AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guerre civile [SAINTE BERTHILDE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trystan de Diantra
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 4737
Âge : 33
Date d'inscription : 10/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Guerre civile [SAINTE BERTHILDE]   Sam 29 Aoû 2009 - 8:57

Voilà, on y était. Le roi avait toujours su qu'il y avait des dissidents dans ses vassaux, mais jamais il n'aurait pensé qu'ils agiraient ainsi, en levant une armée pour attaquer Diantra. Il les aurait pensé un peu plus fins comploteurs et il était presque déçu que ses ennemis ne se montrent pas à la hauteur de ses espérances. Oh, bien sûr, il devait admettre qu'il avait été bien surpris de voir l'armée montée pour Serramire se diriger vers Diantra. Deux de ses trois vassaux étaient dans le lot. Enfin... le seigneur Audoin n'était qu'un freluquet manipulé qui s'était arogé Hautval sans jurer fidélité à son seigneur. Il n'était rien et les braves gens de Hautval, fidèles aux ducs d'Erac, comme feu Charles de Hautval n'allaient pas apprécié que leur nouveau seigneur se parjure ainsi. Le roi regrettait l'absence de l'ancien chevalier du Lys d'Or. Il aurait été de bon conseil en ces temps troublés. Heureusement, Hannibal de Roch, Comte de Scylla avait prit en main les défenses de Diantra. C'était un homme capable et sûr de lui. Si l'armée royale et ses alliés défaisaient l'ost rebelle, il saurait se montrer généreux avec ceux qui l'avaient aidé. La polpulation de la région de Diantra avait été appelée à s'abriter derrière les remparts, cherchant la protection du roi et du chateau, véritable forteresse, réputée imprenable.

En revanche, il serait intransigeant et impitoyable avec ceux qui avaient osé le défier et troubler l'unité du royaume! Peste soit de ces intriguants qui abandonnaient leur postes et ouvraient leurs frontières aux drows! Ils allaient causer mort et désolation et ça, le roi ne saurait le tolérer! Leurs têtes orneraient des piques sur les remparts de Diantra, il en faisait serment!

Maintenant, il restait à calculer qui pourrait s'allier à lui et qui rejoindrait les barons dissidents... La cousine d'Ambre, régente de Soltariel en ce moment, le soutiendrait. Mais saurait-elle convaincre ses vassaux? Il avait aussi Erac et Christabel. Ainsi que Langehack. La duchesse morte et Ashenie disparue, il était l'héritier légitime de cette puissance de par sa mère. Il s'était toujours montré courtois avec les gens de lnagehack et il avait soutenu la duchesse et sa fille à maintes reprises. Et officiellement, la duchesse avait été alliée du roi, le répétant haut et fort et se montrant dure avec ceux qui ne le suivaient pas. Il n'avait pas pleuré la mort d'Esidenir, mais il avait regretté qu'elle parte en donnant la vie. La noble famille de Langehack avait bien souffert... Et en ces temps troubles, il n'avait eu d'autres choix que de revendiquer le trone de langehack, avant qu'un autre ne le fasse, de façon moins pacifique et légitime. Et curieusement, il avait été assez bien acceuilli, malgré quelques révoltes, vites étouffées dans l'oeuf. Le peuple pleurait sa duchesse et son joyau, mais ils se souvenaient comme les deux femmes avaient respecté et soutenu le roi. Et il suffisait de se montrer généreux et de ne pas presser les paysans pour obtenir leur fidélité. Ce n'était pas bien difficile.

Et il comptait bien s'en servir.

Il fit envoyer un Hérault, dans toutes les terres, dans tous les duchés, comtés et baronnies, qu'importe qu'ils soient fidèles ou non. Chaque maison noble le reçut et chaque place publique put l'entendre. Nobles, paysans, prêtres, tous purent ainsi entendre la parole du roi, du moins quand le hérault ne fut pas intercepté ou lynché.

"Peuple de Miradelphia.

L'heure est grave et aujourd'hui, je m'adresse à vous pour qu'aucun de vous n'ignore qu'une page de notre histoire est sur le point d'être écrite dans le sang. Dans le sang des Hommes, dans le sang de frères qui oublient l'unité pour le pouvoir et l'ambition.
Mais jamais, on ne doit oublier la traitrise.

En ce jour maudit, les barons du nord ont décidé de lever une armée pour attaquer Diantra, pour attaquer les leurs, dans le seul but de nourrir leurs ambitions personnelles et prendre le trone qui me revient de droit. Le sang des rois coule dans mes veines et de par ma mère, le noble sang de Langehack. Par le Duc d'Erac, j'ai appris le sens des mots devoir, loyauté et justice.

Devoir de protéger ses vassaux et le peuple. Et c'est ce que je ferais, noble peuple de Miradelphia. C'est ce que j'ai déjà fais en repoussant les drows lors de la sanglante bataille d'Alonna... Oesgard a-t-il donc la mémoire si courte? Est-il donc si dénué de devoirs envers son peuple qu'il le livre de nouveau à la vindicte des Sombres et l'abandonne pour son ambition personnelle? A-t-il donc si peu de considération pour ceux qui le nourissent en préférant investir son argent dans une guerre dénuée de fondements plutôt qu'en aidant son peuple à se remettre de cet affrontement?

Loyauté envers ceux qui me sont fidèles et me soutiennent. Nobles ou pauvres, peu importe, je suis homme de parole et je ne suis pas ingrat. Il va de soi que ceux qui me seront fidèles seront récompensés. Les paysans seront en paix, je ne tolérerais pas que la guerre vienne t juqu'à eux et je ferais mon possible pour que jamais les Sombres ne les atteignent. Mais pour cela, j'ai besoin d'unité. J'ai besoin de mes vassaux et de leur armée, j'ai besoin qu'ils oublient leur petite ambition personnelle pour servir une cause plus grande et plus noble : la grandeur de notre royaume, la paix et la prospérité...

Justice enfin... Que l'on approuve ou pas, j'ai décrété que désormais, paysans et nobles seraient égaux devant la justice. Ne craignez plus d'en appeler à la justice du roi. Elle est impartiale. Et soyez assurés que les traitres recevront chatiment, à moins qu'ils décident de se rétracter, me jugent fidélité et épargnent ainsi de nombreuses vies, vies qui seraient plus utiles à défendre les Hommes contre les drows. Dans ce cas et dans ce cas de figure seulement, je saurais me montrer magnanime. Pour les autres, point de rédemption.

Il n'est pas encore trop tard pour faire le bon choix et éviter un bain de sang inutile pour satisfaire les caprices de quelques hommes aux dents trop longues. Hommes qui profitent de la peine d'un homme ayant perdu sa tante et sa cousine dans d'horribles circonstances, tels des vautours. Le peuple de Langehack pleure ses dames tant aimées et en leur souvenir, je lui demande de m'ider à rétablir la paix dans le royaume et à asseoir ma légitimité. Je suis fils de Diantra comme je suis fils de Langehack et la duchesse m'accordait son estime et son soutien. Je suis également fils d'Erac et ne tolérererais pas que les Hautvalois et les Ancenois souffrent de la folie de leurs dirigeants.

J'appelle aux armes pour rétablir l'ordre et l'unité de notre grande nation.

Renoncez... rejoignez-moi.

Combattez le pouvoir royal et mourrez."
Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre civile [SAINTE BERTHILDE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]
» Guerre civile tchadienne (1965-1979)
» [Guerre civile]Les Etats-Confédérés d'Amérique contre les Etats-Unis d'Amérique [VICTOIRE SUDISTE]
» [Guerre Civile] Seconde guerre civile irakienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: