Partagez
 

 Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm

Aller en bas 
AuteurMessage
Emma de Sainte Berthilde
Humain
Emma de Sainte Berthilde

Nombre de messages : 39
Âge : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeDim 2 Jan 2011 - 20:15

Le Voile s’en était allé et avec lui, la peur des hommes. Nuls ne savaient réellement ce qui l’avait provoqué mais tous soupiraient après des heures bien sombres. Emma pouvait enfin se concentrée sur ses terres et les ravages qu’avaient provoqués cette absence de soleil. Ses terres si riches, si fertiles, mises a nue. La famine pointait le bout de son doigt crochu et la jeune marquise ne savait si cela était de bon aloi. Chaque jour, les prêtres de Kyria priait la déesse éternelle de leur accorder sa bénédiction et, au bout du chemin, se profilait une demande d’aide sans doute inévitable.

A vrai dire, Emma ne savait guère quoi faire, ses greniers suffiraient a peine a nourrir les Berthilois, alors que dire des autres avec lesquels le commerce s’avérait fleurissant. Serait elle obligé de réduire le volume de ses ventes ? Sans doute oui, ce qui serait tout de même un manque a gagner catastrophique. A moins bien sur de trouver une solution.

Son voyage vers Odélian se fit sous des auspices plus sereins que la première fois, les routes étaient redevenues un peu plus sures sans l’être tout fois totalement, son escorte était tout de même plus réduite que lors de sa visite en Arétria mais néanmoins efficace. Encadré par une dizaine de ses chevaliers les plus loyaux, elle voyageait en menant grand train en direction du Comté fromagé. Intérieurement, elle se demandait si elle aurait le plaisir de croiser de nouveau la route de Thibault de Rochefort, tout en se disant que cela était fort peu probable, mais le destin pouvait s’avérer capricieux elle en savait quelque chose. Cette fois, la dissimulation n’était pas de mise et sa calèche arborait ses armoiries ainsi que le plastron de son escorte, nul ne pouvait ignorer qui parcourait les routes de la Péninsule.

En vérité, elle appréhendait cette rencontre avec le Comte d’Odélian que l’on disait homme sournois et fin d’esprit. Quelle était la vérité du mensonge ? Difficile a dire, aussi c’était elle décidé a se forger sa propre image en fonction de l’homme qui lui serait présenté. Son arrivée était annoncée pour le couché du soleil, elle arriva deux heures plus tôt. Non pas un désir de déstabiliser, juste que le voyage s’était exceptionnellement bien passé.

Une fois n’est pas coutume, Reynald se chargea de faire annoncer sa maitresse tandis que celle-ci descendait de la voiture en refusant d’un sourire l’aide de l’un de ses chevaliers. Il était encore heureux qu’elle sache descendre de voiture par ses propres moyens n’est ce pas ? D’une main légère, elle effaça des plis dérisoire sur le velours de sa robe d’un bleu profond. Sa mise n’était pas ostentatoire, mais il n’était pas difficile de reconnaitre la qualité du tissus ainsi que l’ingéniosité de la couture. Sans nul doute l’œuvre d’un couturier royal.

Levant son regard dépareillé sur l’imposante façade du château d’Odélian, Emma attendit patiemment que l’on veuille bien la recevoir, malgré ces quelques heures d’avance.
Revenir en haut Aller en bas
Thibault de Rochefort
Humain
Thibault de Rochefort

Nombre de messages : 56
Âge : 44
Date d'inscription : 30/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeDim 2 Jan 2011 - 22:27

Le Voile s'en était enfin allé. Avec lui, une grande partie de mysticisme s'éloignait, même si il y avait encore ce foutu Prophète qui continuait à faire parler de lui. Une ère s'était achevée et une autre commençait, et étrangement, la mort du Seigneur de Rochefort au début du Voile symbolisait avec force cette transition. Transition tragique pour la famille, déjà déchirée par les querelles des deux frères, mal temporisées par la sœur. Il avait bien failli faire tomber son frère. La tentation avait été grande, trop grande sans doute. Quand il s'était retrouvé seul avec Gaucelm, le puissant Comte d'Odelian, quand celui-ci lui avait laissé le choix des circonstances de la mort de son père, il avait été tenaillé entre son honneur et sa jalousie envers ce frère aîné si parfait.

Marion avait-elle pressenti ce qui allait se passer? Sans doute, car elle n'avait pas manqué de mettre son jeune frère en garde contre les manigances du Comte. Elle savait combien Thibault jalousait Loup et sans doute avait-elle eu peur que cela prenne le pas sur son intégrité. Et elle n'avait pas eu tort. Il avait été tenté de céder aux manœuvres du Comte. Personne n'aurait jamais su la vérité, sauf Loup, qui de toutes façons, aurait été condamné à mort pour parricide. Mais Thibault était-il seulement prêt à vivre avec ça sur la conscience? Avec la mort de son frère, de cette façon sournoise? Non, sans doute pas, aussi avait-il reculé, décevant ainsi le Comte qui était pourtant comme un père pour le jeune capitaine.

Ce jour-là, il avait perdu beaucoup : la possibilité de devenir Seigneur d'Assar, l'estime de son suzerain... Il avait conservé son intégrité, mais c'était une piètre consolation, alors que Loup ignorerait à jamais combien sa tête avait été prête de tomber. Ecoeuré, Thibault était resté juste le temps de l'enterrement et était reparti aussi vite qu'il était venu, sans plus adresser la parole à Loup. Marion l'avait enjoint de rester, mais il était resté sourd à ses supplications, de même qu'à celles de sa mère.

Il avait regagné Odelian. C'était ici sa vie maintenant, de même que son foyer. Fier capitaine de l'armée du Comte, il arborait ses couleurs fièrement, de même que son armure. On annonça finalement la Marquise de Sainte-Berthilde, attendue quelques heures plus tard. Le Comte n'était pas là et la Comtesse pas vraiment disponible, aussi Thibault décida-t-il d'accueillir la jeune femme en attendant les maîtres des lieux.

Fringuant dans son uniformes aux couleurs odéliannes, il rejoignit la Marquise, commençant à parler en faisant une révérence, avant même de la regarder.

- "Ma Dame, c'est un honneur de vous recevoir. Au nom du Comte et de la Comtesse, je vous souhaite la bienvenue. Je suis Thibault de R...'

Il s'arrêta net en se redressant, soudain coupé dans son élan en voyant enfin à qui il avait à faire. Son cerveau se mit à fonctionner à toute vitesse : la jeune femme qu'il avait rencontré dans les bois, au début du Voile, était en fait la Marquise de Sainte Berthilde. Il se sentit soudainement complètement ridicule, en se rappelant avec quelle façon cavalière il s'était adressé à elle. Il raffermit sa voix et reprit :

- "De Rochefort, Officier de l'armée Odélianne."

Droit comme un I, il la dominait de toute sa taille et pourtant, il reprit, d'une voix plus basse :

- "Pardonnez-moi mes manières cavalières il y a quelques semaines. Je ne savais pas qui vous étiez."

Il baissa la tête humblement, s'écrasant devant la noble, bien plus puissante que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Emma de Sainte Berthilde
Humain
Emma de Sainte Berthilde

Nombre de messages : 39
Âge : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeDim 2 Jan 2011 - 22:58

Qu’ avait elle songé plus tôt ? Que le destin aimait a se jouer des hommes ? N’en avait elle pas la preuve dès l’instant où elle reconnu les cheveux a la teinte si spéciale de Thibault de Rochefort ? Emma retint un sourire chaleureux. Elle gardait un bon souvenir de leur dernière rencontre, même si celle-ci était teintée d’un léger mensonge. Elle aurait pu, en cet instant, se présenter avec ses nouvelles fonctions, mais, aurait elle passé un aussi bon moment si la bienséance s’était invitée ? Sans doute que non.

Il baissait la tête et cela était dommage, Emma aurait adoré voir la couleur de ses yeux en plein jour. Sa position lui interdisait de lui demander de lever les yeux, ni même de faire preuve d’une quelconque familiarité mal placée. Cependant, elle entendit parfaitement ses excuses.

« Il n’y a pas eu insulte, Messire, donc nul pardon n'est a accordé. »

Elle aurait aimé quémander son pardon a son tour, après tout, la méprise était de son fait, mais cela serait mal venue de sa part, étant donné sa position. Cela dit, elle se promit de le faire plus tard, si elle avait la chance de le voir seule bien sur.

« Ainsi c’est a vous qu’incombe la difficile tache de m’accueillir. J’en suis ravie, mon avance a du prendre de court ces Seigneuries, j’ose espérer qu’elles me pardonneront cet écart. »

Ajouta-t-elle avec un léger sourire amusé, bien loin hélas de ceux qu’il avait put provoquer auparavant. Le protocole demandait une distance courtoise et un ton, sinon chaleureux ou frais, passablement neutre. C’était un exercice difficile parfois pour elle, mais elle s’en tirait a merveille, n’ayant pas le choix. Quand au fait que ce ne soit pas Gaucelm d’Odélian lui-même qui l’accueille ne la vexa pas. Arrivée en avance sur l’horaire convenu rendait difficile la préparation de son séjour.

Son regard cessa de chercher celui du Capitaine pour se poser sur Reynald, passablement surpris aussi.

« Serait il possible d’indiquer a ma garde un endroit où elle pourrait se reposer ? Nous avons mené grand train et, même si elle n’en montre rien, elle est épuisée. »

Le Capitaine de sa garde inclina légèrement la tête en signe de remerciement, même si son regard laissait transparaitre une légère réprobation. Sa maitresse n’aurait jamais dut avoir a quémander, ce n’était pas digne de son rang. Cela dit, Emma n’en semblait pas vexée et c’était le cas. Souriante, elle attendait patiemment, consciente de la surprise que sa venue avait provoquée dans la maisonnée et dans le regard du Sire de Rochefort.
Revenir en haut Aller en bas
Thibault de Rochefort
Humain
Thibault de Rochefort

Nombre de messages : 56
Âge : 44
Date d'inscription : 30/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeDim 2 Jan 2011 - 23:25

Fut-il déçu de la réponse policée d'Emma? Oui, sans doute, même s'il était idiot de s'attendre à cette familiarité dont ils avaient usé alors qu'elle voyageait dans l'anonymat. Il s'excusa de sa méprise, mais à sa décharge, elle ne lui avait pas dit son titre et lui, n'avait pas du tout fait le rapprochement entre elle et la Marquise, celle-ci étant nouvellement nommée et pas encore connue, ni reconnue. Il évita de croiser son regard, même s'il lui revint en mémoire leur échange d'il y a plusieurs semaines quand il avait plaisanté sur la couleur particulière de ses yeux, plus flagrante en plein jour. Comme aujourd'hui.

- "En effet ma Dame. Le Comte est absent et la Comtesse occupée, mais je vais m'efforcer de rendre votre attente agréable."

Il faillit s'étrangler en disant ses mots, se demandant bien comment il allait dépasser sa gêne. Il savait être un parfait courtisant et il pouvait échanger des banalités affligeantes, mais cela lui semblait absurde après ce qu'ils avaient vécu tous les deux. Sous le regard de Reynald, qui était encore et toujours là, fidèle au poste. Il faillit jurer quand elle lui demanda d'une voix douce où pouvait se reposer son escorte. Quel idiot, voilà qu'il perdait totalement ses moyens et tout sens pratique face à la jeune femme. Il devait se reprendre.

- "Naturellement."

Il fit un petit geste de la main à un garde, un sous fifre, qui approcha alors que le jeune chevalier l'enjoignait de montrer aux gardes de la Marquise un endroit où se reposer et se sustenter en attendant le bon vouloir du Maître des lieux.

- "Si vous voulez bien me suivre, je vais vous mener au petit salon, afin que vous puissiez vous reposer, vous devez être lasse de ce voyage."

Il fit demi tour, entraînant la jeune femme et son garde du corps jusque dans le salon, qui servait à faire patienter les visites du Comte ou de la Comtesse. En chemin, il héla un serviteur afin qu'il amène rafraichissements et nourriture pour leurs hôtes. Il les laissa prendre place, avant de s'adosser à un mur, prêt de la fenêtre et d'enfin daigner regarder Emma dans les yeux et lui faire découvrir l'or de ses prunelles. Une servante arriva aussitôt, portant un plateau chargé d'entremets et diverses carafes avec autant de boissons. D'un signe de la main, il fit signe à la servante de s'éclipser, prenant les choses en main.

- "Vous désirez boire quelque chose? Il y a ici du vin de Hautval, du cidre d'Erac, quelques jus de fruits ou citronades."
Revenir en haut Aller en bas
Emma de Sainte Berthilde
Humain
Emma de Sainte Berthilde

Nombre de messages : 39
Âge : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeDim 2 Jan 2011 - 23:49

« Je n’en doute pas, Sire de Rochefort. »

Après tout, ils avaient déjà divisé et elle avait pu avoir un aperçu de sa conversation. Celle-ci était loin d’être banale et sans intérêt. Elle c’était permise une petite pointe de connivence dans la voix, mais rien de bien flagrant ou de suspect évidemment.

Cependant, elle put mesurer la surprise qu’elle avait provoqué chez le Capitaine d’Odélian puisqu’elle dut demander a ce que son escorte soit logée et nourrie. Cela l’amusait en vérité et ne la gênait pas. Bien sur, elle avait conscience de mettre son vis-à-vis mal a l’aise ce faisant, mais elle ne pouvait pas faire autrement. Thibault prit soudainement tout en main, la conduisant a l’intérieur du château en direction d’un petit salon. Emma put a loisir admirer la beauté des lieux, sans doute la touche toute féminine de la jeune Comtesse. A ce qu’elle savait, le Comte c’était marié fort tard a une demoiselle fort plus jeune que lui, mais elle n’avait pas d’avis sur la question, cela était monnaie courante dans la noblesse où l’on privilégiait le rang et la puissance avant les inclinaisons du cœur. Certain trouvait cela injuste mais c’était ainsi.

Silencieuse, elle se laissa menée, heureuse de pouvoir se détendre avant une rencontre qui promettait d’être quelque peu stressante avec le Comte d’Odélian et c’est avec un léger soupir de soulagement qu’elle s’installa dans un fauteuil confortable, Reynald ne la quittant pas d’une semelle. Levant son regard dépareillé, elle put enfin contempler les iris dorées du Capitaine ‘Odélian. Il n’avait pas mentit ! Leur couleur était exceptionnelle ! Intriguée, Emma le fixa un peu plus longtemps que ne le voulait la bienséance, nullement gênée de le faire d’ailleurs, mais l’arrivée d’une servante la détourna de sa contemplation.

« Une citronnade sera parfaite, je vous remercie. »

Reynald refusa tout rafraichissement d’un léger signe de tête, gardant un silence un peu bouru avant de lever les yeux sur sa maitresse lorsque celle-ci reprit la parole d’une voix douce et plus chaleureuse. Après tout, il n’y avait plus de témoin n’est ce pas.

« Si je n’avais rien a vous pardonner, il n’en est pas de même pour moi, Messire. Je suis terriblement confuse de vous avoir caché mon rang lors de notre première rencontre. Mais croyez moi, j’avais mes raisons, même si elles n’excuses pas un tel manque de respect. »

Il y avait dans ses prunelles une légère supplique, elle ne voulait pas qu’il prenne ombrage de ses actes passés et, pour tout dire, tenait a se faire pardonner son petit mensonge. Bien que celui-ci soit né par omission et non désir de dissimuler.
Revenir en haut Aller en bas
Thibault de Rochefort
Humain
Thibault de Rochefort

Nombre de messages : 56
Âge : 44
Date d'inscription : 30/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 0:03

Le jeune homme servit la Marquise généreusement, lui tendant doucement le verre, alors que son chien de garde refusait quoique ce soit. Il retint un haussement d'épaule, trop cavalier, mais n'en pensa pas moins, avant de se servir lui-même un verre de vin, un grand cru. Le Comte avait ce qu'il fallait dans ses caves et il fallait recevoir dignement la Marquise, n'est-ce pas? Il commença à boire quand il manqua s'étrangler aux paroles de la jeune femme. Voilà qu'elle s'excusait de sa duperie. Incertain, il ne répondit pas tout de suite, regardant autour de lui et se rendant compte qu'ils étaient de nouveau en cercle intime, ceci expliquant sans doute le brusque changement de ton d'Emma. Il fit tourner le vin dans son verre, d'un air un peu absent.

- "Vous n'avez pas à vous excuser et je n'ai pas à vous demander quoique ce soit à ce sujet ma Dame."

Si elle tentait de se montrer plus familière, lui, en revanche restait un brin guindé, ne parvenant pas tout à fait à se détendre avec elle. Si Gaucelm l'apprenait, il serait furieux que Thibault, de petite noblesse, ai osé ne serait-ce que croiser le regard de la jeune femme. Et quel regard pourtant. Il releva son nez de son verre, croisant les yeux dépareillés de la marquise et se permettant un petit sourire.

- "Finalement, le jour est revenu et nous nous rencontrons de nouveau. Le destin joue parfois de drôles de tours."

Que ce soit par cette rencontre, ou par le fait qu'elle était une noble bien plus puissante qu'il ne l'avait pensé de prime abord. Et elle était encore plus belle à la lumière flatteuse du soleil. Il n'avait fait que la deviner dans la pénombre, mais là il prenait toute la mesure de sa beauté. Et de sa jeunesse. Résisterait-elle à ses voisins? A ce monde d'homme brutal et avide? Il la regarda un instant avec insistance, avant de détourner de nouveau le regard, songeur. Il ne savait trop comment lancer la conversation, quels sujets il pouvait aborder et jusqu'à quel point elle lui permettait de se montrer ouvert. Au point de cette journée étrange à pique-niquer? Sans doute pas. Il eut un nouveau petit sourire en coin et reprit en la regardant de nouveau :

- "La lumière du jour est flatteuse et met en valeur une beauté que je n'avais fait que deviner durant le Voile."
Revenir en haut Aller en bas
Emma de Sainte Berthilde
Humain
Emma de Sainte Berthilde

Nombre de messages : 39
Âge : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 1:51

Emma eut un petit rictus ennuyé. Finalement, elle l’avait vexé sans vraiment le vouloir, aussi baissa-t-elle le nez sur son verre de citronnade, le faisant doucement tourner entre ses mains. Elle se demanda soudain comment retrouver cette entente particulière qui les avait unit durant ce pique nique improvisé. Elle pouvait comprendre que la distance soit de mise devant témoin, mais là. Il n’y avait que Reynald et il lui était tout dévoué. Alors elle songea tout naturellement l’avoir blessé par son silence ou son manque de confiance.

Elle en était là de ses réflexions quand la voix du Capitaine lui parvint de nouveau. Relevant vivement les yeux, elle sourit plus largement, soudainement détendue. Emma se permit même un petit rire léger.

« Savez vous que je me faisais la même pensée ? »

Répondit la jeune marquise d’un ton bien plus joyeux qu’avant. Effectivement, elle avait nourrit l’espoir de le revoir, ne serait ce que parce qu’il lui avait plut de par son esprit et sa complexité. Elle ne songeait pas a une quelconque inclinaison, non, ça, elle n’en avait pas le droit pour l’instant mais elle ne voulait pas se priver d’une amitié sincère et bienvenue dans ce monde de noblesse vipérine.

Ses joues s’empourprèrent légèrement sous le compliment et Reynald ne put s’empêcher d’un regard en coin lancé comme un poignard sur le jeune homme.

« Je pourrais en dire autant, mais cela serait mal venue, néanmoins…Je constate que vous ne m’avez point mentit sur la couleur de vos yeux. Le soleil les rend exceptionnellement ambré, ce sera très difficile a rendre…Mais je ne m’avouerais pas vaincue. »

Car elle avait bien l’intention de coucher sur une toile ce mélange étrange, cette fascination colorée qu’il exerçait sur elle. L’artiste ne cessait de s’émerveiller d’avoir un tel modèle et elle se demanda soudain si elle pourrait le croquer de mémoire…Oui, très probablement. Lui demander de poser serait totalement inconvenant, voilà pourquoi parfois sa charge pesait si lourd.

Elle trempa les lèvres dans sa boisson, en apprécia l’acidité avant de soupirer légèrement, se détendant contre le dossier du fauteuil.

« Comment allez vous, Sire de Rochefort ? »

Elle parlait de son deuil sans vraiment oser aborder le sujet, mais elle le savait assez fin d’esprit pour le comprendre. Leur dernière rencontre ne c’était pas passée sous les meilleurs auspices, lui se rendant a l’enterrement de son père, elle encore estomaquée de son rang nouveau…
Revenir en haut Aller en bas
Thibault de Rochefort
Humain
Thibault de Rochefort

Nombre de messages : 56
Âge : 44
Date d'inscription : 30/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 10:35

Il était idiot de continuer à jouer la comédie et d'imposer cette distance protocolaire, quand Emma faisait visiblement des efforts pour l'abolir. Il n'était pas vraiment vexé non, juste ennuyé de s'être comporté comme un idiot et de s'être ridiculisé devant cette femme en la prenant pour une dame de petite noblesse et en lui parlant comme une égale. Alors qu'il n'en était rien. Néanmoins, il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, même si sa réponse à ce sujet était des plus lapidaire. Il reprit donc la parole, de manière plus douce et dégagée et fut récompensé par un vrai sourire de la part de la Marquise. Pas ce sourire poli de façade qu'elle arborait depuis qu'ils s'étaient retrouvés. Il sourit à son tour quand elle lui avoua avoir songé à la même chose. C'était normal après tout, chacun devait songer à cette drôle de rencontre et s'il était ravi de la revoir, il lui semblait pouvoir affirmer, sans se tromper, que c'était également son cas à elle.

Il se permit alors un compliment et retint un petit sourire en la voyant rougir de plaisir. Il capta bien le regard assassin de son garde du corps, mais il ne se troubla pas et fixa Reynald un instant dans les yeux, avant de revenir à Emma. Qui lui rendit le compliment, à peu de chose prêt. Il haussa un sourcil quand elle parla de son regard et de... dessin? Était-elle en train de lui dire qu'elle comptait le dessiner?

- "Je suis beaucoup de choses, mais surement pas un menteur. Néanmoins, vous m'intriguez. Vous ne comptez quand même pas faire un portrait de ma personne... si?"

C'était pour le moins surprenant. Flatteur, mais gênant quelque part. Elle n'était pas une vulgaire artiste et si il pouvait l'admettre sans problème de la part d'une fille de petite noblesse, il avait davantage de mal concernant une Marquise. Ce n'était pas très protocolaire qu'une femme dessine un homme ainsi. Pas quand elle était noble, riche et puissante. Son regard se troubla un instant quand elle demanda comment il allait. Il haussa une épaule et répondit d'un air détaché :

- "Bien depuis la dernière fois. Mon père est en terre, mon frère est Seigneur d'Assar. Le Voile aura marqué un changement pour tous et davantage encore pour moi."

Et pourtant, il y avait toujours cette blessure qui ne guérirait jamais vraiment. Ce père qui le mésestimait, qui était mort sans que son fils ne puisse lui dire ce qu'il avait sur le cœur. Sans compter ses relations plus qu'orageuses avec son frère. Oui, il allait relativement bien, mais il y avait trop d'ombres dans son passé pour qu'il aille parfaitement bien. Il se força à chasser ces sombres pensées et sourit doucement.

- "Et vous? Je crois me souvenir que Son Excellence n'a pris ses fonctions que très récemment... Je suppose que cela doit être un fardeau énorme..."
Revenir en haut Aller en bas
Emma de Sainte Berthilde
Humain
Emma de Sainte Berthilde

Nombre de messages : 39
Âge : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 18:26

« Si je vous disais oui, que feriez vous ? »

Répondit la jeune marquise, une étincelle de rire dansant au creux de ses prunelles. Bien qu’elle pouvait comprendre le trouble du Capitaine, il n’y avait, selon elle, aucune ambigüité. Du moins a sa connaissance. Il n’était pas obligé de l’afficher, juste de le garder avec lui. Emma avait conscience qu’un tel acte serait mal perçu et que les nobles seraient promptes a imaginer mille et une horreurs, mais l’artiste ne savait résister a ce genre de défi.

Puis, Emma lui demanda comment il se sentait. Elle ne s’intéressait pas a son état de santé, du moins, là n’était pas le sens de sa question, mais bel et bien de son humeur. Ils avaient beaucoup parlé durant ce pique nique improvisé et, si elle était restée évasive, Thibault de Rochefort avait été plus prolixe. Elle hocha doucement la tête a sa réponse, mais son regard était attentionné et perçant. Elle savait les souffrances qui l’animait a n’être que le cadet, du moins, pensait avoir effleuré la surface, même si…Peut être se trompait elle après tout.

Reynald eut un mouvement d’humeur lorsque Thibault aborda le sujet de sa charge, il trouvait ce Capitaine bien indiscret, mais ce ne fut pas ce qui choqua Emma, non, ce qui la laissa pantoise fut l’usage du terme ‘son Excellence ‘. Même le Comte d’Arétria, Anseric de la Rochepont, n’avais pas fait usage de ce titre bien trop pompeux. Cependant et malgré l’envie qu’elle avait de se confier, elle n’oubliait pas qu’il était de la maison d’Odélian et sa méfiance se réveilla a sa grande honte, a son grand désarroi même. Elle voulait lui faire confiance, mais ne savait si cet acte serait bénéfique ou non.

« Disons qu’il est difficile d’être a la hauteur des attentes de notre souverain, mais je ne compte pas le décevoir. »

Réponse ambigüe si il en est. Elle se montrait loyale au souverain par cette simple. C’était un choix de mot réfléchit dans un sens, mais elle refusait de voir la méfiance dans les yeux du Capitaine…Mais pouvait elle réellement lui faire confiance ? C’était une question qui ne cessait de la travailler. En vérité, elle avait baisser les yeux sur son verre en parlant, chose qui ne lui ressemblait pas.

Finalement, elle planta son regard dans celui bien plus doré du Capitaine.

« Puis je vous accorder ma confiance, Messire de Rochefort ? »
Revenir en haut Aller en bas
Thibault de Rochefort
Humain
Thibault de Rochefort

Nombre de messages : 56
Âge : 44
Date d'inscription : 30/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeMer 5 Jan 2011 - 21:06

- "Ce que je ferais?"

Bonne question. Accéderait-il à sa demande alors que c'était totalement fou et déplacé au vu de leurs situations respectives? Son cerveau me disait que c'était une très mauvaise idée, mais une petite partie de lui avait quand même très envie de relever le défi, par curiosité. Il n'était pas un séducteur comme son frère et il était bien sûr hors de question de courtiser Emma, d'un rang bien supérieur au sien. Comme il était hors de question de toucher à sa vertu. Accepter une telle demande ne rendrait-elle pas ses résolutions assez difficiles à honorer?

- "Honnêtement, je n'en sais rien. Une partie de moi, la raison, me souffle de refuser et une autre est très tentée et flattée."

Autant jouer la carte de l'honnêteté après tout. Elle s'enquit alors de la façon dont il assumait le décès de son père. Sa réponse fut plutôt concise et il ne s'étendit pas sur le sujet. Cela était douloureux, mais malheureusement, son père était un étranger pour lui depuis longtemps et il était un étranger pour lui. Il portait le deuil de leur relation qui n'avait jamais été celle qu'ilespérait.

Il s'enquit alors de ses débuts en tant que Marquise et ignora le regard (encore) réprobateur de son chien de garde alors qu'il posait une question un brin indiscrète. Mais il se fichait bien de son avis. La réponse de la jeune femme était des plus évasive et diplomate et il eut un petit sourire.

- "Vous commencez déjà bien, vous parlez comme une vraie politicienne."

Et elle était incapable de le regarder dans les yeux en disant cela. Mais elle finit par relever ses beaux yeux vers lui et sa question le prit au dépourvu. Lui faire confiance? Il la regarda, un peu incertain quant à la réponse à fournir. Elle était ma Marquise de Sainte Berthilde et il était l'homme lige du Comte d'Odélian. Il la soupesa du regard un long moment, sans répondre. Si cela n'allait pas à l'encontre de ses engagements, il n'y avait aucun problème. Sinon...

- "Si je vous réponds par l'affirmative, vous me ferez confiance? Juste sur ma parole?"
Revenir en haut Aller en bas
Emma de Sainte Berthilde
Humain
Emma de Sainte Berthilde

Nombre de messages : 39
Âge : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeVen 7 Jan 2011 - 15:10

Emma riait intérieurement, bien consciente du trouble qu’elle pouvait provoquer par cette simple demande. Il ne pouvait ouvertement accepté, c’était un fait, mais pas non plus refuser dans un sens. Il n’était pas généreux de sa part de le plonger dans un tel miasme mais l’artiste ne voyait bien souvent que son intérêt, ou son engouement. Elle savait qu’elle ferait quelque chose d’absolument parfait avec un tel modèle. De mémoire certes, mais la sienne était plutôt fidèle.

« Alors je m’adresse a cette autre partie. Ne craignez rien Messire, je ne vous demande pas de poser ou encore d’afficher a tous ce que je ferais. Prenez le comme un cadeau d’excuse et cela me ferait plaisir. »

Renchérit elle en enfonçant un peu plus son avantage. Ce n’était pas correct de sa part et Reynald sut le lui faire comprendre. Ce diable d’homme n’avait pas besoin d’ouvrir la bouche pour faire passer son mécontentement. Thibault choisit de ne pas s’étendre sur le sujet de son père et Emma pouvait comprendre que cela lui fut désagréable aussi n’insista-t-elle pas, laissant ce sujet sombrer dans l’ignorance avant d’être opposée a une question a laquelle elle ne s’était pas attendue, il est vrai.

« La politique est, hélas, un jeu dangereux. »

Malheureusement, elle ne pouvait oublier qu’elle était dans la maison d’Odélian. Que Thibault, tout aussi agréable qu’il soit, était un homme qui en faisant partie. Elle avait apprit la méfiance peut être un peu exagérée d’ailleurs mais elle tenait si peu a se trouver prise entre deux feux qu’elle risquait tout de même de faire des erreurs. D’ailleurs n’était elle pas en train d’en faire une ?

A sa question, Thibault répondit pas une autre qui la plongea dans l’embarras. Que pouvait elle répondre ? Dire oui serait comme avouer une faiblesse d’âme et une naïveté confondante. Dire non, sans doute le vexer et ainsi se priver d’une amitié plaisante. Emma réfléchit quelques secondes qui parurent minute avant d’ouvrir de nouveau les lèvres.

« Et bien, voici une question fort pertinente, Messire, alors je vais vous proposer une alternative. Ne parlons jamais politique. Ainsi vous ne sauriez être prit en défaut et moi assurée de pouvoir parler sans mesurer chaque mot. »

Tant qu’ils pouvaient éviter les sujets prêtant a confusion, comme sa charge ou ses actions futures, il ne serait pas prit en porte à faux et elle non plus. Emma n’aimait pas forcément cette solution, mais elle restait la plus sage.
Revenir en haut Aller en bas
Thibault de Rochefort
Humain
Thibault de Rochefort

Nombre de messages : 56
Âge : 44
Date d'inscription : 30/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeVen 7 Jan 2011 - 17:36

Il ne répondit pas de suite, cherchant à réfléchir sereinement devant cette demande peu conventionnelle. Comme il le lui avait avoué, il était partagé entre la raison et l'envie et finalement, elle eut raison de se réticences.

- "D'accord. Même si je me sens gêné que vous fassiez cela pour vous faire pardonner. Vous ne me devez rien ma Dame. Vous êtes marquise, je ne suis qu'un humble cadet d'une famille noble respectée, certes, mais mineure."

Délicatement, il lui rappelait son rang, même si elle souhaitait l'abolir un temps. Il n'avait qu'une conscience accrue de cette différence et ne pouvait l'oublier. Ce n'était pas pour la mettre mal à l'aise, loin de là. Mais pour qu'elle comprenne qu'il savait où était sa place. Surtout que Reynald semblait trouver l'attitude de sa maîtresse totalement déplacée. Il était plus guindé qu'elle, c'était un fait.

De façon tout aussi peu conventionnelle, Thibault demanda comment se passait les premiers pas de la jeune femme en tant que Marquise. Sa réponse le fit sourire, et il ne put s'empêcher de lui faire remarquer qu'elle avait déjà tout d'une politicienne.

- "En effet, c'est pour cela que je ne m'y adonne pas et lui préfère le métier des armes."

A Loup l'honneur de jouer d'intrigues et de diplomatie. Thibault lui avait préféré la voie des armes et de la guerre, plus brutale peut-être, dangereuse aussi, mais beaucoup moins sournoise. D'ailleurs, elle lui demanda de but en blanc si elle pouvait lui faire confiance. Prudent, il répondit par une autre question. Il ne pouvait jurer de cela. Pas si elle lui confiait quelque chose qui mettrait en danger son suzerain. Emma laissa s'installer le silence, le temps de réfléchir, avant de se montrer prudente dans sa réponse. Cette fois, le jeune homme éclata de rire.

- "Voilà une réponse fort avisée ma Dame. Bien, j'accepte, pas de politique."

Mais dans ce cas, soit ils parleraient de banalités affligeantes, soit de sujets plus intimes. Et il ne savait pas quelle solution était la moins attrayante. Créer des liens de ce genre avec elle n'apporterait rien de bon. Il en était conscient.

- "Mais de quoi parlerons-nous dans ce cas? D'art?"


L'œil pétillant d'amusement, il plongea son regard doré dans celui de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Emma de Sainte Berthilde
Humain
Emma de Sainte Berthilde

Nombre de messages : 39
Âge : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeVen 7 Jan 2011 - 19:03

« Etre Marquise n’absout personne de la politesse la plus simple, ne pensez vous pas ? »

Dire qu’elle était légèrement contrariée de s’entendre dire que son rang la dispensait d’une quelconque demande de pardon était un euphémisme. Emma, même Marquise, n’en restait pas moins attachée a certaines valeurs, l’honnêteté en faisait partie, même si elle allait devoir l’écorner par la suite.

« Sans doute avez-vous raison, mais je vous avouerais que je suis totalement incapable avec une arme dans les mains. »

Mais elle pouvait être dangereuse en tant que mage, c’était un fait. L’apprentissage de l’Arcanum était tout de même assez poussé et complet, les élèves bénéficiant de cet enseignement c’était révélé des mages doués et l’exemple le plus flagrant restait tout de même le roi en personne.

Puis vint la question de la confiance. Question importante si il en était n’est ce pas ? La position d’Emma n’encourageait pas le don d’une confiance aveugle, c’était un fait, tout comme elle la prédisposait a offrir le flanc a ses détracteurs en cas d’erreur. Il y eu un jeu subtil de question réponse et Emma sembla avoir le dernier mot, devait elle pour autant s’en sentir victorieuse ? Rien n’était moins sur.

Elle sourit doucement aux paroles du jeune Capitaine et fit même mine d’en être offensée.

« Pensez vous que je sois a ce point inintéressante pour que ma conversation ne se résume qu’a ma charge et mon art ? »

Ceci dit, le léger éclat de rire qui s’en suivit démontrait si il le fallait qu’elle n’était aucunement vexée, juste amusée.

« J’ai énormément de centre d’intérêt. Bien évidemment, l’art en occupe une très grande place, mais elle n’est pas unique. »
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 22
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeVen 7 Jan 2011 - 19:33

Le chevalier n'eut pas le temps de répondre à la Marquise. Un serviteur entra dans le salon, annonçant la Dame des lieux, la Comtesse d'Odélian. J'éprouvais toujours un vif plaisir à l'entendre m'appeler ainsi, à entendre la déférence des autres à mon égard, leur marque de soumission. Et paradoxalement, parfois, j'avais besoin de respirer, de n'être qu'une jeune fille. Je me souvins avec nostalgie de ce moment privilégié avec Pierrick dans les cuisines, il y a plusieurs semaines de cela. Le mystérieux serviteur de la Dame d'Escault s'était ensuite volatilisé, devenant une ombre insaisissable et je n'avais pas eu l'occasion de le revoir. J'espérais qu'il avait parlé de moi à sa maîtresse. Et curieusement, j'avais envie de le revoir un jour. Nul doute que nous nous croiserions de nouveau.

Donc, on m'avait annoncé que la Marquise de Sainte Berthilde était présente en nos murs, avec une poignée d'heures d'avance. Gaucelm n'était pas là pour le moment et j'ignorais totalement s'il serait disponible rapidement. Il vivait sa vie, jouait de ses talents de diplomate caché, menait ses affaires. Il ne m'incluait pas encore dans sa politique, mais je ne désespérais pas de l'en convaincre.

Tout naturellement, la venue de la nouvelle Marquise en nos murs me parut une bonne occasion de prouver ma valeur. Et de nouer quelques liens, qu'importe leur nature. Si j'avais fait attendre notre invitée, c'était le temps de m'apprêter pour être à la hauteur de mon rang. Emma de Sainte Berthilde était, en théorie, plus puissante que moi, mais les richesses et les terres de mon époux renversaient cet état de fait. Et je savait parfaitement que la présence de la Marquise n'était pas anodine. Gaucelm lui avait ravi Etherna. J'avais été la vassale de Sainte-Berthilde toute mon enfance, mais c'était terminé désormais. Ma servante me vêtit alors d'une sublime robe pourpre, en velours, brodée d'or. Une ceinture dorée soulignait ma taille fine. Mes lourdes boucles auburn étaient attachées en une coiffure compliquée, sophistiquée. Un fin diadème ornait mes cheveux de feu. Quand je me sentis prête, je consentis à me rendre près de mon invitée.

Aussitôt que je pénétrai dans le salon, j'avisais la présence d'un des officiers de mon mari : un jeune chevalier, frère cadet de Loup d'Assar. Décidément, ce vieux Jehan avait des fils qui avaient fière allure, chacun dans leur genre. Son regard se posa sur moi, avant qu'il ne s'incline respectueusement. Je l'ignorai d'abord, accordant mon attention à Emma. Je me fendis d'une gracieuse révérence.

- "Votre Excellence, c'est une joie que de vous recevoir en nos murs, j'espère que vous avez fait bon voyage et que le Sieur de Rochefort vous a fait bon accueil. Pardonnez mon léger retard, mais nous ne vous attendions pas si tôt."

Je souris doucement, avant de regarder l'officier Odélian et de reprendre d'une voix douce :

- "Merci d'avoir accueilli notre invitée messire de Rochefort, vous pouvez retourner à vos occupations."

Il sembla hésiter, une fraction de secondes, avant de tourner les talons et de s'éclipser. Je congédiai le serviteur d'un geste, avant de me retrouver seule avec Emma et un homme à l'allure taciturne qui l'accompagnait.

- "Je suis au regret de vous annoncer que mon époux n'est point présent pour le moment et je ne sais absolument pas quand il rentrera. Néanmoins, je vais m'efforcer de rendre votre séjour agréable."

Je l'observais, un brin curieuse. Emma était plus âgée que moi. Mais pas mariée. Et elle héritait de la puissance... Il y avait des injustices flagrantes dans la vie. Elle était jolie, mais naturelle, absolument pas apprêtée. Trop naturelle peut-être. Cela trahissait le fait qu'elle n'avait pas été élevée pour accéder à ce rang.
Revenir en haut Aller en bas
Emma de Sainte Berthilde
Humain
Emma de Sainte Berthilde

Nombre de messages : 39
Âge : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeVen 7 Jan 2011 - 20:20

Emma attendit donc une réponse qui ne viendrait jamais hélas. La porte s’ouvrit sur un serviteur, annonçant avec déférence la maitresse des lieux, Elanore d’Odélian. Curieuse, Emma braqua son regard dépareillé sur la nouvelle venue et nouvellement Comtesse de ses terres. Elle ne put s’empêcher de voir a quel point celle-ci avait mit de la recherche dans sa mise, ce qui, notons le, n’impressionna pas plus Emma. Les vêtements étaient souvent une question de gout et de paraitre, Emma privilégiait le naturel a la sophistication de tenue bien souvent terriblement désagréable a porter, mais cela ne semblait pas le cas de la Comtesse.

Reynald inclina fort gracieusement le buste, comme il sied a une dame de son rang quand sa maitresse ne se contentait qu’un léger mouvement de la tête, froideur contrebalancée par le sourire qu’elle affichait tandis qu’elle se levait gracieusement. Il était difficile de faire abstraction de son caractère pour ne laisser entrevoir que les titres et autres flagorneries mais ainsi en allait il des nobles. Impuissante, elle dut bien laisser Thibault s’effacer, affectant une indifférence polie dans le fait de son départ, ne le regardant qu’a peine.

« Le voyage fut serein et tranquille, d’où ma légère avance, aussi vous êtes toute excusée, je ne me suis nullement sentie offensée, comment l’être de la faute du destin n’est ce pas ? L’accueil qui m’a été fait est digne de la réputation d’Odélian.»

Elle ne nomma pas Thibault, n’y fit pas même une légère allusion, se contentant de faire de l’acte d’un homme, celui d’un comté. C’était le plus intelligent a faire. Elle balaya la phrase suivante d’un geste léger de la main, secouant doucement la tête.

« Nul doute que Sa Grandeur nous ravira de sa présence lorsque l’heure voulue de mon arrivée aura sonnée. De plus, je ne doute pas que les tracas causés par le Voile le retienne hors de ses murs et de vous-même. »

Voilà sans nul doute les raisons de sa venue. Ce Voile qui avait appauvrit la terre et même si Odélian ne tirait pas ses richesses du sol, les bêtes qui faisaient sa fierté ne pourraient survivre sans fourrage pour l’hiver, et Serramire avait autant souffert que Sainte Berthilde. A vrai dire, Emma aurait préféré que sa visite se place sous le signe de la politesse et du désir de connaitre ses voisins, plutôt que du commerce. Certainement aussi aurait elle a répondre d’Etherna mais pour l’heure, Emma préférait éviter le sujet, du moins, ce ne serait pas elle qui le lancerait sur le tapis de la conversation.

« Cela dit, cette avance me permet de vous féliciter comme il se doit pour votre union. Un présent n’attend qu’a être offert, mais il serait plus judicieux d’attendre le retour de votre époux pour le découvrir n’est ce pas ? »

Emma savait que là n’était qu’une union arrangée, magistralement orchestré par Gaucelm d’Odélian. Mais cela, elle ne le dit pas, laissant l’illusion qu’elle songeait a un mariage amoureux. De plus, il aurait été discourtois d’en évoquer les circonstances n’est ce pas ? Néanmoins, son sourire était chaleureux et sincère bien que ses iris ne laissent rien passé de ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 22
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeSam 8 Jan 2011 - 20:17

J'esquissai un doux sourire quand la Marquise répondit fort finement que l'accueil avait été à la hauteur de la réputation Odélianne. Aucun mot concernant le séduisant officier, aucune émotion. Mais elle était noble dame après tout, nous devions toutes apprendre à masquer nos émotions et à jouer un rôle, voire plusieurs pour mieux tromper le monde. Les hommes n'avaient pas à se cacher ainsi. Être femme et noble demandait de l'intelligence et de la rouerie pour ne pas se laisser piétiner par la domination mâle.

- "Vous m'en voyez ravie, Excellence."

Au moins ne serait-il pas dit que les invités étaient mal reçus chez le Comte. Beaucoup se méfiaient de Gaucelm et certains n'appréciaient pas l'homme, mais je refusais que l'on puisse trouver à redire sur l'accueil réservé dans son palais! J'en étais la maîtresse désormais et je mettais un point d'honneur à ce que la réputation d'Odelian s'en trouve grandie. J'excusai l'absence de Gaucelm et elle les accepta, parlant alors des troubles nés du Voile. J'acquiesçai doucement, avec un sourire chaleureux.

- "Je suis heureuse que vous compreniez. Vous avez raison, le Voile a été une période trouble, mais sa disparition n'a pas laissé Miradelphia intacte. Il faut prendre des mesures pour les semaines à venir, et l'hiver arrivera vite à nos portes. Nous ne pouvons laisser les choses en l'état. Je suis certaine que vous avez vous-même vos propres préoccupations."

Je la regardai, d'un petit air innocent et juvénile. Je n'abordais pas les sujets d'économie, comme si cela ne m'intéressait pas vraiment. Je ne devais être qu'une ravissante poupée, un trophée pour Gaucelm, pas une alliée politique. Et si je pouvais séduire Emma, j'aurais tout gagné.

- "Reprendre les rênes de Sainte-Berthilde en ces circonstance ne doit pas être aisé."

Pas parce qu'elle était femme. Je refusais de considérer une femme comme moins capable qu'un homme, mais elle devait se battre davantage pour imposer ses idées, que l'on trouvait ridicules chez une femme et brillantes chez un homme. Emma me félicita alors pour mon mariage, parlant d'un cadeau qu'elle offrirait quand Gaucelm serait présent. Je me fendis d'un petit sourire, d'apparence flatté et ravi. La parfaite petite poupée docile.

- "Je vous remercie de cette attention. Je vais devoir donc faire preuve de patience pour découvrir votre présent. Je vous avouerais que cela n'est pas mon fort, mais tant pis! Je patienterais donc en votre agréable compagnie, si toutefois vous n'êtes pas trop lasse."

J'eus un petit rire de gorge tout à fait charmant, avant de reprendre, en bonne hôtesse :

- "Peut-être souhaiteriez-vous que je vous conduise aux appartements que nous vous avons alloué afin de pouvoir vous rafraîchir et vous délassé après cette longue route?"
Revenir en haut Aller en bas
Emma de Sainte Berthilde
Humain
Emma de Sainte Berthilde

Nombre de messages : 39
Âge : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeMer 12 Jan 2011 - 14:06

Rond de jambes et politesse affectée. C’était des choses qui faisaient maintenant partit de son quotidien et elle se devait de faire avec néanmoins, Emma commençait a s’y faire, trouvant même parfois, un amusement certain dans ce jeu d’apparence. Elle avait été nommée a un moment bien sombre de l’histoire et, aujourd’hui, il ne se passait pas un jour sans que les prêtres de Kyria n’implore la déesse de ses largesses sur les terres de Sainte Berthilde. Emma ignorait si la Déesse Immortelle les entendaient et quand bien même si elle y répondrait, mais cela ne relâchait pas les efforts de ses adeptes.

Reynald ne disait mot, gardant son regard perdu dans le vague du silence, mais la jeune marquise savait qu’il retenait chaque phrase, chaque intonation. Emma observa un instant le beau visage de la jeune Comtesse. Elle était, sans aucun doute, très belle et elle devait dénoter au bras de son époux. Car si les rumeurs étaient exact, on qualifiait aisément Gaucelm d’Odélian de gras au visage poupin souvent rougeaud et au cheveux plat. Amateur de bonne chaire et de bon vin. Ces rumeurs étaient volontiers exagérées, voir mensongères mais cela, elle ne pouvait guère le savoir.

La jeune marquise avait ouvert la brèche du Voile, c’était exact et la réponse de la Comtesse amena un léger sourire sur ses lèvres. Ingénue ? Innocente ? Difficile a deviner mais Emma était prudente et le serait sans doute toujours un peu aussi répondit elle tranquillement.

« C’est exact. Mais l’homme a toujours fait preuve de ressources insoupçonnées. Nul doute que nous sortirons grandit de cette épreuve. »

Elle ne parla pas de sa terre appauvrie par l’absence de soleil. De ces récoltes qui étaient morte en terre. Oh, il y avait du blé, de l’orge et du maïs mais bien moins qu’une année normale. Cela mettait bien du monde dans une situation difficile. Tout garder pour soi reviendrait a s’appauvrir financièrement. Trop vendre, a affamer les gens. Il fallait donc trouver une solution assez rapidement. Emma se contenta de sourire doucement aux paroles de la jeune femme. Certes, elle prenait les rênes du Marquisat dans un contexte difficile, mais elle ne devait pas laisser entre voir une quelconque faiblesses aussi, son sourire revêtait les atours de l’assurance.

Puis, Emma passa a des choses plus triviales, arguant ce cadeau qui n’attendait que le bon vouloir de l’époux. Elle aurait pu l’offrir sans lui, mais cela aurait été l’insulter et son regard dépareillé s’arrima a celui de la Comtesse.

« A vrai dire, le voyage fut particulièrement plaisant, ainsi ma fatigue n’est elle que minime. Cela dit, je m’en voudrais d’apparaitre a votre époux dans cette tenue de voyage, de même qu’il est dommage que vous ayez a en faire les frais. »

En vérité, Emma s’en moquait, mais elle ne pouvait pas évoquer Gaucelm sans évoquer sa femme et dire qu’elle n’était pas digne du Comte mais parfaitement a la hauteur du regard de son épouse reviendrait a insulter celle-ci. Par Kyria ! que les ronds de jambes étaient difficiles parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 22
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeJeu 13 Jan 2011 - 18:40

- "Votre foi en l'homme est exemplaire."

Pour ma part, je ne savais trop que penser de tout cela. Les hommes avaient tendance à piller, voler, convoiter qu'à reconstruire et s'entraider pour survivre. Pas sans un homme au dessus d'eux pour taper du poing sur la table et exiger d'eux une conduite impeccable. Pouvait-on avoir une telle foi en la race humaine? Franchement, je n'en savais rien, mais j'avais perdu beaucoup de mes illusions naïves d'enfant.

- "J'espère que vous avez raison et que nous saurons tous tirer leçon de cette catastrophe et mobiliser nos ressources et notre courage pour passer l'hiver sans que les plus pauvres n'en souffrent... Malheureusement, je doute que cela se passe selon nos vœux... Ce sont toujours les pauvres gens qui souffrent. Avez-vous remarqué comme le sort s'acharne sur ceux qui n'ont déjà rien?"

J'étais comtesse, j'étais puissante, j'étais à l'abri de la faim, de la misère. Je ne manquerais jamais de rien. J'aimais cette vie et je ne l'aurais échangé contre rien au monde. Mais là où Gaucelm se faisait respecter par la force ou la diplomatie, j'avais décidé de conquérir le cœur du peuple d'Etherna et d'Odelian d'une autre façon, plus subtile et humanitaire, mais qui seyait à merveille à une Dame. Ainsi redorerais-je le blason de mon époux et amènerais le peuple à le considérer comme leur digne Seigneur. Je leur offrirais quelques victuailles, écouterais leur plainte, leur ferais des promesses que je m'efforcerais de tenir. j'avais hâte de pouvoir jouer ce rôle et les absences de Gaucelm me permettaient de me faire ma place, en douceur.

Emma était intelligente, ou du moins, suffisamment méfiante pour ne pas m'exposer la situation de Sainte-Berthilde, préférant des réponses vagues. C'était intéressant. Souhaitait-elle de l'aide de la part de mon époux? Des accords commerciaux pour sauver son peuple? Sainte-Berthilde était appauvrie, amputée d'une terre... La situation était loin d'être reluisante. Mais je compris qu'elle ne souhaitait pas en parler avec moi, préférant changer de sujet et parler cadeau de mariage. Ravie malgré tout, je jouai la ravissante enfant s'extasiant devant une surprise. Que l'on pense de moi que j'étais triviale... Même si mon discours concernant les pauvres dénotait que j'avais la tête sur les épaules. Je pouvais dépenser de l'argent dans de somptueuses tenues, par vanité, mais je n'en oubliais pas la réalité. Je lui offris alors de la conduire à ses appartements, que des domestiques avaient apprêté. Je souris à sa réponse, fortement diplomatique.

- "Je pense que je passerais l'éponge sur cette terrible offense, les carrosses n'étant pas encore munis de bains."

Malicieuse, je la priai de me suivre, la conduisant dans le dédale des couloirs du château. J'ouvris alors la porte de son antichambre. Une autre porte la mènerait à sa chambre. Les malles avaient déjà été menées.

- "Voici vos appartements pour votre séjour parmi nous. S'ils ne sont pas à votre goût, je vous en allouerais d'autres. Souhaitez-vous que je vous fasse mander un bain?"

Je jetai un regard à son garde du corps, taciturne au possible, mais qui ne la lâchait pas.

- "Je peux faire préparer une chambre pour votre serviteur si vous le souhaitez?"

Ou une paillasse pour qu'il campe près de sa maîtresse, mais cela serait quelque peu insulter la sécurité de notre maison et cela ne se faisait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Gaucelm d'Odelian
Ancien
Ancien
Gaucelm d'Odelian

Nombre de messages : 853
Âge : 219
Date d'inscription : 27/07/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeMar 1 Fév 2011 - 16:48

Une journée de plus s'écrivait avec monotonie sur les pages de l'aventure épique de la vie du Gras Seigneur. Nul ne contestait son autorité sur le Nord et nul n'osait se dresser sur sa route. L'épisode d'Etherna était définitivement clos, une année complète s'était écoulé, et on aurait pu penser que rien n'avait secoué le royaume. Après une dernière séance de doléance longue et ennuyeuse à souhait, à props de vaches d'un fermier vendu à un autre. Affaire de pécores qui n'intéresait que les pécores, à vrai dire. Sa Grasseté s'était accordé une pause dans les jardins rougeoyants du manoir, scrutant les nuages qui s'amoncelaient en pyramide grisâtre devant l'astre pâle. Dans son ombre, rodait, comme à son habitude, Fulbert, qui lui semblait obnubilé par deux servantes qui couraient en relevant leur jupons. Son oeil luit d'un éclat lubrique quand un serviteur, dont le nom échappa au Gras, arriva le pas leste vers eux.

Monseigneur ! Monseigneur !

Hmm?

Monseigneur ... La Marquise de Sainte Berthilde est arrivée ... Dame Elanore est en sa compagnie dans le salon et ...

Il ne laissa pas le temps au jeune homme de finir sa phrase et l'envoya valdinguer du plat de la paume en l'écartant de son chemin. Comment diable était-elle déjà arrivée!? Et on le prévenait maintenant, une fois qu'elle était là. Le petit personnel était de plus en plus laxiste, cela se paierait. Alors qu'il avançait d'un pas rapide, sa course folle semblant s'accélérer avec son poids, un peu comme un rhinocéros en pleine charge, quoique la comparaison puisse paraître ordurière pour le noble animal qu'est le Bélier ... Et c'est là que je me rend compte que si vous n'avez pas lu les précédentes frasques du Gras, vous ne pouvez rien comprendre à la phrase précédente ... Je digresse, veuillez m'en excuser ... Alors qu'il marchait d'un pas décidé, son cerveau entrait en ébullition. D'ordinaire, il avait toujours de quoi impressionner, surprendre ou émerveillé ses invités, mais là il était prit au dépourvu. Il fallait faire vite, très vite. Improviser. Un pauvre jardinier fit les frais de cette improvisation.

Vous !! Vous là ! Au pied !!

Sa Grassouillerie se rua sur lui, se saisit de son râteau et de son ridicule chapeau de paille, tellement grand et mal fagoté, que les bords retombaient sur les côtés, comme des oreilles de corniaud. L'homme corpulent, même si il n'atteignait pas l'envergure comtal, du également céder son tablier usé, alors que Fulbert s'attelait à ôter le gilet de son seigneur. Le jardinier fut pris dans la tornade et se retrouva en chemise et culotte, après que Gaucelm lui ai prit ses sabots.
Alors que le Gras congédiait le serviteur, il passa le tablier autour de son cou épais et tendit les cordelettes qui l'attachait à Fulbert. Le clerc hésita un instant, jugeant à première vue, qu'il réussirait jamais à les nouer dans le dos du Gras, puis devant le regard agacé par tant de mollesse que lui adressa Sa Grassouillerie, il s'exécuta. Par quel miracle il parvint à faire se rejoindre les cordelettes, l'histoire ne le dit pas. Gaucelm s'enfonça le galurin ridicule sur les oreilles, empoigna le râteau et chaussa les sabots. Un poil trop petits, mais ils feraient l'affaire. Il se tourna vers le clerc.

Alors ?!

Vous êtes merveilleusement ridicule, Monseigneur

Les lèvres de Gaucelm s'étirèrent en un sourire ravi puis il ajouta.

Fort bien ! Allons voir cette marquise

Il gloussa et entra dans le manoir. Le bruit des sabots heurtant le sol résonnait dans les couloirs de sa demeure, et en passant devant un miroir, il s'admira un instant, confirmant le jugement de Fulbert. C'était parfait. Il se dirigea vers le salon, brandissant fièrement son rateau et s'appliquant à faire résonner encore plus ses pas. Il pensa à Elanore subitement. Elle qui souhaitait tellement se joindre à lui lors des rendez vous diplomatiques, elle aurait l'occasion de faire ses preuves. Si elle entrait dans le jeu, tout serait parfait. Voyons si elle avait tirée enseignement des quelques discussions qu'elle avait eu avec son comte d'époux. Fulbert trottait à ses côtés et le dépassa pour ouvrir la porte et l'annoncer.

Non, mon bon. Pas d'annonce, jouons là ... Campagnard

Il gloussa et ouvrit la porte, dévoilant aux yeux des deux jeunes femmes un spectacle des plus grotesques. Il se fendait d'un sourire presque béat, alors qu'il héla sa tendre moitié, le ton taquin et complice.

Eh bien ma mie, vous recevez des invités sans me prévenir ? A qui ai-je l'honneur?

Alors qu'il s'avançait, les bords du chapeau ondulait avec une absurdité délicieuse, imitant le battement mou des ailes d'un oiseau. Il scrutait celle qui était devenu la marquise, feignant l'ignorance. Il tourna les yeux vers Elanore, un bref instant, et gloussa légèrement pour lui faire comprendre que le jeu politique avait commencé. Il savait qu'elle comprendrait. La journée ne serait finalement peut-être pas si ennuyeuse que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Elanore d'Odelian
Humain
Elanore d'Odelian

Nombre de messages : 167
Âge : 22
Date d'inscription : 26/01/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeLun 21 Fév 2011 - 20:20

Des bruits de pas résonnèrent bientôt à nos oreilles et je tournai la tête quand la porte s'ouvrit sur... le jardinier. Ah non, pardon, l'habit ne faisant pas le moine, je reconnus mon époux (à son tour de taille impressionnant également). Mais où avait-il déniché cette tenue grotesque? Et comment était-il entré dedans? Je ne me souvenais pas d'avoir vu un seul homme atteignant la corpulence de mon époux ici. Je le soupçonnais de mettre un point d'honneur à rester l'unique Gras. Personne ne devait le concurrencer. Je restai muette de stupeur devant son accoutrement, avant de me ressaisir quand il s'adressa à moi d'un ton jovial. Ma première pensée en le voyant ainsi fut que j'allais mourir de honte devant ce spectacle tout à fait grotesque. Moi qui mettais tant de temps et de soins dans mes toilettes, qui avais tout fait pour impressionner favorablement la Marquise... Et Gaucelm qui jouait les campagnards avec bonne humeur. Je savais que rien n'était jamais laissé au hasard. Et quand je vis son regard et son sourire à mon encontre, je compris que le jeu venait de débuter et que j'étais invitée à y prendre part.

Je souris donc à mon tour, à mon Seigneur et Maître, avant de me porter à ses côtés et de regarder avec amusement son chapeau ridicule.

- "Mon cher ami, vous tombez bien. Comment se porte notre jardin?"

Je me fis donc l'intermédiaire entre les deux et dévoilais d'une voix claire :

- "J'étais en grande conversation avec son Éminence, la Marquise de Sainte-Berthilde, qui a fait excellent voyage."

Je me tournai alors vers elle et repris pour elle :

- "Votre Éminence, voici mon époux, Gaucelm, comte d'Odélian."

Dire que je ne guettais pas discrètement la réaction d'Emma aurait été mentir. Elle devait se demander où elle avait bien pu tomber. Je ne savais trop ce que voulait Gaucelm en s'accoutrant ainsi : la désarçonner? Lui donner une fausse image de lui-même? Endormir sa méfiance? L'entourlouper? Tout cela à la fois sans doute. Il pouvait être tant de choses à la fois que j'en avais le vertige : mielleuse, obséquieux, indélicat, idiot, rusé, autoritaire... Je l'observais. Et j'apprenais. Et je sentais que j'étais plus ou moins mise à l'épreuve aujourd'hui. En espérant la remporter haut la main pour que cela scelle le début d'une véritable alliance.
Revenir en haut Aller en bas
Emma de Sainte Berthilde
Humain
Emma de Sainte Berthilde

Nombre de messages : 39
Âge : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitimeJeu 17 Mar 2011 - 21:50

La conversation fut…Interrompue de manière fort incroyable. Haussant légèrement les sourcils, la jeune Marquise vit arriver dans ce salon au gout exquis, un jardinier ? Palefrenier ? Métayer ? A vrai dire, elle ne savait point vers le quel de ses métiers son cœur balançait. A ses côtés, Reynald fit un pas discret vers elle, toujours aux aguets, même si pour sa part, la jeune Emma ne craignait pas d’agression quelconque.

La manière dont l’homme, a l’embonpoint plus qu’impressionnant, s’adressa a la Comtesse, il ne faisait aucun doute qu’elle se trouvait en présence de Gaucelm d’Odélian, fort justement surnommé Le Gras. A quoi donc jouait il ? La question se voulait pertinente, mais Emma ne la posa pas. Le but était nébuleux mais elle ne doutait pas qu’il était né d’un désir de choquer ou de…soupeser.

Lorsqu’elle fut présentée, elle inclina respectueusement la tête avant de sourire doucement :

« Me voici fort agréablement surprise, Votre Grandeur, êtes vous de ceux qui mettent la main a la pate lorsque les terres s’essoufflent ? Votre jeune épouse m’a renseigné sur votre absence, mais j’étais loin de me douter que vous donneriez de votre personne. Quelle générosité de votre part, la réputation d’Odélian n’en sera que plus grande. »

Flatteries inutiles bien qu’elle aurait pu sincèrement être surprise par ce tour qu’on lui jouait. Les rumeurs sur le Comte étaient si extravagantes, si chaotiques, que c’était comme tenter de saisir une ombre que l’on ne peut définir. Etait ce là un nouveau masque qu’on lui offrait ? Qu’a cela ne tienne !

Sa voix toujours douce et amène ne s’était même pas parée des accents de la moquerie non. On y lisait que sincère surprise et admiration. Effectivement, les pensées agitant la jeune marquise demeuraient soigneusement enfermées a double tour dans son esprit et elle refusait qu’ils furent dévoilés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm Empty
MessageSujet: Re: Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm   Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où l'on se revèle | Thibault/ Elanore / Gaucelm
» Gaucelm d'Odelian [Comte d'Odelian]
» Le dernier acte [Elanore]
» Thibault Josselin est en garde à vue
» [Refuge commun de Thibault] Quelque part dans le 9ème... [pas de - de 18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Marquisat d'Odélian :: Marquisat d'Odélian-
Sauter vers: