AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le début du chemin... [Krish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valère
Humain
avatar

Nombre de messages : 74
Âge : 27
Date d'inscription : 24/02/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Le début du chemin... [Krish]   Mar 15 Aoû 2017 - 9:21

Lentement, difficilement, j'ouvrai les yeux. Je ne me souvenais de rien. Ou simplement d'être arrivé dans les forges, puis l'obscurité. Je me sentais las, épuisé, vide. Une étrange sensation s'était emparée de mon corps. Le drap de mon lit était posé sur moi, et recouvrait jusqu'à mon menton. La bouche sèche, je bougeais les lèvres dans d'étranges mouvements comme pour retrouver une sensibilité.
Soudain, un verre d'eau se porta à mes lèvres.
-" Cela fait plus d'un jour que tu dors ! " C'était Lucile, qui désormais était à mon service. Elle avait veillé sur moi des heures durant. Je soupirais d'aise alors que je buvais sereinement en essayant de me redresser, car une pression semblait m'empêcher de faire le mouvement vers le bas pour mon menton.
-" On a aussi déposé ça pour toi !" Me dit-elle en me montrant un objet se trouvant sur un linge de soie. Elle me donna le parchemin qui expliquait de quoi il s'agissait. C'était écrit en langue drow, langue que j'apprenais depuis peu, mais assez pour que je comprenne le fonctionnement. En lisant j'y voyais là un mécanisme curieux, mais je savais qu'il s'agissait là de la volonté divine, et que celui qui serait sa voix à l'extérieur devait porter.

C'était un présent de la Déesse. Lucile me regardait toujours avec un mélange de dépit, de dégoût et de tristesse. Je m'en moquais bien.
-" Aide-moi à me relever veux-tu, il faut que je m'approche du miroir..." Lui dis-je en me souvenant que la Maîtresse devait me poser un nouveau collier, mais étrangement je ne sentais pas grand chose quand je passais ma main sur mon cou. Et pourtant, je sentais une pression douloureuse.

L'esclave m'aida alors, je gémissais quelques fois.
-" Ton nouveau collier est bien plus beau que l'ancien, tu vas voir ! " Souffla-t-elle avec un sourire qu'elle ne m'avait plus montré depuis des jours voir plus.
Je l'observais dans le miroir, oui, il était plus élégant, plus fin aussi, plus complexe... Une oeuvre d'art en somme ! J'y déposa ma main comme pour y rechercher de l'énergie, je ne pouvais plus baisser la tête, ou alors au prix d'un effort sanglant.

J'esquissais un sourire taquin en me disant que cet effort ne serait à faire que devant la Déesse. Et qu'à présent mon regard toujours regarderait loin devant, comme elle le souhaitait.
-" Tu vas m'aider à mettre cet espèce de corset ! Tu peux me le mener jusqu'ici." Dis-je à Lucile qui s'exécuta, elle me savait changé, transformé, elle avait tout fait, en vain.
-" Alors, comme ça, tu as réussi l'épreuve, comment est-ce possible ? La Maîtresse une Déesse, je n'ose y croire, et pourtant..." Souffla-t-elle en attrapant l'artefact avec un certain effroi.
-" Ta ferveur me trouble... " Poursuivit Lucile en versant quelques larmes. Comme si elle ne voulait pas encore y croire, même si elle commençait à sombrer dans la croyance de son amant, ou ancien amant.
-" Je n'ai fait que suivre ma voix, et d'exploiter le potentiel qui s'est révélé grâce à elle. Toi aussi tu as un talent, il te suffirait de croire comme moi, de suivre son enseignement pour que tu puisses t'élever." Répondis-je d'une voix sobre alors qu'elle venait de fixer le haut sur la dentelle métallique à l'arrière de mon crâne, ceci m'obligea à soulever un peu ma tête, puis à cambrer un peu mon dos pour que je bombe le torse. Ma colonne me fit mal, la position n'était pas des plus commodes, mais je trouvais ça banal, il fallait s'y habituer, et puis j'avais déjà tellement souffert.

Lucile m'aida ensuite à mettre la tunique blanche. On ne voyait plus le corset, et juste le collier autour de mon cou, ses deux mains qui donnaient l'impression d'être prêtes à m'étrangler. J'y voyais le symbole de Griffe-Argent.
J'avais bien du mal à m'habituer à cette posture. Moi qui avait passé les derniers temps, la tête baissé, le regard bas, le dos courbé, mon regard s'illuminait en me voyant ainsi, droit, la tête haute, le maintien du buste haut et fier. C'était là l'image de celui qui irait porter l'enseignement de la Déesse des Arts.

Je me tournais vers Lucile. Elle semblait inquiète mais n'en fit rien.
-" Je dois parler à la Déesse, il est temps que je me mette à l'oeuvre, et tu m'accompagneras. Je suis certain que tu pourrais m'aider, et vivre dans la rectitude."
Elle s'inclina, et je quittai la pièce.

Sur mon passage, comme depuis quelques temps, on me respectait, on me cédait le passage, certains même allaient jusqu'à m'admirer pour avoir su monter Tril.
Avant de me rendre dans les appartements j'avais suivi mes deux heures de travail avec Jip'Kah. Je lui disais qu'elle aussi pourrait progresser au-delà de ses espérances.
Puis je pris le chemin du grand luxe.
Là, devant la porte, je trouvai Wik, je fronçais les sourcils en me disant qu'il devait m'attendre. Pourquoi ? La première fois où je le vis, je le craignais, je baissais les yeux, mais cette fois ! Cette fois je me tenais devant lui mon dos suivant la courbe que me tracer la création de notre Maîtresse, ma tête avait ce maintient fier qui élevait légèrement mon menton, mon torse bombé. Mon regard par dessus mon épaule je me contentais de lui dire.
-" La Maîtresse est-elle là ? Peut-elle me recevoir ? " D'une voix respectueuse et forte, comme si je me croyais être son égal. Comme si le pouvoir que m'avait donné la Déesse me montait dangereusement à la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 509
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le début du chemin... [Krish]   Mer 16 Aoû 2017 - 21:29

<< Fer de lance


7e jour de la 4e ennéade de Karfias
10e année du XIe Cycle


Bien. Le petit était avec sa mère et la Maîtresse lui avait demandé de lui ramener une bouteille de liqueur. Il pouvait s'autoriser un peu de retard, il avait donc un petit quart d'heure pour vérifier les comptes de la Corporation. Il n'avait peut-être pas officiellement le droit de le faire, et il savait qu'il risquait gros, mais il n'avait aucune confiances en les capacités de trésorière de sa remplaçante. Il refermait soigneusement la porte des appartements de la propriétaire des lieux lorsqu'il avait aperçu le nouveau jouet de cette dernière qui tournait à l'angle du couloir. Aussitôt, son maintien déjà noble s'était fait froid et régalien.

Wik, malgré sa position d'esclave, faisait parti de ces personnes qui n'ont pas besoin d'un harnais pour se tenir droit et poser un regard distant et digne sur tout ce qui l'entour. Il marchait généralement sur le fil fragile qui existait encore la vanité et l'humilité et ne goûtait - en apparence tout du moins - que peu l'humour, ce qui ne donnait que plus de prestance à chacun de ses gestes assurés.

Il était resté debout entre les deux gardes qui ne quittaient jamais leur postes, de chaque côté de la porte, barrant ostensiblement le passage au nouveau venu. Il n'avait pas besoin de regarder son collier pour savoir qu'il était d'une finesse semblable à celui qu'il portait lui-même. Plus il approchait et plus sa démarche de paon insupportait. Lorsque l'humain à sa hauteur, il ne s'écarta pas, bien au contraire, il répondit à sa demande par une poids placide et froide tout en le couvant d'un yeux perçant :

" La Maîtresse ne reçoit pas d'esclaves. Elle les convoque. Retourne a tes devoir. "
Revenir en haut Aller en bas
Valère
Humain
avatar

Nombre de messages : 74
Âge : 27
Date d'inscription : 24/02/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le début du chemin... [Krish]   Jeu 17 Aoû 2017 - 18:43

Je souffrais, et je ne montrais rien. Ma colonne vertébral épousait parfaitement le courbe que lui avait dessiné l'objet confectionné par la Déesse. Mon buste s'ouvrait, et le maintien de ma tête se levait un peu. D'ordinaire, et avant j'aurais sans doute courbé le dos devant l'intendant en baissant ma tête, et je serai parti  suite à sa réponse.

Là, c'était le contraire, il m'avait répondu, il était resté là, entre les deux gardes. Il n'avait pas bougé, bref il tenait son rôle. Moi, maintenant, j'avais changé, j'étais un autre homme, j'étais ce que je voulais être, j'étais ce que le destin voulait que je sois, j'étais ce que la Déesse avait révélé.
Je m'étais élevé de la foule, pour l'instant je dépassais juste, maintenant, je voulais plus. Et j'aurais plus.
Alors je souriais devant l'intendant, un sourire taquin, je voyais qu'il avait remarqué mon collier, son ouvrage, il était de la même sorte que le sien.

Wik me regardait avec ses yeux perçants, et m'avait répondu de sa voix neutre et froide. Mon regard ne flanchait pas, je ne doutais pas, je ne doutais plus.
Je souriais encore, et je remarquais qu'il portait encore quelques stigmates de la sanction que lui avait donné la Maîtresse lorsqu'il manqua de mettre fin à mes jours.

-" Pouvez-vous lui demander si elle peut me convoquer ? " Ricanais-je.
-" Que pensez-vous que la Déesse puisse penser de vous si jamais elle apprend que vous avez ignoré ma demande. Le passé ne vous a pas servi de leçon ?" Poursuivis-je en ricanant un peu plus, mais discrètement

Je le regardais par dessus son épaule, mon air hautain, en croisant les bras.
-" Vous ne pouvez pas refuser cela à celui qui a su dompter Tril." Lâchais-je avec fierté. Et je restai planté là. Oui mon âme était passé entre les mains de l'être millénaire.
-" Pour mes devoirs, je dois avertir notre Maîtresse que je suis prêt !  Je n'ai plus de temps à perdre. Je suis certain que vous n'avez pas le désir de faire barrage à la volonté divine, et au fait que je doive à présent rependre sa grandeur, et faire d'elle l'inspiration de chaque être possédant un potentiel. "

Et j'attendais, immobile, prisonnier de cette posture, qui façonnais mes os, mes muscles, et qui collait de plus en plus à cette flamme qui naissait dans mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 509
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le début du chemin... [Krish]   Jeu 17 Aoû 2017 - 22:54


Wik resta... sidéré... Aussi sidéré que les deux gardes qui l'encadraient... Ce pauvre homme était en plein délire... L'intendant semblait même si éberlué qu'il tourna les talons pour frapper deux coups avant d'entrer, plié en deux, dans les appartements qu'il venait de quitter.

A l'intérieur, Wydrin et la Maîtresse buvaient un verre en partageant une narguilé à l'odeur entêtante. Elghinn tentait de manger son propre pied, à moitié allongé sur les genoux de sa mère. La garde portait l'armure de cuir qu'elle se réservait lorsqu'elle n'était pas en service et sa compagne avait une tenue assez similaire, l'un des nombreux indices selon lesquels elles venaient sûrement de partager un entrainement. En le voyant si vite de retour, les deux femmes se coupèrent dans leur discussion pour poser leur attention sur lui. Avec un sourire empreint de retenu, l'esclave laissa tombé, grandiloquent :

" Veuillez me pardonner, Maîtresse, mais Valère demande à vous voir.

- Il demande à me voir...? "  répéta la forgeronne.  Son regard croisa celui de son amie guerrière. Les deux femmes éclatèrent de rire. Entre deux éclats, sous les yeux étonnés et les hurlements joyeux d'Elghinn, toujours prêt à participer, l'elfe noire parvint à articuler " Je vais gagné, Wydrin !
- Ah ne vendez pas sa peau , Patronne. On verra !"

Puis, dans un concert de pouffements, elles se reprirent tant bien que mal, leurs oreilles mises à rude épreuve par le bambin à plusieurs reprise.

" Qu'il entre. "
accepta Krish d'une vois forte et grandiloquente.

Et il entra, bombant le torse et levant le nez comme un paon. Wydrin se mis à tousser, puis à crachoter en tout sans pour tenter d'éliminer la gorgé d'alcool fort qu'elle venait d'avaler de travers devant cette vision incongrue. C'était vraiment Valère, ça ?!

" Alors, Prêcheur, es-tu satisfait ? "
Revenir en haut Aller en bas
Valère
Humain
avatar

Nombre de messages : 74
Âge : 27
Date d'inscription : 24/02/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le début du chemin... [Krish]   Ven 18 Aoû 2017 - 18:24

Je ne bougeais pas. J'attendais. Je souriais, mon regard hautain, je me sentais fort, étrangement. Mon sourire s'allongea lorsqu'il se retourna pour ouvrir la porte.
Cela me grisa encore plus. Etait-ce vrai ? Ce pouvoir ! Oui, il était réel. C'était bien moi là.
-" Je vous remercie. " Soufflais-je poliment en gardant malgré tout le sens de la hiérarchie. Son retour ne tarda pas. Il me céda le passage. En passant de lui, je l'observais avec un oeil rieur, presque moqueur, comme pour lui dire que maintenant, il devait prendre garde et prendre en compte la volonté divine. J'avais entendu la voix de la Maîtresse m'autorisant à entrer.

Lorsque la porte se referma, j'avançai, lentement, il y avait l'enfant de l'être millénaire. Il y avait évidement la Maîtresse des lieux. Et il y avait Wydrin, un instant je croisais son regard avec une sorte de mélancolie, comme si ce bref instant, je voulais lui demander pardon de ne pas avoir suivi ses conseils, comme si durant ce bref instant je retrouvais mon " humanité ". Mais cela s'effaça rapidement. Je ne prêtai pas attention aux toussotements de la capitaine.

Je fis quelques pas là où se trouver la propriétaire de ma vie, je posais les deux genoux au sol, puis les deux mains, ainsi devait être les dévots de la Déesse des arts, la grande inspiratrice des artistes. J'évitais son regard, malgré le collier, je prenais la douleur avec moi en baissant la tête, mon visage se crispa un instant.
Elle me posa une question. Simple et brève.
-" Il n'y a pas de mot pour exprimer ma gratitude Maîtresse." Dis-je humblement en forçant pour maintenir ma tête vers le bas. En revanche, la Maîtresse et Wydrin devaient voir mon dos qui cambrait de manière anormale.
Je restais ensuite un moment silencieux, comme si je cherchais le confort dans cette douloureuse position.
-" J'espère que vous me pardonnerez le dérangement. Je viens ici, je me présente à vous comme l'objet fini !" Un autre silence, ma voix était mielleuse, douce, et avait gagné en charisme. Les épreuves y étaient pour beaucoup, j'avais connu les pires souffrances, et les pires privations.

-" Et par conséquent, je suis prêt, prêt à recevoir votre autorisation pour me jeter dans la foule et y déposer votre influence ! " Voilà c'était dit, j'attendais la suite pour résumer l'idée de mon ambition.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 509
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le début du chemin... [Krish]   Dim 20 Aoû 2017 - 23:41


Wik était resté près de la porte, comme une ombre parmi celles lancées par les braséros. Wydrin et lui échangèrent un regard alors que Krish restait dans son rôle, drapée dans une superbe dramatique qui aurait pu être la sienne...Ou qui l'était peut-être. L'hybride commençait à se demander combien de temps cela prendrait avant que l'elfe noire ne finisse par se considérer elle-même comme une divinité et qu'elle demande le respect du à sa condition... Mais pour l'heure elle avait encore bon espoir que tout cela ne soit qu'une farce. Enfin bon espoir sauf en ce qui concernait son pécule. Elle aurait pourtant du savoir que parier contre Krish sur l'aboutissement de la Forge qu'elle avait créé, la Forgelame, était une mauvaise idée. Hélas pour elle la Maîtresse des lieux avaient été aussi douée pour la pousser à parier que pour retourner le jeune humain à sa convenance semblait-il. La Capitaine n'en revenait pas.

Deux mois plus tôt, il marchait, fier et indépendant dans les couloirs des esclaves, fiancé a une femme aimante et pratiquant un travail qui lui tenait à cœur. Aujourd'hui, acharné d'une prison qu'il s'infligeait de sa propre volonté, il rampait aux genoux de celle qu'il avait accepté entièrement et totalement comme la Maîtresse, non seulement de son corps mais également de son âme.

Lorsqu'il demanda à commencer son sacerdoce, Wydrin alla jusqu'à chercher le regard de Krish. Tandis que Valère s'étranglait lui même sur son collier, elle le trouva sans peine et cueillit au passage un sourire cachant difficilement l'excitation d'un spectateur qui attend le levé de rideau.

" Je te l'ai dit, Valère. Tu es libre d'agir à ta guise. Je pense que tu es apte a faire un tel choix à présent. "
Revenir en haut Aller en bas
Valère
Humain
avatar

Nombre de messages : 74
Âge : 27
Date d'inscription : 24/02/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le début du chemin... [Krish]   Mer 23 Aoû 2017 - 10:00

J'attendais, en silence, un silence doux et apaisant. Mon regard balayait le sol alors que l'effort pour maintenir ma tête vers le bas me coûter un effort douloureux. Mais cela n'avait point d'importance car je faisais face à la seule personne devant qui je devais contredire la forme de mon collier. Elle était la Déesse !
Malgré la souffrance, j'étais comme une statue de pierre devant la Maîtresse et la capitaine.

J'attendais sa réponse. J'étais prêt, je le sentais, je le savais. Il était temps. Temps que je mette en oeuvre tout mon apprentissage, que je montre au monde qui je suis pour qu'on parle de moi même après la mort. Je ne craignais plus la fin, j'étais un éphémère mais ce passage serait glorieux et je serais digne de l'être millénaire, de sa confiance, et des efforts qu'elle avait fourni pour me construire et pour m'aider à faire éclater mon potentiel.

Désormais c'était à moi de transmettre sa voix, de transmettre ce qu'elle est, et de donner l'inspiration à ceux qui vont corps et âme se vouer à elle.
La Maîtresse prit la parole ensuite pour me dire que je pouvais faire comme je l'entendais. La main sur le coeur je l'écoutais. J'allais m'ouvrir au monde maintenant.
Mon heure était venue.

-" Très bien. Je vais me rendre dans la cité de Thaar, et débuter mon oeuvre, avant de poursuivre dans un rayon encore plus grand. Vous verrez rapidement des résultats Maîtresse. Des artistes naîtront de par l'inspiration qu'ils tireront de votre présence qui fera naître leurs potentiels." Dis-je d'une voix douce et égal, touchant presque au mystique.

Lentement je me relevais, toujours en gardant la tête basse, tout en laissant ma colonne artificielle cambrer mon dos dangereusement.
-" Avez-vous quelques volontés à encré dans mes esprits avant que je me retire, Déesse ?" Demandais-je sereinement.

Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 509
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le début du chemin... [Krish]   Mer 23 Aoû 2017 - 16:25


En le voyant debout, la tête basse sur les bords effilés de son collier, Wik eut du mal à retenir un sourire mauvais. Krish, elle, acquiesça sobrement et se leva, remettant Elghinn à tati Wydrin qui ne savait pas plus par quel bout le prendre maintenant que lors de sa naissance.

" Souviens-toi qu'on ne gagne ses ailes qu'en les forgeant soi-même. Vis les choses sans retenue ni excuse. Et si tu dois déchoir, tombe avec panache. " Elle s'approcha pour passer le revers de sa main sur le collier de l'humain, comme pour en apprécier la finesse et en repérer les accrocs. Ses yeux rouges se vrillèrent dans ceux de l'esclave pour lequel elle eut un sourire presque compatissant. " Si tu décide de quitter la ville, tu peux emmener Lucile. Je te la prête tout le temps qu'il sera nécessaire. En passant, choisi un cheval à l'écurie. Ce sera l'ultime aide que tu recevras de ma part. A partir de maintenant, à moins que je ne te fasse expressément mander, tu ne commettras plus jamais l'insolence de te présenter de toi-même devant moi. " Elle n'avait ni haussé le ton, ni durci la voix, ni même demandé s'il avait bien comprit ce qu'elle lui signifiait. Elle ne prit pas la peine d'ajouter qu'une telle insolence mèneraient à de funestes conséquences car c'était là le lot de tous les esclaves qui commettaient une erreur. Elle retira simplement sa main, posa un baiser sur son front et le congédia d'un geste avant de retourner s'asseoir pour libérer Wydrin de la panique qui n'allait pas tarder à s'emparer de son visage. Elle l'entendit presque soupirer lorsqu'elle reprit Elghinn sur ses genoux.

" Et beh... Ce coup-ci je crois bien que vous avez fait fort... Mais quand même, le collier... Il va finir par s'étrangler dans son sommeil avec un truc comme ça...
- Ou à comprendre que personne ne lui demande de se conduire comme une serpillère... Mais ça il a pas l'air d'en être près... " soupira la forgeronne en se levant pour faire quelques pas avec son fils qui commençait à chouiner.
" Son collier est magnifique en tout cas. Vous n'avez pas perdu la main.
- Dit ça a Wik. "

Devant la mine goguenarde de sa patronne, Wydrin blêmit. Elle leva un sourcil en portant son regard sur la silhouette servile qui se tenait toujours debout dans un coin. L'ombre d'un sourire inique passa sur son visage flegmatique. La Capitaine éclata de rire. C'était pas possible. Elle savait qu'il existait une rumeur selon laquelle Wik avait été l'apprenti de son actuelle Maîtresse, mais de là à penser qu'il puisse aussi bien imiter son style et sa façon de pensée... Elle avait osé ! Valère ne portait même pas un collier fait de sa main.

" Vous êtes vraiment une garce, Patronne ! "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le début du chemin... [Krish]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le début du chemin... [Krish]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Chacun sa route chacun son chemin ? [ Libre 1 Personne ]
» Quand on est perdu, on demande son chemin. [TERMINE]
» Chemin détourné
» AU Creux du chemin noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: