Partagez | 
 

 De Saphir et d'Or

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: De Saphir et d'Or   Sam 1 Aoû 2009 - 11:48

L'aube blanchit à peine l'horizon quand il se réveille. Oui, il a dormi. La chaleur d'Ange, le lit confortable, pour une fois, sans doute la première fois, ou presque. Ange, par sa respiration, à pallier au bruit des vagues et qu'elle bouge a pallié à la houle. Il a presque oublié qu'il n'est pas en mer. Une mer calme certes... peu importe... il a maintenant les yeux grands ouverts et il ne sait pas ce qui l'a réveillé. Il a du entendre un bruit... mais il n'est pas certain. Était-ce un craquement ? Nan, pas un craquement... un bruissement plutôt... comme une voile qui claque.

Lentement, pour ne pas la réveiller, il se détache d'Ange et se glisse hors des couvertures. Heureusement qu'elle s'est couchée par-dessus le drap, sinon, elle aurait été surprise. C'est un Haize... ou plutôt un Ekaitz flambant nu qui émerge du lit. Machinalement, il la couvre soigneusement avant de la délaisser. Un regard rapide dans la chambre lui confirme que rien n'est entré. Et, selon lui, ça ne vient pas du couloir... ça vient de l'extérieur, de la fenêtre. Il saisit Marion par le manche et avance doucement vers la fenêtre. Et il entend encore ce froissement. Doucement, délicatement, très lentement, il se penche à la fenêtre.

- Oh... eh ben... qu'est-ce que tu fais là, hein ? chuchote-t-il en avançant prudemment la main.

À sa grande surprise, il ne reçoit pas de coups de bec, mais les griffes du volatiles se referment sur son poignet. Dans la fenêtre se profile, accroché sur son poignet, un majestueux perroquet bleu et jaune.

- Marins d'eau douce ! grince le perroquet, visiblement contrarié.
- Shhht, baisse le ton... elle dort.
- Gréement de tarés !
- Bien... alors... ils sont pas aussi patient que moi, c'est ça ?
- Bande d'huitre au sec !

Haize rigole et pose le perroquet sur le dossier de la chaise avant d'enfiler son pantalon. Mais le perroquet ne l'entend pas ce cette oreille et il sautille jusqu'à un plateau de fruits. Y a toujours un plateau de fruits. Même si celui-là est très... hum... frugalement restreint, le perroquet s'en donne à coeur joie avec les raisins. Le pirate sous couverture a l'impression qu'il n'a pas manger depuis un moment... pauvre bête. Pas étonnant qu'il ait été si docile. Et aussi conciliant quand il lui a dit de baisser le ton. Faudra lui trouver plus consistant que des raisins... et plus diversifié. Il a certes mis la piraterie de côté et pour l'instant sans regrets, mais de voir le perroquet lui fait plaisir, même s,il sait que tôt ou tard, il va lui pourrir la vie.

- M'am'Ingrid sait.

Haize fronce les sourcils et regarde le perroquet. Non, impossible qu'elle ait reçu la lettre déjà. Il l'a envoyé hier... elle n'est surement même pas rendue à Ydril. Mais il se doute de ce qui s'est passé. Elle a probablement lancé ses osselets... ou consulté sa boule de cristal.

- Et Madame Ingrid t'as dit où me trouver, hein ?

Le perroquet se contente de becqueter un raisin et de le fixer d'un oeil argent. Haize sourit. Madame Ingrid est très forte. Elle a devancé ses plans. Madame Ingrid connait l'avenir, du moins en partie et beaucoup de capitaines ne partent pas sans l'avoir consulté. Sans parlé des épouses. Encore une fois, elle l'impressionne. Il ne s'endort plus. Il laisse Liko manger à sa faim, puis il s'assoit sur le rebord de la fenêtre. Le jour de lève et c'est très beau. Il les rayons ne sont pas exactement de la même couleur sur terre. Tout est bien différent sur terre. Le vent n'a pas la même odeur. Il ne sent pas le sel, ni les algues. Rien ne sent le sel et les algues... ça sent le foin, la pierre et les fleurs du jardin. Enfin, il croit que c'est l'odeur des fleurs du jardin. Il n'y connait rien en fleurs...

Il observe l'extérieur de sa fenêtre. Il constate que la fenêtre de sa chambre est sud-ouest. À l'ouest, c'est l'Eris. Il reste en silence, à contempler le jardin sous sa fenêtre que les rayons inondent de leur lumière à mesure que le temps passe. Il se doute que sur terre, il est plus tard qu'il ne le croit. En mer, la lumière n'a pas à franchit les forêts et les terres pour briller. Le soleil sort de l'eau et il brille. Le crépuscule est très court en mer... ici, c'est plus long...

C'est très différent, ici...
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Sam 1 Aoû 2009 - 12:18

La nuit fut douce, agréable ... Une nuit comme elle n'en avait jamais connue au dehors des bras de l'homme qu'elle aime. C'est reposé et de merveilleuse humeur que ses paupières s'ouvrent. Un doux sourire aux lèvres, son bras cherche la douce chaleur qui la bercé toute la nuit, mais ne trouve rien de plus que les draps froissés et vide.

Elle se redresse d'un bond, le regard soudain craintif de peur qu'une fois encore, il ne soit plus, la laissant seule, le cœur en miette ... Mais cette fois, ses inquiétudes sont veines, car elle n'est pas seule dans la chambre. Au premier abord d'ailleurs cette non solitude la choque, vu que son regard se porte en premier sur le perroquet picorant gaiement la corbeille de fruit qui orne la table de la chambre.

Elle se frotte les yeux, se demandant sérieusement si elle est bien réveillé ou encore prisonnière dans les méandres d'un quelquonque rêve .. Quoique Ange ne rêve jamais, elle cauchemarde tout au plus. Finalement son esprit finie par reconstituée les faits et reconnaitre le volatile, perroquet de son cher pirate.

A cette pensée son regard pressant se met à nouveau en quête du dis pirate et voila qu'elle le trouve, vision magnifique. Il est la calme sur le rebord de la fenêtre, probablement inconscient du charme fou qu'il dégage au matin, son torse libéré de toute entrave et offert à son regard.

Rougissante elle se détourne, bien que si elle n'était pas si sage, elle se serait probablement précipité vers lui pour enserrée ses bras autour de son cou.. Oui, si elle n'était pas si maitresse d'elle même que n'aurait elle pas donné pour s'approché de lui féline en quête d'un baiser.

Bien sur elle n'en fait rien, elle rabat simplement pudiquement sur ses jambes nu un pan du drap qui git en désordre sur le lit avant de passé une main nerveuse dans sa chevelure emmêlée.

Quelques minutes se passent avant qu'elle n’est le courage de dévoilée le fait qu'elle est éveillée, en effet ce n'est pas tant qu'elle veuille d'avantage profitée de la vue.. Quoi que.. Mais c'est surtout que malgré un réveil agréable et une nuit merveilleuse, la voila mortifiée de tout cela. C'est vrai comment expliqué qu'elle s'est glissé en pleine nuit dans ses bras et dans son lit ??

Qu'avait il pensé de cela, après tout bien qu'il n'est pas fuit, elle s'était réveillé dans un lit vide et voila qu'elle le retrouvait visiblement pensif, regrettait il d'être ici.. Dans le fond même si la question méritait réponse, elle lui broyait le cœur.. Ici ça n'avait rien avoir avec un bateau ou une vie de pirate.. Et s’il était malheureux et s’il regrettait son choix.

Légèrement tremblante, elle se saisit du drap qu'elle entoure sur ses épaules et se lève pour se rendre d'un pas léger jusqu'a lui.

Bonjour ... Murmure t'elle d'une voix presque inaudible. Bien dormie ??

Dieu comme elle se trouve stupide en cet instant, elle doit avoir l'air d'une vraie gamine, mais qu'aurait elle bien pue dire d'autre, elle se voyait mal lâché de but en blanc " Etes vous malheureux ici ?? Regrettez vous votre choix " Et encore moins un " Désolé pour cette nuit " Et puis désolé de quoi, car désolé, elle ne l'était en rien.

Pourquoi l'aurait elle était, il avait été si naturel de se blottir contre lui et si agréable de dormir en la douce protection de ses bras.. Normal, désiré.. Mais elle n'avait pas la moindre idée de comment lui avait pris cela, car a dire vrai, elle était totalement ignorante envers tout ce qui concernait ces choses, puis avant qu'elle ne le rejoigne leur dernier instants ensembles n'avaient pas été des plus cordiales .. Alors quoi ??

C'est donc debout, droite, le regard sur lui bien qu'évitant de trop se porté sur son torse magnifique, dévoilé a sa vue et les mains crispées sur le drap qui entoure son corps de part trop dévoilée a son gout par la simple chemise qu'elle porte que Ange attend la suite, en pensant ironiquement qu'a eux deux, ils sont parfaitement habillés.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Dim 2 Aoû 2009 - 10:10

Il ne la surveille pas vraiment. Mais il l'entend se réveiller. Elle bouge un peu plus et le son de sa respiration change. Après un moment, il se doute qu'elle l'observe, mais il ne bouge pas. Va-t-elle se pousser ? Oh, il la connaît, elle en aurait le culot. Heureusement pour lui, c'est elle qui est venue se glisser dans sa chambre, pas l'inverse. Non, elle ne s'éclipse pas. De toute façon, pour s'éclipser en douce, c'est raté, parce qu'il sait qu'elle est réveillée. Et elle doit aussi savoir qu'il sait.

Il se demande à quoi elle pense et surtout ce qu'elle pense de tout ça. Il l'a un peu prit de court, il doit l'avouer. Mais elle était d'accord qu'il reste. Et aussi que pense-t-elle de se retrouver ici, ce matin, dans son lit à lui ? Elle doit être consternée. Il a rarement vu quelqu'un agir avec si peu de raisons et avoir autant de doutes une fois que c'est fait. Lui, il fonce volontiers tête baissé, comme un imbécile, il est parfaitement au courant. Mais il chasse ensuite les doutes. S'il fait quelque chose et qu'à priori, ça semble fonctionner, eh bien soit, c'est la bonne décision. Haize Sepiida ne pense pas souvent plus loin que ça. C'est probablement ce qui l'a gardé en vie si longtemps. Et aussi parce qu'il a un karma de très bonne fortune. Madame Ingrid le lui a dit.

Et puis enfin, elle se manifeste. Il l'entend se lever, tirer sur le drap et le clapotis de ses pieds nus sur le sol.

- Bonjour... Il se contente de tourner la tête, lentement, la détaille de la tête aux pieds... enfin, du drap qui touche au sol jusqu'à la tête, puis lui sourit. Bien dormie ??

Un bref moment de silence, il s'interroge. A-t-il bien dormi ? Il n'a pas dormi comme d'habitude, c'est certain. Mais comme il ne se sent pas fatigué, il suppose qu'il a bien dormi.

- Très bien, merci. Et vous ? Je veux dire, probablement pas dans votre chambre, toute seule, mais une fois ici ?

Il la nargue, la provoque, amusée par son comportement spontané, mais si prévisible. Il ne pousse tout de même pas le bouchon, il risquerait de la contrarier. Mieux vaut ne pas insister. Il n'a pas bougé ou presque, mais il pointe le perroquet du menton.

- Vous avez vu ? Il m'a retrouvé. Quelle bête exceptionnelle, quand même, hein ?
- À qui le dis-tu !

Haize observe le perroquet attentivement. À son avis, Liko a passé un sale quart d'heure durant son absence et probablement pendant son voyage jusqu'ici. Autrement, il serait beaucoup plus désagréable.

- C'est Madame Ingrid qui l'envoie, à ce qu'il m'a dit.

Madame Ingrid est très forte...


Dernière édition par Ekaitz Teleostei le Dim 2 Aoû 2009 - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Dim 2 Aoû 2009 - 10:35

Quand il tourne la tète vers elle et qu'elle sent son regard la détaillée, elle se félicite d'avoir déposé sur elle, le long drap qui la recouvre, sans quoi comme toujours en pareille situation, elle se serait probablement retrouvée mortifiée et ce n'était guère le moment.

D'ailleurs il n'y'avait pas que le regard du pirate sur sa personne qui risquait de la mortifiée, son torse nu semblait bien trop et contre son gré attirait son regard sur lui, bien qu'elle mette toute son énergie a fixé son visage.

Et voila que le bougre toujours dans cette parfaite insolence qui le caractérise, la nargue en lui rappelant peu galamment qu'elle la rejoint pendant la nuit. Elle inspire profondément prenant sur elle, bien décidé a ce que tout cela ne tourne pas au vinaigre, il est temps qu'ils aient une discutions, bien que le pirate ne soit jamais très en hâte pour ce genre de chose.

La nuit ne fut pas trop mal le nargue t'elle.

Son regard se porte sur l'oiseau quand il le lui désigne, il est certain qu'un volatile de plus au manoir ça ne va pas plaire aux peu de domestiques qu'ils restent.. Pour sa part, il faut avouer qu'elle s'en moque bien, si sa présence sied à son pirate, elle s'en accommodera.

Une bête exceptionnelle pour qui il faudrait mieux évitée de croisé le faucon d' Ambre.. Pas sur qu'il soit heureux de ne plus être le seul volatile des lieux..

Regard entendue vers le dis perroquet puis sur Haize, en effet mieux vaudrait pour l'animal qu'il se fasse discret, elle ne voudrait pas avoir a ramassé sa pauvre carcasse dans un coin.. Le faucon d'Ambre était tout ce qu'il y'avait de plus doux certes, mais il était aussi un brin possessif.

Elle hausse un sourcil intrigué quand Haize parle de sa mère, elle ne se rappelle que trop bien ce petit bout de femme, plein de caractère et son drôle de tempérament.

Votre mère sait dont que vous êtes ici ??

Bizarrement, elle ne s'était encore jamais demandé si il avait prévenu qui que ce soit de son départ et surtout de son arrivée ici, après tout les choses c'étaient passées si subtilement, tout du moins pour elle. Toujours est-il qu'elle trouvait grandement étrange qu'il est prévenu sa mère de ses intentions, elle était persuadé que tout s'était décidé sur le moment et non avant. Ce serait elle trompé ??

Elle l'observe un long moment, de son magnifique regard bleu azur en passant par ses lèvres et son torse au combien tentant, l'air perplexe. Il y'a des choses qu'elle doit savoir, des choses a demandés, des choses qui ne peuvent plus attendre, le temps de faire l'autruche était résolu .. Oui, si il devait rester, tout allait devoir être mit au clair.

Regrettez-vous votre décision ...

Cela est dit, dans un souffle certes, mais c'est dit, elle s'en étonne elle meme, mais elle n'a guére sue retenir les mots.Elle s'approche doucement de lui et glisse délicatement ses doigts dans sa chevelure raccourcie pendant que son regard capte le sien alors qu'elle le domine de toute sa taille.

Et tout ce que ça vous a couté ??

Un sourire triste illumine ses traits pendant qu'elle désigne d'une main le paysage qui leur fait face.

Je veux dire tout ça.. Cette vie.. Ça n'a rien à voir avec ce que vous aviez ...

Sa main délaisse ses cheveux, soudain consciente de ce geste intime mais qui lui est venu naturellement, pendant que son regard reste accroché au sien.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Dim 2 Aoû 2009 - 12:14

Et elle le nargue en retour. Il se contente de lui sourire. Pas la peine d'insister. De toute façon, c'est bien un jeu, n'est-ce pas ? Il pose un regard pensif sur Liko quand Ange fait pas de son doute à son égard et la menace du faucon d'Ambre. D'ailleurs, même le perroquet semble saisir la menace.

- Une mouette de plus, une mouette de moins ! grince-t-il en s'attaquant à un autre fruit.
- Je crois qu'il saura se défendre, ou du moins l'éviter. Peu importe, il s'en sortira bien. Il a traversé une partie des terres pour me rejoindre, rester sur place ne peut pas être bien dangereux.

Liko est décidément un bien étrange perroquet. Un perroquet de pirate. Pas de doutes. Puis la question d'Ange lui fait hocher la tête. C'était difficile à affirmer ou non. Certes, Ingrid savait des choses qui échappent au commun des mortels. Il sourit à Ange, cherchant un moyen d'expliquer ce qu'il en est à Ange.

- Ma mère a dû savoir que je serais ici avant que moi-même, je le sache. Ma mère garde un oeil attentif sur mon destin. Je suis son fils unique après tout. Il avait vu certaines choses au sujet de sa mère et sans les comprendre, il y croyait. Il sourit. Madame Ingrid est surprenante, dit-il, pensif.

Sa mère en connaissait plus sur son avenir que lui-même. Et elle ne lui révélait jamais rien. Mais à de nombreuses reprise, elle avait été là au bon moment, où elle s'était manifesté au bon moment. Si son don en était un vrai, elle n'en abusait pas, elle ne favorisait pas son fils en lui révélant tout. Il devait faire ses expériences lui-même, traverser ses épreuves lui-même, mais elle était toujours là quand il en avait besoin. Madame Ingrid était une Grande Dame, quoiqu'on en pense.

Il en est là dans ses réflexions lorsque Ange lui pose une question, auquel il répond du tac-au-tac, avec aplomb, avec une assurance terrifiante.

- Je ne regrette rien.

Mais il est rapidement déconcentré dans son assurance par les doigts d'anges qui se glisse dans ses cheveux courts. Oui, tout est différent, à commencé par lui-même, en apparence et dans le rôle qu'il se donne. Mais ici, derrière les murs épais du manoir, il n'y a pas de rôle à tenir. Il est Haize Sepiida sous l'apparence d'Ekaitz Teleostei. Être un chat, il aurait sans doute ronronner.

Il avait beau être une coureur de jupons, d'avoir eu des tas de maîtresses, d'être un pirate, d'avoir tuer des tas de gens, il n'en restait pas moins que Haize Sepiida assumait tout ses actes. Il était né comme ça et il ne demandait rien de plus et rien de moins. Haize Sepiida a beau jouer un rôle, depuis peu, celui d'Ekaitz Teleostei, il n'en reste pas moins que lorsqu'il est Haize Sepiida, il l'est, sans artifice, sans mensonges. Haize Sepiida est pour le moment authentiquement Haize Sepiida, sans masque, sans apparence trompeuse. L'histoire d'Ekaitz Teleostei serait fausse, en partie, l'apparence serait déformée par rapporte à Haize Sepiida, mais il allait tout de même rester lui-même. Et ça, Ange peu presque le palper. Haize Sepiida n'est pas un fabulateur, ni un menteur. Il est lui, peu importe le nom, peu importe l'histoire.

- Et tout ce que ça vous a couté ?? Il hausse un sourcil, cherchant à savoir où elle veut en venir. Je veux dire tout ça.. Cette vie.. Ça n'a rien à voir avec ce que vous aviez...

Il hausse les épaules, comme si ça n'avait que peu d'importance. Il ne semble pas savoir quoi dire durant quelques secondes, puis il hausse les épaules à nouveau et lui sourit. Un sourire rayonnant. Un sourire parfaitement Haizien, comme lui seul a le secret.

- Et alors ? Ce n'est pas en restait au quai qu'on trouve les trésors. Pirate un jour, pirate toujours. Délicatement, il prend la main d'Ange et la pose sur la Rose des Vents.J'ai changé de cap, c'est tout.

Maintenant, le soleil inonde l'est du jardin. Le jour est levé.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Dim 2 Aoû 2009 - 12:39

Quand Haize autant que le volatile clame avec assurance que le perroquet s'en sortira sans mal, Ange veut fortement le croire. Il serait en effet navrant de devoir annoncé à Haize que la seule chose lui rappelant en ces lieux la piraterie, n'est plus.

Elle ne répond néanmoins rien, préférant laisser ces deux mal a leurs parfaites arrogances, elle garderait un œil sur le faucon voila tout, quoi que pas sur qu'il soit contrôlable, surtout depuis la disparition d’Ambre.. Oui, le perroquet avait tout intérêt à être prudent et a ne pas trop fanfaronné.

Elle est sortie de ses pensées quand il répond a ses interrogations sur sa mère, du moins si cela peut être considéré comme une réponse, c'est nébuleux a souhait. Que veut il bien dire par la ?? Comment sa mère a pue savoir avant lui qu'il viendrait.. Puis la lumière se fait en son esprit, elle se rappelle vaguement avoir entendue parler de vision ou d'un don qui s'y rapproché.. Comment pourrait elle nié ce genre de fait au vue de son propre pouvoir.. Elle se contente dont d'acquiescé.

Surprenante en effet.

Dommage que la dites madame Ingrid ne puisse pas lui révélé la suite des choses à venir, tout serait alors tellement moins compliqué si elle, n'avait pas a se posé toutes ses questions en permanence. Des questions qui la rongeaient chaque jour un peu plus, mais dont dans le fond elle craignait plus la réponse que l'incertitude.

Quand il lui annonce avec une assurance parfaite et ce sans y'avoir réfléchit qu'il ne regrette rien, elle en sursaute presque, comment cela peut il être possible.. Il a laissé tant derrière lui et pour quoi ?? Pour vivre une vie qu'il méprise ??

Elle ne comprend pas cette assurance qu'il affiche, alors que pourtant elle jurerait l'avoir trouvé nostalgique quelques instants plus tôt en contemplation d'un lever de soleil qui devait être si différent de ce qu'il connaissait habituellement. Oui, il avait tout laissé derrière lui ... Comment cela pouvait il être sans regret ??

Pourtant quand il parle de trésors et ce malgré ses inquiétudes quand a son bonheur ici, elle ne peut s'empêché de sourire.

Et quel genre de trésor espérez vous dont trouvé ici pirate ?

Le regard est pétillant, un brin provocateur, elle mène un instant le jeu, presque tentatrice si elle avait sue l'être, mais tout cela s'envole comme le vent quand Haize se saisit de sa main pour la porté a son torse nu. Au gré de ses paroles son regard se porte sur ce tatouage auquel elle a tant pensé en secret, pendant que ses doigts légèrement tremblant en dessine le contour.

Et ou espérez vous que ce nouveau cap vous mène ??

Jeu de mots, insinuations ... elle jouait un petit jeu subtil pour acquérir des réponses sans avoir à trop en demandé. Malgré son cœur tambourinant et ses mains tremblantes, elle ne bouge pas, sa main toujours sur le torse nu d'Haize pendant que son regard ne le quitte pas. A vrai dire tout cela était un jeu dangereux ...
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Mar 4 Aoû 2009 - 21:21

Haize a toujours été d'un charme naturel. Et il a toujours une belle métaphore de pirate, mignonne comme tout. Le pire, c'est qu,il se fait toujours un plaisir de les lancer à la cantonade, peu importe qui les entendra, même s'il passe pour un imbécile heureux. Il n'en a jamais été loin de toute façon. Et pis, ça charme et ça marche. C'est adorable. L'important, de toute façon, c'est le plaisir de tout vivre.

- Et quel genre de trésor espérez vous dont trouvé ici pirate ?

Est-ce qu'elle sait qu'elle arriverait à damner un prêtre et à inspirer des pensées impures à un moine ? Il pourrait en profiter, elle n'a pas ses silex... mais ça impliquerait par la suite qu'elle les trimballe partout quand il est présent. ET ça, c'est pas amusant. Malheureusement, il n'a pas de réponses précise à cette question. Il hoche la tête et répond franchement.

- On ne connaît la valeur d'un trésor qu'une fois qu'on a mis la main dessus. Avant de l'avoir en main, c'est que de la pure spéculation.
- Et ou espérez vous que ce nouveau cap vous mène ??
- J'en sais rien. On verra bien. J'ai pas peur d'une destination inconnue. Tant que je ne perd pas le nord, je retrouverai mon chemin.

Que pouvait-il répondre d'autre ? Cependant, son regard accroche quelque chose, un peu plus loin et un peu plus bas. Rapide et vif, il attrape Ange par les épaules, lui fait faire un 180° et la plaque contre le mur, un peu brusquement, mais avec une certaine retenue. Il se glisse devant elle, la dissimulant, lui également, à l'intérieur de la chambre.

- Tour de garde. L'idéal serait de ne pas vous faire voir dans ma chambre. Un éclat ludique passe dans le bleu de ses yeux, avant d'ajouter, tout sourire ; ils ne supporteraient pas que vous soyez ici dès le premier jour. Ça m'étonne moi aussi d'ailleurs, mais je ne vais pas m'en plaindre, loin de là. De toute façon, si quelqu'un vous surprend ici, ce sera toujours plus décent que si on me trouve dans votre chambre, je me trompe ?
- Débauchés ! grince le perroquet avec entrain en délaissant les fruits, dans lesquels il a fait la fête, puis d'un court planage, retourne sur le dossier de la chaise et entreprend de se lisser les plumes.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Mer 5 Aoû 2009 - 8:00

Ses mots la touchent plus qu'ils ne devraient, sans doute parce qu'elle les analyse d'un peu trop prés alors qu'ils ne sont probablement que paroles anodines en la bouche du pirate. Oui, a dire vrai, il est probablement peu probable que comme elle, il torture son esprit de milles questions.

Elle pourtant ne peut s'en empéché ....Valeur, l'avoir en main, spéculation .. Est ce qu'il fallait la pensé a ce qu'elle craignait .. Est ce que donc leur relation n'aurait pas a ses yeux la valeur d'un trésor tant qu'une certaine étape ne serait pas passée et bien dans ce cas, leur relation n'était pas prête d'avancée .. S'en était presque mortifiant, a dire vrai, ils n'avaient jamais parlés de cela et ne elle ne se voyait pas lui en parlé de toute façon. Alors quoi ??

Alors rien, elle ne répond bien, écoutant la suite simplement .. Qui y'a t'il a répondre a de telles paroles de toutes façons .. Elle n'en sait rien, c'est bien la que réside toute le problème.

Elle en est à vouloir lui demandé quel est le chemin a retrouvé quand subitement il se saisit d'elle pour le plaqué contre le mur sans douceur, avant de venir lui faire face .. Elle remonte son regard d'un bleu légèrement furibond dans le sien.

Ça devient une habitude pirate ..

A l'évocation d'une précédente scène de ce style, elle prit le ciel que ses joues ne deviennent pas rouges écarlates, mais par bonheur le pirate prend la parole et lui évite ainsi de trop pensé.

Je suis ici chez moi et je me fais voir ou bon me semble ...

Elle pose un doigt sur son torse toujours nu, chose qu'elle fait mine d'ignoré, car il est proche, bien trop proche.. Du moins pour sa survie mentale et la cohérence de ses pensées. La garde et alors quoi la garde .. Faisait il l'erreur de la confondre avec n'importe qu'elle autre noble?

De plus la garde n'a rien à y voir, nous n'avons fait que dormir et de toute façon même telle explication, ils ne l'auraient pas .. Tout ceci ne les concerne en rien ..

Elle incline doucement la tète vers lui, le regard un brin charmeur pendant que son doigt s'égare en de fines et douces caresses ...

De toute façon, un lit est un lit pas vrai ???

Sourire sensuel, son visage se rapproche du sien avec une sincérité déroutante.

Votre chambre ou la mienne .. Pas d'importance ...

Ses lèvres sont a un millimètre des siennes, son regard se relève pour se posé en le sien, sa main caréssant toujours son torse.

Après tout nous n'y ferons rien d'autres que d'y dormir ...

Elle se recule presque brusquement, à nouveau plaqué contre le mur, mais d'elle même cette fois. Le regard est taquin et le sourire satisfait, Mr allait apprendre qu'on ne se moque pas de la demoiselle sans en subir les conséquences.

Par au dessus l'épaule du pirate, elle aperçoit le volatile qui continu de déblatéré des insanités, lui aussi allé devoir apprendre a se taire, elle se saisit du drap pesant sur ses épaules et le roule en boulle avant de l'envoyé sur le pauvre perroquet qui se retrouve rapidement au sol les pattes empêtrés dans le dit drap sous le regard amusé de Ange.

Il ne faut pas grand chose pour déstabilisé un male quel qu'il soit ..

Le regard est de nouveau sur Haize, un regard oh combien taquin et satisfait .. Qui s'y frotte s'y pique cher pirate.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Mer 5 Aoû 2009 - 20:41

- Ça devient une habitude pirate ..

Il sourit. Il aurait bien voulu la plaquer contre le mur pour tout autre chose, mais bon, il profite de ce qu'elle lui offre. Il s'en contente pour le moment. Il ne peut pas tout avoir d'un coup. Ce serait trop facile et ce qui est trop facile ne reste pas. Les trésors faciles sont toujours piégés, avec une malédiction ou autre truc du genre. C'est comme ça.

- Je suis ici chez moi et je me fais voir ou bon me semble ...
- Ah ? Je croyais que vous étiez chatouilleuse à propos de ce que les autres pourraient penser. C'est intéressant à savoir.
- De plus la garde n'a rien à y voir, nous n'avons fait que dormir et de toute façon même telle explication, ils ne l'auraient pas .. Tout ceci ne les concerne en rien ..
- Tant mieux, alors. Enfin, je crois.
- De toute façon, un lit est un lit pas vrai ???
- Oui, bien sûr...

Où veut-elle en venir, hein ? Il sait ce qu'est un lit, même si celui-là est de loin plus confortable que tout ceux dans lesquels il a traîné depuis sa naissance. Ça n'a même pas grand chose à voir. Confort absolu, selon lui.

- Votre chambre ou la mienne .. Pas d'importance ...
- En effet, je n'y vois pas non plus vraiment une quelconque importance...

Bah ouais, tant qu'on y est bien... mais il se doute que c'est pas là qu'elle veut en venir.

- Après tout nous n'y ferons rien d'autres que d'y dormir ...
- Si vous voulez, mon Ange.

Essaie-t-elle de s'en convaincre ? C'est raté. Tôt ou tard, ils en viendront là. But à atteindre qui ne déplaît pas à Haize, loin de là, même, mais de toute façon, Ange est parfaitement au parfum de ses envies lubriques. Il ne s'en est jamais cachés.

- Il ne faut pas grand chose pour déstabilisé un male quel qu'il soit ..

Il sourit aussi. Bah quoi, c'est un fait général. Tout le monde le sait. Partout, chez tous les mâles des créatures douées d'intelligence. Ou presque.

- En fait, c'est pas vraiment un pas grand chose. C'est LA seule chose pour déstabiliser un mâle quel qu'il soit. Sourire tout aussi taquin. Et vous croyez que je suis déstabilisé ? Pourtant, je n'ai eu qu'à vous prendre dans mes bras et vous sortir de la cuisine de cette pauvre Agnès pour vous mettre dans tous vos états hier. On ne joue pas dans la cuisine d'une cuisinière, surtout pas une noble, voyons !

Il a l'air de savoir de quoi il parle. Très clairement. C'était un fait, partout. Un noble, ne doit pas toucher au boulot de leur domestiques. Ça ne se fait pas. C'est inconcevable.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Jeu 6 Aoû 2009 - 7:37

Elle n'est pas vraiment sur de savoir si il est se moque d'elle, toujours de cette taquinerie arrogante qui le caractérise ou il si il a était attentif a ses paroles. Cela en était presque agaçant parfois et pourtant chaque jour, elle semblait plus a attaché a son sourire Haizien, a ses yeux de ce bleu incomparable, a la façon dont il prononçait son nom ...

Oui, chaque jour, elle pensait ne pouvoir l'aimait d'avantage, et chaque jour il lui était prouvé le contraire.. Etait cela qui rendait la situation si complexe, étais ce par ce qu'elle l'aimait d'un amour infini, alors que lui n'avait toujours mit aucun mots sur ce qu'il ressentait pour elle, quoi qu'll ressente d'ailleurs, bien que ses actes aident a le deviné .. Du moins l'espèrait elle.

Elle glisse son regard dans le sien, en quête d'une quequonque réponse, bien sur la réponse ne vient pas, elle ne trouve rien de plus que ce bleu magnifique qui la fait fondre plus qu'elle ne voudrait.. N'est ce pas cela qui l'avait perdue.. Entre autre chose.

A vrai dire, je ne crois rien en ce qui vous concerne mon pirate, vous semblez toujours maitre de toute chose et il est difficile de savoir ce qui vous affecte ou non .

La voix est douce, légère, comme une caresse, pourtant le ton un peu plus bas que précédâment semble sonné comme une douce musique d'amertume, regrettait elle de ne pouvoir savoir ce qu'en tout temps et en toute heure il pense et ressent, probablement, bien qu'elle ne le dise pas clairement.

Vous n'avez pas compris le jeu dangereux de la noblesse je crois..

Ses mains quittent son torse à regret, elle le repousse doucement pour faire quelques pas vers le lit avant de se tournés vers lui..

Ce n'est pas tant le fait que vous m'ayez fait sortir de la cuisine qui m'a mise dans tous mes états comme vous dites.. C'est que vous ne comprenez rien a la vie ici et que quiquonque pas même vous ne serez m'imposé la façon dont je dois la vivre.

Le regard d'Ange se repose dans celui du pirate, un brin agacé, un brin enveloppé de cette douce mélancolie qui la définie si souvent. Oui, il ne sait rien de la vie ici, tout semble luxe et douceur, cela semble facile a vue d'œil.. Mais il n'a pas grandie la, elle si.. Elle sait ce que ça coute de lâché du terrain.. Ne serais ce que d'un pas..

D'abord ce sera la cuisine, puis on attendra de moi que je me comporte en parfaite petite noble, puis je devrais organiser des bals et après ça..

Elle s'approche à nouveau de lui, presque plaqué contre lui, un distance infime entre eux, juste de quoi lui permettre de gardé son regard fixé dans celui du pirate.

Ce sera les invitations a tout les males nobles du coin, puis les robes et avant même que je n'ai eu le temps de soufflé, je serai promise a un homme de 3 fois mon âge ...

Les yeux se font plus triste, meurtris de souvenirs pas si lointains, mais aussi plus en colère, pendant qu'elle pose les mains sur ses épaules pour être sur que son regard ne la lâche pas.

Peut être est ce que vous souhaiteriez, ainsi vous n'auriez jamais a me dire, pourquoi vous êtes vraiment la.. Pourquoi cette transformation.. Oserez-vous un jour mettre un nom sur cela. Ou devrais je me contenté d'actes et d’allusions..

Le regard se fait plus léger, 'l’ombre d'un sourire taquin se dessine, elle relâche ses épaules sans pourtant s'éloignée.

Je vais vraiment finir par croire que vous êtes un froussard pirate ...

Mais dans le fond, n'étais ce pas elle la froussarde ??
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Dim 9 Aoû 2009 - 21:50

Il n'a jamais été maître de rien. Mais il s'arrange pour ne pas être le dominé. Et il est beaucoup plus affecté par ce qui se passe qu'il n'y parait. Le vent se déplace à moindre mouvement. Mais le vent souffle toujours. Mais c'est pas un sujet qu'il aime aborder. Il préfère changer de sujet.

Mais la suite le pique au vif. Et si c'était elle qui n'avait rien compris ?

- D'accord, je ne comprend rien à la noblesse. Mais je connais le reste des gens. Les subalternes, ceux qui travaillent pour vous, tirent leur fierté de travailler pour vous. Et vous, vous vous amusez à bousiller leur fierté à faire par vous même ce pourquoi eux sont payés. Si vous ne voulez pas de cuisinières, faites la bouffe vous-même et jetez-la. Mais ne lui enlevez pas la fierté qu'elle peut avoir à vous préparer vos repas.

Visiblement, Haize a des trucs qui lui tiennent à coeur. Et c'est aussi ce qui le rend malade d'être capitaine. Y'a tant de choses marrantes à faire quand on est que subalterne, mais dont on ne prend conscience que lorsqu'on se retrouve tout en haut.

- Si vous ne voulez pas agir en noble, mon Ange, reniez tout ça et choisissez votre vie. Mais vous ne pourrez pas vivre éternellement de prendre quelques trucs de la noblesse, mais en refuser la grande partie. Vous prenez ou vous ne prenez pas. Vous ne pouvez pas passer votre vie à cheval entre deux chaise. Vous devez choisir. Vous avez accepté de prendre la relève d'Ambre, alors assumez-en les droits et les devoirs.

Haize Sepiida aime le travail bien fait. Il sait apprécier le travail bien fait. Même si le dit travail est contraire à ses convictions, quand c'est bien fait, c'est bien fait. Il détecte la pointe d'amertume dans le regard d'Ange. Elle lui avait raconté son presque mariage. Heureusement pour lui, elle s'était poussée avant. De toute façon, le passé est le passé. Le passé sert à ne pas refaire les mêmes erreurs et le futur n'existe pas encore. Seul le présent compte.

- Mon Ange, je n'agis que pour une seule chose, survivre. Mais j'essaie de vivre et d'agir pour le mieux. Le mieux de qui ? Le mien, probablement. D'abord et avant tout. Je suis un pirate, mon Ange, je prend, sans regarder et je suis égoïste. Si je suis ici, avec toute cette mascarade, c'est parce que j'en ai envie. Il hoche ensuite la tête. Et puis, je ne suis pas un froussard. Je n'ai peur de rien.

Il est si facile de se mentir à soi-même. Et encore plus mentir aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Dim 9 Aoû 2009 - 23:21

Son regard se pose sur lui, une fois puis deux .. Elle n'en revient pas, le bougre, elle essaie de restée calme, fait les choses de manières tempéré et voila comment il la remercié. Oh le rustre, il allait payer ses mots, il ne voulait rien comprendre, fort bien a son aise. Mais il devrait en subir les conséquences et les conséquences c'était la tempête qui se dirigeait droit vers lui. Tempête déjà visible dans les yeux fulminant d’une colère non retenue d’Ange.

La fierté et qu'est ce qu'un pirate connait de la fierté, vous autres qui par un pseudo code n'intervenaient jamais quand l'un des vôtres risque sa vie dans un combat.. Vous autres qui par mesquinerie brulés le bateau du vaincue dans une joie non dissimulée ..

Elle était en colère, très en colère .. Les mots fusaient en tout sens sur un ton des plus élevé, mais tout cela n'était points mensonges, seulement une vérité tiré de faits .. Des faits vécues et issues de sa mémoire .. Mémoire de son premier voyage sur le Fossoyeur.

J'ai pris la décision de me dépossédez de plus de la moitié du personnel de ces lieux et a cet effet par ma faute, la charge de travail leur est double, alors il est naturel en le monde civilisé d'aidé ... Aidé son prochain, aidé des êtres auquel on tien, c'est peut être un peu trop dure a comprendre pour un pirate ??

Certes la plupart des mots dépassés sa pensée, mais il l'avait tout bonnement mit hors d'elle, lui balancé pareilles horreurs a elle .. Non, mais pour qui se prenait il, il croyait vraiment s'en sortir comme ça.

Je n'ai pas pris la décision de revenir ici, ni même celle de prendre le manoir en mains, si je suis ici ce n'est pas pour un retour a une quelquonque noblesse .. Je le fais pour Ambre, le sens de la famille vous connaissez ?? Un jour elle reviendra, mais en attendant, je fais ce que je dois faire.

Elle se dirige rageusement vers le drap dont vient de se défaire le perroquet pour le roulé en boulle avant que le dit drap n'aille finir sa course contre le torse du pirate, lancé avec puissance par la demoiselle en furie qui lui fait face.

Je vis ma vie comme je l'entends pirate et si vous n'êtes pas content, autant tourné les talons maintenant et ne plus jamais revenir ... Vous ne savez pas ce que ça m'a couté de partir d'ici, ni même d'y revenir, alors je vous conseil de garder vos précieux conseils pour vous.

Elle s'approche de lui, un doigt accusateur dirigé vers sa poitrine.

Et je vais vous dire, vous pouvez le réfutez tant que vous voulez, vous êtes l'un des plus grands froussards qu'il m'ait été donné de voir .. Écoutez-vous, égoïsme, pirate, survie .. Tant de mots pour simplement évité de dire que vous êtes la parce qu'un quelquonque attachement vous lie a moi.

Elle s'approche à nouveau de lui, cette fois seuls quelques millimètres les sépare, son regard est planté dans le sien pendant que son cœur bat la chamade.

Moi, je sais pourquoi je suis ici avec vous et moi je n'ai pas peur de le dire. Mais je sais que vous, vous avez peur de l'entendre .. Car cela sonnerait à vos oreilles comme un quelquonque engagement et je crois que je n'ai jamais vu quelqu'un craindre quelque chose autant que vous, vous craignez cela ...

Elle finie par se taire, presque a bout de souffle. Elle a conscience d'en avoir trop dit, certains mots n'étaient pas pensés, d'autres peut être pas mérités, mais une chose est sur ces paroles il ne les a pas volés .. Qui est-il pour la juger ainsi, pour juger ce monde dont il ne sait rien. Jamais il ne demande, jamais il ne pose de question, il ne cherche pas à savoir, elle l'accepte .. Mais comment alors se permettre un quelquonque jugement sans jamais avoir cherché à savoir plus que les apparences ou les quelques mots lâchés.

Non, elle a beau l'aimé, ce maudit pirate ne sait rien, rien du tout .. Ou si peu de choses. Alors qu'importe si son caractére impétueux a pris le dessus .. Du moins c'est ce dont elle se convaint en tentant de reprendre son calme.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Lun 10 Aoû 2009 - 18:19

C'est une discussion des plus désagréable. Elle parle trop, il n'a pas le temps d'en placer une avant qu'elle passe à autre chose. C'est probablement mieux ainsi. Ce n'est pas ainsi qu'il voit les choses. Si la cuisinière avait vraiment besoin d'aide, elle ne serait pas si réfractaire à voir Ange entrer dans sa cuisine. Et puis, sans savoir si c'est ainsi chaque fois, ce dont Haize avait été témoin, c'est d'Ange qui s'approprie carrément l'espace de travail de la cuisinière. Elle ne l'aidait pas, elle prenait la place.

- M'enfin, demandez-lui si vous pouvez l'aider plutôt que de vous imposer. Elle aura peut-être moins envie de sous sortir de la cuisine à coups de pieds dans votre noble arrière train.

Le regard océanique dévisage Ange et attrape le drap roulé en boule quand elle le lui lance.

Haize était contrarié. Pourtant, il n'était pas du genre à se soucier de ce que les gens pensent. Mais voilà, Ange n'était pas n'importe qui. Haize n'avait peur de rien. Pourtant, il avait déjà connu ce que c'est de perdre quelqu'un à qui on a tout promis, mais à qui on a menti, puisque manifestement, il n'avait pas réussit à tenir ses promesses. Eris les avaient prise, une après l'autre et elle les lui avait arrachés. C'était pas sa faute, personne n'aurait pu lutter contre Eris. Il avait cru, à cette époque, qu'il pouvait être plus fort que l'Océan. Maintenant, il sait que c'est faux. Il avait été incapable de tenir les promesses qu'il avait fait. Les promesses qui comptaient vraiment. Il avait fait des promesses et elles s'étaient révélées malheureuses. Il n'allait pas risquer Ange par égoïsme.

Il fixe Ange, la mâchoire serrée. Durant un moment, on peut croire qu'il va exploser de rage, ou quelque chose du genre, mais non. Il se contente d'inspirer, profondément, puis d'expirer, tout aussi longuement. Il inspire, plus brièvement, comme pour parler, mais il secoue la tête et abandonne la phrase qui lui venait aux lèvres.

- Je... je n'ai pas peur de l'entendre. Et il le dit tout bas comme si l'Eris, elle, pouvait l'entendre. Vous avez raison. Mais ne m'obligez pas à le dire. Les conséquences seraient désastreuses.

Il en est convaincu. Il n'est pas plus fort que l'Eris.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Lun 10 Aoû 2009 - 18:38

Il est impossible, prodigieusement impossible. Non, mais c'est vrai, d'abord il y'a ce calme et cette maitrise qu'il garde, c'est trop demandé de crié, de hurlé même .. Mais que diable d'exprimé une quelquonque émotion. Non, il reste la et se contente de parlé posément, dieu si elle s'écoutait, il y'aurait possiblement des moments ou elle lui arracherait bien volontiers la tète.

Il est certain que vous ne connaissez pas Agnès, en un tour de mains, vous voila dans sa poche .. Depuis mes 15 ans, elle ne rêve que de me voir marié à un petit noble bien comme il faut et elle use de tous les subterfuges pour cela ..

Ses yeux lancent toujours des éclairs, pourtant sa voix se calme doucement, dans le fond la colère est peut être passée déversant quelque chose de bien plus dérangeant .. De l'amertume ou peut être même de la déception .. D'abord il a voulue la voir comme une petite noble coincée et voila que maintenant il la voyait .. Il la voyait comme quoi d'ailleurs, comme une égoïste ?? Oui, c'était un peu prés à cela que se résumait ses paroles non ??

Vous avez semble t'il une bien piètre opinion de ma personne, Agnès se tuerait a la tache de nuit si ça pouvez m'empêché de faire quoi que ce soit qui selon elle ne se prête pas a ma condition ...

Elle baisse les yeux tristement, dans le fond qu'importe .. Il se contente de posé un regard étranger sur la situation sans cherché à savoir, ni comprendre .. Il méprise la noblesse, mais se refuse à la comprendre .. A quoi bon .. Alors que lasse, elle s'apprête a simplement le planté la, ses dernières paroles sonnent a ses oreilles pendant que son regard accroche le sien. Un regard bien moins calme que précédâment, il semble prêt a éclaté et pourtant rien .. Une fois encore seuls quelques mots posés, bien qu'hésitant quittent ses lèvres.

Vous n'avez pas peur de l'entendre .. Mais vous craignez que je le dise, ou se situe les limites de cela, ou se situe les limites de ce que vous donnerez a notre relation ??

Elle pose ses mains sur ses joues, son regard se perdant tristement dans le bleu du sien, elle sait qu'il a aimé, elle sait qu'il a perdu .. Mais seulement dans les grandes lignes, car jamais le pirate ne parle, mais cette fois, la conversation ne se terminerait pas sans qu'elle n'est obtenue ce qu'elle désirait .. Sinon a quoi bon.

Désastreuses pour qui .. Croyez-vous qu’à force de mots voilés et de doutes nous parviendrons à créer quelque chose .. Quoi que ce quelque chose soit destiné à être d'ailleurs ..

Elle délaisse ses joues, recule d'un pas .. Ses yeux dangereusement lumineux d'une tristesse presque palpable ..

Si vous n'êtes pas capable de dire à voix haute ce pour quoi vous êtes la .. Alors a quoi bon resté, je ne serai jamais de ces femmes qui se contentent d'une nuit d'amour sans l'espoir d'aucunes promesses.

Cela était dit, cela était un fait qu'il devait déjà connaitre certes, mais jamais cela n'avait été prononcé depuis que leur relation était devenue ce qu'elle était, quoi qu'elle soit devenue. Oui, même si cela devait se faire douloureux, il était sans doute temps de définir ce qu'ils étaient l'un pour l'autre avant que la confusion et les doutes n'étouffent ce qu'ils pourraient être amener à devenir l'un pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Lun 10 Aoû 2009 - 20:33

Il fait une tentative, pour lui expliquer son point de vue. Ça ne sera pas facile, parce que, comme elle dit, il ne connaît pas grand chose à la noblesse, sauf que la tête se prend par le sang et non par la force et le mérite. Par contre, il sait très bien comment pensent la plupart des subalterne.

- Écoutez, mon Ange, Agnès, qu'elle ait raison ou non, ne souhaite pour vous que ce qu'il y a de mieux. Elle est convaincue que, pour vous, épouser un petit noble comme il faut, C'est ce qui sera le mieux pour vous Je ne crois pas qu'elle ait d'autres intentions derrière ça. Il se tait, puis balaie l'air de sa main et soupire. Peu importe de toute façon. C'est votre duché, pour l'instant. Vous pouvez bien en faire ce que vous voulez, dit-il d'un ton boudeur.

Il a bien d'autres à faire lui-même. Et peut-être qu'elle a raison, peut-être qu'il se plante royalement. Il connaît de la noblesse et la royauté ce que Le Noble Pirate lui a raconté, jadis, quand il le formait, disons. Bon, d'accord, disons-le, c'est du tout nouveau pour lui. Il doit apprendre. Mais avec Ange qui s'efforçait de ne pas être une noble, ça n'allait pas être aisé. Il doit pourtant trouver le moyen de se renseigner. C'est théoriquement une question de survie. La sienne.

- Je ne crains pas de l'entendre de votre part, mon Ange. Pour ce qui est des limites, elles sont celles que je m'impose.

Et elles l'ont toujours été. Ingrid lui a dit que ses seules limites seraient les siennes. Mais l'Eris est plus forte. Il ne va quand même pas attendre qu'Elle les aient toutes noyées pour comprendre. Il n'est pas certain d'en perdre une autre et Ange encore moins.

- Si vous n'êtes pas capable de dire à voix haute ce pour quoi vous êtes la .. Alors a quoi bon resté, je ne serai jamais de ces femmes qui se contentent d'une nuit d'amour sans l'espoir d'aucunes promesses.

Certes, il a des antécédents de coureur de jupons et de Don Juan en passant par Casanova mais... c'est terriblement contrariant de se le faire ramener sur le nez à la moindre occasion. Tellement contrariant, qu'il a un mouvement agacé, presque agressif. Il serre la mâchoire et en grince presque des dents.

- Je suis ici parce que j'en ai envie et parce que je crois que c'est ce que je dois faire. Il se retourne vers elle et il sourit. Mais pour la première fois, son sourire n'a rien de charmant. C'est un sourire presque méchant. Et je peux vous affirmer, hors de tout doute, que vous ne vous en sortirez pas avec une seule nuit, ricane-t-il.

Le perroquet est de retour sur son perchoir, à savoir le dossier de la chaise et pour une rare fois dans sa vie de perroquet pirate, il s'abstient de tout commentaire. Il se lisse les plumes, comme si rien ne se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Mar 11 Aoû 2009 - 6:21

Cette conversation devenait des plus dérangeantes, des plus désagréables et des plus dangereuses, elle n'aimait en rien le chemin que cela prenait et elle en redoutait encore plus le dénouement. Finalement c’est une discutions qui n’aurait jamais du commencée, non balivernes, elle le sait .. Ils n’auraient pas pus toujours vivre dans ce jeu de silence en espérant que ça marche. Tôt ou tard, ils auraient bien fallu qu’ils arrêtent de se voiler la face .. Ce jour semblait venu.

C'est le duché d'Ambre, mais en effet j'y fais ce que bon me semble, comme cela a toujours été le cas et ce n'est pas un pirate buté qui se refuse à comprendre qui me fera changé cela ..

Elle lâche ses dernières paroles, comme pour avoir le dernier mot, pourtant nul doute qu'elle est blessée. Elle est capable d'encaissée bien des choses, y compris les choses peut glorieuse que pense la noblesse de sa personne .. Mais quand il s'agissait de ce que pense Haize, cela était différent et bien plus douloureux. Qu'importe, elle ne devait pas en laissé paraitre, ce n'était clairement pas le moment .. D'ailleurs ce ne le serait peut être jamais et c’est bien la ce qu’elle redoutait.

Oh bien sur, moi j'ai le droit de le dire, mais sans jamais espérer que vous le disiez .. Vos limites, vos choix, n'ai je pas mon mot à dire dans tout cela ??

Elle le regarde aussi furibonde que blessée, pour qui la prend t'il, un jouet ?? Une poupée ?? La revoilà plonger quelques années plus tôt dans un temps ou l'ont croit qu'il est bon de prendre chaque discutions a sa place sans en discutés. Non, cette fois cela ne se passerait pas ainsi .. Elle ne sera pas une matière malléable entre les mains d’un autre, elle avait eu bien trop de mal a s’arrachée a cela. Elle ne pouvait pas revivre cela, qu’importe ce que cela lui couterait .. Enfin presque.

L'envie .. L'envie, vous n'avez que ce mot a la bouche et sans arrêt et bien votre maudite envie vous pouvez l'envoyez au diable .. Car il n'y'a que cela que vous êtes capable d'exprimé et bien il se peut que moi je n'ai pas envie de vous avoir ici prés de moi ...

Des paroles non contrôlés, des paroles presque hurlés et aussitôt regrettées, pendant que des larmes se pressent en ses prunelles, mais elle tient bon .. Elle ne sera pas ce qu'il veut qu'elle soit. Et si l'espace d'un instant, elle en vient à se dire qu'elle a était trop dure et qu'elle se veut prête a ajoutée quelques paroles plus douces, voila que son regard et ses derniers mots brisent cette idée .. Et pas que cela.

Elle détourne son regard de ce sourire qui la blesse pendant que les mots viennent se heurtés a son cœur douloureux, fort bien, il voulait être cela, il voulait être arrogant, il voulait être méchant , blessant. Non, il voulait maitriser toutes choses et bien quoi que cela lui en coute, elle allait devoir lui apprendre que Mr le pirate ne maitrisé rien et surtout pas cela.

Et moi, je peux vous affirmer, hors de tout doute, que vous n'en aurez même pas une seule.

Un bruit d'aile, elle porte son regard sur le volatile qui a repris sa place, par bonheur ce dernier ne dit rien, point de blagues salaces .. Il semble que le perroquet lui même est compris qu'il y'allait y'avoir de l'huile sur le feu et c’était peu dire semble t’il au vue des deux regards qui s’affrontent.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Mer 12 Aoû 2009 - 22:58

- C'est le duché d'Ambre, mais en effet j'y fais ce que bon me semble, comme cela a toujours été le cas et ce n'est pas un pirate buté qui se refuse à comprendre qui me fera changé cela ..

Pirate buté ? On ne peut pas faire tout ce qu'on veut quand on est responsable de gens. D'un autre côté, les terres importaient plus que les gens dans la noblesse à ce qu'on lui a dit. Et il n'en doute pas. C'est pas comme ça qu'on dirigeait des gens. Heureusement que certains y arrivaient. M'enfin, ce sera plus facile à tout faire imploser plus tard. Avec de la chance, la royauté tomberait d'elle même. Il ne cherche même pas à récupérer, ni à la détromper. À quoi bon de toute façon. Elle est encore plus butée que lui.

- Oh bien sur, moi j'ai le droit de le dire, mais sans jamais espérer que vous le disiez .. Vos limites, vos choix, n'ai je pas mon mot à dire dans tout cela ??
- Je ne dis pas jamais, grogne-t-il, tout bas. Il ne veut pas relancer la discussion, mais c'est plus fort que lui, il doit répliquer quelque chose. Oh si, si vous voulez, vous pouvez parler autant que vous voulez, mais c'est quand même moi qui prendra la décision finale pour moi-même. Vous prenez bien les vôtre comme bon vous semble, vous venez de le dire, crache-t-il, avec certes un brin de mauvaise foi.

Non, mais quand même. Il est buté quand elle n'est pas d'accord avec lui, mais lui, il a pas le droit de pas être d'accord ? Il ne va quand même pas accepter sans broncher tout ce qu'elle veut quand elle veut rien savoir de ce qu'il pense. Non, mademoiselle Ange pète une crise quand il la contredit.

Il la sait furieuse, mais elle n'a pas à l'être plus que lui. Haize n'a pas l'habitude d'être désagréable gratuitement. Au contraire, il est même plutôt très agréable en toute circonstance. Non, mais elle le prend pourquoi ? Un gamin qui ne connaît rien à la vie qu'elle pourra éduqué comme bon lui semble ? Elle a choisit le mauvais gars si c'est ce qu'elle croit. Il est Haize Sepiida et il compte bien le rester, que ça lui plaise ou non à la noble.

- L'envie .. L'envie, vous n'avez que ce mot a la bouche et sans arrêt et bien votre maudite envie vous pouvez l'envoyez au diable .. Car il n'y'a que cela que vous êtes capable d'exprimé et bien il se peut que moi je n'ai pas envie de vous avoir ici prés de moi ...

Il plisse les yeux. Quoi, comme une enfant gâtée, elle avait changé d'idée ? Ils avaient pourtant été clair, la veille. Il voulait rester et elle avait dit oui elle aussi. C'est une noble, pas de doute. Il balaie l'air de sa main.

- Je croyais que j'avais clairement dit que je voulais rester et vous aviez accepté. Vous changer d'idée pour quelles raisons ? Vous n'aimez pas être contrariée ?

Tout ça devenait très peu raisonnable. Mais Haize n'était pas vraiment raisonnable. Enfin si, il est très raisonnable... mais il est changeant comme le vent. Il n'a pas envie d'être raisonnable, parce qu'elle ne l'est pas non plus. Pourtant, il n'a aucune argumentation à lui opposer. Se défendre, répliquer l'obligerait à trop en dire. Et il a déjà dit ce qui en est... le ré-expliquer est trop pénible. Oui, il craignait certaines choses. Mais il n'a peur de rien. Du moins pas pour lui.

- Et moi, je peux vous affirmer, hors de tout doute, que vous n'en aurez même pas une seule.
- Eh bien soit ! Comme vous voulez ! Bordel de merde, c'est vous qui me parlez sans cesse de ça de toute façon. Vous voulez pas, ben vous voulez pas, j'vais pas vous forcer non plus.

Pour s'occuper les mains, il se jette presque sur ses vêtements, donc sa chemise et entreprend de s'habiller.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Jeu 13 Aoû 2009 - 7:41

Il parle, voila qu'il parle enfin. Mais au vu de ce qu'il dit, elle hésite a le préféré quelques instant plutôt quand il ne disait rien. Il ne veut rien savoir, rien entendre, rien comprendre. Elle a peut être mauvais caractère mais mieux vaut ça que…Que quoi.. Qu'être un pirate buté qui refuse de comprendre, de la comprendre surtout .. A ses yeux, elle ne sera dont jamais rien de plus qu’une noble ?

Vous ne dites pas jamais.. Mais alors que dites vous .. Vous ne dites rien, vous ne demandez rien.. Vous maniez l'ironie au gré du vent, mais quand il s'agit de se dévoilé il n'y'a plus personne Mr je n'ai peur de rien..

Elle le regarde, elle est dépitée, elle est lasse, elle est fatiguée, elle est blessée et tant d’autres choses. Son regard bleu fixe tristement le sien, tout en gardant bonne distance entre eux. Il a l'air furieux, aussi furieux qu'elle peut être bien. Enfin une émotion, un semblant de ressenti, bien que ce n'est pas la ce qu'elle avait espérée.. Qu'avait t'elle espérée dans le fond ?? Tout cela n'était qu'un ramassis d'illusion.

Je ne change pas d'idée et qu'ai je dont clairement acceptée, je n'ai pas eu le choix, soit vous restiez soit la garde vous emmenez et vous savez fort bien que j'en étais incapable..

Elle soupire doucement, elle avait finie par cédé, cela elle ne le nierai en rien, c'était une évidence et pour cause, car elle n'avait pas eu la force de le repoussée, de perdre une partie d'elle même. Mais il n'ôtait rien au fait qu'elle n'avait pas choisi qu'il soit la, elle n'avait rien choisi de cette situation qui maintenant se faisait hors de tout contrôle et la détruisait plus qu’elle ne l’admettrait jamais.

Je vous ai dis de ne pas restée.. Je me suis acharnée à le dire, malgré tout ce que ça me couté, mais vous n'avez pas voulue entendre.. Vous aviez envie de restée alors vous êtes resté.. L'envie encore..

Elle détourne son regard de lui tant ses dernières paroles la blesse, a vrai dire, les dites paroles font bien plus que cela, elles mettent entre elle et lui a nouveau cette barrière infranchissable qu’est sa carapace. Elle lui tourne ainsi le dos, il ne voit dont pas son regard prendre cette dangereuse expression déterminée et insondable. Bientôt sa voix s'élève à nouveau, calme, posé, inébranlable. A vrai dire si neutre et si détachée qu'elle en serait presque inquiétante.

Allez au diable, vous, votre piraterie, vos envies, ce manoir, cette noblesse..

Elle ne s'est toujours pas retournée vers lui, elle se dirige maintenant vers la porte, les yeux brillants.. Des yeux qu'il ne peut pas voir et elle continue toujours aussi désespérément calme dans une parfaite indifférence, comme si tout cela n’était plus rien, comme ci elle n’était qu’une coquille vide sans émotion, ce qu’elle aurait due rester en toute chose.

Vous qui tenez tant a joué au petit noble parfait.. Restez.. Oui, restez, c'est moi qui m'en vais.

Elle ouvre la porte, sort de la chambre sans même la refermé et se dirige a grand pas vers sa propre chambre, le cœur et l'âme en miette. Elle s'en allée, oui elle allait partir, qu'il garde son amour, ses secret, sa soit disant maitrise de toute chose, sa non peur et même le manoir. Après tout, il était le frère d'Ambre, pourquoi il serait a elle d'assumée cela alors qu'il tient tant a ce maudit pirate de joué au parfait petit noble. Elle tout ça la brise, la détruit et pire lui arrache le seul être qu’elle a aimé avec cette force. Elle serait plus utile loin d'ici, a la recherche d'Ambre et ce jusqu'en territoire drow si il le fallait.

Elle entre dans sa chambre, sans prendre la peine de fermé la porte. Elle se saisie de son sac et commence a y fourré avec empressement tout son nécessaire de voyage tout en essuyant rageusement la larme qui coule sur sa joue, mais comme pour venir la nargué une autre suit le même chemin, puis une autre.

Dans son agitation à remplir son sac, son journal intime tombe au sol libérant tout un tas de croquis. Des tas de dessins représentant des souvenirs et des choses qui ne seraient jamais. Un portrait d'Haize, elle sur un bateau regardant Haize et la Cook dansèrent ensembles, elle et Haize s'embrassant sur le sable, le torse d'un homme au tatouage des plus reconnaissables et tellement d’autres.. Dans ce Hamas de feuille, une seule attire son regard, le portrait d'une jolie blonde: Ambre

Elle se laisse glissée le long de son lit, bientôt assise au milieu du tas de croquis qui jonche le sol, pendant que des larmes roulent de ses yeux, glissant sur ses joues pour finir leurs courses sur la petite feuille qu'elle serre entre ses mains.

Oh Ambre, pourquoi tu m'as laissé.. Tout ça c'est trop dure sans toi, ils veulent tous faire de moi ce que je ne suis pas, me rappelant douloureusement ce que toi aussi tu voulais que je soit. Je ne peux pas, ce n'est pas moi.. Et puis tout est si dure, compliqué.. Oh Ambre, toutes ces histoires que l'ont nous contés enfant ne sont que des foutaises.. L'amour ne suffit pas toujours.

Elle baisse la tète, paupières closes, le portrait serré contre elle pendant que se déverse sur son être, la peine de son cœur meurtri. Elle aimait Haize Sepida plus qu'elle n'avait jamais aimé et probablement comme elle n'aimerait plus jamais, mais l'évidence était que cela ne suffisait pas, jamais elle n'aurait due permettre que tout cela commence. Maintenant, ils étaient condamnés à en payer le prix tout les deux alors que dieu si elle pouvait, elle en paierait volontiers seule la note. Oui, que ne donnerait elle pas pour épargné quelques souffrances a son pirate, bien qu'a l'évidence la réciproque ne soit pas vraie. Après tout, jamais il n'avait dit l'aimé.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Dim 16 Aoû 2009 - 11:15

Il ne dit rien.

Premièrement parce que bien qu'il ait la répartie et la réplique aisée en temps normal, Ange lui enlève tout ses moyens. Il se sentait capable de lui décrocher une étoile ou vider l'Eris pour elle. Mais il sait bien que c'est impossible. L'Eris est dangereuse. Très dangereuse. Elle ne laisse aucune chance. Il sait qu'il est sous son emprise. Il est né sur Meca, il est un pirate, un marin, un homme de la mer.

Deuxièmement, elle lui tourne le dos et il ne parle pas aux dos. Question de principe... et peut-être d'orgueil mal... relativement... enfin, plus ou moins mal placé, mais il n va pas courir derrière pour li dire "écouuuuteeeee-moooiiiii !!!" comme un gamin que sa mère ignore. Non, pas question. Et puis, dans l'état ou elle est, elle n'écoute rien et ne comprend rien.

Il la laisse donc ficher le camp et prend quelques minutes pour réfléchir. Il en profiter pour terminer de s'habiller et de se montrer présentable. Il a un rôle à tenir. Pas un noble, mais quand même. Elle se trompe, il ne joue pas au noble. Il l'est en partie, selon les normes de la noblesses. Bâtard, certes... c'est compliqué, tout ça. Il n'est pas un leader... il n'aime pas donner des ordres. Pourtant, il arrive à coordonner la Marine Marchande à la perfection. Il n'est pas celui qui donne des ordres, mais il comprend la mécanique pour que les choses fonctionne. Chaque chose à sa place... les cuisinières à la cuisine, les femmes de chambres dans les chambres, les palefreniers aux écuries et les nobles à donner les ordres...

Une fois habillé, rasé de près, apparence Teleostei parfaite, il sort de sa chambre, Liko sur l'épaule (C'est le perroquet qui a insisté... Haize a préféré lui céder son épaule plutôt que son oreille...) et se balade un moment dans le manoir. La première chose à faire, c'est de prendre possession des lieux. Oh, pas physiquement, dans le sens "je pisse partout pour marquer mon territoire", mais pour être familier des lieux. C'est la première chose qu'on fait à bord d'un bateau, alors pourquoi pas dans un manoir, hein ? Bon, il a eu une visite sommaire et en plus il y a quelques mois quand Ambre était là, mais il est temps d'explorer seul. De toute façon, il n'y a personne ou presque pour l'enquiquiner dans son exploration. Plus il connait le territoire, plus il peut protéger Ange.

Protéger Ange. Elle n'a pas vraiment besoin de protection, elle sait se défendre... mais c'est justement le problème. Elle compte trop sur le fait qu'elle est capable toute seule et c'est dangereux. En plus, elle a réduit la garde... avec la disparition d'Ambre... rien n'est sur ici...

Il part du troisième étage et descend et il ouvre toutes les portes qu'il croise. Puis au premier étage, il entre dans une pièce qu'il a déjà vu, mais jamais prit le temps d'examiner attentivement. Enfin, si, mais Ambre était avec lui. Il n'a rien à cacher de toute façon, il a laissé la porte du bureau ouverte. Le bureau d'Ambre... mais avant, c'était celui du Duc de Soltariel... Christopher Soltariel... le père d'Ambre. Son père à lui.

Il est un pirate. L'Amiral de la Marine Marchande. Mais en même temps, il est aussi de sang noble. Une éducation anti-noble, mais du sang noble dans les veines. Viens un jour où un homme doit faire des choix. Et certains choix doivent être explorés avant d'être choisit. Depuis sa... comment dire... sa métamorphose, il s'était regardé souvent dans un miroir, ne serait-ce que pour se raser. Avec ses cheveux longs, sa barde mal entretenue et son apparence négligé de pirate, il n'avait pas constaté les faits. Mais maintenant, tiré à quatre épingles, soigné et les cheveux courts, la ressemblance était sans équivoque. Il avait certes toujours cette lueur rebelle dans le regard et dans le maintient, les cheveux noirs comme sa mère, mais le regard bleu comme Christopher et peut-être aussi le carré de la mâchoire.

Il aurait pu être le fils aîné, ici. Avec les us et coutumes de Meca, c'est pas une question de mariage et de sang qui aurait changé son destin comme ça. Ici, c'était différent. Ingrid s'était sauvée pour rester en vie. Ingrid avait sauvé sa vie, mais aussi la sienne. Elle avait choisit de vivre. Mais quand même, tout ça aurait pu lui appartenir. Ange avait dit qu'il pouvait jouer au petit noble parfait s'il y tenait. Il n'y tiens pas vraiment... mais bon sang, il est intimement convaincu qu'il aurait fait un excellent boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Dim 16 Aoû 2009 - 12:10

Les secondes passent, les minutes ou peut être même les heures et elle ne bouge pas, elle reste la des larmes inondant son visage pendant qu'elle serre contre son cœur la petite feuille de papier représentant Ambre.

Son cœur déverse cette peine mal contenue qui la ronge chaque jour, elle pleure pour Ambre, elle pleure pour Haize et peut être bien aussi qu'elle pleure pour elle. Dans le fond elle pleure pour tellement de choses, que les larmes semblent déterminées à ne plus vouloir se tarirent.

Elle est perdue, désorientée.. Elle est amoureuse, elle est prisonnière .. Elle est tant de choses. Elle a avancée et en est pourtant revenue au point de départ.. Le destin vous joue de drôles de tours parfois et celui en était un et pas des moindres.. Elle se trouvait la ou elle avait tout commencé, l'endroit même qu'elle avait fuie quelques années plus tôt, l'endroit même ou se trouvé les prémices de cette vie qu'elle avait rejetée.

Et maintenant quoi, elle était revenue certes.. Par devoir, par amour, mais pas par envie, oh non pas par envie alors pourquoi attendait on d'elle constamment que subitement elle soit ce qu'elle n'a jamais été: La parfaite petite noble.

Elle délaisse la petite feuille qui jusqu'alors resté bercé contre son cœur, essuie du revers de la main les quelques larmes perlant encore a ses yeux avant de se levé, de faire quelques pas et d'allée se planté devant le grand miroir de la salle de bain.

Sa place n'était pas ici, elle ne l'avait jamais été et pourtant indéniablement elle y'était lié, par les souvenirs et par Ambre surtout et maintenant par Haize.. Invariablement la vie la ramenait en ces lieux.. Elle n'avait pas le caractère d'une noble ni les manières, mais elle n'avait pas non plus celui de quelqu'un élevé sans noblesse aucune..

Entre deux chaises, c'est ce que le pirate avait dit, mais il avait tort.. Elle n'avait pas choisie d'être comme ça, une part d'elle même serait toujours ici avec Ambre pendant que l'autre part cherchée sa place.. Elle avait crue pouvoir la trouvé près d'Haize, mais c'était un leur, le pirate non plus n'était pas a sa place ici.

Elle secoue doucement la tète, face au reflet qui lui fait face puis tel un automate se prépare, chignon parfait, tenue habituelle.. En quelques minutes, la voila prête, mais prête pourquoi.. Si seulement elle le savait elle même, elle voudrait partir, les mots n'avaient pas été lâchés dans le vent.. Oh oui, comme elle voudrait s’en allée.

Mais bien que l'envie soit la, le devoir et la culpabilité l'emportait sur tout, elle ne pouvait laissé le manoir et le titre, pas tant que Ambre ne serait pas de retour, elle devait veiller sur tout cela.. Elle le devait a Ambre, elle le lui devait pour ce lien qui les unissait, qu'importe qu'elle ne soit pas du même sans, il restait cet amour inconditionnel qui les avait uni toutes ces années.

Elle inspire doucement, oui elle allait restée, maintenant savoir si le pirate allait rester lui aussi était une toute autre histoire. Il n'y'avait qu'un moyen de le savoir, elle prend son courage a deux mains et se met a sa recherche, il ne lui faut guère beaucoup de temps pour le retrouvé, en effet le major d'homme semble comme toujours avoir les yeux partout et lui indique rapidement le bureau d'Ambre.

Elle regagne l'étage, hésites un moment, mais elle sait qu'elle n'a pas le choix, s'enfermés dans sa chambre et ignoré les faits jusqu'a ce qu'il parte possiblement ne rimerait a rien. Elle se dresse devant la porte et c'est la qu'elle le trouve devant le portrait de Christopher.

Sans la longue chevelure et la redingote, le pirate à fière allure comme son père avant lui, la ressemblance est troublante au point qu'elle s'étonne de s'être refusé à la voir plus tôt.. Le pirate est le fils de Christopher, le frère d’Ambre.. Dans le fond tout aussi noble qu'elle, quoi que peut être moins réfractaire qu'elle a cette idée, malgré ce qu'il affirme.

Elle s'avance doucement, restant malgré tout a bonne distance, son regard de ce bleu profond aux allures tristes et inébranlables qu'il ne lui avait plus vu depuis un moment.

Je pense que vous l'auriez beaucoup aimé ... Et je suis sur qu'il a regretté jusque dans ses derniers instants de ne pas vous connaitre..

Elle lâche ses quelques mots d'une voix douce, elle les dit sincèrement sans savoir trop quoi dire d’autre.. C'est curieux que même après une dispute et malgré l'horrible douleur qui lui ronge le cœur, elle en soit toujours à vouloir le réconforté. C'est probablement ça que veut dire aimé.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Dim 16 Aoû 2009 - 14:23

Il ne l'a pas vraiment entendu, mais il a senti le perroquet tourner un regard d'argent sur Ange. La pupille du volatile devient un point minuscule et il ne la quitte pas du regard. Il la suit, à mesure qu'elle se déplace dans la pièce. Haize ne se retourne pas, les yeux rivés sur le portrait de son père. Du moins c'est ce que sa mère prétendait, mais l'hérédité ne voulait pas mentir sur ce coup, semble-t-il.

- Je pense que vous l'auriez beaucoup aimé ... Et je suis sur qu'il a regretté jusque dans ses derniers instants de ne pas vous connaitre..

Il reste silencieux et immobile de longues secondes, ce qui fait presque croire à Ange qu'il ne l'a pas entendu. Mais s'il ne bouge pas plus, il répond tout de même. C'était pas une question, mais il trouve une réponse.

- J'espère que non. Les regrets rongent les coeurs et le bonheur. Il le dit tout aussi doucement que Ange a pu le faire. Pourtant, sa mâchoire se serre, durant un instant, puis il reprend. Il a eu des années pour le faire de toute façon. Il a fait des choix et il s'en est tenu. Je ne peux pas pas le lui reprocher. Il hoche la tête. Sepiida, ça n'a rien à voir avec un quelconque nom de famille. C'était le sobriquet que ma mère a donné à Christopher, parce qu'elle dit qu'il a jeté un voile d'encre noire sur sa vie. Le noir n'est pas nécessairement malsain, pour Ingrid. Elle l'a surnommé Sepiida aussi parce qu'il a su se fondre en nuances dans son environnement. Des informations, sans vraiment de liens entres elles. Il réfléchit à voix haute. Peut-être se parle-t-il à lui même plus qu'à Ange. Ma mère, elle, elle a choisit de disparaître, parce qu'elle craignait que la famille, nous élimine, elle et moi. Qui sait, il aurait peut-être choisit autrement si elle ne s'était pas poussée avant qu'il sache. Je ne peux pas lui en vouloir à elle non plus, elle a fait ce qu'elle croyait devoir faire. Il a probablement fait la même chose. Il hausse les épaules. Déséquilibré, Liko quitte son épaule et se pose sur le dossier de la chaise. Il affectionne les dossiers de chaise, semble-t-il. Je crois que ma mère lui en a voulu de ne jamais avoir tenté de la retrouver. Et il est possible qu'il lui en ait voulu de ne lui avoir rien dit avant. Qui a eu raison, qui a eu tort ? Peut-être que tous les deux ont eu tort ? Mais tort ou raison, ça s'est passé comme ça. L'histoire est écrite par les vainqueurs, murmure-t-il.

Sa mâchoire se serre à nouveau. Il ne bouge pas durant quelques secondes, puis il lève le menton. Il semble prendre une décision. Enfin, c'est pas tant de prendre une décision que de confirmer sa décision. Il avait déjà choisit, avant d'arriver ici. Il se retourne vers Ange et lui fait face. Il a une hésitation, en la voyant, parce qu'il n'a pas vraiment prit conscience qu'elle avait probablement eu le temps de s'habiller, se changer. Perdu dans ses réflexions, ses pensées et ses choix, il avait l'impression qu'elle avait claqué la porte y a quelques secondes à peine. Son regard cherche un point d'ancrage un moment, puis le trouve dans les yeux d'Ange. Il esquisse un moue pensive, puis il inspire. Il hoche la tête.

- J'ai choisit de rester ici, avec vous, si vous restez, parce que je crois que c'est ce que j'ai de mieux à faire. C'est ce que je crois devoir faire. Et c'est ce que j'ai envie de faire. Il sait qu'elle déteste son principe d'envie, mais c'est comme ça. On déterminera plus tard si j'ai tort ou raison. Mais je ne regretterai pas.

Il était furieux, quand elle a quitté la chambre. Et à raison. Tout comme elle était furieuse, à raison elle aussi. Haize n'a jamais été rancunier. Et puis en tenir rancune à Ange finirait par le miner et il ferait probablement une connerie. Il a brusquement l'impression de saisir parfaitement ce que sa mère a voulu dire quand elle parlait que Christopher s'était fondu en nuance dans son environnement. En n'a changé, en apparence, mais bon sang, si quelque chose venait à disparaître, il en serait probablement malade.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Dim 16 Aoû 2009 - 14:51

L'espace d'un moment infime qui lui semble une éternité, elle en vient à croire que peut être il ne l'a pas entendu, ou peut être ne veut il pas l'entendre. Elle reste immobile, sa mordant doucement la lèvre, prise dans l'indécision de resté ou de partir et prisonnière du regard que le volatile pose sur elle.

Pourtant, tout choix lui est épargné, puisque bientôt sonne à ses oreilles la voix de Haize. La voix est douce, il ne semble pas énervé.. Du moins plus, pourtant il y'a cet espèce de mal a l'aise très palpable dans l'air et cela est douloureux a son cœur.

Au début, elle ne répond rien se contentant d'écoutée et surtout tournant en tout sens ses paroles en son esprit.. Aucuns regrets, c'était dont la sa politique, Voila qui était bien plus simple à dire qu'a faire. Elle se demande combien de regret, elle, elle pouvait taire au reste du monde.. Finalement probablement moins qu'elle ne l'aurait crue.. Les seuls qu'elle avait concernés Haize et Ambre.. Et après tout, ils n'étaient peut être pas trop tard pour qu'ils ne soient plus des regrets.

Je ne défends en rien ce choix qu'il a fait.. Mais il ne la pas fait complètement seul.. Je sais de par son journal, que votre mère l'y a grandement aidé en partant et en ne lui dévoilant votre naissance que bien plus tard ...

Sa voix est douce et calme, elle ne veut pas le brusqué ou donné de la matière a une nouvelle dispute, mais bien qu'elle n'approuve en rien les actes de Christopher, comment ne pas défendre cette homme qui pour elle avait été un bien meilleur père que ne le serait jamais le sien.

Quand au choix de votre mère, je peux le comprendre.. Elle a voulue avant toute chose vous protégez et si vous aviez connue votre grand mère .. Vous seriez qu'elle a bien fait, c'était un être abject qui ne reculait devant rien pour obtenir ce qu'elle désirait.. ¨Si il le fallait, elle aurait sacrifié sa famille et elle le fait a bien des égards..

Malgré elle, l'amertume pointe clairement en sa voix, que cette femme avait pue lui faire du mal, elle avait ruiné une partie de sa vie douloureusement et avait passée de nombreuses heures à vouloir la brisé, la soumettre.. Par chance Ange étant ce qu'elle était avait résisté, mais a quel prix ...

Je crois sincèrement que si votre mère lui avait donné le choix, il aurait choisi son amour pour elle et cette vie qu'il lui a donné, vous.. Il n'a jamais était heureux ici.. Il ne faisait que nous compté de multiples aventures.. Un aventurier c'est de cette vie la qu'il rêvait..

Elle pense, l'ombre d'un sourire sur les lèvres que la pomme ne tombait jamais bien loin de l'arbre. Nul doute au vu des récits du père d'Ambre et la passion qui animait ses yeux au moment de les racontés qu'il aurait aimé être pirate.

Je ne saurai dire qui a eu tort, le destin dans un jeu cruel qu'il magne si bien a sans doute décidé pour eux, ne faisant de leurs vies que les pièces d'un échiquier.. Toujours est-il qu'une fois marié, Christopher étant un homme d'honneur, il s'en est tenu au rôle qui était sien.. Un mari, un père, un duc et quoi que cela lui est couté.. Y compris vous..

Il se tourne enfin vers elle, leurs regards se cherchent puis se trouve, celui du pirate semble hésitant et le sien est perdu, pourtant chacun se trouve en l'autre de quoi resté à flot, de quoi relevé la tète et tenir bon.

Je reste lâche t'elle dans un murmure. C'est mon devoir de resté.. Pour Ambre.

Elle s'approche ne lâchant pas son regard, elle est maintenant près de lui au point qu’à peine quelques centimètres les séparent.

Pas de regrets hein ?? Je souhaite que cela soit vrai, bien que j'ai peur qu'un jour de par ce que je suis, de par ce que vous êtes et de par ce que j'attends, vous ne finissiez par partir sans avoir obtenue ce que vous vous désirez .. Quoi que ce soit..

Elle s'approche encore, maintenant presque contre lui. Sa main se lève pour allée se poser sur la joue du pirate en une douce caresse.

Mais si il y'a une chose dont je sois certaine et ce malgré les moments difficiles passés et probablement ceux qui arriveront encore, jamais je ne regretterai une seule des secondes passées en votre compagnie.

Son regard est déterminée, un doux sourire flotte sur ses lèvres, pendants que sa main lui caresse une dernière fois la joue avant d'allée s'égarée en sa nuque.

Jamais.

Et elle le pensait, Elle le pensait sincérement. C'était d'ailleurs la, la seule certitude qu'elle ait.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Dim 16 Aoû 2009 - 17:12

L'air sombre qu'affichait Haize depuis quelques heures... enfin, depuis qu'ils s'étaient envoyé des trucs par la tête s'évanouit d'un coup, à peine a-t-elle posé ses doigts sur sa joue. Un voile d'encre et la faculté de se fondre en nuance dans son environnement. Ange a cette faculté, il en est convaincu. Ou peut-être est-ce que règle générale quand on est follement amoureux ? Haize connaissait l'effet. Il le connaissait bien. non, il ne lui ferait pas de promesses. La première fois, il les avait faites candidement, il était si jeune. La seconde fois, il les avait échappé dans un élan... de passion, sans y réfléchir, il y croyait comme jamais il n'avait put imaginer. La troisième, il doit avouer que c'était... comment dire... malsain... il sait maintenant que la jalousie était plus forte que ses sentiments. Il avait été horrible et ça s'était mal passé. Pas de regrets, mais un profond remord.

Et Ange... c'était quelque chose de tout nouveau et étrangement, il avait l'impression que c'était vital. C'est ce qui le terrifiait d'autant plus. À l'auberge, quand il avait comprit qu'elle se poussait et qu'il n'avait rien fait, avait eu l'impression que l'univers avait craqué. Quelque temps plus tard, aussitôt qu'il avait reçu son court message révélant la disparition d'Ambre, il n'avait pas réfléchit, il avait appareillé le Fossoyeur, puis abandonné la Marine Marchande. Il s'était dit que c'était temporaire. Oui, quitter la Marine Marchande était temporaire... mais rejoindre Ange était tout à fait déraisonnable, surtout de la manière dont il l'avait fait. Mais ça lui avait peu importé sur le coup et ça lui importait très peu en ce moment. Haize Sepiida est un pirate. Un vrai. Il fait ce qu'il veut, quand il le veut et surtout, pour qui il veut. Il se sentait capable, d'affronter la Marine Marchande au complet, pour l'instant. Et même toute la noblesse humaine s'il le fallait. La seule qu'il ne se sentait pas encore assez fort pour affronter, c'était Eris. Il ne voulait rien promettre à Ange. Les conséquences seraient désastreuses, il le croyait. Il ne comptait pas non plus retourner en mer avant d'y être obligé... là encore, ça risquait d'être funeste. Mais personne ne toucherait à Ange. Même pas lui s'il le fallait.

- Si... si je dois partir, sans avoir eu ce que je veux, ce sera tant pis pour nous. Et son nous ne signifiait pas lui et elle, mais eux. C'est parce que j'aurai choisit autrement. Ce qui signifie clairement que si ça ne se passe pas comme il veut, puisque Ange l'a exprimé ainsi, que c'est lui qui part, et bien ce sera parce parce qu'il aura crut que faire le contraire sera pour le mieux. J'ai rien à regretter, dit-il.

Et parce qu'il sait bien que Ange ne serait pas si près si elle était vraiment réfractaires à toutes ses envies. Et puis, parce que c'est elle qui glisse sa main sur sa nuque, il vient délicatement chercher ses lèvres. Sans plus ni moins. Et puis, comment douter de quoi que ce soit avec un high pareil ?

Un grincement sonore du perroquet et le voilà qui agite les ailes, visiblement contrarié.

- Crapet soleil ! Brusquement sur le qui-vive, Haize sursaute et se détache. Limace de mer ! La main sur Stritsh, il est pas mal prêt à toute éventualité.
- Bon sang, il est là depuis quand lui !

En fait, c'est quand le majordome à ouvert la porte du bureau que le perroquet s'est exclamé. Le majordome toussote, comme le veut la politesse, mais Haize a déjà réagit. Il est là depuis quelques secondes à peine.

- Le petit déjeuné est servi.

Plus calme, Haize se demande s'il a écouté avant d'entrer. Il le dévisage, la mâchoire serrée. S'il a entendu quelque chose, il est peut-être dans la merde... bon sang...

- C'est ça un chaperon ?

C'est presque de l'humour.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
avatar

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Lun 17 Aoû 2009 - 3:22

Elle entend ses mots, des mots qui devraient la réconforté, mais elle n'a guère le temps de vraiment en assimilé le sens. En effet, bientôt les lèvres du pirate se porte sur les siennes en un baiser exquis qui la fait frissonné jusqu'au tréfonds de son être et elle en vient a oublié tout ce qui n'est pas leur baiser.

Du moins quelques malheureuses petites secondes, un baiser bien trop court a son gout, il faut bien l’avoué.. Un baiser qui vous met en bouche pour plus, mais rien ne vain et pour cause, elle n'eut même pas le temps de se posé la question de savoir si elle voulait plus, puisque la voix du perroquet s'éleva.

Et pour couronné le tout alors qu'elle regarde presque limite furieuse le volatile, voila que Haize la délaisse, lui laissant un drôle de sentiment d'abandon. Qu'avait elle encore bien pue faire de travers.

Bon sang, il est là depuis quand lui !

Elle sursaute presque puis son regard s'agite vers la porte et c'est la qu'elle remarque enfin le major d'homme, oh c'était dont ça.. Malgré elle, elle se voit jeté un regard furibond sur le pauvre homme qui les regarde d'un air des plus détaché avant de toussoter, menaçant de faire monté le rouge aux joues d'Ange.

- Le petit déjeuné est servi.

Le petit déjeuner ... Non, mais c'était quoi encore cette nouvelle façon de venir annoncer ça.. Sous prétexte que voila il y'avait un homme en ces lieux, voila que le peu de domestique qui restait se métté a vouloir régenté toute l’organisation.. A quoi cela rimait il.. Et bien c'est Haize qui lui donna la réponse sans probablement en avoir conscience.

C'est ça un chaperon ?

Elle lui sourie, les yeux soudain brillants.. Bien sur c'était évident, par dieu les domestiques devaient avoir les yeux sur eux. Il fallait que l'honneur de la demoiselle soit sauf.. Bon sang elle n’avait vraiment pas besoin de ça.. Quoi que, elle jette un regard vers Haize, ses grands yeux bleu, son sourire.. Oui, bon peut être un peu .. Plus tard .. Mais grand dieu pas maintenant;

Je le crains en effet.

Elle se tourne ensuite vers le major d'homme qui attend toujours devant la porte, droit comme un piquet, une attitude des plus neutres. Dieu qu'il peut être guindé depuis qu'elle est devenue gérante. Lui toujours d'habitude si attentionné, du moins dans les souvenirs de ses jeunes années.

En tout cas au regard qu'il portait sur eux, bien que teinté d'un grand respect, il semblait évident qu'il n'appréciât pas la présence d'Haize, qu'en serait il si il le savait être un pirate. Elle préférait ne pas y pensé.

Merci, nous allons descendre sous peu.

Voila qu'il n'avait guère le choix, la demoiselle lui donné congé et bien que cela soit inhabituel, cela voulait dire qu'elle lui demandé de l'intimité. Par obligation et loin de la faire de bonne grâce, il fini tout même par les quitté les saluant d'un signe de tète pompeux.

Bien Mlle.

Elle le regarde partir et soupire longuement, dieu qu'elle détestait les mademoiselle a tout va et les notes de politesse toute prête, bref elle se tourne vers Haize, un léger sourire sur les lèvres pendant que son doigts se pose sur son torse.

Et bien les jours a venir promettent d'être joyeux.. Vous êtes sur de ne rien regretté ??

Le regard est taquin, il peu sans doute en déduire que dans les jours a venir, les minutes passés seuls seraient comptés et qu'un jeu des plus ennuyant venait de s'engager malgré eux avec les domestiques et particulièrement avec le major d'homme qui semblait peu désiré de voir Haize s'attardé prés d'Ange ... Oui, nul doute que les jours a venir ne manqueraient pas d'un certain intérêt, en tout cas, il ne fallait pas s'inquiétés d'un possible ennuis, les domestiques risquaient de ne guére leur en donné l'occasion.

Bon et bien, je suppose qu'il faut descendre avant qu'il n'envoit la garde nous cherchée..

Son doigt se détache du pirate et elle esquise un geste vers la porte prête à sortir de la pièce et a allée affrontée le premier supplice de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Haize Sepiida
Humain
avatar

Nombre de messages : 1301
Âge : 118
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 38
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   Lun 17 Aoû 2009 - 17:24

- Je le crains en effet.

Il hoche la tête et sourit. Bon, donc. Comme si Ange en avait besoin. Elle arrive à être assez désagréable pour lui couper toute envie et ce, sans aide d'un chaperon. Quoique ça ne dure pas longtemps. Et puis, elle ne peut quand même pas non plus être désagréable trop souvent. Haize fixe le majordome. Non, mais il va s'en aller ? Il a comprit, c'est le petit déjeuner. Et alors ? Oui, maintenant, tu te tires. D'ailleurs, il doit le sentir que si le majordome n'aime pas voir Teleostei traîner en Soltariel, eh bien c'est évident que Teleostei n'aime pas voir le majordome dans la même pièce que lui. Pour le moment. Oui, parce qu'en temps normal, Haize est très sympathique.

- Merci, nous allons descendre sous peu.
- Bien Mlle.

Bien, au moins, pour Haize, c'est clair. Ange donne les ordres et on l'écoute. Cool. Fau8t surtout pas lui dire ça. Il détaille Ange. Ça parait, elle déteste ça, donner des ordres. Enfin, non, mais elle déteste que ce soit si facile de se faire obéir. Vraiment marrant. Il ne dit rien.

- Et bien les jours a venir promettent d'être joyeux.. Vous êtes sur de ne rien regretté ??
- Vous y tenez tant que ça que je regrette ?

C'est le genre de question qui n'attend pas de réponse, puisqu'elle est très évidente. Elle se dirige vers la porte et il hésite à la suivre. Pas parce qu'il n'a pas faim, au contraire, mais parce qu'il aime bien la reluquer quand elle marche. Elle déteste ça. Enfin, elle déteste ça uniquement parce qu'elle adore ça mais qu'elle ne veut pas le dire.

- Bon et bien, je suppose qu'il faut descendre avant qu'il n'envoit la garde nous cherchée..

Elle vient pour aller à la porte, mais il la retient et la ramène contre lui.

- Il en enverrait combien vous croyez ? Le surnombre ne me fait pas peur. J'arriverai à les tenir en respect.

Oh, il arriverait à faire bien des choses pour Ange. Des prouesses. Des exploits. Il ricane.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Saphir et d'Or   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Saphir et d'Or
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» De Saphir et d'Or
» Nuage de Saphir - Mâle [Clan de la Rivière]
» ¤ Serena de Saphir ¤
» Pokemon saphir alpha/rubis omega
» [À LOCK][DON] Code démo pokemon rubis oméga saphir alpha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Duché de Soltariel :: Duché de Soltariel-
Sauter vers: