldis en duel tellement cette attitude pouvait prêter a confusion.

-Ne vous en faites pas pour Ambre, elle sait qui inviter, ces jugements sont sûrs.

Lorsque le sujet revint sur les dragons, Astéride ne pu réellement caché la légère crispation de ses mains, rappelons que l'une d'elle était logée entre les doigts de son cavalier. Plus il parlait, plus la petite voix qui la taraudait depuis la découverte de Vermiceau était plus forte... N'importe quoi ! Cela dit...

-Les légendes parlent de cinq dragons...Aux couleurs différentes...Un peu comme ces drakes d'ailleurs, maintenant que j'y pense. Mais je n'ai vu que des esquisses de deux. Si tant est que ces dessins reflètent réellement ce qu'ils étaient bien sur ! Oh non ! Je n'espère pas vraiment en rencontrer un ! Imaginez ! Il ne ferait qu'une bouchée de moi ! Ou alors, de loin...de très loin !

Fit elle en riant, un rire léger, comme son humeur, aérien, comme leur danse...Elle perçu tout de suite a quel moment Eldis lui retira son attention...A la seconde où elle entendit une voix qu'elle avait espérer ne plus entendre. Astéride blémit subitement en suivant le regard de son cavalier...Cette chevelure brune...Cette voix...

-Par tout les Dieux ! Melisandre !

Chuchota-t-elle entre ses dents serrées...

-Eldis, j'ai le déplaisir de vous présenter ma...mère. Enfin, vous présenter est un bien grand mot.

Ironisa-t-elle l'oeil flamboyant d'une colère dévastatrice en découvrant Melisandre aux prises avec son frère.

-Cette vipère fait encore des siennes ! Excusez moi quelques instants...Il faut que je...

Qu'elle fasse quoi d'ailleurs ? Elle n'avait qu'un envie, étriper cette vielle mégère...Elle se sépara, a regrets, de l'étreinte de la danse, garda plus que necessaire la main d'Eldis dans la sienne et inclina légèrement la tête.

-Veuillez m'excuser quelques minutes...

Après un dernier regard, elle tourna les talons, si brusquement que sa longue chevelure balaya les airs avant de retomber souplement le long de son dos...Emplie d'une rage étrange et presque trop puissante pour elle, Astéride traversa toute la piste de danse, jusqu'à se planter devant Melisandre, la forçant a baisser le regard sur elle. Sur son visage, plus aucuns sourires, lus aucunes étincelles, plus...rien...Même sa voix était morne et plate lorsqu'elle parla.

-Mère...C'est un plaisir de vous voir en ces lieux.

Intérieurement, elle priait pour que Melisandre crache son venin sur elle, détournant ainsi les attentions de la Gorgone de Lilianna...Vas y, crache, que je puisse enfin te faire ravaler ton fiel...
Revenir en haut Aller en bas
Johann
Ancien
Ancien
Johann

Nombre de messages : 2094
Âge : 33
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeMer 10 Sep - 11:13

Post précédant : Salle de Bal 2 (romantique)

*Elle pénétra donc sur la piste de danse, d'un pas lent mais assuré, évitant facilement les couples qui continuaient leur discussion dansante. Certains n'avaient même pas été interrompus par l'intrusion de la vieille peau ni même par celle de Johann qui s'était faite le plus discrète possible, d'autres cependant semblaient suivre l'évolution du problème, et parmi eux elle reconnu Astéride qui semblait connaitre la mégère et qui avait quitté son cavalier le temps de se rapprocher du petit couple, visiblement dans le même but que Johann.
Plus elle s'approchait et plus elle pouvait entendre ce qu'il se disait entre le petit couple et la vieille mégère qui ne semblait pas apprécier l'union entre Trystan et Lilianna pour une raison tellement obscure pour Jo' que rien ne semblait pouvoir parvenir à éclairer sa lanterne. Quoi qu'il en soit elle allait régler cette affaire rapidement, ou au moins leur faire quitter la pièce pour qu'ils aillent laver leur linge sale autre part qu'en public.

Elle arriva par derrière Trystan et Lilianna, sans que ceux-ci ne l'ait dans leur champs de vision, par contre la mégère l'avait vu arriver de loin et Astéride avait pu la remarquer de part le regard qu'elle lui lançait signifiant qu'elle allait essayer de prendre les choses en main. Elle posa sa main sur l'épaule de Trystan lui signalant donc sa présence de elle manière qu'il pouvait sentir qu'elle était là pour tenter de régler ce problème et surtout qui elle était. Elle en profita pour capter le regard de Lilianna l'histoire de la rassurer quelques instants.

"Quelque chose de grave monsieur ?" *Dit-elle à Trystan d'un air plutôt cérémonial qui ne semblait pas du tout aller avec la Johann qui quelques heures plus tôt ne semblait connaitre que des jurons de toute origine pour prouver son mécontentement.* "S'il y a un problème il serait beaucoup plus judicieux de le continuer dans un endroit plus calme, plutôt que sur une piste de danse, les danseurs présents pourraient être gênés par notre présence au milieu de la piste alors que cette discussion ne semble pas les concerner." *Tout en parlant elle regardait fixement la mégère, droit dans les yeux, lui indiquant par ce regard que la cause de la gêne n'était autre qu'elle et que sa présence sur la piste sans cavalier n'avait pas lieu d'être.*

*Il fallait espérer que la vieille peau finisse par comprendre le message que Johann avait voulu lui faire passer et que dans le meilleur des cas elle quitte la piste en sa compagnie. Peut-être en retournant son venin contre Johann, mais ceci ne lui faisait ni chaud ni froid, ayant l'habitude de se faire sermoner. Dans le pire des cas les emmener tout les trois dans un endroit plus calme et espérer que Trystan demande à Jo' d'offrir un moment de sommeil à la vieille peau pour ainsi se débarrasser d'elle l'espace de quelques heures.*

*Son attention se tourna alors quelques instants vers Astéride.* "Merci de vous être dérangée, je vais prendre les choses en main, vous pouvez retourner à vos occupations" *Accompagné d'un signe de la tête en guise de respect*

*La seule qui n'avait pas vraiment comme objectif de s'amuser dans ce genre de soirée était bien Johann, alors autant qu'elle récupère les ennuis pour permettre aux autres de pouvoir passer une agréable soirée loins de la compagnie de la mégère et du venin qu'elle pouvait bien venir cracher sur certaines personnes et qui plus est en public.
Il était évident qu'elle ne connaissait pas la vieille mégère ni des relations qu'elle pouvait entretenir avec Trystan et Astéride : peut-être un parent, ou simplement une connaissance. Quoi qu'il en était : les gênes doivent être éloignées.*
Revenir en haut Aller en bas
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
Trystan de Diantra

Nombre de messages : 4737
Âge : 35
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeMer 10 Sep - 19:11

Trystan serrait les dents à se broyer la mâchoire. Lilianna pouvait voir un muscle tressaillir sous l'effort qu'il faisait pour rester calme face à sa mère. Il eut un bref moment de surprise et un mouvement de recul quand les doigts froids de sa mère effleurèrent sa joue alors qu'elle susurrait des paroles qui ne lui plaisaient guère.

- "Physiquement, c'est bien possible, bien que je ne puisse hélas juger de ce que le temps a fait de vous. C'est long trois ans..."

Mordant, acide, venimeux... Elle avait raison, il lui ressemblait énormément. Mais pas suffisamment pour devenir un jour comme elle. Cela aurait pu arriver si une petite colombe n'était venue chasser le serpent qui enlaçait son coeur.

D'ailleurs, la petite colombe semblait avoir perdue sa voix, hypnotisée et effrayée par le regard du terrible basilic. La réplique cinglante de Mélisandre ne tarda pas, pas plus que celle de Trystan :

- "Que vous le vouliez ou non, elle fait déjà partie de la famille."

Sans le vouloir, il s'était un peu avancé, protégeant de son corps la frêle Lilianna apeurée par cette horrible apparition. Quoiqu'horrible n'était pas le mot. La Duchesse d'Erac était une très belle femme. Des cheveux bruns opulents, des yeux turquoises, des traits fins et nobles, une silhouette voluptueuse, elle était sulfureuse... et froide comme un serpent dont elle avait le regard.

- "Ultuant a besoin de solitude justement et il faut bien que le reste du monde sache que les hommes ne sont pas anéantis, mais encore plein d'espoir et que j'en fais partie. Quant à Lilianna..."

Sa voix se fit menaçante :

- "Vous n'avez pas votre mot à dire. Vous ne l'avez plus depuis que vous êtes veuve et que JE suis le duc d'Erac. Vous n'êtes que la Duchesse douairière et vous ne devez qu'à ma bonté de ne pas être dans un temple à faire pénitence!"

Il commençait doucement à s'énerver, même si sa colère restait mortellement froide... Gelée même. C'est alors qu'une voix féminine plus agréable intervint. Astéride. Voilà qu'elle volait à son secours. Il lui en était reconnaissant, même si une partie de lui voulait qu'elle s'amuse et ne se mêle pas de ça.

- "Astéride, tu as déjà planté ton cavalier? Tu devrais retourner le voir et emmener Lila avec toi."

Sous entendu : laisse moi régler ça et protège Lila de son venin.

Il sentit alors une main sur son épaule et tourna machinalement la tête vers Johann qui intervenait et leur rappelait avec tact, mais fermeté qu'ils étaient la cible de tous les regards. Trystan acquiesça sombrement et tourna de nouveau son regard aveugle vers sa mère :

- "Je sais que vous adorez vous donner en spectacle, mais là, cela frôle le ridicule... Allons poursuivre cette conversation loin des oreilles indiscrètes, vous me faites déjà suffisamment honte..."

Quel soufflet... L'enfant de jadis docile et dévoué semblait avoir disparu. Il pouvait tout faire pour sa mère, mais son erreur avait été de s'en prendre à Lilianna. Il s'adressa alors à Johann :

- "Conduisez-nous dans les jardins, s'il vous plait."

Loin des regards, loin des oreilles... mais Mélisandre ne l'entendrait surement pas ainsi et e laisserait surement pas son fils l'insulter de la sorte sans répondre...
Revenir en haut Aller en bas
Lilianna
Ancien
Ancien
Lilianna

Nombre de messages : 3343
Âge : 35
Date d'inscription : 18/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeMer 10 Sep - 20:52

Pitoyable. Lilianna était pitoyable. Envolée , la demoiselle souriante et joyeuse. Elle s'était raidie , et ses yeux semblaient s'être éteint. La soirée avait pourtant bien commencé... Une belle robe , un sourire éclatant et un fiancé parfait. Lilianna avait été plus que fière , d'être arrivéd au bras de Trystan. Elle avait pu rendre , enfin ! , leurs regards à toutes ces femmes qui étaient jalouses... Enfin , elle avait eu le droit à un tendre baiser , peu importait l'endroit et les convenances. C'était ça , croquer la vie à pleine dent , c'était ça , voir la vie en rose... Mais aussi soudainement qu'un nuage cache le soleil , les couleurs étaient devenues ternes , fades. La musique ensorcellante ne parvenait qu'à peine à ses oreilles , lointaine. Même les rires des gens ne lui parvenaient plus. Mais peut-être était-c tout simplement parce qu'ils avaient cessé de rire. La plupart des regards étaient braqués sur eux. Lilianna se sentait toute petite face à la mère de Trystan. C'était perd d'avance , elle n'était certainement pas de taille à lutter contre cette femme là. Soudain , elle compit mieux d'où Trystan tenait cet air glacial. Heureusement qu'il n'avait jamais cet air là avec elle. Elle préférait de loin le voir sourire...

Bam. Premier coup de couteau. C'est une affaire de famille. De famille. Lilianna n'en faisait donc certainement pas parti. En une phrase , Mélisandre venait de rapprocher Lilianna du gouffre de la souffrance et de la tristesse. Et elle savait pertinnement que ce n'était même pas le début de cette petite guerre. Etait-ce si dur pour elle de laisser son fils être un peu heureux en épousant celle qu'il aimait ? Visiblement , oui. Le commentaire de Mélisandre sur son père la fit sourciller. Lécher les bottes de Trystan ? Non , en effet , Edward n'avait pas eu la sagesse d'esprit de se plier aux volontés de Trystan. Grossière erreur. Et il avait payé son erreur de sa vie. Il ne manquerait de toute façons à personne. Et surtout pas à sa femme et sa fille. Là , ce commentaire était assez réaliste , il fallait l'avouer. Lilianna ne bougea pas d'un fil. Cette femme dégageait quelque chose de malsain , de vicieux. En un regard , Lilianna comprit qu'elle était aussi manipulatrice qu'elle était désintéressée.

Heureusement , Trystan remit Mélisandre à sa place , en affirmant tout haut que Lilianna faisait déjà parti de leur famille. Il était plus tranchant qu'elle ne l'aurait pensé. Elle avait toujours eut peur de découvrir un Trystan soumit face à cette vipère , mais cela ne semblait pas être le cas. Cela ne semblait plus être le cas. Parce qu'il avait décidé de protéger sa chère fiancée. En temps normal , Lilianna en aurait été heureuse , voire fière. La dite fiancée sursauta alors vivement , lorsqu'Astéride se planta devant sa mère. Mais que faisait-elle ? Non , hors de question qu'elle prenne les coups pour elle ! La jeune femme posa sa main sur l'épaule de la jeune fille , et elle la pressa doucement. Non , Astéride... Mais ce n'était pas comme si elle allait l'écouter ! Elle avait fini par s'habituer à son tempérament de fonceuse. Et aussi sur la "manie" qu'elle avait de vouloir protéger le bonheur de son frère. Avec un demi soupir , Lilianna laissa retomber sa main. Trystan lui rappella alorsqu'elle avait laissé tombé son cavalier. Lilianna jetta un regard au dit cavalier. Encore un témoin de cette scène... Puis , à sa plus grande surprise , Trystan demanda à sa soeur de l'emmener ailleurs. Mais pourquoi donc ? Pour qu'elle échappe aux foudres de cette horrible femme ? Elle y aurait forcément droit à un moment ou à un autre...

« Trystan , non... »

C'était un murmure horriblement gêné...Vint alors Johann , la femme chargée de les surveiller. Merveilleux. Rougissant de honte , elle baissa la tête. Tous les regards étaient braqués sur eux... Si elle avait su , elle n'aurait jamais demandé à Trystan de venir à cette foutue fête ! Quelle idiote ! Mais au fond , comment aurait-elle pu savoir ? Lilianna lança un regard presqu' outré à Johann. Non pas qu'elle lui en veuille de se mêler de leurs affaires... Enfin si , un peu. De plus , ils attiraient ainsi encore plus l'attention. Lilianna êait au moins autant gênée que Trystan. D'ailleurs , il voulait finir ce petit affrontement dans les jardins , pour être un peu plus discret. Lilianna grimaça et lâcha sa main. A quand les prochains coups de couteau ?
Revenir en haut Aller en bas
http://x-ice-lands-x.skyrock.com/
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1384
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeMer 10 Sep - 22:16

Melisandre renifla, arrogante et sure d'elle. Le pauvre enfant avait perdu l'esprit ! C'étaitinconsevable ! Peut être avait elle fait une erreur en
l'envoyant a la cour aussi...tôt...

-Je suis la douairière, oui, mais je n'en reste pas moins ta mère !

Siffla-t-elle vipérine, l'oeil flamboyant de colère contenue, la bouche tordue dans un rictus rageur...Et là dessus, sa fille apparue devant elle. Cette petite punaise avait décidé de se la jouer soumise ?

-Ah...tu es là toi...


laissa-t-elle tomber avant de repousser Astéride d'un geste sec de la main. Cela dénotait sans aucun doute le peu de considération qu'avait cette femme pour sa fille. De toute façon, elle ressemblait bien trop a son
père cette gamine ! Aucun interet ! Après avoir débarrasser sa vue d'un spectacle gênant, elle reporta son attention sur son fils...Sa bouche s'entrouvrit lorsque...Melisandre fusilla du regard la jeune serve venue au
secours de son fils.

-Mêlez vous de ce qui vous regarde et, un conseil, apprenez le B-A ba de l'éducation lorsque vous vous adressez à quelqu'un de mon rang !

Puis, la Duchesse douairière ne refléta plus qu'indifférence pour cette paysanne. Cette fois ci, son beau visage se tordit de colère alors que de la bouche de son fils s'écoulaient des mots qui crucifiait ce qu'elle avait toujours espérer...


-Ne dépasse pas les bornes Trystan...N'oublie pas qu'un seul mot peut t'envoyer au cachots pour des années, si ce n'est au billaut !

Sa voix monta d'un ton alors qu'elle continuait :

-Il est hors de question que cette petite gourde vienne ternir le nom que tu porte ! Elèves toi devant moi et je n'aurais plus aucuns scrupules a faire vaciller ta position ! Ne me sous estime pas, c'est un conseil que je te donne ! Demain, je veux te voir au domaine ! Et j'espère que tu aura
dédommager cette grue comme il se doit et rompu ces fiancailles ridicules ! Une telle souillon n'aura jamais une place a tes côtés ! Tiens toi le pour dit !

Ces paroles résonnèrent avec force alors que le silence était tombé peu à
peu sur la salle, Melisandre n'avait que faire des quand dira-t-on. Aveuglée par sa colère et sa deception, la Duchesse douairière outrepassait les règles. Sa position était telle qu'elle pouvait aisément se le permettre et elle le fit sans rougir. Sur ces derniers mots, elle releva le menton, darda un regard arrogant et méprisant sur Lilianna et tourna les talons dans un froufrou de soie...Que la soirée continue, demain serait un autre jour !

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitimeJeu 11 Sep - 1:40

« En effet, cela peut paraître étrange, mais c’est ce qui me résume le mieux. »

Un cœur elfe dans un corps humain, voila ce qu’il était. Durant une bonne partie de sa vie, il avait tenté de devenir un véritable, mais ses compétences physiques ne le lui permettaient pas. Il s’était vu vieillir plus vite que les autres, être moins rapide, moins fort, moins agile aussi. Pourtant il était supérieur aux humains dans certains domaines, mais pas tous. Il était à cheval entre l’humain et l’elfe, comme un sang-mêlé, partagé entre son cœur et son corps. Il avait peut-être même trouvé un moyen de devenir immortel grâce à la Haute Prêtresse Alia, en réalité la réincarnation d’Elenë, la déesse de la vie. Mais au bout du compte, il s’était rendu compte combien il était fou de vouloir tenter l’impossible.

Et puis quand il s’y était attendu le moins, voila qu’il s’en était rapproché plus près qu’il n’aurait jamais pu l’imaginer. Physiquement il était un demi-elfe, même si bientôt il deviendrait un demi-drow. Mentalement, son lien avec Cundu lui apportait la sagesse qui lui faisait tant défaut. De son héritage humain il avait beaucoup pris d’Hélios en vérité, surtout pour la répartie des insultes et des piques. Mais pour le reste, il rejetait presque tout ce qui était humain – il continuait de se raser tous les jours – ne voulant pas se voir devenir un barbare comme il en avait tant vu au-delà de la Triste Mer. Mais ce n’est pas pour autant qu’il abhorrait tout ce qui était humain, la preuve en était qu’il était présent au bal, et dansait avec une jeune femme qui emballait si facilement son cœur par l’un de ses regards envoûtants.


« Si je me sens si à l’aise, c’est uniquement parce que je suis en votre compagnie. Vous me rassurez tellement que j’ai l’impression d’avoir toujours appartenu à ce monde. Autrement croyez-moi je serais aussi perdu et pataud qu’un Darennav au milieu de l’eau. »

Oh oui, les premières minutes où il s’était retrouvé seul, il s’était sentit idiot et ignorait totalement quoi faire. Jusqu’à ce qu’il aperçoive Astéride. Là, tout avait été clair. Elle avait agit comme un phare au milieu de la tempête, et bien qu’au début il ait agit avec prudence, faisant attention au moindre de ses pas, il agissait désormais comme si c’était la plus naturelle des choses, comme s’il avait dansé toute sa vie.

« Croyez-moi, je ne le sais que trop bien. J’ai visité Meca, la cité pirate, et j’y appris beaucoup là-bas. Le monde est gris, quelque soit la race à laquelle on appartienne. Les elfes aussi ne sont pas purs, ils ont fait des erreurs, de grosses parfois. Il faut avoir conscience de tout cela, des bons comme des mauvais cotés de tous afin de pouvoir vivre pleinement dans ce monde sans en être déçu. Maintenant que je connais la véritable nature humaine, je peux pleinement en apprécier les bons cotés, et leurs beautés. Comme maintenant. »

Il ponctua sa déclaration en la regardant droit dans les yeux. Un sourire malicieux naquit sur ses lèvres.

« Vraiment ? Je vous déstabilise ? Je crois alors que mes pieds vont souffrir, car si conter la vérité vous mets dans un tel état, je doute qu’ils en sortent indemnes. »


Astéride s’était rapproché d’Eldis, pour son plus grand plaisir d’ailleurs, brisant une distance que la bienséance avait établie par un accord silencieux. Il pouvait sentir sa respiration sur sa peau tandis qu’elle parlait tout bas, murmurant presque pour que lui seul entende ce qu’elle disait. Cette promiscuité lui donnait chaud, mais il n’en montra rien.

« Fade et pâle ? Je ne le trouve pas, et au contraire je trouve qu’il est difficile, ou plutôt impossible de vous oublier. Et puis, au risque de vous décevoir, je n’ai nullement peur de vous. »

Une petite lueur de défi s’alluma dans ses yeux tandis qu’elle le regardait bravement dans les yeux, fière, le visage levé et tellement près du sien que presque rien ne les séparait. Il suffisait que l’un d’entre eux ose avancer un tout petit peu son visage pour qu’ils se touchent, que leurs lèvres se collent l’une à l’autre en une caresse…

Doucement Eldis, doucement, tu t’emballes bien vite. Et puis, le « cerbère » n’est pas loin, il t’égorgerait s’il te voyait faire une chose pareille. Et puis, il y a du monde. Embrasser ainsi une jeune femme devant tant de gens serait peut-être mal vu. Heureusement pour lui, Astéride brisa l’enchantement et la discussion reprit. On parla d’Ambre avant d’en venir à un sujet qui passionnait la jeune noble, les dragons. D’ailleurs, il sentit les mains de sa cavalière se raidirent, appuyant sur sa taille et sa main. Etrange cette tension. Par contre elle l’étonna à être aussi informée sur le sujet, lui parlant de la légende des cinq dragons. Cet intérêt était dangereux, surtout pour lui. Si elle apprenait la vérité à son sujet, qu’il était lié à un dragon… Mieux valait ne pas y penser et éviter qu’elle l’apprenne.


« Vous en savez beaucoup sur eux dites-moi. C’est dans vos livres que vous appris tant de choses ? En tout cas, vous avez raison. Mieux vaut se trouver loin d’un dragon, c’est préférable. Je n’ai guère envie de servir de repas à l’un d’entre eux. »

Quelle que soit les légendes ou les histoires à leur sujet, toutes racontaient que les dragons n’hésitaient pas à manger les humains, surtout les vierges qu’on leur offrait en sacrifice afin d’attirer leurs faveurs. Des histoires toutes plus absurdes les unes que les autres quant on connaissait la vérité.

Des éclats de voix, tout le monde s’arrête et regarde le trio au milieu en train de se disputer. Astéride lui présenta donc la nouvelle venue qui semblait plus encline à semer la honte sur son le duc d’Erac qu’autre chose, qu’à s’amuser à la fête de la duchesse Soltariel.


« Votre mère ? »

Il ne dit rien de plus, tentant d’apercevoir un peu plus le visage de nouvelle venue sans y parvenir. Elle refusait de montrer autre chose que son dos. Puis, Astéride s’excusa, s’en allant au secours de son frère, non sans laisser sa main le plus longtemps possible dans la sienne. Une fois partie, elle laissa Eldis seul qui observait la scène de loin sans savoir quoi faire. Il entendait tout ce qui se passait, tout comme toutes les personnes autour d’eux. La fiancée du duc d’Erac semblait perdue, ne disant plus rien, captant une fraction de seconde son regard. Et puis, la tigresse s’en alla après s’en être pris à ses deux enfants et les avoir menacés tous deux. Le frère et la sœur fulminaient, tandis que la fiancée était désemparée. En ayant assez de rester planté comme une andouille, Eldis s’avança vers Astéride et posa sa main sur son épaule.

« Est-ce que ça va aller ? »

La question était posé autant pour la jeune femme, que pour le duc et sa fiancée. Un éclat de voix soudain fit son apparition dans le silence pesant qui s’était installé, détournant l’attention de tout le monde. Cette distraction arrivait à point nommée, tous oublieraient au moins pour un temps le groupe de quatre personnes qui se tenait sur la piste de danse, qui tentait de se remettre de son combat avec une véritable incarnation de dragon. A dire vrai, même un dragon était moins terrifiant qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Contenu sponsorisé




[salle de bal aristochratique] Piste de danse Empty
MessageSujet: Re: [salle de bal aristochratique] Piste de danse   [salle de bal aristochratique] Piste de danse I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[salle de bal aristochratique] Piste de danse
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» PISTE DE DANSE - Caleb & Luka
» Bal de Noël : Piste de danse et plaine enneigée.
» La danse des sept voiles...
» Les Ents et la danse
» Salle pour Melrose !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Soltariel :: Duché de Soltariel-
Sauter vers: