Partagez
 

 Azadeh Shah [Maitre Coq]

Aller en bas 
AuteurMessage
Adeh
Humain
avatar

Nombre de messages : 131
Âge : 36
Date d'inscription : 30/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Azadeh Shah [Maitre Coq] Empty
MessageSujet: Azadeh Shah [Maitre Coq]   Azadeh Shah [Maitre Coq] I_icon_minitimeMar 30 Sep 2008 - 19:30

Nom/Prénom : Azadeh Shah
Âge : 24
Sexe : F
Race : Humaine
Particularité : Ne porte que des sarouels ou assimilés, pour protéger ses cuisses tout en les dissimulant (voir description physique).
Comportement obsessionnel.



Azadeh Shah [Maitre Coq] Azadeh

Alignement : Neutre
Métier : Maître coq (plus ou moins pirate, plus ou moins repentie)
Classe d'arme : Corps à corps virevoltante

Équipement : Peu de possessions ou de richesses.
Des vêtements de voyages, usuels, simples, de type perses et arabisants. Sarouels, chemises amples, bandeaux divers, et bottes à ceintures.
Sacs de voyage et nombreuses sacoches, plus ou moins accrochées à ses vêtements, lui permettent de garder la quasi totalité de ses possessions vitales sur elle.
Pour seule armure, un corset de cuir sombre, des protections d'avants bras, et des gants de cuir.

Ses armes sont de trois types.
Pour le combat, un large cimeterre et un autre, plus petit, trônent l'un dans son dos et l'autre à sa hanche. Elle s'en sert que ce soit pour combattre ou se déplacer.
Pour sa défense, sa ceinture est hérissée d'une rangée de morceaux de métal... Qui d'autre qu'elle tentera d'y toucher verra ses mains mises à mal.
Pour la cuisine, une armée de couteaux ! Précieux, aiguisés, elle les manie mieux encore que ses cimeterres, faisant virevolter les aliments avec les uns comme elle fait virevolter la chair avec les autres... Mais elle ne s'en sert pas pour combattre. Il faudrait la pousser dans ses derniers retranchements pour ça.

Sa seule richesse est un coffre à épices plutôt rares et recherchées. Son nécessaire de cuisine est presque son nécessaire de survie.

Elle possède une petite échoppe sur Meca. Rien de rutilant, mais elle y a ce qu’il faut pour cuisiner, et vends ses plats à terre lorsqu’elle n’est pas en mer. Quelques tables pour jamais plus de quatre ou cinq clients à la fois. Elle dort sur une paillasse dans le grenier.



Description physique :
Azadeh est une jeune femme de taille moyenne à la carrure athlétique. La peau très matte, les cheveux d'un noir aussi sombre que ses yeux, le port altier dans une attitude de tension permanente, son visage au type persique couplé à la cambrure prononcée de son dos dégagent un exotisme parfois troublant.
Elle ne cherche pas la féminité, mais ne peut la renier. Ses épais cheveux ont peau être coupés aux épaules, ils bouclent et se rebiffent pour prendre volume et liberté.
Sa poitrine compressée dans des bandages serrés est dissimulés sous des chemises de lin aux teintes ocres et pourpres... Mais cela ne suffit pas à la soutirer aux appétits masculins. Les tissus glissent sur la cambrure de son dos, dévoilent parfois les muscles dissimulés sous son ventre, et agrippent ses hanches comme si son corps voulait crier "à l'aide, je suis une femme, pas une guerrière!".
Mais Azadeh est une guerrière, que son corps le veuille ou non. Ses ongles sont coupés courts, sa peau parsemée de cicatrices fines, ses pieds enfermés dans des bottes sans talons.
Démarche souple et féline, elle a appris à bouger avant toute autre chose. C'est une acrobate, et tout en elle l'indique. Assurance. Trop d'assurance. Elle sait où mettre chacun de ses prochains pas pour qu'il ne soit pas dans un sentier trop battu.

Azadeh, comme chacun, cache des cicatrices brûlantes au creux de son corps. Au creux de ses cuisses. Refermées, cicatrisées, mais l'esprit fait souffrir plus que le corps, parfois.

Elle n'aime pas les sentir compressées, ces cicatrices, alors elle porte des sarouels, des pantalons larges de tissus fins, qui ne font qu'amplifier les formes de son buste. La féminité qui se bats, toujours. Et pourtant... Pas de robes, ni de jupes, jamais. Trop fragile, pas assez protecteur.




Description mentale :
Azadeh est tranchante. Et humaine.
Elle ne sait pas où elle va, et sait à peine ce qu'elle aime. Elle est donc instable, tout en cherchant désespérément la stabilité. Elle vient de perdre le but, le sens de sa vie. Elle n'a plus rien, et flotte dans le vague avec pour seule bagage son savoir faire et le besoin de s'accrocher à quelque chose.
Elle n'est pas amicale, et répugne à s'attacher aux autres. De même, elle n'est pas capable d'admirer. Tout au plus de respecter. Les autres, autour d'elle, ne sont que des pièges à ses yeux. Pièges pour l'affaiblir, la faire partir dans de mauvaises voies.
Elle ne s'intéresse pas à la notion de bien ou de mal. Elle veut juste avancer, trouver de nouveaux buts. Avec les uns ou les autres quelle importance? Tant qu'elle avance...
Qui peut se targuer d'être bon ou mauvais? Personne, selon elle. Pas une race, pas un clan ne justifie d'être catalogué. Elle est persuadée que chaque personne cache autre chose en elle qui peut se révéler à tout instant. Alors, elle ne croit ni au bien, ni au mal, ni au catalogage. Elle se méfie, c'est tout.

La seule chose qu'il reste à Azadeh, c'est son savoir faire. Ses armes. Ses acrobaties. Et sa cuisine. Ses arts, comme elle les appelle. Pour eux, elle s'enflamme, son visage s'éclaire et son enthousiasme s'emballe. Ce sont les seules choses sûres de sa vie.

Azadeh est également une jeune femme obsessionnelle. Elle peut faire des fixations profondes sur des sujets, des personnes, pouvant s'obséder sans raison pour telle ou telle chose. Besoin constant de trouver un sens à sa vie qui la force à se jeter de toute ses forces dans tous les murs qui l'entourent. Se blesser l'âme pour essayer de la faire réagir. Tout en protégeant son corps qui a assez donné. Essayez de la toucher, vous verrez bien à quel point elle considère ce corps comme sa seule et unique propriété.

Azadeh ne se sent pas capable de vous aimer, mais pourrait bien vous suivre jusqu'au bout du monde...

Pourquoi?

Parceque son histoire...




[Je coupe mon post en deux, j'ai dépassé la limite de taille autorisée, désolée ^^" ]


Dernière édition par Azadeh le Mer 1 Oct 2008 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adeh
Humain
avatar

Nombre de messages : 131
Âge : 36
Date d'inscription : 30/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Azadeh Shah [Maitre Coq] Empty
MessageSujet: Re: Azadeh Shah [Maitre Coq]   Azadeh Shah [Maitre Coq] I_icon_minitimeMar 30 Sep 2008 - 19:30

Histoire :
Parceque son histoire commence dans la romance pathétique et l'enthousiasme enfantin. Comme celle de beaucoup de jeunes filles destinées à être érudites. Médecin, plus exactement. C’était son « destin ».

Azadeh aurait du devenir une éminente guérisseuse, si, engoncée dans un corset et une jupe trop fendue, partie quérir en ville quelques ingrédients pour son maître du moment, elle ne s'était pas arrêtée à trainasser sur les quais de sa ville portuaire.
Oh, pas de mésaventure grandiose, pas d'évènement surprenant. Juste le coeur qui s'emballe et qui virevolte comme la plus cruche des princesses de contes de fées.

Un bateau. Un homme. Tout ce qu'il fallait pour faire inutilement basculer une vie... Un capitaine, et bien entendu un pirate. Ce genre d'homme à la barbe mal rasée et aux cheveux sales, dont le regard sombre font se pâmer les demoiselles en manque de sensation forte.Et Azadeh ne tarda pas à se pâmer. Il fut sa première obsession. Cette homme, un jour, elle l'aborderait ! Elle s’en fit la promesse !
Mais pour cela... Il lui fallait être à son niveau.

Si je vous dit que c'est ainsi qu'Azadeh décida de plaquer sa vie pour devenir pirate, ne trouveriez vous pas cela ridicule? Le ridicule ne tue pas, heureusement pour elle. A peine quelques jours plus tard, elle prenait la mer comme médecin de bord, déguisée en homme pour rejoindre un équipage. L’équipage du tout nouvel élu de son cœur, qui avait deux fois son âge, un désintérêt complet pour les midinettes de sa sorte, et qui la prenait de toute façon pour un jeune garçon, puisqu‘elle se faisait passer pour tel.


Je vous sens septiques. Vous pensez qu'une jeune femme déguisée en homme et sans expérience ne tiendrait pas une semaine sans se faire découvrir? La jeune femme était plutôt une fille, n'avait que 17 ans, et tint exactement trois jours et une nuit avant que la nausée du mal de mer qu'elle se découvrit ne la fit à la fois vomir par dessus bord, se faire soutenir par un compagnon, et offrir ses vêtements au vent qui dévoila d'une bourrasque moqueuse la chair de sa poitrine.

A 17 ans, sur le navire de l'homme pour qui son coeur d’apprentie princesse avait flanché, Azadeh découvrit l'amour. Une longue nuit en compagnie d'hommes d'équipages que le morceau de chair dévoilé n'avaient pas laissés indifférents. Elle en garda, au creux des cuisses, les marques d'ongles et de lames qui ne la quitteraient plus, et qui lui briseraient l'âme.

Briser l’âme ? Pas vraiment, en fait… Aurait il fallu ? S’effondrer, pleurer un entrejambe malmené, et se déclarer amèrement haineuse envers les hommes ? A vrai dire, Azadeh en déduit surtout qu’elle avait été stupide et imprudente. Et un couperet vint trancher son esprit. Peut être une façon de se protéger. Peut être une autre manifestation de son esprit fragile à la limite de la folie ? Quoiqu’il en soit, plutôt que d’en sortir brisée, elle en sortit tranchante. Maintenant, elle se défendrait. Toujours. Elle apprendrait.


Mais le beau capitaine, le fameux, dans tout ça, allait il venir ? Au moins la ramasser au sol pour une longue et tragique scène qui mènerait à leur premier baiser déchirant?
Il vint, mais dans ses rêve. Rêves semi éveillés, alors qu'elle était jetée à la mer par ses bourreaux d‘une nuit. Le capitaine ne verrait rien, et ne saurait rien. Il ne vit d’ailleurs rien, et ne sut rien.

Azadeh eut de la chance une fois dans sa vie. Celle de ne pas se noyer, et de s'échouer sur une plage. Elle eut la malchance de ne pas avoir la présence d'esprit de ne pas regagner ses pénates. Car à l’obsession du capitaine qu’elle ne pouvait oublier, se superposait désormais celle de l’envie d’apprendre à se défendre, à se battre !

« Je dois être forte. » Des mots dignes du plus savonneux des romans de scribe mélodramatique. Et pourtant, elle les prononça au pêcheur qui la retrouva allongée sur la plage. Pêcheur qui eut la sympathie de ne pas faire preuve de perversité, et de la ramener dans la tiédeur humide de sa pauvre bicoque pour la soigner.

« Je dois être forte… »
« C’est ça c’est ça, tu dois surtout éviter t’prom’ner l’cul à l’air. »

Elle considéra la réponse pleine d’intelligence et de bon sens. Peut être que son aversion des robes en découla-t-elle… Un détail de plus qu’elle pris pour argent comptant.

Elle se releva après quelques semaines, et tourna le dos à ses erreurs. Pour les oublier. De façon à les réitérer un jour, penserez vous? Non, pour être forte!
...Et oui, peut être pour les réitérer un jour.

La suite? Elle fut à la hauteur de ses errances précédentes : elle s’enfonça dans son obsession. Devenir forte. Devenir pirate. Devenir à la hauteur du capitaine. Ha, et apprendre à éviter à tout prix qu’on l’effleure.

Elle chercha l’apprentissage auprès de confréries pirates peu recommandables, mais plus que fines lames. Elle apprendrait plus tard à éviter à tout prix qu’on l’effleure... Il lui fallait de quoi payer ses « cours », et elle ne vit rapidement qu’une seule solution.

Là encore, du scepticisme? Payer en nature, si jeune, lorsque l’on a perdu toute innocence une nuit houleuse sur un navire? Impossible, trop de blessures, trop de douleur, ses cuisses n’avaient pas même encore cicatrisé !
Et pourtant... Azadeh le fit. Parceque son corps ne signifiait pas grand-chose, une bien faible contribution à payer face à ses obsessions, à ce qui envahissait son esprit tout entier. Plus tard, elle mettrait toutes ses errances dans un coffre, en jetterait la clef, et oublierait tout dans les bras du capitaine de deux fois son age qui ne connaissait même pas son existence.

Restent six années de sa vie à raconter, alors que vous n’en connaissez que six semaines. Que de pages à noircir songerez vous ! Peut être pas... Les six années suivantes ne furent consacrées qu’à deux choses : progresser, et se faire connaître.

Progresser au combat. Dans son esprit d’ancienne étudiante, c’était la seule chose qui semblait… Avoir de la classe. Oui, de la classe, elle réfléchissait encore ainsi. Elle devait en imposer. Ce n’est pas par passion, parcequ’elle avait ça dans le sang, qu’elle se tournait vers un style de corps à corps acrobatique. Pas parce que sur un navire, c’était d’une efficacité redoutable. Pas parce que pour se jeter d’un cordage à l’autre et échapper à un adversaire sans se faire toucher, c’était l’idéal. Non, c’était parcequ’elle avait vu quelque un le faire… Et qu’elle avait trouvé cela fascinant, au point d’être... Obsédée par le besoin de faire de même.

Et elle n’excella pas parcequ’elle y était prédestiné. Elle excella parcequ’elle ne fit que cela pendant six ans. Apprendre à se battre pour devenir une pirate reconnue, séduire le capitaine de deux fois son âge, et éviter qu’on la touche. Toutes ses fascinations réunies en une seule.

Passons les détails, ils sont nombreux et viendront en leur temps. Sauter directement à la fin du conte de fées ne se fait pas, mais cette fin ci mérite d’être connue.

Alors qu’Azadeh avait acquis une technique impressionnante , et une certaine reconnaissance, elle eut vent de la présence de son fameux capitaine dans la même cité qu’elle alors qu’elle faisait escale à Meca ! Son cœur de petite princesse effarouchée se remit à battre comme au premier jour… si ce n’est que cette fois ci, elle se sentait prête !

Elle se précipita… Dans une boutique de fripes, pour renouveler son attirail. Le paraître, toujours le paraître... Autre obsession.

Puis elle suivit les traces de l’homme qu’elle avait enfin retrouvé ! Direction le Cabinet de Suicide !

Pas une seconde elle n’imagina que le nom de cette échoppe puisse entraîner quelque chose de funeste... Jusqu’à ce qu’elle y pénètre comme une chatte qui aurait senti l’odeur de ses petits perdus.

Point de capitaine, ici. Simplement « elle ». Une femme, des boucles vertes, un corset pourpre et des yeux de sang. La femme qui offre la mort contre rémunération. Qui aide à se... Suicider?

Suicider.

De toute la discussion qu’elle eut avec la femme qui offre la mort au sujet du capitaine de deux fois son àge, Azadeh ne retint que ce mot. Suicide. Et un autre : pourquoi ?

Tout ça pour… ça. Tout ça pour... Rien ! Le capitaine ténébreux venait de se foutre en l’air ! Non... Pire... Il n’avait pas eu l’entrejambe de le faire. Il venait de se faire foutre en l’air par la donneuse de mort!

Pourquoi ? Pourquoi pourquoi pourquoi pourquoi pourquoi... Pourquoi? !

A cet endroit du récit, vous avez sans doute compris qu’Azadeh était plutôt obsessionnelle ? Elle avait couru après un homme qui représentait tout pour elle et qui venait de mourir. Hors, il fallait remplacer cette obsession. Et bien ce pourquoi tombait à point nommé !

Oh, ce n’était pas du désespoir, de la tristesse, ni même de l’incompréhension. Non, juste le besoin de savoir. Savoir pour savoir. Pas pour en tirer un enseignement ou un soulagement. Juste pour avoir un nouveau but à suivre.

Et les choses sont bien faites, même si une demoiselle à la chevelure de gazon printanier n’approuvera sans doute pas cette remarque. Oui, mais choses sont bien faites, car ladite donneuse de mort couleur sang et marimo avait la réponse à ce pourquoi.

Azadeh se jeta alors contre un nouveau mur : le secret professionnel.

La donneuse de mort sua sang et eau (ce n’est presque pas une image) pour mettre la dérangeante questionneuse dehors. Pourquoi, pourquoi, pourquoi tant de pourquoi? Au diable ! Ce dont elle ne se doutait pas, c’est que dans les évènements à suivre… Elle devrait souvent, très souvent recroiser Azadeh. Et oui, elle était sa nouvelle obsession : arracher le pourquoi à la donneuse de mort ! Et pour cela, Azadeh entrepris de la suivre à la trace.

A la trace par intermittence. Car d’autres obsessions devaient être assouvies. Alors, ce fut une poursuite entrecoupée de pauses. Car rien ne doit se passer de façon intelligente, sinon les choses sont trop simples.

N’ayant plus aucune raison de devenir pirate, ni de s’entrainer, Azadeh se retrouva, en plus d’avoir l’esprit envahi par un énorme pourquoi, sans aucun but. Rien. Le néant devant elle, sur son chemin.

Alors, une fois de plus, elle tourna le dos au passé, pour se consacrer à sa passion. La cuisine.

Je vous vois perplexe, j’aurais sauté un épisode? Passion pour la cuisine? Depuis quand? Si, Azadeh était coq, sur les navires pirates, en plus d’être combattante. Et coq excellente. Pourquoi ? Comment? Il y a eu tout un cheminement jusqu’à cet état de fait devenu une passion, mais... On ne dévoile jamais tout aux premières présentations, voyons ! Et vous savez déjà comment elle a perdu sa virginité, et pourquoi elle est devenue farouche combattante. Le pourquoi de ses talents de cuisinière sera pour une autre discussion au coin du feu.

...

Avons-nous seulement un feu?

Quoiqu’il en soit, oui, Azadeh aimait par-dessus tout la cuisine, et était à la fois recherchée en tant qu’ancienne (mais jeune!) piraté, et ayant un soudain désintérêt pour la profession... Elle réunit le peu d’économies qu’elle avait conservées, pour partir s’installer en ville. Oh, tout de même à Meca. Ce n’est pas parce que l’on n’est plus pirate que l’on ne doit plus les aimer !

Par ailleurs, elle continua à proposer ses servies en tant que maître coq sur divers navires, pirates ou non, qu’elle continua à défendre au combat.

En fait, quelque part, elle était toujours un peu pirate, et toujours un peu mercenaire. Mais pas dans son esprit. Dans son esprit, elle était coq. Coq combattante, peut être? Ha. Oui. Coq de combat.

Passons ces traits d’esprit ne faisant rire qu’elle, et revenons à son échoppe. Au cœur de Meca et de ses ruelles, elle ouvrir une cantine de terre. Maître coq de combat terrestre, voilà qui occupait ses journées lorsqu’elle ne louait pas ses services. Et, curieusement, sa cuisine trouva une certaine renommée. Elle déposait dans ce qu’elle préparait tout son amour des goûts, et découpait le tout avec son amour des lames, ou le recouvrir de son amour des épices.

Plats tranchants, plats piquants… Elle n’eut cependant jamais plus qu’une échoppe et quelques clients à la fois, car elle aimait voir sur leur visage le commentaire de ce qu’ils mangeaient. Et pour cela, ils ne devaient pas être trop nombreux.

Une année se passa ainsi, plutôt paisible, entrecoupée de moments sur terre et en mer, sans vaisseau fixe ni attache, dans le flou d’un avenir vague, on lui avait coupé sa ligne directrice…

La donneuse de mort retendit soudainement la ligne en quittant Meca ! Un jour, Azadeh ne la trouva pas lors de l’une de ses éternelles « visites du pourquoi », comme elle les appelait. Alors, son obsession put se gaver tout son saoul de cette nouvelle mission sacrée, ou en tout cas sacrée mission... Retrouver la donneuse de mort aux cheveux marimos et à l’odeur de sang! (ou de steack tartare, selon Azadeh).



Il reste beaucoup à dire sur cette jeune femme de 25 ans. Oh, là haut, peut être avez-vous lu 24. Ne parlez donc pas d’àge à une femme, encore moins quand l’une de ses obsessions concerne les chiffres pairs ! Ha, je n’avais pas encore parlé de ce détail ? Vous voici au courant. Et elle aura donc 24 ans jusqu’à ce qu’elle en ait 26.

Il manque aussi peut être certains noms? Parceque dans l’esprit d’Azadeh, les noms ne s’ancrent pas autant que ce qu’ils représentent. Le capitaine de deux fois son àge et la donneuse de mort à l’odeur de tartare en sont d’excellents exemples. Elle est ainsi, qu’y puis je? Je n’ai fait que la créer, après tout, je n‘ai pas plus d‘implication que ça dans l‘existence de cette jeune femme !

Quoiqu’il en soit, voilà une partie de son histoire.

Une vaste obsession.

Ou une vaste blague... Qui sait.





~~~~~

Comment trouves-tu le forum ? :
Un peu effrayant de prime abord... Beaucoup à lire, beaucoup de membre... Mais même pas peur !

Comment as-tu connu le forum ? :
Par Terebantine (ou tout autre de ses pseudos ^^) qui m'en a fait l'apologie! J'ai craqué, me voilà.


Et mon avatar est en cours de réalisation, voilou ^^


Dernière édition par Azadeh le Mar 30 Sep 2008 - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Térébantine
Humain
Térébantine

Nombre de messages : 218
Âge : 36
Date d'inscription : 19/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Azadeh Shah [Maitre Coq] Empty
MessageSujet: Re: Azadeh Shah [Maitre Coq]   Azadeh Shah [Maitre Coq] I_icon_minitimeMar 30 Sep 2008 - 19:43

Vous-ici chère amie ? Mais quelle surprise ! *toussotte en regardant ailleurs* Je sens que ça va être animé Azadeh Shah [Maitre Coq] 717279 Azadeh Shah [Maitre Coq] 717279 Azadeh Shah [Maitre Coq] 717279

Bienvenue coupine ! :love:

(je me tire , je crois que j'ai pas le droit de répondre aux nouveaux non validés.....D'aileirs je m'en excuse platement au modo qui prendra en charge la demoiselle :dehors:)
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
Astéride de Valis

Nombre de messages : 2408
Âge : 31
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Azadeh Shah [Maitre Coq] Empty
MessageSujet: Re: Azadeh Shah [Maitre Coq]   Azadeh Shah [Maitre Coq] I_icon_minitimeMar 30 Sep 2008 - 21:56

Bonjour et bienvenue !

Alors là, vois tu, il y a une chose qui me dérange, qui me hérisse et m'énerve...C'est que je ne vois rien a redire a ta fiche que j'ai d'ailleurs lue d'une traite :) Et donc...Je suis dans l'obligation de te valider...


Ou pas...Il te manque un avatar Wink
Revenir en haut Aller en bas
Adeh
Humain
avatar

Nombre de messages : 131
Âge : 36
Date d'inscription : 30/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Azadeh Shah [Maitre Coq] Empty
MessageSujet: Re: Azadeh Shah [Maitre Coq]   Azadeh Shah [Maitre Coq] I_icon_minitimeMer 1 Oct 2008 - 6:31

Haha merci bien ^^

L'avatar est en cours de réalisation, je fais en sorte de le finir dans la journée et je le poste rapidement !
Revenir en haut Aller en bas
Daneva
Ancien
Ancien
Daneva

Nombre de messages : 6546
Âge : 27
Date d'inscription : 20/11/2007

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  36 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Azadeh Shah [Maitre Coq] Empty
MessageSujet: Re: Azadeh Shah [Maitre Coq]   Azadeh Shah [Maitre Coq] I_icon_minitimeMer 1 Oct 2008 - 7:14

Hmmm chair humaine ?
Connaissant Térébantine, et étant fan de Sweeney Todd, j'ai l'esprit quelque peu... tordu What a Face

Bienvenue sur le navire ! Une artiste aussi ? Térébantine nous ramène des collègues ?
Revenir en haut Aller en bas
Brylyan Naerth
Ancien
Ancien
Brylyan Naerth

Nombre de messages : 1168
Âge : 35
Date d'inscription : 08/04/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Azadeh Shah [Maitre Coq] Empty
MessageSujet: Re: Azadeh Shah [Maitre Coq]   Azadeh Shah [Maitre Coq] I_icon_minitimeMer 1 Oct 2008 - 8:57

Dès que ton avatar sera posté, tu sera validée a moins qu'un admin pointilleux n'ai quelque chose a redire a ta fiche, mais je doute Wink
Revenir en haut Aller en bas
Térébantine
Humain
Térébantine

Nombre de messages : 218
Âge : 36
Date d'inscription : 19/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Azadeh Shah [Maitre Coq] Empty
MessageSujet: Re: Azadeh Shah [Maitre Coq]   Azadeh Shah [Maitre Coq] I_icon_minitimeMer 1 Oct 2008 - 10:30

Ouaiiis!! Dans mes bras ma petite chair fraiche ^3^ !

Dan>> Et oui^^ ça vous dérange pas j'éspère *3* !
Revenir en haut Aller en bas
Adeh
Humain
avatar

Nombre de messages : 131
Âge : 36
Date d'inscription : 30/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Azadeh Shah [Maitre Coq] Empty
MessageSujet: Re: Azadeh Shah [Maitre Coq]   Azadeh Shah [Maitre Coq] I_icon_minitimeMer 1 Oct 2008 - 21:30

Et voilà avatar placé (faudra que j'en refasse un vertical à l'occasion j'ai un peu manqué de temps là ^^ )

Et ma louloute en grand :

Azadeh Shah [Maitre Coq] Azadeh
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
Astéride de Valis

Nombre de messages : 2408
Âge : 31
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Azadeh Shah [Maitre Coq] Empty
MessageSujet: Re: Azadeh Shah [Maitre Coq]   Azadeh Shah [Maitre Coq] I_icon_minitimeMer 1 Oct 2008 - 21:52

Alors j'ai le plaisir de te valider chère Azadeth :)

Like a Star @ heaven Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Like a Star @ heaven Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Like a Star @ heaven Le comptoir ~ Pour créer ton compte en banque et gérer l'argent que tu gagnes / que tu dépenses^^
Et enfin, si tu as des question, n'hésites surtout pas à demander de l'aide à un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.

Bon jeu parmi nous ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Azadeh Shah [Maitre Coq] Empty
MessageSujet: Re: Azadeh Shah [Maitre Coq]   Azadeh Shah [Maitre Coq] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Azadeh Shah [Maitre Coq]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azadeh Shah [Maitre Coq]
» Les NAC du Maitre de savoir
» Maitre d'Armes - Averna Severs
» Maitre de capacité
» maitre de jadielle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Humains-
Sauter vers: