AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Âge : 31
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: [Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]   Ven 23 Jan 2009 - 20:48

Silencieuse, Hithiel observait le soleil de l'Est s'élever doucement de derrière les collines bordant le lac d'Uraal. La vision de l'aube de cet astre montant doucement dans le ciel et répandant ses lueurs sur les flots clairs du lac était un spectacle magnifique pour le regard et nombreux étaient ceux qui admiraient ce lever de soleil, symbole de renouvellement et de chaleur.
Mais c'était un regard froid et sans émotions qui observait l'astre du jour s'enlover lentement au dessus de la capitale des Elfes.
La Haute-Prêtresse se trouvait sur une petite terasse aux abords du palais royal et offrant un panorama sur le lac. Des heures qu'elle avait passée en ce lieu, depuis le moment où des sentiments inhabituels l'avaient réveillée au milieu de la nuit. Troublée par ce qu'elle ressentait au fond de son être, elle s'était levée et était venue observer silencieusement la ville encore endormie ainsi que les régions envirronantes.

Hithiel accomplissait ce petit rituel assez souvent. Elle-même n'appréciait guère la compagnie des vivants, ne trouvant guère de but à toute cette agitation de vie fèbrile qui naissait avec le soleil et mourrait avec son coucher. Elle se plaisait donc à observer la ville endormie depuis cette terasse durant la nuit. Là elle était dans un environnement calme et reposant, un voile figeant la ville et endormant les habitants d'un sommeil de plomb. C'était là les affinités de la Haute-Prêtresse de Tari, seule la nuit lui convenait réellement et où elle pouvait sentir une certaine osmose avec le véritable Royaume auquel elle était totalement dévoué : celui de sa déesse, la déesse Tari.
Mais cette nuit était différente des autres et la jeune femme Elfe avait l'esprit occupé en cet instant.

Un sentiment de changement, voilà ce qui l'avait tirée de son lit. La déesse avait de puissants liens avec ses Haut-Prêtres et ceux-ci recevaient en eux les humeurs du Royaume des Morts. Et cette nuit le Royaume de la déesse semblait agité, comme si il s'apprêtait à entrer dans un cycle de travail nouveau. Hithiel n'avait encore jamais ressentie une telle impression mais elle devina le message passé : l'avenir allait croître en ce qui concerne le nombre de décès et ce sur une courte période, le rythme naturel de la vie allait en être bouleversé.
Le fait que de nombreuses âmes allaient être mises en balance ne la fâcha nullement. Après tout elle était la Haute-Prêtresse de la Déesse de la Mort, elle accomplirait sa tâche avec la même dévotion qui l'animait depuis ses débuts et cela ne changerait jamais. Mais il s'agissait plus du fait qu'il était question d'un événement hors du commun, qu'on ne rencontre pas tout les jours. Quels en seront les effets ? Et quelle sera la place de chacun dans ce nouvel agencement de l'ordre naturel ?
Ces questions tournaient dans l'esprit de Hithiel alors qu'elle observait le soleil se lever, le soleil de la vie reprenant ses droits sur la nuit pour la journée.

Ré-ajustant sa capuche sur sa tête et le visage toujours aussi dénué d'émotions, la Haute-Prêtresse s'accorda encore quelques instants de réflexion, le regard dans le vague alors qu'elle se tenait droite contre le parapet de la terasse. Une phrase murmurée s'échappa de ses lèvres, s'envolant à destination de l'horizon.


" Succèdera tu encore longtemps à la nuit, soleil ? Ou laissera tu ta place pour t'en aller effectuer ta course vers d'autres cieux ? "
Revenir en haut Aller en bas
Annya
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]   Ven 23 Jan 2009 - 21:30

    Une discipline de fer, des bouts de verre, des tyrans et leurs armées, une population probablement décimée. Organismes affaiblis par d’amoindries ressources, fractures blessures et indénombrables engelures, dans un vent glacial d’un temps pourtant printanier. Appelée du plus profond de l’île du sanctuaire, la Gardienne de Néera déesse de la vie s’avança, sur le haut d’une terrasse possédant pour unique plafond le ciel pur. Elle ne voyait pas cette beauté insondable, aveugle depuis son avènement au rang de Gardienne. Cependant, elle le ressentait, chaque vibration, chaque souffle de vent, tout, absolument tout lui parlait. Dès qu’elle posa le pied sur ce pavage, une énergie astrale dégagée par son mana s’étendit dans les environs, lui permettant de voir, sur l’écran noir de ses yeux pourtant ouverts. Elle apprécia le paysage, toutefois celui-ci ne lui apparaissait pas en couleur.

    La jeune fille s’avança jusqu’au rebord, ses cheveux argentés flottant autour de ses épaules frêles. Elle était là, son antithèse, son contraire diamétral. Cependant, chaque dieu et déesses possédaient une grande part de neutralité, ce fut pour cela qu’aucune guerre entre eux ne se trouvait être possible. Ils travaillaient main dans la main, l’une pour la vie, l’autre pour la mort, comprenant chacun au moins en partie l’opinion de l’autre, une entente presque amicale, outrepassant la pensée et le jugement humain. Le visage impassible, elle écouta les mots de sa consœur d’esprit.

    " Succèdera tu encore longtemps à la nuit, soleil ? Ou laissera tu ta place pour t'en aller effectuer ta course vers d'autres cieux ? »

    Le silence se diffusa, pesant et léger à la fois. Puis ses lèvres remuèrent, ne faisant qu’à peine bouger les traits fins et jeunes de son visage blême naturellement. Ce teint laiteux donné aux elfes à leur naissance, qui leur conférait un aspect candide et vulnérable parfois. Mais la rougeur de ses joues, et l’imposante Aura manatique dégagée de cet être à l’aspect d’adolescente surpassait l’impression visuelle de ses interlocuteurs.

    - Sur les immenses plaines laconiques, s’ébauche la ligne de la vie. Une mer immobile et calme, point d’agitation tout n’est qu’inertie. Le rythme des saisons comme la vie et la mort, ce cycle éternel ne peut être rompu, ainsi le soleil succédera aux ténèbres nocturnes jusqu’à la fin des temps.

    Tournant son regard vers la grande prêtresse, elle la « regarda » sans la voir réellement. Mais les douces vibrations qu’elle lui envoyait et qui revenaient vers elle lui permettaient de l’apercevoir.

    - Mon monde n’a plus de couleur, un tableau bien monotone … pourtant je marche sur l’espèce humaine, cette traîtrise, ce grand bleu, cet iris. Le regard ne ment pas, c’est faux, et c’est pour cela que j’ai décidé d’abandonner le mien. L’humaine condition refuse la paix, même une trêve, refuse d’être aimée jusque dans ses songes … mais qu’y pouvons nous aujourd’hui … que pouvons nous faire pour eux …

    Sous peu, les chevaliers talonneraient leur destriers, hommes abattus qui avanceraient ne regardant plus, état de faiblesse face à la robustesse, nombre de camarades fuyants lors de la dernière nuit, ne restent que les vaillants. La stupeur laisserait place à l’horreur de l’aube, et vaincus avant de s’être battus, un épais brouillard glacerait ce jour, s’écroulant en gants de velours et de flancs éviscères. Elles seraient là, lumineuses et téméraires, car la lumière est l’étoile qui mène à dieu rois et pasteurs.

Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Âge : 31
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]   Sam 24 Jan 2009 - 13:56

Seul le vent balayant doucement le visage de la Haute Prêtresse fut la première réponse à sa question. C'est à ce moment qu'elle se rendit compte de la présence d'Annya, émergeant silencieusement à coté d'elle et s'installa au parapet de la terasse. Le fort dégagement d'énergie astrale ainsi que l'apparance d'une très jeune elfe aux cheveux blanc ondulant doucement autour d'elle confirma à Hithiel la nature de la nouvelle venue. Il s'agissait d'un Gardien, une personne choisie par une divinité pour en faire son avatar sur terre.
C'était une personne à laquelle Hithiel ne s'attendait pas, rares étaient les apparitions des Gardiens parmi les vivants.
Dès à présent, elle avait une consoeur à ses cotés, un personne choisie également par une divinité pour la servir ou pour la représenter. La venue d'Annya fut donc acceuillie par une douce révérence de respect et d'agrément de la part de la Prêtresse.

Restant silencieuse et calme, elle écouta les paroles de la Gardienne. Il s'agissait de la Gardienne de Néera, la Déesse de la vie. Hithiel obersva son visage tandis que Annya exposait son point de vue en rapport avec la question qu'elle venait de poser.
Le spectacle de ces deux femmes, l'une servant la Mort et l'autre la Vie était un événement rare, contradiction en apparence mais tellement complémentaire dans le fond.
Tari avait beau ôter la vie de tout être mais son rôle n'était rien si Néera n'était pas présente pour insuffler la vie. Ce que l'un créait, l'autre le détruisait. Une âme d'être vivant équivalait à une âme d'être mort, deux royaumes : celui de la lumière du soleil et l'autre celui des ténèbres de la lune.
Et pourtant aucun ne pouvait aller sans l'autre.

Hithiel soutint le regard aveugle de Annya alors que celle-ci l'interpellait sur sa condition de Gardien. Elle ne voyait guère mais comprenait le monde qui l'entourait. Elle voyait la folie humaine, le cycle de la vie qui était chaotique, ces agneaux de l'humanité qui se précipitait inconsciemment dans les bras de Tari alors qu'ils étaient en quête d'un lendemain. Et aujourd'hui encore les races immortelles observaient cette frénésie de destruction, s'en détachant ou alors y participant parfois. Tout cela pour quoi au final ? Tout construction d'avenir ne prenait pas en compte la Mort, et pourtant c'était la seule entité bénéficiant de cette folie de changement et de haine.


" Tout n'est qu'un cycle dicté par des forces qu'un être humain ne peut espèrer influer .. Il n'y a qu'une seule chose dont les êtres mortels peuvent espèrer jouir de sa maîtrise et c'est l'existence. Une ligne ayant deux forces incontournables et s'imposant à tous. La Vie en tant que début et la Mort et tant que fin.
Et pourtant .. L'être se bat en acceptant le fait d'être venu au monde et se bat pour refuser son destin et le repousser.
Qui peut se contenter d'une vision tronquée des choses ? certains sont aveugles et possèdent une vision éclairée du monde. D'autres acceptent le destin mais font partis d'une race immortelle. L'humanité reste la seule perdante à courir ainsi vers les bras de la Mort alors qu'elle essaye par tout moyen de changer son avenir. Il s'agit certainement des êtres les plus aveugles sur ce monde, et pourtant possèdent la capacité de voir.

Et nous sommes ici maintenant à observer toute cette frénésie de désirs à assouvir, sûres et certaines que ne sont qu'illusions et poudre jetées aux yeux.
La Mort ne se pose pas la question de la volonté d'une âme, toutes possèdent leur place dans le Royaume des Morts dès leur naissance. Après cela la Vie remplace les êtres disparus. Mais où est l'intérêt de courrir vers son destin tout en le refusant ?

Je ne suis qu'une servante de Tari, une simple spectatrice car me tenant à l'extrémité de l'existence, je n'ai pas à juger la volonté de tout être vivant car je n'influe pas sur sa vie. Mais je me demande ce que ces cycles vont laisser derrière eux, ce que les prochaines générations récolteront avant d'être à nouveau fauchées par la Mort.
"

Nulle émotion, un visage calme et détaché observait celui aveugle de la Gardienne. L'une défendant la Vie et l'autre la Mort et pourtant portant la même vision du le monde ..
Revenir en haut Aller en bas
Annya
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]   Dim 25 Jan 2009 - 22:12

    La brise caressant le doux visage adolescent se calma, laissant la longue chevelure argentée de la Gardienne reposer sur ses frêles épaules. L’une des plus puissantes représentations de Tari, déesse de la mort, se trouvait à ses côtés. Imaginer un combat entre ces deux puissances magiques serait phénoménal, qui l’emporterait ? La mort ou la vie ? Lequel de ces deux éléments était-il finalement le plus puissant ? L’humaine condition pourrait penser que la puissance du royaume des ombres est supérieur à celui de la lumière, cependant la mort elle même, ne pourrait exister sans qu’il y ait eu une vie avant.

    Annya écouta silencieusement la longue tirade de sa consœur. Son regard aveugle, ses iris d’un bleu profond déposés sur l’horizon. Elle ne pouvait pas la voir réellement, cependant elle sentait son regard sur son visage, et appréciait le timbre de sa voix si particulière. L’humanité se doutait-elle que deux êtres dirigeants palabraient à son sujet ? Probablement pas, ce qui se passait sur cette terrasse passait bien au delà de l’esprit terre à terre de la majorité des Miradelphiens. Souvent nihilistes confrontés au mur parsemé de pointes de leur survie. Une question de la prêtresse attira son attention, où est l’intérêt de courir vers son destin tout en le refusant ? Elle exposa son point de vue …


    - Il est probable que l’humaine condition désire profiter de son essence vitale, la mort étant plus longue que cette dernière, éternellement plus profonde et riche. Hantant leur vies à concevoir des idéaux qui pour la plupart ne se réaliseront pas, ils prient et croient en une chimère maladive, qui les entraîne irrémédiablement vers ta déesse. Mais la foi qu’ils engagent dans leurs croyances leur donne l’impression de repousser la vieille femme-la-mort, cependant comme je le dis … ce n’est qu’une impression.

    Cela n’était qu’un jugement global, ne pouvant prétendre avoir raison ou tort, l’elfe répondait simplement à son interlocutrice. Ses bras ballants le long de son corps menu, la force qui en émanait outrepassait tant de fois l’unique apparence. Ce fut en suivant la brise qu’elle parvint en ces lieux, et inconsciemment vers son opposée. Mais l’enrichissement qu’elle pouvait en retenir n’avait pas de prix, et le hasard, ou le bras de sa déesse avait été suffisamment méticuleux pour les rassembler au bon moment.

    Un souffle s’échappa d’entre les lèvres de la Gardienne, femme enfant observant le monde de ses sens affûtés, elle n’esquissa pas le moindre geste en prophétisant une horreur coutumière.


    - Nous sommes à l’aube d’un âge nouveau, la paix est rompue, le peuple miradelphien craquelle un peu plus chaque jour. L’entente entre les drows et les elfes n’est plus, les humains doivent choisir un camp pour leur survie, cependant ils s’évertuent à défendre leurs valeurs qui sont elles aussi importantes pour ces terres, et il est probable que l’espèce coure à sa perte.

    Son petit minois grave se tourna vers la jeune femme.

    - Un lourd labeur nous guette, mais les dieux comptent sur nous pour gérer au mieux cette situation qui sera décisive pour notre monde.

    Son regard vide retombant sur le paysage, ses petits poings se refermèrent sur eux mêmes, symbole d’une puissance à venir, de celle qui se trouvait encore dans sa phrase d’apprentissage, et qui, sous peu, achèverait son passage physique d’adolescent à celui de femme. Malgré son âge avancé, sa physionomie suivait le cours de sa race, elfe par dessus tout, Annya voyait le long chemin d’une existence mouvementée se dessiner à la plume, dans le ciel étoilé de ses nuits solitaires.
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Âge : 31
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]   Ven 30 Jan 2009 - 19:50

Il ne restait donc qu'à observer et patienter. Ce n'était pas à ces deux puissantes incarnations de la Vie et de la Mort de régler les conflits entre les races, elles étaient neutres de nature et le resteraient même si leurs foyers et leurs villes brûlaient tout autour d'elles.
En cet instants deux armées allaient s'affronter sur le champs de bataille, un siège affligent allait s'amorcer, le sang allait se répandre et la chair souffrir. Tari et Néera n'allaient pas s'interposer, libre aux races de s'entretuer, tout recommencera ensuite et elles resteront maîtresse du monde. Les races étaient soumises à Calymentar et elle ne s'en apercevaient pas. Et ainsi en était fait l'existence : Néera en était l'aube, Arcamenel et Calymentar les étapes, Tari est était le crépuscule. Et rien ne viendrait changer cela.
L'attitude calme et posée de la Prêtresse trahissait son rôle de spectatrice. Mais que se passerait il si quelqu'un venait à la défier ouvertement, reniant les pouvoirs divins qui lui avaient été conférés ?
Il était bon de ne pas titiller la Mort car elle donne à ses sujets le pouvoir d'ôter toute vie et la prêtresse, bien que douce, généreuse et posée, pouvait s'avérer être une arme divine de destruction.

Hithiel appréciait de discuter avec Annya. Avor une discussion avec son antithèse était assez riche bien qu'elles soient l'exact contraire l'une de l'autre. Mais leur neutralité et le fait que les deux femmes aient un rôle complémentaire faisait qu'elle pouvaient comprendre le point de vue de l'autre.
Une chose absente chez les vivants qui ne pensaient qu'à faire la guerre.

La bataille venait donc de débuter quelque part, un royaume humain en étant l'épicentre. Et deux incarnations puissantes observaient passiblement l'avenir qui se prolifait devant elles. Hithiel ne verrait jamais un champs de bataille en plein chaos, son rôle n'était pas de semer la mort autour d'elle mais de s'occuper des âmes du Royaume Souterrain. Elle verrait peut être une bataille si la capitale Elfique venait elle-même à être attaquée. Restera t'elle inactive à ce moment là ? probablement sauf si elle était devait protéger sa vie ou que sa Déesse lui en donne l'ordre.
En attendant cette terasse était un parfait piedestral d'observation donnant sur le monde. Un monde qui suivait sa course mais auquel les habitants ne voyaient pas la destination.


"Je ne doute aucunement du fait qu'un lourd labeur nous attend. Cette guerre n'opposera pas seulement deux races. Le régent des Elfes va également probablement participer. Politiquement c'est une décision que l'on peut deviner et anticiper. Nous sommes toutes deux amenées à servir nos déesses et en avont fait le serment. Ce sera avec les survivants que nous aurons à composer, vous à recréer et protéger la vie et moi à veiller au repos des Morts.
Je suis prête de mon coté. J'ignore où se trouve le Haut-Prêtre de Tari ainsi que les Hauts-Prêtres de Néera mais je suis sûre que chacun ressent ce dont nous sommes en train de parler et s'y prépare en conséquence.
Qu'allez vous faire de votre coté dans les prochains jours Gardienne de Néera ?
"
Revenir en haut Aller en bas
Annya
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]   Sam 7 Fév 2009 - 13:45

    Appuyée sur le bord de la balustrade de marbre jusqu’à présent, d’un bond agile la jeune femme se hissa en position verticale sur celle-ci. Offrant sa chevelure argentée à la brise, laissant son regard aveugle flotter mystérieusement sur l’horizon de parme. Le point de vue de d’Hithiel était peut-être le plus intéressant qu’elle ait pu ouïr jusqu’alors. Mais plusieurs éléments restaient en parfaite contradiction avec sa façon de penser, après tout, cela n’était que la normalité la plus banale … si toutefois normalité il existait.

    Sans esquisser de nouveau mouvement, les lèvres d’Annya remuèrent doucement, laissant poindre ses mots, puis les déversant en une cascade de candeur et de réflexions.

    - Je ne crois pas, que quelqu’un puisse un jour confirmer être prêt à accomplir un tel labeur … Aussi soutenues que nous le sommes toutes les deux, rien … absolument rien ne nous empêche d’échouer dans notre tâche. Le seul fil d’Ariane nous retenant à la réalité est la perspective d’une catastrophe, c’est cette énergie unique qui nous confère la force de vouloir encore se battre pour cette cause. La peur n’est pas loin de cette énergie, bien que mon cœur soit aujourd’hui trop dur pour que je puisse la ressentir pleinement.

    Une pétale de rose virevolta dans un courant d’air chaud, puis vint se déposer dans la paume tendue et ouverte de la femme enfant. Un peintre aurait apprécié la scène, malheureusement, l’heure ne se trouvait pas être à l’appréciation d’un art tel qu’il soit, à part peut-être l’adoration du grand architecte de ce monde, le priant de ne point détruire ce que ses mains purent autrefois maçonner. Ainsi, elle poursuivit à l’attention de sa consœur de devoir …

    - Cette puissance que nous détenons, vous la sentez bien sûr. Je pense encore que chaque être vivant est capable d’accomplir de grandes choses, cependant nous avons été privilégiées sur des milliards de vies. Toujours est-il que nous restons conscients de nos pouvoirs … parce que la peur nous empêche d’accomplir des actes inconsidérés.

    Inclinant légèrement sa main, Annya laissa voler la pétale rouge aux quatre vents. Qu’allait-elle faire dans les jours prochains ? La question était fort simple, et la réponse lui paraissait tout aussi évidente, tout comme elle l’avait toujours vu de cette étrange façon, pour elle il n’y avait qu’une seule façon de voir l’avenir …

    - Je vais apprendre … Hithiel … apprendre.

    Dans de nombreux esprits, cela pourrait semer un trouble certain. Cependant, on ne refait pas le monde sur du vide. Aussi haut que se trouvent les astres, aussi rapidement que court le vent, aussi facilement que coule le sang, la Gardienne serait là, mais jamais elle ne se sentirait prête … juste vivante.


Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Âge : 31
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]   Mar 10 Fév 2009 - 21:27

Le soleil s'avancait timidement dans les hauteurs céleste, accompagnant sa levée par un doux vent frais provenant du lac d'Uraal. Le silence restait maître en cet instant et seul les embruns de la nature tenaient lieu de compagnons aux deux femmes qui se tenaient à la terasse.
Hithiel observa sans un mot la Gardienne sauter légérement sur le parapet et se tenir droite face au vent, surplombant du coup le panorama qui s'offrait à elle sans aucune barrière.
Reposant le regard droit devant elle, elle ferma un instant les yeux afin de ressentir pleinement la caresse du vent sur son visage. La vie Elfique avait ses bons cotés comme celui du repos et de l'appréciation de l'instant présent. Même en train de parler de choses graves et importantes la Prêtresse savait comment se détendre tout en menant un débat.
Elle rouvrit doucement les yeux lorsque Annya lui répondit, relachant d'une manière fluide dans le vent ses réponses et réflexions.

Annya lui répondait sur le terrain de la faillibilité qui guettait tout à chacun. Hithiel ne pouvait qu'approuver que chacun était guidé par ses sentiments ainsi que par des forces qui pouvaient le dépasser. Mais en tant que Haute-Prêtresse elle ne pouvait faillir dans sa tâche de guider les âmes défuntes vers le Royaume Souterrain.
La Mort était un destin inévitable, un destin décidé dès l'apparition de la vie auquel il n'était permis ni de déroger ni de marchander.
Bien entendu elle et Annya étaient détentrices d'immenses pouvoris accordés par le domaine divin en personne. Si elle le souhaitait elle pouvait causer un carnage tout autour d'elle dans l'instant et il ne pourrait exister de personnes pouvant l'arrêter. Mais ce n'était pas la peur qui l'empêchait d'user de cette puissance que Tari lui avait accordée. Les préceptes du culte la Mort étaient de ne pas user du pouvoir divin pour tuer selon son envie. Sa tâche était de récolter les âmes et de les guider vers sa déesse mais aucunement d'utiliser sa puissance à des fins personnelles et Hithiel ne comptait aucunement déroger à l'enseignement qui lui avait été procurée par sa mère.

Bien sûr, en tant que vivante, la Prêtresse pouvait ressentir la peur. Mais pas en ce qui concernait le domaine de la Mort et du Destin. Celui qui vivait dans la Mort et sachant parfaitement son destin et l'acceptant ne saurait être touché par la peur de soi-même. Le coeur de la prêtresse s'était fermé à ce genre de peur, ses sentiments étaient ténus et enfouis au plus profond d'elle-même. Autant le dire elle était en marge de la société, ne réflechissant pas et n'agissant pas comme le commun des mortels. Elle était dans son coin, détachée de la réalité courante e la société et emprunte et dévouée au culte de Tari.
Etait ce la cause du fait d'avoir été choisie sur des milliards pour détenir en soit une puissance destructrice ? Ou est ce que la Prêtresse connaîtrait un jour un semblant de "normalité" ? Seule l'avenir possédait cette réponse. Le présent ne lui apportait que le devoir à accomplir, la Mort qui attend tout à chacun ainsi qu'une guerre allant embraser les régions du monde.

Certes les vivants pouvaient faillir .. Mais la Mort était inéluctable et elle se devait de respecter cette état de fait.
Hithiel se tourna doucement vers la Gardienne qui était restée debout sur le rebord de la terasse. Le spectacle de ces deux puissances incarnations regardant d'un même regard l'horizon qui se dessinait devant elles allait toucher à sa fin.


"Apprendre .. c'est certainement l'apprentissage qui permet de dénouer l'avenir. D'un tissage sobre et grossier le fil du temps repassera encore et encore jusqu'à aboutir à l'esquisse idéale. Seul un geste lent et régulier, apprenant de ses erreurs permettra l'achèvement de cette tenture que toute personne attend de voir de ses propres yeux.
Pour ma part, je me contenterais d'observer. Observer cette effervescence qui lie chaque race à se hair, se combattre et courir vers son destin. Une spectatrice calme et impassible, témoin silencieuse de la course du temps.
Demain le soleil se lèvera à nouveau. L'heure sera venue d'observer la terre se teinter de rouge tandis que le calme sera rompu.
"
Revenir en haut Aller en bas
Annya
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]   Mer 11 Fév 2009 - 11:08

( Hrp ; tu pouras clore le sujet comme bon te semble Wink merci pour cet agréable RP, on se reverra ... )


    Où était passé cet équilibre parfait ? Ce que les dieux avaient créé au commencement des temps, à l’orée de l’immortalité … certes l’équilibre existait toujours, ayant pour preuve la présence de ces deux êtres exceptionnels qui ne vivaient que pour l’équilibre de ce monde. Cependant, les hommes comme tous ces autres peuples avaient trahi leurs prédécesseurs, dans une société devenue à présent le berceau de la luxure et du plaisir propre, peu à peu tout échange disparaissait entre les cultures, chacun se renfermant sur lui même, sur ce que son peuple eut toujours connu. L’être écrivait à l’encre de sang sur un papier froissé, ses sentiments les plus profonds, les plus évasifs, qui fuyaient le temps comme l’on évite la pluie.

    Les êtres vivaient l’impensable, réalisant leurs rêves les plus fous, dans une course effrénée au devant d’un futur proche qu’ils n’évaluaient que trop mal. Ils décrivent ce qui les entoure, même si tout cela se doit de disparaître, tous se précipitent vers l’amour, mais tellement peu d’entre eux y croient … Le monde n’était à présent plus qu’un immense champ de fleurs fanées, de souillures sur les hommes, de condamnés écartelés. Un enfer paradisiaque pour les dieux, une normalité pour les autres, une oxymore de préceptes aujourd’hui révolus, un lien méphitique vers le chaos. La plume de la destinée usitée sur un papier déchiré, ne peut produire qu’une sombre mélasse induite par l’être trop imbu de sa personne. Tout cela devenait détestable, mais aucun jugement n’était permis à la Gardienne, tout comme à la haute prêtresse … elles vivaient parmi eux, droite et dignes, conscientes de tout, privilégiées par si peu, mais garantes d’un avenir préservé.

    Hithiel lui répondait avec tact et logique, ses réponses pouvaient être bues telles une eau claire et limpide, un point de vue qui ne divergeait pas totalement du sien au final, tout cela n’était que pure normalité, elles œuvraient pour un même but commun, préserver l’équilibre du monde Miradelhpien. Bien entendu, la prêtresse allait n’être que spectatrice de ce qui allait se produire, ensuite elle agirait en fonction de ses désirs comme de son devoir. Une façon de faire tout à fait recevable par la Gardienne, qui se contenta de hocher la tête, dans un mouvement à peine perceptible par son interlocutrice. Elles avaient tout dit, du moins pour le moment. Il lui parut donc inutile de tergiverser d’avantage sur un débat qui se pourrait devenir dangereusement stérile …

    Doucement mais sûrement, son regard aveugle se posa sur le visage de la personne présente, ses vibrations lui permirent de l’entrevoir un instant, air terrible et visage coupé à la serpe, on aurait dit que ses traits avaient été façonnés dans le marbre et le quartz … cela se produisit peu avant que le noir ne reprenne sa place maîtresse sur l’écran de ses iris. Sa voix s’éleva, simple murmure au gré des vents et de la brise qui balayait à présent la haute terrasse de marbre pur …


    - Ainsi soit-il …

    N’ayant pas pour objectif de fausser compagnie à Hithiel, cela ne voulait point non plus signifier qu’elle n’allait pas s’en aller simplement. Aussi, laissant son poids de plume l’entraîner vers l’avant, l’ange écarta légèrement ses petits bras, accompagnant son mouvement réfléchi d’une grâce mesurée. Le vent claqua dans sa chevelure argentée qui étincela sous les rayons du soleil matinal, une aube nouvelle vit un corps porté par le zéphyr choir du haut de la falaise, dans une chute ininterrompue. Mais à l’instant où l’astre solaire perça au delà de l’horizon d’albâtre, inondant le monde d’un éclair blanc concassé durant un quart de seconde, Annya disparut tout à fait …
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Âge : 31
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]   Jeu 12 Fév 2009 - 14:42

Il n'y avait plus rien à dire. Il n'y avait que deux simples spectatrices observant l'amorce d'une nouvelle ère et passant déja sur la fin de celle-ci. Il n'y avait qu'un début et une fin dans l'existence et les deux incarnations divines se tenant sur la terasse étaient là pour le rappeler. Le regard d'Hithiel se posa furtivement sur les batisses de la ville qui commencaient à doucement s'animer avec la lumière grandissante du jour. Le gong venait de retentir, il n'y avait pas à aller plus avant dans la discussions, la palce devait être laissée au cours de l'existence et non plus à ses extrèmes. L'heure viendra ou la Vie et la Mort reprendront leurs droits et tout ceci recommencera encore .. et encore.

La Haute-Prêtresse reposa les yeux sur la Gardienne qui avait fait de même. Au travers de sa vue aveugle, Hithiel pouvait sentir Annya la dévisager. Telle était la caractéristique des gardiens, aveugles mais plus clairvoyants que n'importe qui.
Annya conclue le débat d'une simple formule d'acceptation. Après tout, comment ces deux femmes pouvaient s'opposer à ce qui allait s'installer sdans les civilisations du monde ? L'existence se façonnait pour que la Vie et la Mort la prenne, Hithiel et Annya prendront ce qui leur reviendront lorsque viendra leur tour.

Hochant doucement la tête dans un signe d'acceptation également, la Prêtresse observa la Gardienne ouvrir ses bras et s'élancer doucement dans le vide que surplombait la terasse. Le spectacle de ce corps chutant de plus en plus vite n'inquièta pas la Prêtresse qui se contenta de reposer les yeux sur le soleil levant. Peu après un éclat de lumière embrassa la terasse, tout ce qui c'était passé avant le lever du jour s'évanouit : la gardienne, la nuit ainsi que les instants de reflexions. Une nouvelle journée commençait.

Hithiel se retourna vers le palais, l'heure des sacrements matinaux allait débuter. Adressant une dernière pensée à sa renconre avec la Gardienne de Néera, la Haute-Prêtresse s'en retourna doucement vers ses appartements.


[RP TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terasse] L'avenir débute en cet instant ... [Annya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...
» L'avenir dira le reste.
» L'avenir de la VPC GW
» Une discussion pour l'avenir [pv Horus Vahalor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir :: Le Trône Blanc-
Sauter vers: