Partagez
 

 A Haurse-Porc

Aller en bas 
AuteurMessage
Hildouin le Long
Humain
Hildouin le Long

Nombre de messages : 19
Âge : 36
Date d'inscription : 27/10/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
A Haurse-Porc Empty
MessageSujet: A Haurse-Porc   A Haurse-Porc I_icon_minitimeVen 2 Nov 2012 - 19:14

La traversée avait été paisible. Trop paisible. Au milieu des plaines d’houblon et de froment du sud oësgardien, rien ne laissait penser qu’une guerre déchirait ses pénates. Elles étaient certes fermées sur elles-mêmes, et la troupe ne vit que bien peu de gens le long de la Vâmme, qu’elle longea jusqu’à rejoindre Peyrepont, une barbacane transformée en donjon il y a de cela fort longtemps pour protéger l’un des seuls ponts oësgardiens donnant accès à l’Aduram. On se présenta au guet du château et passa dans la large allée qui le trouait. Passée la dernière porte, l’armée se retrouva devant les derniers hectares de civilisation, menacés au loin par la noire forêt d’Aduram, qu’Haurse-Porc frôlait de ses murailles puissantes ponctuées de lourdes tours rondes venait renforcer l’ouvrage de cette petite bourgade du bout du monde.

Une fois entré, Hildouin fut invité à rejoindre le Logis-aux-Cuves, la demeure ancestrale des seigneurs et grands sergents du bourg. Ancien monastère en pierre grise autour duquel s’était formé, vague après vague, les quartiers du village, les moines-brasseurs avaient ensuite laissé leur place à la noblesse du temps, qui préférait séjourner dans ce confortable manoir que dans la sinistre Peyrepont. Là-bas il retrouva un Alart Zollerm bien morne. Ce cousin et incidemment sire de Peyrepont raconta alors au Long les dernières nouvelles de la guerre, la défaite d’Ithier et la traîtrise des Amblerons, et, pis encore, la désastreuse saison pour l’orge haurse-porcine.
Revenir en haut Aller en bas
Norman le Terrible
Humain
Norman le Terrible

Nombre de messages : 249
Âge : 118
Date d'inscription : 28/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié
A Haurse-Porc Empty
MessageSujet: Re: A Haurse-Porc   A Haurse-Porc I_icon_minitimeVen 2 Nov 2012 - 19:48

    Alors que l'ost quittait les murs d'Adelagny, fort heureux d'une victoire mérité sur les troupes ithériennes, des éclaireurs informèrent le baron du passage d'une compagnie de mercenaires dirigé dit-on, par un certain Hildouin neveu ou cousin du seigneur d'Hausse-Porc Zollerm. Le baron, voyant en eux une opportunité de combler le vide créer par les pertes de ses hommes lors de l'assaut de Nulhadon qui restera tristement célèbre pour avoir était le siège d'une rébellion pendant plus de deux années déjà, avant de tomber sous la charge de l'Ours. Ainsi, deux cavaliers et un messager prirent la direction d'Hausse-Porc portant un message de réconciliation au seigneur des lieux mais également une missive pour celui qui se faisait appeler le Long.

    Ayant conscience de l'importance de leur mission, nos trois comparses firent route à vive allure vers la bourgade. Brandissant l'étendard de l'Ours, les armoiries de la famille du Terrible, on ouvrit la porte de la ville aux trois essenburgeois et le messager alla donc porter sa lettre à ses deux destinataires. Si celle au seigneur d'Hausse-Porc l'invitait à le rejoindre pour reprendre les villes rebelles, celle reçu par Hildouin était tout autre.

    Citation :
    "A Sieur Hildouin, d'Hausse-Porc,
    Son Honneur le Baron d'Oësgard Norman d'Uberwald, Seigneur de Nebelheïm et Libérateur des cités de Nulhadon, Adelagny et Erbay, vous convie, vous et votre compagnie de nobles cavaliers à le rejoindre sur le champ de batailles, et ce, à ses côtés afin de pourfendre traitres et félons qui ont osé levé le ban contre leur bon baron. Son Honneur, en contre-partie de votre aide, vous promets armements et pièces trébuchantes.
    Dans l'attente d'une réponse positive, et de voir vos hommes se rangeaient à Ses côtés lors des prochaines batailles,

    Que les Cinq veillent sur vous."

    Si la lettre avait été écrite par un autre, le sceau baronnial était apposé dessus. Entre temps, nos trois hommes profitèrent de l'hospitalité Porçoise.
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
A Haurse-Porc Empty
MessageSujet: Re: A Haurse-Porc   A Haurse-Porc I_icon_minitimeMar 6 Nov 2012 - 12:19

Maintenant que la décision de Jérôme était prise concernant le Marquisat de Serramire, il était clair que son frère aurait besoin de toutes les âmes possibles dans l'entreprise qui allait débuter dès que les préparatifs seraient faits. La tactique concernant à tenter d’enrôler la milice local contre des promesses de sécurité ainsi que les bandits sévissant dans la région aboutiraient ou pas mais il était clair que plus il y aurait de lame derrière Guillaume et mieux cela serait, d'autant plus si ce sont des combattants aguerris. C'est pourquoi il avait envoyé des éclaireurs/espions à travers les régions pour trouver des compagnies de mercenaires qui apporteraient une aide précieuse vu leur expérience dans le domaine de la guerre.

L'un des envoyés revint un jour en ramenant un nom qui n'était pas inconnu au Baron, Hildouin le Long, un homme qui avait combattu à Etherna mais dans le camp des vaincus et qui s'était exilé à Oësgard. Il semblait que le bougre avait roulé sa bosse, qu'il s'était installé à Hausse-Porc et avait rassemblé des hommes derrière lui et monté une compagnie de mercenaires. Jérôme pour sa part n'était pas rancunier, après tout seul les chefs avaient des responsabilités, les hommes se battaient mais ils n'étaient pas non plus obtus sauf quelques rares cas. Il prit donc un parchemin et il trempa une plume dans l'encrier qui était juste à côté

Citation :
A Hildouin Zollerm, dit le Long,

Sire, mes pensées ma ramènent au passé et je me souviens de vous lors des derniers combats qui eurent lieu à Etherna. Je me rappelle votre vaillance et la pugnacité que vous avez déployé à ces occasions ainsi que la bravoure dont vous avez fait preuve. Malheureusement, vous vous êtres retrouvez dans le camp de vaincus mais vos hauts faits d'arme vous ont fait honneur et vous n'avez pas à rougir.

C'est avec surprise que l'on vient de me rapporter votre nom comme étant le commandant d'une troupe d'hommes d'armes dans cette partie d'Oësgard et que vous avez eu quelques succès à votre actif. Je me vois ravis que vous ayez réussis sur la voie que vous avez entrepris. Il se trouve que j'ai justement besoin d'hommes d'armes expérimentés pour une affaire qui me tient à cœur, c'est donc naturellement que je vous envoie cette lettre requérant votre aide.

Un retour de l'exil que vous vous êtes imposés serait peut être une occasion de renouer avec certains de vos amis d'antan. Il va de soit qu'aucune rancœur de ma part n'existe en raison de notre opposition passée et qu'il ne vous sera fait aucun mal, je m'en porte garant. Au contraire le retour d'un combattant d'Etherna sera l'occasion de renouer un contact qui pourrait être fort pour l'avenir de la région.

Il est évident que votre labeur et contribution trouvera une rémunération digne en retour.

En espérant que vos pas vous ramènent à Etherna,
Que les cinq veillent sur vous

Jérôme de Clairssac, Baron d'Etherna


Jérôme se demanda si, de son côté, Hildouin gardait rancune envers ceux qui s'étaient rangés du côté d'Odélian. Il espérait que ce n'était pas le cas, bien que s'étant battu aux côtés de Grégoire qui était son mentor et ne regrettant rien, il était aussi un fils d'Etherna et maintenant qu'il était Baron, il avait à cœur de rebâtir cette région





Revenir en haut Aller en bas
Hildouin le Long
Humain
Hildouin le Long

Nombre de messages : 19
Âge : 36
Date d'inscription : 27/10/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
A Haurse-Porc Empty
MessageSujet: Re: A Haurse-Porc   A Haurse-Porc I_icon_minitimeSam 17 Nov 2012 - 17:46

Les messagers des deux seigneurs furent bien accueillis. Ils mangèrent à la table des Zollerm et lorsqu’ils eurent fini, on leur offrit un sauf conduit sous la forme d’une maigre troupe d’hommes d’armes les escortant jusqu’aux limites du fief. Un jour plus tard, ce furent aux messagers du Long de se présenter à Essenburg et Etherna, où les quelques hommes se dispersèrent dans les bourgades à la recherche d’un troquet ou dieux savent quoi d’autre, et où l’estafette, seule, remettait son message aux seigneurs.

« Au Sieur Norman, d’Uberwald,
Il m’est plaisant d’être ainsi demandé, cependant, je ne peux m’engager sans plus de renseignements. Je passerai sur les motifs du litige, mais souhaiterai savoir quelle places fortes sont tenues par vos hommes et quelles places fortes sont tenues par vos ennemis. On m’a aussi parlé de troupes alonniennes combattant dans vos ostes, pourriez-vous m’éclairer à ce propos ? Sachez également que si je m’engage à vos côtés, armes et pièces ne seront pas suffisantes, mais je suis sûr que de nombreux fiefs seront libres de maîtres à la fin de cette guerre.
PS : Inutile d’envoyer de nouvelles lettres à mon cousin Alart, il n’est plus digne de son rang. »

« Au sieur Jérôme, d’Etherna,
Il est tentant de rejoindre une armée d’Etherniens, avec qui j’ai tant combattu, et avec qui j’ai tant perdu… Cependant, je dois en savoir plus. Quel serait l’objectif de cette campagne et, surtout, qui la commanderait ? Quels effectifs et, enfin, quelles rémunération pour mon assistance dans cette guerre me paiera, moi et mes hommes ? Le pays ackois me manque, et il me ferait plaisir de retrouver propriété sur mes anciennes terres ainsi que des fiefs voisins. »

En effet, quelques jours après l’arrivée d’Hildouin, Alart seigneur d’Haurse-Porc, s’était montré circonspect sur la guerre d’Oësgard. La tiédeur de sa position avait agacé Hildouin, habitué à commander. Profitant des mécontentements et d’une poignée de miliciens jusqu’au-boutiste, il effaça immédiatement Alart de la politique de la petite bourgade. Prétextant une maladie vague, il fit garder ses appartements et, en bonne intelligence avec les chefs militaires du pays, se fit acclamer Grand Maistre de la Sergenterie d’Haurse-Porc, comme l’avait fait autrefois son grand-père. Il s’occupait à présent de la seigneurie, au nom du peuple et des Zollerm.

Revenir en haut Aller en bas
Norman le Terrible
Humain
Norman le Terrible

Nombre de messages : 249
Âge : 118
Date d'inscription : 28/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié
A Haurse-Porc Empty
MessageSujet: Re: A Haurse-Porc   A Haurse-Porc I_icon_minitimeSam 17 Nov 2012 - 23:46

    Le messager fut intercepter à mi-chemin de la bourgade d'Essenburg tombait récemment à cause de la traitrise d'un homme. Ce fût une patrouille qui le ramena devant le Baron. Ce dernier prit le temps de répondre, il devait mettre un prix pour pouvoir rallier les mercenaires du Long ainsi que la garnison porcoise. Hésitant, il savait qu'il devait mettre le prix fort afin d'éviter toute trahison, l'exemple du Vil-Trogne était encore tout récent. Appelant un scribe, il lui dicta ses quelques mots.

    Citation :
    "Au Sieur Hildouin, Seigneur d'Hausse-Porc,
    Il me plait de savoir que votre cousin n'occupe plus la place de Seigneur, sa loyauté n'était pas des plus fiables. J'espère que son successeur saura où la mettre. Si vous répondez à mon appel, je vous invite à une rencontre afin de mieux vous informer de la situation, et ce de vive voix. Sachez toutefois, que les places fortes tenus par mes hommes sont Nulhadon, Erbay, Adelagny, Nebelheïm, Krahof et Dormmel. Essenburg et Oësgard sont tombé à cause de la traitrise d'un homme sans honneur. Mes hommes sont supérieur en nombre aux siens, mes effectifs sont quatre fois plus grand. Je dispose également d'une alliance avec la baronnie voisine d'Alonna, les troupes de mon allié nordique remplissent mes garnisons stationnées aux Forteresses pendant que je m'en vais guerroyer.
    Le fief natal du Sanglier est Amblère, cette terre florissante se retrouvera sans seigneur légitime à sa chute. Je suis prêt à vous offrir, en plus de votre légitimité sur Hausse-Porc, la grande cité d'Amblère et son plat-pays si vous me rejoignez au front. Oësgard se doit d'être uni, sous une même bannière, Hausse-Porc est resté trop longtemps dans l'ombre, rejoignez moi et vous serez récompensés.

    Que les Dieux guident vos pas.
    Norman d'Uberwald, Baron d'Oësgard."

    Un autre messager se chargea d'aller remettre le pli au nouveau Seigneur d'Hausse-Porc, à nouveau, il lui fut permit de se restaurer et de remplir sa gourde.
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
A Haurse-Porc Empty
MessageSujet: Re: A Haurse-Porc   A Haurse-Porc I_icon_minitimeLun 19 Nov 2012 - 11:42

Le messager que Jérôme avait envoyé à Haurse-Porc revint rapidement, il avait eu bon accueil et il était porteur d'une lettre que lui avait remit Hildouin. Le Baron l'ouvrit et il lut les lignes qui recouvrait le parchemin, le commandant mercenaire était tenté mais il demandait de nombreuses informations avant de se lancer dans l'aventure. Réfléchissant à ce qu'il pouvait dire ou pas, il fut rapidement clair qu'il avait besoin de Hildouin et de ses hommes et qu'ils faciliteraient grandement les possibilités de succès. Jérôme prit à son tour de quoi écrire et il se mit à l'ouvrage

Citation :
A Hildouin Zollerm, dit le Long,

Vous me voyez ravis que vous ayez pris ma demande en considération. Comme vous êtes en ce moment sur les terres d'Oësgard, je me doute que les informations ne vous font pas défaut. Vous aurez donc constaté l'anarchie qui règne sur les terres du grand nord de la péninsule. Serramire, vous ne l'ignorez point, est dans un état déplorable, la guerre civile y fait rage depuis plusieurs années. De plus les seigneurs locaux s'affrontent pour agrandir leurs domaines sans honorer leurs obligations envers un peuple qui subit les assauts répétés de bandits sans scrupules qui n'ont même pas besoin de s'enfuir ou de se cacher, pillant sans vergogne, ni crainte de représailles.

Cette situation m'insupporte, aussi j'ai décidé qu'il était temps d'essayer de remédier à cela et j'ai l'intention de me porter sous les murs de Serramire pour demander des comptes et faire ce qu'il faut afin de ramener cette terre à l'apogée qui fut la sienne.

Votre soutien dans cette entreprise serait un atout non négligeable et il est évident que la récompense serait à la hauteur en cas de réussite. Je vous rendrais alors vos terres avec un plaisir certain en échange de votre serment. Ack est d'ailleurs inoccupé depuis le départ précipité de son ancien châtelain, il serait envisageable de vous le céder en échange de votre appui.

Etant malheureusement moi même occupé à Sainte Berthilde, je ne pourrais mener cette campagne si ma présence dans les terres du médian perdure. Ce sera alors mon frère cadet, Guillaume de Clairssac qui s'en chargera, il est revenu depuis peu de ses aventures dans la péninsule et en Ithri’Vaan où il voulait s’aguerrir. Les forces mises à sa disposition seront d'une taille inférieure à deux milles âmes mais je ne doute pas de son efficacité au vu de l'expérience qu'il a accumulé et de l'utilisation intelligente qu'il en aura. Vous comprendrez que votre présence à ses côtés, ainsi que celle de vos hommes, serait un réconfort pour moi.

J'espère que ma lettre saura atteindre votre cœur et qu'elle vous aura convaincu de rallier ma cause,
Que les cinq veillent sur vous,

Jérôme de Clairssac, Baron d'Etherna

Le messager repartit après s'être restauré et avoir prit un peu de repos, il connaissait le chemin et il avait déjà été reçu par Hildouin, autant le renvoyer de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Hildouin le Long
Humain
Hildouin le Long

Nombre de messages : 19
Âge : 36
Date d'inscription : 27/10/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
A Haurse-Porc Empty
MessageSujet: Re: A Haurse-Porc   A Haurse-Porc I_icon_minitimeVen 23 Nov 2012 - 16:09

Le même manège épistolaire eut lieu les jours suivants.

« Au Sieur Norman, d’Uberwald,
Dans ce cas-ci, la Compagnie bleue pourrait bien rejoindre le siège d’Amblère, bien que j’espère qu’elle ne soit point détruite ou dépeuplée, auquel cas je demande à ce qu’il ne sera pas demandé de contributions pendant les six prochains mois afin que je puisse consolider la bourgade et sa campagne et réparer les dommages qu’elle a subis.
La nourriture s’est faite rare ces derniers temps dans l’Haursin-Porcin, et quelques jours de fourrage me sera requis afin de faire entendre raison aux villages cachant leurs récoltes. Je rejoindrai Amblère ensuite. »

« Au Sieur Jérôme, d’Etherna,
Cette proposition me comble d’honneurs. J’ai bien connu le maître de votre frère, Foulques d’Ack, qui était un homme valeureux. Je ne doute pas de la capacité de messire Guillaume, bien qu’il est fort jeune pour commander une telle campagne… Si vous tenez parole et m’accorder la seigneurie d’Ack, je serai à côté de votre frère pour le soutenir et le conseiller.
Je dois cependant vous informer que des affaires oësgardiennes me retiennent et ne puis vous promettre que deux cents chevaliers. Oësgard ne manque cependant pas d’hommes sachant tuer, et il ne m’étonnerait guère de trouver deux cents autres pendards prêt à combattre pour moi dans mes terres. »
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
A Haurse-Porc Empty
MessageSujet: Re: A Haurse-Porc   A Haurse-Porc I_icon_minitimeMar 8 Jan 2013 - 16:26

L'échange entre les deux hommes continua et ainsi, un pli fit le retour, portant l'accord d'Hildouin si Jérôme tenait parole. Il promettait deux cent hommes, c'était peu pour demander une châtellenie en échange mais il parlait de doubler le chiffre en cherchant bien, Oësgard était riche en hommes de valeur pour le combat.

Prenant une plume et un parchemin, le Baron répondit à son tour

Citation :
A Hildouin Zollerm, dit le Long,

J'ai pris connaissance de votre courrier et je me réjouis de votre diligence. Mon frère est bien jeune en effet mais pas inexpérimenté, un atout tel que vous à ses côtés sera un plus indéniable dans cette campagne. C'est avec joie que je vais voir des hommes du pays revenir combattre à nos côtés.

Si vous m'apportez les quatre cents hommes d'arme dont vous parlez et votre serment, je vous donne ma parole que je vous cèderais Ack en plus de vos terres qui vous sont de toute façon acquise.

J'espère que vos affaire en terres oësgardienne ne vous retiendront pas trop longtemps et que votre entreprise sera couronnée de succès.

Que les cinq veillent sur vous,

Jérôme de Clairssac, Baron d'Etherna

Le messager aussi vite que possible. Jérôme était content de trouver du renfort, il espérait réussir ce qu'il envisageait et tous renforts étaient la bienvenue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




A Haurse-Porc Empty
MessageSujet: Re: A Haurse-Porc   A Haurse-Porc I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
A Haurse-Porc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A Haurse-Porc
» Sauvées grâce à de la couenne de porc...
» Quêtes : L'homme est un loup pour l'homme et un porc pour la femme. {Godfrey et Edward}
» [Le paysan] L'élevage de cochons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Serramire :: Baronnie d'Oësgard-
Sauter vers: