Partagez
 

 Earwen Tasartir [Soldat]

Aller en bas 
AuteurMessage
Earwen Tasartir
Elfe
Earwen Tasartir

Nombre de messages : 43
Âge : 28
Date d'inscription : 29/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Earwen Tasartir [Soldat] Empty
MessageSujet: Earwen Tasartir [Soldat]   Earwen Tasartir [Soldat] I_icon_minitimeMar 30 Sep 2008 - 20:38

Nom/Prénom : Tasartir Earwen
Âge : Tout juste 120 ans
Sexe : Féminin
Race : Elfe Sylvain
Particularité : Elle a une grande cicatrice qui lui barre le dos, oeuvre d’un Drow. De plus, elle a le don de pouvoir attraper n'importe quel corbeau, et de le faire venir à elle. Elle possède donc Liseron, l'ancien corbeau d'un proche.
Alignement : Communauté de la Lumière
Métier : Soldat
Classe d'arme : Corps à corps


Équipement : Earwen possède un sabre dont la poignée est incrustée de deux rubis rouges. Elle y tient plus qu’à n’importe quoi, c’est une arme ayant appartenu à son père assassiné par un Drow. Elle le manie depuis qu’elle a environ 70 ans, donc depuis environ 15 ans humains. Elle possède également un fin poignard en argent qui lui vient cette fois-ci de sa mère, elle aussi assassinée. C’est avec cette arme qu’Earwen a tué la première fois. Elle possède aussi un cheval, Plume, mais je ne sais pas vraiment si ça compte comme équipement.


Description physique : Frêle, fragile, voilà ce qu’on pourrait dire de ce petit bout d’elfe. Mais osez traverser son regard, et vous découvrirez là quelqu’un de bien différent de ce que vous pensiez. Earwen, du haut de ses 165 centimètres, ne fait pas peur, il faut bel et bien l’avouer. De plus, elle parait plus être une prêtresse qu’une guerrière si l’on en croit son apparence physique. En effet, elle possède un visage assez fin, deux yeux très sombrse en billes, et des lèvres à en faire envier plus d’un, un visage qui pourrait être joyeux et enfantin. Mais elle ne sourit jamais, ou quasiment, et c’est une de ses particularités qui rend parfois l’ambiance gênante en sa présence. De plus, elle se vêtit toujours de noirs, que ce soit sa tenue de combat ou autre. Sachez aussi que si vous avez la chance de soulever sa tunique et de profiter de son si joli corps, on peut y voir une grande cicatrice qui lui traverse le dos. Une trace longue, parfois repassée à certains endroits. De plus, sa taille fine fait ressortir cette marque horrible, Earwen ne se montre donc que très rarement en une autre tenue que celle de combat, de peur qu’on voit ce qu’on lui a infligée.

Mais la chose la plus frappante chez elle, c’est sans doute sa chevelure de jais. Elle possède en effet des cheveux noirs, soyeux et brillants qui la rende encore plus éblouissante malgré le fait qu’ils soient aussi noirs que l’ombre et le désespoir.
Pour terminer, je vais simplement ajouter qu’Earwen ne se soucie guère de son apparence et même lors de réunion très importante, elle a des difficultés à passer une robe de soirée mondaine. Ne lui demandez donc pas l’impossible, l’apparence n’est pour elle que quelque chose de très vague.


Description mentale : Earwen a un physique qui est bien différent de son caractère. En effet, cette jeune elfe a un caractère d’acier, et cela depuis son plus jeune âge. Elle n’a pas peur de se jeter tête baissée dans l’aventure et dans l’inconnu, et elle a toujours confiance en elle. C’est une femme d’action et elle ne supporte pas d’être en retrait. Earwen est une guerrière juste, droite qui n’a pas peur des représailles. Elle aime tenter l’impossible, car pour elle, tout est possible. Elle sait cependant se mettre des limites et elle ne s'envoie pas à une mort certaine. Sous ses airs de femme joyeuse, elle est ferme et ne se laisse jamais décontenancer que ce soit par un supérieur ou par un ennemi. Earwen ne craint pas le mépris, bien au contraire, elle en rit. Façon de parler, car c’est quelqu’un de solitaire et de froid qui ne sourit jamais. Earwen sait cependant emmener, diriger et motiver ses troupes, et elle a toujours les mots qu’il faut.

Question armée, elle est une habile guerrière et elle aime le corps à corps. C’est d’ailleurs là son poste, et elle en est fière. C’est une femme, mais elle n’a pas peur des ennemis, et encore moins de ses supérieurs à qui elle manque parfois de respect. Non, ce n’est pas de respect, plutôt une sorte de permanent sarcasme qu’elle éprouve à leurs égards. Cependant, elle aime qu’on la respecte elle, et elle n’accepte aucun manque de ce côté-là.
Côté coeur, Earwen hait les hommes et tout genre masculin donc ce n’est même pas la peine d’espérer un jour toucher son corps d’elfe. Elle accepte juste de travailler avec eux, mais ne naît aucune amitié de sa part envers un homme.

~~~~~

Comment trouves-tu le forum ? : J’aime beaucoup le contexte et le design.
Comment as-tu connu le forum ? : Par le top de forumactif.


Dernière édition par Earwen Tasartir le Jeu 2 Oct 2008 - 20:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://leiia55.skyrock.com
Earwen Tasartir
Elfe
Earwen Tasartir

Nombre de messages : 43
Âge : 28
Date d'inscription : 29/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Earwen Tasartir [Soldat] Empty
MessageSujet: i   Earwen Tasartir [Soldat] I_icon_minitimeMar 30 Sep 2008 - 20:38



Histoire :

-Maman, qu’est ce que tu fais ? demanda une jeune elfe en regardant sa mère d’un air consterné.

La désignée ‘mère’ se retourna et dévisagea sa fille d’un regard affectueux.

-Tu n’es toujours pas couchée ? Vilain garnement, lui lança-t-elle en lui ébouriffant ses fin cheveux blonds.

Cette elfe, c’est Rellisawë, et ce petit bout qui court partout et pose trop de questions, c’est Earwen, sa fille.
Earwen vient de fêter son 35ième anniversaire, et en cadeau, Rellisawë lui a offert une fine dague d’argent. Un peu spécial comme cadeau, me direz vous, mais la jeune mère est inquiète. Hier, Ambrosio, son mari, est venu lui dire qu'une rumeur courrait au village : on pense que les Drows vont attaquer. Beaucoup n’y croient pas, et Ambrosio non plus avrait dire. Mais Rellisawë doute. Elle ne connait pas bien les Drows, mais a elle a entendu des choses abominables à leur sujet.Elle a peur... .
Son mari lui a dit qu'ils allaient tout de même renforcer la sécurité au village, et qu'ils ne craignaient rien, quoiqu'il se passe. Mais la jeune mère lui a froidement répondu qu'ils vivaient en dehors du cercle de surveillance.
Son mari a alors plaisanté et lui a dit qu'elle pouvait très bien aller dormir chez sa soeur, mais Rellisawë a sa dignité, elle a donc refusé. Elle ne craint pas pour elle, mais pour Earwen...
Cette dernière déposa un baiser humide sur la joue de sa mère, et monta les escaliers de bois pour rejoindre sa couchette.

-Bonne nuit maman, à demain !
-A demain Earwen !

* * *

Il faisait beau ce matin là, et Rellisawë avait demandé à sa fille d’aller au marché pour acheter de quoi manger. Ils n’étaient pas riche, mais avaient quand même de quoi se nourrir.
Et donc, la petite blonde partit, toute joyeuse. Earwen adorait voir tous ces gens, et puis elle connaissait beaucoup de monde, et on lui offrait toujours une pomme.
Arrivée à destination, elle ne vit personne. Rien, il n’y avait rien, pourtant, la petite entendait bel et bien des voix. Elle sursauta alors quand elle vit apparaître quelque chose qui lui ressemblait, mais en plus foncé. Elle fronça les sourcils, s’approcha de cette créature, et demanda :

-Bonjour. Savez-vous pourquoi les gens du marché ne sont pas là ?

La créature sombre dévisagea la jeune fille, et prise d’un élan de pitié, lui lança :

-Va t’en loin d’ici, petite, et ne revient jamais !

Earwen ne comprit pas vraiment pourquoi on lui disait de fuir, et elle préféra se diriger vers le coeur de village. Mais son coeur à elle faillit s’arrêter de battre quand elle vit des immenses flammes qui embrasaient les bâtiments. Que ce passait-il ?
La jeune fille se mit alors à courir en direction de sa chaumière, courut, et courut encore. Arrivée devant la porte, elle hurla :

-Maman, il faut partir, le village brûle !

Elle n’entendit aucune réponse. La porte était entrouverte, et c’est là qu’elle aperçut sa mère, bâillonnée à côté de son mari. Earwen émit un hoquet de surprise, et la créature sombre tourna la tête. Son regard froid traversa celui de la fillette mais il s'en désintéressa. La jeune fille regardait toujours, attentive aux évènements. Soudain, la créature qu’elle ne conaissait pas brandit une sorte d’épée, et l’abattit sur le coeur de la belle Rellisawë. Sa robe se tintait lentement de rouge, et elle était maintenant effondrée à terre, souffrant à l’agonie. Earwen ouvrit la porte, et se précipita au côtés de sa mère.

-Maman ! Debout ! Lèves-toi ! criais la petite.

Ambrosio réussit tant bien que mal à retirer son baillon, et hurla à sa fille :

-Pars, Earwen, court le plus vite que tu le pourras !

Et là, le Drow abattit une nouvelle fois son épée mais la planta de façon verticale dans le front de l'elfe. Alors, la petite fille se mit à courir, et à courir à ne plus s’en arrêter. Elle courait à découvert, à travers la pleine qui s’étendait sur des kilomètres devant sa chaumière. C’est alors qu’elle ressentit une effroyable douleur dans le dos, et elle s’affala sur le sol. Elle sentait qu’elle perdait peu à peu conaissance d’elle-même, et la dernière chose qu’elle vit fut le visage d’une de ses choses sombres.


* * *

La petite Earwen se réveilla quelques heures plus tard, dans un lit douillet. Elle se releva et gémit de douleur.

-Tu es réveillée ?
-Je... Qui êtes vous ?!

Un vieil elfe venait d’apparaître dans l’encadrure de la porte. Il était vêtu d’une longue robe, et avait une allure assez impressionante. Ce dernier lui sourit de son visage ridé, s’approcha du lit, et lui posa une main sur le front :

-Tu n’as plus de fièvre, c’est mieux. Je suis le mage Dinendal, je t’ai trouvé dans la clairière, à quelques lieues d’ici. Tu étais gravement blessée. Comment t’appelles-tu ?
-Je m’appelle Earwen. Papa m'a dit de partir, alors j'ai obéis. Quelque cose à frapper ma maman et elle est tombée. Papa va surement l'emmener chez l'apoticaire. Ils viendront surement me chercher bientôt...
Les pensées de la petite restaient floues, mais elle parvint à continuer, en fronçant les sourcils, comme si elle ne comprenait pas :
-Il y avait de grandes choses noires... Elles me ressemblaient toutes. Mais elles étaient...noires.
-Des Drows, ils sont donc bel et bien revenus.
L’elfette ne comprit pas le mot ‘Drows’, mais se laissa retomber sur l’oreiller doux.
-Dors petite fille, tu en as besoin.

* * *

Cela faisait maintenant 7 ans qu’Earwen avait rencontré le vieil homme. Il lui avait révêlé la mort de ses parents un peu plus tard. Il lui avait appris des tonnes de chose, et avait même tenter de lui apprendre quelques notions de magie, peine perdue car la demoiselle semblait ne pas vouloir en entendre parler. Il lui avait donc enseigné l’histoire de son pays, de celui des hommes, des nais, et des Drows, et grâce à ce vieil homme, elle savait maintenant se battre comme une véritable guerrière, ou en tout cas, c’est ce qu’elle aimait dire à longueur de journée.
Earwen avait peu à peu effacer le souvenir de cette journée ensoleillée et avait admis malgré elle la disparition de ses deux parents. Mais elle ne les avait pas oublié, en aucun cas, et elle avait même voulu retourner récemment à la chaumière. Le temps l’avait achevée, elle était à moitié effondrée, et les poutres étaient pourries. Les corps de ses parents avaient disparu, probablement enterrés avec le reste du village, et Earwen n’avait pas eut la permission de retourner toute la lande pour les retrouver.
Elle avait cependant tiré des débris le vieux sabre de son père, et Dinendal avait réussi à lui rendre sa brillance avec un peu de magie.
Earwen avait beaucoup évolué, et c’était devenu une demoiselle à forte tête qui n’écoutait qu’elle-même, excepté le vieux mage Dinendal, pour qui elle éprouvait un respect inimaginable. Ce n’était d’ailleurs pas la seule. Quand on avait appris que les Drows étaient de retour, les gens s’étaient raccrochés à la magie et maintenant, le vieux sorcier était vénéré de tous. On lui avait même proposé un palais, mais il avait refusé, prétendant que la modestie était bien la seule chose qui devait rester vénérable. Alors, avec Earwen, ils continuaient à vivre dans leur chaumière réconfortante.

* * *

-Mademoiselle Tasartir, je suis désolé, mais nous n’avons pas pu sauver votre grand père…

Cette phrase résonna comme un coup de couteau dans l’esprit de la jeune elfe. Non, ce n’était pas possible, il était sa seule famille.

-Il est décédé d’empoisonnement…
-TAISEZ VOUS ! s’emporta Earwen.

Elle devait réfléchir, rester calme. Mais non, elle ne pouvait pas ! Une larme coula sur sa joue, et elle laissa déborder sa colère et sa tristesse sur l’apothicaire en le traitant de vaurien, et d’autres noms dont il vaudrait mieux que je n’en dise rien tellement ils étaient injurieux.
Earwen s’enferma alors dans sa chambre, claquant la porte de bois de sa pièce, son univers. Elle sauta sur son lit, et enfouit sa tête dans l’oreiller. Soudain, elle sentit quelque chose qui n’avait rien à voir avec un tissu. Elle souleva alors l’oreiller, et y trouva une lettre en parchemin. Elle déplia le vieux papier, et sourit en reconnaissant l’écriture de Dinendal.

-J’en étais sûre, murmura-t-elle pour elle-même.

Elle commença alors la lecture.

Chère Earwen,
Je suis désolé, je sens que je vais faillir à ma promesse, et si tu lis cette lettre, c’est que c’est bel est bien arrivé. J’aurais tellement aimé rester auprès de toi, mais là n’est pas le sujet de ma lettre.
Tu es en danger, Earwen, tu cours un grand danger. Maintenant que je suis décédé, les enchantements que j’avais pratiqués ne fonctionnent plus, ni sur toi, ni sur la chaumière. Je te conseille vivement de quitter cet endroit le plus vite possible, et de te diriger vers la cité des elfes, là où vit ton peuple. Tu trouveras ton sabre et ton poignard sous ton lit, je les y ai placé avant de m’endormir dans mon éternel sommeil. Prend bien garde, les Drows sont partout, de plus, tu portes la marque. Je ne t’en ai jamais parlé, mais je pense que le moment est venu. Ta cicatrice te trahira à tout jamais, cache là, ne la montre à personne, ta vie est en jeu. Cette cicatrice permettra au Drow qui a assassiné ta famille de te retrouver, et de t’achever.
Alors cours jusqu’à l’écurie, Plume et Liseron t’attendent, oui, je t’en fais cadeau.
Bonne chance Earwen,
Avec tout mon affection,
Dinendal


* * *

Et voilà déjà six mois qu’Earwen étaient en fuite avec son cheval Plume, et son corbeau, Liseron. Elle supportait assez bien cette solitude, mais elle avouait que la chaleur du village lui manquait. Elle était maintenant à deux lieues de la cité elfique, et elle allait enfin découvrir ce dans quoi vivait sa race. Elle avait été retardée, et le séjour qu’elle aurait du faire en maximum deux semaines avait durés plusieurs moi. Elle était tout d’abord tombée malade et était restée immobilisée pendant plus d’un mois, en suite, elle avait du faire face à deux Drows et la confrontation lui avait fait mal autant physiquement que mentalement. Mais enfin, elle approchait de cette magnifique citée, et quand elle la vit enfin, elle écarquilla les yeux.
C’était magnifique.
Descendant de son cheval, elle s’avança vers le garde qui, méfiant, regarda son armure noire, et son corbeau. Earwen décendit de sa monture, et celui-ci la laissa passer, non sans une onde de sarcasme. Décidément les jeunes femmes de combat n’avaient pas bien l’air d’être appréciée ici.

* * *

Voilà bien des années que la jeune Earwen était arrivée en ce lieu, et elle avait enfin atteint sa majorité. Elle était enfin considérée comme femme, et c’était immédiatement engagé dans l’armée. Depuis quelques temps, on la respectait un peu plus, non pas qu’elle fut risée auparavant, disons qu’on avait légèrement tendance à la sous-estimer.
C’était donc en tant que soldat que la jeune femme traversait maintenant les rues de la ville, qu’elle avait si souvent traversée durant ses 50 dernières années. La ville l’avait vu grandir, et elle allait maintenant la voir combattre.
Earwen avait déjà à son actif quelques combats, souvent contre les humains mais aussi contre des Drows. Elle n’avait cependant rarement vu des nains, et éprouvait envers eux un certain respect qu’elle n’avait envers aucune autre créature. Pourquoi ? Aucune idée.
Earwen va dont enfin pouvoir défendre sa vie et celle des autres, et va enfin pouvoir se prouver qu’elle est capable de faire quelque chose. Elle veut sauver l’honneur de sa famille, de Dinendal, et veut à tout prix les venger.
La suite ? Elle n’est pas encore écrite, mais ça ne saurait tarder.


Dernière édition par Earwen Tasartir le Jeu 2 Oct 2008 - 20:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://leiia55.skyrock.com
Ambre Soltariel
Humain
Ambre Soltariel

Nombre de messages : 1988
Âge : 33
Date d'inscription : 28/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Earwen Tasartir [Soldat] Empty
MessageSujet: Re: Earwen Tasartir [Soldat]   Earwen Tasartir [Soldat] I_icon_minitimeJeu 2 Oct 2008 - 19:00

Rebienvenue alors pour cette fiche complétée Razz

Décidément il va falloir que je te présente Ange, vous avez le même caractère.

Sinon, dans la description mentale, tu as oublié de modifier certaines choses : la montée en grade, le commandement des troupes... Met-le mais à l'écart, en expliquant qu'elle se comportera comme ça quand elle sera gradée Wink

Pour l'histoire, un truc qui me dérange encore... Les parents savent qu'il va y avoir une attaque et ils ne font rien pour protéger leur fille ou leurs proches. A ta place, pour ne pas changer, tu peux simplement dire qu'il y a des rumeurs d'attaques de drows dans la région et que le village redoute un peu d'être ciblé à son tour.

Le coup d'épée au coeur tue sur-le-champ... et mort on ne peut plus parler Wink

Elle parle de la mort de ses parents... d'une manière un peu froide je trouve, surtout pour une fille aussi jeune.

Ah, un elfe est imberbe, il ne peut pas avoir une longue barbe blanche le pauvre Razz

Citation :
Earwen releva sa visière

Visière hein ? Désolée pas de casque ^^


Voilà corrige ces quelques points stp et je te valide Wink
Revenir en haut Aller en bas
Earwen Tasartir
Elfe
Earwen Tasartir

Nombre de messages : 43
Âge : 28
Date d'inscription : 29/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Earwen Tasartir [Soldat] Empty
MessageSujet: Re: Earwen Tasartir [Soldat]   Earwen Tasartir [Soldat] I_icon_minitimeJeu 2 Oct 2008 - 20:39

Viilou', et un grand mercii à toi, là, tu viens de m'apprendre bien des choses !'

Honnêtement, j'ai pas grande conaissance des elfes, et je ne me doutais pas qu'ils étaient imberbes...

Encore mercii' !
Revenir en haut Aller en bas
http://leiia55.skyrock.com
Ambre Soltariel
Humain
Ambre Soltariel

Nombre de messages : 1988
Âge : 33
Date d'inscription : 28/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Earwen Tasartir [Soldat] Empty
MessageSujet: Re: Earwen Tasartir [Soldat]   Earwen Tasartir [Soldat] I_icon_minitimeJeu 2 Oct 2008 - 21:37

Parfait :D

Fiche validée, Sois la bienvenue sur Mira !

Tu peux allez voir les liens suivants (certains te seront refusés tant qu'un admin ne t'aura pas mis tes couleurs Razz)

Like a Star @ heaven Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Like a Star @ heaven Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Like a Star @ heaven Le comptoir ~ Pour créer ton compte en banque et gérer l'argent que tu gagnes / que tu dépenses^^
Et enfin, si tu as des question, n'hésites surtout pas à demander de l'aide à un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.

Bon jeu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Valentin
Elfe
Valentin

Nombre de messages : 1844
Âge : 26
Date d'inscription : 23/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  +- 1700 ans
Niveau Magique : Archimage.
Earwen Tasartir [Soldat] Empty
MessageSujet: Re: Earwen Tasartir [Soldat]   Earwen Tasartir [Soldat] I_icon_minitimeVen 3 Oct 2008 - 20:30

Bienvenue belle demoiselle :mrgreen:
Belle fiche, en passant ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Earwen Tasartir [Soldat] Empty
MessageSujet: Re: Earwen Tasartir [Soldat]   Earwen Tasartir [Soldat] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Earwen Tasartir [Soldat]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Earwen Tasartir [Soldat]
» Raiser de Perse [Ex-Soldat]
» Nive [Soldat]
» Earwen Ringeril
» Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Elfes-
Sauter vers: