Partagez
 

 Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marius
Humain
Marius

Nombre de messages : 55
Âge : 503
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)   Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 I_icon_minitimeVen 27 Mar 2009 - 18:10

Non, la vie n'est pas toujours simple et l'équilibre des forces théoriques bien trop souvent théorique et que trop rarement pratique. En effet, alors que Vil venait de partir en amenant avec lui quelques mercenaire à la solde de la jolie noble (bah oui, il faut bien dire les choses comme elles sont), un nouvel arrivant tout aussi patibulaire que les gardes du corps de la jeune femme arriva. Mais avant son arrivé, revenons à la situation.

La Dame fixait le paladin d'un regard dur et froid, comment pouvait on être aussi jeune et avoir autant de haine dans les yeux? Ce n'était possible! Et pour qui se prenait elle! Bon, ok, pouvoir, richesse, ça impose, mais un paladin n'a a répondre que d'un roi, en théorie, et puis, si l'on y pense bien, Marius aussi était un noble, ce qui explique aussi le pourquoi il ne la dénigré pas, après tout être noble c'est être mal aimé, et souvent, il lui était arrivé de subir des regards dur et méchant! (de nobles où non. )
Cependant, malgré cette haine, la voie de la belle s'adoucit légèrement vers la fin, comme transformé, était-ce le charme du paladin qui faisait effet...
On peu en douté énormément. Elle lui conseillé de sortir dehors et de ne plus jamais ramener Inay ici. Elle avait raison et pour ces paroles, le preux paladin s'inclina un peu, montrant le respect qu'il avait pour elle, son rang, sa fonction et sa sagesse en lâchant ces quelques mots :


-Merci de votre sollicitude Madame, nul doute que je ne remettrais plus les pieds avec cet enfant ici...

Il lâcha un petit regard en coin sur la demi-drows, elle semblait tellement terrifié, enfin, il avait comme même l'impression que sa présence la rassuré, un peu du moins. Mais alors qu'il s'apprêter à saisir l'enfant pour partir, l'autre arriva, la bousculant elle (et lui) sans ménagement. Un monstre, c'était l'adjectifs qui qualifié le mieux Brok, un montre fait d'acier et de chaire.
Mais ce qui choqua le plus Marius ce fut le Gueux...La franchement, c'en était insultant! Le preux chevalier se retint de coller son poing dans le faciès odieux du garde. Il se contenta de lui lâcher :


-Le ...Gueux...Fait partie de l'ordre des...Du...Du Disque d'or...Et cette enfant est sous ma protection!

La voie du paladin était restait calme. Mais avant que je ne vous laisse amis lecteurs il faut que je vous précise certaines choses.
Déjà, Marius ne connaissait pas l'ordre du Disque d'Or, en effet, ce nom lui était venu en apercevant les magnifiques boucles d'oreille de la belle noble, ensuite, l'ordre du Disque d'Or existait bel et bien ,et une personne un peu cultivé en connaît l'existence, le hic c'est que cet ordre était un ordre de femmes...Religieuses...Voué à la découverte de troubadours et ménestrels. Ces chanteurs et musiciens recevant après vote des religieuses un disque d'Or si leur musique était digne des dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
Inay

Nombre de messages : 60
Âge : 108
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)   Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 I_icon_minitimeLun 30 Mar 2009 - 12:06

*S'en était maintenant un peu trop pour elle, il y avait trop de monde, trop de choses qui se passaient en même temps pour que son cerveau soit en état de l'analyser correctement. Oui si elle aurait put le dire elle aurait fait un magnifique "Je suis dans la merde". Et encore... On pouvait plutôt résumer l'état de ses réflexions comme complètement chaotique. Tout d'abord elle ne comprenait pas vraiment l'échange entre le paladin qui semblait la défendre et la femme sur le cheval et le pompom fut littéralement décroché par l'arrivée d'un homme en arme appartenant visiblement à la garde de la ville.

Ses forces l'avaient totalement abandonnée, la peur étant cette fois des plus forte comparée à son instinct de survit qui s'était développé au delà de celui de tout être humain. Ou plutôt ce n'était pas une peur... Mais plus une terreur comme faisant ressurgir toutes sortes de chose que son passé avait pu faire ressortir, faisant fondre son insouciance comme neige au soleil... Elle ressemblait peut-être de plus en plus à une jeune femme, néanmoins elle restait une enfant à l'intérieur, sans l'expérience nécessaire pour surmonter cette peur même en ayant vécu dans une crainte constante, ceci la surpassait.

Avec ce qu'il se passa par la suite on pouvait aisément comprendre qu'elle ne représentait aucune menace pour quiconque, pouvant par la même aller jusqu'à casser la réputation des demis-drows qui disait qu'ils étaient aussi cruels que leur parent qui leur avait cédé leur coté drowique.
Elle n'avait toujours pas bougé de derrière son tonneau, se collant à celui-ci comme s'il s'agissait d'une bouée de sauvetage dans une mer agitée par une tempête d'une puissance inouïe... Puis une sorte de couinement semi étouffé se fit entendre. Le visage enfouit dans ses bras et ses cheveux, spectacle difficilement imaginable pour quelqu'un de sa race mais il était là : elle pleurait, ou tout du moins semblait le faire en silence, secouée de sanglots silencieux, renfermée sur elle même et accrochée désespérément à son refuge telle une moule sur son rocher.
Cependant le désespoir peut parfois être la cause de comportements inattendus, cela se remarquant souvent chez les animaux acculés et même chez les êtres doués d'un peu plus d'intelligence, pouvant les rendre encore plus dangereux, plus violents par exemple car quand l'on a plus rien à perdre autant tenter le tout pour le tout.*
Revenir en haut Aller en bas
Mémoire
Admin
Admin
Mémoire

Nombre de messages : 4050
Âge : 29
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)   Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 I_icon_minitimeMer 1 Avr 2009 - 17:53

[Désolé de l'attente =x]

Eh bien, eh bien. Si Katalina s’était attendu à tant de rebondissements et de renversements de situations pour une si petite créature. Pour elle, l’affaire était terminée à l’instant même où elle avait donné ses ordres. Et comment elle finissait, sinon bien pour tout le monde ? Diantra se débarrassait d’une créature indésirable, Marius pouvait gardait son rôle de protecteur, et Katalina pouvait tranquillement fulminer à la perte de ses affaires. Oui, vraiment, pourquoi cela ne s’était-il pas arrêté là ?

Elle jaugea l’entrée en scène du garde et le garde lui-même. Un fier gaillard, qui en imposait. Le genre d’hommes qu’elle aimait voir protéger ses petites affaires. Elle mémorisa rapidement le visage de l’homme représentant l’autorité du Roi, au cas où. Sa façon de parler était agréable, peut être un brin obséquieux. Une fois de temps en temps, ça ne la dérangeait pas, loin de là. Si tout le monde commençait à adopter un tel ton, elle serait devenu folle, certes. Mais ça n’arrivait pas tout le temps. Elle ignora l’intervention de Marius pour prendre la parole, d’une voix qui était visiblement rompue aux négociations.

- Comme je viens à peine de le dire, vous avez toute autorité ici. Je venais de proposer à notre ami paladin de ramener sa… protégée à l’extérieur de la ville.

Elle haussa les épaules, mais ne quitta pas des yeux Brok. Même si elle avait hésité sur le qualitatif adapté en ce qui concernait la demi-drow, elle avait fait ce qu’il fallait pour qu’il comprenne que cette solution lui importait vraiment. Katalina n’était pas une tueuse, loin de là. Elle n’aimait pas les sombres parce qu’ils pillaient ses caravanes, et accessoirement parce que la guerre actuelle était très mauvaise pour des affaires qu’elle refusait de voir servir aveuglément des massacres, mais elle n’était pas prête, loin de là, à ordonner la mise à mort d’une gamine, aussi vils ses parents puissent être. La perspective de la livrer aux mains de ce garde patibulaire ne l’enchantait donc guère.

- Cela me semblait être la solution la plus pratique, mais je ne suis pas femme à empêcher un homme de faire son devoir envers son Roi.

Etrangement, son ton souleva plus la partie qui parlait de praticité, pour négliger le devoir du soldat de faire respecter la Loi de Trystan. Nul acte de rébellion la dedans, elle doutait juste que son Souverain accepte sans broncher de voir un de ses soldats torturer une gamine en son nom. N’était-il pas réputé pour être un homme dur, mais toujours juste ?

- Par ailleurs, d’autres soucis m’ennuient plus qu’une enfant incapable de…

Inay ne lui laissa pas finir sa phrase. Dommage, vu qu’elle avait pour vertu de la défendre. Enfin, le fait de la voir pleurer était peut être sa meilleure chance de survie. Le cœur de la marchande se serra en effet, et elle détourna pudiquement le regard qu’elle n’avait pu s’empêcher de porter sur elle quand les premiers bruits s’étaient fait entendre. Elle aurait aimé comprendre directement qu’il s’agissait de pleurs.

- … incapable de parler. Bien d’autres soucis.

Mordrait-il à l’hameçon ? La noble en doutait. Elle ajouta donc une petite touche personnelle, baissant d’un ton comme pour se parler elle-même, sa voix resta tout de même audible. Elle avait bien fait d’approcher son cheval de Brok pour parler plus aisément.

- Je ne peux pas laisser passer un tel affront. Il faudra que j’envisage d’une récompense…

Elle mima une reprise de conscience brusque et soudaine du reste du monde par un haussement d’épaule parfaitement crédible, secouant légèrement la tête. Quelle comédienne, vraiment. Elle aurait du envisagé le théâtre, sauf que le fait que les revenus soient précaires l’aurait sans doute rebuté. Elle était comme ça, Katalina.

- Dites-moi, Messire. Cela fait longtemps que vous servez la Loi de notre Roi ?
Revenir en haut Aller en bas
Brok
Humain
Brok

Nombre de messages : 101
Âge : 31
Date d'inscription : 29/11/2007

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)   Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 I_icon_minitimeSam 4 Avr 2009 - 22:51

Apparemment, la déclaration de Brok ne plaisait pas à l’autre homme. Lui, un paladin? Bien qu’il fût bien bâti et qu’il était équipé d’une épée, rien ne laissait croire qu’il s’agissait d’un vaillant paladin. Le soldat l’avait catégorisé comme un simple vagabond, un aventurier tout au mieux. Mais cet ordre du disque d’or, Brok n’en avait jamais entendu parler. Il savait cependant que les tensions entre les ordres chevaleresques et la gendarmerie de Diantra étaient monnaie courante. Disons seulement que les deux parties n’avaient pas la même interprétation de la justice, ce qui pouvait être la source de bien des disputes. Et en ce moment, Brok avait bien envie de dire à se pseudo paladin de prendre son Disque d’or et de se le foutre ou je pense. Cependant le soldat retint ses viles paroles, il ne voulait pas faire mauvaise impression devant la jeune noble. Celle-ci vint supporter les paroles du paladin, citant qu’il allait escorter la demie-drow à l’extérieur de la ville. Brok n’allait sûrement pas se plaindre si quelqu’un faisait le travail à sa place. Et puis la petite n’avait plus aucune valeur à ses yeux maintenant qu’il croyait qu’elle était incapable de parler. Le garde lança un regard malveillant en direction de la demie-drow dont les pleures n’avaient aucunement attendri le cœur de Brok. Il regrettait seulement de ne pas pouvoir emmener cette monstruosité au cachot pour avoir le plaisir de l’entendre sangloter durant toute la nuit. Quel dommage.

-Ah, un paladin du Disque d’Or…pardonnez moi ce malentendu. Très bien alors je vous laisse escorter cette demie-merde en dehors ce la cité. Votre dévouement et votre aide son très appréciés
répondit-il au paladin.

Son ton trahissait légèrement une touche de sarcasme en ce qui concernait sa dernière phrase. La présence de Marius ne lui importait plus à présent, l’attention du garde était entièrement dévouée à la jeune noble, qui était d’ailleurs fort jolie. Elle s’approcha du soldat qui commençait de plus en plus à avoir espoir en une quelconque prime. L’espace d’un instant, la jeune femme se parla à elle-même, mentionnant qu’elle songeait à une récompense. Brok était aux anges. À présent il n’avait des yeux que pour la noble et alors qu’elle lui posait une question, il s’empressa d’y répondre, employant toujours un ton respectueux.


-Vous pouvez m’appeler Brok. Puis il poursuivit avec une voix pleine de fausse modestie, Je sers fidèlement sa majesté depuis plus d’une quinzaine d’année. Est-ce votre première visite à Diantra? Si c’est le cas, je me ferais un plaisir de vous conduire jusqu’au château mademoiselle.

Il agrémenta sa réplique d’un sourire, dévoilant une rangée de dents jaunies. Cette femme semblait venir de l’extérieur de la ville, ou enfin c’est ce que le garde en avait déduit à la voir ainsi sur un cheval. Il avait aussi profité de l’occasion pour lui mentionner son nom. Peut-être qu’avec un peu de chance, elle s’en souviendrait et le mentionnerai dans une quelconque conversation avec d’autre nobles. L’idéal, c’est que son nom se rende jusqu’aux oreilles de son capitaine et peut-être alors notre garde pourrait-il espérer avoir une promotion. Car c’était bien connus, le seul moyen d’obtenir un poste parmi les hauts gradés de l’armée était d’être noble ou bien d’avoir un certain lien avec la noblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Marius
Humain
Marius

Nombre de messages : 55
Âge : 503
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)   Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 I_icon_minitimeMar 7 Avr 2009 - 16:52

La malheureuse demi-drow commençait a émettre des petites couinement, semblable à ceux qu'ément les animaux blessé et tout cela ne présentait rien de bon, mais alors rien de rien du tout. Le Pauvre paladin qu'était Marius quand a lui restait stoïque face à la situation; Que faire? Que dire de plus? Heureusement pour lui, la noble dame prenait "son partie". En effet, elle semblait préférer que la petite fille soit ramener hors des murs de la citée par le paladin. c'était gentil vous ne trouvez pas? Franchement, Marius ne se serait pas attendu d'un tel geste de sa part, enfin, je veux dire, une noble c'est rarement gentil, on les voit plutôt comme des usurpateurs de pouvoir!

Nul doute qu'il se souviendrais d'elle. Car ,le petit manège qu'elle exécuta sembla provoquer l'effet escompter, en effet, Brok, le massif garde de Diantra, en effet, ce dernier, visiblement bien plus intéresserai par l'argent et les récompenses de la belle, abandonna assez rapidement l'idée d'arrêter Inay pour plutôt taper la discute avec la noble.

Enfin, on va pas se plaindre hein? Le paladin eut un léger sourire et s'approcha d'Inay, la pauvre petite était visiblement assez perturbé, il lui parla d'une voie douce :


Allez, viens...Viens...On y va...

Le paladin tourna sa tête une fraction de seconde pour fixer Katalina, elle était belle en la regardant bien, oui, bien plus belle que l'instant précédant. Enfin, il la gratifia d'un clin d'oeil complice avant de refixer son attention sur la demi-drow...
Bon, c'ets qu'il falalit pas trop traîner ici!

//c'est cours, je susi désolé. //
Revenir en haut Aller en bas
Inay
Sang-mêlé
Inay

Nombre de messages : 60
Âge : 108
Date d'inscription : 16/12/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)   Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 I_icon_minitimeJeu 9 Avr 2009 - 18:26

*Dans son monde... Elle ne pouvait que se refermer dans sa coquille pour "s'en tirer" restant enfouie dans son écharpe et ses cheveux, comme s'ils allaient finir par la téléporter dans un autre monde beaucoup mieux que celui-ci. Mais il n'allait rien se passer, la réalité étant beaucoup plus difficile à affronter que le rêve de que son insouciance avait créé autour d'elle, son comportement de sauvage en étant l'image parfaite.
Survivre "loin de toute civilisation" était difficile, tout du moins avec comme seul contact avec celle-ci le fameux chapardage de nourriture qu'elle avait prit l'habitude de faire. Mais la nature et les animaux n'étaient pas aussi cruels que les hommes pouvaient l'être, ne tuant non pas par plaisir mais par instinct pour se nourrir ou protéger leur progéniture, d'ou le fait qu'elle prenait le soin d'éviter cette menace globale qu'ils représentaient... Et là elle était maintenant loin de son "petit monde" animal, et elle rejetait de toutes ses forces cette réalité de la civilisation qui allait lui apporter une seule chose : la mort.

Cependant comme l'on pouvait le remarquer tout espoir n'était pas véritablement perdu, ou plutôt une sorte de petite lumière existait encore dans l'obscurité. Ce fut d'abord un son qui lui fit reprendre pied dans la réalité, puis une lumière quand elle rouvrit les yeux qui étaient noyés de larmes suivit de près par la silhouette de Marius complètement floutée.
Personne n'aurait put dire ce qu'il passa par la tête de la demi-drow mais sa réaction pouvait partiellement le traduire. Avait-elle reconnu quelqu'un d'autre dans la silhouette gentille de Marius ? Ou simplement le coté "bon" de l'homme avait-il finit par la toucher ? Quoi qu'il en soit, celui-ci venait à peine de tourner la tête qu'il s'était retrouvé avec une Inay tremblante blottie contre lui et ne semblant pas vraiment vouloir le lâcher maintenant qu'elle l'avait attrapé, se retenant à lui en tenant les étoffes qui formaient les vêtements de l'homme, le visage enfouit dedans le mouillant à l'aide de ses larmes...

S'il avait pu s'attendre à ça... Il aurait pu réagir d'une manière ou d'une autre, comme éviter qu'elle se greffe à lui comme une moule sur son rocher... A ce rythme il allait devoir finir par la porter jusqu'à l'extérieur de la ville... Sauf que sortir au grand jour de cette manière devant les gardes de la cité allait être une autre paire de manche...*
Revenir en haut Aller en bas
Mémoire
Admin
Admin
Mémoire

Nombre de messages : 4050
Âge : 29
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)   Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 I_icon_minitimeVen 10 Avr 2009 - 19:23

Satisfaction était un mot qui résumait bien l’état d’esprit de Katalina. Tout semblait se dérouler parfaitement selon ses attentes, elle en aurait presque oublié sa mésaventure avec Vil si seulement ses poches ne lui paraissaient pas inconvenablement vides et légères. La petite bâtarde des drows mise en sureté entre les jupons de Marion, elle pouvait désormais se concentrer sur l’affront qui lui avait été fait. Ses deux gardes incapables ne lui ramèneraient plus rien désormais, elle en était persuadée. Elle pianotait donc pensivement sur ses rennes, observant Brok. Le garde était exactement ce qu’il lui fallait.

Elle hésitait désormais sur la marche à suivre. Il était évident que son voleur ne pouvait pas s’en sortir. Le contraire aurait été inconcevable, tout simplement inconcevable. Malheureusement, elle devait se rendre à l’évidence, le retrouver ne serait pas simple. Au final, avoir perdu ses possessions n’était pas le pire, non… Le pire, c’était que cette petite racaille rampante pourrait s’en vanter sans qu’elle n’y puisse rien. Elle devait essayer de lui remettre la main dessus, afin de lui faire passer de la voler. Qu’il vole les autre si ça lui chantait, mais on ne touchait pas aux biens de Katalina Noblegriffon.

- Je suis déjà venu quelques fois, je saurais bien me débrouiller pour retrouver mon chemin, ne vous inquiétez pas. Mais vous pourriez très bien m’être utile, fortement utile. Et je suis connue pour être généreuse avec ceux qui font mon bonheur.

Katalina aurait pu faire une bonne pêcheuse. Ferrer le poisson, elle le faisait avec virtuosité, et la lueur d’intérêt qu’elle vit briller dans le regard de Brok lui indiqua sans autre forme de procès qu’elle avait fait mouche. Ambitieux, cela lui convenait très bien, il n’en serait que plus dévoué à la tâche qu’elle allait lui confier.

- Voyez-vous, j’ai fait la désagréable rencontre d’un voleur aussi habile qu’idiot. Le fait est qu’il m’a volé plusieurs choses, trop à mon goût, et que je ne peux le tolérer. A votre avis, la garde pourrait s’occuper de ce… problème ? Comprenez que je ne peux pas laisser passer un tel affront, c’est tout simplement impensable.

La petite créature, bien perchée sur son cheval, donnait l’impression de s’enflammer. Et pour cause, Katalina ne mentait pas, elle voulait qu’on retrouve son petit voleur. Elle le voulait, et serait prête à mettre le prix qu’il fallait pour ça.

- Je serais encline à me montrer volubile quant aux qualités du garde qui m’aura rendu ce service, volubile et généreuse.
Revenir en haut Aller en bas
Brok
Humain
Brok

Nombre de messages : 101
Âge : 31
Date d'inscription : 29/11/2007

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)   Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 I_icon_minitimeDim 19 Avr 2009 - 21:37

Pourquoi cette femme tenait-elle tant en retrouver ses biens, sachant que de toutes façon son voleur ne se ferait pas prier pour dépenses son or durement gagné? Brok n’avait pas besoin de le savoir, tant que l’or impliqué dans cette histoire finissait par se retrouver dans sa bourse. Cette dernière étant d’ailleurs assez maigre depuis qu’on avait réduit le salaire de la gendarmerie de Diantra, la guerre coutant très cher. Brok écouta consciencieusement la noble et le garde ne pu s’empêcher de saliver lorsqu’il l’entendit mentionner qu’elle était connue pour être généreuse avec ceux qui faisait son bonheur. Et bien cela faisait aussi le bonheur de Brok. Pour une fois qu’il avait trouvé quelqu’un avec qui il allait bien s’entendre. Il était tellement enthousiasme à cette idée qu’il ne remarqua même pas le départ du soi-disant paladin et de la demie-drow.

Selon ce que la noble disait, elle avait été détroussé par un voleur et elle demandait l’aide du soldat pour le retrouver. Comment avait-elle pu se faire voler avec une telle garde personnelle? Sans nulle doute était-ce un détrousseur des plus doué. Dans Diantra, de tel brigand, il y en avait pas des tonnes, et dans ce quartier en particulier. Le garde prit un moment pour réfléchir et plusieurs noms et visages de criminels connus lui vinrent en tête. Retrouver un tel voleur ne serait pas une mince affaire. Il ne savait pas à quoi ressemblait se voleur et même s’il pouvait l'identifier, l’attraper restait tout un défi. Vous l’aurez deviné, Brok n’était pas du genre à courir après un voleur. Il préférait mettre la main dessus avec qu’il ne puisse commencer à courir, sinon c’était peine perdue. Mais il y avait de l’espoir. Un simple homme qui se retrouve avec une immense bourse remplie d’or du jour au lendemain ne passait pas inaperçu dans les bas quartiers de Diantra. Et surtout si cet homme décide de ce vanter qu’il a réussi à détrousser une noble malgré la cohorte d’hommes armés jusqu’aux dents qui l’accompagnaient. Soyons réalistes, les chances que Brok retrouve se voleur étaient minces, mais il avait quand même une chance. Et c’était une chance qui valait beaucoup au dire de la jeune noble.


-La gendarmerie de Diantra est des plus efficaces mademoiselle. Sachez que je m’engage personnellement à ce que ce malfaiteur se retrouve derrière les barreaux. Mais je ne peux pas vous garantir la récupération de la totalité de vos biens volés. La plupart des criminels de se genre dépense une grande partie de la somme volé avant qu’on puisse mettre la main dessus. Je ferais cependant de mon mieux pour quoi vous puissiez en récupérer le plus possible.

La vérité étant que si Brok parvenait à attraper se malfaiteur, il garderait l’or volé pour lui. Ajouter à cette somme la récompense promise par la noble et le soldat aurait assez d’or pour pouvoir se payer toute les filles de joie de la ville.

-Lorsque ce voleur sera au cachot, je m’empresserais d’aller vous avertir, madame…?
Revenir en haut Aller en bas
Marius
Humain
Marius

Nombre de messages : 55
Âge : 503
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)   Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 I_icon_minitimeVen 24 Avr 2009 - 7:34

Pauvre enfant, pauvre petite chose qui s'agrippait au paladin dans l'espoir d'y trouver réconfort et protection. Et bien, on pouvait dire qu'elle avait de la chance elle d'être tombé sur Marius. En effet, le preux paladin allait la réconforter, et tenter de l'aider. Franchement, je sens que le bon chevalier allait devoir se coltiner la petite pendant un bon bout de temps. L'enfant semblait terrorisé, et il y avait de quoi, elle serait les vêtements du paladin comme s'ils étaient la vie. Le chevalier pria pendant un court instant les dieux pour qu'elle ne les déchire pas et pour qu'elle puisse se remettre de ces émotions.
Doucement, gentiment je dirais même, le paladin pris l'enfant sous les aisselles pour la soulever et la coller contre son torse, la serrant ainsi comme un père pourrait le faire avec son enfant. Ses larmes, elle pleurait, il entendait les pleurs de la pauvre petite, il sentait sa respiration difficile de cette dernière, bref, il avait face à lui un enfant en larme, un drôle d'enfant drow, mais un enfant. Le paladin serra légèrement plus fort ses bras contre la petite, assurant ainsi une bonne prise pour l'empêcher de tomber, et, et quoi? Et jouant de l'effet paternel? Dans le cas de la jeune enfant, seul sa mère devait avoir eut un comportement comme ceci envers elle, mais ça Marius ne pouvait le savoir.
Le paladin fixa les deux “bélligérants” et s'arrêta une nouvelle fois sur la jeune noble, elle semblait totalement désintéresser par la jeune fillette maintenant, peut être avait elle était sincère et que seul l'argent l'interressait. C'était propable.
Marius ouvrir la bouche pour parler, mais se ravisa, il n'y avait rien à dire, des remerciements, oui peut être mais...
Sans un mots, il commença à marcher vers les deux personnages, gardant précieusement Inaye dans ses bras, il la tenait comme un enfant que l'on protège, un bras callé pour qu'elle puisse “s'assoire” dessus, l'autre englobant le dos et une partie de la tête, tête qui accueillait le mouvement réconfortable de la main de Marius, un mouvement lent et doux qui ressemblait fortement à celui que l'on fait à des animaux pour les réconforter. Lorsqu'il passa tout proche de la noble, sans la regarder, gardant son regard azur vers le fond de la rue, il réussit à articuler un faible mais sincère :

-Merci...

Et sur ces mots, il continua d'avancer, portant la demi-drow comme le plus précieux trésors.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)   Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre) - Page 2 I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une chapardeuse dans la ville (Marius - Libre)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une Vodoun dans la ville.
» Le club école des Nordiques sera possiblement... dans ma ville!!!!!!!!
» Volage dans la réserve [libre, trop sérieux s'abstenir ^^]
» Imagine-toi dans un bateau sur une rivière... [LIBRE]
» Saloon, alcool et bagarre [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Diantra-
Sauter vers: