AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arashkam
Humain
avatar

Nombre de messages : 246
Âge : 31
Date d'inscription : 27/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   Ven 6 Fév 2009 - 12:05

Le soleil est traitre, les rideaux pourtant épais de notre confortable moyen de transport, laisse une étrange lueur a l’intérieur de se cocon de velours sombre. La voix se blottit un peu plus contre moi, mon bras entourant ses épaules alors que je replace doucement son visage contre mon torse. Elle au moins arrive à dormir même dans ses conditions, ma frêle et douce petite Alyaa. Pour elle pas de combat en vue, mais sa présence donne le courage aux troupes, ils savent que Alyaa est SA Voix, celle de l’unique.

Jiv remue un peu, ses yeux rouge sang fixant mon regard glacer alors que son visage a ce masque joueur. Mon frère est heureux, il sait que se soir, cette nuit même il rependra le sang et c’est pour lui une réel joie. Le mouvement régulier du baldaquin porté par quatre de mes chevalier m’est désagréable, mais je ne bronche pas, mon visage reste toujours aussi fermé et froid alors que ma main caresse les cheveux d’Alyaa sous l’étrange voile.

Lenalee aussi dort contre Jiv, moi-même je somnole à demi. Je ne suis pas fait pour vivre le jour et encore moins me battre sous cet astre, comme la plupart des miens. Vivre la nuit, c’est ce que chaque enfant du chaos fait des sont entrée au sein de sa nouvelles famille. Béléross grogne un peu, gigotant contre les jambes de Jiv. Le voila à présent qui se met à ronfler. Cet animal me surprend toujours autant, trouver en moi un père, en Jiv un frère et en Alyaa une mère… voila quelque chose d’étrange non ?

Nous nous arrêtons et une voix nous préviens que nous sommes arrivez. Doucement je caresse la joue d’Alyaa, mécanisme ou réel élan de tendresse ? Personne n’est capable de le dire, pas même mon frère. Je réveille la demoiselle alors que les enfants installe les tentes, nous ne pouvons pas encore sortir, pas avant que l’on ait dressé un tunnel d’étoffe entre la tente et le baldaquin. Une fois fait nous descendons et nous réfugions sous la tente et prenons le temps de prendre des nouvelles du front.

« Nous combattrons cette nuit… quand le soleil sera au loin, nous reprendrons le flambeau et ne leurs donnerons pas une seule minute de répits. Reposons nous jusqu’aux moments de prendre les armes. »

Ou était donc ma Valkyrie ? Incontrôlable faucheuse amoureuse de la mort. Les ordres données, j’allais a mon tour me reposer sur une paillasse plus ou moins confortable. Nous ne reprendrons les armes qu’une fois le soleil totalement disparue.
Revenir en haut Aller en bas
Jiv'undus
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 197
Âge : 32
Date d'inscription : 11/09/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   Ven 6 Fév 2009 - 12:34

Le mouvement du baldaquin m’empêche de complètement sombrer dans le sommeil. Les cahots font dodeliner ma tête à droite et à gauche, me réveillant à peu près toutes les deux secondes. Bon sang que je déteste ce mode de transport. Mais bon, nous n’avons pas trop le choix, c’est le seul moyen que nous ayons pour ne cramer au soleil. Mes yeux rouges, tant de par leur couleur naturelle que par l’envie de dormir, croise ceux d’Arashkam, qui lui aussi peine à trouver le sommeil.

Je baisse la tête, trouvant ma belle Lena dans mes bras. Confortablement installée, elle a réussie à trouver le sommeil au creux de mon épaule. J’embrasse son front, et pose ma tête contre la sienne, tentant de grappiller un peu de sommeil avec elle. Ma compagne. Mon amante. Mon univers. Mon amour ? Peut-être, je ne sais pas moi-même. L’amour, je ne l’ai connu qu’une fois, c’était celui de ma mère. Toujours rejeté jusqu’à ce qu’Arash m’accepte, je connais tous les sentiments, mais il m’est pourtant difficile de connaitre la profondeur de ce que je ressens pour elle. Jamais je ne lui ait dit mon amour. Lui dirais-je seulement un jour ?

Un ronflement, non trois ronflements se font entendre à mes pieds. Béléross s’est endormi. Il n’est pas très bruyant, heureusement. Arash ne voulait pas l’abandonner, non j’avoue, je ne voulais pas le laisser seul là-bas. Il aurait été triste. Mais il faudra l’empêcher de nous suivre, sinon il risque de se blesser. Il est encore jeune.

Nous cessons bouger, et le baldaquin descend au sol. Nous sommes arrivés. Doucement je tente de chasser les brumes de sommeil avant de réveiller doucement Lenalee. On installe un couloir entre le baldaquin et les tentes qu’ils ont installées, et nous nous rendons dessous. Une fois à l’intérieur je m’étire, tandis que les nouvelles arrivent. Apparemment la bataille a commencée. De toute manière nous ne pouvons nous battre que la nuit, comme le rappelle Arahskam. Les Drows attaquent le jour, nous la nuit, nous ne laisserons aucun répit aux combattants.

« Entendu. Je vais donner quelques ordres pour que l’on surveille la progression de la bataille pendant notre sommeil. »

J’appelle quelques-unes de mes Ombres, et leur ordonne de consigner tout ce qu’ils verront. Après cela je me retourne vers l’intérieur de la tente, avisant Arashkam dans son coin et Béléross qui tente de dormir. Je me dirige vers Lenalee et le prend dans mes bras.

« Notre première guerre au nom du Chaos nous attend. Qu’est-ce que cela te fait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Freyja
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 99
Âge : 104
Date d'inscription : 24/09/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   Ven 6 Fév 2009 - 14:15

Impossible de rester à attendre, de se promener dans ce moyen de transport inadéquat. Je n'avais pas envie d'attendre. La bataille était si proche, je la sentais, cela me faisait frémir d'excitation. Bientôt, le sang allait couler, rougissant l'herbe tendre sous cette journée de printemps. Arashkam et Jiv ne supportent pas le soleil. Je trouve cela dommage, ils manquent quelque chose. Les Enfants du Chaos vivent la nuit, au rythme de leurs chefs.

Moi-même, je suis habituée à la nuit, mais aujourd'hui, je suis trop excitée pour somnoler. Droite sur mon cheval, je suis le cortège, ou le devance, selon mon envie. Les Enfants du Chaos viennent prêter main forte aux drows.

Une fois arrivés, je me suis naturellement éclipsée, suivant les Ombres envoyées par Jiv pour surveiller l'avancement de la bataille. Bataille qui ne tarde pas à commencer. Un sourire étire mes lèvres, alors que ma main se ressert sur la poignée de mon épée. Oh oui, le sang va couler. La forteresse est solide, il y aura encore de quoi faire à la nuit tombée. Parfait. Les nécromants sont de sortie... pauvres défenseurs, je ne voudrais pas être à leur place.

Féline, je rejoins la tente d'Arashkam, me glissant jusqu'à lui. Tout est tranquille sous la tente, ils se reposent. Moi, j'en suis totalement incapable. Mais je ne suis pas humaine comme Arash ou Lena, ni photophobique comme Jiv... Je peux tenir longtemps sans dormir, surtout quand l'excitation me sert d'adrénaline.

- "La forteresse est solide, elle ne tombera pas facilement. Je suis rassurée, il y aura encore du travail pour nous quand nous attaquerons."

Oh oui, j'aurais été frustrée de tout manquer!

- "Les drows savent que nous sommes là et que nous nous joindrons à eux au crépuscule."

Je soupire et m'assois à terre, en tailleur, rejetant ma longue chevelure noire derrière mon épaule.

- "Maintenant, il faut attendre..."

Et on sentait clairement combien cela ne me réjouissait pas. Je commençai donc à natter mes cheveux, pas question de les avoir dans le visage en pleine action.
Revenir en haut Aller en bas
Lena
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 55
Âge : 25
Date d'inscription : 17/09/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   Ven 6 Fév 2009 - 19:35

La guerre... Ca y est , enfin ! Combien de temps avons nous attendu cela ? Trop longtemps j'en ai bien peur. J'ai toujours regretté le manque d'initiative de notre guilde. Pourquoi attendre que les drows se décident à combattre les hommes ?! Je pense que nous aurions dû y aller sans eux. N'en déplaise à certains , je n'aime pas les drows. Ce ne sont franchement pas mes meilleurs amis ! Mais me voilà en train de les accompagner docilement à la bataille. Génial. Non franchement , j'adore ça. C'est bien connu , le Puy est à cinq minutes de Diantra à pieds ! Vous trouvez que je me plains beaucoup ? Moi aussi. Mais on ne peut pas dire que le voyage fut une véritable partie de plaisir. La pluie , encore et encore. Absolument merveilleux. Encore heureux , je n'ai pas eu à marcher ! Me trainer dans la boue , non merci. Sans façon.

Dans les derniers moments du voyage , je me suis endormie dans les bras de Jiv. D'abord parce que j'étais vraiment fatiguée. Ensuite , parce que je me sens réellement en sécurité dans ses bras. C'est drôle d'ailleurs , cette sensation de sécurité. En règle générale , je détèste que l'on me touche. Parfois , alors même que ces gestes viennent de ma famille , je ne peux m'empêcher d'avoir un mouvement de recul. Je n'aime pas ces reflèxes d'un temps passé. Trop de visions hantent toujours mes nuits. Mon corps se couvre chaque jour de cicatrices. Je ne puis le supporter. Enfin , avec cette éscarmouche des droxs aux humains , je pense récolter de nouvelles cicatrices. Je vais finir par leur donner des numéros. Quoique je ne suis pas certaine de retenir tous ces chiffres... Enfin , mes petites réflexions ne vous concernent pas. Je ne voudrais pas être obligée de tous vous tuer. Et non , ce n'est pas une tentative d'humour.

Je me suis finalement réveillée , lorsque nous sommes ( enfin ! ) arrivés au campement. A peine arrivés , que déjà les enfants du Chaos installaient tout le nécessaire pour notre confort. Notre confort RELATIF. Silencieuse et invisible dans ma tenue noire , je suis Jiv jusqu'à la tente principale de notre camp. A peine entrée , je me dépèche de glisser jusqu'à un coin. Je n'aime pas être au centre des attentions. Oh et puis je n'aime pas être là tout court ! Savoir que la bataille fait déjà rage et que nous sommes là à attendre là nuit ! Ah , si seulement je pouvais y aller maintenant ! Mais non. Beaucoup des nôtres n'aiment pas le soleil. Moi non plus , mais je ne le crains pas plus que ça. J'ai simplement pris l'habitude de l'éviter avec la présence de Jiv et Arash.

« Oh , les sombres savent que nous sommes là ? »

Question purement moqueuse. Avec un sourire amusé , je pose mes yeux sur Freyja. Puis je lève les yeux , posant les mains sur mes hanches.

« Ils auraient au moins pu venir dire bonjour ! Ce n'est pas très poli de ne pas saluer ceux qui vont mourir dans leur guerre. »

Eh non , je ne suis pas contente d'être là ! Avec un soupir , je pose mes yeux sur Béléross. Sympathique comme bestiole. Mais à mon avis , ça ne va pas être une oartie de plaisir de garder l'animal là , pendant que ces maîtres seront au combat... Je sursaute légèrement , lorsque Jiv me prend dans ses bras. Il me demande ce que ça me fait d'être là... Bon , je ne veux pas faire une esclandre , mais tant pis. Jeu , set et match...

« Cette guerre n'est pas la notre... Nous n'avons rien à faire ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Aalya
Elfe
avatar

Nombre de messages : 71
Âge : 34
Date d'inscription : 27/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Maître
MessageSujet: Re: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   Ven 6 Fév 2009 - 20:17

Dormais je seulement ? Ma vie est depuis très longtemps opaque, comme la nuit qui nous accueille d'ordinaire. Le soleil est haut, il nous nargue. Je n'aime pas le soleil, il flamboie trop fortement, il rugit trop doucement, il se contente d'arpenter la terre avant de se murer dans le silence une fois sa soeur assise sur le trône. Il est lâche et pourtant, aujourd'hui, il sera rouge sang. Il pleurera des larmes écarlates parce qu'il ne peut en être autrement.

J'ai choisis cette Voix voilà des siècles maintenant et le chemin s'ouvre encore devant moi pour l'avenir.

Il veut que je sois là, Il veut ma présence, une frêle silhouette surplombant le carnage annoncé. J'entends les murmures excités, fiévreux devant ce qui s'annonce comme divin. Il sera satisfait, encore, toujours, parce qu'il ne peut en être autrement. Cette nuit s'entonnera notre chant, souverain et tout puissant. Ils devront plier, se soumettre et subir Ses lèvres sur leur peau vérolée. Ils devront mettre genoux en terre et sentir Son poison dans leur veines. Ils devront se briser et gouter a l'étreinte glaciale.

Cette nuit se déchirera les chairs, éclatera la corolle carmine de la mort et cela est...bien. Je ferme les yeux. Je ne dors pas. Pourtant la berceuse de Son coeur m'incite a l'abandon, rythme hypnotique et enivrant, écho suave de cette main qui mate les boucles sauvages de mes cheveux.

Je laisse la guerre a ceux qui savent la faire, je serais cette ombre fragile dressée en arrière plan, comme une peinture a jamais inachevée, esquissée. La tente sera mon abri. Mon bouclier. Ma prison désirée. Muette, je reste muette alors que mes Soeurs s'éveillent au sang, a la guerre qui coule dans leur veines. Je souris doucement, grimace invisible derrière le voile qui me cache a jamais.

Me parlera-t-Il ? Aurais je un murmure de chair ? Peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Sélim
Elfe
avatar

Nombre de messages : 153
Âge : 23
Date d'inscription : 24/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   Sam 7 Fév 2009 - 21:10

Je hais.
Je hais ce soleil qui nous éblouit. Je hais cette herbe trop verte. Je hais ce ciel trop bleu. Je hais ses plaines trop plates. Je hais... Tout ce qui se trouve aussi. Je ferais la guerre pour l'alliance, pour les miens et pour vaincre. Je ferais la guerre pour ma lune. Mais la guerre qui me concerne en ce moment est dans ma tête... je connais ses plaines par cœur, je sais que si je marchais vers le sud quelques kilomètres, je trouverais le temple où j'ai été élevé. Je sais. Chaqu'un de mes souvenirs remonte un à un. La blessure causé par Anna et Jérome est plus présente dans mon cœur maintenant qu'à n'importe quel moment. Me retrouver si près de mon passé est une torture indéfinissable. Mon visage se cache derrière un masque de tranquillité, mais mon sourire à disparu. Mes yeux sont clos et je suis allongé sur l'herbe. Le soleil sur mon corps doit éblouir chacun, peu importe. Dans ma main droite, sur l'herbe trône mon arc. Non loin mon carquois... je ne supporte pas cette guerre entre mes souvenirs et mon corps. J'ai changé. Je ne veux à aucun prix redevenir le Sélim d'avant. J'étais faible et vulnérable, le Chaos a comblé mes lacunes... Ses terres me séparent de mon dieu. Se soleil me sépare de ma Lune...

J'ai entendu ses mots toute à l'heure. Sans le voir j'ai entendu ses mots. Lui, fils du Chaos est notre chef. Il a parlé pour nous, nous nous battrons. Pour lui, pour notre père, pour l'Unique. Il faut se reposer maintenant... Tous se sont surement réfugié dans les tentes, non. Moi je ne veux pas. Non, je me suis éloigné du camp et me suis allongé près de la lumière. Le soleil envahit mon corps. Je suis en plein soleil pour me rapeller à quel point j'aime MA lune. Il faut parfois faire des sacrifices, se séparé de ses aimés pour les retrouver avec plus de joie. Je la reverrais forcément, je ne mourrais pas dans cette bataille. Elle veille sur moi, Ma Lune veille sur son fils. C'est rassurant quelque part de la savoir ma mère.

Une minute, deux minutes, une heure, deux heures. Je ne sais pas combien de temps je suis resté allongé dans le soleil. Mais il est temps de partir... je ne fais pas parti des ombres qui ramèneront un compte rendu du combat. Alors je vais me reposer un maximum. Mes souvenirs finissent finalement par s'épuiser et il est temps. Je rentre au camp. Tous attendent ou redoutent cette guerre, pour certain c'est la leur. Pas pour d'autre. Quelle importance ? La guerre fait parti du Chaos, puisque si il n'y avait pas de guerre, et seulement la paix, il n'y aurait pas d'équilibre. Donc ni monde, ni Chaos, ni Harmonie.

Je rentre au camp. J'aurais bien aimé aller voir la bataille un peu mais je connais bien ses plaines, il n'y a aucune colline. Ce ne sont véritablement que des plaines... je ne pourrais surplomber nul part. Ni me rapprocher de ma lune ni quoi que ce soit. Se retrouver dans un champ de bataille maintenant ne me semble pas une bonne idée... alors je vais attendre. Le temps nous dira, il est temps de dormir.
Pour une fois, je porterais une lame en plus de mes dagues et de mon arc. Elle sera fine et légère, et ne me servira qu'en unique et dernier recours.

Je m'allonge un peu.
Ce soir et cette nuit, certains mourront. J'aime à croire qu'ils auront été heureux. J'aime à croire que le Chaos les appellera dans ses rang. Le sang appelle le sang.
Je n'ai pas l'intention de rentrer dans les combats au corps a corps. Je vais me contenter pour le moment de tuer à distance, je serais sans doute plus efficace dans l'Ombre. Comme toujours...
Mais pour chacun des miens dont le sang coulera, le leur coulera. Ma famille est plus chère à mes yeux que leur misérable existence.

Leur plus grand tort ce soir sera de ne pas être aussi unis que nous. Je m'endors sur ses mots... la nuit me réveillera. La lune m'appellera. Le sang coulera.
Revenir en haut Aller en bas
Mina
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 64
Âge : 32
Date d'inscription : 30/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   Dim 8 Fév 2009 - 11:07

Enfin, le combat approche. Mina n'a jamais pris part à la guerre, c'est une expérience toute nouvelle pour elle. Mais elle n'a pas peur, non, le Chaos guidera ses gestes. Et puis elle n'a pas le droit de trembler, pas le droit d'hésiter. Elle ne se bat plus pour elle-même, comme dans la rue où elle survivait autrefois. Non, elle se bat pour une cause, pour Lui, pour sa Famille et les muses sous ses ordres ne peuvent la voir douter. Alors, elle ne doutera pas, elle foncera tête baissée dans cette guerre qu'elle n'a jamais considéré comme sienne, mais qui après réflexion permettra au Chaos de massacrer bien plus d'impies que d'ordinaire.

Contrairement à Arashkam ou Jiv'undus, elle peut supporter le soleil. Bien sûr, elle sait qu'elle devrait se reposer, dormir avant la grande bataille, mais elle ne le peut pas. Non, ses yeux refusent de se fermer, l'excitation la rend insomniaque. Ses soeurs sont sous la tente, avec Jiv et Arash. Il lui semble que la Voix les a rejoint, elle ne sait pas trop. Mais elle a envie d'être seule un moment, alors elle s'isole, retourne pour la énième fois astiquer ses armes, compter ses flèches et vérifier les mécanismes de ses protèges-poignets. Il ne faudrait pas que les fils métalliques s'enrayent et ne sortent pas.

Elle espère que les Drows leur laisseront quelques âmes. ceux-ci s'étaient jetés dans la bataille, leurs sorciers avaient envoyé une multitude de zombies sur le champ de bataille, et d'où elle était la Muse entendait les cris d'agonies des mourrants. Elle aurait voulu y être pour ramasser des âmes pour le Chaos, mais il faudrait attendre encore, le temps que la nuit tombe. Une journée d'attente qui lui semble une éternité, alors que pour le moment seule la matinée est passée...

Alors, qu'elle est penchée sur ses armes, elle entend un bruit derrière elle. Quelqu'un qui vient troubler sa préparation. Elle se retourne vers l'arrivant...


[HJ : Celui ou celle qui veut se joindre à mes préparatif est le / la bienvenu(e) ! ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Trajan
Humain
avatar

Nombre de messages : 158
Âge : 27
Date d'inscription : 06/02/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   Dim 8 Fév 2009 - 13:04

Tu sais, je crois que ce soir sera un grand soir. pourquoi? Parce que tout le monde verra notre puissance. Moi même je la connais, mais je dois avouer que jamais je n'a vue mes frères et mes soeurs se battre. Je suis un solitaire, je préfère chasser seul, mais, sous ses ordres, et en SON nom, je dois me battre avec eux.
Je dois avouer que j'ai une légère appréhension, sera-t-elle là? Oui, il n'y a aucun doute, mais portera-t-elle son regard sur moi? Verra elle en moi un puissant guerrier, ou demeurais-je pour l'éternité un simple esclave qui a réussit à sortir de son trou à rat? Je le sais pas et ce trouble m'obsède. Ainsi, je chevauche loin de mes frères, un peu à l'écart du groupe.
D'ailleurs, l'assaut des troupes drows est imminent. A moins qu'il n'ai déjà commencer, je n'y prend pas garde, nous, nous attaquerons de nuit. Je dois avouer que pour moi, cela ne change rien, je suis un être humain et ne craint ni le jours ni la nuit car, par le Chaos, je ne voit "plus". enfin, je me comprend, la lumière n'a plus aucune influence sur moi, je la ressent juste sur ma chaire, les douces caresses des rayons brûlant du soleil.
Enfin, attaquer de nuit à un avantages pour nous, outre le fait qu'Arashkam ne peut se battre de jours, la nuit apporte peur dans le coeur des hommes, la nuit diminue leur vision, alors que nous, cela ne change rien, nous sommes toujours des guerriers implacables, sortie des ténèbres pour le servir.
Enfin, où en étais-je dans mon histoire? ah oui, ainsi, je chevauchais tranquillement, pour finalement m'arrêter au campement, faisant fit des autres soldats, je m'approche du lieux que l'on m'a indiqué, une tente où mon maître réside. Pourquoi j'y vais?
Pour l'attendre à son réveille. Je n'ai pas de notion de couleur, de jours ou de nuit. Pour moi un nuage qui cache le soleil peut être la nuit comme une boule de feu lancé bien haut un levé de soleil.
Je marche donc vers la tente, mon cheval? Ah oui, je l'ai laissé un peu plus loin, il s'agit d'une bête docile qui n'a point peur de nous hommes des ténèbres. Mais continuons, je m'approche de la tente lorsque j'entends ce bruit si caractéristique, les armes que l'on entretient, je vois alors cette forme, homme, femme, je ne sait pas encore, l'être est assis, je sais qu'il s'agit d'un des notre, mais qui?

La vision du monde que j'ai est bien difficile à appréhender, même pour moi mal grès douze années de pratiques. L'individu se retourne vers moi. hum, je dirais qu'il s'agit d'une femme, ma vision se fait d'ailleurs à peine plus précise, à ses côtés un carquois, une douloureuse?

Je dois avouer que je n'ai qu'une vague notion des autres chasseurs d'âme, et que lorsque je passe plus d'une fois par an à Abyssea, c'est que la récolte à était trop bonne en butin. Enfin, sans un mot, gardant mon visage placide, je m'assois. Je dois être qu'à quelques pas derrière elle, mon dos s'appuie à peine contre la tente où dorme les autres. J'entends leur respiration lente, calme.
Je regarde la jeune femme quelques instant sans pour autant parler. Pourquoi briserais-je mon mutisme? Je me contente de l'observait et de me demander qu'elle image elle a de moi.
Voit elle l'un des meilleurs guerriers du monde? Voit elle un vagabond? Ne voit elle rien tout simplement?
Des Questions, pas de réponses. Enfin....

Il faut que j'occupe mon temps, en silence...Ainsi, sans un mot, je sors mes haches, elles sont parfaite, les meilleurs instruments de mort que je connaisse, toutes faites de mes mains avec un équilibres à toutes épreuves.
Doucement, je jouent avec, comme un saltimbanque je commence un exercice de jonglage, m'assurant de ma dextérité, vérifiant qu'aucune d'entre elle n'ai un soucis d'équilibre.
Les lames dansent entre mes mains, je les vois voleter entre mes mains dur, j'imagine mon reflets apparaissant sur leur plat. C'est vraiment avec elles que j'ai attend la perfection..


Dernière édition par Trajan le Dim 8 Fév 2009 - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nienna Ancalímon
Elfe
avatar

Nombre de messages : 340
Âge : 227
Date d'inscription : 31/01/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  200 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   Dim 8 Fév 2009 - 18:04

    La famille se déplace donc l’enfant aussi, les enfants son tous là pour servir leur seul père. La guerre serait un massacre au quel les enfants du chaos on décider de participer. Ce n’est pas leur guerre mais pourtant ils sont présent, ce sont surtout le nombre d’âme qu’ils recueilleront pour leur père qui les intéresse. Les troupes se déplacent sous le soleil alors qu’elle ne se déplace normalement que la nuit sous les rayons pâles et doux de la lune. Ana’ elle n’aime pas le soleil ni le vert des plantes qui l’entour, ses souvenirs reviennes en masse et les hallucinations la torture elle serre le poing se plantant les onglets dans la chaire. Sa main se couvre de sang elle ne cesse pas de serrer le poing même si elle à mal. Le campement est enfin planté le demi-drow s’installe dans une tente pour dormir le voyage avait été épuisant… l’ombre de la tente lui fit du bien, elle qui avait fuit la lumière du jour depuis des années déjà là revoilà sur les terres humaine en pleine journée. Elle ne voulait plus jamais revoir le soleil, ni même sentir sa chaleur caressait sa peau elle haïssait le jour. Dans sa petite tente au milieu du noir l’enfant dormait. Elle dort d’un sommeil mouvementée elle transpirait à grosse goutte et ne sait plus comment calmer ses hallucinations qui la torture. Elle se réveille en sueur la respiration haletante elle quitte son lit et sort de la tante et marche en titubant hors du camp. L’enfant fuit ses souvenirs et l’horreur des visions que lui montrent ses yeux. Elle s’échappe du campement jusqu’aux bois tout proche elle tombe à genoux dans l’herbe tendre, elle souffre le martyr. Ana’ glisse ses doigts dans l’herbe lentement c’était une sensation qu’elle avait oublié la fraicheur de l’herbe et sa douceur. Elle arracha l’herbe avec sauvagerie elle ne savait plus où elle était et pourquoi elle était là. Sa main droite était couverte de sang elle avait mal mais elle continuait d’arracher par touffe les herbes jusqu’à ce qu’il n’en reste plus. Une fois épuiser la demi-drow se coucha la où elle avait arrachée toute l’herbe et ferma les yeux. Il était temps qu’elle se repose un peu.

    Elle ne réussit pas à s’endormir mais ses hallucinations étaient moins violentes. Elle pouvait fermée les yeux plus tranquille que quelque minute auparavant. L’enfant écouta les bruits de la guerre qui lui parvenait silencieuse, amère, et étrangement calme. Ses cheveux s’emmêlèrent avec l’herbe et elle est aux pieds arbre sous son ombre elle trouve un certaine repos. La nuit va tomber quand la lune serait là elle rejoindra ses frères pour la guerre. Sa respiration se calme peu à peu, et elle peu enfin trouver un peu de sommeil auprès de son arbre. Les branches gesticule lentement au grès du vent et les herbes danse bientôt tout cela ne serait plus que cendre…
Revenir en haut Aller en bas
Arashkam
Humain
avatar

Nombre de messages : 246
Âge : 31
Date d'inscription : 27/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   Mer 11 Fév 2009 - 16:11

J’acquiesce au dire de J’iv, je reste pourtant fermé, mon regard ne quittant pas Lenalee. Je ne sais que trop le pourquoi de son air revêche et je ne pense pas être capable de lui faire changer d’avis. Pourtant elle devrait voir, elle devrait s’avoir qu’IL trépigne d’impatience de recevoir les âmes des morts que nous massacrerons ou que les drows tuerons.

« Bien… si les ombres veillent, tout ira pour le mieux. Qu’ils tiennent un compte rendu précis… je veux savoir ou en est la bataille a la seconde ou je poserais la question. Jiv, Lena, je compte sur vous pour éclairer notre nuit, faite donc briller chaque épée d’un feu que nul ne crois possible d’exister.»

Les flammes bleues, étrange lumière qui ne brule pas. Pas de chaleur, pas de fraicheur, c’est ce qu’on m’a dit bien sur. Je pourrais glisser ma main dans le bruloir d’une torchère allumée et ne pas siller. La douleur ? Il n’y en a jamais eu pour moi, j’ignore même jusqu’as la vrai signification de se mot, je suis juste capable d’imaginer la chose dans une certaine mesure. Je délaisse la belle voix que je dépose dans les coussins avec délicatesse. Prenant moi-même place sur une paillasse de fortune qui me suffisait amplement. Allongé je laisse mon regard observer sans le voir le tissu de la tente. Le jour n’entre pas, le tissus a été malmené suffisamment pour qu’aucune lumière n’entre… de ce morceau d’étoffe dépend la vie de Jiv et la mienne après tout.

« Lenalee… Jolie Muse au caractère de feu. N’y a-t-il donc de place dans ton esprit que pour la souffrance et la colère ? Lena, écoute SA voix, il jubile, il est heureux comme jamais. Cette guerre est celle des drows certes, mais une âme est une âme… qui est tu pour penser que cela ne vaux pas la peine de nourrir notre père ? Je comprends ta colère, mais cela viendras, bientôt, quand la puissance ne nous fera pas défauts. Nous ne sommes pas TOUS près à la même force que celle que tu peux déployer petite muse au caractère d’acier.»

La Valkyrie entre, mon regard azure ne manque pas se plonger dans ses prunelles clair. Elle est aussi excitée qu’une enfant, l’amazone criera dans le bain de sang de la nuit. Elle rira sans doute, oui j’en suis sur ou presque. Imaginer Freyja couverte de sang réveille des souvenirs que mon corps ne cherche même pas a contré.

« La patience n’est pas une de tes qualitées Freyja… mais je te promets, se soir, ton envie de sang, de meurtre et de passion sera comblé. »

Pas besoin d’en dire plus, elle sait, elle me connaît autant qu’Alyaa.

« Se soir, le chaos rira et les dieux, ses usurpateur ayant renié l’unique, pleurerons pour leurs fébriles créatures. »
Revenir en haut Aller en bas
Jiv'undus
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 197
Âge : 32
Date d'inscription : 11/09/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   Mer 11 Fév 2009 - 20:56

Arash approuve mes dires. Avoir une idée précise de ce qui s’est passé, des points forts de la forteresse, du nombre de tués et de gardes encore en vie, tous ses petits détails peuvent nous aider. Alors que je vais pour donner mes ordres, mon frère me parle alors d’une idée qu’il a. Allumer toutes les épées d’une flamme éternelle. Avec tous les mages ça ne sera pas difficile. Il est vrai que la plupart sont humains, et incapables de voir dans le noir. D’ailleurs, une idée me fait sourire.

« Dis donc Arash, tu sais à quoi je pense ? A la tête que feront les humains et les drows en nous voyant avec tous ces feux. En plus, ils ignorent qu’ils sont inoffensifs, ça va leur ficher une sacrée trouille, et nous donner l’avantage pendant les débuts de la bataille. »

Sur ces mots réjouis, je m’en vais donner quelques ordres depuis l’intérieur de la tente et me retourne tandis que Freyja entre à son tour.

« Alors ? »

Freyja se réjouit du fait que la forteresse soit solide, ça lui donnera l’occasion de se battre. Mais bon il faut attendre maintenant, la partie la plus frustrante pour elle. Moi j’ai besoin de dormir. Je m’approche de Lena qui nous reproche de nous mêler d’une guerre qui n’est pas la notre, ce à quoi Arash répond avec son ton désinvolte qui est lui est propre.

« Cette guerre est notre, dès le moment où nous nourrissons notre Père. Lena, même si ce n’est pas nous qui l’avons déclenchée, nous allons frapper, tuer, comme si nous l’avions décidé, parce qu’ainsi Chaos s’en ressortira plus fort. Nous frustrerons leur déesse païenne, honnie soit son nom, en lui privant de ses chères âmes qu’elle se vante de garder. Bientôt, Il sera assez fort pour atteindre son royaume, bientôt il pourra se repaître de toutes ces âmes qui s’y trouvent. Grâce à nous. Nous marquons un grand pas dans Son retour. »

Avec toutes les âmes que nous récolterons grâce à cette guerre, Chaos sera plus que comblé. Cela ne suffira pas, mais ce n’est que la première étape.

« Ce soir tous trembleront, tous pleurerons, tous prierons leurs pathétiques petits dieux de les sauver. Mais nul n’entendra leurs prières. Humains, elfes, nains et drows… tous apprendrons à craindre la puissance de Chaos. Ils pensent de nous que nous sommes des illuminés. Je souris en pensant au moment où ils se rendront compte ô combien ils se trompent. Et je sourirais encore plus lorsqu’ils auront appris à nous craindre. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Serramire :: Baronnie d'Alonna-
Sauter vers: