AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entre Deux Bals [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amédée de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Âge : 29
Date d'inscription : 28/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Entre Deux Bals [PV]   Mer 3 Mar 2010 - 19:10


    . Entre Deux Bals .
    ... il en va de l'érotisme comme de la danse : l'un des partenaires se charge toujours de conduire l'autre ...

    La deuxième plus grande salle du palais – et accessoirement la salle de réception par excellence – avait été décorée de telle sorte que le parterre de convives ne pouvait que s'émerveiller devant un tel spectacle. Le parquet était verni, faisant ressortir une nuance cerise du bois. Les formes représentées au sol ressemblaient à des étoiles ou aux scintillements des joyaux. Joyaux qui venaient d'ailleurs décorés les gigantesques arches en bois sculptés de l'entrée. Les murs étaient décorés de tapisseries et parcourus de lierre rouge, jaune, et marron, donnant à l'ensemble un côté sauvage qui n'était pas sans déplaire aux plus fougueuses courtisanes. Les fenêtres taillées dans la longueur laissaient entrer les plus beaux reflets du crépuscule entre ses lourds rideaux de velours. Le plafond, quant à lui, brillait par la rougeur de ses arrêtes et l'or de son fond étoilé. Au coeur de toutes ces choses, un buffet de la longueur de la salle avait été placé contre le mur ouest. Les convives pouvaient y déguster viandes, légumes, fromages, volailles, ou encore fruits et liqueurs, servis par le personnel qui servait habituellement le baron. Au centre, une grande piste de danse avait été aménagé quand de l'autre côté de la salle, côté est, plusieurs tables rondes pouvant accueillir jusqu'à une quinzaine de convives étaient couvertes de vaisselles scintillantes, de nappes rougeoyantes, et de petits pieds de lierre jaune enroulés autour d'une grosse bougie décorant le centre de table.

    Les convives se comptaient déjà par dizaines quand Amédée de Missède fit son entrée. Le héraut posté aux portes l'annonça sous un tout autre nom et sous un tout autre titre, le rendant méconnaissable dans la masse. Pour l'occasion, il avait enfilé un somptueux veston d'un vert si sombre qu'il semblait parfois tourner au noir par-dessus une chemise en soie blanche qui laissait entrevoir la base de son cou. Le pantalon assortie à son veston lui donnait une stature plus élancée que d'habituel tandis qu'une incroyable ceinture verte nervurée d'argent, semblable à un enchevêtrement de racines émeraude, venait parfaire le tout. Exceptionnellement, Amédée avait noué ses cheveux en un chignon solide. Quant à son regard si singulier, il avait réussit à l'atténuer habillement sous un masque en dentelle noir qui venait recouvrir la moitié de son visage et qui se distinguait par son contour de plumes noires aux reflets bleu marine.

    Un sourire aux lèvres, Amédée se mêla à la foule, adressant des hochements de tête aux hommes et aux femmes qui lui en adressaient. Bien évidemment, personne n'était en mesure de le reconnaître. Il était un invité comme un autre, un simple seigneur du nord répondant au doux nom d'Enduilos.

    Amusé par la supercherie, il se dirigea vers le buffet et se servit une coupelle de raisin vert en se tournant vers la piste de danse qui n'était pas encore utilisée. Les convives étaient répartis de chaque côté de la piste, discutant à tout va de choses et d'autres. D'ici peu, les meilleurs musiciens de Missède entreraient dans la salle et les danses traditionnelles débuteraient. Mais alors qu'il essayait d'imaginer la tête que feraient les convives en voyant la troupe de musiciens arrivés, le visage de Crystal apparut devant ses yeux. Il ressentit un pincement au coeur en se demandant si la belle répondrait réellement à son invitation. Dire qu'il ne pourrait même pas la reconnaître parmi toute cette foule... dire qu'elle était peut-être déjà là et qu'il ne pouvait le savoir... dire qu'il ne pouvait plus laisser un jour s'écouler sans penser à elle... dire qu'il voulait tout lui dire mais qu'il ne savait même pas s'il la reverrait un jour.

    » Mon Seigneur, fit une voix féminine.

    Quand Amédée tourna la tête, il vit une femme à la poitrine particulièrement opulente – probablement exagérée par son corset – s'incliner poliment devant lui.

    » Damoiselle, répliqua-t-il en jouant sur une voix plus grave qu'à l'accoutumée et en s'inclinant à son tour.

    La mystérieuse inconnue lui sourit et s'éloigna pour picorer dans le panier de fruits.

    Amédée tourna son regard vers l'entrée. Les convives continuaient d'arrivée.

Revenir en haut Aller en bas
Crystal Ildien
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 331
Âge : 29
Date d'inscription : 05/01/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   Mer 3 Mar 2010 - 20:31

Les semaines qui avaient précédé le Bal donné dans le palais de Missède étaient passées avec une lenteur si exagéré que Crystal soupçonna un dieu de s’amuser de son impatience.
Cependant la jeune femme n’avait pas eut le temps de s’ennuyer. Son père avait eut la gentillesse de lui offrir de belle étoffe pour qu’elle fabrique sa robe de bal. Elle n’aurait rien de somptueux ou de pompeux. Elle avait visé simple, mais élégant.
Après tout, elle ne tenait pas à se faire passer pour ce qu’elle n’était pas. Ce bal était peut-être masqué, mais elle n’avait nulle intention d’abuser les gens qu’elle rencontrerait là bas. Et puis, si elle avait accepté de si rendre, s’était surtout parce qu’elle espérait y revoir le Baron de Missède.
Elle savait pertinemment qu’elle risquait de le voir au bras d’une autre femme, celle dont il avait avoué s’être épris. Mais tant pis. Elle aurait au moins l’occasion de le revoir une dernière fois.
La veille du bal, au matin, la jeune femme avait sellé sa jument et prit dans son sac sa seule robe de bal et quelques petites affaires pour la soirée du lendemain.
Juste avant qu’elle ne s’en aille, son père était venu lui dire au revoir et lui avait remis un petit coffret plat en bois. Il lui demanda de ne pas l’ouvrir avant d’être entièrement paré pour le bal.
C’était son cadeau pour cette occasion si exceptionnelle.

Un baiser, un sourire, et elle s’en alla.
Il faisait beau ce jour là, les conditions de voyage étaient excellentes et elle arriva à Missède bien plus tôt qu’elle ne l’aurait prévu. Visiblement sa jument, bien qu’âgée, avait hâte de sortir de Diantra.
Comme la première fois qu’elle était arrivée à Missède, elle fut d’abord éblouie par la beauté de la ville. Tout était si harmonieux, si lumineux. Un véritable havre de paix.
Elle s’accorda quelques minutes pour contempler la cité. C’était peut-être la dernière fois de sa vie qu’elle venait ici. Autant profiter de ce merveilleux panorama pour s’en souvenir toute sa vie.

Une fois entrée dans la ville, elle retrouva aisément le chemin vers l’auberge qu’elle avait occupé lors de son précédent voyage.
La soirée fut agréable et la nuit douce. Le lendemain matin, elle s’activa à préparer sa robe. Finissant les derniers petits détails qu’elle jugeait encore trop inachevé. Elle voulait que tout soit parfait pour cette soirée.
L’après-midi vint très vite et la femme de l’aubergiste, après avoir appris que Crystal était invitée au grand Bal du palais, se fit un plaisir de l’assister. Elle lui prépara d’abord un bain, l’aida à coiffer ses cheveux, et à enfiler sa robe.
Celle-ci était faite de plusieurs étoffes. La première était d’une couleur doré. Dessus elle avait cousus un voile marron clair donnant un effet de brillance subtil. Son corset était fait des mêmes tissus, les lacets noirs étaient placés dans son dos, et sur sa poitrine, le voile marron avait laissé la place à une fine dentelle de la même couleur, brodée de fil d’or. Elle avait passé toutes ses soirées depuis l’invitation du baron à broder cette dentelle. Et elle devait avouer être fière du résultat.
Les manches, dans le même tissu marron, tombaient jusqu’au sol avec élégance. Lorsque l’aubergiste plaça un grand miroir devant elle, Crystal eut presque du mal à se reconnaitre.
Ses cheveux longs étaient parsemés de fines tresses entremêlées de fins rubans d’or et ses yeux et ses lèvres avaient été légèrement maquillées par les mains expertes de la femme de l’aubergiste. La robe lui allait comme un gant, elle s’y sentait parfaitement bien dedans.

Elle avait chaussé deux petites ballerines dorées prêtées gracieusement par l’aubergiste.
Alors que la nuit commençait à tomber, Crystal se souvint du cadeau de son père. Le petit coffret en bois était sur le lit. Elle l’ouvrit et resta un temps en admiration. Trop émue pour faire le moindre mouvement.
Son père lui avait offert un magnifique diadème qu’il avait fabriqué lui-même. Une chaine en or, si fine qu’elle ressemblait plus à un fil d’or avec en son centre, une pierre de lune gris pâle qui rappelait celle qu’elle portait toujours autour de son cou. Quand elle crut enfin être prête, la femme de l’aubergiste sursauta en se rendant compte qui manquait l’élément essentiel…le masque.

Comment avait-elle pu oublier ce détail ? Ce fut alors la panique. Il fallait faire vite trouver quelque chose…les minutes s’écoulaient et le bal allait débuter dans peu de temps. Crystal mit la main sur un morceau de dentelle noire. D’un coup de main expert, la matrone découpa un masque. Le résultat était plus que saisissant. Crystal l’attacha derrière la tête sous ses cheveux. Le masque épousait parfaitement les lignes de son visage, la dentelle donnait un côté encore plus féérique à sa tenue. C’était encore mieux que ce qu’elle avait imaginé.

Quand elle quitta enfin l’auberge, la nuit venait de tomber. Elle se hâta donc de rejoindre le palais. Comme elle l’imaginait, les portes étaient grandes ouvertes et la salle où se déroulait le Bal, n’était pas difficile à trouver.
Elle fut cependant saisie par la beauté du lieu. Les décorations avaient été disposé avec tant de goût qu’elle ne doutait pas un instant que le maître des lieux eut donné son avis personnel sur la question.
D’ailleurs le verrait-elle ce soir ? Il n’y avait pas encore beaucoup de monde, la salle était à moitié pleine et les groupes déjà formés.
Crystal éprouva l’espace d’une seconde le regret de se trouver dans un endroit si décaler de son milieu de vie habituel. Mais très vite ce sentiment disparu, remplaçait par l’honneur d’avoir été invité à un évènement si important, en rassemblant le beau monde de Missède.
Ses pas la guidèrent vers le buffet sur lequel elle piqua une petite grappe de raisins. Elle n’avait pas mangé avant de partir et les quelques grains de raisins qu’elle mangea calma les demande de son estomac.
Plusieurs personnes passèrent près d’elle en la saluant, mais jamais aucun ne s’arrêta pour lui faire la conversation. Après tout c’était mieux comme cela.
Bientôt un groupe de musicien entra par la grande porte et se dirigea vers le fond de la salle pour s’installer. Visiblement leur arrivée était très attendue, car bon nombre des invités assis aux tables en face d’elle se levèrent sur leur passage, pressé de faire quelques pas de danse de toute évidence.
La musique s’éleva bientôt ce qui étonna fortement la jeune femme. Si les musiciens commençaient à jouer, cela signifiait que le Baron était déjà dans la salle. Mais à cause des masques, elle cessa de le chercher parmi la foule, c’était inutile.
Son regard balaya les personnes proches d’elle. Un homme grand et brun discuté fortement avec une jeune femme visiblement exaltée par ce Bal et les opportunités qu’il lui offrait de voir du beau monde. A sa droite un homme, seul, élégamment vêtu sans plus d’apparats que nécessaire, ce qui plût instantanément à Crystal. Car le reste de la salle était richement habillé, sûrement dans un simple souci d’étaler leur fortune sous le nez de leur voisin.

Après un préambule de musique, il fut annoncer une danse et les invitations fusèrent de part et d’autre. Les couples se formèrent et s’avancèrent vers le centre de la salle. Pour la jeune femme près d’elle, il était presque vital qu’elle soit au centre pour que tous puisse l’admirer.
Crystal, elle, resta près du buffet, un sourire aux lèvres. Il lui tardait que les masques tombent pour qu’elle puisse admirer l’objet de sa présence à Missède.

Elle avait tant hâte de voir le Amédée qu’elle ne se douta pas un instant qu’il pouvait être près d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Amédée de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Âge : 29
Date d'inscription : 28/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   Ven 5 Mar 2010 - 17:56



    Amédée observait ses convives avec un amusement certain. Il essayait, simplement en analysant leurs manies, de reconnaître certains grands habitués de la Cour. Il lui sembla, par exemple, reconnaître le sieur Heldorel – un puissant seigneur du Sud dont la passion dévorante pour la gente féminine lui valait tous les noms d'oiseaux possibles et imaginables – à sa manière de se pavaner devant une femme dont il semblait bien incapable de quitter la poitrine. Plus loin, près d'une table, il crut entrevoir Serenic, l'un de ses plus fidèles conseillers à la manière qu'il avait de remuer sa jambe droite d'impatience. Un sourire aux lèvres, il se retourna vers le buffet et fit signe au personnel de lui servir une coupe d'hydromel. Ce qui fût exécuté dans la seconde qui suit.

    En se tournant vers la piste de danse, il nota la présence d'une femme dont la robe brillait par ses tons marron dorés. Il la salua d'un hochement de la tête puis il la gratifia d'un sourire avant de regarder vers la piste de danse, attiré par l'entrée des musiciens. Vièle, citole, frestel, plasterion et hautbois, la troupe entra armée de toute sorte d'instruments. Comme prévu, ils s'installèrent à l'extrémité de la piste de danse et commencèrent un prélude musical censé annoncé le véritable début du bal.

    Amédée reposa sa coupe sur le buffet et applaudit alors que les couples commençaient à s'agglutiner autour de la piste. Ne coupant pas à la tradition, il mena son regard autour de lui à la recherche d'une cavalière. Ses yeux s'arrêtèrent irrésistiblement sur la jeune femme à la robe marron doré. Pour la deuxième fois de la soirée, il la détailla de la tête aux pieds et ressentit une vague attirance pour elle – qu'il chassa aussitôt de ses pensées. Prenant son rôle très à coeur, il décida de faire d'elle sa cavalière. Se faisant, il s'approcha et courba poliment l'échine en décrivant un arc de cercle avec son bras. Nul besoin de discuter, il releva son regard plongé dans l'ombre de son masque vers le sien et il lui présenta sa main droite. La jeune femme le regarda pendant une poignée de secondes puis finalement elle lui consentit à lui tendre sa main.

    Amédée se redressa et tous deux se dirigèrent sans préavis vers la piste de danse. Se mêlant aux autres couples – certains avaient véritablement quatre pieds gauches – ils finirent par pivoter sur leurs talons pour se faire face. Amédée s'inclina une nouvelle fois et se redressant, glissa son bras gauche autour de la taille de la mystérieuse inconnue. En se retrouvait si près d'elle, il put sentir son parfum et l'imperceptible odeur de sa peau. Il se surprit à rêvasser pendant une brève seconde. Heureusement, son absence passa tout à fait inaperçue.

    La première danse se démarquait des autres par la simplicité de ses pas et la légèreté de ses mouvements. L'homme devait en effet saisir la taille de la femme, la faire reculer de deux pas puis à son tour reculer de deux pas sans jamais quitter son regard, puis il la relâchait pour la saisir par la main. Une nouvelle fois, l'homme la faisait reculer de deux pas puis à son tour reculait de deux pas sans jamais la quitter du regard. Le cavalier et la cavalière devaient ensuite se lâcher et se tourner autour en présentant toujours son flanc droit à son partenaire. Quand la musique se terminait, le couple devait finalement s'incliner, l'un face à l'autre, et se rejoindre brusquement en joignant les mains pour presque se coller l'un contre l'autre.

    Amédée s'exécuta et entraîna sa cavalière de deux pas vers l'arrière avant de reculer à son tour de deux pas. Son regard voilé était captivé par le même voile qui le regardait. Son parfum ne cessait de le captiver... de l'enivrer...

    Qui était-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Crystal Ildien
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 331
Âge : 29
Date d'inscription : 05/01/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   Ven 5 Mar 2010 - 18:56

La musique s’arrêta un instant, laissant le temps aux retardataires de trouver un partenaire pour débuter le bal. Ne s’attendant pas vraiment à une invitation, Crystal resta en retrait près du buffet, regardant les couples parfois étranges s’avancer sur la piste.
Ce fut avec une légère surprise mêlée d’un plaisir manifeste qu’elle vit s’approcher d’elle, l’homme qu’elle avait salué un peu plus tôt.
Il dégageait une énergie et une prestance qu’elle n’avait que rarement rencontrées jusqu’alors. Il ne lui dit pas un mot, seul un regard et une légère révérence pour l’inviter.
Sans plus parler, la jeune femme s’inclina à son tour puis posa sa main dans celle de son cavalier.
Un léger frisson lui parcouru le corps mais il n’en parut rien aux yeux de l’inconnu.

Toujours silencieusement ils s’avancèrent sur la piste de danse et se firent bientôt face en attendant que la musique démarre.
Lorsque les premières notes résonnèrent dans l’immense salle, les deux s’inclinèrent à nouveau puis se rapprochèrent tant, que Crystal pouvait sentir le souffle de son cavalier sur elle. Elle sentait également son léger parfum, si agréable, si léger...si familier.
Cependant elle s’ôta de la tête cette stupide idée avant de replonger son regard dans celui de l’inconnu. Il venait de poser sa main au bas de son dos et l’attirait à lui pour entamer les premiers pas de danse. Tantôt reculant de deux pas, tantôt avançant de deux autres. La danse n’avait rien de compliqué et avec un aussi bon danseur il était difficile de se tromper.
Elle était si bien entre les mains de ce danseur qu’elle aurait presque pu oublier que dans cette même pièce elle ne désirait danser qu’avec une seule personne et que pour l’instant elle ne l’avait pas encore vu.

Les derniers pas, les dernières notes et la danse s’acheva. Crystal salua son cavalier comme il était de coutume et se releva en même tant que toutes les autres cavalières de la salle.
Son regard se plongea à nouveau dans celui de son agréable cavalier. Ses yeux semblaient bleus, mais le masque noir les assombrissait légèrement, les rendant encore plus envoûtant.
Lui adressant un sourire elle s’approcha de lui pour laisser passer une imposante femme qui se faufilait vers le buffet.


- Merci pour cette agréable danse mon seigneur. Vous êtes un excellent danseur.

Ils avaient tous deux sauter l’étape des présentations et elle ne voulait pas manquer celle des remerciements. Il y avait bon nombre de Dames et de jeunes femmes qui ne demandaient qu’à danser. Il eut été égoïste de les priver d’un tel danseur.
Et puis, lui-même ne semblait pas accompagner et devait surement chercher une compagnie plus agréable que celle d’une inconnue.
Elle s’inclina à nouveau et lui sourit. Elle s’apprêtait à quitter la piste pour rejoindre sa place près du buffet quand un faible courant d’air balaya la salle, faisant onduler ses longues manches. Elle lui rapporta également le parfum de l’inconnu. Cette impression qu’elle le connaissait lui revint à nouveau.
L’avait-elle déjà vu ? Cela était peu probable…à moins que…
Revenir en haut Aller en bas
Amédée de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Âge : 29
Date d'inscription : 28/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   Dim 14 Mar 2010 - 23:32



    Les pas des deux inconnus avaient cette harmonie commune qui attira très rapidement plusieurs regards sur eux. Amédée ne sembla pas le remarquer, son regard et ses sens étant trop occupés à contempler l'être qui se découvrait petit à petit devant lui. Plus la musique grimpait en virtuosité, plus la danse gagnait en intensité. Les mouvements des deux danseurs s'alignaient parfaitement, parfois même ils se rendaient la réplique sous les regards jaloux de quelques dames en chair. Prenant plaisir à danser au bras d'une si bonne cavalière, le sourire d'Amédée s'étira sensiblement jusqu'à la fin de la première mélodie où il retrouva toute sa légèreté.

    Comme le voulait l'étiquette, il s'inclina à son tour devant sa cavalière après qu'elle se soit abaissée devant lui. Brusquement, l'enivrante inconnue se rapprocha de lui – manquant presque de le heurter pour éviter la surcharge d'une dame irrésistiblement attirée par le buffet – Amédée put de nouveau sentir l'odeur de sa peau, légèrement échauffée par leur brève communion, mêlée à une légère note florale. Mais sa voix... sa voix, elle, le plongea dans un rêve éveillé.

    Il se revit sur son siège, ici au palais. Il revit Crystal face à lui. Il se revit lui toucher la main pour lui faire signe de se relever. Il ressentit presque son coeur bondir dans sa cage thoracique. Puis il entendit ses premiers mots, les premières notes qui s'échappèrent de sa bouche si désirable. Mon seigneur, c’est un honneur de vous rencontrer. Je suis envoyée par Malek Ildien, orfèvre et bijoutier de Diantra. Cette intonation, cette douceur dans la voix, cette délicatesse, ne pouvaient être copié en ce bas monde...

    Lorsqu'il revint à la réalité, Amédée tourna la tête de tous bords en voyant que sa mystérieuse cavalière n'était plus près de lui. Il la remarqua à peine quelques pas plus loin, se dirigea vers elle le coeur palpitant, avant de lui attraper la main et de l'attirer à lui. Le mouvement la propulsa doucement contre lui. Son sourire avait disparu, laissant sa bouche entrouverte. Il la regarda et tenta de reconnaître ses traits mais son masque l'empêchait de trouver une conclusion à ce qui n'était peut-être qu'une illusion.

    » Excusez mon impolitesse damoiselle en me montrant si aventureux, lui dit-il en fixant intensément son regard, mais il me semble vous connaître.

    Maintenant qu'il était si près d'elle et qu'il pouvait la fixer plus d'une seconde, Amédée lui trouvait un air de ressemblance. Son regard descendit sur ses lèvres et après quelques poignées de secondes, il relâcha son étreinte dans une infinie caresse qui lui rappela celle qu'ils avaient échangés, lui et Crystal, à Diantra quelques semaines plus tôt.

    Son sourire réapparut, aussi élégant et bienveillant qu'à l'accoutumé.

    » Damoiselle Crystal...

    Ce n'était même pas une question. Son coeur venait de faire un bond dans sa poitrine. Il savait que c'était elle.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal Ildien
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 331
Âge : 29
Date d'inscription : 05/01/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   Lun 15 Mar 2010 - 11:57

Tentant de se faufiler jusqu’au buffet pour libérer la piste de danse, Crystal avait l’impression de sentir son cœur se serrer à chaque pas qui l’éloignait de son cavalier. Le regard qu’ils avaient échangé, avait réveillé en elle une chaleur qu’elle n’avait éprouvée jusqu’alors que devant une seule personne. Or, il était peu probable que ce fut lui, bien qu’elle l’ait souhaité du fond du cœur.

Devenait-elle l’une de ses femmes volages aux sentiments si vite changeant ?
Il est vrai que son père l’avait beaucoup protégé durant son adolescence et ce n’était que depuis quelques mois qu’il s’était mit en tête de lui envoyer tous les beaux partis de Diantra. Jamais avant son voyage à Missède elle n’avait sentit un tel sentiment étreindre son cœur…
Toute perdue dans ses réflexions elle continuait d’avancer à petit pas, priant silencieuse l’imposante femme devant elle de presser le pas avant que la prochaine danse ne commence.


Soudain son cœur fit un bond dans sa poitrine, elle sentit une énorme boule de neige glacée prendre place au creux de son ventre…
On venait de lui saisir la main, et en moins d’une seconde elle fut attirée contre l’homme qu’elle venait de laisser.
Si près de lui elle pouvait à nouveau sentir son souffle sur elle, son odeur, elle pouvait à nouveau plonger son regard dans les yeux bleus de cet inconnu. D’abord étonnée par son geste, elle fut ensuite encore plus surprise en entendant ses paroles.


Il n’y avait aucun doute possible qu’en au propriétaire de cette voix. Elle en avait gardé un souvenir profond, encore plus doux qu’un rêve. Malgré le masque qui dissimulait les traits de son visage, elle pouvait reconnaître son séduisant sourire. Maintenant qu’elle savait qu’il s’agissait du Baron de Missède, Crystal se sentit littéralement pousser des ailes.
Elle avait dansé avec lui, c’était plus que tout ce qu’elle avait osé rêver.
La joie qu’elle éprouvait alors, elle ne put la dissimuler. Un large sourire se dessina sur ses lèvres tandis qu’elle s’inclinait à nouveau, lorsqu’elle se redressa, elle sentit son regard irrémédiablement attiré par les yeux d’Amédée.


A cet instant, Crystal ne faisait même plus attention aux yeux braqués sur elle. Visiblement personne ne savait qu’elle avait en face d’elle le Baron de Missède, aussi, décida-t-elle de ne pas trahir son secret.

- Voilà un masque qui n’a pas dissimulé grand-chose, déclara-t-elle d’une voix amusée, ne connaissant personne à part vous, j’avais bon espoir de ne pas être reconnue avant l’heure de retirer les masques.

Toujours en lui souriant elle s’écarta d’un pas sur le côté pour laisser aux danseurs la piste qu’elle quittait.
Les premières notes d’un nouvel air s’envolèrent alors, mais Crystal ne bougea pas, les yeux rivés dans ceux du Baron.
Sachant que c’était peut-être le dernier jour qu’elle verrait Amédée, que peut-être elle ne ressentirait plus jamais de tels sentiments elle décidé d’enferma au fin fond de son esprit toutes ses craintes et toutes ses certitudes.

Elle préféra oublier le temps d’une soirée qu’il lui avait parlé de son inclination pour une autre femme qu’il venait de rencontrer, elle oublia qu’il était baron et qu’elle n’était que la fille d’un bijoutier.

- J’espère que vous ne verrez pas dans ma requête un manquement aux règles et à l’étiquette si j’ose vous demander de me réserver une autre danse. Car ce fut très agréable de danser avec vous.

Bien que surprise par la phrase qu’elle venait elle-même de prononcer, Crystal ne se départit pas de son sourire. Après tout elle n’avait qu’une envie…rester près de lui.
A cet instant, elle ne pensait même plus à la douleur qu’elle ressentirait lorsqu’elle devrait quitter Missède, pour ne probablement plus y revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Amédée de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Âge : 29
Date d'inscription : 28/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   Lun 15 Mar 2010 - 23:12



    En voyant le sourire de sa cavalière s'étirer à l'extrême, le baron obtint en quelque sorte sa réponse. Comme il l'avait deviné, sous le masque de sa mystérieuse cavalière se cachait la merveilleuse Crystal Ildien. Le Destin avait si bien réalisé les choses que parmi toutes ces dames, Amédée avait choisi la seule et l'unique pour qui il éprouvait de véritables sentiments. La seule, d'ailleurs, avec qu'il n’eut jamais envie de danser. Les autres n'étant que des visages, des titres, que son rang lui demandait expressément de retenir.

    Son sourire s'affina à son tour, venant à bomber très légèrement ses joues, lorsque Crystal prit de nouveau la parole. Sa voix, tantôt chantante, tantôt enivrante, le distrayait au point qu'il en venait à oublier l'endroit où il était. Il se voyait voyager aux quatre coins du palais, sous le clair de lune, en compagnie de sa cavalière. Il se voyait profiter de son sourire, de l'éclat de sa voix, autant que de sa beauté et de sa douceur. Au détour d'un couloir, il s'arrêtait, s'approchait d'elle au point de la faire reculer contre un mur, noyant progressivement son regard dans le sien. Une main glissant le long de sa mâchoire pour saisir une boucle de ses cheveux. Une caresse descendant sous son menton pour sentir sa veine battre contre la paroi de son cou. Son visage descendant lentement vers le sien... le commencement de la première sérénade le sortit de son rêve éveillé.

    Imitant Crystal, il se décala de manière à céder sa place à un couple nettement plus désireux de communier sur cet hymne. Un homme de grande stature et une femme au tour de taille pour le moins impressionnant interprétèrent à merveille ce rôle. Amédée les applaudit et ramenant son regard sur Crystal, il l'écouta avec une grande attention.

    Son souhait était qu'il lui accorde une autre danse. Rien de moins. Amédée connaissait les coutumes de ce bal depuis si longtemps déjà qu'il réserva aussitôt dans sa tête l'exacte sérénade sur laquelle il lui plairait de danser à nouveau avec Crystal. Elle portait le numéro huit, et son père l'avait officieusement baptisé " la mélodie des tourments et des désirs inavoués " ; tout ça parce qu'en accompagnant sa femme sur cette sérénade, il avait éprouvé un désir si passionné et si charnel pour elle qu'il avait du lutter corps et âmes contre lui-même pour ne pas quitter prématurément la piste de danse et l'amener dans ses appartements. Cette sérénade était depuis ce jour réputé pour la beauté de ses notes et l'enivrante aura qui semblait s'en dégager.

    » C'est avec une grande joie que j'accède à votre requête damoiselle Crystal, répondit-il en lui souriant, pour peu que vous accédiez à la mienne.

    Il l'attira vers les tables si soigneusement dressées. Là, il prit sa main droite entre les siennes et plongeant son regard dans le sien, il lui dit :

    » Il ne me ferait plus plaisir que de vous emmener en balade dans le palais. De nombreuses ailes sont vides ce soir, nous pourrions nous y promener sans avoir à craindre d'être déranger. Bien évidemment, je veillerai à ce que nous soyons revenus pour votre danse.

    Sa main était toujours aussi douce, comme un pétale fragile entre ses doigts de velours.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal Ildien
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 331
Âge : 29
Date d'inscription : 05/01/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   Mar 16 Mar 2010 - 12:48

Que le Baron accepte sa demande fut sa première surprise. La deuxième se produisit à l’instant où il prit sa main dans la sienne, ce qui eut pour effet de teinter de roses ses joues.
Ce simple détail, aux allures si insignifiantes, provoquait en elle un tel chamboulement qu’il lui était presque douloureux de quitter Amédée des yeux. Il était devenu les battements de son cœur, l’air qu’elle respirait…il faisait réagir son corps à chacun de ses gestes, à chacune de ses paroles.
Elle comprenait peu à peu qu’elle ne ressentirait cela pour personne d’autre que lui, et que si elle était privée de lui, elle finirait probablement sa vie seule. Ce n’était pas une note très joyeuse, mais se tenir si près de l’homme qu’elle aimait tant la rendait si heureuse qu’elle ne perdit à aucun instant son sourire.
Et elle fut encore surprise par le Baron. Ces dernières paroles…elle les avait tant rêvé que l’espace d’une seconde elle crut que tout cela n’était pas réel. Pour s’en assurer, aussi discrètement que possible, elle serra fort son poing gauche, planta ses ongles dans sa chair pour être sur d’être réveiller.

Comme aurait-elle pu imaginer une telle demande ? Et puis comment aurait-elle pu refuser ?
L’idée de se promener avec Amédée, seuls, sans avoir tout ce monde autour…elle n’osait y croire.
Et pourtant, il attendait sa réponse, son si beau sourire toujours pendu à ses lèvres…Et ses lèvres, si irrésistibles, si attirantes….
Que n’aurait-elle donné pour s’approcher encore un peu et embrasser ses lèvres si désirables...


- J’accepte avec joie, Mon Seigneur.

La chaleur qui se dégageait du simple contact de leur main était si agréable, que la jeune femme n’eut même pas l’idée de la lâcher. Ni même de se dérober à cette si douce étreinte.
Entre les mains du Baron de Missède elle ne craignait pas de visiter le palais. C’était le meilleur guide qu’elle aurait pu souhaiter et les sentiments qu’elle éprouvait alors l’empêcher de raisonner normalement.

Crystal leva son autre main en souriant.

- Mais avant ça, prenons des provisions au cas où nous nous égarerions.

C'était une drôle de façon de dire qu'elle avait faim. Après tout elle n'avait rien mangé depuis le matin à l'auberge.
Elle laissa échapper un léger rire avant de se tourner vers le buffet et d’attraper une grappe de raisin. Toujours avec cet air amusé et enjoué qui ne la quittait plus, elle revint près d’Amédée. Presque inconsciemment, comme habitée par son rêve, elle posa à nouveau sa main dans celle du Baron et lui adressa son plus beau sourire.

- Je vous suis.

Et je vous suivrais partout…toujours, pensa-t-elle si fort qu’elle crut un instant avoir réellement prononcé ces paroles.
Ils firent quelques petits pas pour se faufiler à travers la foule de personne agglutinée autour du buffet, et une fois devant la grande porte, ils purent se mouvoir plus aisément jusqu’à la sortie de la grande salle.
Une pensée était venue obscurcir la joie de la jeune femme, bien qu’elle n’en laissa rien voir. Il aurait peut-être préféré faire cette balade nocturne avec une autre femme qu’elle…cette pensée lui rappela le souvenir des mots qu’il avait prononcés à Diantra et l’image d’une autre jeune femme s’imposa à elle.


- Mon Seigneur, vous êtes sur de vouloir faire cette promenade avec moi ? Elle hésita une seconde avant d’ajouter, vos invités risquent de se sentir délaissés…

Sentant le regard du Baron se tourner vers elle, Crystal baissa les yeux vers sa grappe de raisin faisant mine de choisir un grain parmi tous les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Amédée de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Âge : 29
Date d'inscription : 28/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   Mer 17 Mar 2010 - 16:25



    Amédée suivit sa cavalière du regard alors qu'elle se frayait un chemin jusqu'au buffet. Dans ses yeux brillait une lueur qui n'avait rien avoir avec le bonheur d'assister à une si grande fête ou bien la joie d'avoir partagé une danse inoubliable avec la femme qui occupait son coeur. Il était ici question de sentiments, d'une passion si forte, qu'elle se dérobait pour s'exprimer pleinement à travers son regard. Il l'aimait. Il aurait aimé avoir plus de courage pour le lui avouer maintenant qu'elle revenait vers lui, une grappe de raisin à la main. Mais le doux contact de sa main lui rappela que la patience était une noble vertu et que le moment viendrait de lui avouer sa passion. Il ne pouvait deviner quand mais ce moment viendrait... assurément.

    Crystal lui demanda s'il était certain de vouloir se promener avec lui. Cette question lui arracha un sourire qu'il réprima en tournant son regard vers la piste de danse. Personne ne remarquerait son absence puisque personne ne savait qui il était hormis Crystal, et même si le bruit de son identité, par un moyen ou un autre, se répandait parmi la foule, rien ne saurait le contraindre à annuler cet instant avec elle.

    » Je ne suis pas homme à douter de mes sentiments damoiselle Crystal, lui dit-il en ramenant son regard sur elle pendant un temps qui parut anormalement long. C'est avec vous, et avec nul autre, que je souhaite me balader dans ce palais.

    Il baissa le menton en souriant. Puis, il se mit en marche, remontant la main de Crystal autour de son bras gauche.

    Le couple quitta la salle par la grande arche, suivant de près un autre couple dont les rires se répandaient en échos interminables dans les couloirs voisins. Amédée entraîna Crystal dans un couloir perpendiculaire où ils marchèrent à un rythme beaucoup plus lent pour mieux contempler la beauté des lieux. Rapidement, le silence gagna le couloir et on entendit plus que le bruit de leurs pas sur le marbre froid.

    » Ma soeur surnommait ce couloir " la voûte céleste " à cause de son plafond, regardez, lui dit-il sur le ton de la confidence en pointant son doigt vers le plafond.

    A la lumière lunaire, des étoiles argentées s'illuminèrent sur le fond bleu encre du plafond. Il semblait alors que des constellations se dessinaient selon l'imagination de chacun. Son irrésistible sourire pendu à ses lèvres, le baron de Missède l'observa comme un enfant aurait observé un paquet cadeau marqué de son nom. Le palais recelait d'autres beautés plus somptueuses encore mais chaque chose en temps, les yeux de son invitée ne pouvaient tous les voir d'un seul coup, d'autant qu'il fallait marcher sur des mètres et des mètres pour tous les voir.

    Le couple continua de longer le couloir au plafond céleste quand une petite cour s'ouvrit sur leur gauche. Au centre, une fontaine représentant un cerf immortalisé au sommet d'un petit rocher en fleur recrachait des filets d'eau en tout sens dans d'agréables clapotements. Tout autour de la fontaine, des bancs, taillés dans la pierre, avaient été disposés devant des haies touffues où poussaient avec parcimonie de bien étranges fleurs bleues au parfum inexistant. Amédée abaissa ses yeux sur Crystal et l'invita à s'asseoir un instant pour profiter de la vue. En levant la tête, elle ne verrait ni toit ni plafond, mais le ciel étoilé, le vrai cette fois-ci.

    Ramenant ses bras dans son dos, Amédée fit le tour de la fontaine, le nez en l'air.

    » Mes aïeux avaient bon goût pour l'architecture, mon oncle plus que quiconque.

    Après avoir fait le tour de la fontaine, il s'arrêta devant Crystal.

    » Ils m'ont légués une si grande et si belle demeure qu'il m'arrive parfois de m'y sentir bien petit, ajouta-t-il en rigolant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal Ildien
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 331
Âge : 29
Date d'inscription : 05/01/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   Mer 17 Mar 2010 - 18:55

Rassurée par les paroles du Baron, Crystal releva la tête et accrocha à ses lèvres le sourire qu’elle avait maintenant l’habitude de lui adresser. Il lui prit le bras et l’entraîna dans les couloirs du palais. A cet instant elle s’en remettait totalement à lui pour ce qui s’agissait de leur trajet. L’endroit était si vaste qu’elle aurait pu si perdre en un rien de temps.
Les paroles qu’avaient prononcé Amédée étaient restées en suspend dans son esprit alors qu’ils s’avançaient silencieusement dans l’un des couloirs.
Il avait parlé avec tant de franchise…et les mots employés … l’entendre dire qu’il n’aurait désirer se promener avec personne d’autre…comment ne pas rougir. C’était déjà un immense privilège pour elle d’assister à ce bal, elle n’aurait même pas imaginé danser avec le maître des lieux et encore moins être convié à une ballade en tête à tête avec lui. Cette marque de confiance l’honoré plus qu’elle n’aurait su le dire.
Alors qu’ils marchaient lentement dans un large couloir, Amédée lui fit remarquer le plafond couvert d’étoiles scintillantes. Cette apparition si inattendue lui coupa le souffle. C’était tellement beau à regarder qu’elle aurait pu rester des heures allongée sur le sol de marbre pour admirer ce ciel artificiel. Mais le Baron reprit la marche et la jeune femme suivit son pas, jetant son regard sur tout ce qu’elle pouvait voir. Et chaque fois elle découvrait des merveilles qu’elle n’aurait pu imaginer.
Elle n’était jamais rentrée dans le palais de Diantra, c’était donc pour elle la première fois qu’elle visitait un endroit si vaste et si richement décoré. Rien n’était trop chargé, tout s’harmonisé avec élégance et raffinement.

Suivant toujours son guide, la jeune femme s’avança bientôt dans une petite cour à ciel ouvert où trônait une magnifique fontaine. Tout était tellement merveilleux à ses yeux qu’elle n’aurait pu trouver de mot pour qualifier chaque objet, décoration ou fleur qu’elle voyait.
Lorsqu’elle s’assit sur le banc elle put contempler à loisir le grand ciel noir de nuit recouvert d’une multitude d’étoiles.


- Votre palais est rempli de merveille. Je n’avais jamais rien vu d’aussi beau.

Amédée s’éloigna un instant, faisant le tour de la fontaine. Ce qui étonna Crystal à cet instant c’était que malgré cette légère distance qui s’était créée entre eux, elle n’avait pas besoin de voir le Baron pour sentir sa présence près d’elle.
Elle se demanda alors pourquoi il l’amenait se promener dans son palais. Il lui faisait découvrir petit à petit sa demeure, lui parlant comme à une femme de son rang, comme s’il n’y avait jamais eu de barrière entre eux. Cette pensée la fit légèrement rougir.
Les paroles de son père lui revint alors en mémoire ‘oublie-le, il n’est pas fait pour toi. Vous n’êtes pas nés dans le même monde’. Dans un sens son père n’avait pas tort, depuis sa naissance Amédée avait un destin tout tracé et en matière d’amour il avait moins le droit que les autres de laisser s’exprimer et tout juste à cause de son rang, pourtant, Crystal ne pouvait imaginer quelqu’un d’autre que lui auprès d’elle.

Amédée revint se placer face à elle et la jeune femme leva les yeux vers lui en souriant.


- C’est vrai que ce lieu est immense, et il doit être difficile de trouver un peu de solitude. Mais avec tout ce monde qui doit vous tourner autour vous ne devez pas vous ennuyer un instant.


Riant à son tour, elle reporta quelques instants son regard sur le vaste ciel au dessus de leur tête. Sentant la dentelle de son masque lui piquait la joue, Crystal tira le petit morceau de tissus et le fit passer par-dessus sa tête pour faire glisser le fil, qui le retenait, autour de ses longs cheveux.


- Puisqu’il y a peu de chance que l’on rencontre quelqu’un j’aime autant retirer ce masque. La dentelle a tout de même quelques inconvénients.

Posant le masque sur ses genoux elle remit ses cheveux derrière ses épaules avant de relever les yeux vers Amédée.

- La première fois que je suis venue à Missédée j’ai été surprise par la beauté des lieux avant même de fouler le pavé des rues. La cité se voit de loin tant elle brille sous les rayons du soleil. Vous avez de la chance de vivre dans un endroit aussi beau. Diantra n’est plus la même depuis la guerre, elle a perdu tout son éclat et tout son attrait.


En prononçant ses dernières paroles, les yeux de Crystal se voilèrent un instant. Elle revit les rues aux pavés couverts de sang, elle revit les cadavres d’hommes, de femmes et même d’enfants. La guerre avait été dure et sans pitié, et le décompte des morts avait pris des proportions que l’on n’aurait même pas imaginé.
Crystal ne voyait plus ces horreurs lorsqu’elle était à Missède, les rues ne lui rappelaient rien. Ici, elle aurait presque pu oublier tout ça.
Un regard vers le baron lui rendit le sourire.

- Mais il n’est plus question de guerre et je n’ai pas envie de gâcher votre soirée, c’est déjà très aimable de votre part de prendre un peu de votre temps pour me faire visiter cet endroit !
Revenir en haut Aller en bas
Amédée de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Âge : 29
Date d'inscription : 28/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   Ven 19 Mar 2010 - 23:55



    Le baron imita son invité et ôta son masque. Il s'était tellement habitué à son contact qu'il l'avait presque oublié. Riant doucement, il le tint dans sa main gauche tandis que son regard se levait une nouvelle fois vers la voûte céleste. Crystal avait raison, il avait beaucoup de chance d'habiter pareille demeure. Des décennies d'art et de raffinement avaient transformés ce palais en un véritable monument pour n'importe quel oeil étranger. Même les habitants de Missède s'émerveillaient encore devant le palais de la famille Dilandro tant il revêtait de formes et d'apparences au gré des reflets du jour et de la nuit. Il avait été bâti à l'image de la famille dirigeante : simple mais grand, d'apparence si abordable et pourtant si mystérieux.

    Amédée abaissa le menton quand Crystal s'exprima sur la guerre qui avait ravagé Diantra. La guerre les avait tous ravagé. Il n'avait d'ailleurs échappé à la guerre qu'à un simple tour politique. Stratège de formation, Amédée aurait en effet du conduire ses troupes sur le champ de bataille mais ses conseillers lui rappelèrent son trop jeune mandat à la tête de Missède. La baronnie avait en quelques années vu disparaître toute une lignée de Dilandro dont il était aujourd'hui le dernier descendant vivant. Personne à Missède comme à Langehack n'aurait voulu que le jeune Amédée tombât au champ d’honneur alors que Missède se remettait à peine de ses nombreuses pertes. La baronnie avait quis un temps soit peu de stabilité alors il était resté, et cela bien contre son gré.

    Aujourd'hui, la guerre était terminée et il fallait s'en féliciter. La paix laisserait un nouvel espoir naître dans le coeur des Hommes, pour peu qu'aucun homme influent de ce monde ne vienne à perdre la tête ou que les Drows ne soulèvent une armée dirigée sur une Diantra affaiblie.

    Amédée chassa ces bien funestes pensées de son esprit et sourit lorsque son regard croisa celui de Crystal. Plus aucun masque ne venait couvrir son si beau visage et son regard presque trop douloureux à soutenir.

    » Venez, je crois qu'il est un endroit dans lequel vous vous plairez plus qu'en toute autre lieu de ce palais.

    En prononçant ces mots, il lui offrit son bras droit. Crystal le saisit et tous deux quittèrent la petite cour d'un pas lent. Ils longèrent le couloir par lequel ils étaient venus, passèrent par deux gigantesques halls où s'élevaient d'immenses statues représentants les saisons. Quittant ces halls, Amédée demanda à Crystal de bien vouloir fermer ses yeux et lentement, très lentement il la guida à travers un petit couloir jusqu'à une arche où elle put entendre comme le bruit d'une petite cascade.

    Là, Amédée se glissa dans le dos de son invité. Tenant sa main droite dans la sienne, il la fit avancer encore un peu, assez pour qu'elle puisse remarquer qu'elle ne marchait ni sur un plancher en bois ni sur des dalles de marbre mais bien sur du sable. Délicatement, il relâcha son étreinte et lui murmura à l'oreille :

    » Vous pouvez ouvrir les yeux.

    En ouvrant ses yeux, Crystal découvrirait une gigantesque salle ressemblant à une serre avec son toit de vitres derrière lesquelles on découvrait aisément le ciel. A perte de vue s'élevait une myriade de plantes végétales des plus troublantes aux plus communes. Quelques arbrisseaux en fleurs poussaient ici et là sur des carrés de gazon bien vert. Des allées couvertes de sable roux étaient sculptées dans toute la salle de sorte qu'on pouvait aisément se déplacer pour découvrir les secrets de cette véritable jungle. Les clapotements de l'eau accompagnaient les pas du voyageur. Il pensait d'abord rêver mais très vite il remarquait les nombreuses cascades et petits cours d'eau parcourant les lieux comme de véritables veines cristallines. Il existait même dans cet endroit un petit ponton de bois qui s'élevait au-dessus d'un bras d'eau s'écoulant depuis une cascade qu'il était possible de contempler depuis le ponton.

    » Qu'en dîtes-vous damoiselle Crystal ? N'est-ce pas merveilleux ?
Revenir en haut Aller en bas
Crystal Ildien
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 331
Âge : 29
Date d'inscription : 05/01/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   Sam 20 Mar 2010 - 13:19

Cette balade devenait de plus en plus agréable. Crystal avait déjà presque totalement oublié le bal qui se déroulait dans l’une des salles de cet immense palais. Ici tout était calme et silencieux, on n’entendait même pas l’écho lointain de la musique et des conversations. Et le regard d’Amédée l’entraînait chaque minute un peu plus dans un paradis perdu, loin de toute civilisation. Il n’y avait qu’eux dans un palais vide.
Le Baron ôta à son tour son masque et elle put à nouveau apprécier la beauté et la finesse de ses traits. Jamais un visage ne l’avait tant attiré auparavant.
Reprenant la contemplation de ce qui l’entourait, Crystal tenta de chasser de son esprit les pensées trop aventureuses et déplacées qu’elle avait lorsqu’elle posait son regard sur Amédée.
De nouveau sa voix envoûtante s’éleva et elle prit le bras qu’il lui tendit, espérant que cette balade se prolongerait jusqu’à la fin de la nuit. Elle ne voulait plus le lâcher maintenant qu’elle se sentait si proche de lui.
Peut-être n’était-il aimable avec qu’elle que parce qu’il avait confié la commande de son collier à son père. Peut-être était-ce sa manière de remercier la famille Ildien…
Mais l’instant était trop beau pour qu’elle pense à cela. Elle suivait le Baron à travers les couloirs et les salles de son palais. Admirant chaque statue, chaque fresque, chaque détail que ses yeux pouvaient voir même dans l’obscurité de la nuit.

Amédée lui demanda alors de fermer les yeux. Amusée par cette idée, la demi-elfe ne chercha même pas à tricher, se laissant aller en toute confiance dans les mains du baron.
Il lui fit faire quelques pas de plus, jusqu’à ce qu’elle sente le sol s’enfoncer légèrement sous ses pieds, ce qui la fit rire, surprise qu’elle avait été par ce changement étonnant.
Déjà son esprit imaginé mille possibilités, mais lorsqu’elle ouvrit les yeux, rien n’aurait pu la préparer à ce qu’elle vit.
Des arbres immenses, des milliers de fleurs….des parterres d’herbe coupés, et des cascades à l’eau scintillante, reflétant les étoiles brillantes de l’autre côté du toit de verre.
Bouche bée, Crystal tourna sur elle-même lentement pour voir chaque recoin de l’immense salle. Qui aurait pu imaginer qu’un tel endroit se soit trouvé dans ce palais ?


- C’est magnifique…Merci mon Seigneur, de me faire découvrir pareille merveille. Je ne saurais vous dire à quel point cela me touche,
finit-elle par dire dans un murmure.

Elle fit quelques pas, s’éloignant un peu d’Amédée puis elle se tourna à nouveau vers lui, un sourire amusé sur les lèvres. Il n’y avait personne à part eux, c’était sans doute la plus belle soirée de sa vie et elle voulait qu’elle devienne inoubliable.
D’une main elle releva un pli de sa robe, laissant apparaître ses pieds. De l’autre elle retira ses ballerines et les laissa sur le sable avant de s’avancer vers l’une des cascades bordées d’une petite plage de sable. Lorsqu’elle ne fut qu’à un pas de l’eau elle releva à nouveau le tissu de son robe et avança, baignant ses pieds dans la fraîcheur de l’eau claire
.

- J’ai presque l’impression de rêver,
laissa-t-elle échapper en levant les yeux vers la voûte de verre, votre palais est si merveilleux que je pourrais
passer ma vie à découvrir chacune de ses salles.


Si c’était un rêve, alors c’était surement le plus beau qu’elle ait fait de toute sa vie. Rien ne pourrait venir gâcher cette nuit.
Lorsqu’elle reporta son regard vers Amédée, elle lui adressa un sourire dans lequel elle mit tout son cœur, le remerciant silencieusement. Il n’était qu’à quelques pas d’elle, et malgré la stupidité de sa pensée, elle ne put résister à lever son pied pour envoyer une giclée d’eau dans sa direction avant d’éclater de rire. Si elle n’avait pas tant cru à un rêve elle serait sûrement morte de honte d’avoir fait une chose pareille.

- Oh, pardonnez-moi mon Seigneur, mais c'était tellement tentant que je n'ai pu résister! Ce doit être tellement amusant de vivre dans un palais rempli de surprise, ajouta-t-elle riant toujours. Elle regagna la petite plage de sable et s'approcha d'Amédée.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre Deux Bals [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre Deux Bals [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: