Partagez
 

 Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage]

Aller en bas 
AuteurMessage
Xanthe
En attente de validation..
Xanthe

Nombre de messages : 53
Âge : 597
Date d'inscription : 13/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage] Empty
MessageSujet: Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage]   Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage] I_icon_minitimeDim 9 Aoû 2009 - 15:38

Xanthe
3 ans après



Spoiler:
 


Nom : Xanthe de Faélia
Âge : 19 ans
Sexe : Mâle
Espèce : Démon des Marais
Race : Il existe plusieurs races de Démons, qui se différencient principalement par leur taille. Xanthe appartient à une race plus trapue, souple et agile, qui possède davantage de fourrure et de plumes que la moyenne.
Particularité : Xanthe a souffert la perte de deux bras, la première ayant été plus ou moins accidentelle, la seconde du fait d'un demi-drow qui jugea cette nouvelle mutilation plus esthétique. Ainsi ne lui en reste-t-il plus qu'un bras de chaque côté du tronc, sous les aisselles desquels s'étirent de sinistres cicatrices.
En revanche, en grandissant, son corps a rattrapé son retard de développement. Ses bras et sa queue mise à part, il est donc physiquement normal, pour une créature de son espèce.

Alignement : Xanthe ne maîtrise pas les notions de bien ou de mal. Cependant, l'on pourrait rapprocher son comportement de celui d'un neutre mauvais.
Métier : Aucun.
Classe d'arme : Corps à corps, Offensif & Défensif.

Équipement : Nul objet n'encombre le Démon. Pas le moindre vêtement – ceux de son espèce portent de sortes de pagnes ; lui n'en a pas. Pas même les colliers, ni les chaînes, qu'il a brisés.

Description physique : Xanthe atteint presque sa taille adulte, mesurant un mètre soixante-dix huit. Les créatures de sa race avoisinent les deux mètres une fois leur croissance achevée, ce qui est certes peu quand certaines autres races de Démon atteignent les trois mètres.
Ses griffes se sont développées, aux extrémités de longs doigts fins. L'un de ces derniers semble avoir été tranché ou arraché : il a été remplacé par une pointe d'argent au moins aussi acérée que les crocs du Démon.
Xanthe est doté d'oreilles félines aux teintes flamboyantes, d'une queue touffue propre à ceux de sa race. Son corps est entièrement recouvert d'un court pelage dont les teintes alternent entre un noir profond et un brun de brousse enflammée.
Jadis, l'on put nommer "frimousse" ce qui lui tient lieu de visage, de gueule. Son museau était court, rose tendre, il a viré aux ténèbres, désormais violemment découpé tel celui d'un fauve. Viré, à l'image de son poil châtain soyeux, aujourd'hui court et sombre.
Ses yeux ont conservé cet azur profond qui les caractérisait jadis. Ils éclairent le visage, quand la crinière blanche du Démon ne les soustrait pas à la vue.
Enfin, ce que l'on ne peut omettre, les ailes de Xanthe. Immenses une fois déployées, jamais l'on n'aurait cru qu'elle puissent porter un tel corps. Si vous pouviez faire abnégation du chaos de plumes duveteuses qui recouvre leur base, vous découvririez d'anciennes cicatrices. Les marques des chaînes et du fouet d'un nain.

Description mentale : Au fil du temps, la mémoire, ce capricieux carnet de bord, emprunte parfois d'étranges chemins de traverses. Il y a trois ans de cela, Xanthe ne conservait aucun souvenir de sa petite enfance – s'il est permis d'employer ce terme. Aujourd'hui, de vagues bribes ressurgissent, ajoutant à son tourment.
Tourmenté, réellement ? Comment qualifier cet état dans lequel celui que nous nommons bête est plongé afin que nous puissions le comprendre ? Il arrive que les animaux se laissent mourir, happés dans le tourbillon d'une détresse qui n'est pas nôtre. Mais le Démon ne semble pas se laisser aller sur le plan physique.
Xanthe aime vivre. Il s'entretient, recherche des émotions puissantes telles celles de la traque de ses proies. Il
Jeune, ayant grandi en marge, il avait présenté des difficultés à communiquer avec ses semblables. Pourtant, Ô combien les relations sociales, le rapport à l'autre, sont importants chez les Démons des Marais ! Il dut subir un traumatisme qui aurait conduit au trépas plus d'un des siens : la rupture d'avec ses géniteurs.
Inconstant, il a sans cesse quêté le réconfort, la compagnie d'êtres qu'il a tenté de comprendre, à sa façon. Il s'est heurté à la violence, et des concepts nouveaux tels la possession, la cruauté. Pourtant, il a aussi trouvé chaleur et réconfort. Si cela avait duré, jamais plus vous n'auriez entendu parler de lui, ni prononcer son nom.
De part sa nature, s'il ne sait que faire, il attaque. L'agressivité sera pour lui toujours le recours le plus simple. Mais il a appris à se méfier, à nuancer ses actes.

Histoire :

Les géniteurs du jeune Xanthe appartenaient à une race de Démons qui vivaient à l'accoutumée en bordures des marais. Plus petits de taille, il arboraient un somptueux pelage, et leurs ailes étaient couvertes d'un plumage touffu.
S'étant aventurés plus en profondeur dans ces contrées humides, ils avaient fait la rencontre d'un groupe, d'une meute en quelque sorte, de Démons d'une autre race. Ces derniers, du haut de leurs trois mètres, n'avaient jamais cherché à nouer de véritables liens avec ce couples de rebuts.
Aussi, lorsque naquit le petit Xanthe, en plein cœur de l'hiver, pas un seul des membres du groupe ne vint le voir. Xanthe... D'où lui vient ce nom ? Jamais ses parents ne l'ont prononcé. Mais ils l'associaient à cette terre ôcre, jaune dorée, cette terre qu'ils n'auraient jamais dû quitter. Plus tard, un humain mettrait un mot sur cette image.
Fut-ce cette solitude qui tourna l'esprit des deux jeunes parents ? Probablement le mal était-il plus ancien. Quant les rejetons des autres étaient choyés comme des perles, Xanthe fut l'objet de litiges, d'une convoitise croissante de la part de chacun de ses géniteurs. Ceux-ci en vinrent à se battre, à se disputer leur petit. Peu à peu, le lien qui les unissait se distendit, s'effilocha. Ils le voulaient chacun pour eux, comme il en aurait été d'une proie, d'un quartier de viande.
Cela dura des mois, jusqu'à ce jour sinistre. La mère empoigna l'un des quatre bras du petit, le père, une aile. Les os craquèrent. Le bras ne guérirait jamais. Ignoble ? La souffrance que ressentirent aussitôt les deux bourreaux et qui déferla dans leur esprit le fut tout autant. La mère chuta à terre, heurtant sa tête contre le sol en un mouvement répétitif, trop violent.
En quelques heures, l'avenir de Xanthe s'était joué.

Le jeune Démon grandit dans une paix toute relative. En effet, ses semblables, un instant attirés par ses particularités, le délaissèrent vite. Dans tous leurs jeux, des courses-poursuites aux batailles sans sérieux, Xanthe finissait tantôt seul, tantôt couturé d'égratignures. Cependant, Xanthe, à l'image de certains mammifères, avait conscience de lui-même. Il savait ce à quoi il ressemblait, et avait connaissance de sa différence. A plusieurs reprises, il tenta de se débarrasser de sa fourrure en frottant ses membres contre des rochers rugueux. Il n'eut pas davantage de succès, et finit par s'accoutumer à cette situation.
En revanche, l'absence de son bras ne passait pas. Parfois, il ressentait une douleur étrange, venue du vide, d'un membre qui n'existait pas. Il régnait autour de la cicatrice comme un parfum de mystère rance.

Lorsque Xanthe s'éloignait de l'antre familiale, un savant enchevêtrement de branchages, il n'ignorait pas que par ses yeux ses parents pouvaient le situer. A l'époque, ses petites ailes maladroites étaient encore tendues de cuir tendre.
A son retour, sa mère l'accueillait en lui communiquant sa joie, grâce au lien télépathique dont ils bénéficiaient. Possessive, elle s'emparait de lui. Immanquablement, son père cherchait à son tour à s'emparer de lui. Déjà pourtant, Xanthe était tiraillé par les affres de l'adolescence, celles-là même qui poussent tous les êtres, animaux comme humains, à s'éloigner un jour de leurs géniteurs.

La première confrontation de Xanthe avec un humain survint lorsqu'il avait quinze printemps. L'ayant repéré, le Démon jubila, frottant ses canines. Une créature égarée... Cela faisait si longtemps qu'une telle opportunité ne s'était présentée... Il aurait eu tout à gagner à prévenir pour débuter la chasse. Normalement, du moins. Mais il avait appris à se méfier. Ne valait-il pas mieux tout garder pour lui et ses parents ?
A peine le temps d'entendre l'humain chanter, de le voir lever une étrange branche tendue à craquer... Chatk. Le Démon chuta dans l'eau glauque, la teintant de rouge. Malheureusement pour l'homme, son mouvement l'amena à déraper sur le sol gluant.
Au même instant, Xanthe effectuait un violent effort pour se projeter sa tête hors de l'eau, animé par la volonté de vivre. Une flèche brisée sortait de son flanc, à peine enfoncée.
A grand-peine, Xanthe extirpa le corps du bipède de la vase avide, avant de le trainer à l'écart, sur un îlot à peu près sec. Plus loin, le monde du Démon, à savoir les marais, s'interrompait brutalement sur un précipice.
D'ici peu, ses parents seraient là. Ils avaient senti sa blessure. Inquiets, il gémissaient, feulaient. Malgré cela, leur fils ne leur répondait pas. Toute son attention était concentrée sur cet humain qui le fascinait. Comment avait-il bien pu le blesser, à une telle distance ? Le temps s'écoula sans empressement, jusqu'à ce que le père fasse irruption. Voyant la capture de son rejeton, il feula de joie. Cependant, Xanthe ne l'accueillit pas de la manière attendue, lui présentant deux crocs étincelants.
Les parents du jeune Démon ne l'avaient jamais remis à sa place ni ne lui avaient causé la moindre frustration. Xanthe n'avait connu ni coup de dent, ni coup de griffe. Comme tous les petits des Démon, parmi les rejetons les plus choyés du règne animal.

Quelques instants plus tard, les deux parents se battaient violemment. Ces souvenirs sont aujourd'hui flous dans l'esprit de Xanthe. Toujours est-il que l'homme parvint à se relever.

Où me trouvé-je ? Une cavité en cul de poule, par terre une paillasse d'herbes moins sèches encore que des algues sur laquelle je me tiens. Et par-dessus tout il règne ici une odeur de mort. Le bourdonnement, dans mes oreilles, s'estompe – des rugissements éloignés me parviennent.
J'aperçois alors le Démon, celui que j'avais abattu.

Xanthe s'était approché de lui, en quête de réconfort. C'était tout juste s'il ne ronronnait pas. Il fut repoussé violemment. Alors, ses yeux devinrent humides, il couina, en proie à la douleur que ressentaient ses parents, loin.
Il possédait vraiment un visage magnifique, d'une délicatesse semblable à celle du museau d'un chaton.
Et pourtant, l'humain ne voulait pas de lui. Pas de ces bestioles-là. Sans la moindre pitié, haletant, il préféra s'assurer la possibilité de survivre et partit en trottinant.

Xanthe, immobile, savait qu'il lui serait impossible de rentrer. Il avait trop peur de ses parents. Ces derniers n'étaient pas morts, non.
Mais déjà, la solitude ravivait d'ancienne douleurs. Une nouvelle rupture venait de se produire dans son univers ; il devait fuir.
Sans plus attendre, le Démon alla se jeter dans le précipice brumeux. Il jaillit dans les airs, ouvrant les ailes. La profondeur de sa chute n'allait avoir d'égal que la souffrance qu'elle engendrerait. Ceci dit, il survivrait.
La Nature est toujours la plus forte, n'est-ce pas ?

Nature, ô cruelle entité, que ne lui fis-tu pas subir par la suite ? Meurtri dans sa chair et dans son âme, l'animal erra seul, longuement. Ses ailes étaient brisées, à l'image de l'espoir qui l'habitait jadis. Il ne trouva rien de ce qu'il cherchait et finit par se laisser dépérir. Au paroxysme de son mal-être, il se laissa couler dans l'eau glaciale du lac de Rioska. Celui qui le sauva de la noyade fut un nain cruel. L'ayant enchaîné, il décida d'aller le vendre en ville. Malgré de nombreuses nouvelles blessures Xanthe put s'enfuir.
Grâce à l'intervention d'une elfe et au prix du retour de son père, il rencontra une nouvelle créature bipède, une elfe encore. Celle-ci était accompagnée d'un loup. Elle lui apporta la guérison, ainsi qu'une douceur inconnue qui n'avait d'égal que sa patience. A ses côtés, Xanthe apprit quantité de choses. Il n'était pas un singe, ni un mainate, un chien ou un dauphin, mais il tenait de tous, et plus encore. Nombreux sont ceux qui sous-estiment les capacités des créatures non-humaines.

Celui qui mit fin à cette situation n'était pas de ceux-là. Que cherchait-il ? Un cerbère, peut-être. Il était demi-drow, voleur et trafiquant. Par une belle nuit d'été, il organisa une opération et arracha Xanthe à la quiétude de la forêt où se trouvait en compagnie de l'elfe et du loup. Ces derniers n'en surent rien jusqu'au matin, le Démon s'étant éloigné pour chasser, comme à l'accoutumée.
Le demi-drow lui enseigna l'art du combat, lui apprit comment le suivre. Mais jamais il ne parvint à imposer sa présence sur le dos du Démon, dans les airs. Jusqu'à cette matinée de printemps. Une fois près des nuages, Xanthe désarçonna son cavalier, rompant ses chaînes.

~~~~~

Comment trouves-tu le forum ? : Fort bien
Comment as-tu connu le forum ? : Cela fait un an et demi
Crédit avatar et signature : Ici


Dernière édition par Xanthe le Jeu 1 Oct 2009 - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Umbrae
Hybride
Umbrae

Nombre de messages : 65
Âge : 211
Date d'inscription : 08/02/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage] Empty
MessageSujet: Re: Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage]   Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage] I_icon_minitimeMer 2 Sep 2009 - 15:50

Si je peux me permettre...

Dois-je effectuer des modifications ?
Revenir en haut Aller en bas
Astéride de Valis
Ancien
Ancien
Astéride de Valis

Nombre de messages : 2408
Âge : 31
Date d'inscription : 21/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage] Empty
MessageSujet: Re: Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage]   Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage] I_icon_minitimeLun 7 Sep 2009 - 16:52

Oh... *o*

Aucunes modifications pour moi Wink

Say parfait ! Je valide donc *o*
Revenir en haut Aller en bas
Umbrae
Hybride
Umbrae

Nombre de messages : 65
Âge : 211
Date d'inscription : 08/02/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage] Empty
MessageSujet: Re: Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage]   Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage] I_icon_minitimeLun 7 Sep 2009 - 16:55

Merci beaucoup à toi. =)

Si la compagnie de Xhante intéresse quelqu'un, qu'il n'hésite pas à me Mp.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage] Empty
MessageSujet: Re: Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage]   Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Xanthe, Démon des Marais [Nouvelle fiche personnage]
» fiche de personnage
» Fiche personnage Magmaudit
» fiches perso
» Fiche personnage de Sangoten Karatchi [ en cours !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Autres-
Sauter vers: