Partagez
 

 Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI

Aller en bas 
AuteurMessage
ayala
Sang-mêlé
ayala

Nombre de messages : 426
Âge : 28
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI Empty
MessageSujet: Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI   Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI I_icon_minitimeLun 29 Déc 2008 - 20:00

Voilà je voudrais re-modifier ma fiche.
La nouvelle :




Nom/Prénom :
Hiroshiwaka Andrastea mais tout le monde l'appelle Ayala (le surnom
avait été donner par son maitre Drow, puis reprit par l'armée humain.
La jeune femme a donc fini par l'adopter).
Âge : 21 ans en âge humain et 63 ans en âge Demi-Drow (le sang prédominant est celui des drows)
Sexe : femme
Race : demi-drow : mère drow et père humain
Particularité : une aile tribale sur l’omoplate droite héritée de sa mère et une cicatrice à la gambe gauche (suite à un combat).

Alignement : neutre bon
Métier : voyageuse, chasseuse de prime ou mercenaire, espion
Classe d'arme : Corps à corps : épée et dague, distance : arc et couteaux de lancés, petite maitrise de la magie du feu


Équipement :
La jeune femme possède un grand arc en corne, dont elle se sert lors de
ses chasses. Elle cache également une fine dague couleur ocre, autrefois dérobé aux elfes, le long de sa cheville gauche. Ayala range ensuite cinq petits couteaux de lancer. Ceux-ci sont rangés dans une pochette en cuir brisait, et chaque couteau a autrefois était taillé dans de l’os par ses ancêtres. Le premier est en os d’elfe, le second en drow, le troisième en os humain, le quatrième en créature des marais et le cinquième en nain. Pour finir la vagabonde, est toujours accompagnez de sa fidèle épée hériter de son père. A double tranchant, la lame couleur noir sang est capable de détruire la roche et à connu l’horreur de la guerre. Enfin, elle possède une petite bourse ou elle range argent, poison et antidotes.


Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI Jkzf2010

Description physique :
Au premier abord, la jeune femme a des allures inoffensives. Ses lèvres sont fines et rose pâle mais n’exprime que rarement de larges sourires. Son nez est comme le reste de sa personne, bien dessinée. Elle a hérité des cheveux bruns et ondulés de sa tante paternelle qui se brise au contact de deux petites oreilles retroussées. Ceux-ci arrivent au-dessous des épaules et effleurent ses yeux perçants couleurs ambres, mélange des yeux de ses deux géniteurs. Son regard est toujours en mouvement, de façon à scruter le monde alentour…
Les traits de son visage sont aussi fins que sa silhouette affirmée et gracieuse. Ses 1m80, lui donnent des allures nobles qu’elle doit à sa génitrice Drow. Son corps est bien proportionné, tout en longueur et affirmé. Elle a gardé de cette race pure les longs doigts fins, la carrure bien définie et les oreilles en pointes, mais sa peau est roussie par la chaleur du soleil. Sa nuque et ses avants bras son plus fin que la normale. Son coup est marqué d'une cicatrice vestige de ses divers combats et ses canines sont longues et aiguisées.
Son corps est également parsemé de petites cicatrices dut à la maltraitance que ses camarades lui infligeaient dans sa jeunesse et à sa vie de vagabonde.
Ses oreilles sont parsemées de boucles et ses doigts portent 7 bagues. Son omoplate droite comporte un petit tatouage tribal signifiant son appartenance à l’un des clans noirs. Celui-ci est une aile tribale pourpre aux reflets ors.
Même si elle est de nature plutôt calme et posait, il lui arrive parfois de s’énerver et ses yeux prennent alors une couleur rouge sang pendant que ses cheveux noircissent.

Enfin, cette femme est vêtue de divers équipements de combat (c'est un ancien soldat). Pour ce qui est de la tenu, Ayala est vêtu d'un pantalon de lin brun, de bottes de marches en cuir, d'une ample chemise blanche (qui montre toute fois une taille fine et des formes bien dessinées). Enfin, la vagabonde possède une cape de voyage à large capuche noire.
Pour ce qui est de l'équipement : La jeune femme possède un petit arc en corne et chêne hérité des elfes.
Elle cache également une fine dague couleur ocre, le long de sa cheville gauche (cette fois hérité des nains).
Elle cache ensuite cinq petits couteaux de lancer. Ceux-ci sont rangés dans une pochette en cuir brisait, et chaque couteau a autrefois était taillé dans de l’os par ses ancêtres. Pour finir la vagabonde, est toujours accompagnée de sa fidèle épée héritée de son père : à double tranchant, la lame couleur noir de sang séché est capable de détruire la roche et à connu l’horreur de la guerre. Enfin, elle possède une petite bourse ou elle range argent, poison et antidotes.


Description mentale :
Cette étrange jeune femme possède deux personnalités. La première est la plus présente, mais il lui arrive de revêtir la seconde, et cela sans même le vouloir…

Première – caractéristique : regard froid, vide, à l'apparence de la mort et du désespoir :
Son visage reste sans cesse de marbre et elle ne montre guère ses sentiments ou intensions. En apparence la vagabonde s’emble se fichait de son entourage, mais elle est en réalité sensible et prête à tout pour ses proches. Aussi réservée que téméraire, elle aime réussir ce qu’elle entreprend et a pour habitude de se lancer à fond dans la vie et ça quelle qu’en soient conséquences…
Lasse, intelligente, fière, minutieuse, rusée, turbulente, et méticuleuse, elle possède une capacité de survie incroyable. Extrêmement vigilante elle en devient parfois sournoise ou cruelle et accorde rarement sa confiance. Lors de ses combats, il est dur pour elle de garder le contrôle ou de ne pas laisser échapper son goût pour le sang, qu’elle doit aux entraînements de son maître.
Alors qu’elle ignore les charmes de s’éductions, ses airs détachés, lui en procure parfois. Elle aime rester à contemplaient la nature et ses habitants. Elle connaît également beaucoup des différentes races, qu’elle a parfois fréquenté mais surtout étudier, et les routes.
Elle hait la trahison, la lâcheté, les hypocrites, le mensonge qu’elle est toute fois obligée de pratiquer, les bourrés, et l’injustice. La jeune femme connaît une grande capacité d’adaptation aux diverses situations et apprend plus vite que la moyenne grâce à une persévérance et un acharnement à toutes épreuves.
Têtue, elle butte souvent sur ses convictions et ne laisse pas le choix aux autres. Mais son entêtement et sa force de caractère peuvent également se révéler bénéfiques.
Sans but précis, elle erre sans pouvoir se détachait de son triste passé. Elle hait les sentiments trop voyants et les sourires sans intérêt.
Enfin, plaine d’amertume pour son peuple, elle préfère garder ses distances. La jeune femme redoute également qu’on apprenne son identité, par crainte d’être considéré comme un être maléfique, ce qui lui est, par ailleurs, souvent arrivé. Elle peut donc être amical envers ceux qui font preuves de tolérance et de compréhension mais pour les autres… ‘Chacun chez soit !’
Extrêmement stricte et d’une fermeté à tout égale, elle possède un esprit très étriquer…

Deuxième - caractéristique : regard chaleureux emplit de vie et d'espoir, souriant :
la seconde personnalité est exactement la même avec quelques modifications :
Son visage est sans cesse éclairé d’un doux sourire chaleureux qui prête à la confiance. Curieuse et téméraire, elle n’a pas froid aux yeux et est sans cesse sur d’elle.
Joyeuse de nature, elle aime rire et se faire des amis, mais se méfie des fêtes qu’elle nome, le rendez-vous des traîtres’.
Rêveuse, créative et imaginative, elle n’a aucun mal à se perdre dans ses pensé ou souvenirs, à tel point qu’elle en oublie parfois le monde réel.
Sa plus grande qualité reste son ouverture d’esprit et son esprit critiques. Elle laisse toujours une chance à autrui et aime aider les autres.

Pour les deux personnalités (autres détails) :
Sa fierté devient souvent un défaut. Se refusant à s’abaisser ou reconnaître ses tords, elle a parfois un regard hautin. Mais cela n’étant souvent qu’une apparence, il suffit de lui parler pour découvrir un tout autre penchant. Intelligente, maligne et téméraire, elle comprend vite et laisse une chance à tous (même si elle le nie). Elle essaie de se donner des airs de monstre de façon à conservait sa liberté, mais elle ne dira pas non à une demande d’aide. Elle est également patiente et dévouer envers ses proches où ceux qui lui arrive de protéger (il en faut beaucoup pour la faire avoir se penchant : coup de cœur ou sentiments forts). Elle peut être aussi délicate que grossière, comme le reste tout dépend de son humeur… Sa grande curiosité (lors de sa 2° personnalité) peut aussi bien être une qualité, qu’un défaut. Son visage sans émotion ou son sourire chaleureux (1° et 2° perso.) peuvent vite vous mettre hors de vous, mais le pire est qu’elle ne changera rien…
D’une extrême froideur où au contraire trop avenante, il lui arrive souvent de tomber dans des conflits embrassants.
Elle n’a par contre aucun honneur propre (voir histoire) et accepte tout travail. Tout de même méfiante, il lui arrive de se laisser emporter sans même chercher à comprendre, ce qui est bien souvent un défaut. Sa justice est quant à elle une grande qualité. De plus, cette femme possède de grande capacité de soin, de combativité, de résonnement, de compréhension rapide et de pardon. Néanmoins, son coté négatif reprend parfois le dessus et elle est alors horriblement déprimante… Son plus grand défaut est celui de butter sur ses convictions et sa double personnalité (qui se déclenche sans prévenir). Sa plus grande qualité reste son ouverture d’esprit, son sang-froid et son esprit critiques.

Cet étrange personnage aime particulièrement la nature et ses habitants. Elle possède également un fort penchant pour les poisons et la nuit. Tout ce qui est naturel lui paraît légitime et elle l’apprécie. Les éléments, l’observation, l’écoute, la solitude… Sont des activités qu’elle apprécie également et auxquels elle se livre. Elle aime la réussite et la justice. Elle aime se battre, mais n’apprécie guère le sang et les combats déloyaux. Elle apprécie la sincérité, l’intelligence, la capacité de déduction rapide, la compréhension et la discrétion. Elle chérit son petit démon. Elle apprécie la maturité, mais aime les enfants plus que les adultes qu'elle juge pour la plupart corrompus...
Elle hait la trahison, la lâcheté, les hypocrites, le sadisme, le mensonge qu’elle est toute fois obligée de pratiquer par moments, les bourrés, et l’injustice.
Elle n’apprécie pas le faite de se nourrir et jeune aussi souvent que possible.
Elle n’aime pas les tapes à l’œil ou ceux qui étalent trop leurs sentiments (il lui arrive pourtant de s’emporter). Elle hait la faiblesse et l’égoïsme qui lui rappelle sa propre enfance. Elle a en horreur ceux qui tuent sans raisons ou pour le plaisir.
Enfin, elle se fiche de la race ou classe sociale et n’a donc aucun penchant ou de ce coté là, excepter pour les nobles qu’elle hait (voir histoire).
Pour finir, elle ne s’aime pas particulièrement et rêve de se modifier…

Lors de son changement de personnalité :
Dans ces rares moments, elle se trouve désorientée, indécise, attendrit et cruelle.
Comme à ses habitudes, elle tente de réfléchir mais cela lui est quasiment impossible.
Extrêmement sur les nerfs, un rien l’énerve et, si ses sens sont diminués, ses forces se voient décuplés.
Enfin vous ne verrez des hésitations ou des pleures que dans ces rares moments d’égarements…


Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI 17f8d210


Dernière édition par ayala le Jeu 8 Jan 2009 - 21:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ayalainjapan.skyblog.com
ayala
Sang-mêlé
ayala

Nombre de messages : 426
Âge : 28
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI Empty
MessageSujet: Re: Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI   Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI I_icon_minitimeLun 29 Déc 2008 - 20:00

-- Histoire complète : Jounal d'Ayala : 'Moi, fille de personne' --
(l'histoire étant très longue et dans mon journal de bord, je ne mes ici que le résumé)



Résumé de l'Histoire :

Ayala a malheureusement un passé aussi sombre que trouble.
Sa mère, haute prêtresse et guerrière Drow, fut emprisonner au cours de la guerre. Mais l’humain désignait pour la tuer, tomba éperdument amoureux d’elle et la recueilli.

Reprenant peu à peu gout à la vie, elle finit, à son tour, par aimer cet étrange conjoint. Le couple vécu heureux avec la sœur ainé de l’homme et sa fille durant de longues années. C’est donc ainsi que n’acquit Ayala.
Malheureusement, lors des 15 ans de la jeune fille (5 ans d’apparence), les Drows retrouvèrent la déserteuse et tuèrent sans merci la petite famille. Seul Ayala en réchappa. En effet, le chef de la troupe de tueurs, se trouvait être l’ancien fiancé de la prêtresse et ne put tuer cette petite vie qui lui faisait courageusement face. Le Drow, membre de la noblesse, recueillit donc l’enfant et en fit son esclave personnel ainsi que la chef de maison. C’est durant cette sombre période qu’apparut sa première personnalité.
L’orpheline reçue une éducation stricte des arts du combat à corps à corps et à distances, ainsi que la magie du feu et l’histoire Drow. Traiter comme bâtarde, elle fut maltraiter par ses camardes. Puis, l’enseignement fini, la jeune fille se concentra sur les meurtres lui étant confier et se fit une amie. L’humaine se trouvait-elle aussi esclave mais tomba enceinte suite à une rencontre dans les cachots. La demi-drow prit alors peur pour son amie et voulu la faire fuir (Ayala avait 30ans).
Mais encore une fois, le sort s’acharna sur elle, et son plan tourna au désastre. Sans le vouloir, elle brula la luxueuse demeure. Son maitre devenue furax, souhaita la rattraper dans sa fuite, mais fut assassiner par un autre noble convoitant sa place. C’est alors qu’un autre apparu. Le meilleur ami du défunt, vient le venger et fit fuir l’adolescente et son amie.
Les deux femmes désormais seules et en fuite, se cachèrent durant deux ans. Ces années noires, furent habitaient par d’infâmes meurtres de la demi pour se défendre. Parallèlement, le drow leur ayant offert la liberté les retrouva et leur donna de quoi vivre. Il tomba alors amoureux de ‘l’impure’,
Passant donc plusieurs nuits ensembles, ils finirent par se fiancer. Ainsi n’acquis sa seconde personnalité.
Mais encore une fois, la vie tourna autrement.
Le drow fut assassiné. Folle de chagrin, la nouvelle veuve laissa son amie et erra sur les routes. Ne pouvant rejoindre les humains et refusant de se rendre aux elfes noirs, elle apprit une fois encore à se débrouiller seule. La haine envers ceux qui la rejeter et qui avaient détruis ceux chères à son cœur, la conduits une fois de plus aux meurtres…
Ainsi revient sa première personnalité.
Par chance, elle fut recueillie par une petite troupe humaine qui modifièrent son identité, ainsi ses crimes disparurent légalement et seul elle en eut le souvenir. Ces humains étaient les derniers survivants de petit village de Benrout au Nord du pays.
Ses nouveaux maitres, sans jamais lui poser de questions sur son noir passé, la considérèrent comme leur propre fille. Reconnaissante l’adolescente changea totalement et recouvrit sa seconde personnalité à une exception près : elle ne tuait plus.
A l’âge de 45ans, elle choisit de partir comme nomade affin d’accompagnait des soldats humains. L’un d’eux se trouvait être son ami d’enfance ainsi que le fils de sa mère d’accueil. L’adolescente avait donc jurait de protéger son ami au péril de sa vie. Malheureusement, l’horreur de la guerre à présent revenu, réveilla ses instincts de tueuse. Mais cette solitude lui fit également découvrir sa première passion : l’amour pour la nature, qu’elle trouve pure et sereine. Deux ans plus tard, elle se décida à se séparer de la petite troupe en prétendant voulant devenir son propre maitre, mais la véritable raison était la peur de blaiser les amis qui lui avaient tout donné lors d’un retour à son ‘autre elle’...
Désormais son corps abritait les deux personnalités. Chacune cohabita en haïssant l’autre mais jamais ne se produisit de réel problème.
De nouveau seule, elle devient donc mercenaire. S’engageant dans l’armée, elle eut le plus grand mal à se faire accepter : Tous craignaient une trahison. A la suite d’un combat ou elle offrit sa gambe (elle garde une grande cicatrice de se combat) pour sauver ses alliés, les généraux décidèrent de lui offrir leurs pardons et leurs confiances.
Mais, bien qu’accepter, Ayala fatiguer des champs de batailles, choisi de continuer sa route au travers du monde. Cette fois comme chasseuse de
rime, elle accepta toutes les demandes et se fit vite une place dans cette profession. Elle décida ensuite de traverser la vallée des nains affins d’apprendre leur secret de forgerons qui la fascinait depuis
toujours.
La jeune femme arriva à l'est de Kirgan. Les petits habitants d’abord méfiants, finir par lui confier quelques petites informations en échange d’aide. Dans cette ville, elle rencontra également un elfe qui lui confia certaines caractéristiques de la magie blanche, dans l’espoir de la rallier à sa cause. Ayala se découvrit alors une seconde passion : l’étude des races.
Passant deux ans de bonheur dans la cité, elle réalisa finalement avoir besoin de vagabonder. Elle ne resterait donc jamais en place… ?
Une fois avoir remercier l’hospitalité de ses hôtes nains et de l’elfe (elle lui promit également de revenir l’aider) elle repartit vers la vie incertaine
qu’elle aimait tant. Mais cette fois avec la ferme intention de donner un but à sa vie.



Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI Nuit-v10
Ayala à 15 ans (5 ans en physique humain)




Dernière édition par ayala le Jeu 8 Jan 2009 - 21:11, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ayalainjapan.skyblog.com
 
Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Neige, espionne [Fiche PNJ]
» Funeste [Mercenaire & Roublarde]
» Azrayen [mercenaire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Sang-mêlés-
Sauter vers: