AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Lun 2 Fév 2009 - 15:17

[ Suite de Entre surprise et hurlements]

Le jeune voleur n'avait plus rien répliqua au vieux magicien. Il n'y avait plus rien à dire. Il n'avait aucun talent magique, point final. Chacun ses dons, celui là n'en était pas un pour le demi elfe. N'empêche que le vieux fou avait tappé bien fort contre son estomac, il le sentait encore. Muet, muscles bandés, il avançait à travers la forêt, suivant Laowen qui était un guide formidable pour se sortir de là. Une forêt, ce n'était pas une ville. Pas de rues, rien que des arbres, des arbres et... oh des arbres. Et chaque arbre ressemblait à son voisin.

LilY ne pesait rien dans ses bras, du moins au début. Mince alors, elle s'était tant éloignée que cela de la ville? Il ne l'aurait pas cru... Il fallait dire aussi qu'il avait couru comme un fou pour suivre la course de la louve paniquée. Forçément, le temps lui avait paru moins long qu'avec sa compagne et son fils dans les bras.

Son fils... Ca, ça faisait vraiment bizarre. Il n'était pas certain de vraiment réaliser. Lui? Papa? La bonne blague! Pourtant, en baissant les yeux, il pouvait voir le petit Mathys endormi dans les bras de LilY qui le tenait contre elle jalousement. Elle avait rétorqué plus tôt qu'elle ne voulait pas dormir. Il le faudrait pourtant. Sommeil et nourriture pour retrouver la santé. Et cette fois, elle pourrait bien tempêter, Aidan ne se laisserait pas faire.

Quant à Nakor, il suivait joyeusement la petite famille. Aidan méditait encore ses paroles sur la richesse d'un foyer. Oh, le leur n'avait rien de mirobolant : une petite maison toute simple, aux abords de la ville, de plain pied. Il y avait le coin cuisine, la pièce principale, un petit cabinet de toilettes et deux chambres. Un voleur et une espionne, ça ne vivait pas dans le luxe. Ils auaient pu s'installer à la Dross, mais élever un enfant dans un repère de brigands, il y avait quand même mieux.

Là au moins, ils se faisaient discrets dans une ville tranquille.

Il apperçut enfin la maison et poussa un discret soupir de soulagement. Rassénéré, il tint LilY contre lui d'une main le temps d'ouvrir la porte et franchit le seuil. Il en profita pour aller installer la jeune femme dans un fauteuil, près de la cheminée, le posant délicatement, sachant parfaitement qu'elle ne voudrait pas aller dormir maintenant. C'était le printemps, mais il faisait encore frais. Il en profita pour allumer un feu, LilY devait avoir froid après cette hémorragie.

- "Bienvenue chez nous Nakor."

Il regarda ensuite sa compagne et murmura :

- "Tu devrais peut-être faire un brin de toilette? Et on devrait peut-être laver et habiller Mathys..."

Il se mordit la lèvre, un peu désemparé, jetant un coup d'oeil à Nakor. Niveau vêtements, ils avaient quelques petites choses, confectionnées par une voisine qui s'était prise d'affection pour le jeune couple, ravie de voir le ventre de LilY s'arrondir. Les naissances étaient plutôt rares chez les elfes après tout. Mais un petit cri rompit le cour de ses pensées alors que le bébé se réveillait et se mettait à pleurer. Quoi? quoi? Pourquoi il pleurait?
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Nombre de messages : 1472
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Lun 2 Fév 2009 - 19:51

Nakor suivait silencieusement le couple, enfin le père portant la famille dans ses bras, il glissa même dans sa barbe, en regardant Yeri et en le caressant du doigt

"C'est sur les épaules qu'un père doit porter sa famille mon petit mignon, par dans les bras!"

Nakor glissa un clin d'œil à la petite créature, en riant doucement, pour lui et pour lui seul, sans aucune envie d'embêter Aidan, mais juste par envie de parler avec Yeri. Puis une maison s'affina à l'horizon, et Aidan ouvrit la porte en allant déposer Lily prés de la cheminé, et se penchant pour allumer un doux feu afin de réchauffer la pièce lentement mais surement. Nakor regardait l'ensemble de la maison, posant les yeux partout en hochant la tête comme pour confirmer, puis le vieux fou leva la main droite, tendant l'index, l'autre main tenu au bâton! Un éclat brilla dans son doigt et la lueur créa une petite vague de lumière dans toute la pièce, le feu se renforça un peu et toute la pièce était devenue soudain chaude! Nakor glissa

"Voila comme ça on gagne un peu de temps sur le mode de diffusion d'un feu de cheminée!"

Nakor n'avait fait qu'accélérer le phénomène pour réchauffer plus vite le bébé et la maman. Aidan fut hésitant et lorgna sur Nakor, celui si sourit et plongea sa main dans son sac. Il en tira encore une étoffe assez épaisse mais très douce, il s'approcha de Lily, l'étoffe à la main, puis glissa avec tendresse

"Ma douce petite tu viens de vivre l'une des pires épreuves qui soit, alors il est temps que tu prête ton fils à son père et que tu aille te débarbouiller avant de le reprendre! Un enfant est résistant mais les saletés n'entretiennent pas longtemps sa santé, alors que la propreté oui! Allait va s'il te plait, ne t'en fais pas Mathys ne va pas s'envoler, il est entre de bonnes mains."

Nakor se releva et attendit que la jeune femme obtempère, mais déjà il se rapprochait d'Aidan et lui expliqua certaines choses

"Il va falloir apprendre d..."

Puis le bébé se mit à pleurer, la mere n'eut donc pas vraiment le temps de se lever pour aller se laver et les deux amants semblèrent légèrement tendus et inquiet. Nakor glissa donc au couple, assez fort pour qu'ils entendent

"Un enfant pleure pour trois raisons : soit parce qu'il est fatigué et qu'il veut du silence et du calme pour dormir, soit parce qu'il vient de salir ses linges, soit parce qu'il à faim. Et comme il vient de naitre et qu'il ne porte qu'un drap sur lui, je pense que cet enfant à besoin de nourriture Lily, alors ... à toi de jouer, sauf si tu préfère ça!"

Nakor venait de tendre un étrange objet, une sorte de bouteille, mais plus légère, plus souple, et surtout contenant un liquide chaud et odorant! Bien sur cela était apparu par magie, Nakor ayant progressé dans le domaine de la création à partir de rien depuis l'épisode du minautore et des livres trouvé dans la bibliothèque souterraine. Mais Nakor proposait simplement une alternative au don du sein de la jeune mère : soit elle acceptait de donner son sein, de manière douloureuse après un accouchement, soit elle donnait ce que Nakor tendait, le magicien rassura la mère

"Regarde cet embout est fait pour convenir à la bouche d'un enfant, et à l'intérieur il y a du lait frais, juste assez chaud, à la température du corps de l'enfant. A toi de décider!"

Nakor se tourna, la main toujours tendus vers Lily, en effet la pauvre enfant, si elle faisait le choix du don du sein, n'avait peut être pas envie que Nakor la voit, voila pourquoi il était tourné. Le vieux mage donnait donc toute sa pudeur à la mère, afin qu'elle prenne la décision qu'elle désirait, Nakor ne voulant obliger à rien du tout, étant juste là pour aider. Ensuite il parla au père

"Il va falloir en effet habiller le petit ensuite, pour ce faire je te conseil de lui confectionner des habits là dedans, c'est très chaud et très doux surtout, traité à de très nombreuses reprises pour que la laine de l'animal soit plus douce que la peau d'une femme Aidan! Mais avant de lui mettre ses habits, tu devrait entourer son entrejambe d'un tissu qui absorbe un peu les liquides et que tu pourra laver facilement, parce que ton fils n'ira pas par lui même aux toilettes avant bien longtemps!"

Nakor avait déjà des ciseaux en mains, étant prêt à coudre un vêtement pour l'enfant, à montrer comment faire ça à Aidan, puis en regardant comment cette petite famille s'en sortait, les pleurs du bébé indiquant clairement si tout se passait bien ou non, en effet si les cris se taisaient alors c'était bien fait, sinon non, voila la meilleurs alarme qui soit pour les parents! Cela ramenait à Nakor de vieux souvenir de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor
Humain
avatar

Nombre de messages : 468
Âge : 22
Date d'inscription : 30/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Lun 2 Fév 2009 - 21:25

Laowen et son instinct. Elle était un merveilleux guide bien qu'elle lance des regards fréquents à LilY. Déjà, le fait qu'elle soit dans les bras d'Aidan, elle n'aimait pas ça. Laowen n'avait presque plus d'hostilité envers Aidan mais elle était habituée à voir LilY derrière elle. Jalousant sa rapidité mais la remplaçant par l'agilité et la souplesse. Bien que celle ci aie quelque peu disparu avec les derniers mois de la grossesse. Et puis, il y avait la petite chose blanche dans ses bras. Rien de bien méchant apparemment mais sans l'intervention du magicien, aurait-elle perdue sa maîtresse pour cette petite chose ?
Blottie contre Lily, Mathys s'endormit dans un sommeil profond. Et la jeune Lily, elle, blottie contre Aidan commença a somnoler légèrement. Elle avait avoué plus tôt s'en vouloir si elle dormait mais elle était exténuée et ses yeux se fermaient d'eux même. La route lui sembla passer en un éclair, normal, puisque la sommeil racourcit les distances.
Ils arrivèrent dans la petite maison de la famille et Aidan déposa LilY sur un fauteuil près du feu. S'enroulant dans la couverture, LilY remarqua Aidan qui avait allumer un petit feu et Nakor qui fit un commentaire et d'un geste de la main alluma un vrai feu qui réchauffa déjà une partie de la pièce. LilY sourit. Il trichait lui aussi avec sa magie...
Aidan lui murmura quelques mots concernant une toilette. Ce qui ne semblait pas une mauvaise idée dans l'optique où LilY aurait pu tenir sur ses pieds. Nakor arriva, une étoffe à la main. Mais il en avait combien de mètres d'étoffe ? Il reconseilla a LilY d'aller se laver et LilY esquissa un geste pour Aidan pour lui passer le petit. Entre de bonnes mains ? Elle aurait bien fait une reflexion moqueuse mais sans Nakor, elle serait morte. Sans doute que le bébé aussi... et rien n'était fini.
Celui ci émit un petit cri et se mit a pleurer. Au moins, il avait du coffre... nul doute qu'ils l'entendraient la nuit.
Aidan se tendit, Lily aussi. Elle reporta son regard sur Nakor.

- Nakor... je t'arrête tout de suite. Je n'ai jamais tenu un bébé dans mes bras.

Elle n'avait pas eu de soeur, ni de mère. Ni de voisine pour lui montrer ça. Elle ne s'était jamais extasié devant un bébé, c'est presque si elle en voyait un pour la première fois et elle n'avait pas la moindre idée de ce que Mathys pouvait avoir. Elle comprit plus ou moins qu'il avait faim mais n'ayant pas d'idée sur "comment utiliser la chose que Nakor venait de sortir de son sac", elle préfèra utiliser la vieille méthode classique. Aidan et Nakor étaient retournés. Elle déboutonna sa chemise juste assez pour présenter son sein au bébé. Et oh miracle, sans qu'elle n'est compris exactement ce qui se passait, il se mit a téter. C'était un peu doulereux mais peu importe. Au moins, il avait arrêter de pleurer. Elle remonta la couverture sur son bébé et elle mais sa gorge nue était clairement visible. Elle veillait attentivement à son fils alors qu'Aidan apprenait.. à coudre. COUDRE ?
LilY éclata de rire et Mathys repartie dans ses pleures. Les souvenirs de leur première rencontre revinrent en masse. Elle se calma et le bébé recommença a téter.

- Tu as de drôles de loisirs... Tu pourrais coudre, chanter, danser, te battre, monter à cheval ou je ne sais quoi encore, mais non, tu suis un parfait inconnu... La curiosité est un vilain défaut.

LilY le dévorait des yeux, malicieuse et moqueuse. Elle citait ses propres paroles gravés dans son coeur. Un juste retour de flamme, supposons.
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Mar 3 Fév 2009 - 13:13

Aidan fit une grimace alors que Nakor mettait son grain de sel et faisait flamber le feu de plus belle. La magie, c'était de la triche. Aidan s'était toujours débrouillé sans et n'en était pas mort. Mais sans magie, LilY le serait, elle. Aussi ne commenta-t-il pas le petit sort de Nakor, trop conscient qu'il lui devait une fière chandelle et qu'il serait hypocrite d'encore critiquer la magie.

Il avança l'idée que LilY et le bébé seraient mieux propres et changés, ce que Nakor confirma, demandant à LilY de confier Mathys à son père le temps de sa toilette. Il allait le prendre quand il se pétrifié en entendant l'enfant pleurer. Mince... Mince de mince, qu'est-ce qui n'allait pas? Il n'était pas beaucoup plus expérimenté que LilY à ce sujet, il fallait bien l'avouer. Oh il y avait eu des bébés à l'orphelinat, mais bon, il n'avait pas joué les nounous non plus.

Nakor donna plueirus raisons à ces pleurs. Oh il avait faim! Bien sûr! Lily ne semblait pas plus rassurée que cela et le vieux magicien en profita pour sortir un drôle de petit objet... Ah ça, il en avait vu à l'orphelinat, il n'y avait pas de nourrice et il fallait bien nourrir les bébés. Il savait même comment on s'en servait, merveilleux, non?

Mais Nakor l'entraîna avec lui, l'arrachant à sa contemplation de la jeune fille et de leur bébé pour lui parler... couture? Il regarda Nakor avec des yeux ronds.

- "J'ai une tête de couturière?"

Il ne savait pas coudre. Avant, il se débrouillait pour refiler la tâche à quelques trainées qui l'aimaient bien. Il soupira. Nakor ne lui laisserait pas le choix de toutes façons. Il entendit alors la vois de LilY, moqueuse, alors qu'elle reprenait exactement ses mots, des mois plus tôt. Il se retourna, la fusillant du regard :

- "Et tu te crois dr..."

Drôle? Il s'interrompit en voyant l'enfant têter le sein de LilY, anormalement attendir par ce tableau. Par les dieux, la petite LilY, la femme enfant, était mère et devenait femme. C'était troublant. Il se racla la gorge et se détourna de nouveau, regardant Nakor.

- "Bon bon d'accord, je t'écoute."
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Nombre de messages : 1472
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Mar 3 Fév 2009 - 18:08

C'est bien ce que le vieillard pensait, aucun des deux parents récents n'avait d'expérience dans ce domaine, et il faudrait au vieil homme, leur montrer quelques petites astuces de grand mère, enfin, de grand père devrait on dire!
Lily lui spécifia qu'elle n'avait en effet jamais eu de bébé dans les bras et Aidan semblait à peine plus s'y connaitre, alors qu'il devait déjà avoir vécu plus longtemps, Lily étant tout de même en apparence plus jeune que son compagnon elfique. Nakor souffla et reprit son objet étrange, le gardant pour lui et marmonnant dans sa barbe ce qui ressemblait à une suite de chkreunieunieu! Nakor pensait clairement que les jeunes allaient tous contre l'évolution et qu'ils préféraient utiliser les vieilles méthodes antiques que d'utiliser les récentes techniques! Surtout que le lait des créatures de Miradelphia était meilleur que celui de la mère pour développer les défenses immunitaires du bébé! Mais là, on tombait dans des considérations scientifique, que Nakor adorait mais qui était partagé par peu de monde sur cette terre, et généralement encore moins dans le monde des magiciens ... mais Nakor n'était il pas fou? Et bien si! Il força donc Aidan à le suivre en ne répondant pas à ces remarques et en disant simplement

"Alors viens écouter papy un peu, vilain garçon!"

Nakor glissa un clin d'œil et tira une fois de plus sur son étoffe, celle là même qui sortait magiquement de son sac, qui était aussi vide que possible, mais dont Nakor s'amusait follement à sortir sans cesse tout un tas d'objets diverses. Il replongea la main dans son sac et sorti, ciseaux et aiguille! Il montra ses ustensiles à Aidan et parla simplement

"Rassure toi, Lily devra elle aussi apprendre à faire ça, car une mère accomplie est une femme qui sait tout faire pour son enfant ... manger, coudre, laver fabriquer etc etc etc! Mais commençons par le papa veux-tu? Hé même si tu le veux pas d'ailleurs!"

Nakor ria de bon cœur, les cris du bébé étant calmé et le jeune garçon se remplissant le ventre.

"Voila, tu prends cette aiguille qui possède un cercle de métal très fin en son sommet, tu fais passer un fil de pêche très solide dedans et tu laisse ça de coté ... maintenant les ciseaux hihihihihihi!"

Nakor n'était véritablement qu'un pauvre fou qui se régalait de rire et de dispenser ses vieux conseilles dont personne n'avait cure! Nakor saisit les ciseaux et se mit à tailler dans le vif

"Si tu dispose d'une longue pièce comme celle ci, et bien autant tout découper dedans directement pour moins se fatiguer ensuite ... alors là il faut penser à la tête, aux bras ... deux c'est mieux, et aux jambes, deux c'est mieux aussi hein!"

Tout en parlant Nakor parcourait du ciseau l'étoffe déroulé sur la table, et le magicien grand mère, se mit au travail, tout en parlant

"Alors voila, là tu fais une doublure en recouvrant l'étoffe par elle même ... comme ça derrière tu as le dos et devant le buste. Il faut découper coooooooomme ça, un trou en forme de v en haut, pour laisser passer la tête, on ne touche pas à la partie qui se trouve derriere, pour avoir un beau col! Ensuite ... voila à ce niveau là, tu fais un trou circulaire pas trop grand pour faire passer les bras!"

Nakor coupait dans l'étoffe comme un couturier royale, sans hésiter, rapidement et sans effiler le tissu, le col était déjà tracé, les trous pour passer les bras aussi, il manquait les jambes! Une partie plus délicate, mais qui semblait toujours aussi facile dans les mains de Nakor

"Là il faut découper correctement parce que ton enfant va devoir passer ses jambes dedans et si on fait les trous trop loin l'un de l'autre, il se sentira mal dedans, alors là, il faut mesurer un peu mieux ... ouais voila comme ça ce sera pas mal, je crois!"

Nakor fit la encore deux trous en laissant la place pour l'entre jambe du jeune homme. Il découpa encore une longueur d'étoffe sur le rouleau en disant

"Ca c'est pour après!"

Puis Nakor saisit l'aiguille et commença son monologue

"Alors là, il faut déjà coudre l'étoffe avec elle même pour que le coté droit de l'enfant ne soit pas dans le vide mais que le tissu soit refermé sur lui même, comme pour entourer l'enfant d'un seul et même rouleau de tissu! Tu plante l'aiguille puis tu tire pour faire passer du fil, tu reviens devant sans transpercer le tissu, et tu replante, et ainsi de suite jusqu'en bas mon enfant!"

Nakor en moins de cinq minute avait cousu le coté droit de l'habit de Mathys. Ainsi il venait de faire une sorte de tricot sans manche et sans jambes, avec un col! Il pointa le rouleau des yeux et commenta son utilité

"Alors ça on va s'en servir pour faire les jambes et les manches sinon ton enfant va tomber rapidement malade hein! Alors même chose mais en plus simple, on fait un rouleau avec le tissu, comme un cylindre ... voilaaaaa! Et on cout le tout pour faire un beau cylindre bien fermé!"

Tout en parlant Nakor s'activait avec ardeur à la tache et arriva à faire donc quatre cylindres cousus main, deux pour les jambes et deux pour les bras

"Et maintenant, on recoud sur les trous qu'on a fait à la pièce centrale! Bien sur une fois que tu as finis de passer ton aiguille, j'ai été un peu vite peut être, et bien regarde, j'enroule une dizaine de fois le fils de pêche autour de mon doigt, puis je le fais rouler sur mon doigt, comme ça, puis je tire et hop je coupe! En faisant cela tu t'assure que le fil s'agglutine, fait une petit boule, et ne sortira plus du tissu! Ca y est le vêtement est prêt ... facile non?"

Nakor releva enfin la tête, voila pret de dix minutes qu’il cousait comme un fou, à une vitesse hallucinante, sans penser qu'Aidan ne suivait pas! Nakor tenait donc dans la main un vêtement avec manche, jambe et col, pour protéger le bébé du froid dans une étoffe très douce et solidement cousu! Comme une vieille chouette qui ne bouge plus et qui regarde sans vraiment comprendre, Nakor regarda Lily et Aidan, qui l'observaient, légèrement dubitatif.

"Ben quoi ... il est pas beau ce vêtement de corps?"

Nakor se mit à hocher de la tête comme s'il disait non à plusieurs reprises, se disant qu'Aidan n'avait rien suivis, mais l'elfe était intelligent, il devait avoir saisit l'affaire. Nakor reparti donc joyeusement

"Bon maintenant si tu lui met ça, tu va tout gâcher parce qu'il va la salir très vite alors ... "

Nakor reprit son étoffe, la rangea dans son sac et en sortit un autre rouleau, de tissu très différent! Nakor explosa de rire, du simple fait de sortir encore quelque chose de son sac. Puis sans rien dire, il commenta

"Il faut faire à cet enfant ce qu'on appelle des couches! Comment on les fait simplement et bien comme ça, tu découpe un grand carré, tu le pli en deux pour avoir un nouveau carré plus épais. Tu découpe comme ça, le tissu au milieu du carré, sur la diagonale en laissant de l'espace ... tu coupe pas toute la diagonale. Maintenant tu prends le tissu par là où on vient de couper et tu plis vers les coins, pour avoir deux triangle attaché par le sommet si tu préfère! Tu pause le bébé au milieu, tu soulève les bords, et tu fou une épingle retourné dedans, voila la couche tiendra!"

Nakor avait effectué les actions sous les yeux d'Aidan, et sortit de son sac quelques épingles retourné, ce que l'on nommé à la cours les epingles à nourrices! Nakor posa ses poings sur ses hanches, pas peu fier de lui et s'exclama

"Alors, il en a dans le chapeau le fou hein? ... Ho et quand ton enfant aura fini, il faudra que tu le tiennes bien prêt de toi, le dos droit, et que tu tapote sur son dos, le haut plus précisément, et il faut que ton enfant rote! Oui je sais ça ne te parait pas très propre mais s'il ne fait pas ça, il pleurera parce que son petit ventre se met doucement en marche et que pour l'instant il faut l'aider à digérer tout ce qu'il avale!"

Nakor était certains qu'aucun des deux ne le savait! Il attendit enfin une réponse de la part d'un des deux parents, avaient-ils suivis ou non, avaient ils des questions, étaient ils contents ou non, Nakor attendait, se demandant s’il n’en avait pas trop fait, après tout ce n’était pas forcement ses affaires à ce vieux fou qui mettait son nez partout.
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor
Humain
avatar

Nombre de messages : 468
Âge : 22
Date d'inscription : 30/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Jeu 5 Fév 2009 - 18:18

Nakor parlait à toute vitesse, il était de dos mais LilY le voyait assez bien bouger sous le regard attentif du demi-elfe... Oh le pauvre ! Il devait être débordé avec Nakor qui faisait cent choses en même temps ! Pas le temps de répéter, il semblait plus que préssé d'achever ce "vêtement" pour le petit. Et même si elle se contentait de sourire, LilY écoutait attentivement et ne faisait pas de remarque sur ce à quoi la chose ressemblerait. C'était Nakor après tout... il pouvait bien compléter la liste des choses anormales dans cette famille.
LilY était dans sa vingtième année, beaucoup de femmes étaient mères avant, beaucoup après aussi... et "mère" ne rentrait toujours pas dans ses pensées... elle n'arrivait pas à imaginer que le petit bout dans ses bras était bien le sien. Il sembla avoir fini et elle reboutonna son chemisier. Nakor donna alors une indication, non mais il avait aussi des yeux derrière la tête ou...?
Elle prit délicatement Mathys contre elle, oh la la... elle allait vraiment avoir l'entière collaboration du petit bout de chou si ils voulaient s'en sortir. Et Aidan ne lui en serait d'aucun secours. Impressionnant de dire que Le Chat avait cambrioler un certain de nombre de maisons avec un grand calme et qu'il paniquait au moindre pleure d'un bébé. Difficile à imaginer aussi que LilY s'était introduite dans bon nombre d'endroits et oter la vie plus d'une fois pour diverses raisons et qu'elle avait un bout de chou dans les bras là, qu'elle avait peur de commettre la moindre erreur. Combien de temps leur faudrait-il pour réaliser ? A elle comme a lui ?
Nakor fit remarquer qu'il en avait sous le chapeau et LilY ne put retenir un éclat de rire. Le bébé rota. Oh c'était ça ce qu'elle était sencée lui faire faire ? Elle le regarda un peu avant de repencher son regard sur Nakor.

- Je me demande ce que tu aurais fait pour une fille...

La remarque était ironique bien évidemment, LilY se leva avec un peu de difficulté eet avec la même pour marcher, ajoutée à une horrible grimace. Elle ? LilY ? Pas pouvoir marcher...? La bonne blague hahaha ! Elle donna avec délicatesse Mathys à Aidan. Comme ils l'avaient suggéré un peu plus tôt, il était temps pour elle de faire une petite toilette. Elle venait d'accoucher en pleine forêt tout de même !
Encore heureux qu'elle n'est pas fait ça en Aduram, la forêt est un véritable nid pour brigand et elle n'aurait pas été certaine de garder son fils... et leur vie par la même occasion.
Elle s'éloigna.

[ Je pense que je reviendrais au prochain tour de post, je te préviendrais Aidan si ce n'est pas le cas
]
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Mar 10 Fév 2009 - 18:13

[Mais comment t'arrives à faire un pavé pareil en parlant de couture Nakor? Oo]

*T'en foutrais moi des vilains garçons.*

Pensée hautement constructive et pas du tout pueril, qu'Aidan se garda bien de partager à haute voix, alors qu'il ronchinnait dans la barbe qu'il n'avait pas en regardant Nakor faire. Faire quoi au juste? Ah oui, apprendre à coudre! A coudre! Non mais franchement... Ah il avait l'air fin le voleur... Pourvu que jamais personne dans la profession n'apprenne cela où il n'aurait plus qu'à aller se pendre, à jamais déshonoré.

- "Il est sympa ton sac, t'aurais pas le même pour LilY?"

Oui, il avait reprit son ton léger et humoristique, un brin caustique ou ironique. Non, mais c'était vrai quoi! Ce petit sac semblait sans fond! Encore un machin magique, à tous les coups. Par contre, c'était très pratique.

- "Dis si tu rentres dans ton sac, tu te retrouves chez toi, non?"

Bon allez, trève de plaisanteries, on se concentre un peu. D'abord Nakor lui expliqua qu'il fallait passer le fil dans le chat de l'aiguille.

- "Dis Nakor, tu me prends vraiment pour un crétin... Je sais ça quand même."

On continue. Bon alors après, c'était déjà un peu plus technique et surtout le vieil homme parlait à un débit improbable alors qu'il agissait tout aussi vite embrouillant Aidan qui avait toutes les peines du monde à assimiler la tonne d'informations lâchées à la minute. Heureusement que le voleur avait une bonne mémoire photographique, cela lui permettait d'enregistrer les gestes. Pour le moment, tout était brouillon dans sa tête, mais plus tard, il démêlerait le tout. Et oui, quand on est voleur, on enregistre le moindre détail et on mémorise les lieux. Ce n'était guère différent.

- "Si, si, il est très bien."

Ahum. Nakor donna quelques explications concernant les couches, puis le rot du bébé. Ce qu'il fit assez vite. LilY se décida enfin à se lever, avec difficultés, et tendit l'enfant à son père qui le prit avec précaution, se sentant vraiment maladroit. Alors qu'il avait des mains aux doigts d'une agilité incroyable. Elle alla alors se laver, laissant Aidan, Nakor et Mathys, seuls.

- "Euh Nakor... Il faut le laver aussi, non?"
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Nombre de messages : 1472
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Mar 10 Fév 2009 - 20:04

[Rassure toi Aidan, je me pose la même question ce poste de couturier m'étonne au moins autant que toi si ce n'est plus ... je suis vraiment cinglé]

Bien évidemment avant que la séance de couture commence, Aidan se sentit obligé, de faire un peu d'humour, mais posa tout de même des questions intéressantes. Nakor regarda donc, ses vieilles mains remplis de tissu et d'objet, son sac, puis tourna la tête vers Aidan et dit simplement

"Euuuu ... oui je dois avoir un autre sac là dedans!"

Nakor avait dit cela d'un air tout à fait incrédule et stupide, comme s'il se souvenait qu'en effet il avait un sac pour Lily si elle en voulait un, et faisait semblant de ne pas remarqué le trait d'humour et la remarque sarcastique sur la magie du vieux fou! Puis, se sentant fier de lui, il reçu une nouvelle question. Nakor se tourna de nouveau vers Aidan, agacé, et plongea sa main dans son sac, pour y poser tout ce qu'il tenait. Puis Nakor prit le sac bien en main, et glissa

"J'en sais rien, j'ai jamais essayé!"

Puis Nakor vint mettre ce sac sur sa tête! En toute logique, tous les ciseaux, tissus et autres auraient du tomber du sac, puisque Nakor venait de les reposer, mais rien ne chuta, et Nakor se mit à parler, d'une voix étouffé par le sac

"Non, je te le confirme, ce n'est pas chez moi ici!"

Puis Nakor sortit sa tête du sac et en donna un grand coup sur la tête d'Aidan, en ajoutant

"Petit impertinent!"

Puis Nakor ria en plongeant de nouveau sa main dans le sac et ressortir toutes ses affaires. Mais diable où les mettait-il? La séance de couture démarra et se déroula à une vitesse plus qu'impressionnante, et ce fut d'abords Lily, qui intervint, en se demandant caustiquement ce que Nakor aurait fait avec une fille. Nakor ajouta, sur son ton de papy bourru qui aboie mais qui est incapable de mordre

"Hoooo et bien j'aurais certainement rajouté des foutu fleurs roses dessus!"

Puis Nakor se tourna, dos aux deux parents et ajouta une longue série de chkreunieunieu dans sa longue barbe de vieillard sénile. Pour se rattraper Aidan ajouta que le vêtement était très bien. Nakor fit un volte fasse brandissant sa main comme le ferait une vieille femme qui s'apprêtait à frapper avec son torchon, la main droite proche de l'épaule gauche, dans un geste de menace puissant et répondit, dans une moue impossible

"Houuuuuu toi n'en rajoute pas heinnnnn ou tu va t'en prendre uuuuuuuuuune!"

Puis Nakor se regardant de bas en haut, explosa de rire comme le pauvre cinglé qu'il était, à moins que ce ne soit le narrateur qui soit mort de rire devant son écran. Voila que Lily allait se laver de toutes les souillures qu'un accouchement provoqué, et Aidan, aussi à l'aise d'une écrevisse dans une casserole avec son bébé dans les mains, posa une question très pure et naïve, qui permit à Nakor de répondre, un très grand sourire sur les lèvres

"Mais non Aidan, il suffit de lui demander de le faire, et il le fera tout seul ... mais enfin espèce de petit ... houuuuuuu et après il me bassine avec des ne me prend pas pour un idiot non mais ça alors c'est vraiment pas possible de voir ça ... jamais jamais on ne m'a autant mis les nerfs à vif depuis au moins ... je sais pas moi ... trois cents ans ... ha non quoi que la dernière fois qu'on m'a mis en colère ... qu'est ce que c'était déjà, ha oui, ça y est, la vieille Olga la cinglé, pff vieille bique pourrie non mais tu l'aurais vue celle là ... c'était pas une harpie c'était la reine des s......"

Puis Nakor s'arrêta soudain, il était passé en l'espace d'un instant, du vieux fou gentil et agréable, au râleur invétéré, en passant par le blagueur intarissable qui se perdait dans ses propos. Il se bloqua sur place, regardant Aidan, puis baissa la tête, et ajouta enfin

"Pardon, je m'égard bon sang, je m'egard ... oui Aidan, il faut le nettoyer, mais surtout pas avec ce savon ultra caustique que vous devez utiliser, il faut un truc plus doux pour le petit ... presque du lait de corps, celui la même que les nobles utilisent est très bon pour le corps ... mais il va falloir attendre que Lily, revienne : c'est très bénéfique pour le petit que de se faire laver, au moins les premiers temps, par ses deux parents."

Nakor approcha d'Aidan et lui donna quelques petites claques sur la joue, comme le ferait un grand père pour féliciter son petit fils.

"Non vraiment pardon, je suis agressif alors que tu ne demande qu'à apprendre mon petit, vraiment je ne suis qu'un vieux fou, allez tu me prête un peu ton fils, que je le tienne deux secondes avant que sa mère revienne nous le voler dis?"

Nakor était vraiment surprit de s'être emporté, mais les deux parents étaient vraiment complice de ça et rendait Nakor encore plus fou qu'il ne l'était déjà, après tout on est titilleux à six cents ans. Et puis Nakor voulait un peu tenir son filleul dans ses bras avant que sa mère ne veuille très cruellement le garder pour elle toute seul!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor
Humain
avatar

Nombre de messages : 468
Âge : 22
Date d'inscription : 30/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Mar 10 Fév 2009 - 21:23

LilY écouta avec un intêret tout particulier les cours de couture que Nakor donnait à son amant. En réalité, vu qu'ils étaient dos à elle, elle ne comprenait rien de ce qu'il disait, et puis il parlait bien trop vite mais peu importe. De toute manière, elle n'avait pas grand chose à faire d'autre que l'écouter, justement. Aidan y mettait tellement de mauvaise volonté que c'était risible... Ah si ils avaient été à Diantra... mais ce n'était même pas envisageable alors autant ne pas y penser. Et puis, si ils avaient été à Diantra, ils auraient été séparé et ne se seraient jamais rencontré. Déjà parce que si Aidan n'avait pas été recherché, ils auraient eu une chance sur un milliard de se rencontrer, ensuite parce que si il n'avait pas été recherché, ils ne se seraient pas retrouvé après les cachots.
Ils avaient beau dire, leur existence aurait été totalement différente si, justement, cette bourgeoise n'avait pas vu Aidan, ou si il l'avait tué. Encore une différence entre Aidan et LilY, LilY n'hésitait pas à oter la vie, du moins, avant elle n'hésitait pas alors qu' Aidan avait laissé en vie, une preuve de sa culpabilité. Différent et semblable à la fois, si Mathys avait hérité des deux caracères mélangé, le mélange serait détonnant !

Avec quelques difficultés, elle donna Mathys a Aidan avant de se diriger vers le lieu où elle pourrait se laver. Jamais elle ne s'était sentie aussi faible, jamais marcher n'avait été aussi dur pour l'espionne. Mais c'était la fin du calvaire, dans quelques mois elle aurait tout réappris et retrouver son habileté. Enfin, quelques mois... cela dépendait du temps qu'Aidan la garderait en captivité. Oui, parce que si il avait pris l'habitude de s'enfuir tôt le matin pour éviter les disputes, la situation avait énormément changé et après un accouchement en pleine forêt, elle allait avoir droit à un régime spécial se composant de sommeil et de nourriture. A peu près la même chose qu'elle avait infligés à Aidan pour qu'il répare ses cotes. Sauf, que pour elle se serait un peu plus dur de toute évidence puisqu'elle n'était pas bléssée, elle.
L'eau faisait énormément de bien à la jeune femme, qui s'acharna à se libérer de toute la saleté aquise durant l'accouchement. Elle se sentait déjà mieux. Elle se changea ensuite... une petite pensée pour sa promesse entre temps. Celle qu'elle avait fait à Aidan dans la forêt et qu'il était évident qu'elle ne tiendrait pas. Enfin pas... qu'il lui serait difficile de tenir... quand Nakor serait parti... peut être se mettrait-elle un instant aux robes. Elle avait presque hate de voir la tête d'Aidan...
Elle aurait pu en revétir une tout de suite mais elle n'aimait pas l'idée que la naissance de Mathys l'ait rendue différente. Non. Dans l'intimité du foyer, plus tard elle l'avouerait...
Elle remit une mèche de cheveux derrière son oreille et se dirigea vers la pièce principale ou devait attendre Nakor et Aidan... ainsi que son fils, Mathys.
L'apeller par son prénom ne lui posait pas énormément de problème mais se dire que... "son fils"... La femme enfant, éternelle insouciante avait eu un fils. Daphnée aurait adorée le voir, être là. Autant que Nakor aimait être là... si ce n'est plus. Pourquoi toujours pousser les regrets ? Ce n'était pas possible. Ce n'était pas possible !
Elle s'acouda à la porte... combien de temps avait passé depuis qu'elle les avaient laissé ? Elle n'avait plus aucune notion du temps puisqu'il lui fallait désormais 3 voir 4 fois plus de temps pour accomplir quelque chose qu'avant. Elle souria doucement devant le tableau qui se peignait devant elle..

- Nul doute qu'Aidan sera un père exemplaire... n'es ce pas Nakor ?

Il n'y avait pour une fois dans la voix de l'espionne, ni moquerie, ni ironie et encore moins d'humour. Seulement de la tendresse et de l'amour. Oui, elle était expressive jusqu'à sa voix. Bien plus qu'Aidan, et en tout points. Quoi qu'elle le découvrirait sans doute avec ce nouvel aspect que représentait le père de famille...
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Mer 11 Fév 2009 - 15:49

Aidan leva les yeux au ciel alors que nakor faisait ses pitreries. Il lui avait demandé s'il avait pas un sac pour LilY, avant de se moquer en parlant de la maison de Nakor qui devait sûrement se trouver à l'intérieur du sac. Par contre, il ne vit pas arriver la claque et grimaça en se frottant la tête.

- "Vieille brute."

Non mais! Il était quand même bizarre ce Nakor. Il oscillait entre l'attitude paternaliste, sage, folle ou brutale. Ou alors, frapper un autre homme revenait à lui témoigner sa sympathie? Allez savoir ce qui se tramait dans cette caboche fêlée! N'empêche qu'Aidan venait de se prendre une belle galoche derrière la tête, comme quand il était enfant. Souvenir désagréable s'il en est.

Aidan rassura Nakor sur son travail et celui-ci prit encore cela comme un trait d'humour ou de moquerie et se retourna vers lui en le menaçant de lui en recoller une s'il continuait ses bêtises.

- "Mais j'étais sincère!"

Il haussa les épaules et alla chercher leur fils, laissant LilY aller se laver. Vint la question qui lui attira les moqueries de Nakor. Il le fusilla du regard, mais ne répondit pas. C'était facile de se moquer quand on savait quoi faire!

- "Nakor, je ne suis pas idiot, je suis inexpérimenté. Je n'ai pas 600 ans moi, je n'ai pas tout vu tout fait et LilY non plus alors essaie de t'en souvenir."

Il avait dit cela d'un ton calme et sans animosité aucune, mais voulait juste rappeler Nakor sur terre et le ramener à la réalité alors qu'ils se perdait dans ses souvenirs. Il sembla d'ailleurs y parvenir et Nakor lui expliqua qu'il fallait un savon très doux et qu'il fallait attendre LilY. Le jeune voleur hocha la tête, posant son regard gris sur son fils calé dans ses bras. Il avait déjà une touffe de cheveux foncés... Sans parler des oreilles effilées. LilY était aux anges... Aidan un peu moins. Mais de quelle couleur seraient ses yeux? Bleus, comme LilY? Gris comme Aidan? Ou bien une couleur qui n'appartiendrait qu'à lui?

Nakor demanda alors la permission de prendre le bébé avant que LilY revienne. Aidan hésita, une fraction de secondes seulement, pas par peur de Nakor, mais parce qu'il aimait bien tenir ce petit bout dans ses bras.

- "Tiens, mais ne va pas le secouer..."

Petite touche d'humour alors qu'il tendait l'enfant à Nakor. Il n'était pas aussi expressif que LilY pour témoigner de ses sentiments, mais cet enfant était déjà le centre de son univers, bien qu'il ne le sache pas encore. La voix de LilY s'éleva alors, mettant Aidan mal à l'aise alors qu'elle paraissait certaine qu'il serait un bon père. Il n'avait eu aucun modèle à ce sujet et tout ce qu'il savait de l'éducation, c'était une discipline à grands renforts de coups... Alors, non, il n'était sûr de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Nombre de messages : 1472
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Mer 11 Fév 2009 - 17:57

Nakor répondit en premier lieux au pauvre Aidan que sa folie torturait sans cesse. Et d'une voix aussi calme et posé que le voleur, Nakor ajouta

"Rassure toi, je n'oubli rien de tout cela mais j'ajouterais qu'en six cents ans on est loin, et même très loin d'avoir tout vue ... certes j'en ai vu des choses mais plus on vit plus on se rend compte à quel point il y a des choses à voir, trop, même pour une vie d'immortel!"

Nakor était très sérieux, plus le temps était passé, plus Nakor avait découvert à quel point le monde était vaste et varié, et donc qu'il n'avait vraiment rien vue en six cents ans! Le vieux magicien allait rajouter qu'un jour viendrait où Aidan aurait aussi six cents ans, et qu'à ce moment là, il pourrait de nouveau avoir cette conversation avec le voleur, puis Nakor leva la tête au ciel et souffla longuement en poussant un soupir de fatigue. Tout simplement parce qu'il venait de se rendre compte que, quand Aidan aurait six cents ans, et s'il avait une conversation ensemble à ce moment là, alors Nakor aurait plus de mille deux cents ans ... ce qui l'épuisa d'un seul coup, se disant qu'à cet âge là, il aurait encore vécu bien des choses compliqué et douloureuses! Puis le père de famille donna de bons grés mal grés, l'enfant à Nakor. Dans un mouvement impeccable, passant un bras dans le dos du bébé, lui maintenant la tête avec l'index et le majeur, il passa son autre main sous les fesses de l'enfant. Il garda le bébé dans les bras, lui faisant une petite grimace rigolote, et le balançant doucement, comme pour le bercer tendrement. Entre temps, Lily était revenu et déclara ses sentiments face à tout cela. Nakor en profita donc pour prendre la parole

"Ho oui ma douce enfant, tu as trouvé un homme qui sera un très bon père, crois moi! Il finira même par exprimer ses sentiments un jour dis donc! C'est fou ce qu'un bébé peut changer de choses. Hohohoooo que ça fait longtemps que je n'ai pas tenu un beau bébé comme ça dans les bras tilalalalilala ... "

Nakor se mit à chantonner, en prenant une main du bébé et en tournant sur place, comme s'il dansait avec l'enfant, très doucement, pour ne pas lui donner le tournis. Un rire de l'enfant démontra que tonton Nakor était apprécié. Puis le vieux fou s'arrêta, et s'approcha des deux parents, qui étaient cotes à cotes. Il s'exprima clairement

"Vous formez un très beau tableau tout les deux, et Mathys semble m'accepter aussi, alors cet instant mes enfants, est un instant tout simplement magique ... les plus grands sortilèges des plus grands livres sont incapable de reproduire ce genre de choses mes petits chéris, souvenez vous en!"

Puis Nakor tendit l'enfant, attendant de voir qui des deux allait récupérer le bébé. Puis il plongea de nouveau la main dans son grand sac plein de vide, et en sortit une bouteille en verre rempli d'un liquide blanchâtre. Il le posa sur la table et parla une fois de plus, quel vieux bavard

"Voila, une bouteille de lait de corps, pour laver Mathys, les premiers temps ... attendez quelques mois si vous le pouvez, avant d'utiliser le même savon caustique que le votre ... bon ... ben voila, papy Nakor n'a plus rien à faire ici, je crois qu'il est grand temps que j'arrête de vous voler votre intimité et votre temps de découverte de votre paternité. Je vous ai donné quelques astuces pour démarrer votre nouvelle vie, alors j'espère que ça ira mais je n'en doute pas!"

Nakor passa la lanière de son sac autour de son cou et attendit de voir si les parents avait encore besoin de lui, où s'il était temps pour lui qu'il aille s'occuper de ses affaire au lieu de continuer à mettre son nez dans les affaires du couple. Après tout les deux parents avaient déjà était assez noble de cœur pour l'accueillir chez eux, il ne voulait surtout pas gêner!
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor
Humain
avatar

Nombre de messages : 468
Âge : 22
Date d'inscription : 30/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Mer 25 Fév 2009 - 18:52

Je viens de passer 7 mois avec Aidan, il m'en aurait fallu beaucoup moins pour déceler la gène qui l'habite à mes quelques mots, sa gêne et son inquiétude. Moi je les pensaient en les prononçant, non je les pense toujours, lui est moins sur de lui. Je n'ai absolument aucune idée de comment nous allons nous débrouiller avec Mathys, encore moins nous que les autres mais nous trouverons toujours un compromis. Ni l'un ni l'autre n'est stupide dans ce couple. Je souris devant Nakor qui tient Mathys et qui nous fait une remarque... longtemps qu'il n'a pas tenu un aussi beau bébé dans ses bras ? Y a-t-il des bébés moches ? Je ne pense pas, je ne sais pas après tout. Je m'approche d'Aidan, passant un bras derrière son dos.
Mathys rit devant les pitreries de Nakor, celui ci s'approche de nous, il nous explique que c'est un moment magique. Oui... vraiment magique, je ne réalise toujours pas en voyant Mathys, en serrant Aidan contre moi. Et dire que notre rencontre et cette situation n'est qu'un pur hasard... Moi qui n'ai jamais cru au destin tout près, je me pose des questions désormais... Aidan et Mathys, les deux hommes de ma vie. Ils m'auront fait changé irremédiablement, du moins... je l'espère ! Evidemment c'est pour le meilleur et le pire.
Nakor tendit le bébé, j'esquisse un geste avant de ramener ses bras à leur place initiale, je n'allais quand même pas le garder pour moi toute seule ? Je l'avais déjà eu toute à l'heure, au tour d'Aidan... du moins si il le souhaitait. Étrange de ce dire que c'est comme ma première poupée... Brr...
Il sortit ensuite une petite bouteille de son sac... mais.. il s'attendait à ce qu'elle accouche à l'avance ? Il ne trimballait quand même pas tout ça en permanence ? Si ? Même à Nisetia il avait ça dans son sac ?
Il nous explique tout et un sourire tendre se pose sur mes lèvres.

- Je devrais bénir le jour de notre rencontre je crois..

Je n'y arrive quand même pas, une première dispute avec Laowen, j'avais essayé de m'en séparer, nous brisant un peu toute les deux quand Nakor avait surgit de partout et nulle part. Nous avions discuté et j'avais retrouvé en lui un père... et apparement lui, une fille.
Je dépose un baiser doux sur sa joue. Ce que j'ai à rajouter se lit dans mes yeux. Un simple "merci". Même plus que simple puisque je lui devrais une éternelle reconnaissance. Sans lui je ne serais pas là et Aidan se serait retrouver tout seul avec Mathys. Je grimace à cette idée et quand je sors de ma rêverie, Nakor est déjà presque à la porte. Je le regarde partir... je crois que je dois des excuses à quelqu'un...

Je pose d'abord mon regard sur Mathys qui semble trouvé les bras de son père confortable puisqu'il s'y est endormi et reporte mon regard sur le fameux père. Je me demande ce qu'il aura de moi, mon fils. C 'est le portrait craché de son père, comme je l'avais tellement souhaité. Nous avons au moins une certitude tous les deux : C'est son fils. Bien qu'il n'aurait pas pu en être autrement puisque je n'ai eu aucun autre homme dans ma vie. Mon coeur commence à battre la chamade. Je n'aurais jamais pensé que le mot "désolé" serait aussi dur à prononcer. Toutes nos disputes me reviennent en mémoire. Je veux bien croire avoir été un peu à nerfs mais il faut avouer que c'était surtout un prétexte pour m'en débarasser et faire ce que je souhaitais après. Nous n'aurions peut être pas eu besoin de Nakor si j'avais écouté Aidan.. même si j'ai changé, je reste une tête de mule, je l'avoue. Je me mords la lèvres quelques secondes. Tout est calme, un peu trop à mon gout d'ailleurs...

- Désolé pour... tout ce que j'ai dit. J'aurais du t'écouter.

Mais nous savons tous les deux que la prochaine fois que nous serons en conflit, meêm si jke sais qu'il a raison, je ne l'avouerais pas. Huum... c'est mon caractère et puis comme il me l'a dit toute à l'heure, c'est en partie pour ça qu'il m'aime non ?
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Mer 11 Mar 2009 - 19:48

Moui... Aidan n'était guère convaincu par la réponse du vieux magicien. Soit, il n'avait pas tout vu tout fait, mais quand même, avec plus de 500 ans, voir 600 ans de plus qu'Aidan, il avait quand même bien plus d'expériences et ce, quelle que soit la matière, c'était indéniable. Et il avait beau dire qu'il ne l'oubliait pas, le jeune voleur en doutait au vu de ses récriminations au sujet des compétences des jeunes parents.

Il passa alors l'enfant au vieil homme comme il le demandait et LilY vint se positionner près de lui, glissant une main dans son dos. Il lui jeta un regard, à la fois fier et amoureux. Elle lui avait donné un fils magnifique. Nakor faisait le pitre et assurait qu'Aidan serait un très bon père, mettant celui-ci mal à l'aise. Il rajouta qu'un jour, il serait capable d'exprimer ses sentiments et là, il eut une moue ironique :

- "Si c'est pour avoir l'air aussi idiot que toi en ce moment, j'espère que non."

Il ne se voyait pas faire l'imbécile ou des manières ridicules pour amuser son fils. Ni même chanter d'ailleurs. Nakor donna de nouvelles instructions avant de redonner l'enfant à ses parents. LilY ne le prit pas, laissant ce privilège à Aidan qui s'en saisit délicatement, tentant de le caler du mieux qu'il pouvait contre lui. Puis, le vieux magicien prit congé.

- "Merci pour tout Nakor. Et tu es bien sûr le bienvenu chez nous, quand le coeur t'en dira."

LilY vint l'embrasser affectueuse. Aidan le salua simplement, à sa manière discrète. Il était quelqu'un de pudique après tout et ne savait exprimer ses sentiments comme Nakor l'avait fait remarquer. C'est alors que le vieux magicien partait qu'il se rendit compte que le bébé s'était endormi dans ses bras, paisible et confiant. Cette image fit naitre une boule dans sa gorge, bien inhabituelle.

C'est ce moment que choisit LilY pour lui présenter ses excuses quant à son comportement qui avait failli lui coûter la vie.

- "Tu aurais du oui."

Cette boule dans sa gorge sembla monter et bien malgré lui, son regard se mit à briller, alors qu'il soufflait d'une voix qui se brisa :

- "Comment j'aurais fait si tu m'avais abandonné?"

Toute la tension accumulée sembla lui retomber dessus alors qu'il calait Mathys contre lui et libérait son autre bras pour caresser la joue de LilY avant de l'embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Nombre de messages : 1472
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Mer 11 Mar 2009 - 20:25

Nakor ne releva pas les remarques d'Aidan, s'occupant de l'enfant, en lui faisant force de grimace et autre niaiseries qui amusaient toujours les enfants. Lily ajouta d'abord une petite remarque sur le jour de leur première rencontre, quand une nuit tranquille à Diantra, il avait raccommodé une louve et une jeune fille farouche et perdue. Nakor répondit

"Ho ... je ne sais pas si c'est vraiment un jour à bénir que celui où l'on tombe sur un enquiquineur comme moi ma douce enfant!"

Nakor faisait un peu d'humour, mais il y avait un brin de vérité dans ce qu'il disait, en effet une fois que Nakor était trop prit dans une relation, il passait énormément de temps à se mêler de tout ce qui ne le regardait pas vraiment. Il n'y avait qu'à voir, il était devenu le parrain de l'enfant d'une fille qu'il connaissait depuis quelques mois et d'un elfe qu'il connaissait depuis encore moins longtemps. Mais on ne pourrait certainement pas changer un vieux fou et ses habitudes acquises en plus de six cents ans de vies. Un délicat baiser réchauffant vint se déposer sur la joue du vieillard avant de plonger son regard dans celui de sa petite Lily chérie. Un profond remerciement s'inscrivait dedans, et les yeux de Nakor exprimèrent en réponse, une non nécessitée, et un plaisir au moins autant partagé. Puis Aidan fit de même, de manière plus discrète mais sincère aussi, l'invitant à revenir quand il le désirait. Nakor inclina doucement la tête, pour confirmer qu'il avait bien compris et noté mentalement la proposition

"Merci de votre hospitalité à tout les deux! De toutes les façons, je devrais passer voir mon filleul de temps en temps ... alors il n'y a plus qu'une seule chose à se dire mes petits chéris : portez vous bien, prenez garde à vous et à bientôt ... que ma magie vous accompagne!"

Nakor ferma les yeux quelques instants, ce qui put faire croire au couple de jeune parent qu'il était en train de jeter un sort. Après tout, il avait demandé à ce que sa magie les protège et il avait fermé les yeux comme s'il se concentrait pour qu'un sortilège soit déployé. En réalité, sans en dire plus, il notait la signature spirituelle du jeune Mathys, afin de pouvoir garder un œil sur son nouveau petit protégé. Ainsi il pourrait se téléporter à son chevet s'il sentait un danger, ou une diminution de son aura. Après tout, c'était un peu son travail que de veiller, en coulisse, à la protection du jeune demi elfe. Le vieux magicien rouvrit les yeux, imprima un sourire sur ses lèvres puis s'exclama

"Voila, comme ça, ça ira très bien!"

Nakor se mit à rire doucement et activa une fois de plus ses pouvoirs pour retourner trés vite d'où il était venu. C'était assez simple pour un magicien de revenir au point de départ de sa téléportation, en tout cas cela l'était beaucoup plus que l'aller en un point. La téléportation était une magie difficile et dangereuse, mais que Nakor avait développé de plus en plus ces derniers temps afin de pouvoir être partout à la fois, pour que la lignée soit reconnus comme telle auprès des autorités de ce monde. Il avait en effet remarqué, qu'une fois le chemin accomplis et la magie naturelle percée dans un sens, il était beaucoup plus simple de retourner en arrière en empruntant de nouveau le passage ouvert en venant. Il engloba tout l’entour de son corps d'énergie magique, ouvrit son esprit à la magie du monde naturelle et se téléporta en se laissant aspirer dans le monde des influx de magie pure. Pour Lily et Aidan, Nakor avait simplement ri de sa dernière remarque et avait disparu en faisant un léger bruit équivalent à un souffle de vent tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor
Humain
avatar

Nombre de messages : 468
Âge : 22
Date d'inscription : 30/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   Mer 18 Mar 2009 - 11:18

Aidan est vraiment quelqu'un de plus pudique que moi... Là où j'embrasse chaleureusement mon père adoptif, Aidan lui fait un simple signe de la main. Après, il sait mieux controler ses émotions que moi... Sans doute normal pour un voleur, et anormal pour une espionne dans mon genre... bien que je ne le sois plus vraiment icic? Je ne me risquerait pas à recommencermes activités, a Diantra c'était risqué", à Alëandir, c'est pratiquement impossible, je n'ai ni la légèreté, ni la souplesse d'un elfe. Et encore moins leur rapidité. je vais devoir me ranger de tout évidence... Bien qu'ils oit hors de question que je reste à la maison pour élever Mathys, j'aime trop bouger pour cela...
Nakor s'en va finalement. Refermant derrière lui, la porte de notre maison, le calme retombe. Mathys vient de s'endormir dans les bras de son père... que de changement dans nos vies.
Nakor s'en va finalement, refermant derrière lui la porte de notre maison. Le calme tombe, et je me sens gênée d'un coup, me rememorant toutes les insanités que j'ai dit à Aidan pour m'en débarasser et pouvoir faire ce que je souhaitais, et puis aussi le fait que j'aurais pu mourir entre ses bras toute à l'heure... NOn je serais morte tout simplement si Nakor ne m'était pas venu en aide. Je baisse les yeux et prononce quelques excuses qui sont acceuillis avec un reproche. J'aurais du oui, je ne peux le critiquer il a terriblement raison. Ses yeux se mettent à briller et il prononce une autre phrase frappée d'angoisse qui me fend le coeur... comme j'ai eu tort. Oui, comment aurait-il pu s'en sortir si j'avais disparu... si je l'avais laisser seul avec son fils en forêt. Qui plus est, Laowen serait devenu folle et l'aurait surement attaqué lui, l'innocent dans cette histoire.

- Je sais...

Ma voix se brise sous le poids de tout ce que je voudrais lui dire, moi qui suis assez charismatique, pour le coup, je ne trouve plus acuun mot. Aidan caresse ma joue après avoir libéré une de ses mains et m'embrasse; C'est drôle de voir comment Mathys tient dans un seul avant bras d'Aidan. C'est vraiment un modèle réduit de lui... Je réponds a son baiser mais mes yeux se ferment d'eux même? Je suis tellement fatiguée... accouché est surement la chose la plus dure que j'ai fait de ma vie.

- Je vais me reposer, je suis errinté.

Un baiser sur le front de Mathys et un sur les lèvres de son père puis je me dirige vrs la chambre ou je m'effondre sur le lit et rejoins les bras de Morphée immédiatement.

[ FIN pour moi ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin un peu de calme [PV LilY et Nakor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Tranquille dans un parc de Londres, enfin presque... || Soo-Hee K. & Lily P.
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Alvéole De Lily-Miel...
» Finalement le calme est revenu.
» Lily Black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir-
Sauter vers: