AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand regarder n'est pas consommer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liliame
Humain
avatar

Nombre de messages : 185
Date d'inscription : 08/02/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Quand regarder n'est pas consommer...   Mar 12 Fév 2013 - 16:11

Landes verdoyantes après sous bois foisonnant...

...Sous bois foisonnant après collines ondoyantes...

...Collines ondoyantes après landes...

Il y aurait pu y avoir des paysages moins sages et plus peuplés que cette contrée désertée. Seule sur la route, naviguait une voiture tirée par quatre chevaux lourds. Cahin caha, sur une route bordées de vagues faite de hautes herbes vertes, la voiture bringuebalait son chargement.

Par la fenêtre un curieux attentif aurait pu entrapercevoir quelques voyageurs, encore y aurait-il fallut qu'il y ait un curieux. Et ce n'est qu'au terme d'un long chemin dans la boue et les ornières que s'acheva pour un temps le supplice fessier de ses occupants au son d'un:

"ETAPE ANCENNIS, deux nuits d'arrêt, départ pour Missède à 7h. Terminus Diantra"

Hurlé par un maître cocher à l'allure sévère.

La voiture régurgita alors un lourd bourgeois rougeaud, un frêle moine puceau et une femme suffisante au porte d'une auberge.

Vous voyez la femme à l'allure d'une vulgaire nobliaute sans le sou et bien c'est d'elle qui va être question.
Elle est belle hein! Oh oui belle même dans sa tenue sage de voyage. Mais vous la verriez dans les grands soirs... mummmm belle à croquer... belle à se damné... belle... à se ruiner...mais trop rusée pour être honnête! Croyez moi passez votre chemin si vous avez de l'argent dans les poches mais si vous voulez savoir de quel bois est faites cette fille alors entrez dans cette auberge....





AUBERGE AU DEUX SOUS


Deux sous c'est bien trop cher pour ce cloaque boueux!

La femme détaille l'entrée de la bâtisse avec une moue de franche dégoût.

Au moins il ne m'en coutera pas cher!

Puis ré affichant une attitude avenante voir un brin précieux elle passe la porte en bois ferrée d'une démarche lente et gracile. Le temps que ses yeux s'abituent au sombre des lieux elle reste plantée à l'entrée. L'intérieur n'a rien à envié à l'extérieur. Il est encore tôt mais sont déjà attablés devant un bock quelques roturiers, le cocher est déjà au comptoir et deux ribaudes se dandinent sur les genoux calleux de quelques bucherons ou forgerons un peu cossards... elle se surprend à ne voir ni le moine, ni le bourgeois...aurait-il de meilleurs adresses?

Un mouai de dépit s'affiche dans ses pensées... pas là que je vais trouver matière à m'enrichir...

Elle s'approche du taulier, exemple parfait de ce qu'il y a de croisement entre un porc et une vache et lui minaude son rôle.

Mon sieur excusez moi de vous importuner mais j'ai fais une longue route...

Un léger effet d'oeillade prude pour tenter d'allumer ce regard bovin dont la seule vue donne froid dans le dos à imaginer toute intimité avec lui.

MMMMmmmm c' pour quoi?

Oh oui... une trèèss longue et épuisante route, ...
j'aurai souhaité une chambre ...propre... pour les deux nuits à venir, quelques repas pour me sustenter et...
et ....un bon bain chaud, oh oui ... très chaud ...pour me délasser...d'ailleurs ma malle....


Mouai ç' fera 3 s'v'rains et 20 t'écus p'ourl bain et l'ragout l'ét servi c't'soir à dix neuf

Puis un crachat après

Gladouille y'a l'dame qu'veu un bain et t'y rajoute n' un couvert pou t'soir pis t'y dit à l'aut d'y monter la malle d'la dame

Puis se ravisant vers l'étrangère.

Et c't'es mandable d'avance.

La femme paya, sans avoir au passage, un soupir face à l'odeur et la vue du taulier machouillant ses pièces. Pendant ce temps un benêt aidé de la Gladouille monta sa lourde malle de voyage à l'étage.

La chambre était petite mais plus proprette qu'elle n'y aurait cru. La fille nommé Gladouille monta l'eau chaude et l'y versa dans la cuve. C'est avec délectation que la voyageuse se coula dans les bienfaits de la vapeur et des senteurs qu'elle y avait ajouté. Il serait bien temps ce soir d'essayer de récupérer ses 3 souverains passés et peut être un peu plus... Roturiers, gueux, et même taulier peut lui importait l'oiseau tant que celui ci pouvait payer, après il fallait savoir ce qu'elle donnerait ,elle, en retour. Le minimum évidemment...et c'est dans un sourire qu'elle enfouit la tête sous l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Menerian
Humain


Nombre de messages : 92
Âge : 26
Date d'inscription : 14/01/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  36
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quand regarder n'est pas consommer...   Mer 20 Fév 2013 - 1:13

    Les auberges, le paradis des voyageurs de passage en quête de repos et des tires-laines en quête de proies faciles. Celle ci ne semblait pas différentes de n'importe quelle autres auberge du même types, un niveau de propreté à la limite du convenable, une clientèle aussi classique qu'on pourrait l'imaginer et surtout une bière et des lits à la limite du convenable. A côté de cette auberge, le Mammouth était un vrai palace.

    Parti de Diantra quelques jours plutôt, Ethan escomptait bien y prendre une bonne nuit de repos avant de continuer son long voyage vers le Nord. Il était arrivé dans l'auberge peu après les dix-neufs heures pétante avec une fringale à réveiller un mort. Il n'avait rien mangé depuis la veille et si ça continuait ses talons ne suffirait pas à contenir ses estomacs. Aussi s'assit il à une table et commanda d'une voix forte à manger et à boire en direction de l'aubergiste.

« Une chope propre de ta meilleure bière et une part de ce ragoût que tu sers à tes clients ! »

     Se n'était pas vraiment très représentatif de la réelle personnalité d'Ethan, un peu plus discrète d'habitude, mais quand on fréquente ce genre d'auberge depuis un long moment on commence à savoir comment se débrouiller avec leurs tenanciers. Une commande d'une voix forte et assurée était encore le meilleur moyen d'avoir ladite commande rapidement.

     Dans l'auberge il y avait un peu de monde mais c'était loin d'être foule, certain était déjà bien imbibé même à cette heure peu tardive. A la table voisine de celle du mercenaire, un des clients était d'ailleurs à moitié endormi contre la table, sa chope renversé à côté de lui. Ethan soupira intérieurement et quand l'aubergiste vint lui porter sa commande il lança une poignée de pièce sur la table.

« Voilà pour le repas et je veux aussi une de tes chambres pour la nuit. Pas de bagages. »

     Quand l'aubergiste eu tourné le dos après avoir récupérer les pièces, Ethan observa ce qu'il avait devant lui. Comme prévu sa pitance se résumait bien à un étrange ragoût fait de lentilles, bout de gras et autres morceaux de viandes de provenance non identifiable. Il ne restait plus qu'à espérer que le goût sera meilleure que l'apparence, mais il y avait quand même peu de chance. La bière par contre se révéla au moins d'une qualité assez honorable pour le niveau de l'établissement, c'était toujours ça de pris.

     Tout en mangeant son ragoût, le mercenaire continua à observer la pièce et les clients, identifiant d'ailleurs dans le lot un voleur à la petite semaine à qui il fit un petit sourire entendu. Si jamais il se trompait il passerait pour quelqu'un d'un peu étrange, pour ce que ça lui importait. Quand il tourna la tête il vit entrer une jeune dame dans pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Liliame
Humain
avatar

Nombre de messages : 185
Date d'inscription : 08/02/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quand regarder n'est pas consommer...   Mer 20 Fév 2013 - 10:05

Pomponnée de frais, elle avait jeté son dévolue sur sa robe pourpre avec sa coupe droite et son décolleté balconnet qui était tout juste assagit par un petit châle de soie noire sur les épaules.
A petit pas elle descendit les escaliers sans manqué de s'arrêter à deux marches du seuil le visage soucieux. Lentement elle scruta tour à tour chaque tablée même les plus reculée. Elle cherchait quelque chose de précis, quelqu'un... ouf pas d'elfe ce soir... Un sourire illumina ses lèvres, chassant de sa main une mèche rebelle bien décidée à laisser une fois encore, hier aux oublis.

Un sourire et une oeillade au taulier pour lui signifier qu'elle tenait à être servie.

Gladouille va servir l'dame

Son expression afficha un léger désappointement accentué quand elle vit arriver un ragout fumant où nageait des morceaux qu'elle n'aurait pas qualifié de comestibles.

Décidément ma vieille t'as passé trop de temps dans une cage dorée...
Depuis qu'elle avait quitté le bordel sept ans plus tôt c'est la première fois qu'elle prenait la route seule. Et elle n'était pas loin de se dire qu'elle aurait interêt à faire demi tour, que ce monde là en faite était bien loin de son rêve de liberté à elle.

Elle n'appiotte juste un peu dans son assiette laissant vagabonder son regard tout en pensant qu'il serait peut être temps de trouver un bécasseau. Son visage s'arrête sur un homme à la figure pleine de cicatrices et à l'oeil un peu moins bovin que ses voisins de table. Son accoutrement laisse à penser qu'il est de passage et habitué à la vie sur les routes. Il ne semble pourtant ni mendiant, ni gitan et encore moins commerçant. Un reître peut être?
Ses expériences de cloaques routiers ne s'étaient pas avéré bien rentable depuis son départ d'hautval. Mais d'un autre côté pas question de manger son capital, il lui fallait 3 souverains et 20 écus avant de reprendre la route. Cela devrait être possible en deux nuits tout de même...

Elle sourit à l'étranger, d'un sourire essayant d'influer la vie à son entre jambe. Et pour ne pas qu'il y ait d'interprétation possible elle croise ses jambes de façon à porter son buste suffisamment en avant pour lui laisser entrevoir la naissance de sa poitrine.
Technique largement efficace au bordel, mais là bas tout était facilité par le fait même que les hommes venaient pour cela...et personne n'avait encore dit à notre petite garce que ce n'était pas ainsi qu'il fallait faire dans le monde réel. A 29 ans elle n'était encore qu'une enfant qui découvrait à coup de claque que ce qu'elle avait appris dedans ne valait rien dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Menerian
Humain


Nombre de messages : 92
Âge : 26
Date d'inscription : 14/01/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  36
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quand regarder n'est pas consommer...   Mer 13 Mar 2013 - 14:44

    La dame ne semblait vraiment pas être du genre à traîner dans ce genre de bouge et l'inverse devait être aussi vrai, la preuve en était les regards lubrique que jetait désormais sur la damoiselle, l'ensemble des hommes de la salle. L'ensemble des clients de la soirée à vrai dire. Ethan n'était pas du lot, il regardait la dame c'était vrai mais pas avec un regard lubrique ou complètement bovin comme le faisait le reste de l'assemblée, même s'il est vrai qu'à le regarder mâcher l'un des morceaux de soi disant viande qui garnissait son ragoût il devait avoir une légère ressemblance avec l'un des ces herbivores familiers de nos prairies. En parlant de ragoût, la réaction de la dame à la vue de la sien fit légèrement sourire le mercenaire, c'est à dire que ses lèvres bougèrent légèrement et ses cicatrices remuèrent de même. Bien malin celui qui aurait pu assimiler ça à un sourire, de loin ça ressemblait plus à une grimace ratée.

    Ethan reporta finalement son attention sur son ragoût, enfourna une cuillerée de lentille et fit passer le tout à grand renfort de bière. Ce n'était pas si mauvais que ça quand on avait l'habitude mais c'est vrai qu'il avait déjà mangé dans de pire rades qui servait quand même un ordinaire un peu meilleure, au moins la bière aidé à faire passer le tout. Quand il releva la tête, le mercenaire eu la surprise de voir que la dame semblait avoir jeté son dévolu sur lui, et si c'était pas ça elle avait une façon bien à elle de se tenir à table, toute penché en avant et le buste bien en vue. Visiblement la donzelle avait pas envie de passer la nuit seule, manque de chance pour elle elle avait sûrement choisi la seule personne de la salle à ne pas vouloir lui donner satisfaction. En tout cas cela donnait à Ethan une autre vision de la dame, elle semblait un peu trop bien habillé pour une fille de joie des routes, dans un bordel bien tenu peut être mais pas sur les routes. Ou alors c'était une bourgeoise qui avait envie de s'encanailler avec le bas peuple, ça arrivait quelques fois à ce qu'il avait entendu dire, mais c'était généralement des racontars de poivrot. Dans les deux cas l'ami Ethan n'était pas son homme, il n'avait ni l'envi de s'encanailler avec une bourgeois ni l'envi de dépenser son argent pour une fille de rue, fut elle aussi jolie que celle-ci.

    Son bol de ragoût fini, Ethan le repoussa devant lui et commanda une nouvelle bière, d'une voix forte et jeta un regard à la bourgeoise qui ne semblait pas avoir vraiment comprit que ses avances ne serviraient à rien à sur lui. Autour d'elle les gens commençaient à s'agiter un peu, certain cerveaux un peu moins embrumé ou moins lent que ceux de la majorité de l'assemblée semblait être arrivé au même raisonnement que le mercenaire, et dans les deux cas ça ne semblait pas être une très bonne chose pour la dame qui visiblement ne semblait pas avoir de protecteur dans les parages.

    Intérieurement un petit duel se livra sous la caboche du guerrier, allait il aider la dame ou pas, après tout c'était elle qui était venu ainsi chercher aventure dans cette auberge, venue seule qui plus est. Et puis il devait se lever tôt demain pour reprendre la route, plus tôt il irait dormir mieux ça serait pour lui. Mais d'un autre côté, ce qu'il restait de sa conscience hurlait que ce n'était pas bien et qu'il devait aidé cette femme en détresse. Finalement il trouva un bon compromis, il allait la prévenir, l'avertir du sort que ces hommes lui réservait si ça continuait dans le sens qu'il pensait, ça ne prendrait pas des heures et sa conscience pourrait se rendormir et le laisser tranquille pour quelques mois. L'un dans l'autre c'était un bon compromis.

    Ethant se leva de sa chaise, sa nouvelle chope en main et alla se poser à la table de la dame au grand dam de beaucoup de clients présent visiblement.

« Bonsoir madame. »
Revenir en haut Aller en bas
Liliame
Humain
avatar

Nombre de messages : 185
Date d'inscription : 08/02/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quand regarder n'est pas consommer...   Mer 13 Mar 2013 - 21:39

...si elle avait pu sautiller en tapant des mains elle l'aurait certainement fait, mais elle se contenta d'un large sourire assorti d'un soupir de contentement quand sa proie s'avança et lui donna du "Bonsoir madame".
Ma lili t'a pas perdu la main finalement... celui là tu vas te le cuire au petit oignon et c'est lui qui paiera l'repas...

Elle se redresse en cambrant légèrement les reins, les jambes toujours croisés, la tête penchée et le regard subtilement par en dessous. Le sourire s'était amincit dans une pose sage. Le tableau aurait pu être très beau dans un boudoir mais semblait tout à fait déplacé dans ce lieu.

"...Mademoiselle..."

Un papillonage de cil plus tard.

"Bonsoir Messire, que me vaut le plaisir de votre compagnie ce soir? Je ne vous ai jamais vu ici avant, seriez vous de passage?"

Entrée classique de la jeune fille distinguée et bien élevée. Elle connaissait ce rôle par coeur et y excellait au lupanar. Elle gardait malgré l'âge un visage et des expressions enfantines qui assorti à sa classe naturelle donnait envie aux vieux pervers de la faire sauter sur leurs genoux. La voix était posée sans accent et les mots bien articulées.

" Mais je manque de politesse, je me présente Hélène..."

Une main tendue au dessus de la table

"...et vous êtes?"


Au moment de cette discussion de salon mondain au fond de la salle la porte s'était ouverte sur deux hommes en armes. De nombreux clients baissèrent le nez dans leurs chopines, les éclats de voix cessèrent la place aux cliquetis des éperons des étrangers se dirigeant vers le comptoir. Le plus grand s'adressa au taulier qui lui désigna le cocher qui avait déposé la femme devant l'auberge. Il discuta peu de temps avant que ce dernier désigne d'un coup de tête la femme à la robe pourpre. Mais cela se passait dans son dos et elle ne les vit pas arriver.

Revenir en haut Aller en bas
Ethan Menerian
Humain


Nombre de messages : 92
Âge : 26
Date d'inscription : 14/01/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  36
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quand regarder n'est pas consommer...   Mer 20 Mar 2013 - 0:26

    Maintenant assis devant la « Mademoiselle », Ethan n'avait pas manqué de remarquer que la femme était visiblement bien content qu'il l'ai ainsi rejoint à sa table. Elle en avait même changé sa posture pour se mettre bien en valeur maintenant qu'il était bien devant elle et non plus à quelques tables. S'il y avait bien une chose que le mercenaire devait accorder à la femme qui se tenait devant lui c'est qu'elle était belle, aucune des personnes présentes ne l'aurais nié. Mais maintenant qu'il était plus proche, qu'elle avait changé de posture et avec le discours qu'elle lui tint en suivant il était maintenant certain qu'elle n'était pas une bourgeoise venue s'encanailler dans quelques vieux rades. Non, pour Ethan, ses manières étaient plus celle d'une prostitué.

« ...et vous êtes ? »

« Pas intéressé mais.... »

    Le début de réponse du mercenaire fut un peu sèche mais il n'avait pas envie de jouer à ce petit jeu avec elle alors autant y mettre terme au plus vite s'était il dit, et puis elle devait s'appeler Hélène aussi sûrement qu'il était le roi des elfes. La suite quant à elle se perdit dans on ne sait où entre les cordes vocales et la bouche car dans le même temps, Ethan avait remarqué l'entrée de deux hommes dans l'auberge. Auberge dans laquelle le silence se fit presque immédiatement. Les deux hommes avait plutôt l'air patibulaire il faut bien l'avouer, enfin pas plus que tout hommes en armes digne de ce nom mais cela suffisait généralement à intimidé la plupart des pécores à moitié éméché.
    Et voilà que les deux nouveaux venus semblaient s'intéresser à « Hélène », ou quelque soit son vrai nom. Intérieurement Ethan se maudit d'avoir voulu faire le chevalier servant, c'était un rôle dans lequel il n'avait que peu d'expérience et voir même pas du tout. Il aurait mieux fait de faire comme d'habitude et de rester dans son coin bien tranquillement, à siroter sa bière et manger son ragoût. Certes il pouvait toujours s'esquiver s'il y avait un problème mais ce n'était pas vraiment le genre du mercenaire. Et puis s'il devait y avoir de l'action au moins cela romprait la monotonie du voyage.

« Mademoiselle je crois que vous avez de la visite, des amis à vous peut être ? »

    Dit Ethan avec le même ton dans la voix que s'il s'était agi de commenter le temps qu'il faisait, détaché et manquant indiquant un manque d'intérêt certain. Mais dans le même temps, sous la table la main du mercenaire avait rejoint le pommeau de son épée, et de l'autre il avait rajusté la position de sa chope de bière de manière à pouvoir en lancer le contenu plus aisément, ses pieds s'était légèrement décalé pour lui donner une meilleure position s'il devait se lever rapidement. Subtilement sous son armure tout ses muscles se tendait dans l'attente d'une éventuelle confrontation mais rien ne le laissait vraiment paraître. Il s'agissait maintenant d'attendre la prochaine action des deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand regarder n'est pas consommer...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand regarder n'est pas consommer...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand regarder n'est pas consommer...
» S'aimer, c'est regarder ensemble dans la meme direction?
» On a arrêté de chercher les monstres sous notre lit quand nous avons réalisé qu'ils étaient à l'intérieur de nous. ? caly
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché du Médian :: Baronnie d'Ancenis-
Sauter vers: