AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Niels Sylfarius

Aller en bas 
AuteurMessage
Niels Sylfarius
Drow
avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 121
Date d'inscription : 01/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Niels Sylfarius   Dim 19 Avr 2009 - 15:04

_________________________________________________________________

GENERALITES SUR NIELS.
_________________________________________________________________

Nom/Prénom : Niels Sylfarius
Âge : 113 ans
Sexe : Masculin
Race : Drow
Particularité : Je dirais que les particularités premières du vagabond seraient d’être marginal, solitaire, sans emploi et donc.. relativement pauvre (si l’on écarte les voles de bourses et autres richesses scandaleuses dont se part ces dames). Par excellence, on constatera que Niels détient toutes ces brillantes qualités qui font de lui l’intrépide vagabond qu’il est. Seulement, et dans l’optique certaine de survivre un minimum, l’individu Sylfarius, doté d’un petit singe au yeux affreusement jaune, organiserait de temps à autres des improvisations avec son compère (seul être qu’il ne méprise pas totalement) sur la place public. Il est certes vrai qu’il s’agit là d’un presque état de mendicité mais nous l’honorerons du titre d’artiste libre si vous le voulez bien, ceci étant là son unique manière de communiquer avec le monde extérieur.
D’autre part, l’homme se trouve être un des rares spécimens déséquilibrés à ne pas prôner l’alcool et le sexe mais une toute autre forme de vice. En effet, celui-ci a une addiction certaines pour ces denrées aux vertus destructrices telles que l’herbe et ces quelques champignons hallucinogènes qui lui sont bien connus. On se soigne du mal comme l’on peut..

Alignement : Mauvais
Métier : Itinérant - Vagabond
Classe d'arme : Corps à corps

Équipement : Niels n'est pas pour ainsi dire un fétichiste des armes. Bien entendu, tout comme ses condisciples, il porte sur lui généralement quelques dagues et même quand il le peut un gentil petit sabre bien affûté -comme on les aime chez nous ahah, dans l’idée de ce défendre contre d’éventuels malfrats. Les pauvres petits. Mais cela s'arrête là. Non, sa grande passion à Niels se sont certainement ces choses que renferme sa sacoche de cuir tanné. Souvenez vous, ces délicieuses plantes.

_________________________________________________________________

UN PEU DE DETAILS SUR NIELS.
_________________________________________________________________

Description physique : Regardez le bien… si, plus attentivement que ça. Passez au-delà de ce regard fiévreux et ailleurs qui vous donne envie de le secouer par les épaules ou de fuir, à travers ce corps cadavérique et maigre qui donne pourtant la sensation de ne jamais fléchir ; oubliez même jusqu’à ce sourire ambigu qui dévoile la base de ses canines. Tellement beau, peut-être un peu trop… différemment. Il n’a certes pas la classe de certains chevaliers passionnés, ni même la grâce talentueuse de ces nombreuses petites dindes d’elfes amourachées. Sa beauté serait plutôt celle qui se cache dans un recoin sombre, et qui obnubile par son mystère. Une obsession. Impossible de ne pas chercher à comprendre ce qui le rend magnétique, et à la fois intouchable. Il donne la sensation dérangeante d’être capable de vous perdre, vous détruire, et en même temps la tentation de l’aimer éperdument est forte. L’amour du danger, sans doute. Ou l’amour de l’horreur. Exactement ça. Il est comme ce moment étrange dans un film tragique où on ne supporte pas de regarder, souffrant en silence, et où pourtant nos yeux restent fixés, captivés par l’angoisse et la douleur. Vous savez qu’il vous fera du mal… avant même qu’il n’effleure votre bras de ses longs doigts continuellement glacés, ou que son souffle contre votre oreille ne devienne le signal de votre perte. Enfin, tout ça ce n’est qu’un genre. Un jeu de plus. Une distraction qui le garde éloignée d’un sadisme plus brutal, pour le moment.

Description mentale : Méchant… peut-être pas tant que ça. Dépend avec qui. Il ne ment pas à son fidèle compagnon, n’en a pas besoin d’ailleurs. Il est le seul avec lequel aucun rôle n’est utile, aucune dissimulation. Egalement, le seul être qu’il serait prête à défendre, et pour qui il éprouve de l’intérêt. De l’affection même ? Rien n’est sûr. Il a toujours détesté devoir le respect… Bref, écartons ça. Pourrions-nous parler de sadisme, le concernant ? Il est vrai qu’il apprécie la distraction de la souffrance d’autrui, plus encore lorsqu’il en est le responsable. Mais ce serait plus par ennui. Le monde entier n’est qu’une pathétique palette de nuances de gris, de noirceurs, d’hypocrisies en tous genre. Niels a hérité du pire cynisme qui puisse exister, puisque n’ayant rien à voir avec l’argent et ses excès. Observer, tester, manipuler, tout ça lui a permis de ne constater qu’une chose : que les êtres sont faibles, instinctivement mauvais, sombres. Toutes les conneries du genre acte désintéressé le font doucement rire. N’importe qui est capable des pires atrocités, pour des raisons toujours plus faiblardes… une fois qu’il eut compris ça, s’en était terminé. Très vite vint l’ennui, après un dégoût profond pour l’humanité et ses vices à peine voilés. Il fallut trouver un moyen de ne pas sombrer dans la lassitude… magnifique, puisse que au-delà de la manipulation, apparut ensuite le désir de séduction. N’avait-il pas toujours de splendides idées pour passer le temps ? N’apportait-il pas constamment à ceci l’ingéniosité qui donnait cette touche de cruauté féroce qui rendait les choses tellement croustillantes. Peu importait qui souffrait. Et Inutile de dire qu’il s’était vite rendu compte qu’un sentiment tel que l’amour rendait les choses encore plus compliquées, douloureuses, et donc jouissives pour celui qui aurait engendré tout cela.
Peut-être que par moment, il lui arrive de regretter tout ça. Certes, il lui est facile de jouer la comédie mais… il manquait quelque chose. Cette part d’insouciance, d’étrange pureté inconsciente que conservent certains, ces infâmes et répugnants Elfes, entre autre, qui croient encore en la générosité.
Sa seule certitude, c’est qu’il faut tuer l’ennui. Par tous les moyens, et quelques soient ceux qui souffrent. Plus le temps passe et plus il devient cruel d’une manière… poétique. Pour donner une raison à tout ça, pour éviter de se rendre compte qu’il est peut-être un peu taré, finalement. Il faudrait qu’il essaye un jour, juste pour voir, ce que ça fait de passer une journée normale encombrée de pensées inutiles et frivoles, sans cette noirceur… quand il aurait le temps, peut-être.

Histoire : Né de l’union de deux Drows, le petit a hérité de l’âme noire de son père et de la beauté sauvage et ensorcelante de sa mère. Depuis son plus jeune âge, Niels est un être marginal, retranché complet sur lui-même. Etant perpétuellement enfermé dans son mutisme il est souvent brusqué par son père qui s’impatiente de cet état. Pourtant, méprenez vous. Un être silencieux est le résultat d’une noirceur encore plus terrible qu’un « m’as tu vus ». Son calme et son petit air malicieux en imposent d’ailleurs à ses camarades de jeu. Vous l’aurez deviné, il se trouve être le maître et eux les pantins dans ce « jeu ». Délectation ultime que de manipuler autrui à ses fins. Le diablotin l’aura vite comprit.
Il ne trouve d’ailleurs que très peu d’intérêt dans les siens, et encore, méprise complètement les autres peuples. En particulier les nains, cette race de pustule écœurante. Pourtant, sans se l’avouez, il cultive un goût prononcé pour l’Elfe Sylvain et se sent d’avantage fasciné par ceux ci qu’il n’y faudrait. Mais sa culture de Drow l’empêche de ne serait ce que songer à tout cela, et il ne peut donc dévoiler ce terrible secret à quiconque. De toute manière, à qui ?
Car il faut savoir que, de part son caractère au-delà du simple sadisme généré par son espèce, son côté d’handicapé sentimental lui vaut le plaisir de courir les plaines putréfiées de son état.. seul. En effet, le mignonnet monstre n’a aucun ami véritable et cultive la solitude comme le paysans son champ.Par nécessité. Il refuse dès lors toutes attaches ou marques d’affections envers les autres.

Sa mère vint à mourir dans l’année du mois de Vérimios alors qu’il n’était âgé que d’à peine plus de 65 ans. Ce terrible jour, acheva de modéliser l’être qu’il est aujourd’hui.
N’ayant pas tellement souffert de cette disparition, il fait encore le chagrin de son père face à sa légèreté. On vous informera de cet état de paradoxe dans lequel ce tient Niels et qui n’en finit pas de désespérer les siens. Tout prend une proportion démentielle chez lui. Ainsi, les actes graves tel que la mort sont accueillis avec une telle simplicité qu’il est déconcertant de le croire. Une mauvaise cueille de champi hallucinogènes prendrait plus de sens et trouverait plus d’importance aux yeux du jeune homme que la mort de sa génitrice.

Vieillissant, et certainement poussé par son désir de voyage et par l’étroitesse que lui offre son foyer, il s’en est allé, un beau jour de Karfïas, sur les chemins tortueux de la vie. Une certaine revanche à ça, il est de toutes les vipères, la plus sournoise. Et pique, et mort la vie, ce poison qui coule longuement dans ses veines glacées l’a trop longtemps bercé.
Ce détraqué possède désormais la compagnie et la complicité d’un compère pas plus haut qu’une souche d’arbre. Il s’agit là de son petit singe, Arnegan, qui est certainement le seul être à le comprendre véritablement. Avec lui, il sillonne le pays, sans but précis, il hère, inlassablement fauché, mais certainement pas plus miséricordieux qu'un autre. Il embrasse les petits succès dans des villages reculés où il se donne en spectacle, cagoulé, avec son singe mordoré.

Âgé d’un peu plus de 110 ans, on ne peut pas dire que Niels à réussit sa vie. Pourtant à son image, il sait reconnaître la valeur de son existence et n’envie presque pas l’insouciance et le bonheur des autres.. Il jouit seulement du présent et se défend de faire des projets d’avenir.

_________________________________________________________________

INFORMATIONS HORS JEUX.
_________________________________________________________________

Comment trouves-tu le forum ? : Disons que d'un point de vu design, la compo du header est sympa. D'autre part, il y a l'air d'avoir une activité de Rps non négligeable pour une fana d'écriture, comme je pense l'être.
Comment as-tu connu le forum ? : Une envie comme ça de jouer sur un forum fantastique, ayant du vécu, grâce à Dacia (Jayla).
Crédit avatar et signature : CREDIT
Autres : J’ai quelques doutes sur mon avatar et le type d’image à utiliser. Novice que voulez vous..
Revenir en haut Aller en bas
Lilianna
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 3343
Âge : 34
Date d'inscription : 18/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Niels Sylfarius   Dim 19 Avr 2009 - 15:16

Bonjour et bienvenue !

Bonne fiche , je te valide Wink

Like a Star @ heaven Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref,
que du bonheur !
Like a Star @ heaven Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Like a Star @ heaven Le comptoir ~ Pour créer ton compte en banque et gérer l'argent que tu gagnes / que tu dépenses^^
Et enfin, si tu as des question, n'hésites surtout pas à demander de l'aide à un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
http://x-ice-lands-x.skyrock.com/
 
Niels Sylfarius
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Niels Sylfarius
» NIELS JANS HRYHOROVYCH ? Anthon Wellsjo
» Rien que du travail, purement professionnel ! (PV Niels)
» The Warrior's Code > Niels & Dean
» Niels - Liens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes-
Sauter vers: