AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Commémoration Royale [Public]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Âge : 31
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Commémoration Royale [Public]   Jeu 19 Fév 2009 - 19:20

Aujourd'hui est une journée spéciale. Voici quelques jours, la guerre venait d'éclater, le Royaume des Drows envahissant les Royaumes Humains, le temps des armes et du sang était de retour. En réponse à cette intrusion, les armées Humaines et Elfes s'étaient mobilisées et étaient parties combattre loin de chez elle. Cette nouvelle attristait bon nombre de résidents du Royaume des Elfes pour qui la guerre était une calamité. Les Elfes étaient immortels, mais bien que jouissant de ce don de vie ils pouvaient périr de mort violente. Voila pourquoi, au delà de l'aspect chevaleresque et orgueuilleux de la guerre, chacun répugnait à voir partir vers son destin bon nombre de frères, d'amis ou de congénères, pertes qui ne s'effaceraient que très difficilement.
Mais, en ces temps sombres, d'autres pertes se sentaient encore mlagré le fait qu'elles soient survenus bien avant le déclenchement du conflit.

Aujourd'hui était un jour spécial. En effet, la place Tyräl fut investie de bon matin par des dizaines de serviteurs et de prêtres, chose inhabituelle. Mais, bien que curieux, chacun savait ce qui se préparait. En effet, aujourd'hui était un événement majeur dans la vie de la capitale : le culte de Tari organisait une fête publique pour commémorer la mémoire de la dernière souveraine des Elfes, la reine Orelinde aujourd'hui décédée.
Chacun se souvenait des circonstances de la mort de la reine, assassinée par les Drows et laissant le trône à une régence fragile. D'ailleurs, le régent lui-même était parti à la guerre, cela ne faisait pas plaisir à tout le monde, surtout le jour de la commémoration de la mort du dernier souverain.
A peine avait elle débutée que la guerre lassait déja. Y avait il moyen d'éviter ce conflit ? qu'allait il encore se passer si le peuple des Elfes perdait à nouveau son dirigeant tout nouvellement élu ? Un mélange de crainte et de lassitude emplissait les coeurs en ce début de journée.

Mais les serviteurs de Tari n'avaient cure des bruits de couloir alors qu'ils s'affairaient sur toute la surface de la place. En peu de temps, toute la place fut décorée de banderoles de fleurs et des dizaines de tables furent disposées ainsi que leurs nappes.
La place de la capitale se transforma en salle de banquet à ciel ouvert, les tables se recouvrant peu à peu de plats et de boisson et gardées chacune par un ou plusieurs serviteurs. D'un coté les musiciens commencaient à effectuer une dernière répétition avant de jouer une musique d'ambiance en attendant le bal dansant qui surviendrait plus tard dans la journée.
Au milieu de toute cette effervescence se voyait la Haute-Prêtresse de Tari qui oeuvrait à gêrer la mise en place de la fête. Il était rare de la voir sortir du temple de Tari, elle qui préférait rester dans les offices et à l'écart de la vie politique de la cour.
Mais étant donné que c'était le culte qui organisait cet événement et vu son importance il était obligatoire qu'elle se montra. Toute la cour du palais, la bourgeoisie ainsi que la population était invitée. Les zones réservées à la haute société étaient mitoyennes à celles réservées au peuple de manière à ce que chacun puisse parler à qui il voulait. Bien entendu, il y avait également un fort dispositif de sécurité au cas où, mais on ne s'attendait à un débordement aujourd'hui, l'occasion était suffisament grave pour que les Elfes respectent la mémoire de la défunte reine.

Au fil du petit matin, tout se concrétisa et tout était prêt. La noblesse arrivait au fur et à mesure et en même temps que le peuple. La place Tyräl était suffisamment grande pour accueuillir une large partie de la population mais, au cas où il y avait trop de monde, des stands avaient été disposés ici et là pour désengorger l'afflut de personnes.

Puis tout commenca .. l'orchestre commenca par jouer une musique douce alors que des orateurs et poètes prononçaient des discours à la mémoire d'Orelindë. Il était prévu que chacun puisse délivrer un discours à destination de l'ancienne reine, il lui suffisait simplement de demander la parole.
Pour le moment le banquet était dans ses débuts, divers spectacles étaient prévus par la suite. Mais pour débuter, l'usage voulait que chacun parla avec ses congénères en guise de bienvenue.
Au milieu des groupes de discussions, la Haute-Prêtresse allait et venait, s'assurant de la bonne tenue de l'événement et adressant ses salutations aux personnes importantes qui étaient venues en cette belle et douce journée.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: Commémoration Royale [Public]   Jeu 19 Fév 2009 - 20:19

Triste jour que celui là.

Aujourd'hui, les elfes célébraient la mort de leur défunte souveraine. Célébrer n'était pas un terme exact, mais faute de mieux... Les temps étaient troubles, c'était un fait et l'avenir semblait bien fragile... Rima était régent, mais n'était déjà plus sur les terres elfiques. Parti à la guerre, honorer le traité qui liait les nains, les elfes et les hommes. Du jamais vu. Mais les drows avaient attaqué les hommes et les elfes devaient leur porter secours.

Résultat, c'était à Dragan et Révérie que revenait la gestion du royaume. Et de cela, ils se seraient tous les deux bien passés. C'était un travail de fou, long et fastidieux. Le jeune elfe en était maintenant certain : il préférait largement agir dans l'ombre que sur le devant de la scène. Quant à Révérie, elle détestait cela. Elle ne lâchait pas souvent les jumeaux et les trimballait partout.

Mais aujourd'hui, cela n'était pas possible. Ils devaient assister à cette cérémonie officielle et mieux valait y assister en couple qu'en famille. Ils étaient tombés d'accord là dessus et avaient laissé les enfants aux bons soins de la nourrice.

Ils s'étaient donc mis sur leur trente et un comme on dit. Dragan portait un pantalon ivoire et une tunique bleue glace, brodée d'argent, couleur qui faisait admirablement ressortir son teint bronzé et ses yeux de glace. Ses cheveux étaient laissés libres et un fin bandeau couleur argent ceignait son front. Il avait l'air sévère ainsi. Mais il avait cet air là depuis la disparition d'Anàrion et Illydril. Son chagrin n'avait pas été sans séquelles et la joie de la jeunesse s'était envolée en même temps que ce qui l'y rattachait. Il avait maintenant des responsabilités énormes dans un monde en guerre.

Avec Révérie, il se rendit donc sur la place Tyral, décorée avec gout et naturel pour l'occasion. Il y avait une légère démarcation entre le gratin et le peuple, mais Dragan s'était assez souvent mêlé au peuple pour ne pas y faire attention. Révérie était encore moins à cheval là dessus. Ils se posèrent dans un coin, écoutant les discours élogieux pour la défunte reine. Défunte reine qui n'était pas vraiment tout amour avec sa fille et qui avait fini par sombrer dans une drôle de folie, mais cela peu de personnes le savaient.

Aussi n'avait-il pas souhaité s'exprimer. Pour une fois...

Il se pencha à l'oreille de Rév et chuchota :

- "Viens allons saluer la Haute Prêtresse."

Haute Prêtresse qui naviguait entre les groupes formés. Il se dirigea vers la servante de Tari, avant de s'incliner respectueusement devant elle pour la saluer.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Commémoration Royale [Public]   Jeu 19 Fév 2009 - 21:09

La demoiselle aux cotés de Dragan portait une capuche continuant en une traine dans son dos, d’un tissus bleu roi léger et translucide, brodé de fils d’argent en de fins liserés d’étoiles et de lunes. Sous le fin tissu était visible la pâleur de ses cheveux blancs, de nombreuses nattes y vagabondaient en toute impunité, tout comme ses longues mèches qui ondulaient joyeusement contre sa nuque, cachant ainsi la cicatrice qui l’eut enlaidit. Les tresses, remontées en une coiffure typiquement elfique, étaient ornées de bijoux d’argent ou diverses pierres sombres du même bleu que son voile prenaient place. Les ornements argent s’unissant si facilement avec la neige de sa chevelure qu’ils paraissaient tout naturellement y trouver leur place. De longues mèches ondulaient sur ses épaules, glissant sur le satin et la soie de sa robe.

Le visage encadré par la chevelure immaculée était à demi masqué par le voile servant de capuche. Les yeux d’un blanc a peine bleuté, étaient fins, en amande et a peine maquillés. Ses joues plutôt douces donnaient à ses traits l’apparence d’un ange. La pâleur de sa peau était, hélas, un des signes de son sang honni qu’elle ne pouvait cacher. Un teint blafard, presque maladif malgré le rouge de la pulpe charnue de ses lèvres. Ses pommettes ainsi que ses paupières miroitaient étrangement, brillant comme si une fée avait osé déposer un baiser sur la joue de la demoiselle, y laissant un peu de son étrange poussière.

Autour de sa gorge pâle, un collier ou trois pierres bleues était visibles, mais la n’était pas son attrait. Les arabesques d’argent remontant sur sa gorge et revenant glisser sur sa mâchoire jusqu'à sa joue étaient la le plus fascinant. De petite boucle d’oreille de la même facture prenaient place au niveau des lobes de ses longues oreilles effilées. Il y avait aussi quelques bijoux s’accordant le long d’une de ses fameuses oreilles pour aller jusqu’a la pointe.

Pour la robe… époustouflante merveille d’un créateur un peu fou. Composée de deux robes, la première était de soie bleu nuit sombre, légère et agréable. Epousant les formes de la gracieuse demoiselle en un fourreau se nouant par un lien dans son dos. Les manches étaient faites de la même étoffe que celle couvrant ses cheveux et brodée des mêmes motifs. Un liserée argent tenait en place les différents tissus, séparant la soie et l’autre étoffe transparente. La seconde était deux pans, noués sur ses cotés, d’un bleu plus clair et ceint par endroit de ruban. Sous sa poitrine s’y trouvait le premier et sur sa taille le second. Le tissu clair portait lui aussi d’étranges motifs mais cette fois typiquement elfiques. Le col de cette dernière, remontait haut sur sa gorge en restant ouvert, offrant un décolleté qu’aucune elfe n’aurait pensé à mettre en valeur. A chaque pas, de fins souliers bleu sombre étaient visible, la robe collant sur sa silhouette.

Une main gantée de mitaine blanche dans celle de son compagnon, elle marchait en rythme avec lui. La voix de son mari lui parvint alors qu'elle pensait a leurs enfants, laissés au palais bien malgré elle. Elle ne supportait que mal l’éloignement entre elle et les jumeaux aux yeux de plus en plus hypnotisant. Sa voix s’éleva donc, mélodie naturelle aussi claire que le courant d’une onde pure pour répondre tout naturellement a celui qui régnait en roi sur son cœur.

« Bien Amour, mène nous je te suis ombre. »

L’ombre ne peut quitter celui qui la produit, alors de la même façon, elle ne peut être séparée de sa moitié. Les tracas de la régence lui pesaient, mais elle subissait du mieux possible cette situation. Ho elle n’affectionnait pas toute ses obligations, mais elle ne bronchait que rarement. Bien sur, son mari savait parfaitement ce qu’elle en pensait et elle ne lui cachait pas. Leur complicité la faisait tenir, complicité retrouvée depuis si peu. La main dans celle de son époux elle lui murmura alors a l'attention unique de ce dernier.

« J’aurais du rester auprès de nos fils… je m’inquiète. »

Elle ne pouvait pas non plus refuser sa présence ici… cela n’aurait fait qu’être un manque de respect. Ce qu’elle pouvait haïr le protocole et la bienséance!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Âge : 31
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Commémoration Royale [Public]   Sam 21 Fév 2009 - 14:25

Pour l'occasion, la prêtresse avait revêtue sa tenue de cérémonie des grandes occasions. Une fine robe aux couleurs de la nuit et lourdement ouvragée lui descendait sur tout le corps. Le reste de sa tenue était de la même couleur, un noir sombre et satiné qui tranchait singulièrement avec la couleur pâle de sa peau. Hithiel avait rabattue sur sa tête la capuche qui singuliarisait le haut de sa tenur, un corsage ouvert qui laissait entrevoir le collier symbolique à l'honneur de Tari qu'elle portait. Dans sa main se voyait le grand sceptre en ébène du culte. Nombreux se rappelait des attributs de la haute-prêtrise de Tari, le Haute-Prêtre portait une grand faux, symbôle du fauchage des âmes. Mais la Haute-Prêtresse arborait ce sceptre de son coté, symbôle du règne sur le Royaume des Morts.
L'apparence de la Haute-Prêtresse restait sôbre mais annonciatrice de son rang à la tête d'un des cultes les plus puissants de Miradelphia.

Hithiel était largement occupée en cette journée de commémorations. Bien sûr elle n'était point seule et elle avait déléguée diverses tâches aux prêtres du culte afin qu'ils s'occupent et gèrent différents aspects des commémorations comme le service des victuailles ou orchestrer le fil des événements artistique.
De son coté, la Haute-Prêtresse se pliait aux règles de l'aristocratie et de la courtoisie en se mêlant au milieu des nobles et des roturiers.
Elle avait décidée de commencer par saluer les gens de la noblesse. C'était là un travail fastidieux mais qui lui prendrait moins de temps comparé à sa visite de la foule des simples habitants de la ville qui l'entoureraient et demanderait ses bénédictions du fait de sa position sociale.
C'est pourquoi elle recevait les salutations des nobles venus à la cérémonie. Ils avaient fait le déplacement en bon nombre étant donné l'importance du moment. Et puis c'était un peu le jeu de la noblesse de se montrer lors des occasions importantes et de discuter politique. Et bien entendu les premières discussions portèrent sur le souvenir de la Reine Orelindë, mais elle passèrent vite sur le sujet de la guerre et sur l'absence du Régent. On n'y pouvait rien, chacun était libre de discuter de ce dont il avait envie. De son coté la Haute-Prêtresse était neutre dans ce conflit, ce n'était pas son rôle d'attiser les foudres de guerre et de paix, elle se contenta d'écouter et d'observer.

Et son regard se porte sur un couple venant à elle. Elle les identifia instantannément, comment ne pas les connaître ?
Dragan Tïrïl, le Marquis d'Ardamir était venu en comapgnie de son épouse Révèrie de l'Epine d'Or. C'était là les personnages parmis les importants du royaume des Elfes en ce moment car Dragan remplacait le Régent en son absence. La cérémonie était donc un événement à ne pas râter pour eux. Personnellement Hithiel n'avait rien à dire sur le couple que formait un Elfe et une Hybride. Ce n'était d'ailleurs pas le cas de la part de la noblesse qui les critiquait à messe basse. Il en était parmis certains qui n'apprécierait pas de voir une hybride comme Révèrie accèder au trône de Reine des Elfes en cas de décès du Régent à la guerre.
Mais aujourd'hui ce n'était pas l'ordre du jour et Hithiel adressa un sourire de bienvenue au couple alors qu'ils la saluait devant elle. Elle leur rendit les salutations avant de prendre la parole d'une voix douce.


"C'est un plaisir que de vous voir à cette cérémonie, Sire Dragan Tïrïl, marquis d'Ardamir. Votre présence ainsi que celle de votre épouse sont largement appréciées à cette commémoration. Je vous en remercie du fond du coeur."
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: Commémoration Royale [Public]   Dim 22 Fév 2009 - 12:45

Révérie était, comme souvent quand elle faisait l'effort de s'habiller pour les grandes occasions, époustouflante. Oh quoiqu'elle porte, elle dégageait forçément une aura sensuelle qui attirait les regards, même quand elle était enceinte et se promenait en chemise, mais quand elle était habillée comme la noble qu'elle était malgré elle, elle était... Indescriptible. Naturellement gracieuse, ses mouvements étaient aériens et n'eut été ses formes trop développées, elle aurait parfaitement pu passer pour une elfe de par la grâce de ses gestes. Mais des drows, elle avait hérité des formes harmonieuses et développées et une sensualité troublante.

Mélange explosif qui attirait ou dégoutait, mais ne laissait, de toutes façons, pas indifférent. Il suffisait de tendre l'oreille pour intercepter les murmures autour d'eux. Tantôt attendris par la beauté de ce drôle de couple étonnamment bien assorti, tantôt dédaigneux qu'un elfe de sang pur et de noble lignée comme lui ai pu se pervertir avec une sang mêlée comme elle. Oh, leur relation avait fait couler beaucoup d'encre et leur mariage davantage encore. Il y avait eu tout le gratin, mais peu étaient là par plaisir de les voir heureux. Elfes ou pas, les rancunes restaient tenaces, même si Révérie n'avait jamais rien fait pour leur prouver qu'ils avaient raison. Au contraire.

A Ardamir, beaucoup l'avaient bien accepté. Les serviteurs, par exemple, étaient plus à l'aise avec elle, même si certains restaient méfiants. Lalaith et Laurelin adoraient leur belle soeur et étaient folles de leurs neveux. Serindë continuait sa guerre froide et silencieuse, mais ne manifestait plus de mépris ouvertement. La naissant de Valamel et Lomion l'avait un peu adoucie.

Mais à Alëandir, tout était pour ainsi dire à recommencer. Rév faisait preuve d'une patience assez incroyable pour amadouer les autres, alors qu'ils ne manquaient pas de luic racher dessus par derrière. Mais elle était fille du Régent, épouse du Marquis d'Ardamir, dont la noblesse n'était plus à prouver. Après tout, il était un descendant direct des anciens rois. Donc, on la respectait. Mais cela n'empêchait pas les commérages. S'il y avait bien une chose sur laquelle Dragan pouvait perdre patience, c'était bien qu'on la dénigre. Là, il pouvait réellement se montrer agressif.

Main dans celle gantée de Révérie (encore une fantaisie des femmes de chambre qui ne supportaient pas ses mains ravagées et voulaient sauver les apparences), il fendit la foule. Evidemment, ils furent vite remarqués par tout le monde. Soit parce qu'on le reconnaissait, soit pour le couple étrange, mais harmonieux qu'ils formaient. Ainsi habillée, les origines drows de Rév étaient moins fla&grantes. Mais on se doutait pourtant qu'elle n'était pas tout à fait elfe.

Il parla alors d'aller saluer la Haute Prêtresse, ce à quoi Rév lui répondit qu'elle le suivrait comme son ombre. Il sourit à cette comparaison et hocha la tête, la trainant doucement derrière lui. Elle se porta jusqu'à lui, lui murmurant son inquiétude pour leurs enfants. Il s'arrêta un instant et lui glissa à l'oreille :

- "Il n'y a pas à s'inquiéter, ils sont plus en sécurité au palais que n'importe où et ont une nourrice qui est presqu'aussi amoureuse d'eux que toi. On ne restera pas longtemps, mais on ne pouvait pas snober cette commémoration et m'y rendre seul aurait été mal vu. Et puis, j'apprécie de sortir avec toi et de montrer à tous que c'est moi qui ai eu la chance de voler ton coeur. Dis moi, t'ai-je dis que tu étais éblouissante?"


Il l'embrassa chastement sur le front, avant de se rendre près de la Haute prêtresse. Révérie ne savait pas se séparer des enfants. Une vraie mère poule! C'était tout à son honneur, mais trop couver les enfants allait les rendre infernaux et capricieux. Et puis, ils étaient encore trop petits pour se rendre compte de l'éloignement.

- "Tout l'honneur est pour nous Haute Prêtresse. Nous ne pouvions manquer cet hommage à notre regrettée souveraine. La reine Orelindë a régné avec sagesse malgré les épreuves. Sa mort et la disparition de sa fille et de son fiancé sont autant de tragédies dont nous avons des difficultés à nous relever, il faut le reconnaître."

Sa voix s'étaient voilée à la mention d'Illydril et Anàrion, là où il était resté neutre pour la reine. Il n'avait pas les mêmes liens avec elle qu'avec eux, avec qui il avait grandi. Il pouvait maintenant parler de ses amis sans sombrer dans la mélancolie, mais cela ne tenait qu'à Révérie. En amitié, comme en amour, un elfe restait fidèle et pleurait longtemps les pertes d'êtres chers.

- "Et voilà que les drows s'enhardissent et attaquent les frontières humaines..."

De bien sombres heures se profilaient pour les peuples libres... Cela dit, Rima eut été présent qu'il aurait rechigné à venir. Il n'aimait pas tout ce protocole. Et Dragan avait autant de travail avec la fille que le père à ce niveau là.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Commémoration Royale [Public]   Lun 23 Fév 2009 - 16:05

La divine créature n’avait en rien matière à faire pâlir l’apollon à son flanc. Il avait beau avoir toujours vanté avec une admiration non modérée les traits agréables de sa compagne, cette dernière avait toujours eu un mal incroyable à détourner son regard pale de la beauté et du charisme naturel qui émanait de son tendre amour. Mais elle n’était pas la seule à avoir cette adoration dans le regard. Dragan avait été courtisé par bon nombre de femme, ou plutôt avait-il frayé avec certaines sans jamais se laisser avoir, ne mordant jamais aux hameçons que les demoiselles cachaient dans les replis de leurs habits à fanfreluches ou derrière leurs délicates attentions.

Il n’avait jamais donné la moindre raison aux demoiselles d’espérer un jour atteindre le cœur du bellâtre qui avait fini par se retrouver marié à la hâte à une illustre inconnue dans le sang représentait plus d’inconvénients que d’avantages. Cette demoiselle se retrouvait fille du régent actuel et pire encore, serait après le retour de Rima, une jeune princesse du peuple elfique. Quelle autre étrangeté lui réservait l’avenir ? Cela, elle-même l’ignorait et préférait, sur ses incertitudes, jeter un voile imperceptible pour ne rien montrer de ses doutes à son compagnon.

Marchant à son coté, légèrement en retrait, le pas fluide et léger de la demoiselle relevait plus de la danse que de la démarche, comme beaucoup d’elfes soit dit en passant. La question qu’elle posa trouva immédiatement un écho, une réponse dans la voix de son époux. Ses mots étaient justes, elle le savait, la nourrice était aussi lionne qu'elle quand il s’agissait de ses petits. Il tentait par les mots de se montrer apaisant malgré l’étiquette qu’ils devaient tout deux suivre pour tenter de se montrer le plus correct possible.

D’ailleurs, le baiser chaste sur son front voilé en était une preuve… il n’aurait jamais hésité à empoigner ses hanches pour la renverser d’un baiser brulant en d’autres circonstances. Bien sur, cette simple pensée suffit à mettre le feu aux joues si livides de la demoiselle qui soupira doucement, autant troublée sans nul doute par ses pensées déplacées que par le compliment de celui qui avait su dévoiler lui dérober son cœur.

« Environ une centaine de fois depuis que je suis sortie de ma chambre. Le pire étant que tu ne te lasses pas de me complimenter, pire… que tu le penses toujours avec la même ferveur alors que tes yeux me quittent à peine depuis que nous avons quitté le palais. Crains-tu donc que je disparaisse si tu regardes ailleurs ?»


Elle tentait vainement de plaisanter pour se détendre. Mais les murmures et les œillades lui faisaient presque froid dans le dos et rapidement ses joues perdirent leurs couleurs rosées alors qu’ils approchaient vers la haute prêtresse d’une divinité que la métisse ne connaissait que trop bien. La compagne de celle de son dieu. Tari. Doucement sa main quittait celle de son époux alors qu’elle attrapait un coin de sa robe, sa jumelle agissant tel un miroir, retroussant le bas de sa robe dont la longueur rendait chaque mouvement quelque peu périlleux. Alors, la jolie hybride s’inclina avec grâce, écoutant les propos de son tendre amour. La douleur qu’il ressentait à la perte de son frère de cœur et de sa douce amie, fit doucement se redresser Révérie. Elle posa délicatement sa main sur son bras, avec la même légèreté que les pétales d’une fleur. Murmurant à la suite de son époux, d’une voix chantante que nul autre qu’une barde eu pu avoir et en un elfique impeccable.

« Comme l’a si justement dit mon époux, ce fut un terrible drame que la perte de notre bonne souveraine et de sa lignée. Comment aurions-nous pu oser ne pas venir honorer leurs mémoires? A l’instar de Dragan, je souhaite vous remercier de cette cérémonie que vous avez eu le cœur d’offrir malgré ces temps de guerre et d’amertume. »

Révérie plongea un regard soucieux, une petite ride apparaissant entre ses sourcils blancs alors qu’elle vérifiait qu’il supportait la douleur. Elle glissa alors à nouveau ses doigts dans ceux de son amour pour reprendre.

« Mon époux a été foncièrement touché par cette épreuve et je parle en son nom en vous remerciant par deux fois. »
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Âge : 31
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Commémoration Royale [Public]   Mar 24 Fév 2009 - 20:26

Le spectacle du couple que formait l'elfe et l'hybride et les regards réprobateurs qu'ils attiraient n'échappaient guère à la Haute-Prêtresse. Même en tant que dirigeante de culte, le monde et la société dans lesquels elle vivait était imprégnés de la politique. C'était là un jeu auquel elle ne prenait pas part, son attention étant toujours tournée vers le destin qui attendait tout à chacun et ce sans discrimination d'aucune sorte.
Il était vrai que Dragan et Révèrie se retrouvaient bien malgré eux à une position sociale pour le moins atypique. La disparition brutale d'Orelindë et de sa descendance avait mené au trône un régent qui n'avais jamais vraiment souhaité pas vraiment cette place et amenait dans la descendance un Elfe marié à une Hybride, fruit de l'union d'un Elfe et d'un Drow.
En temps de paix cette union serait plutôt bien passée aux yeux du peuple, pas auprès de la noblesse certes mais elle serait toléré au mieux. Mais désormais le temps était à la guerre et au recueuillement. La guerre contre les Drows et le recueuillement pour une reine et sa descendance tués par les Drows. La compagne de Dragan se retrouvait donc au beau milieu d'un mélange de controverse politique et d'animosité raciale bien plus prononcée qu'auparavant.
Elle semblait tenir le coup mais le conflit n'en était qu'à ses débuts. Si le Régent périssait à la guerre alors les rumeurs sortiraient au grand jour, il faudra un bouc-émissaire et personne ne souhaitera voir une hybride accèder au titre de Reine.
Que ferait la Haute-Prêtresse et le culte de Tari à ce moment précis ? Regarder la courbe du temps filer à toute allure vers le destin qui attendait tout à chacun qui sait ..
Mais pour le moment, l'heure était au banquet et à la fête. Cet événement était sous sa direction et elle ne laisserait quiconque se permettre de gacher cette cérémonie.


"Je vous remercie de vos paroles, célébrer la mémoire de nos disparus est une chose élémentaire du culte de Tari. Mais c'est une chose à célébrer avec la population et nos dans un vase clos, faire cet événement en cette journé est donc tout ce qui a de plus naturel.
Les temps à venir seront difficiles en effet. Après la perte de la reine Orelindë ainsi que de sa descendance la situation s'aggrave de jour en jour.
La guerre est à l'ordre du jour mais cela n'est pas une raison qui doit éclipser le respect ainsi que le souvenir que nous devons aux disparus de notre peuple. Je regrette juste que le conflit nous prive de la présence de nombreux de nos congénères. Si cela avait été moins soudain j'aurais délégué des prêtres auprès de l'armée pour qu'ils fassent une cérémonie parmis les soldats. A présent nous devons attendre le retour de ceux qui reviendront et pleurer de nouveaux disparus.
"

Son attention se tourna vers Révèrie qui s'appuyait au bras de son époux. Elle était assez courageuse d'être un appui indéflexible à Dragan. Son regard se porta quelques secondes sur un petit groupe de noble qui parlaient à messes basses tout en jetant des regards courroucés vers l'Hybride.
Un simple froncement des sourcils leur signifia de retourner à des sujets de discussions moins sensibles.


"Selon mon avis le plus personnel, le peuple Elfique n'a guère envie ni le besoin de subir de telles tragédies à nouveau. Nombreux sont ceux qui aspirent à l'ancienne gloire des Elfes et la paix qui caractérisait la vie d'auparavant. A ce moment il n'y avait pas de liens entre les races, pas de politique ni d'alliances. Entrer dans ce jeu a apporté de nombreux malheurs et il en est certain qui ne veulent plus voir cela.
Orelindë est morte à présent et sa descendance détruite, si le Régent actuel venait à périr cela mettrait le peuple Elfique dans une crise sociale encore plus lourde.
Mais ce n'est pas ce que la Haute-Prêtresse que je suis pense. Chacun est guidé par son destin et les changements et les bouleversements qui en résultent sont le fruit du cours de la vie. Je ne suis pas apte à porter un jugement dessus, juste à accepter le cours des choses et à observer assise au dessus de toute cette agitation.

Mais je pense que vous n'avez guère l'envie d'écouter mes convictions religeuses, je suis tout de même la main fidèle de la souveraine du Royaume des Morts. Vous êtes plus portés à savourer les fruits de la vie comme votre union ainsi que vos enfants.
Cela sera à vous, de par votre position, de faire en sorte que le peuple des Elfes se relève et soit guidé vers son destin. Lorsque la route s'achèvera alors il sera peut être possible de ne pas jeter de regards en arrière par regret et embrasser un nouveau cycle. Cela ne tiendra qu'à vous.
"

Sa mémoire fut prise par la discussion qu'elle avait eu quelques jours auparavant avec la Gardienne de Néera. Qu'allaient donc faire les peuples ? qu'allait il sortir de la guerre ? quels bouleversements attendaient encore le peuple Elfique ?
De toute cette agitation ne résultait qu'une chose : l'apprentissage et les leçons retenues du passé et l'usage qui en sera fait. Comme Annya l'avait annoncé.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: Commémoration Royale [Public]   Ven 3 Avr 2009 - 13:24

[Désolée, grosse panne d'inspi T_T]

Un coup d'oeil à Révérie et il vit ses joues rosies, entendit son petit soupir. Il ne savait pas que cela résultait de pensées qui s'égaraient et non du simple compliment. Et oui, le Marquis d'Ardamir, bien que jeune et plus fougueux que la moyenne des elfes ne pouvait pas oublier les convenances et montrer à sa jeune et belle épouse combien il l'adorait. Un baiser fougueux et amoureux aurait attiré les regards, et de façon désobligeante. Ils devaient déjà lutté contre les a priori concernant le métissage de Révérie alors autant ne pas ajouter d'eau à leurs moulins.

Cela dit, il eut un petit sourire mi géné, mi mystérieux alors que Révérie lui faisait remarquer qu'il ne cessait de la complimenter et de la dévorer des yeux, avec un naturel confondant.

- "C'est bien possible... Tu pourrais te dissiper comme un trop beau rêve."

Oh le vil flatteur. Sauf qu'il pensait aussi ce qu'il disait, bien qu'il y avait une exagération certaine. Mais il ne le dirait jamais assez : c'était lui le chanceux d'avoir trouvé une femme comme Révérie.

Ils approchèrent alors de la Haute prêtresse de Tari, échangeant les salutations d'usage, la remerciant d'avoir organisé cette cérémonie en ces temps troublés. Révérie se montra plus personnelle que Dragan, laissant entendre qu'il avait été touché personnellement par cette tragédie, ce qui était l'exacte vérité, puisqu'il y avait perdu ses meilleurs amis, son frère et sa soeur même.

- "Si vous voulez mon avis, vivre en autarcie, se boucher les oreilles et se cacher les yeux n'empêchera pas le malheur de s'abattre sur nous, ni la guerre de nous rattraper. Il y' a des inconvénients à aller au delà de nos frontières et à de mâler aux autres races, mais je pense qu'il y a plus d'avantages encore, même si tout le monde ne les voit pas. Croyez-vous que de vivre entre nous empêchera les drows de nous attaquer? Non."

Il n'était pas d'accord avec ceux qui aspiraient à un retour en arrière. Peut-être était-ce du à sa jeunesse. Les Anciens avaient des difficultés à évoluer. Cela dit, la Haute prêtresse avait raison. Ils étaient plus tournés vers la vie que vers la mort, ils étaient jeunes, ils avaient fondé un foyer... Et pourtant, la mort n'était jamais loin, frappant leurs proches, pouvant frapper le Régent même. Tari était une déesse patiente, tôt ou tard, tout le monde finissait par se présenter devant elle.

Il hocha simplement la tête alors que la Haute prêtresse parlait de guider les elfes sur une voie qui, elle l'espérait, serait exempt de regrets. Il doutait que cela soit possible, ne serait-ce que parce qu'il était impossible que le peuple elfe pense la même chose à l'unanimité. Il y aurait toujours des critiques, des concervateurs, ces mêmes conservateurs qui voyaient en Révérie une demie drow dangereuse et repoussante et non une demie elfe magnifique et aimante.

- "Ma Dame, ce fut un plaisir, peut-être nous croiserons-nous de nouveau, mais vous avez bien d'autres invités qui me demandent qu'à converser avec vous et nous ne voudrions pas monopoliser notre attention. Haute prêtresse, mes hommages."

Il s'inclina, avant d'emmener Révérie avec lui, continuant à faire le tour des personnalités elfiques.

[Je clos le topic, il traine, Rév n'a plus d'internet, ça n'arrange rien. Merci pour ce RP Hithiel Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commémoration Royale [Public]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commémoration Royale [Public]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commémoration du 8 mai (2015)
» Commémoration du 8 mai (2016)
» Commémoration du 16 août 2016
» Commémoration de l'assasinat de l'Empereur Jacques 1er, fondateur d'Ayiti
» 18 octobre , commémoration de la mort d'Anténor Firmin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir-
Sauter vers: