Partagez | 
 

 Comment ça va ? Drôle de question... [Anorn/Mac]

Aller en bas 
AuteurMessage
Macabre
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Nombre de messages : 244
Âge : 31
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 147 ans (863)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Comment ça va ? Drôle de question... [Anorn/Mac]   Lun 4 Juin 2018 - 20:14

<< RP précédent : Le retour à la lumière


Début de la huitième ennéade de Verimios
An 10 du XIème cycle


Le cri suraiguë et persistant d'un oiseau près de la fenêtre ouverte fit froncer les yeux de la jeune endormie. Si tout un chacun aurait trouvé cela agréable, ce n'était pas son cas. Là d'où elle venait, il n'y avait pas d'oiseaux. Pas dans les profondeurs du Puy et encore moins dans celles de sa cellule. Ce bruit était strident à son oreille et ne pouvait que la tirer de son sommeil, aussi profond était-il.

-Doucement. Ne bouge pas. Prononça une voix près d'elle.

Mac fronça les sourcils de plus belle et ouvrit les yeux tout en se tournant vers celui qui venait de lui parler. Elle ne vit rien à par des formes floues teintées de lumière et de couleurs. Plissant les yeux, elle chercha à améliorer la nettement de sa vision. Une silhouette se mit en mouvement et s'approcha pour se pencher au-dessus d'elle.

-Ta blessure est assez vilaine. Il vaut mieux que tu restes aussi immobile que possible si tu ne veux pas avoir trop mal.

Mais qui était cet homme ?! Elle ne reconnaissait pas sa voix et il en savait apparemment bien peu sur elle.
Ciryië cligna plusieurs fois des yeux. Elle distinguait un peu mieux les contours mais ce n'était pas encore ça... Elle pouvait au moins identifier l'emplacement de ses yeux comme des tâches sombres au milieu de son visage mais c'était à peu près tout.

-Je suis l'Arpenteur Tinnduil. Je veille sur toi depuis que l'on t'a ramené en ville.
-Qui êtes-vous ?

L'elfe se redressa, interloqué par la question à laquelle il venait pourtant de répondre. Il était partagé entre plusieurs hypothèses pour expliquer sa réaction. Elle ne l'avait peut-être pas entendu. Après tout, elle avait si vite perdu connaissance en revenant de sa mission que personne ne savait vraiment ce qui lui était arrivé. Elle était donc peut-être sourde. A moins qu'elle ne soit tout simplement désorientée... Elle ne se souvenait peut-être plus de ses dernières actions et ne comprenait donc pas où elle était et comment elle était arrivée là.
C'est alors qu'il réalisa les recommandations qui lui avaient été faites et qu'il avait suivi sans même faire attention. La petite elfe ne parlait pas leur langue et ils échangeaient en Olyian. Si elle ne comprenait pas les mots de son propre peuple, peut-être ne comprenait-elle pas plus sa culture.

-Je suis un prêtre. Je sers Kÿria et mon rôle est de veillé à ce que tu te remettes au mieux.

-Où je suis ?
-Tu ne reconnais pas ta chambre ?

Mac observa les alentours, clignant à nouveau des yeux à plusieurs reprises. Elle commençait à percevoir des meubles, à deviner une porte... Au vu de la disposition de la pièce et du mobilier, elle pouvait effectivement être chez sa mère.
Tandis qu'elle reprenait ses repères, Tinnduil tâcha que lui faire un rapide état de la situation.

-Tu as dormi depuis le début de la soirée d'hier jusqu'à ce matin. Il va bientôt être midi. Et, pour être franc, je m'attendais à ce que tu dormes plus longtemps encore.
-Je ne dors pas beaucoup.
-C'est ce que l'on m'a dit mais je n'imaginais pas que ce fut à ce point. Tu as une grande entaille sur la poitrine, tu sais comment tu t'es fait ça ?

La petite elfe se tourna à nouveau vers le prêtre. Elle commençait à voir les limites de sa chevelure sur son front et ses tempes et à distinguer son nez et ses lèvres. Elle le fixa tandis qu'elle rassemblait ses souvenirs.

-Une ombre m'a frappée.
-Une ombre ?... Comment ?
-Une ombre peut en toucher une autre.

Tinnduil resta un moment interdit. On ne lui avait que très brièvement expliqué la situation. En fait, on lui en avait dit juste assez pour lui permettre de veiller sur la petite elfe et la soigner. Mais la notion d'une ombre capable de faire autant de dégâts à une vivante le rendait perplexe... Cependant, il semblait difficile de communiquer avec Ciryië, d'autant plus qu'elle se réveillait à peine et devait encore être fatiguée.

-Hm ! Bien... Tu dois avoir faim. Je vais aller te chercher quelque chose et prévenir ta mère que tu es réveillée.

L'Arpenteur joignit alors le geste à la parole et se leva pour prendre la direction de la sortie. Mac le suivit du regard jusqu'à ce que la porte se referme sur lui. Maliss et Olorin ne tardèrent pas à la rejoindre avant que Tinnduil ne reparaisse à son tour, un bol fumant dans les mains. Quelle ne fut pas alors sa surprise de trouver sa patiente assise dans son lit.

-Je croyais t'avoir dit de ne pas bouger pour ne pas te faire mal.

Mac pencha la tête sur le côté, le dévisageant sans comprendre. Le prêtre la regarda alors plus attentivement. Il ne décela aucun stigmate de douleur sur son visage. En fait, depuis le début de leur conversation, elle s'était montrée parfaitement inexpressive...

-Tu ne souffres donc pas dans cette position ?!
-Elle n'a pas la même notion de la souffrance que nous, mon Frère. Intervint Olorin.

Tinnduil se tourna vers le jeune garde et fronça les sourcils à son tour. Cette jeune fille était décidément bien étrange... Et pas uniquement du fait de la magie qu'elle manipulait.

-Bon... Fais au moins en sorte de ne pas élargir ta plaie. Elle doit rester aussi immobile que possible pour le moment.
-Je sais. Se contenta-t-elle de répondre sous le regard de plus en plus intrigué et suspicieux du prêtre.

_________________
Ne parle pas l'elfique !
(Langues parlées : Oliyan et Drow)



Citation :
Anorn : - Et tu sais, elle est assez particulière comme petite, mais je crois que je l’aime bien.
Arwain : - Pardon ? Ai-je bien entendu ?


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 660
Âge : 22
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Comment ça va ? Drôle de question... [Anorn/Mac]   Dim 8 Juil 2018 - 22:48


Fin de la huitième ennéade de Verimios,
De la dixième année du onzième cycle.

Avant de repartir à la capitale, il se devait de constater l’état dans lequel Macabre se trouvait. Il savait qu’elle avait été blessée mais cela s’arrêtait là. On avait déjà dû lui dire combien ce qu’elle avait fait avait été dangereux et ce n’était pas pour cela qu’il voulait la voir. Seulement pour l’aider ou au mieux s’assurer qu’elle allait bien. Une fois leur entrevue passée, il retournerait à Alëandir, des extraits copiés d’ouvrages qui pourraient servir à Aldartha dans ses bagages. Il ne fallait pas oublier qu’il était officiellement ici pour cela. Anorn se rendit à l’adresse qu’on lui avait donné et laissa ses gardes à l’entrée quand on lui ouvrit la porte. On le guida vers la chambre de la jeune elfe. Deuxième fois qu’il venait la voir dans ses appartements. Deuxième fois qu’il s’enquerrait sincèrement de sa santé. C’était exceptionnel. Hormis pour les membres de sa famille ou les amis de très longues date, et autant dire qu’ils étaient peu, il n’avait jamais fait cela pour personne. Ce qui dénotait une certaine affection pour elle. A cause son éducation, elle ne faisait pas semblant. Elle n’était pas désespérément en recherche d’affection non plus, sans parler d’approbation. Elle vivait les choses simplement comme elles étaient, sans se lamenter sur son sort.

 - Mes salutations Macabre. J’ai eu ouïe dire que tu t’étais blessée et que des soins t’avaient été procurés. Tu veux bien m’expliquer tout cela ?

Il savait qu’elle avait été blessé par une ombre, selon ses dires. En sortant Krish du plan des ombres, elle s’était mise dans une bien mauvaise position. Il avait fallu ou il faudrait qu’elle explique tout ceci, qu’elle le justifie. Il espérait que son passé, non connu de tous, ne remettrait pas sa légitimité en question. Alors même qu’elle répondait à sa question, il s’ouvrait au flux pour faire un rapide état des lieux. Il l’en informa rapidement et constata que sa blessure n’était pas fermée, uniquement stabilisée. Pourquoi ? Parce qu’il avait annoncé son passage peut-être. Parce qu’on n’avait pas eu le temps ou encore parce qu’on voulait s’en servir pour avoir des informations. De tout cela, il n’en savait rien. Il espérait que la jeune elfe aie plus de réponses que lui.

_________________

Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même
Folie : Non, Anorn est sexy

Aldartha & Arwain


#2F94A8
orangered
salmon
Revenir en haut Aller en bas
Macabre
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Nombre de messages : 244
Âge : 31
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 147 ans (863)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Comment ça va ? Drôle de question... [Anorn/Mac]   Lun 20 Aoû 2018 - 18:26

A mesure que les jours avançaient, Tinnduil avait été de plus en plus déconcerté par sa jeune patiente à tel point qu'il ignorait ce qu'il devait faire exactement pour la soigner. Il aurait pu se contenter de refermer simplement la plaie mais ce n'était pas une blessure ordinaire. D'après les dires de l'enfant, cela avait été fait par une sorte de créature magique du domaine des ombres. Il ne comprenait même pas comment cela était possible. Et, puisqu'elle ne ressentait pas vraiment la douleur, il peinait à évaluer l'étendu des dégâts... N'y avait-il que la chaire de touchée ou cette attaque avait une portée magique ? Après plusieurs jours, il arriva à la conclusion qu'elle ne semblait souffrir d'aucun empoisonnement ni d'aucune affection magique quelconque... En partant du principe que moins d'une ennéade était suffisant pour évaluer une telle menace...
Alors l'Arpenteur y allait à tâtons, refermant les plaies de la petite elfe très progressivement, de façon à peine visible. Puis, on lui apprit que le Régent lui-même se rendrait très prochainement au chevet de sa patiente. Il l'avait déjà soignée par le passé et tenait à venir s'enquérir en personne de son état. Tinnduil avait entendu parler de ses capacités et ne doutait pas qu'en un clin d’œil il irait au bout des quelques soins qu'il avait entamé. C'était presque un soulagement pour lui... De savoir qu'elle serait guérie, certes, mais aussi qu'il n'aurait bientôt plus à s'en occuper. Une visite de contrôle après le passage d'Anorn histoire d'achever son travail, et ce devrait être réglé. Elle était si... Étrange n'était même pas assez fort pour exprimer l'impression qu'il avait d'elle. Elle était aussi effrayante par certains aspects... Et on refusait de trop lui en dire sur elle. Sans doute pour éviter qu'il ne s'alarme davantage que ce n'était déjà le cas.

Ciryië était postée à sa fenêtre. Elle observait la ville sans même la regarder. Les yeux tournés vers le Nord-Est, elle semblait vouloir observer quelque chose qui n'était pas à sa portée. Le Régent l'avait déjà vu faire ça plus d'une fois tandis qu'elle se remettait des évènements d'Eteniril, sans nouvelles de son Protecteur. Aujourd'hui, cela relevait moins d'une attitude d'angoisse que de manque. Elle était sereine, les épaules relâchées, les traits neutres. Hormis ce bras en écharpe et ces quelques tâches de sang qui maculaient les bandes encerclant son torse et dépassant de sa robe, elle semblait aller bien. Elle avait perdu un peu de sang mais pas assez pour vraiment l'anémier.
A première vue, rien de très alarmant.

Mac accueillit le Régent en écorchant une nouvelle fois son nom. Pourquoi était-ce aussi compliqué de ne pas ajouter un "r" à son prénom ? Mais il n'en fit apparemment pas grand cas et demanda à l'examiner. Elle n'avait pas de raison de se méfier de lui. On pouvait même dire qu'elle lui faisait confiance, il l'avait bien retapée une fois... Elle descendit donc de sa fenêtre et s'installa de la manière qu'il voulut. Il approcha ses mains, comme il l'avait déjà fait, et commença. S'il devait suivre sa blessure, alors il découvrirait qu'elle partait de l'épaule pour aller ensuite en biais jusqu'à la pointe du sternum. Cela ressemblait à une griffure dont les griffes étaient inégales et réparties de manière irrégulière. Les tissus n'étaient pas seulement entaillés, ils étaient déchirés par endroit. Et elle ne s'était pas fait ça en forçant sur ses plaies... Si l'Arpenteur n'avait pas commencé le travail, elles auraient la largeur d'un à deux doigts chacune. Et pourtant, elles n'étaient pas très profondes, sans quoi elle ne serait peut-être même pas ressortie des ombres.
Macabre ne semblait souffrir d'aucune douleur. Même lorsqu'elle bougeait, son épaule restait désespérément immobile. Et quand bien même elle l'aurait utilisé, un simple pincement des mâchoires à peine visible aurait suffit à lui permettre de contrôler son mal.

Alors qu'Anorn l’auscultait, il voulut en savoir plus sur ce qu'il s'était passé. La petite elfe demanda quelques précisions afin de comprendre ce qu'il voulait savoir exactement. Il était curieux qu'un homme dans sa position ne le sache pas encore. A moins que ce soit les détails de ce qui lui était arrivé à elle qu'il ignorait.
De toute façon, Mac n'avait aucune raison de lui cacher quoi que ce soit... Quant à mentir, elle en était incapable.

-C'est une ombre qui m'a bousculée. J'étais une ombre moi aussi. Elle m'a poussée, je suis tombée. Je n'ai vu qu'elle m'avait touchée qu'en me relevant.

_________________
Ne parle pas l'elfique !
(Langues parlées : Oliyan et Drow)



Citation :
Anorn : - Et tu sais, elle est assez particulière comme petite, mais je crois que je l’aime bien.
Arwain : - Pardon ? Ai-je bien entendu ?


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 660
Âge : 22
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Comment ça va ? Drôle de question... [Anorn/Mac]   Dim 26 Aoû 2018 - 10:16


Anorn savait qu’il soulageait le soigneur dont il prenait le relais. Non pas seulement d’un point de vue magique mais d’un point de vue mental. Lui aimait l’étrangeté qui se dégageait de Macabre. Cette elfe était des plus simples dans ses interactions et si on se donnait la peine de passer outre la première impression, il était facile d’être en sa compagnie. Loin de tout ceux qui venaient le trouver pour le convaincre de telle ou telle chose ou pour discuter de choses bien trop futiles. Anorn était arrogant et peu enclin à gaspiller son temps. Mais il était sincèrement ravi d’être venu ici, bien qu’il ait beaucoup d’autres choses à faire ailleurs. Le temps ne lui était pas compté et il souhaitait très fortement que ce ne soit pas le cas de celui de Macabre non plus. Une fois qu’elle fut bien installée devant lui, il lui avait laissé le choix de s’asseoir ou de se coucher, il put apprendre la cause de ses blessures. C’est avec un grand étonnement qu’il reçut cette information. Frappée par une ombre ? Il n’y avait pas de précédent. Elle n’aurait pas du être physiquement blessée. Mais dernièrement, il avait seulement pu constater qu’ils ne savaient rien sur ce qu’on appelait, faute de mieux, le plan des ombres. Lui même n’était qu’artisan de la vie, comment aurait-il pu prétendre à un savoir poussé sur l’Art des ombres ?

Si ce n’était pas déjà le cas, tout ceci remonterait bien rapidement aux oreilles de l’Académie et une investigation serait lancée. En attendant, il se dit qu’il en ferait lui-même part à son frère qui, bien qu’absent ces derniers siècles, en savait sans doute plus que lui sur tous les autres domaines de l’Art que le sien. Il n’avait jamais été féru de savoir et les connaissances qu’il avait acquises n’étaient dues principalement qu’à sa propre pratique. Quelques ouvrages et les rencontres d’autres mages lui avaient apporté le reste, mais il ne cherchait pas à tout prix à enrichir ses connaissances dans le domaine de l’Art. Il en était tout autre lorsqu’on touchait à l’Histoire, à la politique ou au panthéon. Laissant le flux parcourir le corps de la jeune femme, il repéra ses plaies principales et quelques bleus qu’elle avait sûrement récolté lors de sa chute. Rien de bien grave, sans compter qu’elle avait reçu les soins basiques. Ce qui le soulagea réellement fut l’absence de trace énergétique trop importante dans son corps. S’il avait pu déceler une telle anomalie, il aurait pu en tirer la conclusion qu’elle n’avait pas seulement écopé d’une blessure physique mais aussi bel et bien d’une blessure d’ordre magique.  

 - Ma conclusion sur ton état de santé : rien d’alarmant. On a vu bien pire. Tu as été certes méchamment amochée mais tu as reçu les soins de base, rien ne s’est infecté et c’est déjà un bon point. Ce sera un jeu d’enfant pour moi de faire disparaître tout ça. Ce qui me soulage vraiment en revanche, c’est que je n’ai pas détecté d’incidence autre, qui aurait pu être causé par de la magie. Je ne sais pas si ça t’es passé par la tête mais les circonstances dans lesquelles tu as récolté ces plaies auraient pu entraîner quelque chose de bien plus grave.

Il s’arrêta un instant parce qu’il ne savait pas bien comment continuer. Lui n’avait jamais été pédagogue, Aldartha aurait dû être à sa place pour lui expliquer tout ceci convenablement. Il aurait trouvé les mots justes et aurait su puiser dans ses connaissances sans s’emmêler les pinceaux.

 - Ce qui se passe dernièrement avec ce que je ne saurais appelé autrement que le plan des ombres n’est pas normal. Ou peut-être que ça l’est mais nous ne le savons pas. Ce qui t’es arrivé, je pense qu’on te l’aura dit, n’aurait pas du être possible. Faire voyager deux personnes, Shaar et Elghinn, n’aurait pas du être possible. Pas plus qu’une ombre te blesse directement de cette manière. Je ne m’y connais pas assez dans ce domaine pour développer plus et si tu veux plus de détails, il faudrait que tu les demandes à ton maître ou à un artisan des ombres.

Une question lui brûlait cependant les lèvres, tandis qu’il refermait machinalement ses chaires déchirées.

 - Pourquoi as-tu aidé Shaar et Elghinn ? Dans quelles circonstances t’es-tu retrouvée pour que cela soit possible ?

Il ne formulait là aucun reproche. L'elfe était simplement curieux.


_________________

Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même
Folie : Non, Anorn est sexy

Aldartha & Arwain


#2F94A8
orangered
salmon
Revenir en haut Aller en bas
Macabre
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Nombre de messages : 244
Âge : 31
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 147 ans (863)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Comment ça va ? Drôle de question... [Anorn/Mac]   Lun 27 Aoû 2018 - 9:45


Elle n'avait donc rien de grave. N'importe qui aurait été soulagé d'apprendre ça. Pourtant, Mac ne montrait aucun signe indiquant qu'une quelconque inquiétude s'envolait à cette nouvelle. Son visage n'exprimait rien du tout, comme d'habitude. Et même si elle avait été capable de montrer ses émotions, aucune de traversait de toute manière son corps. Pas à ce sujet. Cela faisait partie de la malédiction d'être ce qu'elle était. Elle avait connu des états de santé si graves que cette blessure, aussi impressionnante était-elle, n'était qu'une égratignure à ses yeux.
Et puis, Anorn n'en ferait rien moins qu'un souvenir en un rien de temps. Un souvenir qu'elle aurait tôt fait d'oublier.

Sans attendre une réaction de sa part qui ne viendrait pas de toute façon, le Régent entama les soins, refermant les chairs dans une douleur devenue presque familière. Il fallait dire que, depuis son arrivée en Anaëh, elle n'avait jamais aucun côtoyer de soigneurs de sa vie. Elle n'en avait croisé qu'en de très rares occasions au Puy, lorsque son état était si grave qu'elle aurait pu ne pas s'en sortir vivante ou entière.
Tout en œuvrant, l'elfe millénaire lui expliqua son étonnement par rapport à toute cette affaire de plan des ombres, de voyage entre les plans, de blessure par une créature censée être intangible... On pouvait dire qu'ils étaient deux. Elle non plus n'avait pas connaissance de tout ça mais, plus qu'étonnée, elle était curieuse et fascinée, avide d'en apprendre plus. Cependant, elle avait un instinct de conservation suffisamment développé pour ne pas se mettre inutilement en danger.

-Je ne savais pas que ça existait. Un mage du Puy le savait, lui. Je n'ai rien trouvé ici qui en parle...

Le savoir des elfes sur l'Art des ombres était plus que limité. Il n'avait pas été très exploré, comme si cette mage effrayait même ses pratiquants et qu'aucun n'en avait testé les limites, même avec prudence. A moins que de telles expériences n'aient pas été consignées par écrits ou que ces derniers avaient été brûlés par crainte... Ce peuple semblait pourtant aimer la connaissance mais qu'en était-il de ce qui ce qui les rapprochait de leurs cousins drows ?

Les deux questions d'Anorn attirèrent le regard bleu clair de la petite elfe sur son soigneur. Il connaissait le nom des deux personnes qu'elle avait sorti des ombres mais semblait ignorer tout le reste... C'était de plus en plus curieux... Et elle était trop peu au fait des relations sociales pour parvenir à trouver le moindre semblant d'explication à tout ceci. Mac était forte mais à la fois si fragile... Et si facilement manipulable. A tel point qu'elle n'avait même pas conscience de l'être.

-Elle est venue à moi. J'observais... Et j'ai entendu sa voix. Elle m'a trouvée mais moi je ne la voyais pas. Elle m'a expliqué... Elle m'a parlé de ce plan parallèle. Je n'ai rien trouvé dans les bibliothèques de la cité alors j'ai demandé à mon professeur de magie à la capitale.

_________________
Ne parle pas l'elfique !
(Langues parlées : Oliyan et Drow)



Citation :
Anorn : - Et tu sais, elle est assez particulière comme petite, mais je crois que je l’aime bien.
Arwain : - Pardon ? Ai-je bien entendu ?


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment ça va ? Drôle de question... [Anorn/Mac]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment ça va ? Drôle de question... [Anorn/Mac]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anima l'ombre d'omega.
» [QUESTION]Comment mettre un livre d'or en php?[réglé]
» Comment formuler votre question/suggestion/problème
» (Question) Comment apprendre des attaques à Queulorior ??
» Comment éclore un oeuf + question sur les pensions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANAËH :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: