AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bal & intrigues [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Bal & intrigues [Terminé]   Dim 18 Avr 2010 - 15:25

Depuis son arrivée dans la citadelle d’Alonna un mois s’était écoulé. Jena devenait chaque jour un peu plus assurée dans son rôle d’intendante du régent surtout depuis qu’elle s’était définitivement installée dans la chambre de celui-ci. La porte de communication reliant son appartement à celui de ceux de son amant ne leur avait servit que peu de fois.
Depuis la fin des travaux des appartements, elle avait trouvé mille autres activités différentes, et les domestiques de la citadelle s’était complètement habituée à sa présence. Les proches amis du régent, comme Sargril, ne pouvait ignorer l’amour qui lié les deux amants, si bien que la place de Jena aux côtés du régent semblait toute naturelle.

Depuis quelques jours, elle mettait toute son énergie dans la préparation d’un bal organisé pour les nobles résidant entre les murs protecteurs de la forteresse. L’arrivée de l’été était une bonne occasion de faire la fête, les gens ici avaient bien besoin de s’amuser. Aidée par Valor l’intendant de la citadelle, ils organisèrent les festivités, se répartissant les tâches.
Aussi surprenant que cela puisse paraître, Valor avait immédiatement apprécié sa collègue, aimant ses touches raffinées et féminines.

Le jour du bal arriva. Quittant les bras de son amant, Jena s’était levée aux premières lueurs de l’aube, et comme chaque matin les deux amants s’étaient rendus dans la salle d’entraînement. Une heure de leçon suffire à la faire sortir en nage. Hanegard n’était pas de très bonne humeur ce jour là, l’idée de participer à ce bal l’ennuyait au plus au point. Jena ne faisant pas partit de la noblesse elle ne pouvait même pas l’accompagner pour supporter ce long calvaire.
Après avoir fait un brin de toilette, la jeune femme avait rejoint l’intendant et l’avait aidé à finaliser les préparatifs. Il fallait réceptionner les bouquets de fleurs qui serviraient à décorer la salle, mais également les chariots remplies de nourriture et d’alcool.

Tout fut installé grâce à une arme de domestique, fourmillant dans tous les sens, accrochant des guirlandes de fleurs, disposant les coupes de fruits sur les tables dressées le long des murs…


- Ce soir, je me tiendrais dans la salle pour gérer les domestiques, vous Jena, vous resterez en cuisine pour vous assurer que tout soit prêt dans les temps. Cela vous convient ?
- Parfaitement Valor. Vous n’avez aucun souci à vous faire, tout ira bien détendez-vous.
- Hélas, je ne pourrais me détendre qu'une fois ce bal terminé.

Valor avait un sens de l’organisation inné, il avait tout programmé, jusqu’à l’heure exacte de l’arrivée des plats de viande, l’ordre des musiques jouées et le nombre de coupes de fruits sur les tables. Jena lui sourit, le salua et partit dans les cuisines prendre la place qu’elle occuperait durant toute cette soirée de réjouissance.

***

- Hâtez vous mademoiselle. Votre père va bientôt venir vous chercher et vous n’êtes pas encore coiffée.

- Je suis si impatiente. Mais mes mains tremblent tant que je ne suis plus capable de rien.

La domestique s’approcha de sa jeune maîtresse et se chargea de sa coiffure. Danea était la fille de Tyriam d’Amaury, l’homme le plus influent de la région après le régent. Il vivait dans la citadelle depuis de si nombreuses années, qu’il avait coutume de dire ‘chez moi’ lorsqu’il parlait de son lieu de résidence. On disait même qu’il était plus riche que l’ancienne baronne Pearla d’Alonna. Depuis l’arrivée du nouveau régent, le père de Danea ne cessait de réfléchir à une forme d’alliance lui assurant les faveurs de c’est étranger venu d’on ne savait où.
La veille Tyriam avait fini par trouver ce qu’il pouvait proposer au régent et à son plus grand soulagement sa fille avait trouvé l’idée merveilleuse. Elle promettait déjà de devenir aussi intrigante que son père.


- Ma fille il est l’heure, le bal va bientôt débuter. Il est tant d’aller vous présenter au régent.


Dernière édition par Jena le Lun 14 Juin 2010 - 19:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Dim 18 Avr 2010 - 18:53

Un bal… autrement dit un lieu où toute la noblesse du coin se rassemble pour papoter, se montrer, tenter d’émerveiller les dames… un lieu où l'on s’entasse, où on lutte pour accéder au buffet, et encore quand on y arrive c’est pour récupérer un petit toast … un lieu où il faut se contorsionner sur la piste de danse, subir les politesses des uns, les œillades des… des unes… un lieu où la banalité des conversations en rendrait passionnante le championnat annuel de course d’escargots dans le Haut-Médoc.

Enfin bref, pas le genre d’activités dont raffolait le régent d’Alonna. Ses talents de danseur avoisinaient le zéro absolu, et quand aux damoiselles, il en avait une en ce moment même dans son lit et n’envisageait pas d’en changer. La damoiselle en question, Jena, était officiellement son intendante, officieusement son amante… et même un peu plus. Depuis plusieurs semaines, ils vivaient tout les deux dans les appartements du régent comme un couple, et leur entourage immédiat commençait à prendre l’habitude de considérer Jena comme la femme de leur maître.

Donc, pour en revenir à notre histoire, Jena s’était levée à l’aube pour s’occuper des derniers préparatifs du bal qui serait donné le soir même par Tyriam d’Amaury, le chef de l’une des plus anciennes famille de la baronnie, et au passage l’un des hommes les plus puissants après Hanegard lui-même. Le gaillard avait su tisser ses réseaux, profitant de son amitié avec Pearla, et semblait bien persuadé qu’il restait l’un des maîtres occultes d’Alonna.

Oui ben mon bonhomme, tu vas déchanter, moi je te le dis !

Enfin Hanegard se le disait. Cette situation ne lui plaisait guère et il comptait rappeler à la première occasion que le temps des copinages était révolu, et qu’Alonna n’avait plus qu’un seul maître.

La journée fut morose, le régent tenant plus de l’ours que de l’homme à l’idée de ce fichu bal qui lui gâchait la soirée qu’il aurait tant aimé passer avec Jena. Mais bon, il était seigneur de cette terre, et en tant que tel il lui fallait assister aux réjouissances. Politiquement, ne pas venir aurait été insulter les d’Amaury, acte non seulement dangereux mais surtout inutile. Alors il en faisait son deuil, se disant qu’après tout il n’aurait qu’à assister poliment à la fête et surtout ne répondre à aucune demande quel qu’elle soit.

Une fois habillé pour le bal, une tenue noire et argent très sobre avec de grandes bottes de cuir qui donnait un petit côté militaire à son apparence, le régent sortit de ses appartements et se dirigea vers la grande salle d’honneur où devait se tenir la réception.

L’annonceur, un sergent de la garde réquisitionné pour l’occasion, brailla de sa voix de stentor au moment où il entra :

Son excellence Hanegard Kastelord, régent d’Alonna !

Hanegard s'avança dans la salle, prêt à affronter les plus terribles adversaires que le monde ait créé… plus cruels que les drows… plus pugnaces que les nains… plus malhonnêtes que les brigands… les nobles !

Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Dim 18 Avr 2010 - 21:25

Tyriam, vêtu d’un somptueux pourpoint à la dernière mode, de chausses et de bottes toutes aussi élégantes, se mêler aux convives. Sa fille suivait docilement, saluant d’une révérence les personnes avec qui son père discutait de temps à autre.
Les musiciens venaient d’arriver et s’étaient installés dans un coin de la salle. Les premières notes de musique s’élevèrent et les premiers danseurs prirent possession de la piste de danse. Tyriam voyait sa fille trépigner d’impatience. Depuis qu’il lui avait appris qu’il comptait la marier avec le nouveau régent d’Alonna, la jeune demoiselle en était toute excitée. Elle connaissait la réputation de cette homme et comme toute personne résidant dans la citadelle, elle était également au courant de ses coucheries avec l’intendante qu’il avait nommé dès son arrivé.

Le cherchant du regard, Danea ne le vit nulle part, elle avait prit l’habitude de l’épier. De l’observer même si lui ne la voyait jamais. Même s’il lui passait à côté sans un regard, elle, elle le dévorait des yeux.
Soudain un voix couvrit toutes les discussions et annonça l’entrée du régent dans la salle où se tenait le bal. Agrippant le bras de son père la jeune femme le tira vers elle, l’arrachant à sa conversation.


- Père, allons nous présenter au régent.
- Excellente idée ma fille.

Le noble devança sa fille et s’approcha à grands pas du régent. Un salut de la tête pour Tyriam, une profonde révérence pour Danea et tous deux relevèrent la tête, un sourire carnassier aux lèvres.


- Monseigneur, permettez moi de me présenter. Tyriam d’Amaury, et voici ma fille Danea. Je suis heureux de vous rencontrer enfin, car je souhaitais vous entretenir d’une affaire importante. Je me doute que ce genre de bal n’est pas votre…passe temps préféré, aussi j’imagine que vous ne serez pas contre une petite discussion.

Tendant une main vers un coin tranquille de la pièce, Tyriam sourit, espérant attirer le régent dans ses filets.
Par simple politesse, l’homme ne pouvait lui refuser cette petite conversation, car il était un peu chez lui et que l’affaire qu’il lui proposait saurait surement le ravir. Lui aussi savait mettre des femmes dans le lit d’hommes puissants, même si cette fois il s’agissait de sa propre fille. Et puis de toute façon la jeune innocente semblait encore plus exaltée que lui.

Une fois le régent dans sa poche, il pourrait reprendre ses activités diverses et quelques peu…frauduleuses. Quelques trafics avec les mines qui avaient contribué à accroître sa fortune personnelle et d’autres petites magouilles toutes aussi enrichissantes.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Lun 19 Avr 2010 - 9:09

Parcourant la salle, le régent saluait l’un, échangeait quelques mots avec l’autre, enfin bref assurait le rôle qui lui était dévolu. Jusque là, il avait poliment refusé plusieurs demandes d’entretiens en arguant qu’un bal n’était pas l’endroit idéal pour cela, et qu’il fallait passer par son chancelier. Excuse un peu tordue mais qui signifiait clairement « requête refusée », dit de façon plus élégante.

Toutefois, lorsque Tyriam d’Amaury vint l’accoster, la situation changea du tout au tout. Impossible d’agir ainsi avec l’organisateur même du bal, cela aurait été pour le moins impoli. Et voilà, ca commence, se dit intérieurement le régent. Maudissant les dieux de lui avoir fourré dans les pattes ce noble imbu de son importance et sa fille, il baisa la main de cette dernière. Son passage à la cour de Diantra avait lissé sa personnalité lors de ces réceptions, et l’ancien général savait désormais adopter les manières d’un courtisan, tout en se dégoutant à chaque fois qu’il avait à le faire.

Danea n’était pas désagréable à regarder, de fait c’était même l’une des beautés de la cour, mais Hanegard avait reconnu dans son regard l’étincelle de l’ambition, un instinct de prédateur qui lui rappelait les grands fauves de ses montagnes natales. La donzelle avait hérité de son père sur ce point. Plaignant le pauvre type qui deviendrait le mari de cette tigresse, le régent réfléchit. De quoi diable Tyriam voulait-il l’entretenir ?

Dans la journée, Hanegard avait épluché attentivement les rapports dont il disposait sur ce puissant personnage, et n’avait guère été surpris d’y voir figurer des indices concernant des magouilles dans les mines et l’approvisionnement de l’armée. Toutefois, rien de flagrant, juste des commissions occultes payées par les fournisseurs en échange de ses « loyaux » services. Le seigneur d’Amaury était trop rusé pour apparaître directement, agissant toujours par des intermédiaires, et jusque là, aucune preuve n’avait jamais permis de le conduire devant les tribunaux.

Décidément, ce gaillard aimait nager en eaux troubles, et il y réussissait admirablement bien. Méfiance donc…

Se forçant à sourire, le régent répondit :

Bien sur messire, ce serait une joie pour moi. Ouvrez le chemin.

Tandis que les deux nobles se détournaient pour rejoindre le petit recoin où ils désiraient s’entretenir avec lui, le régent fit un signe discret à Sargril. Hochant la tête, l’officier lui fit comprendre qu’il avait compris le message muet de son chef : soyez prêt à me sortir poliment de ce guêpier si besoin était.
Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Lun 19 Avr 2010 - 10:28

Ravi de voir son invitation acceptée, Tyriam ne perdit pas une minute et se dirigea vers le petit recoin de la salle qu’il avait indiqué. Il s’arrêta devant l’une des portes ouvertes donnant sous les arcades d’un petit jardin fort agréable mais à l’heure actuelle, trop sombre.
De leurs positions, ils ne pouvaient entendre que le chant d’une fontaine, bien que le son des conversations et des musiciens en étouffait l’agréable mélodie.

Sa fille avait suivit, faisant preuve du plus de discrétion possible. Mais son père la congédia d’un geste de la main, ce qui irritait profondément la demoiselle, bien qu’elle ne le laissa nullement entrevoir.
Retournant auprès des jeunes filles de son âge, Danea ne pouvait s’empêcher de jeter des regards furtifs et tentait de s’approcher suffisamment près pour entendre les paroles échangées.


- Vous voilà nommez à un poste fort important messire Kastelord, et vous ne devez pas ignorer ma position personnelle dans la baronnie.

Le noble marqua une pause et fit signe à un petit page d’aller leur chercher quelque chose à boire. Une fois le verre d’hydromel en main, Tyriam reporta ses yeux brillant sur le régent.

- Mon ami, je pense qu’une alliance entre nous serait des plus bénéfiques à la région que vous régissez. Voyez vous, le petit peuple d’Alonna me connaît bien et ma réputation n’est plus à faire, aussi mon aide pourrait vous être des plus utiles.

Tyriam, but une gorgée et attendit une réaction de l’homme en face de lui. Il le jaugeait, attendant de lui la moindre petite parole pouvant le rassurer dans son projet. Pour sa fille, cela viendrait plus tard. Il la présenterait comme la cerise sur le gâteau.

D’ailleurs la fameuse cerise commençait à trépigner d’impatience. Les conversations des jeunes nobles qui l’entouraient étaient puériles et sans importance au vue de ce qui se déroulait entre son futur époux – oh, elle pouvait bien s’avancer un peu après tout, ne disait-on pas d’elle qu’elle était la plus belle de toute la baronnie, voir plus – et son père.

Danea qui observait la scène avec attention, voyait un soldat s’approchait discrètement. Elle le reconnut, du moins elle savait que cet homme était tout le temps fourré avec le régent. Essayait-il d’empêcher cette conversation ? Alors ça il n’en était pas question.
En quelques enjambées elle se trouva devant le dénommé Sargril, lui adressant un grand sourire et des battements de cils à n’en plus finir.


- Oh, messire, j’ai tant envie de danser, voulez-vous bien être mon cavalier ? Et ne me dites pas que vous ne savez pas danser, vous me peineriez.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Lun 19 Avr 2010 - 19:25

Mais que diable lui voulait cet enquiquineur ? Ses paroles n’avaient pas de sens apparent, il ne s’agissait que de banalités au sujet de sa nomination et de la baronnie, mais pourtant Hanegard sentait instinctivement que derrière ce discours convenu se cachait une stratégie, un but bien défini. Par contre, quel était-il, voilà ce que le régent ne devinait pas.

Une alliance ? Mais de quelle alliance parlait donc ce godelureau ? Certes il disposait sûrement de réseaux dans le monde des affaires, peut être même dans la pègre, mais de là à parler d’alliance comme si il était son égal, il ne fallait pas pousser. Une coopération économique ? Non, le régent doutait qu’il s’agisse de motifs aussi triviaux qui avait amené le seigneur d’Amaury à organiser ce bal.

Mais alors quoi par les Cinq ?

Et par-dessus le marché la fille de Tyriam qui accaparait Sargril et qui l’entraînait vers la piste de danse…. Malédiction ! Impossible de procéder à une retraite en bon ordre sur des positions non prévues à l’avance. Bon, ben il fallait jouer serré, rester sur le terrain des banalités et surtout ne pas comprendre, ou faire semblant de ne pas comprendre, le sens caché des phrases.

Souriant, le régent répondit de son ton le plus mielleux :

Messire, je me réjouis de voir que votre patriotisme envers Alonna est si puissant que vous me proposiez votre aide de manière si désintéressée. Soyez sur que je vous remercie de votre généreuse proposition et que je ferai appel à vous si le besoin s’en faisait ressentir.

Voilà, tout dire en ne disant en fait strictement rien. Tyriam voulait jouer avec les sous-entendus ? Parfait, ce jeu ne se pratique que si l’on est deux, et Hanegard ne comptait pas participer à cette partie. Il lui tardait de retrouver Jena pour... enfin, vous voyez ?

Peu importe ce qu’en penserait son interlocuteur, Tyriam devrait jouer carte sur table ou en rester à des politesses.

Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Lun 19 Avr 2010 - 20:01

Dans les cuisines tout un petit monde s’affairait sous les ordres de l’intendante. Les domestiques personnels des nobles étaient venus prêter main forte pour que la soirée de leurs maîtres soit réussie.
Aidant à préparer les plats qui montaient dans la grande salle, Jena entendit un groupe de femme discuter bruyamment près d’elle.


- Si vous aviez vu ma jeune maîtresse elle était toute excitée ! Saviez-vous que mon maître le Seigneur d’Amaury avait prévu de la marier.
- Oh, un mariage ! Je raffole des mariages. Et qui le père a-t-il choisit pour sa fille ?
- Et bien….il s’agit d’une personne influente, évidemment, elle a un rang à tenir ma jeune maîtresse. C’est le…
- Au travail mes dames, vociféra l’imposante cuisinière.

Avec leur bavardage elles étaient incapable de se concentrer sur leur travail et ne cessait de faire perdre du temps à tous les domestiques.
Jena vit Clarys qui lui souriait visiblement ravie.

- Cela fait si longtemps que nous n’avons pas fêté de mariage. C’est une excellente nouvelle tu ne trouves pas ?

Jena hocha la tête. Voilà des mois qu’elle n’avait même plus penser à ce simple mot. Vivre avec Hanegard était un réel bonheur et jamais l’idée du mariage ne lui avait traversé la tête. Déjà lorsqu’elle était au service de Dame Camillia il lui était difficile de rêver d’une chose pareille tant sa maîtresse l’accaparée, mais aujourd’hui elle y avait presque totalement renoncée. Après tout elle n’avait plus cette virginité qu’il était toujours de bon ton de posséder afin d’espérer un époux et puis elle n’avait pas le désir de vivre avec quelqu’un d’autre que son amant.

***

Dans la salle de bal, quelques couloirs plus loin, Tyriam sentait son sourire s’effacer quelque peu. Ce régent était-il simplement stupide ou faisait-il exprès de ne pas comprendre ? Peut-être avait-il reçu un mauvais coup pendant les batailles qu’il avait mené, ou peut-être était-il né comme ça. Quoi qu’il en soit cela irritait le noble. Cependant il respira calmement et reprit d’une voix toute aussi mielleuse :


- Tout le plaisir est pour moi messire.

Tournant son regard vers la piste où dansait sa fille et l’un des soldats qu’elle avait prit dans ses filets, Tyriam vit là l’occasion de mettre en place son plan. S’il arrivait à marier sa fille au régent, il n’y aurait plus personne en travers de son chemin. Après tout ne disait-on pas qu’une femme habile a tous les pouvoirs sur son mari. Il suffirait que sa fille fasse le reste du travail.

- Ma fille est ravissante ne trouvez-vous pas ? Une vraie perle pour Alonna et je souhaite, comme tout père voir ma fille heureuse et comblée, et mon devoir en cela est de lui trouver un époux convenable et digne de son rang. Et vous-même avez-vous pensé au mariage depuis votre arrivée ? Votre rang vous obligerait presque à prendre une épouse, messire. Et Alonna ne demande qu’à fêter ce genre d’évènement, surtout après les souffrances endurées ses dernières années vous ne pensez pas ?

Tyriam donnait un ton presque désintéressé à la conversation qu’il lançait. Il jetait des regards à droite et à gauche pour masquer la lueur mesquine dans ses yeux et son sourire entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Mar 20 Avr 2010 - 11:19

Autour d’eux, le bal battait son plein, sur la piste les couples se formant puis se séparant. Près du buffet, les goinfres de service se jetaient sur la nourriture comme des sauterelles. Les valets aidaient les ivrognes à rejoindre les lieux d’aisances pour qu’il puisse y vider leurs estomacs. Enfin bref tout se passait pour le mieux.

Un peu moins pour le régent. Il avait vu dans le regard de Tyriam ne lueur d’agacement lorsqu’il avait semblant de ne pas comprendre sa proposition d’alliance. Parfait, qu’il le prenne pour un imbécile, pour un rustre descendu tout droit de ses montagnes, pour un militaire borné... Hanegard ne comptait plus les adversaires qu’il avait vaincu en se faisant passer pour plus bête qu’il ne l’était.

Et d’ailleurs, si Tyriam ne comprenait pas qu’Hanegard jouait avec lui, peut être finalement le noble n’était-il pas si rusé que cela. Ne voyait-il pas qu’Hanegard savait qu’il ne savait pas qu’il comprenait ce qu’il faisait semblant de ne pas comprendre ? Enfin… qu’Hanegard savait que Tyriam ne savait pas qu’Hanegard comprenait ce qu’Hanegard faisait semblant de ne pas comprendre ? Enfin… ne pas comprendre ce que Tyriam disait bien sur sans le dire… oh et puis il est trop compliqué ce paragraphe !

Lorsque le noble parla de sa fille, brutalement le régent comprit où il voulait en venir. Bien sur… un mariage entre lui et Danea. Rusé le maquignon, il avait subtilement amené les choses, trop subtilement peut être. Ricanant intérieurement de voir la déconfiture de son interlocuteur, Hanegard répondit :

Certes, une aussi jolie fille issue d’une noble famille comme la vôtre devrait se trouver un mari. Mon conseil serait de l’envoyer à la cour, il ne manque pas là-bas de damoiseaux dont elle pourra conquérir le cœur.

Et vlan dans les voiles ! Une bordée par le travers, suivie par une autre dans la poupe !

Quand à moi, eh bien vous l’ignorez sans doute mais je suis veuf et ne ressent point le besoin de me marier. De toute façon, je ne suis que régent de cette terre et non point son baron. Je ne suis venu que pour arrêter les pillages drows, établir une lignée n’est pas dans mes objectifs. D’ailleurs, notre bon roi Trystan peut décider à tout instant de confier Alonna à quelqu’un d’autre.

En disant ces mots, Hanegard pensa à Jena… il ne désirait pas se marier, vraiment ? Se mentait-il à lui-même en prononçant ces paroles ? Qu’il ne désire pas épouser Danea ne faisait aucun doute dans son esprit… mais il adorait Jena… cela ferait jaser si il… mais… et si…
Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Mar 20 Avr 2010 - 12:04

Un jeune domestique allait et venait au milieu de la foule, tenant un plateau il reprenait les verres vides. S’approchant d’un coin de la pièce, il reconnut le seigneur d’Amaury et le nouveau régent. Ne voulant pas les déranger, il commença à s’éloigner, cependant il surprit quelques paroles. ‘Trouver un époux convenable’, ‘avez-vous pensez au mariage’, ‘jolie jeune fille’…le serviteur n’attendit plus une seconde et s’empressa de rejoindre les cuisines. Alors ce que la domestique disait tout à l’heure était vrai ? Et lui qui l’avait prit pour une de ses commères tout juste bonne à plier le linge et coiffer leurs maîtresses.

Entrant un peu trop rapidement dans la vaste salle remplit de domestique, il trébucha, reversa son plateau et se rattrapa de justesse à l’une des larges tables en bois.
Tout le monde avait les yeux tournés vers lui, et lui semblait chercher quelqu’un en particulier. Lorsqu’il trouva la domestique qui avait fanfaronné plus tôt il se précipita vers elle.


- C’est le régent, c’est le régent n’est-ce pas ?

Près de la porte donnant sur l’extérieur, Jena était en train de vérifier si tous les plats avaient bien était apportés dans la salle de réception. Lorsqu’elle entendit le serviteur parler du régent, elle crut d’abord qu’il informait les domestiques de l’arrivée de celui-ci. La jeune femme se retint de rire, imaginant son amant chercher désespérément un endroit où se cacher pour ne pas rester une minute de plus dans la même pièce que tous les nobles d’Alonna.

- C’est lui qui va épouser ta maîtresse n’est-ce pas ?
- Tu les as entendu discuter ? demanda la servante les yeux brillant de curiosité…que disaient-ils ?
- Et bien j’ai surpris quelques phrases et je pense que l’affaire est bien engagée et…

Le reste de la conversation Jena ne l’entendit pas, de ce fait je ne peux pas vous la retranscrire.
La jeune femme sentit seulement quelqu’un la tirer par le bras et l’entraîner dehors. Ce ne fut qu’une fois à l’air libre qu’elle retrouva ses esprits. Levant les yeux elle croisa le regard inquiet de Clarys.


- Il ne faut pas les écouter….ils se trompent…sûrement, lui murmurait-elle en l’entraînant un peu plus loin, c’est impossible il ne ferait jamais…

Mais Jena ne l’écoutait plus non plus, en elle se disputait la tristesse, la colère, la jalousie, la peine et le doute. Pouvait-il être réellement en train de discuter d’un futur mariage avec la fille d’un des plus influent seigneur d’Alonna ?
***


Tyriam écouta le régent et perdit une fois pour toute son large sourire. Le régent était bien plus malin qu’il n’y paraissait au premier abord. Cependant il ne devait pas montrer à quel point les paroles d’Hanegard l’exaspéraient.

- Si notre bon roi vous a nommé à ce poste, c’est qu’il ne comptait sûrement pas vous en enlever quelques mois après. Vous menez la baronnie d’une main de maître depuis votre arrivée, et on peut parier que le roi aura entendu parler de vos bons et loyaux services.

Changer de conversation lui semblait être la meilleure stratégie. Il aurait bien tout le temps de faire germer dans l’esprit du régent l’idée d’un mariage avec sa fille. Se rapprocher de lui et lui donner confiance voilà ce que serait sa nouvelle façon d’agir. Sa fille n’aurait qu’à attendre un peu plus.
Reprenant une conversation plus légère, Tyram aborda des thèmes divers et variés, comme les frontières, le commerce et les changements opérés par le régent dans les forteresses qu’il avait visité un mois plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Mer 21 Avr 2010 - 18:58

Tyriam ayant choisi de désengager sa lame verbale, la conversation prit des tournures plus policées, revenant à des sujets d’ordre général qui ne prêtait guère aux faux-semblants. Des considérations sur l’état de la baronnie, sur les dernières nominations annoncées par le roi… enfin du classique somme toute.

Lorsque le seigneur d’Amaury le laissa, Hanegard mit le cap droit sur le buffet, bien décidé à répondre aux injonctions pressantes de son estomac.

Dommage…

A peine avait-il fait trois pas qu’il fut abordé par le maître de la guilde des orfèvres qui lui expliqua par le détail en quoi les taxes appliquées à sa profession étaient trop élevées pour permettre un commerce et des profits vraiment florissants. Noyé sous une avalanche de chiffres qui lui donnaient le tournis, le régent s’en tira avec une vague promesse de se pencher sur la question, et repartit avec un document où avait été rédigé une proposition de décret.

Pour se pencher, oui ça il allait se pencher… sur sa poubelle, afin de jeter ce papier !

Repartant à l’attaque du buffet, Hanegard eut cette fois ci le temps de faire quatre pas avant d’être de nouveau interrompu. A croire que les nuisibles… pardon, les nobles… se donnaient le mot où tenaient une liste gérant leur ordre d’apparition ! Pas étonnant, se dit le régent, que certains de ses confrères portent en permanence un masque de morgue et de mécontentement, ce devait être pour qu’on leur fiche la paix lors de ces occasions.

Enfin le bal s’acheva, et Hanegard pu s’éclipser discrètement. Pas trop tôt, sa patience était à bout. S'il comptait bien, il avait subi vingt-cinq demandes d’entretiens, une trentaine d’œillades, à peu près autant de discussions aussi banales qu’affligeantes, avait eu le temps de boire deux verres et de manger trois petits feuilletés. Un bilan assez classique pour ce genre d’événement. Et dire qu’il aurait pu passer la soirée avec sa chère Jena. Quel gâchis ! Quelle perte de temps.

Empruntant l’escalier d’honneur, le régent grommela à la vue des marches enfin réparées. Pas trop tôt tiens ! Ça lui éviterait de tomber de nouveau avec tout son état-major. Arrivé sur le palier, il salua le garde en faction, entra dans sa chambre et marmonna :

Je devrai faire interdire ces bals. Je préfère encore un combat contre un drow que d’y être convié.

Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Mer 21 Avr 2010 - 20:08

Malgré la bouffée d’air frais qu’elle prit dans la petite cour derrière les cuisines, Jena ne se sentit franchement pas mieux. Au contraire ce fut pire et c’est à ce moment là que les problèmes se présentèrent. Un domestique avait renversé une carafe de vin sur l’une des invités après s’être prit les pieds dans sa robe, une autre avait fondu en larmes dans les cuisines sans raison apparente. Valor était redescendu pestant de rage contre l’incompétence de la moitié des serviteurs réunis dans la cuisine. En clair, c’était un peu le chaos dans la cuisine.
Jena avait réussit à ce trainer dans la pièce, bien qu’elle n’en ait plus du tout la moindre envie. Alors que l’intendant commençait à lui hurler dessus pour passer ses nerfs, la jeune femme lui tourna le dos et claqua la porte de la cuisine derrière elle en sortant.

Elle avançait vers la chambre du régent, espérant qu’il ne soit pas dans la pièce. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que Monsieur avait décidé de se marier et qu’elle n’avait franchement pas envie de le voir après avoir entendu ça.
Seulement voilà, pas de bol, lorsqu’elle entra dans la chambre, Hanegard était déjà là, visiblement réjouit de retrouver le calme de sa chambre. Il n’avait franchement pas l’air de culpabiliser, ni même mal à l’aise. Peut-être ne s’attendait-il pas à ce que son amante soit au courant de sa petite affaire.

Le nœud qu’elle ressentait au creux de son ventre se serra davantage lorsqu’elle croisa son regard. Sa gorge se noua et elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Pourquoi donc chercher à épouser cette stupide noble ? C’était-il déjà lassé d’elle ?
En elle se disputait la colère et la peine, et chacun de ses sentiments faisaient trembler la jeune femme.

- Tu vas vraiment l’épouser ? demanda-t-elle dans un murmure.

Se rendant compte à cet instant qu’elle n’avait vraiment pas envie d’entendre la réponse, Jena baissa les yeux vers le sol et soupira.


- Non …en fait je ne veux même pas savoir.

Se dirigeant vers le lit, Jena attrapa sa robe de nuit qu’elle avait laissée là le matin même. Ses yeux se remplirent de larmes et sans un regard vers Hanegard, Jena regagna ses propres appartements par la petite porte de service.
Claquant la porte derrière elle, la jeune femme s’assit de son lit et laissa couler son chagrin.
Elle qui avait crut à l’entendre qu’il se sentait bien avec elle…encore des sornettes. Jamais un seul instant elle ne lui avait menti, ni même jamais caché ses sentiments bien qu’elle ne les lui ait jamais déclaré clairement et ouvertement.

Ce qui lui faisait encore plus de peine en cet instant, c’était de se rendre compte qu’elle n’était rien en comparaison de la fille du Seigneur d’Amaury…et que la jeune Danea était réputée fort belle. Il avait toutes les raisons de vouloir épouser une femme comme elle, noble de surcroit, comme lui.
Plus elle pensait que ce mariage pouvait sembler normal à bien des égards, plus elle se sentait mal.


- Pourquoi faut-il que je l’aime autant, murmura-t-elle à travers ses sanglots.

Cela aurait été tellement plus simple si elle n’avait pas été aussi attachée. Elle aurait pu partir, quitter Alonna, mais elle aurait pu aller au beau milieu des terres des elfes qu’elle n’aurait pu oublier l’amour qu’elle ressentait pour Hanegard.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Jeu 22 Avr 2010 - 6:45

La porte claqua derrière Jena avant même qu’Hanegard n’ait eu le temps d’ouvrir la bouche pour lui répondre. Il resta là pendant plusieurs minutes, hébété, essayant de comprendre ce qui venait de se passer. Les paroles amères et tristes de son amante résonnaient encore dans son esprit, et il tentait d’en comprendre la signification qui pour le moment lui échappait complètement.

Épouser ? Mais épouser qui ? De qui donc parlait-elle ? Hanegard ne désirait pas se marier avec quiconque, hors peut être avec Jena elle-même, comme l’idée l’en avait fortement titillé durant le bal et…

Le bal !

Les d’Amaury !

Danea !

Se levant d’un bon, le régent comprit brusquement ce qui se passait. Que ce soit involontairement ou par calcul politique, Tyriam avait du laisser passer des fuites au sujet de leur conversation lors du bal, fuites interprétées comme un projet de mariage. Tentait-il de lui forcer la main après avoir constaté que les sous-entendus et les allusions ne portaient pas ? Si tel était le cas, il y aurait des retombées ! Plus que tout, Hanegard détestait que des inconnus se mêlent de sa vie privée.

En tout cas, il devait une explication à Jena. La pauvre devait se croire trahie et abandonnée, d’où son comportement au premier abord incompréhensible. A la lumière des déductions qu’il venait de faire, tout devenait limpide. S’approchant de la porte qui séparait leurs deux chambres, il toqua et appela :

Jena ?

Pas de réponse, la jeune femme resta muette. Elle ne semblait vraiment, mais alors vraiment, pas vouloir le voir. En soi, c’était compréhensible, mais il fallait qu’il puisse s’expliquer avec elle pour dissiper cet affreux malentendu. Ouvrant la porte, le régent pénétra dans la chambre de son amante et demanda :

Jena, je n’ai jamais eu la moindre intention d’épouser Danea. Qui t’a dit une telle chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Jeu 22 Avr 2010 - 15:28

Se laissant tomber en arrière, Jena observa le plafond de sa chambre à travers ses larmes. La colère et la jalousie avait laissé la place à de la souffrance et de la déception. Comment avait-elle pu croire que cette vie qu’elle menait depuis plus d’un mois durerait ?
Les jours précédents, elle n’avait qu’une hâte, que la nuit arrive enfin et qu’elle puisse retrouver son amant. C’était les seuls instants où il était entièrement à elle. Les seuls moments de sa journée qu’elle attendait avec impatience.
Aujourd’hui elle avait l’impression qu’une énorme bourrasque avait tout emporté avec elle.
Quand elle entendit les coups frapper à sa porte, Jena n’eut aucune réaction. Elle n’avait pas du tout l’intention d’aller lui ouvrir. Mais cela n’arrêta pas Hanegard, qui pénétra dans sa chambre lentement, craignant presque quelque chose.
Que lui voulait-il encore ? Qu’elle le félicité ? Certainement pas. Régent ou pas, elle ne se priverait pas de le mettre à la porte.

Mais les paroles qu’il prononça été d’une toute autre nature. Légèrement agacée, Jena se redressa et s’assit sur le bord de son lit. Sans un regard elle répondit :


- Qui ? Mais tout le monde ne parle que de ça, murmura-t-elle amèrement, c’était l’euphorie dans les cuisines tout à l’heure, ils se réjouissaient tous pour elle…et pour toi.

Sauf elle.
Elle n’aurait pu parler plus fort sans craindre de fondre lamentablement en larmes. Il était déjà extrêmement difficile de se contrôle, alors elle n’allait pas en plus ajouter un niveau de difficulté.

Levant les yeux vers lui, elle ressentit une vive douleur dans sa poitrine. L’idée qu’elle allait le perdre était insupportable, mais pour elle, il était hors de question qu’elle soit l’amante d’un homme marié, et encore moins d’un homme dignement fiancé.
Alors pourquoi lui disait-il qu’il n’avait jamais voulu épouser Danea d’Amaury ? Ce qu’elle avait entendu dans les cuisines…elle ne pouvait pas l’avoir imaginée. Si c’était une odieuse manière de sa part pour la garder dans son lit un peu plus longtemps, il pouvait mettre les voiles tout de suite, car il n’était plus question de rien entre eux.


- Et puis, à les entendre, le projet était en discussion depuis quelques temps déjà…


Le reproche et l’amertume transparaissant dans sa derrière phrase se mêlait maintenant à la peine qu’elle ressentait. Son cœur lui avait fait si mal quand elle avait entendu les paroles du domestique…il semblait maintenant battre avec difficulté, il lui faisait mal à chaque battement.
Pourquoi ne pas lui en avoir parlé ? Elle aurait au moins pu se retirer avec élégance, mais là…l’apprendre par la bouche de domestique en extase, elle se sentait doublement trahie.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Jeu 22 Avr 2010 - 19:26

Les paroles acerbes de son amante blessèrent Hanegard. S’approchant, il vint s’asseoir au bord du lit à côté de Jena, qui détourna le regard pour ne plus le voir. L’attrapant par le menton, il la força à se tourner vers lui. Qu’elle soit de mauvaise humeur était compréhensible au vu de la situation, mais il fallait absolument qu’elle l’écoute.

Jena… Jena regardes moi.

La colère et la douleur se mêlaient dans les yeux de son amante. Si les domestiques lançaient déjà des ragots sur le futur mariage du régent, pas étonnant qu’elle ait subi un choc en les écoutant. De fait, jamais Hanegard ne lui avait parlé d’un quelconque mariage d’Etat comme cela aurait été le cas avec Danae pour une très simple raison… il n’y avait jamais pensé.

De fait, jusqu’au bal qui venait de se terminer, cette problématique ne le gênait en rien. Il n’était que régent d'Alonna, et non pas baron, les problèmes de lignée ne le concernaient pas. Mais l’attitude de Tyriam démontrait que d’autres, eux, y pensaient…

Je te jure sur la mémoire de ma défunte femme que jamais je n’ai eu la moindre intention d’épouse Danae d’Amaury !


Jena connaissant l'histoire de la première épouse du régent, elle savait que ce serment n'était pas fait à la légère. Une lueur d’incrédulité apparue pendant une fraction de seconde dans les yeux de la jeune femme, mais juste une fraction de seconde. Les germes du doute s’étaient profondément ancrées en elle et ne la quitterait pas aisément. Maudissant les serviteurs qui déblatéraient sur des sujets auxquels ils ne connaissaient rien, Hanegard tenta de nouveau de persuader Jena de l’infondé de ses idées.

Jusqu’au bal de ce soir, un tel projet n’était jamais arrivé à mes oreilles. Je ne nie pas que Tyriam d’Amaury m’en a parlé ce soir, mais je lui ai poliment donné une fin de non-recevoir. Il n’y a qu’une seule femme en ce monde que je désire épouser, et ce n’est pas Danae...

Le visage de Lilianna apparut à son esprit, souriant. Peut être n’était ce que son imagination, mais Hanegard se prit à penser que si sa défunte épouse le voyait en ce moment elle était heureuse pour lui. La voix du régent s’abaissa jusqu’au murmure lorsqu’il prononça les paroles qui allaient changer le cours de sa vie.

…c’est toi Jena.
Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Jeu 22 Avr 2010 - 20:13

Hanegard avait fait quelques pas vers elle. Visiblement, il n’avait pas compris qu’elle ne voulait pas le voir. Il s’assit même près d’elle, faisant monter encore plus son niveau d’énervement. Détournant la tête, elle voulait d’abord ignorer ses paroles mais avec une douceur inattendue il lui attrapa le menton et l’obligea à croiser son regard.
La promesse qu’il lui fit alors la surprit. Il n’aurait jamais prononcé de telles paroles à la légère, elle connaissait trop bien la triste histoire de sa femme. Elle baissa les yeux une fraction de seconde.

Elle ne demandait qu’à le croire, pourtant elle ne cessait d’entendre les paroles des domestiques. Ils étaient si sur de ce qu’ils annonçaient, et puis habituellement les serviteurs étaient les yeux et les oreilles de leurs maîtres au point de connaître tous leurs petits secrets.

Voyant visiblement que le doute n’était pas du tout dissipé en elle, Hanegard reprit, essayant de la convaincre. Et plus il parlait, plus elle le croyait.
Elle se rendait compte qu’elle avait été assez stupide pour croire des bruits de couloirs et pour….

Quoi…
Qu’avait-il dit…. Juste à la fin….

Qu’il n’y avait qu’elle qu’il désirait épouser…. ?
Le regardant avec étonnement, elle se demanda une seconde s’il ne se moquait pas d’elle, mais voyant son air sérieux, Jena sentit un énorme chamboulement en elle.


- Quoi….Tu es sérieux…


Il n’avait vraiment pas l’air de plaisanter. Mais un mariage…elle n’aurait jamais cru un jour entendre ce genre de paroles, prononcée pour elle, rien que pour elle.
Elle n’avait pensé qu’une seule fois au mariage, le soir même alors qu’elle était dans les cuisines. A cet instant elle avait quasiment tiré un trait sur cette idée, elle n’aurait jamais pu imaginer que son amant lui ferait une telle déclaration. Elle avait toujours cru qu’il refuserait d’épouser une autre femme, après tout il avait déjà été marié et elle pouvait comprendre. Et puis, elle réalisait que même s’il ne pensait pas sérieusement à l’épouser elle s’en fichait, c’était la plus belle déclaration d’amour qu’il pouvait lui faire.

Brusquement elle se jeta à son cou, basculant sur le lit. Ses larmes étaient éclairées par un sourire qui contrastait totalement avec l’expression qu’affichait son visage quelques minutes plus tôt. Le couvrant de baisers, elle se rendit compte qu’elle n’aurait vraiment pas supporté de ne plus être près de lui.
Se redressant légèrement, Jena plongea son regard dans celui de son amant, un sourire amusé dessiné sur ses lèvres.


- Tu es fou de dire des choses pareilles, je pourrais finir par te croire et tu ne pourrais plus te débarrasser de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Sam 24 Avr 2010 - 11:32


Le changement d’attitude de Jena fut aussi brutal que prononcé. L’instant d’avant, elle le fixait d’un air réprobateur et mécontent, persuadée qu’il se moquait d’elle depuis le début et ne l’avait considéré que comme une simple aventure, l’instant d’après elle se jetait à son cou et le faisait basculer sur le lit en l’embrassant fougueusement.

Se redressant légèrement, la jeune femme lui dit en souriant qu’il devait être fou de dire cela, que plus jamais elle ne le quitterait si elle le croyait. Fou ? oui, il était fou… fou d’amour… fou d’elle… après la mort de Liliana, il avait cru que le bonheur lui serait désormais refusé, qu’il devrait porté le poids de sa solitude et de sa culpabilité jusqu’à ce qu’une lame plus rapide que la sienne vienne achever sa tumultueuse carrière.

Et puis il avait rencontré Jena…

Souriant intérieurement, le régent se dit qu’au fond, Dame Camillia lui avait rendu le plus grand service qu’il soit, et mériterait presque d’être citée à l’ordre des héros d’Alonna pour son acte vertueux et désintéressé… euh pardon… pour sa tentative de conspiration lamentablement ratée, mais qui lui avait permis de rencontrer Jena.

Jena, qui avait su soigner les blessures de son âme et lui redonner espoir en l’avenir.

Peu importe ce qu’en dirait les « bien-pensants », peu importe ce qu’en dirait ses pairs. Peut être estimeraient-ils qu’un tel mariage serait déchoir de son rang, qu’un régent, fusse d’une simple baronnie frontalière, se devait de viser dans la noblesse pour trouver une épouse digne de son rang. Peu importe ce qu’en penserait Tyriam d’Amaury et Danae… encore que ces deux là, il lui faudrait les garder à l’œil par sécurité… peu importait l’avis de ses amis. Le monde entier se serait-il dressé contre ce mariage qu’Hanegard leur aurait fait un joyeux bras d’honneur avant d’aller convoler avec sa chère Jena.

Plongeant son regard dans celui de son amante, le régent sourit, le cœur emplit de joie.

De toute mon âme, de tout mon être, Jena, je veux t’épouser.

Un baiser… la douceur des lèvres de la jeune femme… à nouveau ce regard dans lequel il aimait tant à se perdre.

Acceptes tu de devenir ma femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Sam 24 Avr 2010 - 17:24

Voir ainsi sourire son amant était un véritable plaisir. Lorsqu’ils n’étaient que tous les deux, ils en venaient à oublier le monde autour. Comme maintenant.
Il semblait heureux, serein, comme s’il s’apprêtait à dire quelque chose qui venait de lui apparaître comme une évidence.
Ces mots il les prononça et ce fut un véritable choc pour Jena. Le baiser qu’il déposa sur ses lèvres n’était qu’un prétexte, une pause pour donner plus d’impact à la phrase qui allait suivre. Et ce fut une vrai réussite.
Le grand sourire qui illuminait le visage de la jeune femme était le témoin de la joie et du bonheur qui l’habitait à cet instant.
Pour le moment elle ne voyait pas tout ce qui aurait pu s’opposer à cet amour. Elle était sur son petit nuage, loin, très loin des gens malveillants qui ne verraient pas d’un très bon œil ce mariage.


- Bien sur que j’accepte, répondit-elle d’une voix émue.

Embrassant à nouveau les douces lèvres de son amant – désormais un peu plus que ça ! – Jena sentit son cœur devenir plus gros, battre plus fort. C’était un sentiment nouveau pour elle, plus fort que la passion qu’elle éprouvait jusqu’alors pour lui, c’était de l’amour. Mais un amour si fort et si pur qu’elle en avait presque mal au cœur, tant ce sentiment l’étreignait violemment.


- Pour le meilleur et pour le pire
! murmura-t-elle en riant doucement.

Le poids qu’elle avait ressentit durant toute la soirée, alors qu’elle craignait qu’Hanegard n’épousa cette Danae, s’était brutalement envolée. Elle respirait à nouveau.

Croisant le regard aimant de celui qui venait de changer sa vie, elle lui sourit tendrement. Elle qui avait été poussé dans le lit de cet homme par une femme sans scrupule, la pauvre Camillia allait se mordre les doigts en apprenant la nouvelle. Elle avait hâte de voir sa tête !
Mais pour l’instant elle ne souhaitait pas quitter les bras d’Hanegard, elle y était trop bien.

Pourtant le temps d’une fraction de seconde elle se souvint qu’il avait déjà été marié, une fois, et elle se rendit compte qu’il devait réellement l’aimer très fort pour lui demander de l’épouser. Étonnamment Jena n’éprouvait aucune jalousie envers la défunte femme de son amant, au contraire. C’était maintenant à elle de rendre cet homme heureux.


-Maintenant tu n’as pas intérêt de changer d’avis, c’est trop tard,
rajouta-t-elle en riant toujours.

Elle était loin de se douter qu’un peu plus loin dans la citadelle, un noble avait prit le refus du régent pour un affront et qu’il comptait bien se venger. Elle ignorait aussi que cet instant de bonheur, cette joie qu’elle ressentait, risquait d’être balayé d’un revers de la main par les manigances d’une jeune femme jalouse et machiavélique…
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Dim 25 Avr 2010 - 16:39

Tandis qu’Hanegard et Jena… fêtaient… leurs fiançailles dans le grand lit du régent, une réunion bien plus sinistre se tenait un peu plus loin dans la citadelle.

Dans les appartements de Tyriam d’Amaury étaient réunis quelques uns de ses « alliés », des hommes qui lui devaient tout et qui dépendaient de lui pour faire fructifier leurs affaires. La fille de Tyriam, Danae, était également présente, son beau visage déformé par la colère et la frustration. L’échec de son père lors de la discussion qu’il avait eu avec le régent lors du bal lui restait en travers de la gorge.

Le vieux commençait-il à faiblir ? Pendant des décennies il avait solidement tenu la barre mais… Danae attendait son heure depuis longtemps, sachant que le jour où son père ne serait plus apte à gérer au mieux les intérêts des d’Amaury, ce serait à elle de prendre la suite. Inutile de préciser bien sur la manière dont elle comptait remplacer son père.

Enfin pour l’heure elle était là pour écouter… et ronger son frein.

D’un geste, Tyriam demanda le silence et commença la réunion :

Mes amis, je comptais sur le bal de ce soir pour lancer les fiançailles du régent avec ma fille. Mais soit il est trop balourd pour avoir compris mes allusions, soit il est trop rusé et il a volontairement noyé le poisson. Je pencherai pour la deuxième hypothèse, car si c’est la première, nous n’aurons guère de mal à le manipuler.
Vous parlez d’or monseigneur,
répondit un marchand d’une voix mielleuse. Les changements politiques peuvent mettre en péril nos affaires et il nous faut prendre des mesures si elles sont menacées.

Un sale lèche-botte se dirent simultanément les deux d’Amaury, mais un lèche botte utile. Spécialisé dans la revente d’objets à la provenance… douteuse, le marchand disposait d’un réseau de revendeurs à travers tout le Nord du royaume.

Je suis heureux de voir que vous nous approuvez, maître Tanced. La question est : comment forcé le régent à épouser Danae ? Car une fois dans son lit…
…une fois dans son lit je ferais de lui tout ce que je veux, acheva la jeune femme avec assurance.

Un regard sévère de son père la coupa. Le vieux renard restait le maître pour le moment, et elle avait eu tort de dévoiler ses intentions personnelles trop rapidement.

Bien, la question est donc : pourquoi le régent renâcle-t-il ? L’alliance avec les d’Amaury ne se refuse pas sans une bonne raison. Il nous faut trouver laquelle.
Et cette jeune femme qu’il met dans son lit ?

Jena ? Elle était au service de Dame Camillia je crois.
Hmm, interroger Dame Camillia nous serait peut être utile alors.

Le silence s’abattit sur la pièce tandis que chacun réfléchissait aux impacts de mettre quelqu’un d’autre dans la confidence. Finalement, Tyriam trancha :

Nous l’inviterons à être des nôtres demain soir, d’ici là que chacun d’entre nous fouille le passé du régent. Trouvez ses points faibles, ses ennemis, ses désirs… tout.

Sur ces paroles, les conspirateurs quittèrent discrètement la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Dim 25 Avr 2010 - 19:37

Après leurs fiançailles riches en émotion, le couple ne pouvait que passer une nuit à la hauteur de leur amour. Ils avaient rejoint la chambre d’Hanegard et dans le grand lit où ils avaient coutume de dormir ensemble depuis plusieurs jours, ils se donnèrent l’un à l’autre avec la plus grande tendresse.

Ils étaient alors loin d’imaginer le complot qui se tramait dans leur dos, du moins pour le moment dans le dos d’Hanegard, mais cela ne tarderait pas à s’étendre sur Jena.
Lorsque la jeune femme ouvrit les yeux le jour était déjà levé, mais s’étant couchée très très tard, elle n’avait pas de quoi s’affoler. Dans la citadelle, tout le monde profitait de cette grâce matinée d’après bal.
Légèrement barbouillée, Jena eut besoin de quelques minutes pour se sentir mieux et quand elle tourna son regard vers son fiancé – ah ben faut dire les choses comme elles sont monsieur - elle ne put s’empêcher de sourire.
Passant tendrement ses doigts dans les cheveux d’Hanegard, elle vit ses yeux s’entrouvrir et elle l’embrassa amoureusement.


- Bonjour, murmura-t-elle en lui souriant, tu n'as toujours pas changé d'avis?

Riant doucement, la jeune femme posa sa tête sur le torse de son amant et se laissa bercer par sa respiration. Elle se sentait fatiguée, sûrement à cause de la nuit mouvementée qu'ils venaient de passer.

Hanegard comptait-il la laisser tranquille aujourd’hui ou allait-il la trainer dans la salle d’entrainement ? Elle aurait pu demander une sorte de congé pour évènement exceptionnel…non ?
Oui, en effet elle avait peu de chance d’arriver à le convaincre à moins que…
Roulant sur lui, Jena le couvrit de baiser en souriant.

Elle l’aurait à l’usure…quoi qu’elle n’était même pas sure de ne pas vouloir aller s’entrainer. Cela lui ferait peut-être du bien de se défouler un peu, même si elle ne s’était pas sentie bien à son réveil, elle ne voulait pas risquer de mettre en colère son sévère professeur d'armes.

Enfin…qu’ils aillent ou non s’entrainer, les baisers étaient toujours bon à prendre non ?

***

Plus loin dans le château, d’autres personnes s’étaient levées un peu plus tôt qu’eux. Une jeune femme glissait dans les couloirs, marchant lentement. Elle avait l’air de savoir parfaitement où elle allait. Elle frappa à une porte, attendit quelques secondes puis rentra dans une grande pièce. Une imposante femme était assise sur un large fauteuil et l’accueillit avec un grand sourire et une cascade de compliments.

- Que me vaut l’honneur de votre visite si matinale, très chère Danae.
- Nous devons parler d’une affaire qui m’intéresse Dame Camillia et vous seule semblez capable de pouvoir m’éclairer.

Les mots flattèrent la grosse dame et à son air réjouit, Danae sut qu’elle l’avait mise dans sa poche et qu’elle pourrait tout lui demander. Soupirant légèrement, elle fit mine d’observer le reste de la pièce.

- Je ne vois point votre demoiselle de compagnie, pourtant on m’avait assuré que vous étiez arrivée avec…que s’est-il donc passé ? demanda-t-elle d’une voix faussement inquiète et empressée.
- Oh, ma chère enfant, je ne veux plus revoir cette garce devant moi. Figurez-vous que….- elle marqua une pause oh, à vous je veux bien le dire, j’ai envoyé ma suivante satisfaire les plaisirs du régent dès le jour de son arrivée et figurez vous qu’il s’est entiché d’elle au point de la prendre à son service. La garce ne dépend plus de moi.
- Ma pauvre Camillia, c’est affreux ce qu’elle vous a fait. Vous devez vous sentir fort seule.
- Ne vous inquiétez pas pour moi très chère, mon désir de vengeance est un fidèle compagnon.
- Et bien dans ce cas nous pouvons commencer à discuter de choses sérieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Lun 26 Avr 2010 - 8:21

Hanegard se réveilla sous les doux baisers de sa fiancée, réveil plutôt agréable donc… Jena paraissait d’humeur taquine ce matin, et le régent se demanda si elle ne cherchait pas par hasard à esquiver la séance quotidienne d’entrainement qu’il lui imposait depuis plusieurs semaines. De fait, Jena avait fait des progrès spectaculaires et si elle ne constituait pas un défi pour un bretteur du niveau d’Hanegard, leurs duels étaient bien plus équilibrés qu’au début. La veille encore, elle avait réussi à le toucher, liant sa lame à la sienne et contrant rapidement son coup d’estoc.

Comme prévu, Jena utilisait sa vitesse là où Hanegard comptait plutôt sur sa force. Afin d’habituer son amante à combattre des adversaires plus robustes qu’elle, il s’était remis à utiliser des épées longues lors des entrainements. Jena, elle, combattait à la rapière ou au stylet, avec parfois une dague dans la main gauche. Sans être une bretteuse ambidextre confirmée, elle pouvait tout à fait combattre ainsi désormais, bien que ce style très particulier et très difficile de combat soit encore assez nouveau pour elle.

Mais ce matin là, elle ne voulait apparemment pas combattre ailleurs que dans leur lit. Évidement, la jeune femme trichait de façon éhontée, usant de son corps comme d’une arme bien plus dangereuse que toutes celles qu’elle maniait lors des entrainements. Lorsqu’elle lui mordilla les tétons puis commença à descendre plus bas, Hanegard sentait que la défaite était proche, qu’il lui faudrait bientôt baisser pavillon et implorer la grâce de sa tendre adversaire.
Après tout, ils n’avaient pas volé tout les deux une journée de repos… enfin de repos… je me comprends. Laissons-les à leurs joutes amoureuses et déplaçons-nous à quelques centaines de mètres de là, dans la ville même.

~~~~~~~~
Seigneur d’Amaury, c’est un honneur que de vous voir dans mon humble boutique.
Sommes-nous seuls ?
Oui, il n’y a que mon apprenti et je réponds de lui comme de moi-même.
Il vaudrait mieux Vasklav, tu connais le prix à payer pour ceux qui bavardent trop.

Le vieil homme fusilla du regard le noble. Il n’aima pas qu’on vienne le menacer dans son propre magasin, mais Tyriam payait rubis sur l’ongle. Recomposant son sourire mielleux, Vaskalv invita le seigneur à le suivre dans son arrière boutique, isolée dur reste du magasin, après avoir recommandé à son apprenti de s’occuper des clients.

Bien, que puis-je faire pour votre service ?

Tyriam d’Amaury réfléchit longuement avant de répondre. Il lui fallait jouer serré pour ne pas dévoiler ses cartes. Après tout, ce qu’il planifiait s’apparentait à de la haute trahison, ou si ca n’en était pas, cela allait en être sous peu.

J’ai besoin d’information Vasklav.
Je m’en doutais quelque peu en vous voyant venir seigneur.
J’aimerai en savoir plus sur les liens unissant notre nouveau régent et son intendante.
Jena ? Ils sont amants.

Le vieil homme ne donnait ses informations qu’au compte-goutte, et contre des espèces sonnantes et trébuchantes. Tyriam poussa un soupir exaspéré et sortit une bourse bien garnie qu’il tendit à son interlocuteur. Aussitôt le sourire s’élargit et Vasklav reprit.

Je les crois bien plus qu’amants. Je sais que le régent a interrompu sa tournée d’inspection suite à la réception d’une missive écrite par Sargril, le soir même de l’agression de Jena. Le contenu de cette missive m’est inconnu mais un soldat qui était là m’a affirmé que le régent a brusquement pâli en la lisant puis à abréger… pour ne pas dire plus… sa tournée.
Intéressant.
Attendez ce n’est pas tout…
Oui ?

Le sourire diminua… une nouvelle bourse d’or fit son apparition… le sourire revint.

Tous les matins le régent et son amante vont s’entrainer aux armes.
Vraiment ?
Oui, ils y passent au moins une heure.

Sans mot dire, Tyriam ressortit de la boutique. Il était préoccupé mais désormais il savait pourquoi le régent avait refusé de discuter d’un éventuel mariage avec Danae. Il était amoureux de cette petite garce ! Cette fille de rien qui s’interposait entre lui et le pouvoir ! Mais par les dieux, il n’allait pas laisser cette Jena bloquer longtemps ses ambitions !


Dernière édition par Hanegard Kastelord le Mar 27 Avr 2010 - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Lun 26 Avr 2010 - 17:25

Blottie dans les bras de son fiancé, Jena savourait le délicieux moment de bien être qui suivait toujours leurs joutes amoureuses. Mais son plaisir fut de courte durée. La jeune femme fut surprise de voir Hanegard se lever et s’habiller. Si lui ne voulait pas s’attarder au lit, elle, avait moins de scrupule à vouloir flemmarder un peu.
Cependant, son fiancé ne l’entendait visiblement pas de la même oreille. Il jeta sur le lit les vêtements qu’elle avait laissé la veille sur une chaise et lui adressa un sourire narquois.
Ah non il était hors de question qu’il la traine là bas… non, non, non et non….
Elle eut beau protester, crier, supplier, le traiter de tous les noms d’oiseaux, elle finit par se lever et s’habiller.
Mais elle ne comptait pas perdre aussi facilement. Elle continua donc de se plaindre des mauvais traitements qu’il lui infligeait, à elle pauvre femme fragile, jusqu’à ce qu’ils arrivent dans la salle d’entrainement.

Remontée à bloc, Jena saisit sa rapière habituelle et sa dague puis s’avança jusque dans le cercle d'entraînement. En face d’elle, Hanegard venait de dégainer sa longue épée et l’attendait, déjà en garde. Son visage s'était fermé, comme chaque fois qu’il devenait son professeur et elle ne supportait pas ça non plus. Elle se sentait de très méchante humeur alors que quelques minutes plus tôt elle nageait dans le bonheur.

Se mettant en garde à son tour, les deux adversaires échangèrent de nombreux coups sans que ni l’un ni l’autre n’atteigne l’autre, bien que Jena soupçonna son amant de ne pas se donner à fond.
Il lui avait appris à donner ses coups avec vitesse et aujourd’hui plus que d’habitude elle suivait à la lettre ce conseil. Esquivant un premier coup, Jena glissa rapidement le long du bras armé d’Hanegard, se retrouva le dos collé contre le torse de son adversaire, et avec une vitesse qui la surprit elle-même, elle donna un violent coup de genou dans le poignet d’Hanegard qui lâcha son épée. Peut-être que ce fut la surprise qui immobilisa son professeur, quoi qu’il en soit elle se retourna rapidement et plaça la lame de sa dague sous la gorge de son fiancé.


- Touché ! annonça-t-elle un sourire triomphant sur les lèvres.

Se rapprochant d’Hanegard, Jena se mit sur la pointe des pieds et déposa un baiser sur les lèvres de son fiancé. Elle tenait toujours fermement sa dague dans sa main droite et semblait apprécier cette situation peu banale. C’était la première fois depuis le début de son apprentissage aux armes qu’elle arrivait à désarmer Hanegard et, mieux encore à le tenir ainsi à sa merci.

Baissant sa dague le long du torse de son fiancé, Jena le regarda en souriant. Se mettant à nouveau sur la pointe des pieds elle déposa une multitude de baisers le long de sa joue, s’attarda sur son oreille qu’elle mordilla doucement puis redescendit le long de son cou.

- Humm….je pense que je vais y prendre goût !


Elle s’étonnait qu’il n’ait jamais profité de la situation, tout bon professeur qu’il était, il l’avait fait tomber à terre plus d’une fois et il aurait eut maintes fois l’opportunité d’abuser un peu de la situation, pourtant il ne l’avait jamais fait. Mais elle, elle ne risquait pas de laisser passer sa chance, surtout qu’il ne se laisserait plus avoir les prochaines fois.

Sa respiration se calma mais elle ressentit un pincement au niveau du ventre, une sorte de point de côté qui lui fit lâcher sa rapière pour qu’elle puisse appuyer doucement sur la zone douloureuse. Mais elle ne baissa pas sa dague pour autant. Comme plus tôt le matin, la douleur disparut au bout de quelques secondes et elle put à nouveau se serrer langoureusement contre son fiancé, la lame pointait sous ses côtes.


- Comme j’ai gagné ce duel….j’ai droit à quelque chose non ? son sourire s’agrandit lorsqu’elle vit Hanegard hocher la tête à contre cœur mais il se voila légèrement lorsqu'elle ajouta, alors laisse moi retourner me coucher, je suis épuisée.

Elle était prête à s’entraîner une heure de plus le lendemain, juste pour aller se recoucher maintenant. La nuit avait été courte et leur joute matinale combinait à cette demi-heure d’entraînement avait finit l’épuiser, d’autant qu’elle ne se sentait pas au mieux de sa forme depuis ce matin.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Mar 27 Avr 2010 - 7:39

Après avoir profité des douces attentions de Jena, Hanegard fit preuve de sa pire cruauté, d’un sadisme hors normes, d’une absence totale d’humanité !

Il l’obligea à se lever pour aller s’entraîner…

…ignoble non ?...

Le tournant du personnage serait-il en cours ? Va-t-il devenir un de ces génies du mal ? Va-t-il commencer à porter une grande robe à capuchon noirâtre ? À voir son visage se parsemer d’un profond réseau de ride ? Ses yeux vont-ils devenir d’un jaune bileux et malsain ? Il ne manquerait plus qu’il lance à son amante : « bien, Jena, je sens monter ta colère… prends ton arme ! Tu peux me terrasser avec la force de ta haine ! »

[Hanegard ayant commencé à étrangler le rédacteur de ce post pour l’inciter à se calmer, nous allons nous interrompre quelques minutes le temps qu’il reprenne son souffle puis nous continuerons…
…voilà voilà…
…il fait beau aujourd’hui…
…et puis il va faire chaud, c’est agréable…
…ah ca y est ? ca va mieux ? Bon alors reprenons. Encore toutes nos excuses pour cette interruption]

Donc notre régent favori ayant jeté sur le lit les affaires de Jena l’obligea à se lever, sourd aux supplications comme aux malédictions de sa victime. Emmenant son amante dans la salle d’armes, il prit son épée et se mit en garde. De fort méchante humeur, Jena prit sa rapière et sa dague, entra dans le cercle d’entrainement et attaqua d’emblée.

Parade, riposte, les coups s’enchainaient tandis que les deux duellistes ferraillaient. Hanegard était fier des progrès accomplis par la jeune femme qui lui donnait désormais du fil à retordre. Il savait pouvoir la vaincre lors d’un véritable combat, mais la résistance qu’elle lui procurait lors de ces entrainements le surprenait, et à plusieurs reprises il fut obligé de reculer d’un pas pour éviter un estoc particulièrement vicieux.

Alors qu’il plaçait une attaque, Jena utilisa la technique qu’il lui avait enseigné la semaine précédente. Pivotant sur elle-même, elle se plaqua dos contre son amant et lui flanqua un bon coup de genoux dans le poignet. La douleur l’obligea à lâcher son épée et il se retrouva avec la dague de la jeune femme contre la gorge…

Vaincu…

La multitude de baisers de son amante sur son visage et son cou lui apprirent que Jena était aussi heureuse que lui de cette victoire. Mais soudain le visage de Jena se crispa de douleur et elle baissa son arme… juste une courte seconde, le malaise paraissant aussi court que brutal. Un peu surpris, Hanegard n’eut guère le temps d’y réfléchir car sa fiancée se reprit vite et le taquina en lui demanda si elle n’avait pas mérité une petite récompense pour sa victoire…

Si bien sur elle l’avait et le régent hocha la tête en souriant pour le confirmer… puis déchanta. Jena désirait juste retourner se coucher. Dommage… mais il aurait sa revanche. Pour l’instant, il lui fallait se concentrer sur son travail, et annoncer leurs fiançailles.
Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Mer 28 Avr 2010 - 11:05

Jena avait bien vu que son fiancé était déçu, il aurait peut-être préféré qu’elle lui demande autre chose comme cadeau de victoire…et bien non. Ca lui apprendrait à la tirer du lit, à ne pas tenir ses engagements, car rappelons le Jena avait été dès plus persuasive pour éviter la séance d’entraînement de ce matin, monsieur le régent avait d’ailleurs bien profité de cette tentative, mais il l’avait quand même traîné dans cette fichue pièce malgré toutes ses supplications et….mais non je ne m’emporte pas…. (Respire)….bref, c’était bien fait pour lui.

Après un dernier baiser, Jena regagna les appartements qu’elle occupait avec Hanegard. Elle se laissa tomber sur le lit et s’endormie presque aussitôt, preuve qu’elle était complètement épuisée. Et puis cela n’avait rien d’étonnant. Elle avait passé le jour précédent à organiser un bal, elle était restée dans les cuisines jusque tard dans la nuit. Sans oublier l’état de ses nerfs après le bal lorsqu’elle était retournée dans ses appartements….et puis il avait bien fallut fêter cette demande en mariage dignement….
Enfin je ne vais pas m’éterniser sur le sujet, vous l’aurez compris, la pauvre Jena ne demandait qu’à dormir.


Alors qu’on aurait pu croire qu’elle ne se réveillerait pas avant des heures, et bien non, Jena ouvrit les yeux à peine une petite heure après s’être endormie. Elle se sentait déjà un peu plus en forme et elle ne tarda pas à se lever. Un petit tour dans la salle d’eau, une nouvelle robe qu’elle enfila puis elle sortit dans le petit vestibule et s’approcha de la porte menant au bureau. Il n’y avait aucun bruit de conversation, donc soit Hanegard était tout seul, soit il n’était pas là…
Poussant légèrement la porte, elle le vit penchée sur son travail derrière son imposant bureau. Il avait l’air très absorbé, mais elle se permit quand même d’entrer à pas de loup et de s’approcher de lui.
Lorsqu’elle fut près de lui elle posa sa main sur son épaule.


- Tu vas être occupé toute la journée ? J’avais envie d’aller faire une ballade à cheval dans l’après midi, aujourd’hui je n’ai pas trop de travail.

Elle se retint de dire qu’après tout elle avait au moins droit à une journée de repos pour la semaine horrible qu’elle avait passé à tout organiser pour le bal, heureusement qu’elle avait eut l’aide de Valor sinon elle ne s’en serait jamais sortit toute seule.

En fait elle avait surtout envie de passer un peu de temps avec Hanegard, en dehors de leur chambre…si vous voyez ce que je veux dire. Mais s’il ne voulait pas l’accompagner tant pis, elle demanderait à Clarys de venir avec elle. Aujourd’hui la citadelle tournait un peu au ralentie, elle n’aurait donc pas énormément de travail et pourrait s’éclipser une heure ou deux.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2027
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 40 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Dim 2 Mai 2010 - 15:42

Jena et Hanegard partirent moins d’une heure plus tard à cheval pour profiter d’un peu de solitude et fêter juste entre eux leurs fiançailles. Enfin seul… une discrète escorte veilla à établir un périmètre de sécurité tout de même, faut pas exagérer. Lorsqu’ils rentrèrent le soir, le régent annonça que le lendemain la cour devait se réunir afin qu’il puisse leur annoncer une nouvelle d’importance. Sourd aux suppositions et aux questions, il retourna dans ses appartements ou l’attendait son amante… et la suite de la nuit, vous pouvez la deviner tout seuls…

Le lendemain matin, Hanegard se présenta dans la grande salle d’honneur de la citadelle d’Alonna, là même où s’était tenu le bal l’avant-veille. Vêtu d’un tenue sombre à liserés d’or, à la coupe assez militaire, le régent d’Alonna alla s’asseoir sur le grand fauteuil de le première marche de l’estrade. Le trône placé sur l’estrade était réservé au baron et il avait toujours refusé de l’utiliser, rappelant qu’il n’était qu’un régent et non pas le maître légitime de ces terres.

La salle était remplie, toute la cour et toutes les personnes qui comptaient, ou croyaient compter, s’étant assemblées là. Levant la main Hanegard demanda le silence. Il avait réfléchi au meilleur moyen d’annoncer ses fiançailles toute la nuit, enfin lorsque Jena dormait, car lorsqu’elle était éveillée la jeune femme exigeait toute son... hmm... attention. Au final, il avait opté pour la franchise. Bien des gens seraient de toute façon outrés ou furieux de sa décision, alors autant les attaquer frontalement.

Messires et gentes dames, en ce jour je désire vous annoncer un événement qui marquera la vie d’Alonna, mais surtout la mienne propre.

Les oreilles se tendirent encore plus que d’habitude…

Je vais me marier avec…

Une nuée d’applaudissement se leva dans la salle, le coupant dans sa phrase, chacun ravi de voir que les rumeurs étaient exactes. Avec le mariage de Danae et du régent, le vieux d’Amaury va encore être plus puissant, se dirent les courtisans. Mais un observateur attentif aurait pu voir de l’inquiétude sur le visage de Tyriam, sous son masque habituellement impassible. Si le régent désirait finalement bien épouser Danae, pourquoi ne lui en avait-il pas parlé auparavant ? En vieux renard de la politique, il sentait venir une catastrophe.

Je vais me marier avec Jena

Pendant quelques secondes, on aurait entendu une mouche voler dans la pièce. Puis les officiers, Sargril en tête, éclatèrent en acclamations extatiques, imités par les gardes en faction qui frappèrent leurs épées sur leurs boucliers pour célébrer l’heureuse nouvelle. Le fait que le régent choisisse d’épouser la femme qu’il aimait et non pas celle que les convenances lui imposaient prouvait qu’il restait bien au fond de lui-même le commandant rude mais honnête qui les avait mené de victoire en victoire.

La cour, habituée à suivre le courant, se mit de la partie, de plus en plus heureuse lorsque la petite idée mesquine de la déchéance à venir des d’Amaury perçaient dans leurs esprits. Le vieux Tyriam était craint mais peu aimé, et enfin, après toutes ces années, une faille apparaissait dans sa cuirasse…


Revenir en haut Aller en bas
Jena Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Âge : 29
Date d'inscription : 23/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   Dim 9 Mai 2010 - 10:33

Cela faisait maintenant trois jours qu’Hanegard avait annoncé officiellement leurs fiançailles à la cour d’Alonna. Depuis les réactions avaient été multiples. Jena avait droit à un peu plus d’égard et de considération, lorsqu’elle entrait dans les cuisines, tout le monde la saluait ou la gratifiait d’un sourire. Durant les trois jours qui venaient de passer, elle avait été félicitée par un nombre incalculable de personne. Ils étaient tous ravis qu’un tel évènement se produise enfin dans la citadelle. Cela faisait tant d’années qu’il n’y avait pas eu de telles réjouissances à Alonna. Enfin, elle savait pertinemment que ce mariage ne faisait pas que des heureux. Cette annonce avait beaucoup déplut aux membres de l'aristocratie.

Ce matin là, Jena se leva plus tard que son fiancé. Celui-ci avait énormément de travail ces temps-ci, il se couchait tard et se levait avant même que le soleil n’apparaisse dans le ciel.
La jeune femme se prépara en énumérant dans sa tête les choses qu’elle avait à faire dans la journée. Bien sur elle devrait s’occuper de ses tâches quotidiennes, faire un tour aux cuisines, aller voir le travail des lingères, faire le point avec Valor… Bref, comme tous les jours, elle aurait droit à une journée bien remplie.
Alors qu’elle finissait de s’habiller, Clarys passa la tête à la porte. Elle venait comme tous les matins faire un petit brin de ménage dans les appartements du régent. Cependant Jena n’aimait pas avoir l’impression que la jeune chambrière était à ses ordres, aussi l’aida-t-elle à faire le lit et à ranger ce qui était à ranger.

Voyant que quelque chose n’allait pas dans l’attitude de Clarys, Jena posa le tas de draps près de la porte dans le panier en osier qu’avait monté la jeune femme.


- Qui a-t-il ? demanda-t-elle, tu es bien silencieuse ce matin.
- Et bien c’est que….cela fait plusieurs jours que je veux vous poser une question mais je ne sais pas comment m’y prendre…

Jena ne put retenir un éclat de rire. C’était bien la première fois que son amie avait du mal à lui poser une question. Depuis leur mésaventure avec Tarkel, les deux jeunes femmes s’étaient beaucoup rapprochées, lorsqu’elles n’étaient que toutes les deux, elles pouvaient parler des heures. Alors voilà une chose bien étonnante qu’elle n’ait pas trouvé le moyen de lui poser une question, surtout si cela faisait plusieurs jours qu’elle lui trottait dans la tête.


- Tu sais très bien que tu peux me poser toutes les questions que tu veux ! Aurais-tu des soucis ? As-tu besoin de quelques jours de repos ?
- Non, non rien de tout ceci….bon très bien, vous l’aurez voulu je me lance, prenant une profonde inspiration Clarys fixa son regard sur Jena, je voulais savoir quand vous aviez eu votre dernier cycle.

Voilà une question des plus franches. Devant le visage surpris de Jena, la chambrière reprit rapidement.

- Voyez-vous, depuis votre arrivée….enfin il me semble que….je n’ai pas l’impression que vous ayez eu….enfin….


Voyant que Jena ne lui répondait toujours pas, Clarys se sentit soudain mal à l’aise. Le rouge lui montait aux joues et elle commençait à triturer sa pauvre robe avec insistance.
Jena, elle, était perdue dans ses réflexions. La question de Clarys l’avait plongé dans une profonde apathie. La dernière fois….cela remontait à avant son arrivée. Si elle se souvenait bien s’était quelques jours avant son départ du manoir de Dame Camillia. Il y avait eut une dizaine de jours de route avant qu’elles n’entrent à Alonna….donc elle aurait du avoir son cycle….humm….à peu près deux semaines après son arrivée….et elle était à Alonna depuis une quarantaine de jours…
Non, elle n’avait jamais eu un seul retard, et là si son esprit acceptait encore de compter un peu, elle avait déjà une vingtaine de jours de retard…

Revenant à elle, Jena croisa le regard inquiet de Clarys.


- euh….je….et bien effectivement…depuis mon arrivée je n’ai….

Le grand sourire que lui adressa Clarys face à cette réponse fut encore plus déboussolant. Elle était totalement perdue, pourtant son cerveau analysait parfaitement la situation et il lui criait bien fort le résultat de tous ses calculs.

- Si l’on me cherche, je serais dans la salle d’entraînement.

Sans un mot de plus Jena quitta la chambre et avança rapidement vers cette fameuse salle. Il fallait qu’elle se défoule, qu’elle ne pense plus à rien. Il y avait surement une erreur dans ses calculs et lorsqu’elle pourrait à nouveau réfléchir normalement, elle trouverait cette erreur.

La salle était vide, tant mieux. Elle se dirigea vers les étagères remplies d’armes, attrapa sa rapière et commença à s’entraîner sur le pauvre mannequin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal & intrigues [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal & intrigues [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bal & intrigues [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Serramire :: Baronnie d'Alonna-
Sauter vers: