AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Choc... [Elëa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Choc... [Elëa]   Mer 11 Mar 2009 - 19:28

L'hiver se faisait de plus en plus lointain, alors que le printemps approchait de plus en plus. L'herbe était bien verte, les oiseaux chantaient... Aidan découvrait une nature qu'il n'avait jamais vraiment considéré dans les bas fonds crasseux de Diantra. A Diantra, à l'ombre des bâtiments, on avait l'impression d'étouffer, que l'air était vicié, surtout au vu des ordures qui pouvaient s'accumuler.

Ici, tout était propre et pimpant. C'était clair, les gens se montraient courtois... Et la criminalité était à un taux affreusement bas. Déprimant. Quoique, au moins, il n'y avait guère de concurrence. Et les elfes se montraient moins méfiants que les humains. Cela dit, ils étaient plus... comment dire... Ils vous voyaient arriver de loin et c'était difficile de leur faire les poches sans se faire remarquer. Aidan se rendait compte à quel point les humains étaient lourdaus comparés aux elfes et il devait redoubler d'adresse pour voler quoique ce soit. Il essayait de voler plus rarement, pour ne pas se faire pincer. Ils n'avaient déjà plus le droit de mettre les pieds à Diantra et par extension en territoire humain, alors autant ne pas se faire chasser de chez les elfes.

Mais aujourd'hui n'était pas une journée larcin. Aujourd'hui était une journée promenade, avec, entre ses bras, un petit bout d'un peu plus d'un mois et sur son épaule, Yeri. Depuis que Mathys était né et au vu de ses origines elfiques évidentes, Aidan s'était vu contraint d'afficher son ascendance elfique, ce qui semblerait plus banal que de continuer à se faire passer pour humain. Voilà qui n'était pas aisé, il détestait ses oreilles qui lui rappelaient trop sa bâtardise et dont il avait souffert étant enfant.

Il s'assit sur le rebord de la fontaine, se souvenant de la dernière fois où il l'avait fait. Cela amena un sourire sur son visage. Etrange qu'Aidan s'encombre de son fils, non? Et pourtant, même s'il n'était pas complêtement gaga devant, il se montrait extrêmement protecteur avec lui et avait fait sa petite merveille. Evidemment, l'enfant était bien emmitouflé et Aidan avait dans un sac quelques emplettes. Il n'était pas juste allé se promener non plus, il devait se rendre utile. De légers cernes ombraient ses yeux gris. Un bébé, c'était fatiguant, même pour un demi elfe qui n'avait pas besoin de dormir beaucoup. Quand à LilY, elle était épuisée. La laisser se reposer un peu à la maison, et surtout, dormir, ne ferait pas de mal.

- "Petit chenapan va, tu vas la rendre folle."

Il était si petit... Ses cheveux étaient plutôt chatains, un mélange entre le noir corbeau du père et le blond blé de sa mère. Ses yeux semblaient être gris-bleu, mais il était encore trop jeune pour savoir quelle couleur prédominerait. Et là, il dormait à poings fermés... Quand à Yeri, il se mit à faire l'idiot avec l'eau.

- "Si tu tombes, tu te débrouilles, je n'irai pas te chercher."

La vie était bien étrange... Il y a un an, c'était un voleur connu qui sévissait à Diantra, libre et cynique et maintenant, c'était un père de famille presque rangé. Il soupira et déposa Mathys dans son petit couffin en osier, avant de s'assoir en tailleur sur son rebord et de simplement observer les gens qui le saluaient.
Revenir en haut Aller en bas
Elëa Varnestel
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Âge : 32
Date d'inscription : 04/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Mer 11 Mar 2009 - 20:33

Me voici de retour à la capitale, ne sachant pas vraiment ce que je fais là à vrai dire. Sans doute parce que c’est plus simple de passer par elle plutôt que de la contourner. Et puis qui sait, peut-être la chance me sourira. Pourquoi pas après tout ? Le destin semble pousser les gens à se retrouver ici, surtout dans la famille. Par deux fois mon père a retrouvé les mères de ses enfants ici. Une fois c’était pour se retrouver avec moi dans les bras, la deuxième pour lui annoncer que son fils avait disparu. Le pauvre, il n’avait pas été gâté. En même temps, quelle idée de choisir des humaines comme maitresse ! Un travers que je lui ignorais, sans doute parce qu’il avait honte de m’en parler.

Enfin bref, voila qu’il y a quelques mois, une femme qui avait été sa maitresse trente ans plus tôt, le retrouve ici même. Elle avait changée, normal pour une humaine, mais c’était bien elle. Elle était à la recherche de son fils, Aidan. Elle semblait persuadé qu’il était dans la région ayant été chassé de Diantra. Mon père propose de l’aider, quoi de plus naturel. Et voila qu’il apprend que c’est aussi son fils. Mon demi-frère. Je ne pensais que j’aurais la chance d’avoir un petit frère ou une petite sœur de sitôt, mais là…

Elle est venue à la maison le temps de le retrouver, et elle s’est mise à nous raconter le peu qu’elle savait de lui. Elle s’était toujours tenue à distance, mais ne pouvait s’empêcher de l’observer de loin. Et puis un jour il a disparu, exilé de Diantra et des terres humaines pour ses crimes. C’était un voleur. Mais elle s’inquiétait tant pour lui que je promis de le chercher. Après tout, vu que je voyageais souvent sur les routes je pourrais le rencontrer par hasard, voire même poser des questions discrètes. Qui se méfierait d’une ménestrelle ?

Voila maintenant que j’ai un double but, apporter mes chansons à ceux qui en ont besoin, et trouver mon demi-frère, cette tâche se révélant plus ardu que je le croyais. Il savait se montrer discret, c’est certain. Mais je ne désespère pas. Après tout, j’ai le temps devant moi. Mais sa mère… Je le trouverais, je le sais.

Après avoir cherché à la frontière humaine et elfe, je reviens à la capitale afin de m’enfoncer plus avant dans les terres elfiques. Après tout, il était plus en sécurité ici qu’à la frontière, surtout avec la guerre. Mon rebec et mon tambour en bandoulière, j’erre dans les rues, à la recherche d’un visage qui me serait familier sans jamais l’avoir vu. Il n’y a pas autant de monde que dans les rues humaines, mais quand même il y en a.

Je marche tranquillement et arrive à la fontaine de la place Tyräl. Je m’en approche et plonge ma main dedans pour boire. Dans les villes humains mieux vaut s’abstenir, mais chez les elfes aucun risque. J’essuie ma main sur mon pantalon marron et lève le regard pour voir une petite bestiole jouer avec l’eau. On dirait un lémurien. Curieuse bête. Et plouf ! Le voila à l’eau. Un petit rire s’échappe de mes lèvres, bientôt étranglé par la douleur qui m’assaille. Je soupire en portant la main à mo gorge et en observant l’homme qui le sort de l’eau, dépité. Mon cœur manque un bond. Seigneurs ! Non je dois rêver ! Il.. Il est là. Assis sur la fontaine. Il... Je… Calmes-toi, calmes-toi. Respire et va vers lui sans te presser pour lui faire peur. J’avance lentement et arrive à son niveau. Là je peux mieux l’observer. Sa mère avait raison, il ressemble beaucoup à père.

« Bonjour… »

Ma voix est un chuchotement, mais il peut l’entendre.

« …petit frère... »
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Mer 11 Mar 2009 - 21:14

Il était perdu dans ses rêvasseries quand il entendit soudain un gros plouf, suivi de couinements. Il se retourna vivement et vit Yeru qui se débattait dans l'eau. Il marmonna entre ses dents :

- "T'es pénible! Je t'avais prévenu!"

Cependant, il ne put se résoudre à laisser le petit animal se dépabtouiller tout seul et plongea la main dans l'eau récupérant le kinkajou trempé.

- "Tu n'as pas intêret à... Yeri, non, file!"

Evidemment, l'animal était venu se frotter contre lui pour se sécher, résultats, sa chemise était maintenant humide. Il n'était pas habillé richement, ça, c'était le moins qu'on puisse dire : des bottes usées, un pantalon de cuir marron, une chemise couleur crème... C'était à peu près tout. Et la dite chemise était maintenant mouillée ce qui lui procura un frisson quand le vent souffla.

- "Raa, tu es impossible!"

C'est alors qu'une jeune fille approcha, le regardant bizarrement. Il lui lança un regard peu amène, avant de se figer. Pardon? Il avait du tendre l'oreille pour entendre son chuchotement, et là, il en restait bouche bée. C'était qui cette folle?

- "Euh, vous devez faire erreur, je n'ai pas de soeur..."

Il la détailla un peu, trouvant soudain qu'elle lui ressemblait quand même... Même regard, même couleur de cheveux... Bah, non, c'était idiot, il était orphelin et ne connaissait pas ses parents...
Revenir en haut Aller en bas
Elëa Varnestel
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Âge : 32
Date d'inscription : 04/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Mer 11 Mar 2009 - 22:10

Alors que je m’avance, j’observe plus attentivement mon frère, m’amusant de le voir réprimander son compagnon. D’ailleurs le voila qui se frotte contre sa chemise pour se sécher, ce qui me fait sourire. Drôle d’animal et qui semble mettre à mal la patience de mon petit frère. Mais à son ton on sent qu’il l’aime bien, même s’il aurait aimé qu’il ne se sèche pas sur lui.

Je m’avance plus avant et me présente à lui. Enfin, je me présente, façon de parler. Je lui dis clairement notre parenté après un bonjour poli. Qu’est-ce que j’espérais ? Qu’il me saute au cou en me disant Grande sœur ? Bien sûr que non, je ne suis pas naïve. Il se croit orphelin, il va me falloir conter son histoire. Etrangement nous sommes vêtus presque pareils, tous deux fais pour affronter les routes. Je porte une chemise blanche, chose anormale pour une femme mais plus pratique qu’une robe. Un pantalon marron légèrement délavé et des bottes qui mériteraient d’être changées.

« Je ne fais pas erreur Aidan. Tu ressembles trop à père pour pouvoir me tromper. »

Je dépose mes instruments et ma besace par terre, et m’approche pour lui toucher le visage.

« Tu as ses yeux... ses cheveux… la même expression que lorsqu’il est contrarié… »

Ma voix déjà presqu’inaudible devient plus faible alors que j’énumère avec révérence sa ressemble avec père.

« Tu dois me prendre pour une folle n’est-ce pas ? Comment puis-je me prétendre ta sœur rien qu’en te regardant ? Je te cherchais Aidan. Cela fait des mois que j’erre à pour te trouver. Tu n’es guère facile à trouver. Mais Alëandir est véritablement une cité magique. Elle permet aux êtres qui se cherchent de se retrouver. »

Je souris et remarque le petit Yeri, l’animal d’Aidan qui m’observe avec de grands yeux, avant de me reconcentrer sur Aidan.

« Mon père et ma mère se sont retrouvés ici, tout comme ta mère. C’est par elle que j’ai appris que tu existais et que je me suis lancé… sur ta piste… »

J’ai parlé trop vite et trop longtemps, du cou ma gorge me brûle. Je m’approche de l’eau et boit un bon coup pour calmer le feu qui me lacère. J’ai tellement de choses à lui dire, et mais je ne le peux. Je vais devoir attendre que ça se calme. Au moins, ça lui laissera le temps de reprendre ses esprits pour me répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Mer 11 Mar 2009 - 22:25

Il resta tétanisé alors qu'elle l'appelaiit par son nom. Mais comment savait-elle? Il s'était levé, d'instinct, et son corps s'était tendu, comme s'il allait affronter une menace. Et de fait, cette en était une parce qu'elle venait balayer tout son petit monde bien tranquille en quelques paroles. Il ressemblait à... à leur père? Elle s'approcha alors et il esquisaa un mouvement de recul, bloqué par la fontaine derrière lui. Il se crispa quand elle approcha de son visage et confirma qu'il avait de forte similitude avec leur père. Non, ce n'était pas possible, il était en train de rêver!

Toute sa vie il s'était demandé qui étaient ses parents, toute sa vie il avait rêvé, imaginé qui ils pouvaient être et pourquoi il avait été abandonné, ce qu'aurait été sa vie s'il avait été élevé dans un foyer aimant et pas dans un orphelinat qui employait ses jeunes garçons comme viande à vendre aux vieux pervers! Alors qu'il était battu, humilié, il s'était réfugié dans ses chimères.

Haïssait-il ses parents pour le sort qu'ils lui avaient imposés en ne l'acceptant pas? Non, pas vraiment, il était au dessus de cela. Mais que cette étrangère vienne le trouver en se prétendant sa soeur, voilà qui était stupéfiant. Et il n'osait y croire à vrai dire. Elle pouvait très bien divaguer. Il répondit d'une voix faible :

- "Je ne veux justement pas être retrouvé..."

Il était intrigué par ce murmure rauque. Etrange, parce que son matériel indiquait une ménestrelle, or, elle n'était clairement pas en mesure de chanter. La voix grave d'Aidan était terriblement mélodieuse à côté de la voix cassée de la jeune femme. Quoiqu'elle était plus vieille que lui apparemment.

Ses jambes le lachèrent alors qu'il s'asseyait sans grâce sur le rebord, abasourdi par les mots de la jeune fille... Sa mère? Quoi, sa mère était en vie? Il ne comprenait plus rien.

- "Ma mère? Tu veux dire que... que mes parents sont en vie? Que j'ai été abandonné alors qu'ils étaient tous les deux en vie?"

Dans sa voix flottent l'incompréhension et la colère. La colère du petit garçon qui n'a jamais connu l'affection... Mais aujourd'hui, il la connait, il connait même l'amour. Le passé est loin... A ses paroles, il comprend qu'ils ont le même père mais pas la même mère. D'accord, monsieur est un dévergondé...

- "Tu es ma soeur? Réellement? Je ne suis pas en train de dormir et d'imaginer une énième fois une famille que je n'ai pas connue?"
Revenir en haut Aller en bas
Elëa Varnestel
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Âge : 32
Date d'inscription : 04/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Mer 11 Mar 2009 - 23:17

Mes paroles choquent Aidan. Je le vois qui a du mal à accepter la vérité, parce que cette dernière fait mal, horriblement mal. La vie n’a pas été tendre avec lui alors qu’elle aurait pu être plus simple. Ma mère a eu la présence d’esprit de me confier à mon père, la sienne l’a abandonné. Deux mentalités, deux raisons différentes.

Je bois doucement tandis que le feu de ma gorge s’apaise et qu’Aidan reprend peu à peu contenance. Il s’affale sur le rebord de la fontaine et me répond d’une voix incrédule. Je m’agenouille devant lui et le regarde par en bas.

« Je suis désolé Aidan. Je sais ce que ressens, ou du moins en partie. Ma mère m’a abandonné et m’a confié à mon père avant de s’enfuir et de quitter notre vie. Je ne sais pas qui elle est, ni ce qu’elle est devenue. Elle doit probablement être morte vu son âge. »

J’ai pris le temps de parler lentement mais ma gorge me pique encore un peu et ma voix est un peu plus rauque que tout à l’heure. Je me redresse pour tenter de pose ma main sur sa joue, en espérant que cette fois il ne la fuira pas.

« Non petit frère, tu ne rêves pas. Je suis bien ta sœur. Ta grande sœur même. Moi qui pensais que je n’aurais pas de petite sœur ou de petit frère avant un moment, voir avant que ma vie ne touche à son terme, je me trompais. »

Je lui adresse un petit sourire chaleureux avant de le prendre dans mes bras, tant pis s’il ne le veut pas. Je le serre contre moi, souriant comme une bienheureuse, même s’il ne peut le voir.

« Je suis là petit frère, tu n’es plus seul désormais. »

Je cesse de l’enlacer un moment pour pouvoir le contempler. Non, il n’y a vraiment aucun doute, c’est bien mon frère. Il ressemble bien trop à père.

« Au fait, je me nomme Elëa, Elëa Varnestel. C’est le nom de notre père. J’imagine que tu dois avoir une foule de questions à me poser non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Jeu 12 Mar 2009 - 0:11

Il y a quelque chose qui cloche chez elle... Cette voix rauque, ce besoin de boire après avoir échangé quelques mots... Le voleur n'est peut-être pas un érudit, mais il n'a pas les deux pieds dans le même sabot et a l'esprit vif la plupart du temps.

Il la regarde s'accroupir devant moi, se retrouvant légèrement en dessous et je remarque alors une drôle de marque sur sa gorge... Une cicatrice? Sa voix est toujours un murmure rauque... Oh par les dieux, elle a été égorgée ou quoi? Même elle a subit des violences? Mais qui en a donc été exempt dans ce bas monde?

Sa mère aussi l'a abandonnée et elle ne sait rien d'elle... Alors oui, elle est bien sa soeur et voilà qu'elle renouvelle le contact. Pour lui qui le fuit en général, ce n'est pas aisé, mais il ne fuit pas cette fois. Il se raidit juste imperceptiblement alors qu'elle l'enlace.

Sa soeur...

Il ne réalise toujours pas.

Elëa... Et elle lui livre même le nom de leur père.

- "Oui, j'ai des tonnes de questions en effet... Comment ma mère peut-elle savoir qui je suis et m'avoir laissé moisir dans cet orphelinat immonde? Depuis quand ton... notre père sait-il pour moi? Pourquoi maintenant? Tu es ménestrelle, c'est ton métier de raconter les histoires... et la mienne m'intéresse plus que tout autre mais..."

Il hésite, avant de se lever à son tour et de dégager la gorge de sa soeur, le regard sombre et la mâchoire contractée.

- "Je suppose que c'est une longue histoire..."

Et ils en avaient des choses à se raconter non? Ses doigts effleurent la cicatrice, légers, avant qu'il ne murmure pour lui-même :

- "J'ai une soeur..."

Puis, il la regarde droit dans les yeux :

- "Ravissante en plus. Je... Je ne suis pas très doué pour exprimer mes sentiments... Ce que je ressens, les marques d'affection, tout ça, cela ne m'est pas vraiment naturel, mais..."

Il se tait un instant, ressentant une joie terrible qui l'étouffe et l'empêche de parler. Et puis, un peu maladroitement, parce que cela n'est pas dans ses habitudes, il caresse son visage, imprime ses traits dans son esprit, avant de l'enlacer à son tour, d'enfouir son visage dans son cou, redevenant un enfant qui avait grandi seul. Il ne savait plus quoi dire et finalement, le silence était éloquent, de même que son profond soupir. Mais un faible bruit lui parvint et il relâcha Elëa, souriant mystérieusement alors qu'il approchait du couffin qui ressemblait fort à un panier.

- "Je ne suis pas tout à fait seul..."

Il prit alors le bébé dans ses bras alors que celui-ci chouinait et le présenta à sa soeur.

- "Mathys, dis bonjour à tata Elëa."

C'est à ce moment là que Yeri se rappela à son bon souvenir et lui saute sur les épaules, le mouillant encore.

- "Oh quel vilain jaloux! Bon bon d'accord... La boule de poils, là, c'est Yeri."

Aidan esquissa un sourire :

- "Alors il me semble que nous avons énormément de choses à nous raconter."
Revenir en haut Aller en bas
Elëa Varnestel
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Âge : 32
Date d'inscription : 04/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Jeu 12 Mar 2009 - 12:17

Je serre doucement Aidan contre moi, heureuse d’avoir enfin trouvé mon petit frère. Il ne me fuit pas cette fois, et je l’en remercie, même si je sens qu’il n’est pas à l’aise. Voila pourquoi je ne prolonge pas trop, avant de lui livrer mon nom et celui de père. Bien entendu, il a des questions. Il se redresse et dégage ma gorge où se trouve ma cicatrice. Bien entendu il l’a remarquée. Je me tais, le laisse parler tandis qu’il découvre mon visage de ses mains et me complimente sur ma beauté, ce qui me fait rougir.

Un petit bruit se fit soudain entendre, comme si quelqu’un remuait non loin. Un sourire mystérieux sur les lèvres, Aidan se penche sur son panier… et en sort un bébé ! C’est son… Mon frère me présente alors à Matthys… mon neveu… Là pour une fois c’est moi qui ne sais plus quoi dire. Je suis tata… J’ai retrouvé mon frère et découvre mon neveu… J’approche doucement ma main de Matthys pour lui caresser la joue, m’émerveillant devant lui. Et voila que le compagnon poilu d’Aidan grimpe sur ses épaules pour être présenté. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à trouver tout ce beau monde.

« Nous en avons des choses à dire. Si seulement je pouvais tout te raconter… »

Ma gorge me fait de plus en plus mal. Trop heureuse que j’étais, je n’ai pas fait attention au départ et voila que la douleur se rappelle à mon bon souvenir. Heureusement que j’avais prévu le coup. Je me penche sur ma besace et en sort un tube de cuir que j’ouvre. J’en sors des feuilles où sont écrits en langage tout ce que je savais sur la mère d’Aidan : comment elle avait rencontré père, pourquoi elle avait abandonné son fils, son départ de Diantra, les retrouvailles à Alëandir, tout ce qu’il avait voulu savoir sur sa mère était là. Je lui tends les feuilles afin qu’il puisse lire, avant de porter la main à mon cou.

« J’aimerais tout te dire… mais j’ai des difficultés à parler comme… comme tu peux… l’entendre… »

La douleur est trop forte et je dois cesser de parler. Moi qui sait me contenter de parler peu, pour la première fois de ma vie j’avais tant envie de parler. Mais je ne le pouvais pas. Je lui lance un regard désolé avant de boire un peu d’eau. Ca ne me calmerait pas mais m’apaiserait un petit peu. Quelle plaie…

De ma besace je sors un torchon dans lequel est enveloppé un morceau de charbon, une petite planche de bois et une feuille pour écrire. Je m'assois sur le rebord de la fontaine et comment à écrire maladroitement en humain. Ce n'est pas ma langue maternelle, j'ai un peu de mal encore avec leur écriture.

Les feuilles que je t'ai donné t'éclaireront sur ta mère. Je les ais écrites parce que je savais que je ne pourrais tout te raconter, à cause de ma gorge comme tu l'as remarqué. Je t'expliquerais pourquoi plus tard. J'espère au moins que tu sais lire, sinon je vais me sentir ridicule...
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Jeu 12 Mar 2009 - 17:26

Etonnant, il la voit rougir alors qu'il la complimente sur sa beauté. N'est-elle pas habituée à ce genre de compliments?

- "Ne va pas me dire que l'on te le dit pas souvent..."

Ou alors il n'est pas objectif? Non, il la trouve jolie avec ses grands yeux clairs et ses longs cheveux noirs, il n'est pas question de partialité ou non. Et puis, elle est sa soeur, alors il n'a aucun intêret à la complimenter sans être sincère n'est-ce pas? Il ne cherche pas à la séduire bien sûr, alors pourquoi ce rougissement?

Mais Mathys vient interrompre ce petit moment de retrouvailles et il s'en empare, le présentant à sa soeur qui lui caresse doucement la joue, pensant elle aussi qu'il y avait bien des choses à dire. Lui, il avait 34 ans à raconter, plus ou moins en détail et elle... Elle, elle avait quel âge d'ailleurs?

- "Je sais que c'est mal vu de demander cela à une dame mais... quel âge as-tu?"

Il la voit alors fouiller dans se besace et en sortir des rouleaux de parchemins pour les lui tendre, lui expliquant que tout est consigné là dedans, puisqu'elle est dans l'incapacité de parler longuement. Il fronce les sourcils et pince les lèvres, curieux de savoir pourquoi elle est ainsi handicapée, mais ne le demande pas, regardant fixement les rouleaux. Alors tout est là?

Il la regarde sortir de nouveau du matériel et commencer à écrire. Nouveau fronçement de sourcils, jusqu'à ce qu'elle lui montre ses écrits. Il relève les yeux vers elle, souriant à la dernière phrase.

- "Oui, cela serait en effet ridicule."

Il s'assoit à côté d'elle et rajoute :

- "Tu as de la chance, tu serais venue me trouver il y a un an, je n'aurais pas été capable de déchiffrer la moindre lettre. Mais LilY m'a appris à lire, ça me frustrait de ne pas savoir. Par contre, j'écris comme un enfant. Tu peux prendre Mathys le temps que je lise s'il te plait?"

Il émit un petit rire géné, tendit l'enfant à sa soeur, avant de déplier les parchemins et de demander :

- "C'est toi qui as écrit?"

Savait-elle tout? Cela importait peu au final... Il se plongea alors dans une lecture encore laborieuse, découvrant son passé... Une mère servante et humaine au service d'un soldat elfe désespérément seul... Quelques étreintes, une grossesse non désirée qui la fait paniquer. Elle s'enfuit, elle accouche, elle abandonne l'enfant, certaine qu'il sera plus heureux sans elle et qu'il aura ce qu'il lui faut et qu'elle ne peut lui offrir. Jamais elle ne s'est doutée de l'horreur qui s'y déroulait. Elle a suivit son fils de loin, s'horrifiant de le voir fuguer et mener sa vie, mais n'osant jamais intervenir. Il devient voleur, talentueux en plus, il fuit, il est retrouvé... Arrêté et condamné. Puis, il s'évade et là, elle perd sa trace. Et là, elle va trouver le père pour tout lui avouer en larmes. Et c'est là qu'Elëa se lance dans l'aventure.

Aidan termine sa lecture et lève la tête vers le ciel, poussant un soupir un peu tremblant. Il ferme les yeux et respire doucement, chassant la montée d'émotions qu'il ne peut se permettre. Mathys est calme, même Yeri l'est.

- "Elle pensait que je serais plus heureux dans cet endroit immonde... Personne ne savait ce qui s'y passait..."

Il baisse la tête et regarde Elëa, ses yeux effleurant sa cicatrice alors qu'il reprend avec un sourire amer :

- "Il semblerait que nous ayons pas mal trinqués..."
Revenir en haut Aller en bas
Elëa Varnestel
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Âge : 32
Date d'inscription : 04/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Mar 17 Mar 2009 - 9:19

« Je me… méfie des compliments des hommes en général. Je vois des sous-entendus sous chacun de leurs mots, à cause… »

Je mets ma main à mon cou, en disant plus par ce simple geste que par des mots.

« Rares sont ceux que je pense honnête quand ils me complimentent. Et tu en fais partie. »

Je lui souris, heureuse de ce qu’il vient de dire à mon sujet. Ravissante… A ses yeux je le suis certainement. Je suis sa sœur, mais aussi une demi-elfe. Pour qui lui qui a vécu chez les humains, je dois être magnifique c’est vrai, plus belle qu’une humaine en tout cas. Certains elfes me trouvent mignonne, mais sans plus. Beaucoup trouvent mon visage trop dur, ressemblant trop à celui d’une humaine.

Aidan me présente alors Matthys, mon neveu, un magnifique petit garçon qui a les oreilles effilés de son père. Je ris tout doucement tandis que les yeux du petit chérubin se posent sur mon visage. Je lui donne mon doigt pour qu’il joue avec, et le voila qui le fourre en bouche pour le téter. Mais mon petit frère me sort de ma contemplation pour me poser une question, qui si elle venait d’une toute autre personne, m’aurait offensée.

« J’ai eu cinquante-quatre printemps il y a peu, enfin je crois. Je ne sais pas quand je suis née, ma mère ne l’ayant pas dit à père avant de s’enfuir. »

Il est temps qu’il sache, aussi je lui donne les rouleaux que j’ai écrit afin qu’il découvre d’où il vient. Je ne peux le lui raconter car ma gorge est en feu. Je n’ai pas fait attention, et maintenant j’en paie le prix. Mais ça valait le coup. Je sors de quoi écrire, et prie pour qu’il sache lire sinon tout ce que j’ai fait n’aura servit à rien. Heureusement pour moi il sait lire. J’aurais aimé l’interroger plus avant sur cette LilY, mais il me demande de prendre Matthys pendant qu’il lit, ce que je fais à cœur joie. Je pose mon matériel pour écrire sur le rebord de la fontaine, et prend mon neveu dans les bras.

Je hoche la tête à la question d’Aidan, lui confirmant que c’est bien moi qui ait écrit, ce qui veut dire que je sais tout de ce que contiennent ces lettres. Je le laisse à sa lecture, contemplant Matthys qui reste étonnamment calme. Il doit sentir pour que quelque chose se passe. Les elfes ont toujours été sensibles à ce genre de choses, et comme Matthys porte du sang immortel dans les veines…

Aidan finit sa lecture en soupirant vers le ciel. Il sait maintenant. Il sait d’où il vient, pourquoi sa mère l’a abandonné, et surtout, il sait que ses parents sont vivants. Je lui caresse doucement la joue tandis qu’il révèle en partie combien la vie l’a malmené. Il regarde ma cicatrice, et j’acquiesce en silence. Je lui tends Matthys, pour qu’il puisse le prendre. J’aurais bien aimé garder mon neveu, mais hélas j’ai besoin de mes deux mains pour écrire.

La vie n’a été tendre pour aucun de nous deux. Tes blessures semblent être invisibles, à l’inverse de moi. La brutalité des hommes m’a marquée à vie, m’ôtant mes illusions sur eux et la possibilité de parler comme tout le monde.


Je ne lui fais pas part de mon viol, pas tout de suite. Je n’ai pas envie d’en parler maintenant.

Maintenant que tu sais la vérité petit frère, que décides-tu ? Tu veux les rencontrer ?

Avoir la possibilité de rencontrer son père et sa mère… Veut-il la saisir ? Veut-il connaitre ceux qui lui ont donné la vie ? Mais avant qu’il me réponde, je me souviens d’un détail :

Dis-moi, tu as parlé de LilY tout à l’heure. C’est la mère de Matthys ?
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Mar 24 Mar 2009 - 11:57

Les poings du voleur se crispèrent alors qu'Eléa laissait sous entendre que les hommes lui avaient fait du mal et il ne savait pas encore à quel point. Cette marque, cicatrice, ou n'importe quel soit son nom lui avait été infligée par eux, il en était certain, mais pourquoi? Pour étouffer ses cris alors qu'ils la violentaient? Aidan était certes un malfrat, un voleur, voire un meurtrier, mais jamais il n'avait ainsi abusé des femmes. S'il avait besoin de se défouler, il y avait toujours les putes pour ça. Certes, ce n'était pas gratuit, mais elles s'y connaissaient et il ne ressentait aucune joie perverse à besogner une femme en pleurs et réfractaire.

- "Je ne vaux pas beaucoup mieux que la plupart et je complimente parfois sans le penser. Du moins, avant, maintenant, je n'ai plus intêret à charmer d'autres femmes."

Il laissa échapper un petit rire discret, alors qu'il pensait à LilY qui lui aurait arraché la tête s'il d'était amusé à cela.

- "Mais, oui, j'étais sincère."

Aucun intêret de draguer sa soeur n'est-ce pas? Bon, alors cela enlevait toute ambiguité. D'ailleurs, il lui posa une question qui n'avait rien de galante... Mais c'était important de savoir l'âge de sa soeur, non? Avec un sourire à peine dissimulée, il répondit :

- "Et bien, tu ne les fais pas du tout."

Il ne précisa pas son âge, si elle en savait plus que lui même sur sa vie, elle devait au moins savoir qu'il avait 20 ans de moins qu'elle. 20 ans... Elle pourrait même être sa mère... LilY avait le même âge.

Mais il fut interompu dans ses divagation par Elëa. Sa soeur qui lui tendait les clés de son passé enroulées dans du parchemin. Il commença sa lecture, attentif, un peu lent encore. Il n'avait pas encore l'aisance de LilY, c'était encore assez nouveau. Mais bon, au moins n'avait-il pas besoin de lire à haute voix, parce que là, il serait vraiment passé pour un idiot à buter sur les mots. Quand il eu terminé, il inspira profondément. La réponse d'Elëa amena un sourire amer sur ses lèvres. Des blessures invisibles? Oh non, elles n'étaient pas qu'invisibles, son dos strié de marques de fouets le prouvait.

- "Non, toutes les blessures ne sont pas invisibles Elëa. Je n'étais pas très sage et j'ai été plus que souvent puni."

Il accusa le coup quand elle parla de la brutalité des hommes et il lui jeta un regard étrange, comme si ses paroles avaient résumé sa propre vie. Elle lui demanda s'il voulait rencontrer ses parents. Son coeur se mit à battre plus vite à cette perspective alors que moults sentiments antagonistes l'envahissaient. Mais elle enchaina sur une autre question.

- "Oui. C'est un peu compliqué... Ou plutôt d'une simplicité terrifiante. Tout a été très vite. Trop vite peut-être. Une rencontre dans une ruelle... Elle me suivait, après avoir entendu un lourdaud parler de mes "compétences". Je m'en suis rendu compte, je l'ai attendue et je lui ai sauté dessus. Elle s'est défendue, nous avons parlé, échangé quelques hum... mondanités."

Il leva alors sa chemise, dévoilant une fine cicatrice sur son ventre, un petit sourire aux lèvres.

- "Puis, nous sommes allés dans une auberge. Des gardes sont apparus et nous sommes montés dans une chambre pour que je ne me fasse pas repérer. Nous avons passé une nuit ensemble. Au matin, j'étais parti. Je ne voulais pas d'attaches, pour diverses raisons et surtout parce que je devais quitter Ydril rapidement. Je fuyais déjà Diantra. J'ai été imprudent. Bref, je me suis fait rattraper, enfermer dans les cachots de Diantra, passé à tabac et condamné à mort."

Il eut un petit silence et se massa machinalement les doigts, ceux qui avaient été cassés pour l'exemple.

- "LilY a fait appel à une guilde de voleurs et d'assassins pour me sortir de là. Sans elle, je serais mort... Nous sommes partis ensuite en quête d'un trésor fabuleux, qui n'était d'ailleurs que de vieux parchemins, mais passons. Et j'ai appris qu'elle était enceinte. Tu vois, ça n'a pas été de tout repos, mais très rapide... Je dirais presque que c'était un enchainement logique."

Il ricana et reprit, ironique :

- "Romantique n'est-ce pas?"
Revenir en haut Aller en bas
Elëa Varnestel
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Âge : 32
Date d'inscription : 04/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Ven 27 Mar 2009 - 10:57

Ce qui m’est arrivé fait enrager Aidan. Je le vois à la manière dont il serre les poings, prit d’un soudain sentiment de rage, de vengeance ou de protection. Tous deux découvrons combien l’autre a souffert, et nous n’y pouvons rien. Ce qui est fait est fait. Ce qui compte c’est que cela ne se reproduise jamais. Aidan prétend qu’autrefois il s’amusait à complimenter sans penser à ce qu’il disait, ses mots étant destiné à charmer. Mais maintenant il n’en avait plus d’intérêt, et surtout je doute qu’il veuille séduire sa propre sœur.

« Et pour cela je t’en remercie. »

Je dépose un baiser sur sa joue, heureuse du compliment qu’il m’a fait. Ayant vécu chez les elfes, je sais combien mon visage est grossier comparé au leur. Alors entendre que l’on est jolie alors que nous sommes dans la cité éternelle, ça a de quoi vous faire plaisir.

On aborde le sujet de mon âge, et je lui souris à nouveau devant le compliment qu’il me fait. C’est un vil flatteur qui doit avoir fait chavirer le cœur de bon nombre de femmes.

« Merci Aidan. »

54 ans ce n’est rien pour une demi-elfe. Au pire je vivrais près de 500 ans, au mieux presque 2000 ans. Allez savoir, notre destin se finit presque tout le temps de manière tragique qu’il est impossible de savoir qu’elle est notre espérance de vie réelle.

Alors je lui tendis tout un lot de feuilles, dans lesquelles étaient écrit son passé. Il les parcourut, comprenant alors la vérité à son sujet, qui étaient ses parents et pourquoi il ne les avait jamais rencontrés. Je me tais, le laissant lire tandis que je m’occupe de Matthys qui reste étrangement silencieusement, comme s’il prenait conscience de toute l’ampleur du drame du moment.

Quand il a finit, j’évoque le fait que ses blessures semblent invisibles comparées aux miennes, mais il me réplique que ce n’est pas le cas. En ce cas, elles doivent être bien cachées. Ce que j’ai laissé filtrer à propos de la brutalité des hommes m’attire un regard de sa part. Mais je ne tiens pas à lui raconter cela tout de suite. Pour l’instant c’est de lui dont il est question. Je lui propose de rencontrer ses parents avant de lui demander qui est LilY. Il me raconte alors leur rencontre, comment tout s’est déroulé jusqu’à ce qu’il apprenne qu’elle était enceinte.

Et vous avez décidé de venir vous installer ici pour éviter que les humains vous attrapent, et qu’elle puisse mettre Matthys au monde en paix.

Ici au moins ils seraient tranquilles, du moins si Aidan ne se remettait pas à voler les elfes, sinon il devrait encore fuir.

Désolé je t’ai empêché de répondre tout à l’heure. Veux-tu rencontrer tes parents ou est-ce trop douloureux ?
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Ven 3 Avr 2009 - 11:58

Aidan se raidit inconsciemment alors qu'Elëa le remerciat et surtout joignait le geste à la parole en venant planter un baiser sur sa joue. Il avait encore des difficultés avec ce genre de démonstration d'affection, il n'y pouvait rien. Il n'y avait que LilY qui pouvait l'approcher sans qu'il ne se crispe et encore, cela avait prit du temps. En public, il était très peu démonstratif, sauf quand il sentait un regard masculin sur LilY et voulait prouver qu'il n'était pas juste un ami.

Il demanda son âge à Elëa, curieux, avant de sourire et de la rassurer. Oh non, elle ne faisait pas ses 54 ans. Etrange, sa soeur devait avoir l'âge de sa mère. Sauf que son sang elfique la préserverait du vieillissement. Comme Aidan. Il verrait vieillir LilY et Mathys, ce dernier sans doute moins rapidement que sa mère, mais encore trop vite pour son père. C'était bien là une pensée à laquelle il essayait de ne pas penser, pour ne pas broyer du noir. Il avait encore de nombreuses années devant lui. Il ne fallait pas se gâcher le présent avec l'avenir.

Et maintenant, il avait en main les clés de son passé, ce qui lui avait manqué pour se construire en tant qu'adulte. Qui suis-je, d'où viens-je, pourquoi m'abandonner? Autant de questions lancinantes qui ne trouvaient jamais de réponses. Il avait songé à bien des scénarios. Enfant, il s'était plus à imaginer un amour interdit entre un chevalier elfe et une noble humaine, un amour tragique, soldé par la mort des parents et donc, son abandon. C'était plus glorieux que d'être abandonné parce qu'on ne veut pas de vous.

Seulement voilà, les choses ne s'étaient pas passées ainsi. Un elfe banal qui couche avec une servante, laquelle fuit, prise de panique et abandonne son lardon, incapable de subvenir à ses besoins. Rien de glorieux... C'était tristement banal. Et pourtant, jamais sa mère ne l'a vraiment quitté des yeux, suivant de loin son évolution de voleur... Echappé de l'orphelinat, vivant de ses propres moyens, y prenant finalement plaisir, car s'y trouvant doué. Il se demandait ce qu'elle pensait de son fils, devenu voyou. Il supposait que peu de parents étaient fiers de ça.

Il parla alors de LilY, résumant grossièrement leur histoire et comment ils en étaient arrivés là aujourd'hui. Il lu les pensées de sa soeur et hocha la tête.

- "Oui. Les elfes sont plus tranquilles et raffinés que les hommes. Ici, tout est beau et calme. Ici, on ne me connait pas et si je me tiens tranquille, on pourra élever Mathys correctement."

Se tenir tranquille. Difficile. Sans être kleptomane, il avait tout de même les doigts qui le démangeaient singulièrement à la vue d'une bourse bien garnie. Il lu de nouveau les écrits d'Elëa et resta silencieux un moment, avant de répondre d'une voix lente :

- "Je les rencontrerai. Mais je dois en parler à LilY auparavant, voir si elle veut venir ou pas et dans ce cas, il faudra attendre que Mathys soit un peu plus fort et résistant."

Il soupira, rerenant :

- "Où habite-t-il?"

La durée du voyage comptait aussi énormément. De même, il ne savait pas si sa mère était en forme ou malade et là encore, ce facteur entrerait en jeu. Il regretterait toute sa vie d'être passé à côté de cette occasion. Il leva le nez vers le ciel et poursuivit, à mi-voix :

- "J'ai imaginé des centaines de scénario, des milliers de retrouvailles possibles... Et j'ai pourtant mal à l'estomac rien que d'imaginer que cela puisse se réaliser vraiment."
Revenir en haut Aller en bas
Elëa Varnestel
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 40
Âge : 32
Date d'inscription : 04/03/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Mer 15 Avr 2009 - 11:55

Aidan n’est pas habitué aux contacts familiers, cela se sent. Il s’est raidit lorsque j’ai déposé un baiser sur sa joue. Il ne sait pas comment réagir face à ces élans d’émotions. C’est si triste. Il a du manquer cruellement d’amour pour réagir ainsi. Toujours seul, aucun ami, aucune compagne. Enfin maintenant si, il a une compagne, ou du moins je lui souhaite, vu qu’il a un enfant. Sans doute lui apportera-t-il l’amour qui lui fait cruellement défaut.

Pendant qu’il lit et découvre les secrets de ses origines, j’observe attentivement le petit bout de chou, mon neveu, un beau petit garçon ma foi. Il est mignon, tout jeune encore, n’ayant sans doute que quelques semaines. Il doit encore dépendre du sein de sa mère, ce qui veut sans doute dire qu’elle ne veut pas loin de la place au cas où il aurait faim.

Aidan finit de lire, choqué, bouleversé par ce qu’il vient d’apprendre. A lui maintenant de décider ce qu’il veut en faire. Je lui rends Matthys pour répondre à ses questions et aussi pour lui en poser, notamment sur LilY, sa compagne. Leur relation n’a pas été de tout repos, agrémentée de séjours en prison, de chasse au trésor et de poursuite. Jusqu’à arriver au repos ici, dans la cité éternelle.

Tu penses pouvoir rester tranquille ?

Il n’est parfois pas facile pour les personnes de changer de vie. Un soldat à la retraite reste un soldat. La plupart sont de nouveaux prêts à se battre même s’ils n’en n’ont plus les moyens ou la force. Est-ce qu’un voleur pourra se retenir de chaparder ?

Je comprends. Nous ne sommes pas pressés, le plus dur était de te trouver et maintenant que c’est fait, je sais où te chercher. Tu n’auras qu’à me dire si et quand tu seras prêt à les revoir. Savoir que je t’ai retrouvé aidera ta mère à patienter un peu, surtout si je lui donne des nouvelles de ta santé. Elle s’est beaucoup inquiété tu sais.

C’était le moins qu’on puisse dire. Le remords et la peur lui ont fait craindre le pire. Mais savoir que son fils va bien la rassurera, même si apprendre qu’il ne veut pas la voir tout de suite lui fera mal, elle comprendra. Surtout si je lui apprends ce qu’a été sa vie, mais en ai-je seulement le droit ? C’est à Aidan de lui apprendre après tout.

Père habite dans un village du comté de Wyslen, en Ardamir. Tu verras, c’est très différent d’Alëandir.

Aidan évoqua alors les rêves de retrouvailles qu’il avait eut, repensant sans cesse à toutes les manières possibles et imaginables de connaitre ses parents. Mais ils étaient de l’ordre du fantasme, sauf que la réalité maintenant le rattrape.

Aidan, prends le temps qu’il faut pour te faire à cette idée. Discutes-en avec ton amie, et décides de ce qui est le mieux à faire petit frère. Tu as rêvé de ce moment toute ta vie, maintenant qu’il est là c’est normal d’avoir peur. Tu crains sans doute d’être déçu, tu es partagé, tu ne sais pas quoi penser de tout ça. Prends le temps de savoir où tu en es, et après décides.

Je pose ma planche, ma feuille et mon morceau de charbon pour poser ma main sur son épaule. Je lui souris avant de passer doucement le dos de ma main sur sa joue. Espérons qu’il ne sursaute pas.
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Silin
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Âge : 40
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   Jeu 28 Mai 2009 - 19:36

Aidan se mordit la lèvre à la question légitime et pertinente d'Elëa. Pouvait-il se tenir tranquille? Bonne question, que LilY lui avait déjà posé et à laquelle il avait répondu par l'affrimative mais à contre coeur. Il se tiendrait tranquille pour leur sécurité, mais on n'effaçait pas 20 années de rapines. Surtout qu'il était doué là dedans.

- "Je n'ai pas le choix."

Ce n'était pas une réponse. Mais c'était la meilleure qu'il pouvait fournir.

- "Il faut que j'en parle à LilY auparavant... et que je fasse le point. Tout cela vient bouleverser une vie que j'essaie tant bien que mal de construire. Sans passé, j'ai défini un avenir, mais voilà que ce passé inconnu m'est dévoilé et semble remettre en cause mes certitudes... Je viendrais Elëa, mais pas tout de suite."

Il sourit alors qu'elle parlait de donner de ses nouvelles à sa mère qui s'était beaucoup inquiétée.

- "Cela la rassurera de se savoir grand mère et moi heureux, malgré mon enfance chaotique."

Il hocha la tête alors qu'elle lui donnait le lieu de vie de leur père. Il note tout cela dans son esprit, concentré. En Ardamir, comté de Wyslen, c'était noté. Elëa comprend ses réticences et lui exprime sa sollicitude par une petite caresse toute fraternelle. Il lève alors les yeux vers elle et se détend, avant de la prendre doucement dans ses bras, hésitant, car cela n'est pas dans ses habitudes.

- "Merci Elëa."

Il se recule légèrement, Mathys gigotant dans ses bras. Il se leva alors et se tourna vers elle.

- "Tu ne peux pas repartir maintenant, j'ai quelqu'un à te présenter."

Il sourit et lui tendit sa main libre, prêt à l'emmener jusque chez lui, lui présenter celle qui a fait de son enfer personnel un petit paradis, sa rédemption, sa salvation...

[TERMINE Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Choc... [Elëa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Choc... [Elëa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peste et Tempête, tandem de choc...
» Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö]
» Chasseur MANURHIN (Collectif du Bataillon de Choc)
» Duo de Choc
» Event (Rempart est) : Le choc des titans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir-
Sauter vers: