Partagez
 

 [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na

Aller en bas 
AuteurMessage
Kahveka Ner'Val Do'Vehera
Drow
Kahveka Ner'Val Do'Vehera

Nombre de messages : 148
Âge : 30
Date d'inscription : 09/05/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  795 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na Empty
MessageSujet: [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na   [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na I_icon_minitimeMer 13 Fév 2019 - 16:39






« Approchez, approchez! Mes bons esclaves, qu’ils sont beaux mes bons esclaves tout frais! Sans poux ni maladie, du premier choix! »

« Faites pas les cons, ils sont ici les meilleurs fruits importés des environs! »

« Allez allez, on se bouge! Prenez pas le temps de regarder les autres, elle est ici la meilleure enclume! »

Les cancans des quartiers commerciaux … Ahh qu’elle était douce à l’oreille, cette agréable mélopée des arnaqueurs en tout genre. Cherchant à vendre leurs bric-à-brac plus cher qu’ils n’en valaient, les commerçants poussèrent involontairement la compétition à son apogée. Et la chose fût tant vraie, que sous certaines prospères journées, lorsque certains kiosques prenaient racines aux mauvais emplacements, la rivalité excusait le crime. Des vols à la tire, du vandalisme d’étalage et même, sous les yeux ébahis d’un publique assoiffé de sensationnalisme, des excès de virilité qui viraient plus souvent que rarement à de violents combats.

Et Kahveka, dans tout ça ? Il déambula dans les venelles grouillantes de ce quartier habité d’ambitieux, avare de moments cocasses où il pourrait s’égosiller aux dépends des autres. Là, deux hommes s’engueulaient haut et fort, faisant fit des spectateurs qui n’attendaient qu’une chose : que l’un d’eux ne porte le coup premier. Rien ne vint. Aujourd’hui n’était pas l’une de ces journées, où émeute probable et colère publique était envisageable. Soupirant, Kah se rendit à l’évidence : encore une fois il allait devoir pousser les choses par lui-même.

Tout bonnement, s’appropriant le même air que l’abondante populace, il s’approcha d’une étagère à fruit, profita d’un égarement d’attention pour piquer une pomme et donner un coup d’épaule pour qu’un homme s’enfarge dans le présentoir. Le foutoir causé par tous les fruits qui éclatèrent en majorité contre le sol, souleva bien évidemment la furie de ses propriétaires. L’huile était jetée, il ne manquait plus qu’à y mettre le feu. Alors, glissant et serpentant au travers la foule qui s’était massée près de l’événement, Kah s’approcha de l’inventaire voisin, croqua dans son fruit, puis le balança directement en pleine tronche du propriétaire en émoi. Caché derrière un duo de faire valoir, l’assassin cria : « Allez vendre votre mangeaille à porcherie ailleurs, bande de cons! »

Avant même que quelqu’un ne décèle d’où venait la voix, la guerre éclata. Les deux commerces se jetèrent sans plus réfléchir les uns contre les autres, se câlinant à grands coups de poings et de tarte à la gueule. Enhardi par le peuple qui se bousculait entre eux pour mieux assister à la costaude incartade, la rixe de fortune devint une vraie boucherie. Ils se ruèrent de coups et ne cherchèrent désormais plus qu’à assommer leurs principaux rivaux. Kah avait lancé l’huile, puis l’avait désormais embrasé. Il était content.

Plus tard, après que les poussières furent retombées totalement, qu’il se trouva francherepu de tout amusement, il se dirigea comme prévu au manoir Al’Serat, là où l’ardente Reine l’avait convoqué pour qu’il puisse lui présenter le digne précepteur de la Dotkha qu’il se dût de choisir pour sa fille. En grandes pompes, vêtu cette fois non pas seulement de sa nudité, mais d’une simple chemise rougeâtre et déboutonnée, d’un pantalon de cuir, de ses grosses bottes et d’un large ceinturon armé d’une lame naine, il se présenta devants les larges portes de l’établissement. Ainsi accoutré, au travers le merveilleux tableau de cicatrices qui ornait sa charpente, on pouvait y apercevoir le profil de sa blessure nouvelle, celle qui cerclait son cœur en cinq points. Arrivé là, on l’accueilli comme l’invité de marque qu’il fût, puis on le guida au travers un labyrinthe de couloir jusqu’à ce qu’ils en arrivent aux devants des deux femmes concernées.

S’inclinant bien bas dans une révérence exagérée, Kah réserva l’un de ses sourires les plus goguenards à Krish, puis accorda ces mêmes faveurs à Driz’na. Désirant briser le silence en premier, cherchant à faire preuve de la plus grande déférence possible, il s’adressa à elles deux :

« Majesté, Driz’na, mes salutations. » Encore là, le bougre réitérait et tenait mordicus à la nommer comme sa Reine.

Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1402
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na Empty
MessageSujet: Re: [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na   [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na I_icon_minitimeSam 16 Fév 2019 - 10:01


2e ennéade de Barkios 11:XI

- Ton bras. " rappela laconiquement Krish à sa progéniture pour qu'elle remonte sa protection d'un cran avant de l'attaquer au ralenti. Ventre. Genou. Plexus. Nez. Épaule. Elle n'en rata aucun cette fois. La Forgelâme hocha la tête, satisfaite, et rompit leur échange pour se diriger vers l'un des racks d'armes.

Dans les longues journées qu'elle passait à l'Etat-Major, elle avait toujours quelques heures de côté pour se changer les idées. Quand elle le pouvait, elle faisait en sorte d'en passer une partie avec ses enfants. Tantôt, elle les emmenait voir des combats dans les arènes. D'autre fois, ils faisaient une partie d’échec, ce jeu étranger que sa propre mère avait rapporté des batailles de Naelis. Sinon, elle constatait ou en était leurs entrainements respectifs ou leur proposait d'aller chasser sur les pentes du Vatna. Mais l'elfe noire était loin de s'être changée en mère modèle pour autant. Etre rarement là n'enlevait rien à l'exigence qu'elle avait envers les deux enfants. Aujourd'hui, Elghinn était au temple, il ne restait donc que Driz'na entre ses douces mains.

Elle s'empara de deux poignards mouchetés quand les portes de leur grande salle d'entrainement s’entrouvrirent pour laisser passer une haute silhouette enarmurée au visage bien connu.

- Parle, Tetraz.

- Kahveka souhaite vous voir à propos d'une recherche de précepteur. Il vous attend dans le salon rouge.

L'entrainement était donc fini pour aujourd'hui. Elle jeta un regard à Driz'na par dessus son épaule et reposa les armes, non sans avoir laisser courir ses doigts sur toute leur surface.

- Vaillez à ce qu'il ne manque de rien et dites lui que nous sortons de l'entrainement. " ordonna-t-elle en se retournant " Nous allons d'abord passer par la case étuve... Tu viens Driz'na ? "

Les deux dames de la maison passèrent dans la grande étuve attenante à la salle d'entrainement et en quelques seconde, furent rejointes par quelques esclaves prêt à leur frictionner le dos. Ayant un hôte sur le feu, la toilette ne dura que quelques minutes, mise à profit pour rappeler à Driz'na la discussion qu'elles avaient déjà eu auparavant.

- Je t'avais dis que je cherchais un percepteur qui pourrait s'occuper au mieux de toi, tu te rappelles. J'ai chargé Kahveka de t'en trouver un dans la Doth'Ka. Étant donné ta mémoire et les quelques astuces que t'as enseignées ton père, ils devraient être capable de tirer le meilleur de toi et ça t'obligera à rester sur le qui-vive. "

Ce fut les cheveux encore chargés d'eau et la peau à peine sèche que Krish passa une longue robe dos-nu d'un rouge sanglant, précédant Driz'na d'un pas dans le couloir. Chaque pas laissait derrière elle une odeur tiède de savon et d'huile d'amande.

Le salon rouge, outre le massif tapis flamboyant qui lui avait donné son nom, était aménagé comme une pièce confortable où prévalaient banquettes et tables de jeu propices aux fins de réceptions et aux liqueurs après le diné. Sur l'un des murs, une mosaïque de belle taille représentait un bout de la fresque du Commencement du Monde. Un âtre et quelques braséro faisaient régner une douce chaleur dans la pièce.

En poussant la porte, un sourire félin ricana sur le visage de l'elfe noire tant la courbette de son hôte était exagérée :

- Je ne suis pas reine. "
corrigea-t-elle machinalement avant de venir s'effondrer eu plus près de lui dans une banquette. " Alors, Kahveka. Quelles nouvelles ? "

_________________
[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na 0q5a[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na 9kjo[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kahveka Ner'Val Do'Vehera
Drow
Kahveka Ner'Val Do'Vehera

Nombre de messages : 148
Âge : 30
Date d'inscription : 09/05/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  795 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na Empty
MessageSujet: Re: [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na   [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na I_icon_minitimeMar 19 Fév 2019 - 19:12






Ses deux pattes vinrent se marier contre le bas de son grand dorsal, ne bougeant guère d’un seul poil d’où il fût accueillit. Lorsqu’elle le corrigeât, inutile de vous dire que cela ne sut qu’égayer d’avantage l’air taquin qui brandillait contre son faciès.

« Si vous n’êtes pas celle des fils d’Uriz, vous n’en restez pas moins la mienne. » Rétorqua l’assassin d’un ton de voix embobelineur. Là aussi, c’était l’un de ses plaisirs personnels que d’affirmer certaines lourdes allégations en le croyant baratineur, manipulateur, moqueur ou tout simplement honnête. Sortant du lot parmi toutes âmes qui vivent dans ce damné Puy, elle seule fût désignée par leur Saint-Père pour sortir ses enfants de la misère dans laquelle ils s’étaient eux-mêmes vautrés dans d’innombrables années d’oisivité. Lui le premier n’était pas exemple à prendre et il le savait : il s’adonnait par trop souvent aux plaisirs de la chaire, des jeux et de la drogue. Sans être révolu, ce temps devait évoluer pour le bien de l’Elda et il le savait : voilà pourquoi, bien que ce fût d’abord et avant tout pour enquiquiner sa patronne, il se dressait désormais devant elle comme le prochain précepteur de sa fille aimée.

« Quelles nouvelles ? Eh bien, ma Reine, elles sont peu reluisantes. » Il s’avance de quelques pas pour se rapprocher du duo, quittant enfin le confort des billes de lave de Krish pour mieux observer l’enfant. « À votre demande, j’ai tâté le pouls de mes hommes quant à savoir lequel d’entre eux serait à même de prendre en main le rigoureux entraînement de votre fille. » Son sourire ne s’était pas éteint, mais il mit tout de même l’emphase sur le mot rigoureux.

« Quel crève-cœur ce fût que de constater qu’aucun d’eux n’était à la hauteur. » Il feinta brillamment une touche de chagrin, pinçant les lèvres amèrement. Peut-être se doutaient-elles qu’il n’avait jamais entreprit la moindre recherche et que depuis le tout début, il s’était mis en tête de lui-même prendre les rênes de son éducation. Mais ça, en auraient-elles un jour la certitude ?

« C’est donc moi qui prendrai Driz’na en charge et lui donnerai le meilleur des entraînements de la Dotkha. » Krish mieux qu’aucune autre savait ce qui pouvait découler de cette phrase. La formation d’assassin ou d’espion n’avait rien d’une partie de plaisir et laissait souventefois en son sillage dépression, mutilation, abandon et décès. À la fin, ce n’était pas une coïncidence si les membres de cet entité étaient en sous-nombre. Guère d’espace alloué aux moindres hommes, ils étaient tous pour la grande majorité l’exemple même de l’élitisme qui caractérisait tant leur peuple. Au détour il ferait de Driz’na une espion, voire même une combattante d’exception, mais elle en paierait le prix chère. Plus jamais elle ne saurait être la même aux yeux de sa mère et la personne qu’elle deviendrait, pourrait ne pas lui plaire.

« Et j’entends commencer sa formation demain à l’aube. » Dépuis le début de leur entretient, il s’était positionné en obligé devant Krish, sa Reine, mais maintenant qu’il lui avait déballé la nouvelle, il lança cette affirmation comme d’une obligation, supplantant à la fois la hiérarchie que le respect qu’il lui devait. Faisant de la sorte, il fit montre de son dévouement à sa tâche et de la rigueur dont il était capable, lorsqu’il se devait d’en faire usage. Kah était bien évidemment de prime abord un farceur, un mutin personnage qui adorait se divertir et piquer les gens, mais il n’en restait pas moins l’une des meilleures sombres lames du Puy et sa réputation n’était plus à faire en ce domaine.

Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1402
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na Empty
MessageSujet: Re: [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na   [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na I_icon_minitimeMar 19 Fév 2019 - 20:01


- Parfait. Je n'aurais pu espérer un meilleur choix, Cher Maître des Ombres. Que tu prennes un tel risque est particulièrement apprécier. " Après avoir froncé les sourcils pendant une bonne partie de ses diatribes, elle avait finalement sourit. Un Fern n'aurait pas renié l'expression qui se peignait sur ses traits plus jeunes qu'ils n'auraient du.

Elle avait écouté tout son discours et ne souriait qu'à moitié jaune. De toute façon, quel que soit l'homme ou la femme qu'il aurait pu choisir, elle n'aurait pas eu confiance, mais lui... Lui Uriz l'avait éprouvé déjà une fois et elle le connaissait un peu. Juste assez pour avoir idée de ces quelques forces et de quelques faiblesses qui les rendaient dangereux l'un pour l'autre.

En revanche, elle n'aurait pas pensé qu'il prenne le risque de se mettre à dos le Feu d'Uriz en esquintant sa progéniture. Il savait de quoi elle était capable, il connaissait l'histoire complexe qu'elle avait avec la Doth'Ka et il savait forcément qu'à ses yeux, il serait le seul et unique responsable si quelque chose ne se déroulait pas comme prévu avec sa fille...

- Driz'Na, cet homme est l'une des meilleures lames de la Doth'Ka. L'enseignement sera incroyablement dur, mais je ne doute pas qu'il te propulse vers l'excellence. Le choix de suivre ou non cette voix te revient. "
Elle leva cependant une main pour ajouter un détail à l'attention de l'assassin. " Mais quel que soit son choix, il est hors de question que qui que se soit commence son entrainement avant son Clor’Dormagyn. Si elle accepte de suivre les enseignements de la Doth'Ka, tu l'auras dans au moins 2 ans. Pas avant. " Et s'il osait demander pourquoi tandis que les braises de Krish étaient sérieusement vrillées dans les siennes, elle lui répondrait en toute franchise ce dont il se doutait déjà : Elle ne ferait pas subir à une enfant qui n'avait même pas encore saigné, ce que son père lui avait fait subir à elle.

_________________
[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na 0q5a[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na 9kjo[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Driz'na
Drow
Driz'na

Nombre de messages : 94
Âge : 27
Date d'inscription : 13/01/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na Empty
MessageSujet: Re: [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na   [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na I_icon_minitimeMar 19 Fév 2019 - 22:05


Depuis qu'elle avait recouvert l'usage de son bras, Driz'na faisait tout ce qu'elle pouvait pour retrouver la dextérité et la force qu'il avait auparavant. C'était dur, cela la faisait souffrir, mais sa volonté que Dren'Zess ainsi que les dieux soient fiers d'elle l'amenait à toujours vouloir aller plus loin. Sans trop forcer. Car il valait parfois mieux perdre une bataille pour gagner la guerre qu'absolument vaincre un ennemi pour finalement... ne plus jamais pouvoir se battre. Devoir servir avec les esclaves et serviteurs de la maisonnée avait tout d'abord remusclé son bras directeur ; désormais elle pouvait à nouveau se battre lors d'entraînements, même si c'était loin de donner les meilleurs résultats possibles. Et, chance dans son malheur, depuis elle commençait à arriver à utiliser les deux mains lors d'un combat, la droite aidant plus la gauche qu'autre chose. Pour l'écriture, par contre, ce n'était pas encore ça... régulièrement ça ressemblait plus à des crottes de lézard qu'à des lettres.

Ce jour-là, elle s'entraînait avec sa mère. Ce jour-là, elle arrivait à faire ce qu'il fallait. Ce jour-là aussi, une discussion risquait de marquer un tournant dans sa courte vie eldéenne. C'était Tetraz qui apportait la nouvelle, venant annoncer la venue de Kahveka quant au sujet d'un précepteur pour elle. D'un précepteur... La petite fit mine d'être juste intéressée par la nouvelle, ne voulant pas montrer à quel point la demande qu'avait faite sa mère l'affectait. Elle n'avait pas envie de partir d'ici. C'était son foyer et elle avait besoin de se rattacher à un tel lieu, à de rares personnes pour arriver à vivre face à l'extérieur. C'était ainsi qu'elle comprenait son attachement à Krish en tout cas, d'autant plus que son père n'était toujours pas rentré. Mais bon. Elle s'était montrée indigne, ainsi en allait-il... c'était de sa faute. Aussi, sans rien dire, elle suivit la maîtresse de maison aux étuves et se laissa avec grimace, coup d'oeil sur le côté et rapidité plonger dans le bain. Elle détestait toujours autant montrer ses jambes. C'étaient bien les seuls membres de son corps qu'elle peinait à montrer. Alors elle ne courrait pas mais ne se faisait pas prier pour se laver. Et en plus, il y avait des femmes... elle préférait quand c'était un homme qui s'occupait d'elle pour le bain.

"Je t'avais dis que je cherchais un percepteur qui pourrait s'occuper au mieux de toi, tu te rappelles. J'ai chargé Kahveka de t'en trouver un dans la Doth'Ka. Étant donné ta mémoire et les quelques astuces que t'as enseignées ton père, ils devraient être capable de tirer le meilleur de toi et ça t'obligera à rester sur le qui-vive."

La gamine cacha encore une fois sa désolation pour acquiescer de la tête. Elles avaient déjà eu cette conversation. Elle avait du mal à se faire à l'idée de partir mais elle n'avait aucun argument pour rester. Son père lui en avait déjà parlé, et pas qu'une fois, la Doth'ka n'était pas réputée au sein du Puy pour rien. Elle était une organisation composée de l'élite des espions et assassins, triés au fil des épreuves. Dans le fond, pouvait-il seulement y avoir mieux, au vu des capacités qu'elle montrait, que de suivre l'enseignement de cette Doth'ka ? Et pourtant...



Et voilà "l'ami Kah". Bien sage, Driz'na se tenait désormais à côté de sa mère, à regarder l'autre s'avancer avec un immense sourire. L'enfant empêcha une moue dépitée de peindre son fin visage en entendant le surnom que l'autre donnait à sa mère. "Sa Reine". Beurk, que c'était moche ! Il n'y avait que les autres peuples, surtout les Humains, pour appeler leurs dirigeants ainsi ! C'était vraiment régresser Krish... qui se laissait faire, d'ailleurs ?! Pouah ! C'est que Kahveka devait vraiment être quelqu'un de valeur pour qu'il ose l'appeler ainsi sans qu'elle ne réponde amèrement. Et bien qu'il y avait une part de dégoût, cet état de fait fit que l'enfant regarda l'invité avec un peu plus d'intérêt qu'elle ne s'y attendait.

"Quelles nouvelles ? Eh bien, ma Reine, elles sont peu reluisantes.
Ah.
- Quel crève-cœur ce fût que de constater qu’aucun d’eux n’était à la hauteur.
C'est ça oui... ou bien il mettait la barre si haut que ça ?
- C’est donc moi qui prendrai Driz’na en charge et lui donnerai le meilleur des entraînements de la Dotkha.
Euuuuuuh... elle n'avait l'interdiction de lui parler, de base ?
- Et j’entends commencer sa formation demain à l’aube."


QUOI ?! Mais elle n'avait même pas passé le Clor’Dormagyn ! Les prêtres ne voudraient pas la laisser partir maintenant ! Déjà qu'elle avait raté beaucoup de journées de cours entre sa disparition, son rétablissement et sa punition, serait-elle seulement prête à passer le rite si on la mettait déjà dans une voie ? Et là, à commencer là maintenant, elle n'était pas prête. Non, elle n'était vraiment pas prête ! Ses yeux violacés se portèrent sur ceux de sa mère, interloqués.

"Driz'Na, cet homme est l'une des meilleures lames de la Doth'Ka. L'enseignement sera incroyablement dur, mais je ne doute pas qu'il te propulse vers l'excellence. Le choix de suivre ou non cette voie te revient. Mais quel que soit son choix, il est hors de question que qui que ce soit commence son entrainement avant son Clor’Dormagyn. Si elle accepte de suivre les enseignements de la Doth'Ka, tu l'auras dans au moins 2 ans. Pas avant."

La concernée déglutit. Alors, c'était à elle de choisir... Qu'Uriz le lui pardonne, mais là maintenant, elle aurait préféré ne pas avoir versé le premier sang plutôt qu'à devoir faire ce choix là maintenant pour toute sa vie. Parce qu'une fois dans la Doth'ka, pour en sortir... c'était des plus sanglants, à ce qu'elle avait compris. Au regard des deux adultes, elle comprit qu'elle devait donner une réponse dans l'instant, ne pas repousser à une prochaine fois. C'était dans ce genre de moment que le cerveau fonctionnait tellement efficacement qu'il devenait capable de réfléchir très rapidement en peu de secondes.

Elle avait fait une bêtise, une grosse bêtise. Ses claques, elle les avait amplement méritées.
Dren'Zess avait elle-même demandé à ce qu'un membre de la Doth'ka s'occupe de son éducation, donc c'est qu'elle ne désirait pas continuer à s'occuper d'elle. Alors autant aller avec quelqu'un envers qui elle pouvait à peu près avoir confiance.
Elle ne voulait pas quitter son foyer.
Mais elle voulait que sa mère soit fière d'elle. Etre digne d'elle, du Feu d'Uriz et des dieux.
Kahveka était l'un des meilleurs de la Doth'ka.
L'enseignement serait incroyablement dur...
Elle ne verrait plus sa famille alors qu'Elghinn, lui, aurait encore plus ce lien privilégié avec Krish.
Sa mère lui a déjà fait comprendre qu'elle devait se battre, non pas fuir.
Ce serait indigne d'Uriz de refuser la voie de l'excellence et de la combattivité pour des sentiments d'enfant.
Et elle ne voulait plus être indigne. Plus jamais.

Driz'na baissa les yeux puis les ferma. Quelques petites secondes, juste le temps de cacher au mieux ce que lui coûtait sa décision. Elle releva la tête, regarda son fameux ami, puis sa mère. D'une voix posée et sûre - enfin l'espérait-elle - l'enfant donna sa réponse.

"Je suivrai la voie de la Doth'ka."

Bon... voilà, c'était fait... plus qu'à attendre patiemment de pouvoir se cloîtrer dans sa chambre, prendre sa poupée et pleurer un bon coup.
Revenir en haut Aller en bas
Kahveka Ner'Val Do'Vehera
Drow
Kahveka Ner'Val Do'Vehera

Nombre de messages : 148
Âge : 30
Date d'inscription : 09/05/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  795 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na Empty
MessageSujet: Re: [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na   [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na I_icon_minitimeSam 23 Fév 2019 - 4:08






Des fleurs, encore et encore, des fleurs lancées à son éloge! Voilà qui eut tôt fait d’agrémenter son sourire d’un cran encore. C’est qu’il tenait en estime la mère de Driz’na plus qu’aucune autre en ce monde et, bien malgré toutes les tensions qui ponctuaient leur relation, qu’elle quelle fût, souligner haut et fort les compétences de l’assassin n’allait pas pour le déplaire. Mais, il n’eut pas même le temps de gonfler ses pectoraux de fierté, qu’il tiqua de l’œil de manière forte désagréable. Happé d’une rebuffade sans équivoque, l’air d’aller strict et autoritaire de Kahveka fût freiné en un tour de main. Son sourire s’estompa momentanément, le temps d’avaler de travers sa fierté, puis reprit son air comme si de rien n’était. Au fond de lui, l’envie de se prendre le bec avec le Feu d’Uriz ardait au moins autant que la flamme qui sévissait en elle : sa langue lui incendia la gueule, le priant de prendre parole! Rien. Il resta au service du Triumvir comme un fidèle chien servile, enclin à mordre avec fougue et férocité, sans jamais passer à l’acte.

Bon comédien, mais pas assez pour tromper l’œil de celle qui l’avait vu si souventefois se jouer d’elle, il acquiesça au détail soulevé. Car en plus de l’image qu’il se devait de tenir envers sa prochaine élève, Kah connaissait de fond en comble les mésaventures de son hôte envers la Dotkha. Lorsqu’il relevait de s’entretenir avec elle à leur propos, toute suite la discussion devenait aussi hasardeuse que de marcher sur des œufs à la coquille déjà craquelée.

Lorsque la fillote consentit enfin, il sentit comme un contrat se signer pour de bon : Krish venait de lui confier sa fille unique. Ça, c’était dans les grandes lignes. Car les petits caractères, si elle ne s’en doutait pas, ne faisait pas uniquement mention de ses talents martiaux. La Dotkha s’incrusterait en elle aussi profondément qu’un parasite corrompant autant l’âme que le cœur. Avant longtemps, Driz’na pourrait dire adieu à son innocence pour dire bonjour à la perfidie, la manipulation, ainsi qu’à la supercherie.

« Il va s’en dire, ma Reine … » Affirma-t-il finalement à son bémol, inclinant à peine du chef pour lui consentir le point. « Ce n’est qu’une gamine … Moi aussi j'ai un coeur, je ne suis pas homme à frapper sur les enfants, tu le sais. » Mais, en avait-elle vraiment la certitude ? Était-elle seulement certaine de quelque chose envers lui, à l’exception faite qu’il avait un drôle de penchant pour sa fureur ?


Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1402
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na Empty
MessageSujet: Re: [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na   [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na I_icon_minitimeDim 24 Fév 2019 - 19:07


Pas elle... Si elle avait eu l'envie de s'en occupé, sa progéniture l'aurait sans doute tué ou serait morte sous ses coups. Elghinn et elle n'étaient unis que parce qu'elle avait du lui apprendre à survivre dans un environnement plus cruel que toutes les leçons qu'elle pouvait lui foutre dans le crâne à grand coup de pied au cul. Nécessité faisait loi. Aussi doutait-elle franchement qu'un assassin de la Doth'Ka dont elle connaissait les penchant pour les faveurs de Kiel s'arrête à l'âge de ses victimes. Mais... paradoxalement, Kahveka était peut-être moins atteint qu'elle. Allez savoir.

- Je te crois. Mais je ne connais pas tous les enseignants de la Maison des Ombres. "
sourit-elle assez désabusé avant d'ajouter de façon beaucoup plus sincère. " En tout cas... merci de t'être proposé. Si tu as d'autres nouvelles, ou si tu veux rester diner avec nous, tu es le bienvenu. "

HRP:
 

_________________
[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na 0q5a[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na 9kjo[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na Empty
MessageSujet: Re: [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na   [Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Demeure Al'Serat] J'éteindrai le peu de clarté en toi. | Krish, Driz'na
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demeure Hyuuga : Akogare
» Une demeure lugubre
» Bienvenue dans votre nouvelle demeure
» Si la fumée est immatérielle, elle n'en demeure pas moins toxique. [Pv. Zwei Zéphium]
» « lost till you're found ... know that we all fall down » ❖ lejane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda :: Profondeurs-
Sauter vers: