Partagez
 

 Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cyllas Carrobrelian
Elfe
Cyllas Carrobrelian

Nombre de messages : 41
Âge : 88
Date d'inscription : 11/09/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeVen 11 Sep 2009 - 14:55

Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Cyllaa10

    Prénom & Nom :
    Bien peu connaissent ce nom encore, mais cela ne durera pas. Dans un futur bien proche, on me connaîtra comme le souverain de nos jolies contrées... Bientôt on me craindra. Écoute bien et retient, manant. Je me nomme Cyllas Carrobrelian.

    Âge :
    La date de ma naissance est inconnue... Calculer mon âge grâce à mon apparence serait bien difficile puisque j'ai atteint l'âge de sagesse autour de mes cent vingt-cinq ans. Je garde donc l'apparence d'un jeune homme d'environ vingt-quatre ou vingt-cinq ans... On me donne cependant environ entre trois-cent-cinquante et trois-cent soixante-dix ans environ. Quelle importance lorsqu'on a l'éternité pour soi ?

    Sexe :
    Peut-être est-ce un des critère qui a contribué à mon adoption ? Je suis un mâle, un héritier.

    Race :
    Un humain serait fasciné par ma beauté et un sombre me dénigrerait sans aucun doute probable. Je fais partie du "Beau peuple", je suis un beau spécimen de la race des sylvains...

    Particularité :

    Une pa
    rticularité ? Vous n'en trouverez aucune sur mon corps puisque tout mon art réside en le seul fait d'être irréprochable, d'être un spécimen pur de ma race. Bien sûr, si vous grattez un peu, vous trouverez un esprit retors et sans scrupule... Un esprit seulement posé sur les principes de la manipulation, de la fourberie et d'un désir de pouvoir presque irrationnel.

    Alignement :
    Mes intentions n'ont jamais été pures et innocentes... toutes ont toujours eu un but. Je ne suis qu'un être pervertie et chaque fois où l'être pénètre mes poumons je le deviens plus encore. Je ne suis pas un de ses elfes d'honneur prêt à se battre pour leur patrie... sans pouvoir prétendre avoir atteint la perfidie des drows, je me dirais "Neutre-mauvais". J'ai de l'espoir concernant mes possibilités.

    Métier :
    Ma famille d'adoption m'a offert le titre de Comte du Carrobrelian. Puis, ma passion m'a donné le titre d'homme de lettres et de philosophe. M'offrant le privilège de correspondre avec les plus grands pour leur donner mon avis et mieux les cerner sur le long terme. Patience, patience... j'ai tout mon temps pour assouvir mes rêves de pouvoirs.

    Classe d'armes :

    Autrefois, je comptais parmi les dix meilleurs bretteurs de nos jolies contrées. Mon cimeterre était mon bras droit et l'instrument de la mort de mes ennemis. Depuis que mon bras n'a plus la force de tenir mon cimeterre, m'obligeant à me battre de la main gauche, j'ai du renforcer ma rapidité et mon agilité. Dépité, j'ai également développé un nouveau moyen de combat : La magie des ombres... Je me bas donc au Corps à corps et aidé de magie.


    Équipement :
    Comment pourrais-je décrire une par une toutes mes possessions ? Ce serait bien impossible. Je ne décrirais donc que mes possessions quotidiennes et celles qui sont le plus cher à mon coeur. Le plus banal de ses objets est une chaine en or toujours autour de mon cou dans laquelle sont passées deux alliances que j'ai fait soudé l'une à l'autre. Celle de ma déesse Isilia et la mienne. Ensemble pour l'éternité. Même Lanister a renoncé à essayer de me la faire enlever.
    Puis, il y a une petite dague en or blanc sur laquelle est gravée une iris avec à l'intérieur un diamant disposant d'une petite réserve d'énergie pour les jours où j'abuserai un peu trop de ma magie. Sur la lame d'une quinzaine de centimètre est gravé le mot "pouvoir" en elfique. C'est le nom de l'arme.
    Enfin, mon cimeterre... j'ai toujours une certaine amertume à le regarder là, attaché à ma ceinture. Il me fut offert pour mes quatre-vingts ans, m'apportant de nombreuses victoires par sa légèreté. En effet, elle pèse moins d'un kilo et demi là où la norme habituelle est de deux kilogrammes. Je ne le porte que lors de mes déplacements. Voilà pourtant bien longtemps qu'elle n'ait pas sorti de son fourreau pour un combat autre qu'amical. Sur sa lame est gravé le mot "victoire" en elfique.

    Description physique :
    Vous avez déjà entendu cette légende de l'homme qui rencontra une belle elfe et en tomba irrémédiablement amoureux alors que déjà ils se heurtaient à la barrière de l'âge ? Il semblerait que cette légende parmi tant d'autres ait participé à nous donner le surnom du "Beau peuple". le peuple aux traits fins, gracieux et immortel. Bien sûr, la beauté respecte des critères différents selon les peuples, les personnalités... La jeunesse est souvent un critère de beauté chez les peuples cependant, ayant atteint rapidement l'âge de sagesse, je resterai jeune jusqu'à mon dernier souffle. Mais passons, puisqu'il me faut me décrire...
    Soumis a un entrainement régulier, mon corps svelte s'est sculpté peu à peu, développant une musculature fine et discrète mais néanmoins présente. Je en suis pas taillé tel un roc mais qui voudrait s'attaquer à moi risquerait de se heurter à quelque chose de semblable. Je ne risque en aucun cas de m'envoler par le souffle de mère nature. Je pèse environ soixante kilos pour un mètre quatre-vingt, les elfes pesant moins lourd que les humains. Mon corps est toujours vêtu de somptueux vêtements, chemise de soie, pantalons de cuir sombre ou d'autres matériaux plus ou moins couteux. Je privilégie pourtant toujours l'habilitée et l'aisance. Mes journées sont remplies selon mes désirs du moment et je peux m'entraîner pendant des heures sans avoir pensé passer ma journée à cela le matin, je m'habille donc toujours en conséquence même si généralement je préfère m'entraîner torse nu, sentir la caresse du soleil sur ma peau. Celle-ci en garde donc presque toute l'année une teinte bronzée allant de paire avec mes cheveux couleur de blé. Je suis un blond aux yeux bleus... les yeux sont le miroir de l'âme, j'aimerais savoir ce que les gens voient chez moi même si personne n'a du si penché suffisamment profond pour savoir me décrypter, savoir reconnaître les ruines de mon cœur, rompre l'illusion d'un homme à l'aise et honnête que je projette autour de moi. Tout le monde a toujours tendance à m'accorder sa confiance, est-ce mon ton velouté ? Mes manières ou mon sourire qui me rendent envoutant et charmeur ? Mes traits fins ? Ma grâce ? D'apparence, je tente à ne dévoiler aucune faiblesse, à être le reflet de ce que la société elfique cherche même si je m'exprime rarement sur les drows et la place qu'ils ont pour moi dans ma vie. De la haine...? Peut-être, au moins pour ce qu'ils ont fait à mon bras droit. Ma main est toujours enveloppée dans un gant de velours noir, lors de mes entraînements... des plus grandes chaleurs... je camoufle la longue cicatrice pale qui s'étend du milieu de ma paume et suis le trajet d'une veine jusqu'à mon coude. La magie m'a sauvé de la mort... elle n'a pu me rendre totalement mon bras, si je peux encore écrire, m'entraîner au lancer de dague avec, tenir un cimeterre m'est impossible désormais. Même cent cinquante ans plus tard je n'arrive pas à soulever quelque chose de plus d'un kilogramme. C'est frustrant et je doute que j'y parvienne davantage un jour... Heureusement, pour moi j'ai mon bras gauche.


    Description mentale :
    Il y a ce que je montre, et la vérité. Dans ce que je montre, je suis quelqu'un d'honnête, repoussé par le mensonge et prêchant pour la vérité. Un philosophe ayant déjà combattu, pas une de ses tafioles qui crient au meurtre sans jamais avoir tenue une arme, sans jamais avoir eu besoin de protéger leur vie... Sur un champ de bataille, la seule philosophie est "tue ou meurs". Avec un peu de stratégie tout de même... c'est sans doute ce que m'a appris mes trente ans de combats sous les ordres du futur monarque Rima-Marcil. Dans tout, il y a une stratégie... une manière pour faire les choses, pour les dire. Seul nos pensées ne necéssitent pas d'être calculées. C'est le seul lieux d'intimité de ce monde. Même un cocon heureux peut devenir un lieu dangereux. Je me cache derrière un philosophe, un homme aux conseils toujours judicieux, un ami et confident fidèle. Si mon physique aide à mettre les gens en confiance, avoir quelques années ils ne peuvent plus douter de moi d'aucune manière. Il ne faut pas être inutilement pressé, je ne suis pas humain. J'ai ma vie devant moi pour posséder ce à quoi j'aspire : Le pouvoir.
    Puis, il y a la face caché du personnage, ambitieux, impatient, celle qui trépigne comme un enfant devant chaque stratagème, qui voudrait agir maintenant au risque de tout perdre... Le corps est controôé par deux astres puissants : Le coeur et l'âme. Le coeur est un bien mauvais conseiller et l'âme contrôle l'instinct. Est-ce beaucoup mieux ? Se fier à son instinct c'est renoncer à ce que la décence nous affirme. Dans une société aussi codifiée que celle des elfes, une erreur sera retenue mille ans, si ce n'est plus. Je ne contrôle pourtant pas toujours cette partie de mon âme, cette rage, cette frustration inassouvie. J'en deviendrais presque parfois violent. Certaines fois, quelques paroles suffisent à allumer un brasier en mon fort intérieur... Il est tant que notre société change, que le commerce se développe, que nous fassions face au monde. Nous vivons dans une petite bulle, un paysage de nature, refusant d'accepter la réalité. Pour cela, je hais mon peuple. Je hais leur flegme, leur retenue. Cette part de mon être aime les choses puissantes, incontrôlée. Le brasier de la passion par exemple. Les elfes étant prude et chaste, je ne puis véritablement me dire "coureur de jupons" même s'il m'arrive de me contenter avec certaines femmes de temps en temps. Lanister n'est pas un bon échappatoire, elle me rappelle avoir douleur sa soeur ainée et chaque fois que je cède à son feu, je peine à ne pas devenir violent. Pourtant, voir ses larmes me tuent à petit feu.
    Je suis un homme violent, fourbe, manipulateur, barbare... et victime d'hallucinations. Lorsque je vois dans les yeux de cette femme des larmes naissantes je m'en veux. Elle est mon unique faiblesse, ma fiancée puisque je ne puis me contraindre à ce que cette beauté aille à quelqu'un d'autre que moi. Voilà cent ans que nous sommes fiancés mais nous ne sommes pas encore mariés, je n'arrive pas à rompre mon deuil de son ainée. Dans sa prison dorée, personne ne peut l'atteindre, je reste donc invulnérable. Combien de fois par semaine ai-je envie de la tuer pour enfin acceder à la tranquilité...? Pourtant, chaque fois que je laisse glisser ma dague sur son cou... je ne peux pas. jamais elle n'a tenté de m'en empécher mais cela me dépasse. Ma carapace ne possède qu'une porte et elle en est la clef. Qui tentera de me la dérober redéfinira le mot souffrance. Vous en avez ma parole.

    ~~~~~

    Comment trouves-tu le forum ? : Je le trouve très agréable et le design est joli.
    Comment as-tu connu le forum ? : Je suis également Elge Venoch ( J'ai l'autorisation pour ce deuxième compte ) mais à l'origine j'ai connu le forum par une amie de ma petite fille.
    Crédit avatar et signature (lien vers l'image d'origine et nom de l'artiste dans la mesure du possible) : http://arkoniel.deviantart.com/art/Lannister-Gold-126030822



Dernière édition par Cyllas Carrobrelian le Ven 18 Sep 2009 - 21:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cyllas Carrobrelian
Elfe
Cyllas Carrobrelian

Nombre de messages : 41
Âge : 88
Date d'inscription : 11/09/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeVen 11 Sep 2009 - 18:34

    Histoire :
    Lorsque l'automne arrive, le sommeil envahit la nature... Les fleurs se terrent sous terre, les arbres perdent leurs feuilles, les soldats rangent leurs armures... les nuages se font plus denses après ces quelques mois de chaleurs. Laeticia marchait tranquilement près de la plage. L'eau allait, venait... Inlassablement. Et c'était beau, si beau... cette eau imperturbable qui continuait sa vie doucement. Une délicate mélodie émanait de la belle elfe, s'élevant vers les cieux. Tous les jours, elle marchait jusqu'au point culminant. A un endroit un falaise reprenait ses droits sur la mère, la surplombant d'une vingtaine de mètres. L'eau venait s'y écraser et Laeticia s'asseyait là. Elle regardait l'eau, aller et venir. Aller et venir.
    Pourtant, ce matin là. Elle n'était pas seule, il y avait quelqu'un d'autre... un tout petit quelqu'un d'autres dont la mélodie bien moins harmonieuse n'obtenait aucune réponse autre que celle du vent, violent qui le pousser lentement vers le bord de la falaise. Le couffin de paille contenait en son intérieur le plus beau rêve de laeticia. Un bébé. Un tout petit bébé pale avec de longues oreilles. Il avait froid, il avait faim. Elle le prit contre elle, le glissant sous son manteau, contre son sein.

    "Mon tout petit... mon tout petit."

    Elle allait avoir quatre-cents ans et la vie refusait ses entrailles... Puis voilà. Il y avait ce tout petit être qui surgissait de nul part. Un fils de la mer ? Ou peut-être Elenwë lui avait-elle offert ? Oui, c'était cela, ce fils était un cadeau des dieux. Quel âge avait-il, il était trop jeune pour marcher mais déjà une petite dent poussait et ses yeux s'ouvraient sur le monde. Konor resta muet d'hébétitude en voyant sa femme sortir le petit être de son manteau. Le tout petit s'appellerait Cyllas.

    [...]

    1, 2, 3, 4 , 5... 26, 27, 28, 29, 30 ans.

    Le rire clair d'un enfant s'élève vers les cieux. Lorsque l'automne arrive, le sommeil envahit la nature... Les fleurs se terrent sous terre, les arbres perdent leurs feuilles... offrant aux enfants un territoire de jeu inestimable. Deux enfants s'éffondrent dans des tas de feuille, regardant les nuages se regrouper petit à petit. Ulrich est le meilleur ami de Cyllas, son frère de lait... ils jouent souvent ensemble, s'affrontant avec des batons, courant sur les bords de mer. Cyllas ferme les yeux, tentant de reprendre son souffle petit à petit. C'est désormais un petit garçon robuste, répondant à toutes les exigences de ses parents. Il est bien élevé, intelligent, montre des talents prometteurs avec un baton entre les mains. Les dames s'émerveillent déjà devant son petit sourire, devant ses grands yeux bleus très curieux et ses cheveux de soie blond mi-longs.

    "Un jour, je serais un grand guerrier et je tuerais tout plein de drows."

    Dans la voix d'Ulrich résonne une passion faisant passer ce rêve pour une véritée absolue. Un jour, il sera... et il n'en sera jamais autrement. Comment cela serait-il possible ? Cyllas fronce les sourcils en lançant un regard interrogateur à Ulrich. Un quoi ?

    "C'est quoi un Draow ?"

    "C'est des méchants. Ils m'ont pris m'ont papa."

    "Ha."


    L'échange est court, il referme les yeux et s'endort. Déjà, au loin, Ulrich entend Konor arriver pour les faire rentrer. Comme il le fait si souvent, il va prendre délicatement Cyllas dans ses bras comme si c'était une fleur rare. Il jette un regard à son frère de lait et un instant, le jalouse. Lui il a un papa, lui il est gracieux, lui il est adroit, lui il a un joli sourire, lui il le bat toujours quand on leur emt un baton entre les mains, lui il réussi toujours a réciter sa leçon. Lui... lui. Et Ulrich alors ? Condamné à vivre dans l'ombre d'un petit comte trop parfait.

    [...]

    1, 2, 3, 4 , 5... 26, 27, 28, 29, 30 ans.

    Konor et Cyllas sont parti explorer, apprendre et découvrir près du lac d'Uraal. Ils ont traversé Alëandir pour aller près de ce lieux si beau. D'après son père, les cours de géographie, il faut les replacer dans leur contexte. Cyllas adore ses moments privilégiés avec son papa. Il en a souvent, aucun de ses deux parents ne sait dire non a ce qu'il désire. Dans sa famille, il en serait presque déifié. "Je veux..." "oui". L'argent n'est pas un problème chez les Carrobrelian, en avance sur leur temps ils ont lancé un petit commerce de textile en direction des terres humaines par caravanes. Puis, comme le dit si bien Laeticia : Cyllas n'aura qu'une seule enfance. Alors, il est l'enfant roi. Konor s'éloigne de son fils, une heure at-il dit. Cyllas n'a pas voulu l'accompagner, ne pouvant détacher son regard de cette grande étendue d'eau. Quelqu'un se racle la gorge derrière lui. Il se retourne précipitamment. Devant lui se tient une petite fille avec une peau noire, des cheveux tout blancs et des yeux rouges. Cyllas est fasciné par ses grands yeux. Il lui sourit... elle lui rend ce sourire faible.

    "Usstan ssinssrin ulu ggaina..." ( Je voudrais me baigner )

    Elle a une jolie voix mais Cyllas n'a pas compris un mot de ce qu'elle a dis. Il hoche de la tête tout de même. Elle fait glisser la robe de son épaule sans quitter son regard. En un éclair, il voit dans les yeux de l'adolescente un éclair de douleur alors qu'elle crache du sang. Un cimeterre s'est enfoncé dans son ventre. Il en ressort violemment et elle s'écroule, ses yeux se ferment alors que sa blessure saigne abondamment. Konor se précipite vers Cyllas qui regarde le cadavre, les yeux écarquillés... il ignore son père qui, affolé lui demande comment il va et se dirige vers le corps de la jeune fille. Il est encore chaud mais la vie qui emplissait ce corps a disparu alors que sa robe s'imbibe de sang. Sa voix est cassée quand plusieurs minutes plus tard, il parle.

    - Pourquoi ?

    - C'était une drow. Elle t'aurait tué.

    C'est faux... c'est faux. Cyllas n'y croit pas. Elle ne lui aurait rien fait du tout ! Pourquoi la tuer alors qu'elle n'avait rien fait. Cyllas passe un bras sous les bras de la sombre et l'autre sous ses genoux avant de se relever. Il vacille un peu au début puis avance doucement dans l'eau, une fois qu'il a de l'eau jusqu'au torse, il dépose doucement le corps meurtri sur l'eau et le lache, le regardant s'enfoncer doucement. Il est triste pour cette petite fille, et ses parents alors ?

    [...]

    1, 2, 3, 4 , 5, 6, 7, 8... 43, 44, 45 ans.

    Konor tend à son fils un fourreau, le sourire aux lèvres. Enfin, voilà la relève ! Et elle est brillante... tous les héros ont une épée, toutes ces épées sont comtées par les bardes. Cyllas aura la sienne. Victoire... Victoire. L'épée sort de son fourreau d'un geste fin et sec et c'est au tour de Cyllas de sourire. L'arme est magnifique, parfaitement ajustée à sa main. Il esquisse quelques gestes avec. Parfaite... Victoire est parfaite.

    [...]


    1, 2, 3, 4 , 5, 6, 7, 8... 18, 19, 20 ans.

    Parmis toutes les jolies contrées, Victoire est chantée, Cyllas connu. Partout où il se rend, pour des combats où autre, il est acclamé. Les femmes se pressent pour le rencontrer, lui vanter leurs qualités. L'héritier d'une famille si riche... un si beau héritier. Si seulement il pouvait tomber amoureux d'une d'entre elles. Konor s'est éteint il y a à peine quelques mois de façon naturelle. La demeure de son enfance étant devenu un véritable enfer, Cyllas l'avait quitté à ce moment là pour continuer ses duels un peu partout. Cyllas le bretteur... Victoire, sa main droite. Que de glorieuse réputation.
    Encore une fois, il a gagné son combat et s'assoit, la tête entre ses genoux pour reprendre son souffle. Ulrich arrive rapidement.

    "Il faut vraiment que tu t'engages dans l'armée ! Tu es brillant !"

    "Pourquoi ?"

    "Tu pourrais briser à toi seul des rangs entiers de drows !"

    "Non."

    "Pourquoi ? Ils déciment nos récoltent, tuent nos enf..."

    "Nous ne valons pas mieux qu'eux."

    "Si tu n'es pas avec nous, tu es contre nous."


    "Et alors ?"


    "Alors... Alors tu es avec eux ! Si tu es un traître, tu dois mourir."

    "En garde..."


    C'est pour ce genre de différent que les deux frères de lait s'étaient tant séparé. Ulrich sortit son épée, Cyllas pris la sienne. La lutte commença, rapidement Ulrich fut dépasser... Il avait toujours été bien meilleur. Il n'y pouvait rien. Victoire s'arrêta à quelques centimètres de la gorge d'Ulrich, le jeune elfe était désarmé désormais. Et déshonnoré. Cyllas soupira, cracha au sol et rangeant Victoire dans son fourreau, s'éloigna vers la forêt le coeur lourd. Il avait passé la dernière frontière. Ulrich allait partir suivre sa route. Cyllas marcha. Un peu, un peu plus... encore et toujours vers une même direction. L'esprit en proie aux tourments du aux récentes séparations. Puis, une douce musique rompit son silence. De la harpe. Il changea de direction pour y découvrir une maison perdue dans la forêt. Sur le peron, il y avait la harpe. Et sa joueuse... sublime. Elle portait une robe de lin blanc, avait fermé les yeux, sous le vent, ses cheveux volaient doucement, encadrant son visage. Existe-il une musique si puissante qu'elle puisse faire battre un coeur brisé. Envahir l'esprit d'un homme ? L'amour. La musique cessa et la jeune femme observa Cyllas, un sourire timide au lèvres. Qui ne le connaissait pas ?

    "Monseigneur..."


    "Continuez, je vous en supplie. C'est si beau."


    Peu a peu, Cyllas se rapprocha de la jeune femme, elle lui jetait certaine fois un regard apeuré. Que faisait-il ? Entendait-elle le coeur du jeune homme battre le rythme de l'Amour ? Il revint le lendemain, puis le jour après. un écrin dans la poche. Celon la tradition, il se mit a genoux... lui demanda sa main. Si vite. Pourquoi attendre puisque l'amour battait son plein ?

    [...]

    1... 1 an.

    Isilia et Cyllas vivaient un amour parfait. Ils avaient pris un an pour s'pparendre, se connaître. Ne pas se marier trop précipitamment... mais tout deux étaient trop impatient. L'amour qui les unissaient tout deux était si fort, si pur... Ce jour était leur hyménée. Bien qu'un peu surprise, Laeticia avait totalement accepté sa belle fille qui ne venait d'aucune famille noble ou bourgeoise... mais d'une famille moyenne. Le mariage fut splendide, l'amour ressortait au grand jour dans la simplicité. Isilia était sa reine, sa belle, sa muse... sa défunte. Bien vilaine conseillère que la vengeance. Tout le monde avait eu vent de cet amour. Isilia mourrut empoisonnée pendant la nuit de noce. S'endormant comblée entre les bras de son époux pour ne plus se réveillée.

    Cyllas en était fou. Qui ? QUI avait bien pu faire ça ?

    Sa première pensée fut pour Ulrich. Sans rien vouloir comprendre de sa mère, il se mit en chasse. Trouva. Frappa. Tua. Nul ne saura jamais si Ulrich empoisonna la jeune comtesse. Mais Ulrich était mort pour ce crime. Cyllas disparut.

    [...]

    1, 2, 3, 4 , 5, 6, 7, 8... 48, 49, 50 ans.

    Aucune nouvelle... Laeticia attendait, triste. Seulement retenue a la vie par l'espoir qu'il reviendrait, demain ? Et tout les jours c'était demain. Certains disaient l'avoir vu... il était recherché. On le voyait, il disparaissait. Où était-il ? Avait-il quitté Miradelphia ? Les terres elfes ? Nul ne sait ce qui se passa pendant ses cinquante années et il se garde bien d'en parler. Ce fut un homme changé qu'on vit arriver à la caserne d'Alëandir. Toujours aussi beau, dans ces yeux brillaient un éclat sauvage. Celui de quelqu'un qui a vu la mort dans les yeux. Un homme qui n'a plus rien a perdre. Il s'engagea comme soldat et monta très rapidement en grade. Ne parlant que quand on lui en donnait l'ordre express, repoussant les limites de son corps chaque jour pour devenir meilleur. Il se moquait bien de qui il devait tuer pour vu qu'on lui donne des vies à abattre. Des vies qui porteraient toutes le masque du visage d'Isilia. Puisqu'il ne pouvait être sur de l'identité de son assassin, tout le monde payerait. Ainsi soit-il.

    [...]

    1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8... 28, 29, 30 ans.

    Agé de plus de deux cents ans, Cyllas n'avait pas déposé une seule permission... Laeticia vivait toujours dans l'espoir de le voir mais déjà... déjà il allait bien. c'était tout ce qu'elle avait besoin de savoir pour l'instant. Il se battait sous les ordres directs de Rima-Marcil, commandant en chef des armées du sud, comme commandant. Certaines lettres de ses camarades de combats disaient qu'il se battait tel un fauve, agile, rapide, vigoureux. Victoire était l'une des meilleures épées elfiques.
    Puis il y a eu ce combat. CE combat. Celui qui allait changer la vie de Cyllas à jamais...
    C'était l'anarchie totale, de partout il y avait des drows et il ne savait plus d'où donner de la tête. Il s'arrangeait déjà pour rester en vie, parait un coup à droite, derrière, a gauche. Une véritable tornade alors qu'il devait cesser de réfléchir pour ne faire confiance qu'au plus basique des instincts : l'envie de vivre. un vide se créait autour de lui, on ne s'aventurait pas trop près de peur d'y perdre la vie. Pourtant, dans son fort intérieur, Cyllas savait que son dernier adversaire l'aurait à l'usure. Il commençait à fatiguer et il devait lui rester environ cinq minutes avant que ses forces ne déclinent irrémédiablement et qu'il y perde la vie. Sur une manoeuvre irrefléchie - voilà pourquoi il a tendance a ne plus vouloir faire uniquement confiance à son instinct désormais - il a lancer Victoire en avant, transperçant le coeur de son adversaire alors que la lame de clui ci tailladait une fois unique son bras. Cyllas avait eu pendant sa vie guerrière un certain nombre de blessures plu s ou moins graves mais celle ci, il savait que si il ne la guérissait pas, il mourrait, vider de son sang. Il appela à l'aide, un magicien arriva. Il s'éffondra, inconscient.

    Lorsque Cyllas se réveilla, il était veillé par deux jolies dames dont une fit appeler un medecin. On lui expliqua pour son bras, on lui expliqua pour tout. Mais encore une fois, Cyllas n'y croyait pas. Il avait atteint des sommets dans l'horreur, la mort était devenu son quotidien, le sang sont necessaires et la manipulation une habitude. La perfidie était à son comble et personne ne s'en rendait alors compte. La première personne était Laeticia, malheureuse de retrouver son fils dans cet état, mais heureuse de l'avoir retrouver. La deuxième était une inconnue. Pourtant, quand elle se leva et s'approcha du lit pour refaire son pansement au bras, il fut frapper une première fois d'hallucination.

    "Isilia...?"

    La jeune femme posa une main sur son front et ferma ses yeux avec un doux sourire. Qui était-elle ? Lorsqu'il se réveilla le lendemain, il prononça le même prénom, et elle sourit.Tenta un geste pour lui éponger le front avec un linge mouillé mais le bras gauche de l'ancien commandant fut plus rapide et sa main se referma autour de celle de la jeune femme, il essaya de capter le regard de la jeune femme alors que déjà il regrettait cet acte qui le faisait souffrir.

    "Réponds."


    "Non, je ne suis pas Isilia... Je m'appelle Lanister, je suis sa petite soeur.Vous étiez son époux, il est normal que je m'occupe de vous..."


    Lanister ? Une petite soeur..? Cyllas se rappelait vaguement avoir entendu parler d'une petite soeur d'Isilia mais il était trop subjugué par la beauté de celle ci, et beaucoup trop amoureux pour faire attention à quiconque d'autre. Surtout lorsque la petite soeur en question avait deux cents ans de moins que lui. Il lacha son bras, celui ci tomba lourdement sur les draps et pour le première fois depuis longtemps on vit sortir de ses yeux des larmes de douleur. Un pieu s'était enfoncé dans son coeur avec la révélation de Lanister... Puis, elle lui ressemblait tant. Pourquoi ses ondulations blondes courraient-elles ainsi le long de son dos, pourquoi ses yeux avaient-ils se même éclat ? Ne pouvait-elle pas être différente ? Qu'avait-il fait pour que le fantôme de son unique amour le poursuive ainsi ? Il avait chercher la mort pour l'oublier... mais celle ci n'avait pas voulu de lui. Il ne lui restait donc plus qu'à vivre.

    [...]

    Les années défilaient à une lenteur exaspérente pour le pauvre Cyllas. Il avait tout essayé pour retrouver sa main droite mais jours après jours c'était le même echec. Plus le temps passait plus il se mettait dans une rage folle. Les blessures ne guérissent-elles pas ? Pourquoi lui devait-il resté ainsi handicapé ? Il était parmi les meilleurs... il était... c'était bien trop injuste qu'après plus de trente années dans l'armée où il avait été reconnu très rapidement, il ne puisse plus se battre. Il ne pouvait resté ainsi atrofié... pourant, il voyait des mages, quelques uns, puis beaucoup... mais aucun ne pouvait surmonter ce problème et il en devenait fou. Il y avait aussi l'écriture, il reprenait contact avec les hommes importants qui avaient jalonné sa vie. Epistolairement... puis il y avait son étude de la philosophie et de l'histoire elfique. En tout dernier plan, et presque secrètement, Cyllas hébergeait au manoir un mage. Un mage des ombres qui chaque jours pendant de longues heures lui apprenait cette magie instructive et fourbe.

    "Arrête Cyllas..."

    La voix de Laeticia avait résonné dans la salle. Elle avait raison, il devait arrêter. Un poing contre le mur, il venait de subir un de ses accès de rage quotidienne. Il haissait les drows mais les elfes étaient leurs égales. Tous avaient une origine commune, alors il les haissaient tous. La société devait changer... il la ferait changer. Mais il y avait toujours cet obstacle, cette femme derrière lui qui lui murmurait toujours le juste chemin depuis son enfance. NON ! Il ne l'écouterait pas... Elle était sa perte, elle devait... La voix de Cyllas était remplie de haine.

    "Tais toi..."

    "Arrête Cyllas... Accepte toi comme tu es."


    Ce furent les mots de trop, Laeticia se retrouva projetée contre un mur tel une poupée de chiffon. Il était plus grand qu'elle, il était plus fort qu'elle... et contre lui, elle n'avait aucune chance. Même s'il ne lui restait plus qu'un seul bras. Elle se releva difficilement alors que Cyllas s'approchait. Elle lisait de la douleur et de la haine dans les yeux de son fils. Mais qu'étais-t-il pour réagir ainsi ? Son physique portait à dire qu'il faisait parti du Beau peuple... Ses actes, des drows. Il la releva d'un geste sec, l'emprisonnant de ses bras.

    "Notre peuple doit changer mère... nous ne sommes plus que des monstres."


    "C'est faux Cyllas... Nous nous battons pour le bi..."


    " Des monstres..."

    La gorge de Laeticia prenait place entre ses doigts, il serra doucement. Regardant ses yeux injectés de sang avec delectation. Laeticia mourut... et le rictus meurtrier de Cyllas ne disparut pas. Le corps tomba inhanimé au sol. On entendit un sursaut derrière eux. Lanister regardait la scène les yeux exorbités.Elle aurait voulu fuir... mais ses jambes ne la maintenaient plus. Cyllas s'approcha doucement d'elle. Il fit glisser ses mains sur son cou, l'une suivant la courbe de ses cheveux et l'autre la courbe de son corps. Il s'agenouilla devant elle.

    "Lanister... Ma douce Lanister..."


    La jeune elfe ne savait que dire. Qui était cet homme ? Elle le connaissait bien mal... comment pouvait-on tuer sa mère... puis devenir doux et compréensif juste après.

    " Reste... Epouse moi. Ensemble, nous changerons la face de Miradelphia... "

    Et il la couvra d'or. La jeune elfe était faible... bien trop faible pour le refuser, suffisamment amoureuse pour le laisser faire ce qu'il souhaiterait. Néanmoins, les fiancailles resteraient des fiançailles un long... long moment.

    Toutes les petites filles ne rêvent-elles pas d'être un jour des princesses ?




Dernière édition par Cyllas Carrobrelian le Ven 18 Sep 2009 - 21:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cyllas Carrobrelian
Elfe
Cyllas Carrobrelian

Nombre de messages : 41
Âge : 88
Date d'inscription : 11/09/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeSam 12 Sep 2009 - 16:14

    Voilà. Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Icon_surprised
    Je pensais pas faire quelque chose d'aussi long. Pardonnez mes fautes d'orthographes, j'ai du mal à me relire.
    Voilà, je laisse le traître à vos critiques !

    Marie-France

Revenir en haut Aller en bas
Tauril
Ancien
Ancien
Tauril

Nombre de messages : 2410
Âge : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeLun 14 Sep 2009 - 13:45

Je vais m'en occuper dès que j'aurais un petit peu de temps Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cyllas Carrobrelian
Elfe
Cyllas Carrobrelian

Nombre de messages : 41
Âge : 88
Date d'inscription : 11/09/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeMar 15 Sep 2009 - 16:51

    Je croyais que c'était Révérie qui devait s'occuper de ma fiche ? Dans tous les cas, merci Tauril Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Icon_razz
Revenir en haut Aller en bas
Tauril
Ancien
Ancien
Tauril

Nombre de messages : 2410
Âge : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeMar 15 Sep 2009 - 18:07

Non justement, Rèv et Eldis nous ont dit que t'ayant aidé ils préféraient laisser la fiche à un troisième avis plus impartial Wink

Bo, je suis un peu pris. Je vais tâcher de commencer à lire ce soir et demain après-midi :)
Revenir en haut Aller en bas
Tauril
Ancien
Ancien
Tauril

Nombre de messages : 2410
Âge : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeMer 16 Sep 2009 - 19:56

Alors, je vais tâcher de faire au moins une partie de la correction ce soir.

Like a Star @ heaven Pour la réserve d'énergie dans la dague je doute un peu. Je vais demander à l'expert ès en Magie Razz

Like a Star @ heaven Une épée ne pèse JAMAIS plus de deux kilos (ou très rarement mais une épée a pour principe d'être plus maniable qu'un fléau d'armes Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] 657689250 ) , contrairement à ce qu'on pense, la "norme" se situe donc plus vers un kilo, voir un kilo cinq maximum Wink

Like a Star @ heaven Et... et rien d'autre je crois What a Face

Voilà, je m'occupe de l'histoire demain ou après demain (voir un peu plus si problème) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Callista
Ancien
Ancien
Callista

Nombre de messages : 1675
Âge : 26
Date d'inscription : 26/08/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Spécial
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeMer 16 Sep 2009 - 20:27

*Se ramène*

Pour le diamant, c'est oui... bien évidemment, vu que c'est Rev qui a dû se pencher là dessus :mrgreen:

*Retourne glandouiller*
Revenir en haut Aller en bas
Cyllas Carrobrelian
Elfe
Cyllas Carrobrelian

Nombre de messages : 41
Âge : 88
Date d'inscription : 11/09/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeVen 18 Sep 2009 - 18:41

    Cyllas se bat avec des cimeterres... et il y a marqué dans la forge qu'ils font deux kilos. Après, peut importe le poids, il n'a pas assez de prise de toute façon...sa main est handicapée. J'espère avec répondu à tes questions.

    @Callista => Merci Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Icon_biggrin

Revenir en haut Aller en bas
Tauril
Ancien
Ancien
Tauril

Nombre de messages : 2410
Âge : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeVen 18 Sep 2009 - 19:44

Non justement, les poids indiqués dans la forge ne sont malheureusement pas corrects. Je viens de m'en rendre compte u_u'
M'enfin bon, comme tu le dis ce n'est effectivement pas vraiment essentiel.

Bien, j'ai été un peu pris de cours aujourd'hui, demain j'aurais (en principe) tout le temps qu'il faut pour finir ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Cyllas Carrobrelian
Elfe
Cyllas Carrobrelian

Nombre de messages : 41
Âge : 88
Date d'inscription : 11/09/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeVen 18 Sep 2009 - 20:14

    Pas de problème Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Icon_wink Je ne doute pas que tu trouveras des choses à redire vu que mon personnage est atypique.
Revenir en haut Aller en bas
Tauril
Ancien
Ancien
Tauril

Nombre de messages : 2410
Âge : 25
Date d'inscription : 12/09/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitimeVen 18 Sep 2009 - 21:37

Plop ! Je valide Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Icon_biggrin

Edit : Bon, forumactif étant toujours aussi doué pour les adresses IP, je te remplis ton formulaire de suite Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Fresse

Reedit :
Code:
[Métier & Classe] : Comte de Carrobrelian, philosophe et homme de lettres

[Âge & Sexe] : Inconnu ( environ 350 ou 370 ) & Masculin

[Classe d'arme] :  Magie & Corps à corps

[Alignement] : Neutre-mauvais

Et voilà, c'était ma première validation complète Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] 936117


Je te rajoute les liens utiles Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Icon_biggrin

Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Star3 Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Star3 Inventaire ~ Pour suivre ton évolution {obligatoire}.
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Star3 Le comptoir ~ Pour créer ton compte en banque et gérer l'argent que tu gagnes / que tu dépenses^^
Et enfin, si tu as des question, n'hésites surtout pas à demander de l'aide à un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.

Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Star3 N'oublie pas de lire les règles sur la Magie, de choisir tes Sorts, de les réclamer dans la partie demande, et de les entreposer dans l'Inventaire !
(PS : cette dernière ligne est plus ou moins obsolète Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Fresse )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] Empty
MessageSujet: Re: Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]   Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cyllas Carrobrelian [ Protecteur du Carrobrelian, terres de la 4e Saison ]
» Le protecteur de la nature~
» Zayn Malik | Frère, protecteur, doudou
» Chasse en terres Connues [PV Natsumi]
» Le Royaume perdu d'Arnor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Elfes-
Sauter vers: