AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grands imprévus et changements de mentalités [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gorkim Hargrund
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 195
Âge : 16
Date d'inscription : 07/06/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 79 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Grands imprévus et changements de mentalités [solo]   Lun 31 Juil 2017 - 2:09

(Suite de ce sujet)


Milieu Verimios, Xe année du XI cycle.
Monts Corbeaux


Hors donc il retourna, d'un pas légèrement errant et vagabond, en sa demeure, en compagnie des autres nains, par qui il espéra ne pas trop être réprimé. Ainsi, vers la fin du mois, le jeune nain arriva au campement. Mais aussitôt qu'il mit le pied à l'intérieur des palissades, que Litrak, l'architecte, qui était resté à la colonie, vint le voir et l'interpela comme si un monstre était entrain de les envahir.

« Gorkim, il y a eu une énorme chicane entre Uhr et Mikuld, ils se sont bagarrés fortement et Mikuld est gravement blessé. Sa sœur Hurta veut rester à ses côtés jusqu'à ce qu'il soit rétabli, mais sa situation empire depuis trois jours.

- Où est Uhr, dans ce cas, demanda Gorkim avant même d'avoir pris le temps de digérer la nouvelle qu'il venait d'entendre.

- Il n'est plus là. Il est parti. Il parait qu'il s'est fait renier, mais d'autres disent qu'il s'est enfui. Thur le bâtisseur, son père, refuse d'en parler. Ça semble très grave, Gorkim. Mais il n'y a aucun témoin. »

Cela était bien désolant pour tout les nains du clan. Deux ennéades plus tard, Mikuld décéda, au grand désespoir de sans grande soeur Hurta, qui l'aimait tant. La quatrième de Verimios, Thur Marche-Sang convoqua une sorte assemblée, un conseil de clan, pour élire un nouveau Thane, croyant l'heure bonne après les récents événements de rassembler les âmes et de consolider le clan. L'habituel feu de camp fut enflammé, mais peu de nains y étaient présents; au lieu de 18 fièrent nains et naines, motivées par les débuts prometteurs d'une colonie en territoire inconnu, heureux de fuir leurs anciennes vies, figuraient 14 nains, frissonnants face au temps trop froid et aux visages assombris par la vision d'une colonie, stagnante depuis un trop long temps. Kral était parti, Mikuld reposait en paix, Uhr avait déserté et Hurta pleurait encore la mort de son jeune frère, dans une contrée inconnue, probablement déjà loin des Monts Corbeaux. Autrement dit, la Flèche-Lointaine avait fuit le clan, de chagrin.

Or donc, tous assis sur les bons vieux troncs, ils discutèrent. Longuement. Trois nains ce proposèrent d'être le Thane, soit Thur Marche-Sang, dit le Bâtisseur, Jua Fier-d’Or, l'aîné, dit le Vieux et Gorkim, le forgeron. Mais bien vite on délaissa Gorkim, prétextant qu'il était trop jeune gérer un clan, omettant volontairement le fait qu'ils n'étaient que quatorze. Le forgeron tenta bien d'argumenter avec ce point, mais on jugea tout de même qu'il avait trop peu d'expérience. Après une ou deux heures d'argumentation, on préféra Thur à Jua, car ce-dernier était trop fermé et froid, disait-on. Et Thur pourrait mettre à profit son expérience de maître bâtisseur dans son rôle de Thane. Gorkim se résigna à l'unanimité que formait le choix du clan. Le Bâtisseur fut donc nommé Thane du Kalanvarn.

Mais dans les ennéades qui suivirent, Gorkim se sentit de moins en moins utile, à mesure que la motivation des autres augmentait. Il n'avait forgé aucun outil depuis le tout début, mis à part les objets qui servirent au défunt Godfroy de Saint-Aimé. Le seul côté positif qu'on eut pu voir à cela est que les humains ne purent voler aucun secret à la fabrication naine. Or, seul un optimiste pouvait voir cela, pas Gorkim, en ce moment de dépression.

Et petit à petit, tel un embryon, commença à naître dans l'esprit du forgeron l'idée d'un retour en Zagazorn.
Revenir en haut Aller en bas
Gorkim Hargrund
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 195
Âge : 16
Date d'inscription : 07/06/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 79 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Grands imprévus et changements de mentalités [solo]   Sam 5 Aoû 2017 - 20:54

Dernier jour de Verimios, milieu de l’hiver.

Au crépuscule d’une longue et dure journée, assis sur une zone aplatie d’un escarpement rocheux, au-dessus du campement, Gorkim avait la tête dans les nuages en pensant et réfléchissant à toutes sortes de choses. Ses pieds pendaient dans le vide et il les balançait en cognant aussi ses talons sur le roc humidifié par une fraîche pluie.

L’avant-veille, une meute de loups, provenant probablement de la grande forêt d’Unvan, avait attaqué le clan. Cette meute l’avait attaqué si rudement que deux des soldats Bélier-d’Acier furent blessés, l’un beaucoup plus gravement que l’autre (chance de survie : échec critique [d20 2/20]); tellement, qu’il mourut péniblement après s’être vidé de son sang en quelques minutes.

Cette triste histoire fut racontée au reste du Kalanvarn, dans un discours parsemé de larmes, par l’aîné de leur ancien clan, Barbe-d’Acier, qui avait bravement mené la défense de la colonie contre les nombreux loups. Ces canidés étaient magnifiques, mais terriblement dangereux lorsqu’ils décidaient de cibler quelque chose de particulier et d’assaillir en groupe. Suite à cet incident, il ne resta donc que treize nains aux Monts Corbeaux. Durant la soirée, le nouveau Thane mentionna le mois de Verimios comme étant le « Mois des Malheurs ». Si seulement il savait ce qu’il s’ensuivit.

Ce Thur, d’ailleurs, avait bien prouvé qu’il méritait son rôle de Thane. L’excavation était terminée depuis le début de l’hiver, mais l’organisation et les finissions ne l’étaient pas encore, et Thur sut bien organiser tout cela en tant que maître bâtisseur. Mais le forgeron sentait quand même une pointe de jalousie et de remords envers le Thane, car il lui avait empêché de faire bâtir une forge avec pour raison l’inutilité qu’aurait eu celle-ci. Gorkim jouait donc le rôle de bon-à-tout-faire, ce qui lui plaisait bien peu, et depuis longtemps. Le forgeron avait bien du temps libre, mais ne voulait plus aller rencontrer les humains car leur agressivité et leur hypocrisie face aux nains l’avaient rendu trop furieux pour qu’il continuât à parlementer avec eux.

La tête baissée, il cognait lentement de son Makazorn sur la pierre pour passer le temps. Il jeta un regard au loin. Avec en arrière-plan le coucher du soleil, Gorkim avait vue sur les plaines berthildoises, se remémorant avec nostalgie et envie les reliefs impressionnants de sa terre natale et leurs couchés de soleil derrière les montagnes; fabuleux paysage peu comparable à celui de la Péninsule.

Le forgeron se souvint également de l’arrivée de la nouvelle du Grand-Roi. Étrangement, c’était un messager humain qui était venu les voir. Il avait dit qu’il venait porter cet écho à la demande de Judith d’Hardancour. C’était un peu avant le début de la saison froide, selon la mémoire de Gorkim. Un nouveau Grand-Roi aurait été élu, pendant l’Althinkalan. À la pensée de cet incroyable souvenir, le nain sourit légèrement, s’imaginant une grande et puissante nation, réunifiée sous la bannière d’un nouveau roi.

Suite à cette réflexion, il admira son bracelet, qu’il avait toujours depuis longtemps, sur lequel il était gravé « Les nains sont sur vous » dans la langue des nains. Cette phrase, cri de guerre des nains, fit renaître, au cœur de Gorkim, un vieux sentiment de fierté. La fierté d’être un nain, peuple des montagnes et de la pierre; un état d’esprit qu’il n’avait pas vécu depuis des mois. Après tout, il n’était pas soldat, mais les forgerons et les armuriers étaient très liés aux populations en situation de guerre, leur fournissant armes, armures et outils.

Jugeant maintenant être resté seul assez longtemps, le jeune nain descendit et alla rejoindre les autres, qui étaient en train de « fêter » très sobrement le Nouvel An après tant d’infortune et de misère, passant ainsi au premier jour de Karfias de l’an 11 du XIe cycle.

Puis, dans les temps qui suivirent, il fit de nombreuses méditations sur le sujet. Des jours durant, ses maintes réflexions le poussèrent à vouloir définitivement retourner en Nanie, dans sa cité natale, Thanor. Et au plus vite.

Or donc, il se mit en tête que, dès le printemps, il débuterait son long voyage de retour.
Revenir en haut Aller en bas
 
Grands imprévus et changements de mentalités [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Changements tant attendus dans la Diplomatie Haitienne.
» Grands garçons musclés et bronzés
» Des changements dans la PNH
» Organigramme du conseil des grands maîtres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: