AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 506
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Dim 5 Juil 2015 - 22:31

Enfin l'humain semblait commencer à se poser les bonnes questions. Un peu trop tard cependant. Parler. Parler. Toujours parler. Avide d'un autre langage, l'elfe noir ne répondit qu'en s'approchant un peu plus pour poser ses paumes sur le torse de l'archer... Ce que l'archer eu l'air de très bien savoir interpréter.

La nuit se referma sur eux. Malgré son joli pari, se laisser dominer par qui que ce soit n'était pas vraiment dans la nature de Krish. Jadis, son mari la comparait à un Fern... Et il n'avait peut-être pas totalement tort. Elle cherchait les limites de l'humain en usant de tout son savoir-faire. Elle le défiait jusque dans ses regards tout en gouttant la chaleur de sa peau. S'attendant à bien peu de résistance, elle découvrait dans un mouvement que l'archer avait un peu plus de volonté qu'il n'y paraissait. Prise aux jeux de leur désir, elle les poussa d'autant plus loin, arrachant chaque souffle roque d'Hendrick, chaque mouvement d'emportement, chaque regard sauvage comme une nouvelle victoire. Une nouvelle vague de plaisir.

Lorsque leurs corps se tendirent pour la dernière fois et que leurs lèvres se séparèrent en des souffles erratiques, le soleil n'était plus si loin. Des étoiles noires commençaient à envahir la vision de l'elfe. Allongée sur le dos, pantelante au point d'avoir l'impression de s'enfoncer dans le matelas, Krish ferma les yeux pour laisser à sa respiration et à son cœur le loisir de reprendre un rythme viable. Elle profitait de cette sensation de plénitude qui l'empêchait d'aligner la moindre pensée. Une petite éternité plus tard, un filet d'air vint caresser sa peau humide et la faire frissonner. Elle se tourna péniblement sur le côté pour observer Hendrick, lui dire quelques mots... Mais peu importe combien de temps elle avait mis à se décider, il avait déjà sombré dans le sommeil.

Le profil paisible de l'humain la fit sourire. C'est vrai qu'à première vue, il était des plus banal... A la seconde aussi, mais il dégageait quelque chose d'inattendu, de solide... Et quelle endurance. Elle repoussa une mèche collée à son visage carré pour graver dans sa mémoire tous les petits défauts qui en faisait la particularité. Même si les noms disparaissaient en quelques mois, les visages et les voix restaient bien plus longtemps. Elle se demanda soudain a quel stade de sa vie il en était. Les humains avaient une façon si étrange de voir filer les ans... Ses cheveux bruns ressortaient étrangement sur une peau blafarde typique de sa race. Elle s'égara encore un peu sur les cicatrices qui ornaient son torse, ses bras, son ventre recouvert d'un filet de sueur. Son sourire s'élargit en les voyant mêlées aux marques bien visibles dont elle était l'auteur.

Enfin, elle s'écarta, s’asseyant au bord du lit pour tester son état physique. Chaque mouvement était lourd. Se lever fut une épreuve bien pire. Ses jambes flageolantes menaçaient de se dérober à tout instant. Mais elle tint bon, marchant à pas de loup jusqu'à la sommaire table de toilette pour se nettoyer. En quelques minutes, elle avait passé ses vêtements à grand renfort de concentration. Ses cheveux ébouriffés par les draps lui retombaient pêle-mêle au creux des reins. Elle ajusta sa ceinture et récupéra armes et griffe sur sa table de nuit.

Avisant un morceau de charbon dans l'âtre, elle griffonna quelques mots à même la table de nuit avant d'y poser sa dague, ne gardant que la plus petite de ses lames. Entièrement forgé dans une seule pièce d'un alliage léger mais rigide dont elle avait le secret, le tranchant était de la meilleure qualité, le pommeau et la garde ornés d'argent et d'un alliage vert inconnu formant des lettres de la langue drow. Difficile de remettre en question son état d'arme de maître, même sans vérifier la marque que Griffe-Argent y avait apposée.

Toujours le plus silencieusement possible, combattant la faiblesse de ses muscles, Krish se retourna vers la porte. Elle avait passé une bonne soirée et une bonne nuit... Mais les membres du Conseils allaient encore cancaner derrière son dos si elle n'y était pas à temps, alors si elle comptait faire un vrai brin de toilette avant...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 229
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Lun 20 Juil 2015 - 11:27

Le sommeil d’Hendrick ne fut ni agité, ni rempli de rêves. Il était calme et récupérait de cette nuit qu’il n’avait jamais vécue aussi vigoureusement. A plat, vidé de son énergie, il devait régénérer ses forces en dormant, et ce fut comme une pierre qu’il tomba de fatigue dans le lit, aux côtés de la déroutante Shaar. Il aurait pu sommeiller une éternité ainsi, recouvrant peu à peu l’usage de ses membres endoloris par la tumultueuse aventure nocturne. Cependant, il avait le sommeil léger. Un bruit attira finalement son attention, le faisant émerger des brumes de son esprit. Il lui fallut un petit moment pour se rendre compte d’où il se trouvait. Son corps, lourd comme le plomb, avait du mal à se mouvoir dans ce qui semblait être un matelas trempé de sueur. Pourtant, le son qui l’avait tiré du royaume des songes retentit à nouveau. Infime, il avait tout de même attisé la curiosité d’Hendrick, qui peina à se relever.

Une fois à demi-assis, il contempla la silhouette de la Drow dans l’embrasure de la porte, qui tentait de se sauver sans faire de bruit. Alors c’était ainsi qu’elle décidait de partir ? Sans un au revoir, ni un mot sur la nuit dernière ? Et lui qui ne savait même pas qui elle était vraiment. Ses cheveux étaient ébouriffés au possible, vestiges de leurs ardents ébats, dont les souvenirs commençaient à raviver la mémoire du Sgardien. Ce n’avait pas été une nuit comme les autres. A côté de Shaar, Adelaïde pouvait passer pour un enfant de cœur, et les marques qui parcouraient le corps d’Hendrick lui remémorèrent quelques étapes sauvages du jeu érotique d’hier. C’était étrange, d’habitude, le désir ne l’emportait pas si facilement à ce genre de débordements, et il était un homme qui savait garder la tête froide. Peut-être avait-il eu besoin de s’abandonner à une autre, cette fois-ci ? Rien que pour voir l’effet que ça faisait…

Shaar fit mine de s’en aller pour de bon. Aussi, l’archer tenta de lui parler le plus clairement possible, malgré son envie démesurée de se rendormir :

« Attends ! Je ne sais toujours pas qui tu es vraiment, ni comment tu comptes tenir ta parole… »

Il voulut dire encore quelque chose, mais fut un peu stoppé par son dos qui voulut trop vite épouser à nouveau le matelas. Cloué à nouveau dans le lit, il regarda en direction de la Drow, qui était toujours près de la porte. Dans son champ de vision, il put également voir un morceau de papier, sur lequel était posée une dague d’un bel ouvrage. En fait, Hendrick n’en avait jamais vu d’aussi belle, même au flanc d’un noble péninsulaire. Qu’il s’agisse de cette enflure de Guy d’Aulburg, ou encore de Richomer de la Vysle, aucun des chevaliers de Norman ni du Roy Goar n’avait montré une telle finesse dans leur attirail guerrier. Presque attiré par cet ouvrage digne des légendes sur les forgerons d’Anaëh, il peina à nouveau à retrouver son statut à moitié assis, appuyé sur ses coudes. Et c’est à ce moment-là qu’il constata que des choses avaient été gribouillées sur le papier, près de l’arme exceptionnelle. Il scruta les courbes, non plus de la Drow, mais des symboles inscrits avec du charbon, et il se pinça les lèvres un moment. Des écrits.

Il releva les yeux, un petit sourire en coin.

« Alors même les pouilleux chez vous savent lire ? »

Question indirecte pour démontrer une chose élémentaire ; aucun paysan du coin d’où il venait ne pouvait déchiffrer la moindre lettre de la phrase que Shaar avait inscrite sur le morceau de papier. Le vieux Furnace, doyen de son village, avait su lire à une époque. Avant de perdre la vue suite à un incident impliquant un palefrenier maladroit et un cheval doté de nouveaux fers. La lecture était considérée comme une occupation de noble, à l’instar du dur labeur considéré comme une tâche de roturier.

Toujours sur les coudes, il détailla la silhouette aux courbes attirantes de la Noiraude. Peut-être était-ce la dernière fois qu’il la voyait. Autant en conserver un souvenir vivace, afin de ne pas oublier sa supposée bienfaitrice, et amante d’un soir.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 506
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Lun 20 Juil 2015 - 20:39

Le loquet venait de glisser hors de son attache lorsque la voix grave et légèrement rauque d'Hendrick stoppa le geste de Krish. Au vu de son propre état et la la concentration qu'elle devait mettre dans chaque geste pour ne pas s'effondrer au sol, elle était sûre qu'une fois cette porte refermée l'humain qu'elle laissait derrière elle n'aurait pas eut le moindre chance de la rattraper. Mais sa remarque poussive la fit sourire.

-ça n'avais pas l'air de te gêner jusqu'ici de ne pas savoir qui j'étais...  A moins bien sûr que tu aies été gêné tout du long. Mais dans ce cas je suis plutôt curieuse de savoir ce qu'il se passe quand tu es sûr de toi...

La voix de la drow était légèrement brisée, ne pouvant mentir sur l'intensité de leur ébats. Elle aimait bien cette voix. Tout en restant appuyée sur la porte pour ne pas tomber malgré les tremblements de ses jambes qui commençaient sérieusement à tirer, elle referma le battant aussi doucement qu'elle avait commencer à le tirer.

« Alors même les pouilleux chez vous savent lire ? »

-Comment ?

Visiblement il n'avait pas écouté un traître mot de la réponse... Où il faisait semblant de ne pas l'avoir entendu. Elle croisa son regard brun illuminé d'un sourire qui n'était pas vraiment joyeux. Embrumée, elle du se repasser sa question pour enfin comprendre son sens. Elle n'y avait même pas pensé... Et pourtant en l'envoyant à cette caravane, elle gagnait une escorte et une escorte gratuite.

-à Elda oui. Il faut croire que les êtres incultes et sanguinaires ne sont pas toujours ceux que l'on croit.

Son ton était sarcastique, comme celui qu'elle avait employé la veille devant une chope, mais elle lâcha sa poignée pour s'approcher de nouveau du lit. Elle se laissa tomber assise de son côté près de la table de nuit avec un soupire d'aise. Toute pose était bonne à prendre pour ses pauvres muscles. Du côté de la main, elle étala ses lettres de charbon jusqu'à ce qu'elles soient illisibles comme pour effacer son erreur. Puis elle s'essuya rapidement sur son pantalon et se retourna.

Lorsqu'elle croisa de nouveau son regard de près, son souffle et ses assauts revinrent plus précisent dans sa mémoire. Décidément, elle avait passer une bonne nuit. Pas la plus belle nuit de sa vie. Mais une bonne nuit. Ne prêtant aucune attention à ce qu'il disait ou non, elle passa la main portant sa lourde griffe de l'épaule dénudée jusqu'à sa joue et posa un simple baiser sur ses lèvres.

-Tu n'as qu'à te présenter dans deux jours à la Porte Nord dès l'aube. Il y aura une caravane de minerais prête à partir. Demande Golthren Oeil-de-Givre, un nain avec une main en moins. Au besoin, montre-lui la dague. Ta sœur et toi devrez travailler durant le voyage mais vous pourrez aller jusqu'à la ville de Naëlis en passant par Sol'Dorn.

Elle s'était laissée glissé jusqu'à son oreille mais parlait d'une voix aussi clair que possible étant donné l'état de ses cordes vocales.

-Arkuisa. Porte Nord. Golthren Oeil-de-Givre. Oeil-de-Givre. Tu t'en souviendras ?

Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 229
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Mar 28 Juil 2015 - 10:52

La Drow semblait d’humeur taquine et enjouée. Peut-être était-ce dans son habitude d’être comme ça, après tout. Bien qu’il imaginait plutôt une Sombre comme un être égoïste et sanguinaire, tels ceux hantant son imaginaire depuis son enfance. Thaar lui avait prouvé qu’il existait au moins une représentante de ce peuple qui ne possédait pas l’unique envie de molester autrui. Du moins pas lui, et ça lui suffisait. Elle tremblait des jambes, et le petit sourire sur les traits d’Hendrick s’agrandit. Il lui avait paru étrange de donner tant de cœur à l’ouvrage hier soir, troquant son naturel calme et paisible pour les flammes de la passion. Maintenant qu’il y pensait, cela dit, une certaine fierté émergeait des brumes de son esprit. Une nuit inoubliable, et pas seulement pour lui apparemment.

Shaar se rapprocha finalement du Sgardien tout en lui rétorquant une phrase bien pensée, mais qui n’avait pas un grand sens pour lui. Les Péninsulaires étaient peu éduqués certes, mais en avaient-ils réellement besoin lorsque leur travail ne concernait que des tâches physiques et ingrates ? En rien ils ne requéraient le savoir de la lecture, et ils laissaient cela aux clercs et aux rares nobles instruits. Dans sa conception de l’ordre du monde, Hendrick ne donnait aucune importance à l’éducation pour la paysannerie. A Elda, c’était différent, et Thaar elle-même était encore bien différente, pensait-il. Il n’avait pas besoin que cela change. Il avait toujours vécu ainsi. Bien qu’en ce moment, soyons franc, lire lui aurait été utile…

La Noiraude se laissa tomber lourdement sur le lit à côté de l’archer. En se rapprochant, Hendrick put sentir à nouveau son odeur. Une odeur moins forte que la sienne, certes. Et pourtant, il s’était lavé il y a quelques jours ! Et ce afin d’enlever le sang qui recouvrait son visage… L’Estrévent était plus propre. Pas forcément les petites gens, mais dans le cas de Shaar, elle n’avait rien d’une pauvrette des bas-quartiers. Elle n’avait d’ailleurs toujours rien dit sur ses origines, ni sur ce qu’elle était réellement. Non, au lieu de ça, elle préféra déposer un léger baiser sur ses lèvres, faisant courir une main dotée d’une lourde griffe métallique de son épaule à sa joue. Le froid intense de l’acier fit du bien à Hendrick, dont le corps était toujours fiévreux de la folie d’hier soir.

Elle lui expliqua en détail ce qu’il devait faire. S’il ne savait pas lire, sa mémoire quant à elle n’avait rien à envier à personne. Il retint tous les détails qu’elle lui livra ; la Porte Nord dans deux jours, pour y accompagner une caravane de minerais. Golthren Œil-de-Givre serait l’homme qu’il devrait convaincre. Ou plutôt le Nain, apparemment. Lui montrer la dague serait nécessaire. Ils passeraient donc par Sol’Dorn afin de pouvoir rallier le Royaume tant espéré. Intérieurement, Hendrick exultait. Depuis tant de temps qu’il essayait de s’en sortir, et de trouver la route qui le mènerait enfin dans ce supposé paradis terrestre. Il se doutait bien que les récits qu’il avait entendu pouvaient être exagérés. Mais l’espoir d’une terre où il pourrait prospérer, après les horreurs d’Oësgard, avaient gonflé et nourri son imagination.

Elle résuma ces informations, dans son oreille cette fois. Sa voix un peu brisée éveilla de nouvelles pensées lubriques à l’Humain, qui se contenta de hocher la tête et de replonger ses yeux bruns dans ceux de Shaar. Il lui répondit :

« Très clair. Mais tu n’as toujours pas répondu à ma question… Par les Cinq, qui es-tu ? »

Il espérait avoir la réponse avant qu’elle ne s’en aille. Elle avait titillé sa curiosité un peu de trop, et il réclamait de savoir. Peut-être même cela pourrait-il l’aider dans le futur, au cas où quelque chose ne tournerait pas rond ? Apparemment, connaître les bonnes personnes pouvait sauver une vie par ici. Et sa vie de métèque ne valait pas lourd, il l’avait bien compris. Passant d’une position accoudée à une position assise, non sans grogner, il attendit, peut-être en vain, que la Drow lui livre le secret qu’elle avait gardé pour elle tout ce temps…
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 506
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Mar 28 Juil 2015 - 22:13

Lorsque Krish recula une bonne fois pour toute, laissant traîner encore un peu sa main sur la peau de sa conquête d'un soir, il semblait un peu plus réveillé. Son regard boueux cherchait celui de la drow. Pour la troisième fois, il posa cette petite question qui résonnait aux oreilles de Shaar comme un jeu de plus. Pour la troisième fois, il n'obtint qu'un sourire.

-Tu es à Thaar, Hendrick. La luxuriante et luxurieuse terre des cinq sens. Un mirage. Et tout mirage est appelé à disparaitre sans laisser de trace.


Le pari prenait fin. Rien n'incluait la sincérité. Et puis il avait déjà largement de quoi savoir qui elle était s'il se penchait sur la question. N'importe quel habitant de Thaar entendant parler d'une drow inconnue mais sûrement riche traînant dans des tavernes avec une griffe de métal et une dague de maître marquée du sigil de GriffeArgent aurait sauter sur l'occasion d'étoffer les rumeurs qui courraient déjà. L'un des avantages – ou des inconvénients – d'être une Ombre de Thaar depuis sa création : On en devenait une légende urbaine plus qu'une personne.

Les yeux de l'elfe noire caressèrent le corps de ce banal humain unique en son genre. Elle pouvait presque sentir son odeur sur elle. Elle était épuisée. Mais si elle s'endormait maintenant, adieux les réunions matinales... et ce serait lui qui serait parti à son réveil.

Une dernière fois avant de se lever, elle l'embrassa à pleine bouche, se laissant peut-être aller à une dernière étreinte. Comme la première fois où elle avait essayé de faire le trajet, la porte lui parut bien loin du haut de ses jambes flageolantes. Un sourire toujours aussi joueur sur les lèvres, elle se retourna pour saluer avant de sortir de scène.

-Adieu et bon voyage, Sil'in.

La porte se referma sur le surnom qu'elle avait susurré… et crier un millier de fois durant la nuit, mêlé au prénom qu'il lui avait donné. Un simple mot de la langue sombre qui était la plus proche traduction du mot "noble" comme l'entendaient les péninsulaire.

Dans l'ombre du couloir, elle était la seule à pouvoir entendre ses pas inégaux. Dehors, l'air n'était pas beaucoup plus frais et le trajet promettait d'être ennuyant… Sitôt sortie du quartier, elle trouva une chaise à porteurs. Ses jambes ne lui avaient pas été aussi reconnaissantes depuis bien longtemps.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 229
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Jeu 30 Juil 2015 - 22:08

Toujours rien. Elle ne voulait rien lui dire. Il regardait Shaar lui sourire une fois de plus, sûrement satisfaite de ménager une part de mystère sur elle. Des paroles énigmatiques pour enjoliver son refus de céder son identité, et voilà, Hendrick était à nouveau dans le vague. Qu’elle garde cela pour elle si ça lui chantait, ce n’était pas vraiment non plus le premier souci de l’archer. La dague ouvragée était une preuve tangible qu’elle n’était pas n’importe qui. Pour le moment, c’était suffisant. Dans deux jours, il verrait bien si une caravane partait, mais avec les détails donnés par la Drow, il était difficile de penser que tout cela n’était qu’une pure mise en scène. Non, il s’y rendrait vraiment. Et avec l’assurance qu’il pourrait y emmener sa sœur également. Une perspective qui faisait lui avait fait chaud au cœur. Après des semaines de galère, le voici de nouveau sur le droit chemin, celui qu’il n’aurait jamais dû quitter.

Encore un baiser, cette fois-ci plus langoureux. Sûrement le dernier, pensa Hendrick. Il s’y laissa aller sans honte et sans réelle peine. Il avait passé une nuit magnifique, tenace dans sa mémoire à n’en point douter. Mais depuis le début, il savait que cela ne durerait que le temps que prendrait la lune pour effectuer sa course dans le ciel, et c’était même mieux ainsi. Il regarda Shaar se dandiner difficilement vers la porte. Un dernier adieu, avec ce nom dont il ne connaissait pas la traduction. A n’en point douter, un langage elfique, et il n’était pas linguiste pour un sou. Théâtralement, la porte se referma, laissant seul le Sgardien toujours assis sur son lit. Un silence assourdissant régnait à présent dans la pièce, et l’homme ferma ses yeux un instant. Un instant passa, durant lequel il se remémora tout ce qu’il s’était passé la soirée dernière, puis la nuit érotique qui en avait été l’heureuse suite.

A l’épilogue de cette aventure, Hendrick pouvait presque rire des circonstances de la rencontre avec la Drow. Car c’est par l’intermédiaire d’une Elfe qu’ils étaient entrés en contact. Une Elfe bien étrange, et à l’air bien malheureux aussi. En s’habillant, il essaya de se remémorer la moindre petite anecdote qui pouvait le mettre sur la voie quant à l’identité encore secrète de la Sombre. Il abandonna cependant bien vite devant le peu d’informations, et préféra se concentrer sur le futur. Sa sœur serait sûrement inquiète de ne pas l’avoir vu depuis hier soir. Peut-être même en colère, puisque la dernière fois qu’ils avaient croisé leurs regards, il avait une chope de bière en main. Une fois ses défroques de nouveau sur lui, il essaya de se mettre sur ses esgourdes, manquant de culbuter quelques fois. Dieux, que ses jambes le tiraient ! Mais ses efforts payèrent, et il parvint à sortir de l’auberge sans encombre… Même avec les terribles escaliers.

Retrouver le bouge dans lequel lui et sa sœur avaient travaillé n’était pas bien difficile. C’était un endroit assez connu dans le quartier, et facile d’accès. La façade fumée et l’enseigne ridicule de l’établissement étaient reconnaissables entre tous, et Hendrick put s’arrêter à l’entrée en voyant le patron déplacer un tonneau. L’archer héla son nom, et celui-ci se retourna. Le tenancier le toisa étrangement, avant de lui dire, non sans un petit ricanement :

« Oh, toi, tu vas t’en prendre une… »

« J’connais ma sœur, elle va me pardonner quand j’lui aurais dit c’que j’ai fait. »

A nouveau, un petit ricanement de la part du patron. Ce dernier tapa sur l’épaule d’Hendrick de sa grosse main.

« Bah bonne chance mon gars. Elle était furibonde hier, et ça s’est pas calmé c’matin quand elle t’a pas vu revenir ! »

Le Sgardien eut une petite appréhension, mais éphémère. Après tout, il avait déjà connu le courroux de Danyal une bonne centaine de fois. Confiant, il pénétra à l’intérieur de la taverne. Une fois passé le seuil, un violent coup de poing atterrit sur la joue d’Hendrick, qui tituba vers la droite à l’impact. Deux pas, et il releva la tête, pour voir la silhouette d’une furie qui lui hurlait une injure incompréhensible. Il arrêta le second poing avec sa main, et regarda dans les yeux de Danyal. Ho que oui, elle était furieuse. Et ça se voyait dans ses yeux, comme enflammés par la déraison.

« C’est à c’t’heure-ci que tu rentres ?! Tu t’es bien pochtronné avec des putains, à faire couler la bière à flots ?! C’est normal qu’on reste coincés ici si t’arrêtes pas d’faire n’importe quoi ! »


L’archer repoussa un peu Danyal, libérant ainsi sa main pleine du poing fermé de sa sœur. De l’autre, il essuya le filet de sang qui lui coulait des lèvres. Une dent branlante, rien de plus. Mais elle n’avait pas frappé comme une tafiole sudiste. Non, dans son poing, on reconnaissait la Sgarde. Il sourit finalement, regardant sa sœur dans les yeux.

« Ho, j’ai pas fait n’importe quoi, Dan’. Et t'sais très bien que je fréquente pas les catins. J’ai même fait mieux qu’toi en bossant ici tout c’temps. Et ça n’m’a coûté qu’un tir… Voire p’t’êt’ deux en fait. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]
» [Terminé] Le passé ressurgit, certaines histoires refont surface et un lien se rompt (Pv/ Carter)
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: