AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Asséieur Arétrian.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hans
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1666
Âge : 26
Date d'inscription : 19/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: L'Asséieur Arétrian.   Ven 3 Déc 2010 - 23:52

[Ce topic se situe à la 4ème semaine de Favrius, soit au milieu approximatif de la période du Voile]


__Le peuple Missédois, rongé par la peur du Divin, en ces jours ayant déjà nombreux vu la présence de Nééra, et pris par le mal qu'indirectement avait causé la Déesse, ne virent guère d'un bon œil flotter le gonfalon du Goupil de gueules, que déjà dans ce pays, on disait qu'il était violeur de dame, et pilleur de châtelets. Là où la rumeur était passée, et sans aucun démenti du baron, on causait presque de l'Arétrian en ennemi (ayant accompli moult gran fuisson d'actes de guerre !).
__Ainsi, cachin-caha, bien aidé des sergents massiers mis à sa disposition, le héraut à la livrée frappée des armoiries arétriannes tailla son chemin parmi la plébe Missédoise. S'il avait eut affaire à quelques coquins, par des sentiers mal famés, il était notable qu'une foule hostile fut plus menaçante. Toutefois, là où les masses se levaient, il n'y avait guère besoin de les abattre, car le serf, s'il est farouche, n'en est pas moins un lâche. Aussi les coursiers arétrians arrivèrent à bon port, dans le Castel de Missède.

__Voyant devant lui, assis sur son trône, la face maladive du baron, et l'absence de sa promise, le héraut se sentit des élans de Stentor ; sa belle voix allait retentir puissamment, et faire vaciller ces murs aussi friables que leur détenteur !
__« Sa Grandeur Anseric, Comte d'Arétria, et Seigneur des Marches de Rochepont, salue son voisin et parent, Son Honneur Viktor, le Baron de Missède, et lui transmet de bien aimables vœux de bonneté, pour son union avec Dame Iseult Séraphin, sa cousine ! », entamma-t-il à plein poumons, jubilant d'entr'apercevoir la figure outrée des courtisans. Ce qui pouvait paraître comme un impair des plus malhabile demeurait être une manœuvre on-ne-peut plus insultante, de la part du Comte, pleinement au fait des déboires conjugaux de son ennemi. S'il avait été là, Anseric se serait pourléché des vivats de la cour Missédoise.
__« Sa Grandeur Anseric demande, au nom de la grande justice, et de la bonne entente entre parents, aussi exprimerais-je céans ses volontés, lui à qui grand mal a été fait dans le pays Missédois. Tout premièrement, Il exige que soit portés et remis devers lui capitaines et sergents de l'office dite des "Gardes de la Bibliothèque", ainsi que capitaines et sergents de la garnison du fief d'Ybaen. Le Comtissime exige en outre que lui soient remis en mains propres toutes bières contenant les corps des défunts Arétrians, morts sur les rives du lac d'Afayel, et à titre de deuil, la somme de trois mil écus par preux, mil et deux cents pour leurs écuyers, et trois centaines pour leurs pages et valets. Est exigé la prompte libération, et le retour immédiat, des hommes faits prisonniers, ce sans rançon aucune. À titre de garance des bonnes volontés de son Honneur le Baron de Missède, il lui est demandé à titre d'otage le seigneur d'Ybaen, ou un proche parent. Dernièrement, par ma bouche le Seigneur au Goupillon souhaite que vous portiez devers lui, vous et vos féaux impliqués, les plus plates excuses, fassiez amende honorable, et couchiez ce sur le vélin.
__« Sa Grandeur mon Maître vous enjoint à la clairvoyance, et souhaite ardemment que vous acceptassiez ces présentes exigences, et prie que les cinq vrais Dieux veillent sur son bon cousin. »



Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: L'Asséieur Arétrian.   Sam 11 Déc 2010 - 15:39

Arétria.

Le héraut regarda la château bouffis d'orgueil avec un air de dédain. Il n'y avait vraiment que les arétrians pour se complaire ainsi dans ce genre de bouffonnerie architecturales. Ce château était d'ailleurs tout à fait à l'image de son propriétaire. Un véritable mastodonte. Un titan digne des anciennes légendes. Le colosse quasi divin qu'on adorait et représentait partout comme un modèle de force et de virilité.

Mais d'une effroyable platitude de comportement. Et d'une banalité à pleurer.

Les bâtisseurs arétrian ne savaient que poser les pierres les unes sur les autres sans le moindre style. Certes, on ne pouvait dénier la robustesse de leurs forteresses. Mais elle semblait obèses.

Dans ce même sens était Anseric de la Rochepont. Comme les bâtisseurs de la forteresse n'avaient fait que poser les rocs, il était sans le moindre doute née des coups de butoir vigoureux d'un de ces rustres du nord.

Né la flamberge à la main à n'en pas douter.

Enfin bref. Il se trouvait là devant l'autre ruminant et prit la parole en clamant d'une voix forte.


« Mon Maître, Viktor de Missède, quatrième du nom, Baron et Seigneur de Missède, vous salue Comte Anséric de la Rochepont. La peine le navre de se faire ici le porteur de mauvaises nouvelles concernant votre cousine Dame Iseult Séraphin. »

On se mit à murmurer parmi les nobles d'Arétria. Qu'est-ce que cela pouvait bien signifier. Certain d'avoir toute l'attention, le héraut enchaina rapidement.

« La peine le navre de perdre une parenté aussi glorieuse que la votre. Mais le comportement indécent de Dame Iseult qui, de son propre aveux, déclara avoir avec le sieur Aetius d'Ivery percé son hymen, puis sa fuite honteuse, lui on valut d'être disgraciée aux yeux de monseigneur de Missède et de voir ses fiançailles brisées. »

La stupeur parcourut les rangs des arétrians. Quel genre de femme était donc la cousine du sire de la Rochepont? Elle avait salit à jamais son honneur. Elle ne méraitait en rien l'attention du comte. Mais déjà, le héraut de Missède enchainait. On ne pouvait là reprocher nulle insulte au baron qui s'excusait platement d'être le porteur de si mauvaises nouvelles. Il ne faisait qu'énoncer un fait.

« En outre. Voilà la réponse que nous, Viktor de Missède faisons à vos conditions pour la bonne entente de nos terres par la voix de notre héraut. Vos hommes captifs vous seront rendu sans rançon ainsi que toute bières contenant les dépouilles de vos hommes tombé. Pour se qui est des autres conditions. Nous nous sentons outragé de honteux comportement des hommes d'Arétria qui, arguant les lois de l'hospitalité, s'introduisirent en notre demeure du la Afayel ou il leur fut servit le pain, la viande et le sel. Pour ensuite violer le respect du à un hôte. Ainsi. Nous, baron et seigneur de Missède ne verserons nous nul écus pour les arétrians victime de cette félonie. Pas plus qu'il ne sera livré à votre courroux le moindre prisonnier qui hardiment vous ont combattu pour sauver leur vies et accomplir leur devoir. Se pour quoi nulle ne devrait être punis. Nulle excuse ne sera présentée. Par le verbe ou le vélin. Mais vous aurez à répondre de l'insulte qui nous fut faite. Aussi. Bien conscient que cette crise ne peux se résoudre de cette façon. Nous, Viktor de Missède, offrons un duel au Sieur d'Arétria. Qu'un champion de Missède et un champion d'Arétria se rencontre en une terre n'ayant nulle partit en ce dramatique conflits. Et que sous le regard des Cinq ainsi que celui du seigneur les lieux, le sort décide. Que votre ire ou la notre soit lavée dans le sang du perdant. Les Cinq décideront de celui qu'il conviens de repaitre par la mort de l'autre champion. Mais, qu'en cas de victoire d'un camp ou de l'autre, nulle autre compensation ne pourrait être exigée de l'une ou l'autre des partis. Nous, Viktor de Missède, quatrième du nom, Seigneur et Baron de Missède en appellent à votre sagesse. Puisse les Cinq veiller sur vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Hans
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1666
Âge : 26
Date d'inscription : 19/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: Re: L'Asséieur Arétrian.   Sam 11 Déc 2010 - 23:34

__Lambinant avec nonchalance dans son trône de granit, Anseric venait d'offrir à son interlocuteur un édifiant spectacle de rictus, révélés par la lumière des vitraux avec un sens quasi-artistique. Si cette série de mimique déplaisante avait peut-être amusé le héraut missédois, la suite se chargerait d'arracher à ce gandin son arrogant sourire. À mesure que la rumeur montait parmi les pairs arétrians, ce devaient être les sueurs froides qui grimpaient au dos de ce pédant émissaire !
__Car il était magnanime, Anseric mit fin aux turpitudes assaillant son outrecuidant interlocuteur. Ponctuant ce silence d'un glaviot, l'Arétrian beugla sauvagement le nom de ses clercs, qui, sous cet insoutenable barrissement repris en chœur par les voutes, obtempérèrent de bon aloi.
__« Écoute, laquais, et notez, vous autres ! », intima l'homme, laissant aller libre cours à sa voix de Stentor « Vous rapporterez au Baron votre maître ma cruelle déception de le savoir résolu à ne point faire amende honorable, pour ses multiples filouteries, et les mauvaisetés de ses gens, qui ne sont que tire-laine et coupe-jarret. Vous lui transmettrez également, que dans ma bienveillance, reprit il, parangon d'ire et d'orgueil, je, Comte d'Arétria, donne huitaine au Baron votre maitre pour qu'il satisfasse aux conditions précédemment exigées, sans quoi il lui en coutera. »
__Repus en fierté de ne point voir leur seigneur s'acornardir, les vassaux arétrians laissèrent couler leur approbation par une rumeur rampante. Hélas pour le héraut, au faible de son statut d'agent, les refus du Baron n'avaient pas tout à fait masqué les insultes initiales. Alors qu'il s'apprêtait à congédier le cloporte, Anseric se retint, et, au grand dam de son interlocuteur, se leva. Avant même de parler, l'Alcide fit trois enjambées, et fut sur son adversaire. Il s'en suivit l'admonestation de vigoureux soufflets gantés de fer, et la carcasse du messager fut rejetée contre le sol froid de granit.
__« Vous vous introduisez dans MON donjon, insultez MA parente, après tous les tourments que vous lui fissiez endurer, faquin ! », éructa le Comte, s'adressant directement à son baron d'ennemi, à travers la personne du héraut. « Quelques jours de pilori sauront rappeler à Missède ce que je réserve aux pendards salissant mon nom. »

__À la sortie de l'entretient, le cylindre contenant le message à l'adresse du Missédois enfoncé dans la bouche du malotru, afin qu'il "n'en sortoit plus auxcunes meschantes pasroles". L'homme dut s'accommoder de cette gênante excroissance, durant les jours de place publique, où, lié aux bras et à la tête, il fit connaissance avec la charmante gueusaille arétrianne. On le laissa finalement repartir, après cinq nuit de pilori, afin qu'il remette à son maitre un cylindre désormais couvert de bave.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Asséieur Arétrian.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Asséieur Arétrian.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie a soif de savoir [Terminée]
» On ne choisit pas toujours... [Suite]
» Course... Assée matinale. {Feat. Alex Parker
» Marie d'Assérac のrechercheuntitre
» L'assèchement des marais de Bourgoin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: