AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entretien entre hautes personnalités [Rima-Marcil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Âge : 31
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Entretien entre hautes personnalités [Rima-Marcil]   Mar 24 Mar 2009 - 11:43

A chaque joie sa peine .. un adage pouvant symboliser le peuple Elfique à l'heure actuelle. Que pouvait on dire d'une race immortelle mais tellement meurtire dans ses chairs alors que les années passent ?
Là où les humains naissaient et mourraient rapidement les blessures en faisaient de même. Mais le cas des Elfes faisait que chaque blessure du passé restait vivace pour les sciècles à venir en attendant que d'autres s'ouvrent. Race maudite ? probablement, la jalousie envers l'immortalité était un fléau qui s'abattait sur le peuple des Elfes depuis l'aube des temps.

Et aujourd'hui ne faisait guère exception. A première vue la journée commençait comme toute autre, le soleil se levait doucement au dessus de la cité de Alëandir et la vie quotidienne reprennait le cours qui s'était stoppé le jour précédent.
Mais un événement, ou plutôt une rumeur, avait gagné fébrilement la cité : on aurait vu les Aigles atterrir dans le palais, signalant le retour du régent parmis les siens.
Il n'en fallait pas plus pour que l'effervescence gagna la cité, chacun parlant de ce fait qui signalait la fin probable d'une bataille. Là où ils étaient nombreux à bénir le retour sain et sauf du régent, les habitants furent bientôt préoccupés par d'autres questions plus sombres. Combien de soldats ne rentreraient pas chez eux ? quelle dette a encore payé le peuple Elfique envers le dieu de la guerre ?
L'inquiètude pris le pas sur les réjouissances. L'armée reviendrait plus tard que le régent, dans quelques jours probablement ou peut être restait elle en campagne. Nul ne le savait, les ragots allaient encore courrir dans les tavernes de la capitale et dans les marchés.
Bien qu'honorant un contrat d'allaince avec le peuple des humains, les Elfes en payaient encore un lourd tribut.

En cette journée, le retour du Régent ne passa aucunement inaperçu à la Haute-Prêtresse de Tari alors qu'elle siégeait dans son temple. Aussitôt, elle avait fait envoyer des prêtres questionner les quelques soldats revenus du champ de bataille. Avant d'aller s'entretenir avec le Régent il lui fallait récolter les dernières informations de la guerre et seuls les soldats pouvaient le lui procurer.
Quelques heures plus tard, elle fut brieffée par ses prêtres qui lui racontèrent les témoignages récoltés sur la bataille d'Alonna.
Ce qu'entendit Hithiel la forca à demander un rendez-vous en urgence avec le Régent. La bataille avait vus l'utilisation massive de pouvoirs encores peu rencontrés auparavant.
De nombreux représentants de chaque race avaient été tués dans la bataille mais deux forces néfastes étaient apparus : le Chaos et la Nécromancie.
Là où le premier prônait la destruction de toute structures sociales, religieuse et étatique, le second représentait un danger certain envers le culte de Tari.
La nécromancie s'immiscait dans le domaine divin de Tari et manipulait la mort et les âmes et cela était insupportable pour la Haute-Prêtresse. Il fallait qu'elle réagisse rapidement.

Elle envoya un prêtre demander un entretien auprès du Régent alors qu'elle filait se changer dans ses appartements. Elle ôta ses habits de cérémonie pour revêtir une robe d'un riche noir et orné des symboles du culte. L'ensemble était à la fois dépouillé de toute mise en valeur de sa personne tout en restant indicatrice de la puissance qu'elle représentait.
Sur le devant de son cou était toujours attaché le collier du culte qu'elle tenait de sa mère, seul bijou qu'elle porterait ce soir là.
Puis, s'emparant du sceptre qui faisait d'elle la Haute-Prêtresse de Tari, régnante sur le Royaume des âmes, elle alla droit, d'une démarche assurée et leste vers les appartements du régent, là où on lui avait dis que Rima-Marcil se trouvait.
Les raisons qui l'amenaient auprès du Régent étaient assez graves pour qu'elle fasse diligence dans son déplacement.
Une fois arrivée devant la porte de la pièce où se trouvait le Régent, elle demanda au garde en faction de l'annoncer, attendant ainsi l'invitation à entrer de Rima-Marcil.
Revenir en haut Aller en bas
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 04/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entretien entre hautes personnalités [Rima-Marcil]   Mer 25 Mar 2009 - 8:38

Etrange comme je parviens à deviner les prochaines actions de mon chambellan. Je crois que je commence à acquérir son mode de réflexion. Comme je m’y attendais la date de mon couronnement a été avancée, ce qui me laisse à peine quelques semaines de répit le temps que les invitations soient envoyées aux souverains elfes et nains. Pourquoi un tel empressement ? Simplement parce qu’avec la guerre et les morts, il faut apporter un élément qui rassurera la peuple, lui redonnera confiance. Il faut lui faire oublier ses soucis, et quoi de mieux que de me couronner ?

Cette fois je ne peux pas y couper, et d’après les ont-dits de couloirs, ils ont hâte de me voir sur le trône plutôt qu’Aglarer. Elle les a traumatisées selon eux, et ne veulent plus la voir régner de sitôt. Sauf qu’ils oublient qu’ils devront certainement le faire à nouveau, peut-être pas tout de suite mais ils le feront. Au moins cela me donne un bon moyen de pression s’ils m’embêtent. Si je les menace d’abdiquer en faveur de ma fille, je parie qu’ils sont prêts à me laisser tranquille. Au moins cela leur ôtera l’idée de me marier.

Toutefois, mon couronnement n’est pas mon sujet de préoccupation aujourd’hui. La haute prêtresse de Tari veut m’entretenir d’un sujet grave. J’ignore lequel, mais cela a l’air de grandement la préoccuper. Les rumeurs concernant la bataille d’Alonna ont du lui parvenir, celles parlant de ce culte étrange du Chaos, dont les âmes allaient nourrir cette entité inconnue. Etait-ce cela qui la préoccupait ? Que des illuminés prétendent prendre leurs âmes à la déesse de la Mort ? Je ne crois pas que ce Chaos existe réellement, sûrement une création d’illuminés qui se sont créés une divinité qui rassemble tous ceux ayant été brimés, un dieu du mal en quelque sorte. D’après ce que j’ai entendu de la part des défenseurs, beaucoup d’entre eux étaient des demi-drows, acceptés nulle part même parmi leurs parents sombres. Si ça se trouve, ce dieu existe chez eux depuis longtemps mais nous n’avons découvert son existence que depuis peu.

Un des gardes m’annonça alors l’arrivée de la haute prêtresse, et je lui ordonnais de la faire entrer.

« La Haute Prêtresse de Tari ! »

Tandis qu’elle entrait, je me redresse de mon trône et le descend pour l’attendre et la saluer. J’ai beau être régent, je me dois de lui montrer tous les égards du à son rang. Elle portait les attributs de sa fonction, le sceptre et une tenue des plus représentatives de son culte. Pour ma part je portais un ensemble vert aux brodé de doré aux encolures. Une fine couronne d’argent ceignait ma tête, symbole de ma régence. Celle du roi est légèrement différente, mais pas trop. Non n’avons pas besoin d’attributs trop ostentatoire comme les humains. Mes cheveux blancs sont divisés en trois nattes, une derrière chaque oreille, la dernière derrière ma nuque, toutes nouées au bout par un ruban bleu.

Souriant je m’inclinais devant la haute prêtresse.

« Ma dame, c’est un plaisir et un honneur que de vous recevoir au palais. »

Me redressant je lui pris la main et effleurait ses lèvres sans y poser de baiser, comme le voulait la coutume.

« En quoi puis-je vous être utile, haute prêtresse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Âge : 31
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Entretien entre hautes personnalités [Rima-Marcil]   Mer 25 Mar 2009 - 14:34

Hithiel s'était vue introduire dans la salle du trône selon le rituel en vigueur. Les nobles ne seraient pas présent pour assister à la rencontre entre ces deux personnes symbolisant tous deux les plus hautes instances de leur organisation. Elle Haute-Prêtresse et lui Régent. Bientôt roi pour être plus précis. Roi d'un peuple doté de l'immortalité et de la sagesse des siècles. Un poste que le Régent s'était vu imposer plutôt que choisir. Hithiel n'était que trop au courant des racontars qui circulaient autour de la personne de Rima-Marcil et de sa famille. Il s'était un jour uni à une Drow et maintenant il en payait la situation alors que la guerre faisait rage et que le trône s'apprétait à accueuillir un nouvel hôte.
Beaucoup se demandaient comment allait se comporter le Régent une fois la couronne posée sur sa tête, poussé à ce trône par la volonté de certains et le contraignant presque à le conditionner à l'image qu'ils aimeraient voir. Comment allait il s'en défaire ? la fermeté était une apparance du régent, à lui de voir comment il allait l'appliquer.

Hithiel s'avanca jusqu'aux marches du trône duquel Rima était descendu pour l'accueullir. Quel moment particulier, la rencontre entre deux personnes appartenant au même peuple mais souverains de pouvoirs pouvant influencer sur la vie de toute une race. Hithiel n'aurait pas su prédire la réaction du Haut-Prêtre de Tari s'il avait été à sa place en ce moment même mais il était certain qu'il aurait ressenti la même sensation de puissance égalitaire établie entre les deux personnes qui se rencontraient.
La Haute-Prêtresse salua le Régent d'une gestuelle douce et polie ainsi que le protocole régissait les conditions d'usages de salutations entre personnes de haut rang.


C'est également un plaisir que de vous rencontrer Régent. Vous m'avez reçue avec la plus grande diligence, soyez-en remercié.

Délaissant la main du régent, Hithiel observa un court instant la salle autour d'elle. Il y avait quelques intendants et conseillers dans la salle du trône. Peut être Rima venait il de s'entretenir avec eux suite. Il devait être très occupé dans les taches administratives maintenant qu'il était de retour.
Elle se reconcentra sur Rima et aborda le sujet de ce pourquoi elle était venue jusqu'à lui.


J'ai eu houï dire qu'une grande bataille s'est déroulée dans un des Royaumes Humains et que vous même et l'Armée des Divins avez participés à cet affrontement.
D'après les témoignages recueuillis et rapportés jusque ma personne, j'ai eu connaissance des agissements de votre ennemi en matière de magie.
Je veux parler du Chaos et surtout de l'usage de la Nécromancie par vos adversaires. Leur utilisation massive pose un grave problème au Culte de Tari qui souhaite faire cesser ces agissements qui sont une véritable insulte envers notre Déesse.
Ces magies ignobles s'immiscent dans le Royaume des Morts et perturbent le cours immuable des âmes lorsque leur propriétaires décèdent. Et ceci je ne puis le tolèrer.

C'est pourquoi je viens vous voir en cet instant pour discuter avec vous des mesures que je compte mettre en ordre pour lutter contre ces magies.
La mesure principale serait l'envoi de prêtres du Culte de Tari avec l'armée Elfique. Leur mission serait de lutter contre les invocations de créatures mortes-vivantes et d'esprits sur le champ de bataille. Puis d'effectuer des rituels sacrés après les batailles afin de conduire chaque âme de ceux tombés pour les conduire dans le Royaume Souterrain.
J'entend, de par ces mesures, enrayer l'usage de la nécromancie dans un premier lieu en sécurisant le trajet des âmes vers le Royaume de notre Déesse.
Quand au Chaos .. il s'agit là d'être influant sur la vie et non la Mort comme le fait la nécromancie. Pour remédier à ce problème je n'ais pas encore de solutions envisageables mais j'ai déja mis une commission de prêtres pour réfléchir sur le problème. Comme il s'agit d'un culte, il y a risque de propagation dans les populations, c'est là son danger.
Peut être avez vous déja songé à un moyen de limiter une extension probable de leurs croyances.

Le culte de Tari est d'ordinaire neutre dans les affrontements. Mais maintenant que votre ennemi use de techniques mettant en péril le Royaume divin de Tari, nous ne pouvons rester de marbre face à ces méthodes.
Voila ce qui m'amène auprès de vous en cet instant Régent.

Revenir en haut Aller en bas
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 04/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entretien entre hautes personnalités [Rima-Marcil]   Mer 1 Avr 2009 - 9:23

Après avoir saluée la haute prêtresse de Tari comme il se doit, cette dernière me salua à son tour avec toutes les marques dues à mon rang. Une telle déférence à mon égard m’aurait fait sourire si je ne m’étais pas contrôlé. J’ai encore du mal avec toutes ces simagrées, mais je commence à m’y habituer. J’ai beau ne pas être à l’aise, je sais au moins comment me comporter pour ne pas faire de tâche au protocole. Il ne faudrait pas que le futur roi soit pris d’une trop grande rigueur militaire, qui le rende impoli envers ses sujets.

Quoi qu’il en soit, la Haute prêtresse me remercia pour cet accueil, me faisant sourire.

« Je vous en prie très chère. »

Elle m’exposa alors son problème, et je l’écoutais. Le Chaos et les nécromanciens. Bien entendu, cela ne pouvait concerner qu’eux. Ces deux castes mettent en danger le culte de la déesse de la mort, cette dernière se trouvant privée de ses âmes. Certaines sont sacrifiées à Teiweon ou Uriz afin d’en faire des pantins dociles, tandis que les autres… hé bien allez savoir ce qu’ils en font. Tout ce que nous avons ce ne sont que des rumeurs, rien de plus.

Après un moment de réflexion, je me décide enfin à lui répondre.

« Je comprends votre problème haute prêtresse, mais pour le moment je ne pense pas qu’envoyer vos prêtres soit nécessaire, ou pas sans un minimum de préparation. Comprenez une chose, nous venons tout juste de découvrir ces Enfants du Chaos, et ne savons pas grand-chose sur eux. Tout ce que nous avons entendu ce sont des rumeurs sur les champs de batailles, comme quoi les âmes de ceux qu’ils tuaient devaient nourrir une entité, ou un Dieu. A dire vrai je ne sais pas quoi penser de tout cela. Quoi qu’il en soit, nous allons prendre des mesures pour en apprendre plus sur eux et essayer de découvrir qui ils sont et leurs objectifs.
Quand aux nécromanciens, je pense que là votre aide pourrait nous être précieuse. Il faut dire que se retrouver aux prises avec des soldats que rien n’arrête n’est pas pour rassurer les soldats. Nous savons que les âmes de ces pauvres hères sont sacrifiées au panthéon drow, afin d’en faire des morts qui marchent, ne ressentant ni peur ni douleur. Avoir un moyen de les rendre inerte serait pour rassurer les hommes, je vous ne le cache pas, seulement si vous voulez que vos prêtres se mêlent aux combats il va falloir les préparer. »


Tout en parlant, j’invite la haute prêtresse à me suivre pour marcher. Rester statique est gênant, et trop formel. En marchant la discussion devient plus simple, moins distante, ce qui facilite les choses.

« Pour le moment, fort heureusement, les drows se sont repliés. Cela nous laisse le temps de réfléchir à tout cela calmement, et de préparer vos prêtres. Dites-moi, vos prêtres savent-ils comment combattre les invocations des nécromanciens, ou devront-ils le découvrir sur le terrain ? Oh et surtout, à quelle distance devront-ils se trouver ? Il va me falloir ces renseignements pour comprendre comment nous allons pouvoir opérer par la suite. Si vos prêtres peuvent user de leurs pouvoirs à distance, cela devrait aller, dans le cas contraire, les choses seront plus difficiles, je le crains. »

Protéger tout un tas de prêtres pendant leur rituel au beau milieu d’un champ de cadavres. Ca risque de ne pas être une partie de plaisir tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Hithiel Isylindë
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Âge : 31
Date d'inscription : 20/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Entretien entre hautes personnalités [Rima-Marcil]   Dim 5 Avr 2009 - 8:22

Le Régent ne semblait guère habitué aux usages et aux protocoles qui s'imposaient entre personnes de haut rangs. Il était vrai que Rima-Marcil avait été propulsé à son titre alors qu'il ne le souhaitait pas vraiment. Dès le tout début il s'était vu imposer des choix et cette situation n'était pas prête de changer. Ceci dit il semblait s'y habituer de jours en jours. Comment ce futur Roi allait il s'y prendre pour diriger son peuple ? c'était un militaire avant tout et il fut prompt à aller honorer le pacte d'alliance liant les Elfes et les Humains contre les Drows. Si beaucoup de monde espéraient beaucoup de ce couronnement il n'en était rien pour le Culte de Tari qui restait le spectateur impassible de la vie du monde. Même si Hithiel était une Elfe, elle n'en devait pas moins poser le regard sur tout être vivant sur ce monde et ce peut importe sa race. La politique ne figurait donc aucunement dans ses priorités. Mais il en était autrement pour Rima qui ne pouvait ignorer l'existence d'un Culte égalant son propre pouvoir.

Après avoir exposé les raisons de sa venue, la Prêtresse écouta avec attention les réponses que lui fournissait le Régent. L'apparition des nécromanciens sur le champ de bataille avait du être une désagréable surprise pour les troupes Alliés qui ne devaient pas s'y être préparées. Mais le régent souhaitait temporiser les choses et préparer soigneusement els contre-mesures qui s'imposaient. Hithiel n'en entendait pas autrement. Alonna sonnait une retraite pour les Drows mais la guerre n'était aucunement terminée. Dès à présent il fallait préparer de nouvelles forces envers les nouvelles menaces rencontrées. La Haute-Prêtresse n'allait pas envoyer sur le champ des prêtres sans aucune logistique à leurs cotés. D'ici à ce que une nouvelle menace apparaissent et que l'armée ne reviennent, ils avaient le temps pour élaborer une stratégie d'entrainement pour le culte.


"La nécromancie est une magie fonctionnant de manière similaire à celle de Tari dans les grandes lignes. Le fait que les âmes soient sacrifiées ne permet pas de les faire revenir auprès du Royaume de Tari dans l'immédiat. Cela dit il est tout à fait possible de purifier les victimes de cette magie nécrotique et de les soustrairent au contrôle des Nécromanciens.
Le premier objectif du Culte est de contrer cette sombre magie qui consume les âmes des morts.
Le problème du Chaos est différend est nécessite une réponse appropriée. Mais en l'absence d'éléments probants sur le mécanisme de dévotion d'âme à une quelconque sombre divinité je préfère centrer l'action du culte sur la première menace à savoir la Néromancie."


Le régent ne souhaitait pas continuer cette conversation immobile au beau milieu de la salle du trône. C'est pourquoi il invita la Haute Prêtresse à commencer une légère marche qui les emmèneraient tous deux au travers des couloirs du palais. Il était vrai que rester debout à la même place n'aidait pas vraiment à l'échange de paroles, surtout sur des sujets plutôt sérieux. Hithiel acquiesca donc à la démarche et marcha aux cotés du Régent tout en continuant son exposé.

"La magie de Tari s'exerce sous divers aspects mélant aussi bien les sorts à distance que le contact rapproché.
Basiquement la Nécromancie est une forme de corruption de l'âme et est assez bien connue du culte de Tari. Je n'ai nullement à vous dissimuler le fait que le domaine de Tari use d'une magie aussi sombre et funeste que peut l'être la Nécromancie, c'est pourquoi nous savons comment remédier au contrôle des âmes.
Là où Tari peut permettre d'insuffler une partie de son esprit dans des cadavres et offrir leur commandement à ses prêtres, la nécromancie utilise le même principe sauf qu'il s'agit du nécromancien qui injecte une part de son pouvoir dans les morts-vivants qu'il dirige.
Mais pour ce faire il doit user d'énergies corruptrices afin de souiller les âmes des Morts.
C'est pourquoi la meilleure façons de lutter contre les hordes de zombies est de purifier les âmes qui les habitent. De ce fait le Nécromancien perd le contrôle de ses invocations.

La magie de Tari offre diverses possibilités pour purifier les âmes. En l'espèce nous pouvons dresser sur le champ de bataille un vaste piège extra-planaire qui enfermerait en son sein les âmes des morts. Cela les mettraient à l'abri de la corruption des nécromanciens et hors de leurs atteintes. L'avantage est que cette magie s'opère à distance. Mais cela ne fonctionnerait que pour les morts succombant juste après la bataille, il ne ferait pas de cas des morts-vivants déja présent dans les rangs adverses.

Il existe des méthodes plus directes et plus musclées. Mais cela ne serait du fait que de moines-guerriers particulièrement entraînés au corps à corps et spécialisés dans la nécrophagie divine. Un moine de cette stature peut aller directement au contact pour détruire les corps des morts-vivants, la magie utilisée reste néanmoins particulièrement horrible à observer pour les non-initiés.
Nous pouvons également bénir des armes de contacts afin qu'elles purifient les âmes qu'elles touchent. Mais bénir les armes de toute une armée est extrèmement laborieux, réserver cette tâche envers une unité spécialisée me parait plus plausible en termes de logistique.

La dernière option reste une option assez dérangeante pour les alliés sur le terrain : invoquer les forces que Tari accepte de nous envoyer. Envoyer des squelettes à l'encontre de Mort-vivants risque d'influer fortement sur le moral des vivants. C'est pourquoi je préconise d'user de cette solution qu'en cas de dernière urgence.
La magie de Tari est particulièrement funeste et il s'agit d'une magie à utiliser avec précautions."

Hithiel n'y était pas allée par quatre chemins. A vrai dire elle n'était pas une experte dans la diplomatie, elle qui avait vécue toute son enfance à l'écart de ses congénères. Ceci dit elle était assez sage pour étaler sur la table toute l'étendue des conséquences qu'impliquait l'usage de la magie de Tari, quitte à choquer le Régent. A lui de choisir les bonnes cartes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entretien entre hautes personnalités [Rima-Marcil]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien entre hautes personnalités [Rima-Marcil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rima-Marcil Eregcûl, Marquis de l'épine dorée [Régent]
» Entretien entre l'archevêque et l'inquisiteur
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir :: Le Trône Blanc-
Sauter vers: