Partagez
 

 Nydith Faraeria [Assassin]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nidith Faraeria
Drow
Nidith Faraeria

Nombre de messages : 28
Âge : 32
Date d'inscription : 24/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Nydith Faraeria  [Assassin] Empty
MessageSujet: Nydith Faraeria [Assassin]   Nydith Faraeria  [Assassin] I_icon_minitimeVen 27 Mar 2009 - 20:13

Nydith Faraeria  [Assassin] Sanstitre10k
Nydith

Nom/Prénom
:
Faraeria Nydith
Âge : 110 ans
Sexe : Féminin
Race : Drow

Particularité
Un fin tatouage sur son front et deux larges anneaux aux oreilles.


Alignement
Ne défendant que ses propres intérêts, Nydith est neutre-mauvais.

Métier
Agissant sans état d'âme, avec un sang froid désarmant, maniant ses dagues avec une aisance déconcertante, elle donne la mort sans sourciller, presque avec plaisir. C'est tout naturellement qu'elle se situe en tant qu'assassin.

Classe d'arme : Corps à corps

Équipement
Parfaitement ambidextre, Nydith manie deux dagues différentes avec dextérité. Elle possède également un couteau qu'elle cache soigneusement dans sa botte droite, ainsi qu'une fiole de poison, qu'elle garde précieusement. Une seule goutte sur les lames tranchantes, et le poison s'infiltre dans la plaie, plongeant la victime dans d'atroces souffrances pendant pendant que ses nerfs s'enflamment, son coeur explose et ses os se brisent.

Nydith Faraeria  [Assassin] Sanstitre16q

Description physique
Avec un bon 1.70 m et une silhouette féminine mais musclée, de prime abord Nydith fait plutôt penser à un félin, tant dans sa démarche que dans la souplesse de ses mouvements. Trop souvent pourchassée, elle est habituée à se mouvoir en silence, ses gestes étant souples, rapides et précis. Son armure va généralement de paire avec sa personnalité : féminine mais fonctionnelle, et surtout très souple pour laisser suffisamment d’aisance à ses mouvements, avec de hautes cuissardes tressées de cuir remontant le long de ses jambes, un corset affinant sa taille et englobant sa généreuse poitrine, le tout dans des couleurs toujours très sombres. Sa peau plutôt grisâtre est marquée par diverses cicatrices qu’elle cache du mieux qu’elle peut, de même qu’un tatouage orne son front ; tatouage qui a vu le jour où elle a décidé de prendre sa vie en main, tentant de se prouver à elle-même sa totale indépendance. Ses très longues oreilles sont à peines dissimulées par ses longs cheveux blancs qu’elle attache généralement au sommet de sa tête, afin d’éviter toute gêne pendant les affrontements. Les traits de son visage pourraient être gracieux, voir même jolis si ses yeux ne trahissaient pas la haine et l’envie de tuer, témoignant d’une grande souffrance et d’un passé douloureux. La couleur de ses yeux passe facilement du sombre au rouge selon son degré de nervosité et de colère. Quant à son sourire en coin, qu’elle affiche souvent, il pourrait évoquer une certaine douceur au premier venu, si elle ne l’affichait pas dès lors qu’elle savait sa victime à sa merci, témoignant plutôt d'un plaisir quasi sadique.


Description mentale
A l’image même d’une drow, Nydith est orgueilleuse, sûre d’elle et de son pouvoir de mort. Comme tous les orgueilleux, elle pense maîtriser parfaitement ses émotions et ses pulsions, et aime à être reconnue pour cela. Ne supportant pas de ne pas avoir raison, ce qui la rabaisserait dans son estime de soit, elle peut entrer dans une colère monstre si on tente de lui prouver ses torts. Elle aime relever les défis, et le fait sans vergogne, ce qui parfois peut l’amener dans des situations bien périlleuses.

Rien n’échappe aux excès de Nydith, pas même la luxure qu’elle exerce avec toujours plus d’envie pour assouvir sa soif de plaisir. Plus ses désirs sont forts, à en effleurer la torture, et plus elle arrive à atteindre des limites qu’elle dépasse toujours. La recherche du plaisir à n’importe quel prix ; et tous les autres pêchés sont source de jouissance pour elle. Le plaisir du vice, le plaisir de l’excès.

Possessive envers ce qu’elle aime et ce qu’elle désire, on peut dire qu’elle est avare, notamment de sentiments lorsqu’ils souhaitent pourtant s’exprimer. Elle n’est jamais satisfaite de ce qu’elle a, et en souhaite toujours plus, avide de se rassasier.


Capricieuse ? Oui, mais également coléreuse, surtout lorsqu’il s’agit de la contredire ou de la priver de ses plaisirs. Son sourire en coin n’est jamais très loin dans ces moments-là, et mieux vaut pour celui qui a déclenché sa colère de s’incliner ou de capituler.

Éternelle insatisfaite, elle est toujours à la recherche du mieux à tous niveaux. Non envieuse de ce que peuvent avoir les autres, puisqu'elle estime pouvoir se procurer ce qu’elle désir, quand elle le désire. Toutefois, il y aurait pourtant bien quelque chose qu’elle pourrait envier à certains, mais trop fière pour l’avouer, elle préférera se taire plutôt que de dévoiler l’une des choses qu’elle n’aura sans doute jamais. Et, elle sait très bien que même ses dagues et son savoir faire ne pourront jamais l’aider à se le procurer …


Curieuse de tout pour en connaître toujours d’avantage, elle arrive parfois à se mettre dans de drôles de situations. Habituée à être attentive à son entourage, à tout le monde, elle étudie silencieusement ceux qui l’entourent afin de connaître leur point faible et ainsi s’en servir le moment venu contre eux pour assouvir ses fins.

Des qualités ? Sûrement, mais cet aspect de sa personnalité n'est pas une priorité chez elle, trop habituée à se battre pour vivre, ou vivre pour se battre. On peut toutefois dire qu'elle sait être à l'écoute lorsqu'elle est disposée à se rapprocher des autres, et sa soif d'apprendre peut parfois la faire paraître amusante. Non dénuée d'humour, elle a la réplique facile et le rire parfois aisé, la rendant presque sympathique.


Toutefois sournoise, attention à vous qui croiserez son chemin, elle pourrait se révéler plus dangereuse que vous ne le croyiez, à moins que vous ne trouviez son point faible …
Nydith Faraeria  [Assassin] Daguesh



Dernière édition par Nidith Faraeria le Jeu 2 Avr 2009 - 15:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nidith Faraeria
Drow
Nidith Faraeria

Nombre de messages : 28
Âge : 32
Date d'inscription : 24/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Nydith Faraeria  [Assassin] Empty
MessageSujet: Re: Nydith Faraeria [Assassin]   Nydith Faraeria  [Assassin] I_icon_minitimeMar 31 Mar 2009 - 19:06

HISTOIRE

L’ENFANCE DE NYDITH

Elevée dans les marais de Faélia, comme la plupart des Drows, Nydith n’eut pas une enfance facile, au sein d’une famille de cruels guerriers Drows assoiffés de violence, de sang et de pouvoir, prêts à tout pour accéder au sommet. Entourée de trois frères plus cruels les uns que les autres, dont l’un trouva la mort lors d’un combat acharné entre clans, elle goûta à la saveur de la vengeance et à la méchanceté fraternelle. Ses frères lui apprirent rapidement les coups et les menaces, l’entraînant avec eux dans les pires histoires, lui montrant des crimes pour eux glorieux.

A son cinquantième anniversaire, elle reçu pour cadeau ses premières dagues, dont ses frères s’empressèrent de lui apprendre les bases du maniement, trouvant là un nouveau jouet. Son père, fier de ses fils, n’accordait aucune importance à son unique fille, ne la frappait pas, ne lui parlait que très peu, pour lui elle n’était qu’une drow de plus à nourrir, et il était convaincu qu’un jour il paierait le fait de ne pas l’avoir tué de ses propres mains dès sa naissance. Elle était consciente du manque d’intérêt de son père, mais n’en avait cure, le suivant même dans certains de ses déplacements, elle observait sa cruauté ainsi que ceux de ses frères. C’est tout naturellement qu’elle grandit sur le même mode de fonctionnement, tuant, assassinant sans culpabilité mais avec toutefois un certain plaisir, entre les hurlements des vaincus et les ricanements des vainqueurs, la haine se distillant dans ses veines comme l’aurait fait un poison.

Sa mère compensait à elle seule son manque d’attention, et c’est vers elle qu’elle se retournait lorsqu’elle avait des questions, des moments de faiblesse, et des doutes. Mais vous n’auriez jamais vu entre elles le moindre signe de tendresse ou quoique ce soit d’approchant, mais du respect l’une pour l’autre, oui. A sa manière elles s’aimaient et c’était ce qui comptait.

Puis, vint l’âge de l’adolescence, Nydith étant devenue une drow séduisante avec des formes déjà voluptueuses, des jambes musclées et longs cheveux blancs. Son acharnement à suivre ses frères dans leurs tueries avait affiné son entraînement, et ses dagues avaient été troquées contre d’autres plus
grandes, plus fines et adaptées à sa morphologie. Elle entra dans le clan des guerriers de son village, qui l’acceptèrent sans hésiter devant des preuves évidentes de sa capacité à combattre, tuant avec aisance les plus récalcitrants et sans pitié les plus miséreux. Dépassant parfois la méchanceté de certains hommes, elle savait allier ses charmes à sa cruauté. Ses camarades appréciaient son sang froid, mais également son humour et sa répartie dont elle pouvait faire preuve
. Reconnue pour ses compétences au combat, elle ne fut pas trop ennuyée par ses comparses, qui préféraient généralement la taquiner plutôt que la combattre. Se mesurant à plus fort qu’elle, elle se prit toutefois quelques bonnes corrections, dont elle gardait les marques indélébiles sur son corps. Se surestimer était dangereux, et elle finit par apprendre où se trouvaient ses limites, s’éloignant de ceux qu’elle n’était encore pas prête à affronter, mais se promettant d’y arriver un jour. Elle connu quelques relations, appréciant la chaire des hommes comme des femmes, mais sans sentiments louables, regrets ni remords. Elle ne s’attachait pas aux gens ou peu de temps, se lassant très vite et sans se poser de questions. Pourquoi s’en serait-elle poser ? N’ayant connu que la souffrance et la cruauté, la vie était ainsi
faite, et devait rester ainsi.


DESILLUSIONS

C’est en sortant tout juste de son adolescence, qu’elle vécue sa première histoire sentimentale (amour aurait été trop présomptueux) sérieuse, avec un jeune drow appelé Elroya, qui tout comme elle avait grandit dans le seul but de devenir le meilleur guerrier d’entre tous pour pouvoir accéder à une place bien plus convoitée. Leur rencontre l’entraîna dans des sentiments inconnus et qu’elle eut du mal à accepter. Flirtant avec le bien, délaissant le mal, elle accepta toutefois difficilement la preuve que l’on pouvait s’attacher à quelqu’un d’autre qu’à soit même. Leurs sentiments mutuels devenant de plus en plus fort chaque jour, il était rare de ne pas en voir un sans l’autre. Il lui apprit beaucoup de choses sur ce que pouvaient ressentir deux êtres semblables, mais également sur la trahison et la revanche.

Ce fut lors d’une bataille, un matin d’hiver qui devait s’annoncer particulièrement rude, en plein champ, à la lisière de la forêt d’Aduram, où tous les guerriers avaient été appelés pour exterminer un village d’elfes, qu’elle vit ses parents mourir de l’épée même de celui qu’elle pensait aimer. Elle n’eut pas le temps de voir son père périr, gisant déjà au sol, baignant dans son sang. Par contre, le lame encore plantée dans la poitrine de sa mère, elle eut malheureusement le loisir de la voir s’effondrer. Que son père meurt sous ses yeux ne lui procura aucun sentiment de pitié, pas même de compassion, seulement d’indifférence, mais il en était tout autrement de sa mère. D’abord sous le choc, elle se ressaisit très rapidement, ses instincts de haine se réveillant soudain après des mois d’endormissement, et de ses dagues empoisonnées elle lui ôta la vie en même temps que son sourire, de même qu’il en avait fait pour ses sentiments et sa naïveté. Un genou à terre, elle souleva sa dague et la planta dans le corps d’Elroya qui avait déjà rendu son dernier soupir. Elle n’enterra pas ses parents, laissant les corps où ils étaient, comme on abandonne son passé derrière soit pour faire face au présent.

Nydith Faraeria  [Assassin] Daguesh


Dernière édition par Nidith Faraeria le Mar 31 Mar 2009 - 19:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nidith Faraeria
Drow
Nidith Faraeria

Nombre de messages : 28
Âge : 32
Date d'inscription : 24/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Nydith Faraeria  [Assassin] Empty
MessageSujet: Re: Nydith Faraeria [Assassin]   Nydith Faraeria  [Assassin] I_icon_minitimeMar 31 Mar 2009 - 19:06

LE GOUT DU SANG


Quatre ans passèrent ….

Devenue ce qu’elle est aujourd’hui ; une drow cruelle mais sensuelle, les hommes croisaient sa route sans arriver à la dominer ou de la dompter. Elle ne trouva d’attache chez aucun d’eux, ne souhaitant plus jamais ressentir ces sentiments de bien-être qui avaient bien failli lui coûter sa perte. Toutefois, elle fit la connaissance d’un autre drow du nom de Thrilmarion Cilmaril, bien plus âgé qu’elle et plus expérimenté, qui attira son attention de par sa particulière cruauté, son expérience et la maîtrise de son arme. Il entreprit de lui apprendre certaines de ses techniques, et c’est tout naturellement que leur relation devint plus sérieuse. Il avait bien un autre élève, un drow, un certain Elrohir semble-t-il, qu’elle avait eu l’occasion decroiser à quelques reprises, mais sans avoir eu l’envie d’aborder, leur enseignement ne se déroulant généralement pas en même temps. L’élève avait l’air aussi cruel et dénué de sentiments que son maître, dédaigneux même si elle devait admettre une certaine attirance physique.

Les jours passèrent, puis les mois, et les deux drows se retrouvaient
régulièrement soit pour s’entraîner durement, soit pour prendre un peu de bon temps loin des autres. Leur relation, s’établissait petit à petit sur l’emprise que pouvait avoir le drow sur elle. Un second père ? Un amant ? Un ami ? Un mentor ? Elle n’aurait su dire avec certitude, mais cela lui convenait tant qu’il lui laissait suffisamment de liberté pour laisser s’exprimer sa personnalité. Jusqu’au moment où tout bascula ...

Un temple. Une nuit tombante. Un autel à ciel ouvert sur une nuit étoilée et une lune des plus blanches, éclairant à elle seule le sol de pierres. Elle attendait depuis un moment déjà son maître et amant à l’ombre d’une colonne, pieds nus, à l’affût du moindre bruit comme il le lui avait enseigné, attentive au moindre mouvement suspect, ou présence, dagues rangées à sa ceinture mais prêtes à l’emploi. Il fit soudain son apparition près de l’autel. Elle ne su jamais comment il avait fait pour y arriver sans qu’elle ne le surprenne, ce qui lui fit comprendre qu’elle avait encore beaucoup à apprendre. Maintenant debout, l’épée négligemment posée sur la pierre de l’autel, il l’attendait. Elle remonta ses cheveux en une queue haute, s’accroupit derrière la colonne, et délogea ses dagues sans le moindre bruit. Le contact de l’acier dans ses mains lui donna une envie terrible de s’en servir. Elle bondit, pieds nus, d’une colonne à l’autre, prenant soin de rester dans l’ombre. Elle arriva derrière lui, maintenant à genou devant l’autel, dont la nuque noire bien en vue ressemblait à un appel au goût du sang, tellement tentant … trop sûrement … Prise par cette ivresse inattendue, elle ne vit pas la main de
Thrilmarion se refermer sur la garde de son arme, tous les sens en éveil. Sa respiration se faisant soudainement plus rapide, elle ressentit une chose encore jamais éprouvée jusqu’alors, l’envie de tuer un être cher, voir son sang couler dans ses mains, s’en imprégner, s’en réjouir, en jouir. Son sourire en coin illumina son visage. Elle se mit à genoux à tout juste un mètre derrière lui, le cœur battant à tout rompre, régulant sa respiration comme il le lui avait appris, et dans un geste rapide, leva sa dague qui atterri sur … de l’acier ? Elle recula immédiatement d’un bond. Il s’était retourné en même temps qu’elle abaissait son arme sur ce cou trop tentant, toujours à genoux mais face à elle, son épée d’une seule main en position de défense, le sourire aux lèvres, il s’amusait de son inaptitude. C’est en le voyant se relever, toujours sourire aux lèvres, que la peur commença à étrangement l’envahir. L’ivresse la quitta immédiatement, laissant place à un sentiment ressenti il y avait des années. Leurs regards rivés l’un dans l’autre, elle refit deux pas en arrière, ne comprenant pas ce qui avait bien pu lui prendre.

« C’était quoi cette initiative ridicule Nydith ? » lui demanda-t-il en ricanant. « Tu n’aurais jamais dû. Tu sais ce qui t’attends n’est-ce pas ? »

Elle ne bougeait plus, ne réfléchissait plus, serrant ses dagues qui lui procuraient une certaine assurance. Il se rapprocha d’elle de quelques pas, ne la quittant pas du regard. Il se mit à tourner lentement autour d’elle, comme un prédateur autour de sa proie, la déshabillant du regard.

« Tu es belle et infiniment désirable, et tu le resteras même sous mes coups de lames, sois rassurée »

Puis soudain fondit sur elle, la frappant au niveau des jambes, laissant une
longe estafilade sur sa cuisse, dont le sang se mit à couler immédiatement. Surprise, elle grimaça de douleur, serra les dents pour étouffer son cri, ses phalanges blanchies sur la garde de ses dagues toujours en mains. Immobile, elle ne lui donnerait pas l’occasion de se réjouir encore plus de sa souffrance. Il se retrouva dans sa position initiale, debout à quelques pas d’elle, il l’observait, amusée de la situation. Elle ne bougea pas, serrant les dents devant la douleur maintenant lancinante, le sang goûtant par gouttes jusqu’au sol.

« Tu as au moins retenu un chose de mon enseignement. Il y a quelques mois, tu aurais gémis comme une gamine. Mais ça ne suffira pas à te sauver »

Baissant alors le regard puis la tête, elle se rapprocha de lui, puis posa un genou à terre malgré l’intense douleur. Les mains au sol tenant fermement ses armes, son sourire en coin réapparut lentement, invisible d’où il était, et les yeux rougis par la colère. Il fit éclater un rire malsain, fier de l’avoir soumise. Elle bondit sur lui, dagues en avant, mais manquant à nouveau son attaque, elle ne fit que lui entailler le bras, qui se mit à saigner. Elle battit en retraite, croisant ses bras, dagues en avant, prête pour une nouvelle attaque, la douleur ayant disparu pour laisser place à la colère. Il se campa devant elle, amusé.

« Toujours d’attaque à ce que je vois. Tu as raison, on va s’amuser un peu »

Sur ces mots, il posa son épée à terre et enleva le haut de son armure, se retrouvant torse nu face à elle. Elle le regardait faire, toujours en position d’attaque.

« Si tu arrives à sortir du temple, je te laisserai la vie sauve pour cette fois-ci. Si tu échoues, je ferai couler ton sang avec délectation et te regarderai souffrir, jouant avec ton corps jusqu’aux premières lueurs du jour »

Il la regardait toujours, montrant ses mains nues et lui fit signe d’approcher, ce qu’elle fit, ne réfléchissant plus à rien, une seule chose comptait : le voir mourir sous peine de lui servir de joujou. Elle savait tuer pour avoir ôter la vie une multitude de fois des innocents comme des guerriers de taille, mais elle se sentait étrangement faible devant lui. Elle fonça donc sur lui, mais ses dagues furent vite bloquées et ne touchèrent rien d’autre que la pierre ou le vide. Elle se retourna aussitôt et continua à donner des coups répétées de dagues, qui n’atteignirent jamais sa cible, bondissant dans un sens puis dans l’autre, il était très habile et connaissait toutes ses attaques par cœur, comme ses points faibles. Elle jeta un coup d’œil à la porte du temple, et il en profita pour lui attraper le poignet qu’il serra au point de lui faire lâcher son arme sous la forte pression. Grimaçant de douleur, il la retourna pour la bloquer contre lui, retournant son bras derrière son dos et de son autre main lui arracha sa dernière dague. Il lui entailla le ventre en un geste efficace, et cette fois-ci elle cria de douleur et se recroquevilla. Il la repoussa avec force, amusé, le sang coulant de son ventre entre ses mains, aussi rouges que la prunelle de ses yeux. Elle atterrie contre une colonne et se laissa glisser au sol.

« Tu es trop lente ma belle, pitoyable et inutile, tu ne me serviras qu’à m’amuser »

Prise d’une soudaine panique, une main sur son ventre, elle se releva lentement pour se diriger en courant vers la porte qui devait signer son salut. Il la regarda faire un moment, se délectant du spectacle qu’elle lui offrait, puis couru vers elle pour lui donner un coup de pied dans le dos, la faisant inévitablement chuter, trop affaiblie par ses blessures. La fin était proche, elle le sentait, elle allait mourir des mains de celui en qui elle croyait.

Et d’un rire sonore et victorieux, il lui lança « L’assurance est un trait de caractère qui a aidé à faire survivre plus d’un Drow, mais mal utilisée, elle conduit à la perte » et la retourna sans ménagement pour la retrouver sur le dos, visage face à elle pour qu’elle puisse voir la mort en face. Anéantie par la sensation de n’être plus rien, les dernières forces l’abandonnant, elle se recroquevilla de douleurs. Il était allé chercher les dagues laissées au sol, pour revenir s’agenouiller à côté d’elle.

« Tu ne mérites pas d’être une drow. J’ai connu des élèves bien plus intelligentes que toi. Rassure-toi, je ne vais pas te tuer tout de suite, l’aurore n’est pas encore là. J’ai tout mon temps pour m’occuper de toi », et d’un geste, il coupa les lanières de son corset, laissant apparaître une partie de sa poitrine, puis d’un autre il lui fit une belle entaille à la naissance de ses seins, jubilant du spectacle.

Parfois, au bord du désespoir, certaines pensées surgissent du plus profond de notre inconscience, et prise de ce dernier élan de désespoir, elle se souvint de son couteau comme du visage de son premier amant. Sa botte. Elle fit alors mine de se recroqueviller et d’un geste rapide, emprunt du courage du condamné, elle attrapa son couteau et visa le visage, entaillant très sérieusement les yeux de Thrilmarion qui hurla autant de douleur que de surprise, lâcha les dagues pour porter ses mains à ses yeux en sang. Il n’y voyait plus rien et chancelant, tomba au sol, offrant une opportunité à Nydith qu’elle ne pouvait rater. Elle se releva, saisie ses cheveux d’une poigne décidée, l’obligeant à la regarder, revoyant le visage d’Elroya superposé au sien, et lui trancha la gorge d’un seul geste.

« Merci pour ton enseignement, il m’a été profitable », le sourire en coin de retour sur son visage.

Le passé laisse des blessures bien plus profondes qu’une lame.

Elle essuya ses dagues sur la cuissarde intacte, abandonna le corps de Thrilmarion et s’écroula à côté de lui, ses blessures ayant eu raison d’elle, répandant son sang à côté de celui de son amant. Tout devin flou … les colonnes paraissant démesurément immenses … touchant le ciel flou … tout tourna autour d’elle … les ombres dansant avec la lumière … les étoiles avec la lune et … elle sentit une présence, mais n’aurait su dire qui c’était, un prédateur sûrement attiré par l’odeur du sang … dans un dernier geste de désespoir, elle jeta sa dague sur ce qu’elle pensait être une présence, mais l’entendit teinter au sol … elle ne pouvait plus faire aucun mouvement … ses muscles n’obéissant plus …


Nydith Faraeria  [Assassin] Daguesh


~~~~~

Comment trouves-tu le forum ? : Est-ce utile de préciser qu’il semble vraiment extraordinaire ?
Comment as-tu connu le forum ? : En recherchant un nouveau forum médiéval/fantasy via google
Crédit avatar et signature (lien vers l'image d'origine et nom de l'artiste dans la mesure du possible) : deviantart d'après Lineage II


Dernière édition par Nidith Faraeria le Sam 4 Avr 2009 - 14:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arylwren Isàdith
Ancien
Ancien
Arylwren Isàdith

Nombre de messages : 3137
Âge : 26
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Nydith Faraeria  [Assassin] Empty
MessageSujet: Re: Nydith Faraeria [Assassin]   Nydith Faraeria  [Assassin] I_icon_minitimeSam 4 Avr 2009 - 11:47

Tout d'abord soit la bienvenue parmi nous ! What a Face

Il n'y a rien à redire. J'ai apprécié lire ta fiche. :D

Je valide ! :pompom:

Je t'invite donc à visiter ces quelques liens:

Like a Star @ heaven Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Like a Star @ heaven Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Like a Star @ heaven Le comptoir ~ Pour créer ton compte en banque et gérer l'argent que tu gagnes / que tu dépenses ^^
Et enfin, si tu as des questions, n'hésites surtout pas à demander de l'aide
à un parrain
, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie
créée à cet effet
.

Bon jeu ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Nidith Faraeria
Drow
Nidith Faraeria

Nombre de messages : 28
Âge : 32
Date d'inscription : 24/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Nydith Faraeria  [Assassin] Empty
MessageSujet: Re: Nydith Faraeria [Assassin]   Nydith Faraeria  [Assassin] I_icon_minitimeSam 4 Avr 2009 - 14:26

Je te remercie infiniment Arylwren Nydith Faraeria  [Assassin] 717279

Nydith va pouvoir s'épanouir sur les terres de Miradelphia.

Sûrement à bientôt :huhu:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Nydith Faraeria  [Assassin] Empty
MessageSujet: Re: Nydith Faraeria [Assassin]   Nydith Faraeria  [Assassin] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Nydith Faraeria [Assassin]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nydith Faraeria [Assassin]
» Azäziel [Assassin]
» Aferbas Baziageth [Assassin & Espion de la Dothka]
» Mia Mort [Assassin]
» Zarra (Drow) - [Espionne & Assassin d'Aetherya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Drows-
Sauter vers: