AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Repeuplons ainsi not' Zagazorn [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haldin Barbedrue
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Âge : 222
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  221 Ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Repeuplons ainsi not' Zagazorn [Libre]   Mar 1 Aoû 2017 - 10:23




10° Année - XIe Cycle
Karfias•Hiver
5e Ennéade
Oglicos

- Athbor... Fils de Nomok... avait dit un Haldin qui se voulait grave. N'était-ce pas plutôt du zèle qu'il faisait ?
- Oui, Oncle ? avait répondu l'intéressé en s'asseyant à son tour autour de la table sculptée à même la roche.
- Je ne passerais pas par quatre tunnels, de fait j'irais droit dans celui qui me mène là où ça m'intéresse... À celui qui m'emmène alors chez toi... Il tenta de s'éclaircir la voix. Il y a ce fruit qui constitue l'être, faisant partie d'un arbre qui serait le clan. Quand je parle aussi de fruit, je te parle évidemment de procréation, donc de progéni..
- Grommtrommi !
- Je...
- VOUS, oui ! Arrêtez vous, vos quatre chemins vos tunnels vos orifices ou tout autr......

Le jeune et le vieux n'eurent qu'à se toiser quelques secondes pour aller, hilares, se nouer les tripes et le muscle, endoloris par les spasmes provoqués par un rire incontrôlé, ou incontrôlable ?
- Il est un fait donc que j'aimerais évoquer... Le neveu savait. Oh oui qu'il savait de quoi il en retournait. Lui-même avait quelque chose à dire à son oncle, d'ailleurs. Ce dernier se décida enfin en se jetant à l'eau, désespéré.
- De quoi ? De quoi as-tu peur Athbor, au juste !? Tu as cent soixante treize ans bon sang de bearog ! Sa voix tremblait. Ils en avaient déjà parlé quelques années auparavant. Et voilà qu'avec les évènements récents le sujet se voyait de nouveau remis sur le tapis. N'aimait-il pas la douceur charnelle d'une fleur, d'une naine ? Se pouvait-il qu'il aime autre chose !? Les animaux... Ou pire ! Les nains !? Il avait blêmit quelque peu en attendant une réponse qui était enfin arrivée.
- Haldin mon oncle...
Le silence s'était fait lourd quand le Langktrommi prit le temps de s'emparer d'une bouteille plutôt vieille, de deux verres et de revenir vers son oncle. Tout en servant la liqueur ambrée dans leurs verres, l'odeur avait déjà embaumé la pièce, il avait rajouté.

Aujourd'hui, Haldin c'est moi qui voulais vous parler Grommtrommi... Ah bon ?
Haldin entre temps avait déjà bu quelques gorgées afin de suivre son neveu dont il commençait à se soucier sérieusement. Qu'avait à cacher le malheureux !
Je vais me trouver un naine. Ah bon !?
Une belle naine ! Ahhh ! Bon !
Le neveu but un petit verre. Puis d'eux. Puis trois. Et quatre encore ! S'empara du goulot à plein gosier et bu encore une dernière lampée.
En, dans l'idée j'en ai déjà trouvé une... Encore un verre. Aaahhhhhhhhhh........, pensa enfin Haldin qui était soulagé, rassuré. Une belle naine qu'il avait dit ! Et en plus il avait du goût !

Je ne manquerai pas Grommtrommi, à mon devoir en tant que dawi, de faire honneur à notre peuple. Nous avons perdus beaucoup de nains voilà dix ans auparavant. En ce début d'hiver funeste avons connus des pertes inestimables... Et... Mon frère est mort aussi... Ils avaient baissés leurs regards d'un bleu abyssal quelques instants. Pour cette raison, comme il en a été question selon vous lors du Haut-Conseil, j'ai compris qu'il fallait repeupler notre Royaume... Et que c'était primordial. J'ai donc... Gorgée. Bien-sûr l'affaire est délicate... Gorgée. Quelques instants s'écoulèrent avant qu'il n'ose parler. Pahona, partenaire de mon frère et lui-même, avions avant Almis décidés du sort de nos destins. Mon frère m'a fait promettre de veiller sur elle et les enfants. Grosse gorgée. Bien sûr qu'elle est au courant. Mais n'avons pour l'instant rien dit à personne voyez-vous... C'est pour cela que je devais vous voir moi aussi... Voyez... Pas besoin de me convaincre... Pour ce qui est de la progéniture... Avec le temps nous verrons ; dans la patience et le respect nous ferons. Une chose est sûre... En la Mémoire de mon frère décédé il portera le même prénom !


Haldin qui ne s'était pas laissé abattre, bien au contraire, et qui avait suivi le rythme de buveur olympique de son neveu, avait exprimé très physiquement sa joie en hurlant puis en sautant. Lui n'avait jamais pu avoir d'enfants, alors il aimait tout particulièrement cet événement heureux qu'était que la grossesse. Et aujourd'hui d'avantage parce qu'il savait que le Grand-Roi pouvait être fier du Clan Barbedrue qui serait de la sorte pérennisé.
Ainsi avaient-ils parlé jusqu'au bout de la bouteille, puis une petite goutte ou deux ou trois d'une deuxième.

- L'élevage est donc assuré, avaient-ils conclus en jouant sur le double sens de leur phrase.

Les deux Barbedrue s'embrassèrent, et Haldin qui avait encore lourd à faire décida de se lever et d'aller voir ailleurs où en étaient les histoires et les conseils, aujourd'hui il gambadait dans Thanor. Pour s'enquérir du peuple, parfois sensibiliser les plus jeunes...
En se levant il titubait, mais presque pas ! - et son cœur était empli encore une fois d'amour envers son peuple...

De plus, même s'il était ''empli d'amour envers son peuple'', il était bien content aussi que son neveu créer son foyer, et s'en aille de leur maison. Il était Langktrommi après tout !

« Moi et Mirza pourrions aller jusqu'à marcher nus dans nos quartiers ! Cet endroit si douillet qu'est notre foyer... Je l'imagine déjà - pas Mirza les seins à l'air non ! - mais plutôt mon neveu s'occuper d'un foyer avec sa tendre épouse. Ah ! Et qu'ils enfantent vite un magnifique poupon. Bien-sûr j'espérais qu'il soit à la hauteur, sachant tout de même que le dawi était fils de mon frère. C'était une race de persévérance. »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Haldin Barbedrue
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Âge : 222
Date d'inscription : 23/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  221 Ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Repeuplons ainsi not' Zagazorn [Libre]   Mer 4 Oct 2017 - 13:56




10° Année - XIe Cycle
Favriüs•Printemps
2e Ennéade
Calimehtarus

Le printemps arrive et tu te demandes combien en as-tu vécu, toi et tes vieux os... Des saisons, tu en as vu défiler à foison, peut-être pas autant qu'un enfant de Kyria, hélas tes os semblent peu à peu rouiller, et leur roulement grincer. Pourtant de tes os tu n'as jamais tiré de mesquine préoccupation : ils sont plus que solides à l'instar de la roche qui forme ta cité. Si les muscles de ton corps ont moults fois étés quémandés par l'effort physique, tu ne t'es jamais cassé un membre, ne serait-ce que le petit doigt.

C'est en réfléchissant à tout cela que le printemps arrive et chute sur tes sens avides. Les premières fontes sont lointaines déjà, et le soleil devient plus intense que la veille. Seulement les écarts de température sont encore perceptibles, et si à la mi-journée le soleil te fait enlever les épaisses fourrures qui te réchauffent la nuit ; pendant cette dernière, le dehors est encore succeptible au gel...

Tu aimes, tu adores les saisons, d'ailleurs tu sens ton corps bercé par le changement. Les journées se font plus longues, et tu essaies au possible de les combler. Les esprits sont encore engourdis par le rude hiver passé, mais tu encense sans y aller de main morte ta cité : c'est ta vitalité insoupçonnée qui irradie les êtres autour de toi. Avant de t'occuper de l'agriculture et de l'élevage, tu décides de rendre visite à quelqu'un de ton Clan.

- Alors mon ch'tiot, que tu crie à ton neveu. Tu es allé le voir en ce jour, bien décidé à lui poser une délicate question. T'y as fourré le biscornu, à ta douce ? Lui demandes-tu sans vergogne.

Athbor est ton neveu. Il est aussi Thane du respectueux Clan Barbedrue. Les joues d'icelui sont pourpres malgré les responsabilités qu'il endosse chaque jour, lorsque les mots que tu laches résonnent dans la pièce. C'est chez lui que tes pas t'ont mené ce matin de Favriüs, bien décidé à lui tirer les vers du nez, encore une fois.

- Je... Oncle !
- Oui ou merde !?
- Elle est...
- Pleine !? Ou seulement pleine d'amour, sombre idiot ?
- Plei...
- N'de ta connerie ?
- Mais non !
- En cloque !?
- Je... Oui, voilà.
- Bonté divine Athbor...

Ta main calleuse claque sec sur son épaule, signe que tu es fier de lui. Mais tu ne t'arrête pas là. Tu exploses de joie non feinte, dans ta voix caverneuse se fait entendre ton amour, celui que tu devoues à tes proches.

- Je le savais, j'en étais sûr mon grand ! Ton père, feu Nomok, serait fier de toi. Un p'tit Barbedrue, ça fait des plombes que je n'en ai pas porté un dans mes bras. Allez allez viens, je ne peux te porter, mas je eux tout de même de serrer contre moi !
- Oui, oui... Haldin, mon oncle par pitié soyez discret... Il te le demande sincèrement pendant que tu risque de l'étouffer de tes bras encore puissants. Nous n'avons pas trop envie que ça se sache encore, c'est que... C'est perdu d'avance.
- Oui, oui, oui ! Ne t'en fais pas, pour qui me prends-tu chenapan ?
« Pour ce que tu es, un gros gueulard », doit se dire ton neveu, blasé.

♦♦♦

- UN FUTUR BARBEDRUE ! HEHEHEEE ! DAWIS ! Z'ETES PAS PRÊT DE CREVER LA DALLE ! On va vous goinfrer de barbaque jusqu'à ce que vos panses de viandards explosent, eh voui à n'en plus pouvoir les Barbedrue nourriront not' peuple didiou ! Pendant que tu beugles et extériorises ta joie, les choppes s'entrechoquent et la bière coule à flots. Tous savent désormais que ton neveu Athbor a ensemencé une compagne bienheureuse. Que tout le monde le sache pardi !

Voilà quelques heures que tu tournes en rond dans Thanor et tu te fais payer des coups à droite à gauche par des amis que tu informes. Lorsque d'un pas décidé tu tournes les talons pour aller t'en faire payer un dernier dans une autre quartier, le coup tombe sur toi à l'improviste. Il ne s'agit pas d'alcool cette fois-ci, mais bel et bien d'une torgnole qui te fait valser. C'est Athbor.

Ivre que tu es, tes mots titubent autant que toi. Ton sourire béat précède un :

- 'Thbor mon grand, viens dans mes bras...

Ton nez se fait malmener lorsque son poing s'écrase dessus. Incapable de répliquer, tu t'affales en arrière et sombre assez vite dans l'inconscience.

♦♦♦

C'est ta chère Mirza que tu aperçois lorsque quelques heures plus tard tes yeux s'ouvrent, un après l'autre. Ton nez te fait souffrir, mais déjà le sang qui encrassait ta face endolorie a été épongé par ta compagne. Tu lui souris. Il te manque un dent.

- Mirza merci chérie... Mais que... Et soudain tu t'en rappelles. C'est Athbor ! Qui t'a porté ici. L'enculé ! Mais c'est qu'il m'a édenté ! Tu cherches à te lever en grognant de douleur, – car tu as dormi une nuit entière, les images de la veille te reviennent. Il est enceinte ! Tes esprits, tu ne les a toujours pas recouvrés.'Fin... Pas lui... Sa naine ! À Mirza, Athbor a tout raconté lorsque sur une civière il t'a ramené chez toi. Il n'est plus le jeune chiot que tu as vu courir... Tu ris joyeusement. Alors Mirza t'incite à fermer les yeux. Tu ne reprendras le travail que demain...

Ainsi le Zagazorn se voyait bientôt repeuplé... Les Anciens trainaient un peu plus au lit, et les Altrommi qui étaient désormais devenus Langktrommi prenaient en main leur futur... Et le petit fœtus avait en ce début de printemps toute les chances de croître et de forcir. Haldin s'endormit heureux, oui demain il aurait beaucoup à faire... Demain...


Revenir en haut Aller en bas
 
Repeuplons ainsi not' Zagazorn [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Zagazorn ~ NORD :: Terres de l'Ouest :: Thanor (Cité)-
Sauter vers: