AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre hors du temps (PV Kirua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Órelindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 488
Âge : 25
Date d'inscription : 18/11/2007

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Rencontre hors du temps (PV Kirua)   Dim 13 Jan 2008 - 13:30

La nuit est tombée sur Aleandir. Les jardins royaux sont remplis d'odeur tout aussi étrange les une que les autres, ouvrant un autre monde, étrange et lointain. La lune apparait doucement au-dessus d'un arbre gigantesque. Ses doux rayons s'infiltrent entre les branches, illuminant un lieu si calme et si silencieux qu'il semble ne pas être inscrit dans la course du temps. Comme si les heures et les années n'avaient pas prise sur lui. Puis, le rêve se brise, un oiseau s'envole, une brindille craque... Lui aussi est vivant, l'immobilité n'existe que dans la mort.

La course de la lune, déesse de la bonté ne finit pas. La belle dame éclaire tout autour d'elle, embellissant le monde. La vie n'est jamais plus belle qu'éclairé la nuit par cette si douce lumière. Un rayon argenté vint alors se poser sur une plante. Une plante comme il y en a partout en Aleandir, si simple qu'elle est rarement visible. Pourtant, à l'instant où elle se baigne dans cette si étrange lumière, elle resplendit et éclabousse de sa beauté tout le jardin. Plus jamais elle ne sera aussi belle... Mais déjà, le rayon est passé, la plante retourne dans l'anonymat, gardant seulement en elle quelques traces de cet incroyable moment...

La lune continue son chemin pour finalement illuminer le palais d'Aleandir. Endroit du rêve et de la beauté, abritant en son sein l'avenir du pays. Une atmosphère de paix et de confiance y règne. Plus la guerre approche, plus le peuple s'endort. Ils ont confiance en leur dirigeants. Mais lorsque le sang aura coulé pour la première fois, le peuple se réveillera.
Adossé à un mur, un garde, parfaitement droit observe la salle du trône, habité par les restes de ces conversations décidant le sort du pays. Il y a quelques heures, elle était emplie des bruits d'un conseil cherchant à exterminer le mal qui envahis ce pays. Mais sous les doux rayons de la déesse lune, elle reprend sa vraie allure, s'inscrivant dans la cycle de la nature et du rêve. Silencieuse, calme et hors du temps...

Un léger bruit se fait entendre dans le long couloir qui sépare la salle du trône des appartements royaux. Une ombre apparait. Enveloppé dans une lourde cape bleue nuit, la tête recouverte d'un capuchon, il est impossible de deviner qui peut être ce visiteur. Mais la silhouette marche, marche sans s'arrêter... Elle ne fait attention ni aux gardes qu'elle dépasse et qui s'inclinent devant elle, ni aux animaux qui viennent se frotter contre elle. Une incroyable grâce se dégage de chacun de ses mouvements, comme si, cette personne n'était pas un homme, mais un animal ou... une apparition.

Soudainement, la silhouette s'arrête et sa cape s'entrouvre légèrement, laissant apparaitre le bas d'une robe rouge et des pieds nus. Mais déjà, l'ombre est repartie, marchant vers cet endroit qu'elle seule connait. Où va t-elle ? Elle marche, c'est tout. Apparemment sans but précis... Mais la visiteuse nocturne s'arrête une nouvelle fois devant une porte à l'aspect banal. D'un pli de sa cape, une main blanche et délicate apparait. Hésitants, les doigts finissent par se refermer sur la poignée et la tourner. Un long escalier s'enfonçant dans les entrailles du château apparait alors. Cet escalier appartient déjà au mal, tout y est faux. La lune tente de s'y glisser, mais la porte est déjà refermée. La silhouette descend, descend, descend dans le noir complet jusqu'à une nouvelle porte éclairé par deux torches et gardée par un garde. D'un mot lancé par l'ombre, le garde s'éloigne et la silhouette s'approche de la porte.

C'est une porte toute simple, de bois, orné d'une serrure argenté. Mais elle est protégée par de puissants sorts, empêchant n'importe qui de s'en enfuir. L'ombre pose sa main au centre du panneau de bois et murmure quelques mots. Sans un bruit, la porte s'ouvre et, avant d'entrer, la visiteuse jette un dernier regard vers le couloir qui continue à sa droite, vers la salle de torture.

Ainsi, elle entre dans une petite pièce très simple, peu confortable. Il y a juste un lit, une table et une chaise. Sur cette table traînent les restes d'un repas et sur le lit, un elfe regarde l'intrus. Celui-ci enlève son capuchon laissant tomber dans son dos une cascade de cheveux doré. Elle tourne le dos à l'elfe et ne donne aucun signe qu'elle aie vu qu'elle n'était pas seule. La jeune femme enlève sa cape et l'a dépose sur la chaise. Sous cette cape bleue, elle porte une robe rouge assez simple, serré à la taille, avec des manches ouvertes à partir des épaules jusqu'au poignets. On peut donc voir ses magnifiques bras blanc, délicat mais puissant. Elle se retourne finalement vers le lit et l'homme put enfin voir son visage. C'est une elfe, a la peau blanche et pure et aux yeux couleur d'un ciel d'orage. Elle est sublime, représentation terrestre de la lune. Même pour les elfes, elle est la beauté. La jeune femme sourit gentiment à son prisonnier et s'assoit sur la chaise. S'adressant à lui d'une voix douce, Orelindë d'Aleändir, la reine des elfes semble comprendre tout ce qu'il ressent.


-Bonjour... J'espère que tu as pu te reposer... Tu te doutais, j'imagine que nous devrions t'interroger un jour. Et je préfèrerai que cela se fasse sans les instruments barbares apprécié par certain.

Après un silence, elle reprend, d'une voix si calme et si belle que l'on ne peut que deviner qu'elle est elle aussi en dehors du temps.

-Qui es tu ?


Dernière édition par le Ven 18 Jan 2008 - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://HPfic-6ansplustard.skyrock.com
Kirua Elensar
Drow
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1671
Âge : 23
Date d'inscription : 18/11/2007

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Rencontre hors du temps (PV Kirua)   Mar 15 Jan 2008 - 22:47

Kirua, kirua comment avait il se faire prendre aussi bêtement ? près avoir eu tant d'occasion de les tuer, eux la famille royale, se faire prendre en trébuchant, il était vraiment blessé pour avoir pu faire une telle faute d'inattention !
Il observa la pièce dans laquelle ces boulets de gardes l'avait enfermé; une serrure qu'il aurait pu crocheter facilement avec une aiguille a porté de main,hélas on l'avait fouillé et convisquer ses habits et donner des haillons pour éviter qu'il ne s'évade et puis une prison dont on s'évade avec une aiguille cache quelque chose, ce n'était pas tout.dans la pièce il y avait un lit une chaie et une table sur laquelle une assiette était posé, il n'y avait pas touché de peur de l'empoisonnement !


Il faisait nuit à Alëandir, personne pas un bruit,, grâce a son ouïe, il entendait les bruit du vent dehors, quand il perçut le bruissement d'une cape, le pas léger d'une elfe de haut rang, un garde qui s'incline lourdement, quelqu'un d'important venait ici,une femme d'après le pas et le bruissement de la cape, un homme aurait eut une cape lourd et un pas qui résonne !


Elle se rapprochait de plus en plus, elle était au bout du couloir, elle avançait elle arrivait devant la porte, ouvrait la porte en disant quelques incantations,elle entra,elle enleva sa cape, elle était très belle, une elfe de grand ligné, il la reconnut, c'était la reine d'Alëandir elle jetta un oeil dans la petite pièce et lui adressa la parole après s'être assit sur une chaise :

-Bonjour... J'espère que tu as pu te reposer... Tu te doutait, j'imagine que nous devrions t'intérroger un jours. Et je préfèrerai que cela se fasse sans les instrument barbares apprécié par certain.
avec la manière dont je suis emprisonné je n'ait point pu me reposé ! et puis les instrument de torture ne me font ni chaud ni froid !
Puis il se tut, elle lui posa une question,il sourit mais ne répondit que au bout d'un long moment
mon nom vous importe peu mais si cela vous amuse je me nomme Kirua Uchiwa, mais que fait la Reine dans la salle des tortures a discuter avec son agresseur ?

[hj:dsl message posté à la vas vite avant de me couché^^]
Revenir en haut Aller en bas
http://antiquewar.forumpro.fr/
Órelindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 488
Âge : 25
Date d'inscription : 18/11/2007

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Rencontre hors du temps (PV Kirua)   Jeu 17 Jan 2008 - 19:56

Orelindë plongea ses beaux yeux gris-bleu dans ceux de l'homme qui se trouvait en face d'elle. Elle ne pouvait pas comprendre comment certaine personne avait pu trahir leur patrie comme ça. Cet homme, le chef des rebelles, cet ordure qui avait tué son mari, cette...chose dont elle ne prononcerait plus jamais le nom... Cet elfe, donc, devait promettre de magnifique chose pour détourner tant de personne de la voix du bien et de la paix. L'homme qu'ils avaient fait prisonnier avait pourtant l'air parfaitement normal. C'était un elfe grand, mince et musclé. Ses ongles était pourtant étranges, longs, durs et recourbés, ils étaient semblables à des griffes. Sa chevelure blanche, donnait l'impression que la vie l'avait usé, mais les traits de son visage clamait le contraire. Un feu sombre brulait dans ses yeux, reflétant probablement sa conscience tourmenté.

La jeune femme le quitta des yeux et partit dans une rêverie intérieur. Pourquoi les elfes noirs voulait-il détruire ce qu'ils avaient patiemment édifié pendant de si longues années ? Orelindë était généreuse, prête à pardonner a tout ceux qui le demanderaient, si elle avait des preuves de leur fidélité. Mais pour ceux qui choisiraient la voix de mal, il n' y aurait aucune pitié. Serait-elle la dernière elfes sylvaine, elle continuerait à les poursuivre et à les détruire. S'il le fallait, elle les tuerait tous à main nue. Seul leur chef aurait droit à un traitement spécial. Celui qui avait tué son merveilleux mari et déclencher cette horrible guerre en paierait le prix... La jeune reine, pourtant douce en apparence se délectait chaque nuit des idées des différents supplices qu'elle ferait subir à son ennemi.

Elle fut tiré de ses pensées cruelle et guerrière par la voix légèrement ironique du jeune homme.

-Avec la manière dont je suis emprisonné je n'ai point pu me reposer ! Et puis les instruments de torture ne me font ni chaud ni froid !

Elle lui sourit et d'une voix toujours aussi douce, lui répondit.

-Voyons ! Tu comprends bien que nous sommes obligé de te tenir emprisonné. Pour l'instant, tu es toujours notre ennemi. Mais je ne veux surtout pas que tu te sentes mal et que la légendaire hospitalité des elfes soit démenti. Nous avons déjà trop à faire avec cette stupide révolte et l'ordure qui l'a créé. Bref, si tu as besoin de quelque chose, nous te l'apporterons. A condition que tu ne puisses t'en servir pour t'évader, bien évidemment. Nous avons tous besoin de toi !


Cet homme lui paraissait très courageux pour lui répondre ainsi alors que d'un simple geste, elle pouvait ordonner sa mort...ou pire ! C'était une qualité qu'elle appréciait et respectait. Peut-être que celui là, elle le convaincrait de la justesse de sa cause et le sauverait en le ramenant a leur cause. Ainsi, elle lui parlait comme s'ils se connaissaient depuis longtemps et parlait dans un beau jardin de la pluie et du beau temps et non dans une prison où elle choisissait entre sa vie et sa mort...

-Je me doute bien que les instruments de tortures ne te font rien... C'est tous ce qu'ils ont dit... Mais ils ont tous craqué. Malheureusement, ce n'étaient que de pauvre sous fifres qui ne savait rien. Moi-même, je reconnais sans problème que si j'étais torturé par quelqu'un qui connaitrait mes points faible, je craquerais probablement...

Si quelqu'un menaçait ses enfants sous ses yeux, Orelindë savait qu'elle craquerait probablement. Ils étaient trop importants à ses yeux pour qu'elle puisse les sacrifier pour une cause politique. Mais d'abord, elle irait les chercher au bout du monde. Le jeune homme reprit alors la parole.

-Mon nom vous importe peu, mais si cela vous amuse je me nomme Kirua Uchiwa, mais que fait la Reine dans la salle des tortures à discuter avec son agresseur ?

-Kirua Uchiwa. Je me souviens de toi. Ton père nous avait admirablement servi... Sans ce...petit défaut, il serait toujours avec nous. Malheureusement, il a choisi la mauvaise voix. Quel dommage que tu l'ais suivi ! Ce mauvais choix fut la cause de la mort de ton frère et de ta soeur. Un enfant ne devrait jamais mourir...

La jeune reine avait en effet perdu un enfant, il y a longtemps. Lorsqu'elle avait appris que sa grossesse n'était pas arrivé à son terme, elle avait failli devenir folle de douleur... Cet enfant arraché à sa chair lui avait semblé une punition divine et l'elfe imaginait toujours que cette perte était arrivé par sa faute. Cette blessure secrète mais profonde était imprimée au plus profond d'elle, jamais vraiment guérie... Orelindë écarta ses tristes pensées et se recentra sur la conversation en cour. Elle avait un prisonnier sur le feu...

-Tu n'ai pas dans la salle des tortures ! Ce n'est qu'une simple cellule. La salle des tortures se trouve un peu plus loin, au bout de ce couloir... J'espère pour toi que jamais tu n'auras à y mettre les pieds... Les elfes, les nains et les hommes ont trouvé énormément de solution pour faire mal à leur frère. Quelle ardeur mettons nous à nous blesser et à nous mettre a mort !


Dernière édition par le Ven 18 Jan 2008 - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://HPfic-6ansplustard.skyrock.com
Kirua Elensar
Drow
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1671
Âge : 23
Date d'inscription : 18/11/2007

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Rencontre hors du temps (PV Kirua)   Jeu 17 Jan 2008 - 21:13

Kirua regardait la belle reine elfe, elle était là devant lui, il avait eu tellement d'occasion de la tuer, et pourtant elle était toujours là tout comme son fils !tebryn les voulait mort,mai Kirua ne se préocuppait pas des ordres de tebryn pour le moment et se concentrait plutot sur le moyen de sortir !Il était là principalement pour voir quelqu'un qu'il n'avait pas vu depuis un moment !

-Voyons
! Tu comprend bien que nous sommes obligé de te tenir emprisonné. Pour
l'instant, tu es toujours notre ennemis. Mais je ne veux surtout pas
que tu te sente mal et que la légendaire hospitalité des elfes soit
démenti. Nous avons déjà trop a faire avec cette stupide révolte et
l'ordure qui l'a créé. Bref, si tu as besoin de quelques chose, nous te
l'apporterons. a condition que tu ne puisse t'en servir pour t'évader,
bien évidamment. Nous avons tous besoin de toi !

Il rigolait,même devant son agresseur, la reine faisait de l'humour,lelfe respectai la reine malgés son haissement pour elle ! puis elle lui parlas du fait de la torture:

-Je
me doute bien que les instruments de tortures ne te font rien... C'est
tous ce qu'ils ont dit... Mais ils ont tous craqué. malheureusement, ce
n'étaient que de pauvre sous fifres qui ne savait rien. Moi même, je
reconnait sans problème que si j'était torturé par quelqu'un qui
connaitrait mes points fort, je craquerait probablement...


Kirua sourit et lui dit d'une voix ironique:
-Les hommes ont tenus le même discours,jusqu'a ce qu'il soient éxédé par mes répliques et par mes absences de réponses, ils ont cédés et mon redus en incapassibilité de parlé ce qui les enbetait énirmément, je pense que vous ne ferez pas la même erreur, car les elfes sont plus patient, mais qui de nous deux est le plus patient ??

il la regardait, elle évoquait son père, un grand comattant, mort pendant la fracture, il dit a l'elfe en la regardant droit dans les yeux pour la toucher vraiment :
-je n'ai aucun remorts pour mon frère et ma soeur ! et puis moi je suis de sang pur ! Contrairement à mes ignobles cousins; Tomas et le duduc à sa maman ! et puis si vous vous etiez rendus, vous auriez évité ce petit.... incident qui a couté la mort a votre maris, et a votre .... enfant !

Kirua sourit il savait qu'il avait touché la reine et que si elle voulait le mettre a mort elle le ferait maintenant ou jamais !la lune était toujours là, a travers la fenètre, elle devait l'attendre, peut être ne la verrait il jamais, a cause de ce bète incident, comment avait il pus heurter un armure,lui si silencieux ! Kirua Uchiwa réputé pour être l'homme le plus silencieux de Miradelphia, avait fait une faute de débutant et voila ou il en était rendu !
Revenir en haut Aller en bas
http://antiquewar.forumpro.fr/
Órelindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 488
Âge : 25
Date d'inscription : 18/11/2007

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Rencontre hors du temps (PV Kirua)   Sam 19 Jan 2008 - 14:48

Orelindë écouta pendant quelques instant le rire du jeune drow. C'était un rire si sombre... En ces temps de guerre, les seul rire qui résonnait était souvent faux ou glacial. Celui de Kirua n'était pas comme ça, mais il était tellement étrange... Comme si, comme s'il n'y avait plus vraiment d'espoir sur terre... Puis, son prisonier lui sourit et lui dit, d'une voix ironique :

-Les hommes ont tenus le même discours,jusqu'a ce qu'il soient éxédé par mes répliques et par mes absences de réponses, ils ont cédés et mon redus en incapassibilité de parlé ce qui les enbetait énirmément, je pense que vous ne ferez pas la même erreur, car les elfes sont plus patient, mais qui de nous deux est le plus patient ??

Oui, il avait raison, c'était lui aussi un elfe. Il résisterait probablement très bien a la douleur. Mais il y avait différentes sorte de torture. Elle savait qu'en cherchant pendant longtmep peut-ètre, ils finiraient par trouver ce qui ferait craquer l'homme. D'ailleur, pour un elfe, une des pire tortures était l'enfermement. Sans voir la lumière du jour et les rayon de la lune, il pourrait un jours craquer. Mais ils n'avaient pas le temps d'attendre si longtemps.

-Peut-ètre qu'en effet, tu résisterait. mais permet moi d'en douter... Et je suis sur que je serait plus patiente que toi, après tout, moi, je suis libre d'aller ou je veux ! Alors que toi, tu restera enfermé ici jusqu'a ce que nous ayons obtenu ce que nous voulions. pardon, tu pourra peut-ètre sortir d'ici sans livrer tes secrets... Mais tu n'en profitera pas...

La magie qui entourait son palais et particulièrement ce couloir et cette salle était bien trop forte pour qu'il puisse s'évader d'ici. En plus, Orelindë avait placé sur le jeune homme une marque magique qui l'empéchait de franchir la porte de l'escalier qui conduisait ici sans le consentement d'elle et de ses enfants. Il sortirait d'ici après avoir trahis les drow ou mort. Kirua reprit alors la parole sur un ton décidé.

-Je n'ai aucun remorts pour mon frère et ma soeur ! et puis moi je suis de sang pur ! Contrairement à mes ignobles cousins; Tomas et le duduc à sa maman ! et puis si vous vous etiez rendus, vous auriez évité ce petit.... incident qui a couté la mort a votre maris, et a votre .... enfant !

Aussi rapide qu'un souffle d'air, Orelindë fut debout. En une fraction de seconde, elle avait saisi un poignard dissimulé dans sa manche, s'était jetté sur le drow et avait plaquer son poignard contre le cou de celui ci. Elle était une elfe et leur reine, donc plus rapide que tous ceux de sa race. Son coeur s'était ouvert a la mention de son enfant. Une rancoeur sans nom contre toutceux qui peuplait cette planète montait en elle. Pourquoi eux avait-il pu vivre ? Pourquoi eux et pas son enfant ? La reine plongea dans un abysse de désespoir. Des centaine d'image de sa vie trop longue surgirent devant ses yeux. Elle tombait, tombait, dans une nuit sans fin...
Alors, au milieu de tout ces ténèbre, apparut le visage bien aimé de son mari. Dans les yeux de Telrunya, elle put voir un espoir et de la dignité. Lui aussi avait perdu son enfant, lui aussi avait souffert. Pourtant, il n'avait jamais sombré. Et elle aussi ne sombrerait pas.
La jeune femme s'accrocha à l'image de son mari et revint dans le mond des vivants pour découvrir qu'elle appuyait son poignard sur le cou d'un elfe, déjà un filet de sang coulait dans la tunique de celui ci. Ses souvenirs lui revinrent alors et elle se pencha vers l'oreille de Kirua pour lui souffler quelques mots, d'un voix profonde et désincarné.


-Ne refait plus jamais mention de cet enfant. Sa mort ne te concerne en rien. Tu ne devrait même pas être au courant mais je ne veux pas savoir comment ce secret est arrivé a tes oreilles. Je te préviens que si j'entend encore une seule fois cette histoire sortir de tes lèvres, dans l'instant suivant, je t'auras réduis au silence a vie.

Orelindë se redressa et rangea son poignard après avoir essuyer les tache de sang qui le maculait. La parfaite guerrière qui se tenait il y a quelques seconde dans la pièces avait déjà disparu et la douce et came Orelindë était revenu. Seul ceux qui l'avait combattu pendant une battaille pouvait se vanter de l'avoir déjà vu ainsi. Mais rare était ceux qui pouvait encore le raconter...
Lentement, elle s'approca de l'unique fenètre protégé par magie qui décorait la petit pièce. Regardant la lune au dehors, elle reprit une nouvelle fois la parole.


-Je ne soignerait pas cette blessure et j'interdirais a tout mes sujet de le faire. Cette cicatrice te fera probablement le plus grand bien.

Pendant quelques minutes, elle resta devant la fenètre, silencieusement. elle sentait derrière elle que Kirua la regardait sans plus bouger. Mais Orelindë pensait à autre chose. Pourquoi ne l'avait-elle pas tuer ? Probablement car, malheureusement, il leur était trop utile pour qu'elle puisse s'en débarasser.
Enfin, la jeune femme bougea. Elle leva une main au niveau de la fenètre et prononça une longue méloppé. Le mur sembla alors frémir, et, lentement, la fenètre s'effaça. le dernier rayon de lune disparu. En prononçant deux autres mots, elle fit apparaitre quelques boules de lumière dans la pièce. Puis, elle se retourna.
Revenir en haut Aller en bas
http://HPfic-6ansplustard.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre hors du temps (PV Kirua)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre hors du temps (PV Kirua)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hors du temps [Rachel Dawes]
» Un voyage hors du temps
» Le ministre des Haitiens hors-Haiti visite la diaspora
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir :: Le Trône Blanc-
Sauter vers: