AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ces visites dont elle seule a le secret [Mac/Neraën]

Aller en bas 
AuteurMessage
Macabre
Elfe
avatar

Nombre de messages : 194
Âge : 30
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 146 ans (863)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Ces visites dont elle seule a le secret [Mac/Neraën]   Ven 9 Fév 2018 - 13:22

Chambres des invités du Palais d’Alëandir
8ème jour de la quatrième ennéade de Barkios
An 10 du XIème cycle



Une sensation de déjà vu... Une ombre avançant seule dans la nuit. Une silhouette que les gardes ne peuvaient distinguer dans le noir. Macabre avait déjà vécu ça des centaines de fois, dont quelques unes au sein même d'Anaëh. Et certaines avec le même objectif que ce soir-là. Mais, cette fois-ci, aucune autre magie n'était à l'oeuvre. Pas de barrage, pas de piège, pas de barrière d'anti-magie. Elle évoluait librement dans cet univers qui était le sien. Elle aurait pu circuler tout aussi librement à la vue de tous. Les gardes commençaient à la connaître et la savaient protégée du Régent lui-même. Elle aurait pu dire simplement qui elle venait de voir et ils l'auraient laissée passer. Mais ce n'était pas dans la logique de la petite elfe... Elle faisait ce qu'elle souhaitait, au moment où elle y pensait de la façon qu'elle voulait. Non pas qu'elle se croit tout permis ou qu'elle possède un esprit rebelle. Elle n'avait pas appris à repousser ses désirs -surtout aussi urgents- à plus tard et avait été habituée à circuler ainsi, voilà tout.

Elle connaissait le Palais et savait où chercher. Elle n'eut que quelques chambres à parcourir pour trouver la bonne. Une forme gisait sous les draps qui ne se soulevaient que par intermittence. Lorsqu'elle l'avait rencontré, il ne dormait jamais ou en de très rares occasions. Cela faisait deux fois qu'elle pénétrait dans ses appartements et constatait ce changement. Elle s'approcha sans un bruit et se tint à côté de lui un long moment. Elle n'avait pas l'intention de le réveiller, se souvenant des conséquences que cela avait eu la dernière fois. Elle n'avait pas besoin de lui parler, simplement de le voir. De réaliser de ses yeux qu'il était bel et bien là, en vie. Contrairement à ce que son esprit voulait lui montrer en rêve...
Après de longues minutes, elle se tourna vers la pièce et trouva une banquette qui lui conviendrait. D'un geste, elle la fit disparaître dans l'ombre et lui fit traverser presque toute la chambre pour la faire ressortir non loin de Neraën, parallèlement à son lit. Elle fit les quelques pas qui la séparait du meuble et s'y allongea sur le côté afin de pouvoir voir celui dont le sort la tourmentait chaque nuit. Apaisée par sa présence et le son de son souffle régulier, ses yeux ne tardèrent pas à se fermer et elle partit le rejoindre dans le sommeil.


********************


Elle connaissait cette cité...
Ces murs... Cette luminosité... Cette décoration... Elle était déjà venu. C'était quoi son nom déjà ? Il refusait de lui revenir...
Elle déambula dans ces rues, toujours à la recherche de ce mot qui lui échappait. Les gens, presque fantomatiques, discutaient, marchaient, riaient. Des enfants courraient en jouant, essayant de rattraper un ballon qui n'en finissait pas de dévaler la pente.
Elle avait déjà vu ça... Mais c'était où ?!

Tout en marchant, elle reconnaissait les bâtiments qu'elle avait pris comme point de repère pour s'orienter dans cette ville. Elle avait son nom sur le bout de la langue...
Tout était calme et paisible. La vie ne s'y déroulait pas différemment d'ailleurs. Pourtant, elle sait que ce n'est qu'une apparence. Elle ne savait plus pourquoi mais elle le savait.
En regardant les gens plus attentivement, elle finit par capter des regards... Des sourires qui étaient faux... Des messes basses. Parfois, les gens se tournaient dans sa direction. Au début, elle ne comprenait pas puis elle finit par réaliser que ce n'était pas elle qu'ils regardaient. Elle leva les yeux sur sa gauche et découvrit Neraën qui marchait à ses côtés. Depuis combien de temps était-il là ?
Ils avancèrent côte à côte et l'atmosphère se fit de plus en plus lourde et étrange mais le Protecteur continuait de marcher comme s'il ne voyait rien de ce qu'il se tramait. Au milieu de plusieurs personnes encadrant un étal, elle vit le marchand qui sortait une lame et regardait son ami avec dans les yeux une soudaine envie de tuer. Mac attrapa le bras de Neraën mais celui-ci se contenta de lui sourire en se tournant vers elle.
Au détour d'une rue, ils atteignirent une place et s'arrêtèrent. Devant eux se tenaient plusieurs personnes. Macabre les reconnaissait, c'étaient eux qui...

-Que fais-tu là qpozjdozihq ?

Le nom se perdit dans les méandres des échos et Mac ne parvint pas à le comprendre. Pourtant, elle savait qu'elle le connaissait. Elle l'avait déjà entendu. Elle savait qui étaient ces personnes et savait qu'il fallait les craindre.
Neraën était en danger avec eux.

-C'est terminé Neraën. Tu n'auras pas le temps de lui faire tes adieux.

Soudain, cette ville si lumineuse disparut sous une lumière rouge comme le sang. Un cri retentit au loin, bientôt suivit d'un autre et d'un autre. Autour d'eux, les maisons étaient en proie aux flammes. Elle ne vit pas les gens affolés qui hurlaient et paniquaient mais elle les imaginait sans mal courir et prendre la fuite dans les rues qui entouraient la place. Elle regarda à nouveau ceux qui se tenaient devant Neraën et elle. Leur regard a changé. C'est le même que celui du marchand qu'elle a croisé plus tôt mais en plus effrayant encore. Baissant les yeux, elle découvrit qu'ils étaient couverts de sang et leur sourire malsain trahissait leur satisfaction...
Mac sentit un mouvement à côté d'elle et se tourna vers Neraën. Il était pâle, chancelant... Sa tunique était couverte de sang elle aussi. Mais il s'agissait de son propre sang. Il l'appela faiblement avant de commencer à tomber.

-Non...

Il tomba dans le vide, un trou qui n'avait pas de fin et qui s'assombrissait toujours un peu plus. Elle le regarda tomber après avoir essayé de le rattraper sans y parvenir.

-NOOOOOON !!!!!

La tristesse l'envahit. Une véritable tristesse, un chagrin inconsolable. Elle pleura en continuant d'appeler Neraën comme s'il pouvait encore lui répondre, comme s'il restait quelque chose à faire. Soudain, elle se retrouva dans le noir total. L'espace vide de son cœur où elle s'était réfugiée après la mort d'Hiradrilion. Elle était seule et pleurait toutes les larmes de son corps sans pouvoir s'arrêter. L'agitation autour d'elle avait disparu. Puis, une lumière s'alluma à sa droite. Blanche et pure. Elle leva la tête de ses mains trempées de larmes et se tourna vers elle. Quelqu'un était allongé de côté par terre sur le sol froid. Elle reconnaissait la silhouette et se leva précipitamment pour courir vers lui. Mais à mesure qu'elle avançait, elle ralentit le pas. Elle réalisa qu'il ne respirait pas... Elle s'approcha encore, un peu plus lentement, et finit par distinguer une mare noire qui s'étendait devant lui. Elle l'atteignit enfin, posa un genou à terre et appuya sur son épaule pour le mettre sur le dos. Son visage était livide et hurlait encore la souffrance qu'il avait enduré avant de rendre son dernier soupire. Elle avait tué suffisamment pour savoir ce qu'on lui avait fait...
Elle se leva soudain et poussa un cri de terreur...




********


Macabre se redressa sur la banquette. Avait-elle vraiment crié ? Elle croyait bien... La pièce raisonnait encore de son cri. Elle était où d'ailleurs ? Son cœur battait si vite qu'il faisait vibrer ses tympans et elle respirait comme si elle venait de faire la course avec le Kerkand... Sa peau était recouverte de sueur et ses joues trempées de larmes tout comme la zone de l'assise où reposait sa tête.

Neraën était mort ? Il était vraiment mort ?!...
Revenir en haut Aller en bas
Telenwë Neraën
Elfe
avatar

Nombre de messages : 482
Âge : 25
Date d'inscription : 04/07/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  809 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Ces visites dont elle seule a le secret [Mac/Neraën]   Sam 10 Fév 2018 - 22:07

Endormi dans un sommeil profond et sans aucun rêve, Neraën était allongé sous des draps doux au toucher, pratiquement trop à son goût. Il n'avait plus vraiment l'habitude ni l'envie de vivre dans le plus grand des conforts. Ses cheveux détachés gisaient tranquillement sur le lit, certaines mèches même s'amusaient à rester posées sur son visage serein. Une simple robe de chambre semblait couvrir son corps, faisant un maigre obstacle entre l'elfe et les draps. Le corps comme l'esprit ayant encore besoin de beaucoup de repos, celui que la jeune femme était venue voir ne se réveilla aucunement à son approche.

Son arrivée semblait n'avoir aucun effet sur lui, au coeur de la nuit. Pourtant, lorsque la réalité laissa place aux cauchemars de Macabres...

Du noir du sommeil des bienheureux, une lumière surgit au lointain. Elle se rapprocha, ou bien ce fut lui qui marcha vers elle. Plus il était près d'elle, plus il pouvait la ressentir, plus il pouvait la reconnaître. Macabre. De nombreuses formes se matérialisèrent autour d'eux, très floues. Il sentit le danger ; la peur ; l'horreur ; la peine. La lumière provenant de la jeune elfe se fit de plus en plus terne au fur et à mesure qu'elle ressentait de la douleur. Il ne pouvait voir ; il ne pouvait que ressentir. Il...

Ses yeux s'ouvrirent subitement, l'arrachant à un sommeil profond et réparateur, ce qui laissa son esprit stagner dans un brouillard opaque et déséquilibrant. Macabre. Elle criait. Il se releva soudainement sur son lit mais dut se prendre la tête entre les mains à cause du vertige. Il entendit la porte s'ouvrir. Il regarda en cette direction, finit par reconnaître les deux gardes qui veillaient devant sa porte - comme se le devait le protocole. Sans dire quoi que ce soit il fit signe de la main de ne pas agir puis sortit du lit, doucement et avec l'assurance que l'on accorderait volontiers à un père allant prendre son enfant dans ses bras après un mauvais rêve. Si ce n'est que ce n'était pas son enfant qu'il allait serrer doucement dans ses bras, mais bien son aimée.

"Mac... je suis là."

Que pouvait-elle bien faire là ? Comment était-elle entrée ? Pourquoi le divan se trouvait-il là ? Son esprit enbrumé n'arrivait pas à voir assez clair pour réussir à résoudre ces énigmes. Aussi resta-t-il assis sur ce divan mal placé, cella qui faisait battre son coeur lovée contre son torse, et déposa un tendre baiser sur ses cheveux de jais en attendant qu'elle se calme.
Revenir en haut Aller en bas
Macabre
Elfe
avatar

Nombre de messages : 194
Âge : 30
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 146 ans (863)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Ces visites dont elle seule a le secret [Mac/Neraën]   Dim 11 Fév 2018 - 13:44

Les portes s'ouvrirent soudainement et Mac se retourna avec autant de vivacité vers le deux gardes qui venaient d'entrer. Elle se figea tandis qu'ils faisaient de même en la découvrant, échangeant un regard d'incompréhension. Tous ici savaient cette jeune fille étrange mais pas dangereuse mais cela n'expliquait pas sa présence dans cette chambre.
Un autre mouvement sur sa gauche attira l'attention de la petite elfe. Macabre vit alors Neraën s'approcher d'elle, calme et voulant l'apaiser. Avant qu'elle ne se laisse prendre dans ses bras, elle posa les mains de chaque côté de son visage, plongeant son regard dans le sien. Ce contact était bien plus tangible que lorsqu'elle lui avait pris le bras tout à l'heure... Elle caressa le contour de son sourcil puis lui pressa les épaules, les bras. Oui, c'était réel. Il était là, bien vivant. Il allait bien.

-Tu... Tu étais mort. Tu étais...

Ces cauchemars. Elle les avait faits tant de fois. Ils étaient chaque fois différents et semblaient tellement vrais qu'elle croyait toujours les vivre dans le monde éveillé. Durant les quelques minutes qu'il avait duré, elle était persuadée qu'il était mort... Ses larmes le prouvaient tout autant que le chagrin qui emplissait ses yeux. Il lui faudrait quelques instants pour revenir à la réalité, se rendre compte qu'il ne lui était rien arrivé et apaiser son cœur et son âme. En attendant, elle plongea dans ses bras pour pleurer autant qu'elle le pouvait afin d'évacuer toute cette tristesse qui l'avait envahie en seulement un fragment de seconde.

A la porte de la chambre, deux voix chuchotantes discutaient, ne comprenant pas ce qu'il se passait.

-Qu'est-ce qu'elle fait là ?
-Je sais pas... Il était bien seul dans ses appartements quand on a pris notre poste ?
-Ouais.
-Alors elle est arrivée quand ? Et Comment elle est passée sans qu'on le sache ?
-Aucune idée... C'est une véritable anguille cette fille. C'est pas la première fois qu'on comprend pas comment elle a réussi à aller quelque part...
-Mais regarde Neraën. Il a pas l'air surpris de la voir.


Les deux gardes observèrent la scène quelques instants. Ils n'avaient jamais vu personne parvenir à s'approcher autant de la petite elfe et encore moins la toucher au point de pouvoir la prendre dans ses bras. Certes, ils ne la côtoyaient pas depuis bien longtemps mais ils avaient la nette impression que les relations sociales et les contacts physiques n'étaient pas sa tasse de thé pourtant...

-Tu crois qu'il faut qu'on les laisse tranquille ?
-Aucune idée. On va leur demander...


Le garde fit un pas vers l'intérieur de la pièce et reprit la parole de manière à être audible par Neraën cette fois-ci.

-Seigneur-Protecteur ? Est-ce que tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Telenwë Neraën
Elfe
avatar

Nombre de messages : 482
Âge : 25
Date d'inscription : 04/07/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  809 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Ces visites dont elle seule a le secret [Mac/Neraën]   Dim 11 Fév 2018 - 17:25

"Tu... Tu étais mort. Tu étais...
- Chuuut... du calme. Tout va bien, je suis là. Je vais bien."

La serrant tendrement dans ses bras, Neraën la berça tout en se concentrant pour envoyer de la douceur psychique à son esprit. Macabre se mis à pleurer. Il ne fit rien pour l'en empêcher, au contraire même il l'accompagna autant par le contact physique que mental.

"Seigneur-Protecteur ? Est-ce que tout va bien ?"

L'interpellé leva ses yeux presque endormis sur les deux gardes qui attendaient à l'entrée de la chambre, ne sachant visiblement pas comment réagir. Il fit un signe de la tête pour leur signifier que tout allait bien puis se demanda pourquoi les deux elfes regardaient Macabre comme si elle sortait de nul part. Il réfléchit un long moment avant de comprendre qu'effectivement elle n'aurait pas dû être là et qu'elle avait dû utiliser la magie pour venir au lieu de faire comme tout le monde : passer par la porte d'entrée.

"Ne vous inquiétez pas, elle est mage. Tout se passera bien."

Des mots qui n'étaient pas forcément si rassurants que ça, mais il était pour l'heure incapable de réfléchir outre mesure pour faire en sorte qu'ils prennent bien la nouvelle. De la sorte congédiés, les gardes retournèrent à leur poste et les deux mages restèrent dans un silence entrecoupé de sanglots de plus en plus atténués. Il attendit qu'elle se calme et arrête de pleurer pour reprendre la parole tout en caressant doucement son visage.

"C'était juste un mauvais rêve. Est-ce que ça va mieux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Macabre
Elfe
avatar

Nombre de messages : 194
Âge : 30
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 146 ans (863)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Ces visites dont elle seule a le secret [Mac/Neraën]   Dim 11 Fév 2018 - 20:25

Les deux gardes échangèrent un nouveau regard d'incompréhension. C'était censé les rassurer ça ? Qu'elle soit mage ne les surprenait pas vraiment vu les constatations qu'ils avaient déjà pu faire sur elle mais ça ne répondait pas vraiment à leurs interrogations. De même que le "tout se passera bien"... Finalement, l'un d'eux fit signe à l'autre de sortir. Macabre était étrange mais pas méchante. Le Régent avait suffisamment confiance en elle pour la laisser approcher sa famille. Un homme comme Neraën saurait probablement s'en sortir. Et puis, ils continueraient de tendre l'oreille au cas où.

Les portes se refermèrent sans que la petite elfe n'ait bougé d'un cil. Elle avait entendu des voix s'élever mais sans en écouter les mots. Elle était bien trop occupée à pleurer pour surmonter son chagrin. Et, le plus surprenant à ses yeux, était que cela fonctionnait. Peu à peu, elle se sentit moins mal, oubliant la vision qu'elle avait eu quelques minutes auparavant pour se concentrer sur l'étreinte du Protecteur. Il était là, bien vivant, la serrant dans ses bras. Elle entendait son cœur battre sous son oreille. Elle fixa son esprit sur ce son et les sanglots diminuèrent jusqu'à disparaître après une profonde expiration. Elle resta là, tout contre lui, reprenant peu à peu une respiration sereine.
Bientôt, l'étreinte laissa place aux caresses. L'eau qui maculait ses joues fut chassée et sa peau fut bien vite sèche. A la question de Neraën, elle se contenta de répondre d'un signe de tête sans pour autant se détacher de lui. Cela prit encore quelques instants avant qu'elle ne se redresse enfin pour croiser son regard. Elle passa le dos de sa main sur une dernière larme récalcitrante.

-Je ne voulais pas te réveiller.

Non... Ni en arrivant, ni pendant la nuit. Elle aurait voulu que sa visite passe inaperçue. Un peu à cause de la nuit à l'Académie et aussi parce qu'elle se retrouvait seule en pleine nuit dans la chambre d'un homme qui, en plus de cela, disait l'aimer. Cela ne l'aurait pas dérangé il n'y avait pas si longtemps... Mais elle ne savait plus vraiment où elle en était avec lui à présent. Elle aimait sa compagnie et voulait le voir autant que possible mais quelque chose faisait également naître en elle le désir de s'éloigner de lui chaque fois qu'il approchait. Pourtant, elle aimait l'avoir près d'elle ! C'était un véritable casse-tête pour elle.

-Mais je... Les cauchemars n'ont pas cessé.

Assise en tailleur sur le divan, elle se regroupa dans les limites de son propre corps, plaçant ses bras entre ses genoux tandis que ses mains se joignaient au-dessus de ses chevilles. Elle se tenait encore près de lui mais n'était plus en contact avec lui. Elle s'était calmée, revenue dans le monde réel où elle avait bel et bien conscience qu'il allait bien. Les émotions qui venaient de la traverser la fragilisaient encore mais elle s'en remettrait. Le pire pour elle restait la nuit, ces quelques heures de la journée où ce qui était si clair en plein soleil semblait bancal... Ces heures où l'on doutait de tout.

-J'ai cru que venir ici m'aiderait à mieux dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Telenwë Neraën
Elfe
avatar

Nombre de messages : 482
Âge : 25
Date d'inscription : 04/07/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  809 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Ces visites dont elle seule a le secret [Mac/Neraën]   Mer 14 Fév 2018 - 10:56

Il sourit lorsqu'elle lui signifia qu'elle allait mieux puis la laissa se défaire de son étreinte, sans opposer la moindre résistance, même s'il aurait volontiers gardé Macabre contre lui. Il savait très bien avoir une chance extraordinaire d'être accepté dans son espace personnel, de pouvoir ainsi la toucher. Il resta donc assis à la regarder, essayant par-là même à se réveiller. La jeune femme parla, lui expliqua qu'elle n'avait pas voulu le réveiller et qu'elle était venue là en espérant qu'auprès de lui ses cauchemars cessent. Malheureusement son essai n'avait pas produit de résultats très convaincants...

"Les cauchemars ne disparaissent pas toujours rapidement, c'est normal. Il faut le temps que ton esprit se fasse à l'idée que tu n'as plus à craindre."

Il lui adressa un sourire rassurant et fatigué. Le fait de l'avoir ainsi arraché à son sommeil n'était pas sans lui faire de mal.

"Aurais-tu peur que je reparte, pour ne plus jamais revenir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Macabre
Elfe
avatar

Nombre de messages : 194
Âge : 30
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 146 ans (863)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Ces visites dont elle seule a le secret [Mac/Neraën]   Dim 18 Fév 2018 - 13:41

"Plus à craindre"... Oui, il faisait bien de le lui redire car elle n'en était pas encore assurée et, ce, même en état de pleine conscience. Les conspirateurs avaient été démasqués mais c'était comme si elle était revenue chez les drows et que la trahison était partout autour de Neraën. Curieusement, elle ne la craignait pas ailleurs.
Elle hocha la tête, non pas en signe d'accord mais pour signifier qu'elle avait entendu. Et, peut-être, qu'elle avait aussi besoin de l'entendre. Elle ne s'attendait pas vraiment à ce que les cauchemars cessent en sa présence, cela aurait été trop beau. Elle voulait juste... pouvoir s'apaiser en le regardant au réveil de l'un de ses rêves. Il n'aurait même pas dû savoir qu'elle était là, elle était souvent agitée dans son sommeil mais elle ne se mettait pas forcément à crier en dehors de ses songes. Celui-ci était particulièrement intense et elle ne se l'expliquait pas vraiment.

A la question de Neraën, elle plongea son regard dans le sien, le temps d'intégrer chaque mot, avant de le détourner, plongée dans sa réflexion. Si elle avait peur qu'il parte à jamais ? Elle n'y avait pas vraiment réfléchi.

-J'ai eu très peur de ne jamais te revoir. Que tu rejoignes Hira...


C'était la source de tous ses cauchemars. C'était la vision qu'elle en avait à chaque soir. L'impression si réelle qui la tenaillait à chacun de ses réveils, tout comme cette nuit : Neraën était mort. Qu'elle l'ait appris par d'autres ou constaté par elle-même, sa réaction était la même. Son cœur se brisait, raison pour laquelle il était aussi fragile à présent. Mais, en avait-elle encore peur aujourd'hui...

-Oui, j'ai peur que tu ne reviennes plus...


Elle n'était pas retournée à Eteniril. Sa santé et sa sécurité l'en empêchaient jusqu'alors. La dernière vision qu'elle en avait eu, c'était celle de la guerre civile, des elfes qui s'entre-tuaient alors qu'ils prônaient pourtant la vie, de la folie du pouvoir qui s'était emparée de certains. A Elda, cela ne la dérangeait pas, elle était extérieure à tout cela. Ici, cela avait touché des êtres chers et l'avait tant affectée qu'elle avait bien failli ne pas s'en relever. Elle ne l'avait pas caché à Neraën qui y avait probablement vu des similitudes avec l'état d'Aldartha, tout comme l'avait fait Anorn. Alors, savoir qu'il retournerait là-bas n'était pas fait pour la rassurer. Mais, pour l'instant, il était là, à Alëandir. Il était en sécurité, de cela elle ne pouvait pas en douter. Pourtant, ses rêves ne voulaient pas l'abandonner, ne serait-ce que pour quelqu'une ennéade.

-Le jour, je sais que tu es là. Que tu vas bien. C'est plus difficile la nuit. Elle releva finalement la tête. Je peux rester ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces visites dont elle seule a le secret [Mac/Neraën]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces visites dont elle seule a le secret [Mac/Neraën]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je veux une maman - Norah
» Quand la faim se fait présente... Elle seule compte !
» " La Seule Compagnie Dans tes Nuits de Pleurs sont les Etoiles, Elle brillent en toi et pour toi."
» jules-velvet ? mec, la seule chose que t'as déjà serré c'est tes lacets !
» « Un secret consiste à ne le répéter qu’à une seule personne à la fois »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ANAËH :: Terres d'Alëandir :: Le Trône Blanc-
Sauter vers: