Partagez
 

 Enfin arrivé! (suite)

Aller en bas 
AuteurMessage
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeVen 15 Fév 2008 - 22:42

Eldis conduisait Révérie à travers les rues. Il repensait à la réaction de l'elfe tout à l'heure, lorsqu'il lui avait dit ne pas vouloir la mettre en danger. Elle avait rit, et répliqué qu'elle était sans doute plus capable de se défendre que lui. Elle avait subit un entrainement des plus intensifs, à tel point qu'il ne pouvait l'imaginer. Qu'avait elle voulut dire? Les moines du monastère étaient des guerriers? Il ne connaissait pas les différents cultes humains, et ne savait donc leurs habitudes. Il aurait pensé qu'ils étaient tournés vers leur dévotion envers leur Dieu, pas qu'il s'entrainait aussi pour être des guerriers. Mais quel genre de guerrier? Révérie ne portait pas d'arme. Alors comment se battait elle?

L'image des mains abimées se superposa à son esprit. Et si ce n'était pas de la torture? Ses maîtres lui avaient appris que certains combattant préféraient le combat à mains nues. Des experts de cette technique pouvaient être beaucoup plus dangereux que ceux à l'épée. En faisait-elle partie? Une combattante experte du combat à mains nues? Cela expliquerait l'état de ses mains et pourquoi elle n'avait pas d'arme.

Eldis s'arrêta devant un bâtiment à l'enseigne usée par le temps et les intempéries. Il ne parvenait plus à voir ce qu'il y avait de dessiné dessus. Le nom aussi était à moitié effacé, si bien qu'il renonça à chercher son nom. Pourtant l'auberge n'avait pas l'air miteuse, seulement elle aurait bien besoin d'un coup de peinture sur la devanture.

"On est arrivé!" dit-il en se tournant vers Révérie.

Il ouvrit la porte et entra, suivit de près par la jeune femme. L'auberge était quasiment vide. Il devait y avoir au bas mot, cinq, six personnes dans l'auberge. Eldis avisa une table vide et invita Révérie à s'y installer. Une fois installé il demanda à la jeune femme :

"Au fait, je n'ai pas osé vous le demander tout à l'heure, mais que venais vous faire dans cette ville, si ce n'est pas indiscret?"

Il la vouvoyait de nouveau, tout comme elle l'avait fait tout à l'heure. La magie qui avait opéré entre eux tout à l'heure avait disparue. Elle n'avait duré qu'un instant... et Eldis le regrettait. Ils avaient partagé quelque chose d'intense et d'unique, et il ne savait si cela se reproduirait. Il l'espérait cepedant.
Il écouta Révérie qui s'était mise à répondre à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
Révérie

Nombre de messages : 1856
Âge : 33
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeSam 16 Fév 2008 - 1:24

Ils étaient tout deux arrivés à l’auberge, enfin, elle n’avait pas profitée de la façade miteuse mais une fois à l’intérieur elle put repousser le tissu, dévoilant ses cheveux blanc et ses yeux si particulier. Elle porta son regard sur l’intérieur de l’établissement et pris un certains plaisir à voir que l’endroit n’était ni trop malfamé ni trop huppé. Peu de client présent et une agréable fraicheur loin du soleil. Eldis lui présenta une chaise et elle s’y assise volontiers, une fois cela fait elle repoussa le reste de son manteau sur le dossier de la chaise, retrouvant une tenue plus…. Agréable pour le regard et moins contraignante pour elle.

Croisant ses jambes interminables, elle prit appuis de ses coudes sur la table pour venir mettre ses mains sous sa gorge blanche et pale. Elle le regardait en l’coutant avec attention. Puis elle lui avoua sans la moindre gène.

« Pas du tout, je puis tout a fait vous dire le pourquoi de ma venue ici. J’ai une lettre d’un de mes pères qui m’envoyait ici pour rencontrer l’évêque au sujet d’une certaine personne. Ceci fait ma route sera décidée par se qu’il m’apprendra. »

Dénouant les bandages pour laisser respirer un peu sa peau elle dévoila la totalité de ses dernières à l’usure plus que visible. Ses doigts étaient dignes d’une princesse, la finesse de ses mains tout autant, mais ses phalanges difforme et abimée jusqu’as l’os fessait mal au cœur. Bien sur plus de plait, non, juste des sorte de petit dôme de peau plus sombre et de toute évidence bien moi souple et douce que le reste. Elle fit craquer ses os avant de reprendre a l’attention du tavernier.

« Tavernier, un plat du jours pour mon compagnon et moi-même, nous avons grande faim. »

Puis elle revint a parler avec son hôte.

« Ne regardez pas ainsi mes mains, si vous avez des questions formulez les a haute voix, juste a votre regard je peux tout a fait savoir que vous vous demandez pourquoi mes mains sont dans cet état. A cela je répondrais simplement, vous ai-je demandé pourquoi votre épée portait des rainures du a ses anciens combats ? … »

Elle n’en dit pas plus, elle lui avait révélée de manière détournée ce que ses yeux s’évertuait a comprendre. Pour ce qui est du vouvoiement et du tutoiement elle ne s’en rendait pas compte, c’était tout naturellement qu’elle agissait d’une façon ou d’une autre. Apres tout il se connaissait a peine et si l’inquiétude avait réussit a la faire changer de personne peu être le calme avait t’il y l’effet inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeSam 16 Fév 2008 - 18:54

Eldis écouta Révérie avec attention. En l'écoutant, il se découvrit un autre point commun avec elle. Elle aussi était à la recherche de quelqu'un, quelqu'un dont les révélations décideraient de la route à prendre. Et le lieu de ces révélations, se trouvait comme par hasard à la Cathédrale.
Décidémment, le destin jouait vraiment avec eux. Eldis commençait à douter que ce soit un simple hasard. Ils avaient trop de points en communs, trop de choses qui les réunissaient, les rendaient uniques au point de vue du monde... Comment le hasard aurait-il pu réunir deux êtres comme eux? Ils semblaient destinés à suivre la même route... du moins pour le moment. Suivant ce qu'ils apprendraient, qui sait si leurs chemins ne se sépareraient pas. Probablement.

Eldis ne put s'empêcher de regarder les mains de Révérie, lorsqu'elle retira les bandages qui recouvraient ces dernières. Elles étaient abîmées aux phalanges et sur leur dos, mais le bout des doigts était intact, tout comme les paumes. Il commençait à se dire qu'il avait eu raison. Ces blessures ne pouvaient être faites que par l'effet de coups répétés sur une matière dure. Elle avait raison. Son entraînement était plus horrible et dur que tout ce qu'il pouvait imaginer. Il n'osait imaginer ce qu'elle avait du subir pour avoir les mains dans cet état.

Elle remarqua son inspection silencieuse, et lui commanda de lui poser la question qui lui brûlait les lèvres plutôt que de regarder ses mains. Il arqua légèrement un sourcil lorsqu'elle mentionna les rainures de ses épées. Elle avait l'oeil elle aussi, remarquant qu'il avait déja combattu.

Eldis sourit légèrement. Elle l'avait piégé en douceur. Soit il abandonnait la partie, soit il avouait tout. Eldis opta pour cette dernière solution.

"En effet, je me demandais ce qui était arrivé à vos mains, bien que je m'en doute un peu. Vous êtes une combattante à mains nues je me trompe? Quant à mes épées, disons que j'ai eu une altercation sur la route pour venir. Des hommes ont tentés de me tuer, et j'ai du me battre pour défendre ma vie. J'ai bien failli l'y laisser soit dit en passant."

Une serveuse vint leur apporter leur repas. Un ragput de lapin, mitonné avec des carottes et des pommes de terre. Le plat sentait délicieusement bon.

"Merci" dit-il à la serveuse.

La jeune femme le gratifia d'un sourire avant de repartir en cuisine. Eldis reprit.

"J'ai eu la vie sauve mais c'était juste. Une Demi-Drow m'accompagnait. Elle s'est battue avec moi. C'est grâce à elle que je suis vivant. Si je suis venu ici à Diantra, c'est pour découvrir qui veux ma mort. Je n'ai quitté la forêt qu'il y a trois semaines, et pourant cela fait un an qu'ils attendaient de pouvoir me tuer. Je veux comprendre pourquoi. Et les réponses se trouvent à la Cathédrale."

Il lui avait tout dit. Tout était sortit d'un coup comme ça. Il avait eu besoin de se confier à quelqu'un, quelqu'un en qui il avait confiance. Cela lui parraissait étrange maintenant, mais pas sur le moment de son aveu. Il ne la connaissait que depuis peu, mais pourtant il lui faisait autant confiance que s'il la connaissait depuis des années.

Il avait omis de lui parler de Dragan, le seigneur elfe qui lui avait sauvé la vie suite à une infection du à son combat. Cela ne lui avait pas paru important de le mentionner. Peut-être lui dirait-il plus tard.

Pour le moment, il se mit à s'attaquer à son ragoût, attendait la réaction de la jeune femme suite à ses révélations.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
Révérie

Nombre de messages : 1856
Âge : 33
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeDim 17 Fév 2008 - 16:56

Elle ne fut pas surprise par la perspicacité de l’humain, elle lui avait donnée suffisamment d’indice et il n’était pas sot.

« Non, vous ne vous trompez pas, je me sers de mes mains comme d’une arme tout aussi puissante que le fer, et des fois même bien plus dangereuse. »

Ecoutant la suite elle sentit son cœur se serrer étrangement. Pourquoi la simple pensée de ne pas l’avoir rencontré lui faisait si mal ? Ou peu être l’idée qu’Eldis meurt lui était insupportable. Jusqu'à présent il s’était montré si amicale et si proche d’elle. C’était terriblement désappointant. Comme si tout deux se connaissait depuis longtemps déjà, cela n’avais rien de nouveau et pourtant tout l’était. « Irrationnel » pensa-t-elle simplement en cherchant à comprendre ses pensées.

La serveuse vint cependant troubler son tourment psychique et lui donna un plat simple. Du lapin bouillit avec des légumes, un ragout en résumé. Elle regarda la viande bien trop cuite et se dit finalement que c’était mieux ainsi, la voir manger de la viande cru avec acharnement était sans doute bien mieux. Et puis, ça laisserait ses instincts loin se soir avec un peu de chance et elle pourrais profiter du temps passé avec cet humain bien étrange qu’elle appréciait un peu… ou peu être plus. Prenant un morceau de viande et le déposant dans sa bouche elle le mâcha tout naturellement. Il était fade mais bien préparé. Puis se fut un légume qu’elle tenta d’engloutir, celui-ci eu plus de chance que le lapin en lui-même et elle commença à manger, évitant de se nourrir de cette viande sans accompagnement.

Il lui révéla également s’être approchée d’une drow, son sang bouillit dans ses veines mais elle se contint sans mal. Quand enfin il eu finie elle se permit enfin a parler.

« Je vois, je vois… mais je vous déconseille de vous approchez trop prés des drow, ce que vous avez vue d’eux jusqu’as présent n’est pas une généralité. J’en porte moi-même des traces indésirable mais je préfère garder cela pour moi. Pour ce qui est de votre survie, sachez le, j’en suis soulagée, il aurait été idiot que je ne puisse vous connaitre parce qu’une personne peut attentionnée s’en serait prise a un humain sans en plus en donner la raison. »

Mangeant a nouveau un bouchée du met elle repensa a son père, a sa mort et sentit son cœur se serrer a nouveau. Pas de la même façon que plus tôt, mais cela la tourmentait. Il n’avait pas eu le temps de tout lui dire, de toute lui enseigner et l’avais laissée alors qu’elle avait encore tellement besoin de lui. D’ailleurs Eldis lui ressemblait un peu finalement. Pas une ressemblance physique, mais plutôt quelque chose de similaire au niveau de la façon de parler et de l’âme elle-même tout simplement. Reprenant la parole elle tenta un sourire qui se traduisit par un léger déplacement d’un coin de ses lèvres. Rien de bien probant…

« Je vois aussi votre raison d’aller seul la bas. Je préfère ne plus parler du passé, se soir je pense plus agréable de fêter nos rencontre ? Cela vous changera les idées qui ma fois me semble bien sombre. »

D’un signe de main l’elfe fit venir la serveuse et lui demanda d’une voix claire.

« Du vin, elfique si possible … »
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeLun 18 Fév 2008 - 9:28

Eldis tentait de manger son ragout tout en écoutant Révérie. Il se ne savait pas à quoi s'attendre pour son premier plat humain. Il en était un peu déçu. Habitué à la nourriture raffinée des elfes, il trouva le plat plutôt fade, aissaisoné certes, mais pas autant qu'il l'aurait voulu. Les légumes étaient meilleurs mais fades eux aussi. Toutefois il mangea son plat, se disant qu'il ne valait mieux pas faire le difficile. Si ça se trouvait, toute la nourriture humaine était comme ça, aussi valait-il mieux s'y habituer.

La jeune femme lui révéla ce qu'il avait deviné. Elle se servait de ses mains comme arme. Elle disait qu'ils pouvaient être plus puissants et dangeureux que des des armes en fer. Pour que ses mains deviennent dans cet état elle avait dû frapper et frapper un nombre incalculable sur une matière solide, peut-être de la pierre ou du bois. A force, ses mains avaient du se renforcer et devenir plus dur que n'importe quelle partie de son corps. Les coups qu'elles portaient avec devaient faire attrocement mal.

Eldis ne put s'empêcher de sourire intérieurement lorsque l'elfe lui demanda de ne pas s'approcher des Drows. Alydaëlle avait dit la même chose qu'elle, lui conseillant des les fuirs comme la peste ou de les tuer. En aucun cas tenter de fraterniser avec un Drow. Eldis avait gardé ses conseils en tête. La Demi-Drow savait mieux que lui ce dont elle parlait. Il s'était promis de ne pas leur faire confiance. Mais il n'en allait pas de même en ce qui concernait les Demi-Drows. Il voulait leur laisser leur chance. Ils n'étaient en général pas bien vu des sang purs, voire rejetés par leur peuple, devenat des parias. Eldis s'était promis d'être prudent en en rencontrant. Mais il s'était aussi promis de ne pas les juger trop vite, restant tout de même sur ses gardes. S'il n'avait pas eu cet état d'esprit, il ne serait probablement pas en train de parler avec Révérie en ce moment même.

Gardant ces pensées pour lui-même, Eldis tenta de rassurer la jeune femme.

"Loin de moi l'idée de fraterniser avec des Drows. Celle que j'ai rencontré m'a donné le même conseil de vous, et m'a d'ailleur reproché d'avoir fraternisé avec elle. En temps normal je ne l'aurai pas fait, mais elle comme moi n'avions aucune envie de nous battre. Si je la revoie, je sais que cela ne se passera sans doute pas aussi bien. Alors rassurez-vous, votre conseil restera gravé dans ma mémoire. Je suis peut-être jeune, mais pas idiot."

La serveuse arriva avec du vin. Du vin elfique en plus. Apparement ils en avaient en réserve. Remerciant la serveuse, il servit un verre à Révérie avant de se servir à son tour. Il leva ensuite son verre.

"Mais vous avez raison. Oublions le passé pour ce soir. A notre rencontre."

Eldis trinqua avec l'elfe et but une petite gorgée du vin. Il était doux et fruité. Son goût, si caractéristique, rappelait son pays à Eldis. Il y pensait avec nostalgie, mais non plus avec tristesse. Il n'avait quitté son village que depuis environ trois semaines, mais au vue de ses pérégrinations, il avait l'impression que cela faisait plus longtemps.

Regardant par une fenêtre, il se rendit compte que le soir commençait de tomber. Bientôt il ferait nuit. Tant mieux. Il en profiterait pour aller à la Cathédrale, évitant ainsi les regards curieux des passants, se demandant ce qu'il faisait près d'un des murs de l'édifice.

Soudain une idée arriva dans l'esprit d'Eldis. Il héla la serveuse qui revint les voir.

"-Excusez-moi. Vous reste-t-il des chambres de libres?
-Nous n'en avons plus qu'une messire. Souhaitez-vous la prendre?"

Une seule chambre. Eldis ne voulait pas imposer à Révérie sa présence dans la même chambre qu'elle. Cela aurait été disconvenue et l'aurait probablement gênée de devoir dormir dans la même chambre qu'un inconnu.

"Prenez-la si vous voulez. J'irais me trouver une chambre dans une autre auberge."
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
Révérie

Nombre de messages : 1856
Âge : 33
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeLun 18 Fév 2008 - 16:18

Le vin elfique arriva et les deux convives s’en délectaient. Les lèvres pales de la jeune femme s’en virent teintée d’une douce couleur rougeâtre lui donnant un charme fou. Elle passa ses doigts dans ses cheveux en humant l’odeur du vin quand l’humain eu une idée ma fois intelligente. Il est vrai qu’une chambre aurait été une bonne idée pour au moins se reposer un peu. Le couperais tomba avec la réponse de la femme… Il ne restait qu’une chambre, et bien soit. Regardant l’humain elle arqua un peu l’un de ses sourcils avant de dire d’une voix clair et tout ce qu’il y as de plus franc.

« Cela ne me dérange pas de partager la chambre avec vous, il m’être impossible de dormir dans un lit je ne vois donc aucune raison d’avoir un lit ans cette dernière avec qu’assise contre un mur je m’en satisferai bien mieux. »

Elle avait déjà tentée a plusieurs reprise de dormir dans un lit mais souvent bien trop moue pour elle cela lui était insupportable et elle finissait la nuit assise dos au mur. Cela pouvait paraître étrange ou relever d’un entrainement sans faille mais non, c’était juste une question de gout. Passant une nouvelle fois sa main dans ses cheveux elle fini d’engloutir le repas et de boire pour enfin s’appuyez sur le dossier de sa chaise. Mais c’est a se moment qu’un barde décida de faire preuve de ses dons a la lyre et entama son maniement des cordes à conduire une music délicate aux sonorités agréable. Il était sans le moindre accompagnement et pourtant avait un don… un vrai don. Se relevant Révérie murmura pour son compagnon de table.

« Attendez moi quelques secondes, je n’y tiens plus »

Tenir quoi donc ? Bonne question jusqu’as ce qu’elle s’approche du barde et lui murmure qu’elle mots. La suite ne se fit pas attendre, la jeune femme releva ses mains a auteur du visage et commença à onduler, son corps était tel un serpent, son ventre semblait être totalement indépendant du reste et déjà certains hommes avait rivé leurs yeux sur la créature de rêve au mouvement incroyablement délicieux. Puis sa voix s’évada et elle chanta en un elfique parfait a en surprendre le jeune homme.

"Dans l’auberge assise sur un banc,
Je m’ennuie toute seule j’ai un blanc
J’ai envie de caresser la peau
De celui qui me tourne le dos
Des pensées me traversent la tête
Insensée elle me grise et m’entête
Lui parler a la sorti tout court
Le toucher l’embrasser je suis pour

Mais il paraît que je fais peur aux garçons
Je leur plais mais ils se posent des questions
Il paraît que je fais peur aux garçons
C'est un fait même si je trouve que c'est con
Même si je trouve que c'est con

J'imagine nos deux corps sur la plage
Mes sœurs seraient vertes de rage
Très coquines elles ont toutes repéré
Sa chemise et son torse dénudé

C'est raté je l'ai laissé partir
Un pavé dans la mare du désir
Pas osé attirer son regard
L'embrasser dans un coin a l’écart

Mais il paraît que je fais peur aux garçons
Je leur plais mais ils se posent des questions
Il paraît que je fais peur aux garçons
C'est un fait même si je trouve que c'est con
Même si je trouve que c'est con


Je sais pas commencer les histoires
C'est comme ça on peut pas tout savoir
Dans la rue je marche sous la pluie
J'ai pas vu que lui m'avait suivie

Il paraît que je fais peur aux garçons
C'est un fait même si je trouve que c'est con
Même si je trouve que c'est con"

A cela une fois fini elle retourna prés de l’humain un sourire aux lèvres, c’était rare, très rare.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeLun 18 Fév 2008 - 17:54

Eldis ne cessait d'être étonné par la jeune femme. Il pensait ne plus avoir de surprise de sa part. Il se trompait. Voila qu'il apprenait qu'elle préférait dormir collé au mur, ne pouvant dormir sur un lit. Par Kÿria! Comment avait-elle vécue? Quelles avaient donc pu être ses conditions de vie? Ses poings n'avaient été les seuls à souffrir. Son corps tout entier avait-il subit lui aussi des conditions extrêmes?

Cela ne la gênait nullement de partager la chambre avec lui. Eldis se rappelait qu'elle avait vécu dans un mileu entièrement constitué d'hommes. Aussi cela devait expliquer le fait qu'elle ne soit nullement gênée de dormir dans la même chambre que lui. Ce qui était son cas à lui. Il ne voulait pas priver Révérie de son intimité. Mais pourtant il resta muet. Il ne protesta pas, laissant la serveuse partir leur préparer la chambre.

Pourquoi n'avait-il pas refusé? Il ne laissait rien paraître, mais il enrageait intérieurement contre lui-même. Il se maudissait de ne pas avoir refusé. Il savait qu'une part de lui-même espérait quelque chose, et que le fait de dormir dans la même chambre que la jeune femme pourrait....

Il chassa aussitôt ces pensées. Il but une autre gorgée de vin, tentant de se calmer. Quel idiot! A quoi pensait-il? C'était totalement irrationnel. Il ne la connaissait que depuis quelques heures à peine. Qu'espérait-il?

Il allait dire à Révérie qu'il allait dormir dans une autre auberge lorsqu'un barde commença à jouer quelques notes. La jeune femme s'excusa et partit le rejoindre lui murmurant quelque chose à l'oreille. Que préparait-elle? Elle se plaça devant à coté du musicien, leva les mains et se mit à onduler. Son corps tout entier se mouvait avec une grâce incroyable.

Et soudain tout disparut. L'auberge, le vin, les clients, tout disparut. Il ne restait plus que la voix, cette voix magnifique, merveilleuse et envoutante, sortant de la bouche de l'elfe. Le temps et l'espace n'avaient plus d'importance, comme s'ils étaient anihilés par cette voix. Jamais il n'avait entendu telle merveille, même chez lui. Elle chantait en elfique, si bien qu'Eldis fut le seul à comprendre ce qu'elle chantait. Etait-ce voulu? Voulait-elle que lui seul comprenne ce qu'elle chante? Il ignorait même qu'elle connaissait cette langue. Mais ces question disparurent bien vite, remplacées par l'envie de ne rien rater de ce chant magnifique. La jeune femme le captivait par son chant, triste et magnifique à la fois.

Lorsqu'elle eut finit, pas un bruit ne se fit entendre dans la salle. Toute l'assistance avait été tellement sbjuguée qu'ils mirent du temps avant de sortir de cet état de transe dans laquelle la jeune femme les avait plongés. Eldis lui aussi restait muet. Révérie s'approcha de lui, souriante. Il ne l'avait jamais vu sourire jusqu'ici. Le premier sourire qu'il voyait d'elle. Elle aimait chanter, cela se voyait sur son visage. Elle rayonnait de bonheur. Soudain la salle se réveilla et applaudit la jeune femme. Eldis fit de même, ne pouvant mieux exprimer ses sentiments que par ce moyen là.

Les applaudissements se turent. Eldis allait féliciter la jeune femme pour sa prestation, lorsque la serveuse revint les voir, les avertissant que leur chambre était prête. Elle ajouta que s'ils le désiraient, on pouvait leur faire couler un bain. Eldis allait répondre mais il fut pris de vitesse par Révérie.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
Révérie

Nombre de messages : 1856
Âge : 33
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeMar 19 Fév 2008 - 11:01

Toute la salle avait retenue son souffle de longues secondes, ou minutes. Même Révérie ne l’aurais su, elle qui était la cause de tout se chamboulement. Elle s’était sentie une fois de plus transportée et grisée par le son de la lyre et c’est tout naturellement qu’elle c’était laisser prendre a la danse ainsi qu’au chant. Revenant a sa place le calme fut grand mais qu’elle elle s’assise toute la salle ou presque c’était levée pour l’applaudir et lui faire ovation a elle mais aussi au lyriste quelque part.

Elle rougit, sa peau blanche prenant une teinte de pétale de rose, soyeuse et timide. Puis le calme revint et la jeune femme était aux anges, bien et sereine au possible. Quand la femme revint lui annonçant que la chambre était prête elle leurs demanda si il désirait qu’elle prépare un bain.

Bien sur enfin ! Qu’elle question stupide ! Elle n’attendait que ça la belle, d’enfin pouvoir se laver. Elle prit la parole se permettant une fois de plus de répondre pour les deux.

« Merci Dame, et se sera avec un plaisir non dissimulée que nous accepterions d’avoir le plaisir de nous laver. Un long voyage n’est pas vraiment fait pour laisser a la peau un hale de fraicheur. »

« Bien, je vous prépare cela dans votre chambre, Vous pourrez montez quand bon vous sembles. C’est la chambre tout au fon du couloir vous ne pouvez pas vous tromper. »

Elle repartie et la, deux hommes de haute stature montèrent a l’étage, surement pour déplacer le bac qui allait les accueillir et mettre l’eau dans ce dernier, moitié eau fraiche du puits et eau bouillit au feu. Voila le secret d’un bain réussi. La belle Révérie souriait encore de sa prestation et Eldis pouvais avoir le plaisir de la voir plonger le regard dans le sien. Puis soudain elle posa sa main sur ses lèvres.

« Ho… mais j’y pense, je ne vous ai pas demandé si vous désiriez vous lavez… ha mais suis-je bête, bien sur que si. Vos manières Elfes doivent bouillir de vous sentir ainsi je me trompe ? Je ne vous comprends que trop bien mon ami. Puis je vous appeler ainsi ?«

Peu a peu son visage perdait a nouveau toute expression pour redevenir le masque d’une statue de marbre. Regardant les deux hommes descendirent et leurs fient un signe affirmatif de la tète elle sentit l’envie de se griser dans l’eau lui enivrer les sens et se levant elle prit la main de l’humain.

« D’ailleurs les voila qui redescendent... Venez, nous allons enfin pouvoir nous apaiser. »

Et sans même vraiment lui laisser le choix elle attrapa les bandages de ses mains et l’entraina a l’étage vers la chambre, lui tenant toujours la main ou peu être le bras.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeMar 19 Fév 2008 - 14:16

Eldis fut pris au dépourvu. Avant même qu'il ait pu dire quoi que ce soit, Révérie avait accepté qu'on leur prépare un bain. L'idée d'un bain était certes séduisante, mais il ne pensait le prendre dans la même chambre qu'une fille, et encore moins quand celle-ci se trouvait être Révérie.

En vivant chez les elfes, Eldis avait appris l'importance et la nécessité de l'intimité. Révérie avait vécue dans un milieu d'hommes. Ils avaient donc du préserver son intimité tout de même. A moins que les humains n'en aient pas. Agissaient-ils tous comme la jeune femme? L'intimité était-elle une chose qui n'existait que chez les elfes? Cela lui paraissait étrange, et déroutant. Les humains avaient des moeurs vraiment très différentes des elfes. Il se demandait s'il s'y habituerait un jour.

Eldis allait proposer à la jeune femme de monter se laver la première lorsqu'elle le regarda droit dans les yeux. Ses yeux le captivaient tant. Il se perdait une nouvelle fois dans ce blanc-bleu merveilleux. Il avait l'impression que son coeur se comprimait dans sa poitrine. C'était comme tout à l'heure sur la place du marché. Que lui arrivait-il? Il ne comprenait pas ce qu'il ressentait. Le temps semblait une nouvelle fois anihilé. Il aurait très bien pu se passer des heures, comme des minutes que cela n'aurait pas changé. La notion de temps était superflue une nouvelle fois. Comment des yeux pouvaient-ils avoir un tel pouvoir?

Comme tout l'heure, la magie de l'instant s'envola lorsque Révérie se mit à parler. Elle le noya sous un flot de paroles, répondant elle-même aux questions qu'elle lui posait. Eldis ne l'avait encore jamais vu aussi excitée. Apparement, la perspective de prendre un bain l'enthousiasmait au plus au point. Eldis fut à la fois étonné et flatté qu'elle le qualifie d'ami. Il sourit timidement lorsqu'elle lui demanda si elle pouvait l'appeler ainsi. Il ouvrit la bouche pour parler mais une nouvelle fois elle le coupa avant qu'il ait pu dire un mot. Remarquant les hommes chargés du bain qui redescendait, Révérie l'emmena par la main à l'étage, ayant hâte de se laver.

Ils arrivèrent à la chambre, Eldis entrainée par Révérie qui courrait doucement. La chambre était tout ce qu'il y a de plus simple : de taille moyenne, un lit de deux personnes était disposé cotnre le mur à gauche de la porte, deux tables de nuits étaient disposées de chaque coté du lit, ainsi que deux chaises pour déposer les vêtements. Devant eux se trouvait un baquet fumant, pour prendre le bain. A droite une fenêtre simple, avec des rideaux.

Révérie lacha la main d'Eldis, qui se retourna pour fermer la porte. Elle commença de enlever son armure, et Eldis en profita pour se rendre au fond de la pièce. Il déposa ses armes contre le mur, avant de poser sa besace sur la chaise. Il plongea sa main dedans et en sortit un étrange couteau. Il était de forme rectangulaire, et n'avait qu'un seul coté tranchant. Un ingénieux système au bas de la lame lui permettait de le replier dans un manche en bois. Ce couteau avait été fait sur mesure à la demande d'Eldis par le forgeron de son village. C'était son couteau pour se raser. Il le déplia, passa sa main sur son menton, sentant les poils qui recommençaient de pousser. Il s'assit sur le lit, et approcha de couteau de son visage. Il avait appris depuis longtemps à se passer de miroir pour faire cela. Il préférait ne pas se fier à eux, n'ayant pas la vue perçante des elfes. Il risquait d'oublier des poils sinon. Il préférait tater son menton et son cou avec ses mains, s'assurant par ce moyen là qu'il n'avait rien oublié.

Lorsqu'il eut fini, il replia le couteau et le rangea dans sa besace. Révérie lui parlat, aussi Eldis se tourna vers elle avant d'équarquiller les yeux devant le spectacle qui s'offrait à lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
Révérie

Nombre de messages : 1856
Âge : 33
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeMar 19 Fév 2008 - 16:21

Elle n’était pas un modèle humain contrairement a ce que se pauvre Eldis croyait intérieurement, mais élevée parmi des hommes elle avait eu une éducation bel et bien différente de tout ce que l’on peut concevoir. Une fois arrivée dans la chambre elle relâcha son compagnon qui entreprit de faire quelque chose que la jeune femme connaissait un peu. Les moines de la paroisse luttaient eux aussi contre leurs propres pilosités.

C’était étrange comme les jeunes passé l’âge de la jeunesse imberbes se couvrait ainsi le torse, le visage et même des fois le dos et les jambes de cet étrange pelage. Son maitre lui avouait que c’était surement car l’homme n’était encore qu’un animal alors qu’une enfant comme elle était une simple perfection qui ne demandait qu’as s’épanouir mais pour cela la souffrance était requise. Eldis ne faisait pas défaut à son sang humain et avait lui-même un début naissant de barbe a peine visible mais bien présent.
Le laissant faire ce qu’il se devait de faire elle entreprit de se délester de son armure, d’abord le bas, puis le bustier, et enfin les cuissardes.

Observant une seconde son corps nue elle sembla perplexe… Et les femmes humaines alors ? Était t’elle comme les hommes couverte de fourrure ou comme elle-même ? Faite simplement d’une peau fine et délicate ? Haussant les épaules Elle se glissa dans l’eau chaude qui tout en la brulant légèrement l’apaisait, laissant juste son visage dépasser elle laissa ses long cheveux blanc a l’extérieur du bac pendant qu’Eldis refermait le couteau pour se retourner vers elle. Elle avait posée les bras sur le rebord er sa poitrine avait prise appuie dessus, cachant tout juste l’essentiel. L’observant elle lui dit d’une voix toujours aussi neutre mais le regard planté dans le sien.

« Tu viens, que je t’aide à te frotter le dos pour que tu en fasses tout autant âpres ? De plus l’eau est divinement agréable. »

Se redressant elle dévoila ce que ses bras cachaient juste avant pour se retourner et se glisser dans l’eau, pendant cette seconde ses cheveux dégagèrent sa nuque, offrant a la vue une bien triste vision. Sur la peau blanche d’albâtre était visible une brulure faite de toute évidence au fer chauffé à blanc et ayant impardonablemant laissée une trace cuisante sur sa peau. Mais cela semblait dater de loin, son enfance surement. Mais les drow quand il commettait un péché n’était t’il pas marqué de la sorte ? Peu être bien âpres tout, mais la n’était pas vraiment la question. Pour le moment, allonger a demi dans l’eau la jeune femme attendait qu’Eldis la rejoigne pour qu’elle lui frotte le dos… Pauvre Eldis, elle était si ignorante de se genre de gêne inutile et indélicate. Elle rajoutât a voix basse…

« Je… vous savez… je… je vous ai presque prise pour un Demi-elfe quand je vous ai vu sur la place du marché. Vous faite tout pour leurs ressemblez n’est ce pas ? »

Elle pensait de manière sans doute un peu trop égoïste a la chose. Elle voulait ressembler non pas a une race, mais pouvoir tout au moins s’identifier a autre chose qu’un nuisant insecte créer dans la violence. Beaucoup avait prétendu qu’elle était née d’un viole… d’autre d’une simple révolte d’un drow ou d’un elfe. D’autre encore qu’elle aurait été créée par l’amour lui-même. Qu’elle était cette vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeMar 19 Fév 2008 - 18:27

Eldis était littéralement figé sur place. Il n'avait pas pour habitude laisser paraitre ses sentiments, ou tout au moins le minimum. Une habitude qu'il avait acquise de son peuple d'adoption. Les elfes montraient rarement leurs sentiments. Du moins c'est ce que pensent les humains. Ils les montraient, mais de manière moins expressive que les humains. Cette attitude leur a vallut la réputation d'être froids et hautains, ce qui est loin d'être la vérité.

Mais là Eldis ne put empêcher ses yeux de s'écarquiller, dévoilant toute la surprise qu'il ressentait à la vision que lui offrait Révérie. Les yeux ronds comme des soucoupes, Eldis observait la poitrine de la jeune femme, trempé par l'eau, juste avant qu'elle ne se retourne. L'instant n'avait duré guère plus d'une seconde, mais il avait marqué le jeune homme. Il n'avait jusqu'à ce jour jamais vu de femme nue, et voila que la première qu'il voyait était l'une des plus belles et des plus exquises qui soit.

Il ne respirait plus. Bien que la jeune femme se soit retournée, le souvenir de la vision qu'il avait eu hantait l'esprit du jeune homme. Savait-elle l'effet qu'elle lui avait produit? L'avait-elle voulu? Le jeune homme l'ignorait.

Soudain il revint au présent, respira un grand coup, et cligna des yeux. Combien de temps était-il resté figé ainsi? Il l'ignorait. Mais il sentait quelque chose d'étrange dans son corps. Quelque chose le gênait. Il baissa la tête et remarqua une portubérence dans son pantalon. Son entre-jambe était gonflé. Par Kÿria, qu'est-ce qui lui arrivait? Ne voulant pas que la jeune femme remarque ce changement, il s'assit sur le lit, et évita de regarder la jeune femme.

Sa voix le tira de ses pensées et il se retourna de nouveau vers elle. Il tentait de la regarder dans les yeux, ne voulant pas penser à la poitrine de la jeune femme, dissimulée sous l'eau. Mais le souvenir de la vision revint. Bandant toute sa volonté, il se concentrait sur les paroles de la jeune femme, mais rien n'y faisait, la vision revenait toujours. Il se rendit compte qu'il transpirait, et avait du mal à respirer. Il voulait ne plus regarder la jeune femme, mais il ne pouvait détacher son regard d'elle. Il espérait tout comme il craignait qu'elle ne lui révèle une fois encore la nudité de sa poitrine. Il déglutit péniblement, tentant de retrouver la force de parler.

"Je..."

Il n'arrivait pas à réfléchir. Et sa voix était basse, si basse qu'elle n'avait pas entendu qu'il avait tenté de répondre. Il se déplaça sur le lit, et à son extrémité, afin d'être près du bain. Il était encore plus difficile de se concentrer d'ici. Pourquoi s'être rapproché? Tentant de reprendre sa respiration, il baissa les yeux et se risqua une nouvelle fois à repondre.

"J'ai... vécu toute ma vie chez les Sylvains. Je suis.... un Sylvain. Aussi me dois-je de ressembler le plus possible à mon peuple. J'ai beau avoir des traits grossiers, et moches, et savoir que je serais jamais aussi fin et délicat qu'eux, je veux leur ressembler oui. Parce que c'est mon peuple."

En disant ces derniers mots il avait redressé la tête et plongé son regard dans celui de l'elfe. Il déglutit péniblement. Il tremblait comme une feuille, incapable de contrôler son corps. Il était éffrayé. Mais il ressentait aussi autre chose, une chose qui ne lui était pas familière. Du désir. Il voulait être près de cette femme, pouvoir toucher ce corps parfait, revoir la vision enchanteresse de tout à l'heure. Il ne se reconnaissait pas dans ces pensées. Que lui arrivait-il bon sang? Lui avait-on jeté un sortilège?

N'y pouvant plus, il demanda péniblement à la jeune femme :

"Pourriez-vous vous retourner s'il vous plait? Le temps que je rentre dans le bain?"

Que faisait-il? Qu'était-il sur le point de faire? Il l'ignorait. Il avait suivit une sorte d'instinct, un instinct primal et bestial qui le dévorait de l'intérieur. Jusqu'où allait-il le conduire? Et jusqu'où Eldis le suivrait-il?
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
Révérie

Nombre de messages : 1856
Âge : 33
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeMar 19 Fév 2008 - 21:05

Le jeune homme était gêné, terriblement gêné. Pourtant la belle demi elfe ne s’en rendait pas compte, était t’elle naïve a se point ? Bien plus encore, car élevée au milieu d’homme qui n’avait jamais porté la main sur elle tout ceci était normale âpres tout non ? Attendant l’humain elle le regarda s’approcher et l’écouta avec attention. Ainsi c’était bien ce qu’elle pensait et il tentait en vint de leurs ressembler. Perte de temps et d’énergie jugea t’elle. Enfin il était libre de tenter de devenir comme eux, qui sais ? Y arrivait-il un jour.

Puis le voila à nouveau tout penaud, elle le remarqua bien sur cette fois si puisqu’elle le regardait attentivement. Qu’avait-il ? Prenant ses cheveux elle les noua rapidement en une natte grossière qu’elle remonta ensuite en une sorte de chignon étrange. Voila qu’as nouveau il lui parle, enfin décidé à la rejoindre. Mais voila, il lui demandait de se retourner le temps qu’il la rejoigne dans l’eau. Pourquoi voulais-t-il donc qu’elle se retourne ? Haussant les épaules elle se redressa, dévoilant jusqu’as ses hanches hors de l’eau et le reste de son corps par la transparence de cette dernière pour se mettre sur ses genoux et se retourner, puis s’asseyant sur ses jambes en demandant.

« Je vous rassure, pas la peine d’être pudique en ma présence. J’ai grandit entourée uniquement d’homme et ne suis ni gênée par leurs présence et totalement habituée a leurs corps bien que jamais je n’ai eu de compagnon. Ils étaient pour moi d’avantages des frères et des pères et cela aurait été terriblement gênant pour moi d’avoir des sentiments autres pour eux. … »

Mais alors qu’il se dévétissait elle tourna légèrement le visage pour le regarder... Pourquoi était t’il si intriguée de ce qu’elle connaissait déjà ? Ce que ses yeux capturaient elle ne le dit point mais se retourne hâtivement, le visage terriblement empourprée et en même temps amusée. Il était si gêné pour une réaction qu’elle pensait plus que naturel et totalement incontrôlable. Puis l’eau monta d’un niveau, et une seconde passant dans le bac d’eau de manière timide et une fois qu’elle le sentie bel et bien dans l’eau elle se retourna en souriant et se penchant un peu du bac elle prit le savon posé non loin et se retournant sans prendre compte de ce qu’elle dévoilait ou non elle lui dit simplement.

« Pas besoin d’être aussi perturbé par ma présence voyons… »

Elle-même avait chaud, mais n’était ce pas simplement a cause de l’eau ? Contrairement a Eldis la jeune femme ne cherchait pas à comprendre ses propres désirs et réactions elle préférait ne pas penser a quoi que se soit.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeMer 20 Fév 2008 - 13:08

Eldis attendit que la jeune femme se retourne pour pouvoir se déshabiller. Il aurait pensé qu'elle se retournerait tout simplement dans le bain, mais non. Elle se redressa, révélant toute la splendeur de son corps nu au jeune homme, avant de se retourner. Eldis se serait sans aucun doute assis s'il ne l'était pas déja. Le désir qu'il avait pour elle augmenta. Son corps le brûlait, le faisant transpirer, haleter et glonfler son entrejambe. Il se sentait glisser à la limite de la folie. Il voulait se rapprocher de cette femme, et s'enfuir en même temps. Des sentiments contradictoires. Tout comme celui de vouloir respecter l'intimité de l'elfe mais d'accepter pourtant de la rejoindre dans le bain. Cela n'avait aucune logique. Il ne se comprenait plus.

Il écoutait la jeune femme protester, répliquant qu'elle n'était pas pudique et nullement gênée par la vision de son corps nu. Sa voix le sortit de son apathie. Elevée dans un milieu de moines, elle n'avait eu aucune raison d'être pudique en leur présence, les considérant comme ses frères ou ses pères. Rien ne pouvait lui arriver. Les humains étaient peut-être pudique après tout? Le milieu dans lequel avait vécue Révérie était exceptionnel, et peut-être certaines notions comme l'intimité et la pudeur avaient-elles du lui échapper. Eldis n'en savait rien.

Il se releva doucement, et commença à se déshabiller. Son corps, à l'image des elfes, était tout en grâce et en finesse. Il privilégiait l'agilité et la souplese à la force brute. Contrairement à la la plupart des hommes, Eldis avait une pilosité moins forte que les autres. Ses poils sur les bras et le torse étaient fins, quasi-inexistants. Une étrangeté pour un humain selon ses parents. Ses jambes, elles, n'avaient pas ce problème de pilosité. Mais cela ne pouvait se voir. Tout comme son menton, Eldis se rasait le corps, si bien qu'on l'aurait presque pris pour celui d'un elfe.

Son bras gauche par contre était différent du reste de son corps. Il portait une énorme marque de brûlure, du poignet jusqu'à l'épaule, recouvrant tout le bras, comme s'il eut été plongé dans le feu, à ceci près que sa main n'avait pas été touchée. Personne n'avait pu lui expliquer ce mystère. Tout ce qu'il savait, c'était qu'un feu surnaturel lui avait fait cette marque. Dragon, Mage, Feu démoniaque, personne ne pouvait répondre à ce mystère. Il espérait que les mages de Diantra pourraient le renseigner.

Une fois déshabillé, il se glissa dans le bain. Sa chaleur lui fit du bien, délassant ses muscles. Révérie se retourna et se mit en face de lui. Elle prit le savon, dévoilant une nouvelle les merveilles de son corps, enivrant de plus en plus les sens d'Eldis. Ce dernier se retourna pour permettre à la jeune femme de lui frotter le dos. Le contact des doigts de la jeune femme sur sa peau lui procurait un plaisir insensé. Il aimait ce contact, aurait voulu qu'il s'étende à tout son corps. Il se rendit compte que la jeune femme lui avait parlé.

"Je suis... désolé si je vous parait pudique, mais on m'a appris à respecter la pudeur et l'intimité des femmes. Je ne pensais pas, que ces principes vous étaient inconnus."

Les doigts de la jeune femme continuaient de frotter son dos, augmentant petit à petit le désir qu'avait Eldis pour cette femme. Il aurait voulu pouvoir sentir son corps tout entier, ce corps si parfait contre le sien. Il se fit violence pour chasser ces pensées de sa tête et se remit à parler pour tenter de se contenir.

"Nous autres elfes, sommes très pudiques, et l'intimité est une chose sacrée pour nous. Vous avez beau ne pas être gênée...je ne puis m'empêcher de l'être."

En disant cela, il sentait combien cela sonnait faux. Il disait être gêné - ce qui était vrai- , et pourtant il était là dans la bain avec elle. Il ne se comprenait vraiment plus.

Révérie arrêta de lui frotter le dos. Eldis se retourna pour voir la jeune femme lui tendre le savon pour qu'il fasse de même avec elle. Eldis prit le savon et s'exécuta.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
Révérie

Nombre de messages : 1856
Âge : 33
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeMer 20 Fév 2008 - 14:20

La jeune femme sourit, à peine, laissant ses yeux mi-clos et ses joues rosit par la chaleur de l’eau s’exprimer, répondant avec douceur.

« Ils me sont inconnus et puis, je me sent proche de vous pour une raison que je ne comprend pas. Comme si je vous connaissais depuis des années. »

Passant le savon sur la peau avec douceurs elle se surprise elle-même à apprécier se contacte. Il était presque aussi imberbe qu’un elfe, ou plutôt travaillait à cette imberbitée. Elle avait envie de laisser ses doigts vagabonder, ses lèvres se poser sur sa nuque et blottir son corps contre lui. Mais cela elle ne lui dit pas et ne s’exécuta pas non plus, préférant continuer le lavage qu’elle avait entrepris. Elle lui parla un peu pour elle-même se détendre.

« Vous êtes vraiment un humain étrange, votre corps est si partager entre votre race de naissance et celle d’adoption. Les hommes aussi glabres sont rares ou presque inexistant. .. C’est agréable au touché, on sent la texture de ta peau.. Et ta musculature étrangement sèche et souple. »

Rougissant violamant à ses propres propos elle se reprit en toute hâte et toussota.

« Voila, j’ai fini… hum… tenez. »

Elle se retourna, une fois le savon glissé dans la main de l’humain. Elle lui offrit son dos, ses cheveux laissant dégagée jusqu’as sa nuque a la cicatrice disgracieuse. Ses épaules étaient assez larges pour celle d’une femme et son dos finement musclé prouvait bien qu’elle était bien plus dangereuse qu’elle ne pouvait le sembler au premier abord. Ses bras était de la même acabit, finement musclé mais sans en être disgracieux bien au contraire. Elle était à nouveaux assise sur ses propres jambes, se redressant un peu en posant ses mains sur le bord elle lui offrit à laver jusqu’as ses reins. Toute sa peau était d’une blancheur maladive, pourtant cette dernière était si chaude… Elle sentait les mains de l‘humain vagabonder avec le savon sur sa peau, faisant naitre des frissons en plus des étranges idées qui lui prenait le ventre tout autant que l’esprit.

Puis elle le laissa finir par les épaules et se rassise dans l’eau, sentant le souffle de l’humain si proche, le sien s’en trouva plus chaud, plus profond. Posant son regard sur sa propre poitrine elle fut surprise de voir une réaction qu’elle jugea anormale. D’ailleurs cela n’arrivait-il pas quand elle avait froid ? Elle était loin de frissonner de la morsure du froid mais plutôt de celle d’une chaleur douce et apaisante tout en étant aussi terriblement éveillant. Voila, éveillant c’était le mot, éveillant ses sens, son touché, son ouïe. Elle écoutait la respiration étrangement attirante de l’humain tout comme le rythme de son cœur qui tambourinait à tout rompre dans sa poitrine. Le souffle de l’humain se rapprocha de sa peau, et le contacte des lèvres de se dernier la fit chavirée, comment était ce possible ? Un simplement humain, il ne fallait pas… Non … Non… non…

Se retournant doucement pour le regarder elle sentait son cœur battre au même rythme que celui de l’humain tout en approchant son visage de celui d’Eldis. Le contacte des lèvres fut doux, apaisant et délicat. Elle cessa toute réflexion en cet instant même… Le jeune humain lui offrait là son premier baisé. Premier d’une sans doute plus longue lignée. Elle avait perdu toute réticence ou presque murmurant juste une seconde entre les lèvres de l’humain son prénom dans toutes les sonorités elfique les plus parfaite comme si elle n’avait jamais quittez se pays sachant très bien que l’humain ne pourrais qu’apprécier d’entendre son prénom prononcé de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeMer 20 Fév 2008 - 18:06

Alors qu'il prenait le savon, il repensait aux paroles de l'elfe. Tous deux se sentaient proches l'un de l'autre. Ils ne connaissaient pratiquement rien l'un de l'autre, et pourtant ils se sentaient si proches. Eldis avait pensé être le seul à ressentir cela. Il se trompait.

"Moi aussi, je partage ce sentiment."

La jeune femme se retourna et il commença à lui laver le dos. Il descendit jusqu'au bas des reins, se retenant difficilement d'aller plus loin, et remonta aux épaules. Ses doigts passaient sur le corps parfait de l'elfe, carressant sa peau, et procurant un plaisir immense au jeune homme. Ce qu'il avait ressentit lorsqu'elle lui avait lavé le dos n'était rien face à ce qu'il ressentait maintenant. Il avait envie de la caresser tout entière, de passer ses mains sur sa poitrine, son visage, sur tout son corps. Il sentait monter en lui une envie folle de poser ses lèvres sur ce corps si parfait.

Eldis secoua la tête, s'obligeant à se contenir. A quoi pensait-il enfin? C'était une elfe, et lui un humain, un mortel! Il ne pouvait y avoir d'avenir entre eux!

Mais alors les paroles de la jeune femme résonnèrent dans sa tête, balayant tout autre pensées. Ses compliments sur son corps, sa musculature... et elle l'avait de nouveau tutoyé! Il tremblait d'excitation, et de désir. Il n'arrivait plus à se contenir. Il haletait, respirant par la bouche, ses narines ne lui fournissant pas assez d'oxygène. La jeune femme était si proche...

Doucement, son visage s'approcha de l'épaule de la jeune femme. Il ne pensait plus à rien. Son instinct le guidait. Doucement, il se rapprochait de plus en plus, jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'à un centimètre à peine. Là, après une seconde d'hésitation, il déposa un baiser sur son épaule.

Elle se retourna, le regardant droit dans les yeux. Avait-il été trop loin? Il vit alors son visage s'approcher du sien. Il approcha le sien, et leurs lèvres se pressèrent. Ce contact était si merveilleux. Tout comme à Révérie, c'était là son premier baiser, mais ça il l'ignorait. Plus rien ne comptait que la jeune femme, et ses lèvres si délicieuses.

Il l'entendit mumurer son nom, avec cet accent elfique dont elle avait preuve tout à l'heure. Il aimait l'entendre parler ainsi. A son tour il murmura dans sa langue :

"Rév..."

Puis il passa ses mains dans le dos de la jeune femme, et l'ammena doucement près de lui. Leur corps se touchèrent, enivrant d'autant plus Eldis. Il pouvait sentir la poitrine de la jeune femme sur son torse, et son coeur battre à l'intérieur au même rythme effréné que le sien. Il regarda un moment la jeune femme droit dans les yeux. Il sentait son souffle sur son visage, le chatouillant doucement. Il aimait la sensation que cela lui procurait. Il prit délicatement le visage de la jeune femme entre ses mains, et l'embrassa passionnement.

Ses mains descendirent, explorant ce corps si magnifiquement sculpté. Elles passèrent dans son dos, puis sur ses fesses, avant de remonter sur ses bras. Il sentait la jeune femme faire de même, ses mains lui parcourant tout le corps.

Doucement il détacha ses lèvres des siennes, les fit descendre embrassant les joues de la jeune femme, puis le menton, le cou et la poitrine. Il ne savait pas ce qu'il faisait. Ces gestes lui venaient tout naturellement, sans qu'il les ait appris. Mais il ne s'en rendait pas compte. Il ne pensait qu'à la jeune femme dans ses bras. Rien d'autre ne comptait.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
Révérie

Nombre de messages : 1856
Âge : 33
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeMer 20 Fév 2008 - 18:53

Les mains du jeune homme papillonnaient sur son corps avec légèreté, douceur, comme si il découvrait pour la première fois le corps d’une femme. Sa respiration se faisait tout comme son égo par la bouche, l’air lui manquait, elle sentait même une impression étrange de chaleur jamais ressentie avant. Pressée corps contre corps elle sentait quelque chose qui l’intriguait un peu, une raideur en son bas ventre qui n’était en rien avoir avec elle mais avec Eldis. C’était étrange, elle n’aurait su dire de quoi il s’agissait mais elle ne s’en formalisa pas, préférant embrasser avec fougue l’humain tout en découvrant elle-même la texture ferme et douce à la fois de la peau masculine.

Ses mains vagabondaient dans le dos, sur les épaules, l’une remonta au visage, l’autre pris l’initiative de descendre au creux des reins puis position victorieuse dur l’une des femmes, appuyant légèrement sur la peau pour inciter Eldis a se coller plus encore a elle, d’où venait ses envies de le sentir plus proche, encore et encore ? Mais voila que son compagnon de tendresse s’écarta d’elle, embrassant l’une de ses pommettes rougit par le désir, puis le menton, il musarda la gorge de baiser qui lui firent lâcher un soupir de bien être en la forçant a étirer la gorge pour lui offrir d’avantage de matière a ses lèvres. Mais le chemin qu’il traça ensuite fut tout autre, venant embrasser de manière gourmande la poitrine, opulente sans en être lourde, de la jeune femme.

Le simple contacte des lèvres sur cette dernière arracha un gémissement a la belle métisse qui vint bien vite mettre une de ses mains prés de sa bouche pour en mordiller deux doigts pendant que l’autre trouvait refuge dans les cheveux de son tendre humain. La langue de se dernier lui arracha d’autre gémissement qu’elle tenta de camoufler honteusement avec des doigts en les mordant presque. Elle le força à se redresser pour être a sa hauteur et a nouveau l’embrasser comme jamais, mêlant sa langue au contacte de leurs lèvres et en plaquant leurs torses l’un a l’autre tout en décollant leurs hanches et elle se risqua a plonger la main au creux du ventre de l’humain ou sa question en suspend trouva une réponse toute simple qui la fit s’empourprer au plus haut point. Caressant du bout des doigts, explorant… elle sentait son corps de plus en plus brulant. Le frémissement et gémissement a peine audible du jeune homme exacerbait ses sens et elle sentie une vague fougueuse l’envahir.

Cette sensation lui rappelle quelque chose, bien trop féroce, sauvage et avant qu’elle ne s’en soit rendu compte avant elle avait griffée l’épaule de l’humain. Elle savait qu’elle ne devait plus ouvrir les paupières sans quoi Eldis la haïrait sans l’ombre d’un doute. S’écartant doucement de lui en baissant la tète elle dit simplement.

« Pardonne moi Eldis, mais… je… je… j’ai prononcée mes vœux et je… ne puit. »

Menti t’elle comme un aveu qu’elle voulue timide. Mensonge à demi vrai elle avait prononcée ses vœux mais pas celui de chasteté. Elle avait envie de le coller contre le mur et de l’aimer comme une drow l’aurait fait mais elle s’y refusa tant que son esprit était encore assez présent pour qu’elle ne le tue pas. Elle l’embrassa tendrement et se releva pour sortir du bac en restant dos a lui, elle ouvrit lentement les yeux. Rouge, tout était rouge, elle le sentait, son sang drow bouillait dans ses veines et elle ne savait plus quoi faire. Cela s’apaisa doucement, le permettant d’as nouveau s’exprimer en remettant son armure.

« Je… je suis désolée, haïssez moi, détestez moi tout votre soul si il le faut mais pardonnez moi…»

Elle ne dit plus rien, venant prendre place au sol et s’adossant au mur pour tenter de se contrôler et de se calmer. Serrant ses poings et les appuyant sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeSam 23 Fév 2008 - 11:18

La douleur surprit Eldis, le faisant grogner sous le coup de la surprise. Il mit une seconde avant de comprendre que c'était Révérie qui le lui avait infligée. Il sentait la jeune femme s'écarter, aussi voulut-il la regarder, mais elle baissa la tête. Eldis baissa la sienne pour la regarder et vit qu'elle avait les paupières closes. Que lui arrivait-il?

Alors elle se mit à parler, et il comprit en l'entendant qu'elle mentait. Il pouvait remarquer son hésitation, comme si elle cherchait une excuse valable à lui fournir. Elle avait prononcé ses voeux. De quels voeux parlait-elle? Cette notion était étrangère à Eldis, ne connaissant pas les obligations des prêtres et des moines. Qu'était-ce donc que des voeux?

Eldis n'en savait rien. Tout ce qu'il savait, c'était qu'elle mentait pour ne pas lui dire la véritable raison de son refus d'aller plus loin. Il pouvait voir qu'elle tremblait, serrant les paupières de toutes ses forces. Pourquoi? Pourquoi fermait-elle les yeux? Ne pouvait-elle suporter de le voir? Etait-ce parce qu'elle l'avait griffé? En avait-elle honte?

Il voulait lui demander des explications, mais la jeune femme l'embrassa tendrement avant de sortir du bain. Eldis sortit aussitôt, ayant peur qu'elle ne s'enfuit. Il s'habilla en vitesse, oubliant la douleur de son épaule. Il était effrayé à l'idée qu'elle s'enfuit juste pour une griffure, mais quelque chose lui disait qu'il y avait autre chose.

Il entendait la jeune femme le supplier de lui pardonner. La peur lui ensserrait les entrailles. N'ayant que son pantalon il se retourna et vit la jeune femme s'asseoir contre le mur et serrer les poings. Il courrut vers elle, manquant de tomber à cause de l'eau par terre, et s'agenouilla près de l'elfe. Ses vêtements lui collaient à la peau, à cause de l'eau et du sang qui coulait doucement de son épaule. Mais il s'en fichait complètement. Seul comptait la jeune femme.

Inquiet il la regarda. Elle serrait toujours les paupières. Elle semblait en pleine lutte contre quelque chose, mais il ne savait pas contre quoi elle luttait.

"Rév... Rév, que se passe-t'il? Explique-moi, je ne comprends pas! De quels voeux parles-tu?"

Il ne se rendit pas compte qu'il parlait en elfique. Il était trop effrayé pour cela. Il ne savait de quoi il avait peur. De la perdre? Qu'elle ait un malaise et qu'il ne puisse l'aider? Qu'elle ne s'en veuille pour ce qui était arrivé dans le bain? Il l'ignorait. Il prit son visage entre ses mains et lui tourner la tête vers lui.

"Rév, regardes-moi. Je t'en prie regardes-moi! Dis-moi ce qui t'arrive s'il te plait! Je veux t'aider mais si tu ne me dis rien je ne peux rien faire! Alors je t'en supplie, dis-moi ce qui ce qui se passe!"

L'émotion commençait de le submergeait. Il ne portait plus ce masque sur son visage, ce masque si caractéristique des elfes. L'inquiétude se lisait sur son visage. Il attendait, tout tremblant que la jeune femme veuille bien répondre à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
Révérie

Nombre de messages : 1856
Âge : 33
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeSam 23 Fév 2008 - 12:06

Il sortie du bain presque en même temps qu’elle et s’habilla tout comme elle l’avait fait a la vas vite. Elle le savait surement parce qu’elle n’était pas sourde, et qu’il n’était pas discret non plus. Une fois assise elle espérait qu’il l’oubliera un moment et lui en voudrais, voir même lui ferait la tète durant un certains temps mais non. Rien de tout ça ne vint. Elle avait peur, si peur qu’il se rende compte qu’elle n’était pas aussi douce qu’il le croyait et surtout pas aussi amicale. Mais il lui prit le visage dans ses mains, l’incitant à ouvrir les yeux, a lui expliquer, a tout lui dire. Elle avait si peur qu’il s’enfuie en voyant cette tare génétique qui avait sur elle une emprise incroyablement forte.

Puis doucement elle se résolue, laissant doucement ses paupières s’ouvrir et laisser couler une larme sur sa joue elle dévoila son regard le plus haïssable qui soit. Les prunelles si claires c’était teintées de rouge, d’un rouge sang furieux et haineux. La folie qui prenait place dans ses yeux ne faisait aucun doute sur sa provenance drow et aurait fait fuir n’importe quel humain. Mais Eldis n’était pas n’importe qui. Elle ne voulait pas qu’il la fuie comme la peste et qu’elle ne puisse plus se blottir dans ses bras. Doucement sa voix s’éleva et elle répondit d’un ton à la fois au bord du gouffre et terriblement calme et sur d’elle.

« Tu ne peux m’aider Eldis, je ne suis qu’un monstre, une hérésie créé par deux fous et je dois en subir les assauts de mon sang drow. Mais tu le vois, je ne le contrôle pas du tout, je t’ai blessée, j’ai fait coulée ton sang alors que je ne voulais que t’offrir toute ma tendresse. »

Elle reprit son souffle, une autre larme s’échappa sur sa joue pour mourir sur le coin de sa lèvre.

« Mais tu l’as vue, je ne peux même pas te l’offrir, je ne peux qu’écouter un instinct prima et destructeur alors que je ne le veux pas. Si je devais te faisait du mal je préférerai plutôt perdre la vie que de t’infliger la moindre souffrance. Je ne comprends pas pourquoi je ressens cela pour toi Eldis, mais je ne veux pas être cause de ton malheur. »

Doucement elle caressa la joue de l’humain, son regard changeait doucement, lentement et de manière presque imperceptible. Elle avait gâchée le moment qu’elle avait sans doute jugée sur le coup comme le plus agréable de sa vie. Qu’allait-il faire à présent, l’insulter, elle la sale métisse ? Ou bien compatir ? Peut être simplement prendre peur… qui sais, seul Eldis répondra a ses peurs finalement. Lui laissant le temps de digérer la nouvelle elle sentait son cœur battre a nouveau comme si il cherchait à sortir de sa poitrine, mais plus pour les mêmes raison, ce n’était rien d’autre que de la peur.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeSam 23 Fév 2008 - 14:19

Lorsque la jeune femme ouvrit les yeux, le sang se glaça dans les veines de l'humain. Deux yeux rouges le regardaient, pleins de haine et de fureur. Il ne s'était pas attendu à ça. Il avait pensé qu'elle ne le regardait pas par culpabilité, ou pour qu'il ne la voie pas pleurer. Mais ce qu'il voyait là, de la haine pure, il ne pensait la voir dans les yeux de la jeune femme. Il déglutit péniblement mais ne bougea pas d'un pouce, trop troublé pour le faire.

S'il avait rencontré des Drows, il aurait sans aucun doute pris peur, ou haï la jeune femme. Mais n'en n'ayant pas encore rencontré, il ne pouvait appréhender toute l'ampleur de ce qu'il voyait. Il ne comprenait pas ce qu'il voyait. Pourquoi ces yeux d'un blanc immaculé étaient-ils devenus rouges sang?

Une larme coula sur ses mains. Révérie pleurait, lui expliquant la raison de son comportement. C'était son sang Drow lui avait agir de la sorte, faisant ressurgir des instincts meurtriers enfouis au plus profond d'elle-même. Elle n'avait jamais eu l'intention de lui faire du mal. Elle aurait préféré en mourrir, lui assura-t-elle.

Le coeur d'Eldis se serrait, troublé. Cette jeune femme à l'apparence si pure, si innocente, renfermait en son sein un démon, un monstre assoifé de sang. Etait-ce ce qui s'était passé sur le marché? Ce malaise avait-il été provoqué par son sang Drow?

Il n'avait pas bougé, pas remué pendant tout le temps qu'elle lui parlât. Ses yeux, rivés sur ceux de Révérie, témoignaient du conflit qui se livrait à l'intérieur du coeur du jeune homme. Ses yeux, plus que ses paroles, faisaient peur à Eldis. Il ne savait pas quoi faire. Il voulait à la fois s'éloigner d'elle, de peur qu'elle ne le tue, et à la fois la serrer dans ses bras.

La main de la jeune femme se posa sur sa joue. Ce contact, si doux, si chaud, si chaleureux, plein de tendresse pour lui, fit augmenter son malaise. Que devait-il faire? Il n'osait décoller ses yeux du regard meurtrier de la jeune femme, pourtant, aprèc un effort surhumain, il baissa la tête et ferma les yeux.

Ne plus les voir, fit disparaitre une partie du malaise d'Eldis. Il pouvait sonder son coeur sans crainte. Fouillant, creusant au plus profond de son coeur, il chercha la réponse à son dilemne. Devait-il fuir la jeune femme de peur qu'elle ne le blesse ou tue un jour? Ou bien rester auprès d'elle, la soutenant du mieux qu'il pouvait?

La réponse apparut. Un sentiment, plus fort que tous les autres, brillait au fond de son coeur. Ce sentiment était sa réponse. Prenant son courage à deux mains ouvrit des yeux pleins de détermination, et regarda de nouveau la jeune femme droit dans les yeux, soutenant son regard.

Il n'avait plus peur de lui. Il ne devait plus avoir peur de lui. Il approcha son visage de la jeune femme et l'embrassa tendrement tout en pleurant. Cette passion qu'il éprouvait pour la jeune femme... elle était plus forte que sa peur, plus forte que la peur de se voir blessé par elle. Il voulait rester auprès de cette femme, qu'importait les risques!

Se dégageant des lèvres de la jeune femme, il posa son front contre le sien et murmura :

"Je te pardonne Rév. Tu n'es pas un monstre. Tu es une victime, une prisonnière, et je vais t'aider. Je ne sais pas comment mais je trouverais le moyen de te libérer de cette folie, je te le promets. Je resterais près de toi qu'importe les risques."
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Révérie
Ancien
Ancien
Révérie

Nombre de messages : 1856
Âge : 33
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeMar 26 Fév 2008 - 10:42

Il se montrait si doux, si doux malgré la peur qui lui enserrait le ventre et l’esprit. Elle sentait toute les craintes de l’humain à travers ses yeux et pourtant, elle ne voulait pas du tout que cela se passe ainsi. Quand il clos ses paupières elle ne compris trop bien qu’il faisait cela pour réfléchir, elle attendait la chute du couperet tout en réfléchissant elle-même. C’était un humain, un simple humain, et elle s’était promit de ne lus s’attacher a ses créatures éphémère, qui tel un papillon de nuit ne vie qu’un jour pour un elfe qui a devant lui toute l’éternité.

Quand il releva son visage et l’embrassa cela apaisa la jeune femme, ses yeux comme si une vague intérieur s’y engouffrait se virent redevenir de plus en plus clair, la crise était finie. Il lui avoua ensuite qu’il lui pardonnait et qu’il ne fuirait pas devant elle, a cela elle se sentit bien mieux et pu enfin répondre avec tout son esprit.

« Mais il y a un mais a cela Eldis, ne le sais tu donc pas ? Je suis immortel par le temps et toi mortel… enfin, la n’est pas la question. Demain nos routes se séparerons, nous avons tout deux une mission, une fois celle-ci accomplie, nous verrons bien de quoi il retourne. Je pense bien que ce temps séparez nous sera profitable pour tout deux réfléchir et pour moi m’apprendre à me maitriser un peu plus. Quand nous nous retrouverons nous serons capables de prendre une décision. »

Doucement elle embrassa a nouveau Eldis, ne comprenant pas pourquoi elle recherchait le contacte de ses lèvres avec autant de tendresse mais elle ne voulait plus réfléchir et doucement elle reprit.

« Je dois méditer Eldis, pour me reposer un peu de ses événements. Cela fait deux jours entier que je n’ai pas eu le plaisir de dormir. »

Bien sur cela relevait de son entrainement, mais le corps ne supporte pas tout, c’était peu être aussi pour cela qu’elle avait si facilement perdu son contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Eldis Gil-Assan
Ancien
Ancien
Eldis Gil-Assan

Nombre de messages : 2317
Âge : 34
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitimeMar 26 Fév 2008 - 12:37

Eldis regarda de nouveau la jeune femme dans les yeux. Ils avaient retrouvés leur couleur habituelle, ce blanc nacré avec des reflets bleus, ce regard si doux qui faisait tant chavirer le jeune homme. Mais les paroles de la jeune femme lui jetèrent un couteau dans le coeur.

Elle voulait qu'ils se séparent. Elle lui évoqua alors ce démon, ce ver qui le rongeait depuis des années, cette tare qu'il avait et qui l'avait forcé à quitter son foyer : sa mortalité. Il l'avait oublié. Depuis plusieurs semaines il avait oublié cette peur qui le torturait. Il n'avait pensé qu'à Diantra et à ses réponses qu'elle apporterait. Et une fois arrivé à la capitale, il n'avait plus pensé qu'à Révérie. Ce qu'il ressentait pour elle lui avait fait oublier cette frontière, ce gouffre qui les séparaient. Comment avait-il pu l'oublier? Comment oublier cette chose qui le dévorait depuis des années? Ou bien maintenant s'en fichait-il?

Il était bouleversé. Elle avait raison. Mieux valait se séparer pour faire le point. Cela lui permettrait de savoir ce qu'il voulait vraiment, et elle de se maîtriser. De plus, leurs routes étaient destinées à se quitter pour le moment, chacun ayant une mission spécifique, une quête à accomplir. Lorsqu'ils se retrouveraient, ils aviseraient.

La jeune femme l'embrassa une dernière fois, et Eldis lui rendit son baiser, redoutant qu'il soit le dernier qu'il recevrait de cette femme. Doucement il se releva et regarda la jeune femme.


"Tu as raison, mieux vaut nous séparer pour le moment. Quand j'aurais trouvé ce que je cherche, je laisserais un message à l'auberge à ton intention. Fais-en de même si tu veux bien, et comme ça, nous saurons que chacun d'entre nous aura accompli sa quête, et l'on pourra se revoir, et décider quoi faire."

Il se dirigea doucement vers la porte de la chambre et mis sa main sur la poignée.

"Reposes-toi. Je vais revenir dans un moment. J'ai quelque chose à demander au patron de l'auberge."

Il sortit de la chambre non sans avoir adressé un sourire rassurant à Révérie. Il descendit les escaliers, dissimulant son chagrin derrière un masque imperturbable. Il arriva en bas et constata que l'auberge était presque vide. Le majorité des clients étaient partis se coucher. La patron le vit et s'approcha de lui.

"Messire, vous êtes là! Tant mieux, je voulais vous parler."

Intrigué, Eldis regarda le gérant et lui demanda :

"-Oui? Que puis-je pour vous?
-Vous devez partir!
-Je vous demande pardon?
-Partez d'ici! Vite!"

Eldis ne comprenait pas. Que se passait-il enfin?

"-Pourquoi dois-je partir?
-Des hommes vous cherchent messire. Ils sont venus vous demander mais je leur ai mentit en disant que vous n'étiez pas là. Je ne sais pas ce qu'ils vous veulent, ni qui vous êtes et ce que vous avez fait, mais je ne veux pas d'histoire, alors partez d'ici, je vous en prie!"


Le sang se glaça dans les veines d'Eldis. On le cherchait! Probablement ceux qui avaient engagés la bande d'assassins qui avait tenté de le tuer sur la route. Ils savaient qu'il était en ville! Il avait trop trainé!

Il s'apprêtait à lui assurer qu'il partirait lorsqu'il repensa à Révérie. Il ne pouvait pas l'abandonner, pas sans lui avoir dit adieu. Mais il n'avait pas le choix. En restant il la mettait en danger, elle comme tout ceux dans l'auberge. Il ne pouvait la mêler à son problème. Il regarda le patron de l'auberge et lui demanda :


"-Avez-vous du papier et de l'encre?
-Oui, j'en ai mais pourquoi....
-Donnez m'en s'il vous plaît. Il faut que j'écrive une lettre et ensuite je partirais.
-Et la jeune femme?
-Ils n'en ont pas après elle, juste après moi."

Eldis paya généreusement le gérant, pour le dédomager de sa peine et ce dernier fila lui fournir de quoi écrire. Il revint ave du papier, une plume et de l'encre, ainsi qu'avec le manteau de Révérie. Elle l'avait oublié sur la chaise.

"Merci"

Il s'installa sur une table et se mit à écrire deux lettres, l'une pour Révérie, l'autre pour ceux qui le cherchaient. En hâte il prit le manteau de la jeune femme et les lettres, et remonta dans la chambre. Révérie était assise sur le sol, plongée en pleine méditation afin de récupérer ses forces. Eldis posa son manteau sur le lit avant d'aller prendre ses armes et sa besace. Puis il posa la lettre entre les genoux de la jeune et la regarda une dernière fois. Il n'avait pas voulu qu'ils se séparent de cette façon. Il espérait qu'elle comprendrait en lisant la lettre. Déposant un baiser sur ses lèvres il murmura en elfique :

"Adieu Rév."

Puis il sortit, sans un regard en arrière et quitta l'auberge. Il marcha dans la rue, prenant garde de n'être pas suivi. Il faisait nuit et tout était tranquille mais il fallait pas quitter sa garde. Méfiant, il pris la direction de la cathédrale, le coeur en pièce et l'âme plus troublée que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://odyon.spaces.live.com/
Contenu sponsorisé




Enfin arrivé! (suite) Empty
MessageSujet: Re: Enfin arrivé! (suite)   Enfin arrivé! (suite) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin arrivé! (suite)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin arrivé! (suite)
» Zorro est arrivée... sans se presser.
» Suite de l'arrivé d'une pauvre Neko (hentaï)
» [Mariage de Bozal et Babak] Arrivée des convives
» Suite aux attentats du 13 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Diantra-
Sauter vers: