AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Skjald Tranche-Tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skjald Tranche-Tête
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4
Âge : 25
Date d'inscription : 24/07/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  90 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Skjald Tranche-Tête   Mer 26 Juil 2017 - 23:32

Identité
Nom/Prénom : Skjald Tranche-Tête
Âge/Date de naissance : 90 ans (né le 3e jour Verimios en 919 du 10e cycle)
Sexe : Femme
Race : Naine
Faction : Zagazorn
Alignement : Chaotique neutre

Particularité : Elle a beaucoup de tatouages

Métier : Guerrière-aventurière. Lorsqu'on n'a pas besoin d'elle pour un combat, elle devient une aventurière. On pourrait également la considérer comme la thane du clan Tranche-Tête mais c'est un titre quelque peu inutile puisqu'elle est la dernière représentante de son clan....
Classe d'arme : Corps à corps offensif (Principal. Elle utilise surtout des haches, bien qu'elle pourrait en théorie utiliser des épées ou des masses) / A distance (hache de jet et arbalète)


Possessions & Equipements :

équipement de guerre/combat :

Skjald a utilisé de nombreuses armes au cours de sa vie, mais aujourd’hui sa principale arme est une hache à deux mains avec qu’une seule lame imposante. La hache a également une pique qu’elle utilise surtout si elle veut être certaine de pénétrer la protection de l’ennemi, ou bien si elle veut juste l'empaler…. Néanmoins la pique présente le désavantage qu’il peut être délicat de la retirer de l’adversaire, sur un champ de bataille ce n’est pas ce qu’il a de plus pratique ! L’arme a un manche en bois foncé dont les parties inférieures et supérieures sont recouvertes, en grande partie, par des lanières de cuirs épaisses. La lame en elle-même semble avoir du vécue et ne possède aucune décoration. Elle a nommée cette hache "Rage-Sang".
Spoiler:
 

Skjald utilise également deux haches à une main, le manche est en un bois de très bonne qualité et d’une couleur rougeâtre. Les parties métalliques de la haches sont décorées de motifs nains dans une couleur dorée.
Spoiler:
 

L’avant dernière arme qu’elle utilise est sa hache de lancé dont le modèle reste très simple. La tête de la hache est assez petite, c’est essentiellement pour avoir un meilleur pouvoir de pénétration. Le manche est légèrement courbé et en bois. Elle a nommé cette hache "Brise-Crâne".

Spoiler:
 

Finalement, elle se balade également avec une dague de Lante, le klinkazul. Elle n’utilise cette arme qu’en dernier recours ou si la situation l’exige, parfois elle peut également l’utiliser comme un simple outil : par exemple couper une pomme….

Toutes ses armes ont été produites par des forgerons nains et les haches sont de bonnes manufactures. Skjald avait autrefois un bouclier qu’elle avait reçue au début de sa formation, mais il est probablement encore chez elle à Almis...

Skjald porte également une belle armure fortement inspirée de l’armure standard des Lante. En dehors de la coloration qui varie, l’armure a une cuirasse d’écailles. L’armure est donc plus légère que celle de Lante et elle est également d’une meilleure qualité. Skjald porte également sous l'armure une cotte de mailles, cela semble logique, mais parfois il est préférable de préciser !

Spoiler:
 

Autres équipements :

Bien sûr, elle possède d’autres affaires en dehors de ce qui lui sert pour la guerre. Elle se sert peu ou seulement pour des occasions spécifiques de ces objets. Skjald a également deux Makazorn qui servent à remplacer ces deux haches à une main lorsqu’elle part dans les montagnes, mais j’imagine qu’il n’est pas nécessaire de donner plus de précision, elle n’utilise que très peu cet outil.

Skjald a également une arbalète qu’elle a appelée "Perce-Oeil". C’est une arme de fabrication naine, la crosse est en bois, mais la plus grande partie de l’arme est faite en métal. Le levier sert à armer l’arbalète plus facilement, il a été conçu de façon à ce que son utilisateur puisse armer plus rapidement son arme. Skjald n’utilise cette arme que pour la chasse parce qu’entre nous, chasser avec une hache de jet est plutôt… comment dire… difficile ? Elle utilise également un petit carquois avec une vingtaine de carreaux.

Spoiler:
 

Autres possessions:

Il va de soit qu’elle possède d’autres objets que juste de l’équipement et des outils. Elle a un collier avec une griffe de Bearög. Skjald utilise également une fourrure d’ours pour se couvrir quand il fait froid, c’est généralement plus pratique et agréable qu’une simple cape ou un simple manteau.

Elle possède également du matériel pour camper dehors, ça reste assez classique donc il n’est pas spécialement nécessaire d’en faire l’inventaire.

Skjald a également une petite garde-robe et des bijoux, ben oui elle ne se balade pas non-stop en armure non plus ! Avouons-le, ce n’est pas ce qu’il a de plus pratique ! Pour les vêtements, elle a quelques robes en laines souvent brodées de motifs nains pour apporter un côté plus noble. Elle a également quelques pantalons, bien qu’elle n’en soit pas vraiment une grande adepte, elle en porte assez lorsqu'elle est en armure (Mogar sait qu’elle est très souvent en armure) ; elle ne trouve pas les pantalons particulièrement confortables mais ils sont pratiques...

Pour les bijoux, elle possède un bracelet assez grand gravé de motifs nains. Sinon elle a différent anneaux de tresses, certains sont simplement gravés avec des motifs nains, d’autres sont incrustés de pierres précieuses.

Apparence :

Skjald a une bonne taille pour une naine, elle mesure 1m46. Elle a une longue chevelure rousse qui est un trait caractéristique de son clan. La légende dit même que le fondateur du clan était roux ! Sa chevelure va jusqu’à sa taille qu’elle coiffe souvent en deux tresses épaisses, par facilité. Les bouts des tresses sont souvent décorées de bagues. Skjald a également des tâches de rousseurs qui se trouvent essentiellement sur son nez et autour de celui-ci. Son nez en lui-même est de type plat et sa bouche est fine.

Elle a des yeux verts clairs, mais son regard reste très dur, sévère. À vraie dire, elle ne dégage pas vraiment de la chaleur et donne pas l’impression d’être, au premier abord, quelqu’un qui ferait une bonne compagnie. Elle a souvent un air assez dur, sévère.

Skjald n’a pas été épargnée durant ces combats, outre les nombreuses cicatrices sur son corps, elle a  également deux cicatrices sur son visage, pour être plus précis à la partie gauche de son visage. La première passe à côté de sa narine gauche en redescendant jusqu’à sa lèvre supérieure qui n’a, malheureusement, pas été épargnée. La seconde parcours quasiment toute sa mâchoire gauche pour s’arrêter sous sa lèvre inférieure.

Pour le reste de son corps, il est plutôt large et costaud. D’ailleurs sa poitrine donne l’impression, en proportion à son corps, d’être relativement petite.

Skjald a également beaucoup de tatouages sur son corps. Les plus visibles sont probablement ceux de son visage, elle en a sur les joues, le menton, le front et le nez ! Ils sont tous de motifs nains et de couleur bleue. Elle en a également, dans la même couleur et dans le même style sur son poignet droit, son sein droit, biceps gauche, la cuisse gauche.

Personnalité :

Comme beaucoup de nains, Skjald est une naine très fière et possède un franc parler qui, comme souvent, peut déranger plus d’une personne. Elle reste avant tout une femme guerrière, elle fait preuve de beaucoup de courage et depuis l’épisode du Voile, elle fait même preuve d’un peu trop de zèle….

Elle a une fâcheuse tendance à s’emporter lors d’un combat, sortant des lignes et ne se souciant pas du tous de sa sécurité. Néanmoins, elle sait faire la différence entre un allié et un ennemi, chose qu’un homme fou de rage ne pourrait certainement pas faire. Skjald elle-même ne savait pas totalement qualifier cette tendance qu’elle avait gagnée durant le Voile, mais elle décida de le nommer la Rage de Mogar, c’était pour elle un don du Père-Créateur. Si elle devait décrire la sensation, se serait comme si la Braise-Vie s’agrandissait en un brasier qu’elle voit comme une sorte d’une rage modérée qui apparaît, mais certains pourraient associer ce phénomène à une forme de transe guerrière. Dans un tel état, elle est capable d’ignorer la douleur même si elle continue de la ressentir.
Le plus gros problème réside dans le fait que Skjald voit cela comme un don de Mogar, ainsi elle ne cherche même pas à contrôler cet effet mais au contraire : elle s’abandonne à celui-ci et lui fait confiance. Malheureusement, personne ne peut prévoir l’évolution de ce fameux don et dans quelle direction il mènera Skjald.

La naine nourrit également une haine et une colère inégalée à l’encontre des gobelins, au point que son but est de purement et simplement d’exterminer cette race. Pour elle, les gobelins doivent disparaître de la surface de ce monde à jamais et elle compte bien y travailler. Skjald a énormément de difficulté à contrôler sa colère et sa haine lorsqu’elle est face à des gobelins, cela lui demande beaucoup de volonté pour ne pas se laisser emporter par les émotions et se déchaîner.

L’épisode du voile est vue par Skjald comme une épreuve de Mogar. En effet, elle s’était demandée pourquoi Mogar ne s’en était prit qu’à deux cités ? Après tout, s’il voulait détruire les nains ou pleinement se venger, pourquoi avoir plus ou moins épargnés Lante et Thanor ? La seule réponse logique pour elle : Mogar lança une épreuve à ses enfants. La reprise d’Almis allait demander aux nains de s’unir, de faire preuve de courage, de force et d’intelligence pour venir à bout des gobelins. De l’autre côté, la reconstruction de Kirgan allait demander toute les compétences artisanales des nains. Bien entendu, tous les autres aspects tel que le commerce etc étaient nécessaires car une guerre et une reconstruction demandait des ressources en tous genre ! La question pour Skjald était donc : Les nains seraient-ils à la hauteur de surmonter cette épreuve ?

Skjald aime fumer et boire, surtout boire en fait ! C’est d’ailleurs dans les moments où elle est soûle que son comportement change probablement le plus. Elle se met à rire, sourire bien plus souvent et devient même très joyeuse. Même si elle n’est plus malheureuse, il faut admettre qu’elle dégage très peu de joie ! Elle garde toujours un goût très amer sur la perte d’Almis et la disparition de son clan, même si elle espère toujours pouvoir faire renaître son clan, mais elle a peu d’espoir d’y réussir, après tout comment peut-on faire ?

Capacités magiques :
Je suis si belle que personne ne sait me résister ? Euhm... désolé... Non je n'en n'ai aucune.






Histoire

I. Le clan Tranche-Tête et son fondateur : Haldrin

Spoiler:
 

L’histoire du clan Tranche-Tête débute avec la fondation d’Almis au 3e cycle. Haldrin voulait avoir suffisamment de têtes à présenter au Gardien du Pont Heidum lorsque sa Braise-Vie allait s’éteindre. C’est pour cette raison qu’il décida d’aller à la recherche des monstres les plus dangereux de ce monde, peut importe qu’ils étaient humanoïdes ou non. C’est ce qui allait marquer le début du clan Tranche-Tête, il ramena de nombreuses têtes qui appartenaient toutes à une créature différente et lorsqu’on lui demandait « Pourquoi vas-tu décapiter tes ennemis ? », Haldrin répondit toujours « Comment veux-tu que j’expose les têtes de mes ennemis vaincus au Gardien du Pont  si je ne les décapitent pas ? ». Le clan prit pour habitude, chose qui allait devenir une tradition, de décapiter les ennemis ; humanoïdes ou non afin d’avoir les têtes nécessaires pour les présenter au Gardien du Pont.

Le clan s’installa à Almis qui n’était alors qu’une nouvelle colonie et rapidement le clan prit de l’importance, le nombre augmentait et on avait toujours besoin de guerriers pour défendre la cité. Haldrin décida de forger quelques alliances avec d’autres clans, il ne choisissait pas les alliés par hasard. Même si la bonne entente était primordiale, il ne délaissait pas pour autant l’intérêt matériel. Le thane du clan avait choisi comme clan celui des Brise-Rune, il était spécialisé et réputé pour ses graverunes et forgerunes. Quelques pactes ont été organisés afin de débuter cette amitié et quelques années plus tard ; le clan Brise-Rune décida d’offrir une cotte de mailles forgerunée, on la surnomma « Peau-de-Dragon » de par sa résistance extraordinaire*.

*Note : Dans les faits, la cotte de mailles a été offerte au clan Tranche-Tête au 6e cycle après de fortes tensions et de disputent qui s’étendaient sur presque 10 ans avec les Brise-Rune. La raison de cette dispute si longue était assez idiote : Le thane des Brise-Rune avait fait une proposition de pacte pour la fille du thane Ulfrar Tranche-Tête, mais celui-ci prit la proposition comme une insulte. Ulfrar s’emporta, accusant le thane des Brise-Rune de considérer sa fille comme une vulgaire catin de bas-étage. On allait jusqu’à remettre en question l’alliance qui unissait depuis plus d’un cycle les deux clans. Finalement un apaisement et un arrangement avait été trouvé, le clan Brise-Rune offrit la cotte de mailles forgerunée au clan Tranche-Tête en guise de preuve de leur amitié. Ulfrar décida d’inscrire cette longue amitié dans l’histoire du clan, la rattachant à Haldrin Tranche-Tête, fondateur du clan afin qu’elle ne puisse plus être remise en question.

II. Début de la Saga de Skjald

Skjald est née le 3e jour de l’an 919 du 10e cycle en plein hiver durant une tempête de neige, un temps sauvage pour une naine sauvage. Elle avait hérité de la chevelure rousse de son père, c’était un trait du clan puisque la légende affirmait déjà que le fondateur du clan était roux. Son père se nommait Harok, il avait la réputation d’être plus résistant que l’acier. Sa mère se nommait Yanni, elle n’était pas réputée pour être particulièrement belle, mais surtout pour avoir un caractère très… fort ! D’ailleurs, le clan aimait rappeler qu’Harok et Yanni avaient réussis à casser jusqu’à 10 lits en l’espace de quelques années ! Ils étaient si fougueux que le clan a décidé de leur fabriquer un lit de pierre. Skjald était l’enfant unique du couple, essentiellement parce que ses parents avaient eux beaucoup de mal à l’avoir et après la grossesse, ils se sont en quelques sortes calmés pour se concentrer sur d’autres activités.

Le clan vivait à Almis où la plupart de ses membres servaient dans son armée, après tout il avait une forte tradition militaire qui se faisait fortement ressentir dans l’éducation des enfants. Néanmoins, même pour ce clan de guerrier, l’âge de la petite enfance restait une période plutôt calme et innocente, on n’y apprenait rien qui touchait au combat ; même s’ils pouvaient observer des entraînements.

III. Chaque légende a besoin d’un entraînement

Les choses sérieuses commencent pour Skjald lorsqu’elle atteint l’âge de l’enfance puisque non seulement on commence à lui apprendre des choses importantes telle que les valeurs, la coutume ou encore la première gorgée de bière. C’est également à partir de ce moment là que débute la formation de guerrier, ou plutôt de guerrière dans ce cas-ci, chez les Tranche-Tête. Ainsi, les enfants apprennent les notions basiques de l’entraînement au corps à corps, essentiellement avec des bâtons et des boucliers pour commencer. Plus tard, ils utilisent des armes émoussées, épées ou haches, pour le plus clair du temps.

En dehors des compétences martiales individuelles, on commence également à leur apprendre la discipline guerrière et un entraînement qui peut être difficile : celui de renforcer son corps pour le combat ! La philosophie du clan est simple : Si tu veux un bon guerrier, alors forme-le le plus tôt possible !

Cette première phase de la formation du clan dure jusqu’à l’âge de 16 ans donc lorsque le nain entre dans l’adolescence. La formation de la jeune barbe continue et entre dans une nouvelle phase. On leur enseigne la langue, les runes mais on rajoute, à côté d’un entraînement sur les compétences personnelles, une formation sur d’autres éléments. On leur enseigne les rudiments de la survie en nature telle que faire un feu, monter un campement et choisir les bons endroits pour le faire. On leur apprend également les créatures qui rôdent dans les montagnes, ce que l’on sait d’elles et dans une moindre mesure : comment les combattre ou les éviter.

En d’autre terme, l’entraînement sert à préparer le nain à savoir survivre seul en pleine nature et de savoir se battre, bien que le nain n’est pas encore un expert en la matière, il possède au moins une solide base à ce sujet. Tout cela ne sert qu’à un seul but : Préparer au mieux le nain pour l’épreuve à passer pour devenir un Gnutrommi.

Skjald suivait, en toute logique, cet entraînement traditionnel dans son clan. Elle s’était spécialisée dans l’usage des haches, que se soit celles à deux mains ou une main, ainsi qu’une hache de jet. Bien sûr, elle était loin d’être une spécialiste dans le domaine, mais disons qu’elle avait une bonne base. Pour mettre en pratique l’entraînement, rien de mieux que quelques duels amicaux entre membres du clan.

IV. Le Kumenouth

Pour le Kumenouth, le nain du clan Tranche-Tête doit réussir une épreuve qui peut lui coûter la vie. Dans un premier temps le clan réuni les adultes et ceux qui sont en passe de le devenir, le thane raconte les origines de cette tradition avant d’expliquer en quoi cette épreuve consiste. Le nain doit ramener la tête d’une créature considérée comme dangereuse, tel un kekrand par exemple. Il peut décider de sa proie et on ne lui impose pas de temps limite. Le nain est assez libre sur la méthode à employer, après tout personne n’est là pour le surveiller et s’assurer qu’il respecte une quelconque règle, si on en mettait une place. Nul besoin de préciser que le clan déconseille de s’attaquer à des créatures considérées comme trop dangereuses.

Skjald n’échappa pas à cette règle, elle quitta Almis pour aller abattre une créature dangereuse. Elle ne savait pas ce qu’elle voulait tuer, bien qu’une créature très dangereuse était préférable ; mais il ne fallait pas avoir les yeux plus gros que le ventre.

Durant son voyage, elle rencontra un nain du nom de Knut Perce-Oeil, il était une sorte de chasseur. Les deux devinrent très proches avec le temps, peut-être de trop même ! Après plusieurs mois, Knut aida Skjald dans la traque d’une créature dangereuse et la victime allait être un bearög. Cet être était particulièrement agressif et féroce, le combat n’en n’était que plus difficile. Néanmoins personne ne s’en était sortie indemne, même si Skjald avait eu plus de chance, ce n’était pas le cas de Knut dont les blessures étaient bien plus grave qu’on ne pouvait le penser au premier abord.

Skjald se précipitait pour récupérer la tête de la créature ainsi qu’une griffe en guise de souvenir, malheureusement le reste de la carcasse devait être abandonnée, après tout les soins étaient plus importants. Néanmoins Knut ne survécu pas, le long trajet et les blessures ont eu raison de lui, d’autant plus qu’aucun des deux n’avait de connaissance en médecine. Il lui donna son arbalète, jugeant qu’elle en était digne et de toute façon, son propre clan n’existait plus. En l'honneur du clan de Knut, Skjald appela l'arbalète "Perce-Oeil".

V. Une Gnutrommi de plus pour le clan Tranche-Tête

La réussite de l’épreuve fut fêtée auprès de son clan dans les règles de l’art : un grand banquet et beaucoup d’alcool. Skjald en profita pour boire excessivement, elle était devenue une gnutrommi mais elle en avait un goût amer. Néanmoins, l’heure n’était pas à s’apitoyer sur son sort ou à regretter certaines actions car elle allait s’engager dans l’armée.

Après cette fête, elle s’engagea dans l’armée d’Almis pour perfectionner son entraînement et également pour apprendre d’autres éléments cruciaux pour une guerrière de sa trempe. Ce monde allait rester le sien jusqu’au voile, peut-être en était-elle un peu trop passionnée. Skjald passait le plus clair de son temps dans l’entraînement pour maîtriser différentes armes, renforcer son corps ou encore à apprendre un peu plus sur la stratégie. Elle passait tellement de temps dans ce domaine, qu’elle n’avait pas le temps de penser à autre chose tel que l’amour ou même un pacte ; il fallait  mettre des priorités dans la vie et pour l’heure, la priorité de Skjald était l’art de la guerre.

Elle devint une guerrière naine exemplaire, disciplinée, courageuse, loyale et compétente. Elle s’investissait dans l’armée et prit progressivement du grade, elle participait également à différentes missions pour l’armée. Tout allait pour le mieux, elle était sur la bonne voie pour devenir une guerrière hors pair pour Almis !

VI. Malenuit : L’épreuve de Mogar

L’épisode du voile était pour les nains le pire des événements dans leur histoire et il allait avoir un impact sur Skjald. En tant que membre de l’armée, elle participa à la défense de la cité contre les hordes interminables de gobelins, ils sortaient de partout tel des rats, une masse qui ne s’arrêtait jamais. Même si on repoussait un assaut, il ne fallait pas attendre longtemps pour que la prochaine vague passe à l’action.

Les massacres, le sang, toute cette violence et peut-être même le voile en lui-même avait du avoir un effet sur elle. Même si Skjald n’était pas devenue complètement folle de rage, elle avait un effet qui pouvait, dans une certaine mesure s’en rapprocher. Comme si la Braise-Vie s’enflammait pour devenir un brasier, elle s’emportait, sortait des lignes pour massacrer le plus grand nombres d’ennemis possible. Elle ne se souciait pas de sa sécurité et c’était bien là le problème : Ils avaient réussis à repousser un nouvel assaut mais elle en sortie gravement blessée.

On l’emmena loin du front pour être soignée, après tout, personne n’envisageait encore à cet instant que la cité allait tomber. Les citoyens partaient tous du principe qu’ils allaient repousser l’ennemi. Néanmoins la cité ne pouvait pas tenir face à ces assauts incessants et finalement, après un jour et une nuit, Almis tomba aux mains des gobelins avec une population quasiment totalement exterminée. Skjald ne survécu que parce qu’elle avait été retirée du front lorsqu’elle était blessée, elle avait été emmenée par les premières personnes à s’être enfuit de la cité lorsque la chute ne semblait plus faire de doute.

VII. Un nouveau chapitre dans la Saga de Skjald débute

Après la chute de la cité d’Almis, Skjald avait été emmenée à Lante où on allait continuer à panser ces blessures et elle allait encore prendre plusieurs mois avant d’être totalement guérie. C’est durant cette période qu’elle devait découvrir, avec effroi, que son clan n’était plus. Personne n’avait réussi à retrouver un quelconque membre des Tranche-Tête, elle ne pouvait qu’accepter l’évidence : Ils étaient tous morts par la main d’un vulgaire gobelin !

Lorsqu’elle s’était rétablie, elle s’éloignait de la population pour être tranquille et avoir du temps pour elle. Elle avait, non seulement besoin de digérer la mort de tout son clan, mais elle devait également essayer de comprendre toute la situation : Pourquoi Mogar avait-il fait ça ? Elle essayait également de comprendre ce qui lui était arrivé, ce que c’était… Ainsi, elle voyageait beaucoup à travers le territoire nain, vivant parfois de la chasse, tuant quelques bêtes dangereuses pour en collecter des matériaux ou ingrédients qu’elle pouvait revendre. Skjald chassait même parfois les gobelins, du moins lorsqu’ils étaient seuls ou en groupe fort réduit qu’elle pouvait embusquer.

Après quelques années à vivre ainsi, dans une certaine simplicité et dans un certain isolement. Elle avait trouvé des réponses, qui n’allaient peut-être pas satisfaire tout le monde, mais qui lui semblait être les meilleures. Elle prit la décision de remettre sa hache au service des dawi : elle allait devenir une guerrière et défendre son peuple, à défaut de son clan. Elle espérait également pouvoir participer à la reprise, totale, d’Almis et, si possible, d’exterminer complètement les gobelins.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thorgrel Poing-de-Fer
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1551
Âge : 25
Date d'inscription : 07/05/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  169
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Skjald Tranche-Tête   Jeu 3 Aoû 2017 - 8:41

Fiche documentée et bien intégrée dans le contexte ! Quelques modifications faites en amont qui me permettent de valider ça du premier coup !

Bienvenue dans le rang Skjald !



Code:
[Métier] : Guerrière, Aventurière

[Sexe] : Femelle

[Classe d'arme] : Corps à corps & Distance

[Alignement] : Chaotique Neutre

N'hésite pas a me contacter si tu as la moindre question complémentaire sur ton personnage et sur son entrée en jeu  :mrgreen:

Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Journal de bord ~ Pour archiver tes liens de RP qui content l'histoire de ton personnage {Vivement conseillé}.
Et enfin, si tu as des question, n'hésite surtout pas à demander l'aide d'un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.

_________________
Invité, marasmê targmêzu himir fa kasat 'adadmêzu bal 'utn ?


->Chroniques<-

MdO:
 

Revenir en haut Aller en bas
 
Skjald Tranche-Tête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Bibliothèque :: Tabularium :: Nains-
Sauter vers: