Partagez
 

 La chasse de la Flamme Noire

Aller en bas 
AuteurMessage
Keshem Lerr
En attente de validation..
Keshem Lerr

Nombre de messages : 274
Âge : 34
Date d'inscription : 11/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeMar 13 Jan 2009 - 19:28

3 jours. 3 jours de recherche dans les sous bois et rien. Ils n'avaient pas pu se volatiliser. A moins que ce pauvre bougre, à l'auberge n'avait inventé cette histoire. Non! Impossible!

La vision de Keshem commencait a se brouiller à cause de la fatigue, ses jambes, lourdes, commencait a faiblir et de nombreux baillements rythmaient sa marche slencieuse. La lune commencait à apparaitre dans le ciel rosé du crépuscule et les oiseaux avaient tu leurs chants depuis plusieurs minutes, lorsque Keshem fit halte aux abords d'un ruisseau, courant sous les racines d'un vieux chataignier. Le géant végétal offrait un abri naturel contre la pluie, ses longues branches noueuses formant une canopée dense, en s'entremelant avec celles de ses congénères entourant le point d'eau.

Après avoir rapidement rassemblé un peu de bois mort, Keshem alluma un feu et commenca à vider la perdrix qu'il venait d'abattre d'une flèches de bois bien placée. Pendant que le volatile rotissait, laissant échappé un parfum légèrement suave, Keshem se désaltéra un long moment en observant les alentours, à l'affut du moindre bruit, comme un cerf broutant à découvert. Laissant tomber sa cape, il se lava le visage rapidement et éclaboussa son torse musuleux. L'eau redessinait les muscles saillants de Keshem, puis converga vers la cicatrice qui parcourait son corps gigantesque, pour venir ruisseler, tel des larmes, sur son large pantalon de lin. Une nouvelle fois l'image de sa jeune soeur massacrée défila devant ses yeux et il fut comme suspendu dans le temps, presque inerte.

Une petite chouette fit sursauté Keshem, en hululant du haut du chataigner, ses gros yeux jaunes fixés sur l'homme accroupi. Il rengaina son petit couteau dans son bracelet de cuir en fixant le petit rapace.

Pff, saloperie!

L'oiseau décolla, puis plana vers des buissons plus en contrebas pour saisir, dans ses serres puissantes, un campagnole imprudent, avant de disparaitre dans la pénombre. Keshem avait suivi la scène et remarqua un petit bout de métal, là ou le rongeur avait vécu le dernier instant de son existence. Il s'approcha et vit que c'était un éclat de lame brisée. Lorsqu'il contempla la lame, le colosse fut saisi d'un mélange de colère et de peur. Une rune drow était gravé sur le morceau d'acier. Keshem avait appris à reconnaitre leur écriture et leur phrasé depuis ces dix années de traque. Il sera l'éclat dans sa main en repensant au jeune ivrogne qui l'avait amené dans ce bois et sourit.

Qui es-tu étranger? Que fais tu en ces lieux?!!


Dernière édition par Keshem Lerr le Sam 17 Jan 2009 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charles
Ancien
Ancien
Charles

Nombre de messages : 663
Âge : 105
Date d'inscription : 16/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeJeu 15 Jan 2009 - 13:52

L'Ost Royal était en route depuis une bonne semaine. Une telle armée avançait lentement, malgré les marches forcées qu'on imposait aux troupes pour parvenir au plus vite à Alonna. Il se trouvait que le chemin de l'armée passait par Hautval. Tout à fait normal vu que la baronnie était placée sur la Grand Route qui traversait tout le territoire humain. Cette route, pavée de grandes dalles, entretenues par des cohortes d'ouvriers qui patrouillait tout du long de son immense tracé pour réparer le moindre accroc, était si bien bâti que les marches étaient beaucoup plus rapides dessus que sur les chemins de terre défoncés qui faisait le commun des voyageurs habituellement.

A la tête de cette armée, nous avions le Roi, le Sénéchal, et un peu moins avant le baron de Hautval, chef du Lys d'Or, qui gardait de près sa Majesté, la compagnie de Garde du Corps marchant derrière lui, près à bondir en cas de la moindre menace. Prudents, les chefs de l'armée humaine employaient forces éclaireurs pour voir si la voie était libre. Les Drows avaient réussi le coup de force d'infiltrer une armée entière derrière les frontières du Royaume, alors on ne savait jamais...

Toujours est-il que Charles partit en avant lorsque l'armée parvint à Hautval. Le terrain il le connaissait par coeur en ces lieux, aucun éclaireur ne pouvait rivaliser avec lui là dessus. Hautval et ses vignes furent son terrain de jeu en enfance, et c'est là qu'il faisait son chemin de douleur tout les matins, courant par tous temps dans les bois à moitié nu, couvert de chaînes. C'est pourquoi la vallée d'Hautval, embrumée en ce matin là, mais si magnifiques avec ses vignes torturées dévalant les flancs de la moindre colline, reçu la visite de son maître, escorté de deux éclaireurs, montés sur des chevaux de selle.

Attardons nous sur le baron. Il n'était pas encore sur le champ de bataille. Le destrier était dans le convoi, l'armure de plate complète aussi. Il portait des vêtements de voyage solides, un écusson en forme de lys dorée rappelant son appartenance au corps prestigieux. Sa solide épée bâtarde, Écarlate, battait son flanc au rythme du trot de sa monture. L'homme avait toujours cet air constant si froid et méprisant inscrit sur sa face. Les trois hommes passèrent devant un gibet, situé au bord de la route, auquel un bandit était pendu. D'après les mouches, au moins trois jours. Un corbeau était sur l'épaule du coquin, avalant goulument un de ses yeux. Le baron émit un hochement de tête, voyant que son intendant gérait même en son absence son fief de la même main sévère. Les deux éclaireurs émirent un haut le cœur...

La troupe commença à longer la forêt d'Hautval. Une immense forêt millénaire, aux chênes des plus épais, noueux, vieux. Quelques corneilles passait dans le ciel au dessus de cette épaisse et menaçante mer verte.

"-Un feu...,"
émit Lothard, le plus costaud des deux éclaireurs en pointant son doigt dans la direction d'où provenait la fumée.

Le chef du Lys d'Or émit un grognement avant de faire tourner sa monture vers les sous bois. Les cavaliers s'enfoncèrent dans la forêt, les branches fouettant leur montures et leurs visages. Une branche particulièrement souple cingla le visage de Charles. Il essuya calmement la belle estafilade qui se profilait, rouge, sur sa joue droite.

Sachant qu'ils approchaient du lieu dit. Les cavaliers attachèrent leurs montures avant de continuer à pied le plus discrètement que possible. Finalement, ils atteignirent la légère clairière où...le baron de Hautval plissa les yeux...un homme en train de faire griller une volaille. Charles avança d'un pas décidé, faisant craquer plusieurs branches, avant de lancer à l'inconnu, tout en restant sur ses gardes. Les deux éclaireurs avec la main posée sur la garde de leur baselards...

"-Qui es tu étranger ? Que fais tu en ces lieux ?"

Son ton tranchant continua de même en désignant la perdrix :

"-Tu braconnes sur mes terres sale gueux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Keshem Lerr
En attente de validation..
Keshem Lerr

Nombre de messages : 274
Âge : 34
Date d'inscription : 11/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeJeu 15 Jan 2009 - 15:40

La voix venant de derrière était froide et sevère. Du coin de l'oeil, Keshem regarda ses haches posées à coté du feu. Toujours accroupi face aux buissons, il se maudit d'etre si imprudent dans un lieu qu'il ne connaissait que peu. Le colosse se releva de toute sa hauteur, serrant l'éclat de lame drow dans sa main droite et fit glisser son petit couteau, logé dans son bracelet de cuir, dans l'autre main, pret à égorger son interlocuteur s'il se montrait trop zélé.

Il se tourna lentement, toujours sans un mot, pour voir apparaitre trois hommes. Keshem posa les yeux sur le premier d'entre eux, un petit homme assez rondouillard aux cheveux longs et blonds. Il avait la main qui entourait la garde de son épée, pret à attaquer. Finissant de se retourner, Keshem vit, face à lui, fidèle au portrait qu'il avait pu apercevoir durant ses voyages, le Baron de Hautval, les sourcils froncés et le regard dur. Le géant ne put s'empecher de fixer un instant le lys doré brodé sur le tabard du noble.

N'as tu pas entendu le comte?

Le deuxième compagnon du baron, un homme assez banal, ni gros, ni maigre, ni grand, ni petit mais à la carrure large, venait de briser le silence. Légèrement las, Keshem observait les trois hommes. Les deux soldats détournèrent le regard mais le Baron, meme si la différence de taille lui faisait lever les yeux, défia intensement l'aventurier. La voix grave de Keshem résonna sous les frondaisons de la foret.

Je ne braconne pas, Baron!!... Euh ... Je chasse! Ceci est mon repas et je serai ravi de le partager avec vous.

Le Baron, les yeux plissés, faisait toujours face à Keshem, ses mains gantées se serrant.

Laissez moi vous expliquer, Baron! Je traque une bande de drows et je sais qu'ils sont en ces lieux. Voyez par vous -meme!!

Keshem leva sa main droite et l'ouvrit, dévoilant le fragment de dague estampillé de runes. Keshem vit le Baron qui observait un instant la cicatrice ciselant le torse de ce grand gaillard ébouriffé, puis posa un regard sombre sur la lame brisée.

Tenez!


Dernière édition par Keshem Lerr le Jeu 15 Jan 2009 - 19:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charles
Ancien
Ancien
Charles

Nombre de messages : 663
Âge : 105
Date d'inscription : 16/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeJeu 15 Jan 2009 - 18:08

Le baron de Hautval détailla l'homme face à lui...un colosse tout d'abord. Mais ça n'était pas pour le gêner. Il connaissait un des Gardes de la Manche, les gardes du corps du Roi les plus proches de sa Majesté (d'où le nom) qui faisait passer l'inconnu pour un nain. Aussi, pour devenir Gardes de la Manche, il fallait être assez grand et large pour couvrir le Roi tout entier d'un seul de ces guerriers prêt à sacrifier leur vie pour protéger celle de leur seigneur.

Mais en revanche, l'inconnu avec les yeux vairons. Le baron pouvait s'en aperçevoir à cette distance gràce à ses yeux perçants. Charles était de ces nobles conservateurs et très croyants. Et yeux vairons voulaient dire : fils de sorcière. Même s'il conservait tout son empire, le chef du Lys d'Or était prêt à fendre l'individu en deux s'il ouvrait les lèvres pour lancer un maléfice...mais de plus, une longue cicatrice traversait tout son poitrail fort musclé...et imberbe...chos bizarre pour un homme qui semblait être plus du côté des vagabonds voyageant jours et nuits que les mignons de la cour se rasant de la tête aux pieds en passant par les c.......avant d'enfiler leurs perruques.

L'inconnu se foutait de lui néanmoins. "Je ne braconne pas, je chasse..". Le baron de Hautval fronça les sourcils mais laissa le colosse continuer son histoire. Un bande de drows ? Bah, il en grouillait des dizaines ! Lorsque l'aventurier s'avança vers lui pour donner un soi disant fragment de dague drow, les deux éclaireurs dégainèrent leurs baselards et le pointèrent vers l'homme :

"-Pas un pas de plus mon gars !"


Charles de son côté était resté immobile mais avait posé la main sur la poignée d'Ecarlate pour signifier que si besoin il y avait....Néanmoins, Charles répondit à Keshem :

"-Apprends donc sale gueux que chasser et braconner sur les terres d'un seigneur du Royaume Humain est puni par le fouet voire la mort. Ton insolence n'est pas là pour t'aider. J'en ai branché pour moins que cela."

Le chef du Lys d'Or ne plaisantait pas. Le silence pesant qu'il laissa peser durant quelques instants ne laissait aucun doute là dessus.

"-Mais je ne vois pas en quoi la découverte d'un fragment de dague prouve la proximité d'une bande de drows...il y en avait des dizaines dans la région l'année dernière. Nous les avons repoussés, du moins en partie, et il se peut fort que l'un d'eux ait brisé sa dague dans les combats qui ont suivis. Si vous n'avez rien d'autre à dire pour votre défense, je vous emmène sur le champ."
Revenir en haut Aller en bas
Keshem Lerr
En attente de validation..
Keshem Lerr

Nombre de messages : 274
Âge : 34
Date d'inscription : 11/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeSam 17 Jan 2009 - 19:25

Les deux hommes d'armes s'étaient precipités pour faire face à Keshem, leurs regards belliqueux et déterminé détaillant le géant.Meme le Baron avait porté sa main sur la garde de son épée batrde richement détaillée. Keshem soupira une fois de plus. Il savait que ses advesaires du jour ne faisaient que ce qui leur semblaient juste... Après tout, un inconnu se baladant librement et chassant sans autorisation semblait suspect. Il se résigna à expliquer sa folle quete de vengeance aux trois hommes. Il rengaina le petit couteau de chasseur dans son bracelet-étui en signe de paix puis, prenant une profonde inspiration, le colosse récita machinalement l'attaque des drows sur sa masure, dix ans plus tot.

Pendant son récit, le film du combat de ce jour défilait devant ses yeux. Des larmes de rage commencaient à embuer ses yeux alors que les mots filaient entre ses levres charnues. Il se resaisit, ne voulant montrer une quelconque faiblesse face à de si fiers adversaires. Il détourna une seconde son regard pour ravaler ses larmes. Puis il reprit.

Je me trouve en ce lieux grace aux informations collectées dans votre fief, Hautval. Voilà 3 jours que j'erre en ces lieux, monseigneur. Je n'avais plus de vivres. Je l'avoue, j'ai été négligent mais je pensais ne rester ici qu'un jour maximum. Comprenez moi, j'avais faim. Et je suis sur qu'il s'agit des drows à la Flamme Noire!

Keshem pressa la lame brisée dans sa main tandis qu'il prononcait le nom de la cabale maudite, un léger trait de sang coulant entre ses doigts. Le colosse ne cherchait meme plus à se justifier, ni qui était face à lui. Il se livra, sans détour, sans calcul pour la première fois.

Le premier jour, j'ai pu suivre les traces fraiches d'un petit groupe d'hommes mais elles tournent en rond, me ramenant toujours vers la lisière de la foret, au sud. Je sais qu'ils sont dans cette foret. Sinon pourquoi masquer les empreintes?

Les yeux dépareillés de Keshem se posèrent de nouveau sur le Baron, qui semblait toujours impassible. Il détestait ce genre de noble arrogant et sévère, alors qu'il l'était tout autant. Puis, passant sa main puissante dans sa touffe de cheveux sombres, il conlut dans un souffle.

Je ne demande que ma vengeance, monseigneur. Laissez moi retrouver les drows, je vous en prie! Faites ce que vous voulez de moi après!
Revenir en haut Aller en bas
Charles
Ancien
Ancien
Charles

Nombre de messages : 663
Âge : 105
Date d'inscription : 16/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 13:52

Un fou ou un illuminé. C'était clairement confirmé. D'abord cette apparence des plus étranges, ensuite cet air si franc dans les paroles. Qui serait assez taré pour se lancer à la poursuite, seul de surcroit, d'une bande de pillards drows versé dans l'art de la dissimulation et du meurtre ? Ce type devait avoir pris un bon coup sur la tête le jour où sa vie bascula. Et depuis, complètement exalté, il s'était lancé dans une poursuite...dix ans ?? Retrouver une bande de pillards qui avait fait son office il y a dix ans ? C'était de la folie ! Les types en question devait être rentré depuis bien longtemps chez eux, où avait été relevé ! Mais enfin, des drows n'allait pas rester en vadrouille en territoire humain durant dix ans tout de même...

Tiens le colosse pleurait maintenant. Cela confirmait bien ce que Charles pensait...une légère moue méprisante commença à se dessiner sur son visage acéré. Néanmoins il disait avoir aperçu des traces. Voilà qui était intéressant. Son histoire de pillards drows qui serait depuis dix ans en territoire humain ne tournait pas bien rond mais celle des brigands en revanche...ou peut être d'une autre bande de drows ?

"-Je t'avouerais que j'ai du mal à croire ton histoire...mais en revanche ces traces m'intéressent. Tu m'as l'air assez bien constitué. J'ai à marché à te proposer..."

Le baron s'arrêta un instant, faisant mine de réfléchir...l'armée avait cruellement besoin d'hommes :

"-Où plutôt à t'imposer. Nous allons t'aider à débusquer ces brigands ou drows, mais après cela tu viendras avec nous pour t'engager dans l'armée humaine. C'est ça ou la corde."

De leur côté, les deux éclaireurs baissèrent leurs armes en voyant la tournure que prenait la rencontre.

Le temps s'arrêta. Les narines de Charles frémirent funestement, tandis qu'il plissait des yeux en les tournant vers le côté droit de la clairière. Ces yeux s'écarquillèrent en une expression grave tandis qu'il poussait un rugissement, dégainant sa lame tout en se jetant en avant, courbé.

Le bruit de la corde tendue d'un arc l'avait tout de suite alerté. La flèche empenné de plumes noires vrilla les airs pour se ficher dans la gorge de Lothard, qui s'écroula dans un gargouillement sanglant. Mais déjà le chef du Lys d'Or était sur le buisson d'où venait le tir. Il fonça sans hésiter sur la forme encapuchonnée qui lui faisait face, qui tentait d'encocher une autre flèche. Trop tard. Le baron le bouscula brutalement de l'épaule, le jetant au sol. La capuche de l'agresseur tomba, relevant les traits furieux d'un drow.

Dans sa chute, le chef du Lys d'Or avait lâché son épée bâtarde dans les buissons, trop encombrante pour une mêlée, et déjà une dague jaillissait dans sa main. Le drow plaqué au sol n'eut pas le temps de réagir lorsque les trente centimètres d'acier en triangle lui perforènt les poumons. D'une main experte de guerrier, le militaire frappa plusieurs fois, sèchement, immobilisant le sombre de son autre bras. Le sang jaillit comme d'un geyser pour arroser la face de l'humain, qui gardait la même expression froide et déterminée sur son visage tandis que le liquide chaud lui coulait dans la bouche.

L'ensemble de la scène avait duré à peine quatre secondes. Mais la menace n'était pas neutralisée. De l'autre côté de la clairière surgirent trois drows armés de cimeterres, se ruant silencieusement vers Lothard et Keshem...

Il n'y aurait pas de prisonniers.
Revenir en haut Aller en bas
Keshem Lerr
En attente de validation..
Keshem Lerr

Nombre de messages : 274
Âge : 34
Date d'inscription : 11/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: a   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 16:23

L'armée ou la mort...

Etait-ce vraiment un choix?...

Keshem voyait que le Baron ne le prenait pas au sérieux, mais il avait le mérite d'avoir écouté son histoire, meme si c'était d'une oreille distraite. L'inflexibilité dans la voix et le regard du noble chauve imposait le respect, à aucun moment il n'avait semblé éprouver la moindre émotion à l'écoute de son histoire... Peut etre le prenait-il pour un fou... Comme beaucoup d'autres, qui ne comprenaient pas l'intéret de traquer sa proie pendant une décennie. Le géant ne cherchait pas à etre compris et ce que pouvaient penser ses semblables lui était égal, seul sa vengeance importée.

Soudain un léger sifflement aigu parvint aux oreilles de Keshem, avant qu'une longue flèche empennée de noir transperce la gorge de l'un des gardes du Baron, dans un bruit étouffé auquel répondit un gargouillis sanglant. Le pauvre bougre s'écroula dans un rale, son visage figé dans une expression mélant surprise et douleur. Le corps sans vie avait à peine toucher le sol, que le Baron perforait l'agresseur en s'éclaboussant le visage de son sang chaud et rouge vif. A l'opposé de cette scène, trois ombres hurlantes brandisant des cimeterres légèrement courbés se ruèrent sur Keshem et l'autre garde du Lys d'Or.

En trois foulées, le colosse aux yeux vairons atteignit ses haches d'acier, s'en saisit et courut vers les agresseurs. Les silhouettes encapuchonnées, se déplacant rapidement, étaient, maintenant, au niveau de l'allié de circonstances de Keshem. L'aventurier se lanca dans le combat, ses muscles bandés sous l'effort, ses mains puissantes levant sa paire de haches, avant de les abattre, dans une longue courbe descendante, sur le crane du premier adversaire lui faisant face. Dans un bruit semblable aux brindilles craquant dans l'atre, la boite cranienne du drow céda tandis qu'une gerbe de sang virevoltait dans les airs. En s'écroulant, le visage du brigands apparut devant Keshem...

Un drow...

Il était maintenant sur qu'il n'avait pas traverser cette foret en vain. Il extira les lames épaisses de ses haches de la tete du cadavre qui lui faisait face, avant de bondir vers les deux derniers brigands qui lui faisaient face.
Revenir en haut Aller en bas
Charles
Ancien
Ancien
Charles

Nombre de messages : 663
Âge : 105
Date d'inscription : 16/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 20:33

]Le baron de Hautval releva la tête. Sa face avait muté en quelques instants. Le goût du sang dans sa bouche, l'adrénaline qui coulait puissamment à travers lui le transformait déjà. Il n'était plus le noble sévère, arrogant et cassant de d'habitude. Il était juste...une bête. L'apparence froide qu'il gardait en permanence n'était qu'un masque pour empêcher les gens de voir que l'homme qu'ils avaient devant eux était déjà rongé par la folie, la honte, le désespoir. Seule sa dignité de noble lui permettait cela. N'importe quelle autre personne serait déjà à se ronger les doigts dans le Grand Asile de Diantra.

Ils avaient eu de la chance pour les deux premiers drows. Beaucoup de chance. Mais déjà, Keshem devait s'escrimer contre l'autre drow qui avait l'allonge de son cimeterre à son avantage, et qui avait bien pu préparer son assaut pendant que l'aventurier fracassait le crâne de son compagnon.

L'autre éclaireur, Helmut, était déjà mort quand le chef du Lys d'Or s'appretait à se relever. Le pillard n'avait laissé aucune chance à ce pauvre homme plus habitué à sentir le crottin pour savoir depuis quand l'armée adverse était passée que combattre un adversaire face à face. Le drow avait fait valser dans un ricanement l'épée courte de son adversaire, avant de délivrer un revers des plus meurtriers, éventrant net Helmut. Ce dernier tomba au sol, écrasant ses entrailles du même coup. Un hoquet, du sang jaillissant de sa bouche, et ce fut la mort. Le drow était plus rapide que l'éclair. C'était assurément le chef de la bande. Déjà, d'un bond gracieux et mortel à la fois, il était face à de Hautval.

Charles n'avait pas eu le temps de reprendre Ecarlate, enfoncée dans les fourrés. Le sombre se fendait déjà dans un ricanement, un bond de côté permit à l'humain d'esquiver le coup sur le point de lui fendre la boite cranienne. On ne part pas un coup de cimeterre avec une dague...D'ailleurs, la terrible allonge de la lame drow creusa une méchante estafilade sur l'épaule gauche du baron alors qu'il esquivait encore un des nombreux coups que le sombre lui assénait. Les yeux enflammés de Charles ne cillèrent pas. l'adrénaline l'empêchait alors de sentir la douleur. Sans hésiter, il saisit la lame de son gant. Gant de cuir des plus épais, fait pour la bataille. Le cimeterre était une arme meurtrière, à la courbe tranchant naturellement les chairs, infligeant d'atroces blessures. Mais il ne possédait qu'un seul tranchant. Le baron de Hautval baissa donc rapidement la lame hors de sa ligne, avant d'infliger un uppercut des plus violents avec sa main gauche, celle tenant la dague.

Le sombre tomba au sol sous la puissance du coup, asséné par cet homme sec et musculeux. Souple comme un chat, l'homme n'hésita pas un instant, se jetant sur le drow. Mais ce dernier n'était pas du commun des hommes. Une courte lame jaillit de sa manche. La main puissante du baron saisit le poignet du sombre. Les yeux enflammés des deux combattants se livrait à un combat des plus féroces. Petit à petit, bavant comme un enragé, dans un duel de force sans pitié, Charles fit ployer son adversaire. Le feu était juste à côté de lui. Fébrilement, Charles tâtonna et saisit une braise dans un sa main gantée, avant de l'écraser sur la face du Sombre, qui poussa un hurlement lorsque sa chair commença un grésiller. Ses forces se lâchèrent, et sa dague s'ouvrit un chemin au centre de sa gorge.

"-Mori potius quam foedari !",
rugit l'humain tandis qu'il délivrait ses dernières forces pour labourer de droite à gauche la pomme d'Adam de son ennemi, creusant un trou d'une largeur atroce, broyant les chairs plus que les tranchants. Les yeux de l'elfe noir cillèrent avant de s'immobiliser. Un nouveau flot de fluide vital vint baigner le visage du meurtrier. Haletant, le baron de Hautval tourna alors à la tête pour voir ce qui était arrivé au colosse...
Revenir en haut Aller en bas
Keshem Lerr
En attente de validation..
Keshem Lerr

Nombre de messages : 274
Âge : 34
Date d'inscription : 11/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeLun 19 Jan 2009 - 1:47

Le second adversaire de Keshem était aussi grand et largement bati que lui. Il maniait son long cimeterre avec dextérité, lui faisant décrire de grandes arabesques en signe de défi. Il attaqua le premier, abattant sa lame en direction de l'épaule droite de Keshem. Malgré sa taille imposante, le colosse esquiva d'un rapide pas sur le coté, puis lanca son bras gauche dans une courbe horizontale, la lame de la hache se ruant vers le flanc du drow. Le pillard enroula son bras autour du biceps de Keshem, tel un boa capturant sa proie, l'immobilisant dans sa course, et envoya un coup de tete puissant dans la paumette de l'humain qui explosa sous l'impact. Le drow lanca un rire rauque à la vue du sang, son regard illuminé et excité comme un requin à son odeur.

Keshem lacha la hache qu'il tenait dans la main gauche, sonné. Instinctivement, il balanca un coup de genou dans le ventre de son adversaire, qui dessera l'étreinte. Keshem chancela de quelques pas en arrière, son sang atteignant la comissure de ses lèvres. Il goutait son sang pour la première fois depuis des années.

Le drow reprit son attaque en dessinant avec sa lame courbée une parabole ascendante. Keshem mit sa hache dans la trajectoire du cimeterre, dans un réflexe fulgurant. Dans un tintement grave, l'acier rencontra l'acier, mais encore légèrement sous le choc du front qui s'était abattu sur son visage, n'avait pas une prise parfaite du manche et sa fidèle hache s'envola, tournoyant dans les airs pour retomber quelques mètres plus loin, dans le petit ruisseau, près du Baron lui aussi au prise avec un drow massif. L'adversaire de Keshem, toujours hurlant de rire, pivota rapidement sa lame pour la ramener vers le géant.

Keshem s'accroupi in extremis. La lame effleura la tignasse du colosse qui, maintenant à quatre pattes, bondit sur le drow, tel un guépard sautant sur à la gorge de sa proie. Il atteint son adversaire au flanc qui chuta sous le poids du colosse musclé, lachant lui aussi son arme.

L'homme laissait place à l'animal...

Tuer ou etre tuer...

Keshem coinca le cou du sombre avec sa jambe gauche. Il saisit le poignet droit du drow puis tendit son bras. Il abattit son genou sur le coude du drow. Les ligaments cédèrent dans un craquement sourd. Le rire fou de son adversaire se mua en hurlement de souffrance long et aigu. L'homme sentait les battements de son coeur résonnait dans ses tampes, l'adrénaline du combat inondant son esprit. Il sortit son couteau de chasse de son bracelet étui, saisit le drow par sa longue chevelure blanche pour lui relver la tete et égorga son adversaire.

La lame pénétra la chair, presque lentement. Elle courut sur toute la largeur de la gorge nue du drow. Son cri s'étouffa dans le sang à mesure que l'acier éventrait la carotide dans un geyser rouge et puissant. Le flot carmin baigna le bras droit de Keshem qui lacha le corps convulsant de son adversaire.

Il s'assit une seconde comme choqué, les yeux dans le vague. Il reprit son souffle puis passa son avant bras sur son front pour éponger la sueur qui perlait. Le sang se colla au visage de Keshem comme le masque du bourreau. Il se releva pour se saisir de sa hache, qui gisait sur la terre sèche. Il pencha son regard dépareillé une dernière fois sur le pillard gisant puis se tourna vers le Baron. Il le regardait, le visage totalement noyé sous le sang, un genou à terre.

Le géant ne put réprimer un sourire à la vue des drows inertes l'entourant. Il ota la cape du drow qui gisait à ses pieds en le retournant. Sur son tabard l''insigne de sa cabale apparut aux yeux de Keshem...

Un serpent...

Une fois de plus, ce n'était pas eux.
Revenir en haut Aller en bas
Charles
Ancien
Ancien
Charles

Nombre de messages : 663
Âge : 105
Date d'inscription : 16/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeMar 3 Fév 2009 - 19:35

Le baron de Hautval regarda quelques instants le colosse, secoué de soubresauts nerveux, un ricanement nerveux à la bouche. Sa bouche était tordue dans un rictus cruel à la vue des Drows morts. Dans ce genre de situation, il avait tendance à révéler quel type d'homme il était vraiment...Charles se releva lentement, grimaçant. L'excitation du combat, brutale et rapide, commençait à retomber. La douleur qui le tenaillait à l'épaule lui rappelait que l'acier drow avait taillé son chemin dans sa chair. Son premier réflexe fut de déchirer le reste de sa jaque de toile à l'aide de sa dague avant de cracher sur l'estafilade, tout de même assez profonde, pour dégager le mélange de sang et de boue qui l'obstruait. Il n'y avait pas d'hémorragie mais le sang coulait tout de même de façon respectable...sur cinq centimètres la chair était ouverte sur deux de profondeur.


Il tourna enfin la tête vers Keshem. Haussant des sourcils :

"-On se débrouille à ce que je vois..."


Puis penchant les yeux vers les deux éclaireurs, morts...le visage du baron s'assombrit :

"-Ces gars sont les premiers morts de la campagne...fallait bien quelqu'un pour ouvrir le bal."


Ces derniers mots furent ponctués d'un ricanement noir à faire trembler n'importe qui, tant le mépris apparemment du baron pour la vie de ces hommes apparaissaient alors. Le chef du Lys d'Or s'accroupit, et remarqua que le colosse inspectait les capes des raiders qui venaient d'être occis. Charles haussa des épaules. Les affaires de ce gars ne le concernaient pas...d'un doigté sûr et connaisseur il découpa une belle bande de tissu dans son tabard taché de sang, avant d'en envelopper sa plaie. Le chirurgien-barbier du camp ferait le reste. Il n'avait aucune confiance envers les guérisseurs. La magie lui inspirait une répugnance des plus virulentes.

Enfin, il récupéra Ecarlate dans les fourrés puis s'agenouilla devant le feu, plantant son épée dans le sol et entamant une prière d'action de grâce :

"-Othar, soit remercié de nous avoir donné la victoire en ce jour. Puisses tu t'abreuver du sang de ceux qui sont tombés. Puisses tu guider ma main au combat, protèger ma famille et mon honneur."


Quant Charles eut fini il se releva et s'adressa à Keshem :

"-On laisse les cadavres ici...les fossoyeurs de l'armée s'en occuperont. Ceci fait, et au vu de vos talents, je vous propose un poste dans l'armée. Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un guerrier qui en une paire comme vous. Toutes ces tafioles qui ne savent que se battre avec de longues lames, et ont peur du corps à corps et de la lutte comme une pucelle d'un soudard. Dis moi mon gars..."

Il regarda une nouvelle fois le type des pieds à la tête. La taille, les muscles, il collait exactement au rôle. Juste peut être un peu de nettoyage et quelques entraînements pour l'étiquette et ça serait parfait :

"-Garde dans le Lys d'Or ça te tente ? Normalement on accepte que les nobles mais vu tes faits de ce jour, on fera une exception..."

L'honneur d'une telle proposition était difficile à mesurer. Outre les revenus mirobolants, la charge de Garde du Lys d'Or était si réputée, si célèbre, si respectée qu'on ne pouvait rêver mieux...surtout pour un roturier ! Mais échauffé par le combat, et reconnaissant l'aide apportée par l'homme, le chef du Lys d'Or faisait de ces propositions qu'il n'aurait jamais imaginée même d'habitude.

Petit à petit, il se refroidissait. Sous quelques instants, il redeviendrait le monstre marmoréen et glacial de d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Keshem Lerr
En attente de validation..
Keshem Lerr

Nombre de messages : 274
Âge : 34
Date d'inscription : 11/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeMar 3 Fév 2009 - 21:42

Fais chier!

Keshem pesta car une fois encore sa vengeance n'était pas prise. Cependant, les corps des sombres gisant dans leur sang amplifiaient de fierté le géant.

Il s'approcha du baron tandis qu'il se bandait l'épaule ensanglantée. Il le vit marmonner une prière, après avoir récupéré son épée, face au feu. Il semblait que l'homme chauve remercier les dieux non pas pour sa survie mais pour la mort qui avait été répandu dans la clairière, qui était encore paisible quelques heures avant. Soudain le Baron se releva et fixa Keshem.

On laisse les cadavres ici...les fossoyeurs de l'armée s'en occuperont. Ceci fait, et au vu de vos talents, je vous propose un poste dans l'armée. Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un guerrier qui en une paire comme vous. Toutes ces tafioles qui ne savent que se battre avec de longues lames, et ont peur du corps à corps et de la lutte comme une pucelle d'un soudard. Dis moi mon gars..

Keshem sourit, les expressions imagées du baron lui parlait totalement. Il jeta un regard sur les compagnons inertes de Charles, les premiers morts de la guerre avaient confié le noble. Ce dernier poursuivit.

Garde dans le Lys d'Or ça te tente ? Normalement on accepte que les nobles mais vu tes faits de ce jour, on fera une exception...

Le géant fut saisi par la proposition du noble...

La Garde Royale...

Le renommé et craint Ordre du Lys d'Or...

Lui qui pensait que Charles le cantonnerait à s'engager dans une milice crasseuse qu'on enverrait au casse pipe en première ligne. Il accusa quelque peu le coup en écarquillant les yeux, se grattant la tete.

Ah bah là... Euh... J'dois dire que je m'attendais pas à ca! Comment refuser, monseigneur?

Keshem sourit. Lui le pauvre fils de bucheron, orphelin, avait l'occasion de devenir un homme repecté par ses pairs. Il allait approcher le roi en personne, Trystan, avec qui il partageait la haine des sombres.

Puis je vous aider, monseigneur? L'entaille semble profonde et j'ai un peu d'onguent à base de consoude. Ca calmera la douleur, je pense!

Il essuya le sang qui ruisselait le long de ses mains dans sa cape en se dirigeant vers le Baron. Il apercut la perdrix qui avait roulé dans l'herbe. Et ire que tout était parti de cette volaille.

Considérez moi comme votre, monseigneur!
Revenir en haut Aller en bas
Charles
Ancien
Ancien
Charles

Nombre de messages : 663
Âge : 105
Date d'inscription : 16/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeSam 7 Fév 2009 - 11:42



Un rictus amusé apparu sur la face du baron en voyant la réaction du gueux. C'était en effet peu attendu comme proposition, et la stupéfaction de Keshem était celle du premier roturier à avoir la possibilité d'entrer dans un ordre de sang-pur. Mais cet homme avait sauvé le chef du Lys d'Or. Il avait montré des capacités au combat fort virils, de lutte au corps à corps. Et les Dieux savaient que dans une mêlée, entre ce type de technique de combat et une escrime de duel, la lutte l'emportait largement. Bref, un homme précieux qui n'avait pas peur de s'asperger de tripes, ou de planter un empans d'acier dans un corps collé contre le sien.

Comment refuser demandait le colosse. Il est vrai qu'il était dur de refuser une si belle place. Et puis, si Keshem avait fait l'erreur stupide de refuser, il aurait permis au baron de se souvenir ce qu'il était avant le combat : un seigneur qui vient de prendre sur le fait un gueux en train de braconner. La Hart* ou le tabard du Lys d'Or. En effet, le choix n'était pas cornélien...

Apparemment, le fils de bûcheron voulait réfléchir un tant soit peu car il détourna la conversation en proposant de l'onguent à base de simples pour calmer la douleur de Charles. Ce dernier exprima un geste de dénégation de la tête :

"-Inutile mon brave..."

Car Charles ne souffrait pas. Mais attention. Il n'était pas ces faux héros qui clamait que rien ne pouvait les faire souffrir alors qu'il serrait à pleine dents dans un bâton deux minutes plus tard. "Juste" que la lèpre désensibilisait grandement les zones qu'elle avait touché. Et la zone frappée l'était. Mais le colosse ne pouvait le voir, étant donné du clair obscur du bois, du sang coagulé et de la boue qui couvrait Charles.

Lorsque Keshem fit finalement part de son dévouement au baron, ce dernier reprit :

"-Entièrement au Roi tout d'abord...à genoux sujet du Roi. Répète après moi..."

Sa voix se fit plus grave, plus solennel, alors qu'il dégainait son épée.

"-Je jure hommage sur mon honneur au Roi Trystan Ier comme dirigeant légitime du Trône des Royaumes Humains."

...

"-Je resterais son loyal et dévoué serviteur jusqu'à mon dernier souffle"

...

"-Je serais à son côté pour combattre ses ennemis, épée à la main...

...

"-Et protégerais sa vie en sacrifiant la mienne sans hésitation..."

...



Le baron de Hautval, solennel en cet instant, malgré le sang et les cadavres les entourant, prenait cette cérémonie avec le même sérieux que si elle avait eu lieu devant la cour dans la cathédrale Notre-Dame de Diantra. Son épée passa sur les épaules et plana au dessus du crâne de Keshem.


"-Debout Chevalier de Wine."


Le titre de Wine correspondait au fait que Hautval comptait de nombreuses vignes. En adoubant un nouveau membre de la noblesse, Charles devait lui donner un nom. Dans les montagnes, ça aurait été Stone. Dans le Nord, Snow.

...

Keshem Lerr, fils de bûcheron, devenait Keshem Lerr, chevalier de Wine.

...

En son for intérieur, le baron commençait à se demander ce qu'il venait de faire. Mais sur un plan strictement pratique il ne regrettait pas. La guerre allait assurément saigner les rangs de la noblesse qui faisait pratiquement tous parti de l'armée, à part les courtisans de Diantra, et il fallait déjà penser aux remplaçants...



*La Hart : Nom de la corde utilisée en ces époques pour pendre la gueusaille.


Les petits points dans l'hommage correspondent à ce que tu répètes. Hésite pas à;-)reprendre tout ça dans ton post ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Keshem Lerr
En attente de validation..
Keshem Lerr

Nombre de messages : 274
Âge : 34
Date d'inscription : 11/01/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeSam 7 Fév 2009 - 22:54

A genoux sujet du Roi. Répète après moi...

Keshem mit un genou à terre et baissa la tete, légèrement ému. Si seulement son père pouvait voir ca...Il allait devenir chevalier. Bien que le cadre n'était pas celui de la cour d'un chateau, Charles y mis la solennité dut. Le géant répéta consciencieusement les paroles du baron.

Je jure hommage sur mon honneur au Roi Trystan Ier comme dirigeant légitime du Trône des Royaumes Humains.

Je jure hommage sur mon honneur au Roi Trystan Ier comme dirigeant légitime du Trône des Royaumes Humains.
Je resterais son loyal et dévoué serviteur jusqu'à mon dernier souffle

Je resterais son loyal et dévoué serviteur jusqu'à mon dernier souffle

Je serais à son côté pour combattre ses ennemis, épée à la main...

Je serais à son côté pour combattre ses ennemis, épée à la main...

Et protégerais sa vie en sacrifiant la mienne sans hésitation...


Et protégerais sa vie en sacrifiant la mienne sans hésitation...

Debout Chevalier de Wine

Keshem se redressa de toute sa taille en fixant Charles avec fierté, ce dernier lui rendant son regard.

Ton serment a été, devant les dieux, prononcé.

Il gifla le colosse.

Cette douleur pour ne jamais l'oublier!

Keshem ne put réprimer un petit grognement sous l'impact, puis tourna de nouveau sa tete vers le noble. Il était maintenant chevalier...

Très bien monseigneur... Je l'ai pas vu venir celle là... Pouvons nous y aller?



[hrp: Je me suis permis de rajouter les deux dernières phrases qui sont issues du vrai serment que preter les chevaliers notamment en Angleterre au Moyen Age(si c'est un probleme j'enleve mais c'est un passage que j'aime beaucoup et qui ajoute du réalisme)]
Revenir en haut Aller en bas
Charles
Ancien
Ancien
Charles

Nombre de messages : 663
Âge : 105
Date d'inscription : 16/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitimeDim 8 Fév 2009 - 11:00



La marque de la main du baron était inscrite précisément sur la face de Keshem. Le visage ensanglanté du Chevalier de Wine portait, comme un tatouage précis, la large paume du chef du Lys d'Or sur la joue droite.

"-Nous y allons chevalier, nous y allons."

Charles rengaina Ecarlate. Il se pencha sur les cadavres des Drows pour voir si l'un d'eux portait des document, des ordres qui auraient pu faciliter la tâche de l'armée humaine. Mais les Sombres étaient trop malins pour envoyer des hommes en mission avec leurs plans, aussi, la fouille se solda par un échec.

"-Les chevaux sont un peu plus loin"
, fit savoir le baron au nouveau chevalier qui marchait à côté de lui.

Il y avait bien un hameau d'une trentaine d'âmes non loin d'Hautval qui n'avait pas de maîtres depuis quelques temps. Comme première châtellenie ça pourrait le faire. Finalement, les deux hommes quittèrent la clairière de sang et de mort et saisirent deux chevaux, prenant le dernier par la bride, pour rejoindre l'armée en marche.


L'Ost Royal avait ses premiers morts, et comptait aussi un chevalier supplémentaire.

HRP : Point de pb pour la fin ;-) /Désolé pour la longueur mais c'est juste une transition pour un RdV au camp d'Alonna qu je commençerais dans le courant de la journée si possible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La chasse de la Flamme Noire Empty
MessageSujet: Re: La chasse de la Flamme Noire   La chasse de la Flamme Noire I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La chasse de la Flamme Noire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.
» myrtille , jolie petite caniche noire 2 ans ( thiernay 58)
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» La chasse est ouverte... YATA!!!!!! [PV Sybille]
» Une petite partie de chasse... [PV: Nuage de Tulipe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché d'Erac :: Baronnie de Hautval-
Sauter vers: