Partagez
 

 Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)

Aller en bas 
AuteurMessage
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeMer 1 Mai 2019 - 23:47



3e jour, 1ere ennéade de Karfias, deuxième mois d'été
An 17 du XIe Cycle


Le temple d'Isten est à l'image de sa déesse, ambitieux, flamboyant, extravagant. Viconia n'aime pas trop venir depuis que les statues de la déesse, qui lui ressemblent étrangement, ornent le temple. L'Enchanteresse arbore se chevelure longue et libre de tout ornement, ne cachant que sa poitrine sous leur boucles voluptueuses. Une ceinture de disques de métal dorés ceint sa taille, receuillant le long poignard qu'elle trimballe partout maintenant, laissant Meurtrière sagement cachée dans son fourreau, sous les plis des jupes noires et écarlates qui couvrent ses jambes interminables.

Sa démarche a changée, moins dansante, plus féline. La jeune triumvir a beaucoup changée depuis son accession au pouvoir. A ses côté, Varg, le chien-ours. Toujours fidèle au poste. Derrière elle deux phoenixs... Qu'elle laisse tout trois sur le parvis du temple. Droite et fière, sous le regard de la Déesse, Viconia entre, ses pas la conduisant naturellement vers le lieux de prière.

Elle ressent le besoin, aujourd'hui, de reconnecter avec ses ambitions pour le Puy. Il est temps de passer à autre chose.  Il est temps de se reconnecter avec son elle-même. D'ailleurs son regard passe sur un prêtre particulièrement appétissant… Pour s'éteindre aussitôt. Non, elle n'en a pas envie….

Quoique…

Elle se détourne pour regarder le superbe fessier, remonte le regard sur le dos intact. Regard qui se ternit aussitôt. Non, prier lui fera plus de bien. Les Eldéens, la triumvir n'en a pas l'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com En ligne
Le Brûlé
Admin
Admin
Le Brûlé

Nombre de messages : 579
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeJeu 2 Mai 2019 - 23:29


De ce regard, le prêtre n'eut pas conscience, alors qu'il allait vers une autre tâche, d'un pas souple et tranquille. Une longue chevelure blanche lui effleurait le dos à chaque pas, chatouillant les muscles bien dessinés qui roulaient sous la peau d'ébène à chaque mouvement de bras, tandis que la fermeté de son fessier se devinait seulement, sous un pantalon fin et près du corps qui s'achevait au dessus de chevilles nues, rattachées à des pieds tout autant dévêtus et caressant avec subtilité le sol du temple de la Sulfureuse. Cet individu n'eut aucunement conscience des attentions dont il était la cible, jusqu'à ce qu'une collègue, venant dans l'autre sens, n'en prenne connaissance pour lui, et viennent effleurer de ses doigts fins et blancs ses pectoraux imberbes.

"Eh bien, ma chère, ton office est-il terminé... ? susurra le bel ignorant à sa consœur, son regard se tentant d'une envie paresseuse.
- Jamais... Mais un nouveau s'annonce pour toi, peut-être ? lui fut-il répondu avec amusement.
- Vraiment ? Et quel serait-il ? dit-il sur un ton tout aussi joueur.
- Je te laisse le découvrir, adorable faquin."

Non sans une moue chagriné, le prêtre se fit pousser par sa consœur enveloppée de voiles noirs, qu'il oublia bien vite en découvrant qui s'avançait au sein du temple de la Corruptrice. Intéressant... se dit-il en lui-même, avançant vers la jeune triumvir' d'un pas presque dansant, sous le regard inquisiteur de sa semblable si blanche... Avant que cette dernière ne se détourne, s'en retournant à ses affaires. Elle pourrait interroger son délicieux confrère à loisir, plus tard.

"Je vous salue, Enchanteresse du Puy. Kell'Onen est votre humble serviteur. souffla le prêtre aux larges épaules, et à la taille fine, en arrivant à son niveau. Vous seriez-vous égarée en Son temple ? Si je peux vous aider d'une quelconque manière à y trouver votre chemin...?"

Un tranquille sourire agrémentant ses lippes joliment dessinés, le daedhel au ton joueur s'inclina devant sa semblable si haut placée, tout en la déshabillant délicatement du regard, dans un état d'esprit visiblement enclin à rendre agréablement hommage à la Belle Dame. Sur son ventre nu aux tendres volumes, des écrits de l'Eda Vengeur en noircissaient le bas, disparaissant sous le vêtement qui lui ceignait les hanches.

_________________
Voix du Brûlé : #996699
Comparateur de taille de perso
Revenir en haut Aller en bas
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 0:16



Viconia continue sa progression au sein du temple, inattentive au prêtre qui revient sur ses pas. La mélodie du mâle par contre lui fait tourner prestement l'oreille quand il la rattrappe. Elle se tourne vers lui, plongeant l'émeraude rougeoyant dans les prunelles rouges de son interlocuteur. Tournant le dos aux deux, elle n'a pas vue la prêtresse blanche. L'avoir vu, elle aurait eu un tout autre but. Retournons à notre histoire. 

Une peau d'ébène ne jurant pas sur la sienne… Des épaules larges, plus petit qu'elle mais à peine… La taille fine… Il n'est pas mal. Le regard de la jeune drow est attiré par les écrits de l'Eda vengeur qui disparaissent … dans… le pantalon. 

Un sourire indéchiffrable effleure la jolie bouche. Le coquin. La curiosité est piquée, aussi remonte t'elle les yeux pour découvrir avec ravissement que ce n'est pas la montagne de muscles scarifiée et monstrueuse que sont la majorité des représentants mâles de son espèce. C'est rafraîchissant

Je vous salue, Enchanteresse du Puy. Kell'Onen est votre humble serviteur.  Vous seriez-vous égarée en Son temple ? Si je peux vous aider d'une quelconque manière à y trouver votre chemin…?

Oh...

Dit Viconia d'un air sybillin. Elle n'a pas le goût de jouer, venir et prendre… Sans artifices… Sans obligations… Ca lui plaisait.  

Il y a longtemps que je me suis égarée je crois. Il est temps que la Sulfureuse ne me souffle de nouveau aux oreilles. Voulez vous m'accompagner aux lieux de prières? 

L'Enchanteresse s'ébroue mentalement. Oui, effectivement, il y a trop longtemps qu'elle n'a pas honoré la Sulfureuse. Une main aux longs doigts touche le bras du prêtre. Une mèche de neige dévoile une part de sein rond et ferme, haut perché. Elle cille innocemment. Retrouvant ses réflexes d'avant triumvir. On dit que l'appétit vient en mangeant… Et, de plus, elle veut lire ce texte de l'Eda Vengeur. 

J'aimerais bien lire les textes sacrés… Vous pourrez… sûrement  m'aider? 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com En ligne
Le Brûlé
Admin
Admin
Le Brûlé

Nombre de messages : 579
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 1:14


Un regard en coin des plus sereins accueillit le contact sur un avant-bras fin et ferme. Vraiment intéressant... Ce n'était pas tous les jours qu'il était possible pour ce simple prêtre d'agréer quelqu'un de ce rang-ci. Mais était-ce si important ? En l'instant, Kell'Onen n'y songeait qu'à peine, appréciant plutôt le jeu dans lequel était volontiers rentrée sa charmante vis-à-vis. Tant de jeu et de rêverie... Son petit univers à lui, sous l'oeil appréciateur de la Belle Dame, il l'espérait. Ses plans étaient divers, mais pour l'heure, il ne s'intéressait qu'à un seul, qu'il encouragea en cueillant paisiblement la main venue le toucher.

"D'importantes tâches vous auront sans doute retenue... Quoi de plus normal à présent que de vous servir de guide en ces lieux ? d'un geste de la tête, il l'entraîna avec lui, son bras demeurant sous la main de la jeune triumvir', si cela lui plaisait. Ses perles écarlates riaient à la 'timide' demande de sa semblable. Comme il vous sierra... En quel lieu préfèreriez-vous prier et lire à votre gré ? Il en est des publics, ouverts à un grand nombre... Ou des plus privés.
- Je préférerais des plus privés... J'aimerais beaucoup que mes lectures d'aujourd'hui restent du domaine intime.... Je crains d'être fort rouillée en la matière. Voudrez vous m'aider à décrypter les textes sacrés ?
- Ne me suis-je pas déclaré votre serviteur, Enchanteresse ?" souffla-t-il avec un sourire en coin.

A pas légers, le prêtre guida la triumvir' au sein du Temple d'Isten, son rythme semblant faire écho aux murmures qui habitaient les lieux, glissant sur les murs de la bâtisse, évoquant chants comme jouissance, danses comme caresses. Dans les alcôves disséminées, toutes les hommages y étaient visibles, les représentations aux poses suggestives de la Sulfureuse baissant à intervalle régulier sur les voyageurs leur regard abyssal. Bientôt, le duo atteignit une petite chambre libre, à l'espace cosy occupée entre autre par un canapé, un bureau et son fauteuil, une bibliothèque et moult coussins et tentures. Y amenant la jeune triumvir', Kell'Onen se défit de sa main seulement le temps de fermer la porte derrière eux, ne laissant pour seul éclairage que les pans de murs qu'ornaient des champignons luminescents.

"Voilà qui devrait vous préserver des regards curieux, afin de retrouver la grâce de la Belle Dame à votre rythme... A votre aise... sourit-il, avant de s'approcher d'elle, les yeux mi-clos. L'une de ses grandes mains, pourtant fines, se suspendit avec paresse non loin du visage délicat de la triumvir... Avant de désigner distraitement du doigt la bibliothèque aux étages encombrés de livres, dont un particulièrement volumineux, mis à l'honneur. Je gage qu'il se trouve là l'un des exemplaires des textes vous intéressant, selon votre préférence..."

Les longues mèches blanches encadraient le visage élégamment masculin, sans trace, qui contemplait la jeune triumvir' avec une curiosité taquine. Son autre main, malgré la sagesse de la première, vint caresser du bout des doigts le bras nue de sa semblable, glissant jusqu'à l'épaule sans précipitation, proposant sans presser.

_________________
Voix du Brûlé : #996699
Comparateur de taille de perso
Revenir en haut Aller en bas
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 1:55



Annoncer sans presser… Prendre sans s'annoncer…. Exiger et prendre… Tant de variables. Les esclaves ont ça de bon qu'ils savent garder leur place mais ils ne restent que ce qu'ils sont. Une béquille. On pourrait presque els prendre pour des miroirs. Version masculine et féminine tout deux grands, élancés… Une arborant quelques cicatrices. Celle de sa bataille contre Malag, quelques fines cicatrices de combat le long de sa peau d'ébène. L'autre sans marque aucune. Une l'oeil d'Émeraude rougeoyant, l'autres aux perles rouges. Loin du sang terne et du gris… Loin de tout, Un jeune… Prêtre.

Encadrant le visage parfait de Viconia, les lourdes boucles de neiges qui recouvrent sa poitrine nue. Elle est grande, fière, superbe… Et méfiante. On le serait a moins avec toutes les tentatives d'assassinat à lesquelles elle a survécue.

Retrouvant ses réflexes, l'Enchanteresse prend son œil de velours, un sourire mutin effleure ses lèvres noires et pleines, dévoilant les perles nacrées de ses dents parfaites. Elle ne marque aucune crainte face à la main qui vole près de son visage.

J'exige, accepte tu?…


Cette émotion. Ca ne vient pas d'elle. Aussi Viconia la repousse t'elle au fin fond du compartiment d'où elle s'est échappée. Aussi baisse t'elle les yeux sur la main qui remonte le long de son bras, lente, taquine… Pourquoi pas? Il ne lui fera pas mal, lui… Du moins, sans le payer chèrement.

Honore la Sulfureuse avec qui tu veux.

La triumvir laisse cette main experte essayer de la réveiller. Si lui n'arrive pas à attiser son désir, ses ambitions… Et bien, elle essayera un autre prêtre… Ou une prêtresse, pourquoi pas? Aussi bien commencer par le début. Elle reviendra, encore et encore, jusqu'à ce que sa passion et ses ambitions soient revenues… Le Puy a besoin d'elle entière, et non en partie. Le sourire de Viconia se fait tout de miel, charmeur. Oh oui…. qu'elle va l'honorer. Et avec tout les mâles de l'Elda s'il lui en prenait la fantaisie. Elle est jeune, elle est libre, elle est fière… L'émeraude se fait velours.

Je sais déjà où se trouve l'exemplaire qui m'intéresse… Mais malheureusement, il y a une partie cachée… Où se trouve le reste?

Il rit doucement, amusé par ces détours. Il a un charmant rire, certe. Loin des grognements et des je m'excuse d'un certain esclave. C'est bien. Ca plait à la prêtresse de Valas.

"Caché de bien des yeux, n'attendant que d'être découvert... Si cela vous agrée, Enchanteresse ?"


Disant cela, il prend une des mains de la daedhel à la ceinture de tissu qui retenait le vêtement autour de ses hanches et sous lequel disparaissaient les écrits évoqués. Joueuse, la triumvir ne défait pas le léger tissus totu de suite, savourant d'avance l'attente. Le jeu de la séduction reste toujours aussi plaisant. Elle l'avait oublié.

Plutôt, elle se met à suivre de l'ongle les textes sacrés, récitant de sa voix mélodieuse et suave les écrits qui sont gravés dans son esprit, les récitant d'une façon quasi pornographique par ses intonations et les modulations de ces textes, sa voix chaude incitant à la luxure la plus dépravée, même en récitant les textes de l'Eda Vengeur. Lorsque la jeune drow est de nouveau rendue au vêtement, Viconia arrête et demande, tout aussi innocemment, regardant le prêtre par en dessous avec le même air pur que Shyn'Tae Va'Enre.

Ai je bien saisis les écrits pour aller plus loin ou dois je recommencer, prêtre? Je ne suis pas certaine. Peut-être y a t'il une nuance qui m'échappe?

Un doigt s'insinue sous la ceinture de tissus ceignant ces reins bénis par la Sulfureuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com En ligne
Le Brûlé
Admin
Admin
Le Brûlé

Nombre de messages : 579
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 3:22


De délicieux frissons remontent l'échine du daedhel, tandis qu'il contemple et savoure la lecture de sa semblable, et le tracer des écritures que son contact rappelle. Autrefois marquées dans la douleur dans sa chair, à présent un chemin si précieux à parcourir des yeux comme du doigt. Kell'Onen exhale de longs soupirs, souriant avec une chaleur paresseuse à la question ingénue de la jeune triumvir'. Le jeu, encore le jeu, qui ravive les braises de son bas-ventre, lui donnant des fourmis dans les doigts... Sa semblable faisait montre d'une même patience, et cela, le servant de la Sulfureuse l'appréciait, dans sa langueur luxurieuse. La laissant libre d'agir à son gré à l'égard des saintes écritures, Kell'Onen amène finalement sa main suspendue à reprendre son voyage, descendant pour aller à la rencontre de la joue de la sombre agenouillée, se glissant sous les éclatantes boucles.

"Non, vous en avez fait une belle lecture... Quoique j'aurais prononcé autrement certains passages." Cela dit avec un faux sérieux, une lueur taquine dans l'éclat rubis.

Tranquillement, l'autre dextre du sombre vint enlacer celle de sa semblable, celle-la même dont un doigt s'était aventuré sous le tissu, sans aller plus loin. Maintenue ainsi, elle put sentir pendant un instant l'ampleur que prenait, patiemment, l'intérêt du prêtre pour ce jeu auxquels ils se livraient, avant qu'à son tour, il s'agenouille. Là, il put se pencher vers elle, son souffle chaud lui caressant la joue, puis le creux de l'oreille, sa pommette venant effleurer la sienne, tandis qu'à son tour, il prononçait les mots de l'Eda Vengeur. Point de textes sous ses yeux, il en connaissait une bonne part par cœur, si ce n'est le tout. En cette instant, il lui murmura au creux de l'oreille, d'une voix chaleureuse et douce, les versets évoquant le don d'Isten, pour lutter contre la malédiction de Kerhel. Le désir charnel, l'ambition... Susurrés avec adoration et envie. D'une main, il lui caressait la joue du pouce en disant cela, l'autre ayant libérer celle de la triumvir', préférant simplement trouver l'appui du sol.

"Préférez-vous que je vous en récite encore... Ou la lecture vous est-elle plus agréable ?" murmura-t-il après un temps, ses lèvres venant frôler, légères, la peau d'ébène de la daedhelle.

Il prenait son temps, le Kell'Onen, acceptant bien volontiers le jeu avec la plus jeune des triumvir'. Face à l'Al'Serath, il eut sans doute trembler. Le Haut-Prêtre de Zhak'Bar ? Kell'Onen n'était pas de ceux que ce dernier venait côtoyer. Mais la X'Ianxin... Une partenaire de jeu des plus charmantes, il lui semblait, une bien agréable surprise. Comment une si jeune sombre a-t-elle put devenir triumvir' ? s'était-il questionné, comme bien d'autres, écoutant les aînés s'agacer de sa jeunesse. Certes, cela n'était pas des plus rassurant... Mais six années plus tard, elle était encore-la. Qui sait pour combien de temps encore... ? Et maintenant, elle est ici... Avec moi. Le Kell'Onen en tira quelque fierté, avant de mettre de côté ses réflexions, au doux son de la réponse qui lui fut faite.

"Continuez votre lecture je vous en prie... fit la voix chantante de la triumvir'. Jamais personne ne m’a racontée ce verset de cette façon... C’est a méditer ne trouvez-vous pas ?"

Et le prêtre frémit, de la sentir dénouer juste assez la ceinture pour y glisser sa main, et ce qui suivit... Alors, en bon serviteur, il récita encore avec ferveur, évoquant le murmure de la Corruptrice, amenant à désirer toujours davantage, en biens comme en pouvoir... Ou simplement le corps de l'autre, ajouta-il avec une once d'amusement. Disant cela, sa main délaissa la joue de sa semblable, afin de descendre avec langueur sa gorge frémissante, la dureté douce de ses clavicules, jusqu'à englober de ses longs doigts la fermeté d'un sein, pour en caresser la pointe sensible. Dans un même temps, il louait encore les dons de la Belle Dame, tout en couvrant de baisers la gorge de celle qui lui faisait face, tout en enfouissant ainsi son visage dans sa crinière pâle, en appréciant le moindre frémissement, la moindre délicatesse. A vrai dire, à l'entendre, il devenait plus difficile de savoir, par ses intonations, s'il dévouait ses propos à une déesse... Ou à celle qu'il aguichait de caresses. Pour lui, les deux se mêlaient, tandis que naissait le parfum de l'ivresse.

_________________
Voix du Brûlé : #996699
Comparateur de taille de perso
Revenir en haut Aller en bas
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 15:08



Ca fait du bien… Même si il sait que ce c'est ce qu'elle veut entendre. Viconia sourit, dévoile sa gorge… Se laissant se faire agresser de baisers.  

Mord…

Soupir, tandis qu'elle enfouit une main dans la longue chevelure blanche du prêtre… Un frisson finit par percer la carapace qu'elle arbore depuis tant d'années. La main dans les pantalons se fait plus collaborative, joueuse, effleurant l'épiderme avec un art consommé que ne pourrait renier aucune prêtresse d'Isten.

repoussant le souvenir d'un certain crétin, l'Enchanteresse repousse Kell'Onen. Avec une moue joueuse, elle l'oblige à se redresser tandis que la fine main experte dénoue complètement le pantalon. Nulle inhibition. Nous sommes ici pour honorer la corruptrice, la Sulfureuse.  

J'aimerais terminer ma lecture je vous prie… Relevez vous. Tout cela est très intéressant… Trop intéressant pour que je m'arrête en si bon chemin.


Il a un sourire en coin. Un joli sourire… Il ne cherche pas plus loin que l'instant présent. Isten savait quand elle lui a fait croiser sa route…

"Loin de moi l'idée de vous déranger dans cette tâche...
" susurre-t-il en s'exécutant.

Et Viconia de reprendre sa lecture mystique, effleurant le support de ces saintes écritures de son souffle chaud, reprenant exactement  là où elle a laissé sa lecture. Le ton se fait plus grave, plus sensuel si c'est possible.  Terminant le point final, la triumvir embrasse où se trouve ce point avec délicatesse avant de s'occuper du membre gonflé du prêtre, qu'elle caresse avec la dévotion qu'elle met dans ses prières aux dieux et déesses. Avant de s'en emparer de ses lèvres parfaites, douces…

Détruis le

N'obéissant pas à cette injonction qui n'est pas la sienne, Viconia repousse cette pensée dans le compartiment dédié, avec l'autre. Cette peau chaude lui plaît infiniement. Faire plaisir à la déesse de cette façon lui a toujours plu. Et elle est talentueuse avec ca. Après un moment, elle relâche son emprise et demande d'une façon faussement soumise.

Cet hommage est t'il du goût de la Déesse? Désire t'elle plus?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com En ligne
Le Brûlé
Admin
Admin
Le Brûlé

Nombre de messages : 579
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 18:20


Des soupirs... Des frissons qui le parcourent tout entier, un râle qui lui caresse la gorge en réponse à cette sensation si particulière. Douceur, chaleur, nourrissant ce feu qui, peu à peu, le réchauffe, tiraillant ses reins. Murmurant des prières à la gloire de la Sulfureuse, du haut de ses jambes à présent nues, Kell'Onen ne peut accompagner l'hommage de la daedhelle que d'une main, prise dans les filets de ses boucles nacrées. Qu'elle le relâche, et c'est avec un profond soupir qu'il baisse les yeux vers sa figure altière, qui joue les humbles soumises. Qu'est-elle venue chercher en ce lieu ? Une échappatoire, une envolée... Pour quelles raisons ? songe distraitement le prêtre, tout en ayant un léger rire, léger de s'être élevé un peu plus sous les caresses de la jeune triumvir.

"Qu'essayez-vous de me faire dire, Enchanteresse... ? s'amusa-t-il. Demander si elle en désire plus... C'est laissez entendre qu'elle puisse en avoir assez... Ce qui ne se peut. Cependant, il est une question que je puis poser... Que désirez-vous, Ô Viconia X'Ianxin ? susurra-t-il avec une calme assurance, laissant cette interrogation prendre un temps de l'ampleur, en observant les effets d'entre ses paupières mi-close sur la figure élégante levée ver lui, avant de suggérer d'agréables réponses d'un ton plus léger. Davantage de lecture peut-être... ? A moins qu'il ne soit temps pour moi que de Lui rendre hommage à mon tour... ?"

Pris par surprise, il l'est quand, se relevant, la jeune triumvir prit d'assaut ses lèvres, de même que sa langue. A ce ballet, il se joignit volontiers, ce soudain empressement lui faisant battre le cœur un peu plus vite. Qu'ai-je dit...? Se demanda-t-il, les sens brusquement saturés de la présence voluptueuse de la daedhelle.

"Quelle leçon serait la plus appropriée, dites moi ? lui susurra-t-elle, se reculant pour mieux leur permettre cette respiration.
- Prendre, prendre, vous emparez de plus... fit-il sur un même ton, avant d'ajouter avec plus de douceur, l'une de ses dextres délaissant la chevelure pour retrouver la plénitude d'une joue, et l'effleurer de ses doigts longs. Et me laissez, peut-être, vous donner de bon coeur..."

Était-ce seulement un jeu, où y avait-il plus ? Ce simple prêtre ne percevait pour l'heure que les aléas de désir de sa semblable, tantôt ronronnant avec patience, tantôt exigeant avec passion... Quelles que soient les répercussions de ses questions - peut-être rien, après tout -, Kell'Onen n'en était pas moins piqué de curiosité pour cette fausse ingénue, cette vraie triumvir, cette jeune daedhelle 'égarée'. Ses grandes mains à lui vinrent glisser sur ses hanches à elle, tandis qu'il la poussait tranquillement par sa masse, son membre encore vif s'empêtrant par moment dans les voiles qui enlaçaient ses jambes infinies.

Sans heurt, il l'amena à la rencontre du support le plus proche - le bureau -, sur lequel il la fit s'asseoir, commençant une longue descente de baisers appuyés sur ses formes pleines, dévalant le flanc de ses globes, errant un temps sur sa vaste vallée, avant d'atteindre la ceinture de métal, qu'il défit prestement. Là, ses deux pognes enserrant sans pression les cuisses vigoureuses de la drow, il leva vers elle un regard, où naissait le début d'une fièvre...

"Permettez..." souffla-t-il avec chaleur sur la peau de son bas-ventre.

Alors, ses rubis rieurs disparurent, plongeant dans l'obscurité d'une intimité enveloppée de voiles, afin d'y aguicher le trésor par de langoureux coups de langue.

_________________
Voix du Brûlé : #996699
Comparateur de taille de perso
Revenir en haut Aller en bas
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 21:42



La danse des deux corps débute. Il avance, elle recule, sentant avec impatience les tissus entre elle et lui. Passion, désir… Un feu est dans son bas ventre… Il y a si longtemps….

déchire moi ca!

Les grandes mains se posent, délicatement sur ses hanches. Les baisers l'embrasent. Il défait la ceinture dorée, les voiles s'affaissent, maintenant tas informe entre eux deux. Il la touche, il ne la heurte pas. Ce qui amène une frustration, infime dans les prunelles vertes. D'une main impatiente, Viconia remonte une des grandes mains un peu plus haut, ailleurs que sur le fourreau de Meurtrière qui orne sa belle cuisse avec délicatesse.

Les deux regards enfiévrés se croisent…. Avant qu'il ne lui rende sa délicatesse. Oh, ce qu'elle a toujours aimé ca!!! Cette faveur a toujours été son péché mignon. Avec un grondement suave, érotique, elle se laisse aller sur le bureau, pantelante. Il s'amuse avec le coquillage la langue explore, les dents mordillent. L'art et le savoir faire de la corruptrice en personne.

Le grondement se fait plus impérieux, plus sauvage… Non… Pas maintenant. Prenant ce qui lui passe sous les mains, haletante, Viconia ramène la figure du mâle à sa hauteur. D'un coup de bassin, d'un coup de rein, elle demande la bénédiction de la Déesse…

Mange le

Avec fougue et passion, la triumvir s'empare de ces lèvres, goûtant sa propre saveur. Grondant, exigeant plus. Les doigts délicats se font impérieux, griffent délicieusement la peau d'ébène, n'entamant pas encore les chairs.Avec un plaisir teinté de stupeur et de satisfaction, Kell'Onen la sent, enfin vibrer sous lui, se laisser aller. Sans totalement se départir de sa douceur, il accepte d'être ainsi tiré, ramené, la surplombant, la contemplant, l'Enfiévrée... Ses mires rubis scintillent d'amusement mais, quoique plus sage, sa fièvre se trouve avivée par la sienne. Ce n'est plus un simple jeu, il y a un feu où ils désirent tous deux ardemment brûler.

Sous les griffures, Kell'Onen gémit, et embrasse avec une passion fébrile. Il ne cède pas, pas encore, savourant cette fougue, s'attendant à recevoir des coups, sans les redouter. De son vît, il ne fait que caresser la féminité qu'il a gouté, affreux tentateur, vil manipulateur... Il s'amuse et craint à la fois, mais s'y risque pourtant. Plus de feu, encore... Pour rendre hommage à la Sulfureuse. L'une de ses dextres s'est perdue dans la crinière agitée, l'autre a suivi le chemin le long des hanches, jusqu'à caresser le dos, l'agaçant à son tour.

"Que désire... L'Enchanteresse...?" a-t-il l'audace de susurrer, joueur, entre deux baisers avides, au visage éperdu de désir.

Comme seule réponse, elle le mord. Lui mord la lèvre, teintant le baiser de sang qu'elle savoure voluptueusement. D'un coup de rein, la triumvir repasse à l'attaque, exige ce qui s'agite à ses portes, tentateur. Elle va au devant de Kell'Onen. Ses griffes deviennent serres tandis qu'elle lui mord violemment le trapèze. Le grondement augmente d'intensité, de désir. Et pourtant elle se force pour répondre entre deux coups de griffes, entre deux morsures.

Que la déesse… Me bénisse… Kell'Onen. Je veux… TOUT…

Termine t'elle entre deux morsures deux soupirs.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com En ligne
Le Brûlé
Admin
Admin
Le Brûlé

Nombre de messages : 579
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 23:43


Après tant de caresses, après tant de soupirs... Un soleil de souffrance, qui le prend de court. Il l'y est risqué, s'y est brûlé, tremble entre ses dents, tente de fuir, d'un coup de rein, aux griffes qui le lacèrent. Cela avait commencé par un jeu du langage, cela prenait à présent un différend essor, dans le stupre et le sang. Cette attaque fait naître une aiguille de peur l'avive encore. Kiel... Le sombre ne se dérobe pas, le sombre subit et gémit, cédant finalement à l'exigence. D'un geste, il glisse et est en elle, d'un geste, il frissonne, goûte son propre sang, sans rendre la morsure. Le liquide chaud qui coule le long de son bras, l'étreinte brûlante qui le retient, la daedhelle qui gronde et tremble sous lui, tout cela il l'embrasse avec une joie fébrile, communiant dans l'abandon et la passion.

Surpris par l'ivresse et la douleur, le prêtre a besoin d'un temps pour trouver son rythme. Satisfaire, emmener jusqu'au bout, faire trembler jusqu'au dernier orteil de leur corps unis, Kell'Onen parvient pourtant à s'y dévouer pleinement, malgré la perturbation qu'est cette douleur à sa lèvre, à son épaule. Malgré cela, il emplit la jeune triumvir avec volupté. A cette violence, cette agression, il ne répond que par sa dévotion et des gémissements passionnés. Ses crocs ne ravagent pas les chairs : tandis qu'elle le blesse, lui l'enlace et l'embrasse, vigoureux, doux, présent. Le prêtre se considère davantage artiste des corps qu'artisan battant son matériaux, ce qui est au goût de certains, le rend méprisable aux yeux d'autres. Mais qu'importe, c'est ainsi qu'il Lui rend hommage, emporté par le désir, et cette infime peur qui le taraude. Sa seule méthode pour empêcher Viconia de l'attaquer, c'est de tenir sa crinière éclatante d'une main, pour dévorer de baisers sa gorge, l'effleurant de son souffle effréné.

Il y croit. Il y croit à sa manière de faire. Pourtant, alors qu'ils dansent sur le bois, le prêtre sent ce décalage, cette fausse note, cette demande insatisfaite. Cela l'effraie plus encore que la morsure, cette idée qu'il puisse déplaire, sans parvenir à transmettre l'extase de l'avidité d'Isten. Ne lui donne-t-il pas ce qu'elle désire ? Ce doute le ralentit, le rend hésitant comme un indécis. La peur, la peur qui paralyse... Ô Kiel... Les paupières se closent sur cet éclat de faiblesse, sa poigne se fait moins ferme... Mais il se souvient, cette douleur, quand il choisit où graver à jamais l'Eda Vengeur. Un choix. Le choix de donner de soi. Dans la jouissance comme la douleur. La triumvir' est venue chercher quelque chose... Quel digne servant de la Sulfureuse ferait l'effarouché ? De manière surprenante, cette image lui redonne du cœur, lui rappelant son avidité. Il a donné et a reçu, cependant, ce que la triumvir' semble appeler de ses grondements, c'est qu'il exige.

"Tout... Tout, Enchanteresse... souffle-t-il entre deux souffles précipités, au rythme de son va-et-vient, avec un sourire gourmand. Comme il vous plaira... Ô Cruelle..."

Ses mains viennent alors agripper avec une dureté, qui n'était pas la sienne jusque-là, les cuisses de la X'Ianxin, les relevant, lui offrant une emprise plus profonde... Qu'il assaille soudain avec une vigueur plus rustre, plus brutale. Un doute persiste, qui s'évanouit quand ses mires vont chercher celles d'émeraude. Oui. Oui il est dans le juste, oui il la sent s'épanouir à nouveau. Ô ma Cruelle... De joie, il lui rend alors son baiser de sang, mordant ses lèvres pleines, découvrant cet autre goût de la triumvir. Une partie de lui s'offusque, mais l'autre la noie, noie dans la jouissance, noie dans la plénitude si débridée. Elle le mord, il la pince, elle le griffe, il la martèle, dans une débauche d'attaques et de gémissements bestiaux, marquant peu à peu leur derme pourtant épargné. Valsharyss va bien rire... Mais il ne pense pas davantage. Il n'y a plus que ce goût dans sa bouche, ce corps sous le sien, ce regard dans lequel il se perd, entre chaque coup de rein... Et de crocs.

Finalement, ils sont délivrés de leur passion sanglante dans un dernier râle, une dernière vibration qui les prend. En sueur, frémissant, Kell'Onen retombe après un instant sur la jeune triumvir, plongeant sa figure dans l'ombre de sa chevelure pâle. Reprenant son souffle, le prêtre d'Isten contemple l'échevelée avec plaisir, avant d'embrasser l'une de ses plaies fraîches, sur son épaule.

"Les voies de la Sulfureuse sont multiples... souffle-t-il, léchant le sang sur ses lèvres... Puis léchant la plaie elle-même. Avant de rire, un peu plus tremblant qu'il le souhaiterait. Celle-ci n'est pas sans douleur, cela est certains ! Puis, l'air songeur, un sourire en coin, il replaça du doigt une mèche, sur le front de la triumvir', tout en reprenant ses propres mots avec un amusement taquin. Cela est-il à votre goût...? Désirez-vous plus...?"

_________________
Voix du Brûlé : #996699
Comparateur de taille de perso
Revenir en haut Aller en bas
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeSam 4 Mai 2019 - 2:01



Il vient enfin, cet orgasme dévastateur qu'elle n'a plus connu depuis des années. Se cambrant sous les assauts, Viconia arrête enfin de penser quelques secondes… Il n'y a plus que deux corps. Son cri d'extase est voluptueux, comme quelque chose qui aurait été enfermé trop longuement. Sa peau sombre est luisante d'une fine pellicule de sueur sentant le musc et le lys. Délicat animal sauvage…

Une pause… Ou tout les deux reprennent leur souffle. Viconia s'octroyant le droit de la tendresse envers le messager de la déesse en caressant doucement les longues mèches de la tête posée sur la sienne. Les perles rubis rencontrent l'émeraude, avant qu'il n'embrasse les morsures qu'il lui a faite. Quand il lèche sa plaie, il peut sentir le frisson et la passion remonter en flèche chez son amante. Le sourire en coin du mâle tandis qu'il replace une mèche, elle ferme à demi les yeux, gourmande, coquine, ingénue malgré les morsures tracées sur sa peau. 

 Cela est-il à votre goût...? Désirez-vous plus...?

Viconia a un sourire mystérieux, coquin. Son regard d'émeraude se fait velours tandis qu'elle s'accorde sur la mélodie de Kell'Onen. Il est d'un doux… Ca a dû lui coûter. L'Enchanteresse sent une pointe de remord… 

J'ai bien senti que ma Voie n'est pas la vôtre…Et ca me désole, prêtre. 


Ce qu'il est aimable celui-là. Affectueusement, elle repousse une mèche aussi immaculée que la sienne du front du prêtre. 

Vous emparer, exiger... Cela est une autre de Ses voies, et cela ne me déplut point que de vous y rejoindre... N'avez-vous pas subit la mienne en premier lieu

Certe. Subir est un bien grand mot. Partagée serait plus juste.  Ces louanges ne sont pas complètes si ce n’est réciproque. as tu déjà honoré Isten avec une mage de l’esprit?

Il est suspicieux, certe… Il le sera moins tout à l'heure. Viconia caresse sa mèche blanche lentement. langoureusement. Se redressant pour assaillir le mâle de baisers doux, légers comme des papillons. Qui éclatent comme milles perles de douceurs sous la peau sombre de son vis à vis.

Non... Tant que mon esprit y survit, cela ne me déplairait pas que de le découvrir...


Se dégageant du bureau inconfortable, Viconia l'entraine vers les coussins sur lesquels elle l'étend doucement. Une main caresse, embrase la chair offerte, attentive au moindre changement de mélodie, au moindre frémissement de la sombre peau. caressant sa mèche blanche courant sur son sein, la mage tisse sa toile de sortilèges. Désir, ambition, envie, passion, décuplées dans l'esprit de Kell'Onen. Elle l'entoure de douceur et d'attention, la seule main qui le caresse devient deux, quatres mains… Juste ce qu'il faut de douceur, juste ce qu'il faut de fermeté pour faire monter la pression, lui donner envie de plus. Jouant avec finesse, elle augmente la sensibilité de la peau, l'odorat du prêtre.

Instinctivement, retrouvant ses vieilles habitudes, Viconia devine ce qui lui plait et elle le lui donne avec abandon et plaisir, pour le remercier de lui avoir donné la bénédiction de la déesse.

Tu va savoir pourquoi on m'appelle l'enchanteresse… Laisse toi faire… Ne me résiste pas… Je ne veux que ton bien… Guide moi dans Ta Voie… Tu ne le regrettera pas
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com En ligne
Le Brûlé
Admin
Admin
Le Brûlé

Nombre de messages : 579
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeSam 4 Mai 2019 - 14:22


Le don de Valas ne fut pas accordé à Kell'Onen. Ainsi, c'est tout à fait aveugle qu'il se laisse guider à son tour par la jeune triumvir', savourant son contact sans quitter son regard des yeux, le sien amusé et intrigué... Avec une infime touche de crainte. Les mages de l'esprit, de part leurs capacités, sont craints comme respectés au sein du Puy. Pour ce qu'il en sait, la X'Ianxin peut aussi bien lui offrir des plaisirs que le détruire, lacérer sa psyché. Il n'a guère de connaissances des risques pour la mage elle-même, il n'a conscience que de sa seule vulnérabilité en ce domaine. C'est en sa déesse qu'il se remet : qui oserait venir en son Temple lui rendre hommage... Et ravager l'un de ses servants ? Ou peut-être était-il présomptueux que de compter sur pareille protection ? Alors, tactile, il s'en référait à la sensation des doigts de la daedhelle sur sa peau, à sa direction tranquille, aux gestes qu'elle lui avait rendu... Et aux désirs exprimés.

Il garde un sourire tranquille, étendu sur les coussins, et frémit tandis qu'elle aguiche sa peau encore sensible par de nouvelles caresses. Sa main, il la laisse aller, sa main, il finit par la saisir délicatement pour l'embrasser, tandis que, malgré son absence de don, il a une perception diffuse d'une pression... Malgré une brusque envie de se débattre, il n'en fait rien, sachant que la résistance, parfois, encourage l'attaque, empire les dommages. Et puis, elle l'y encourage.

"Présenté ainsi..." murmura-t-il avec amusement.

Après quoi, ses perceptions changent, s'accentuent, l'étourdissent davantage... Elle roule mon esprit... Effrayant et fascinant à la fois. Il inspire un peu plus fort en percevant d'autres présences, d'autres mains, sans qu'il ait lâché celle de la X'Ianxin. Un repère... Traître peut-être ? Il préfère ne pas s'interroger, s'accrochant seulement, alors que son corps se cambre légèrement, de surprise et de plaisir mêlé. A la sensation des coussins dans son dos, se superpose la présence d'un autre... A la fraicheur de l'air sur son torse, se superpose la chaleur d'un autre corps.

Sa poigne reste la même, tendre mais frémissante, au fil des caresses qu'il perçoit, sur la dextre de la mage. Il ne perd pas ce point d'ancrage, tandis que des vagues le parcourent, que le feu se ravive dans ses reins, qu'il soupire d'une extase anticipée... Prendre en étant pris. Le prêtre est trop âgé pour en rougir, il se laisse plutôt aller à en jouir et ce, longuement. Cependant, d'entre ses paupières mi-closes, Kell'Onen peut encore voir Viconia. Elle est présente, et en même temps, ce n'est pas elle qu'il perçoit le plus. Cela fait naître un certain regret... Qui, bientôt, n'a plus lieu d'être. Alors que son corps frémit de caresses qu'il est le seul à percevoir, il entraperçoit l'Enchanteresse quitter sa position de simple spectatrice, instigatrice, pour l'enjamber... Avec un profond soupir et un frémissement de délice, il la sent l'accueillir en elle, sa présence plus réelle que les autres. Une illusion plus poussée ? Kell'Onen n'est pas sûr, ne sachant s'il peut encore se fier à ses yeux... Pauvre malheureux enchanté ! Il ne lui restait plus qu'à apprécier.

Relâchant la main de la mage - son ancre ! Qui se mêlait à l'illusion, sans doute était-il complètement égaré -, Kell'Onen laissa ses mains flatter le corps voluptueux qui le chevauchait, au rythme de ses gémissements comblés. Jamais nulle violence ne transparait dans les gestes de son être volontiers berné, il n'y a qu'une langueur érotique, une amplitude toujours plus paresseuse et savourée, au son de son plaisir et de prières murmurées. Cela dure, cela dure... Jusqu'à l'ultime tension, une respiration suspendue, qui le voit retomber sur les coussins, en sueur, comme endormi, ses traits se détendant des suites de sa jouissance. Il lui lui faut un instant pour se risquer à ouvrir les yeux, ses sens ne percevant plus ses fantômes de plaisir... Et découvrir, survivant à la fin du sortilège, Viconia sur lui.

"Enchanteresse... Souffle-t-il après un temps, avec l'ombre d'un sourire mutin, bougeant encore un peu, mais à peine, savourant à nouveau ce contact, en réalisant qu'il était bien vrai. Qu'elle soit louée... A présent je sais... Merci."

Alors, il se redressa pour venir déposer un chaste baiser sur les lèvres ensanglantées de la daedhelle... Pour mieux, petit vicieux, l'enlacer sans être impérieux, et retomber avec elle sur sa couche improvisée. Ce n'est pas une nouvelle chevauchée qu'il recherche. Peut-être quelques caresses, quelques tendresses encore, mais surtout, ce à quoi il aspire après avoir connu le plaisir par l'esprit, c'est le contact unique de ce corps bien réel, sa chaleur, son odeur, une simple présence contre le sien, sur de confortables coussins... Juste le temps de s'en remettre.

_________________
Voix du Brûlé : #996699
Comparateur de taille de perso
Revenir en haut Aller en bas
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeSam 4 Mai 2019 - 21:52



Je t'ai blessé…

Dit Viconia en léchant les plaies de son amant à petits coups de langue gourmande, avant de se lover tout contre lui, avec un abandon inhabituel. Une paix, le calme de la mélodie du prêtre d'Isten est… Reposant… Nulle menace. Il ne semble pas vouloir profiter d'elle. Il ne demande rien d'autre que son corp, sa chaleur et sa présence. Nulle récrimination, nulle condescendance, Nulle agressivité.

Un humble hommage à Kiel...


Elle lui donne son corp, sa chaleur, son odeur de bon coeur. Fermant les yeux et rêvant un moment. A un autre dont nous tairons le nom. Elle rêve un moment à son odeur, la seule fois où il a accepté qu'elle reste. Mais ce n'est pas lui. C'est un autre. Une oasis de calme dans la tempête qu'est la vie au Puy.

Une tempête qu'elle doit apaiser, canaliser. La gloire de leur peuple au delà du Puy. Travailler pour l'Eda Vengeur. Epurer les faibles… Donner un avenir au Moucheron, à Zniee et aux autres jeunes flammes… Pour la prospérité de son peuple. Etrangement, Viconia ne demande rien pour elle… Toutes ses ambitions sont pour son peuple. Pour que l'Eda Vengeur se réalise. Elle a toujours poussé les autres à faire leurs ambitions… Elle travaille fort pour les siennes. Est ce assez? Que pourrait-elle faire de plus?

Une main languissante caresse le flanc de Kell'Onen, s'amusant des réactions de l'épiderme sombre. Tandis que Viconia réfléchit très sérieusement et très terre à terre à la suite des choses. Une première étreinte, puis la magie de l'Enchanteresse... Kell'Onen n'est plus qu'un corps repu de sensations, mais encore très sensible. Il frémit sous ses coups de langue puis ses doigts, s'agite à peine... Alors que son esprit, bien qu'alangui, s'interroge. Il a répondu avec légèreté, pourtant une question lui vient : si tel est son plaisir, pourquoi le souligner ? Pourquoi est-elle venue ? Ne cherchait-elle vraiment qu'à L'honorer ? Ses bras, qui enlaçaient la daedhelle, se détendent, glissant vers le bas, ses mains en profitant pour effleurer son dos, et les rares cicatrices qu'elles y trouvent. Les mires émeraudes semblent si lointaines, à l'ombre des boucles blanches...

"Vous semblez bien pensive... Un regret ?" murmure-t-il d'un ton assoupi. "Ou... Un oubli peut-être ?"
Est ce cet instant rare qui arrive trop peu souvent? Elle répond, lointaine... Juste parler à quelqu'un… Lolri? Les siens? non. Elle se doit d'être sans peurs ni reproches.

Passe présent futur..... tant de choses à penser et à apprendre et à prendre en considération
Se battre encore et toujours contre...


Un geste vague de la grande main fine.

Et ... s’inquiéter pour notre peuple est fatiguant. Je parle trop
A vrai dire je pensais a avant...


Viconia se tait soudainement. Kell'Onen se rend compte du poids de sa charge... Qu'elle semble prendre à coeur. Si jeune... Si concernée. Un peu loin des préoccupations égoïstes de bien des enfants du Destructeur. Peut-être sa jeunesse la trahit-elle sur ce point, l'empêchant de prendre de la distance, la poussant à s'inquiéter sans cesse... ? A ses premiers mots, il ne répond rien, écoutant seulement, attentif. Puis l'ombre d'une sourire accompagne une autre de ses déclarations. A son silence, l'une de ses dextres remonte, vient lui saisir tranquillement le menton, et guider ses lèvres vers les siennes. Il n'a qu'à tendre légèrement le cou... Visage contre visage, il rit doucement.

"Je ne crois pas que vous ayez à vous inquiéter pour moi..." sussure-t-il après son baiser, taquin. Baiser qu'elle lui retourne de bonne grâce.  Son pouce caresse ensuite ses lèvres blessées. "Avant... Que vous ne deveniez triumvir...?"

Taquine, elle lui rend un autre baiser, mais une lueur dangereuse rôde dans l'oeil précieux.

Cher Kell'Onen. Je ne livre pas mes secrets. Si je le faisais et que ca venait à s'éventer, je devrais arracher de mes crocs cette langue agile qui me sied, crever de mes griffes ces beaux rubis… Et démembrer votre âme dévote des pics acérés de mon esprit afin de savoir qui est mon ennemi. Recevoir mes prières est une chose, mes confidences et mes secrets c'est hors du domaine divin. Et vous êtes un trop bon prêtre pour risquer votre talent et votre dévotion contre des ambitions mal placées non?


Solitude... Solitude et méfiance...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com En ligne
Le Brûlé
Admin
Admin
Le Brûlé

Nombre de messages : 579
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeDim 5 Mai 2019 - 0:47


Un frisson, mais pas de plaisir cette fois. Les rubis se font songeur sous la menace, tandis que Kell'Onen s'interroge. Un avertissement... Oui, il pouvait aisément faire marche arrière, se préserver des secrets des grands, qui ferait de lui une cible bien plus tentante. Pourtant... Pourtant, ne serait-ce pas un affront à la Corruptrice que de ce détourner ainsi, de n'offrir à une Triumvir' que ses seuls services de prêtre ? Pourtant, ne serait-pas une occasion que de s'élever un peu, de côtoyer les plus grands ? Pourtant, ne désirait-il pas plus ?

Le Puy n'avait connu que des triumvirat éphémères ces deux dernières décennies. Pire : plusieurs années l'avaient vu plongé dans le chaos, décapité. Et voilà qu'un énième triumvirat était apparu, ravivant l'Eda Vengeur, survivant à ses premières années... L'un de ses membres, déjà, était officiellement mort. Comment une drow si jeune a pu devenir triumvir ? Les Dieux peut-être... Kell'Onen n'avait pas l'arrogance de croire voir des signes. En revanche, ce qu'il savait, c'est qu'il ne souhaitait pas laisser gagner la daedhelle avec cette menace. Enivré et fou. Cela ne lui déplaisait pas. Il était bien trop confortablement installé pour se plaindre. C'est une lueur d'un autre genre, mais tout aussi dangereuse, qui rôde alors dans les mires écarlates, alors qu'un sourire gourmand, presque prédateur, étirent doucement ses lèvres élégantes.

"Eh bien, puisque c'est ainsi, il me faut vous faire une confidence : j'ai peur d'être un mauvais prêtre... souffle-t-il avec un amusement sulfureux, tandis que la dextre qui reposait sur une hanche se met en mouvement, caressant, descendant, tandis qu'il entrecoupe ses propos de baisers légers. Il me faut le dire, je suis coupable d'ambition. Voyez-vous, j'ambitionne de vous faire jouir à nouveau... Se glissant sous le ventre lisse, la pogne du prêtre vint trouver, du bout des longs doigts, la perle de la jeune triumvir... Et se mit aussitôt à l'ouvrage, tendrement, alors qu'ils étaient encore unis. Par ma langue, j'ambitionne de vous faire pousser des cris à en réveiller les morts... Par mes yeux, j'ambitionne de lire la jouissance vous faire vous oublier... Par mon esprit, j'ambitionne de me lier à vous par mon silence car, j'en ai conscience, le briser serait ma perte. Oui, je crois que je peux le dire : je suis un mauvais prêtre. Il ajouta encore, plus bas, dans un murmure. Je veux vous écouter... Dans la jouissance... Comme la confidence... Et vous faire, un temps, oublier ces soucis, qui vous épuisent..."

L'ivresse de l'audace le faisait frémir, frémir de la sentir vibrer sous ses doigts.

_________________
Voix du Brûlé : #996699
Comparateur de taille de perso
Revenir en haut Aller en bas
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeDim 5 Mai 2019 - 2:07



Il est effronté. Ses ambitions visibles et imperceptibles… Il faut être fou pour se laisser aller dans les bras d'Isten. Les logs doigts la font vibrer certe, la bestialité de leur première étreinte, la douceur de la seconde ayant laissé Viconia plus que malléable tout compte fait. L'urgence ayant été assouvie, il reste le reste. Les jeux de la Sulfureuse. Dans les émeraudes scintillent le plaisir, la satisfaction, la curiosité, le respect aussi. Ce n'est pas un couard, il sait y faire. La conscience de Viconia lui hurle de ne rien dire. Elle ne dit jamais rien et pourtant les rumeurs lui font dire plein des choses.

Cher Kell. Voici mon premier secret. Il n'y a eu qu'un mâle pour accomplir cet exploit en 256 ans, tu veux savoir son nom? Urgoll'Ven. Le défi est lancé…

Le risque qui se profile : la jeune triumvir fut l'une des amantes du Haut-Prêtre de Zhak'Bar. Une annonce 'comme' une autre, que de livrer le nom de ses partenaires... Pourtant, il lui en faut de la maîtrise, au jeune prêtre, pour ne pas se figer de stupeur, redécouvrant la X'Ianxin avec une once de... D'inquiétude. Valsharyss... Savais-tu ? Mais il ne peut s'appesantir. L'occasion est là, qui se cambre tout contre lui... Amenant à la portée de ses baisers, ses charmes voluptueux. Attentifs aux paroles comme aux soupirs de son amante, Kell'Onen ne manque pas l'opportunité. Viconia se cambre légèrement, réceptive, entreprenante. Les danses de la corruptrice, comment réveiller le désir, elle sait y faire malgré ses réticences. L'Enchanteresse l'embrasse, lui roule une pelle à faire damner les saints.

Vous êtes plus qu'un mauvais prêtre… Vous êtes exécrable, ca me plait...


Viconia approche ses lèvres de l'oreille du mâle. Lui souffle.

Et je suis une très vilaine fille. Très… et infatiguable…  


Avant de lui mordiller le lobe avec une langueur exquise. Reprenant la danse sanglante de leur première étreinte mais en plus dosée. Le sang ne coule pas de nouveau cette fois. Entre deux soupirs, entre deux gémissement, entre deux jouissances, lors des périodes de repos, Kell'Onen réussit il à extirper quelques confidences mineures, mine de rien. Des inquiétudes légitimes sur Sol'Dorn entre autre… Sur la paix qui règne au Temple de Valas Thalberith. Sur le sujet de ses recherches: Comment soumettre une psychée sans la briser. (ce point elle en parle avec passion, même s'il ne comprend rien. Ca lui fait du bien.) Personne n'est au courant de ses travaux, jumelant ses charges du jour avec ses recherches…  

Une fois finalement assouvie, manifestement plus calme. La jeune triumvir  se rhabille t'elle et démêle sommairement ses longs cheveux. Revenant vers lui, gratifie t'elle les écrits sacrés de son vît d'un délicat baiser avant de quitter le lieux de "prières"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com En ligne
Le Brûlé
Admin
Admin
Le Brûlé

Nombre de messages : 579
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeDim 5 Mai 2019 - 3:01


Agréablement fatigué, Kell'Onen regarda la jeune triumvir' quitter les lieux, non sans avoir fait naître un dernier frisson sur le corps alangui, dévoué à Isten. Profitant du confort, le sombre se laissa aller à un peu de repos, songeant à ce qu'il avait accepté. Que je brise mon silence, qu'elle le sache, et ce sera ma perte... Cette pensée le fit frémir, de peur comme d’excitation. C'était là un risque qu'il prenait non sans plaisir. Le temps seul lui dirait s'il avait bien fait... Quoique lui fassent dire ses plaies, qui le tiraillaient. Valsharyss va bien s'en amuser... Et elle voudra savoir. Se taire, en comptant sur sa compréhension ? Non, sans doute qu'une telle attitude aiguiserait sa curiosité. Il lui faudrait affabuler. Kell'Onen s'en amusait d'avance.



3ème jour de la 3ème ennéade de Karfias

Le temple de la Sulfureuse reçut à nouveau la visite de la jeune triumvir'. La troisième visite consécutive, une par ennéade... Et à nouveau, elle s'enquit du jeune prêtre d'Isten. Ce dernier avait été ravi de la revoir l'ennéade précédente, reprenant bien volontiers leur jeu de plaisir et de confidence là où ils l'avaient laissé, quand ils ne ressentaient pas tous deux le besoin de se taire, et de simplement, apprécier. Selon toute vraisemblance, il en irait de même cette fois-ci aussi. Le premier prêtre que Viconia croisa sut lui dire où il avait vu pour la dernière fois Kell'Onen, et la laissa aller à son gré pour le trouver.

Sur son chemin, l'éclat violent et sonore d'une gifle attira son attention sur un bien étrange duo : une prêtresse à la nudité d'obsidienne et à l'audacieuse chevelure se tenait la joue avec une stupeur haineuse, comme acculée contre un mur par une autre, ô combien opposée, quasiment intégralement vêtue de voiles noires, dont la tête et les mains révélaient la blancheur éclatante de son derme. Abaissant une dextre fine, la petite prêtresse blanche se pencha avec un rictus noir vers sa semblable, lui murmurant des assertions avec une douceur hostile. La première s'en alla, non sans une insulte. Sans bouger, l'étrange prêtresse la regarda partir... Puis fit volt-face, et découvrit la présence de la triumvir'. Sa surprise laissa rapidement place à un délicat sourire en signe de reconnaissance, ainsi qu'un regard sanglant du plus bel effet. Une parure dorée ornait l'humble décolleté augurant des étendues éclatantes.

"Je vous salue, Triumvir' X'Ianxin... susurre-t-elle, passant sous silence sans hésitation l'altercation. Chercheriez-vous quelque chose... Ou quelqu'un ?"

_________________
Voix du Brûlé : #996699
Comparateur de taille de perso
Revenir en haut Aller en bas
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeLun 6 Mai 2019 - 1:49



Tranquillement, Viconia déambule dans les corridors du temple à la recherche de son guide spirituel d'Isten favori cela va sans dire, une scène attire son attention. Ralentissant le pas, elle ne manque pas de voir la main blanche.La main blanche et des voiles noirs.

Un serrement au coeur prend la triumvir avant qu'elle ne hausse ses défenses mentales par réflexe. Les oreilles se dressent de curiosité tandis que les émeraudes rougeoyantes contemplent le spectacle, iperturbable. Les prunelles sanglantes ressemblant à celles du triumvir mort la toise. Les oreilles de Viconia se recouchent imperceptiblement.

Femelle...

Ah non! Ce n'est pas le moment. Il y a toujours de ces réminiscence de sa dernière perte de contrôle. Et ca n'est pas toujours bienvenu. Pschiiit! Viconia repousse ses émotions loin dans ses compartiments. Un léger sourire mystérieux effleure les lèvres pleines. Elle… Comment elle s'appelle déjà?

Je vous salue Valsharyss… A vrai dire je crois que la Corruptrice a guidé mes pas jusqu'à vous. Mais le pourquoi m'échappe encore je crois.

L'altercation, la triumvir n'en a cure. Elle l'a, Elle avec un E majuscule dans son champ de vision. Le sourire s'épanouit sur le fier visage. Droite et fière, superbe dans sa simple toge translucide noire moirée d'argent au motif de l'Ouroboros aujourd'hui, ses cheveux lâchement tressés courant le long de son épaule. nue qui arbore la trace de crocs jadis faites par Urgoll'Ven et qu'elle arbore fièrement.

Sa Marque.

Voudriez vous m'éclairer?

Un haussement de sourcil élégant de sa… rivale? Cette prêtresse qui a eu tant d'ascendant sur le vieux gris au point d'en marquer sa psychée... Mais comment une humble servante d'Isten pourrait-elle refuser? Viconia se demande si Elle sait qui elle est.

"Bien sûr..." Sussure Valsharyss.

Effleurant de ses voiles la jeune triumvir impassible, la daedhelle blanche la guide jusqu'à un simple boudoir. Là, dans l'intimité, Valsharyss prend place sur un canapé, observant sa semblable avec une tranquilité assurée. Semblable qui lui préfère une caquetoire confortablement rembourrée. Maitre Kahvekah serait ravi de son choix. Sa toge s'étale en plis souples autour de cette jambe d'ébène parfaite qu'orne Meurtrière. L'éclat fugace de son long poignard est capté par les champignons phorsphorescent.

"Je vous en pris, mettez-vous à l'aise ! En quoi puis-je vous être agréable ?" dit-elle aimablement.

Et la triumvir de lui répondre tout aussi aimablement après un examen exhaustif perturbant de ses prunelles atypiques. Voyons, Valsharyss n'est pas une drow à être perturbée par un regard acéré, incisif…  

C'est ce que j'aimerais bien savoir en fait….

Et la belle Blanche de répondre à la sombre. C'est presque comique els voir en fait. Parfaites oppositions, marbre et ébène, rubis et émeraudes… Parfaite plastique drow toute les deux, Viconia, grande fière et altière, Valsharyss plus petite, aux traits plus durs, mais néammoins très intéressants.

Que me vaut l'honneur d'être connue de vous ?


Oh, nous avions une relation commune… Urgoll'Ven, ca vous dit quelque chose? J'aimerais savoir en fait s'il est venu vous voir avant de quitter le Puy, cette fameuse dernière fois.


non

De quoi non? Repoussant cette réminiscence, l'arcaniste s'arrête soudainement. Penche la tête de côté d'un air étrange, une lueur d'interrogation dans les prunelles d'émeraudes. Non? Pourquoi non? En cet instant précis? Tandis que la triumvir' semble interrogative, Valsharyss, qui avait pris ses aises, se redresse légèrement, le regard plus incisif.

"En effet, j'ai honoré Isten avec le triumvir' Urgoll'Ven à l'occasion... Mais... Pas avant son départ. Pourquoi cette question ?" son regard se fait velouté, tandis qu'elle observe avec une légère curiosité

L'Enchanteresse est posée, calme. Une chaine étincelante posée sur le compartiment nommé Urgoll et ses réminiscences. Elle monte ses défenses, se met à écouter la mélodie de sa vis à vis. La question fuse d'elle même. Il  y en a milles et unes à poser, une et milles. Celle qui le possède tant qu'il ne s'ouvre à personne d'autre.

Que lui avez vous fait? Etes vous mage?

Serait une question pertinente et dangereuse à poser. Commencons doucement.

Depuis quand honore t'il La Sulfureuse avec vous? Que savez vous de lui?

Les cheveux pâles et sauvages de la prêtresse d'Isten lui chatouille la joue quand elle se redresse encore, l'air perplexe.

"Excusez-moi triumvir', mais je ne comprend pas... Auriez-vous des nouvelles au sujet de sa disparition ?
" après un instant, elle soupire. "Pour vous répondre, je le connais de longue date. Si ce n'est son rang au sein du culte du Prime Dragon, sa dévotion envers les dieux, et les plaisirs qui lui sont propres, il n'a pas jugé bon de me faire part d'autre chose."

Viconia se lève et s'avance vers la prêtresse. Elle semble plus sombre, plus imposante soudain tandis qu'elle caresse sa tresse négligeamment. En êtes vous bien sûre Valsharyss? Etre¸ si proche que vous deux, ca laisse des marques, des trace

Mais elle ne se laisse pas faire, le sang se mêle à l'émeraude, les deux brillants d'une lueur de contrariété. Les deux si particuliers.

a prêtresse se tend devant cette soudaine approche, une pointe de contrariété se glissant dans ses mires sanglantes, si particulières.

"Je sers Isten, mais je suis aussi une toile pour les offrandes à Kiel, triumvir." souffle-t-elle. "En conséquence, je ne laisse pas demeurer la moindre trace sur mon corps, afin que d'autres marques puissent s'y apposer, toujours." après un temps, ses oreilles frémirent, et elle leva la main. "Nulle besoin de faire usage de magie, triumvir'. Je suis une servante du Puy. Mais expliquez-moi : que voulez-vous savoir ?"

Une lueur amusée traverse le regard l'Enchanteresse… Elle aussi elle efface ses cicatrices… Elles ont beaucoup en commun tout compte fais. Un léger sourire mystérieux effleure le coin de la jolie bouche.

Tout
Est la seule réponse de viconia... un moment de suspension, elle reformule sa demande, plus doucement.
J'ambitionne de tout savoir sur lui.

La prêtresse semble surprise. Une légère moue, mais elle demeure sur la défensive.

"Je vois... Que pourrais-je vous dire ?" dit-elle d'un ton plus sec. "Qu'il est un digne servant du Prime Dragon quand il honore Isten ? Je crois que vous le savez déjà. Qu'il est avare de tendresse ? Sans doute l'aurez-vous aussi constaté... N'est-ce pas ?" se met-elle à sussurer. "Qu'as-t-il pu vous dire qui vous amène à me chercher ? Pensez-vous..." elle hésite. "Que j'aurais un lien avec son départ ?"

Non, ca c'est moi qui a un lien avec son départ... J'ai mal évalué, je l'ai poussé. J'ai pris sans demander sa semence pour avoir notre fils et il est parti. En voulant bien faire j'ai tout détruit. Par mon ambition, je n'ai pas été capable d'apprécier et de garder ce que j'avais. Ses milles et un grognements, ses airs réjouis devant les bastons à venir, sa présence rassurante et dangereuse à la fois. Ses coup de reins, ses morsures... Ces grandes mains qui vous font mal, mais qui étriperait celui qui veut vous tuer. Elle aurait aimé le voir dans son environnement naturel. En pleine nature…. Il doit être beau. Le Haut-Prêtre de Zhak'Bar est beau. Simple… Naturel… Dangereux

Avare de tendresse Urgoll'Ven? Non... Il y a milles et une façon d'être tendre. Ca peut passer de ne pas vouloir vous tuer, au don d'un chien, ou juste d'un regard. La tendresse peut passer dans la façon de demander votre assentiment avant de vous meurtrir les chairs et libérer l'esprit. La tendresse passe dans le sang qui coule, les chairs dévorées. Vous, prêtresse d'Isten plus qu'une autre le savez.
Viconia se penche, impérieuse, dominatrice sur Valsharyss. Le vert se fait hypnotique, dur...Défiant

Vous avez fait d'un héraut de la destruction un beau petit toutou dédié à votre plaisir. Essayez avec moi. Montrez moi ce que vous lui faisiez. Dites moi ce que vous lui disiez. De la première baise à la dernière en date. Une après l'autre, vous l'avez érodé enchainé... Soumis… Tellement que vous avez mis votre Empreinte sur son esprit.

Elle a un sourire mauvais qui n'aurait pas déplu au haut-prêtre.

Montre-moi tout ce que tu lui a fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com En ligne
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitimeLun 6 Mai 2019 - 19:57



La prêtresse devant elle se crispe sous l'assaut de ces mots, et sous sa présence. La situation n'est pas aisée : du moins, la magie en est en dehors, évitant une escalade dangereuse. Mais le risque est là : des comptes sont demandés, et pas par n'importe qui. Dans les mires sanglantes de la servant d'Isten, il y a de la colère... Comme de la douleur. A laquelle Viconia ne répond que d'un air impérieux, indéchiffrable.

"Ce que je lui ai fait ?" souffle-t-elle, faisant face, digne et indignée. "J'ai subis ses assauts, j'ai souffert avec lui et pour lui. Parce qu'il en avait besoin." elle redresse la tête, ne concédant rien.

Subir ses assauts? Est-ce que pour la corruptrice les assauts de ce mâle en particulier doivent être subies? Un frisson de souvenir face à la sauvagerie de leur étreinte remonte agréablement le long du dos de Viconia. Souffrir avec lui et pour lui? Avec lui…

Les prunelles d'émeraudes se plissent dangereusement, incisives. Immobile, la triumvir garde sa technique du regard sans bouger, tel un roc.

"Vous savez comment il était. Il vous demandait ? Il en a fait de même avec d'autres, qui n'y ont pas survécu. Pensez-vous qu'elles se soient tues alors qu'il leur brisait le corps ? Je ne pense pas. Il a offensé de trop nombreuses fois Isten... Comme Natha."

[color=greyJ'espère que le jour où il brisera le mien, parce qu'il le fera… Je parle de lui comme s'il était encore vivant…. J'espère que si un jour il me tue et me mange, ca sera dans une étreinte…  [/color]

Les mires sanglantes se teintent de mépris. Auquel ne s'oppose qu'un regard l'encourageant à se vider le coeur. Vas y, dis moi tout.

"Nous ne pouvions pas le laisser faire, il avait besoin d'être canalisé. Alors, ma mentor a souffert, et moi à sa suite. Mon corps n'en porte plus les marques, mais sans le don de Kira, il m'aurait tuée à de nombreuses reprises." ses mires s'étrécissent, elle fait mine de dire quelque chose, puis se ravise, reprenant plus simplement de son timbre caressant, légèrement acide. "Eh bien ? Êtes-vous satisfaite de faire re-surgir ses blasphèmes ?"

Re surgir ses blasphèmes?

Vous le traitez en enfant… Vous ne le lui laissez ni la latitude d'apprendre par ses erreurs. Il aurait pu apprendre à se contrôler seul… Eventuellement… On ne bride pas un animal sauvage indéfiniement. La différence que j'ai avec toi c'est que moi, j'accepte et j'acceuille. Pour ce qui est de Natha, j'ai porté et donné naissance à SON fils. J'espère qu'un jour il te bouffera… Oui, j'ai porté et donné naissance à l'héritier de la Destruction personnifiée…  

La voix mélodieuse s'élève plutôt dans l'air, calme et posée.

Vous avez un point… Vous souffrez avec et pour lui. Quelle est cette souffrance?


L'agacement perle dans les mires de la prêtresse, tandis qu'elle prend un peu de recul sur son assise. Que croit-elle avoir entendu pour me demander cela ? Le sang de ses yeux dévisagent avec intensité la triumvir', avec un soupçon de mépris, drapée qu'est Valsharyss dans son devoir face à une daedhelle qui ne semble pas comprendre...

"La souffrance du corps. Le triumvir' fut un amant violent, cela n'est pas un problème... Sauf quand il en vient à offenser les dieux. Malgré les rappels, les châtiments, ses offenses ne cessèrent que pour mieux reprendre. Nous en vinrent à chercher comment canaliser cette violence, afin qu'il n'en vienne plus à détruire l'Oeuvre de Natha comme dévoyer les  hommages à Isten." expliqua-t-elle avec froideur, de son timbre caressant. "J'étais jeune quand je fus initiée à cette tâche. J'ai appris, d'étreinte en étreinte, de blessure en blessure, à y survivre, d'abord avec le concour de ma mentor puis seule, et à continuer d'oeuvrer pour le ramener dans les grâces d'Isten."

Le visage de la prêtresse se ferme quelque peu.

"Je loue la Belle Dame de bien des manières, mais le faire alors que mon corps était à l'agonie... Qu'il continuait quand bien même je lui hurlais d'arrêter... Et que ma seule survie dépendait de ma capacité à continuer de faire usage du don de Kira..." Valsharyss leva la tête face à la jeune triumvir', laissant percevoir une once de colère. "J'ai souffert par sa faute, j'ai souffert avec lui de son incapacité à se réfréner, j'ai souffert pour qu'il arrête d'offenser les Déesses... Cela vous suffit-il ?"

Mais non, Viconia n'en a pas assez. Il y a des explications qui méritent d'être faites

Si la douleur est son problème... pourquoi ne l'avez vous pas soulagé à la place?

De quelle douleur parlez-vous ?

L'arcaniste fait montre d'une patience d'ange. Et continue ses questions.

Vous me parlez de sa souffrance du corp. Qu'avez vous fait pour le soulager? Vous parler de souffrir avec lui. Mais avez vous pensé a seulement le soulager avec votre don de Kira?


Ma chair a souffert de ces ébats, non pas la sienne. Sa souffrance résidait dans son incapacité à se maîtriser afin de ne plus offenser Isten et Natha. Nous lui avons offert cette solution, à laquelle il s'est soumis de son plein gré. Cela a eu du succès, sans jamais qu'il parvienne complètement à éviter les pires débordements.

Vous tournez autour du pot prêtresse. Ou vous ne savez pas de quel Epreuve Kiel le gratifie, soit vous ne voulez pas me le dire... Vous vous contredisez.  ou est ce simplement parce que vous n'avez pas cherché plus loin?

Viconia se radoucit sensiblement, s'assied a côté de Valsharyss sur le divan. La prêtresse écoute, attentive, l'autre prêtresse  avant de demeurer silencieuse un instant. L'idée était étrange... La Blanche hausse élégamment ses épaules, ses mèches pâles se répandant sur le tissu noir qui les couvrait en partie, avant d'aller se mêler à la blancheur de sa gorge.

"Triumvir'... Cette blessure est ancienne et sensible, cela est vrai. Cependant, accepter la douleur et l'accueillir sans peur est l'un des premiers enseignements de Kiel. Il ne me semble pas que ce sombre l'ait méconnu."

Accepter et acceuillir la douleur est un précepte que tout les drows dignes de ce nom se font inculquer en bas âge. Viconia peut en témoigner, Krish aussi et approximativement, sans exception, tous les Eldéens. Pourtant elle n'interrompt pas sa disciple d'Isten dans ses réflexions. "Je ne sais quelle est la source de cette violence et s'il en est une autre que son essence même, celle-là même qui nous vient de Notre Père." elle fit la grimace. "Dans tous les cas, il était capable du pire, que j'ai ou non touché à sa blessure afin d'éveiller sa violence, pour qu'il la libère et en redevienne maître."

Donc… quand il partait ce n'était pas par dédain, ou indifférence…


Le coeur de Viconia fait un soubresaut à cette idée, même si elle ne le laisse pas paraitre. Cette piste de réflexion en amène d'autre.

Oui, j'adore nos ébats… mais lui, les aimait ils autant? Etais je un refuge ou une cible? Mais pourquoi? La détresse que je percevais comme mienne… étais elle vraiment mienne? Ou la sienne? Cette solitude, écrasante… Quand, après nos ébat il s'en allait. Ce que j'ai toujours pris pour une marque d'indifférence… C'était pour ne pas me blesser… Quand il m'a abandonnée, brisée… Ce n'était pas par lâcheté. Comment ai je pu ressentir si profondément cet imbécile et ne pas comprendre? Je le poussais à me détruire… Je me faisais l'écho de cette pulsion. Je n'étais pas assez forte pour m'isoler de cette fréquence, je la lui ai remise au visage, encore et toujours. Le défier… Le pousser… J'aurais dû, au contraire, être un oasis de paix, comme Kell'Onen. En étant pas assez forte, je l'ai poussé aux extrême. Alors il a fuit. Fuis pour ne pas succomber. Pas par lâcheté, mais par courage. Urgoll'Ven, mon païm. Qu'Uriz veille sur Ta Flamme si tu es vivant, que Teiweon veille sur celle-ci si ton corp dessèche quelque part. Si j'avais su, si tu m'avais laissé faire, j'aurais pu t'apaiser.

Mais si tu reviens, maintenant que je le sais… Que je ne peux abaisser mes défenses et me faire ton écho… Serais ce pareil? Qu'adviendra t'il de nous maintenant? Si je réussis à t'apaiser, que deviendra tu?  Je ne veux pas te changer pour tout les diamants noirs du monde. Mais toute personne a besoin d'un sanctuaire… Tu étais le mien… Pourrais je être le tien? Pouvons nous avancer sans finir par nous entretuer?


L'émeraude des prunelles se fait d'une tristesse infinie, brumeuse… Viconia est très loin dans ses pensées… Elle y reste un court moment avant que sa couleur se ravive, se ranime. Puis, elle avise Valsharyss… La contemple elle un court moment.

Je remercie La Corruptrice pour vos réponses à mes questions. Louée soit Isten.

Se penchant doucement, Viconia embrasse délicatement la blanche sur la bouche, pour montrer sa reconnaissance. Puis se lève sans mot dire pour se diriger vers la porte. Kell'Onen n'aura pas de visite ce soir. Elle doit aller écrire dans son grimoire. Ca presse…

Valsharyss se laisse faire, détaillant celle qui l'embrasse ainsi. Quand cette dernière s'en va, la prêtresse se fait songeuse sur le divan, s'allongeant... Avant d'appeler, de sa voix caressante, à nouvelle calme et sensuelle.

"Triumvir'... En plusieurs siècles, il n'a pas cessé de lutter... Jusqu'à il y a deux ans, environs. Après quoi, c'est allez de mal en pis." elle regardait Viconia d'entre ses cils blancs, la bouche pincée d'une once de pitié. Pitié qui se fait durcir le regard émeraude. Pitié pour lui? Il n'en a que faire de sa pitié. La pitié c'est pour les faibles. "Je ne sais pourquoi, il ne m'a rien dit. Si vous apprenez ce qui a pu le changer ainsi... Peut-être aurez-vous la bonté de me le faire savoir ?"

La main de la jeune drow s'immobilise sur la porte ouverte. Droite et fière, Viconia fronce les sourcils. Deux ans environs. Nous sommes en 17, il est parti en 14… Il a donc cessé de lutter en l'an 12… Quand il est devenu triumvir? Non ca c'est en 11… Que s'est il passé, par toutes les Flammes en l'an douze? Ils se haissaient cordialement. Ils ne se regardaient même pas. Il n'attendait que le moment d'aller en ordalie… Bon ce n'est pas tout à fait vrai, elle faisait des efforts pour qu'ils arrêtent de se crêper le chignon et qu'il puisse y avoir un semblant d'harmonie au sein du triumvirat.

Viconia regarde par dessus son épaule. Valsharyss peut avoir l'impression qu'un phish Oura furieux la contemple. Les émeraudes rougeoyantes sont subitement pâle. Mais c'est d'une voix douce et glaciale en même temps que la triumvir répond.

Ce n'est pas moi en tout cas...


La porte se referme doucement sur la jeune femelle, laissant la prêtresse seule avec ses pensées et ses tourments.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com En ligne
Contenu sponsorisé




Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) Empty
MessageSujet: Re: Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)   Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Temple d'Isten - Miroir, Dis moi qui est la plus... (Urgoll'Ven)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fête au chou à Roux-Miroir
» Un portail dans Strayana ?
» Ruines mystiques d'Anémos.
» Tiera etTony au temple des gémaux
» Enfin (pv avec Lord Voldemort)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda :: Profondeurs-
Sauter vers: