AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Chateau]Apprentissage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: [Chateau]Apprentissage   Mer 24 Sep 2008 - 12:31

La fête de la duchesse Ambre était terminée. Il y avait eu du grabuge, à cause des dragons. La jeune Roxane avait vu, à travers leirn, ce qui s'était passé. un nouveau dragon était apparut. Eldis avait fait la cour à la maîtresse de celui-ci, une jeune noble de l'âge de Roxane et en avait oublié toute prudence. Si bien que les dragons avaient été vus par certaines personnes qui n'auraient jamais du les voir. Cela avait mit Hélios dans une colère noire et Eldis s'en était trouvé bien puni. Roxane n'était pas intervenue, de peur des représailles, mais elle avait fait la leçon à Leirn. Leirn qui n'avait pas compris ce qui se passait et en quoi c'était si grave.

Aussi, la jeune fille avait-elle décidé de retrouver Hélios et de lui demander son aide pour comprendre ce qu'elle était, ce qu'elle devenait. Ses oreilles avaient poussé, comme celles des elfes, elle avait aussi grandit alors qu'elle avait toujours été petite. Elle changeait et cela lui faisait peur. Et ses yeux n'étaient plus aussi noirs qu'auparavant. Qu'est-ce qu'il lui arrivait? Elle avait besoin de comprendre. Elle n'avait passé que peu de temps en compagnie du chevalier. Trop peu de temps. Il lui était étrange. Elle n'arrivait pas à le cerner, comme s'il était enveloppé de mystères. Séducteur, mais sans jamais une seule femme comme compagnie, froid, mais pas arrogant... il semblait considérer Roxane autrement que les autres, peut-être de par sa nature. Et la jeune fille avait très vite classé hélios dans la catégorie amis, n'ayant plus de réserves à son encontre.

Elle repensa à Eldis. le pauvre s'était vu confisquer Cundu pour son erreur. Elle espérait pouvoir plaider en sa faveur également. Même si elle était décue qu'il n'ai pas fait attention à elle à la soirée pour aller conter fleurette à sa petite noble. Cette jalousie n'était pas familière à Roxane. Mais là, elle s'était sentie un peu trahie... Elle ne se l'expliquait pas, mais ça faisait mal.

*Tu contais bien fleurette à Licsis...*

Leirn surgit dans son esprit soudainement.

*Je ne contais pas fleurette, Licsis est un ami."

*Moi, je crois qu'il voudrait plus.*

*Tu n'es qu'une enfant Leirn, reste en dehors de ça.*

Leirn se tut, vexée. Roxane arriva alors devant les portes du chateau. La jeune fille était habillée à la garçonne. Des bottes, un pantalon, une chemise et une tunique un peu chaude. Elle paraissait toute frêle dans ves vêtements. Elle portait un bandeau qui dégageait son visage et cachait ses oreilles contre nature alors que ses cheveux étaient tressés dans son dos.

- "Bonjour, je souhaiterai voir le baron Dilandro."

Le garde la regarde d'un oeil méfiant, mais ne dit rien et la laissa entrer. Surprise de ce peu de surveillance, elle s'exécute alors que leirn restait cachée dans les nuages de ce début d'hiver. Elle se retrouva dans la Cour, un peu perdue et finit par héler un jeune garçon, un peu plus jeune :

- "Excuse-moi, mais pourrais-tu me conduire au Baron Dilandro? Nous nous connaissons, je t'assure que tu n'auras pas d'histoires."

L'adolescent sembla hésiter et Roxane se servit de son aura bénéfique et chaleureuse pour l'inciter à se décider un peu plus vite et en sa faveur. Il acquiesça alors, se disant qu'une jeune fille ne pouvait gère être dangereuse et le conduisit jusqu'au maitre des lieux. Il l'entraina à l'intérieur et la conduisit dans le labyrinthe des couloirs jusqu'aux appartements d'Hélios. là, il frappa, attendit la réponse du baron et entra, annonçant Roxane, avant de la faire entrer et de se retirer. Roxane se retrouva alors seuls avec Hélios, en train de lire, apparemment.

- "Bonjour..."

Elle se sentait fautive. c'était de la faute à leirn si eldis avait eu des ennuis et elle, elle s'en sortait comme une fleur. Elle s'approcha d'hélios et reprit vivement :

- "Je suis désolée pour la dernière fois, et Leirn aussi, c'est notre faute s'il y a eu tout ce grabuge, pas la faute d'Eldis."
Revenir en haut Aller en bas
Hélios Dilandro
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Âge : 31
Date d'inscription : 10/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Mer 24 Sep 2008 - 13:14

Hélios était calme, sereine, assise dans un fauteuil trop grand pour elle. C’est dans ce fauteuil de géant, que l’androgyne passait sa journée, lisant tout simplement un roman d’un illustre inconnu qui ne laissera de lui qu’une image d’auteur trop timide pour dévoiler son nom. Il avait le verbe léger, ses phrases nuageuse était un appelle a la rêverie et même ses mots était choisit pour donner envie de fermer les yeux et d’imaginer chacune des scènes qu’il décrivait avec précision.

Ho elle voyait parfaitement se chevalier l’armure noir, se cruel fléau que le prince voyant et courageux défait en duel pour conquérir le cœur de sa belle princesse. C’eu été facile de présenter cela ainsi mais non… ce n’était pas la le choix de l’auteur qui préférait parler de l’enlèvement d’une jeune noble par un ténébreux chevalier sombre et froid. La jouvencelle à peine femme s’en éprise alors que le soit disant sauveur tuait plus que le cruel sombre… jusqu’as ce que finalement, dans un geste d’amour sincère, elle se jette entre son amour et le coup soit disant salvateur du prince pour sauver la vie de celui qui était censé être le mal incarné.

Uriel frotta doucement son museau contre celui de Cundu, visiblement triste et émit un petit couinement bien spécifique. Cundu la rassura de son amour en caressant sa joue de la sienne. Les deux dragons était lové l’un contre l’autre sur les genoux du chevalier et lisait en même temps que celui-ci l’étrange conte. Hélios soupira doucement, elle était capable de faire se genre de chose pour Rima sans nul doute, mais cela n’aurait rien d’aussi émouvant et beau que l’image de la frêle demoiselle a l’allure gracieuse et juvénile qui se jette a corps perdu sur la lame d’un adversaire pour sauver son tendre amour.

Avant qu’elle ne puisse continuer et lire ce que ses deux amants s’avouaient alors qu’elle expirait son dernier souffle, la porte s’ouvrit et un valet de pied assez jeune entra.

« Seigneur Dilandro, Il y a une demoiselle pour vous. »

« Comment se nomme-t-elle ? »


« Heu… je… je n’ai… Pardon seigneur. »

Il s’inclina, tremblant doucement et Hélios soupira. Elle n’était pas son père, elle ne battait pas les valets et les laquait voyons ! Mais les mauvaises habitudes ont la vie dure et elle fit un geste de la main en lui disant simplement.

« Vas trembler ailleurs et fait la rentrer. »

Le jeune enfant s’approcha de la porte et fit entrer la demoiselle. Enfin, demoiselle, elle en avait vaguement l’allure avec sa tenue de garçonne. Dommage, les robes de la cours mettait d’avantage en valeur sa petite frimousse espiègle et son minois charmant. Hélios sourit doucement, faisant signe a la demoiselle d’approcher alors qu’elle semblait si… gênée ?

« Bonjour Jolie Roxanne, Un plaisir de voir le soleil enfin entrer en ses murs. »


Hélios avait la joue bouffie et légèrement rougie, sans doute un coup reçu, rien de plus. Sa tenue vestimentaire était plutôt négligée, mais tout en restant charmeuse. Une chemise blanche de fine étoffe, entrouverte sur son torse imberbe. Un pantalon noir de tissus, moulant ses jambes et son bas ventre et surtout… Surtout, cette cascade d’argent qui n’était autre que sa chevelure, ondulante sur ses épaules et son cou, plus discipliné en glissant sur son torse. Ainsi libre, ses oreilles aussi aiguisée que celle des elfes était à peine visible.

Contre toute ses attentes la jeune demoiselle s’excusa, culpabilisant sur un sujet qu’elle maitrisait a peine. La voix du seigneur Dragon s’éleva en une langue gutturale et sombre et un mot, un unique mot et les deux dragons sautèrent de ses jambes pour aller sur le sol, puis voleter jusqu’au lit ou a nouveau ils retrouvaient le plaisir de pouvoir se câliner. Hélio se redressa, se levant pour doucement s’approcher de la demoiselle.

«Ce n’est pas ta faute Roxanne, ni celle de la jeune Leirn. Eldis a des obligations bien plus lourde que les tiennes, il les a accepté et dois s’y tenir. Il a enfreins plus d’une vingtaine de nos règles draconiennes en a peine une heure ! Te rends-tu comte Roxanne ? Il a fait passer son bas ventre avant son Dragon ! C’est pour cette unique raison que Cundu l’as rejette… Je n’ai fait que servir de prétexte pour qu’Eldis soit encore capable de se regarder en face ! Qu’il me haïsse, Qu’il me frappe, tout cela je n’en ai cure… Mais nos Dragons Sont les derniers ! Les seuls qui soient encore en vie sur cette terre ! Alors il doit faire ce pour quoi je l’ai entrainé, il doit respecter les règles que je lui ai enseigne et surtout… Il dois apprendre à vivre avec ses fautes et les assumer.»

Hélios serra son poing, visiblement fâché contre le jeune homme mais pas contre Roxanne. Soupirant doucement il passa sa main dans ses cheveux, mettant en valeur ses oreilles pointues.

« Excuse moi de m’être emporté… je suis un peu sur les nerfs. »
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Mer 24 Sep 2008 - 13:45

Roxane lança un regard compatissant au jeune valet qui avait failli à sa tâche en omettant de lui demander son identité. Elle le rassura d'un doux sourire et entra ensuite. Décidément, elle causait du tort à toutes les personnes qu'elle croisait... Elle baissa la tête, un peu démoralisée par cette pensée, alors qu'Hélios la saluait chaleureusement par un de ses compliments fleuris. Mais cette fois, cela ne réussit pas à la dérider.

- "Le soleil est bien faible aujourd'hui..."

Elle enchaina alors rapidement sur ses excuses. Elle remarqua à peine la joue rougie du baron, sans doute un entraînement difficile mais sursauta en l'entendant parler dans une langue gutturale qui fit s'éloigner les deux dragons qui se calinaient. En voilà deux qui étaient heureux au moins...

Elle écarquilla les yeux d'horreur en entendant Hélios lui avouer que c'était Cundu qui s'était coupé d'Eldis et non pas hélios qui avait puni le jeune homme. Elle se mordilla la lèvre inférieure et reprit d'une voix tremlbante mais déterminée :

- "Mais j'aurais du surveiller Leirn, j'aurais du me montrer davantage vigilante! Elle n'est qu'une enfant joueuse et tumultueuse qui ne comprend pas tous les enjeux... Si elle n'avait pas sauté sur l'autre dragon, si elle n'avait pas sauté sur Eldis pour le saluer, tout cela ne serait pas arrivé! Ce n'est pas juste, Eldis a le droit d'avoir une vie sentimentale sans que Cundu ne fasse la gueule parce qu'il n'est pas sa priorité absolue! j'en ai assez de nager en eaux troubles, j'en ai assez de changer sans savoir pourquoi!"

La jeune fille se mit à pleurer, évacuant sa colère, sa frustration et ses peurs en enfouissant doucement son visage entre ses mains. Elle se laissa tomber à terre, pitoyable et complêtement perdue.

- "Je ne comprends plus rien, je suis seule, je n'ai aucune emprise sur ma vie et les évènements et je n'ai plus personne pour me guider... J'avance à tâtons, je fais du tort à ceux que j'aime sans le vouloir..."

D'une petite voix brisée, elle termina :

- "J'ai peur de ne plus savoir qui je suis et ce que je suis... Je me perds et je sombre..."

A peine un murmure, un souffle, difficilement décelable.
Revenir en haut Aller en bas
Hélios Dilandro
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Âge : 31
Date d'inscription : 10/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Mer 24 Sep 2008 - 15:05

Hélios écoutait la jeune fille et sa colère fondit comme neige au soleil des l’apparition de ses premières larmes. Hélios en fut même si choqué qu’il ne réplica pas, ne fit même pas le oindre mouvement au moment ou elle s’écroula, sanglotant comme une enfant alors que ses questions existentiel se dévoilait peu à peu.

Hélios se revoyait un instant en elle, en pleure, perturbé de son corps changeant et de tout ce qu’Uriel engendrait dans sa vie. Alors, parce qu’Hélios est ce qu’elle est, elle s’approche, s’agenouille et passe ses bras autour des épaules frêles de la jeune femme. Une maigre consolation que cette étreinte mais elle devait s’apaiser et Hélios ne connaissait pas d’autre moyen sur le coup.

Ensuite, le chevalier s’écarta de la jouvencelle et la prit dans ses bras, telle une princesse. La portant il se redressa, et s’assit, la posant sur ses genoux. Hélios passa ses doigts sur le visage de la jeune femme, effaçant les larmes alors que finalement, ses lèvres déposaient un baiser chaste sur sa pommette. D’une voix qu’il voulait rassurante, Hélios prit la parole.

« Chut… chut Roxanne, calme toi. Je suis la non ? Si il te faut un guide je serais se guide Roxanne. Tu sais que je ne suis pas quelqu’un de facile, mais je vais t’expliquer ce que je sais des dragons, ou plutôt, un résumé rapide. »

Doucement Uriel se redressa, s’approchant d’une fenêtre pour l’ouvrir et appeler d’un couinement la jeune Leirn. Elle retourna ensuite se lover contre son tendre amour a la couleur si opposée.

« Vois tu, les Dragons sont exigeant avec nous… Sais tu pourquoi ? Non, bien sur que non… comment peut tu le savoir. Et bien sache que nos Dragons sont nos priorités, car ils sont l’essence même de notre âme. « Deux esprits pour deux corps mais un seul cœur. » Voila la parole prononcée dit t’on par le tout premier a se lié a un dragon. A cette époque ils étaient sauvage, fougueux et peuplait le ciel en nué sombre et destructrice. On les vénérait comme on vénère aujourd’hui les dieux et pourtant… Pourtant les hommes les ont asservies peu à peu. Ils ont fait d’eux des esclaves, les tuant pour leurs corne au vertu magique, pour leurs cuir résistant ou tout simplement pour le prestige que la mort d’un être si noble apporte.»

Hélios ferma quelque instant les yeux en respirant doucement.

« Mais certain, oui certain comprirent que les Dragons n’étaient pas que de simple bête tout juste bonne a mourir sous les coups de fouet ou a cause du labeur acharné dont il était l’objet. Certains sentaient le Dragon si proche d’eux qu’ils cherchaient bien plus et arrivèrent à une fusion parfaite de leurs deux cœurs et de leurs esprits. Le Dragon ne fit plus qu’un avec sa moitié et changea donc physiquement. Pour certain, c’était la couleur de leurs yeux et la forme… »

Ouvrant ses paupières Hélios dévoila son regard bleu glace, fendu en son cœur d’une pupille draconienne. Le même regard que celui d’Uriel.

« D’autre encore se virent couvert d’écaille tant le lien fut poussé loin… les plus proches de leurs dragon pouvait avoir des capacitées physique que les humains les drows ou même les nains ne pouvaient connaître. Mais tous, tous, se virent profiter d’une taille plus élancée, plus haute, d’une carrure plus forte… ce dont de pouvoir acquérir du muscle sans avoir besoin s’acharner chaque jour a un entrainement laborieux. Puis, cette particularité que tu développe doucement… de fines oreilles pointue, tout comme les elfes...»

Hélios passa ses doigts sur le bandeau et le retira, dévoilant les changements que la jeune Roxanne commençait à voir venir.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Mer 24 Sep 2008 - 16:00

Roxane n'aimait pas être faible et fragile devant les autres. Son apparence gracile, son visage en coeur, sa petite bouche fine, ses allures de petite poupée tendaient à la faire paraître extrêmement vulnérable. mais la jeune fille avait développé un caractère bien trempé, tout feu tout flamme, tempéré par son éducation religieuse. Mais quelques fois, être forte ne suffisait pas. Quelques fois, il fallait hurler son désespoir pour ne pas se perdre dans des chimères de puissance illusoire.

Et aujourd'hui fut une de ces fois là. Elle connaissait hélios comme quelqu'un de dur et intransigeant et elle s'attendait déjà à se faire houspiller pour avoir ainsi fondu en larmes, aussi pitoyable et indigne de ce présent qu'était Leirn. Mais elle se trompait. Elle sentit un bras autour d'elle et repensa à Eldis qui avait fait la même chose alors qu'elle pleurait Triss. La vie de Roxane n'avait pas été facile ces derniers mois, c'était le moins qu'on puisse dire.

Ensuite, il la prit dans ses bras et l'image d'un prince portant sa dame s'imposa à l'esprit de Roxane qui vit ses pleurs se calmer doucement. Pourtant, elle entoura de ses bras la nuque puissante du chevalier et enfouit son visage dans son cou, humidifiant de ses larmes sa peau et sa chemise, mais sans plus en éprouver de la honte. Roxane avait besoin de soutien, elle n'était forte que quand des gens forts l'entouraient et lui permettaient d'être faible pour repartir de plus belle. Eldis avait été son soutient, Licsis, ensuite... et Hélios. Elle se méfiait des hommes, ils lui avaient apporté bien des peines... mais ils lui apportaient bien du soutien.

Elle s'écarta un peu et le baron lui caressa le visage avant de l'embrasser comme une petite soeur. Il la rassura et lui promit d'être ce guide qui lui faisait défaut, parlant du fait qu'il était quelqu'un de dur. Elle sourit malgré elle :

- "Mon frère n'était pas un gros ours en peluche Hélios, je n'ai pas peur de la dureté tant qu'elle n'est pas injustice."

Sa voix était encore tremblante, mais elle reprenait des couleurs. uriel appela Leirn qui apparut rapidement prêt de la fenêtre. Mais elle n'avait pas la capacité d'uriel et de Cundu pour rétrécir, aussi se percha-t-elle sur le rebord, passant le cou à l'intérieur, le regard doux. Hélios raconta alors l'histoire des dragons et comment les premiers hommes découvrirent un lien entre eux. un regard horrifié acceuillit ses paroles concernant les écailles. Oh par les dieux, mais qu'allait-elle devenir? Ni humaine, ni elfes, rien du tout...

Il repoussa son bandeau et dévoila les fines oreilles pointues de la jeune fille qui y porta une main tremblante.

- "Mes yeux deviennent plus clairs Hélios... j'ai grandit depuis quelques mois, mes oreilles... Oh je ne veux pas avoir d'écailles, je serais alors rejetée de partout!"

Tout mais pas ça... Elle ne voulait pas être rejetée, elle ne voulait pas être seule avec Leirn. Roxane était extrêmement sociable... Mais elle changeait et elle n'aimait pas ces changements.

- "Que sommes-nous? Que devons-nous faire? Pourquoi moi?"

Des questions enfantines, mais elles hantaient la jeune fille. il lui fallait un but, une explication.
Revenir en haut Aller en bas
Hélios Dilandro
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Âge : 31
Date d'inscription : 10/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Mer 24 Sep 2008 - 16:24

Elle était inquiète à un point justifié, si Hélios n’avait pas connu aussi bien les dragons. Caressant les cheveux de la jeune fille pour dévoiler ses oreilles, Hélios prit la main qui tentait vainement de les cacher pour la glisser sur sa joue, puis dans ses cheveux. Des gestes doux, lents, mesurés et calmes. Elle pouvait sentir ses deux oreilles effilées et pointues.

« Tu vois, moi aussi j’ai de longues oreilles, j’ai aussi une taille colossale et j’ai les yeux de dragon. Et tu veux même savoir autre chose Roxanne ? J’ai des écailles… Mon lien avec Uriel est a son apogée, je peux m’ouvrir a elle quand bon me semble et même mieux, je peux me voir par elle, offrir la force de protéger ceux que j’aime ou qui me sont chers. Comme toi… »

Doucement il déposa un nouveau baiser sur sa joue, et lui sourit.

« Fais moi un sourire… non un vrai, un de ceux qui te rendent jolie et rayonnante. »

Puis comme pour la rassurer et mieux lui expliquer Hélios continua.

« Voila, c’est mieux… Tu te souviens sur l’ile, quand je me suis battue ? J’avais les écailles sur mes joues, mes muscles étaient si saillants que c’en était laid à mourir. J’avais aussi les jambes déformées, tout ça tu l’as vu et pourtant… Suis-je laid ? Suis-je rejetée des autres ? Non… il n’y a que quand tu t’offres pleinement a ton dragon que tu changes vraiment. Ne t’en fait pas, on te prendra pour une demi elfe, les humains te trouveront sublime, ils t’admireront parce que tu es sublime roxane. »

Puis avec un sourire un peu gêné.

« Tu es belle, un véritable rayon de soleil alors ne t’en fait pas. Celui qui te dira laide, ou qui osera penser du mal de toi je l’écharperai ! Tu as de la chance… le sais-tu ? Car si tu changes doucement, Eldis a découvert une réalité bien sombre. Lié au dragon de feu, il ressemblera peu à peu à un demi drow. Ses yeux deviennent peu a peu rouges, sa carrure change, son aspect change… Pourtant il est toujours le même et je l’aime comme un frère. Il est mon terrible et intenable petit frère. »
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2317
Âge : 32
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Mer 24 Sep 2008 - 20:55

« Un petit frère qui t’as énormément déçu. »

Eldis se tenait sur le pas de la porte, regardant Hélios et Roxanne assis sur un canapé la jeune femme sur les genoux du chevalier. Roxane avait encore les yeux rougis, preuve qu’elle avait pleurée. De quoi il retournait il n’en savait strictement rien. D’ailleurs, il ignorait même qu’elle était là jusqu’à il y a quelques secondes. Il méditait tranquillement dans le jardin, renouant avec cette habitude qu’il avait oublié à force de côtoyer les humains. Il n’avait acquis la faculté de pouvoir récupérer aussi rapidement qu’un elfe, cette aptitude étant inhérente à leur race et ne pouvant malheureusement être acquise par les autres races. Dommage, cela lui aurait été bien utile. Pourquoi avoir médité ? Pour réfléchir, pour chercher les réponses à des questions qui le taraudaient depuis plus ou moins longtemps. A chaque fois qu’il ressortait de cet état, il était plus en paix avec lui-même que jamais, et les dieux savaient combien il en avait besoin en ce moment.

Il avait merdé, il n’y avait pas d’autres mots. Ses sentiments avaient pris le pas sur son devoir, l’emmenant dans une spirale de suavité qui l’avait conduit au malheureux désastre qui l’avait brouillé avec Cundu. Jamais il ne s’était enflammé pour une femme auparavant, c’était la première fois. Et probablement la dernière. Rien ne devait venir avant son dragon, rien, pas même une femme. Cela ne devait pas dire qu’il devait rester seul non, mais qu’il n’oublie jamais Cundu. Astéride avait tout fait s’envoler, ses convictions, ses devoirs, tout. Un simple sourire d’elle et le monde entier disparaissait. La passion. Le coup de foudre. Tant de mots qui étaient des concepts inconnus au jeune écuyer. Jusqu’au bal.

Eldis s’avança doucement dans le salon, s’approchant de Roxane et Hélios. Il était vêtu d’une tunique entièrement noire, ses cheveux étaient noués en une simple queue de cheval et une barbe commençait à naître sur son menton, ayant arrêté de se raser. On pouvait facilement en deviner la cause. L’une de ses arcades était ouverte, son nez portait des marques de coups qui prouvaient qu’il avait été cassé, des bleus étaient encore visible par endroits sur les cotés du visage, et l’un de ses yeux avait encore du mal à s’ouvrir. Pas besoin d’être un génie pour comprendre qu’Eldis et Hélios s’étaient battus. La raison ? Un défoulement pour le jeune écuyer, qui avait déversé tout sa colère sur le chevalier. Il lui en voulait de lui avoir pris Cundu ? Non. C’était contre lui qu’il était en colère et c’était à la demande d’Hélios qu’il s’était battu contre lui. Après cela il s’était sentit mieux et prêt à endurer les conséquences de ses actes.

Arrivé à portée, il s’inclina devant Roxane et Hélios.


« Bonjour Roxane. Je suis heureux de te revoir. Il parait que tu étais présente à la fête, mais je ne t’ai pas aperçut et je le regrette. J’ai vraiment tout raté ce soir-là. »

Oh ça, pour sûr qu’il avait raté son coup. Et pas qu’un peu. S’il avait été au courant de sa présence il aurait compris que Leirn n’était pas loin et aurait redoublé de prudence. Il se serait souvenu de son devoir et de ses obligations au lieu de laisser ce qui faisait de lui un homme prendre le pas sur sa raison.

Il se tourna vers Hélios et dit :


« Je suis désolé, je ne voulais pas espionner votre conversation. Je passais juste pour rejoindre ma chambre lorsque je vous ai entendus. Si tu veux que je vous laisse, tu n’as qu’un mot à dire maître et j’obéirais. »

Oui, le rapport maître élève était revenu entre eux de son initiative personnelle. Parce qu’il avait besoin de cela, de quelqu’un qui le guide et le maltraite, lui qui avait toujours été choyé. Il avait besoin de prendre des coups, de se faire rabaisser plus bas que terre, d’être constamment rabaissé parce que c’est seulement ainsi qu’il révélerait qui il était, quel genre d’homme il était réellement au fond de lui.

« Roxane, puis-je au moins te dire chose avant tout ? Quand j’ai compris que je changeais, j’ai été surpris et un peu effrayé. Qui ne le serait pas ? Mais j’ai pris le bon coté de la chose, voyant en cela un moyen de me rapprocher de mon peuple d’adoption plus sûrement que par n’importe quel moyen. Et puis, j’ai appris que je changerais autrement, que mes yeux allaient eux aussi changer, faisant de moi non plus en apparence un demi-elfe, mais un demi-drow. Je ne savais plus quoi faire. J’étais paniqué, pensant déjà que je n’aurais plus jamais ma place nulle part. Et que s’est-il passé ? Mes amis m’ont dit que cela n’avait pas d’importance. L’apparence n’est pas le véritable visage d’une personne. Le vrai visage de quelqu’un c’est son cœur. Oublies le regard des autres, oublies leurs commentaires, ils ne te connaissent pas, ils ne savent pas qui tu es réellement au contraire de nous. Tu es l’une des plus magnifiques femmes qu’il m’ait été donné de rencontrer, et crois-moi pour quelqu’un qui a vécu parmi les elfes, ce n’est pas dit à la légère. Ton lien avec Leirn te rendra encore plus magnifique encore, crois-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Mer 24 Sep 2008 - 21:20

Hélios lui caressa les cheveux comme sa mère le faisait quand elle était petite pour la rassurer après un cauchemar... Sa mère... Morte de la peste, comme son père. Non, elle devait arrêter de penser à tout cela, c'était le passé, les regrets ne servaient à rien. Hélios lui fit toucher ses propres oreilles déformées et lui fit part de son secret concernant ses écailles. Roxane grimaça mais resta muette alors qu'hélios lui rapellait l'épisode de l'île. Oui, il avait été effrayant ainsi, totalement changé, contre nature, mais Roxane ne s'était pas arrêtée à cela, Roxane aimait l'âme des gens pas leur apparence. Mais tout le monde n'était pas ainsi.

Elle sourit pourtant à la demande d'Héliios, un sourire timide d'être considérée comme une personne chère à ses yeux, puis un sourire plus franc pour lui faire plaisir. Elle s'essuya les yeux, asséchant ses larmes.

- "Non, tu n'es pas laid tu es... fascinant. Il y a autour de toi une aura de mystère qui intrigue et donne envie d'en trouver la clé. Là est tout ton charme hélios. Je ne sais pas ce que tu caches, mais je sais qu'il y a quelque chose."

Héliois la complimenta alors, la faisant rougir. Il parlait d'elle comme d'une créature sublime, alors qu'elle n'était qu'une petie souris des bas fonds de Diantra, une gamine, sans forme, sans grâce, sinon celui de son sourire et de son énergie. Rien à voir avec les demi elfes. Il parla alors d'Eldis qui se transformait peu à peu aussi et de façon plus framatique qu'elle. Elle ouvrit la bouche pour répondre quand la voix du jeune homme résonna. Elle tourna vivement la tête vers lui et écarquilla les yeux d'horreur en le voyant ainsi amoché. Oh cette rougeur sur la joue d'Hélios... Ils s'étaient battus. Pourquoi les hommes devaient-ils toujours tout exprimer par la violence?

Il la salua alors et fit allusion à la fête. La colère embrasa de nouveau la jeune fille sous le coup de la jalousie et elle lança, les lèvres pincées :

- "Evidemment, tu n'avais d'yeux que pour ta petite noble jusqu'à en oublier tes amis!"

Phrase assassine qui ne devait pas arranger les choses, c'était certain. Il avait négligé Cundu pour Astéride... Comment la petite et pâle Roxane pouvait-elle rivaliser avec une fille comme Astéride, sure d'elle, raffinée, bien éduquée? Elle ne pouvait pas et elle était devenue invisible aux yeux d'Eldis et la trahison lui faisait mal. Il avait juré de toujours être là en cas de problèmes, alors qu'il l'avait consolé sur la plage. Mais il avait vite oublié la jeune fille au profit d'une autre.

Il demanda alors à hélios s'il devait rester ou partir avec l'allure d'un serviteur. Roxane fronça les sourcils, trouvant cette attitude servile révoltante. La jeune fille avait du mal à se tenir à carreau et à courber l'échine. Même quand sa vie en dépendait. Trop fière et volcanique pour s'écraser. Eldis voulut la rassurer aussi, mais la rancoeur de la jeune fille ressortit :

- "Pas si magnifique que cela, puisque je deviens invisible quand tu poses les yeux sur cette noble. Je ne te pensais pas ainsi Eldis, comment as-tu pu tout oublier pour ses beaux yeux? Elevé par les elfes, tu n'as pourtant pas hérité de leur retenue et de leur rationnalité concernant ces choses là! Vous les hommes, vous êtes bien tous pareils, incapable de réflechir autrement qu'avec ce que vous avez entre les jambes! Et je vous déteste pour cela, pour tout le mal que vous nous faites!"

De nouveau des larmes avaient envahi ses yeux. Roxane était trop profondément blessée pour supporter une trahison de plus, même si le pauvre Eldis n'y pouvait rien. Elle qui était venue pour plaider sa cause, voilà qu'elle l'enfonçait sous le coup de la colère. Elle n'avait pas le droit, elle n'avait aucun droit sur lui. Elle le savait. Et elle perdait toute rationnalité, oubliant sa place.

Elle inspira profondément pour se calmer et se leva. Fluette dans ses habits de garçon, elle s'approcha d'Eldis et tendit les mains vers lui, s'emparant doucement de son visage. La petite prêtresse d'Elenwë réapparut alors. Elle caressa doucement le visage martyrisé du jeune homme et sous ses doigts, les meurtrissures se mirent à disparaitre doucement.

- "Mais parce que tu étais là sur la plage, je ne peux pas te haïr Eldis."

Elle avait conscience de s'être montrée ridicule. Pa sbesoin d'être grand clerc pour devine rque la jeune fille s'était montrée jalouse de l'intêret d'Eldis pour Astéride. Penaude, elle n'osa pas affronter le regard des deux hommes.

Stupide Roxane, tu ne fais décidément rien de bien en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Hélios Dilandro
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Âge : 31
Date d'inscription : 10/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Sam 27 Sep 2008 - 11:31

« Ho petite Roxane, ne cherche pas à éclairer les ténèbres de mon âme. Tu s’en obscurcirais et je ne le désire pas. Reste un rayon de soleil et laisse mon mystère sombre la ou il est. Tu m’as déjà beaucoup aidé de ta simple présence… Tu m’as fait comprendre certaines choses. »

Il la complimenta ensuite, dévoilant le fond de ses pensées et surtout, lui redonna le sourire. Mais voila, alors qu’il venait à peine de finir d’illuminer le visage de la jolie demoiselle, Eldis arriva et brisa la magie de par sa présence. Pourquoi était t-il si stupide et sot avec les femmes ?! C’était fort ça tout de même d’être incapable de parler correctement à ses demoiselles. Un soupir et Hélios lui jeta juste comme un sceau d’eau froide sur la tête.

« Un petit frère qui devrait apprendre à se taire ou à parler a une femme… »

Puis Roxane s’emporta, visiblement jalouse et cela fit sourire en coin Hélios. Elle la comprenait, elle pouvait voir dans les yeux de la jeune Roxane ce petit quelque chose qui était sans doute une étincelle d’amour. Hum, mais à cette allure là Eldis aurait tôt fait de l’éteindre sous un flot glacé… Et si elle s’en mêlait un peu ? Doucement Hélios reprit la parole, sage et posée qu’elle était.

« Tous les hommes ne sont pas comme ça Roxane, le suis-je ? Non… bien sur que non. De plus… soyons franc… Eldis tient à toi et toi Roxane tu l’aimes, ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Pourtant cet idiot ne comprendra pas sauf si tu lui dis clairement et encore… même comme ça difficile de savoir si sa caboche sera assez pleine pour comprendre quoi que ce soit. Eldis est jeune, il n’a jamais connu de femme et comble du ridicule ne sait pas agir avec elles. Donc à moins que tu veuilles vraiment lui en tenir rigueur, je te conseille plutôt de le tenir en laisse… C’est ce que j’aurais du faire… L’amener à cette fête fut une erreur de MA part. Voila tout… »

Soupirant en haussant les épaules, Hélios reprit.

« Mais que veux-tu, je voulais lui changer les idées, et ça pour se les être changé il l’a fait… Bref, Eldis apprend, tâtonne et se discipline fort mal… mais il n’est pas mauvais, pour peu qu’on lui enseigne les bonnes manières. »

Puis toussotant.

« Dois-je vous laissez seuls pour parler et préparer une chambre pour vous demoiselle Roxane ? Ou ne voulez vous pas rester dans ma demeure ? »
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2317
Âge : 32
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Sam 27 Sep 2008 - 17:45

La réponse d’Hélios fut froide et peu engageante, mais à dire vrai il ne s’attendait pas à une autre réaction de sa part. Elle n’allait pas sourire et lui dire de venir les rejoindre, bien sûr que non, surtout qu’il venait interrompre un entretien privé. Il savait bien qu’il n’aurait pas du s’immiscer dans cette histoire, mais ça avait été plus fort que lui. Il s’était sentit un besoin de venir les voir, de leur parler même s’il ne recevrait que des claques. Il n’en était plus à une près.

« S’il n’y avait que cela que je devrai apprendre. »

Ce n’était ni ironique, ni une plaisanterie, seulement un constat. Il lui manquait tant de notions, et pas seulement guerrières. De l’amour il n’avait rien appris, cela lui ayant toujours été refusé de par sa condition d’humain chez les elfes. Il était tellement innocent dans ce domaine qu’il en avait commis des erreurs, et pas des moindres. Il avait manqué à toute son éducation d’elfe, ayant laissé son bas-ventre prendre le pas sur ce qui devait primer avant tout : le cœur. Mais comment aurait-il pu se préparer à ressentir cela, lui qui n’en avait presque jamais entendu parler ? Ce n’était pas un sujet que l’on abordait chez les elfes, le sexe étant l’une des choses les moins importantes à leurs yeux.

Il salua Roxane qui s’emporta contre lui, s’énervant, lui reprochant de ne pas s’occuper de ses amis. Elle lui disait ses quatre vérités, et Eldis ne répliqua pas, sachant très bien oh combien tout cela était vrai. Mais il fut étonné et intrigué de la voir s’énerver ainsi, avec une telle force alors qu’elle lui reprochait juste de ne pas l’avoir vu. Elle s’était sentie abandonnée par lui. L’attention qu’il lui portait était donc si important à ses yeux ? Elle était en colère à cause d’Astéride ? Etait-cela donc cela ce dont il avait entendu parler ? La jalousie ? Alors était-elle…

Mais la colère fut remplacée par les anciens souvenirs, et elle posa sa main sur sa joue, soignant ses plaies qui disparurent bien vite. Un profond soupir s’échappa des lèvres d’Eldis.

« Ne cesses pas de me haïr parce qu’un jour j’ai été là pour toi, alors que j’ai ensuite abandonnée. Un souvenir ne peut excuser mon attitude de la dernière fois. »

Et voila qu’Hélios intervint, dévoilant alors l’inexpérience d’Eldis dans le domaine de l’amour, et les véritables sentiments de Roxane. C’était bien ça alors, elle l’aimait. Lui aussi ressentait quelque chose pour elle, mais ses tracas des derniers temps avaient éclipsés ce que son cœur lui disait. Quel imbécile, vraiment. Il avait eu faux sur toute la ligne. Se faire traiter ainsi par Hélios aurait fait réagir plus d’un homme, quand bien même ce serait la vérité. Mais pas Eldis, non, lui reconnaissait son innocence et son ignorance. A quoi bon nier quelque chose d’évident et responsable de tant de malheur.

« Tu as oublié une chose Hélios. Je suis un idiot. Même si je ne connais rien aux femmes, cela n’excuse pas ce qui s’est passé. »

Eldis se tourna ensuite vers Roxane et la regarda d’un air triste.

« Roxane, tu m’as reproché de n’avoir pas hérité des elfes leur retenue et leur rationalité dans ce domaine, et tu n’as pas entièrement tort. La passion est l’une des pires choses qui puisse arriver à un elfe. Nous… ils sont plus réfléchis, pesant le pour et le contre lorsqu’ils pensent être amoureux, cherchant à savoir s’ils sont prêts à tout faire pour vivre leur amour. Aussi lorsqu’un coup de passion leur arrive, ils sont perdus, confus et cherchent avant tout à le fuir car responsable de bien trop de malheurs. Mes amis, Révérie et Dragan ont succombé à leur passion, et si l’amour ne les avait trouvé, alors ils seraient bien malheureux tous les deux. Moi je n’ai pas eu la même force qu’eux, je me suis laissé entrainé dans ce tourbillon de sentiments que je ne connaissais, et qui je le sais, n’a rien à voir avec l’amour. J’aurais du pouvoir me contrôler, mais n’y suis pas arrivé. Je ne suis pas quelqu’un de passionné pourtant. Lorsque j’ai cru tomber amoureux, j’ai cherché dans le fond de mon cœur à savoir si je l’étais vraiment, j’ai mis le temps qu’il a fallut pour avoir ma réponse. Mais au bal, je me suis montré indigne de tout. Indigne d’un elfe, indigne d’un écuyer, indigne d’un ami… »

La tête baissée, des larmes coulaient sur ses joues sans retenue. Il n’avait plus rien d’un elfe, pas même la retenue des sentiments. Il ne croyait et n’avait plus confiance en lui-même, ni même en son jugement. D’une voix rauque il reprit :

« Je me hais Roxane, pour ma faiblesse, pour ma trahison, pour tout. J’ai des sentiments pour toi et pourtant j’ai agis comme le plus primaire des humains, t’oubliant pour les yeux d’une femme que je ne reverrais jamais. Tu as le droit de me détester, je ne mérite rien d’autre. »
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Sam 27 Sep 2008 - 19:02

- "Moi? Mais... je n'ai rien fait Hélios... Et puis, je suis prêtresse de Néera, c'est mon devoir et mon rôle d'éclaircir les ténèbres..."

Enigmatique Hélios... Roxane était de plus en plus intriguée, mais elle n'insista pas. et de toutes façons, l'entrée d'Eldis ne lui donna pas l'occasion de se pencher là dessus. Hélios lui fit une remarque carbe à laquelle Eldis répondit simplement et humblement. c'était étonnant cette capacité qu'il avait à prendre les critiques aussi sereinement. Elle, elle ne le pouvait pas, pas quand elles étaient balancées ainsi. Mais les colères de la jeune fille ne duraient jamais longtemps et retombaient vite. Roxane avait dit ce qu'elle avait à dire avec franchise sinon avec délicatesse. Et l'amour qu'elle éprouvait pour Eldis la rendit de nouveau douce. Mais, évidemment, il remua le couteau dans la plaie.

- "Tu es bête Eldis et tu n'as pas non plus acquis la sagesse des elfes. Les souvenirs sont terriblement importants. Pour pardonner."

Elle lâcha le visage du jeune homme quand Hélios prit la parole. Elle tourna d'ailleurs la tête vers lui, intriguée. Elle croisa les bras contre sa poitrine quand Hélios parla d'amour. Ah? C'était ça l'amour? Vraiment? Roxane ne le savait pas... Elle ne connaissait pas ce petit picotement dans son coeur, ces petits papillons dans son ventre... Les hommes lui avaient fait tant de mal. Elle ne rougit pas de s'être ainsi faite découverte. Par contre,e lle lança un regard surpris à Eldis quand Hélios lui apprit qu'il n'avait encore jamais connu de femme. Vraiment? Ca existait encore des hommes de cet âge là puceaux? Elle aurait bien aimé l'être aussi, vierge, mais on lui avait arraché ce secret là.

Eldis prit alors la parole de nouveau et s'auto flagella comme il savait si bien le faire. Roxane oscillait entre la compassion et la colère. La compassion parce qu'il était vraiment mal et la colère parce qu'il avait tendance à trop s'appitoyer sur lui même et prendre tous les malheurs du monde sur ses épaules. elle porta de nouveau ses mains sur le visage du jeune homme, le forçant à la regarder bien en face. Si près de lui, elle pouvait voir l'éclat rougeoyant de son regard.

- "Tu me connais bien mal Eldis... Vraiment mal. Je ne peux pas te détester, comme je ne peux pas détester Hélios ou Morgane. Je ne déteste pas ceux que j'aime, je déteste ceux qui me détruisent et qui ne comptent pas pour moi, comme ces gardes qui me prennent pour un jouet, un objet dont ils peuvent user et abuser. Moi, mon innocence je l'ai perdue et sans aucun amour, sans aucune tendresse. Ta naïveté à ce sujet est touchante pour moi qui n'ai connu rien d'autre de la part des hommes."

Elle retira alors ses mains et lui colla un index sous le nez en guise d'avertissement :

- "Mais si tu continues à jouer le pauvre malheureux qui ne fait rien de bien, je te jure que je te gifle pour te remettre les idées en place!"

Voilà, c'était dit! Elle se tourna alors vers hélios, de nouveau joyeuse.

- "Oh oui, j'accepte l'invitation, je suis venue ici pour apprendre."
Revenir en haut Aller en bas
Hélios Dilandro
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Âge : 31
Date d'inscription : 10/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Dim 28 Sep 2008 - 10:40

Hum ça devenait très compliqué pour Hélios tout cela et elle se contenta de regarder et d’écouter. Il n’était pas possible cet Eldis a toujours s’apitoyer sur lui même, c’est pour ça aussi qu’il s’en prenait autant des coups. Roxanne piquante et pleine de fougue reprit la main et en remit une couche, et se fut bien fait pour lui ! Qu’est ce que se serait bien tout de même si Roxanne parvenait a mettre un peu de plomb dans cette tête et a lui donner confiance en lui ! Un long soupire après ses bavardages et hélios haussa les épaules avant de dire.

« Ha… les jeunes, de nos jours… obligé de leurs mettre le doigt sur des vérités pour qu’il les voit et les comprenne. A se rythme la les mariages et les naissances vont aller en décroissant… haha. Et Eldis, écoute la, elle a parfaitement raison ! Arrête donc de jouer les soumis et de te morfondre, bat toi un peu à la fin ! »

Hélios s’approcha finalement de la demoiselle et déposa un baiser sur le front de celle ci avant de murmurer quelques mots a la dite jeune femme.

« Je vous préfère avec le sourire mademoiselle … Bon sur ceux, je vous laisse un peu discuter, je reviendrais une fois la chambre prête. Roxanne, je vous prends comme élève, et non écuyère, moins de contrainte, plus de liberté. »

Hélios se tourna ensuite vers Eldis, un sourire mystérieux et triomphant sur ses lèvres.

« Eldis, tache de lui tenir correctement compagnie ou tu en répondras après de moi… si jamais elle pleure à nouveau… je t’arrache les oreilles. »

Le chevalier fit quelque pas, ouvrit la porte, puis la referma derrière lui. Hélios les laissa seule, on pouvait l’entendre dans les couloirs donner ses ordres pour préparer la chambre de la jeune Roxanne et le repas de se soir. Oui, il fallait penser a tout et surtout a énormément de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2317
Âge : 32
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Lun 29 Sep 2008 - 12:33

Eldis ne dit plus rien, écoutant ce que Roxane avait à lui dire. Elle ne lui en voulait pas du tout et lui pardonnait même, alors que lui-même ne se pardonnait pas. Elle était plus magnanime que lui. Roxane prit son visage entre les mains et le força à affronter son regard clair, arrivant par ce simple geste à tirer un sourire de l’elfe humain. Sentir ses mains contre ses joues, voir son regard, entendre sa voix douce, tout cela apaisait son cœur tourmenté. Il l’avait remarqué déjà, mais le plus petit sourire de sa part lui donnait du baume au cœur, emplissant son cœur de joie. Avec Astéride c’était différent, son sourire… l’enivrait, lui faisait perdre pied, chose déroutante et dérangeante pour lui. En sa présence il avait chaud, se sentait mal à l’aise, avait des images bouillantes en tête, l’effrayant plus qu’autre chose. Mais avec Roxane, il se sentait tellement bien, en paix, sa simple présence parvenant à chasser les ténèbres de son cœur. Etait-ce donc cela dont Rév et Dragan lui avaient parlé ? Etait-ce donc ceci la force de l’amour ?

Les larmes finirent par se tarir, ne laissant plus sur son visage que des sillons là où elles avaient coulées.

« Me permettras-tu d’apprendre à te connaitre Roxane ? Je… j’ai…»

Il n’arrivait pas à le dire. Les mots ne parvenaient pas à sortir de sa bouche. Pourtant il avait envie de lui faire savoir ce qu’il ressentait mais quelque chose le bloquait. Quoi ? Le courage ? Le fait qu’il se sente misérable ? Incapable ?

Un doigt menaçant se dressa sous son nez, suivit d’un avertissement qui ne souffrait aucune contestation. Un sourire franc, un vrai qui n’était pas apparu sur ses lèvres depuis plusieurs semaines déjà, se montra enfin, faisant disparaître l’air de chien battu qu’arborait l’elfe humain.

« Vous ne connaissez vraiment aucune autre méthode que la violence ? »

Hélios qui s’était tut durant cette entretien reprit la parole, parlant de mariage et d’enfant. Elle les voyait mariés ensemble, et parents de surcroit ? Leurs sentiments l’un envers l’autre étaient-ils donc si visible que cela ? Est-ce parce qu’ils n’y connaissaient rien en amour, qu’il était impossible pour eux de se rendre compte qu’ils étaient épris l’un de l’autre ?

« A deux contre moi je cède. Ah non je ne peux pas, ce serait là encore un signe de soumission ! »

Sur le lit, Cundu émit un sourire satisfait, ayant perçu la profondeur du cœur d’Eldis. Il s’était coupé de lui, mais bien que son frère ne puisse rien ressentir de sa part, lui ressentait tout ce qu’éprouvait l’elfe humain. Enfin une étincelle se rallumait dans son cœur. Bientôt, s’il continuait sur cette voie, il renouerait avec lui.

Eldis répondit le plus sérieusement du monde à la menace d’Hélios.

« Plutôt m’arracher le cœur que de la faire souffrir à nouveau. »

Et le chevalier les laissa tous les deux, les dragons le suivant en virevoltant, les laissant ainsi dans une complète intimité. Maintenant qu’ils étaient seuls, Eldis ne savait plus quoi dire à vrai dire.

« Je t’en prie Roxane, assis-toi. »

Quelle banalité ! Trouves autre chose !

« Roxane, je… j’aimerais te demander quelque chose. Je sais bien que mon comportement est idiot, à toujours me rabaisser et tout ça. C’est un peu dur pour moi d’agir autrement. En vivant parmi les elfes, je me suis toujours sentit faible et incapable, étant toujours inférieur à eux. Depuis mon enfance je me déprécie. Pourtant j’ai décidé de me prendre en main, de prouver que j’étais fort et capable d’accomplir quelque chose, mais à chaque fois quelque chose me montre que j’ai tort. Hélios me dit que c’est en faisant des erreurs qu’on apprend, mais les erreurs me font toujours me sentir inférieur. J’aimerais changer, mais n’y arrive, pas seul en tout cas. J’ai besoin d’aide. De ton aide s’il te plait. S’il le faut frappes-moi, ou insultes-moi, mais ne me laisse plus agir comme je l’ai toujours fait. Apprends-moi à me battre, à me révolter, à ne plus être ainsi soumis. S’il te plait, veux-tu bien m’aider ? »

Sans s'en rendre compte, il avait émis une partie de ce que souhaitait réellement son coeur. Il avait besoin d'elle, mais ça il commençait tout juste à s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Jeu 2 Oct 2008 - 20:16

La jeune fille tenait toujours le visage d'Eldis entre ses mains, une expression indéchiffrable sur le visage. Non pas qu'elle soit impassible, non, c'était plutôt qu'elle ressentait trop d'émotions pour qu'on puisse en déchiffrer une seule. Roxane tenait de sa Déesse ce pouvoir naturel à apaiser les tourments des autres. Sa présence était bien souvent réconfortante. Qu'elle soit vive et enjouée, ou douce et sereine, le résultat était le même, sauf quand elle-même était déprimée.

Il cessa de pleurer et elle sourit doucement, passant ses pouces sur les sillons humides pour les sécher. Elle l'embrassa ensuite sur la joue, là où les larmes venaient d'être essuyées et répondit à sa question :

- "Je ne ferme jamais aucune porte Eldis."

Oui, elle lui permettrait de la connaitre, si toutefois, il s'en donnait les moyens et la peine. Et ce n'était pas en l'ignorant qu'il y arriverait. La jeune fille n'avait rien à cacher ou presque. La seule chose qu'elle cachait c'était sa honte. Peu de personnes savaient ce qu'elle avait enduré. Aucune ne le savait précisément. Si elle avait déjà évoqué son viol, jamais elle ne s'était réellement confiée. Ni à Triss, ni à Isabaut, ni à Morgane. Tous les trois savaient qu'elle avait été violentée, mais c'était tout.

Cependant, elle changea d'humeur et reprit Eldis sur son comportement d'auto flagellation. Ah non! Tout mais pas l'auto-apitoiement! Elle détestait cela et ça lui donnait envie de le secouer comme un prunier pour le faire réagir! Cela réussit plus ou moins puisqu'elle le fit sourire. Elle se mit à rire quand il lui parla de violence. Son rire était léger et clair, entrainant, spontané... il réchauffait le coeur.

- "J'en connais d'autre, mais je m'adapte à la personne en face de moi et j'ai l'impression que tu ne comprends que ça!"

Hélios intervint alors après avoir soupiré, s'attirant un regard surpris de la jeune fille. Elle rougit un peu quand il parla d'enfants et tout, avant de sourire quand il approouva Roxane.

- "J'ai toujours raison, c'est une qualité typiquement féminine."

Eldis s'avoua vaincu avant de plaisanter. Bien, la plaisanterie était bon signe, il retrouvait le moral et Néera savait qu'il en avait besoin. Son air abattu de tantôt ne convenait pas du tout à un maître dragon! Leirn ne disait rien, sentant juste les émotions étranges de Roxane. Les histoires d'amour étaient trop abstraites pour la jeune dragonne.

Hélios s'avança alors vers Roxane et lui baisa le front, avant de lui proposer de la former, mais comme élève. Elle n'aurait donc pas les mêmes contraintes qu'Eldis. Mais de toutes façons, elle n'aspirait pas à devenir chevalière. elle n'en avait pas la carrure.

- "Merci Hélios. J'espère que je n'éprouverais pas trop votre patience."

Rien n'était moins sur, la jeune fille n'était pas facile et un peu tête de mule. Mais si ce qu'elle apprenait était intéressant, il n'y aurait aucun problème. Hélios les laissa seuls, non sans un avertissement à Eldis. Leirn n'avait pas compris que tout le monde voulait les laisser seuls et elle dut recevoir un message télépathique d'Uriel pour enfin saisir l'astuce. Elle délaissa alors la fenêtre et alla voleter autour de la demeure.

Eldis rompit le silence le premier en la priant de s'asseoir. Elle lui jeta un regard amusé, mais elle s'exécuta. Il avait l'air un peu nerveux ou désemparé. Elle arqua un fin sourcil noir alors qu'il parlait et surtout lui demandait de l'aider à être fort. Incroyable... elle, la frêle adolescente de 17 ans, apprendre à un homme fait à se montrer fort? C'était le monde à l'envers!

- "Mais... Eldis, je ne suis pas forte. Et être rebelle n'est pas toujours un avantage. Je suis indiscplinée, et je parle trop vite, trop franchement. C'est un défaut quand on vit dans la rue et quand on n'a absolument aucun pouvoir, sinon celui d'une langue acérée et trop rapide. Ma seule force, c'est de croire que la vie est un bien précieux dont il faut profiter chaque jour. Ma force, c'est ma foi, c'est elle qui m'a guidé à la mort de Triss, à la mort de mes parents... Elle et mes amis. Tu as été là quand j'ai appris sa mort, tu as prit les choses en main, avec douceur et fermeté. Tu es quelqu'un de capable Eldis, tu n'as pas à te comparer aux autres. J'ai vu ce que tu as fais, je sais de quoi tu es capable. Il n'y a plus qu'à l'exploiter, mais si à chaque fois, tu entreprends quelque chose avec l'idée que tu le feras moins bien que les autres, alors tu échoueras."

Elle s'interrompit un instant, avant de conclure :

- "Je t'aiderai oui, dans la mesure de mes maigres moyens."

Elle sourit et reprit, plus joyeuse :

- "Et puis tu sais, il y a au moins une personne pour qui tu seras toujours un héros : ta petite Mélésiel."

Elle savait qu'il avait ramené un bébé de ses voyage,s il en avait parlé sur l'île quelques semaines plus tôt, de sa tristesse de s'en être séparé, la confiant à des amis le temps de sa mission. Roxane avait été surprise d'apprendre qu'il avait une fille, même adoptive.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2317
Âge : 32
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Sam 4 Oct 2008 - 13:08

Etait-ce un hasard si par deux fois il épanchait son cœur devant une représentante d’Elenwë ? La première à qui il avait confié ses chagrins était Alia, la haute prêtresse de la déesse de la vie, avant qu’elle ne lui avoue être Elenwë en personne. L’aura qu’elle dégageait vous poussait à la confidence, à avouer ce que vous aviez sur le cœur, à en livrer le fond afin qu’il puisse être apaisé par la suite. Bien que Roxane ne dégage pas une telle aura, ou du moins pas d’une telle force, elle avait elle aussi le don d’apaiser les tourments qui bouleversaient les gens. Aussi curieux que cela puisse paraître, Eldis avait l’impression pourtant qu’elle le touchait d’une façon plus personnelle, plus intime même comme si c’était Roxane en tant que femme et non en tant que prêtresse qui le calmait, mais peut-être était-ce parce qu’il la connaissait, ou qu’il avait des sentiments à son égard.

Les larmes cessèrent de couler, et les pouces des mains de Roxane passèrent là où elles avaient laissées leurs marques. Eldis ferma les yeux, profitant au mieux de ce contact, voulant même frotter sa joue contre la main de la jeune femme, mais il n’eut pas le temps. Elles quittèrent son visage tandis que des lèvres prirent leur place, déposant un baiser sur sa joue. L’elfe humain rouvrit les yeux, trouvant le visage de Roxane à proximité du sien. Des pensées lui vinrent alors en tête, pas sulfureuses comme celles qu’il avait eu avec Astéride, non celles-ci étaient pleines de tendresse et de douceur. Il n’en avait pas peur, pas comme celles du bal, parce que cette fois elles lui parlaient et qu’elles lui correspondaient plus. Caresser son visage, la prendre dans ses bras… l’embrasser tendrement. Pas de passion, juste de la tendresse et de l’amour.

Le cœur d’Eldis se réchauffa aux paroles de Roxane, lui soutirant un timide sourire. Il était bien conscient que tout ne viendrait pas d’elle, il devrait aussi mettre du sien s’il voulait la connaître, être là pour elle, et surtout ne pas refaire l’erreur de l’oublier, chose qui ne risquait plus d’arriver désormais. On apprenait de ses erreurs, mais surtout il ne voulait plus la voir triste ou en colère à cause de lui. Cela lui faisait trop mal de la voir souffrir par sa faute.

Alors qu’il s’apitoyait sur lui-même, Roxane le reprit en le menaçant ce qui eut pour effet de le sortir de son abattement habituel. Imaginer la jeune femme le gifler alors qu’il se plaignait avait quelque chose d’amusant et en même temps de douloureux. Il ne voulait plus la décevoir.

« J’en ai l’impression aussi. Mais j’ai bien l’intention de changer cela. »

L’humeur d’Eldis s’allégea, sa bonne humeur revenant petit à petit, allant même jusqu’à plaisanter, ce qui lui attira un regard approbateur de la part de Roxane. Elle avait réussit à le faire cesser de se morfondre alors qu’Hélios n’y était pas parvenu. Il fallait reconnaître qu’elles avaient des méthodes différentes l’une et l’autre et qu’il était plus réceptif à celle de Roxane que celle d’Hélios. On pouvait se demander pourquoi. Peut-être que finalement la violence n’était pas la bonne méthode pour lui faire apprendre les leçons.

« Et moi donc ! Il va se défouler sur moi sinon ! »

Décidemment son humeur s’améliorait puisqu’il venait de plaisanter une seconde fois. Enfin à moitié. Hélios quitta la pièce, suivit d’Uriel et Cundu, tandis que Leirn s’envolait. Ils étaient entièrement seuls. Installés sur le canapé et après avoir hésité un moment, Eldis se confia à Roxane, lui demandant son aide pour l’aider à ne plus se jeter la pierre. Demander de l’aide à une femme qui avait bien 5 ans de moins que lui pouvait paraître ridicule, mais pas tant que cela. Elle avait réussie à le calmer là où beaucoup avaient échoués. Pourquoi ne pouvait-elle pas recommencer ? Son jugement et son regard étaient plus important aux yeux d’Eldis que ceux de n’importe qui. Elle lui prodigua quelques conseils et promit de l’aider. Un sourire reconnaissant apparut sur le visage de l’elfe humain.

« Ne sous-estime pas l’importance de ton aide Roxane. Tu as réussis à me sortir de mon état en quelques minutes alors qu’Hélios a essayé pendant plus d’une semaine. C’est étrange, mais tu as un pouvoir sur moi que nulle personne n’a jamais eue. Ton aide, aussi infime soit-elle, a plus de valeur et de poids que celle de n’importe qui d’autre. Crois-moi, même Elenwë en personne n’aurait pu me rassurer comme tu l’as fait. »

Roxane penserait sans doute qu’il exagérait, mais à la vérité ce n’était pas le cas. Certes la déesse aurait pu l’aider, mais pas aussi efficacement que Roxane. La déesse avait de quoi être fière de sa prêtresse.

Un sourire joyeux apparut sur le visage de la jeune femme alors qu’elle lui disait qu’il serait toujours un héros aux yeux de Melesiel. En ce moment le héros doutait d’en être un, mais il en tenait qu’à lui de le redevenir.

« Elle encore incapable de prendre conscience de cela, et c’est tant mieux pour l’instant. Je n’aimerais pas qu’elle voit dans quel état je suis. C’est pour elle aussi qu’il faut que je veux changer, pour qu’elle puisse être fière de son père. »

Oh oui, que dirait Melesiel si elle pouvait parler ? Voir son père se dénigrer constamment ne lui plairait certainement pas. Un père se devait d’être fort, pour ses enfants et pour sa famille. Eldis l’était-il en ce moment ? Du tout. Mais ça allait changer grâce à Roxane. D’ailleurs en y repensant…

« Cela te plairait-il de la voir ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Sam 4 Oct 2008 - 13:52

La jeune fille se remit à rire alors qu'elle sentait le coeur d'Eldis s'alléger. la preuve, il plaisantait! C'était très encourageant! Roxane détestait la grisaille, la dépression ou la mauvaise humeur. Elles les chassait de sa vie, comme elles les chassait de la vie des autres quand elle le pouvait. D'ailleurs, son hilarité augmenta quand Eldis renchérit en disant qu'Hélios se défoulerait sur lui si jamais elle se montrait trop insolente ou indomptable.

- "Oh non, je m'en voudrais! Mais je pourrais toujours te soigner pour me faire pardonner, non?"

Elle avait prit un petit air angélique du plus bel effet. Depuis qu'elle avait Leirn, ses cheveux autrefois noirs comme l'ébène s'étaient éclaircis et étaient plutôt châtains. Et ses yeux noirs tiraient vers le violet. Ses oreilles étaient devenues effilées comme les elfes, mais sa morphologie aussi avait changé. Elle était plus endurante, bien que toujours aussi fine. Plus grande aussi. Beaucoup de changements physiques en somme, si bien qu'on avait du mal à reconnaître la petite prêtresse rencontrée 6 mois plus tôt.

Il lui déclara alors qu'elle ne devait pas sous estimer ses capacités, arguant le fait qu'elle avait réussi en quelques minutes ce qu'Hélios n'avait su faire en une semaine. La jeune fille fit une petite moue charmante.

- "Je n'ai pas les mêmes arguments qu'Hélios, ni la même façon de procéder."

Il lui rétorqua que même Néera n'aurait pu faire cela sur lui. La jeune fille se fendit d'un sourire éclatant.

- "Tu crois? Néera est partout, tout au fond de nous, je ne suis que la clé."

Roxane posa alors une main sur celle d'Eldis alors qu'il parlait de sa petite fille.

- "Crois-moi, elle a de quoi être fière de toi. Pas besoin de tuer une chimère pour être un héros Eldis. Pas aux yeux d'une petite fille."

Il lui demanda alors si cela lui plairait de la voir. Aussitôt, la jeune fille acquiesça et se leva, toute excitée, et les yeux brillants.

- "Mais bien sûr! Je désespérais que tu me le demandes! Allez lève-toi qu'on aille la voir!"
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2317
Âge : 32
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Sam 4 Oct 2008 - 16:59

Un rire enfantin et enjoué sortit de la bouche de Roxane à la plaisanterie d’Eldis. La bonne humeur revenait enfin dans la pièce, chassant les tracas et les soucis de tous. Roxane allait devenir l’élève d’Hélios, mais aucunement son écuyère. Ce qui voulait dire qu’elle serait plus libre qu’Eldis, et non soumise à certaines contraintes. Toutefois la jeune femme craignait de mettre à l’épreuve la patience du chevalier, chose que lui-même avait déjà faite à vrai dire. Il plaisanta en disant qu’Hélios risquait de défouler, ce qui déclencha un nouveau rire de la part de Roxane, avant qu’elle ne déclare qu’elle le soignerait si tel était le cas.

« Bien sûr que tu pourras. Surtout que je risque sérieusement d’avoir besoin de tes services s’il se laissait aller. Tu as vu mon visage tout à l’heure ? Une semaine s’était passé depuis qu’il m’avait mis dans cet état. Tu peux donc te rendre compte de ce dont il est capable quand il est énervé. Mais rassures-toi, il ne risque plus d’être aussi violent envers moi que cette fois là. Beaucoup de choses ont été réglés ce jour-là. »

Pour être réglées, elles l’avaient été. Hélios l’avait exhorté à se déchaîner sur elle, résultat il y avait mis toute sa colère et toute sa hargne, réussissant l’exploit de marquer physiquement Hélios, tandis que lui se retrouvait avec un visage méconnaissable. Au moins tous deux avaient réglés leurs comptes ce jour-là et pouvaient avancer de l’avant, même si Eldis avait plutôt stagné de son coté.

L’elfe humain était sous le charme de Roxane. C’était indéniable. A la voir prend son air d’ange innocente, il ne put s’empêcher de la revoir quelques mois plus tôt, si fragile et désemparée, bien avant que les changements dus à son lien avec Leirn ne s’opèrent. Aujourd’hui, elle était bien plus forte, telle que Morgane l’avait décrite, et commençait à ressembler de plus en plus à une demi-elfe. Ses cheveux et ses yeux s’étaient éclaircis, ces derniers prenant doucement une teinte violette. Il lui semblait aussi qu’elle avait grandie. Quant à ses oreilles, elles devenaient aussi pointues que les siennes.

Eldis de son coté n’avait pas trop changé, si ce n’était qu’il avait un peu grandit aussi, et que sa musculature s’était légèrement développée. Seul changement vraiment notable, ses yeux bleus qui devenaient aussi rouges que ceux de Cundu. Dans deux, voire trois semaines tout au plus, ils seraient entièrement rouge, devenant ainsi aux yeux de tous un demi-drow. La vie allait devenir très dure pour lui. Mais nous n’en étions pas encore là fort heureusement. Il lui restait du temps pour s’y préparer.

Un petit rire accompagna la déclaration de Roxane. Décidément, elle avait fait des miracles sur lui !

« C’est sûr que la façon de procéder d’Hélios est plus… musclée dirons-nous. A croire que le mot douceur ne fait pas partie de son vocabulaire. Dans ses rapports avec moi en tout cas. Avec les femmes, c’est différent. »

Avec les femmes, Hélios était douce, charmante et enjôleuse, jouant à la perfection son rôle de dandy, si bien que tous la prenaient pour un jeune damoiseau. Personne hormis les serviteurs et lui-même ne connaissait le secret d’Hélios, ce qui faisait de lui un homme intriguant dont toutes les femmes cherchaient à percer le mystère. Elles en auraient le cœur brisé si elles savaient.

Roxane aima le compliment qu’il lui fit, son sourire radieux en était la preuve.

« En ce moment Elenwë ne peut être partout malheureusement. Elle est en proie au doute et se pose beaucoup de questions en ce moment. J’espère qu’elle trouvera les réponses qu’elle cherche. »

Il venait de parler de la déesse de la vie comme s’il l’avait rencontré personnellement. Et à dire vrai c’était le cas. Quant Hélios, Rima et lui-même étaient arrivés à Diantra plus d’une semaine plus tôt, Eldis était partie voir Alia, d’abord pour la revoir, ensuite pour la remercier de l’aide qu’elle avait promis de lui apporter. Maintenant c’était elle qui avait besoin d’aide, se demandant pourquoi elle était revenue parmi les mortels. Elle devait avoir une bonne raison d’être revenue, mais la quelle ça, la réponse se trouvait dans ses souvenirs.

Roxane posa une main sur la sienne tandis qu’elle tentait de le rassurer une nouvelle fois. Prenant la main dans la sienne, il la porta à ses lèvres pour y déposer un doux baiser.

« Je ne cherche pas à être un héros tu sais. Juste à agir en tant qu’homme. En ce moment je suis trop nombriliste et dépressif et c’est ça que je ne veux pas qu’elle voit. Mais si tuer des chimères fait d’un homme un héros, que devient donc quelqu’un qui arrive à stopper une guerre ? »

Il avait dit ça en rigolant, mais était curieux de savoir la réponse ayant lui-même accomplit cette exploit.

A la mention de voir sa fille, Roxane sauta sur ses pieds, les yeux brillants d’impatience. Cela fit rire Eldis de la voir ainsi.

« D’accord, allons-y. »

L’elfe humain et Roxane sortirent du salon et se dirigèrent vers sa chambre où dormait Melesiel. Intimant le silence à Roxane en posant un doigt sur ses lèvres, ils pénétrèrent dans la chambre et s’approchèrent du berceau. Melesiel dormait sur le dos à poings fermés, vêtue d’une petite robe blanche qu’avait achetée Hélios pour elle. Toute trace de tristesse avait désertée Eldis tandis qu’il regardait sa fille. Dans ses yeux brillait tout l’amour d’un père.

« Elle est belle n’est-ce pas ? »

Tout parent trouvait son enfant beau, mais il fallait reconnaître que c’était un beau bébé malgré sa couleur étrangement noire. La petite gigota dans son sommeil et commença à se réveiller, comme si elle avait sentie la présence des spectateurs silencieux. Commençant à pleurer, son père la pris dans ses bras et la posa près de son cœur, où elle pouvait entendre le battement régulier et rassurant qui l’avait accompagnée tout au long de sa croissance dans la matrice maternelle.

« Chut, là ma puce, je suis là. »

Melesiel finie par se calmer, rassurer de sentir la présence de son père et le battement de son cœur. Doucement il s’assit sur le lit et tourna sa fille pour la faire s’assoir sur ses jambes devant Roxane qu’elle fixait avec ses grands yeux bleus. Tout ce qui était nouveau l’attirait, spécialement les personnes qu’elle ne connaissait pas.

« Melesiel je voudrais te présenter Roxane. »
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Dim 5 Oct 2008 - 9:25

Elle lança un regard un peu interrogateur à Eldis quand il évoqua leur conbat et le fait que beaucoup de choses s'étaient réglées ce jour là. Elle n'amait pas la violence et elle trouvait ça vraiment navrant qu'il faille se taper dessus jusqu'à l'épuisement pour régler un conflit.

- "Et ça t'a fait du bien de frapper et d'être frappé?"

Il y avait une note de désapprobation dans sa voix. Elle n'avait pas à le juger, ou à juger Hélios. Mais elle se disait quand même que sur ce coup là, Eldis s'était plus comporté comme un marin de Méca, que comme un elfe raffiné. A moins que sa vision des elfes ne soit erronée. Elle n'en avait guère rencontré après tout. Mais si cela faisait déjà une semaine qu'ils s'étaient battus, elle n'osait pas imaginé dans quel état il avait fini...

Oui, ils avaient changé tous les deux. Et les rpoles semblaient s'être inversés depuis la dernière fois. la dernière fois, c'était Roxane qui était effondrée et Eldis qui avait tout prit en main et l'avait consolé. Aujourd'huk, c'était lui qui doutait et elle qui allait l'aider. Ils avaient aussi changé physiquement. Eldis, peut-être moins que Roxane. il s'était étoffé au niveau musculature et ses beaux yeux bleus se paraient doucement mais surement de carmin. Elle, elle ressemblait à une demie elfe déjà avec ses yeux tirant sur le violet. Lui, il ressemblerait bientôt à un demi drow. Ouhh, le premier qui s'amuserait à blâmer Eldis par son physique, elle se ferait une joie de lui rentrer dedans! Foi de Roxane!

Il rit quand elle parla des méthodes d'Hélios. Oui, c'était cela le paradoxe Hélios : terrible combattant avec les hommes, fin charmeur avec les femmes. Une personnalité trouble qui attirait les femmes comme une bougie un papillon.

- "C'est vrai, il est charmant... Comme n'importe quel noble charmeur. Ca sonne faux, je le préfère dans l'intimité, plus spontané, moins hypocritement séducteur avec tout ce qui porte un jupon."

Pour elle, il jouait un rôle lorsqu'il charmait, mais comme tous les nobles. Jamais elle ne se serais doutée qu'il jouait la comédie pour une autre raison.

Elle lança un regard franchement étonné à Eldis quand il lui parla de Néera, comme s'il le savait personnellement. Oui la Déesse était troublée, mais Roxane en ignorait la raison, d'abord parce qu'elle n'était qu'un sous fifre dans la hiérarchie, ensuite parce qu'elle évoluait en roue libre, attachée à aucun temple et donc sans contacts avec ses confrères et consoeus qui auraient pu lui apprendre bien des choses. Non, elle, elle n'avait que ses sentiments pour la guider.

- "Comment tu sais ça?"

Elle écarquilla les yeux quand il parla d'arrêter une guerre.

- "Une Légende?"

Elle plaisantait à moitié. Mais qui pouvait stopper une guerre? Il fallait être roi, ou un puissant guerrier meneur d'hommes... Roxane prônait le pacifisme, mis il fallait être réaliste, ce n'étaient pas avec de douces paroles qu'on arrêtait une monstrueuse machine en marche. On risquait simplement de se faire broyer.

Ils enchainèrent sur la petite fille d'Eldis et il consentit enfin à emmener Roxane la voir. Ils quittèrent la pièce pour se rendre dans la chambre où le bébé dormait. Le juene homme fit signe à la prêtresse de ne pas faire de bruit. Chose inutile en vérité, elle avait déjà retenu sa respiration en s'approchant du berceau. Elle vit alors un adorable poupon à la peau ébène, habillée d'immaculé. Quel drôle de contraste! Etait-ce une enfant drow? Non, pas d'oreilles pointues... mais alors d'où venait-elle? Elle lança un regard interrogatif à Eldis, mais ne dit rien en le voyant si tendre et empli d'amour en regardant sa petite merveille. Elle sourit à sa question, teintée de la fierté légitime de tout parent.

- "Elle est magnifique."

La petite gigota alors et se mit à pleurer doucement, bientôt rassurée quand elle se retrouva dans les bras de son père. C'était vraiment attendrissant comme scène. Il alla jusqu'au lit, et l'assit face à Roxane que l'enfant dévisageait de ses grands yeux clairs. Cette combinaison peau foncée, yeux clairs était de toute beauté. La petite ferait des ravages quand elle serait grande, de par sa nature exotique et sa beauté étrange. Roxane s'accroupit devant Melesiel qui la suivit du regard, parfaitement éveillée.

- "Bonjour petite Melesiel, ravie de faire ta connaissance, ton papa m'a beaucoup parlé de toi tu sais?"

Elle glissa ses doigts contre la joue veloutée du bébé avant de lever les yeux vers Eldis, une supplication muette dans le regard.

- "Je peux la prendre?"
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2317
Âge : 32
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Dim 5 Oct 2008 - 10:48

« Ca m’a calmé. La violence ne résout rien, c’est ce que l’on m’a toujours appris. Mais j’étais en colère contre moi-même, contre ce que j’avais fait, et Hélios m’a poussé à l’attaquer, à décharger ma colère sur lui. Il ne risquait pour ainsi dire et à rétorqué aussi jusqu’à ce que je ne puisse plus me battre. Après cela je n’étais plus en colère, je me sentais mieux, plus serein. Il devait y avoir d’autres moyens de régler ce problème, j’en suis bien conscient, des moyens moins barbares et humains, mais pas d’aussi rapide. Je n’aime pas le fait d’avoir agit comme n’importe quel homme, qui ne connait que la violence pour régler les conflits, mais Hélios avait raison. Crever l’abcès de cette manière était la meilleure chose à faire pour pouvoir avancer. »

A son air on voyait bien qu’Eldis n’était pas fier de son attitude, que bien qu’il sache que c’était la meilleure chose à faire, il aurait aimé trouver une autre méthode pour régler ce problème. Les elfes ne résolvait rien par la violence, seuls les humains ou les drows le faisaient, et lui avait agit comme eux sous l’incitation d’Hélios. Il voyait bien que Roxane n’approuvait pas du tout cette idée, qu’elle était certainement déçue de son comportement aussi essaya-t-il de la rassurer et par la même occasion de se racheter.

« Crois-moi, c’est bien la première et la dernière fois que j’agirais ainsi. Je ne veux pas devenir comme les autres humains. Pas après ce que j’ai vu ou vécu. Pas après avoir regardé le fond du cœur de l’humanité. »


Un éclair de douleur passa dans les yeux d’Eldis tandis qu’il revoyait les horreurs qu’il avait vécu. Tant de morts, tant de massacres, tant de tortures pour rien, juste pour une question de différences ou de territoires. C’était dans la nature humaine de faire la guerre, il l’avait compris, tout comme il avait compris que si les drows ou les autres races n’existaient pas, alors l’humanité trouverait une raison de se faire la guerre à elle-même. Quel dommage de voir une race si prometteuse être à la fois capable du pire, mais aussi du meilleur.

Le sujet dériva sur Hélios, et sur cette personnalité insaisissable qui attirait tant les femmes.

« Au contraire des autres nobles, Hélios n’est charmeur qu’en public, jouant à la perfection un rôle qui lui permet de se faire bien voir de la noblesse. Il n’aime pas cela mais se doit d’agir ainsi. Les joies de l’aristocratie comme dirait Rima. Tu as de la chance, tu dois bien être l’une des rares femmes à le voir tel qu’il est en vérité. »

Même si ce n’était pas entièrement vrai. Elle n’avait jamais vu la femme qu’était Hélios, tout comme Eldis ne l’avait jamais vu. Ce privilège il n’y aurait certainement qu’une personne qui l’aurait, si jamais elle se décidait à lui avouer la vérité, mais pour l’instant elle s’y refusait, ne se sentant pas prête encore à le faire. Après tout c’était leur histoire, et Eldis était bien mal placé pour pouvoir donner des conseils dans le domaine de l’amour.

Quand Eldis laissa échapper son commentaire sur Elenwë, Roxane lui lança un regard des plus étonné. Volontairement ou non, il avait laissé filtrer le fait qu’il connaissait des choses sur la déesse de la vie que seuls les prêtres étaient censés savoir, comme le fait qu’elle était troublée. Les plus hauts représentants de l’ordre d’Elenwë étaient au courant de sa condition, l’ayant propulsé eux-mêmes au rang de haute prêtresse. Pour quelqu’un d’aussi jeune, indépendante et autodidacte que Roxane cette information lui était inconnue. Il était allé trop loin pour reculer maintenant. Et puis, s’il y avait bien quelqu’un à qui il pouvait faire confiance c’était Roxane.

« Je le sais parce qu’elle me l’a dit. »

Prenant ses mains dans les siennes, il la regarda droit dans les yeux le plus sérieusement du monde.

« Je vais te confier un secret Roxane, quelque chose que seuls les membres les plus élevés du clergé de ta déesse sont au courant. Elenwë est ici, en Miradelphia. Elle s’est réincarnée en la personne d’Alia la haute prêtresse il y a plusieurs décennies de cela. Je l’ai rencontré il y a environ un an, alors que j’étais en difficulté. Elle m’a apaisée, et promit de m’aider, m’avouant par la même occasion qui elle était en réalité. Je la remerciais et ne la revit qu’il y a quelques jours, désemparée et perdue, ignorant pourquoi elle était revenue parmi nous. Peut-être est-ce la guerre, ou bien une menace plus grande. Ou bien est-elle venue libérer son frère toujours prisonnier de son île, nous n’en savons rien. Mais cela fait étrange pour un simple mortel comme moi, de se dire que même une déesse peut être en proie au doute. »

Pour quelqu’un comme lui, qui pensait que les dieux étaient infaillibles voir une divinité en telle difficulté… Cela dépassait l’entendement.

Eldis sourit à moitié lorsqu’elle lui dit que seule une légende pouvait arrêter une guerre.

« Une légende, vraiment ? Si on m’avait dit un jour que j’en serais une… »

Il laissa sa phrase en suspens, ne la terminant pas. Aucune trace de fierté voire même d’arrogance à l’idée d’en être une. Le prix à payer était bien trop lourd et il n’était pas sûr de pouvoir renouveler cet exploit. Il avait bien faillit laisser sa peau et celle de Cundu par la même occasion.

Ensemble, ils partirent voir Melesiel qui dormait tranquillement dans son berceau. Elle ressemblait à un ange vêtue de sa petite robe blanche. Un sourire plein de fierté emplit le visage d’Eldis lorsque Roxane lui dit qu’elle était magnifique. Melesiel se réveilla en pleurant et ne se calma que lorsque son père la posa près de son cœur. Maintenant réveillée, elle observait Roxane qui s’était accroupit devant elle. Elle passa ses doigts sur la joue de l’enfant qui se mit à gazouiller doucement.

« On dirait qu’elle t’aime bien. »

Un sourire heureux flottait sur les lèvres de l’elfe humain tandis que des yeux brillants le suppliaient d’accéder à sa requête.

« Bien sûr que tu peux. »

Doucement, Eldis souleva sa fille pour venir la mettre dans les bras de Roxane. Là, la petite commença son exploration avec ses petits doigts, tentant de toucher le visage de la jeune prêtresse, attrapant ses cheveux pour les mettre dans sa bouche et les suçotait avant qu’Eldis ne les lui retire.

« Melesiel, combien de fois t’ai-je dit que les cheveux ne se mangeaient pas ? »

Des petites exclamations de joie sortaient de la bouche de la petite fille, heureuse et rassurée dans les bras de cette inconnue. Quiconque voyait cette scène aurait vu une famille. Peut-être qu’ils en deviendraient vraiment une, qui savait ?
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Jeu 9 Oct 2008 - 13:25

- "Si tu le dis..."

Roxane n'ajouta rien. Elle désapprouvait cette sorte d'exhutoire, mais ne jugeait pas. Oh la jeune fille n'était pas un ange, non, elle aussi avait déjà donné des coups. Elevée dans la rue, elle avait bien du y apprendre ses lois. Petit chat sauvage parmi les loups, elle avait survécut en griffant le museau de ceux qui s'approchaient trop près, en sautant sur les toits pour se sauver. Mais cela n'avait pas toujours réussi, le petit chat sauvage avait été noyé dans les eaux putrides d'une capitale corrompue, mais le petit chat sauvage avait séché sous les rayons du soleil, retrouvant l'espoir.

Elle lui jeta un regard en coin quand il lui demanda de le croire, parlant du fond du coeur de l'humanité. Le regard de Roxane se fit alors un peu absent, sa voix plus lointaine :

- "Les hommes sont capables de la plus pure des merveilles, comme la plus abjecte des horreurs..."

Elle ferma les yeux et prit une inspiration, avant de les rouvrir et de regarder Eldis en souriant.

- "Tu n'as pas à te justifier devant moi et je n'ai pas à critiquer ton attitude."

Ils dérivèrent sur un sujet plus léger : Hélios. Eldis lui confirma que ce n'était qu'un masque, qu'il se devait de porter, et qu'elle était l'une des seules à le voir sans.

- "Vraiment? Je n'en suis pas si sûre. Hélios semble cacher bien des secrets et celui-ci n'est que le plus avouable."

C'était à moitié une certitude et à moitié du hasard. Elle parlait ainsi pour tester les réactions d'Eldis et voir si elle était sur une bonne piste ou si elle se faisait des films. Elle ne voulait pas le piéger, non, mais elle était curieuse.

Nouveau sujet, nouvel étonnement. Néera... Elle ouvrit des yeux grands comme une soucoupe quand Eldis lui répliqua le plus simplement du monde qu'il le savait parce qu'elle lui avait parlé de son trouble. Quoi? La Déesse avait parlé à Eldis? il s'empara alors de ses mains et lui expliqua toute l'histoire. Ebranlée, Roxane resta muette, avant de sentir son coeur se serrer pour sa petite déesse perdue... La Déesse était censée guider ses fidèles... Mais maintenant qu'elle était perdue, n'était-ce pas à ses fidèles de la guider et de l'aider?

- "Pourquoi ne l'ont-ils pas dit? Pourquoi n'aident-ils pas Néera? C'est notre devoir... et ce serait un plaisir."

Et encore une surprise quand il se qualifia de légende.

- "Quoi? Tu as arrêté une guerre?"

La jeune fille allait de surprises en étonnement avec Eldis. Décidément, il avait énormément de choses à lui raconter.

Puis viont le moment de rencontrer Melesiel et cette envie irrésistible de prendre la petite fille dans ses bras. Elle sourit de ravissement quand Eldis lui dit que l'enfant l('aimait bien, avant que son regard ne se mette à briller quand elle eut Mélésiel dans les bras. C'était touchant de voir l'adolescente si frêle porter ce beau petit bébé à la peau d'ébène. Elle éclata d'ailleurs de rire quand Mélésiel se mit à sucoter ses cheveux, se faisant gentiment gronder par Eldis.

- "Laisse, ce n'est pas grave, elle explore et découvre."

Roxane était un drôle de paradoxe... Rebelle et enflammée dans l'adversité, douce et aimante dans l'intimité. Elle semblait plus sereine que jamais, irradiant cette même sérénité dans la pièce, sans même s'en rendre compte.

- "Elle est incroyablement éveillée..."

Elle parlait d'une voix douce et réconfortante, apaisante. puis, elle leva les yeux vers Eldis.

- "Quel âge a-t-elle?"
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2317
Âge : 32
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Jeu 9 Oct 2008 - 22:22

Roxane tout comme Eldis, avait vu de quoi était capable les humains. Pire, elle l’avait vécue elle. Ce souvenir devait être douloureux, très douloureux même. Mais elle n’évoqua pas le sujet, et lui ne le ferait pas. C’était à elle de choisir si oui ou non elle voulait en parler. Roxane répliqua qu’il n’avait pas à se justifier devant elle, qu’elle n’avait pas le droit de le critiquer, ce à quoi Eldis répondit par un timide sourire. Ils en vinrent à l’énigme qu’était Hélios pour Roxane, qui était vraiment très intrigué par lui. Elle cherchait comme toute à connaître son secret, mais ce n’était pas d’Eldis qu’elle l’apprendrait.

« Chacun a son lot de secrets, et décide lesquels il est prêt à partager. Hélios ne révèle que ceux dont il estime que nous soyons prêts à entendre, ou à découvrir. Il est une énigme pour tous, même pour moi, bien que je le comprenne sur certains points. D’autres me resteront peut-être à jamais obscurs. »

Eldis savait quel était ce secret qui faisait d’Hélios ce qu’il était, et bien qu’ils soient amis il ne savait s’il le lui aurait révélé. Il l’avait découvert par hasard, alors que le chevalier était endormit. Hélios avait nié au départ, mais avait finit par croire son écuyer lorsque ce dernier lui jura qu’il ne le dirait à personne. A partir de ce moment-là l’énigme qu’était Hélios avait pris un sens, et le fait de partager quelque chose de privilégié avec lui, avait certainement contribué à renforcer ce lien qui les unissait.

D’Hélios on arriva à la déesse Nééra, que chacun des deux jeunes gens connaissait à sa manière. Roxane la connaissait dans sa foi, Eldis plus personnellement. Roxane crut Eldis lorsqu’il lui dit la vérité, ne remettant pas en doute sa parole quant à sa réincarnation. Elle fut même scandalisée que les prêtres n’aient rien dit aux autres membres de son ordre. Si leur déesse était perdue, ils devaient l’aider, c’était leur devoir non ?

« Peut-être ne veulent-ils pas voir affluer des hordes de fidèles qui viendraient dans le seul but d’admirer leur déesse. Les grands prêtres tentent de l’aider, mais je ne sais s’ils parviennent à la rassurer. Je crois qu’elle a besoin d’une aide extérieure, de quelqu’un qu’elle ne connait pas encore, et qui n’ait pas l’esprit étriqué de la religion. Peut-être est-ce pour cela qu’elle s’est confié à moi qui sait. Si tu le veux, je te présenterais à elle. Qui sait, quelqu’un avec ton expérience de la vie pourrait peut-être l’aider. »

Alia ne lui en voudrait certainement pas. Après tout, Roxane faisait partie de ses prêtresses, elle saurait mieux que quiconque garder le secret. Et puis comme elle le disait, ce serait un honneur et un plaisir pour elle que de pouvoir aider sa déesse.

Roxane ouvrit des yeux ronds quand il se qualifia de légende. C’était ses dires à elle, pas les siens. Mais la jeune femme pouvait voir que ce titre, loin de le rendre orgueilleux, le rendait plutôt triste.

« J’ai arrêté une guerre oui, mais ce ne fut pas sans mal. Alors que je voyageais dans les terres de l’ouest, j’ai rencontré deux peuples humains qui se faisaient la guerre, je ne savais pas pourquoi. Je ne m’en suis pas mêlé au début, mais quand j’ai vu des innocents souffrir je ne pouvais rester sans rien faire. Nous ne pouvions rester sans rien faire. Cundu et moi nous sommes battu pour eux, en sauvant le plus possible jusqu’à ce les deux clans s’unissent contre nous. Ils étaient unis pour la première fois depuis longtemps. Nous les avons affrontés, et nous avons gagnés, mais ce fut juste. Un peu plus et nous étions morts. Après cela nous les avons menacés de revenir en force. Ils nous ont crus. La paix fut instauré grâce à la peur que nous avions fais naître en leur cœur. Quand à savoir si elle durable, ça… »

Ils n’étaient pas repassés par ce pays-ci en revenant, ne voulant pas savoir la réponse à cette question. Mieux valait laisser les choses telles quelles, et ne plus se mêler qui ne les regardait pas. Qui avait tort ou raison ils n’en savaient rien, ils étaient juste intervenus pour protéger ceux qui souffraient et n’avaient rien demandé. Comme la mère de Melesiel.

Ils partirent tous deux dans sa chambre où dormait son petit ange. Roxane était si impatiente de la rencontrer, intriguée depuis leurs retrouvailles sur l’île du sanctuaire, qu’il puisse être père. Et voila que cette enfant dont il lui a tant parlée se trouve désormais dans ses bras. Elle était si heureuse. Preuve en était son éclat de rire lorsque la petite se prit à mettre les cheveux de la jeune femme dans sa bouche.

« Oh pour découvrir, ça, elle découvre. Sa dernière exploration fut ma barbe, que je vais pouvoir raser maintenant que je souffre plus. »

Oh oui, enfin raser cette pilosité qui le démangeait et le grattait à longueur de journée. Comment les humains pouvaient-ils supporter ça ?

Eldis contempla Roxane en silence, la regardant fondre littéralement pour sa fille. Morgane l’avait décrite comme un chat indomptable et sauvage, et pourtant à la voir en cet instant on pouvait douter qu’elle soit cette même personne. La tigresse volcanique de tout à l’heure avait disparue, laissant place à une jeune femme douce et aimante.

« Oh oui elle est parfaitement réveillée. Et connaissant mademoiselle elle va bientôt réclamer son repas, n’est-ce pas ? »

Eldis lui chatouilla doucement le ventre, faisant rire et gazouiller la petite fille à peau d’ébène.

« Elle aura deux mois dans cinq jours tout juste. Tu as de la chance elle fait ses nuits maintenant, sinon elle t’aurait réveillée toutes les deux heures, comme le reste de la maison. Tu as juste à craindre un réveil matinal c’est tout. Le repas c’est sacré chez elle. »
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Lun 20 Oct 2008 - 13:54

Chacun avait son lot de secrets, chacun était plus ou moins prêt à les révéler... Roxane médita un moment les paroles d'Eldis, on ne peut plus d'accord avec lui. Elle avait des secrets, certaines personnes les connaissaient presque tous, d'autres aucun. Cela variait, en fonction de la confiance qu'elle avait en quelqu'un, de ses affinités. Mais il en était un que certaines personnes connaissaient sans que jamais elle n'en ai réellement parlé. Hélios avait ses secrets, Eldis avait les siens et Roxane également. Soit, elle n'insisterait pas. Certains secrets n'étaient pas prêts à être révélés.

Vint Néera... Sa pauvre petite Déesse perdue et apeurée. Cela lui faisait mal au coeur de songer à Néera ainsi... Comme une enfant perdue. Qui ne reçevait pas l'aide et l'amour qu'elle méritait. Pourquoi les hautes autorités pensaient-elles toujours être plus capables que les anonymes? Pourquoi un haut prêtre aurait-il une meilleure solution qu'une adepte ou une prêtresse? Cela la dépassait. Eldis tenta de lui donner une explication sur les raisons de ce comportement, une explication logique, mais qui e convenait pas à Roxane. Cependant, que Néera se soit confiée à un étranger à son culte, cela, elle pouvait le comprendre.

- "Mon expérience de la vie... j'ai l'impression d'avoir 100 ans en t'entendant parler comme ça, alors que je n'en ai que 17."

Mais n'avait-elle pas vécu plus de drames que certaines personnes ayant le double de son âge? Si surement, mais elle n'était pas à plaindre, elle n'était pas si seule et la vie lui apportait encore bien des surprises et des satisfactions.

Son regard se voila quand Eldis raconta son expérience personnelle avec des hommes d'autres contrées. Elle était triste de constater que c'était partout pareil, mais cela ne l'étonnait pas. Jeune, naïve, mais pas forçément idiote ou utopiste.

- "Les drows n'agissent de concert que parce qu'ils ont une haine contre nous... et nous contre eux. Retire les drows de la partie et une guerre éclatera parmi les hommes... ou entre peuples. C'est inévitable. Une cause commune rassemble des gens vers un but ultime. Retire cette cause et chacun revient à ses préoccupations personnelles et égoïstes..."

C'était bien défaitiste comme discours... mais surtout réaliste. Comment changer la nature des gens? Vaste question.

Mais des sujets plus gais prirent le relais, notamment le développement d'une adorable enfant. Roxane éclata de rire quand eldis parla de sa barbe qu'il pouvait raser.

- "Tant mieux, la barbe, ça pique! Pour un homme qui se prend pour un elfe, tu es une honte de par ta pilosité indécente!"

Elle riait toujours. Eldis fit rire l'enfant et apprit à Roxane qu'elle n'avait pas deux mois, avant de la taquiner sur la chance qu'elle avait que Melesiel fasse ses nuits. Roxane gloussa :

- "J'ai l'habitude de me lever tôt, cela n'est pas un problème. Par contre, pour les réveils toutes les deux heures, oui, j'ai de la chance! Mais je suis sure qu'en me logeant dans une partie éloignée du château, je ne l'entendrais pas! Elle n'a quand même pas des cordes vocales si puissantes!"

Elle regarda l'enfant et lui souffla :

- "Tu as raison de manger Melesiel, regarde, j'ai un appétit d'oiseau et je suis toute malingre! mais je gage que toi, tu seras une jeune femme magnifique, aux formes voluptueuses comme les drows, au regard aussi pur qu'une elfe... une vraie beauté... papa va se faire des cheveux blancs devant la foule de prétendants!"

Elle jeta un regard en coin à Eldis et se remit à rire, taquine. Pourtant, la jeune fille regrettait quelques peu de ne pas avoir les formes avantageuses et féminines de toute femme normalement constituée. Elle se trouvait trop maigre et trop androgyne, pas assez formée. Cela l'ennuyait.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2317
Âge : 32
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Lun 27 Oct 2008 - 23:36

Les plus grands secrets d’Hélios, c’étaient ses erreurs. Comme tout être humain, elle n’était pas parfaite, elle avait elle aussi commis des fautes, des bêtises, des choix regrettables. C’était étrange, on avait toujours l’impression qu’Hélios était parfait, mais c’était loin d’être le cas. C’est juste que ses imperfections elle les cachait aux yeux de tous, et ses erreurs, enfermées bien loin dans ses souvenirs et dans son cœur. Uriel avait parlé de certaines erreurs d’Hélios, lui faisant prendre conscience d’une chose : elle n’avait pas été en colère contre lui, elle était déçue. Elle le voulait plus fort, plus puissant, sans tâche, capable de ne faire aucune erreur. Elle le voulait meilleure qu’elle, qu’il soit parfait, chose qui était impossible mais Eldis avait bien l’intention de répondre au mieux aux attentes de son maitre.

Des secrets, il en possédait comme tout le monde. L’un de ses plus grands d’ailleurs, il l’avait confié à Roxane, et elle s’en trouvait bouleversée. Apprendre qu’une déesse, sa déesse, était seule et apeurée, perdue sans personne pour lui apporter les réponses qu’elle cherchait. Tous les plus grands représentants de son ordre étaient présents pour elle, mais ne parvenait pas à la rassurer. Ils la voyaient comme une déesse, non comme une jeune femme, là était le problème. Voila pourquoi elle s’était confiée à Eldis, et qu’elle se confierait à Roxane.

« Ce n’est pas l’âge qui apporte la sagesse, mais ce que nous avons vécu. Qu’est-ce qu’un haut prêtre qui a toujours vécu enfermé dans sa paroisse connait de la vie, face à une jeune fille des rues ? On peut passer cent ans sans que rien ne nous arrive, ou un an durant lequel milles épreuves nous tombent dessus. Regardes-moi, en un an j’ai mûrit plus rapidement que si j’étais resté coincé dans mon village. D’insouciant et rêveur, je suis devenu réfléchit et réaliste. Alors crois-moi, tu es plus sage que ces prêtres prétentieux qui pensent savoir tout mieux que nous. »

Eux deux avaient vu et vécu plus de choses que beaucoup de monde, bien avant même de devenir draconien. Vivre à Meca était déjà quelque chose, un monde piraterie, de violence, de trahison et de sang. Là-bas on y découvrirait la face sombre de l’humanité, mais aussi qui nous sommes en réalité.

Eldis n’était pas resté assez longtemps pour le découvrir, il avait du aller plus loin, là où peut d’hommes ont été avant lui. Il y avait découvert qui il était, mais aussi quelle était sa place. Pour cela il avait du être confronté à une dure réalité, une réalité que Roxane connaissait bien.

« Ca je le sais crois-moi. Je me demande juste si seule l’humanité est ainsi, ou bien tous les peuples. La situation est plutôt ironique. Nous avons besoin de cette guerre pour que les peuples restent unis. Il faut que les drows vivent pour que nous ne nous déchirions pas. Il faut qu’ils survivent. Une guerre éternelle. L’équilibre. Le prix à payer est lourd, mais il serait plus terrible encore si les drows n’existaient pas. Jamais il ne pourra y avoir la paix. Jamais il ne doit y avoir la avoir la paix. »

Le plus triste des constats, et le plus difficile à accepter, au point que des larmes pointaient. Il ne pouvait se mêler de ce conflit sans faire pencher la balance en faveur de la Communauté. Cette guerre, il n’avait le droit d’y participer. Mais il n’allait pas rester inactif non. Des gens souffraient et mourraient, et il les sauverait. Il protégerait tous ceux qui ne le peuvent pas, tel était son choix.

Chassant le début des larmes, ils changèrent de sujet, laissant loin derrière eux tous ces malheurs et ces tracas pour se concentrer sur ce qui faisait son bonheur : sa fille chérie, Melesiel. Eldis prit un air faussement outré devant les paroles de Roxane concernant sa barbe.

« Oh mais je compte bien la raser. Je ne voudrais pas te piquer, ou imposer cette horrible vue à des yeux aussi purs que les tiens. »

La bonne humeur était au rendez-vous. Tous trois riaient doucement, l’une babillant plus qu’elle ne riait, mais tous étaient heureux. Eldis rit à la blague de Roxane.

« Elle a beau avoir de puissantes cordes vocales, elles ne le sont pas autant fort heureusement. Sinon je crois bien que serais sourd. »

Il regarda sa fille tendrement, lui caressant doucement la joue.

« Oh oui tu seras magnifique, hinya. L’une des plus belles femmes qui soit. Quant au fait que tu me donneras des cheveux blancs, je n’en doute pas une seconde. Mais je risque sans doute de les faire fuir s’ils me voient avec non ? A moins que cela ne me rende plus séduisant. »


Un sourire charmeur (ou du moins ce qui en approchait) apparut sur le visage de l’elfe humain avant de redevenir sérieux.

« Mais Roxane, tu ne dois pas te dénigrer ainsi. Toi aussi tu es magnifique. Tu te trouves malingre ? Moi je te trouve parfaite. »

Eldis avait beau être humain, et avoir même appris à apprécier les femmes aux formes généreuses, il n’en restait pas moins elfe. Ses critères de beauté étaient les leurs, aussi pour lui Roxane avait un corps des plus magnifiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Roxane Amras
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   Mer 5 Nov 2008 - 13:58

La jeune fille sourit quand Eldis défendit ses arguments en lui disant qu'elle en savait plus que ceux qui avaient vécu dans une bulle. mais un voile passa devant son regard quand il lui expliqua aussi avoir murit plus vite en un an qu'en toute sa vie...

- "J'espère que tu es encore capable de rêver Eldis..."

Rêver, c'était aussi synonyme d'espoir et de foi, c'était important pour continuer à avancer dans la vie, à aimer cette vie si chère, mais si difficile pour certains. La vie avait été difficile pour Roxane aussi au cours de l'année écoulée, mais elle lui avait aussi apporté énormément. Et elle préférait faire contre mauvaise fortune bon coeur, tirer profit du malheur pour s'enrichir personellement et avancer, plus forte, plus confiante en la vie. Sa foi la transportait.

Et tous deux en étaient arrivés à un même constat après leurs épreuves et leur expérience de la vie : il y aurait toujours la guerre. Même si on venait à bout des drows, elle recommencerait entre races, ou pire, entre frères et soeurs. Pour le pouvoir, pour la richesse, pour des terres... Attention, il y avait des gens biens et droits... Mais peu finalement.

Heureusement, la discussion de fit plus légère et Roxane éclata d'un rire frais comme un vent de printemps alors qu'il parlait de sa barbe.

- "Oh, mais je pense surtout à la peau délicate de mélésiel! Tu ne voudrais pas l'incommoder par ton balai de ramoneur quand même?"

Roxane laissa filtrer un sourire mystérieux alors qu'il parlait de cheveux blancs qui le rendraient plus séduisant qu'effrayant.

- "Je pense que tu peux autant effrayer ses prétendants que séduire ses amies..."

Cependant, il lui sortit un compliment qui la fit rougir. Elle n'avait pas conscience de son pouvoir de séduction. Elle se voyait encore comme la petite adolescente garçonne des rues de Diantra ou des quais de Méca, mais pas comme la ravissante jeune fille du bal.

- "Si je ne te connaissais pas, je dirais que tu me courtises..."

Elle se hissa alors sur la pointe des pied et déposa un baiser sur la joue du dragonnier, la petite Mélésiel toujours dans les bras et comme endormie.

- "Merci Eldis."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Chateau]Apprentissage   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Chateau]Apprentissage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Chateau]Apprentissage
» La Voie Du Sabre [Shimotsuki, Rang B, CdP, Apprentissage, Réservée]
» Le chateau Beauclair
» Battaille du chateau de merac
» Le chateau de sedan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: