AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Home, sweet home. [PV Nakor][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Celindel de Delebrimir
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 143
Âge : 21
Date d'inscription : 07/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1142 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Home, sweet home. [PV Nakor][Terminé]   Jeu 11 Juil 2013 - 8:34

Beaucoup de temps avait passé depuis que Celindel avait fermé les portes du Firmament pour se rendre à Alëandir, où il avait organisé un immense déménagement de ce qu'il restait de ses affaires. Parmi ces dernières, des manuscrits, des outils magiques, des recherches et des notes personnelles, son mobilier, tout ce qui lui appartenait était la propriété du Firmament à présent. Plusieurs semaines s'étaient écoulées, et d'autres encore car le voyage d'une caravane de plus d'une dizaine de chariots était long et fastidieux. Cependant, le vieil Elfe s'était muni d'une escorte lourdement armée et entraînée, car il n'était pas un secret que les hostilités entre les Drows et les Elfes reprenaient à nouveau sur le front d'Ardamir. Mais rien ne fut à craindre, Celindel emprunta une voie longue mais sûre, en prenant par l'Ouest de l'Anaëh, longeant la frontière de Serramire, avant de s'engager sur les côtes d'Alonna, puis vers le Sud, vers Naelis.

Finalement, rien ne vint perturber la caravane, qui, une fois arrivée à destination, commença à décharger ce qui était amené sous les directives de l'Elfe, qui bientôt interpela le premier mage venu, lui demandant d'aller quérir le Magistère. Cela faisait bien longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus, et le Millénarium avait besoin de se tenir informé de la situation et des récents événements qui avaient animés la Guilde au cours des dernières semaines.


Dernière édition par Celindel de Delebrimir le Mar 16 Juil 2013 - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Home, sweet home. [PV Nakor][Terminé]   Jeu 11 Juil 2013 - 20:59

Nakor était revenu du Nord depuis quelques temps déjà, Celindel avait donc prit son congés et s'était rendu dans sa résidence privée afin de la vider de son mobilier pour venir définitivement s'installer à l'Aurore. Nakor n'en avait pas fait de même, dans sa vieille, très vieille et ancienne maison, il n'avait qu'une chaise à bascule, une cheminée un ou deux meubles bien vide et donc pas grand chose qu'il n'avait déjà ici. Il n'avait donc pas entreprit un tel voyage, il était plutôt parti faire le plein de recrus et se faire connaitre chez les nains et dans la Péninsule. Il gérait donc le quotidien, commençait les entrainements de méditation, l'entente entre les races qui n'étaient pas évidente à mettre en place. Les choses se faisaient lentement et le temps passa.

Celindel finit bien évidemment par revenir, tout semblait aller au mieux et dés qu'il fut à vu, les membres de la guilde se mirent en branle afin d'aider le convoi à terminer son installation. Celindel demanda à ce que l'on appelle le Magistère et un jeune élève parti comme un dératé pour aller voir le maitre dans son bureau. Il frappa et ouvrit sans attendre. Nakor qui était occupé à finir de rédiger un ordre de mission, leva la tête et fronça des sourcils, les yeux méchants

"Et bien? On ne frappe pas à la porte foutu bon sang de pale sang bleu?"
- Je vous supplie de me pardonner Magistère, le Princeps de Delebrimir vous fait mander, il vient d'arriver de son long voyage.
- Bien ... j'arrive fieffé gourgandin!"

Le pauvre élève parti encore plus vite qu'il n'était venu, souhaitant échapper au courroux du maitre de la guilde. Nakor quand à lui se leva tranquillement et dit tout haut

"Il faudra que je me souvienne de donner des petites leçons de savoir vivre dans cette fichue guilde, sans quoi on viendra me quérir dans mon bain sans prendre garde à rien de rien. Sacrée jeunesse."

Puis le magicien tendit le bras, son bâton vint en lévitation s'y nicher et le sorcier descendit les escaliers et traversa les grands couloirs. Il arriva alors que Celindel donnait ses ordres et demandait qu'on fasse attention, très attention, fichtrement attention. Le vieux sorcier se mit à sourire d'une oreille à l'autre et prit la parole en elfique

"Mais qui donc ose amener ici tout ce bric à brac de malheur?"

Puis quand Celindel vit le vieux fou, celui ci se mit à rire et tendit ses bras, s'attendant à recevoir un ou deux mots bien placés avant de lui donner l'accolade. Lui laissant une main sur l'épaule droite, Nakor planta son regard dans celui de son ami

"Il est bon de te revoir ici Celindel! Aller, laisse les faire, ils feront au mieux. Montons dans mon bureau veux-tu? J'ai des choses à te dire."

Nakor n'attendit pas et emboita le pas de force à son ami elfique et remonta les marches. Une fois dans le bureau, le Magistère invita son collègue à prendre un siège et déboucha une excellente bouteille de vin elfique désaltérant car très frais et fruité. Il le servit dans un beau verre en cristal et prit lui même place dans son bureau. Il trinqua puis montra toute la paperasse qui s'étalait

"Nous commençons à avoir quelques membres dans la guilde, certains sont désormais assez dégourdis pour se trouver quelques petites missions et je passe ma journée à lire des contrats et des comptes rendus de mission, des lettres de paiements et ainsi de suite. Cela s'annonce au mieux mon cher ami. Mais un vent nouveau souffle sur notre quartier général et avec lui viennent des rumeurs que tu as peut-être entendu mais que je peux te confirmer comme étant plus que présentes et vrais. Les elfes se mettent en mouvement. J'ai récemment reçu ici même un jeune guerrier elfe se disant de "l'armée d'Anaëh" en mission un brin rapide dans le coin ... je te laisse imaginer ce que cela peut signifier, surtout avec ce que j'ai vu et entendu dans la bouche même de la gardienne de Kÿria. Mais il semble aussi que les imbéciles de mages de l'Arcanum ont perdu le contrôle d'un sortilège très puissant Celindel ... le régent est mort!"

Nakor releva le visage, avec toute la sévérité dont il pouvait faire preuve.

"Dans cette folie et ce manque de maitrise, ils ont emporté Aetius d'Ivrey, et les deux enfants de feu Trystan de Diantra. La dynastie des Fiiram est brisée, plus personne pour prendre le trône de manière généalogique directe. La péninsule risque de s'ouvrir sur une nouvelle période de trouble si les négociations entre nobles n'aboutissent pas rapidement ... et si nous savons ce que Diantra perd, nous ne savons pas ce qu'elle va gagner. Je dois me rendre là bas ... seul. Si les magiciens sont responsable de la chute des Fiiram, nous risquons, sans rien faire, de permettre qu'à jamais les sorciers soient stigmatisés, ce qui est intolérable. Je dois partir d'ici ce soir pour arriver à temps. Y'Shahinn est aussi dans les murs, je vous laisse donc la guilde quelques temps. Mais avant cela, de ton côté, quelles nouvelles mon ami?"

Le magicien venait de délivrer ses dernières informations majeures. Il attendait de voir ce que Celindel allait corroborer ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Celindel de Delebrimir
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 143
Âge : 21
Date d'inscription : 07/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1142 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Home, sweet home. [PV Nakor][Terminé]   Dim 14 Juil 2013 - 19:47

Celindel profita des brèves réjouissances dues aux retrouvailles entre Nakor et lui même. Sous le spectacle de l'importation des biens apportés par l'Elfe, les deux mages profitèrent d'un répit de la grande porte pour se faufiler à l'intérieur, et entamer l'ascension de l'Aurore. Au bout des redoutables cinq premières marches sur près d'une centaine, Celindel, essoufflé, attrapa Nakor au bas de la robe et, entre deux soupirs d'épuisement, murmura :

« Tu sais, Nakor, ce serait plus facile si on installait des mécanismes destinés à monter des personnes. Comme ça, on ne mourrait pas de fatigue dans les escaliers, et les portes seraient tournés sur le précipice, et, attention écoute bien...une porte sur le précipice pourrait donner l'opportunité de construire un étage supplémentaire ! »

Les deux souriaient. L'un d'un sourire emprunt d'une impression de génie, persuadé d'avoir inventé l'eau chaude, l'autre d'un sourire un peu moins persuadé de ce fait. Le « Je suis un génie » face au « Il est un peu fou », retranscrits dans les sourires, les accompagnèrent jusqu'au sommet, où après s'être fait servi un verre de vin auquel il goûta prudemment d'un cul sec, il entreprit de répondre à son ami. Celindel s'essuya doucement le front, puis après avoir pris un semblant d'air pur, entama une longue tirade.

« C'est la merde, Nakor. L'Anaëh est une nouvelle fois en proie à l'instabilité sociale et politique comme tu l'as souligné, beaucoup murmurent l'établissement d'un nouveau front. Sur le côté social, il se murmure beaucoup de choses sur la Gardienne de Kÿria, mais je me suis pas attardé sur la chose. Je n'ai pas cherché à reprendre contact avec des amis, pour la simple raison qu'ils ont sûrement mieux à faire. Crois moi, l'Anaëh n'est pas une carte à jouer pour le Firmament, bien qu'entre nous je pensais que ce serait notre meilleure carte. Bien que la mort d'Aetius ne soit pas pour le Firmament une mauvaise nouvelle, et que tu affirmes que c'était un accident, je me range de ton côté pour ton initiative. Si ce n'est pas déjà le cas, une chasse aux mages débutera et sera le prétexte affiché pour justifier les pires massacres. »

L'Elfe prit une pêche dans le panier à fruit, et après l'avoir malaxé pour en tester la mûrie, il croqua dedans. Il se leva, semblant pensif un instant. Nakor était difficilement surpris, mais il connaissait le côté machiavélique de Celindel. Ce dernier le regarda, et reprit la parole.

« D'un autre côté, Nakor, ces poursuites si elles ont lieues, ne nous seront que bénéfiques. Nul n'osera empiéter sur le territoire de Naelis, et notre chère Aurore sera un refuge de taille pour tous les mages persécutés. Nous aurons à veiller que leur désir de vengeance reste hors de nos murs et nos rangs croîtront comme jamais. C'est un mal pour un bien, et n'interprète pas mal mes dires, Nakor, mais force est de reconnaître que chaque Bien est le résultat d'un Mal proportionnel. Je ne le dirais pas si je n'avais pas confiance en toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Home, sweet home. [PV Nakor][Terminé]   Lun 15 Juil 2013 - 19:46

Nakor qui s'était lancé comme à chaque fois avec beaucoup d'entrain dans l'escalier, lui qui aimé tant monter les marches, senti que sa robe s'était bloquée quelque part.

"Mais qu'est-ce que ... "

Puis il se retourna et pointa un regard dubitatif sur un Celindel essoufflé. Le sorcier fut d'abord interloqué puis un brin amusé et enfin ... un peu ... et bien comme toujours avec Celindel et ses idées novatrices. Il se mit à sourire, pour essayer par ce petit manège, de lui faire comprendre que cela n'était pas forcément la meilleure idée qu'il ait eu. Mais comme le sourire ne suffit pas, le sorcier, se mit à glousser et ajouta à sa suite

"Mais enfin Celindel, et qui monterait ce monteur de personne? Qui tirerait de toutes ses forces sur des roues ou des poids à bascule, afin de surélever jusqu'à la bonne hauteur, les gens nombreux qui seraient trop heureux de ne pas avoir à se fatiguer? Et puis tu ne voudrais pas que nous transmettions malgré nous l'idée farfelue qu'il est mieux de ne faire aucun effort pour parvenir à ses fins? Je veux des mages aux jambes musclés, qui arpentent le monde sans jamais se fatiguer!"

Pendant qu'il prononça sa dernière phrase, le sorcier souleva sa robe quelque peu et montra sa belle jambe desséchée par le temps et les centaines de milliers de lieux parcourues avec! Il termina de monter les marches huit par huit et arriva enfin à son bureau, Celindel à ses trousses. Il lui offrit à boire et se mit à parler. Evidemment la réponse ne se fit pas attendre et le Millénarium parla franc et direct. Puis comme pour mieux réfléchir, il prit un fruit et se leva, pendant que Nakor se voyait confirmer ses pires craintes quand à la stabilité dans le Nord-est. Puis il étrécit son regard en suivant le raisonnement de son estimé collègue. Il se passa ensuite la main sur la barbe, dans un silence de plomb, fit la moue et répondit à sa suite

"J'y ai déjà pensé Celindel, dés l'instant où j'ai appris la rumeur de la mort d'Aetius dans une explosion magique, je me suis laissé dire que les arcanistes allaient souffrir et sans doute être persécutés. Certains vont se cacher, mais si j'apparais aux yeux de tous ... en espérant éviter au maximum les ennuis et tout ce qui va avec les bruits qui courent ... peut-être que certains me suivront ou commenceront au moins à se poser des questions. Je ne peux pas accepter que les sorciers innocents soient tués par la plèbe parce que le tout un chacun a peur de ce qu'il ne comprend pas ... un ramassis de crétins et d'imbéciles heureux ... il est donc temps de se faire plus grandement connaitre Celindel et comme la Péninsule est mon terrain, je ne dois pas perdre un instant!"

Nakor se leva à son tour et fouilla dans sa barbe pour en sortir son étoffe qui lui servait de tapis volant quand il activait ses pouvoirs de maitre de l'air. Il la trouva enfin et la sorti d'un grand geste théâtrale tout en terminant ainsi

"Le temps presse mon ami et j'aurai aimé passer plus de temps avec toi. Nous discuterons une autre fois des corrélations intrinsèques entre le mal, le bien et ce qui en résulte. Je ne sais pas si je reviendrai avec des mages en herbe dans mon sillage mais notre guilde va vivre pleinement et de plus en plus! Jusque là, j'espère que vous n'allez pas tout faire exploser ici dans une de ces expériences que vous appréciez tant toi et Y'Shahinn. Le régent est mort dans une de ces expériences, que cela ne vous donne pas trop d'idées!"

Le magicien sourit ouvertement, content de son petit avertissement. Il attendit de voir ce que Celindel répondait à tout cela, afin de correctement clore la discussion en y répondant si cela était nécessaire. Puis il activa sa magie aérienne, monta sur son vieux tapis et parti par la fenêtre, dans un courant d'air si puissant que les papiers s'envolèrent dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Home, sweet home. [PV Nakor][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Home, sweet home. [PV Nakor][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Royaume de Naelis :: L'Aurore-
Sauter vers: