Partagez | 
 

 Dépasser les frontières de nos sangs {Halya ; Fen & Glenn}

Aller en bas 
AuteurMessage
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2893
Âge : 26
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Dépasser les frontières de nos sangs {Halya ; Fen & Glenn}   Mar 8 Mai 2018 - 22:30

Cela avait été pire que ce que j'avais pensé. Pour retrouver l'endroit indiqué par Halyalindë, il avait fallu fouiller pendant des heures les archives du château. Et je m'étais débrouillée moi-même, du moins au début, parce que le problème d'une terre ayant connu des dynasties différentes et l'esclavage était que même les vieilles cartes ne se retrouvaient plus. Cela avait été une véritable énigme, un jeu de conjectures à m'en donner la migraine et à rendre fou Ust'kor. Fou en plusieurs sens, d'ailleurs : ne pas trouver l'énervait au plus haut point mais lorsqu'on parvenait enfin à obtenir une miette du repas, là il se mettait à jacasser quelque chose de bien ! Il n'empêche qu'il débitait des réflexions très intéressantes à certains moments, d'autres fois c'était... vraiment idiot. Mais bon, c'était Ust, il n'y avait pas besoin d'en dire plus ; son nom suffisait en lui-même.

Après des heures et des heures de recherches poussiéreuses, nous finissions enfin par trouver où se situait notre point de rendez-vous avec les elfes. Libron était un village assez grand à l'époque où la quarte avait dû être dessinée par les cartographes anedhels mais, depuis, le temps et les guerres avaient eu raison de lui et peut-être devait-il rester quelques ruines cachées dans la terre. A près de huit kilomètres de là, plus au nord-est, se trouvait le petit village de Poutrain - un nom fort peu poétique - reconnu uniquement pour la famille de cueilleurs de champignons qui en faisait partie depuis des générations.

*Encore tes cueilleurs de champignons...
- Quoi ? C'est un métier spécifique à la région !
- Des cueilleurs de champignons, quoi... il y a quand même mieux comme titre.
- Ne t'en fais pas, on demandera leur aide pour retrouver les elfes.
- Beurk !
- Je t'en ferai cueillir des champignons, tu vas voir.
- Tu devrais arrêter les champignons, ça ne te réussit pas. Depuis quand j'ai besoin d'eux pour trouver mon chemin ?
- Parce que tu crois qu'ayant été élevée en pleine forêt je ne peux pas me débrouiller ?
- En même temps vu comme l'elfe que tu es est douée...
- P'tit con va.*


Bref, des échanges futiles et infantiles, ça allait bon train dans ma tête. Si bien que je m'énervais ou souriais "toute seule", ce qui attirait quelques regards sur moi aussi curieux qu'inquiets. Au bout d'un moment j'éclatais de rire, prétextant que les recherches avec de nombreux documents manquants avaient de quoi rendre fou n'importe qui, surtout en additionnant à cela la fatigue. Mais maintenant que j'avais trouvé ce fameux promontoire, j'allais pouvoir préparer la petite expédition ! Et hors de question de déplacer l'armée. Les chevaliers feraient plus que parfaitement l'affaire. Et là-dessus, Ust'kor avait bien raison : le jour où nous pourrions à nouveau nous déplacer tranquillement où nous voulions, ce serait une liberté fort appréciable.


~~~~~~~~


"Je pars en avant, le roi nous rejoindra lorsqu'il arrivera. Helen, Doriath et Falcon, avec moi. Nous descendons de cheval et rejoignons le feu de camp qui est en haut. Les autres, s'il y a un problème, vous savez quoi faire."

Inutile de le dire, donc... merci Captain Obvious, cher Ust'kor. L'obligation de toujours préciser les ordres, une habitude qu'il n'avait pas eu à prendre. Pour le reste je laissais le lieutenant présent se charger de placer ses chevaliers. N'écoutant pas les grognements de mon double, je m'avançais donc tranquillement à travers la montée, empruntant exprès des chemins assez facilement empruntables par les chevaliers - tout du moins ne les mettant pas trop en difficulté - pour monter la butte. Elle était loin d'être facile à cause de toute la végétation qui avait poussé, cet endroit ayant été laissé à l'abandon depuis des centaines d'années. A savoir pourquoi les villageois n'avaient pas essayé de chercher à reconquérir cet endroit d'ailleurs, pourtant il n'était pas loin de chez eux... Il allait falloir que je me méfie, cela signifiait toujours que quelque chose de mauvais se tapissait derrière, même si ce n'était qu'une croyance populaire.

Au bout d'un moment je m'arrêtais, arrivant à un espace plus dégagé et surtout apercevant une silhouette qui ne m'était pas inconnue. Elle était accompagnée, tout comme moi... mais je m'en fichais. Mon sourire fut des plus sincères et j'inclinais respectueusement la tête avant de m'avancer vers la femme avec qui je m'étais si bien entendue à l'aube d'une guerre.

"Heri Halyalindë ! Cela me fait plaisir de vous revoir. Avez-vous fait bon voyage ?"
Revenir en haut Aller en bas
 
Dépasser les frontières de nos sangs {Halya ; Fen & Glenn}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» Les mensonges de Reporters sans frontières sur Cuba
» Fermetures des frontières
» La justice n'a pas de frontière [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Royaume de Naelis-
Sauter vers: